29oct 10

À bientôt! Je rentre lundi

J’ai fait ma valise et rien ne m’arrêtera!

Ce billet a été lu 31  985 fois.

D'un commentateur de ce blog: "Ce n'est pas parce que les choses sont difficiles que nous n'osons pas, c'est parce que nous n'osons pas qu'elles sont difficiles." Sénèque

J e suis rentré de la manifestation du jeudi 28 octobre plutôt content de ce que j’ai constaté comme niveau de mobilisation. Même la menace de Ben Laden n’a pas marché. Pour la suite, le rendez vous est pour le 6 novembre et il va falloir préparer ça soigneusement. Je le répète : ce n’est pas fini, le bras de fer continue car nos syndicats nous appellent à l’action samedi prochain. Cette note sera brève parce que je dispose de peu de temps pour la rédiger. Je vais faire une pause de trois jours et c’est peu dire que j’y cours ! Il y a un mot sur les flots d’injures dont j’ai été accablé. Puis je donne le texte de notre demande de commission d’enquête sur la gestion des forces de l'ordre et les méthodes utilisées dans le cadre des mobilisations sociales de 2010 contre la réforme des retraites. Puis, pour proposer une synthèse des évènements en cours, je publie une tribune lue dans « l’Humanité » sous la signature de Benoit Schnekenburger dans laquelle je me reconnais assez complètement. Peut-être voudrez-vous la faire circuler si vous la ressentez comme moi.

Mes lecteurs qui découvriraient ce blog aujourd’hui savent qu’ils peuvent jeter un œil sur les notes précédentes pour se faire une idée de mon appréciation du moment que nous vivons. Et tous doivent se souvenir qu’il est possible de recevoir la lettre d’information de ce blog en s’inscrivant dans la cadre prévu à cet effet à droite de l’écran.

Je suis rudement traité. C’est bien normal quand on s’avance dans le combat social et politique de gauche. Mais pourquoi faut-il qu’à gauche aussi d’aucuns se mettent aux infamies ? Pourquoi m’injurier de façon aussi blessante. Car le record d’infamie est facilement attribuable à Jean Paul Huchon s’il est bien exact qu’il ait affirmé selon l’express.fr que je serai « pire que  Le Pen ». Rien de moins. Au moins vous saurez que cet honnête homme préfèrera voter Le Pen que Mélenchon au deuxième tour si le cas se  présentait car il sait qui est le moins pire à ses yeux. Avant celui-ci madame Ruth Elkrief avait déjà affirmé qu’elle ne voyait aucune différence entre moi et lui. Supposez un quart de seconde que j’ai dit le dixième de cela au sujet d’une quelconque de ces précieuses personnes. Et pourquoi tout cela ? Parce que j’ai dit ce que je ressentais en écoutant monsieur Pujadas maltraiter l’ouvrier Xavier Mathieu ! Le Parti Socialiste, dont j’ai été membre trente ans et dirigeant pendant quinze ans, Martine Aubry acceptent-t-il que l’on parle ainsi d’un autre responsable de la gauche ? Mais qui suis-je pour oser réclamer le respect de l’engagement politique de toute ma vie ? Pour eux, je ne suis pas à leur niveau, au propre et au figuré. Comment le pourrais-je ? Bernard Henri Levy vient de déclarer que j’ai « le niveau de la classe de cours élémentaire première année ». Pourtant pas un ne s’est risqué au début de commencement d’une critique sur la moindre ligne de mon livre « Qu’ils s’en aillent tous ». A moins que ce soit seulement la réponse au titre.

« Le cri du peuple : le retour de la politique ». C’est le titre du papier de  Benoît Schneckenburger, Professeur de Philosophie à Paris, chercheur en sciences politiques, paru dans « l’Humanité ». Sa lecture permet de placer de façon sérieuse la signification de l’accusation de populisme brandi par les belles personnes chaque fois que parait quelque chose qui dérange leurs privilèges.

«Le choix du chef de l’État d’accélérer la procédure parlementaire pour faire adopter son projet concernant le recul de l’âge de départ à la retraite ne participe pas seulement d’une crainte de voir le mouvement de grève s’enraciner. Il signe le refus d’écouter la parole du peuple, à l’assemblée comme dans la rue. Il montre par là une crainte ancestrale, celle du peuple. C’est une constante dans l’histoire de la domination politique que d’ignorer les messages issus du peuple, que de vouloir lui dénier toute participation directe. Le projet de la majorité gouvernementale, comme tant d’autres depuis des années, a été présenté comme le seul possible, placé sous la double évidence de la démographie et de l’économie. L’appel à une solution consensuelle lancé au lancement de cette contre-réforme entendait là encore faire croire que cette solution tombait sous le sceau de la nécessité, c’est-à-dire à la faire sortir du débat politique. Que n’a-t-on entendu sur la rationalité de cette réforme face à laquelle les opposants figuraient alors pour des fous, des dangereux rêveurs ou des opportunistes. Ne nous laissons pas tromper par les tenants du discours dominant. La politique change de camp. Ce sont précisément ceux qui méprisent le peuple qui entendent lui dicter sa conduite, lui dire sa vérité, et placer leurs intérêts propres sous la caution d’un discours économique par là indiscutable. Pour cela il leur faut aussi dénier que le cri du peuple ait un sens.

Il ne manque pas d’observateurs sérieux pour dénoncer démagogie, archaïsmes et corporatismes portés par les protestataires. Ils entendent rendre inaudible le discours du peuple. Il s’agit toujours de répéter que le peuple qui crie n’a rien à dire, que les vociférations de la foule n’ont rien de raisonnable. D’ailleurs tous les dérapages seront montés en épingle pour renforcer l’idée que le peuple assemblé dans la rue n’est, selon le mot de Bodin, que «la populace qu’il faut ranger à coups de bâtons». Quelques centaines de casseurs masquent bientôt les millions de manifestants et de grévistes, quelques émeutiers cachent la masse immense des salariés. Dans un entretien récent, Gérard Mordillat soulignait combien les images médiatiques tendaient à transformer les revendications populaires en un simple bruit: tambours, slogans à peine audibles, pétards. Tout l’attirail des manifestants retourné contre eux, il devient l’écran de fumée qui masque son expression.

Et pourtant, comme lors du débat contre le traité constitutionnel européen, ces cris du peuple manifestent son retour en politique. Ce retour passe certes par un moment négatif, celui de la révolte contre. Mais comme le soulignait Camus, ce «non», scandé mille fois, est un oui: «Qu’est-ce qu’un homme révolté ? Un homme qui dit non. Mais s’il refuse, il ne renonce pas: c’est aussi un homme qui dit oui, dès son premier mouvement.» Il faut entendre ce que porte le discours de défense du système de retraite par répartition et de l’âge légal de départ à 60 ans. Exemplaire à ce titre l’autocollant «Je LUTTE des classes» que l’on voit à chaque manifestation. Le cri de chacun devient celui de tous. L’atomisation des solidarités à laquelle veut nous contraindre la logique libérale se heurte au sentiment profond de la nécessité d’une réponse collective. Exemplaire également la lente construction d’un mouvement qui aujourd’hui reçoit l’aval de la majorité de la population. Il a fallu que chacun se déprenne de l’évidence sans cesse ressassée de ce projet de loi. Il a fallu sortir peu à peu de la stupeur provoquée par le discours dominant, pour oser crier son refus. Il a fallu que chacun prenne conscience du caractère politique et du choix de société que suppose la question des retraites. Le profond sentiment d’injustice se transforme peu à peu en revendication politique d’autres rapports que ceux portés par des décennies de discours libéral qui en appelaient à la seule logique marchande. L’injustice appelle la solidarité, et celle-ci appelle à son tour des réponses collectives.

Le cri du peuple porte la renaissance du peuple. Car un peuple n’est rien en dehors des combats politiques qu’il mène. Tout l’enjeu des mobilisations consiste à faire entendre ce cri par lequel le peuple prend conscience de lui-même et réclame le droit de s’intéresser à la politique. Le cri du peuple porte le retour de la politique. » 

Voici, à présent, le texte de la proposition de commission d’enquête parlementaire déposée par les parlementaires du PG, du PCF et des Verts. Je le publie parce qu’il propose une forme concrète et républicaine pour répondre aux interrogations qui pèsent sur la question de l’emploi des forces de police dans les mouvements sociaux récents. Je renvoie mes lecteurs à ce que j’en dis dans les deux précédentes notes que je viens de publier cette semaine, à mesure que le problème se précisait. Le contenu extrêmement précis des motifs de saisine de cette commission d’enquête montre que nous n’avons pas l’intention d’être dans le vague et l’insinuation mais sur le terrain très précis des faits vérifiés et pris de la bouche des responsables et témoins. C’est exactement la méthode qui a été appliquée en 1986 pour la commission d’enquête qui avait été constituée dans chacune des deux assemblées à la suite de la mort de Malik Oussékine.

«le projet de loi sur les retraites suscite une forte mobilisation sociale, multiforme et inscrite dans la durée. L'opposition à la dérive sécuritaire du gouvernement et à sa politique envers les résidents étrangers, les revendications de certaines professions telles que les infirmiers-anesthésistes, la défense des mal-logés et bien d'autres causes ont également donné lieu à des actions revendicatives. Ces dernières semaines, face à ces mobilisations, il a été observé une politique répressive en rupture avec les pratiques habituelles. Elle suscite de nombreuses interrogations, quant au respect des libertés individuelles et des droits collectifs, et des principes mêmes qui fondent notre République.

Parmi ces pratiques répressives, il a été relevé notamment :

1) La technique d'encerclement des manifestants sans possibilité de quitter les lieux de la manifestation, et ce, pendant des heures (lors de manifestations place Bellecour à Lyon, lors de l'évacuation d'un squat place des Vosges à Paris…)

2) la présence de policier en civil sans signes distinctifs permettant de les distinguer lors d'actions violentes

3) des agressions contre des manifestations syndicales suivies de poursuites judiciaires contre des syndicalistes et de condamnations (par exemple à Saint-Nazaire)

4) l'utilisation répétée d'armes dangereuses (lanceur de balle de défense – « flash-ball » – à Montreuil, grenades offensives à Lorient…)

5) D'autre part, le recours à la réquisition contre les travailleurs des raffineries, procédure tombée en désuétude depuis 1963, a été décidé dans la précipitation, sur des bases juridiques contestées à plusieurs reprises, avec des décisions de justice invalidant certains arrêtés préfectoraux.

6) Enfin, des journalistes se sont plaints d'entrave à l'exercice de leur profession, voire de violences à leur encontre, alors qu'ils couvraient les manifestations et que leur qualité de journaliste était connue.

La cohérence de cet ensemble de données questionne sur l'évolution des réponses policières et judiciaires apportées aux mobilisations populaires. La commission d’enquête que l’Assemblée nationale aurait pour mission :

De procéder à un relevé aussi complet que possible des faits et à la vérification des témoignages des différentes parties, de déterminer dans chaque cas d'espèce les modalités de décision et les responsabilités des différents acteurs, d'étudier la validité juridique des choix effectués, d’évaluer les conséquences de ces nouvelles pratiques. Et, le cas échéant, de formuler des recommandations pour remédier aux éventuels dysfonctionnements.

Proposition de résolution.
Article unique
. En application des articles 140 et suivants du Règlement, est créée une commission d’enquête de trente membres relative à la gestion des forces de l'ordre et aux méthodes utilisées dans le cadre des mobilisations sociales courant 2010. Elle devra notamment faire le point sur : 1) les techniques, armes et choix tactiques utilisés lors des mobilisations sociales depuis le printemps 2010, envers les manifestants, les passants et la presse, 2) les modalités de décision et les responsabilités des différents acteurs, 3) la validité juridique des choix effectués et les conséquences de ces pratiques, 4) dans ce cadre, un point d'attention particulier sera porté par la commission sur les forces de l'ordre volontairement non identifiées en tant que tel, leurs méthodes, leurs choix tactiques, la chaîne de commandement et les conséquences juridiques et pratiques.

Elle formulera des propositions pour remédier aux éventuels dysfonctionnements qui seraient en contradiction avec le respect des libertés publiques et les valeurs fondamentales de la République. (…) »

Enfin, à l'instant de quitter mon clavier, je découvre une polémique à propos d’un vote négatif au parlement européen du groupe GUE auquel j’appartiens sur une résolution  demandant entre autre chose l’instauration d’une taxe type taxe Tobin. Pour une raison que j’ignore des élus prennent le mors aux dents et en font prétexte pour s’en prendre au Front de gauche. Je ne réponds à rien de ce qui se lance d’agressif qui me parait assez mal venu et plutôt politicien. Je peux expliquer pourquoi nous avons voté contre en publiant l’article 77 qu’il fallait avaler avec cette résolution. Et je vous laisse juge de savoir si une promesse de taxe Tobin valait la peine que nous sous dédions de nos engagements et principes sur la question des retraites. Lisez et jugez : «  77. prend acte de ce que le grand krach éclaire d'un jour nouveau le défi démographique et celui du financement des retraites; considère que le financement des pensions ne peut être entièrement laissé au secteur public, mais doit reposer sur des systèmes à trois piliers, comprenant des régimes de retraite publics, professionnels et privés, dûment garantis par une réglementation et une surveillance spécifiques destinées à protéger les investisseurs; considère en outre que les retraites devront être réformées à l'échelle européenne pour contribuer à financer la solidarité intergénérationnelle; considère que l'allongement de la durée de vie soulève des questions transversales en termes d'organisation de la société qui n'ont pas été anticipées; »


425 commentaires à “J’ai fait ma valise et rien ne m’arrêtera!”
» Flux RSS des commentaires de cet article
  1. Ericalin dit :

    Policiers casseurs : Quelle engeance que ces dirigeants et responsables syndicaux de la police ! En plus de dévoyer la police, ils se moquent de nous et s’enfoncent dans le ridicule. Et Libé qui joue leur jeu :
    http://www.liberation.fr/societe/01012299102-la-video-du-casseur-suspect-s-eclaire

    Egalement risible mais inquiétant ce déferlement judiciaire contre cet homme qui a envoyé une blague sur le mail de Dame Dati :
    http://www.ledauphine.com/drome/2010/10/28/48-heures-de-garde-a-vue-pour-une-petite-inflation?image=B4E5CB3A-F6C0-44B6-A30F-1BB182FEAB2D#galery

    Cela renvoi à la réflexion sur la « dictature électronique » et les avertissements du patron de la CNIL à l’Assemblée Nationale :
    http://www.dailymotion.com/video/xen3xj_rapport-cnil-dictature-electronique_news

    Mais bon ne détournons pas notre attention, comme ils le souhaitent, du combat actuel. Je souhaite m’impliquer dans le PG, à vos côtés Jean-Luc, et préparer dés à présent les prochaines échéances électorales en mars 2011. Ce sera mon premier engagement dans un parti à 40 ans. Vieux motard que jamais ! Mais je ne peux me contenter d’une adhésion en ligne. Sur Paris, il est urgent que le PG ait une permanence pour l’accueil du public, les adhésions au parti, la vente d’ouvrages, des collectes … Voyez le succès de la rencontre au Théâtre Déjazet. Nombreux sont ceux qui sont prêts à entrer dans cette dynamique synergétique que vous avez initié.

  2. rodfab dit :

    Bonjour,

    Dans le flot d'attaques vous avez oublié Mme Kosciusko-Morizet qui a dit, après la question d'un journaliste d Europe 1, que le Mélenchonisme c'était en fait du Machisme puisque vous vous en êtes pris à la grossesse de Laurence Ferrari.
    On vous attaque beaucoup c'est un signe qui ne trompe pas, vous leur faites peur.

  3. ça chauffe sur le net
    Les journaleux n'ont pas bien compris qu'on est au XXIè avec le web pour s'informer… faudrait qu'ils se mettent à jour, à moins que le gouvernement prenne des mesures comme en Chine……

    Nous avons maintenant pour ceux que ça intéresse, qui ont besoin de se remonter le moral sur l'état d'esprit de la gauche (et vu que le forum… no comment) nous avons ouvert un blog de flux des Rouges… que les oubliés se fassent connaitre
    http://www.rouges.penseelibre.fr/ son nom est "La Coordination des Rouges" (et Jean-Luc Mélenchon y est évidemment)
    je l'héberge sur un sous-domaine de mon hébergement de mon propre blog (et je fais la technique et la maintenance) d'où son adresse

  4. Ericalin dit :

    Jean-Michel Aphatie ça suffit ! Je ne regarderai plus le "grand journal" de Canal + tant que cet arrogant manipulateur y sévira. Hé oui, je suis encore assez con pour regarder la télé.
    Quelle énergie pour détourner l’attention, ne surtout pas traiter le fond et œuvrer à l’apathie de son public.

  5. chantal dit :

    Mr Mélanchon,

    L'insulte, l'attaque personnelle en politique n'est pas une bonne tactique d'où qu'elle vienne...Un proverbe oriental dit même que celui qui insulte a perdu ; autrement dit laissez l'insulte à vos adversaires : elle les flétrira...
    Merci pour vos positions claires et justes sur la situation économique et sociale....il s'agit d'en convaincre le plus grand nombre...

  6. Alin dit :

    Je viens d'écouter l'intervention de Bernard-Henri Lévy ici : http://www.dailymotion.com/video/xffnrq_bhl-et-le-net-petit-stream-entre-amis-hier-soir-sur-europe1_news

    Je suis plus que scandalisé d'entendre ce genre de discours, autant de bêtises en un peu plus de 8 minutes! Il aimerait que les jeunes manifestants qui portent des pancartes pour manifester contre la "réforme" devrait aussi porter des pancartes pour demander la libération de l'iranienne Sakineh.
    Il trouve également qu'il est plus urgent de s'inquiéter du sort de cette femme (et il décrit pour sensibiliser à quoi ressemble une lapidation) que de s'inquiéter de l'augmentation de l'âge de la retraite de quelques mois, quelques années, dans un pays riche et prospère...

  7. Fred dit :

    Mr, je me permet de vous faire remarquer un oubli dans votre proposition de résolution. En effet dans le point 1) vous citez comme acteurs des manifestations les personnes suivantes: les manifestants, les passants et la presse. Je pense qu'à la suite des dernières manifestations il est claire qu'une quatrième categorie d'acteur est à prendre en compte, il s'agit des "casseurs". Je pense qu'il serait regretable de les regrouper sous la categorie "Manifestant" ou "Passant" et de par leur impact sur le bon deroulement d'une manifestation et surtout à la vue de la réaction des policiers concernant ces individus, je pense qu'il représente une catégorie à part entière.

    De plus, si l'on s'en tiens à vos accusations concernant les "policiers casseurs", je verrais même la une cinquième categorie, une sorte de mutant mi-policier, mi-manifestant, mi-casseur... une nouvelle race. Même s'il est possible de les associer à telle ou telle categorie, les mesures à prendre à l'encontre de ces gens sont à mon avis à dissocier des autres catégorie d'acteurs.

  8. LuLu dit :

    Alin, en parlant de BHL voici un lien sympa

    http://www.voltairenet.org/article166999.html

  9. Rachid dit :

    @ Annie pensée libre

    Tu aurais dû appeler ton site " Rouge sensibles " ça aurait évité les amalgames. Et oui pas la peine de prêter le flan à la horde qui veut nous abattre. Nous avons fait aussi le procès de l'Histoire, nous ne sommes pas dans la répétition nous sommes dans l'évènement.C'est à dire que nous sommes vivants au présent. "Créer c'est résister, résister c'est créer " Ok ! Alors dans ce cas là on fait attention, on use de l'humour, de l'Histoire, de la vérité et de la projection de soi vers l'avenir, on ne rabâche pas.On ne ratiocine pas.On ne répète pas. Au moment où l'on sort de l'ornière historique c'est vraiment pas la peine de nous y replonger par nous -mêmes.

  10. Gombald dit :

    Une photo plus nette du Ninja qui a balancé ses rangers dans le dos du citoyen anti-casseur qui voulait empéché un un supposé d'jeune de casser la vitrine de la banque :

    http://rusrep.ru/images/photo/1287442389149699_big_photo.jpeg
    Il parait que ce serait un anar...
    tonfa anar, gants kevlar anar, lunettes anti émeute anar et probablement un gilet par-balles anar sous le blouson...

    Plus de doute, c'est l'anarchie !

  11. le Prolo (PG 01) dit :

    Retraites :
    60 ans pour les manifestants, 67 ans selon la Police et le P.S.

    Je crois qu'il serait temps d'argumenter plus fort contre le pseudo "vote utile".

    Lors de la dernière manif, j'ai entendu des socialistes qui argumentaient sur ce thème pour dissuader des sympathisants du Front de Gauche de nous rejoindre.
    En fait, comme Jean-Luc Mélenchon y a fait allusion au théâtre de Bézajet, ce sont les socialistes, et leurs arguments ramolis et accommodants avec ceux du Pouvoir, qui divisent et affaiblissent le mouvement de résistance.
    Le vote utile a changé de camp, il faut le faire mieux savoir.

  12. Jean-Louis dit :

    Je vous evoie le lien d'un article de Médiapart sur les violences policières.

    http://www.mediapart.fr/club/blog/drapher/241010/garde-vue-des-six-lyceens-de-fontainebleau-un-couple-pris-dans-les-violence

  13. Julien dit :

    Jean-Paul Huchon, quelle blague... Ce gars, c'est comme DSK, il se dit de gauche mais veut pratiquer à droite. Il suffit de lire son bouquin que résume à merveille Politis :
    http://www.politis.fr/Le-molletisme-se-porte-bien-Voyez,9879.html

    Les meilleures perles :
    - « Le marché est la seule méthode pour gérer les échanges entre les hommes, les sociétés et, d’une manière générale les acteurs économiques. »
    - « Au sein du Conseil régional d’Ile-de-France, par exemple, j’ai fait voter par les socialistes, l’UMP, l’UDF et le Front national une aide à l’enseignement privé dans les lycées. Les chevènementistes ont voté contre mais les communistes et les Verts se sont, eux, abstenus, ce qui, en soi, est déjà un progrès ! »
    - « Les régions souhaitent l’autonomie des universités pour pouvoir donner la priorité à leurs filières. »
    - « Est-ce vraiment le rôle de l’État de s’occuper de l’implantation d’un laboratoire de recherche ? (...) Il peut la favoriser, la cofinancer, imposer un certain nombre de conditions, par exemple d’éthique de la recherche, mais il n’y a aucune raison que des milliers de fonctionnaires de la recherche relèvent de l’État. »
    - « Nous sommes un parti d’élus relativement pragmatiques. Le socialisme municipal ne s’est, en effet, jamais soumis au communiste ou au marxisme. »
    - « La stratégie d’Union de la gauche a été d’une redoutable efficacité. Elle a inversé très vite le rapport de force entre PS et PC. Mais nous avons payé un prix idéologique très élevé. »
    - « La SFIO puis le nouveau parti socialiste, à partir du congrès d’Epinay, ont toujours dû prouver qu’ils étaient à gauche. Le PCF a contraint les socialistes à une permanente surenchère. »
    - « Le seul chemin possible, c’est de continuer à refuser la domination idéologique des communistes et de laminer les gauchistes, d’accepter que la mouvance écologique a sa place dans le système, ce qui suppose la proportionnelle, et de se rapprocher des chrétiens-démocrates (...). Cette nouvelle alliance entre les socialistes modérés et les chrétiens-démocrates est, en fait, plus facile à réaliser qu’en Allemagne où la tradition chrétienne-démocrate est beaucoup plus conservatrice que la tradition chrétienne-démocrate française. Au fond, sur l’acceptation du capitalisme, sa correction sociale, sur la solidarité, l’État minimum social, sur les libertés universitaires, sur l’acceptation d’une école qui ne serait pas à deux vitesses, sur la recherche, sur la décentralisation, les convergences sont évidentes. J’ai la conviction que nous n’avons jamais été aussi proches de cette alliance entre la gauche et le centre. »

    À faire partager tellement ça fleure bon la connerie...

  14. jacquart dit :

    Comme le dit "prolo" le vote utile a changé de camps, c'est ce qui transpire dans toutes les manifs et ce qui vaut à Jean Luc Mélenchon toutes ces attaques inconsistantes qui ne traitent jamais du fond, et ce qui est vraiment encourageant, en quelques semaines la crédibilité du Front de Gauche et du Parti de Gauche en particulier avec Jean-Luc Mélenchon a fait un progrès incroyable,cela ne fait que commencer.

  15. michel82 dit :

    Comment c'est fomentée la forfaiture contre le système de retraites par répartition
    http://lucky.blog.lemonde.fr/2010/10/28/
    http://www.lemonde.fr/economie/article/2007/02/23/l-hostilite-des-francais-aux-profits-est-recente-selon-david-thesmar_875560_3234.html

    Sarkozy n'a pas l'étoffe intellectuelle, la finesse machiavélique pour avoir construit cette contre-réforme tout seul. Il n'est qu'un homme de paille, zélé certes mais uniquement homme de paille.
    Il est désormais flagrant que la lutte syndicale ne suffit pas, il faut renforcer la lutte politique, il faut tout politiser, la retraite, les 35 heures, la santé, l'éducation. Les glorieuses journées de 1936 étaient plus politiques que syndicales. Les syndicats sont nécessaires, indispensables, mais ils ne peuvent à eux seuls réformer cette société, ils ont besoin d'être épaulés, voire devancés par le politique

  16. David dit :

    Bonjour Mr MELENCHON,
    Permettez moi de vous dire que je suis fortement indigné des propos que vous avez tenu sur "les Policier casseurs" et vos excuses ne suffiront pas. Tenir des propos diffamatoires puis de dire" je m'excuse". Non ! Un homme tel que vous ne peux pas porter de telles accusations sans que se soit réfléchi et dans le but de nuire à la Police. Pourquoi pas aussi " il n'y avait pas de casseurs dans ces manifestations pacifiques, c'était que des Policiers déguisés en casseurs". Ne vous trompez pas de cible ! Vos propos sont le reflet de votre admiration pour la Police. Le jour où la gauche sera au pouvoir, on vera comment vous emploierez vos forces de Police pour matter des groupes de casseurs. Vous serez peut être bien content de les avoir et qu'ils obeissent à vos ordres. Franchement, avec de tels propos, les Policiers devraient avoir le droit de se retirer, de cesser le travail et de laisser le peuple à la merci des casseurs. Ils ont bien du mérite à continuer de faire leur boulot alors qu'on les accusent constament de tous les mots de la terre...c'est toujours de leurs fautes. Dites vous bien qu'ils sont au service des citoyens...pas contre eux. Ce n'est pas parcequ'ils sont de l'autre côté de la barrière qu'ils sont d'accord avec cette réforme des retraites, ils n'ont pas le choix (réquisitions).
    Honte à vous !
    Cordialement.

  17. Gombald dit :

    @ le Prolo : le Front de gauche ne devrait pas entrer dans des stratégie de campagne trop élaborée. Les gens ont trop pris l'habitude du "vote utile" => à défaut de vote d'enthousiasme.
    Il faut jouer la carte de la clarté. Les gens ait voteront Front de gauche si ils en ont "trop envie" Parce qu'ils auront compris que c'est leur intérêt. Et il ne faut pas parler à la gauche seulement, mais à la France.
    Y compris aux artisans, aux commerçants, aux agriculteurs, aux chefs d'entreprises. Il faut que les gens comprennent que tout le monde trouvera sa place, mais il faut dire quelle place et pourquoi cette place sera meilleure. Il faut parler argent, il faut parler défit, il faut parler art de vivre, épanouissement.
    Bref il faut parler Grandeur. J'ai entendu Mélenchon sur ce chapitre et moi qui ne suit pas un salarié, il m'a donné envie. On ne se bat pas seulement pour l'argent : on se bat pour bâtir, pour faire mieux qu'avant, bref, pour se faire plaisir et être heureux et assurer l'avenir. –On a besoin de savoir que l'on peut assurer l'avenir, c'est important–. Le libéralisme échevelé n'apporte que l'insécurité pour l'immense majorité d'entre nous et ce sera de pire en pire si on ne fait rien.

    En marge :
    (Est-il utile de débattre, de tout et de rien, avec les laquais de la finance infiltrés dans les partis ou les médias ? N'est-ce pas une perte de temps ? Ne viendront-ils pas à la soupe plus tard ?)

  18. jean-jacques dit :

    Je salue Jean-Luc Mélenchon pour sa ténacité, son opiniatreté et sa sincérité.
    Le combat doit continuer ! toutefois en ce qui me concerne je regrette la discrétion du politique derrère les bannières syndicales ces dernières semaines, il me semble que c'est une manière de se dédouaner à bon compte.
    Certes les syndicats sont dans leur rôle et à l'oeuvre, mais la bataille doit être élargie, à un moment donné les partis politiques doivent prendre le relais sinon c'est le désespoir qui s'installera.
    Il faut en tirer toutes les conséquences, nous ne sommes pas seulement dans la bataille contre le projet de réforme des retraites mais plus généralement contre la régression sociale que nous subissons depuis de nombreuses années.
    Cette régression est, indépendamment de la crise financière et de la capitulation de la social-démocratie, le résultat de l'application des traités européens et de notre soumission aux diktats de la commission de Bruxelles et de la BCE.
    Il est temps que les politiques (la gauche dans mon esprit) assument leurs missions : proposer au peuple une alternative, nous sommes clairement dans un combat politique contre le pouvoir en place et cela nécessite un débat sur les 3 piliers fondamentaux du changement qui à mes yeux ne font qu'un : République, Souveraineté, intérêt général.
    Alors bravo à Jean-Luc Mélenchon pour sa présence combattante ! mais maintenant il faut organiser le front populaire de résistance et élaborer un programme politique de rassemblement élargi à gauche.
    Enfin, est-ce l'influence gauchiste ? ne sombrons pas dans la caricature anti-flic ! la police de ce pays est républicaine, camarades ! n'usez pas votre énergie et votre temps sur des broutilles !

  19. Gatien dit :

    David,
    vous avez beau être "fortement indigné des propos que" M Mélenchon a tenu sur les Policier casseurs, c'est la réalité, moi j'en ai vu personnellement, je peux témoigner. Des policiers qui cassent, qui provoquent, protégés par des CRS et que l'on voit ensuite avec des brassards de police. C'est pas une histoire d'opinion, mais de fait. Après c'est aussi une histoire d'être pour la vérité ou non...

  20. Albert dit :

    Toute ma sympathie et mes amitiés Monsieur Mélenchon.
    Mais n'oubliez jamais que face à vos petits détracteurs il s'en trouve des milliers, des centaines de milliers, voire des millions, en France ou ailleurs, qui se trouvent à vos côtés !
    Albert

  21. le Prolo (PG 01) dit :

    Selon "leMonde.fr" Guillaume Sarkozy avait en 2007 déjà vendu la mèche du plan du clan Sarkozy contre les retraites.
    L'équipe ne s'en cachait même pas, tellement elle se sentait forte et sans adversaire.

    Une casse exprès dans laquelle la démographie ne joue aucun rôle:

    http://lucky.blog.lemonde.fr/2010/10/28/fonds-de-pension-on-a-enfin-retrouve-le-gourou-ideologique-de-guillaume-sarkozy-qui-avait-dailleurs-vendu-la-meche-des-fevrier-2007/

  22. Le webmestre dit :

    Information : Si l'usage d'un pseudonyme est parfaitement admis, bien que certains d'entre vous préfèrent "signer" de leur nom, il est en revanche tout à fait malhonnête de changer de pseudonyme à chaque commentaire.

    Pour la modération cela n'a aucune importance puisque, je vous le rappelle, vous devez vous identifier au moyen d'une adresse de messagerie valide.
    C'est en revanche malhonnête pour les autres auteurs de commentaires qui n'ont plus aucun moyen de savoir à qui ils s'adressent. Si je comprends que beaucoup hésitent à s'exprimer sous leur véritable patronyme sur l'Internet, de façon générale, j'ai personnellement du mal à comprendre ce qui peut conduire quelqu'un vouloir "brouiller les pistes" au point de ne pas "signer" ses interventions d'une façon ou d'une autre et je cède à la tentation de considérer cela comme suspect.
    Ce genre de comportement est donc sanctionné par une inscription en blacklist.
    Jacquart (parmi d'autres) se reconnaîtra...

  23. murielle dit :

    Reposez vous Jean-Luc.
    Vous en avez grand besoin, nous sommes avec vous pour tout et contre tous.
    Amitiés

  24. BAB64 dit :

    A tous ceux qui auraient un coup de blues après ses journées de lutte, faites le plein de dynamisme en écoutant "On lâche rien " par HK et Les saltimbanks. 3.48 mn pour refaire le plein !
    Version bretonne sur :http://necksnofoot.blogspot.com/2010/10/ne-lachons-rien.html
    A samedi 6, pour la suite...

  25. le Prolo (PG 01) dit :

    @ - 64 - David - 15h44

    Permettez moi de vous dire que je suis fortement indigné des propos que vous avez tenu sur "les Policier casseurs" et vos excuses ne suffiront pas. Tenir des propos diffamatoires puis de dire" je m'excuse". Non !

    Allons, allons.
    Jean-Luc n'a pas dit qu'il s'excusait, mais que si il s'est trompé il s'excusera.
    Ce qui n'est pas du tout la même chose.
    Et juste pour se montrer respectueux de la Commission d'Enquête qui a été réclamée et ne pas anticiper sur ses conclusions à venir.
    Mais il sait très bien qu'il n'aura pas à s'excuser, ni maintenant ni après l'enquête. Les faits sont clairs et nets, et n'ont rien d'extraordinaire dans l'Histoire, en matière de malversations d'Etat on a vu bien pire.
    En outre votre corporatisme est mal placé.
    Ce ne sont pas les policiers qui sont suspectés, mais ceux qui les commandent et qui profitent de leur position pour dévoyer certains d'entre eux hors de leur mission républicaine.

  26. vincent (vost) dit :

    @ webmestre et aux autres : j ai eu la mauvaise idée depuis que je fréquente le site de signer Vincent. Or un autre Vincent s'exprime sur le blog. Donc dorénavant et dans un souci de clarté je serais : vincent (vost).

  27. Nipontchik dit :

    Pour ceux qui aiment les présidents qui savent prendre leurs distances avec le FMI...
    L'ambassade d'Argentine à Paris sera ouverte (du 2 au 5 novembre de 10 h à 16 h) pour signature d'un livre de condoléances en mémoire du Président Nestor Kirchner

    S'il y a une "culture de gouvernement" à défendre, c'est bien celle des Kirchner et de leurs alliés dans d'autres pays d'Amérique latine, d'ailleurs plusieurs pays ont proclamé 3 jours de deuil.

  28. jennifer dit :

    Il paraît que le FN aurait 75 000 adhérents, que chaque mois il gagne de plus en plus de gens depuis plusieurs mois et que l'UMP se déclare pour un tiers en faveur d'un rapprochement avec le FN. Ca aussi c'est l'effet des mobilisations (+du racisme diffusé régulièrement par tout un arsenal de lois, et des propos des officiels). Oui le fait que Jean Luc se prononce pour les manifs a cet effet qu'il est diabolisé par certains et adulés par d'autres, mais aussi que les vieux réflexes de peur poussent les gens vers le FN

  29. Gilbert Duroux dit :

    David 29 octobre 2010 à 15h44
    "Bonjour Mr Mélenchon,
    Permettez moi de vous dire que je suis fortement indigné des propos que vous avez tenu sur "les Policier casseurs" et vos excuses ne suffiront pas.
    (...) Le jour où la gauche sera au pouvoir, on vera comment vous emploierez vos forces de Police pour matter des groupes de casseurs (...) Dites vous bien qu'ils sont au service des citoyens...pas contre eux. Ce n'est pas parce qu'ils sont de l'autre côté de la barrière qu'ils sont d'accord avec cette réforme des retraites, ils n'ont pas le choix (réquisitions).
    Honte à vous !
    Cordialement"
    .

    Alors ça, c'est des propos insupportables ! Allez dire ça à mon ami Joachim Gatti, qui a perdu un œil à la suite d'un tir de flashball. Me dites pas que vos copains flicards n'avaient pas le choix, qu'ils étaient réquisitionnés. Je maintiens, en constatant que les flics sont incapables de désobéir à des ordres illégaux, que l'histoire peut se répéter dans le cas où on aurait de nouveau besoin des flics pour mettre des gens dans des wagons. On peut me mette tous les points godwin que l'on veut, je suis persuadé de cela lorsque je vois que les flics font où on leur dit de faire, sans barguigner et sans se poser de questions.

    PS : ceci dit, je trouve qu'on en fait beaucoup avec les "policiers casseurs". Au vu des images, et malgré ma longue expérience des manifs et des actions de désobéissance, je suis incapable de conclure si c'est bien un flic, le "ninja" qui casse la vitrine. On nous dit aujourd'hui que l'homme a été arrêté et que ce serait un anarcho-autonome. Et bien sûr sans donner son identité. D'habitude les flics n'ont pas ces préventions lorsqu'il s'agit de balancer des noms de malfaiteurs à la presse. Curieux, non ? On nous referait le coup de Julien Coupat ?
    Et si c'était un mec d'extrême-droite, du genre bloc identitaire ?

    Par contre, il est avéré que c'est pas d'aujourd'hui que des flics pénètrent les cortèges de manifestants avec des autocollants de syndicats. Et ça, il faut le dénoncer. Ils peuvent très bien se faire passer pour des manifestants sans mouiller la CGT pour autant. Parce qu'en cas de grabuge, c'est la CGT qui porte le chapeau.

  30. Georges dit :

    Le capitalisme, c'est l'organisation du désordre mondial

  31. David dit :

    Ok 69 Gatien, si tu as été témoin des faits, alors pas d'hésitation, fait ton devoir de bon citoyen et porte ton témoignage avec dépôt de plainte... que la vérité éclate au grand jour et comme ça, Mr MELENCHON n'auras pas à s'excuser et...retirons les Policiers des manifs, le calme reviendra.

  32. F.Linear dit :

    Grève économique

    Je suis toujours atterré de l'inefficacité des grèves et des manifestations, même si j'y participe par principe.
    Pourquoi n'arrêtons nous pas de consommer les produits des entreprises qui soutiennent financièrement
    ce pouvoir, contrairement aux grèves classiques, ça ne ferait aucun mal aux revenus des travailleurs et frapper au portefeuille est le seul argument de poids possible, nous le valons bien d'ailleurs, comme l'exemple vient du ministre de l'industrie qui veut boycotter les méchants sous traitants de renault et psa, pourquoi nos dirigeant syndicaux, si bien payés, nous enferment-ils dans des solutions du passé dont l'essoufflement est inévitable.
    Pour ma part, ce n'est pas demain que j'achèterai un produit de Madame Bettencourt (regardez le site de l'oréal pour voir qui en est l'administrateur).

  33. Anatine dit :

    Sarkozy a entendu les inquiétudes des français.
    Quand un sourd affirme avoir retrouvé l'audition vous pouvez vous demander s'il n'est pas aussi aveugle :-)

  34. kastor dit :

    Ainsi va la vie dans ce grand pays qui se dit démocratique ; certains mentent au peuple en faisant le contraire de leur promesses électorales, foulent au pas le dialogue social, bafouent les équilibres institutionnels en forçant la main aux parlement, s'attaquent à un droit constitutionnel qu'ils sont censés faire respecter et vont casser des grèves,... ; Tout cela sous couvert d'une propagande d'état qui se sert du fait divers, de la peur et du détournement pour se masquer un réalité à faire pâlir d'envie les pires heures du siècle dernier.
    Et les attaques auquel fait face Jean Luc n'est que la démonstration de cette stratégie perfide. Que les roquets lâchés Sur ses mollets cherchent à le mordre ! nous les ferons fuir comme il se doit à coups de caillasses.

  35. Evelyne Létisse dit :

    Le pouvoir n'a pas plié c'est sûr, mais une prise de conscience s'est faite, cela m'a surprise dans les différentes manif où on a vu les papillons "je lutte des classe" il y a un réveil et cela c'est vraiment génial.
    Des policiers en civils ce n'est pas nouveau comme technique il y étaient déjà dans certaines manif en 68 (j'y étais).
    Mr Mélenchon je vous salue et vous souhaite un bon repos.

  36. Guillot dit :

    Jennifer@78
    La radicalisation politique ne concerne pas seulement la gauche je suis d'accord avec toi. Autant le PS doit être inquiet de voir s'éloigner ses électeurs vers le front de gauche donne son flou sur les 60 ans et les nombres d'annuités, autant l'UMP craint la même chose, mais au profit du FN. Et chez les forces de l'ordre ainsi que chez les militaires le vote FN reste prépondérant, comme l'atteste l'analyse des élections dans des villes de garnison et aux présidentielles de 2002. Pas étonnant qu'à l'automne 2008, Darcos avait du reporter sa reforme des lycées, le pouvoir craignant la contagion grecque avec sa bavure policière.

  37. arpa dit :

    la lutte pour la retraite n'est pas terminé, le président peut la publier sa loi, maintenant, il s'agit de s'engager dans un mouvement long, inutile de bloquer l'économie, inutile de perdre de l'argent avec des jours de grève, mobilisons et manifestons tous les samedis pour l'abrogation de cette lois scélérate, nous commençons des le 6 novembre dans toutes la France, continuons la lutte jusqu'à l'abrogation de cette loi, et merci à Mélanchon au PG, au PCF et tous ceux qui veulent créer une alternative crédible à cette société du chacun pour soi, le Marché n'est pas la démocratie, et permettez d'être impoli " m**** aux sociétés de notations américaines privées qui dictent leurs lois aux états".

  38. Gege dit :

    Des lyceens de Fontainebleau sont poursuivis par la justice pour avoir manifeste. L'un d'eux en particulier a ecarte une grenade lacrymogene lancee par les CRS et qui risquait de blesser un bebe! Les parents du bebe ont temoigne a Mediapart. La mere du lyceen raconte les humiliations subies par son fils au commissariat:
    http://danactu-resistance.over-blog.com/article-retraites-fontainebleau-appel-a-temoins-et-comite-contre-la-repression-policiere-59419372.html

    Je pense qu'il est important de soutenir le combat de ces lyceens et de leurs parents contre la repression. Les temoignages sont veritablement accablants pour l'action des policiers !

  39. HUCHTING dit :

    Merci pour tout ce que vous faîtes Mr Mélenchon. Laissez aboyer les chacals, c'est qui d'ailleurs JP HUchon, ce type qui a eu des démélés avec la justice pour prise illégale d'intérêts....? Quand a Henry Levy, un grand comique qui ne fait même plus rire... Laissez tomber, il y a pire que la colère,.... le mépris et l'indifférence. Vous devez drôlement leur foutre la frousse.... a bientôt de vous lire...

  40. Gbenichou dit :

    Dans le "débat" sur les retraites, une chose m'échappe.
    Pourquoi personne n'a pointé le vrai scandale des retraites en France: le taux de remplacement (% du revenu versé comme pension).
    Il est de l'ordre 65% en France contre 96% au Danemark, 80% en Espagne, 75 % dans l'UE-19. pour des durées de cotisations similaires, autour de+/- 40 ans.
    Les retraites Françaises sont donc particulièrement minables.

    Voir l'article de Slate: http://www.slate.fr/lien/29227/top-5-des-retraites-les-plus-genereuses-en-europe.

    L'âge n'est qu'un paramètre, certes important, mais secondaire (âge moyen de départ, aujourd'hui: 61,6 ans)

    Dans cette affaire, tout le monde a tout faux.
    Décidément la France est championne du monde toutes catégories des faux débats!

  41. Gatien dit :

    David,
    c'est vrai, je n'ai pas pensé à allé porter plainte contre la police à la police...
    Sinon il y a des videos qui circulent.
    Peut être que si Hortefeux n'a pas porté plainte... ce qu'il a quelque chose à se repprocher.
    J'en sais rien moi.
    Le pouvoir, s'il est coupable n'a aucun interet à l'avouer.
    Et il a tout interet à faire en sorte que la norme soit de ne pas s'offusquer de la police même quand elle est coupable. Leur morale à 2 balles, voila à quoi elle sert.

    Quand y a une dérive policiére, bon, ça va encore, on peut ce dire c'est le fait d'une personne. C'est quand y en a pleins qu'il y a des problêmes...

  42. jaban dit :

    Il faut croire que JL. Mélenchon fait peur pour s'attirer ainsi toutes ces insultes. Sinon il laisserait tous ces beaux causeurs indifférents.
    Bon courage et bon WE bien mérité !

  43. Jean-Yves Boiffier dit :

    Cool Jean-Luc et profites bien de ces quelques jours de repos. Ces attaques, ignobles, dégueulasses, sans fondement ni aucun argument, sont un hommage à la justesse de ton propos. Il faut s'en féliciter, c'est la preuve que non seulement tu tapes juste, mais surtout, et c'est là que ça devient intéressant, que tu commences à les inquiéter sérieusement, voire que tu leur fait un peu peur. On a confirmation de la pertinence de la stratégie du Front de Gauche et de son élargissement.
    Alors continue, on est avec toi.

  44. Louve dit :

    J'ai lu avec joie votre livre, oui, qu'ils s'en aillent tous...
    J'ai trouvé, en ce moment plutôt triste, cette lecture revigorante.Merci.
    J'y vois une référence constante au Contrat social de Rousseau, et ma critique est celle que je fais aussi aux thèses de Rousseau:j'ai peur que compter sur une volonté générale juste, voire infaillible pour Rousseau, une capacité pour chaque citoyen d'écouter sa raison au delà des passions privées et des intérêts particuliers, j'ai peur que cela relève d'une foi en l'homme et d'un optimisme que j'aimerais bien encore partager, mais....

  45. vincent (vost) dit :

    @82 F Lineard

    Citation (source wikipedia) du président du conseil d'administration de L'Oréal : "La réussite économique ne peut pas ne pas s'accompagner de générosité".
    La preuve par les p'tites enveloppes de Mme Bettencourt.

    Qu'ils s'en aillent tous !

    Bon repos à toi Jean Luc. Il faut prendre un peu de recul pour décanter tout cette m...
    Courroye ouvre (quel magnifique sens du calendrier) une information judiciaire.
    La médiacratie qui même si elle nous sert par son comportement imbécile qui lui reviendra en pleine figure a bien joué son rôle de diversion.
    Des ordinateurs qui disparaissent (les suspects seraient porteurs de badges CGT et auraient suivi une formation ninja hahaha)
    Des adversaires politiques (socialistes ? bien sur et moi je suis un marsipulami) qui te trouvent bien pire que Le Pen (bravo M.Huchon toutes mes félicitations pour votre sens du discernement)

    Peut être va t il falloir faire une synthèse de tout ces points (et bien d'autres encore, Afghanistan...) à présenter aux citoyens qui n'auraient que le son de cloches "des cloches" des médias mainstreams.
    Un récapitulatif de tout cette bouillie que l'on nous sert depuis quelques temps.
    Je suis curieux de voir l’émission de Drucker (j'aurai jamais pensé faire ça, faut il aussi que je regarde le programme matinal et dominical de France 2 ?) mais je regrette que l’émission ne soit pas en direct. Une aberration systémique (et autres magouilles) tombant quasiment quotidiennement.

    Pas vraiment d’inquiétudes sinon, nos détracteurs étant en carton contrairement à ta valise je présume.

    Bon ben à lundi alors.

  46. Lionel-PG44 dit :

    60 Gombald

    Je confirme, c'est un nanar déguisé en flic casseur pour discréditer la police. Mais que fait la police ?
    S'il avait été à Saint Nazaire, sur que nos vaillants policiers l'aurait attrapé pour une comparution immédiate.
    Là, masqué, portant un bâton et des rangers, sur que notre belle justice lui en aurait collé pour un an.
    Aujourd'hui même, notre magnifique justice populaire et indépendante a collé respectivement un et deux mois à deux gamins porteur d'une canette, puis un dangereux meneur porteur d'un bout de bois à trois mois...
    Vive l'a-justice nazairienne qui a envoyé en taule douze dangereux anarchistes semblables à celui de la photo.
    Je suis fier d'être nazairien, protégé efficacement de cette racaille anarco-trosko-communisto-gauchiste qui défie le président de la ripoublique et ses magnifiques réformes.

  47. drouot dit :

    Pour ces 3 jours de repos profitez pleinement pour recharger les batterie et repartir gonfle face a tous ces cons vous devez vraiment leur foute la trouille bon courage

  48. kastor dit :

    Laissez les aboyer ces chiens errants; ces divulgateurs de propagande, ces créateurs d'écrans de fumée ;
    Et alors quoi ? devrait-on débattre sur la paille qu'il y aurait dans notre œil alors qu"ils essayent de nous cacher la vue derrière une poutre vermoulue et éculée ?
    Perdre son temps dans la polémique c'est faire leur jeu : pendant qu'on parle d'éventuels casseurs, etc,etc..., on ne parle plus du pourquoi ou comment 2 à 3 millions de personnes continuent à manifester dans la rue à 7 reprises, soutenus par une majorité de français.
    C'est ça la réalité et non le ramassis de conneries créé de bric et de broc par des journaleux tocards à la solde d'un pouvoir bling bling.
    Il est urgent que l'on traite les problème de fond, et plus d'attention ne soit accordée à cette écumette de surface ; quoi qu'il arrive, elle échouera sur les rivages de nos grèves.

  49. vert pomme dit :

    Et si on organisait des marches de protestation tous les dimanches apres midi?
    En reprenant la constitution de 89?
    Tout le pouvoir au peuple
    Le peuple est souverain
    Elections anticipees...

  50. Damien dit :

    HA ! Il est mignon l'article 77 !

    Je vais faire tourner l'article de M. Schneckenburger.

    Allez Jean-Luc et merci !


Blog basé sur Wordpress © 2009/2015 INFO Service - V3 Archive