04sept 10

Retraites, Energie, Benoit Hamon

Manifester pour deux

Ce billet a été lu 13 653 fois.

Je poste cette note tard de nuit car j’ai travaillé sans relâche ces temps derniers et le temps d'écriture a dû être bien étalé pour tenir dans l'emploi du temps. Neuf jours d'affilée sans pause, c'est rude. Demain, c’est jour de manifestation contre la xénophobie d’Etat, à l’appel de 102 organisations et à l’initiative de la Ligue des Droits de l’Homme. Je suis sûr qu’on va être nombreux. C’est essentiel pour construire un rapport de force dans un domaine où les victimes ne peuvent pas se défendre elles-mêmes. Mais c’est aussi une affaire d’honneur. Je pense qu’il faut montrer à tous ceux qui regardent la France que nous ne sommes pas un peuple Sarkozyste. C'est-à-dire que nous n’avons pas un terrain vague dans la tête. Bref chacun manifeste pour deux. Une fois pour l'autre, le persécuté qui ne peut se défendre, une deuxième fois pour l'idée qu'on se fait de soi et de son pays.  

Dans cette note, je tiens une promesse de brièveté. Je parle des retraites à propos de notre chère Europe qui protège. Et de la précarité énergétique. Enfin, je vous charge d’une commission pour Benoît Hamon que je n’arrive pas à joindre.

Il va être question de retraite et tout est déjà dit entre nous sur le sujet. J’y ajoute  cependant un mot pour vous donner des nouvelles de cette « Europe qui protège » et se soucie donc de vos retraites comme la vraie providence qu’elle est.  Son intérêt prend la forme d’un Livre vert paru au début de l’été, le 7 juillet, à l’initiative de la Commission européenne : Vers des systèmes de retraite adéquats, viables et sûrs en Europe. Vert, le livre ?  On va voir si c’est la bonne couleur.  Mais sur ce thème, qu’est-ce qui peut  bien  motiver notre chère protectrice ? De nobles passions comme toujours. Son intérêt amandin pour la vie des gens ?  Jugez plutôt l’objectif :  « la levée des obstacles qui entravent l’achèvement du marché unique, ce qui peut se faire par exemple en rendant le marché intérieur des produits financiers plus sûrs et mieux intégré et en facilitant la mobilité de tous les travailleurs ». Doux et délicat. Sans oublier le parler faux-cul si typique de la maison: « L’objectif (…) en matière de taux d’emploi (75 %) nécessite d’atteindre des taux d’emploi nettement plus élevés qu’actuellement dans la population âgée de 55 à 65 ans. »  Traduction : tout le monde doit travailler au moins jusqu’à soixante-cinq ans.  C’est écrit mais ce n’est pas dit. Telle est la novlangue des eurocrates.

Il existe une synthèse écrite de ces deux aspects fondamentalement bienveillants que sont l’achèvement du marché unique pour les produits financiers et l’allongement de la durée du travail jusqu'à 65 ans. Elle est même brillamment associée à l’art de se moquer du monde en prétendant que c’est pour leur bien si cette politique inhumaine est promue. Elle  se trouve dans le texte de ce bon monsieur Barroso, ci-devant monte-charge de l’Europe libérale, dans la présentation de ses  « orientations politiques » le 3 septembre 2009. Lisons ce beau morceau : « Des millions d’Européens n’ont pas d’autre revenu que leur pension de retraite. La crise a montré l’importance de l’approche européenne en matière de régimes de retraites. Elle a démontré l’interdépendance des différents piliers des régimes de retraite au sein de chaque Etat membre et l’importance d’approches communes au niveau de l’UE en matière de solvabilité et d’adéquation sociale. Elle a mis en évidence que les fonds de pension étaient un élément important du système financier ». Et voilà le travail ! Un ami à qui je parlais de tout cela pour solliciter de lui une expertise approfondie de ce « livre vert » a commencé par me dire « ça n’ira pas bien loin car les retraites ne sont pas de la compétence européenne ». C’est un naïf, et je le lui ai dit. Tout peu devenir de compétence européenne dès lors qu’il y a un peu d’argent à prendre. Ici, la prose de Barroso illustre la méthode. Puisque les fonds de pensions existent et qu’ils impliquent les retraites et que les retraites doivent pouvoir bénéficier de la concurrence libre et non faussée, abracadabra, le sujet est de compétence européenne. Lisez : « Au niveau de l’UE, les systèmes nationaux de retraite sont soutenus par un cadre d’action allant de la coordination politique à la réglementation. Certains thèmes communs doivent être en effet traités de manière coordonnée ; c’est le cas, par exemple, du fonctionnement du marché intérieur, des exigences résultant du Pacte de stabilité et de croissance, ainsi que des réformes des retraites, qui doivent être cohérentes avec la stratégie «Europe 2020». Vu ? C’est ça l’Europe libérale.  Il ne peut venir que du mal de cette Europe, tenez-vous le pour dit.

Bon, maintenant vous brûlez de connaitre les trouvailles européennes en matière de prescriptions sur les retraites. J’avoue que j’ai été bluffé ! C’est tellement neuf ! Tellement imaginatif ! On voit que quand le monde change les modernes savent se renouveler pendant que les archaïques ne font que répéter les formules du passé qui ne marchent pas.  Faisons donc un résumé de ces propositions. D’abord « l’allongement de l’âge effectif de départ à la retraite » ! Waouh ! Ensuite « la réduction des dépenses publiques » ; enfin du neuf.  Et aussi, je n’en crois pas mes yeux, « le développement et renforcement des capacités des régimes par capitalisation ». Enfin, le développement des régimes complémentaires et d’une offre assurantielle individuelle pour les travailleurs. Emotion. Instauration d’un régime de retraite privé à l’échelle des Vingt-sept  coexistant avec les systèmes nationaux sous la rubrique « consolidation du marché des retraites ». N’oublions pas la pieuse référence au renforcement de l’efficacité de la réglementation des marchés financiers mais seulement «compte tenu du rôle croissant des fonds de pension». Et pour le cas où il y aurait doute sur la volonté de se mêler de ce qui ne le regarde pas, le « livre vert » prône une « amélioration de la gouvernance des retraites » à l’échelle de l’Union Européenne. Qu’est ce à dire ?   D’abord une riche trouvaille : l’établissement d’une comparabilité des statistiques, notamment sur les fonds de pension. Flanqué d’une inquiétante mise en place : celle d’une plateforme commune de suivi des politiques de retraites. Où vont-is chercher tout ça? Je suis sur que le FMI est d’accord.

Les factures  de la rentrée sont sévères. Et je vois bien que ma note vire au noir à force de mauvaises nouvelles. Si je le fais, ce sera seulement pour certaines ardoises d’autant plus pénibles à payer qu’elles sont le résultat d’un pillage délibéré. Je lis que l’électricité augmente de 3,4 % en moyenne pour les ménages au 15 août 2010 et 5 % pour les entreprises, avec des pics de 10 % d’augmentation selon les types de consommateurs. Pourquoi ? Qu’est-ce qui justifie ces augmentations en dehors de la volonté de prendre de l’argent ? Cette hausse, qui représente près de 2 fois l'inflation. On a eu déjà la même l’an passé, à l'été 2009. Un mystère. Non. Pas vraiment. Et même pas du tout. Il s’agit d’aligner les prix sur ceux du marché. Je ne surprends pas en le disant je suppose mais il me parait essentiel de rappeler sans cesse que tout cela, l’ouverture du capital, la concurrence libre et non faussé, le marché étaient censés nous donner de performances techniques, de la souplesse de gestion et des baisses de prix. Telle était la promesse du rêve libéral et social libéral. Pour nous tous, ceux de gauche il est important de monter avec des faits simples et quotidiens que leur système « ça ne marche pas ». Ce n’est pas seulement la douloureuse en main que nous le faisons mais en regardant tout simplement à quoi en sont réduit les gens qui ne peuvent plus faire face. Tenez : vous savez que le gaz a augmenté de 5 % en juillet. Après les 9,7 % en avril, cela fait près de 15 % de hausse en un an ! Et pourquoi ? Il n’y a pas de cause à part l’appétit de lucre. Le résultat est effroyable. GDF-Suez prévoit de couper le gaz à 300 000 foyers en 2010 pour impayés. Sachez que c’est 30 fois plus qu’il y a  2 ans auparavant car il y a eu 10 000 coupures en 2008. Et sur les seuls 5 premiers mois de l'année, GDF-Suez a coupé le gaz à 110 000 foyers. C’était une société nationalisée. En 2009, GDF-Suez a dégagé 4,5 milliards de profits pour ses actionnaires. Leurs maudites privatisations font que tout coûte plus cher et marche moins bien. Le résultat social de ces gros pillages est le suivant. Notre riche pays ne connaissait aucun problème d’approvisionnement individuel. Maintenant avec les hausses cumulées de l'électricité, du gaz et du fioul, 3,4 millions de personnes sont en situation de précarité énergétique. Elles doivent consacrer plus de 10 % de leurs revenus à régler leurs factures d'énergie domestique. Ce n’est pas moi qui le dit, mais le rapport alarmant du médiateur de l'énergie qui s'inquiète de l'envolée des coupures pour impayés. 

Vous connaissez Hamon ? Benoit. Le gars du PS. Le porte parole du PS. Si vous le voyez, vous pouvez lui dire une commission de ma part et de celle de mes copains ? Voilà : j’ai lu dans le journal que j’étais invité à son université d’été. Et son copain Gérard Filoche a dit à un de mes camarades très officiellement que le Parti de Gauche était invité. Aussitôt, j’ai préparé dans ma tête ce que je mettrai dans la valise pour faire le voyage. Parce que je sais que c’est un coin très sympathique que celui où a lieu cette réunion : au Boucau. C’est dans ma circonscription européenne. Et aussi parce que le sujet de la réunion, il s’agit des retraites, m’occupe déjà bien depuis plusieurs mois. Là-dessus, je lui téléphone au gars Hamon. Pas de réponse. Mon camarade Eric Coquerel en fait autant. Pas de réponse. Trois sms : il est collant mon camarade Eric Coquerel, pas vrai ? Pas de réponse. Ce soir, j’ai reçu le programme de cette université d’été de Hamon avec Emmanuelli. Ploc ! Pas de trace de nous ! Pierre Laurent, Besancenot, Jean Vincent Placé, oui. Mélenchon ou Billard ? Non. Rien. Et même pas un coup de fil de courtoisie ou quelque chose comme ça. Entendons nous bien : nous ne demandons rien. D’ailleurs, nous ne sommes pas surpris. L’an passé c’était déjà comme ça. Mais justement l’an passé nous sert de leçon. Après nous avoir traité avec le même mépris de fer, les grands seigneurs avaient gaussé notre demande de confirmation. Avant de répandre le bruit selon lequel nous aurions refusé d’aller leur rendre visite.

Donc, voici la commission à faire à Benoit Hamon : « Si vous nous invitez, on viendra. Je viendrai. Si vous ne me supportez pas, ce sera un autre parmi nous qui viendra. Mais si vous ne nous invitez pas, ce qui est bien votre droit, ayez au moins l’amabilité de répondre à nos messages pour qu’on organise nos emplois du temps et la répartition des déplacements  tranquillement car la même fin de semaine, nous avons plusieurs réunions à assumer ». Après quoi on devra quand même se demander ce que signifie cet ostracisme. Mes lecteurs ont-ils une idée sur le sujet ? Ne manquez pas de me le dire dans vos commentaires. Car cette année nous ne souhaitons pas garder pour nous ces sortes d’affaires, somme toute dérisoires, mais tellement révélatrices des dégâts que peuvent faire à gauche les sectarismes et les blessures d’égo que l’on ne veut pas cicatriser. Le pire étant de se la jouer « unité sans limite à gauche » avec la bouche en faisant le contraire dans les faits. Le reste de ce que je pense je me le garde pour ne rien compromettre. 


329 commentaires à “Manifester pour deux”

Pages : [1] 2 3 4 5 6 7 »

  1. 1
    rosay dit:

    Bonjour à tous,

    Dans "89" politique,il trouve bien heureux que le facteur passe les saluer à vieux Boucau, et qu'enfin
    la gauche se cause ! bravos, mais quel Gauche, celle-ci et pas l'autre !?
    Surpris certes non ! Benoit Hamon de la motion " C " n'a qu'une parole "comme celle du congrès de Reins !ou il voulais renverser la table, "peut etre pour imager un changement du p.s ?
    Rosay à +

  2. 2
    Poupou dit:

    Je suis un peu géné par l'expression "racisme d'Etat", ça donne à croire que l'Etat Français est raciste alors que c'est le gouvernement Sarkozy qui l'est. Non notre pays ne l'est pas, sa devise liberté, égalité, fraternité est toujours d'actualité et nous devons nous battre pour redonner au pays sa dignité et sa générosité. Tous ensemble dans la rue dans les prochains jours. Nous pouvons changer les choses. Je serai à la fête de l'huma pour la 1re année, j'espère que ce sera un grand moment de fête populaire, de rencontres, réflexions, ébauche de programme FG... Autrement je serai aussi au Vieux Boucau. J'étais déjà au bord de la rupture avec le PS, UMA et le MJS étaient les deux seules structures qui m'y rattachaient, mais si en plus on rajoute le sectarisme (la rumeur avait bien circulé l'année dernière que c'était toi qui ne voulait pas venir) à la docilité face aux autres courants du PS, avec qui on ne devrait quasiment rien à voir en commun à l'exception d'une histoire partagée. Mais au bout d'un moment l'histoire ne fait pas tout. Il faut savoir dire non, c'en est trop, comme vous avez fait. La démarche du Front de gauche est très enthousiasmante déjà vue un peu de l'extérieur, j'imagine que de l'intérieur ça doit l'être encore plus! Pour le moment le PC est divisé depuis les régionales et le PG n'est pas très développé en Bretagne (cause en plus de mon poste de coordinateur régional MJS qui me retenait pour un temps encore au PS), j'espère que nous saurons donner une grande impulsions dans les prochains mois, à l'aide d'un fort mouvement social! En tout cas je suis candidat à cela. Bonnes manifs à tous, soyons le plus nombreux possible!

  3. 3
    sacamuelas dit:

    nicotine dit:
    1 septembre 2010 à 14h16

    Bonjour ! Merci à Mr Mélenchon pour l'espoir qui renaît car, en ces temps très sombres et à défaut d'en rire, seul l'espoir nourrit son homme. Notre lard quotidien à nous, les mamans'monoparentales'aux Cdd/Cae/Smic qui sommes au front en première ligne, c'est de remplir l'assiette de nos gosses de louchées d'angoisse et de colère, alors on connaît bien la valeur de l'espoir. Je remercie aussi Mr Mélenchon d'expliquer sans relâche l'origine de nos malheurs d'autant qu'il sait qu'une mère qui marche sur un palais, qu'elle soit argentine ou européenne, se fout d'être éduquée : c'est sauvage, violent et sans pitié quand il s'agit de la survie de ses gosses. Alors jamais nous ne pardonnerons à celui qui pinaille sur la nécessité d'un front de gauche au moment même où dénoncer ne suffit déjà plus et que seul un'programme'affichant haut et fort ses solutions concrètes à tout ce que nous endurons pourrait aider à notre patience : quand on vit au quotidien, deux ans sont une éternité..."
    Mr Mélenchon,ne vous laissez pas détourner de la route que vous vous êtes tracée par toutes sortes de combines et de calculs minables,toute une armée(pacifique j'entends) de sans voix et de sans grade attend de se lever à vos côtés,le combat sera rude mais ce sont vos idées qui finiront par convaincre la majorité d'entre nous parce que les seules qui permettront le "vivre ensemble" équitable et responsable.

  4. 4
    Michéle dit:

    Tardivement, après "Semaine Critique" je me suis endormie avec cet air dans la tête d'une chanson de Jean Ferrat avec les paroles: "ha monsieur Dormesson, vous OSEZ déclarer, qu'un air de liberté flottait sur Mélenchon!"
    Oui, cet homme qui prend de l'âge se sent proche de vous Jean-Luc Mélenchon, car c'est l'humain qui prend le pas quand on tombe les armes.
    Ce n'est point le cas de Benoit Hamon bien au contraire qui vous combat fratricidement car vous avez ce qu'il n'a pas et qu'il fait semblant d'avoir. Lui, à gauche du PS? C'est d'une fadeur blême. Voilà mon point de vue modestement psy
    Michèle PG13

  5. 5
    Pulchérie D dit:

    Excellent billet.
    Ne vaudrait-il pas mieux utiliser l'expression racisme de gouvernement ?
    Bonne manif. Identifiez-vous bien, les gens du FdG ou du PG, à votre parti, que l'on constate que nous existons.
    Faites ainsi la nique à Hamon.

  6. 6
    jjezfm dit:

    A propos du gars Hamon...
    C'est bien le seul au PS pour lequel je conserve un peu de sympathie. Mon avis est qu'il est tiraillé entre ses convictions et les couleuvres qu'il avale, que si lui avait envie de vous inviter, on lui a certainement vertement fait savoir que ce n'était pas souhaitable. Je me trompe peut-être tout à fait, mais j'espère qu'un jour il craquera et... vous rejoindra !
    En attendant, ne soyez pas trop sévère. Vous en connaissez beaucoup d'autres, des leaders du PS qui soient de gauche?

    A propos du dictat de la concurrence, deux remarques:
    1. une remarque de citoyenne: la concurrence ne sert que ceux qui consomment... La commission est accro aux histoire de téléphonie mobile et de lignes aérienne. Moi j'ai 12€ de forfait mensuel, par sécurité, et il est peu probable que je m'offre un jour prochain un voyage, même low-cost. Alors ça change quoi, la concurrence, pour ceux qui ne peuvent pas consommer ?
    2. une remarque d'économiste: la concurrence ne pourrait fonctionner... que dans les domaines où elle existe. L'un des pires mensonges du capitalisme, c'est d'avaliser des situations de monopole ou d'oligopole -quelques grosses multinationales dictent leur loi (y compris aux nations)-, en invoquant le libéralisme et la concurrence libre et non faussée. La commission ne sert pas davantage les intérêts des PME que celle des citoyens.

    Et, euh, intérêt "amandin", ça veut dire quoi ?

    J'espère que vous dormirez un peu avant d'aller manifester, à vous lire, on vous sent un chouia plus énervé que d'habitude...

  7. 7
    Pulchérie D dit:

    @ J-LM

    Le cas Hamon

    1. Revoir, la vidéo « Mélenchon interpelle Hamon sur les retraites »

    http://www.dailymotion.com/video/xbxval_melenchon-interpelle-hamon-sur-les_news

    Hamon a-t-il suivi des leçons chez le colonel Foderch ?
    A voir son comportement aujourd’hui, on pourrait le croire.

    2.Dès la fin mai 2009, on pouvait lire dans Marianne.
    « En troisième position sur la liste socialiste en Île-de-France, Benoît Hamon pourrait ne pas être réélu. Du coup, il dirige ses critiques contre celui qu’il considère être son plus dangereux rival : le dirigeant du Parti de gauche. »
    « En fait, la bête à abattre pour Benoît Hamon est une hydre à deux têtes : elle se nomme Mélenchon-Buffet (…) Mais c’est surtout contre «Jean-Luc Mélenchon» (qui, il le rappelle un brin vicieux, a été élu avec les voix socialistes) que les critiques se concentrent. Des critiques qui sonnent étrangement tant les deux hommes ont partagé de combats (du « non » au TCE en passant par le dernier congrès du parti). ».

    J-LM ne devrait pas prendre trop à cœur la perte d’une fausse amitié.

  8. 8
    4 Août dit:

    Extrait de l'UFC-Que Choisir de ce mois-ci:

    Electricité, scandales en vue.

    Sur le marché et les tarifs, les pouvoirs public et le parlement préparent un mauvais tour aux consommateurs.
    L'idéologie peut coûter cher. Au nom de la concurrence, et dans le seul intérêt des fournisseurs d'énergie, la facture d'électricité des ménages pourraient bientôt flamber. L'objet du délit ? La loi NOME. Explications....

  9. 9
    jean pierre dit:

    Pour les retraites, enfin une analyse qui va dans le sens que j'avais compris depuis 1993. Vous avez raison sur le livre vert et il faut bétonner la dessus comme argument. C'est cette Europe qui veut IMPOSER ses directives libérales dans tous les domaines du travail.
    Cela a commencé par la loi Aubry sur les 35h qui, dès à l'origine, devait mener à la démolition du code du travail et sa déréglementation. Après la bascule des cotisations retraites sur les fonds de pension (ou produits similaires boursiers), il restera à s'attaquer aux salaires en plafonnant tous ceux ci autour du SMIC pour plus d'égalité et en supprimant le salaire horaire au profit du salaire à la tâche. Et ainsi on reviendra au 19ème siècle.
    Pour EDF, dans le cadre d'une concurrence libre et non faussée, ne serait-il pas judicieux d'attaquer EDF auprès de l'Union Européenne pour concurrence faussée. En effet, brader ses produits et augmenter ses prix pour favoriser ses concurrents est une d'escroquerie. Quel homme politique pourrait le faire ?
    Je lis votre blog depuis le début et j'aime bien votre façon tribun d'expliquer et d'argumenter les faits et évènements.
    Peu de politique analysent profondément les situations comme vous le faite.
    Pour le PG, lors de la manif de juin à Bordeaux, j'ai voulu contacter la section du Médoc et j'attends toujours des nouvelles... Je lui donnerai une seconde chance mardi.

  10. 10
    francois dit:

    Comme Sacamuelas (@3) j'ai envie de vous adresser des mots similaires à ceux de Nicotine M. Mélenchon. Je n'ai pas d'enfant, j'arrive à surnager à peu près, même si ce n'est pas le top, mais je les vois autour de moi ceux qui essaient de faire bonne figure et contre mauvaise fortune bon coeur. Certains jours on n'en peut plus de ces massacres inconscients et dévastateurs. Je voudrais citer deux noms, pour qu'on ne les oublie pas dans la liste des malfaisants : Claude Bébéar, et aussi Henri de Castries, son successeur à la tête du groupe AXA (dont le luxueux appartement heurterait la morale de ceux qui n'en demandent pas tant). Ces deux-là ont beaucoup oeuvré pour démanteler la sécu et les retraites, tout cela pour le bien-être de leur conseil d'administration (entendez les actionnaires) dont les noms se retrouvent sur la plupart des bilans des grandes entreprises : les Clermot-Tonnerre et consors. Ce groupe AXA qui vient faire sa petite pub tous les soirs pour nous expliquer comment bien emprunter. Il y a de saines colères contre ces inconscient qui effectivement pillent le pays et qui nous poussent à reprendre vos mots : "qu'ils s'en aillent tous, on vivait mieux sans eux, et on sera à nouveau bien sans eux".

  11. 11
    Tempo dit:

    Pour Hamon…D'accord avec Pulchérie. Le PS doit suivre de très près la popularité croissante du PG et de JLuc, et à mon avis tout ça n'est pas étranger à leur peu de propositions (on attend les sondages affinés pour aller dans le sens du vent populaire). Pourvu finalement qu'ils restent bien sur la social-démocratie et que le PG continue à prendre de l'ampleur…Par contre, faut pas trop se surmener, hein! On a besoin de vous.

  12. 12
    4 Août dit:

    @ jean pierre #9

    Bienvenu camarade ! Tu as la possibilité d'adhérer en ligne si le Médoc passe mal...

    http://www.lepartidegauche.fr/paybox/adhesion.html

  13. 13
    Odile dit:

    Benoit Hamon : Il a été directeur du planning stratégique de l'institut de sondage Ipsos de 2001 à ?

  14. 14
    Theospirit dit:

    Entièrement en accord avec vous sur plusieurs points de vue, et je tiens à féliciter votre combativité, ainsi que la cohérence de vos propos et de vos analyses, en ces temps ça fait du bien de voir des politiques qui essaient de voir loin... Aujourd'hui tout est capitalisé, les autoroutes, l'électricité, l'eau.. (les retraites ça vient..), et on voit bien où ça nous mène, toujours plus bas, toujours plus individualistes, et pire, sans véritable espoir, sans "désir d'avenir"... Pour le bien de qui?
    Que des spéculateurs spéculent au point de mettre le monde à genoux, on va dire que c'est leur "boulot", mais que les politiques laissent faire, que nous laissions faire, ça ce n'est plus supportable !
    Attaquez vous au marché Mr Mélenchon, unissez les petites entreprises et leurs salariés, contre les grosses entreprises du CAC, faites interdire les ventes de découvert à nu comme en Allemagne (La vente à découvert consiste à emprunter des titres et à les revendre tout de suite dans l'espoir de les racheter plus tard à un cours plus bas afin d'empocher une plus-value avant de les restituer. La vente à découvert "à nu" consiste à vendre des titres qu'on n'a même pas empruntés...), ce serait un premier pas.
    Sarkozy qui demande au système de se moraliser !... Et qui permet à ceux qui profitent de ce système de ne pas payer d'impôts !... Mais à qui demande-t'on d'être responsable?!
    Je me trompe peut-être mais notre mal à tous il est là, les tricheurs ne sont pas aux ASSEDIC, le pillage il n'est pas fait dans l'éducation, l'insécurité ne vient pas des Roms...
    L'insécurité, c'est aussi le résultat de toutes ces injustices sociales, la violence commence bien souvent là où la parole s'arrête...
    Trouvez les mots Mr Mélenchon pour faire comprendre que c'est l'intérêt de tous, d'ailleurs tous les politiques responsables des intérêts de leur pays devraient tenir ce discours, faut-il en tirer des conclusions?..
    Je suppose que vous connaissez cet homme, sinon, je vous invite à prendre connaissance des propositions d'un certain Paul JORION (un des premiers commentateurs économiques à avoir prédit la crise de 2008).
    Bien à vous Monsieur.
    Un gars qui ne veut pas perdre la parole

  15. 15
    JMR dit:

    "Son intérêt amandin pour la vie des gens"
    J-L n'a-t-il pas voulu écrire "intérêt adamantin"?

    Ne pas publier

  16. 16
    carlo dit:

    "Tout peu devenir de compétence européenne dès lors qu’il y a un peu d’argent à prendre."

    Très juste. A méditer.

    En ce qui concerne BH, on peut effectivement regretter ses silences, notamment sur la nécessité d'un protectionnisme à l'échelle de l'Europe.
    Jean-Luc Mélenchon est lui aussi silencieux sur ce point. Comment se dire anti-libéral si l'on ne rejette pas le dogme libre-échangiste sur lequel reposent les grandes institutions internationales dirigées par des socialistes français (l'OMC et le FMI)?

  17. 17
    L dit:

    Qu'il en fait na na na des manières ce Hamon.
    Ca s'tortille et ça s'tortille et ça s'tortille.
    Tout se vaut dans ce PS.
    Et nous, électeurs, il faudrait également qu'on
    soutienne cette position intenable? Soyons sérieux!
    Voter pour le retraite à 60 ans et pour l'allongement
    de la durée de cotisation? Voter contre la politique de Sarkozy,
    et voter pour le démantèlement de nos acquis sociaux.
    Injonction paradoxale isn't it?
    Surtout ne jamais choisir, ne jamais trancher.
    Mets ta chemise rose mais mets ta chemise bleue.
    De quoi devenir dingue!
    Messieurs Dames les importants du PS,'déconnez tant que vous voulez,
    mais ne nous faites pas tomber à votre suite dans vos paradoxes vache-qui-rit!
    Ca sent l'aboulie à des kilomètres...Ou plus sûrement le déni de démocratie.
    Que signifierait une démocratie où on ferait l'économie d'avoir à choisir?
    Dans quelle époque vivons-nous bon sang, dans quelle époque!
    Il est temps de quitter les rives du passé et de vous arrimer solidement
    à l'avenir. Et l'avenir, c'est tout autre chose que des ronds de jambe devant les caméras.
    L'avenir c'est tout autre chose que ce capitalisme mortifère qui exhale dans l'air
    du temps ses miasmes les plus toxiques.
    Je vous méprise, messieurs dames du PS, je suis ulcérée par tout le tort que vous nous faites!

  18. 18
    F.P-A. dit:

    Un petit mot pour la grève du monde de l'Education nationale lundi ?...

    Nous atteignons des sommets dans la politique de destruction de l'éducation de la nation, des sommets que même moi -inconsolable pessimiste- je n'imaginais pas. Un seul exemple : le programme d'histoire-géographie-éducation civique de 5è change cette année (dans un sens suffisamment réactionnaire, avec retour de la religion pour la religion par ex., pour que je m'étonne du silence qui entoure cette manipulation de l'histoire et de l'éducation civique...). Nos élèves de 5è auront au mieux un manuel scolaire pour deux par manque de financement ; pratique pour faire ses devoirs à la maison.

  19. 19
    ecocolo dit:

    Inviter le PCF et le NPA sans le PG c'est un moyen d'entretenir les divisions PCF, NPA. Il ne faudrait pas qu'un médiateur convaincant vienne débattre et montrer qu'il y a un rapprochement possible entre ces deux formations.
    De plus c'est un moyen de signaler au PCF qu'il est plus raisonnable de s'allier avec le PS à l'avenir plut^to qu'avec ces énérgumènes qui veulent faire le FdG jusqu'au NPA.

    Camarades du PCF, résistez aux avances, ça va être long mais le FdG rassemblement majoritaire à gauche est le seul avenir raisonnable.

  20. 20
    Annie pensée libre dit:

    @ JLM
    hier soir j'ai pris mon pied en vous écoutant sur le 2 face à Minc : vous aviez des arguments d'intello … et tout à coup je me suis rappelé que vous aviez fait de la philo. Juste un point vous avez oublié Rabelais qui ne se privait pas contre l'église et à son époque c'était courageux, c'était le sarko de l'époque. J'ai cherché un extrait de votre intervention du dailymotion pour vous mettre su mon blog, pas trouvé à cette minute, regrets.

    sur les retraites :
    alors les fonds de pension ils en sont encore là. Ils savent que les retraités aux Etats-Unis sont tombés dans la misère ? (et nous on l'oublie un peu trop, faudrait nous mettre à jour sur ce point, c'est ce qui nous attend si on continu comme ça, je viens de faire deux liens d'articles à lire sur le sujet sur mon blog). Je ne sais plus quand ni où sur la télé j'avais vu un reportage où on voyait des vieux qui couchaient dehors et qui cherchaient des boulots au jour le jour pour juste bouffer tous les jours… ça n'a pas l'air d'avoir marqué les esprits, c'est pourtant riche d'enseignements sur notre avenir au train où ils nous mènent.

    Alors il faut absolument écouter Bernard Friot qui est passé à là-bas si j'y suis (l'émission est sur mon blog aussi) où il explique que la cotisation est le meilleur moyen d'investir collectivement. On le vérifie depuis la 2de guerre, on paye les retraites quelque soit les circonstances, et la maladie et tout le reste, d'après lui c'est ça l'avenir. Qu'on se le dise.

  21. 21
    le Prolo (PG 01) dit:

    Hamon, non merci !

    Quelqu'un a dit qu'il fallait le ménager parce-qu'il était proche et pourrait un jour adhérer au P.G.

    Et pourquoi n'a-t-il donc pas adhéré dès le départ et décidé de continuer à avaler les couleuvres du PS ?
    C'était trop risqué en terme de carrière ?

    Personnellement je n'ai aucune envie que ce type vienne faire l'important au P.G. et y apporter ses germes de compromission.
    Essayons plutôt de convaincre les militants de base, sincères et honnêtes avec eux-mêmes, eux...

  22. 22
    Anne-Claire dit:

    Bonjour Cher Jean- Luc et Président,

    Je voulais juste te dire que dimanche dernier tu as tutoyé Jaurès et tu nous as fait la preuve que tu pouvais "rallumer tous les soleils". Ce fut un grand moment d'émotion pour un grand nombre d'entre ceux qui ont pu être présent au RM. encore un grand merci.

    Pour Hamon on va essayer d'avoir une réponse de breton....

    Par contre Pour Eric Coquerel et Gabriel Amard, l'un sera invité officiellement à l'AG des Communistes Unitaires qui devrait se tenir le 15 et 16 octobre, mais le lieu n'est pas encore fixé aujourd'hui; tandis que le second est soutenu par "Cerises" (journal des communistes Unitaires) et l'ACU pour le débat à Quimper sur la régie publique de l'eau qui aura lieu le 8/09. On pourrait y inviter Hamon, ou tout autre PS important représentant les divers courants et instances locales régionales, non ? Qu'en pense la direction ? :-)))

    Sinon rendez-vous au point fixe du PG le 7 pour les retraites et de toute façon à la fête de l'Humanité. Car pour bien savoir naviguer dans le gros temps encore faut-il apprendre à louvoyer dans les différents courants chauds, froids et tièdes de la gauche. Méthode de bretons, mais les sudistes sont très forts aussi...:-)

    @ Michèle : grosses bises et à très bientôt !

  23. 23
    max dit:

    HAMON c'est un vulgaire cadre du PS et son attitude ne me surprend pas !
    je suis plus surpris de l'attitude des representants du PC et du NPA,qui,s'ils n'ont pas vu la grosse ficelle (ne pas inviter un representant du PG),sont vraiment nuls !
    ils marchent dans une combine qui ne presage rien de bon pour la suite,mais on est habitue a ce genre de comportement de leur part !
    bon courage Jean-Luc Mélenchon avec de tels "associes"!

  24. 24
    Gilbert Duroux dit:

    Je crois que Benoît Hamon se fout du PG comme il se fout des lecteurs de son blog. Sa dernière actualité remonte à avril 2010. Pas un mot d'explication à ses lecteurs. Ce genre de type ne pense qu'à sa gueule et à sa carrière. A-t-il seulement des convictions politiques ? Pour ma part, je n'ai jamais cru à la sincérité de ce qui apparait de plus comme un positionnement, et non une position. Je ne sais pas si vous voyez la différence ?

  25. 25
    Papa dit:

    Concernant Hamon,il est possible que des pressions de la Martine ont vu le jour.Pour ma part je souhaite que les partis politiques participants au "Front de gauche"ne se rendent pas à cette invitation.
    Hamon me fait penser à Bayrou!Le cul assis entre deux chaises!
    Sinon merci pour l'analyse.

  26. 26
    FredeSud dit:

    Bonjour à tous,

    Simple question : après cette énième attaque contre notre système de protection sociale (le Livre vert sur les retraites), ne serait-il pas judicieux d'avoir comme revendication, la sortie de la France de l'UE ?

    Salut et fraternité.

  27. 27
    Jean Jolly dit:

    Que le PG ne soit pas invité à l'université d’été du PS est bon signe, très bon signe, ils ont trop peur du succès croissant du PG et de voir partir en masse leurs adhérents. Imaginons un discours de Jean-Luc sous les applaudissements de milliers de socialistes... les éléphants et éléphanteaux ne s'en remettraient pas.

  28. 28
    dkelvin dit:

    C'est ballot, je l'ai croisé hier soir à la Gare du Nord Benoit Hamon (authentique). Si j'avais lu ce post avant, sûr que je lui aurais fait la commission.

  29. 29
    Xavier37 dit:

    Bonjour
    Concernant les relations avec le PS, il me semble que le PG dérange parce que:
    - il fait un vrai travail de diagnostique
    - il en tire les conséquences politiques
    - fait des propositions construites et concrêtes
    Toutes choses que le PS ne peut faire étant donné son spectre politique (de MM Hamon à Valls). Donc ils ont le "CARE" un bidule, dont le nom est un anglissisme, qui ne veut rien dire ni n'engage à rien. Ca doit vouloir dire qu'ils feront pour le mieux pour tout le monde, if the Market agrees.
    Ils peuvent être inquiets d'une percée des idées du PG.

  30. 30
    bertgil dit:

    Bonsoir Mr Mélenchon,
    -Vous étiez trés bon dans l'émission de Giesbert hier soir.
    -Concernant Hamon.Il est comme ses copains du ps, 'arrivistes forcenés,diviseurs,de mauvaise foi. Mais cela je pense que vous le saviez.Avec des amis comme lui ou d'autres, pas besoin d'ennemis.Ce qui est plus grave, c'est que les autres dirigeants (npa,pc lo) n'aient pas eu un geste de solidarité par rapport au pdg et ses dirigeants.Cela est grave mais cela démontre que vous derangez et inquiétez.
    -Parti de gauche:En créant le pdg vous vous étes invité dans l'ordonnancement de la gauche
    et surtout de la gauche de la gauche.Vous n'avez rien à attendre des autres partenaires (npa,pc,lo) et encore moins du ps;Pour le ps un bon parti à sa gauche c'est un parti qui se désiste au 2éme tour sans demander de programme.et en mendiant quelques strapontins.On peu tout à fait concevoir qu'il puisse y avoir désistement automatique lorsqu'il y a convergence des programmes.Mais avec le ps il n'y a que des divergences trés importantes.Traités européens,acceptation de l'europe qui détruit toutes les cohésions nationales,acceptation du néolibéralisme, de la mondialisation, de l'omc du fmi.Accepter de reporter au second tour les voix pour un parti comme le ps c'est accepter implicitement le néolibéralisme.Donc sans changement d'attitudes et de comportements du ps vis à vis du peuple pas de report de votes automatiques.Pour rappel une élection présidentielle ça ce gagne ou se perd à 1,2,3%

  31. 31
    lou passejaire dit:

    merci pour le complément d'argumentaire... j'avais loupé le truc, dans la masse d'infos...
    ça sera trés utile demain, pour l'un des nombreux débats organisés par nos camarades communistes... et ou nous sommes invités... mais le limousin est un cas à part !

    Sur les histoires d'invitations, si en corréze, on n'est jamais invité par le PS, on se débrouille toujours pour répondre aux invitations de nos camarades du PCF, même quand il s'agit de réunions dans des coins que les GPS ne connaissent pas ! L'essentiel reste, pour nous, militants de base, d'être les meilleurs camarades, unitaires pour 3... C'est une des recettes qui marchent... aprés un accord à l'arrachée, et ça fonctionne bien, l'unité est un "sport de combat"... ou on ne doit jamais mépriser ses partenaires !

  32. 32
    Pulchérie D dit:

    J'ai la preuve que le WM exerce toujours sa surveillance : des messages inutiles ont été effacés.
    Un grand merci, WM.

    Pulchérie D.

  33. 33
    jennifer dit:

    Il y avait combien dans les manifs d'aujourd'hui? quelqu'un a des chiffres?

  34. 34
    ydaho dit:

    @ Jennifer : Chez moi, il y avait du monde, a peu prés comme dans une manif d'avant le moi de mai.. Les rangs étaient "clairsemés", mais bon au vu de l'enjeu je dirais que c'était pas mal ! Si c'était partout comme ça, alors je pense que ça a mobilisé.. Mais pour le moment j'en sais rien..

  35. 35
    jennifer dit:

    Je reviens sur les chiffres. Ydaho tu pensais 1 million et la je decouvre "entre 12 000 (selon la police) et 50 000 personnes (selon les organisateurs) ont défilé" dans le Monde, mais apres il y avait 130 corteges en france et d'autres a l'etranger donc ca doit faire beaucoup plus.

    http://www.lemonde.fr/politique/article/2010/09/04/debut-des-manifestations-denoncant-le-caractere-selon-elles-xenophobe-de-la-politique-du-gouvernement_1406955_823448.html#ens_id=1390910

    A l'etranger c'etait des corteges plutot anti Sarkozy

    http://www.lemonde.fr/societe/portfolio/2010/09/04/des-manifestations-dans-toute-l-europe_1407014_3224.html#ens_id=1390910

  36. 36
    ydaho dit:

    @ Jennifer
    A mon avis, ce serait environ 250 000 personnes dans toutes la France, c'est plutôt décevant.. En tous les cas, je le suis, déçu.. J'espère que cela n'augure rien pour le 7... :-(

  37. 37
    Gilbert Duroux dit:

    Je vais peut-être vous choquer, mais pour moi cette manif du 4 était malvenue. Aujourd'hui, c'est la gauche sociétale qui manifestait. Pour une fois, le PS avait mis le badge PS à côté de celui de la LDH. Bien sûr qu'il faut s'opposer à la politique sécuritaire de Sarkozy et lutter contre la chasse aux Roms, mais faire une manif 3 jours avant la manif des retraites, autrement déterminante, c'est une belle connerie. C'est tomber dans le piège de Sarkozy. En plus, ce qui est insupportable, c'est l'odieuse comparaison avec les rafles des années 40 auxquelles on a eu droit. C'est obscène ! Allez dire ça aux rescapés de la Shoah, aux familles des victimes (y compris tziganes) des camps de la mort.
    J'ai aussi entendu dire que cette manif était pour la LDH - le faux nez du PS - une façon de commémorer le 140ème anniversaire de l'avènement de la IIIème République. Une façon, donc, de rapprocher l'image de Sarkozy de celle de Napoléon III. Et puis quoi encore ? Fêter l'arrivée au pouvoir des massacreurs du peuple ? Non merci.
    Parce que le premier geste marquant de ce nouveau pouvoir, c'est avoir mis fin à la Commune, en versant le sang avec toute la barbarie qu'on connait.

    Heureusement, la manif du 7 n'aura rien à voir et sera d'une toute autre ampleur. Ce sera le mouvement social qui sera dans la rue. Et ça dépasse largement les partis politiques et les syndicats de collaboration de classe. Ben oui, n'ayons pas peur des mots, aujourd'hui les syndicats se disent "partenaires sociaux" du MEDEF. Vous imaginez la CGT d'avant guerre affirmer être partenaire des Maîtres des forges ?

  38. 38
    martinealaplage dit:

    Jean-Luc,

    Je viens à l'instant de visionner ton intervention chez FOG et...c'est bien mais...

    Je sais qu'Onfray a dit du bien du fdg, qu'il est "relativement" populaire mais...

    Tout cela ne mérite pas à sois seul que tu cites ce monsieur trop souvent, tu t'en doutes.

    Alors voilà, nous ne devons pas oublier qu'en dépit des qualités morales d'Onfray, sa ligne philosophique en général, et son attaque récente de la psychanalyse en particulier invitent davantage à la retenue qu'aux louanges il me semble.

    Les contributions de Badiou ou de Roudinesco sur ces sujets sont admirables elles.

    Et vive Freud!

  39. 39
    martinealaplage dit:

    J'ajoute que le tropisme provoc et identitaire d'Elisabeth Lévy devrait nous garder longtemps d'avoir à partager quoi que ce soit avec elle et sa nébuleuse.

    Du reste elle n'a pas manqué de s'acharner sur Jean-Luc Mélenchon.

    D'Ormesson lui, est toujours charmant et talentueux, mais je ne crois pas à ses déclarations d'apolitisme.

  40. 40
    ydaho dit:

    @ G. D : ben... On fait les manifs anti racisme quand on sent qu'il y a du racisme dans l'air, et on fait les manifs pour sauver les retraites quand on sent que les retraites sont attaquées.. ça me semble être du bon sens..
    Perso le gros de la manif chez moi étaient composées du P.C et de la CGT.. Ce qui m'a semblé normal ;mrgreen:
    De plus et toujours perso, je préfère avoir comme faux nez la ligue des droits de l'homme que celle du "non droit" qui se développe actuellement ! (ben oui, je suis "choqué")
    ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
    et a bas Freud !

  41. 41
    julie dit:

    @Gilbert Duroux
    pour avoir participé à la "belle connerie" dans ma ville, Toulouse, j'en suis très fière de tous ces gens qui se sont mobilisés à une date effectivement difficile, et le faux nez du PS semble pas si copain que ça (v. différent avec Rebsamen ici) La présence du PS était plus que discret.
    Beaucoup de RV ont été pris pour le 7, la mobilisation commence à s'engager dans la durée...
    Concernant ta critique sur prétexte du 4 septembre comme anniversaire de la république (et non particulièrement la IIIème), la phrase exacte et la suivante:
    Nous appelons à une manifestation le samedi 4 septembre 2010, place de la République à Paris, à 14h00, et partout en France, afin de fêter le 140e anniversaire d’une République que nous voulons plus que jamais, libre, égale et fraternelle.

    j'espère que l'on est d'accord là-dessus.

  42. 42
    yvanchteglov dit:

    Je dois avouer que voir le camarade Mélenchon à la tête d'un cortège ou l'on ne voyait que des drapeau du PCF m'a surpris. Qui l'aurait imaginé il y a 30 ans?
    Bref, le Front de Gauche semble, à Paris en tout cas,submergé par les post-staliniens. Discuté avec une militante de la FASE qui m'a parlé de querelles d'appareils... Alors je lui ai parlé du limousin, et nous avons souris.
    Bon, tout cela n'est pas si grave, s'il faut botter le cul aux appareils, j'en connais qui savent faire.
    Mais Jean-Luc, vous en faites aussi parti, des appareils.
    Les Lumières, c'est aussi Babeuf, Buenaroti et le meilleur d'entre tous: Blanqui.

  43. 43
    ydaho dit:

    toujours @ G.B. : J'arrive un peu plus tard que Julie, mais c'est ce que je voulais dire.. C'était pour une référence a liberté égalité fraternité.. Alors que ton truc de troisième république, je crois plutôt que ce sont les adeptes de riposte laïque et consort qui fêtaient l'anniversaire de la troisième république.. Ils ne sont pas ça prés eux.. Bien sur ils ont "fêtés ça" en petit comité et en compagnie d'autant de gendarmes que de manifestants.. Au moins là, y peut pas y avoir d'erreur sur les comptes !
    Je met pas de lien, vous pouvez cherchez vous mêmes.. :-(..

    J'espère, Julie qu'il y avait beaucoup de monde a Toulouse ? C'est pas ma ville, mais la région m'est chère..

  44. 44
    jennifer dit:

    Ydaho
    Ca n'augure de rien la manif d'aujourd'hui sur celle des retraites. A mon boulot pour la première fois tout le monde veut y aller à celle du 7.

    Le racisme c'est l'épine dans le pied du mouvement ouvrier et donc cela ne m'étonne pas que la mobilisation à ce sujet soit faible. Mais 50 000 à Paris je trouve cela formidable, franchement! Sur ce sujet qui est le point aveugle du mouvement ouvrier, surtout en période de crise où on croit que l'immigré prend le travail du français, son fric etc... alors que nous savons bien que ce ne sont pas les plus pauvres qui le font mais les plus riches, ceux qui sont de l'autre côté de la barrière de classe.

    Dans Libé d'aujourd'hui ils interviewent Benjamin Stora qui compare aux années 30 et je trouve qu'il a raison. C'est avant le nazisme quand la crise battait son plein et que le racisme était utilisé pour retourner la colère légitime vers un bouc émissaire.

    Au fait j'ai lu que la LDH dit 100 000 dans toute la france aujourd'hui. 130 manifs c'est bien. Je t'assure. Regarde les chiffres habituels.

    Quant à GD, il reprend les arguments habituels sous forme déguisée, ces arguments qui consistent à dire que se battre contre le racisme c'est diviser la classe ouvrière, l'ouvrièrisme parfait qui considère que le mouvement ouvrier ce sont les ouvriers blancs et qualifiés et qui méprisent toutes les couches ouvrières plus opprimées. On retombe toujours sur cela. On disait aussi à l'époque que traiter de l'oppression des femmes c'était diviser la classe ouvrière. Rien de nouveau sous le soleil donc!

    Allez on se démoralise pas, on a besoin de tous et de toi (n'en déplaise au wm) pour continuer!

    -:)

  45. 45
    jennifer dit:

    la manif à Londres demain que Sarkozy parte
    http://uaf.org.uk/2010/09/french-embassy-demo-roma-rights-are-human-rights/

  46. 46
    ermler dit:

    Allez. moi aussi, je me lâche un peu.

    Protester contre l'expulsion des roms, sans proposer de solutions alternatives à l'occupation illégale de terrains, me semble un peu court et n'aidera pas la vraie gauche à se rendre crédible au près de l'électorat.
    J'inverse certains discours : On ne peut pas se vouloir intransigeants avec la loi républicaine pour Chirac, Woerth et tous les affairistes qui la violent, et ignorer cette loi quand elle concerne certaines populations, sous pretexte que celles-ci sont économiquement défavorisées ou d'origine étrangère. Ca na tient pas la route ! Il faudra bien trouver une réponse cohérente à ce problème.
    En outre, dénoncer la démagogie sécuritaire de Sarkozy et l'UMP ne dispense pas de penser la sécurité de façon intelligente. Réaffirmer le droit à la sécurité est un devoir républicain que notre gauche oublie trop souvent de rappeler. Tendre des guets-apans à des policiers dans certains quartiers - avec armes ou pierres - c'est inacceptable ! Toute complaisance envers ce genre d'acte de gangsterisme de bandes est une grave faute politique.

    100 000 "humanistes" ont manifesté ce 4 septembre contre le "racisme d'état". C'est bien, d'un point de vue de la morale et ça permet de donner bonne conscience à certains "libéraux" de la nouvelle gauche ou de la droite "modemisée". Mais à trois jours de la grande manifestation pour les retraîtes, cette promenade de défoulement "anti-fasciste" me semble d'une efficacité limitée et plutôt de nature à parasiter le grand combat social qu'il est - plus que jamais - nécessaire de mener.

    Je sais que mes propos, trop rapidement exprimés et privés des nuances nécessaires, vont en heurter ou suprendre beaucoup sur ce blog. Mais tant pis. J'assume.

    Salutations fraternels à tous.

  47. 47
    Georges dit:

    Bonjour,

    En ce qui concerne la "stratégie" de Benoit Hamon, je la vois ainsi, après discussions avec des "camarades" socialistes bien placés : Le problème du PS, depuis qu'il se droitise plus que de raison, à un problème crucial à résoudre à chaque élection : ne pas trop perdre de voix à gauche, tout en progressant à droite. L'equation est de plus en plus difficile à tenir. Or en affichant régulièrement des "marques", des "labels", des signaux de gauche (comme de dialoguer avec les communistes, le NPA, les verts, ou encore en manifestant un peu), Hamon, pour le PS, espère montrer que le PS est bien un parti de gauche. Mais avec Jean Luc Mélenchon, cela va trop loin : ça ne marche plus : car Jean Luc Mélenchon est bien en mesure de prendre à son compte les voix en question en se présentant à la présidentielle, et faire un score très important, même seul, même sans front de gauche. Et là, le PS serait bien embarassé. Il serait obligé de choisir nettement entre sa gauche et sa droite. Et s'il est obligé de choisir la gauche à cause d'un PG à 15%, eh bien, les droitiers du PS claqueraient la porte. A titre personnel, je pense que cela serait une victoire idéologique majeure pour toute la politique française.

  48. 48
    Paco Alambron dit:

    Je suis assez d'accord avec Gilbert sur ce coup là. Au moins sur l'aspect commémoration de la IIIème République.
    Et j'approuve l'analyse d'Ermler. Et je suis même heureux de les voir s'exprimer ici.

    Le mélange des genres n'est pas bon.
    Le mouvement d'hier était une protestation contre la politique sécuritaire théâtralisée du gouvernement, et au final on s'aperçoit que pour assurer le remplissage, on se met à commémorer tout ce qui s'est passé un 4 septembre !

    Et contrairement à ce que suppose ydaho, cette célébration n'est pas l'apanage des "consorts de riposte laïque".
    Puisqu'il peut maintenant intervenir ici et se défendre, je me permets de signaler sur le blog de notre "frère" D.P. un vibrant hommage à la IIIème république, dont il souhaite ardemment le retour, non sans en avoir minimisé les travers et en particulier les excès colonialistes. J'ai laissé un commentaire pour rappeler les états de service de Jules Grévy (que DP dépeint comme la merveille des merveilles). Cela m'a amusé compte tenu de la récente affaire de trafic de décorations...

    Quant à l'intervention d'Ermler, elle résume également le fond de ma pensée. On doit, bien entendu, dénoncer avec vigueur une politique sécuritaire inhumaine. Mais c'est très insuffisant si tout ce qu'on propose à ses victime est un statut précaire partout en Europe, une tape amicale dans le dos, et une banderole de manif pour servir de coupe-vent dans leur bidonville. Les boucs émissaires des uns deviennent le cheval de bataille des autres. Ils sont finalement instrumentalisés par les deux camps.

  49. 49
    Michel 34 dit:

    @ JL Mélenchon
    « ça n’ira pas bien loin car les retraites ne sont pas de la compétence européenne »

    On l'a peut-être oublié, mais en 1993 la cour de justice des communautés européennes avait réafirmé que les organismes de sécurité sociale, de par leur mission de mise en oeuvre du principe de solidarité étaient exclus du champ d’application du droit communautaire à la concurence. Leur monopole était confirmé. Mais... suffisait d’y penser, et les lobbyistes des grands groupes d’assurance l’ont probablement soufflé à quelques politiques : en diminuant la part d’assurance obligatoire on pouvait ouvrir le marché sur la part complémentaire. Un déficit prétenduement abbyssal servirait d’alibi. Les nombreuses réformes mises en oeuvre ont toujours échoué face à ce soit-disant déficit. Par contre les exonérations nombreuses et variées de charges sociales prescrites par l’Etat l'ont sans aucun doute aggravé... Et les assurances se préparent à prendre le relais des mutuelles qui ne peuvent plus faire face au transfert de charges.
    N'est-ce pas tout simplement la même stratégie qui est employée pour les retraites ? Les conditions d'attribution étant particulièrement aggravées, la pension par capitalisation ne serait-elle pas l'ultime recours ? Les asurances, les banques, les groupes financiers... prenant le relais des organismes de retraite complémentaire... pour leurs plus grands profits.

  50. 50
    toto dit:

    A défaut de Benoît voyons Clémentine qui, elle, est en FASE et directrice du magazine "Regards"
    Elle a fait plusieurs appels du pied en direction de Jean-Luc Mélenchon avec quelques échanges aigre-doux. L'important étant qu'il y ait échange avec espoir d'harmoniser les positions.
    Elle donne à voir ceci sur son blog.
    http://clementineautain.fr/wp-content/uploads/2010/09/communique_nouvelleformule1.pdf

Pages : [1] 2 3 4 5 6 7 »


Blog basé sur Wordpress © 2009/2015 INFO Service - V3 Archive