24mar 11

Cantonales, Libye, OTAN et ONU, session à Bruxelles

Avant le second tour

Ce billet a été lu 25 421 fois.

Elisbonnencore une note à l’arrache ! Je l’ai rédigée en pensant qu’il était inutile pour moi de répéter tout ce que j’ai eu l’occasion de dire sur Europe 1 et sur France Inter cette semaine puisque j’ai eu le privilège de pouvoir m’y exprimer. Donc mes appels au rassemblement électoral de la gauche sont accessibles à tous. Ils ont été entendus par le million d’auditeurs d’Europe 1 et les deux millions d’auditeurs de France inter présents aux heures d’écoute auxquelles je suis passé à l’antenne. Je parle donc autour de l’actualité. La farce de la péniche, et de l’union bidon mise en mouvement à gauche, pendant cette semaine de désarroi de la superstructure politique du pays est suspendue dans le vide de l’abstention. La crise de régime que fait murir la décomposition de l’UMP reçoit un écho dans la paralysie de la gauche politique avec la dislocation de l’axe entre le PS et les Verts.

Merci à Seb pour les photographies qui illustrent ce billet.

J’ai refusé d’aller faire tapisserie à la soirée privée du PS sur la péniche. Crime de lèse majesté. Dès lundi j’ai eu droit à la morgue des chefs socialistes. Je ne devrais pas « jouer nouvelle-zelandesolitaire », « on a besoin de tout le monde ». Bla Bla. Ces bonnes âmes donneuses de leçons auraient voulu que je fasse comme si leur duplicité ne m’était pas connue. Comme si je ne savais pas, de longue main, qui a décidé quoi et où, à propos du deuxième tour pour lequel ces messieurs dames avaient déjà pris leur disposition de division ! Comme si je pouvais croire que les socialistes ne savaient pas que les Verts allaient se maintenir en Seine Saint Denis et dans le Val de Marne ! C’est eux, les dirigeants socialistes, qui ont organisé la présentation de candidats communs Verts/PS dans le but assumé que les Verts se chargent de la sale besogne et délogent les élus sortants du Front de Gauche. Comme ils l’ont fait en Essonne, dans tous les cantons où il y avait un candidat sortant renouvelable. Et jusque dans mon ancien canton dont l’élue est la trésorière nationale du PG. Lequel canton est dans la circonscription du bras droit de Martine Aubry, le député François Lamy. J’en passe et des meilleures. La volonté d’éradication était affichée et assumée. En Essonne elle aboutit à avoir affaibli la gauche. Ces coalitions Verts/Socialistes recueillent moins de voix que les seuls socialistes aux élections précédentes. Il faut les voir venir entre les deux tours, la bouche enfarinée, nous demander un désistement loyal. Comme si c’était un jeu. Comme si tout ce qui a été patiemment construit et élargi par notre travail était sans importance, sans fragilité, sans énergie militante dépensée sans compter. Les nôtres serrent les poings. Les voici trainés derrière le char de ces vainqueurs de pacotille qui comptent cyniquement sur notre dévouement à la cause pour remplir leurs urnes désertées. La peine est la plus forte. Le mépris recouvre tout. En Essonne un canton du Front de gauche fut pris en otage pour nous arracher en échange des mots de soutien quasiment dictés en faveur de candidats qui nous soulèvent le cœur de dégout personnel. La désunion sans raison au premier tour a sévèrement dégradé le rapport de force droite gauche. Dans ces cantons on voit les importants ramenés à leur dimension réelle quand nos militants sont trop tristes pour faire le travail. Une armée de permanents et d’obligés ne fait pas un parti. Tout va être emporté.

C’est le moment où ces belles bouches font des reproches et des gros yeux. Arrogants, tellement méprisants,moscou insultants, qu’il est de plus en plus difficile de convaincre les militants qui doivent tout endurer de leur part avant d’être sommés de se désister ensuite. Ici l’infect chef socialiste fait du bouche à oreille pour dénoncer comme une candidature islamiste notre camarade qui se prénomme Mohamed. Là un bureaucrate à cervelle de pigeon croit avoir fait un bon tour en prenant notre logo Front de Gauche sans autorisation et le prostituer avec celui du Modem. Ca le fait rire, bien sûr. Le désarroi des militants et la pagaille de ceux qui découvrent tout cela les amuse. Rude école de formation pour tous ces militants dont c’est le premier engagement politique ! Mais un solide vaccin est ainsi injecté. Ce qu’est devenu le PS jouit parmi nous d’une réputation à couper au couteau. Et quand nous avons été invités sur leur péniche de comédie on nous précisa pour nous allécher le périmètre de l’invitation : « ceux qui peuvent gouverner avec nous en 2012 ». A pleurer !

Je sais combien les questions de guerre et de paix sont difficiles à traiter. J’ai eu à en connaitre à propos de la première guerre du Golfe, de celle du Kosovo et de l’Afghanistan. Je me suis opposé à chacune d’entre elles sur le critère de ce qu’est l’ordre international dans une conception de gauche. La seule communauté internationale acceptable est la communauté légale. Celle qui est construite sur des accords et des traités reconnus par les parties prenantes et d’application universelle. Si imparfaites qu’elles soient les institutions internationales incarnent cette communauté. C’est une question essentielle. Au lendemain de la deuxième guerre mondiale, un cadre fut posé avec l’ONU. Mais le mécanisme régulateur n’était pas dans ses murs. Il ne s’y trouvait souvent que pour la forme ou pour l’accessoire. La véritable communauté internationale dont les décisions et mésententes avaient force de loi s’organisait autour des deux camps est et ouest, sur la base du partage du monde de Yalta et tenu en respect par l’équilibre de la terreur atomique.  Au lendemain de la chute du mur de Berlin, l’hyper puissance nord américaine désormais seule prétendit organiser à sa main un nouvel ordre mondial. Ce fut le discours de Bush père sur le sujet qui en donna le signal. Et la première guerre du golfe en fut l’acte fondateur.

Depuis lors, l’enjeu est de savoir si l’ordre du monde est celui de l’empire et de son bras armé l’Otan ou celuicoree-du-sud d’une communauté internationale légale et multipolaire. Ce ne sont pas seulement des principes moraux ou démocratiques qui se jouent dans cette affaire mais des intérêts gigantesques. L’empire ne peut s’offrir le luxe d’être mis en cause. Non par mégalomanie. Ni même du fait de l’incroyable prégnance de la bureaucratie des services et des militaires dans le pouvoir aux USA, nés de l’effet miroir avec leur adversaire soviétique. Mais parce que l’empire ne peut accepter de voir sa monnaie réduite à sa valeur réelle qui est à peine celle du papier qui la représente ou des bits qui la conserve en mémoire électronique. J’ai déjà beaucoup écrit sur ce sujet sur ce blog et je craindrais de lasser en reprenant mes démonstrations. La nouvelle situation combine foule de facteurs où s’ajoutent aux formes classiques des crises particulières du capitalisme celles plus spécifiques liée au capitalisme financier de notre époque. C’est dans ce contexte que se présente les faits du quotidien qui le transforment mais en résultent. La guerre est difficile à interpréter.

Seuls les pacifistes sont constants en toutes circonstances puisqu’ils s’opposent par principe au recours à la russieforce. Je suis pacifique mais pas pacifiste. Fasciné par la discipline mentale de la non violence, j’avoue mon incapacité à la manier comme principe d’action pour un Etat. Je ne dis pas que ce soit impossible. Je dis que je ne sais pas le faire. D’autre part, quel que soit le contexte, la difficulté est grande quand il s’agit de transformer une analyse en action politique. L’analyse est polychrome, tout faite de nuances. Tel est l’esprit. Mais l’action est binaire. Avec du noir et blanc il faut faire un tableau efficace. L’intervention en Libye combine tant de facteurs ! Une nouvelle fois elle prend à revers tant de schémas. Ce qui compte c’est qu’elle ne nous conduise pas à lâcher nos principes.

Par exemple j’ai lu que c’était en Libye une guerre pour le pétrole. Non, s’exclame l’association « Mémoire des luttes » où je compte maints amis. « L'action armée en cours contre les cibles militaires libyennes ne vise pas à s'approprier le pétrole du pays, pour une raison bien simple : c’est déjà le cas ! Total (France), ENI (Italie), Repsol (Espagne), OMV (Autriche), PetroCanada (Canada), Wintershall (Allemagne) etc., exploitent déjà des gisements. Par ailleurs, de nombreux permis de forage et d'exploration ont déjà été concédés par Kadhafi à des compagnies étrangères, principalement américaines. » Une autre explication m’a été proposée parmi les eurodéputés à Bruxelles : Kadhafi serait un dirigeant anti impérialiste. Pour ma part je ne l’ai jamais cru. « Mémoire des luttes » relève pour sa part que «russie-2 Kadhafi a été un temps, mais n'est plus du tout, un dirigeant anti-impérialiste. Jusqu'à il y a deux mois, il entretenait les meilleures relations avec Sarkozy, Berlusconi, Cameron, l'administration américaine,  et il servait de barrage protecteur et rémunéré contre l’émigration africaine vers l’Europe. C’était plus qu’un ami : un allié ! »

Je ne suis donc pas parti de cela pour analyser et décider mon action. Ni naturellement des émotions et impressions du moment. A vrai dire celles-ci sont tout à fait contradictoires pour moi. Elles m’atteignent comme tout le monde. Mais je ne crois absolument pas à l’objectivité médiatique. Et je sais, de plus, qu’en temps de guerre toute communication est de la propagande encadrée par les armées respectives. Dans cette affaire je défends un principe, celui de l’ordre Onusien. Comme je le fais depuis 1991. Et comme vous me voyez le faire chaque fois que se réunissent le G8 ou le G20, réunions de puissants sans légitimité. J’ai défendu l’idée de briser le tyran pour qu’il ne puisse pas briser la révolution. J’ai été confirmé sur ce point et démenti sur l’autre.

Le point positif c’est que la démonstration a été faite qu’il ne suffisait pas de cogner pour avoir le dernier mot. L'intervention a relancé les processus révolutionnaires dans plusieurs pays du Maghreb et du Moyen Orient. Elle les a encouragés. Le point négatif est que l’ordre onusien n’a pas tenu une semaine. Pour des esprits superficiels tout cela ce sont des détails, du pareil au même. Ils ne remarquent pas le poids des officines sur la presse par exemple. Avez-vous vu revenir le vocabulaire de la période de guerre du Kosovo ? On parle de « la coalition », de la guerre de Libye et ainsi de suite. Tout ce vocabulaire aide le glissement qui vide l’ordre onusien de son sens. Il couvre le bras de fer entre puissances qui ramène dans les mains de l’Otan ce qu’il a fallu lâcher quasi par surprise à l’ONU. Dès lors, c’est le moment de constater la faute qu’a été le retour de la France dans le commandement militaire intégré de l’OTAN. La nomination d’officiers français dans la chaine de commandement que dirigent les nord américains est un fil à la patte ! Celle de l’officier qui commande le pseudo organe de planification stratégique de cette alliance militaire est une caution incapacitante ! La pression qui s’exerce pour imposer la présence de l’OTAN dans l’action en Libye ne correspond à aucune nécessité militaire pour cette action et notamment pour les Français. Elle signale seulement notre lamentable perte d’indépendance. Je crois utile de rappeler ici que le programme partagé du Front de gauche prévoit le retrait de la France de l’OTAN et la sortie de ses opérations à commencer par celle en cours en Afghanistan.

J’ai donc rédigé une déclaration publiée en alerte de ma précédente note. Elle dit que l’OTAN n'a rien à faire en Lybie.  La résolution 1973 de l’ONU concernant la Lybie dont l’objet est bien délimité doit être strictement appliqué. Il s’agit de mettre en place une zone d’exclusion aérienne pour protéger les civils Libyens. La résolution 1973 exclut sans amtunisiebigüité toute autre forme de l’intervention militaire. Si la question de la coordination de l’action se pose il n’y a pas de difficulté à répondre au problème dans le cadre du système onusien. En effet le Conseil de Sécurité de l’ONU dispose d’un organe militaire. C’est lui que les statuts de l’organisation charge de mettre en œuvre ses décisions. C’est le comité d’Etat-major. Il est institué par l’article 47 de la Charte de l’ONU. C’est à lui et à lui seul de piloter les opérations de l’organisation. J’ai argumenté en faisant valoir l’enjeu du point de vue de l’action engagée. « Le respect du strict périmètre de  cette résolution est la condition de sa pérennité. Faute de quoi dans les heures qui viennent, l’intervention changeant de signification, l’accord international qui a permis l’absence de veto au sein du Conseil de Sécurité, sera remis en cause. » Je ne soutiendrai pas davantage que par le passé une nouvelle guerre de l’Otan. Je suis donc ce qui se passe, les yeux grands ouverts et l’esprit tout autant.

Ce mercredi j’ai fait l’aller retour à Bruxelles pour le vote sur la première partie du fameux mécanisme d’austérité générale en Europe. Je rate la séance de jeudi pour cause d’élections cantonales. Je reconnais que j’ai été furieusement distrait des affaires européennes cette quinzaine. Je n’ai donc rien compris au prêche de notre président du parlement, l’indépassable Buzek. Cette fois-ci il offrait son corps aux balles de la lutte contre la corruption sur le mode pleurnichard du clergé polonais. De quoi diable pouvait-il bien parler ? Vérifications faites auprès de mes voisins, il s’agissait de la sanction à prendre contre deux députés européens, un ancien vice premier ministre et un ancien ministre des affaires étrangères, qui se sont fait payer leur vote au parlement européen par des lobbies. L’indignation et les phrases ronflantes ont été spectaculaires contre ces deux voyous. Mais personne n’a pensé à remettre en cause la présence officielle et autorisée des lobbies. Il y en a cinquante par membre de la Commission. Et je ne sais plus combien par parlementaire.

Cette honte est au contraire un sujet d’auto satisfaction au royaume des larbins de la concurrence libre et non faussée. Certaines de ces personnes ont également des liens avec des journalistes inamovibles qui croupissent dans les bureaux où leur rbruxellesédaction les a oubliés car l’élite de ce métier ne fait pas de vieux os dans ce mouroir d’ennui. Comment s’étonner après ça que pour certains les votes soient un marché comme les autres. D’ailleurs halls et couloirs, à Bruxelles, sont une fête permanente. On peut passer sa journée à boire des boissons, champagne, jus de fruits et ainsi de suite, en mangeant de succulents petits fours. Tous les lobbies politiques ou commerciaux ont le droit de venir tenir un stand et d’offrir une tournée. La dernière fois j’ai repéré un de ces pinces fesses offert par les industries des cosmétiques. Mais oui ! Cette fois-ci je n’ai pas identifié qui régalait dans le couloir où se tenait ma réunion. Mais au rez de chaussée on dégustait des vins du pays de Loire et un chœur donna un formidable récital très applaudi.

Enfin informé du sujet qui agitait les collègues j’ai assisté à la suite des empoignades sans signification de ce parlement. Il s’agissait des protestations contre le fait que Brice Hortefeux ministre démissionné retrouve sa place au parlement où il a été élu. « Impossible » disent les opposants, Brice Hortefeux n’a jamais siégé même un jour puisqu’il était ministre et sa suivante de liste a siégé dès la première séance. Donc il doit être considéré comme démissionnaire ! Cohn-Bendit en fait beaucoup sur le sujet. Et une libérale, parlant français, a fustigé la France à ce propos. Le degré zéro de la politique. Je viens sur mon vote de l’après midi.

Le 10 Mai dernier, après la crise de la dette grecque, les euro-importants nous annonçaient en fanfare la future mise en place d'un "mécanisme de solidarité européenne". Avec un pareil nom, la chose pouvait sembler sympathique. Mais l'illusion est interdite avec notre « Europe qui protège ». Le pire y est presque toujours certain quand il s’agit d’argent. Voyons cette chose. De « solidarité » on est bien vite passé à « stabilité », ce qui sent bon le technocrate.  Voici donc servi prêt à l’emploi un "mécanisme européen de stabilité". Il repose sur un "Fonds européen de stabilité financière". Il est composé de contributions des Etats membres de la zone euro pour 440 milliards d'euros. Naturellement ils n’ont pas cette somme en caisse. Ca se saurait. Le moment venu ils l'emprunteront donc, cela va de soi. A côté de cela il y a un petit nouveau dans le tableau : le FMI qui entre officiellement dans les mécanismes institutionnels de l’Union. Lui prévoit 250 milliards d'euros. Milliards qui viennent des Etats membres du fond. Ce sont donc toujours les Etats qui passent à la caisse. Mais ça ne leur donne droit à aucune bienveillance. Car l'octroi de tout prêt est conditionnel. Le demandeur doit accepter un plan de rigueur validé par  la Commission européenne de Monsieur Baroso, la Banque Centrale européenne de Monsieur Trichet et le FMI de Monsieur Strauss-Kahn. Il est entendu que les marges de négociation de l'Etat demandeur sont très maigres. En vérité, elles sont nulles, tout le monde le sait. Soit il accepte la casse de ses services publics, le gel et la privatisation des pensions, les baisses de salaires et les hausses de TVA et des frais d'inscription à l'université, soit les agences de notations, désormais libres d'agir dans toute l'UE, dégradent leur note. Tu casques ou tu coules. C'est au choix. J'exagère? L'énumération qui précède est en tout point conforme au plan imposé à l'Irlande le 28 novembre dernier.

Mais, concrètement, comment cela va-t-il se mettre en mouvement ? On a compris le cadre. Mais quel est le mécanisme de déclenchement et de mise eportugal-drapeau-nationaln œuvre ? Il faut dire que sa mise en place n'était pas prévue avant la mi 2013. On savait juste que la Commission serait chargée d'organiser sa gestion. L'Eurogroupe, réunion informelle des ministres des finances de l'UE, avaient quand même commencé à en fixer les grands traits dès novembre. On apprenait ainsi que le dispositif serait ouvert aux créanciers privés. Certes, ils seront soumis à une clause d'action collective pour le gel des remboursements, l'allongement des échéances et la réduction des taux d'intérêt. Formidable! Mais qu'est-ce c'est qu'une clause d'action collective? C'est le vote à la majorité de tous les créanciers privés. Il serait bien étonnant que ceux là soient motivés par l'intérêt général des citoyens de l'Etat déficitaire ! Restait à institutionnaliser ce mécanisme. Problème : rien de tout cela n’est prévu par le traité de Lisbonne. Alors comment faire ? Pour établir la mainmise du FMI, de la Commission européenne et de la BCE sur les budgets et les politiques des Etats membres, pas question de prendre le risque de la démocratie. L'oligarchie européenne et les eurocrates ont déjà été échaudés par trois référendums où les peuples ont dit non au TCE-traité de Lisbonne.

L'eurocratie a donc trouvé une issue pour échapper à la volonté populaire. L'amendement nécessaire au traité de Lisbonne pour y inscrire toutes ces merveilles se fera par une "procédure de révision simplifiée" et pas par "la procédure de révision ordinaire". Subtil. Trop peut-être. Car la procédure de révision dite « simplifiée » ne s’applique qu’aux cas où aucune nouvelle compétence n'est attribuée à une institution européenne. Et là on en donne. On en donne même à une institution, le FMI, qui n'est même pas une institution européenne. Pardon pour cet enfouissement dans les procédures. Mais si l’on veut comprendre il faut s’en donner les moyens. Donc vous demandez vous pourquoi ces gens s’encombrent-ils de vouloir cette procédure « simplifiée » ? D’abord pour que ça aille plus vite. Ensuite pour un petit rien, un détail de mot décisif. Car la procédure dite simplifiée permet de demander aux Etats une « approbation » tandis que la procédure ordinaire exige une « ratification ». Enorme conséquence ! En droit international, si le premier terme est très flou, l'autre est très clair. La ratification est une procédure prévue par les constitutions de chaque pays. Dans nombre de cas elle rend possible un référendum. Ainsi, en France, selon l'article 11 de la Constitution, il suffit qu'un cinquième des parlementaires et un dixième des électeurs et électrices le demandent pour qu'il soit mis en œuvre.

Le moment tant attendu est arrivé : le Conseil européen réuni en grande pompe à Bruxelles jeudi et vendredi dernier a tranché. Le Parlement européen est seulement consulté sur le sujet. Ca ne le gène pas. Il ne proteste pas. Il ne s'insurge pas contre ces entorses à la démocratie. Il se contente de demander à contrôler l'application des plans de rigueur ! J’ai voté contre ce texte, évidemment, ainsi que tout mon groupe, la GUE. Les socialistes et le Verts ont voté pour. Seul mon groupe a amendé le texte pour réclamer un référendum pour chaque révision du traité et ce dans tous les Etats membres. Les socialistes et les Verts ont voté contre. Ca ne doit pas nous bloquer dans l’action. Je propose que l’on reconstitue le Comité national pour le référendum qui s’était constitué avant la ratification du Traité de Lisbonne.

Comme je l’ai mentionné à plusieurs reprises dans mes notes de blog, je fais l’objet d’une campagne de calomnie sur la toile. Il circule une sorte de message en collage qui m’attribue des revenus incroyables, un cumul de fonction impossible entre sénateur et député européen et une somme de retraites additionnées que je ne touche pas davantage. Ce document a été relayé par des socialistes comme cela a été prouvé dans les Yvelines, par les amis de Jean Paul Huchon. Depuis cette campagne a élargi ses moyens. La veille du vote fonctionnait une chaine par SMS sur le même registre. Au parlement européen, Jean Quatremer agit de même. Répétant à toute occasion que je ne suis jamais là, il en profite pour présenter d’étranges additions de moyens à tout propos manifestant une obsession pour l’argent inversement proportionnelle à son intérêt pour celui des lobbyistes qui devraient pourtant lui offrir d’amples sujets d’enquête. Ainsi n’a-t-il soufflé mot de l’épisode de la corruption des députés dans la note où il fustige l’épisode Hortefeux. Mais il en profite pour me mettre en cause de nouveau. L’influence malsaine, et sans aucun doute très indirecte, de ce genre de procédé sur l’alimentation des rumeurs est avérée. Voyez cette coïncidence très parlante. Après avoir dénoncé nominalement l’absence au téléphone pour lui répondre d’une assistante du groupe qui travaille avec moi, celle-ci a eu la surprise de découvrir une campagne sur Twitter mettant en cause de manière très grossière son « inactivité » au parlement européen. Contre cela que puis-je faire ? Rien. Bien sûr. Ou presque. Juste vous le dire et solliciter la protection de votre vigilance. Ne relayez pas, même pour dénoncer le procédé, les mots et les « arguments » de la calomnie.


338 commentaires à “Avant le second tour”

Pages : « 1 [2] 3 4 5 6 7 »

  1. 51
    jean bon dit:

    Cette intervention militaire est honteuse. Honteuse car on s'en sert pour dire "oui nous defendons la democratie, les civils innocents" ou que sais je encore. Honteuse car il n'y a aucune recherche d'un compromis diplomatique. Personne ne veut d'un éventuel compromis. Honteuse car nous donnons du crédit à des personnes ayant servi kadhafi et qui maintenant se servent de civils pour le combattre (ou plutôt servir de chair a canon).

    Tout comme la loi de février 2005 reconnaissait certains bienfaits de la colonisation, pourquoi ne pas faire voter une loi qui reconnait certains bienfaits de la guerre ?

    La France n'a pas manqué le train de la révolution tunisienne et égyptienne tout simplement parce qu'elle a fait de Ben Ali et de Moubarak des alliés. La France a donc été complice d'un régime dictatorial.
    Et maintenant la France veut soit disant protéger une pseudo-révolution animé par d'ancien collaborateur de Kadhafi ?
    Et vous Mr Mélenchon trouvez cela bien ?

    Pourquoi n'entendons nous rien sur d'autres situations tel que le Bahrein qui réprime sa population grâce à l'armée d'un voisin ? Pourquoi laissons nous l'Arabie Saoudite accueillir des dictateurs fraichement enfui ?
    Pourquoi pour le Darfour, l'ONU a mis tant de temps à réagir et à laisser l'union Africaine s'en charger ? Alors que pour la Libye en l'espace de quelques semaines, la France a reconnu une bande d'inconnus comme seul représentants valable du peuple libyen etc... etc....

    Je suis extrêmement déçu par la position guerrière de votre soit disant "Parti de gauche". Vous prenez les personnes qui vous soutiennent pour des idiots.
    J'ai hâte de voir la position de la France quand le Maroc ou l'Algérie seront touché par ces mêmes symptômes.

  2. 52
    Jake dit:

    France Vs Libye
    Mirages + Rafales Vs Mirages
    Quel que soit le perdant, ce sera toujours Dassault le gagnant.
    On va enfin réussir à caser nos Rafales. Le nain est aux commandes et pilote la manoeuvre.
    De la belle ouvrage.

  3. 53
    d'Alayer dit:

    J'ai ajouté, dans le programme ouvert du PG, une clause sur le désarmemement unilatéral de la France, "toutes les autres clauses du programme devenant ainsi sans objet".
    Vu ce qui vient de se passer en Libye et qui a failli se passer en Côte d'Ivoire (sans le "niet" de l'Afrique australe, les forces armées nigérianes débarquaient, soutenues par la France), ça devient urgent !

    Quant à la duplicité du PS, voyez ce qui s'est passé pour la mairie de Ploemeur Bodou : un socialiste était sortant, battu par un Front de gauche (une femme). Qui forma une majorité avec le PS. Lequel décida de torpiller cette majorité par des démissions savamment orchestrées et des phrases assassines dans la presse locale. Arriva le moment où il fallut de nouvelles élections. Et la droite l'emporta normalement devant la désunion de la gauche, organisée par le PS. Lequel a donc préféré perdre la mairie plutôt que de la voir entre les mains d'une PG. CQFD !

  4. 54
    Gilbert Duroux dit:

    33
    Jean Emmanuel dit:
    25 mars 2011 à 10h49

    "Je viens d'apprendre que M.Aubry, Fabius ont signé un appel pour qu'il n'y ait pas de débat sur la laïcité. Et qui a signé aussi ? Tariq Ramadan, cette ***** réclamant un moratoire sur la laïcité. Ils le font exprès au PS ! J'ai entendu qu'à Marseille ceux qui étaient en face de Guérini allaient voter FN, pas étonnant vu qu'il aura fallu que Montebourg se bouge pour qu'Aubry se manifeste".

    Ah bon ? Vous trouvez qu'Aubry se manifeste ? J'ai plutôt le sentiment qu'elle continue à couvrir cette espèce de mafia qui dirige la fédération des Bouches du Rhône.
    Voir ici comment la direction du PS continue de couvrir le malfaisant :
    http://partisocialiste.blog.lemonde.fr/2011/03/24/affaire-guerini-le-bureau-national-du-ps-botte-en-touche/

  5. 55
    Cronos dit:

    @ Descartes 32

    Comme je l'ai souvent dit, il faut toujours faire un petit effort de chiffrage pour avoir les ordres de grandeur en tête. Cela évite de dire beaucoup de bêtises.

    Après tout, on peut se payer une catastrophe nucléaire de temps en temps, c'est pas cher du tout, hein !…

    En parlant d'ordre de grandeur, ce matin sur france-inter, un brave homme travaillant dans le nucléaire, pour le compte d'un sous-traitant d'EDF à la centrale nucléaire de Belleville sur cher, pour faire l'entretien et les interventions dans la centrale, dans des zones dites sensibles, où l'on est à peu près sur d'hériter d'un beau cancer 15/20 ans plus tard, mettez-vous ça en tête monsieur le professionnel du nucléaire, et ce n'est pas un ordre de grandeur mais une réalité, cet homme est payé 9 euros de l'heure pour être exposé en permanence (durant ses heures de travail), à ce prix cela s'appelle de l'exploitation, limite esclavage, et je le redis il n'est pas titularisé EDF mais bosse pour un sous-traitant qui peut le virer quand il commence a en avoir trop pris (de radiation) ; à ce prix là bien sur que l'énergie n'est pas chère, mais est ce que l'on rentre dans le coût de cette énergie si peu chère le fric que va coûter à la communauté la maladie certaine de cet homme.

    Vous, confortablement installé à votre bureau, avec vos revenus à plusieurs milliers d'euros, ou en retraite avec une somme un peu moindre, ne risquez ni les radiations merveilleuses qui font de cette énergie si peu chère le malheur de certain, vous vous permettez d'ergoter, ça me trou le c..

  6. 56
    Fabrice Loi dit:

    Pour suivre dans ce sens, je poserais une question : la consigne FdG de voter PS à Marseille pour contrer le FN est-elle à la hauteur de ce que signifie l'abstention, qui est la seule et l'unique garante de la croissance du pourcentage FN ? poser cette question, c'est y répondre.
    Voir les bandeaux rouges (?), publicitaires, du PS qui disent "Voter PS contre le Front National" en énorme dans les rues me fait penser qu'à chacun de ces panneaux honteux (le dernier argument qui reste pour le PS, c'est voter contre qqchose avec lui) il y a cent abstentionnistes et 10 le pénistes de plus chaque jour.
    Quand au commentaire de Monsieur Mélenchon qui dit que le vote ouvrier ne s'est pas droitisé, bon...allez, d'accord. On voit quand même ne serait-ce que l'amorce du contraire, non ?
    On continue, mais le piège est monstrueux.

  7. 57
    citoyenne21 dit:

    Je pense pareil que Fabrice (56) ! à la rigueur voter aux cantonales pour un candidat PS contre un candidat FN quand ce candidat PS est réputé intègre, ok mais si ce candidat PS est corrompu, à quoi bon ? Encore faut-il est au courant de la corruption éventuelle d'un candidat PS ! Tout ça ne fera qu'aggraver l'abstentionnisme et puis voilà... Quant à voter pour un candidat UMP contre un candidat FN, à quoi bon également ! l'UMP et le FN ont besoin l'un de l'autre pour triompher en 2012 alors ne leur donnons pas le droit de penser qu'on est des imbéciles....

  8. 58
    Sonia Bastille dit:

    @ D'Alayer (commentaire 53)

    Le désarmement unilatéral d'un pays est une énorme faute politique et aussi entraine les pires catastrophes de demain.

    La France est un pays qui a une armée et également une dissuasion nucléaire. Elle a également des arsenaux, des unités de production militaro-industrielle.

    Le désarmement unilatéral de la France, ferait perdre à notre pays (qui est un État-Nation et il ne faut pas l'oublier) à la fois toute défense, toute capacité de dissuasion, de protection, de riposte, de défense tant militaire que civile. Nous passerons automatiquement sous la protection d'un tiers (USA - OTAN) et nous n'aurons ni la capacité d'autonomie, d'indépendance, de jugement, de réaction et également de pouvoir politique.

    Le pacifisme à ce point en devient ridicule et si la gauche radicale ou le PG proposait cela se serait inquiétant pour la suite si l'on voulait un jour gouverner la France et aussi un très mauvais signal à tant et tant de groupes para militaires ou États. La France ne vit pas dans un monde d'amour et d'eau fraiche et les intérêts privés ou de firmes transnationales comme ceux des États ou des ensembles géopolitiques ne sont pas la vie douillette des Nounours !

    On voit clairement que la France, militairement s'affaiblit et n'a plus autant qu'auparavant les capacités d'actions à grande échelle dans le monde d'aujourd'hui. Baisse constante des Budgets de défense, suppression de la conscription, armée de métier en sous effectif, matériels limités (1 seul porte avion plus souvent à Toulon qu'au grand large). Nous avons réintégré le commandement militaire de l'OTAN et certes cela peut paraître suffisant car les efforts sont mutualisés mais nous allons être de plus dépendants et soumis aux États-Unis et à son bras l'OTAN. Le désarmement unilatéral amplifierait la dépendance et la soumission aux États-Unis et à l'OTAN et nous enlèverait la capacité dissuasive et de défense d'une grande puissance.

  9. 59
    Jake dit:

    Un autre sujet peu ou pas abordé (dans ce sens)

    Les prix de la farine, du café, du beurre, etc... grimpent
    Fatal! les céréales et d'autres matières premières augmentent ! Souvent à cause de la spéculation (quand il n'y a plus de sub-primes, il faut trouver un autre terrain de jeu)
    Mais grâce à nos grands distributeurs (de coups), la hausse sera modérée à 2%
    Je peux vous dire que pour certains fournisseurs (petits), gros consommateurs de céréales également, les prix ont baissé en 2011 chez nos chers distributeurs. Sinon, c'était la porte immédiatement.
    Pas sûr que les consommateurs que nous sommes en voient la couleur. Est ce cela le commerce équitable ?
    Est-ce comme cela que l'on va développer l'agriculture et l'élevage pour nourrir notre population ?

  10. 60
    Née un 19-Août dit:

    @ JL Mélenchon : Superbe article encore. J'ai besoin de ma dose de vos billets. Mais ce qui est bien, c'est que je ne risque pas l'overdose ! Continuez, ne lâchez rien, dénoncez les combines PS/Verts pour défaire le FdG. C'est honteux ! Mais c'est un bon signe à mon avis. Ils attaquent le FdG parce qu'il fait peur, car il progresse. On vous attaque car vous faites peur, comme toutes les personnes qui disent la vérité et font appel à la raison et au bon sens de ses concitoyens.

    Que les politiques discutent alliances, ça regarde les partis. Mais qu'ils arrêtent de marchander nos votes. Jusqu'à ce que je dépose mon bulletin dans l'urne, mon vote m'appartient, en mon âme et conscience.

    Quant à la Libye, je suis d'accord avec citoyenne21 (#34). L'empressement de Sarko à sauver les insurgés libyens me paraît suspect. Il faut toujours examiner les motivations profondes. Je pense que Sarko veut provoquer Khadafi pour avoir sa guerre pour se guérir de l'humiliation de la visite à Paris du même. Tout comme Bush a voulu sa guerre contre l'Irak pour venger Daddy. Ca va exciter Khadafi, donc terrorisme, donc sécurité façon Patriot Act, donc réélection en 2012. Sarko a eu des tunes grâce à Khadafi, il pourra le remercier pour un autre siège. Bon, Muammar, bouge-toi pour publier les preuves du financement des campagnes de Sarko !

    @ Dominique (#23) : Nous avons le même cas de figure chez nous, ce qui est d'autant plus impardonnable que nous sommes dans un département très conservateur (06). A cause du PS et des Verts, le candidat FdG, qui a fait autant que ces deux-là, a été privé de 2nd tour avec le luxe de pouvoir sortir la candidate UMP ! J'enrage et qu'on ne vienne pas me demander de voter pour eux, ces deux saboteurs ! Bon, la question est réglée puisqu'on a droit à un duel FN/UMP au 2nd tour. Mais le FdG a fait 15% chez nous, je trouve que c'est bien, toutes choses étant égales par ailleurs. Courage à tous les candidats FdG !

  11. 61
    Pier7 dit:

    Que vaut le vote blanc ? Rien, parce qu'il n'est pas pris en compte mais serait pire que l'abstention. Son changement de statue ne coûte pas un €uro. En effet, il est déjà soigneusement décompté par nos édiles.
    Bien sûr, je ne prône ce vote que pour les situations inextricables où il faut choisir entre la peste et le choléra.
    Quant à la "guerre" en Libye, c'est, me semble-t-il, un excellent terrain de manœuvre, grandeur nature, pour vendre des "Rafales" (Dassault).
    La rigueur théorique doit céder sa place aux réalités sociales.

    Révolution citoyenne !

  12. 62
    citoyenne21 dit:

    Je vais être hors sujet mais pas tant que ça, je pointe en fait la diminution des valeurs des êtres humains et la médiocrité généralisée qu'on peut tous constater : je lis de ci de là des commentaires d'une inconsistance totale sur des sites (pas sur celui de Jean-Luc Mélenchon ouf), notamment des commentaires de sarkozistes (des durs de dur, ce ceux qui continuent à dire malgré la situation de la France qu'il fait le job et qu'il n'y a pas mieux et qui revoteront pour lui en 2012) et pour eux les râleurs que nous sommes (ceux qui veulent une autre société plus juste, qui soutenons le front de gauche) ne seraient que des aigris et jaloux de la réussite de Sarkozy le Petit ! Quand on lit ça, on se dit qu'on est tombé bien bas et qu'espérer un peu d'intelligence du côté de l'UMP, faut pas rêver ! je crois que ce qui se ressemble s'assemble comme on dit, les cons admirent les cons c'est bien connu...Si j'ai rejoins le parti de gauche dans les idées, c'est surtout parce que Jean-Luc Mélenchon y fait preuve de tellement de réflexion humaine ouvrant sur des espoirs fonctionnement entente entre tous, de culture, d'intelligence... moi ca me fait du bien de lire ici autre chose que les conneries qu'on peut lire ailleurs.

  13. 63
    lydo dit:

    Peut-être me trompes-je mais il me semble bien que :

    1/ Sarkozy n'a jamais eu pour autre action et volonté réelles que de propager l'ultra-libéralisme économique et d'assurer la domination de l'oligarchie (financière-politique-médiatique-industriel) qui a très fortement contribuée à son avènement. Il est assuré par la mission qu'il a accomplie en faveur de cette caste d'un avenir radieux en son sein et il ne lui rèste pour dernier service qu'à assurer que celui qui lui succèdera en 2012 continue sans remise en question fondamentale la politique économique qu'il a menée.

    2/ Les enquêtes d'opinions et le relais médiatique annoncant la poussée du FN à l'aube des cantonales, les propos redondant d'une partie du gouvernement, Sarkozy et son ministre de l'intérieur en têtes focalisant sur l'islam et l'immigration sont alors tout sauf irréfléchis ou maladroits sans être pour autant intelligent. A partir du moment ou Sarkozy ne peut plus espérer que très difficilement une ré-election en 2012 lui et le petit nombre pour lequelle il agit n'ont plus comme intérêt que de détourner et orienter l'attention et le mécontentement de la population sur ces thèmes, dans l'espoir de faire converger un maximum de mécontents apeurés vers le vote FN et d'éviter ainsi que la seule force, le FG, qui remette en question le dogme de la libre conccurence soit audible ou comprise.

    3/ Sur le site du FN les pages concernant les programmes "acteurs économique et emploi" ainsi que "économie et budget" sont vides et marquées "en cours de réactualisation" depuis des semaines sans que ça gêne ou succite la moindre réaction des autres partis politiques et media ? Cette absence me semble bien être là l'expression du voile qu'ont accepté de jeter FN, UMP et PS sur la question économique pour se limiter à la question du vote pro ou anti-musulman, annonciateur d'un débat 2012 pitoyable.

  14. 64
    jean ai marre dit:

    Je vous demande d'écouter le discours de Chavez sur l'intervention en Libye.
    Il demande de rechercher les solutions diplomatiques, de créer une commission, et de poursuivre la culture de la paix, non la culture de la guerre.

    Alors que la France est endettée, qu'un plan d'austérité se dessine nous voila en train de dépenser sans compter.
    Le coût de cette guerre est aujourd'hui estimé à plus de 500 millions d'euros.
    1 heure du rafale c'est 13.000 €uros,
    1 heure de mirage c'est 11.000 euros,
    1 missile A A SM c'est 350.000 euros pièce.

    C'est le coût de l'ultra libéralisme, d'autant plus que dans quelques temps on verra que sous le couvercle de la Libye, il n'y avait rien... qu'un besoin de stabiliser un pays pour faire de échanges commerciaux
    Centrales nucléaires, avions de chasse, armement, etc...

  15. 65
    le Prolo du Biolo (PG 69) dit:

    @ - 58 - Sonia Bastille

    "la France,/... / (qui est un État-Nation et il ne faut pas l'oublier")

    Qu'est-ce que c'est un "état-nation"
    Je croyais qu'on pouvait faire Français de tous bois ? Et s'intégrer à la République et à la France même si on n'avait pas les mêmes chromosomes que les Français "de souche" ?...

    Ou bien on ne comprend pas "nation" de la même façon ?...

  16. 66
    Cronos dit:

    @ tous et @ Jean-Luc Mélenchon

    Contrairement à ce que d'aucun prétendent sur ce blog, par exemple "j'en ai marre" non seulement je lis entièrement les notes de Jean-Luc Mélenchon, mais je lis aussi l'intégralité des commentaires, et aujourd'hui, ho miracolo !… plusieurs, pas encore beaucoup, commentateurs se rendent compte de la duplicité du PS, de l'ignominie de EELV, et du double langage des communistes, je bois du petit lait, mais sachez braves gens que ce n'est que la pointe visible de l'iceberg, attendez que les choses se précise un peu et vous verrez le festival et la débauche que cela va être, mais on vous dira que malheureusement c'est de la réalpolitique, et même de la politique tout court, non, et non… la politique peut se faire autrement et proprement, sans magouilles, voilà pourquoi nous avons tant et tant d'abstentionnistes ; je le répète une dernière fois, ne nous trompons pas d'ennemies, ou plus exactement regardons bien qui sont nos réels amis, je vous garantie que ce ne sont ni le PS, ni Cohn-Bendit et consorts …

    @ Sonia Bastille #58
    Le désarmement unilatéral d'un pays est une énorme faute politique et aussi entraine les pires catastrophes de demain.

    Absolument d'accord avec cette vision politique, mais pas du tout avec ce qui suit :

    On voit clairement que la France, militairement s'affaiblit et n'a plus autant qu'auparavant les capacités d'actions à grande échelle dans le monde d'aujourd'hui. Baisse constante des Budgets de défense, suppression de la conscription, armée de métier en sous effectif, matériels limités (1 seul porte avion plus souvent à Toulon qu'au grand large).

    Si vous maintenez ce paragraphe, il faut que vous votiez pour Marine Le Pen, car elle veut augmenter le budget de la défense, elle, de 10 milliards, soit 30% d'augmentation ; et mieux encore, pour pallier au sous effectif de l'armée de métier, elle créée une garde nationale, cela devrait vous convenir, non !…

  17. 67
    Descartes dit:

    @Cronos (#55)

    Après tout, on peut se payer une catastrophe nucléaire de temps en temps, c'est pas cher du tout, hein !

    Si on dit qu'il n'y a pas de risque, on vous le reproche. Si vous dites qu'il y a un risque (ce qui équivaut à dire que de temps en temps on se paiera un acident), on vous le reproche aussi... Tu sais, c'est comme ça que fonctionnent tous les calculs de risque. Quand décides d'avoir une voiture, tu sais que tu auras à payer de la tôle froissée tous les quatre ou cinq ans, et une fois tous les vingt ou trente ans quelque chose de beaucoup plus grave. Et tu acceptes ce risque parce que le coût des accidents te paraît inférieur aux avantages que tu tires de ta voiture. Et bien, avec une installation industrielle, c'est pareil.

    En parlant d'ordre de grandeur, ce matin sur france-inter, un brave homme travaillant dans le nucléaire, pour le compte d'un sous-traitant d'EDF à la centrale nucléaire de Belleville sur cher,

    "Belleville sur cher" ? Désolé, mais ça doit être un imposteur. Il n'y a aucune centrale à "Belleville sur cher". Mais peut-être confonds-tu avec Belleville sur Loire ? Un à-peu-près par ci, un à-peu-près par là...

    Vous, confortablement installé à votre bureau, avec vos revenus à plusieurs milliers d'euros,

    Mon dieu, aurais-je été augmenté sans que personne ne me le dise ?

    ou en retraite avec une somme un peu moindre, ne risquez ni les radiations merveilleuses qui font de cette énergie si peu chère le malheur de certain,

    J'ai passé dix ans de ma vie professionnelle en zone nucléaire. Et pour un salaire qui, je vais vous étonner, n'est pas de "plusieurs milliers d'euros". Et si j'ai arrêté, c'est parce que mon patron l'a ainsi décidé. Et je garde de ce travail très beau souvenir. Vous parlez par oui-dire d'un métier que vous ne connaissez pas.

  18. 68
    Michel Matain dit:

    @ 61 Née un 19-Août
    A cause du PS et des Verts, le candidat FdG, qui a fait autant que ces deux-là, a été privé de 2nd tour avec le luxe de pouvoir sortir la candidate UMP !

    Si au premier tour, le PS et les Verts avaient soutenu directement le candidat du Front de Gauche, j'en connais certains sur ce blog qui seraient venus nous reprocher de ne pas être indépendant du PS ! De faire des compromissions avec les social-fascistes, d'aller à la soupe pour avoir un élu, etc etc... Sur ce, malgré les probables critiques des super révolutionnaires, je pense que ça aurait été la bonne tactique. En sachant qu'avec l'obligation d'avoir 12,5 % des inscrits pour aller au second tour, le risque était grand de se retrouver avec un duel UMP-FN. Ce qui a été le cas.

  19. 69
    Rosa de Gouche dit:

    Tout de même, traiter Martine Aubry de mante religieuse, quand on sait que les média vont s'en faire leurs choux gras à l'exclusion de tout autre chose, c'est médiatiquement insulter un parti, c'est à dire une composante de république. Et aussi toutes les femmes, dont peu nombreuses sont celles qui n'ont pas entendu cette insulte dans la bouche d'un homme. Hélas, nous en sommes encore là ! Comment exiger le respect des autres quand nous les insultons à chaque occasion ? La haine, ou du moins son expression, ou même son apparence, n'ont rien de démocratiques...

  20. 70
    Sonia Bastille dit:

    @ Prolo du biolo

    Vous ne savez pas ce qu'est l'Etat-Nation ?

    Inquiétant par rapport à la question de l'Union Européenne ou du système capitaliste transnational actuels et du Grand Marché Transatlantique !

    Pour qu'un Etat puisse exister, trois éléments doivent être réunis : Le Territoire, La Nation, Le Pouvoir politique.

    C'est les frontières qui définissent le territoire.

    Pour la nation, vous pouvez comme moi vous référez à Ernest Renan qui définit la nation comme un peuple ayant à la fois un héritage commun et une volonté de vivre ensemble. Donc l'appartenance à la nation suppose donc d'avoir en commun un certain nombre de pratiques sociales, culturelles comme la langue. Cette définition hautement républicaine et unifiante, je la fais mienne et c'est celle d'une grande partie de la gauche républicaine et notamment celle de Jean-Jaurès.

    Le troisième élément le pouvoir politique, ce n'est pas la peine que j'approfondisse...

    L'extension Etat-Nation que j'utilise ici et bon escient permet de clarifier mon propos. Un Etat doit avoir les trois éléments que j'ai enoncés plus haut mais également, il doit être reconnu par la communauté internationale afin qu'il est une existance pleine et entière.

    Un Etat peut regrouper plusieurs nations (un exemple passé : l'Empire d'Autriche-Hongrie au XIX ème siècle). A l'inverse une nation peut-être regroupée et divisée dans différents Etats. Un exemple concret : Les Inuits répartis au Groënland, Canada et Russie).

  21. 71
    Victor dit:

    Bonjour à tous,
    Il me semble évident que la démonstration est faite en ce qui concerne un éventuel rassemblement d'une "vraie" gauche. Pour cela,comme le signale si bien Mr JL Mélenchon, il nous suffit d'attendre patiement ce que vont faire les socialistes allemands suite aux résultats récents obtenus par Die Linke.
    Plus de poudre aux yeux, des actes, des faits et des actions seront l'unique voie pour ne plus mentir aux gens, et oui les gens, car depuis les résultats, ils sont passés au second plan. Il faut continuer à montrer que l'avenir ne s'annonce pas paisible. Le partage des richesses est à enfoncer dans le crâne du plus têtu de nos collègues, voisins ou amis. Qui est contre cette idée? Posons la question autour de nous, et vous verrez qu'il y a encore du pain sur la planche pour enfin faire prendre conscience qui'il faut voter pour changer l'ordre établi.

  22. 72
    Michel Matain dit:

    Nicolas Sarkozy promet de fermer les centrales nucléaires qui ne passeraient pas les tests de résistance que l'Union européenne décide d'effectuer après l'accident nucléaire au Japon. (Nouvel Obs)

    Si les test de résistance pour les centrales nucléaires sont aussi sévères que les tests que l'Union Européenne s'apprète à faire passer aux banques pour voir leur résistance face à une crise, alors même Tchernobyl n'aurait pas été fermé ! Devant l'état de quasi faillitte des Caisses d'Epargne régionales d'Allemagne, Madame Merkel a mis tout son poids dans la balance pour que les tests soient adoucis, adoucis... et qu'aucune mauvaise note ne soit mise au système bancaire allemand. Après tout ce qu'elle a dit sur ces fainéants de grecs endormis sur leur chaise longue au soleil du Club Med, ça ferait mauvais genre.

  23. 73
    ROME pascale dit:

    "L'action armée en cours contre les cibles militaires libyennes ne vise pas à s'approprier le pétrole du pays, pour une raison bien simple : c’est déjà le cas ! Total (France), ENI (Italie), Repsol (Espagne), OMV (Autriche), PetroCanada (Canada), Wintershall (Allemagne) etc., exploitent déjà des gisements. Par ailleurs, de nombreux permis de forage et d'exploration ont déjà été concédés par Kadhafi à des compagnies étrangères, principalement américaine"

    OK, mais justement on peut supposer que ces compagnies veulmnt garder leur concession et donc redoutent un changement de régime....

  24. 74
    le Prolo du Biolo (PG 69) dit:

    @ - 75 - Sonia Bastille
    "vous pouvez comme moi vous référer à Ernest Renan qui définit la nation comme un peuple"

    Cette notion là du "Peuple" a pour moi des relents de "droit du sang", donc d'exclusion pour tous ceux qui viennent d'ailleurs et qui n'étant pas issus du même peuple (des mêmes chromosomes...) ne pourraient donc pas s'intégrer dans la "Nation Française" et dans la République Française.
    Ma femme est allemande. Quand je lui parle de "nation", la notion suscite chez elle plus de la crainte que de l'adhésion. "Ein Land, ein Volk, ein Führer" est de l'histoire encore trop récente pour elle, et je dois avouer que je partage ce réflexe.
    Votre histoire de frontières et de pré-carré ethnique me laisse assez froid, c'est l'humain en général qui m'intéresse.
    Mais bon, chacun son truc...

  25. 75
    redline69 dit:

    bonjour
    le PS, devrait rapidement s'alarmer car le double message (abstention et maigre score par rapport au régionale) montre parfaitement que le PS ne profite pas, loin de là de la déception prévisible de l'UMP !
    J'imagine avec peine de ce qu'il restera de se parti dès que DSK aura pointé son nez pour rafler le leadership du PS.
    Inévitablement les militants plus à gauche verront la supercherie et verront a quel sauce il viennent d'être mangé.
    Sonnellement à la veille de ce scrutin de cantonales, je sors assez déçu du score de la vraie gauche trop éparpillée pour trouver sa voie naturelle.
    Quand je vois les mouvements "souterrains" du PCF pour tirer la couverture à lui, quand je vois un NPA juste content d'avoir participé ou une extrême extrême gauche vivoter de son idéalisme, je me dis que malgré un score honorable et nettement consolidé, il en faudra plus pour aller de l'avant. Je pense que ce type d'élection n'était peut être pas le cadre idéal d'un "test match". Mais le mérite d'une telle consultation est de montrer nos propres faiblesses dans notre camp du FdG.
    Dans la revue "Valeurs actuelles" (de droite visiblement) force est de constater que le seul mouvement qui progresse dans un premier tour par rapport au cantonales de 2008 c'est le le "PC" (il l'on marquer ainsi avec une astérisque, en précisant en dessous de leur tableau comparatif que l'astérisque veut dire PC + Parti de gauche (cette fois c'est le GU qui est oublié) !
    C'est pas compliqué d'écrire FdG ! non ?
    Quand Jean-Luc Mélenchon verra aussi à la table de réunion du FdG Mr Laurent, je voudrais qu'il lui demande dans les yeux s'il se sent bien dans sa peau de laisser ainsi utiliser un groupement collectif à des fins organiques d'un seul parti ! Même s'il est une des composante majoritaire du dit regroupement.

  26. 76
    Air One dit:

    Chez moi la sortante socialiste est en ballotage avec les Verts. Je ne me déplacerai pas Dimanche, c'est Front de Gauche ou rien.
    Quant au dossier libyen, un journaleux dans Marianne pousse à l'intervention au sol en arguant que la résolution ne s'y oppose pas mais que seule l'occupation n'est pas prévue. Difficile de savoir à quoi s'en tenir quand on n'est pas spécialiste.

  27. 77
    Guillot dit:

    Cronos @68
    Il n'y a pas qu'au sommet ou les gauches se livrent a un spectacle attristant. Chez moi aussi. Les candidats du front de gauche avaient mis en haut de leur programme leur refus de la LGV, projet très onéreux,destructeur d'environnement, se démarquant ainsi du PS pro LGV. Dans mon canton (Agen Sud Est), les 2 candidats qui se maintiennent au 2ème tour se réclament de la majorité departementalle de gauche: 1 PS pro LGV et 1 ex PS anti LGV(c'est pour cette raison qu'il a maintenu sa candidature) Et c'est la que le FdG décide de soutenir le candidat pro LGV! Au nom des accords passes antérieurement avec le PS!
    Comment peut-on faire confiance a une gauche qui met ses convictions (et ses engagements de campagne) en veilleuse parce qu'elle a passe un deal avec le PS ?

  28. 78
    Michel Matain dit:

    Dans mon canton des Alpes de Haute-Provence, le candidat de la vraie gauche était NPA. Il y avait eu alliance entre le Front de Gauche, le NPA et la FASE. J'ignore comment le Ministère de l'Intérieur a classé les votes reçus par ce candidat : dans ceux du NPA ? dans les divers gauches ?...

  29. 79
    clarazed dit:

    Dans mon canton, il y avait un candidat sans étiquette soutenu par le PS, le MRG et le PC et un candidat Front de Gauche (un Alternatif), soutenu par le PG, GU et... le PC ! Plutôt schizo le PC...

  30. 80
    Antoine dit:

    Puisqu'on parle cantonales et FN, il y a une excellente explication d'Emmanuel Todd à ce sujet (interview dans Marianne, voir http://www.marianne2.fr/E-Todd-Face-au-FN-il-faut-rompre-avec-deux-concepts-zombies-le-libre-echange-et-l-euro_a204202.html). Pour lui le vote FN est le résultat de l'attachement des élites UMP et PS au libre-échange et à la monnaie unique, et il réfute l'explication selon laquelle la xénophobie ou le racisme latents seraient la cause principale de la montée du FN.

  31. 81
    carole dit:

    Bonjour à tous, je me permet de relayer l'alerte de la CRIIRAD, qui dénonce la non communication des chiffres des analyses de la radioactivité des masses d'air se déplaçant depuis le Japon. En effet à la demande de la CRIIRAD d'avoir les résultat de la radioactivité mesurée, lui a été opposé un non ferme et définitif. Aujourd'hui, les organismes officiellement chargés de cette question en Allemagne et en Autriche, ont passé outre l'interdit de l'OTICE (organisation du traité d'interdiction complète des essais nucléaires), aussi la CRIIRAD a pu rédigé un communiqué d'information partielle sur la situation. Ce laboratoire indépendant appelle tout citoyen, association, élu à se mobiliser afin que les résultats d'analyses soient rendus publics. Je vous propose de relayer autour de vous cet appel, d'autant plus urgent que la situation au Japon a empiré et est hors de contrôle, la radioactivité empêchant tout intervention.
    "L'obligation de subir nous donne le droit de savoir." Jean Rostand

  32. 82
    Née un 19-Août dit:

    @ Michel Matain (#71) :

    Je lis que vous êtes dans les AHP (j'adore ce dept !), je suis juste à votre sud, dans les AM - sympa de lire qu'il y a des Sudistes par ici ! C'est tellement conservateur par chez moi que ça me réjouit le coeur de lire des gens qui pensent comme moi et qui sont aussi de la région !

    Ce n'était pas une question de compromission ou de soutien dans notre canton. Ce que je voulais dire à propos de ce qui se passe, c'est que les candidats PS et Verts ne se sont jamais présentés auparavant (et ça fait 35 ans que j'y habite). On ne les a jamais vu avant, ces types ! Et là que le FdG (représenté ici par un PC, qui est présent sur le terrain depuis des années) est sur les rangs, pouf ! les Verts et le PS se pointent !

    J'ai nettement l'impression que ces candidatures ont été suscitées pour briser l'élan local du FdG. Qu'on se console : le FdG a fait 15 %, le PS 8% et les Verts 7%. Mais si ces rigolos n'avaient pas fait candidature, toutes les voix de gauche du canton seraient allées certainement au FdG et là, ont faisait 30%, ce qui sortait l'UMP locale (qui a culminé à 29%). Le FdG fait peur et il suscite des jalousies et/ou des convoitises.

    Débarquer la candidate locale de l'UMP dès le 1er tour, par le FdG qui plus est, voilà qui aurait été grand. Le FN a fait 35% chez nous... C'est dire la dégringolade de l'UMP. Je suis d'accord avec JL Mélenchon quand il dit que les voix prolo (ou pas d'ailleurs) du FN sont surtout des voix qui votaient UMP avant. C'est ce qui semble être le cas chez nous.

    Sinon, je suis tout à fait d'accord avec vous pour ne pas faire ami-ami avec le PS ou les Verts. Si l'on doit se rassembler sous une étiquette "Gauche Alternative", ce n'est pas vraiment par là qu'il faut aller, mais plutôt vers le NPA et ce côté-là. Je me sens infiniment plus proche du NPA que du PS, c'est sûr.

  33. 83
    ddmm dit:

    Certes Antoine (80), mais Il dit aussi dans le dernier paragraphe :
    «… je ne suis pas intéressé par les propositions irréalistes protestataires de la gauche de la gauche… »
    « …Je pense tout à fait que la France doit continuer à être gérée par une alternance entre les grands partis décents de la droite et de la gauche… »

    En somme, pour lui on prend les même et on recommence en alternance. Il suffit juste qu’ils prennent en charge
    « les intérêts économiques et moraux de l’ensemble de la nation »
    C’est ça on peux toujours compter la dessus …Ben voyons!

  34. 84
    odp dit:

    Quant à moi, je trouve que le petit jeu qui consiste à dire PS et EELV: salauds, PC: vendus et NPA: traitres ne mène nulle part sinon à la groupusculisation type LO. Cela ne sert à rien de se palucher sur des scores à 2 chiffres et une présence au second tour en 2012 si c'est pour cracher sur tout le monde à gauche. Continuons comme ça et la sanction sera claire: les poubelles de l'histoire. Jean-Luc reprends-toi et cesse passer tes vieilles querelles devant l'intérêt de la gauche et du pays.

  35. 85
    bertgil dit:

    Avant le second tour
    Les électeurs du PG seraient bien avisés de refléchir avant de voter pour le PS et les Verts. Ces derniers comme des larrons en foire jouent contre le PG. La discipline républicaine s'applique lorsque les positions idéologiques sont proches. Ce n'est pas le cas, donc pas de désistements en faveur du PS et Verts. Toute autre attitude serait une attitude de mauvaise foi, avec des conséquences désastreuses pour la crédibilité du PG.
    Mr Mélenchon écrit: La désunion a dégradé le rapport de force droite/gauche. Il ne faut pas continuer à tronquer la réalité. Le PS et les Verts ne sont plus de gauche depuis longtemps. Toutes les semaines vous nous expliquez qu'à Bruxelles les Verts, le PS et la droite européenne votent les mémes textes. En France, ils sont d'accord avec Sarkozy. Les protestations du mercredi à l'assemblée c'est pour amuser la galerie.

    La Libye
    Je persiste à penser que nous n'avons pas à mettre notre nez dans les affaires d'un pays souverain.Ca serait bien la premiére fois que les EU,France et Angleterre iraient pour secourir une révolte sans arriéres pensées. Ca sent le pétrole. Pour cette coalition il est préférable de discuter avec des dissidents de fraiche dats ou des retournés qui ont fait allégeance à cette coalition. Ils sécurisent leurs approvisionnements et feront payer très cher leur soutien. Non ce n'est pas de l'humanitaire, c'est du néocolonialisme. Ils remplaceront Kadhafi par un autre Kadhafi.

    Donc le PC a été à la péniche avec ceux qui pourront gouverner demain.
    A mon avis le FdG est mort, mais il l'était déjà à sa naissance. Le PG doit persévérer, avec plus de 8% aux cantonales il peut espérer les 12% à la présidentielle, ce qui ne serait pas mal. Je pense par ailleurs, qu'il y aura 500 républicains qui lui donneront une signature.

  36. 86
    Née un 19-Août dit:

    @ Antoine (#80) :

    Merci d'avoir mis le lien. Article très intéressant. On ne peut pas dire qu'E. Todd soit un dangereux gauchiste, mais il reste critique du system. Ses analyses n'en demeurent pas moins pertinentes, que ce fût pour la chute de l'URSS, le déclin de l'Empire Américain (au début des années 2000), déclin qui se poursuit, notamment avec la Chine qui monte.

    Cela fait plus d'un an que je me dis que si le FN abandonnait ses discours racistes, xénophobes, etc, pour se concentrer uniquement sur le social et l'économique, eh bien, il ferait un joli score. Mon analyse se retrouve avec celle d'E. Todd. Immigration et islam, tout ça c'est de la poudre aux yeux pour faire baver les médias. et au passage tendre un piège à l'UMP qui n'a pas manqué de s'y ruer et de tomber dedans. Bien fait pour eux, à leur âge, ils devraient avoir appris qu'on ne joue pas avec le feu impunément.

    Quant aux dirigeants PS, même topo. Ces deux grands partis sont responsables conjointement de la chienlit actuelle de notre pays. Comme par hasard, l'oligarchie est issue de leurs rangs.

    Par contre, je ne suis pas d'accord avec la solution qu'il donne en guise de conclusion (comme le dit ddmm (#83). Les élites, certes, mais lesquelles ? On prend les mêmes et on recommence ? Non. Il faut d'autres élites, les vraies, celles qui produisent et apportent réellement de la valeur à notre pays. Pas la pseudo-valeur du CAC40. Les élites que décrit JL Mélenchon : ingénieurs, professeurs, ouvriers qualifiés, médecins, etc. Bref, les gens qui font tourner la boutique France. Je pense aussi qu'E. Todd est passée vite sur les propositions de la Gauche Alternative. Il a aussi passé sous silence la remise à plat de nos institutions. L'un des maux de notre République, c'est par exemple le cumul des mandats, une véritable plaie à mon avis. D'où la refonte nécessaire via une Constituante telle que Jean-Luc la préconise. Rendre le pouvoir aux gens.

  37. 87
    odp dit:

    @ le prolo du biolo: Qu'est-ce que c'est un "état-nation"
    Je croyais qu'on pouvait faire Français de tous bois ? Et s'intégrer à la République et à la France même si on n'avait pas les mêmes chromosomes que les Français "de souche" ?...
    Ou bien on ne comprend pas "nation" de la même façon ?...

    Je suis désolé, mais à ce niveau d'inculture c'est grave. La Nation n'a rien à voir avec les chromosomes ni avec le droit du sol. En France, depuis Renan (et d'ailleurs bien avant, depuis la Révolution en fait), on sait que la Nation est la volonté de citoyens de vivre ensemble et de former une communauté. Alors, cessez, svp, vos procès d'intentions et lisez Renan (1182)
    [...]
    http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/ses/ecjs/renan.html

  38. 88
    Jean Emmanuel dit:

    Pour le second tour, pareil que pour le premier tour. Aucun effort de la part des chaînes de télé, le résultat est relégué en 2ème partie de soirée sur FR3 à 22h10.

    Ras-le-bol de ces journalistes qui pensent qu'après Paris il y a un désert, de la part du service public c'est déplorable mais à part ici je n'entends personne hurler. Par contre pour faire la promotion du FN et de sa candidate là il y a du monde. D'ailleurs curieusement personne ne l'attaque sur la partie économique. Je vois la manip d'ici pour 2012, "votez utile, on a choisi pour vous, votez DSK".

  39. 89
    Pulchérie D dit:

    @ odp (87)

    Un grand merci pour ce lien, qui remet efficacement les pendules à l’heure.
    Il y a des intervenants qui font parfois, sans le savoir (du moins je l’espère) le jeu nationaliste des Le Penistes.

  40. 90
    guillot dit:

    Michel Matain @78
    "J'ignore comment le Ministère de l'Intérieur a classé les votes reçus par ce candidat : dans ceux du NPA ? dans les divers gauches ?..."

    Sur le site du ministère de l'Intérieur, la candidate (NPA) de Fourcalquier (04) est "nuancée" EXG. Il en est de même pour les candidats NPA des listes "Limousin Terre de Gauche"
    http://elections.interieur.gouv.fr/CN2011/

  41. 91
    Annie (pensée libre) dit:

    je viens ici confirmer ce que Mélenchon vient de dire sur la 2
    Oui je me suis abstenue parce je n'ai plus confiance. En qui ? au PS
    En Creuse le 1er tour est simple terre de gauche! Le second se présentait un PS- en poste-/UMP, et comme il y a aucun danger FN ici, je n'ai pu me décider à voter pour le PS ; donc abstention, ce qui est très rare dans ma longue vie de citoyenne (j'ai failli y aller pour mettre un bulletin où j'aurais marqué sur le bulletin du PS quelque chose comme : la montée du FN c'est vous qui ne donnez plus d'espoir).

  42. 92
    redline69 dit:

    Bonsoir
    J'attendrai le billet de Jean-Luc Mélenchon sur le bilan global du FdG !
    Et notamment comment interpréter le petit triffouillage du PCF sur les résultats après du ministre de l'intérieur.
    Il va falloir être plutôt clair sur cette histoire car moi je pensais qu'on soutenait le Front de Gauche !
    Content que l'UMP reparte en slip ce soir ! C'est mérité et en plus c'était l'occasion du rappeler sa casse sociale et le douloureux passage de la retraite.
    cordialement

  43. 93
    le Prolo du Biolo (PG 69) dit:

    @ - 89 - Pulchérie D.
    « Il y a des intervenants qui font parfois, sans le savoir (du moins je l’espère) le jeu nationaliste des Le Penistes ».
    Je vois mal comment se réclamer de l’internationalisme, et contester qu’un état puisse se construire sur l’ethnie et le droit du sang, peut s’inscrire dans la ligne lepéniste …

    @ - 87 – odp
    « Je suis désolé, mais à ce niveau d'inculture c'est grave. La Nation n'a rien à voir avec les chromosomes ni avec le droit du sang. En France, depuis Renan, etc … »
    Il y aurait donc une sorte de dogme, de catéchisme obligatoire, que l’ont serait obligé de partager sauf à être traiter d’ignorant ?
    Renan est sans doute un grand bonhomme, mais je persiste à dire que quand on commence à parler de « nation », quelque en soient les nuances, on parle aussi de frontières et donc d’exclusion (par définition de ceux qui ne sont pas parmi les «heureux élus »).

  44. 94
    catherine dit:

    Et ben voilà, moi qui croyait que le FdG avait fait 10,5% au premier tour, il n'apparaît même pas. La gauche or PS n'existe plus, diluée, écrasée, "dépersonnalisée". D'ailleurs, il paraît que ceux qui votent FN ne viennent pas de l'UMP, mais des milieux populaires, en clair, de ceux qui votent normalement à gauche. Amalgames, manipulations, tout est bon pour qu'il ne reste plus que le PS amalgamé aux verts (et oui, personne n'échappe aux amalgames).
    Bon, à quand l'effet boomerang ?

  45. 95
    Inquiet dit:

    @ Prolo :

    Bonsoir. Je te conseille "Éloge des frontières" de Régis Debray. Ça peut t'intéresser.

  46. 96
    Hold-up dit:

    Ce soir l'OTAN prend le relai des bombardements de la Libye dans le sillage de l'ONU.
    A méditer.

  47. 97
    jennifer dit:

    Bonsoir à tous

    Je vois que Hold up tu soulignes ce qui était prévisible sauf pour ceux qui pensent que l'impérialisme aurait changé de nature. A quand les troupes au sol?

    Ben oui, il est où le FdG dans les résultats. On a tellement bataillé pour avoir un score à deux chiffres au 1er tour. Mais peut être que c'était dans l'ordre des choses

  48. 98
    Sonia Bastille dit:

    Vaguelette mollassonne de la Gauche, défaite sans amplification de la droite, forte abstention maintenue et Front National avec 2 ou 3 élus mais plus inquiétant encore, des scores de près de 40 % en Limousin, en Bretagne et beaucoup de cantons, dans différents départements de France avec la barre des 50 % à portée de mains ! Un front républicain permettant à certains de ne rien assumer et surtout sert à la droite et à la gauche qui a failli depuis 25 ans de se donner bonne conscience ! Ce soir, j'ai plutôt envie de pleureur ! En France, c'est clair : la République se meurt !

  49. 99
    Jean Emmanuel dit:

    Ah enfin merci à vous de penser au secteur privé face à Mme Guigou, je commence en avoir marre que l'on ne pense qu'aux publics dont la plupart de la classe dirigeante sort.

  50. 100
    Citoyen33 dit:

    Plus que jamais la rage au ventre. Un an et demi pour travailler nos compatriotes au corps. Partout nous irons faire la démonstration que l'alternative n'est pas le front national mais le front de gauche. Front contre Front. Notre banière, partout. Déjà nous avons gagné la guerre idéologique. Quelle joie de voir le FN parler de laicité et de république. Nous allons les balayer.

Pages : « 1 [2] 3 4 5 6 7 »


Blog basé sur Wordpress © 2009/2015 INFO Service - V3 Archive