17mai 10

Les mauvaises nouvelles des uns peuvent être les bonnes des autres

Leur truc ne marchera pas. Le nôtre si !

Ce billet a été lu 23  392 fois.

Je suis parti trois jours, sans télé, sans radio, sans journaux. J'avais à faire. Pendant ce temps mes amis au congrès de Die Linke à Rostok en Allemagne  et d'autres au contre sommet Europe Amérique latine à Madrid poursuivaient notre harassant agenda militant international sans lequel notre Parti de gauche serait hors de sa mission et de ses devoirs. Sitôt revenu, après plusieurs heures de ballade sans objet dans Paris la splendide et sur la terrasse sublime de l'Institut du Monde arabe, j’ouvre mon blog. Alors, les bras m’en sont tombés des épaules : ma dernière note a été lue plus de trente mille fois et il y a plus de mille commentaires. Signe des temps qui me dépasse. Je dis un mot quand même sur le sujet en fin de note. Mais, surtout, je dis ce que je sens avec ce recul, certes bien petit puisqu’il ne s’agit que de trois jours, mais le premier depuis longtemps. Dites : c’est vraiment la fin d’un monde. Il faut se préparer sérieusement pour la relève. L’affaire va être rude !

Oui c’est la fin d’un monde. Non seulement il n’y a pas d’autorégulation positive du système financier mais toute tentative pour le secourir ne sert à rien qu’à aggraver son instabilité génétique. La main invisible est une main démente. Ce truc est intrinsèquement irredressable. Je peux dire que ça m’angoisse. Je pense que beaucoup de gens sentent ça comme moi. Ce qui me frappe c’est l’obstination des dingues qui tiennent les manettes de l’opinion et de la décision. En trois jours j’avais oublié l’effet que ça fait de lire leurs contes à dormir debout sur les vertus de l’austérité et leurs martingales puériles sur les soi-disant cercles vertueux du moins d’Etat, moins de fonctionnaires, moins de service public, et gna gna gna. Au milieu de tous ces stipendiés, je retrouve mes ennemis intimes : les déclinistes. Montés sur le dos des amis de la douleur, à moins que ce soit l’inverse, ils débitent à longueur de colonnes, comme des pianos à musique, leurs insubmersibles certitudes hautaines à l’égard des gens simples qu’ils veulent encore et toujours mener au fouet. «Fainéants», «fonctionnaires», «gaspilleurs», «gréviculteurs» et ainsi de suite, en direct (pour les grecs et les espagnols) ou en suggéré (pour les français qui paient quand même le journal où c’est écrit). Le plus infâme c’est quand ils pleurnichent à l’évocation des «générations futures écrasées par la dette» ce bobard de café du commerce. Les générations futures, c’est clair qu’elles les préoccupent moins quand il s’agit de la diffusion des titres toxiques, des actions des pétroliers qui salopent la mer et pourrissent l’air ou de sortir du nucléaire.

Les refrains des déclinistes en font une véritable cinquième colonne de temps de guerre de la finance contre les peuples. Le truc du décliniste c’est toujours le même : « la France est en retard ». Toute mauvaise nouvelle est la bienvenue pour ce véritable parti de l’anti-France, les Baverez et consorts, qui insultent ce peuple, pour son bien -cela va de soi- à longueur d’années. En retard ! Toujours en retard le gros nul de Français ! En retard pour la souplesse du marché du travail, en retard pour le passage à l’économie de service, en retard pour encourager le risque et l’entreprise ! En retard pour abroger la carte scolaire, en retard pour développer l’enseignement privé ! En retard pour le classement de Shanghai des universités même si les gens de Shanghai eux-mêmes disent que leur classement ne vaut rien. En retard, c’est le mot pour culpabiliser celui qui ne veut pas passer pour un fainéant et qui a toujours peur déjà d’arriver en retard au boulot ! En retard pour la réforme des retraites qui permettrait pourtant cette grande avancée de civilisation, à laquelle «même les sociaux-démocrates ont travaillé dans toute l’Europe» et  qui ferait travailler les vieillards comme nos arrières grands parents en avaient déjà la chance.

J’en profite pour remercier à nouveau notre bon maitre qui permit à mon arrière grand-père de rester à la maison à partir de soixante quinze ans et lui promit de lui « donner de quoi », privilège auquel mes deux grands pères n’eurent pas accès ayant eu la malice de se soustraire à ces bienfaits en mourant de maladie professionnelle l’un à trente trois ans, l’autre à cinquante six comme des tire au flanc qu’ils étaient. Je donne ces exemples, moi qui n’aime guère personnaliser les problèmes politiques, pour rappeler aux nigauds qui se laissent endormir par les bobards des puissants quels chemins à rebours ces gens veulent nous faire prendre. De tous les griots du système, le pire est le décliniste ! Car il prétend enchaîner la victime aux intérêts des ses bourreaux par le sentiment de culpabilité qu’il est si facile de faire ressentir à ceux qui triment sans jamais voir le bout d’aucun effort. Et, pire que tout, le décliniste veut faire croire que la France ne peut rien, et donc que le peuple serait impuissant et même en grand danger s’il se soustrayait à la médecine de cheval qui lui est prescrit. Mais je les comprends. Mieux vaut pour eux prévenir que guérir et la meilleure police est celle qu’on installe dans la tête des gens. Sinon gare ! Car la France peut à peu près tout. Y compris dévaliser les dévaliseurs. Organiser un autre partage de l’oxygène disponible. De bon gré, ou de force cela va de soi. En tous cas c’est que nous nous ferons le moment venu. Et je pense qu’il viendra plus vite que d’aucuns le croient.

Passé le dégout que ces gens m’inspirent, d’un autre côté je ressens aussi l’incroyable énergie que donne le sentiment d’avoir vu juste pendant toutes ces années où le monde du casino triomphait ! L’autre jour Stéphane Bern – mais oui- dans l’émission « le fou du roi »à laquelle je participais, disait que des gens comme moi passaient pour des extra terrestres il y a quelques années et que, à présent, ce que nous disons « va de soi ». Ce genre de franchise n’est pas dans les moyens du commentateur politique traditionnel qui, lui, est trop intelligent pour reconnaitre l’ombre d’une erreur d’appréciation au cours des dix dernières années ou même des cinquante dernières qu’il est éditorialiste au « Nouvel Observateur ». Pourtant, comme les choses vont vite ! J’ai même lu Pierre Moscovici, le seul dirigeant du PS qui annonce vraiment la couleur au milieu de cet empire de faux-culs, dire que les riches devraient payer ! Eh ben Pierre ! Ca va pas de faire ton petit Georges Marchais, toi aussi ? Quand je vois ce glissement des mots qui passent d’une bouche à l’autre j’en ressens d’autant plus fortement une immense  gratitude à l’égard de ceux qui ont maintenu la flamme intellectuelle et militante du combat radicalement opposé à ce système pendant les années de la terreur intellectuelle des libéraux et sociaux libéraux. Quels qu’aient pu être leurs éventuels excès et erreurs, je dis bien éventuels, ils ont maintenu la lumière allumée pendant l’interminable décennie des endormeurs et des inquisiteurs.

Même les riches, crient au loup. Pas leurs griots qui n’ont pas reçu encore leur nouvelles fiches d’éléments de langage et continuent la chanson d’hier. Ceux qui ont le fric. Vraiment. Pas les idéologues payés par des colloques, des croisières explicatives, et ainsi de suite ! Juste les gens qui ne se paient pas de mots. Ceux là savent que les cures d’austérités ne guériront personne en Europe. Ils savent que les Etats endettés vont l’être davantage du fait de la récession que ces politiques engendrent. Et donc du point de vue même du système c’est une aberration de traiter le mal par la saignée. Que la dictature des marioles qui parient sur l’effondrement de la Grèce pour encaisser le montant de leurs titres d’assurance va continuer de plus belle et de façon tout à fait raisonnable du point de vue de leurs intérêts. Et que les analystes qui le comprennent sont également parfaitement raisonnables parce que c’est ce qui va se passer vraiment. Et que les premières à se casser la figure vont être les banques gavées de titres que leur propre spéculation ont rendu pourris. Et ainsi de suite. Et ceux la connaissent la vérité. La voici. La collinette de dettes publiques est là et ce n’est rien à côté de la montagne des dettes privées. Et tout cela ne se purge pas avec des plans d’austérité dont aucun ne pourrait suffire à combler le trou sauf à tenir tout le monde en état d’anémie pendant un siècle. Mais par la dévaluation, l’inflation ou la guerre. Et tout cela peut être éviter à condition de lisser le tout dans le temps en faisant ce qu’aucun ne veut faire : prendre dans la grosse caisse de quoi lisser l’effort. Evidemment ça n’exonérera pas du devoir de tout changer au mode de production et d’échange, au contenu de la production et à la grille générale de l’utilité publique des dépenses, mais du moins ça nous épargnerait ce que seuls les fous peuvent vouloir de sang froid c'est-à-dire la catastrophe. Si mon avis sur le sujet paraît excessif, je vous renvoie à ce débat que j’ai eu avec monsieur Alain Minc  au Forum de Lyon de «Libération». C’est lui, répondant à un auditeur qui nous interrogeait sur la façon dont se réglerait le problème de la dette, qui déclare : dans l’histoire cette question s’est toujours tranchée par ces deux moyens : l’hyper-inflation ou la guerre et parfois les deux à la fois. Pourquoi ne le dit-il plus s’il le pense vraiment ?

Et celui-là, monsieur Patrick Artus ! Il vote pour moi maintenant ? C’est le directeur des études économiques chez Natixis.  C’est dans « le Monde » de dimanche-lundi 17 mai. Je vous livre seulement la conclusion mais c’est tout l’entretien qu’il faut lire en dépit du titre révulsif « les marchés sont pour une fois raisonnables » qui fait craindre une nouvelle rasade de catéchisme décliniste. A la fin voyons cependant de plus près cette magnifique question sans a priori politique idéologique : «La France n’est pas l’Espagne mais doit aussi réduire son déficit. Le plan Fillon suffira-t-il ? » demande malicieusement Anne Michel. Horreur, que répond cet Artus ? Au fou ! Au Mélenchoniste ! Au Buffetiste ! Au Besancenotiste ! Lisez lentement, c’est suave. « Selon nos calculs, il faudrait qu’en deux ans la France réduise son déficit de 96 milliards d’euros. Le gouvernement assure que la croissance apportera 20 milliards d’euros mais il se fonde  sur une prévision optimiste de 2,5% S’il faut trouver 96 milliards de réduction de nos déficits structurels ce sera compliqué. Cela représente deux siècles de bouclier fiscal ! On peut toujours comme en Grèce décider de ne plus payer les retraites ni les fonctionnaires. Ce n’est pas efficace. La seule façon de faire  c’est de procéder à une grande réforme fiscale en alignant la taxation des revenus du capital  sur celle du travail. Cela pourrait rapporter 100 milliards d’euros sans dégâts économique puisque ces revenus sont épargnés ! » Champagne ! Vous voyez les amis ? Encore un effort. Le moment venu on ne manquera pas de monde pour faire le boulot et taper là où il faut taper.

En tous cas voici ce que devrait faire un gouvernement de Front de gauche, s’il était aux manettes. Premièrement : pas de panique ! En toute hypothèse rendre coup pour coup. Evidemment rien dans le Traité de Lisbonne ne nous interdit, sans violer aucun accord international, de nationaliser les banques non mutualistes de ce pays. Je parle de celles dont le bilan n’est pas pourri jusqu’à la moelle. Il y a tant de façon de prendre le contrôle de ces petites choses ! En tous cas la formation d’un pôle public financier est la priorité pour prendre le contrôle des flux sanguins de l’économie qui est aujourd’hui dans les mains maladroites d’addicts aux produits toxiques. L’existence d’un tel pôle, par sa puissance et sa solidité nous permettra d’ailleurs en créant le seul rapport de force ordinaire entre malade et bien portant, de créer une vraie ambiance de travail avec le reste de la finance. Il faut tenir compte du fait que dans ce bras de fer, si les gros bonnets s’y risquaient, nous aurions aussi une bonne partie des salariés du secteur bancaire de notre côté. Autant dire la bombe atomique ! Deuxièmement au lieu de pleurer notre gouvernement se réjouira de voir que plus l’euro se déprécie et mieux on se portera ! Il faudra saisir la situation comme une opportunité. Car cette dévaluation est largement bienfaisante. Elle abaisse le prix des marchandises que nous produisons en Europe et renchérit celle des voyous délocalisateurs. Jouissance pour les nôtres, punition pour les traitres : que du bonheur. Je rappelle aux hypocrites qui font mine de s’indigner que l’euro a commencé à 0,80 contre un dollar et que la tactique des Etats-Unis a été de couler leur monnaie pour rattraper les gains de productivité qu’ils étaient incapables de faire dans un pays où l’investissement privé et l’énergie de la libre entreprise est pour bonne part une fable pour la cléricature libérale européenne. Je rappelle aussi que les chinois rient au nez de tous ceux qui leur demandent de réévaluer leur monnaie. Mais il est vrai qu’eux n’ont pas encore découvert notre géniale invention qu’est une banque centrale indépendante chargée seulement de la stabilité des prix ! Sacrés chinois !

Et voici que s’avancent les comptables d’un soir ! Ils frisent l'apoplexie! On va importer de l’inflation ! Et alors ? L’inflation ronge la rente ! Bravo ! Le fric doit tourner ou crever ! Vu du sol c’est tout bon aussi. Que les marchandises qui  entrent coutent plus cher, voila qui est parfait : il s’en consommera moins. Bonne occasion pour relocaliser ! De toutes les façons, à terme, s’il s’en consomme moins leur prix baissera pour la raison que l’Europe reste le premier acheteur premier producteur et première masse monétaire du monde. Bon, voyons un exemple d’inconvénient relatif. Un cercle vertueux : le pétrole plus cher ! Tant mieux ! Ca vaut la taxe carbone pour ralentir le rythme de la consommation de ce truc nuisible, accélérer le travail pour installer des substituts écologiquement viables, dynamiser les programmes d’économies d’énergie. Nécessité fera loi puisque la raison n’y a pas suffi. Si ca va trop loin la marge est dans les taxes qui y sont affectées. Et si besoin, on peut parfaitement rétablir un contrôle des prix sur ce produit hautement spéculatif. Facile comme un décret. De toute façon les récalcitrants n’ont pas le choix. L’essence qui ne serait pas vendue aux français écroulerait les cours et les compagnies hostiles. Sans oublier que la réquisition est légalement possible dans notre pays comme dans tout le reste des autres nations démocratiques car aucune ne peut laisser croire qu’elle laisserait les intérêts privés s’imposer face à l’intérêt général.

Mais, monsieur Mélenchon combien de temps faudra-t-il pour que ces inconvénients relatifs dont vous vous accommodez si facilement fassent leurs effets ? Et voici ma réponse : un certain temps. Et à mon tour je pose une question : Quand pourra-t-on jouir des effets positifs de vos merveilleuses cures d’austérité dont vous vous accommodez si facilement ? Et je suis obligé de reconnaitre que vous, au moins vous le savez parce que vous les avez déjà expérimentées partout dans le monde. Et voici la réponse : jamais. Parce que ça n’a jamais marché. Et il suffit de voir dans quel état sont vos cobayes en Europe de l’est après que le docteur FMI les a soignés ! Vous êtes au courant ? Voyez les bons élèves lettons et estoniens ! Ah, comme ils ont été encensés pour leurs dirigeants jeunes, tellement jeunes mon cher, sortis des bonnes écoles étasuniennes, initiateurs d’une magnifique économie bâtie sur les dettes privées, l’immobilier facile et tout le business qui a fait aussi la fortune des irlandais, des espagnols et de tant d’autres ! On leur a pardonné de voter des retraites aux anciens SS, leur ministre qui participe à des rassemblements d’anciens nazis et toutes ces choses tout à fait secondaires quand il s’agit d’insulter les russes. Bref, en dépit de tous ces talents, la rigolade n’a pas duré. Les remèdes de tonton FMI ont frappé forts ! L’économie s’est contractée de 25% en Estonie et de 20% en Lettonie ! Bien sur cela a un coût humain : 22 % de taux de chômage en Estonie et 15,5% en Lettonie ! Salaires et retraites se sont effondrés ! Budget de la Santé rabiotée, celui de l’éducation amputée, tout ça se paiera un jour ou l’autre plus cher que le présent déjà cruel ! Tout ça est horrible ! Pas pour notre chère « Europe qui protège » ! Elle au contraire cite cette purge en exemple. L’Estonie est régulièrement félicitée pour sa prochaine entrée dans « l’euro qui protège ». Imaginez que grâce à ces remèdes la dette publique est seulement de 7% du PIB (60 % autorisés par le pacte de stabilité !) et le déficit budgétaire est limité à 1,7% du PIB (3% autorisés).

Bien sûr il y a quand même une face cachée. Ce sont les milliards injectés par notre chère « Union qui protège » dans l’économie lilliputienne de l’Estonie. Jusqu'à 8 % de son PIB ! Eh bien ? A quand le rétablissement de la prospérité ? Où s’arrête la potion amère et commence le cercle vertueux ? Malgré toutes ces merveilles et fées bienfaisantes appliquant la torture sans discontinuer, aucun économiste ne prévoit un mieux avant 2015 ! Et  encore : le mieux en question consistera seulement en une situation encore inférieure à celle de 2007 pour la Lettonie et 2006 pour l’Estonie ! Sachant que la crise a éclaté en 2008 cela fera sept ans de malheurs avant de commencer à se retrouver au niveau de brutalité antérieur ! A bon entendeur salut ! Sachant qu’aucune des grandes économies du reste de « l’Europe qui protège », comme celle de la France, de la Grèce de l’Espagne ou de l’Italie ne pourra jamais bénéficier du niveau de transferts européens auquel ces économies naines ont eu droit, la démonstration est faite. Cette politique ne mène nulle part, à aucun horizon rationnel, tout simplement. Dès lors, faute d’efficacité, quelle est la légitimité des politiques d’austérité et de rigueur? « Aucun gouvernement ne devrait accepter des mesures qui l’obligent à saigner son économie pendant une durée indéterminée pour pouvoir se redresser » Ce n’est pas une résolution du secrétariat du Parti de Gauche qui le dit mais le journal « The Guardian » sous la plume de Mark Weisbrot, économiste américain codirecteur du center for économic and policy research, à Washington, que j’ai lu dans le journal peu suspect de gauchisme « Le Courrier International ».

Juste pour le fourniment en arguments, dans le cas où cela serait nécessaire aux lecteurs de ce blog. Je voudrais signaler la publication de ma tribune dans « le Monde » en réplique à monsieur Peyrelevade et à ses accusations de mensonges, à propos du partage de la richesse dans notre pays, dont il m’accable, moi et mes semblables en hérésie, depuis maintes semaines. Et une interview dans « Libération » à propos des inepties de la Commission Européenne sur le contrôle du budget  des Etats ! Un nouveau palier de franchi dans les prétentions tyranniques de cette commission avec l’idée de soumettre les budgets aux commissaires avant leur examen par les assemblées des Etats souverains qui composent l’union ! Non seulement c’est une monstruosité anti démocratique mais c’est une aberration quand on pense à qui on confiera ce contrôle. Non seulement ils ne sont élus par personne mais en plus, quoi, vous voyez le niveau ?  Un Herman VanRumpuy décider le budget de la France, lui qui était incapable de s’occuper de celui de la Belgique ? Vous voyez la baronne Ashton obligée d’apprendre où est Paris avant de se prononcer sur le niveau de nos dépenses pour la défense nationale ? Ou un Barroso, viré du Portugal par les électeurs, apprécier le niveau de nos dépenses d’éducation ou de sécurité sociale ? Il est largement temps de clouer le bec de ces illuminés.       

Je finis sur le niveau de fréquentation de ce blog. D’abord je vais dire que ça me fait très plaisir. Ce n’est pas tout le monde qui a cet honneur. Pour autant, cela ne me donne pas la grosse tête. Je ne pense pas avoir écrit le document du siècle. Juste un papier d’humeur pour participer à maintenir la résistance morale contre les très intelligents qui mènent le monde en général et notre pays en particulier. C’est moins documenté que les propos de mon camarade Jacques Généreux qui est, lui, un guerrier homologué pour la première ligne. Du coup je vois mon blog comme halte utile en chemin pour les nombreuses troupes qui montent au front harceler les blogs, sites et tutti quanti des ennemis du peuple et leur jacassin absurde. Ici on fourbit son matériel et on partage ses  munitions. Bienvenue les amis ! En tous cas, je préfère être franc : les quatre cent premier commentaires j’en ai lu une bonne partie au pas de charge et à mesure qu’ils arrivaient, avant de partir au vert pendant mes trois jours. Mais les six cent suivant, je n’ose même pas dire que je les ai survolés. Combien de temps me faudrait-il pour reprendre le fil du débat et des informations que tout cela contient ? Pourtant ces commentaires sont une mine. Je pioche moi aussi, d’habitude, là dedans comme un gourmand. Si je mets de côté quelque personnes que je suis désolé de déranger avec mes notes, compte tenu de la permanence de leurs intemporelles polémiques personnelles, et quelques incorrigibles zazous qui me recollent des kilomètres de prose qu’ils doivent coller partout ailleurs, tout le reste fourmille de raisonnements d’autant plus rigoureux que le premier qui se laisse aller à de l’à-peu-près se fait sévèrement ramasser par les autres ! Donc, je vous invite non seulement à me lire (hum quand même je peux continuer à croire que c’est aussi pour ça qu’on me rend visite, non ?) mais à lire même en vitesse les commentaires. Ne vous laissez pas impressionner par les duels privés que j’accueille aussi. L’œil a vite fait de sauter les lignes quand il le faut, vous le savez aussi bien que moi. Ici: libre fourniture d’arguments et de liens utiles. Merci à tous. Signé: de la part de votre produit d’appel.

Tags: , , , , , , , , , , , ,


695 commentaires à “Leur truc ne marchera pas. Le nôtre si !”
» Flux RSS des commentaires de cet article
  1. mario Morisi dit :

    Je découvre l'eau chaude à couper le beurre, grâce à Vincent (me fais-je manipuler ? Méfiance, chi lo sa ?)

    En tout cas, après le site anglais, un site belge qui offre une vidéo de DSK en plein Bilderberg (attention, à prendre avec esprit critique, manipulation, chi lo sa ?)

    http://infoguerilla.fr/?p=428

    Une chose est certaine, parmi les Bilderberg, apparaît le nom de ROMANO PRODI, un démocrate chrétien de simili gauche qui a contribué à exterminer à la vraie gauche en Italie...

  2. Asse42 dit :

    La fin!

    Je vous dis donc de ne pas nous rejeter et d’essayer de voir au-delà de votre simple intérêt pour privilégier l'intérêt général celui du peuple français. Je vous le dis claire et net si la stratégie de Mélenchon est de remettre le Jospinisme au pouvoir alors il se fourvoie lourdement car il s'agira pour lui de préempter une place plus à gauche que les sociaux-libéraux dont de jouer SA partition personnelle contre l'intérêt du peuple. Je ne l'espère pas bien sûr même si beaucoup de ses dernières interventions me le font craindre.

    Je voudrais en fait vous amené à réfléchir sur la nécessité d'une alliance coopérative. Ce n'est pas cela que nous demandons à l'Europe? pourquoi ne serions-nous pas capable de montrer l'exemple. Ségolène Royal dans son discours de Reims demandait à la salle si il fallait demander, à celles et ceux qui rejoindraient le pacte républicain, un passeport de moralité socialiste:
    http://www.fraternite-royal.com/article-segolene-royal-avant-le-care-pensait-d-abord-a-soigner-le-parti-socialiste-50481091.html

    Je demande donc à tout le monde de bien réfléchir à l'avenir. N'est-ce pas le moment de construire ensemble plutôt que de savoir si untel ou unetelle est plus rouge ou moins rouge? Ce qu'il doit prévaloir ce sont les valeurs de la république. Beaucoup sont pour une VI ème république et jusqu'à Bayrou. Comme quoi il y a largement moyen de transcender les frontières politiques partisanes pour œuvrer au bien commun. Ce devrait être ça le grand œuvre pour notre pays non? Plutôt que de se monter les uns contre les autres et faire une politique que la camp adverse une fois revenu au pouvoir s'ingéniera à détruire. Quel intérêt au final pour le peuple? C'est à cela que je nous engage à réfléchir ensemble. Pour notre patrie républicaine et pour le peuple français.

  3. dudu87 dit :

    Mario Morisi, merci d'avoir découvert le groupe Bilderberg ou les maitre du monde, en français celui-là mais je ne sais pas s'il est à jour.

    Tous les militants/tes politiques de Gauche radicale du FdG devraient savoir ce que contient comme Idéologie ce mouvement Bilderberg. Vous ne seriez pas surpris après par les décisions prises par nos gouvernements.
    Je ne suis pas certain que Jean-Luc Mélenchon le connaisse.

    As-tu vu que la majorité de nos dirigeants de la presse audio visuelle et parlée vont prendre une piqure de rappel?
    Que de nombreux dirigeants du PS, le dernier en date est M. Valls, y sont allés?
    Barroso, Trichet...ect sont membres permaments y compris les grands du renseignement américain, CIA et FBI.
    Et la liste est très longue....Soyez curieux...Lisez, c'est important pour votre CULTURE POLITIQUE!
    Excusez-moi pour mon envolée!

  4. Mario Morisi dit :

    Dudu, j'ai surtout l'air couillon
    Les deux tiers des pros qui fréquentent ce blog ou le lisent devaient être au courant avant moi.

    la preuve, il y a encore mieux
    http://www.agoravox.fr/actualites/economie/article/le-bilderberg-lobby-le-plus-28814

    Cela dit je savais pour les manigances d'Hayek, des Chicago Boys, du Mont Pélerin...
    Mais quant tu en parles autour de toi, les gens te regardent comme si tu leur racontait un épisode des Agents très spéciaux ou de Fantomas...

    Jean Luc, tu dis que leur truc ne marchera pas, alors il faut vraiment que tout le monde sache de ma crémière à mon boulanger en passant par le gars qui tond la pelouse et les mémés qui votent Modem !

    Que le Ps puisse espérer qu'on va voter pour eux en laissant faire ça muettement, c'est à vômir;..

  5. dudu87 dit :

    Tapez Bilderberg sur google, vous n'aurez que l'embaras du choix mais tout le monde concorde dans l'analyse, ce groupe est une nuisance mondiale même un journaliste anglais demande son interdiction.
    Je viens de voir le titre du blog mais pas ouvert!
    Excusez-moi mais j'insiste... Allez VOIR

  6. dudu87 dit :

    Mais quant tu en parles autour de toi, les gens te regardent comme si tu leur racontait un épisode des Agents très spéciaux ou de Fantomas…

    C'est exact, la 1° fois que j'ai donné l'info ici, il y a + de 2ans, j'étais vraiment seul!

  7. 4 Août dit :

    @ Mario Morisi

    Bilderberg, c'est pas le genre de chose qui passe au JT. M'enfin c'est vrai que vider un hotel, le cerner de policiers, pour y discuter entre décideurs et influents (journalistes et prise de notes interdits) de l'avenir du monde, c'est louche.

    Voilà un synoptique "complotiste": http://www.syti.net/Organisations.html

  8. Mario Morisi dit :

    Mon petit Association sportive de Saint Etienne dans la Loire

    Passe toi les Verts contre Kiev au lieu d'espérer convaincre une seule personne ici

    Je ne voterai jamais de la vie pour la Madone du Poitou !

    D'un côté Je ne sais plus trop quoi d'Espoir et de l'autre le concept du "Care"

    Désolé, mais quand les temps sont durs, je me vois mal suivre la Généralissime du Poitou

    Alors ne perds pas ton temps, va...

    Enfin, fais comme tu veux, il paraît qu'on est hospitaliers, ici,
    Comme les Frères du même nom, quoi...

  9. dudu87 dit :

    Sur ce, je vous dis bonne nuit.
    Bilderberg ne doit pas vous empécher de dormir....

  10. MS dit :

    CHER CAMARADE!
    FELICITATION POUR TON PARCOURS QUI,JE L'ESPERE,TE PERMETTRA DE PRENDRE LA TETE DE NOTRE "AUTRE Gauche" OU PLUTOT LA VRAIE Gauche...TANDIS QUE LE PS DOIT SE SCINDER COURAGEUSEMENT EN UN PARTI SOCIAL-DEMOCRATE ET LES AUTRES?(CARRIERISTES?) REJOINDRE LE PARTI DE Gauche OU LE Front de Gauche..L'EVOQUER EST PEUT ETRE DEJA LE REALISER?
    JE VOULAIS PARTAGER MES ANALYSES SUR TES INTERVENTIONS TELEVISUELLES CAPTIVANTES...
    MAIS NEANMOINS INEGALES.. MALGRES TOUT LE SOUTIENT DES CONVAINCUS J'AIMERAIS PARTAGER DES IDEES POUR CONVAINCRE LE RESTE:
    1/JEAN LUC UTILISE TROP LE "JE" QUAND IL S'AGIT DE L'OPTIQUE DE FONDER, VOIR DIRIGER, UN GOUVERNENMENT...DSK ECONOMISTE? POURQUOI NE PAS EVOQUER MR GENEREUX? OU D'AUTRES DANS TOUT LE Front de Gauche POUR MONTRER QU'UN LEADER EST TRES BIEN ENTOURE...DONC PAS ISOLE COMME LES MEDIAS TELES AIMENT A NOUS CONFONDRE...
    2/NE PAS TOMBER DANS LES PIEGES DES JOURNALISTES POUR NE PAS SE DISCREDITER...MELENCHON 6% DINTENTIONS DE VOTE EN 2012? REPONSES PLUS UTILE A MON AVIS...LES SONDAGES VALENT CE QU'ILS VALENT...MELENCHON PRESIDENT? LA N'EST PAS LA QUESTION...QUEL PROJET POLITIQUE?DANS QUELLE REPUBLIQUE VOULONS NOUS VIVRE? (EVOQUER SANS CESSE UNE 6EME POUR TENIR COMPTE DE LABSTENTION ET LEXERCICE COMPLET DE LA CITOYENNETE...PLUS DE CLASSE POLITIQUE PRIVILEGIEE...FRATERNITE DES CITOYENS DUNE MEME NATION.QUELLES CONQUETES DEMOCRATIQUES POUR UN MIEUX VIVRE ENSEMBLE ET UNE MEILLEURE PROSPERITE?...
    3/JAI MALHEURESEMENT TROUVE UN PEU FEBRILE LOPPOSITION A TOUS CE PARTERRE DE PSEUDO LIBERAUX CHEZ DURANT...NE PAS FORCEMMENT SE PERDRE DANS DES DETAILS(EX CELANESE) QUI NE REPONDENT PAS FORCEMENT AUX QUESTIONS POSEES...MEME SI CEST TOUJOURS JUSTE ET CROUSTILLANT! LANALYSE DE GENEREUX SUR "LES VRAIES LOIES DE LECONOMIE" EST UNE DEMONSTRATION A REPRENDRE DU FAUX "LIBERALISME" DES NEOLIBERAUX...CAR LE LIBERALISME A A LORIGINE LES MEME OBJECTIFS QUE LE SOCIALISME OU LE COMMUNISME SOUS LA PLUME DE SMITH!
    LA PAIX LA PROPERITE POUR TOUS LE DEVELOPPEMENT INDIVIDUEL ET LEMANCIPATION DES HOMMES DANS DES INSTITUTIONS ET UNE ECONOMIE DE MARCHE QUI REND LIBRE...CETAIT SANS COMPTER LES SOCIETES SECRETES DOUTEUSES,LES MONOPOLES INJUSTES ET VIOLENT ET UNE THEORIE ECONOMIQUE POLITIQUE FAUSSE,MENSONGERE ET NEFASTE...
    4/COMMENT CONVAINCRE LES PEUPLES DE SORTIR DU CAPITALISME SANS FAIRE PEUR?
    JE DIRAI QUE CEST COMME LE PROBLEME DE LIMMIGRATION(PLUS DE CAPITAUX QUE DETRES HUMAINS EN REALITE)...MONTRER QUE LON MAITRISE LE PHENOMENE ET QU'IL S'AGIT DE LE RESOUDRE A SA SOURCE,CEST A DIRE LA PAUVRETE ET LE SOUS DEVELOPPEMENT...MARXISME!
    IL FAUDRA APPLIQUER UN PROGRAMME DE TRANSITION POUR ETABLIR LA RUPTURE DEMOCRATIQUE,PACIFIQUE ET SURTOUT UTILE A TOUS...MEME AU PLUS RICHES A CEUX QUI ONT PEUR CAR NOUS AVONS TOUS INTERET A PARTAGER ET A SE RASSURER POUR CONSTRUIRE LAVENIR.
    "SI LE SYSTEME ECONOMIQUE CAPITALISTE ETAIT ECOLOGIQUE CELA SE SAURAIT".
    TOUT MON SOUTIENT AU Front de Gauche! ET A TA LUTTE TRES...

  11. vincent dit :

    Eh bien, je suis heureux qu'enfin l'une de mes tentatives pour mettre en lumière le groupe Bilderberg aboutisse. Il faut savoir que la liste des personnalités qui y participent est longue.
    @ 203 : certains journalistes participent aux réunions (http://www.ilfautlesavoir.com/presse/spip.php?article85)
    Dans cet article vous lirez l'explication de la confidentialité des participants, j'ai entendu D.de Villepin exprimer les mêmes arguments totalement anti-démocratiques.
    Il faut bien savoir que les médias nous refont une adaptation de la malédiction de Cham (pris au sens du tabou et de la peur du bâton)
    Magnifique exemple d'incompétence ou bien de collaboration chez Calvi : http://www.youtube.com/watch?v=Q5qaK5HRyk0

    Sans être un adepte des thèses conspirationnistes il faut bien appeler un chat un chat !

  12. vincent dit :

    @ Mario Morisi
    En effet il faut que tout le monde sache sinon leur truc marchera ! J'ai envoyé un message à Mélenchon à ce sujet (contact) mais j'ai bien peur qu'il soit passé à la trappe !
    Il faut savoir que Van Rompuy a obtenu son poste de premier président permanent du conseil européen après un oral à Bilderberg ! Dans la foulée le traité de Lisbonne fut ratifié permettant ainsi la non souveraineté des états membres (article 123 du traité par exemple) ! Le plus grave c'est qu'en annexe dudit traité (en douce donc) "on" a permis la possibilité d'appliquer la LOI MARTIALE sur notre territoire :
    http://www.dailymotion.com/video/x7fhmd_la-loi-martiale-en-europe-cest-poss_news !
    Enfin je désespère que des "pointure" des médias (ça je l'explique par la corruption) ou des systèmes politiques ignore le sujet. Je suis photographe vivant sous le seuil de pauvreté relatif, donc surement incompétent pour toute analyse objective ! ça doit être ça ! Je me marre.

  13. TOTO dit :

    le problème avec Bilderberg ses qu ont les diabolise et a qui sa profite ?
    ya beaucoup de manipulation et de contradiction autour de tout sa, restons sur des choses qui ne manipule pas l émotion et sans doute l imaginaire
    ont installe des scénario qui ont souvent le but de faire peur et sa profite déjà a tout ses gens
    le seul truc de sur qu ont peut dire ses qu il existe, le reste est néfaste et sert a l imaginaire

    pour en revenir a ségolene Royale sont discours est pas mal, elle joue bien de la flute
    a t elle parler du TDL qu elle la 1 er a mit en avant quand elle a débattue face a Sarko et qu elle ses empresser avec sont mari de boycotter quand il fallait dire oui ou non ?
    non pas même de toute les loie que les socialiste ont voter et continue a voter qui étrangle les citoyens
    l exemple de 2007 est douloureux, même JPC sen rappel, le MRC a supporter ségolene puits après la défaite elle as complètement oubliez non seulement le MRC et chevenement ainsi que les engagement qu elle avez signer
    je doute qu ont puisse vraiment lui faire confiance elle est dans une logique libéral et la parole des puissants
    oui elle joue bien avec les bon mot mais après ya plus rien quand il faut allez aux turbin face a la logique dominante que soit disant ils combattrez
    elle veut rassembler autour d elle mais ceux qui l était en 2007 elle les as oubliez
    je l aime bien mais elle na pas de caractère et ne tient pas ses engagement jusqua preuve du contraire
    ses bien beaux les discours mais seul les fait restes
    j aime bien quand elle dit faut parler des blessures etc.. elle n en parle pas mais faut, sacré Sego
    pourquoi ne pas parler des retraite, qu en pense t elle ?
    de la sécu ?
    des salaires, des prix qui s envols etc..
    elle n en parle jamais, donnez nous plutôt des vidéo ou elle parle de ceux qui touche l ensemble des citoyens
    les rassemblement pour jouer de la flute sa devrez déjà plus être de mise aux Ps
    ont direz que ses toujours de mises, ses gens ne parle que très rarement des choses qui fâches, déjà ils sont incapable d être d accord sur tout ses problème qui touches les Fr
    1 dit jaune l autre vert et même quand tous ils dises vert hop il vote le contraire voire ils s s'abstienne comme dernièrement avec le remède Grec
    oui les Grec doivent morfler mais surtout pas les Fr, oui a la solidarité mais entre Fr et de préférence ceux qui votes ses sa ?
    tout sa n est pas sérieux, elle doit revoir la base des blem que le Ps doit remettre a plat
    le Ps en 2012 ferra comme dab, voter Utile ses a dire la même chose mais avec de la vaseline
    pour l instant a part Peillon qui a l air sérieux dans ses engagement et ses combat je ne voit pas et ils l ont mit aux placard
    Valls est libéral convaincue avec DSK en tout cas convaincant lol

  14. TOTO dit :

    c'est les mecs que, quand tu lui poses une question, une fois qu'il as fini de répondre, tu comprends plus la question que t'as posée !" de qui ? (Coluche) HAmon sa lui va comme un gant
    toute façon a chaque fois qu il votes un truc ont voit qu ils votes le contraire de ceux qu ils dises
    ils n ont pas comprit qu il ceux discrédite tout seul

  15. garincha dit :

    que dire camarade Mélenchon, sinon que tu as mon soutien...
    Par la même occasion je voudrais écrire que Michel Onfray a fait une formidable analyse de ton éventuelle participation au futurs scrutins nationaux dans l'émission du blondinet aux lunettes rondes du samedi soir...
    Bonne route

  16. Annie dit :

    @Asse42 qui vient continuellement faire sa propagande pour l'insipide Ségolène R. (et qui passe d'ailleurs sur tous les blogs de gauche, je l'ai même vu sur celui de JPC) : pas la peine de t'égosiller à repeindre en républicaine socialiste cette énervante illuminée eurobêlante sans carrure ni projet politique qui vaille pour les travailleurs.
    Et ton otracisme à l'égard des camarades du NPA est typique de l'arrogance des socialos.

  17. Annie dit :

    @Descartes post 104 : tu dis que Je n’ai pas parlé « des gens qui ne vont plus voter ». J’ai parlé de l’électorat populaire. Et il faut te faire à l’idée qu’une partie non négligeable de l’électorat populaire vote à droite.(...)
    Dans ce cas, c’est la quadrature du cercle. Si tu adoptes un langage et un programme qui prend en compte les problèmes de l’électorat populaire, tu perds « l’électorat de gauche traditionnel » (ou du moins sa frange bobo-gauchiste). Si tu veux faire plaisir à « l’électorat de gauche traditionnel », tu en resteras au score traditionnel (quelques points de pourcentage). Alors, qu’est ce qu’on fait ?

    Une précision quand même : l'électorat populaire s'abstient massivement, plus qu'il ne vote massivement à droite ou à l'extrème-droite.
    Néanmoins, et j'en reviens à la conférence récente de Bricmont à Montpellier, la gauche a massivement perdu l'électorat populaire du fait qu'elle ait construit cette idéologie qu'il appelle "La Gauche Morale", un langage qui se dit anti-machisme, anti-racisme, anti-méchants (et qui il est vrai, est une idéologie des classes moyennes) -comme si la droite était forcément le machisme, le racisme, les méchants-, et a totalement laissé tombé le discours sur les structures sociales, qui est celui cher à Marx (il faut s'attaquer en priorité aux structures sociales, pas les conséquences).
    Tout ce que les socialistes auraient du gérer, ça a été laissé aux mains de la Commission Européenne, et aujourd'hui, on a affaire à une bureaucratie monstrueuse, qu'on doit totalement aux socialistes.

    Donc quand je lis que le FdG promeut la démocratisation de la BCE, on retombe encore dans ces travers : effectivement ce serait l'idéal, mais obtenir l'aval des autres pays, c'est illusoire. Il est sûr que prendre ses responsabilités (dans le sens de la reconquête de la souveraineté nationale) et des décisions difficiles (on reste ou pas dans l'euro ?), c'est l'essence même du politique.

    Pour ce qui est de l'électorat populaire qui vote FN (et Bricmont a encore raison de dire qu'on renforce sa stigmatisation par l'idéologie de la "Gauche Morale" avec ce refus de faire une analyse de ce glissement depuis 30 ans), j'ai toujours pensé que comme c'est le seul parti qui a un discours qui paraît le plus donner la part au protectionnisme, il peut continuer à réduire la question au protectionnisme identitaire.

  18. laforcedupeuple dit :

    @ bric à brac baroque 167,
    Un Grand Merci Camarade pour ta clairevoyance. C'est éffectivement la seule solution pour gagner les batailles qui se livrent maintenant mais aussi celles à venir. L'union de toutes les Gauches Anticapitaliste.

  19. Pendant que les indigents bureaucrates hallucinés se chamaillent le portefeuille du contribuable européen déjà rendu exsangue par plus de 10 années de délocalisation et de stagnation salariale, un petit coin d'Europe amorce une transition morbide et un retour au début du 20ème siècle, avec ses bonnes vieilles solutions radicales et expéditives: nous connaissions le hongrois qui pète un câble (ça se passait près de chez nous), désormais c'est toute la Hongrie qui s'y met. Personne n'en parle, surtout pas les médias trop occupés à reluquer la nouvelle égérie thérapeutique de la Sarkozie (Ah la p'tite Clotilde). Mais à force de prendre les peuples pour des pigeons, il ne faudra pas être surpris de voir resurgir les pires recettes de règlement des crises. N'oublions pas les débouchés possibles de cette dérive spéculative effrénée!

    http://blog.earthfight.com/

  20. laforcedupeuple dit :

    @asse42 189,
    Oh là oh là citoyen, que connais-tu du programe et des conviction du NPA? RIEN à n'en pas douter!
    Quand à ta Ségogo, c'est l'une des meilleurs pour détourner les électeurs des urnes aux prochaines présidentielle que je souhaite pour ma part, bien avant mai 2012. Le PS, quelque soit sont leader, AU CHIOTTE!

  21. laforcedupeuple dit :

    @ asse42,
    "Qui peut me montrer un leader politique au plus près du combat auprès des salariés?"
    MOI! Mr- Olivier Bescancenot.

  22. laforcedupeuple dit :

    @ Annie 210,
    Un grand merci.

  23. Mario Morisi dit :

    @ Annie

    Personnellement, au vu des évolutions sur le terrain, je ne vois pas le NPA comme un ennemi, loin de là. J'imagine que la lutte pour la survie et le développement de nos vues nous forcent à une certaine lutte fratricide, mais je crois encore une fois qu'il faut que la gauche de la gauche, anticapitaliste, de lutte et de transformation (ne nous battons pas sur les mots) cherche obstinément tout ce qui l'unit.

    Pour ma part, je penche pour une traction de plus en plus forte sur les partis de la gauche mollasse "de collaboration" avec le monstre capitaliste néolibéral...

    Il faut pousser les Verts, le PS et même le PCF quand il semble vouloir piquer une crise identitaire (150 membres exigent que le Parti remette en cause le Front de gauche)... à se déterminer clairement.

    Pour cela, à la base, dans les luttes, dans nos villes et nos campagnes, dans la PQR, je ne vois qu'une chose : Garder pour nous et échanger sur nos divergences. Et faire front commun vers l'extérieur et dans les médias.

    Et attention à la guéguerre des principes, des détails et des susceptibilités...

  24. argeles39 dit :

    # 182 dudu87 dit:

    Le nuclèaire? Ne nous cachons pas, oui il y a divergence entre le PCF, la fédération de l’énergie CGT et le PG, NPA. La CGT n’est pas prête à lacher le NUCLÉAIRE sans une alternative sûre et pérenne mise au sein d’ EDF renationalisée. Sans compter que nos adversaires de tous poils feront monter la pression sur ce sujet.
    Je répète ma question: Quelle énergie est ou quelles sont les énergies qui nous permettons de réindustrialiser le pays (emplois) compétitives, de qualité non poluantes et disponibles 24h/24h 7j/7j?

    Au delà des longs échanges stériles sur la question du nucléaire, en 5 lignes tu poses la question essentielle à laquelle personne n'a de réponses. Inutile d'être prix nobel de physique pour constater que, dans l'état actuel des connaissances, la seule alternative au nucléaire c'est le charbon ou le fuel lourd. Est-ce mieux que le nucléaire ?
    Comme Georges CHARPAK (qui lui pour le cout est prix nobel de physique) je ne le croit pas.
    Certains vont sans doute rétorquer qu'on peut fournir 95 GW, l'hiver à la pointe de 19 heures, avec du solaire, de l'éolien ou de la géothermie, je leur dis clairement NON, c'est physiquement impossible.

  25. Mario Morisi dit :

    "Les personnalités suivantes ont toutes participé à au moins un Bilderberg mais n’ont pas voulu répondre : Les députés Pierre Lellouche, Dominique Strauss-Kahn, le Ministre Jean-François Copé, l’ex-commissaire européen Pascal Lamy, les patrons du MEDEF, de Danone, de Lafarge, d’AXA, le juge Jean-Louis Bruguière, et les journalistes Alexandre Adler (Le Figaro) et Eric Le Boucher (Le Monde)."

    Source : http://www.ilfautlesavoir.com/presse/spip.php?article85

    L'article est équilibré. Il tempère la thèse du complot, et c'est tant mieux. Cite Bourdieu qui avance que "ces gens sont si proches qu'ils n'ont pas besoin de se réunir."

    Et pour les anglophones, voir la piste donnée par "Vincent".

    http://www.europarl.europa.eu/search/simple/perform.do?language=fr&query=Bilderberg
    Il n'empêche que la richesse, la puissance, la formation commune et l'identité de vision du monde font pencher pour des réunions autre que formelles.

  26. BA dit :

    Lundi 17 mai 2010 :

    L'opinion allemande se montre quant à elle majoritairement opposée au plan d'aide à la Grèce ou à tout autre pays de la zone euro lourdement endetté. Selon un sondage de l'institut Allensbach publié par le quotidien Bild, près de la moitié des personnes interrogées souhaitent un retour au Deutsche Mark.

    http://www.lepoint.fr/actualites-economie/2010-05-17/berlin-prepare-un-plan-pour-controler-la-dette-de-la-zone-euro/916/0/455888

  27. le Prolo (PG 01) dit :

    @ 218 - argeles39

    "Remplacer le nucléaire n'est pas possible autrement que par le charbon et fuel."

    ?

    Honnêtement, tu devrais réactualiser tes sources sur les capacités des énergies renouvelables à remplacer le nucléaire.
    Couplées à l'arrêt de certains gros gaspillages, on peut parfaitement s'en tirer, et beaucoup plus rapidement que certains ne le disent.

    http://www.negawatt.org/V4%20scenario%20nW/scenario.htm

    http://www.sortirdunucleaire.org/index.php?menu=actualites&sousmenu=dossiers&soussousmenu=verites&page=index

  28. Michel Matain dit :

    @ Descartes Assietoi

    (alors que contrairement à ce qu’affirme notre grand philosophe on n’a pas encore trouvé la solution pour le stockage)

    J’ai décrit sur ce même blog les différentes options disponibles (car il n’y a pas qu’une solution, il y en a plusieurs). Remarquez que pas une seule fois les anti-nucléaires sur ce blog n’ont essayé de répondre à ces exemples, se contentant de répéter, répéter, répéter… « qu’il n’y a pas de solution ».

    Effectivement j'attendais une réponse des anti-nucléaires sur cette question et des arguments contre les options énoncées par Descartes et je ne les ai pas vus ici.

  29. 218 argeles39 : il faudrait d'abord mettre en œuvre une politique contre le gaspillage de l'électricité. Jusqu'à présent, tout a été fait pour faire croitre la consommation d'électricité et nous rendre dépendant du nucléaire.

  30. le Prolo (PG 01) dit :

    @ 222 - Michel Matain

    "Effectivement j’attendais une réponse des anti-nucléaires sur cette question et des arguments contre les options énoncées par Descartes et je ne les ai pas vus ici".

    Tu as du rater un épisode...

    Entre autres:
    http://www.sortirdunucleaire.org/index.php?menu=actualites&sousmenu=dossiers&soussousmenu=dechets-arte&page=index

    Et il est vrai que proposer de cacher les déchets sous le tapis comme le proposent certains est une excellente "solution"... (Un peu archaïque dans son principe, mais bon ...)

  31. ydaho dit :

    Bonjour a tous ! (déjà + de 6000 lectures !) :-)
    Bildeberg c'est le lobby libéral voila tout, et le plus simple si vous voulez en citer les présumés participants serait peut être de citer ceux qui n'y ont pas mis les pieds.. (vous vous sentez pas un peu seul ? ;-)...)
    Je pense que vous avez "saisis" le sens de ma phrase.. Le tintouin qu'il y a autour (flics, hotels etc etc) est du au fait évident que les personnalités qui se réunissent pour un "petit mangement" (y a t'il du vin de l'allobroge ?) sont des personnalités "importantes" habituellement suivies et par une meutes de gardes du corps et par une meute de journalistes.. Vous voyez bill gates arriver dans un hôtel sans tambours ni trompettes ?
    Bon, je passe sur le lobbyisme de bildeberg, c'est sans intérêts, que les gouvernements ne soient plus "vénal" et bildeberg disparaitra dans un trou.. Ou se contentera de l'Amérique, puisque la bas le lobbyisme y est autorisé..
    Bildeberg n'est que le fer de lance du lobbyisme en Europe et ce phénomène est assez nouveau chez nous.. et a fortement investi les parlements... Moi j'appelle ça de la corruption, les libéraux ont un "langage" plus "poli", ce qui n'est pas leur apanage... Il n'y a qu'a comparer cynorhodons/antivirus... ;-) !

    Je voudrais faire remarquer aux tenants de "l'électricité nucléaire pas cher" que le cout de cette électricité est calculé sans tenir compte du traitement des déchets.. (pas folle la guêpe !) ce qui est une aberration libérale d'ailleurs (comme quoi, ils sont pas si cons..) puisque dans les principes du libéralisme une des règles est de TOUT chiffrer afin de bien définir les couts, le rapport, et bien sur les points ou il faut "agir" pour augmenter le rapport ! si ça, c'est pas une règle de ces messieurs les libéraux, je veux bien me manger les doigts !
    Remarquez, il existe une autre règle chez les libéraux.. c'est la "vente a perte" pour inonder le marché et "créer le besoin" et éliminer la concurrence.. C'est pas la peine d'être dans un parti anticapitaliste pour ne pas savoir ça.. (basique)
    Résultat, pas d'alternative crédible au nucléaire, puisque plus aucun crédits alloués a la "concurrence éventuelle".. Et on se retrouve dans la situation ou la fédération CGT, pour protéger les salariés, se voit obligée "d'épauler" (a son grand dam) ce qui est en train de devenir un pilier du capitalisme.. C'est pas la première fois.. Ils sont vicieux et ils savent nous "opposer" des contradictions.. ça doit être un des sujets de rigolade autour du "mangement" cité plus haut.. (avec de l'allobroge ou non ?)

    N'empêche ! Bravo Mélenchon ! Les mesureurs de "bandes passantes" doivent écartiller leurs quinquets !

  32. laetSgo dit :

    @Mario Morisi #172 effectivement...je repasse ce matin vu que j'ai laissé un com hier, et...pfiou ! faut avoir le courage de se taper tous les commentaires et de filtrer (réflexe) les querelles d'égo et le hors-sujet...mais finalement, je découvre ce truc Bilderberg que je ne connaissais pas donc ça vaut le coup :-)
    Rien à voir mais je vous conseille vivement cette interview de François Ruffin (Fakir mais pas seulement) qui revient sur la construction (puis l'entreprise de démolition) de la Sécu, Retraites, et tutti quanti, bref comment le programme du CNR a été appliqué...ou pas
    http://www.article11.info/spip/spip.php?article804

  33. ydaho dit :

    @ TOTO :
    Finalement tu as raison TOTO, pendant que l'on diabolise bildeberg, Les lobbyistes de tout poil envahissent les parlements et tiennent le stylo pour rédiger les lois a leurs profits.. Ce qui est la vraie gangrène de nos démocraties chancelantes..
    Je me pose une question, combien d'ouvrier dans ce blog ?

  34. DUBOIS Jean Michel dit :

    Excellent ! Tout comme l'entretien de Jacques Généreux, du 14 mai 2010, sur France Info.
    Les Minc et autres donneurs de leçons peuvent, devraient, vite rentrer dans leurs petits trous, (ou s'expatrier en Suisse)...

  35. jean-marc dit :

    Pour comprendre le bilderberg group

    http://blog.syti.net/

    Jean-Marc

  36. Cher Jean Luc Mélanchon,

    Merci d'avoir ouvert ce blog qui devient objectivement un véritable Agora de l'anticapitalisme

    Aussi, puisque comme mon ex camarde de parti MarieJO vous reprenez dans ce billet (par ailleurs suave) cette proposition de "nationalisation des Banques" puisque vous vous êtes "rallié " à la formule magique de mon ex compagnon de section Ecopo duPC Dimicoli qui nous assène du "grand pôle public des finacenments" depuis des années, puis je vous charger d'une mission, cher Camarade SVP?
    Quand vous croiserez nos mais communs duPC.,rappelez leur que je reste, en tant qu'ex militant national de la CGT du groupe BNP, et accessoirement responsable communiste durant des décennies, très interessé par la réponse qu'ils auraient pu me faire à un courrier datant des campagnes électorales du FdG.
    Puisque vous êtes un des porte paroles de ce Front, peut être pourriez vous aussi éclairer ma lantern
    e (ou nous pendrons les Banquiers quand ça ira, ça ira)
    Je demandais donc sur mon bistro"de rebelles (ou je vous écorche parfois). à cette page

    http://sanseprendrelechou.forumactif.com/que-celui-qui-veut-s-exprimer-le-fasse-f1/capitalismecrise-financiere-krach-ou-crise-globale-t653-285.htm

    Extrait

    "
    Si j'ai bien compris, vos dernières interventions laisseraient croire que vous entendez EXPROPRIER les Capitalistes du secteur bancaire.
    Je partage totalement cet objectif de LUTTES.
    Pour le rendre crédible, pourriez vous me donner un début d'explications sur ce que DEVIENT le CAPITAL...la forme qu'il
    prendra..afin que se conjuguent harmonieusement "PROPRIÉTÉ "et "DÉMOCRATIE"
    Aux dernières nouvelles et pour m'en tenir à une source comme Wikipedia, pour la seule BNPPARIBAS" nous" parlons de DÉPOSSÉDER le Capitalisme de 66 milliards d'euros
    réf: http://fr.wikipedia.org/wiki/BNP_Paribas

    Comme je sais que nous sommes au moins d'accord sur un point, à savoir que nous n'entendons pas travailler à une visée Communiste qui soit un copier coller du "soviétisme", que nous avons tiré
    enseignements de ce que les "nationalisations" type 1945 ou 81 comportaient de leurre en terme d'appropriation sociale de grands moyens de production et d'outils financiers, ce qui ne saurait
    certes excuser la rafale de privatisations opérées par la gauche plurielle, puisqu'en même temps le PCF ne se prononce pas pour des ruptures avec les instances continentales ou mondiales comme la BCE ou le FMI.., et compte tenu de ce qu'est en 2010 la réalité ô combien opaque du Capitalisme financier,pourriez vous, Madame la Secrétaire générale me donner quelques éclaircissements sur la façon dont votre Parti entend déposséder les possédants afin de rendre
    à la Nation des outils d'efficacité économique, sociale, humaine."
    ...

  37. 4 Août dit :

    @ ydaho # 228

    Finalement tu as raison TOTO, pendant que l’on diabolise bildeberg, Les lobbyistes de tout poil envahissent les parlements et tiennent le stylo pour rédiger les lois a leurs profits.. Ce qui est la vraie gangrène de nos démocraties chancelantes..

    Tu n'as pas dû faire assez le tour de la question: le projet bilderberg pour l'Europe, c'est justement de la transformer en un seul pays dont les régions (les Etats actuels avec leurs peuples) n'auront pas de poids politique, et de lever un impôt Européen. Pour l'instant, ça capote à cause du "nationalisme" (comprendre souveraineté du peuple) de certains pays, mais on en prend le chemin. RDV en Espagne du 3 eu 6 juin pour connaître la suite de notre histoire...

  38. Mario Morisi dit :

    @ Jean marc et les autres, au sujet de Bilderberg

    Quand on voit le look et la charte graphique du site "blog.syti.net", on est un peu glacé.
    Je ne voudrais surtout pas qu'on tombe ici dans la thèse du complot et dans un monde dianétique et science fiction, fantomas et les Sages de je ne sais où.

    @ Ydaho

    Ce qu'il y a de troublant en fait, et particulièrement dans le site anglais qui prend la peine de citer des investigateurs indépendant quant à la dernière rencontre Bilderberg...

    C'est que leurs conclusions cadre à 100% avec ce que la BM, le FMI, la BCE, l'UE et la droite +certains ex socialistes (Valls, DSK) recommandent avec force pour renforcer la tyrannie financière...

    Ca ne peut pas être un hasard. Je considère donc l'histoire Bilderber, ou ex Lippmann ou Ste du Mont Pèlerin comme une stratégie bien étudiée (même si ces gens peuvent avoir des divergences de vue sur how to...)

    et pas comme une Secte mondiale version Sci-Fi...

    Enfin, pas encore... et pas si nous révèlons la concomittence de leur réflexion avec les mesures drastiques qu'on veut imposer aux peuples souverains et aux pauvres pioupious...

    Je vais essayer de traduire ce qui suit, mais pour les anglophones..

    http://www.europarl.europa.eu/search/simple/perform.do?language=fr&query=Bilderberg

    (via Vincent, merci à toi)

  39. Descartes dit :

    @Annie (#212)

    Une précision quand même : l’électorat populaire s’abstient massivement, plus qu’il ne vote massivement à droite ou à l’extrème-droite.

    Ce n'est pas tout à fait exact. A l'élection présidentielle de 2007, sans aller plus loin, la participation totale a été de 84%. Si l'électorat populaire "s'abstenait massivement", on n'arriverait jamais à une telle participation... En fait, l'électorat populaire s'abstient plus que d'autres pour les élections les moins "politiques" (européennes, régionales) mais se rend aux urnes pour la présidentielle. Et en 2007, le vote populaire a clairement penché à droite.

    Néanmoins, et j’en reviens à la conférence récente de Bricmont à Montpellier, la gauche a massivement perdu l’électorat populaire du fait qu’elle ait construit cette idéologie qu’il appelle « La Gauche Morale », un langage qui se dit anti-machisme, anti-racisme, anti-méchants (et qui il est vrai, est une idéologie des classes moyennes)

    Tout à fait. C'est l'idéologie des "valeurs", selon laquelle un libéral de gauche est différent d'un libéral de droite parce que même s'ils font la même politique, le premier croit dans les "valeurs". C'est l'idéologie du "cœur à gauche et du portefeuille à droite" qui permet aux classes moyennes de s'enrichir tout en préservant leur supériorité morale.

    Donc quand je lis que le FdG promeut la démocratisation de la BCE, on retombe encore dans ces travers : effectivement ce serait l’idéal, mais obtenir l’aval des autres pays, c’est illusoire. Il est sûr que prendre ses responsabilités (dans le sens de la reconquête de la souveraineté nationale) et des décisions difficiles (on reste ou pas dans l’euro ?), c’est l’essence même du politique.

    Encore une fois, 100% d'accord. Il faut revenir à une politique qui répond à la question "qu'est ce qu'on fait (et comment)" plutôt qu'à la question "qu'est ce qu'on dit". La "démocratisation" (de la BCE, de l'Université, des services publics, de l'ONU) est le qualificatif passe partout qui permet de se démarquer d'une institution sans la rejeter totalement. Et du coup, on ne fâche personne...

    Plus que de "valeurs", il faut débattre des principes: est-ce que la souveraineté nationale a un sens aujourd'hui ? Oui ou non ? Si cela a un sens, l'idée même de "BCE démocratique" est un contresens. Si cela n'en a pas, alors il faut en faire le deuil. Mais on ne peut pas rester au milieu de la route, sans choisir notre côté. Tu sais bien ce qui arrive aux gens qui font ça... ils se font écraser par la première voiture qui passe!

  40. Mario Morisi dit :

    Je me suis planté sur le lien web anglais bilderberg

    c'est en fait
    http://www.globalresearch.ca/index.php?aid=13738&context=va

    pardon à vous

  41. Thomas GR dit :

    En parlant de fin du monde, la mort rôde: http://www.koreus.com/video/alerte-babylone

  42. 4 Août dit :

    @ Mario Morisi

    Je ne voudrais surtout pas qu’on tombe ici dans la thèse du complot.

    C'est bien le problème: leur habitude de se planquer tous les ans pour discuter de l'avenir du monde a alimenté la théorie du complot, et du coup on retrouve les pérégrinations des bilderbergers sur des sites "complotistes", mélangés avec les ovnis, la fin du monde, etc, ce qui a décrédibilisé la chose. Pourtant, il suffira de se rendre en Espagne dans 15 jour pour constater que ce n'est pas une hallucination.

  43. Descartes dit :

    @Le Prolo (#222)

    Honnêtement, tu devrais réactualiser tes sources sur les capacités des énergies renouvelables à remplacer le nucléaire. http://www.negawatt.org/V4%20scenario%20nW/scenario.htm

    Ah... le pouvoir de séduction d'un document bien tapé avec plein de courbes en couleur...
    Le "scénario negawatt", qui est devenu une sorte de sésame de la pensée écologiste, vaut la peine d'être lu en détail. Et cette simple lecture montre ses deux énormes faiblesses: d'une part, il postule une augmentation de la production "renouvelable" d'électricité massive: 137 TWh en 2050 (soit un quart du parc nucléaire 2007) et 65 TWh de solaire, dont on ne sait pas d'où il sortiront. Mais la faiblesse la plus importante, c'est que le scénario ne compte pas l'ombre d'un calcul économique. En d'autres termes, avec la matrice de production choisie, combien coûtera le kWh ? Pour donner une idée, le kWh éolien coûte aujourd'hui presque le double de celui produit par le nucléaire, celui produit par des panneaux solaires presque un rapport 20. Si l'on remplaçait aujourd'hui le nucléaire par un mix éolien-solaire, on pourrait s'attendre donc à des augmentations massives du coût de l'électricité. Comment le groupe "négawatt" prend-t-il cela en compte ? Il ne le prend pas. Il se contente d'affirmer que le coût sera équivalent, sans argumenter.

  44. stephane grim dit :

    @Annie post 212 et @Descartes post 104

    Tout à fait d'accord avec toi Annie, les classes populaires semblent s'être beaucoup plus repliées dans l'abstention que le vote à droite (tendantiellement). Le vote se radicalise vers la droite pour des électorat de droite populaire ou de commercants, agriculteurs et autres classes moyennes libérales plutôt basses (en termes de revenus je précise) traditionnelle.
    Il existe quelques travaux sur ce points et par ailleurs c'est ce que je constate localement étant dans le rural.

    Par ailleurs là aussi je te rejoinds Annie, et ceci pour répondre à ton interrogation Descartes : il y a une réponse à cette apparente quadrature du cercle.
    Il faut changer d'Alliance. Celle ci doit aller de la gauche radicale, NPA compris bien évidemment, au néo gaullistes, en passant par une partie de la shère écolo et ce qui reste de gauche au PS, une large partie du PS étant incompatibles avec cette alliance ; il ne faut d'ailleurs pas exclure que de nombreux cathos sociaux mais aussi des libéraux sincères et des conservateurs sur la question de l'illusion technicienne et la spiritualité (encore une fois je ne parle pas du tout de religion mais je ne vais m'étendre ici) peuvent se joindre à cette alliance. Il s'agit tout simplement d'un néo CNR avec une composante écologiste en plus.
    Ce que je vous dis, et que j'écris depuis plus de 4 ans, je ne suis pas le seul ; JF Kahn a approché cette idée début 2007, mais c'est surtout Jacques Sapir, économiste et spécialiste de la Russie qui propose très exactement la même chose ; un texte de novembre 2009 "je suis démocrate donc souverainiste" l'explicite.

    La question clef de cette nouvelle alliance, c'est en fait celle dont tu parles Annie et que soutient aussi un mouvement comme Via Campesina : la souveraineté. Bien sûr ce qui unit exclut, j'en suis conscient et c'est pour cette raison qu'il est essentiel de ne parler que d'un protectionnisme altruiste ou de définir cette logique souveraine dans une logique internationaliste, enfin vous le savez... la fameuse phrase de Jaurès sur le national et l'international, je ne vais pas vous l'assener même si elle est magnifique.

    Bref, sans doute beaucoup vont hurler ici, Jean Luc va grogner peut être. Une refondation à gauche comme le propose le Parti de Gauche et le Front de Gauche est une belle oeuvre que je défends dans le PS, mais cette autre proposition l'est aussi. On peut d'ailleurs parfaitement trouver une solution médiane, qui consiste à oeuvrer dans une logique de gauche et proposer des actions communes sans parler d'alliance dans un premier temps.
    De toute façon sur le terrain c'est ça qui fonctionne, je dialogue avec d'ex RPR ou divers conservateurs (hé le rural il y en a surtout là où je vis) et les ponts sont flagrants. Voter à gauche pour eux ce serait comme se couper les oreilles avec un épluche légumes mais lorsqu'on aborde des questions...

  45. cvnes dit :

    Avec ou sans Bildeberg, "le complot du capitalisme" est permanent et je suis d'accord sur le fait que bien qu'ils s'ils se déchirent entre eux ils ont des communautés d'intérêts qui ne rendent pas nécessaire cette rencontre pour nous exploiter. Le complot est permanent.
    Sur le nucléaire, la controverse n'est pas uniquement sur le blog ou le PG elle est aussi dans la société. Tant que la démonstration à l'échelle du visible et du palpable ne sera pas réalité, nous aurons se type de débat. Il existe pour d'autres domaines, entre les créationnistes et et les tenants de l'évolution, par exemple.
    Je l'ai dit sur ce blog chacun apporte des arguments de qualité qu'il faut lire avec attention ainsi que les liens.
    Tout et son contraire est écrit sur le cout du Kwh nucléaire, et chacun peut en fonction des paramètres trouver à redire sur son évaluation. (des plus rigoureuses au plus fantaisistes)
    Ce qui est sûr c'est que les besoins maitrisés en énergie seront en expansion y compris dans une société où le productivisme/écologique est repensé.
    Il y a des pistes qui sont efficaces (nouvelles sources de production, amélioration des habitats, lieu de travail/domicile, pertes en ligne, etc.) Toutefois, il se faut aussi de se rappeler que beaucoup en France, n'ont pas accès convenablement aux énergies gaz ou électriques. (puissances limitées issues de défaut de paiement pour familles modestes, coupures de livraison d'énergies, aménagements du territoire déséquilibré, etc.) A titre d'inventaire la part de consommation électrique du "domestique" (moins de 36 kWA) est de 35 %
    La développement d'une politique de ré-industrialisation (sur des bases de respect de l'écosystème), d'amélioration de transports frets par train auraient des conséquences sur la quantité et la disponibilité d'énergie à produire.
    D'autre part produire grace à des sources diversifiées suppose aussi de les transporter de manière fiable et en qualité, de participer à un aménagement harmonieux du territoire.
    Ne pas ignorer, qu'edf et gdf avaient un service recherche, en relation avec le CNRS et les ministères de l'industrie et de l'équipement et que des pans entiers (en particulier la recherche d'économie sur les usages) furent supprimés.
    A ce que je sache la fédération CGT mines énergie, n'a jamais été contre toute production "écologique" qui remplacerait efficacement le nucléaire. Mais encore une fois l'existant commande d'aborder un principe de réalité certes penser l'avenir au présent, mais aussi de prendre des mesures immédiates pour assurer les besoins sociaux des populations, tout en préservant la sécurité des biens et des personnes et de l'environnement.
    http://www.fnme-cgt.fr/dossier_actu/100121_politique_energetique/

  46. Descartes dit :

    @Michel Matain (#223)

    Effectivement j’attendais une réponse des anti-nucléaires sur cette question et des arguments contre les options énoncées par Descartes et je ne les ai pas vus ici.

    Et ça te surprend ? La lecture du message du Prolo (#225) est une parfaite illustration du raisonnement anti-nucléaire: pour argumenter contre une option réelle, tangible, soutenue par des études et des calculs, on se contente de répéter qu'elle ne marche pas. Et le seul argument... c'est de te renvoyer à un reportage ou des gens convenablement choisis te répètent qu'elle ne marche pas. Et un plus, un reportage à charge, si mal fait qu'on s'aperçoit sans trop de peine que la présentatrice chargée de le conduire (Elise Lucet) n'a à peu près aucune connaissance du sujet qu'elle est censée traiter (la scène où elle fait semblant d'avoir peur de toucher le petit sac qu'elle remet au communiquant d'AREVA est de ce point de vue savoureuse).

    Ce type d'argumentation n'est pas le fruit du hasard. Le fait est que les anti-nucléaire ont du mal à trouver des véritables connaisseurs du domaine qui soient prêts à sortir le visage découvert pour soutenir la propagande "terroriste" style "sortir du nucléaire". Non pas qu'il n'y ait pas des scientifiques critiques du nucléaire: ils sont au contraire assez nombreux (je pense par exemple à Monique et Raymond Séné). Mais ils ne sont pas "présentables" dans un documentaire destiné à faire peur à Mme Michu, parce qu'ils ne souscrivent pas aux bobards style "la France empoisonnée par l'Uranium" qui font peur dans les chaumières. Il faut du percutant, coco...

  47. stephane grim dit :

    ... concrêtes il y a accord possible sur des questions majeures. Dans un tel cadre il ne s'agit pas de dire que droite et gauche sont équivalentes mais comme à une époque tragique nous affrontons un adversaire commun, pour ne pas dire ennemi compte tenu du caractère anti-républicain et même anti-démocratique pour certains. Parler de traîtres comme l'a fait Jean-Luc Mélenchon à Arrêt Sur Image pour les évadés fiscaux va dans ce sens.
    Pour info je rappelle que l'appel à un salaire maximum a été signé par Dupont Aignant, que ce dernier étant en accord continu avec Susan Georges d'Attac lors d'un débat dans l'émission de Taddéi, que ce dernier cite régulièrement Jean-Luc Mélenchon et que de nombreux ex chevenementistes ont édhérés au PG ; j'ai d'ailleurs eu l'occasion de dialogué avec l'un d'eux et constaté qu'il était sur cette ligne aussi. Ca ne signifie pas accord total, il y a par exemple un désaccord net sur les 35h et globalement la réduction du temps de travail mais il est essentiel de voir où sont les clivages les plus profonds.

    Bref ça bouscule comme l'histoire nous bouscule.

  48. ydaho dit :

    @ 4 aout :

    Tu n’as pas dû faire assez le tour de la question: le projet bilderberg pour l’Europe, c’est justement de la transformer en un seul pays dont les régions (les Etats actuels avec leurs peuples) n’auront pas de poids politique, et de lever un impôt Européen. Pour l’instant, ça capote à cause du « nationalisme » (comprendre souveraineté du peuple) de certains pays, mais on en prend le chemin. RDV en Espagne du 3 eu 6 juin pour connaître la suite de notre histoire…

    Ben, je sais pas si je me trompe mais ça ressemble comme 2 goutte d'eau a l'objectif du libéralisme ? ou a la "construction" des états unis si tu as une préférence pour les exemples concrets.. Ils traversent les océans... pour s'implanter tout aussi durablement et avec les mêmes méthodes.. :-)

    L'erreur est de les "diaboliser" en criant au complot, alors qu'il ne s'agit que de stratégie de domination d'un "système" sur un autre.. Comment lutter efficacement contre cette stratégie si on les assimile a un "complot mondial" qui ne ferait que dé-crédibiliser cette lutte ? Va donc essayer de lutter contre une "théorie" que tu retrouves partout mélanger aux apparitions d'ovnis, au calendrier maya et tout le toutim ! Il continuerons de faire tranquillement leur "mangements" ! (avec ou sans allobroge.. allez j'ose encore un coup..) ;-)

    Je ne suis pas féru en lectures de penseurs socialistes, mais je pense que leur façon d'exposer le capitalisme et son impérialisme galopant reste un des plus sur moyens de le combattre ! avec des arguments solides, et aujourd'hui extrêmement criant de vérité ! Pourquoi se perdre dans une "sphère" de bigots olé-olé alors que nous disposons de tout l'arsenal pour contrer les thèses du libéralisme !

  49. ydaho dit :

    Vous nous emm****z avec du-pont Aignan (gnan gnan gnan) ! il est a droite ! allez le rejoindre et draguez dans les eaux de l'UMP... Il y a beaucoup a faire !

  50. Carol DEBY dit :

    Cher Monsieur Mélenchon,

    Vu hors de France, votre parti semble avoir de plus en plus le vent en poupe.
    L’arrivée des transfuges écolo de gauche est une fameuse acquisition.
    Vos interventions et votre présence accrue dans les médias constituent une propagande très efficace.
    La prestation de Jacques Généreux a démontré l’existence, dans votre parti, d’au moins un bon économiste.
    Et vous avez encore presqu’un an pour peaufiner votre programme, et une année pour en faire la propagande.
    Nous voyons de plus en plus nettement un candidat du PG au deuxième tour des présidentielles.
    Un président nettement de gauche en France influencerait profondément l’orientation des pays voisins.
    Nous comptons sur vous.
    En tant qu’Européen de gauche, je vous remercie de l’énorme travail que vous réalisez.

    Carol DEBY, de Liège.


Blog basé sur Wordpress © 2009/2015 INFO Service - V3 Archive