30nov 11

Communiqué du 30/11/2011

Traité de Lisbonne : le 2ème anniversaire d’une forfaiture qui coûte cher

Ce billet a été lu 2 670 fois.
Exporter ce billet au format pdf Envoyer ce billet à un ami Imprimer ce billet

Demain sera le triste deuxième anniversaire de l'entrée en vigueur du Traité de Lisbonne. C'est l'anniversaire du coup de force de Nicolas Sarkozy soutenu par la majorité du PS, du PRG et des Verts, pour imposer au peuple ce qu'il avait refusé par son vote au référendum Constitutionnel de 2005.

C'est l'anniversaire d'un désastre dont les responsables sont toujours en place. Le Traité de Lisbonne a aggravé la crise en Europe en interdisant toute mesure pour y résister. Interdiction à la BCE de prêter aux Etats. Interdiction de contrôler les mouvements de capitaux. Interdiction de l'harmonisation sociale. Il a organisé les pires abus de dérégulations qui sont autant de failles ouvertes pour la spéculation financière, les abus sociaux et l’impuissance écologique.

Aujourd'hui la coalition du « Oui » s'est reconstituée pour imposer l'austérité aux peuples dans toute l'Europe. Il constitue des gouvernements communs en Italie et en Grèce. Il ne répugne pas à s’allier avec l’extrême droite en Grèce.

Le Front de Gauche propose une autre cohérence conforme au « Non » de 2005. Il propose de s'affranchir du Traité de Lisbonne pour sortir de l’impasse actuelle.

 


Blog basé sur Wordpress © 2009/2013 INFO Service - V4
Apercite