02mar 11

Le remaniement, le Front de Gauche et l'autre gauche, la révolution citoyenne ici et là-bas, la Lybie.

Retour en force

Ce billet a été lu 23 389 fois.

Cdiv-insousciance03ette note tardive prouve qu’il est aussi dur de partir en congés que d’en revenir sur tous les fronts où l’on a sa place. Dans une semaine criblée de déplacements et de débats, s’installer au clavier n’est pas simple. Ici, je parle du mouvement des idées à gauche, du remaniement, des cantonales, de la Libye vue d’Amérique latine. Et d’Europe, juste un peu, car je prépare des lignes sur le sujet pour une prochaine occasion très proche.

Un grand merci à Insousciance qui illustre aujourd'hui ce billet.

Dans le champ des idées, à gauche, les nôtres avancent. Nos mots, notre vocabulaire, nos slogans progressent. Je le constate par exemple quand je vois Martine Aubry reprendre l’idée du salaire maximum. Bien sûr ce n’est pas vraiment la même chose, c’est limité au secteur public « pour commencer ». Bien sûr, bien sûr. Mais peu importe ! Personne n’y voit que du feu. Le mot d’ordre reste et il infuse dans toutes les têtes. La logique des partageux remplace alors petit à petit le chacun pour soi libéral. Quand les Verts retirent la signature d’Eva Joly du « manifeste de la diversité » c’est le signe que les idées confuses sur la laïcité différencialiste ne peuvent plus être assumées à gauche. Surtout quand au même moment la droite croit battre en retraite en passant du débat sur la place de l’islam à un débat sur la laïcité. Pseudo reculade qui va aggraver sa positidiv-insousciance02on car elle nous permet de passer à l’offensive avec notre proposition de loi générale sur le thème. Qui à gauche pourra continuer, contre nous, à être dans l’entredeux qui a facilité tous les désastres sur le thème dans la période précédente ? Tout concourt à présent pour que nous nous installions dans le paysage et que notre alternative soit non seulement entendue mais un point de passage obligé. Selon moi le pic strauss-kahnien est passé. Ce n’est plus autour de ce corpus idéologique que va se construire le discours dominant à gauche. Notre bagarre a payé. La brèche va s’élargir.

Le remaniement est déjà si largement commenté qu’il est possible de n’en retenir que l’essentiel. C’est un aveu de faiblesse terrible et un formidable mauvais départ. La faiblesse c’est de devoir remanier trois mois après l’avoir déjà fait et pour toucher au cœur du dispositif puisque les ministères régaliens sont en cause. La faiblesse c’est de montrer qu’on n’a plus en réserve que les vieilles barbes de l’ancien régime chiraquien pour faire face. Aucun talent nouveau et une femme de moins. Les chaises musicales sont des chaises roulantes, en quelque sorte. Le mauvais départ c’est d’avoir à faire cet aveu de faiblesse pour commencer une séquence. C’est aussi d’avoir pour projet un règlement de compte interne visible comme le nez au milieu de la figure. Juppé super star est là pour ringardiser Fillon devenu un suppléant qui menace le titulaire président. Donc ils vont se battre. Ca ne va rien arranger. Mais le vrai mauvais départ c’est d’avoir pour horizon une baston entre soi quand il faudrait une nouvelle feuille de route avec un calendrier. Au prochain choc il faudra tout recommencer. Donc au lendemain des élections cantonales, peu ou prou, il y aura de nouveau du mouvement. Car les cantonales vont être un désastre pour l’UMP. Alors la situation sera la suivante : pour surnager dans une raclée électorale, un équipage de radeau de la méduse : un président au fond des sondages, un premier ministre pas vaillant et bien marqué à la culotte, des députés UMP démoralisés et rageurs préparant des reclassements professionnels. Sans oublier les coupe-jarrets en embuscade, dont les rangs se grossissent à présent des ministres éjectés. Dans n’importe quel pays, à n’importe quelle période tout cela ne mène pas loin. Mais dans le contexte dépressif du moment c’est tout bonnement intenable. Le système tout entier « tient par la peinture » comme on le dit des bâtisses délabrées.

Voyons notre situation. Le premier tour des élections cantonales aura lieu pour nous aussi dans un mois. Nous avons dit que nous voulions en faire une répétition générale du premier tour de l’élection présidentielle. C’est une autre façon dediv-insousciance06 dire que nous voulons politiser le débat. Il n’est pas dit que nous y parvenions. On voit bien la difficulté. Pour l’instant l’esprit critique de la masse de la population s’exprime par une défiance et un lâcher prise général à l’égard de cette élection. Ce n’est pas seulement qu’elle est très mal connue, peu annoncée et peu animée par la droite et par le PS. En fait, ce que l’on appelle « la politique » a beaucoup souffert des dernières frasques gouvernementales et des épisodes de communication, vides de sens, du candidat surnaturel du PS et de son « parti-qui-travaille ». Je ne crois pas non plus qu’à cette heure nous ayons créé le mouvement, en dépit du fait que les nôtres semblent souvent être les seuls en campagne sur le terrain. Comment le pourrions-nous, seuls contre tous ceux qui ont intérêt à ce que cette élection ait le moins de sens possible. Reste que c’est un enjeu pour nous que cette élection. Donner un coup de massue à la Droite est essentiel. De là peut partir la débandade qui peut emporter ce système devenu cette fois-ci si bancal et si mal ancré au sol. Mais comme notre objectif est de plus longue portée, l’essentiel est d’être là, repérable comme une alternative, inspirant de la confiance et de la force. Car si le vent tourne de la résignation à l’action, tout ira vite. Très vite et très fort !

D’où l’importance de présenter un maximum de candidatures sous le timbre du Front de Gauche. Notre objectif affiché d’un score à deux chiffres n’est réaliste que dans ce cadre politique ! C’est ce qui se passe. La discussion a été parfois tendue ici ou là, mais en vérité, pour l’essentiel, tout a été bien plus simple qu’on nous l’avait annoncé. Une fois de plus il n’y a pas eu de drames irréparables. Au contraire. Plus de 1600 candidats porteront les couleurs div-insousciance01du Front de Gauche pour 1976 cantons renouvelables en France métropolitaine. C'est-à-dire 81 % des cantons concernés. Pour toute la France il n’y a que sept cantons où il y aura à la fois un candidat du PCF et un candidat du PG. La proportion d’accords réalisés est donc supérieure même à celle que nous avions constatée pour les élections régionales. Pourtant la difficulté aurait pu être bien plus grande. En effet contrairement aux régionales, en raison des statuts du PCF qui renvoient toutes les décisions concernant ces élections à l’échelle départementale et parfois même cantonale, rien ne pouvait être réglé par un accord national, ni par l’intervention de la coordination nationale des trois partis. Le résultat est quand même là. Deux raisons expliquent cela. D’abord ce fait qu’après trois élections, la stratégie du Front de gauche est devenue « naturelle », c'est-à-dire évidente pour les militants des partis qui le composent. Ensuite dans la plupart des cas, nos comités locaux ont su faire les compromis nécessaires pour boucler des accords. Mes camarades du PG y ont leur part, et ce n’est pas la moindre. Le secrétaire national chargé de ce déploiement, Eric Coquerel, a accompli un travail de couture fine, autant que de besoin. Autre aspect très positif de ce dispositif: le Front de Gauche s’est élargi. Sur 85 à 88 départements où il devrait y avoir des candidatures Front de Gauche on note 40 départements à alliance avec des partis et mouvements qui étaient nos alliés aux Régionales : FASE, Alternatifs, Mpep… et même le MRC ! Mieux et plus spectaculaire : dans 19 départements il y a des alliances avec le NPA. Grand progrès par rapport aux élections régionales. Plusieurs d'entre eux s’inscrivent dans la lignée de « Limousin terre de Gauche », formule magique de l’union générale de toute l’autre gauche : Creuse, Corrèze, Haute Vienne bien sûr mais aussi Alpes de Hautes Provence, Hautes Alpes, Alpes Maritimes, Marseille Centre, Vosges, Yonne, Haute-Loire, Loire nord, Aude, Territoire de Belfort. Et partiellement l’Hérault. La ligne de splendide isolement de la direction du NPA se heurte sur le terrain à une puissante volonté d’unité de l’autre gauche.

En se tenant à l’étiquette politique des titulaires, on arrive à la répartition prévue au début du processus. 70 % des candidats sont proposés par le  PCF : 1150 environ. 13 % le sont par le PG : 207 candidats titulaires répartis sur 78 départements ce qui atteste de la bonne implantation de notre parti après deux années seulement d’existence. Le reste est proposé soit par  la Gauche Unitaire, la FASE, les Alternatifs et, comme dit, par le NPA. On compte également trois titulaires du MPEP, deux République et Socialisme et deux MRC. Trente titulaires viennent de mouvements et partis locaux. Quatre vingt sept titulaires sont des syndicalistes sans appartenance de parti qui s’ajoutent au nombre de ceux qui sont candidats et déjà membres de nos organisations. Enfin nous avions prévu en organisant notre travail en septembre dernier qu’ildiv-insousciance05 pourrait y avoir des exceptions possibles à la stricte indépendance avec le PS et Europe Ecologie – Les Verts. Notre Conseil National avait délibéré sur le sujet et réservé cette possibilité à des situations locales exceptionnelles.  Au final, il y aura des alliances avec EE-LLV dans 25 cantons, dont 7 avec des titulaires EE-LLV. Et, bien sûr, il y aura des candidatures communes de toute la gauche dans 10 cantons, là où il faut empêcher un deuxième tour catastrophe entre le FN et la droite.

Ces nouvelles détonnent sans doute dans une note de blog comme celui que j’anime puisque je refuse qu’il soit, de quelque façon que ce soit, une sorte d’organe officiel. Mais je les donne avec le souci du détail pour attester du travail patient et tenace que nous accomplissons, au Front de gauche. Nous construisons pour de bon une alliance sérieuse et durable, une offre politique cohérente et enracinée. Dans le même temps où tout cela se discutait sur le terrain, tandis que les campagnes se mettaient en place dans les cantons, les forums sur le programme se déroulaient en bon ordre. Ensemble, nous participions aussi à toutes les mobilisations sociales et politiques du moment. Et, par dessus le marché, chacun de nos partis tenait son propre calendrier de travail. Tout ceci est à prendre en considération par chacun de ceux qui s’interrogent. Je crois que notre sérieux et notre application au travail se lisent dans ces résultats. La discrétion de nombre d’épisodes, construits hors des projecteurs doivent nous permettre de rencontrer l’estime et les soutiens des gens sérieux qui savent ce que tout cela implique et signifie de constance et de détermination. Nous méritons la confiance que nous sollicitons et l’engagement que nous proposons. L’objectif de la construction d’un pôle de rassemblement unitaire de l’autre gauche progresse. J’entends déjà la liste de tout ce qui ne va pas. Soit. La perfection n’est pas dans nos moyens. Mais nous avançons. C’est cela qui compte. Reste à faire un résultat électoral marquant. Tous nos amis sont sur le terrain, sans barguigner, et se donnent sans compter pour y parvenir. Ensuite, si tout va de ce pas, nous bouclerons la trame du programme partagé et nous règlerons alors bien plus facilement la question de nos candidatures communes aux élections présidentielles et législatives. La tâche sera alors bien avancée et nous pourrons entrer dans l’arène flamberge au vent ! Si seulement le NPA voulait en être !

Car le fond de l’air est au « populisme » comme disent les belles personnes médiatiques qui n’ont rien vu venir et continuent à ne rien voir venir. M’insulter n’a rien donné. L’ambiance maghrébine et moyen orientale avec ses cohortes populistes qui commencent par des slogans aussi peu raffinés que « dégage » se prolonge par de nouvelles div-insousciance10mobilisations pour finir le travail de nettoyage des écuries d’anciens régime sur un air de « qu’ils s’en aillent tous ». La contagion maghrébine se fera. Elle a commencé. Ainsi de cette pétition à France télécom. A son initiative une équipe de bolchéviques hirsutes : la CFE-CGC-UNSA. Lisons son titre : « Lombard dégage !» Populistes ! Mélenchonistes ! Rappel : Didier Lombard fait partie des patrons pointés par mon livre « Qu'ils s'en aillent tous ! », page 61, pour ses 1,7 millions d'euros de salaires en 2009, soit 100 ans de SMIC. Une brutalité que bien des âmes délicates avaient jugée excessive. Lisons la présentation de cette initiative sans en perdre une miette.

Pétition "Lombard dégage !" « Le maintien de Didier Lombard au poste de "Conseiller du Président" provoque une vive émotion parmi l'ensemble du personnel. La CFE-CGC/UNSA dénonce les artifices juridiques utilisés par Monsieur Lombard pour se maintenir à l'intérieur du Groupe. En effet celui-ci a été recruté en tant que salarié par Thierry Breton en avril 2003 en charge de la "mission Technologies, partenariats stratégiques et nouveaux usages". 
Lorsqu'il a été nommé mandataire social (PDG), son contrat de travail a été suspendu. Didier Lombard l'a fait réactiver à l'issue de la fin de son mandat social afin de percevoir de nouveau son salaire… L'âge de mise à la retraite d'office (depuis le 1er janvier 2010) étant de 70 ans, Monsieur Stéphane Richard ne peut même pas s'y opposer. Le plan de stocks options prévoit explicitement que tout mandataire social n'a que deux mois pour faire valoir ses stocks options (or actuellement le cours est inférieur aux valeurs d'émission). En faisant réactiver son contrat de travail, il espère bénéficier de la clause dite de "départ à retraite" réservée aux salariés qui lui permet de les conserver jusqu'en 2017. Devant le comportement indécent de celui qui a précipité une entreprise de 130 000 personnes dans une crise sociale sans précédent, la CFE-CGC/UNSA a décidé de lancer une pétition "Lombard dégage !" afin d'exiger son départ.
»

C’est cette ambiance le fond de l’air politique de notre pays. Une situation où les cadres, hier bons joueurs de la partie libérale en viennent eux aussi à recracher un système dont l’immoralité leur saute aux yeux et leur signifie leur propre déchéance. Le pays où les juges, les diplomates, les préfets, les CRS, les officiers d’active constituent pour ladiv-insousciance07 première fois de leur vie des cercles de résistance non pour leurs intérêts catégoriels mais pour prolonger dans l’Etat et contre ses chefs, l’intérêt général et l’idée républicaine.

Vous ne l’avez pas su mais votre chère « Europe qui protège » s’est solidement occupé de vous nuire. Une nouvelle étape se franchit dans la dictature du néolibéralisme. Je dis ces mots tant j’enrage de voir le peu d’espace médiatique accordé aux questions que soulèvent les dernières conclusions du conseil des ministres ECOFIN du 15 Février  dernier sur le « Semestre européen ». Conclusions qui sont passées depuis dans les petites pattes des divers niveaux de cette chère Union et jusqu'à ce pauvre monsieur Van Rompuy. Ce gars est le président de l’Union, pour le cas où vous l’auriez oublié. Mais la vérité est que nous payons le pacte de fer entre l’UMP et le PS depuis le «  oui », puis l’adoption en commun du Traité de Lisbonne. Leur consensus politique sur ce thème fait peser une chape de silence anti démocratique sur toute question venant d’Europe. En voici l’énoncé. Considérant d’une part que tout est bien par principe en Europe et considérant d’autre part que les mesures qui poseraient problèmes ne peuvent être discutées à Paris vu qu’elles ont été approuvées par les compères à Bruxelles, il suit d’une façon générale qu’il n’y a rien à signaler ni à discuter. Les socialistes ont voté contre notre proposition de loi qui s’opposait à l’instauration du contrôle préalable de budgets nationaux par la Commission div-insousciance08européenne. Ils se cachent sous les cailloux au moment où parait « le pacte de compétitivité »  qui en est le cadre. Pour la justice, notons cependant que si Henri Emmanuelli au PS n’est pas parvenu à convaincre un seul des députés de son courant  de voter avec lui notre proposition de loi, il est arrivé à les convaincre de lancer une pétition contre le "pacte de compétitivité". C’est déjà ça. Et ce n’est pas rien car la défection de la gauche du PS dans ce vote n’a pas été un hasard mais l’expression d’une authentique démobilisation. Le thème est considéré par maints protagonistes comme compromettant pour l’avenir ministériel des impétrants. La reprise en main d’Emmanuelli est donc la bienvenue. Naturellement ça n’aura aucune conséquence sur la ligne du Parti Socialiste. Mais cela permet de maintenir ouverte la plaie européenne dans une organisation qui semble être surtout pressée de ne plus y penser quoiqu’il arrive. Alors même que sur cette question se joue l’avenir de la gauche sur tout le vieux continent. De plus, en France, la crédibilité du programme socialiste se joue sur la façon dont il traitera le rapport aux accords européens en vigueur tous approuvés par le Parti socialiste européen. Or la gauche du PS a fétichisé les engagements du texte sur « l’égalité réelle ». Si modeste qu’il soit, ce texte est impossible à appliquer dans le cadre du « pacte de compétitivité » présenté par Herman Van Rompuy, qui  en est la négation.  Le bureau national du PS a donc rédigé une contribution, certes très gentillette, pour la réunion du PSE du début du mois de mars. Le titre montre toute l’audace du contenu. Il s’agit d’adopter un "pacte de compétitivité et d’emploi". Waou ! J’y reviendrai.

Je reviens sur les évènements en Libye. Le déroulement de la révolution prend là-bas une dimension nouvelle du fait du pétrole qui s’y trouve et qui excite ou motive beaucoup de monde chez les puissants. Mais, à l’inverse, dans notre camp, nous avons été consternés et attristés par les prises de positions des dirigeants cubains et vénézuéliens. Nous avons dit que nous n’étions pas d’accord avec leur grille de lecture des évènements. Pour eux todiv-insousciance11ut est dans la géopolitique et le rapport de force avec l’empire des nord américains. Nous savons nous aussi à quoi nous en tenir à ce sujet. Notre opposition à l’Empire est constante et universelle. Pour autant dans la révolution méditerranéenne ce qui compte d’abord c’est le peuple en mouvement. C’est à lui que va notre solidarité sans faille. C’est une erreur de ne pas comprendre que ce mouvement populaire est la première difficulté que redoute les USA. Eux n’ont aucune intention d’avoir à faire avec. Donc notre désaccord avec nos camarades est complet. Pas tactique. Il porte sur le fond de l’analyse des mouvements populaires au Maghreb et au Moyen Orient à ce moment. Nous soutenons les révolutions « arabes » pour les mêmes raisons qui nous conduisent à soutenir les révolutions sud américaines. L’un ne pourrait aller sans l’autre. Je pense que nous avons eu raison de le dire tout haut et aussitôt. Car dans tous les réseaux européens de soutien aux révolutions de l’Amérique du sud et à l’ALBA, progressivement tout le monde s’y est mis pour faire savoir, jusqu’au plus haut niveau, notre façon de voir. Je crois que nous avons été entendus. Mais bien sûr nous avons vu que tous les gouvernements de gauche ou réputés tels sur le sous-continent américains ont marqué beaucoup de froideur pour l’insurrection populaire en Libye. C’est un sujet qui va mériter examen approfondi. Nous avons besoin de comprendre.

Pour être francs nous ne pensions pas une seconde que les analyses de Fidel Castro sur le risque d’intervention militaire avaient le moindre début de réalité. Ce serait tellement stupide et dévastateur pour les USA de s’y risquer que nous pensions l’idée totalement improbable. Il faut bien admettre à présent que ce n’est pas vrai. Fidel Castro a vu juste sur ce point. Je dis sur ce point car je ne crois pas que sa façon de voir sur la nature des mouvements en cours soit juste pour autant car il n’en perçoit pas la dynamique révolutionnaire et son potentiel progressiste. Il n’en reste pas moins qu’alertés dorénavant sur le risque d’intervention militaire, nous y affirmons notre opposition totale. J’ai commencé à div-insousciance09défendre cette position face à monsieur Jacob, le président du groupe UMP mardi soir dans mon débat avec lui sur I-Télé. Et j’ai senti combien la droite n’est pas franche du collier sur ce thème. Vigilance mes amis !

Post Scriptum : Je signale aussi à votre vigilance un message que l'extrême droite fait circuler sur internet concernant mes indemnités d'élu. Ce message mensonger prétend que je cumulerais les indemnités de député européen, de sénateur, ainsi que des retraites d'élu local. Comme vous le savez je ne suis plus sénateur depuis mon élection comme député européen et je ne touche donc aucune indemnité de sénateur. Je ne touche pas non plus de retraite au titre de mes anciens mandats locaux. Je ne perçois que l'indemnité correspondant au mandat de député européen, la même que les autres députés européens. Nous sommes entrés en campagne et ce genre de messages montre que certains sont prêts à tout dans cette bataille, y compris avoir recours aux mensonges les plus grossiers. Je forme le voeu que chacun ait la discipline civique de couper court à ce genre de calomnie. Bien sûr en ne les répercutant pas lui-même sans réfléchir, mais aussi en y répliquant systèmatiquement. Sans notre vigilance, comme le disait Léon Blum en 1936 "il n'y a pas d'antidote contre le poison de la calomnie. Une fois versé, il continue d'agir quoiqu'on fasse dans le cerveau des indifférents, des hommes de la rue comme dans le coeur de la victime."


268 commentaires à “Retour en force”

Pages : « 1 2 3 4 [5] 6 »

  1. 201
    Alin dit:

    @ 193 Toto:

    J'avais un voisin (de droite, lui), qui tenait les mêmes propos que vous sur Cuba, mot pour mot. Je l'ai fait aller à Cuba, trois semaines, il y a presque deux ans. Il ne tient absolument plus les mêmes propos depuis lors, bien au contraire. Soit les cubains sont forts dans le lavage de cerveau et ils sont arrivés à laver le sien en trois semaines, soit la réalité qu'il a vu sur place différait de ce qu'on lui avait mis dans l'esprit sur ce pays. Pour connaitre - je pense - assez bien ce pays, je ne reconnais en rien la description que vous faites de Cuba.

  2. 202
    ddmm dit:

    Descartes (commentaire 192) répondant à jorie, dit :
    « le programme partagé n’existe pas encore, il n’y a même pas un projet »…
    « Tant qu’on reste dans des généralités vaseuses, pas de problème. C’est lorsqu’on essaye de formuler des idées concrètes que les choses se gâtent. »
    Heureusement, que vous rajoutez le mot encore, ça laisse un espoir qu’il y en ai donc un.
    Y a-t-il selon vous un retard du Front de gauche par rapport aux autres partis, concernant l’élaboration de leurs programmes respectifs ?
    Que doit contenir exactement un programme pour qu’il soit digne de ce nom ?
    Merci d’éclairer ma lanterne…

  3. 203
    Pulchérie D dit:

    Lavage de cerveaux

    Pour compléter le texte d'Alin (201)

    Cette opération de longue haleine a réellement commencé lorsque la grande majorité des médias occidentaux est devenue la propriété du gros capital, de ce que je nomme l'oligarchie transatlantique, formée par le noyau permanent de Bilderberg.
    Depuis dix ans, la télévision et la presse francophone se sont concertées pour donner une représentation bien homogène des états sud-américains refusant les diktats US.
    Sans arrêt, "politologues" improvisés, dessinateurs, "experts" de tout poil,se sont inlassablement relayés pour donner une image tantôt grotesque, tantôt sinistre, de prétendus dictateurs sud-américains et cubain.
    Pourquoi n'en n'a-t-il pas été de même pour Moubarak et Khadafi ?
    Lisez les nouveaux médias on line,Le Grand Soir par exemple, le mensuel Monde Diplomatique, joignez des réseaux américains, comme Clearing House ou Alternet, ou encore mondialisation.ca..
    Vous êtes dans la situation des peuples occupés par les nazis. L'équivalent d'"Ici, Londres" de l'époque est de nos jours les sites que je viens de citer.
    Donnez-vous de l'air, par Zeus !

  4. 204
    jean ai marre dit:

    @ 185 Le Prolo du Biolo,

    Les propos auxquels tu réponds, sentent la naphtaline, c'est du gaullisme / communisme sur fond catho.
    Ces gens ont gardé leur égo (égoïsme) et actuellement avec la droite décomplexée, sortent les drapeaux de la défense des valeurs. Quelles valeurs ? Celles des religions, ou de la république ?
    La seule religion de la République, c'est la laïcité.
    D'ailleurs je n'ai pas eu de commentaires à mon post 167 !

  5. 205
    Descartes dit:

    @ddmm (#202)

    Heureusement, que vous rajoutez le mot encore, ça laisse un espoir qu’il y en ai donc un.

    L'espoir fait vivre...

    Y a-t-il selon vous un retard du Front de gauche par rapport aux autres partis, concernant l’élaboration de leurs programmes respectifs ?

    Ça dépend des partis. Certains sont plus avancés parce qu'ils travaillent sur leur programme en continu depuis des années (c'est le cas des Chévenementistes, par exemple). D'autres sont plus avancés au sens qu'ils ont au moins des équipes d'experts et une méthode de travail (c'est le cas du PS). Ce sont les deux éléments qui à mon avis manquent cruellement au FdG.

    Que doit contenir exactement un programme pour qu’il soit digne de ce nom ?

    1 - Un projet concret et cohérent, c'est un dire, un ensemble d'objectifs généraux hiérarchisés qui répondent à la question "dans quelle société voulons nous vivre".

    2- Un ensemble de mesures là encore concretes et cohérentes permettant d'atteindre ces objectifs. Ces mesures doivent être hiérarchisées, chiffrées (en dépenses et en recettes) et accompagnées d'une méthodologie de mise en œuvre. Le tout de manière à montrer clairement qu'elles sont réalisables et quels seront leurs effets secondaires.

    J'insiste sur la question de la hiérarchisation: un programme où "l'exception culturelle des écoles d'art" (fiche 44 de la "proposition" du PG) se trouve au même niveau que "rétablir las souveraineté populaire sur la monnaie et les finances" (fiche 18) ou "la création d'un pôle public bancaire" (fiche 185) a un sérieux problème de cohérence.
    Merci d’éclairer ma lanterne…

  6. 206
    Inquiet dit:

    @ jean ai marre :

    "c'est du gaullisme / communisme sur fond catho.."

    La France quoi... :D lol (humour, on ne s'énerve pas...)

    "Ces gens ont gardé leur égo"

    Euh... Mais qu'est-ce que tu voudrais ? "Déprogrammer" le cerveau de chacun, plus de souvenirs, plus d'attaches, et y imprimer le Nouveau Programme pour le Nouvel Homme (et le Nouvel Ordre Mondial, pourquoi pas)? Es-tu sûr que cela soit bien démocratique comme procédé ?

    Sur cette question de l'immigration qui semble diviser la France (à grand renfort de médias, c'est sûr) il faut savoir si on est pour le consensus. Imaginons (ce qui n'arrivera pas, la division est trop bienvenue) que l'on fasse un référendum sur cette question et que la réponse te soit défavorable. Accepterais-tu le résultat, sans changer d'avis personnel pour autant, mais en respectant ce qui serait la volonté populaire ? J'ai parfois l'impression que le militantisme ne pousse pas au sentiment démocratique...

  7. 207
    Chrémès dit:

    Moi, les forums, ce n’est pas mon fort... Mais comme je flânais, j’ai lu les derniers commentaires — yanhel, PulchérieD, argeles39, toto, Téel — et je vois que c’est à peu près ça, mais pas vraiment ça. Si je me permets de dire ceci, c’est que je connais Cuba depuis 39 ans et que je suis marié à une Cubaine. Etre touriste est une chose, vivre la vie des Cubains en est une autre. Tout d’abord, ne pas confondre castrisme (Etat policier, pouvoir absolu, presse aux ordres) et socialisme. Il y a des avancées indéniables — Cuba est en avance d’une révolution sur celles des pays arabes — mais aussi des erreurs qui font que le peuple est dans la misère, dans le système D, dans le détournement de l’économie, et plein d’autres joyeusetés qui l’éloigne chaque jour de « l’Homme Nouveau » rêvé par le Che et par le vieil utopiste qui écrit ces lignes. Je pourrai disserter très longuement. Je préfère dire que Cuba n’est comparable qu’avec les pays qui lui sont proches et que J-L Mélenchon a raison de botter en touche dans ses interviews à la Aphatie et consorts en sortant d’autres scandales (toutefois, un scandale ne peut cacher un autre scandale !) qu’est la détention des Cinq de Miami, l’embargo américain, etc. Je l’ai aussi entendu dire, très justement, qu’il ne désirait pas instituer le système cubain ici. Et c’est tant mieux !

  8. 208
    lolo dit:

    Cher Ami jean-luc
    A son initiative une équipe de bolchévique hirsute : la CFE-CGC-UNSA. Lisons son titre : « Lombard dégage !» Populistes ! Mélenchonistes !
    Si la CFE-CGC-UNSA brille a vos yeux, je tiens tout de même a vous rappeler qu'elle est plutôt "accompagnatrice" notamment dans le secteur public de l'énergie, que je connais bien, ou elle est même force de proposition dans le démantèlement des services publics et des statuts du personnel des entreprises publics, libérale a outrance et individualiste. Je pense que vous devriez vous intéresser d'un peu plus prés aux comportements de la CFE-CGC dans certains comité d'établissement, ou elle n'hésite pas a signer des accords néfastes pour l'emploi ou la retraite.
    Au plaisir de vous lire

  9. 209
    Gerard Blanchet dit:

    Que réclament les révolutions tunisiennes et égyptiennes après avoir renversé leur Sarkozy? Une constituante.
    Et si nous faisions de même en France en révolutionnant le régime finissant actuel de la 5e en transformant l'élection présidentielle en référendum pour ou contre un changement de République.
    Jean-Luc Mélenchon martèle alors l'unique argument suivant : "votez pour moi et on change de République, votez pour tous les autres et on continue comme avant".
    Alors nous pouvons non pas viser un 10-12% mais premier voire 2e au 1er tour. Les gens en ont vraiment ras le bol de ce régime. On tient là notre "Dégage" à nous simple et compréhensible par tous.
    J'ai mis quelques arguments sur mon blog.

  10. 210
    Madiran dit:

    Cathos Islam medias et Libye : tout est lié !
    A part au Front de gauche personne ne le dit ! La laïcité peut, comme la salade, être accommodée avec de nombreuses sauces !
    Notre grand patron libéral du Fouquet's veut préserver à la fois les électeurs Islam et les électeurs cathos... Faut rien négliger !
    Faut dire qu'avec les journalistes spécialistes du déroulement de tapis rouge, on avance bien.
    Nous sommes complètement dans la collaboration. Nous collaborons avec la Libye, pétrole oblige...
    Et le FMI vient de déclarer que les résultats économiques de la Libye sont encourageant. Là, je pense que Strauss Kahn fait vraiment fort !
    J'ai des frissons dans le dos quand je pense à ce qui attend notre pays avec un Strauss Kahn à sa tête !
    Coté médias, vous avez Demorand qui pointe maintenant au journal Libération, faut le faire. Bientôt Le Figaro sera plus à gauche que Libé.
    Pendant ce temps, le "Grand Journal" frappe sur le Front de gauche : pourquoi ? Mais pourquoi ?
    Simplement parce que le front de gauche représente des électeurs, effectivement de gauche, qui ne voteront pas "libéral"... Ne pas voter "libéral", quelle horreur !
    Alors Denisot nettoie le tapis rouge aidé de Yann Barthès.
    Dans notre monde libéral on avait Kadhafi qui s'occupait des droits de l'homme, et auparavant on avait Madhoff qui était patron du Nasdaq.
    On peut donc s'attendre à tout !

  11. 211
    jean ai marre dit:

    @ 246 Inquiet,

    Je ne veux pas " déprogrammer les cerveaux de chacun " Ce qui voudrait dire qu'il est programmé, quelle horreur
    La Démocratie ? Voila un débat passionnant, qu'y mets tu dans ce contenu ?
    Je pense que la Démocratie n'est pas quelque chose de figée, elle commence par le droit d'aller aux urnes pour s'exprimer librement, ensuite elle se construit pas à pas, en prenant acte du respect de la loi, le respect de la volonté de la majorité, le respect des idées des autres etc..Il y a en fait dans la Démocratie beaucoup de respects et surtout le respect du peuple.

    Le militantisme peut enfermer dans le dogme, mais c'est aussi la discussion avec les autres, l'échange qui favorise l'émancipation, c'est aussi admettre que l'on détient pas la vérité. C'est aussi aller au bout de ses convictions.

    Sur l'immigration, il y a un proverbe turc qui dit :" un homme regarde un autre manger et c'est la guerre".
    Au lieu de réfuter, nous devons faire preuve d'intelligence, aider les pays en voie de développement, en apportant le savoir, construire chez eux, commercer avec eux, ne pas aller les spolier et surtout les respecter.

  12. 212
    Amel dit:

    Jean-Luc, c'est finalement honteux, le résultat du sondage donnant Melle Le Pen, mais il faut bien se rendre à l'évidence, la France ne change pas.
    Il suffit de se rendre (à contre-coeur) sur les forum d'Orange, MSN, RMC, c'est un déluge d'insanités racistes et de fôôôôtes de français.
    Je suis déçue, déçue, déçue...
    N'y a t'il réellement aucune chance pour un rassemblement à Gauche ?
    C'est à désespérer de la nature humaine.
    Bon courage, Jean-Luc, tenez bon.

  13. 213
    Lulu dit:

    YB dit: Et tant pis pour les communistes (dont le parti est en déliquescence et ne représente presque plus rien chez nos concitoyens).

    Il y a des communistes depuis Babeuf, et il y en aura tant que le capitalisme existera, n'en déplaise aux petits fascistoïdes qui pensent faire de la Politique en écrivant des commentaires débiles au pied des articles.

  14. 214
    Hold-up dit:

    209 - Gerard Blanchet

    " Jean-Luc Mélenchon martèle alors l'unique argument suivant : "votez pour moi et on change de République, votez pour tous les autres et on continue comme avant. Alors nous pouvons non pas viser un 10-12% mais premier voire 2e au 1er tour. Les gens en ont vraiment ras le bol de ce régime. On tient là notre "Dégage" à nous, simple et compréhensible par tous ".

    Maintenant que Jean-Claude Trichet (BCE) tente actuellement un coup d'état européen pour faire payer les peuples manu militari au profit de ses obscurs clients et commanditaires, que penseriez-vous de ça ? :
    " Une autre république est possible". Vive la citoyenne, vive la sociale ! Unis pour une 6° république.

  15. 215
    Descartes dit:

    @Amel (#212)

    Jean-Luc, c'est finalement honteux, le résultat du sondage donnant Melle Le Pen, mais il faut bien se rendre à l'évidence, la France ne change pas. (...) C'est à désespérer de la nature humaine.

    Il y a une vieille plaisanterie sur la différence entre européens et américains: confronté à quelqu'un qu'il ne comprend pas, l'européen se demande "qu'est-ce qui ne va pas chez moi ?" alors que l'américain pensera "qu'est ce qui va pas chez lui ?". Avec le sondage en question, c'est la même chose. Ce n'est pas de la "nature humaine" qu'il faut désespérer, mais de l'incapacité de la "vraie gauche" à voir les problèmes en face. On était tellement occupés au FdG à s'occuper des problèmes "sociétaux" qu'on n'a pas vu que le FN était en train de conquérir l'électorat populaire en lui parlant des choses qui l'intéressent. Et avec des mots qui, il y a longtemps, étaient ceux de la gauche. Si tu ne me crois pas, va lire la "lettre aux fonctionnaires" sur le site du FN (je ne donne pas le lien pour ne pas lui faire de pub) et tu verras dans quelle m**** on est...

    Mais bon, tu peux toujours te remonter le moral en écoutant Jean ai Marre sur ce blog répéter que "32% des ouvriers font confiance à Jean-Luc Mélenchon contre 20% à la Marinade"... l'espoir (et les mauvaises interprétations d'un sondage) font vivre...

  16. 216
    lepierrot dit:

    D'après le dernier sondage, Marine le Pen en tête au 1er tour avec 23 %
    http://www.leparisien.fr/election-presidentielle-2012/sondage-presidentielle-marine-le-pen-en-tete-au-premier-tour-05-03-2011-1344656.php

  17. 217
    hamm dit:

    Dans l'éventualité d'une large victoire de la gauche, des verts, et de ceux qui, sans étiquette, en ont assez de porter le fardeau, y -a t-il une réelle possibilité d'assigner Sarkozy (et ceux qui l'ont suivi) devant un tribunal pour génocide économique d'une part et aussi d'établir un audit sur sa fortune personnelle ? Est-ce si déraisonnable ?

  18. 218
    Lulu dit:

    216 - lepierrot dit: D'après le dernier sondage, Marine le Pen en tête au 1er tour avec 23 %

    Et vous, ça vous interpelle pas que ce sondage ait été réalisé par une boite de marketing américaine "harris interactive" membre de l'IAB " Association internationale dédiée à l'optimisation et à la promotion de la publicité interactive " ?

  19. 219
    jorie dit:

    Mélenchon que je soutiens à 100%, a vraiment tort de sous-estimer la montée du FN. Marine Le Pen et le manque de mémoire populaire sont responsables de cette montée. Mais ce ne sont pas les seuls : Les médias depuis 3 semaines font en masse une véritable promotion de Marine Le Pen et la font passer pour le défenseur des ouvriers, de la république et de la laïcité. Ses discours anti européens, anti mondialisation sont constamment relayés par les média télévisuels, les émissions politiques, telles que A vous de juger etc... Par contre, aucun média ne fait entendre les messages de Mélenchon ou du Front de gauche, sur l'Europe, la laïcité ou la mondialisation financière, ça ne les intéresse pas.
    Depuis 15 jours, c'est flagrant, il n'y a pas que Sarko qui soit responsable, interpelez tous les journalistes. Ils n'arrêtent pas de lui tirer le tapis rouge en la laissant parler et exploiter à son profit, tous les thèmes de la gauche radicale, alors que c'est contradictoire au programme du FN. Regardez ce qu'ils ont véhiculé sur le salon de l'agriculture, la différence de présentation entre Mélenchon et Le Pen, c'est un véritable scandale. Jean-Luc, ne sous-estimez pas cette montée et cette complaisance médiatique évidente envers les thèses du FN. C'est hélas la réalité.

  20. 220
    Ericc dit:

    Le sondage donnant Marine Le Pen en tête au 1er tour ne devrait surprendre personne. Je pense même qu'il contribuera à faire se jeter à l'eau bon nombre d'hésitants. En fin d'année, j'avais indiqué que sur mon lieu de travail (fonction publique d'Etat), si l'élection avait lieu à ce moment là, la moitié des cadres B et C, électorat qui fut jadis celui de la gauche aurait voté FN. J'avais été surpris que personne n'ait relevé. Déjeunant à la cantine de la Poste, j'ai pu constater un même phénomène d'ampleur importante : retraités des PTT et salariés ne se gênent plus pour y afficher ces opinions, haut et fort, quotidiennement, dans des discussions de plus en plus "politisées" et dont la thématique est celle soulevée par Karim. Tout cet électorat lâche la gauche et le FdG n'en profite guère. Le qu'ils s'en aillent tous fonctionne, mais pas dans le sens espéré. Certes, je vis dans une ville moyenne du LR où le phénomène est amplifié, mais quand même...

  21. 221
    jb dit:

    Bonsoir,

    Je vous ai vu Mr Mélenchon au grand journal. Il serait vraiment temps que les journalistes, Aphatie en tête, mettent fin à la soit-disant guéguerre que vous faites aux journalistes. On n'entend parler que de ça dés que vous intervenez, comme s'il n'y avait rien de plus important. Leur égo est froissé ? tant pis pour eux et on passe à d'autres choses...
    J'ai comme tout le monde entendu que les assurances auto seraient désormais -à la demande de "l'Europe"- égalitaires. Quid des salaires hommes/femmes ?
    Il y a encore beaucoup de travail à faire pour convaincre. Heureusement, l'UMP se saborde elle-même. Mais il faut rester vigilants. Ceci dit, avec quelle majorité aux législatives M. Le Pen pourrait-elle gouverner ?
    Bon courage !

  22. 222
    Bernard Gensane dit:

    Ainsi donc, il y aurait 5 ministres originaire de la ville de Neuilly.
    Je propose que quand Jean-Luc aura été élu président de la République il déclare Neuilly ville ouverte.

  23. 223
    varlenge dit:

    Ce sondage est effrayant mais pas tellement étonnant (il suffit d'écouter ce qui se dit au boulot ou sur les marchés). Nous avons une classe politique en dessous de tout et je suis désolé de le dire, mais des slogans comme sortez les tous ! me rappelle les mots d'ordre de l'extrême-droite poujadiste (sortez les sortants !). Il faut se faire une raison, ce n'est pas sur ce thème là que le FdG sera entendu. Il faut absolument changer de registre, oublier un peu Chavez, DSK, les cuisines électorales... et ne plus parler que des souffrances actuelles des plus démunis de ce payss avec des propositions et marteler un programme jusqu'à l'élection.
    Sinon ceux là, au mieux ne voteront pas, au pire iront chez Marine.

  24. 224
    Nicolas 70 dit:

    Il devient urgent que le candidat du Front de Gauche soit désigné et qu'il puisse marteler ses propositions principales qui devront être autre chose que la planification écologique ou la régularisation de tous les sans-papiers au risque d'arriver à un résultat électoral digne d'un Juquin ou d'un Bové.

    Les classes moyennes, qui sont dominantes au niveau des décideurs et des faiseurs d'opinion dans cette gauche de gauche, devraient se remettre en question car leur mépris des demandes et besoins des classes populaires les jettent dans les bras de Madame Le Pen.

  25. 225
    chat dit:

    À lionel-pg44 (commentaire n°187)

    Vous ne détestez pas vous balader à Paris en bagnole ? Imaginez que 7 milliards de personnes, comme vous, "ne détestent pas" se balader à Paris en bagnole ?
    Vous ne cessez de répéter qu'il y a des gens qui n'habitent pas en ville et qui n'ont pas le choix de bagnoler pour s'y rendre, et j'en conviens. Pourquoi ne répondez-vous pas à ma question (posée 3 fois) sur les 80% des déplacements en voiture à l'intérieur de la ville pour moins de 3 km ? Pourquoi ? Y a-t-il une raison ?

  26. 226
    Papa dit:

    Allons les enfants!pas d'affolement!
    Pour les inquiéts de ne pas pas avoir le programme du "Front de gauche" il existe tout de même des canevas!
    Le programme partagé se construit avec les cotoyens eux-mêmes!
    Il suffit d'aller sur les sites du Parti de gauche et du Parti communiste Français pour en prendre connaissance.
    [...]
    En ce qui concerne la Marine Le Pen et les sondages bidons que l'on balance tous les jours en sa faveur,son seul programme c'est la haine des autres qui l'anime!

  27. 227
    Sonia Bastille dit:

    Le sondage (même si ce n'est qu'un sondage) est somme toute inquiétant. L'extrème droite en intention de vote à 23 % devrait plus que nous interpeler, devrait nous percuter et nous aider à changer de cap !
    Très vite, la gauche en générale et la gauche radicale en particulier doit prendre à bras le corps les problèmes sociaux, les problèmes de la violence à l'école, les problèmes d'insécurité, les problèmes de la désertification industrielle et agricole ainsi que la question de la république et de la souveraineté de notre pays.
    Nous payons très cher, l'abandon de toute politique industrielle et agricole, l'abandon de toute politique économique, volontariste, souveraine et développementiste ! Nous payons également très cher les dérives malthusiennes sur les questions de sécurité et d'abandon de l'intérêt général.

    Il est encore temps de se resaisir !

  28. 228
    jean ai marre dit:

    @ Amel,

    Tu as de la chance de pouvoir choisir entre le syndrome" Descartes-ment" ou avoir un regard objectif sur ce qui t'entoure.
    Le syndrome en question te dira " il suffit de regarder.. il suffit d'écouter... pour se rendre compte'que' ce qui est une observation partiale établie en vérité absolue et martelé sans cesse dans un but pour certain à la sauce Marinée, et pour d'autres animée d'un vieux relent gaullien/ communiste sur fond catho.
    c'est l'archaïsme naturel de ceux qui pensent que c'était mieux hier qu'il ne fallait rien changer.
    Et bien Amel, tu es dans ton siècle, les choses ne sont pas comme on voudrait quelles soient. Reste à toi au lieu de déplorer ceci ou cela, de rejoindre le combat de ceux qui dans une Gauche radicale veulent un vrai changement. JL Mélenchon incarne cet espoir.

  29. 229
    Denis dit:

    23% pour Marine Le Pen, c'est encourageant pour Jean-Luc : beaucoup d'électeurs du Front National sont aussi tentés par le vote Mélenchon. Il suffirait de peu pour les faire basculer. Au boulot !

  30. 230
    Télpiplettophobe dit:

    @ lulu

    Bravo. Malheureusement, je crois que beaucoup de nos camarades font fausse route... Leur peur légitime d'un hold-up démocratique devant un tel soutien publicitaire, réellement à vomir, influence négativement leur raisonnement. Il faut plus que jamais garder la tête froide. Je sais que je suis initialement "originaire" de la com', je pars donc avec une longueur d'avance. Mais quand même, je pensais que les étalements littéraires d'un certain Séguéla depuis 25 ans auraient eu quelques effets pervers pour lui et ses amis, et forcément bénéfiques pour nous. A la lecture des posts, je constate avec regret qu'il n'en est rien.

    Je ne pense pas que la fille Le Pen fasse le moins du monde le carton annoncé. Encore moins dans l'immédiat! C'est vraisemblablement le contraire en fait. Ces sondages bidons (destinés aussi à créer des réalités artificielles par leur répétition) sont des soutiens logistiques pour palier les carences de la représentante FN. Vous imaginez bien que je ne vais pas faire ici une consultation gratuite pour celle-ci, et dévoiler ce qui échappe manifestement encore aux intoxiqueurs frontistes.

    C'est le point positif, elle stagne et ne progresse plus. D'où la raison de l'emballement actuel. Dès l'instant où les médias n'auront plus besoin d'elle et la lâcheront, elle s'écroulera d'elle-même. Le moment opportun, on assistera alors, entre autres (j'insiste sur ce point), à un déluge de documentaires sur les camps de concentration par exemple... suivis de leçons de morale pour le petit peuple irresponsable.

    Souvenez-vous en 2005! Quelle fut l'issue de toutes leurs scandaleuses, odieuses et infamantes manipulations? Restons calme! Chers amis, l'heure est venue de tous nous mettre au judo...

  31. 231
    sha1966 dit:

    Meme si il faut rester vigilent, attention aussi au sondage plus d'1 an avant le scrutin. En 1995 Balladur allait tout ecraser et Chirac était battu ! On a vu le soir du 1er tour ! Donc méfiance, même si il faut continuer a expliquer le bienfait du vote JLM

  32. 232
    amel dit:

    A Descartes (215)

    Je suis parfaitement consciente de ce que la masse des français a envie d'entendre (il suffit de lire avec consternation les forum (fori ?) populaires (rmc, msn, orange) qui roulent tous pour le FN.
    Il faut croire que c'est orchestré, puisque tous les sujets de discussions sont provocateurs, par exemple Zemmour à l'UMP, BB dans les abattoirs halal, faire sauter la sécurité sociale (rien que ça sur RMC, mais sur Orange ou MSN, c'est la même)...
    Je sais bien que tout le monde ne s'exprime pas sur internet, mais je me sens parfois bien solitaire lorsque je contre-argumente, et pourtant ça marche, et je me demande pourquoi nous ne sommes pas plus nombreux à expliquer à ces participants, qui ne demandent qu'à s'instruire finalement.

    Cette semaine, dans la salle d'attente de mon médecin, j'ai pris la parole, à mon grand étonnement parce que je suis timite, devant des dames âgées qui ont ensuite eu des doutes sur leurs thèses racistes. Ce n'était pas très difficile, et elles ont des circonstances atténuantes (une française rapatriée de Bizerte en 1956, l'autre arménienne dont la famille avait vécu en 1915 en Turquie).

    C'est vrai que chacun d'entre nous a son rôle à jouer, si petit soit-il.
    Mais concernant la m.... où nous sommes, n'oublions pas que le coq gaulois n'a jamais aussi bien chanté que les ergots plantés dedans :o))).
    Bon courage à tous.

  33. 233
    Hold-up dit:

    227 - Sonia Bastille
    "L'extrème droite en intention de vote à 23 %devrait plus que nous interpeler, devrait nous percuter et nous aider à changer de cap ! "

    Changer de cap ? Qu'est-ce à dire ? Ne voyez-vous pas que nous assistons à une énorme intoxication politique ?
    A deux semaines des élections cantonales, on nous parle de la Présidentielle et on nous ballade de désorientation en désorientation ? Changer de cap ? La bonne blague, c'est précisément ce qu'ils veulent que nous fassions, qu'on ne parle plus des droits sociaux, de la 6 °république, de la "Sarkozie", et qu'on taise le pillage du budget de la nation par les banques, la BCE et tutti quanti.
    Ne voyez-vous pas qu'on tente de tuer l'élection des Cantonales en influant sur son cours et ses résultats, en sortant la Grosse Bertha de "l'émotion- qui -tue ? " Ne voyez-vous pas qu'on cherche à nous désarmer ? Qu'on cherche par ce stratagème à conforter l'élection de "DSK " (FMI) et à réassurer "son poids politique" dans les primaires socialistes pour que tout un troupeau apeuré vote comme un seul homme ? Déjà José Bové vient d'annoncer qu'il serait peut-être bon pour EE -Les Verts d'abandonner la présentation d'une candidature "écolo", s'il fallait faire barrage à la présidentielle contre le FN ! A peine engagés, certains se couchent déjà sans combattre, prêts à déposer les armes au patron du FMI. En face à l'UMP on se la joue " humble " et on chuchote que M.Sarkozy ne risque peut-être pas d'être élu au second tour... à la bonne heure ! Il est incroyable de voir sur ce blog militant tant de naïveté, tant " d'émotion panique " quand on assiste à une grosse campagne médiatique d'intimidation des foules. Le Front de gauche n'apparait même pas dans les brèves que j'ai pu lire sur le net. On va même jusqu'à donner 7% à Villepin (!) mais on ne mentionne pas le Front de Gauche. Comprendo ? Bonnes cantonales !

  34. 234
    Tote dit:

    Le Pen à 23% même si c'est un sondage à 14 mois de la présidentielle c'est plus qu'inquiétant surtout qu'on constate que tout est possible tant la situation est difficile et que les perspectives ne sont pas visibles à gauche ! Il est plus que temps que le FdG se mette en mouvement dès maintenant en musclant sa politique encore plus à gauche sans quoi on va à la cata.

  35. 235
    Meligh dit:

    Sur ce sondage, pas la peine d'en faire un chou fleur, il y en aura plein d'autres pendant 14 mois. On peut trouver ce qu'on veut pour dire que l'on d'accord ou pas d'accord. Peu importe.
    D'abord les cantonales (vous en entendez parler à part dans la presse locale ?) qui donneront une indication bien plus claire que n'importe quel sondage. Ensuite le candidat commun et en même temps le programme partagé, parce que même si on a plein d'idée, il faut comme a dit Descartes faire les choses dans l'ordre (hiérarchisation, évaluation, etc). Mais pas seulement, parce que tous ne prendront pas le temps ni n'auront le courage de regarder en détail ce programme (et même très peu), cela ne veut pas dire qu'il ne faut pas le peaufiner.
    Non il faut aussi aller à la rencontre de la population. Par le biais de la télévision, les médias "impose" certaines personnalités et mouvement, idées dans l'intimité du foyer de nombreux français. Il faut trouver le moyen de faire passer des messages forts puisque les médias semblent réticent à diffuser notre message.

  36. 236
    Nicolas 70 dit:

    @ 232 Hold-up / Peut-être, est ce à dire que Jean-Luc Mélenchon a été sondé à moins de 7% d'où la justesse de l'intervention de Sonia Bastille demandant une nouvelle orientation politique en direction des attentes des milieux populaires et non de ceux de la classe moyenne.

  37. 237
    jeannot dit:

    Calmons-nous. Les présidendtielles sont pour dans 14 mois. Nos chers médias nous font un fromage avec du lait qui n'est pas encore trait. Marine Le Pen ne sera jamais élue, pas plus que son père n'ait pu l'être. Un front républicain se lèvera systématiquement en cas de danger, comme ce le fut en 2002.
    Et c'est bien sur ce sénario là que mise Sarko : positionner Le Pen pour lui permettre d'accéder au 2éme tour et ainsi profiter du front républicain pour être réélu.
    La médiacratie, aux ordres, joue dans ce sens. Le Pen par-ci, Le Pen par-là, de l'image, en veux-tu, en voilà, de la forme, en veux-tu encore; mais du fond ?
    La classe ouvrière et même la moyenne, se désespère du PS, et par protestation avance un vote Le Pen. Mais sur quel programme?

  38. 238
    amel dit:

    @ jean ai marre (228)

    Bien lu.

    Il n'empêche que l'important, c'est aussi de se mettre au niveau de la masse.

    Quand Jean-Luc parle, parfois, même s'il est très pédagogue, ça doit faire plusieurs fois le tour avant que j'aie tout compris, surtout pour l'économie.

    Moi j'aime bien mais tout le monde n'a pas la curiosité de le faire.

    Et puis, l'Argentine et Cuba, c'est loin. Faut tenir compte du lavage de cerveau subi chez nous.

    Quant à la régularisation de tous les sans-papiers, n'est pas un argument électoral, dans le contexte actuel.
    Quand Jean-Luc sera président, et si les conditions s'y prêtent, il sera toujours temps d'y penser ;o))

    Banzai ! Il ne faut pas se décourager.

  39. 239
    Sonia Bastille dit:

    @ Hold up

    Libre à vous et à d'autre de penser à une intoxication politique ! Des sondages précédents donnaient des intentions de vote pour Madame Marine Le Pen à 20 % ! Libre à vous de mettre des oeillères ou de mettre la tête dans le sable ou encore de voir un complot fait par une main invisible intoxiquant et manipulant nos concitoyens !
    Je suis très inquiète pour ma part et les rencontres hebdomadaires sur le marché de Cahors et bien me font dire que même dans les terres rurales "radicales-socialistes" et "socialistes" et bien les idées et la personnalité de Marine Le Pen font de grands pas dans les têtes et les coeurs de citoyens.
    Si vous voulez voir des manipulations ou des intoxications partout et bien vous risquez d'avoir des graves désillusions en 2012 et même dès les prochaines cantonales.

  40. 240
    Daoud dit:

    Toujours les modes opératoire a l'approche des élections Marine Le Pen a 23% Sarko doit se mordre les dogits avec sa politique qu'il applique pendant son élection concernant la laïcité immigration islams et j'en passe. Je crains que la France ne suit pas tout ce qui passe dans les pays arabes en gros la révolution citoyenne. Dire que la France puissance mondiale le chômage des jeunes ne baisse pas il y a plus de précarité augmentations de pauvreté les restos du ont augmentes de plus 10% maintenant le gouvernent veut suprimer les soins pour tous. Voilà la politique de Sarkozy.
    Tous ensemble engageons la révolution citoyenne.

  41. 241
    Roland dit:

    Ce qui fait la force de M Le Pen c'est qu'elle critique l'arrogance des banques et prône la sortie de l'Euro.
    De ce fait est une bouffée d'air frais dans la pensée unique des politiciens traditionnels qui leur lèche les bottes.
    Il ne faut pas lui laisser ce thème. Le Front de gauche devrait s'y sentir beaucoup plus à l'aise, et avec plus de cohérence que cette bourgeoise démagogue et hypocrite.

  42. 242
    Descartes dit:

    @Sonia Bastille (#227)

    Le sondage (même si ce n'est qu'un sondage) est somme toute inquiétant. L'extrème droite en intention de vote à 23 %devrait plus que nous interpeler, devrait nous percuter et nous aider à changer de cap !

    Tout à fait. Ce sondage - même si ce n'est qu'un sondage - confirme une tendance que les militants (du moins ceux qui fréquentent l'électorat populaire) relèvent systématiquement sur le terrain: le FN gagne, et il gagne depuis qu'il a infléchi son discours pour reprendre toute une série d'éléments chers aux "gaullo-communistes" (c'est à dire, au jacobinisme politique). Cela devrait pousser à réfléchir...

    Mais ne soyons pas trop optimistes. Il suffit de regarder les réactions sur ce blog: entre ceux qui se bouchent les yeux façon Coué, ceux qui proposent de casser le thermomètre et ceux qui voient partout des "grandes conspirations" destinées à manipuler l'électorat, on n'est pas sortis de l'auberge.

    Il est grand temps mes camarades d'utiliser le rasoir d'Occam. MLP triomphe parce qu'elle reprend un discours qui correspond à une attente forte dans l'électorat en général et dans l'électorat populaire en particulier. Broder sur les méchants "gaullo-communistes catholiques" (c'est à dire, la France: Inquiet a tout à fait raison... même si cette remarque a du lui faire un paquet d'ennemis) ne sert à rien. On ne peut pas dissoudre le peuple et en élire un autre. Il faut réfléchir à une réponse politique.

  43. 243
    Daneel dit:

    Je suis 100% d'accord avec les commentaires de Descartes sur ce billet, et en particulier le dernier (ce qui est rare pour moi bien que je ne m'exprime pas souvent). Il faut arrêter de jouer à l'autruche. Il faut analyser pourquoi une partie importante de la population va vers le FN et ne pense même pas nous rejoindre à nous. Il faut comprendre qu'une partie importante de la population n'est pas experte en politique et que ce qui les attire vers MLP c'est bien leur deception de l'UMP et le PS. Mais pourquoi vont-ils vers l'extrême droite et n'envisagent-ils pas du tout venir vers la vraie gauche? Réfléchissons avec pragmatisme (et non pas en nous enfermant dans nos idées bien qu'elles soient bonnes, posons la question à nos proches, amis, collègues...), trouvons des réponses et des Solutions!

  44. 244
    Cathar dit:

    D'accord avec Meligh sur tout. Je rajouterai à toutes les interprétations données, une qui vaudra ce qu'elle vaudra: comme outil d'intox mais aussi de manipulation, il ne faut pas exclure que les sondages contribuent également à marginaliser puis à éjecter Sarko de la compet avant le premier tour, et à lui "fabriquer" un substitut (au pire DSK); tellement il n'est plus en "odeur de sainteté" pour des pans entiers de la droite...
    "il faut aussi aller à la rencontre de la population. Par le biais de la télévision, les médias "impose" certaines personnalités et mouvement, idées dans l'intimité du foyer de nombreux français. Il faut trouver le moyen de faire passer des messages forts puisque les médias semblent réticent à diffuser notre message.". Communiquer sur le programme partagé, en construction et participatif, certes, mais beaucoup de gens veulent des solutions clés en mains (la "dictature de l'immédiateté", renforcée par les prétendues menaces que l'on attise sciemment, induit ces attentes) donc communiquer aussi et surtout sur les fondamentaux républicains qui sont actuellement détournés (la laïcité par exemple), les logiques économiques et sociales en oeuvre, etc... Donner des "grilles de lecture" dans un contexte complexe... Le PG et le FdG devraient s'inspirer de la méthode qui a fait le succès de l'opuscule de Stéphane Hessel: un titre choc, un contenu consistant et accessible et un prix ridicule, pour ces gens qui ont "envie de s'instruire" comme dit fort bien Amel. Et aussi, à partir de ces opuscules édités à un rythme régulier, des rencontres-débats entre citoyens d'un quartier, d'une rue, d'un immeuble, d'une salle d'attente...

  45. 245
    Gilbert Delbrayelle dit:

    Au delà des 23% de Le Pen qui sont inquiétants, il y a aussi les faibles scores de Jean-Luc Mélenchon et Besancenot (tout juste 5% chacun). La gauche de la gauche incapable de s'unir et les électeurs vont s'en détourner. A quoi bon voter pour l'un ou l'autre et ne faire que 4 ou 5 % ?
    Les communistes qui tergiversent et font durer le plaisir... Besancenot qui ne veut pas.. C'est désespérant !

  46. 246
    Rosa Luxemburg dit:

    Très bien ce sondage, il reste 2 semaines à démontrer aux cantonales que le FN est toujours à 10% comme depuis 25 ans.
    Je vous rappelle que les sondages se trompent fréquemment 12 mois avant une élection, franchement autant pisser dans un violon.

  47. 247
    ddmm dit:

    Daneel se pose la question : Pourquoi les électeurs vont vers le FN plutôt que vers la vrais gauche. Je pense qu’il ne faut pas se torturer le cerveau bien longtemps pour comprendre.
    Nous sommes en temps de crise, de chômage, d’inquiétude, comme toujours l’extrême droite essaie de tirer profit de cette situation.
    La population qui, comme vous dites n’est pas experte en politique, cède au discours du FN en le croyant capable de la protéger contre l’immigration, l’insécurité, et de ce fait, lui procurer du travail. Pour ces électeurs, la régularisation des travailleurs sans papier est inacceptable puisqu’ils les perçoivent comme des concurrents. Ils préfèrent occulter les valeurs de gauche, pour eux l’urgence est d’éviter l’invasion de France que leur promet M. Le Pen.
    Allez donc leur faire comprendre qu’ils se jettent dans la gueule du loup, Ils n’ont pas la hauteur de vue suffisante pour cela.
    Ils n’auront même pas l’occasion de s’en mordre les doigts car Le Pen ne sera pas présidente et l’UMP/PS pourra continuer son œuvre. Beurk !

  48. 248
    François dit:

    Allez, histoire de faire parler les sondages et pour remonter le moral des troupes, voici les derniers résultats d'un sondage en ligne auquel je participe depuis plusieurs mois. Il vaut ce qu'il vaut, on ne sait pas qui le fait, ni qui vote, ni comment les votes sont éventuellement contrôlés, mais voici la tendance des avis positifs enregistrés pour Marine Le Pen et pour Jean-Luc Mélenchon...
    Janvier = 8000 votants = MLP:11% - JLM:48%
    Février = 14500 votants = MLP:5% - JLM:51%
    Mars = 3940 votants à ce jour = MLP:4% - JLM:60%

  49. 249
    julie dit:

    lu dans la presse:
    1.sondage MLP en tête:
    * L'enquête Harris Interactive a été réalisée en ligne du 28 février au 3 mars 2011, auprès d'un échantillon de 1 618 personnes issues de l'access panel Harris Interactive, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus (méthode des quotas).
    en parallèle (pour les parisiens)
    2.Une très large majorité de Parisiens (68%) se déclarent satisfaits de leur maire socialiste Bertrand Delanoë, tout en étant très critique vis à vis de son bilan sur le logement (73% de mécontents) et la propreté (54%), selon un sondage Ifop à paraître dimanche dans le JDD.
    et commentaire de l'hôte du blog:
    3.Jean-Luc Mélenchon a qualifié samedi le sondage plaçant en tête Marine Le Pen (Front national) au premier tour de la présidentielle d'"invraisemblable" et d'"aussi stupide que si le Père Noël était en tête"

    Le tout à 15 jours des cantonales, revenons à notre boulot d'en parler, rien qu'à en parler est déjà un acte de résistance.
    bonne nuit les amis

  50. 250
    Rémi dit:

    Je voudrais juste ajouter une précision sur l'argumentation de Jean-Luc Mélenchon, en ces temps de "Laïcité" débattue contre "Religion".
    Il me semble crucial de rappeler et de marteler que "La Main invisible du Marché" est en soi une religion.
    Pendant que nous palabrons, le CAC 40, les banques et l'oligarchie perdure, persiste et signe.
    Il me semble crucial de concentrer la réflexion sur ce qui pourrait amener le peuple français à se révolter sur son propre sort : un peuple méprisé par l'oligarchie présente et qui elle, ne lâchera rien pour rester en place.

    PS : France Inter, soi-disante radio de service public.. Ben personnellement j'en ai marre de marre d'entendre à chaque flash le "Et maintenant, les nouvelles de La Bourse". Depuis quand la bourse est un Service Public ? Marre !

Pages : « 1 2 3 4 [5] 6 »


Blog basé sur Wordpress © 2009/2015 INFO Service - V3 Archive