19août 11

Déficit, dette, Sarkozy, Aubry, Hollande, Montebourg, et même Léon Blum

La dette est un prétexte.

Ce billet a été lu 40 059 fois.

Je suis intervenu jeudi matin sur RMC puis le soir sur ITV sur ce qu'il est convenu d'appeler « la crise de la dette ». Dans les deux cas je me suis dit : « Ce débat marche sur la tête. » Le point de départ est faussé. On nous harcèle en effet sur une dette supposée insoutenable pour justifier une gigantesque purge d'austérité. En fait c’est elle qui est dangereuse et conduit tout droit dans le mur. Il faut renverser ce débat. J'ai expliqué: ce n'est pas la dette qui est insoutenable mais la nouvelle saignée que le pays s'apprête à subir. Je reprends ici le détail de mes arguments par écrit. Puis j’évoque le retournement des socialistes que représente leur ralliement à l’objectif de 3% de déficit dès 2013. Ils ne veulent pas voter la règle d’or, mais ils veulent l’appliquer ! Et je propose, comme une allégorie de conclusion, une petite carte postale de mes vacances. Un passage en Arles.

Je suis affligé par le consensus qui s'installe entre le PS et l'UMP sur les mauvaises solutions d'austérité. Les deux sont désormais d'accord sur l'objectif fixé par Nicolas Sarkozy de revenir à 3 % de déficit dés 2013. Une échéance prévue pour s'aligner sur la règle dogmatique des traités européens depuis Maastricht. Une règle dont personne n'a jamais pu démontrer la pertinence économique. Pourquoi 3 % ? Pourquoi pas 4 % ? Ou même 5 %, comme l'envisageait au départ l'Allemagne dans la négociation du traité de Maastricht ? Saviez vous que telle avait été la discussion à l’époque ? On en trouve la trace, je crois, dans le «Verbatim» de Jacques Attali. Le raisonnement était un peu mécanique. Il s’agissait d’indexer le niveau du déficit autorisé sur le taux de croissance prévisible. Car on croyait alors à un résultat bénéfique du traité en matière de croissance. Les Français étaient pessimistes, les Allemands optimistes. Voila d’où vient la règle que l’on cherche à ériger en loi de la nature ! Rien d’autre qu’un calcul, purement politique. Et un calcul qui, de surcroit, s’est avéré erroné. Il n’y a plus jamais eu ni 3 ni 5 % de croissance dans nos pays. Concrètement, l'application de cette règle datée est aujourd’hui absurde. Elle oblige à une purge sans précédent pour le pays.

Les socialistes ont-ils au moins mesuré l'ampleur des coupes que représente, en à peine deux ans, leur nouvelle doctrine budgétaire ? Passer des 5,7 % de déficit prévus en 2011 à 3 % en 2013 supposerait d'amputer le budget de plus de 50 milliards d'euros en deux ans. C'est quasiment l'équivalent du budget annuel de l'enseignement scolaire qu'il faudrait couper. Et encore, je pars ici de l'hypothèse qu’en 2011 le déficit ne sera pas plus élevé que prévu par l’équipe Sarkozy. Pourtant c’est de moins en moins probable puisque la croissance est à zéro et que donc les recettes fiscales vont stagner.

Mais il y a pire encore que cet objectif absurde de retour à 3 % de déficit en deux ans. Ce sont les semelles de plomb que Sarkozy veut faire chausser au pays avec sa "règle d'or" budgétaire. Cette règle contraindrait le pays à revenir à l'équilibre budgétaire. Les budgets annuels qui ne respecteraient pas cette trajectoire de retour à l'équilibre, c'est-à-dire zéro déficit,  seraient automatiquement amputés pour s'y conformer. Pour revenir à l'équilibre à partir de la situation actuelle la purge nécessaire serait de 110 milliards d'euros, soit 40 % des dépenses de l'Etat ! Un pur délire !

Cette contraction des dépenses publiques garantit le désastre du fait de la réduction de la demande. C’est la panne assurée : la croissance française s’est déjà arrêtée au deuxième trimestre en raison du blocage de la consommation et de la chute des exportations. L’austérité aggravera la récession et augmentera au final la dette. C'est le paradoxe du moment : l'austérité réclamée à tort et à cris par les marchés est la plus mauvaise solution contre la dette. Et d’ailleurs les « marchés » sanctionnent les pays qui appliquent les mesures d’austérité pourtant prévues pour les rassurer. C’est très exactement ce qui est arrivé au Portugal ! Voyez aussi ce qui s’est passé en Grèce où la dette est passée de 125 à 160% du PIB au fil des sept plans d'austérité successifs ! En effet, l'austérité entraîne le recul de l'activité et la hausse du chômage et de la pauvreté. Les finances publiques en sont rapidement affectées par des moindres recettes et une hausse des dépenses sociales. Résultat, dans la quasi totalité des cas, l'austérité creuse les déficits. L’austérité c’est donc la ruine assurée.

Pour justifier l'austérité, on nous répète que la dette française est insoutenable. C'est faux ! Tout part d’un chiffre lui aussi présenté comme une vérité révélée, une loi de la nature. Il s’agit d’un ratio entre le montant de la dette et celui de la richesse produite telle qu’elle est mesurée par le très discutable « PIB ». Il faut tordre le coup à cet indicateur qui sert à affoler les esprits et à aveugler le débat public. Ce ratio est nettement supérieur dans plusieurs pays à celui de la France et pas de peu. Ainsi le Japon a-t-il une dette publique égale à 200% de sa production annuelle. Personne ne lui cherche noise. Il est à un niveau plafond pour les Etats-Unis et pour l’Islande (plus de 100% du PIB). Les Etats unis n’en font qu’à leur tête et les Islandais ont décidé de ne pas payer ! En fait tout dépend en réalité de qui détient la dette et du rapport de force du pays endetté avec ceux qui lui prêtent.  Au Japon ce sont les Japonais qui prêtent à leur Etat. Ils ne lui font donc pas de chantage. Aux Etat unis, l’oncle Sam, ses six cent mille hommes de troupe et ses 50 % de dépenses militaires mondiales ont créé une garantie politique liée à leur  puissance ! En Islande c’est la révolution citoyenne ! La dette et ses taux sont un rapport de force, un fait social et politique. Et seulement, après cela, un problème comptable.

Enfin cet indicateur, celui qui établit le ratio entre la dette publique totale et le PIB annuel est radicalement discutable. Pas cohérent. Il compare un stock de dettes qui courent sur plusieurs années avec un flux annuel de richesses produites (le PIB). C’est comme si on mesurait votre solvabilité personnelle en rapportant le total de vos dettes (voiture, appartement etc.) à vos revenus d’une seule année. Absurde. Le banquier vous prête en fonction de la charge de vos traites, chaque mois, rapportée à votre revenu mensuel. Avec l’Etat c’est l’inverse. On lui demande de comparer sa dette totale au revenu du pays par an ! Ainsi hurle-t-on de peur : le stock de dette publique de la France représente 1640 milliards d'euros ! Soit environ 85% du PIB d'une année. Et alors ? Un peu de sang froid, je vous prie. Mettons les chiffres à leur place ! Pour être honnête et comparer ce qui est comparable, il faudrait plutôt rapporter le stock de dette au PIB, en tenant compte de la durée de vie de la dette. Selon la statistique du Trésor Public, les titres de la dette française sont en moyenne de 7 années et 31 jours.  Donc on doit rapporter les 1640 milliards de dette totale aux 14 000 milliards d'euros environ que produira le pays en sept ans ! Dans ces conditions, le stock de dette représente 12% du PIB cumulé pendant 7 ans ! C’est donc tout autre chose, non ? Ce stock de dette n'est donc pas un réel problème.

En fait ce qui compte, concrètement, chaque année c'est le service de la dette. C'est-à-dire ce que l’on paye aux banques pour rembourser le capital et les intérêts qu’on a été obligés de leur emprunter. C'est-à-dire aujourd’hui 50 milliards par an. La France n'est nullement exposée à ne plus pouvoir l'honorer puisque l'Etat engrange chaque année autour de 250 milliards de recettes fiscales, dont 50 milliards d'impôt sur le revenu et 130 milliards de TVA. De plus le problème est effacé si on augmente les recettes à proportion du besoin. Nous l’avons dit cent fois : en taxant les revenus de  capital comme ceux du travail, selon l’évaluation d’Artus de Natixis c’est 100 milliards de plus dans les caisses de l’Etat. Cela représente deux fois le montant actuel de la traite annuelle à payer pour le service de la dette dans le budget de l’Etat ! La dette est donc soutenable ! Notre thèse est que c’est la purge qui se prépare qui n’est pas soutenable !

Pour s'affranchir de cette dette, il existe des solutions simples et efficaces. Je les ai déjà exposées sur ce blog. Je veux les récapituler.  On doit revenir sur l'appauvrissement de l'Etat. Remplir les caisses à proportion des dépenses.  Notamment en taxant les banques et les riches à qui on rembourse la dette. Les baisses d'impôts cumulées depuis 2002 représentent aujourd'hui un manque à gagner annuel de 60 milliards ! Rien qu'avec cette somme le service de la dette n'est plus un problème. Je ne dis rien là de la fraude fiscale qui s’élève tout de même à 40 milliards. Evidemment il y a aussi cette taxation des revenus du capital  à égalité avec ceux du travail que je viens d’évoquer ! Tenez compte que le travail est taxé, en moyenne à 40%. Les revenus du capital le sont à seulement 18%. On peut aussi faire un emprunt forcé sur les banques à un taux raisonnable en les contraignant à souscrire de la dette publique à un taux fixé par le parlement. On peut enfin remettre en cause une partie de la dette comme l'ont fait l'Argentine et la Russie par le passé, pour leur plus grand bien. Enfin, je répète que pour faire cesser immédiatement la dépendance des Etats vis-à-vis des marchés financiers, il suffirait que la Banque Centrale Européenne achète directement des titres de dette publique aux Etats au taux auquel elle prête aux banques, c'est-à-dire à 1%. Certes, cette proposition est contraire au Traité de Lisbonne qui interdit à la BCE de prêter aux Etats (article 123 du Traité sur le fonctionnement de l'Union européenne). Mais quelle importance ? Le Traité a été violé mille fois déjà pour faire face à la crise bancaire ! Et d’ailleurs la BCE elle-même viole le traité de la pire manière car elle rachète les titres de la dette aux banques trop contentes de s’en défaire et de réaliser ainsi leurs avoirs, pillage compris. 

Dans ce contexte le ralliement surprise du  PS au 3% de déficit est consternant. Il apporte de l’eau au moulin du catastrophisme dominant qui sert surtout à alimenter le consentement à la politique d’austérité dont Nicolas Sarkozy a besoin. Peu d’observateurs ont souligné l’ampleur du volte face socialiste. Et ce qu’il reste de la gauche du Parti Socialiste est restée muette. Ce brutal retournement de position est un dramatique signal de « papandréouisation » anticipée. Au premier choc, les socialistes français se muent en père et mère la rigueur, de peur de passer pour des dépensiers irresponsables aux yeux de la bonne société. Tout de même quelle brutale évolution ! Car voici ce que dit le projet du PS, adopté à l’unanimité a-t-on souligné maintes fois pour valoriser la cohésion intellectuelle de ce parti et l’autorité de ce texte. Il prévoit un retour à un déficit de 3% du PIB « durant le mandat 2012-2017 ».  Sans crier gare François Hollande, en avril, dans l’Express du 5 avril 2011, annonce un nouveau délai, raccourci : 2014. « Chacun sait, déclare-t-il, que nos déficits seront supérieurs à 3 % en 2013. Donc mieux vaut dire aux Allemands que nous n'y serons qu'un an plus tard ». Le 16 juillet, le journal « Le monde »  le questionne de nouveau sur le sujet en prenant d’ailleurs la nouvelle date donnée par Hollande comme vérité de tous les socialistes. Aussitôt Hollande en rajoute une couche. Lisez. « Question du Monde : Dans le projet socialiste, il est question de ramener les déficits à 3 % du PIB en 2014. N'est- ce pas trop tard ? Réponse : Il faut rééquilibrer nos comptes publics dès 2013. Le Monde : Dès 2013 ? Hollande : Oui. […]Le candidat qui annonce qu'il n'y aura pas d'effort supplémentaire après 2012 sera un président qui se parjurera. » Aussitôt Martine Aubry embraye pour ne pas se laisser distancer. Elle commence d’ailleurs par annoncer 2012, avant de se corriger et de fixer l’horizon 2013. Sur Europe 1, le 17 juillet, elle est catégorique:  « Nous nous sommes engagés, dans le projet socialiste, à respecter les engagements de la France, 3% en 2013 puisque que c'est la règle aujourd'hui. Et nous avons construit le quinquennat et la première année sur laquelle nous travaillons actuellement sur ce principe-là »

Ce calendrier c’est exactement celui fixé par Sarkozy. Mesure-t-on bien de quoi il s’agit ? Le plan de route de Sarkozy, auquel se rallient les socialistes, est le suivant: passer le déficit de l’Etat de 7,7% en 2010 à 5,7% en 2011. C'est-à-dire 110 milliards d'euros de coupes claires, environ. Puis le déficit devrait tomber encore à 4,6% en 2012. Soit 92 milliards de coupes encore. Et enfin à 3% en 2013. Soit encore 60 milliards ! Adhérer à ce plan de route, c’est procéder en un an à une cure d’amaigrissement que le projet initial des socialistes promettait de faire graduellement en cinq ans, à partir de 2012, en comptant sur la reprise et les hausses d’impôts pour amortir le choc et diminuer l’ampleur de ces coupes claires ! C’est tellement vrai qu’ Harlem Désir, Premier Secrétaire par intérim, affirmait encore en juillet au Grand Jury RTL/Le Figaro/LCI: « Personne ne croit que la France pourra être à 3% en 2013. Nous négocierons avec la Commission européenne un retour crédible à l'équilibre, en tous cas à moins de 3%, dans des délais crédibles, c'est-à-dire dans une année de plus ». Au passage, lui aussi ramenait le curseur à 2014 ! Ainsi donc, en un mois, celui de juillet, au premier signal de crise financière, les socialistes se sont tous alignés sur la révision du projet décrétée par François Hollande en accord avec le calendrier de Nicolas Sarkozy. Le plus incroyable est que Martine Aubry justifie ce virage par le fait que son gouvernement s’engagerait à respecter les engagements pris par «  La France » c’est à dire par Nicolas Sarkozy. Donc, cela veut dire  que tout ce qu’il a promis au sommet du 21 juillet en matière de restrictions budgétaires et d’austérité serait appliqué. Incroyable ! Avec une telle ligne les socialistes vont encourager l’abstention comme jamais ! Pour être rigoureux, mon tour d’horizon exige que je cite la seule parole de résistance socialiste qui se soit exprimée sur ce thème, celle d’Arnaud Montebourg, par un communiqué le 22 juillet : "Le respect d’un déficit de 3 % en 2013, en France, signifierait une levée d’impôts de 30 milliards d’euros dans la loi de finance à l’automne 2012. A la fois intenable socialement, elle serait de surcroît contre productive car il convient de soutenir et non d’étouffer la reprise de la croissance et des recettes fiscales associées".

Je finis cette note par un petit récit de mes vacances, en forme allégorique par rapport à ce que je viens d’écrire. En juillet, je suis allé faire un tour aux belles « rencontres photographie » d’Arles. J’ai fait un long passage là où se présentait « la valise mexicaine », une légendaire collection des photos de la guerre d’Espagne, considérée  comme disparue en 1939 et récemment retrouvée à Mexico. Le travail de Robert Capa, David Seymour et surtout de l’ignorée Gerda Taro. Je ne dis rien de la qualité de la présentation de textes gris sur fond jaune, dans un éclairage glauque, de planches contact. Ni de la présentation des trois photographes sous  l’unique angle de leur religion juive sans dire un mot de leur engagement révolutionnaire qui était pourtant la raison de leur présence et l’angle de leur regard. J’en reste à cette émotion terrible de voir les nôtres au combat, entourés des gestes simples de militantisme, des femmes et des hommes simples aux traits rudes. Et la rage de voir les images de notre défaite. La longue colonne de la « rétirada » qui me mit les larmes aux yeux, encadrée par ces gendarmes français qui obéirent aux ordres de les parquer dans des camps pour ne pas provoquer l’ire des vainqueurs. Quelle lâcheté impardonnable que cet abandon de la République espagnole ! Les glapissements et le prêchi prêcha de Léon Blum et de son gouvernement refusant de s’engager au moment où on pouvait vaincre les nazis et les fascistes, ses pitoyables arguties me soulevaient de chagrin. Elle aura coûté le maximum, non seulement aux républicains espagnols, mais à toute l’Europe et à la civilisation humaine engloutie dans le délire criminel des nazis, encouragés par leur victoire facilitée. Je ne doute pas que Léon Blum croyait bien faire. Ni qu’il ait cru à ce qu’il disait et à ce qu’il faisait. Il a même pensé que c’était du « courage ». Lui-même a payé très cher cette défaite. Mais le refus de l’affrontement et de l’usage de la force que confie notre puissance aboutit toujours à des désastres plus grands que ceux dont on prétend se prémunir par cette posture pédante.   


527 commentaires à “La dette est un prétexte.”

Pages : « 1 2 3 4 5 6 7 [8] 9 10 11 »

  1. 351
    Jean-Louis CHARPAL dit:

    @349 Inquiet
    " Je suis assez choqué de lire dans les commentaires de ce blog, des messages de soutien à une guerre impérialiste dans la plus pure tradition yankee. "

    Je suis quant à moi, "assez choqué" par votre commentaire. Les relations internationales sont complexes et vous ne pouvez, sans être injuste et manichéen, dire des intervenants sur ce blog qui essaient de faire la part des choses et qui sont intellectuellement honnêtes, qu'ils sont du côté des impérialistes.
    Il s'agit là d'un procès d'intention qui n'a plus rien à voir avec la réalité de leur véritable opinion sur la question. Le dialogue constructif et dans le respect mutuel, consiste à partir de la vraie position de l'autre et non de la caricature et de l'interprétation fantaisiste qu'on en fait.

    "Chasser un dirigeant d'un pays souverain pour mettre à la place une joyeuse bande d'islamistes plus ou moins modérés..."

    Vous oubliez (@ 347 bertgil également) que dans ce pays, immanquablement, existent des hommes et des femmes profondément épris de démocratie. Je ne sais pas quel pourcentage de la population ils représentent, mais ce dont je suis sûr c'est qu'ils existent.
    Ces gens là ne sont pas des fantômes, ou des ombres, mais des êtres humains, de chair et de sang, comme vous et moi. Ils ne méritent pas d'être passés par pertes et profit d'un quelconque manichéisme. Ils n'ont aucune affinité avec l'impérialisme yankee, ni avec les islamistes. Je suis solidaire de tous les démocrates progressistes de la planète, pas des dictateurs, ni des impérialistes, que j'englobe dans la même exécration.

  2. 352
    Sonia Bastille dit:

    @ Disjecta (329) @JeanClaudeVandale (333) @ vincent (vost) (334)
    thierryjay93 (341) @ à Tous

    Je partage entièrement le communiqué du Parti de Gauche au sujet de la chute du tyran Kadhafi. Il est très clair et n'est nullement une erreur ! Pourquoi le PG ne devrait-il pas se réjouir devant un tel évènement ? Il est clairement dit que le peuple Libyen doit choisir lui même sa destinée et que la Libye doit rester un Etat souverain (auto détermination du peuple, intégrité de la souveraineté du peuple, non accaparement des richesses du pays). Qu'est-ce-qui vous faut de plus ? Ces termes employés dans le communiqué ne vous paraissent pas constitutifs de votre (notre) projet politique ?

  3. 353
    Genialle dit:

    Marie-George a dit tout HAUT ce que je pensais tout bas :
    http://www.liberation.fr/politiques/01012355628-abandon-des-poursuites-contre-dsk-une-mauvaise-nouvelle-selon-marie-george-buffet

  4. 354
    gerard hadrien dit:

    Aussi loin que remontent les statistiques disponibles (32 ans), le déficit primaire (sans les intérêts) s'avère en moyenne négligeable (-0,4%) par rapport au service des intérêts, ce qui signifie que notre besoin d'endettement est en réalité presqu'inexistant en moyenne, et ne sert qu'à perpétuer le service d'intérêts depuis la loi scélérate Pompidou/Giscard du 3 janvier 1973 obligeant le Trésor à s'adresser aux marchés au lieu de sa Banque Centrale!
    Ce déficit moyen presqu'inexistant l'est d'autant plus que les manquements en prélèvements obligatoires dans ce négatif primaire résiduel sont cruciaux: on a montré qu'échappent actuellement, en exemptions de toutes sortes, quelques 245 milliards (287 niches sociales et fiscales professionnelles pour 173 milliards, et 468 niches fiscales à l'intention des particuliers pour 72 milliards), c'est à dire l'équivalent de la collecte fiscale totale actuellement en France... une paille!
    Cela rappelle au passage le danger qu'il y a à exprimer le déficit budgétaire en % du PIB au lieu de % du budget lui-même (Le gérant d'une boutique qui demande une fraction d'avance sur son salaire ne l'exprime pas en % du chiffre d'affaires de la boutique!). C'est plutôt la charge du service des intérêts, comme rente inutilement versée aux rentiers, qui apparaît l'anomalie lorsqu'exprimée en % annuels de budget...
    La règle d'or ne peut donc être invoquée qu'aprés que ces anomalies sont corrigées (ce qui supprime le problème!) On ne peut pas à la fois montrer les pays du Nord en exemple et appliquer chez nous un régime d'exemption des lobbies digne de la Grèce (où les armateurs qui représentent la 2e flotte marchande du monde, et la principale activité du pays, sont tous exempts d'impôts et de charges).

  5. 355
    alexis denis dit:

    Je suis allé lire le texte du PG que voici:
    "Le Parti de gauche se réjouit de la chute du régime tyrannique de Mouammar Kadhafi. Une transition démocratique doit maintenant avoir lieu qui préserve l'intégrité et la souveraineté du peuple libyen. Le Parti de Gauche reste vigilant quant à la suite des événements. L'Otan n'a rien à faire dans la construction de la Libye de demain. L'Otan doit respecter l'auto-détermination du peuple libyen et ne pas servir d'outil de l'accaparement des richesses du pays."

    C'est sobre. Il n'y a pas de quoi réagir aussi vivement que certains le font.
    Le débat n'est plus sur l'intervention passée. Il est sur l'avenir, et là, rien n'est fermé.

  6. 356
    Mathieu dit:

    Il va vraiment falloir que Jean Luc prenne la parole sur la Libye parce que ce silence, plus le communiqué du PG font déjà parler d'eux sur les sites d'information alternative qui ont/avaient un peu d'espoir en Jean Luc. J'espère que ce ne sera pas pour nous servir la propagande, les mensonges et les rumeurs des médias occidentaux sur la situation là bas. Si Kadhafi est un tyran avéré, quelles sont les garanties sur les rebelles ? L'envoyé spécial du CNT disait hier que les rebelles "font le nettoyage des troupes loyalistes dans toutes les villes de Libye" et il le font surement pas avec une serpillère et du St Marc ! Il ne s'agit pas en Libye d'une révolution citoyenne avec femmes et enfants dans les rues, il s'agit d'une guerre civile dirigée par l'OTAN qui bombarde et tue des civils à tours de bras.
    ici

    Le régime n'est pas tombé, loin de là et les journalistes, les vrais, les "non alignés" sur les versions "officielle" des rebelles et de CNN sont menacés de mort, ceux qui ne véhiculent pas l'idéologie dominante, ceux là même défendu par Jean Luc!
    ici

    Beaucoup attendent un réaction de gauche, celle qui n'accepte pas les guerres, qui dénonce les ingérences et qui combat le colonialisme. Pas simplement une réaction électoraliste qui consisterait à taper sur Kadhafi parce qu'il est mal vu des Français (à juste titre) ! Si nous pouvons nous réjouir de la possible chute de Kadhafi, nous devons dénoncer les manipulations...

  7. 357
    laforcedupeuple dit:

    En attendant, après nous avoir scié les bras, Sarkozy s'apprête dès demain à nous scier les deux jambes.

  8. 358
    Inquiet dit:

    @ Jean-Louis CHARPAL

    Je ne souhaite pas être injuste. Mais, manichéen face à une guerre impériale, oui, je peux l'être. Je ne désire pas non plus faire de procès d'intention (que j'exècre) mais il faut faire attention à ce que l'on soutient. Pour ne pas se retrouver du côté de l'injustice justement.

    Comme vous le dites, il y a surement des démocrates sincères en Libye, et ils seront cocus. (Je ne m'en réjouis absolument pas). Et ça m'étonnerait qu'on en trouve beaucoup dans les forces "rebelles". A-t'on jamais vu les USA (ou l'OTAN si vous préférez) installer la démocratie quelquepart ? Intervenir dans un pays étranger pour sauver des vies humaines ou la démocratie, par pur altruisme, sans aucune forme d'intérêt particulier ?

    Un coup d'état fomenté de l'extérieur par des puissances étrangères, avec intervention militaire (toujours de puissances étrangères) qui aboutisse à un pays démocratique et souverain, ça n'existe pas. OTAN et souveraineté ne font pas bon ménage.

    Avec tout le respect.

  9. 359
    ermler dit:

    @ tous ceux qui paraissent s'indigner de la déclaration du FdG sur la chute de Kadhafi.

    Où est le problème? On peut quand même se réjouir de la chute d'un tyran prédateur qui faisait si peu de cas du bien être de son peuple... et qui dans le genre valait largement Ben Ali et Moubarak. Non ? On ne peut pas crier à tout bout de champs "qu'ils s'en aillent tous" et regretter ensuite la chute d'un Kadhafi ! Un peu de cohérence !

    A ceux qui sont obsédés par la "main de l'occident", je rappelle quand même :
    - Que Kadhafi, depuis 2003, avait courbé l'échine devant les USA et qu'il était devenu parfaitement fréquentable pour les gouvernements occidentaux. (exactement comme Ben Ali et Moubarak!)
    - Que c'est bien du seul peuple libyen qu'est partie la rebellion. Que des personnages peu recommandables aient ensuite rallié les forces rebelles est une autre histoire qui ne justifie en rien vos larmes de crocodiles versées sur la cadavre politique du tyran.

    Kadhafi a dégagé et c'est tant mieux ! Pour la suite, soyons vigilants et sans naîveté. Nous sommes avec le peuple libyen !
    La position du FdG est conforme à nos valeurs. N'en déplaise à certains Kadhaphiles égarés de ce blog.

  10. 360
    JeanClaudeVandale dit:

    @Sonia Bastille (#353)

    Petites précisions sur les projets de Kadhafi avant que n'éclate la fabuleuse révolution démocratique télécommandée de Washignton :
    1- Kadhafi avait pris l’initiative de refuser le Dollar et l’Euro et a appelé les nations arabes et africaines à utiliser une nouvelle monnaie à la place, le Dinar or. Il avait suggéré d’établir un continent africain unifié dont les 200 millions d’habitants utiliseraient une seule monnaie.
    2- Un fait pratiquement pas mentionné par les politiques occidentaux et les experts des médias c’est que la Banque Centrale de Libye appartient 100 % à l’État. Actuellement, le gouvernement libyen crée sa propre monnaie, le Dinar libyen, via les établissements de sa propre banque centrale.
    3- Plusieurs journalistes ont remarqué que fait étrange les rebelles libyens ont pris le temps pendant leur rébellion en Mars 2011 de créer leur propre banque centrale - ceci avant même d’avoir un gouvernement. Robert Wenzel a écrit dans l’Economic Policy Journal « Je n’ai jamais entendu parler auparavant d’une banque centrale créée juste après quelques semaines d’un soulèvement populaire.»

    Pour info, 6 mois avant que les US n’entrent en Irak pour déloger Saddam Hussein ce pays producteur de pétrole avait accepté des Euros à la place de Dollars en paiement du pétrole.
    Et je rappelle qu'au moment ou le conflit débutait en Libye, le conseil des Droits de l’Homme de l’ONU était sur le point d’adopter un rapport stupéfiant plein d’éloge pour le compte rendu sur le respect des droits de l’Homme en Libye. Etonnant !

  11. 361
    laforcedupeuple dit:

    Mais enfin, Kadhafi est au pouvoir dictatorial depuis 1969 et ses méthodes son connues de toute la planète. Et voila que pendant son quinquennat un état représenté par un certain Sarkozy et dit "démocratique" républicain et laïque l'invite avec tous les honneurs d'un grand homme d'état, à planter ses toiles de tente et tout son capharnaeum dans les jardins de l'Elysée, allant jusqu'à assurer sa protection par des régiments entiers de forces de l'ordre.
    Alors je vous pose une simple question: de qui se fout-on ?

  12. 362
    andré martin dit:

    Militant du FdG, je partage intégralement la position honnête et équilibrée exprimée par Jean-Louis CHARPAL (Post 352). J’ajouterai même que si je suis dans 95% des cas en désaccord avec les positions politiques prises par BHL (sur la politique du gouvernement israëlien etc …), dans le cas de la Libye il a joué un rôle utile et probablement courageux pour mettre fin à cette dictature. Même si personne ne peut prédire ce qu’il adviendra après cette libération, comme en Tunisie, en Egypte et ailleurs.

    La Syrie aussi devra être libérée de sa dictature sanguinaire par des gens honnêtes et courageux.

    Je comprends que l’on puisse être viscéralement « anti-américain », mais pas au point de se comporter en alliés objectifs ou en idiots utiles de telle ou telle dictature … qu’elle soit de gauche, de droite, islamique …

  13. 363
    Louis dit:

    Cronos dit:
    Non Louis, les grandes surfaces ne distribues pas en France de médicaments même dé-remboursé. Votre pharmacien habituel vous a vendu un reliquat de stock sans vous faire payer le nouveau tarif applicable ce qui est très bien de sa part, l'autre pharmacien digne de sa caste où une majorité de cons circulent (sa réflexion concrétise mon propos),
    je n'ai pas pas voulu dire que les grandes surfaces vendaient de la pharmacie mais que les pharmaciens faisaient la même culbute sur les prix ! Entre les 2 achats il ne s'est écoulé que 5 jours ! Le déremboursement avait commencé 2 semaines avant ! Quant aux cons, la proportion est invariable quelque soit la profession ! Mais bientôt l'Inde dépassera la Chine pour le nombre, inéluctable nous dit-on !
    En septembre 2002 (je sais, c'est loin) le dollar et l'euro étaient égaux, dans un petit supermarché de Fort Lauderdale (Floride,USA) j'ai acheté un flacon contenant 750 comprimés de 200 mg d'ibuprofène pour $3 donc 3 € provenance...France !
    De la précarité des artisans/commerçants, on peut discuter. Mon père était boulanger (profession non reconnue comme réellement artisan quoique qu'en disent les publicités) et à la fin de la guerre, en 1945, au bureau syndical de son département pour la création du régime de retraite. En p'tite minorité il proposait une cotisation supérieure afin d'optenir une retraite du type "salariés", et le rachats des points. Ce qui a été adopté est une cotisation minimum la pension de retraite étant assurée par la rente provenant de la vente du fond. On voit ce que cela a donné, des artisans/commerçants n'ayant pas pu vendre le fond, touchant le minimum vieillesse !

  14. 364
    andré martin dit:

    De très riches Français viennent de signer l’appel "Taxez-nous !"
    Nous leur demandons de donner une évaluation du montant total que leur « contribution exceptionnelle » fera rentrer dans les caisses vides de l’Etat en 2011, en 2012, 2013, 2014. Puis de comparer ce chiffre aux 100 milliards d’euros de recettes fiscales (annuelles) auxquelles l’Etat a renoncé en dix ans … et au montant des intérêts que ces mêmes signataires perçoivent annuellement sur les titres de dette publique qu’ils détiennent.
    Nous leur demandons également de faire connaître l’ordre de grandeur des recettes supplémentaires qui rentreraient annuellement dans les caisses de l’Etat, si les entreprises qu’ils dirigent réduisaient de moitié les montants de l’évasion fiscale qu’elles pratiquent.
    Texte intégral de cet Appel aux très riches Français signataires de l’appel "Taxez-nous !" sur http://www.retraites-enjeux-debats.org/spip.php?article686

  15. 365
    Jean Jolly dit:

    @ Sonia Bastille.

    Je partage entièrement le communiqué du Parti de Gauche au sujet de la chute du tyran Kadhafi. Il est très clair et n'est nullement une erreur ! Pourquoi le PG ne devrait-il pas se réjouir devant un tel évènement ?

    Ce n'est pas la fin de Kadhafi qui est à regretter, bien au contraire, ce sont les moyens illégitimes utilisés sans mandat de l'ONU et donc parfaitement intolérables d'un point de vue démocratique au niveau international, ce n'est ni plus ni moins qu'un viol de territoire souverain. Si chaque petit chef d'État se met à bombarder un autre pays sous prétexte que l'autre a une tête qui ne lui revient pas, ça va vite devenir un bordel monstre sur cette planète. Déjà que Bush père&fils (on dirait l'enseigne d'une entreprise de démolition), suivis du prix Nobel de la paix, se croient chez eux partout sur le globe, voilà maintenant que le petit coq Gaulois se dresse fièrement sur ses ergots après avoir détruit le poulailler voisin, y compris les poules, poussins et œufs... dommages collatéraux obligent.

    Le Parti de Gauche doit se soustraire de ces congratulations morbides et dénoncer l'aspect intrusif de l'OTAN.

  16. 366
    Inquiet dit:

    "Kadhafi a dégagé et c'est tant mieux ! Pour la suite, soyons vigilants et sans naîveté. Nous sommes avec le peuple libyen !"

    Bonne chance.

  17. 367
    Louis St O dit:

    Comme @Inquiet, je m’inquiète

    Il faut comprendre Chavez et tous ces états comme Cuba et les autres qui ne sont pas vraiment d’accord avec les EU, et qui, tous les jours ont des tentatives de déstabilisation.

    En avalisant ce type d’intervention en Libye, rien ne nous dit que demain une bande de pignoufs ne va pas manifester au Venezuela ou à Cuba et que l’Otan décide, enfin je veux dire que les EU décident et envoie ses larbins (pour les couvrir) aller défendre les rebelles au nom de la démocratie.

    Ce n’est pas pour rien que ces pays se méfient du grand frère Sam, tous les jours ils sont obligés d’être sur leurs gardes.

  18. 368
    ermler dit:

    @ Inquiet (367)

    Ton "bonne chance" sent la résignation cynique. C'est une posture politique comme une autre.
    Tant qu'à faire, tu peux également adresser ton interjection désinvolte aux peuples tunisiens et égyptiens qui n'ont pas plus de garanties que les libyens que leur révolution ne sera pas confisquée ou détournée au profit de quelque oligarchie...
    L'Histoire c'est du mouvement ! Rien n'est écrit d'avance.

    Bonne chance à toi.

  19. 369
    JeanClaudeVandale dit:

    Il semble évident qu'il y a encore un wagon de citoyens qui continue, sans trop se poser de questions, d'avaler les couleuvres gouvernementales atlantistes, relayées avec ferveur par les médias occidentaux officiels.

    On a d'autant moins de mal à le comprendre, quand on sait entre autre que le JT de 13h de TF1, présenté par Jean Pierre Pernaud, rassemble encore quotidiennement près de 7 millions de téléspectateurs. Et que Pujadas peut en rassembler 6 millions, pendant que les 3 clônes de FoxNews que sont BFMtv, iTélé et LCI terminent de mettre des temps de cerveau disponible à l'attention des publicitaires.

  20. 370
    françois dit:

    J'ai souvent lu dans les divers messages et vidéo de Jean Luc Mélenchon que les USA et leur dollar ne tenaient, en grande partie, que par les 600 bases et 700 000 soldats US à travers la planète.
    La politique de la "canonnière" ne fait que continuer.
    En ce moment c'est la Lybie qui avait des projets contre le dollar, l'Irak idem, le Vénézuéla n'a qu'à bien se tenir et les chinois font profil bas en fin de compte.
    Je pense que nous n'avons pas à nous réjouir de la fin de Khadafi.
    Peut être que les USA imploseront, mais il est possible qu'il entraîne le monde dans le sang et le chaos.
    Notre tâche au Front de Gauche est difficile dans ce contexte.

  21. 371
    Christian B dit:

    Merci à tous (A-J Holbecq, Guy-Yves Ganier d'Emilion, antoniewski)

    On voit bien que lorsque comme moi, on n’est pas de la partie, on rame.
    Le problème devient handicapant (lorsqu’on n’est pas économiste ou correctement armé), si on défend nos idées face à un adversaire averti, ou ce qui est légitime, quelqu’un qui pose des questions plus approfondies.
    Alors, voilà pourquoi j’insiste toujours sur la claire nécessité que le FdG possède des documents de vulgarisation factuels, limpides et solides.
    Il faudrait pourvoir visualiser ce mécanisme d’emprunt et de remboursement du capital et intérêts. Ensuite on pourrait aborder le pourquoi (emprunte-t-on) à qui (les marchés depuis 1973) et établir les liens de cause à effet dans les deux sens, entre la machine économique et les domaines qui lui sont intrinsèquement liés, et les retombées directes dans la vie quotidienne des gens (éducation, emploi,santé,retraite etc.).
    J’imagine des documents sous forme de schéma avec des liens hiérarchiques pour approfondir le sujet.
    En face, nos adversaires ne se gêneront pas accentuer la désinformation et noyer les médias avec un flot de slogans simplistes, présentés comme la seule et unique vérité.
    La majorité des gens ne va pas aller chercher la réponse sur internet et approfondir le sujet, c’est pourquoi, le FdG à travers ses militants et sympathisants doit transmettre une information qui aura toutes les chances d’être lue et comprise.

  22. 372
    Cronos dit:

    @ 364 Louis

    Bonjour Louis, vous faites une comparaison on ne peut plus inadéquate entre la grande distribution et un boutiquier qu'est le pharmacien, une culbute veux dire que le prix d'achat est doublé par 2 pour faire le prix de vente c'est peut-être vrai pour la grande distribution, c'est totalement faux concernant les prix des médicaments, je vous l'ai expliqué dans le post précédent, d'autre part au lieu de vous en prendre au pharmacien qui ni peut rien au fait qu'un médicament soit dé-remboursé, ceci est le fait d'une politique de santé menée par les libéraux qui nous gouvernent depuis plus de 25 ans. Pour information la marge d'un pharmacien sur les médicaments est en moyenne de 22 à 25% du prix de vente, de cela vous retirez la TVA, les salaires, les charges sociales, les frais de toute entreprise, vous voyez qu'on est loin de la culbute.

    Concernant la retraite des artisans et commerçants, je suis bien placé pour le savoir, moi même ayant été artisan et TNS durant toute ma vie, et bien qu'ayant racheté des annuités, je touche tout juste le smic.

  23. 373
    Jean Jolly dit:

    Je réitère ma question : Combien nous aura coûté cette boucherie ? En sachant que ce sont nos impôts qui ont servi à massacrer des centaines de civils innocents, allez, tant que nous y sommes on rajoute les frais en Afghanistan, au Gabon et ailleurs. Comment fait-on pour respecter la règle d'or prévue en 2013 ?

    Tout simplement en nous serrant la ceinture pendant que les multinationales vont se gaver en pétrole, en armement, en reconstruction etc. tout en étant plébiscités par les veaux de de Gaulle (pardon, les vaches maigres).

    Pourquoi s'arrêteraient-ils en si bon chemin ? Continuons à applaudir notre déclin, les autres rigolent pendant ce temps et nous promettent de mettre la main à la poche... enfin la bigaille quoi !

  24. 374
    ermler dit:

    @ Louis St O (368)

    Mais arrêtez un peu de fabuler sur des analyses erronnées ! Ca faisait des années que Kadhafi ne dérangeait plus l'oncle Sam ! Il était "rentré dans le rang", comme on dit. Rien à voir avec Cuba et le Vénézuela.
    Il arrive néanmoins que, quand les peuples se révoltent et que le vent tourne, les puissants de la planête tournent casaque. C'est ce qui s'est passé en Lybie. Je n'approuve pas les interventions armées de l'otan, mais dénier, par principe, toute légitimité aux libyens qui ont combattu Kadhafi - sous prétexte de ces interventions - est une attitude rétrograde qui, de fait, met dans le même sac les démocrates libyens sincères et d'autres qui le seraient moins.
    L'avenir de la Libye n'est pas tracé d'avance. La chute de Kadhafi c'est une ouverture vers le mouvement... Cessons de préjuger de ce mouvement et de prendre le peuple libyen pour des manipulés sans conscience politique et sans capacité d'agir.
    Votre "inquiétude", dans ce cas, ne leur sera d'aucun secours.

  25. 375
    Cronos dit:

    @ Christian B 372

    Tout a été dit sur le sujet à travers ce blog par JL Mélenchon et par les commentateurs, ainsi que tous les liens nécessaires pour s'instruire du problème ; que voulez que le PG ou le FdeG fassent de plus ?
    Fin septembre à la fête de l'Humanité vous aurez les éléments définitifs de la campagne du Front de Gauche à votre disposition, vous pourrez alors en faire un digest si cela peut vous aider à convaincre les "gens" autour de vous.

    @ jean jolly 374

    La bagatelle de 1 millions d'euros par jour (source La Tribune, confirmation de Gérard Longuet) soit depuis le début de l'engagement français un peu plus de 175 millions, cela fait 7 millions d'intérêts à payer par an, soit 5,55 petits millions de bénéfices pour les banquiers par an pendant 7 ans, total 38,5 millions de bénéfices sur cette petite intervention libyenne, sont très contents les banquiers, vive la guerre !…

  26. 376
    vincent (vost) dit:

    @ emler
    Je ne te permet pas de m'accuser (si je suis bien visé) de kahdafiste ou d'obsédé de la main de l'occident.
    Tu ne comprends pas mon point de vue. Il est très bien résumé par Mathieu (357) dans son dernier paragraphe.
    Donc pour toi et pour Sonia Bastille (353) que les choses soient bien claires, je soutiens intensément le front de Gauche, et bien sur Jean Luc Mélenchon., l'auteur du blog où nous nous exprimons.
    Sérieusement. Pensez vous une seconde que je puisse soutenir quelque dictateur que se soit ?
    Mais peut être ne voyez vous pas le malaise que génère la façon dont est traité médiatiquement le sujet ? J'ai passé pas mal de temps ces trois derniers jours à lire les commentaires des articles sur la guerre de Libye. Le Figaro, Le Monde, Libération, Agoravox, ou au grès des propositions des moteurs de recherches.
    Ces discussions entre internautes remplissent une fonction de défouloir assez évidente ; mais ce n'est pas le sujet. A l'occasion j'ai constaté l'augmentation de commentaires de droite très décomplexée. Ce sont plutôt ce genre d'individus Emler, qui lors de joutent sur les forums m'adressent des noms d'oiseaux. Je ferme la parenthèse sur le sujet et ne vous en tiens pas rigueur. Cependant vous ne mesurez pas surement à quel point la "castagne" des élections va être rude. Revoyez donc la liste du Fouquet's.

  27. 377
    Louis St O dit:

    Je suis sûr que si il n’y avait pas l’hégémonie des EU dans le monde il y aurait plus de démocratie.
    Je m’explique, quand la politique ou les idées d’un pays ne conviennent pas aux états unis, leurs acharnements à les déstabiliser ou à les renverser est tel que ces pays se renferment sur eux même pour se protéger, acte d’auto-défense, et n’arrive plus à faire fonctionner la démocratie normalement.
    Ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dis, que je défends les dictateurs et Kadhafi en particulier, je pense comme tout le monde sur ce blog qu’il faut éradiquer les dictateurs et celui là en particulier.
    Mais vous remarquerez que tous les pays qui ne sont pas d’accord avec les EU, sont considérez comme des pays totalitaires où leurs dirigeants comme des dictateurs, non seulement par les EU mais aussi par tous les pays qui font la même politique libérale.
    Seul les grand pays, comme la Russie ou la Chine se permettre « d’affronter » les EU.

    Pour répondre à @françois 371, nous avons créer l’Euro, mais aujourd’hui encore, il nous est impossible de vendre un airbus en Euro, les EU on tout fait pour que le commerce international se paie en dollar, (que le dollar soit fort ou faible).

    Jean-Luc Mélenchon dit que cela provient du déploiement des soldats US dans le monde et il a raison, mais surtout cela montre la faiblesse de l’Europe face au EU, ou plutôt du manque de courage de nos présidents des pays européens ou d’ailleurs.
    Voilà ce que nous apportera JL du courage pour dire aux EU, le monde ne vous appartiens plus, votre monde et vos règles on en veut pas, nous avons les nôtres et booster un peu ces présidents européens qui n’ont jamais eu et n’auront jamais le courage d’un Chavez ou de beaucoup de présidents d’Amérique du Sud.

  28. 378
    le Prolo du Biolo dit:

    Libye, pour résumer :

    Il ne s'agit pas d'être pro-Kadhafi et de regretter la chute d'un tyran, mais simplement de ne pas être dupe de qui tire réellement les ficelles en ce moment.

    Le post de JeanClaudeVandale @ 361 notamment, donne quelques premières raisons d'être prudents.
    La hausse subite des cours de Total, Suez, etc... à la Bourse donne un autre signe.

    Par contre pour ce qui est du communiqué du Parti de Gauche, je ne vois pas où est le problème.
    Il se réjouit avec raison de la chute du dictateur mais il est suffisamment mesuré pour éviter tout soutien hâtif aux nouvelles "autorités", et J.L.Mélenchon de son côté n'a jamais semblé se faire d'illusions sur les raisons réelles de l'intervention de l'Otan en Libye.

  29. 379
    ermler dit:

    @ vincent (vost) p.377

    Je ne vous visais pas personnellement en parlant de "Kadhaphiles" (et non pas Kadhafistes), mais plutôt l'auteur du post 310 qui entretient encore la fable d'un Kadhafi "combattant valeureux de la lutte impérialiste" et autres supercheries. Vous ne pouvez donc pas m"assimiler à ces forumers de droite qui vous lancent des noms d'oiseaux.
    J'ai lu vos arguments sur la Lybie. J'ai exposé les miens. Cela fait partie de la confontation des points de vues, utile à tout échange, y compris entre sympathisants du Front de Gauche. Je ne doute pas de votre attachement à ce Front et ne pense pas une seconde que vous souteniez un dictateur..
    Salutations fraternelles.

  30. 380
    Jean Jolly dit:

    @ Cronos.

    Merci pour les infos, qui, je suppose, ne concernent que notre petite excursion en Libye. J'ai la flemme de calculer les frais inhérents à la protection des pipelines US en Afghanistan depuis 2001(raahh ce clavier, aux expéditions humanitaires contre les talibans et contre le terrorisme, la libération des femmes afghanes et tout le tralala), ça doit chiffrer ça aussi, non ?

    Enfin bon, c'est pour la bonne cause aussi, de plus c'est couronné de succès puisqu'ils ont réussi à se débarrasser du grand méchant loup ou croque-mitaines... selon les fables circulant dans les divers pays occidentaux.

    Toujours est-il que je sens très mal cette règle d'or, ils auraient mieux fait de l'appeler chape de plomb, c'est tout de même plus cohérent et plus honnête au regard de la réalité économique décidée par les règles ultra-libérales imposées.

  31. 381
    Mohand dit:

    Je lis ici et là que Kadafi est un dictateur!
    C'est qu'on raisonne avec la mentalité occidentale. Kadafi est très aimé par son peuple et par beaucoup d'africains. Kadafi et les révolutionnaires libyens ont fait tomber en 1969 la monarchie senoussie qui laissait les multinationales dilapider le pétrole libyen.
    C'était l'époque de la déconolisation.
    Depuis ce temps, ceux là même que nous combattons idéologiquement n'ont cessé de l'attaquer.
    Vous connaissez sans doute les moyens de propagande de l'empire.
    C'est une proie facile depuis qu'aucune puissance après la chute de l'URSS ne fait contrepoids à ces vampires qui tuent, tuent et tuent.
    Ils ont semé la désolation dans tous les pays qui veulent être souverains.
    Y'a-t-il pire dictature que celle des monarchies du Golfe? Je n'entends pas par là qu'il faille leur emmener la démocratie. Non, C'est les pires dictatures que celles du golfe. Ils ne te laissent même pas réflichir. Mais puisqu'ils se sont vendus à l'empire alors ils sont protégés contre leurs peuples.
    J'aimerai beaucoup que Mr Jean-Luc Mélenchon prenne la défense des opprimés et des pauvres partout dans le monde comme il le fait en France.
    J'aimerai que le PG et le FdG s'informent mieux sur la Lybie et les libyens.
    Si la Lybie tombe, il y'aura un KO indescriptible dans la région. Ils vont tout d'abord installer l'AFRICOM (commandement US en Afrique). Ils vont utiliser leur créature Al Qaeda pour déstabiliser l'Égypte, l'Algérie et le Soudan.
    Le FdG doit être la lanterne qui éclaire le peuple français et les francophones en général. Mon seul espoir, moi qui suis en Amérique du nord et connais le sens du capitalisme pur et dur et de voir les idéaux de partage triompher en France. Tous les peuples aimant la liberté vous...

  32. 382
    vincent (vost) dit:

    Au prolo du biolo
    Je suis bien d'accord avec ton propos. Cependant, après les différents cas historiques de déstabilisation de pays dans le monde qui se sont révélés par la suite des désastres, je me demande si il est bien pertinent de se féliciter du départ d'un tyran alors que les méthodes employées seraient corrompues. Je ne sais pas si c'est le cas mais dans le doute je garde mon libre arbitre et ma prudence. Nous nous sommes félicités de la non intervention de la France en Irak et désolés de notre présence en Afghanistan.
    Quoiqu'il en soit je ne peux m’empêcher de voir les désirs des groupes industriels fièrement affichés de ci de là. Des infos sur des titres boursiers qui remontent ; toutes ces choses indécentes à mon sens. Sur Le Monde en ligne ce week-end on pouvait voir : la bataille de tripoli, suivez l'actualité en live, comme un spectacle interactif.
    Ce genre de chose aussi m'énerve :
    http://www.lemonde.fr/week-end/article/2011/02/25/la-libye-n-interesse-pas-oh-que-si_1484454_1477893.html
    http://amnis.revues.org/727#bodyftn19

    @Jennifer(378) je ne comprends pas le lien ?
    [Edit Webmestre : ce n'est pas la "Jennifer" habituelle de ce blog, et cela ressemblait à s'y méprendre à du spam... D'où sa disparition]

  33. 383
    Jean Jolly dit:

    @ le Prolo du Biolo.

    Il manque tout de même un petit quelque chose pour éviter toute ambiguïté et éviter ainsi le doute qui pourrait s'immiscer subrepticement dans l'esprit tordu de nos détracteurs qui ne vont pas manquer de nous cataloguer dans les soutiens à la politique extérieure de Sarkozy.

    Ça commence ainsi : Le Parti de gauche se réjouit de la chute du régime tyrannique de Mouammar Kadhafi.

    Il aurait été bien de faire suivre cette phrase par un truc du genre : Toutefois nous réprimons foncièrement les méthodes illégitimes utilisées par le Président Sarkozy sous le commandement de l'OTAN.

    Ça ne mange pas d'pain et nous couvre de tout soupçon. Le reste du texte est parfait, il n'y a pas une virgule à changer. Enfin ce que j'en dis n'engage que moi.

  34. 384
    Christian B dit:

    @Cronos 376

    Merci, oui, je sais qu'il y a une myriade d'infos, mais la problématique est de transmettre une information digeste
    pour être compris. Ce sujet ne m'est pas personnel, il concernera tous les militants du FG dans les assemblées citoyennes qui débuteront prochainement. A suivre.

  35. 385
    vincent (vost) dit:

    @ Emler
    Oui kadhafile pas kadhafiste désolé.

    Désolé, je l'avais pris pour moi ; après quelques échanges avec certains de nos concitoyens un peu rudes sur certains forums, je devrais peut être prendre une douche fraîche avant de revenir sur ce blog ? Il fait déjà si chaud d'où j’écris.

  36. 386
    denis dit:

    Monsieur Mélenchon. êtes vous satisfait d'avoir voter "le couloir humanitaire "? Je suis très triste que vous ayez fait cela, je commençais à avoir confiance en vous.
    Adieu vous avez perdu mon soutien

  37. 387
    vincent (vost) dit:

    @ webmestre
    Oui, merci, c'était pour le moins bizarre.

  38. 388
    marechal dit:

    C'est quoi le "couloir humanitaire" ? j'ai manqué un wagon?

  39. 389
    Jean Jolly dit:

    @ marechal.

    C'est un labyrinthe inventé par l'OMC, l'OMS, le FMI et toute la ribambelle des "j'ai-le-cœur-sur-la-main-mais-elle-est-trop-occupée-à-compter-les-biftons". Tu sais quand tu rentres dedans mais jamais quand tu en sortira...si par bonheur tu trouves la sortie un jour.

  40. 390
    vincent (vost) dit:

    @384
    Jean Jolly
    Effectivement. je vous suis tout à fait.

    Il est bien possible que la gestion du temps sur internet soit dans bien des cas périlleuse, dans le cas de "l'actualité brûlante", les réactions répondent au mouvement collectif dans l'instant du moment. Le temps long n'a pas sa place de nos jours.

    J'ai aussi la sensation que cette actualité présage de la bataille médiatique qui s'annonce au sujet de la campagne. La dimension qu'a pris internet dans les échanges sociaux est une nouveauté dans une élection présidentielle.

  41. 391
    marechal dit:

    @ Jean Jolly
    Merci, mais quelle mouche le pique le Denis alors? il a pris un coup de soleil sur la tête?
    Je pige rien.

  42. 392
    tchoo dit:

    Pour votre comparaison PIB/DETTE
    lorsque j'ai acheté ma maison, je gagnais annuellement 28 000€, j'ai emprunté 42 000€ soit 150 % de mon PIB.
    J'ai parfaitement honoré mes mensualités pendant 15 ans.

  43. 393
    Disjecta dit:

    Je conseille à ceux qui pensent que tous les moyens sont bons pour faire tomber des "dictateurs" de lire le post 382 de Mohand (et je renvoie à la citation de Robespierre, déjà évoquée). Comment pouvez-vous penser connaître quoique ce soit sur Khadafi ou la Libye en vous fondant sur la lecture de Libé, du Monde et en regardant les journaux de 20h? Vous savez la vision que ces médias ont de Chavez ou de Castro. Vous avez pourtant fait l'effort d'aller au-delà des idées toutes faites et contrairement à beaucoup vous ne vous évanouissez plus en entendant le nom de Castro. Mais sur Kadhafi vous buvez la moindre dépêche Reuters ou AP sans sourciller (les soldats de Kadhafi sous viagra, Kadhafi qui bombarde son peuple, les mercenaires sanguinaires d'Afrique noire au service de Kadhafi) et vous répétez en coeur avec les néo-cons: "C'est un dictateur! C'est un dictateur!" Et El-Assad c'est pareil alors? Faut aller se payer la Syrie maintenant?
    Je pose à la suite d'un post précédent la question suivante: après la Libye, qu'est-ce qui empêchera ce type de simagrées de se répéter ailleurs et par exemple au Vénézuela? Et vous verrez les couvertures de Libé alors, qui arriveront même à vous faire douter, si en fait il n'y avait pas un peu de vrai que Chavez était un fou dictateur mégalomaniaque sanguinaire...
    Il n'y a pas à tergiverser: l'intervention de l'OTAN en Libye est la pire des saloperies d'ingérence et une honte pour la France. Les dictateurs ou les régimes merdiques (Sarkozy, Cameron, Obama) ce sont les peuples qui les font tomber, pas une armée étrangère. Et ceux qui veulent repeindre les insurgés libyens du CNT en sauveurs de la démocratie sont visiblement très mal informés.

  44. 394
    Cronos dit:

    @ les Socialistes (liste PS) qui circulent sur ce blog, réjouissez vous Hollande vient d'inviter DSK à reprendre sa place en France et les membres du club, même Copé, sont heureux pour lui. Quelle ignominie, je pense que si DSK avait été chauffeur routier et noir il s'en serait pris pour 10 ans, "White is beautiful and the dollar's woman is very good" n'est ce pas Mr le procureur. Seule Marie-George Buffet à eu le courage de dire l'exacte vérité.

  45. 395
    marechal dit:

    @ tous
    Stupeur ! Notre porte parole a été cambriolé ! (Denis revient c'est pas le moment de flancher)
    A monsieur Mélenchon, vous avez tout mon soutien dans cette épreuve.

  46. 396
    Cronos dit:

    @ marechal

    Qu'est ce que tu racontes, JL Mélenchon à été cambriolé ? où ? quand ?

  47. 397
    marechal dit:

    @ Cronos
    Dans son appart à paris, lundi...

  48. 398
    Cronos dit:

    @ marechal
    Ben, m**** alors.
    T'as eu l'info comment ?

  49. 399
    marechal dit:

    @ Cronos,
    La honte. En faisant les troll sur le site de l'ump, j'en était à leur conseiller le livre "Jean Sarkozy, ma vie mon oeuvre mon scooter" et j'ai choppé un sujet sur Mélenchon puis confirmer http://tempsreel.nouvelobs.com/actualite/societe/20110822.FAP2930/l-appartement-parisien-de-jean-luc-melenchon-cambriole.html
    PS: Merci pour ta réponse sur l'escouade je ne manquerai pas d'y répondre.

  50. 400
    Jean Jolly dit:

    @ marechal.
    Il doit confondre avec le porteur de sac de riz, voire même avec le "gentleman" milliardaire à la chemise ouverte et la mèche au vent, philosophe à ses heures (libres).

Pages : « 1 2 3 4 5 6 7 [8] 9 10 11 »


Blog basé sur Wordpress © 2009/2015 INFO Service - V3 Archive