11nov 10

Entre Cohn-Bendit et G20, pluie de mensonges dangereux

Ce billet a été lu 27 983 fois.

D ans cette note je parle du sommet du G20 ce weekend. Mais aussi du prochain sommet Europe Amérique. Dans les deux cas je voudrais que l’on mesure l’écart qui sépare les faits de la présentation ordinaire simpliste qui en est faite. Je voudrais que ce blog soit utile à une prise de conscience de la réalité internationale chez mes lecteurs. Car c’est de là que vont venir les tsunamis qui mûrissent déjà dans les mouvements du grand large.

Avant cela il faut bien que j’évoque la dernière énormité de Daniel Cohn-Bendit contre moi à l’occasion de son passage chez Jean-Michel Aphatie sur RTL. J’en ai les jambes coupées. Ca passera. Mais vraiment c’est lourd, pour finir. Sur la photo que vous voyez, Oskar Lafontaine et moi nous nous soutenons l’un l’autre comme sur le tableau derrière nous deux soldats blessés s’entraident. Oskar était présent au meeting de lancement du PG à Saint Ouen il y aura deux ans dans quelques jours. Cette image est ma réponse à monsieur Cohn-Bendit.

Vendredi 12 novembre Jean-Vincent Placé, secrétaire national des verts, a désavoué Cohn-Bendit et ses injures. J'en suis très heureux. A la fin de ma note vous pourrez lire le décryptage de son entretien avec Christophe Barbier à mon sujet sur LCI.

Mais quelle mouche l’a piqué ? Daniel Cohn-Bendit doit avoir du mal le matin à rassembler ses idées. Chez Aphatie, le matin du onze novembre, il s’est lancé dans une attaque spécialement basse contre moi. J’en suis d’autant plus étonné que nos rapports n’étaient pas ceux là jusqu’à ce jour. Politiquement éloignés sans aucun doute, nous parlions pourtant tranquillement, et même parfois avec de l’humour, jusqu'à ce jour. Je n’ai pas le cœur à commenter ses déclarations. Elles me donnent la nausée. Je découvre que la mode est à me comparer à Le Pen sur la base de pures affabulations. Ce que je prenais pour des « dérapages » comme disent les biens pensants est en réalité une méthode de combat. Il s’agit de me disqualifier en m’ostracisant de façon injurieuse. Au cas particulier, Martine Billard député de Paris et porte parole du Parti de gauche, sur son blog a bien exprimé la colère des camarades excédés par ces méthodes répugnantes. De son côté, notre Parti lui-même a fait un communiqué de presse que je publie. Ma stupeur c’est de voir que ce genre d’insultes est approuvé et relayé par le syndicat des belles personnes qui le valide avec les manières doucereuses qui sont le propre de cette caste. Ce qui serait en cause ce n’est pas la violence qui m’est faite mais celle que je provoquerais. Laquelle ? Où, dans ce que j’écris sur la relation franco allemande y a-t-il la moindre trace de violence, de mots violents, d’expression violente ? Quand ai-je parlé de « boches » ? Et quand ai-je parlé de « grande France » ? Le sieur Jean-Michel Aphatie est la caricature de cette méthode qui prend prétexte de ma soi disant violence pour justifier les pires insultes bien réelles contre moi et appeler à m’ostraciser. Je suis écœuré. Mes amis je me place sous la  protection de ce que vous voudrez bien faire pour répliquer là où vous pouvez. 

Communiqué du Parti de gauche. « Après Jean-Paul Huchon et sa comparaison ignominieuse entre Jean-Luc Mélenchon et Jean-Marie Le Pen (dans l’Express), c’est au tour de Daniel Cohn Bendit de rivaliser dans la calomnie. Interrogé sur RTL, voilà ce qu’il dit à propos de Jean-Luc Mélenchon : « Quand on voit son livre, ce qu’il dit sur l’Allemagne, quand il parle de la "grande France", ce qu’il dit sur les boches, c’est insoutenable, intolérable ». L'eurodéputé d'Europe Écologie va jusqu'à estimer que le Président du Parti de Gauche tient un discours qui « va même labourer sur les terres du Front national ».

Daniel Cohn Bendit ment : c'est lui, comme hier son frère Gaby dans le journal Libération, qui utilise le terme de « boche », ce qui est absolument inadmissible, et non Jean-Luc Mélenchon dans son livre. En effet, ce dernier, après avoir souligné le fait que l’Allemagne défend aujourd’hui ses intérêts nationaux davantage que dans l’après-guerre, ce que nul commentateur un peu sérieux ne peut contester, ajoute « construire des relations avec les allemands, c'est un devoir permanent de notre pays. Et chacun doit s'y atteler à la place qu’il occupe ». C'est ce qu'a d'ailleurs fait le Parti de Gauche dès sa création en revendiquant le parrainage de Die Linke dans une vision internationaliste de la coopération entre les peuples.
Voilà qui suffit à réduire à néant les accusations répugnantes des frères Cohn-Bendit.  S'ils avaient lu le livre, ils auraient pu engager le débat sur les propositions de désarmement nucléaire, de sortie du nucléaire, de planification écologique avec relocalisation de la production pour lutter contre les émissions de gaz à effets de serre. Au lieu de cela, ils préfèrent l'insulte. Ce type de déclarations, outre qu'elles banalisent le Front National, rappellent, en pire, les attaques faites à l’encontre des partisans du Non de Gauche au TCE en 2005. L'ensemble du Parti de Gauche se sent insulté et diffamé par cette déclaration. Nous interpellons solennellement l'ensemble des militants Verts ainsi que leur direction et plus spécifiquement leur secrétaire nationale, Cécile Duflot, afin de savoir si de telles déclarations représentent la position  d'Europe Ecologie/les Verts. »  

Le 20 Novembre prochain aura lieu le sommet UE-USA. C’est le second  depuis le début du mandat de Barack Obama. Il se tiendra à Lisbonne. A cette occasion le Parlement Européen se voit proposer une résolution. Ce qui rend cette résolution remarquable c’est qu’elle est signée par la droite, le centre mais aussi les socialistes et les Verts. L’autre aspect extraordinaire de ce moment est que ce sont en fait trois sommets qui se tiennent en même temps à Lisbonne. D’habitude ce sont trois réunions distinctes dans le calendrier et l’espace. Est-ce un hasard si elles sont conjointes cette fois ci ? Il s'agit du Sommet de l'OTAN, du Sommet Union Europenne- Etats-Unis, et enfin, de la Réunion du Conseil Economique Transatlantique, le bras armé du capitalisme transatlantique. Les piliers du Grand Marché Transatlantique seront donc rassemblés à Lisbonne. Ainsi l’a voulu le président Obama. Je commence par décrire ces trois outils pour que chacun puisse apprécier tout le sel de ce que comporte le texte de résolution présenté au parlement européen par le quatuor d’atlantistes échevelés qui a signé la résolution soumise aux parlementaires européens a Bruxelles.

Les Sommets UE-USA ont lieu une à deux fois par an. C’est la réunion des principaux responsables des deux rives de l’Atlantique : le Président des Etats-Unis, le Président de la Commission Européenne et le Président du Conseil Européen. C’est de là que sont avalisées et propulsées les grandes orientations politiques du projet  transatlantique. Ensuite il y a le Conseil Economique Transatlantique (CET). C’est l'organe central de mise en place du Grand Marché Transatlantique (GMT). Ce conseil a été mis en place en 2007 pour accélérer la libéralisation des échanges entre les USA et l’UE. Curiosité significative, cette instance ne compte aucun élu européen parmi ses membres. Seuls y siègent des représentants de la Commission européenne. Il s'appuie pour ce faire sur les « dialogues transatlantiques » selon le vocabulaire pédant de ce genre d’instance qui ne veut pas trop se faire identifier. Parmi ces « dialogues » se niche le plus influent, le TransAtlantic Business Dialogue (TABD), créé dès 1995. Il regroupe les représentants des plus puissantes multinationales états-uniennes et européennes comme Coca Cola, Siemens et ainsi de suite.

Enfin se tient aussi le sommet de l'OTAN. Celui là n'a pas lieu habituellement tous les ans. Mais la cadence s'est accélérée depuis les années 90. Il s'agit de la vingt quatrième réunion des chefs d'Etat et de gouvernement des 28 pays membres de l'OTAN. Elle est  destinée à fixer les priorités stratégiques de l'Alliance Atlantique. C’est décisif pour la paix du monde dans la mesure ou l’OTAN est le seul impérialisme militaire du monde et qu’il s’agit en fait d’une coalition de vassaux autour de l’impérium américain. Je rappelle que les USA dépensent à eux seuls autant que tous les autres budgets militaires du monde. Et six fois la dépense militaire de la Chine qu’égale à lui tout seul le tandem France Grande-Bretagne. Ce Sommet doit notamment avaliser la volonté de « partenariat » avec la Russie tel que le préconise le "groupe des sages" autour de Madeleine Albright. Ce n’est pas rien. Il doit aussi affirmer les nouvelles raisons d'être de l'OTAN. Là seront étudiés des thèmes comme par exemple la sécurisation de l'approvisionnement énergétique de ses membres. Le partenaire russe va avoir les oreilles qui sifflent. Ca va chauffer, si j’ose dire. Les troupes américaines, les mercenaires et leurs alliés du commandement intégré de l’Otan vont redoubler d’ardeur sur le trajet des pipeline et gazoducs actuels et futurs.

Que propose la Résolution commune de la droite, des socialistes et des Verts? Voyons ce qui est positif, pour être juste. Le texte « Invite une nouvelle fois le gouvernement des États-Unis à ratifier le statut de Rome de la Cour pénale internationale et à y adhérer ». Ce qui permet de se souvenir que tel n’est pas le cas avec ce cher champion étatsunien des droits de l’homme dans le monde. La résolution « Réitère son appel à l'abolition universelle de la peine de mort ». Nouveau rappel utile à garder en mémoire quand on pointe du doigt d’autres pays. Et il est aussi demander « une meilleure représentation des syndicats auprès du Conseil Economique Transatlantique ». En effet il n’y en a pas ! Je note aussi que le quatuor « marque son inquiétude à l'égard du recours au clonage dans l'élevage animal ». Ce genre d’accumulation des vœux pieux finit toujours par arriver une incongruité. C’est le cas une fois de plus. Le texte appelle « les dirigeants européens et américains ainsi que les coprésidents du CET à tenir compte du rôle essentiel des législateurs pour la réussite du CET ». Incroyable. On a failli croire que les signataires avaient totalement oublié qu'ils étaient concernés… La demande n'en est pas moins remarquablement timide ! Des parlementaires demandent humblement que les élus des peuples états-uniens et européens puissent donner un avis. Un avis ! Pour finir, une bonne action qui ne coute rien. Le texte « demande que les pays industrialisés respectent leurs engagements et affectent 0,7 % de leur PIB à l'aide publique au développement d'ici à 2015 ».

Après cela voici ce que signent ensemble la droite, les verts et les socialistes. C’est spécialement négatif. D’abord un prêchi prêcha aux habituels accents néo-colonialistes. La résolution explique en effet que « l'Union européenne et les États-Unis collaborent dans le monde entier pour défendre une cause commune qui repose sur une histoire, une culture, des intérêts et des valeurs partagés ». De quoi parle-t-on? Chacun y mettra ce qu’il veut. Ce qui compte c’est que soit suggérée notre identité commune par opposition à celle des « autres ». C’est le fond de sauce de la thèse du choc de civilisations, cher à ce bon monsieur Huntington pour qui tout commence par le fait que chacun prenne conscience que la réalité c’est « nous et les autres ». Après ce manifeste si discutable vient une autocélébration qui l’est tout autant, dans le contexte de la faillite nord américaine. Le texte de la droite, des Verts et des socialistes considère en effet que « le dynamisme et l'attachement à la cause de la relation transatlantique sont d'autant plus importants dans le contexte actuel de crise financière et économique mondiale ». Les mots se cachent les uns derrière les autres. Ici vous apprenez qu’il y a une « cause transatlantique ». Riche idéal écolo-socialo ! Et c’est ainsi que l’on en vient à une profession de foi dont je continue à trouver extraordinaire qu’elle ne soit jamais discutée publiquement en France. La résolution proclame : « le Parlement européen continue de plaider en faveur de la réalisation d'un marché transatlantique à l'horizon 2015, dont l'achèvement, aux côtés de la réalisation du marché unique de l'Union européenne, constituera un facteur essentiel pour relancer la croissance et la reprise économiques mondiales ». Je ne cesse de dénoncer ce scandale. Un marché unique va être constitué au cours des cinq prochaine années entre les USA et l’Union Européenne avec l’appui des élites de droite et de centre gauche qui dirigent tout et tous sans qu’un seul mot en soit dit aux citoyens.

Et comme si ça ne suffisait pas voici notre gauche de confort qui aboie joyeusement avec ses maitres. Le texte qu’ils signent ensemble ose se dire : « convaincu que le Conseil Economique Transatlantique est l'instrument le plus approprié pour gérer les relations économiques transatlantiques ». Cela alors même, je l’ai signalé tout à l’heure, qu’il n’y a pas un seul parlementaire dans ce Conseil ! Parvenu à ce point d’abaissement, le reste des infamies du texte passent banalement. Ainsi se félicite-t-il  de l'Accord "Ciel Ouvert" UE-USA et « invite les autorités des États-Unis et la Commission à œuvrer en faveur d'une plus grande liberté d'investissement et d'une adhésion accrue des transporteurs aériens de part et d'autre de l'Atlantique. Le texte « se prononce pour la diversification des voies d'approvisionnement afin d'améliorer la sécurité de l'approvisionnement énergétique. » Et se penche sur les biocarburants quand il s'agit de diversifier les sources d'énergie…. Et le plus beau reste à lire pour les écologistes. Car la résolution invite les USA à « œuvrer à la coopération avec ce pays en favorisant l'établissement de liens plus étroits entre le système d'échange de quotas d'émissions de l'Union et les systèmes régionaux ou fédéraux d'échange instaurés aux États-Unis » et « observe à cet égard combien il est important de garantir des normes et des critères d'évaluation communs à tous les marchés émergents en matière d'échange de quotas d'émissions, afin d'éviter les obstacles réglementaires dans ce marché émergent ». Respirez ! Ca y est, c’est passé. Allez encore une dose et c’est fini. Le texte « Salue l'accord SWIFT ». Je passe le reste pour ne pas vous infliger trop de longueurs techniques. L’essentiel est dit. Le projet de grand marché transatlantique marche à grand pas. La droite adore. Les socialistes et le Verts couvrent avec zèle l’opération. Tout ce petit monde se tait sitôt rentré en France. L’Europe nous protège contre la connaissance de ses turpitudes.

Les USA sont la source des dangers essentiels de notre époque. J’ai longuement décrit, dans mon antépénultième note, la situation explosive qui est créée par l’emballement de la machine à fabriquer des dollars dont la valeur ne repose absolument plus sur aucune contrepartie matérielle. Le 18 mars 2009 est la nouvelle date symbole de la période ouverte par la liberté prise par les USA de se racheter eux-mêmes les titres de leur propre dette. C’est la deuxième étape d’un mouvement commencé le 11 aout 1971 lorsque le président Nixon décida que le dollar n’avait plus de contrepartie en or comme c’était le cas jusqu'à ce jour là. La semaine passée, les USA ont procédé pour la deuxième fois à une opération massive de rachat de leur dette. Deuxième dose massive d’une drogue mortelle. Je ne reviens pas sur ce que j’ai déjà décrit à ce sujet et que l’on peut aller lire. Je n’y reviens que pour montrer comment s’illustre ma thèse selon laquelle notre pays, et l’Europe n’ont aucun intérêt à rester plus longtemps amarré au vaisseau en perdition que sont les USA. Les signes de cette perdition sont évidemment la baisse progressive de la production réelle aux USA. J’ai lu l’autre jour au détour d’une analyse économique une démonstration absolument stupéfiante d’un drogué de l’économie du crédit permanent tel que la pratique les USA. Un raisonnement cent pour cent tordu. On y lisait que la masse d’argent injecté par les USA, bien sûr, ne donne pas de résultat direct puisque tout part dans la bulle et la spéculation. Mais, disait l’auteur, ce n’est pas grave car les cours de bourse se mettent à monter. Ce qui s’est vérifié en effet. Et si les cours de bourses augmentent, disait-il, même pour des raisons spéculatives, c’est le patrimoine des ménages qui possèdent ces titres qui augmente. Donc cela les rassure. Le moral s’améliore. Et leur capacité d’emprunt pour consommer s’accroit puisque leur patrimoine grandit tout seul. Et hop, passez muscade, la partie de Monopoly continue. Entre le treizième et le dixième étage, l’homme qui tombe dans le vide peut dire : « pour l’instant rien de trop grave ».

C’est cette menace qui fait  l’arrière plan du sommet du G20 de cette fin de semaine à Séoul. C’est une vue de l’esprit de lire la crise en cours comme un affrontement entre chinois et américains.. C’est la lutte, entre ceux qui épongent le papier bidon des USA et ces derniers, qui donne son sens à ce qui se passe. Le reste est la série des conséquences directes et indirectes de cette cause initiale. Quoiqu’il arrive bien sur la réunion de Séoul devra donner l’impression que la situation est « désormais » totalement sous contrôle. Alors que la crise financière s’approfondit, on mettra en avant le nombre des cataplasmes déposés sur la jambe de bois pourrie du système mondial. Il est plaisant d’apprendre par le journal « Le Monde » que la première tâche du G20 « sera de convaincre ses membres de surveiller de près leurs déséquilibre macro économique, par exemple la solidité de leur dette ». On se demande en quoi cela pourrait bien consister s’agissant des USA. Le second thème, nous dit-on, sera celui de la gouvernance du FMI. Trop drôle ! Cette institution a-démocratique se « rééquilibre ». Traduction : les européens transfèrent une partie de leurs quotas et de leurs droits de vote. Juste 6%. Mais les Etats-Unis ne bougent pas d’un pouce et leur droit de veto sur les décisions reste intact. Bravo pour la réforme de démocratisation attribuée par ses partisans français à Strauss-Kahn, le directeur du FMI. Le reste est de la flute. Un bavardage est prévu sur l’aide au développement et le changement climatique et une séance de vaudou pour désembourber l’offensive mortelle de l’OMC et de son président Pascal Lamy. Le grand frisson sera le moment de la validation des décisions concernant le fonctionnement du système financier. Pour mieux résister au crise les banques devront augmenter leur ratio de fonds réels (si cet adjectif a un sens dans cet univers là) par rapport à l’encours de leurs prêts. Pour pouvoir prêter cent chacune devra avoir huit en caisse. Les banquiers hurlent. Nous, nous sommes consternés. Comment réplique-t-on au fait de perdre 82 euros avec 8 euros en poche ? L’avantage de la discussion c’est qu’elle va permettre de faire la liste des banques qui du fait de leur taille, si elle faisaient défaut, ferait s’écrouler le système mondial. Parmi elles la BNP et la Société Générale. La mauvaise nouvelle c’est que c’est celle là qu’on connait. La bonne c’est que c’est celle-là qu’on connait et qu’on a sous la main. Donc une partie du mur de l’argent est à portée de la pioche de la révolution citoyenne. Avis aux amateurs qui nous chercheraient des poux dans la tête le moment venu.

Ici où je me trouve en écrivant ces lignes, au parlement européen de Bruxelles, nous avons eu aussi droit au grand débat sur le nouveau dispositif organisant la surveillance du système financier des fonds de placement et autres produits « d’épargne ». Date d’entrée en vigueur à partir de 2013. D’ici là serrez les dents ! Ensuite faites comme si de rien n’était car le dispositif est une passoire. Il marque la victoire du lobby de la finance contre la première tentative pour établir quelque part un contrôle sur les hedge funds et autres produits déflagrateurs. Mais les uns sont totalement contre parce que ce serait trop et les autres parce que c’est loin d’être juste assez. Le ministre du gouvernement belge s’en réjouit. La Belgique préside l’union en ce moment, même si elle n’a plus de gouvernement depuis trois mois. Ca n’empêche pas le monsieur de causer : « Peut être est-ce une façon belge de penser, mais si les uns et les autres n’en veulent pas pour des raisons inverses c’est sans doute que nous avons trouvé un point d’équilibre » ! C’est avec ce genre de pratiques que ce monsieur et d’autres ont amené leur propre pays au point où il en est. Le ministre lui-même représente un gouvernement qui n’existe plus depuis les élections il y a plus de trois mois mais qu’aucune coalition n’arrive à remplacer. Une vraie recommandation. 

Vendredi 12 novembre, Jean-Vincent Placé, secrétaire national des verts, a clairement et complètement désavoué Cohn-Bendit. J'en suis très heureux. Voici le décryptage intégral du moment de son entretien avec Christophe Barbier à mon sujet sur LCI:

"Christophe Barbier: Daniel Cohn-Bendit accuse Jean-Luc Mélenchon de labourer sur les terres du Front National. C'est un dérapage verbal de Dany ou vous êtes d'accord ?

Jean-Vincent Placé: Moi je pense que Jean Luc devrait être attentif à être moins populiste dans ses propos. Après Jean Luc est un homme de gauche, c'est un homme sérieux, il n'y ni raciste, ni antisémite, ni à la lisière de l'extrême droite. Je pense plutôt d'ailleurs qu'il est dans une orientation stratégique qui ressemble à celle des leaders populistes de gauche en Amérique du sud.

Christophe Barbier: Type Chavez ?

Jean-Vincent Placé: Voilà type Chavez, type Morales.

Christophe Barbier:  Ca peut servir la gauche ça ?

Jean-Vincent Placé: Je pense que Dany devrait éviter de trop diviser à gauche aujourd'hui. Voilà, il faut porter le débat sur le fond. Il y a des choses qui nous différencient du Parti de Gauche c'est évident. La vision internationale qu'il a, pragmatique excessivement, par exemple. Ou la planification écologique qui est un mauvais terme je pense et qui ne correspond pas à ce qu'est d'ailleurs l'écologie qui ne peut pas être planifiée. Il y a des sujets de fond avec Jean Luc Mélenchon. Mais je dis tranquillement que pour ma part je préfère de très loin Jean Luc Mélenchon à Martin Hirsch."


429 commentaires à “Entre Cohn-Bendit et G20, pluie de mensonges dangereux”

Pages : « 1 2 3 4 [5] 6 7 8 9 »

  1. 201
    jihel dit:

    Ne perdons jamais de vue l'essentiel !
    Nous luttons pour une révolution.
    C'est dur et ce sera d'autant plus dur que nous nous approcherons de la victoire.
    Organisons-nous pour être au plus près du peuple !
    Un et indivisible!
    Au diable les opportunistes !
    Ils nous rallieront tant ils ont pleutres.
    Les plus courageux fuiront!

  2. 202
    Nicolas B. dit:

    Apparemment @186 Renault paraît bizarre dans son commentaire, ou je n'ai pas très bien compris sa rhétorique ?

  3. 203
    Serge dit:

    Je viens de lire sur Mediapart un article qui montre que le PC lui aussi traite Mélenchon de populiste. Si même les "amis politiques" s'y mettent, c'est à se demander s'ils veulent vraiment voir leurs idées triompher. Ils devraient pourtant être heureux d'avoir enfin un leader charismatique au sein du front de gauche. Le PC tout seul n'y arrivera pas, il n'est qu'à se rappeler leur score minable aux dernières élections. Non mais quelle bande de loosers !

  4. 204
    vaz jean-philippe dit:

    On tient le bon bout, mais la ficelle est grosse...Sur Médiapart un article "Mélenchon, l'ami encombrant du PC"...Pour l'occasion le média semble découvrir qu'il existe un Front de Gauche...Pour en souligner les divisions bien sûr...Après les attaques infructueuses sur Mélenchon Le Peniste, populiste, sans programme, voila le Mélenchon accapareur, trusteur, opéiste du FdG...Et de faire parler Chassaigne, Laurent, blablablabla...Ne nous trompons pas, les tentatives d'enfumages et de division continuent...Nous voila prévenus...J'invite donc les médias à inviter les diverses composantes du FdG pour parler de notre programme partagé...Nul doute qu'ils seront plus intéressés pour attiser les rivalités, que pour parler du fond...Mais bon leurs tactiques on les connait...J'espère que nos camarades, moins rompus aux pièges médiatiques, sauront les éviter...Quoiqu'il en soit, reste la réalité du terrain, qui elle, ne triche pas. On avance, on avance, unis dans la diversité et l'adversité.
    Amitiés militantes

  5. 205
    Mister Cyril dit:

    @vaz 204
    Je viens de Médiapart à l'instant et viens de lire un article de Vaillant tout à la défense de Mélénchon...la plupart des médias sont des laquais du système, j'en conviens aisément mais attention de ne pas virer à la parano systématique ça lasse aussi!

    Salutations un sympatisant du discours idéologique de JLM!

  6. 206
    yan dit:

    @ serge 203: je comprends que tu puisses être agaçé par la déclaration de Pierre Laurent, mais je ne partage pas la virulence de tes propos vis-à-vis du PC. De la même façon qu'on peut avoir des désaccords entre nous, Pierre Laurent comme Jean-Luc Mélenchon peuvent avoir des désaccords. Le PC est profondément enraciné dans le peuple et nous visons le même objectif. Ne nous laissons pas aveugler par les grands titres des journaux.

  7. 207
    Fab dit:

    Monsieur Cohn-bendit, s'il est parfois très intelligent, est anti-laïque car libertaire ou libertarien (?), si je soutiens le parti de gauche et que je n'ai jamais voté écolo c'est bien pour cette raison, les verts et Europe écologie ne sont pas clairs en ce qui concerne la laïcité, toutes les discussions que j'ai pu avoir avec leurs sympathisants le démontrent, je suis désolée mais s'il faut être intransigean,t, c'est bien sur la laïcité, donc attention aux Verts, à Europe écologie, au NPA (voir la candidate aux régionales...), le PS et bien d'autres..., je vous soutiens M. Mélenchon car beaucoup de politiques n'ont pas votre courage! merci et continez!

  8. 208
    Yves Resse dit:

    @184
    Oui il faut d'autre têtes, d'autres visages !
    Jean-Luc Mélenchon ne dois pas porter seul les idées du PG.
    Il faut sortir de la marginalité, créer un mouvement dynamique d'adhésion au programme et aux idées.
    Les partis représentés par un seul homme (ou femme) ne sont plus d'époque mais d'un autre temps, même s'ils solutionnent les rivalités entre chefs.

  9. 209
    Bruno dit:

    Cher Mr Mélenchon,

    Je vous ai découvert depuis début 2010 et depuis je ne cesse de visiter votre blog et ne manque pas un émission à laquelle vous êtes invité; j'ai toujours voté PS depuis 1981 et l'élection de Mitterrand sauf à 2 reprises pour des élections locales où j'ai voté PC au premier tour et plus recemment où j'ai voté PG aux régionales 2010. C'est la première fois que je trouve un homme politique qui exprime des idées aussi proches de celles que je défends depuis des années.
    DCB, que je trouvais jusqu'ici plutôt sympathique, s'est totalement et définitivement décrédibilisé en vous prétant de façon scandaleuse des propos que vous n'avez pas tenu dans votre livre. Cette sortie encouragée par le questionnement de JM Aphatie, outre le discrédit qu'elle jette sur son auteur, met en lumière la peur que vous inspirez jusqu'à vos éventuels partenaires à gauche. Même la posée Eva Joly lui emboîte le pas dans les mêmes allégations qui laissent place aux amalgames les plus improbables.
    Même si les électeurs convaincus ne tomberont pas dans de tels panneaux, il n'en ira pas de même pour les indécis et autres occasionnels de l'info (les plus nombreux) qui n'en retiendront que l'écho qui sera laissé par le "buzz" sur la toile ou la petite phrase reprise sur les émissions à grande écoute : Chirac n'avait pas tort quand il disait " Calomniez,calomniez, il en restera toujours quelque chose "... c'est ce que je redoute pour vous qui donnez tant de fil à retordre à la pensée unique et au système établi.
    Je pense qu'une élection se joue pour une (très) grande part sur les grands médias et l'écho qu'ils peuvent vous donner à travers des émissions politiques ou des passages au "20h00". Or, la "gueguerre" (justifiée sur le fond mais discutable dans la forme...) que vous entretenez avec certains d'entre eux est plutôt de nature à vous éloigner des invitations des grands médias (vous avez bien fait d'aller sur le canapé de MD). Il va...

  10. 210
    Samuel dit:

    « Peut être est-ce une façon belge de penser… »

    Tiens, ça me rappelle un vieux slogan gauchiste : Penser local, agir global !

    C'est bien ça, hein ?

  11. 211
    Hold-up dit:

    199@Laforcetranquille

    Oui, et le plus drôle c'est que le populisme n'a jamais amené le fascisme. Car le fascisme est une création de l'élite capitaliste. Comme le racisme est " une passion d'en haut " comme le souligne à juste titre le philosophe Jacques Rancière, le fascisme est une création de la haute bourgeoisie. Que certaines raclures aient voulu rejoindre les maîtres dans leur extermination du peuple, cela ne fait aucun doute mais renverser les termes comme le fait D.Cohn Bendit, c'est se tromper d'histoire et faire " comme si ". C'est surtout une fois de plus accabler encore les plus accablés de tous les accablés en les traitant de" puants, sales et méchants ". C'est surtout se garantir une publicité à peu de frais dans l'aire médiatique tenue par la haute bourgeoisie. Daniel Cohn Bendit sait bien qu'à ce petit jeu là, on lui tendra toujours les micros. Il ne faut pas plus y prêter attention.

    Ce type est politiquement cuit. Son seul avenir est de piquer le job d'un chroniqueur sportif tandis qu'il a déjà un mandat européen et une bonne paie. Comme si dans les 10 millions de chômeurs et précarisés français, on n'aurait pas pu ouvrir la porte à un jeune talent pour commenter un match de foot. Non, il faut encore qu'un job soit occupé par un type qui gagne déjà environ 10 000 euros par mois et qui se complaît à insulter à travers J.L Mélenchon...le peuple ! Sans même avoir jamais lu son livre ! La boucle est bouclée. Poubelle de l'histoire ce type.

  12. 212
    jihel dit:

    Je me souviens de Jacques Duclos,apprenti patissier,candidat du PCF en 1969 qui obtint plus de 20% alors que le PS pesait 5% avec Defferre.
    Eux le "PS" voulaient rééquilibrer la gauche.
    Et nous on n'a pas le droit !
    je vous rappelle que Jacques Duclos était candidat et que Waldeck Rochet était le secrétaire général du premier parti de France.pas de problème d'ego car ils ne se battaient pas pour des places
    imaginez ce scénario au PS,ramassis d'arrivistes ou d'énarques qui ont tapé "1" au lieu de "2"
    Eux au PC, luttaient pour la France des Travailleurs
    La patience est la vertu cardinale des révolutionnaires.J Duclos

  13. 213
    Christophe dit:

    Qu'il n'est pas facile de rassembler à gauche...
    Entre le NPA, LO, les Ecolos (qui viennent enfin de s'entendre entre eux alléluia !) et le PCF, bonjour le parcours de fou !
    Je ne comprend pas Cohn Bendit qui semble craquer épisodiquement (cf l'attaque contre Bayrou).
    Courage, monsieur Mélenchon, vous incarnez pour beaucoup de personnes autour de moi un espoir de représenter enfin une VRAIE gauche qui veut gouverner et changer les choses.
    Un conseil si je peux me permettre : ne vous laissez pas embarquer par ceux qui vous titillent ou provoquent et maintenez le cap de l'argumentation claire et profonde. Il faut que les gens vous connaissent surtout pour ça (même si ça fait du bien de mettre 2 ou 3 vérités dans la face de certain(e)s)...

  14. 214
    Marmar dit:

    Cher JLM
    J'imagine votre deception d'être attaqué de cette façon par un DCB, qui vous était, tout comme à moi, plutôt à classer dans les rangs des "sympathiques et pas trop carrièristes ".Quelle mouche l'a donc piqué,pour céder à cette mode ?.... et surtout pour participer à cet "auto-sabotage" d'une gauche, qui a un boulevard devant elle, tant les Français sont écoeurés de la politique bling bling et des injustices si énormes, dictées aux politiques par les grands financiers !.....
    Boulevard qu'elle risque de râter une fois de plus, tant les politiciens sont devenu individualistes et prêts à joouer des coudes pour se garder leurs places au soleil ! Je ne comprend pas que les medias ne soient pas...au moins...unanimes sur votre honnêteté et votre sincerité !

  15. 215
    Olivier BO dit:

    Bonjour Camarades,

    Je pense va heurter, sinon choquer certains d'entre vous mais je prends le rique (à moins que mon message ne soit pas publié...)

    Je suis un militant socialiste et autant j'admire J.L. MELENCHON pour son courage (il en faut pour résister aux médias dominants), et je trouve scandaleux les attaques dont il fait l'objet (le comparer au borgne breton est inqualifiable).

    En revanche, je dois reconnaitre que j'en ai assez d'un certain sectarisme et je dénie à quiconque de me contester ce droit (je vote à gauche depuis que je suis en age de voter, c'est à dire depuis 1978), je suis prêt à voter pour tous les partis de gauche, du NPA aux Radicaux de gauche s'il s'agit de faire barrage à la droite.

    Je sais bien que la tactique de J.L. MELENCHON est de tirer à gauche le PS (je l'approuve), de dépasser le PS (c'est son droit le plus strict) et de taper comme un sourd sur ce parti (je désapprouve totalement).

    Crier plus fort que l'autre et lui dénier le droit de faire partie de la gauche, on a déjà connu, ce n'est pas le débat d'idées mais de la polémique stérile.

    Je suis pour l'UNION DES GaucheS et avant tout, je souhaite la défaite de N.S. : 5 ans de plus et tout ce qu'il reste de notre modèloe social sera décimé.

    Alors Camarades, débattons mais arrêtons la polémique.

    Merci de m'avoir lu

    "Qu'ils s'en aillent tous" comme vous dites ici ou plutôt que "La droite dégage" !

  16. 216
    Cyril dit:

    Bon,

    Concernant Cohn Bendit, c'est bon il vient de faire sa dernière tentative Kamikaze puisque de toute manière il était et il est fini (il va devenir animateur télé pour le foot, je plein le foot...). Vous voyez, c'était sa dernière "lumière" et l'étoile vient d'exploser et de s'éteindre, de tomber dans lé néant (si tant est qu'il éclaira un jour quoique que ce soit...). Ce que l'on peut dire c'est que pour une dernière tentative kamikaze, on ne peut pas dire que cette dernière entrera dans l'histoire, je pense même qu'elle va l'en faire sortir.

    A bon entendeur.

  17. 217
    jm lac dit:

    Idée matinale, pour le Webmaster

    Serait-il possible d'utiliser possible d'utiliser les photos de Jean-Luc pour en faire un diaporama sur Dailymotion et Youtube ?
    Elles révèlent quand même un caractère humaniste et artiste qui devrait en étonner plus d'un ! et l'éloigner de l'image d'un Le Pen.
    On peut faire des choses sympa et sobre.
    Resterait à choisir un petit texte d'accompagnement et une musique.
    Jean-Luc m'en donnerait-il l'autorisation ? (Voit exemple de jmlac sur Dailymotion sur les manifs de Bourges)

  18. 218
    marj dit:

    @ Marmar
    "J'imagine votre deception d'être attaqué de cette façon par un DCB, qui vous était, tout comme à moi, plutôt à classer dans les rangs des "sympathiques et pas trop carrièristes "

    Je pense que vous n'aviez vraiment pas mis vos lunettes...DCB a été un fervent partisan du TCE et il ne remet absolument pas en compte le système,bien au contraire, il tire les verts vers le centre, c'est un opportuniste notoire avec un portefeuille bien garni et un égo surdimentionné...A ce sujet et pour vous éclairer, je vous conseille le bouquin suivant: "Cohn Bendit, L'imposture" de Paul Ariès et Florence Leray...

  19. 219
    Cyril dit:

    Quelle époque,

    On voit l'œcuménisme politique de Con Bandit, alors pour quelqu'un qui se voulait engagé dans les idées, on ne peut pas dire qu'il se positionne très à gauche! L'œcuménisme n'a jamais fait bon feu avec l'acte politique. Comme le dit Mélenchon dans la vidéos suivante, soit on commente, soit on agit. Aujourd'hui Con Bandit commente comme avant, c'est dommage. Je pense qu'il y avait du respect entre les hommes...

    Regardez cette vidéo de 2009 de Jean-Luc avec DCB, c'est édifiant. On voit que J.L. Mélenchon n'a jamais bougé d'un iota politiquement. La preuve d'une foi politique en acte.

    La vidéo ici

  20. 220
    Michel Darribehaude (PG11) dit:

    @216 jm lac
    Si ta proposition est réalisable, n'oublie surtout pas le magnifique poing levé qui orne De la rue au clavier, la lutte continue ! du 20.10.10. ;-)

  21. 221
    eryc dit:

    Il est très facile de tracer le parcours de M. Cohn-bendit depuis 1968 a nos jours, lire ses propositions a travers ses livres nous apprend tellement de choses qu'il me parait incroyable que ce monsieur puissent se présenter pour un 4ème m... européen, duper a ce point tellement gens et faire des accords?
    Il faut admettre que l'ignorance et les puissances financières sont a son service, l'obscurantisme des temps passé est rénové version 2010 dans nos sociétés,en vérité seul le savoir mis a la disposition de tous permettra de combattre l'instrumentalisation des êtres humains et plus d'éclaircissement et d'interrogation sur les mécanismes en mouvement dans nos sociétés provoquera la curiosité de tous les citoyens...

  22. 222
    josette dit:

    à Antonio 184

    Très bien vu. Rien à rajouter.

    Toute ma solidarité à Jean-Luc Mélenchon.

  23. 223
    Jean Christophe dit:

    Comme je l'avais pressenti dans un récent message "les coups vont tomber" Jean Luc Mélenchon et bien ceci ce confirme de jour en jour,la chasse est ouverte! interprétons le comme un bon signe.Continuez à être clair dans vos argumentions,il serait dommage de tomber dans le piège grossier bien tendu du Le Pen de gauche,du populiste,du nouveau Marchais (pour moi rien à voir) il suffit de regarder toutes vos interventions télévisées pour voir que la ils sont tombés sur un os.Une nouvelle"heure de vérité" avec JP.Elkabach et A.Duhamel et vous même nous permettrait surement de constater que ces messieurs ne se comporterait certainement pas de la même manière qu'avec G.M

    Le message passe JL.Melenchon,il y a de l'attente continuez!

    Avec tout mon soutient

    [C'est la 4ème fois que vous postez le même commentaire en 3 jours, dans des billets différents. Cela s'appelle du SPAM. Les 3 autres ont été effacés. Le prochain le sera également]

  24. 224
    Pierre34 dit:

    Eva Joly / Cohn-Bendit même combat !

    Eva Joly préssentie comme candidate EE aux prochaines présidentielles approuve ce qu'a dit Cohn-Bendit à propos de Jean-Luc Mélenchon, est-ce sur cette base là que va ce fonder l'argumentation de la fusion EE/verts ?

    Elle trouve que le livre "qu'ils s'en aillent tous" est trop violent. Ah bon !

    Et bien nous pouvons lui répondre que c'est le système capitaliste qui est violent vis à vis de l'ensemble des peuples et qu'il mène une vraie guerre.
    La réponse à cette guerre doit être radicale, citoyenne et populaire. c'est ce qu'Eva Joly appelle de la violence.

    Jean-Luc Mélenchon a-t-il tort, à ses yeux, de décrire le monde tel qu'il est et de proposer des solutions cohérentes ? Je crois que ces gens, trop loin des réalités, sont choqués que quelqu'un ose traduire avec force et courage le cri du peuple qui n'en peut plus, choqués parce qu'ils ont beaucoup de mal à sortir d'une vision élitiste de la Société.

    Quand Jean-Luc Mélenchon parle il n'est pas populiste, il est le peuple !

    Vive le Front de Gauche (PCF, PG, GU, NPA.......) la seul alternative possible !

  25. 225
    marj dit:

    J'aimerais savoir pourquoi mon commnetaire a été effacé ?

    [J'aimerais savoir de quel commentaire vous parlez!]

  26. 226
    dominique dit:

    Pour le webmaster
    il est curieux que le lien mis dun article de mediapart fut retire ceci sans aucune explication..de votre part
    je suis au pg de lille et donc militante
    je faisais simplement remarquer ce que pouvait ecrire une certaine presse et je ne tombe moi pour ma part dans ces querelles stupides.entre le pc et le pg querelles que beaucoup voudraient nous voir vivre..
    alors pour terminer par un sourire
    une amie a qui j'ai offert le dernier livre de monsieur Mélenchon l'a pris à la maternite afin de le lire en attendant d'accoucher de sa petite fille..
    saine lecture je trouve !

    [Je ne sais pas ce que vous avez tous aujourd'hui! Avant d'accuser, on chausse ses lunettes! Votre commentaire a été posté dans le billet "Le lendemain du canapé rouge", et il s'y trouve toujours!]

  27. 227
    Isabelle dit:

    Cohn-Bendit avait une bonne raison de se repoudrer le nez :
    Il avait, ce WE une petite sauterie à Lyon, aux côtés de Nicolas Hulot et même (!) Hélène Pelosse, experte des énergies renouvelables et ex-directrice adjointe de cabinet de Jean-Louis Borloo, chargée du dossier Copenhague.
    http://www.liberation.fr/

    C'est dire s'il fallait à tout prix prendre ses distances avec Mélenchon...
    De toutes façons, DCB ne "prend pas ses distances", il n'est effectivement pas sur la même longueur d'ondes et le mépris qu'il a des gens de la base empêche toute empathie avec eux.

    Non seulement, en disant que Mélenchon laboure sur les terres du FN, DCB est insultant envers Jean-Luc Mélenchon, mais en plus, il est profondément insultant pour les sympathisants de Mélenchon qui sont précisément des gens (si je parle pour moi et je ne suis certainement pas la seule) qui depuis des années sont déçus, dégoûtés, ecoeurés par les partis politiques dits "de gauche", mais ne se sont JAMAIS, pour autant, tournés vers des partis aux relents nauséabonds, que ces soit le FN ou d'autres.

    Je me sens donc personnellement insultée à travers les propos de DBC.

  28. 228
    Cathar dit:

    Camarade Olivier BO (post 215), "Qu'ils s'en aillent tous!" c'est aussi "Que la droite dégage de la tête et des schémas de pensée de nombre de hiérarques socialistes"... Moi aussi j'ai été longtemps au PS, et je n'ai guère eu l'impression que le débat d'idées ait primé dans les campagnes internes pour le referendum de 2005 ou les primaires à la présidentielle de 2007 voire dans le soutien à Ségo après sa victoire interne; c'était plutôt des discours où fleuraient l'anathème et l'excommunication, le discrédit vis-à-vis de celui ou celle qui sortait du "dogme", rien à voir avec le débat rationnel entre citoyens libres et éduqués (que sont devenus ces milliers de textes et motions patiemment et ardemment discutés à l'interne: un cimetière de bonnes intentions, de bonnes volontés et d'heures d'énergie gaspillées à force de ne plus se centrer sur l'essentiel, cette révolution néo-conservatrice qui s'est conduite sous notre nez...)
    Alors quand Jean-Luc Mélenchon démonte cette religion économico-médiatique qui ronge nos espace et temps de cerveau disponible, oui mille fois oui à cette mission de salut public qui est de réveiller les consciences, pour mettre les gens face au réel...
    Ne nous arrêtons pas à des mots qui bornent et déforment la réalité qui est celle denos sociétés et économies actuelles. "Polémique", "populisme", encore des mots pour verrouiller les esprits, pour "contenir" le citoyen, pour le remettre dans le droit chemin du "politiquement correct", pour qu'il ne s'autorise pas à transgresser les dogmes dominants et donc à en constater la nocivité...

  29. 229
    Un Citoyen du Monde dit:

    Pour reprendre une citation que les libristes (militants du Logiciel Libre) affectionnent particulièrement et qui me semble bien s'appliquer aussi au cas de Jean-Luc Mélanchon depuis qu'il a créé son parti avec ses camarades :
    "D'abord ils vous ignorent, ensuite ils vous raillent, ensuite ils vous combattent, et enfin, vous gagnez." (Gandhi)
    Je suis content de voir que nous en sommes déjà à la phase 3. Qu'importe la manière ordurière et violente dont ils combattent, la victoire n'en sera que plus savoureuse, patience...

    Il me semble que votre mouvement devrait s'intéresser de beaucoup plus près au mouvement du Logiciel Libre (et non pas "open-source" comme cité dans votre programme, la nuance est de taille pour qui connaît notre Histoire, surtout quand on parle politique). Il recèle de potentialités très largement insoupçonnées. D'autant que l'informatique "contrôle" déjà une majeure partie de nos sociétés modernes et que cela n'ira qu'en s'accélérant. Les enjeux sont immenses (un condensé de ce qui se joue à l'échelle mondiale) et les vrais militants sont déjà très bien organisés et victorieux sur de nombreux fronts. N'hésitez pas à me contacter si ces questions vous intéressent.

    Pour moi il ne fait aucun doute qu'un mouvement profond est en train de se mettre en branle et je remercie chaleureusement Jean-Luc Mélanchon pour sa volonté d'essayer de cristalliser et de porter cette énergie créatrice (à opposer à la vision d'une énergie destructrice qu'essaient de faire passer les médias concernant le message que Jean-Luc veut transmettre).

    Seule une présence au second tour est à viser selon moi, et cela ne me paraît pas du tout utopiste, les choses vont être amenées à bouger très rapidement à mon avis. De nombreuses personnes qui vont rejoindre ce mouvement seront sans doute dans cette optique, c'est du moins mon cas.

    MERCI à vous M. Mélanchon.

    D'un Humaniste convaincu de 34 ans qui peut enfin se permettre de redevenir optimiste...

  30. 230
    Nicolas MAYER (PG33) dit:

    Entre eux et nous, il n'y a rien

    « […] Pour un gaulliste et un communiste, nous partageons ensemble beaucoup trop de choses pour que ce soit honnête : une passion ombrageuse pour la souveraineté nationale, un certain goût pour la France des Jours Heureux comme s’intitulait le programme du Conseil National de la Résistance, le droit du sol, la nécessité d’un état interventionniste et fort dans le grand bordel de la mondialisation néolibérale. Celle, opérée par un capitalisme financiarisé, qui n’hésite plus, via quelques gouvernements qui servent de simples courroies de transmissions, à planifier la paupérisation, voire la clochardisation des classes moyennes et populaires dans toute l’Europe Occidentale. […] Je pense d’ailleurs que la France peut avoir raison contre le monde entier, que ce soit au moment de Valmy ou pour les retraites, le fromage au lait cru ou la reprise des essais nucléaires en 1995. […] » extrait du blog de Jérôme Leroy, un camarade communiste qui échange avec partisan de Debout la République. http://www.causeur.fr/auteur/Jleroy

    Je ne ferai pas l’apologie de l’aventure de JP Chevènement lors de sa tentative d’alliance avec Charles Pasqua et Philippe de Villiers. Il n’empêche, le débat posé sur une certaine idée du pacte Républicain et du droit des Français à décider par eux même et pour eux même des règles et équilibres qui les régissent, mérite qu’on s’y attarde. C’est le point clivant à gauche entre le PG et les libéraux du PS et d’EE comme Huchon et DCB. C’est leur amour aveugle et béat pour le libéralisme mondialisé et leur détestation du peuple et de la nation qui les pousse à nous haïr. Alors quoi, qu’un Parti propose à une population de prendre son destin en main et de peser démocratiquement et pacifiquement sa destinée serait du populisme honteux et du nationalisme belliqueux ?

  31. 231
    SAÏD dit:

    Bonjour,
    Je n'ai jamais voté PS, même en 81, persuadée que ce programme commun était une énorme erreur de la part du PCF.
    Sans vanité, le pense que la suite m'a donné raison, le PS n'a jamais mené une politique de gauche. Preuve en est encore aujourd'hui avec la réforme des retraites, où Martine AUBRY ne propose pas une réforme différente de celle de l'UMP.
    Depuis, je vois le PCF continuer à chercher des alliances avec le PS et demander de voter pour ce dernier au 2ème tour quand la situation le réclame. Les électeurs semblent tellement convaincus, qu'une certaine année, nous avons eu un LE PEN au 2ème tour. Et le PCF ne semble toujours pas comprendre …

    En plus son attitude très négative envers M. MELENCHON peut effectivement laisser à penser qu'a leurs yeux, le programme partagé par le Front de Gauche, ne passe que par leur diktat.

    J'essaie de faire connaissance de M. MELENCHON, il est actuellement, à mes yeux, le seul présidentiable, si vraiment, nous souhaitons un changement fondamental dans notre société.
    Je l'ai entendu dire à DCB, qu'une alliance avec le Modem n'était pas envisageable. En sera t'il de même avec le PS ?

  32. 232
    Delbrayelle Gilbert dit:

    Le sondage de Marianne est désespérant.
    La droite est encore majoritaire avec 57 % !
    (Mélenchon 7 % Besancenot 4 % Aubry 20 % Joly 11%)

  33. 233
    Jean Jolly dit:

    @ Olivier BO.

    Je ne crois pas une seule seconde que Jean-Luc veuille taper comme un sourd sur le PS, n'oublions pas qu'il en a fait partie pendant 32 ans. Il a quitté le PS pour la simple et bonne raison que ce parti n'a plus rien de socialiste et donc de gauche, tout au plus un centre légèrement de teinte sociale pour la forme. Nous avons tous vu une ruée d'éléphants se glisser par l'ouverture offerte par Nicolas Sarkozy sans le moindre état d'âme, nous avons vu Martine Aubry être totalement en phase avec la réforme régressive des retraites puis revenir à de meilleurs sentiments en voyant le mouvement populaire s'agrandir, nous avons vu la politique antisociale s'abattre sur les pays en difficulté orchestrée par Dominique Strauss-Kahn, j'en passe et des meilleures.

    C'est pourquoi je rejoins Vergnès pour dire qu'il n'y a plus rien à attendre du PS en ce qui concerne les élections présidentielles alors que je serais favorable pour des accords ponctuels sur les élections locales car il reste encore beaucoup d'élus socialistes en désaccord avec leur direction nationales, je rêve même que ceux-ci trouvent le courage des fondateurs du PG et nous rejoignent en masse pour qu'enfin la lutte des classes apparaisse claire aux yeux des français.

    Quant à Daniel Cohn-Bendit je n'ai jamais eu l'ombre d'un doute sur son opportunisme contrairement à Eva Joly en qui je voyais l'intégrité incarnée. Je tombe de haut mais cela à l'avantage d'éclaircir la situation. Il faut exiger des excuses publiques de DCB, aucun élu digne de sa représentation populaire n'a le droit de prêter des propos mensongers et abjects à un autre élu, donc l'organisateur de cette calomnie et en l'occurrence Jean-Michel Aphatie doit réinviter Cohn-Bendit pour rétablir la vérité.

  34. 234
    lou passejaire dit:

    @ nicolas mayer

    c'est bien toute la difficulté de l'exercice...
    Républicains, oui, mais notre république, c'est "la Sociale" pas celle de Thiers ou de Guy Mollet...
    Patriotes, oui, mais comme pouvait l'être Jaurés, pas comme l'étaient les gros bras du SAC et des CDR...
    Gardons nous de ces égarements qui entrainnent nombre d'anciens camarades dans des eaux troubles...
    Gardons nous d'avoir eu dans nos rangs les Déat, Doriot, Augier, Gitton, Soulès, Hervé, etc... et surtout de continuer à les croire des camarades...

    Je ne développerai pas plus, mais une certaine mouvance laïcarde propose des saucissons puants, un certain anti-mondialisme fleure la peste brune... et si les journalistes de maitien de l'ordre nous traitent de "pire que Le Pen", n'allons pas chercher une reconnaissance du coté d'aussi réactionnaires que lui...

    Etre nationaliste, c'est détester le pays des autres
    Etre patriote c'est aimer son pays...
    Vive la République, vive la Sociale !

  35. 235
    lou passejaire dit:

    @ un citoyen du monde n°229

    Faut pas croire, on est un nombre certain de libristes au PG...
    même s'il s'est écrit des couenneries dans les propositions de programme partagé sur le sujet...
    même si, aussi, nombre de libristes sont plus proches, idéologiquement des "libertarians" que de nous... et parfois assez allergiques à toute forme d'engagement politique...
    mais je plussoie, le mouvement du logiciel libre amène la preuve concrète que l'intelligence scientifique et technique ne nait pas forcément de la course au profit, mais d'un travail collaboratif, exigeant mais productif.

  36. 236
    AAA dit:

    @Delbrayelle Gilbert
    Et bien moi je préfère aller sur "sondages-politiques.fr" et les résultats ne sont pas du tout les mêmes -

    DCB, Eva Joly, et autres envieux de l'ascension du Front de Gauche ne sont là que pour faire des papiers et discréter notre force.

    Vive le Front de Gauche -

  37. 237
    GR 87 dit:

    Serait-il possible que quelques-uns arretent leur "Meluche" (quand bien-meme,pour eux, ils se hisseraient au niveau de leur idole).Meme au "Jean-Luc" je préfère le terme camarade Mélenchon-pour les plus faignasse du clavier:_ cde député_ cher à notre classe ! Je me sens faisant partie" des autres troupes à lancer dans la bataille" pour peu que le
    cde Mélenchon nous livre ses réflexions sur la situation de "paix armée" au sujet de la contre-réforme des retraites...

  38. 238
    Pierre34 dit:

    @Delbrayelle Gilbert 232

    Les sondages n'ont qu'une valeur indicative, il ne faut pas les prendre au pied de la lettre, d'autant que celui là est un sondage en ligne qui ne touche que les internautes qui passent par là au moment du sondage.

    J'ai une réaction plus optimiste, il y a 12% pour la gauche anticapitaliste, c'est encourageant !

    Notre détermination à convaincre ne doit pas dépendre des sondages

    En avant le Front de gauche !

  39. 239
    Nicolas MAYER (PG33) dit:

    @ lou Passajaire 234

    C’est que pour nous, Nation et Patrie Républicaine sont les deux termes d’une même notion. Le pacte social et démocratique que nous prônons prévaut sur le mythe du peuple éternel, d’une supériorité de race ou de civilisation. Ce pacte n’a pas de frontière et par le fait, nous n’avons pas citadelle assiégée ou de culture millénaire à défendre mais il nous autorise à choisir les rapports que nous voulons avec les autres peuples. Il ne s’agit pas d’anti-mondialisme mais de partenariat mûrement et stratégiquement réfléchis.

    Ce qui nous unit, ce qui nous rassemble réside dans le contrat passé entre citoyens. De fait, pour paraphraser « le Vieux », nous pouvons "faire français de tout bois" avec comme idéal de cultiver le socle commun et que chacun, dans la sphère publique, se dépouille de ses particularismes et de ses revendications communautaires. Contrairement aux libéraux, nous rejetons l’idée du multiculturalisme, instrument du capitalisme pour diviser les individus et mieux les asservir.

    Alors que nous envisageons davantage de parlementarisme dans notre VI ième République, sans rien renier de nos ambitions pour la refondation républicaine des institutions et pour l’avènement d’une république plus démocratique où l’implication populaire serait le moteur du progrès social, nous serons surpris, pour l’application de notre programme, de prendre des coups dans notre propre camp apparent et de trouver des soutiens et alliances probables là où nous nous y attendons le moins.

  40. 240
    Pierre34 dit:

    Merci à Ian Brossat, président PCF du groupe communiste et PG au conseil de Paris pour son soutien à Jean-Luc Mélenchon, j'espère qu'il ne sera pas le seul au sein du Front de Gauche.

    http://ianbrossat.typepad.fr/le_blog_de_ian_brossat_pr/2010/11/qui-a-peur-du-front-de-gauche-.html

  41. 241
    ARAMIS dit:

    En ce qui concerne Dany l'ex rouge devenu vert pomme plutôt mûre, il me revient une anecdote. Robert Hue avait déjeuné avec lui, alors qu'il était encore secrétaire général du PCF et a fini par lui dire :" Toi t'as décidément un raisonnement de droite". Il est coquet mon ex "révolutionaire" qui enflammait mes 17 ans en 68, tiens ! A mon avis il roule pour le centre et la droite, et le parti de gauche gène ses ambitions, voilà tout. ARAMIS

  42. 242
    jihel dit:

    Non à une VI ème république mais oui à la Première République Sociale

  43. 243
    Louis St O dit:

    Bonjour à tous,
    Sur la polémique entre les frères Cohn-Bendit et votre livre, je l’ai relu entièrement hier après midi pour être sûr et je peux l’affirmer aujourd’hui, non seulement il n’a jamais été question ni du mot « boche » ni de « grande France » mais au contraire, d’un rapprochement des deux pays.
    Je n’ai rien d’autre à dire, sur ces personnages, Martine Billard l’explique mieux que je ne pourrai le faire.
    Dans le Grand Journal, le Journaliste qui s’informe, j’ai nommé, Jean Michel Aphatie, nous explique :
    De l’augmentation de la pauvreté en France …puis nous apprend que Paris renoue avec les fastes et que 4 nouveaux palaces allaient ouvrir …
    Edwy Plenel "c’est normal plus il y a de très riches, plus il y a de pauvres"
    Et là aussitôt Christophe Barbier et Alain Duhamel nous expliquent qu’ils n’était pas du même Pays, et Deniso et son équipe de dire un proverbe chinois : « Quand les riche maigrissent, les pauvres meurent » oui ils ont Osés.
    Et dans la foulé, le même Aphatie nous apprend que le Numéro deux de LVMH, Antonio Belloni, a acheté le matin des « stock option » 200000 actions à 37 € et 50000 actions à 61,80 €, et les a revendu le soir même à 112,35 € et a gagné en 1 journée 17,6 Millions d’euros et il ajoute « c’est immoral mais c’est légal »
    On peut dire « vive le capitalisme, on va tous se goinfrer ou vive Mélenchon ».
    Duhamel et Barbie ! et j’en passe.
    Edwy Plenel… « Mélenchon a en effet raison ».
    Et Aphatie... 16 départements français vont licencier des pompiers parce qu’ils n’ont plus d’argent pour les payer, la France s’appauvrit et l’on ne nous l'a pas dit !
    Et le comble du mépris, Duhamel à moins que ce soit Barbier de dire : « qu’on relance les pompiers volontaires »
    Et Plenel à Aphatie « tout le monde ne s’appauvrit pas, vous l’avez dit» …et.. « C’est une question de répartition des richesses, … on peut le dire »
    Je suis révolté, je ne regarde plus le Grand Journal

  44. 244
    michel82 dit:

    Comme je ne l'aurais aussi bien dit, autant le laisser dire par ceux qui le disent bien :

    http://gauchedecombat.wordpress.com/2010/11/13/populisme-mon-cul/

  45. 245
    Hold-up dit:

    242 @ jihel

    Ne retombons pas dans la dénégation du passé, de la table rase, etcétéra. A nier l'ancrage au passé, on le fait débouler à nouveau avec toutes ses anciennes tares dans le présent. On a vu ça en Urss. On a nié le passé et il est réapparu très furieux au présent en refoulé vengeur.

    Vive la VI° République - Oui elle sera sociale et démocratique car par contraste elle se distinguera de la première par l'extension du pouvoir décisionnaire, se réfèrera à la seconde broyée par les capitalistes sanguinaires, se distinguera radicalement de la troisième militarisée et conquérante enfantée par l'Empire et le crime, vomira la quatrième colonialiste et criminelle et en finira avec la cinquième enfantée par un coup d'État et de plus en plus réservée à un club de nantis, sombrant corps et âme dans l'ignoble démagogie et l'impuissance. La VI ° aura des comparatifs et se distinguera des autres. Sans comparatif, elle sombrera dans l'imaginaire et la perte d'efficacité vis à vis de la réalité telle qu'elle se donne aujourd'hui.Nous avons besoin de repoussoirs comme de références pour avancer et se structurer.Ne nions pas le passé au risque de le dupliquer. Ne fantasmons pas non plus sur "la pureté", là n'est pas notre objet politique.

  46. 246
    Rok Feller dit:

    "L'erreur ne devient pas vérité parce qu'elle se propage et se multiplie ; la vérité ne devient pas erreur parce que nul ne la voit."
    Gandhi

    Pour revenir sur votre commentaire sur la FED, je viens de découvrir une intervention télévisuelle d'Alan Greenspan qui a été le président de la Réserve fédérale (FED), la banque centrale privée des États-Unis, du 11 août 1987 au 31 janvier 2006.

    Il reconnaît dans son intervention que les méthodes employées par les banquiers sont illégales, anticonstitutionnelles et même criminelles. Pourtant, personne n'ira lui demander des comptes...

  47. 247
    Marie dit:

    Qui est Cohn Bendit réellement : http://www.planetenonviolence.org/Cohn-Bendit-Euro-Chauvin-Souteneur-De-Guerres-Imperialistes-Message-Aux-Anti-Guerre-Ne-Soyez-Pas-Victimes-De-L_a1928.html

  48. 248
    Pierre dit:

    Eva Joly vous trouve "trop violent".
    Ce brillant juge d'instruction, demanda la protection de son pays d'origine quand, selon ses écrits, des conseillés "amicaux" lui conseillèrent de pas s'approcher trop prêt des fenêtres.....
    Nous parlerons donc, en l'occurrence dans son cas, de cas patent de "syndrome d'Oslo" plutôt que de "syndrome de Stockolm"......

    Proposez lui une place de modérateur en tant que ministre de la justice dans votre "Shadow cabinet" ! Elle est riche en dossiers et en "connaissances" du biotope.
    "Qu'on les enferme tous" ! Pour Eva la formule semble être plus douce.....

    Ca se discute au cas par cas l'ostracisme, non ?

  49. 249
    jcmig dit:

    Et pourquoi Monsieur Mélenchon vous ne porter pas plainte pour diffamation contre CBD ?

  50. 250
    Simon Bolivar dit:

    @jcmig

    Peut-être parce qu'à la lecture des commentaires de ce billet, DCB serait fondé à faire de même, contre la plupart d'entre vous, Jean-Luc Mélenchon, et ses modérateurs qui laissent tout passer...
    Ce qui n'empêche pas certains de se répandre un peu partout parce que leurs insultes ont été effacées...

    Et puis peut-être aussi parce que la diffamation correspond à des critères précis que j'ai du mal à retrouver dans sa déclaration.

Pages : « 1 2 3 4 [5] 6 7 8 9 »


Blog basé sur Wordpress © 2009/2015 INFO Service - V3 Archive