17mai 10

Les mauvaises nouvelles des uns peuvent être les bonnes des autres

Leur truc ne marchera pas. Le nôtre si !

Ce billet a été lu 23  382 fois.

Je suis parti trois jours, sans télé, sans radio, sans journaux. J'avais à faire. Pendant ce temps mes amis au congrès de Die Linke à Rostok en Allemagne  et d'autres au contre sommet Europe Amérique latine à Madrid poursuivaient notre harassant agenda militant international sans lequel notre Parti de gauche serait hors de sa mission et de ses devoirs. Sitôt revenu, après plusieurs heures de ballade sans objet dans Paris la splendide et sur la terrasse sublime de l'Institut du Monde arabe, j’ouvre mon blog. Alors, les bras m’en sont tombés des épaules : ma dernière note a été lue plus de trente mille fois et il y a plus de mille commentaires. Signe des temps qui me dépasse. Je dis un mot quand même sur le sujet en fin de note. Mais, surtout, je dis ce que je sens avec ce recul, certes bien petit puisqu’il ne s’agit que de trois jours, mais le premier depuis longtemps. Dites : c’est vraiment la fin d’un monde. Il faut se préparer sérieusement pour la relève. L’affaire va être rude !

Oui c’est la fin d’un monde. Non seulement il n’y a pas d’autorégulation positive du système financier mais toute tentative pour le secourir ne sert à rien qu’à aggraver son instabilité génétique. La main invisible est une main démente. Ce truc est intrinsèquement irredressable. Je peux dire que ça m’angoisse. Je pense que beaucoup de gens sentent ça comme moi. Ce qui me frappe c’est l’obstination des dingues qui tiennent les manettes de l’opinion et de la décision. En trois jours j’avais oublié l’effet que ça fait de lire leurs contes à dormir debout sur les vertus de l’austérité et leurs martingales puériles sur les soi-disant cercles vertueux du moins d’Etat, moins de fonctionnaires, moins de service public, et gna gna gna. Au milieu de tous ces stipendiés, je retrouve mes ennemis intimes : les déclinistes. Montés sur le dos des amis de la douleur, à moins que ce soit l’inverse, ils débitent à longueur de colonnes, comme des pianos à musique, leurs insubmersibles certitudes hautaines à l’égard des gens simples qu’ils veulent encore et toujours mener au fouet. «Fainéants», «fonctionnaires», «gaspilleurs», «gréviculteurs» et ainsi de suite, en direct (pour les grecs et les espagnols) ou en suggéré (pour les français qui paient quand même le journal où c’est écrit). Le plus infâme c’est quand ils pleurnichent à l’évocation des «générations futures écrasées par la dette» ce bobard de café du commerce. Les générations futures, c’est clair qu’elles les préoccupent moins quand il s’agit de la diffusion des titres toxiques, des actions des pétroliers qui salopent la mer et pourrissent l’air ou de sortir du nucléaire.

Les refrains des déclinistes en font une véritable cinquième colonne de temps de guerre de la finance contre les peuples. Le truc du décliniste c’est toujours le même : « la France est en retard ». Toute mauvaise nouvelle est la bienvenue pour ce véritable parti de l’anti-France, les Baverez et consorts, qui insultent ce peuple, pour son bien -cela va de soi- à longueur d’années. En retard ! Toujours en retard le gros nul de Français ! En retard pour la souplesse du marché du travail, en retard pour le passage à l’économie de service, en retard pour encourager le risque et l’entreprise ! En retard pour abroger la carte scolaire, en retard pour développer l’enseignement privé ! En retard pour le classement de Shanghai des universités même si les gens de Shanghai eux-mêmes disent que leur classement ne vaut rien. En retard, c’est le mot pour culpabiliser celui qui ne veut pas passer pour un fainéant et qui a toujours peur déjà d’arriver en retard au boulot ! En retard pour la réforme des retraites qui permettrait pourtant cette grande avancée de civilisation, à laquelle «même les sociaux-démocrates ont travaillé dans toute l’Europe» et  qui ferait travailler les vieillards comme nos arrières grands parents en avaient déjà la chance.

J’en profite pour remercier à nouveau notre bon maitre qui permit à mon arrière grand-père de rester à la maison à partir de soixante quinze ans et lui promit de lui « donner de quoi », privilège auquel mes deux grands pères n’eurent pas accès ayant eu la malice de se soustraire à ces bienfaits en mourant de maladie professionnelle l’un à trente trois ans, l’autre à cinquante six comme des tire au flanc qu’ils étaient. Je donne ces exemples, moi qui n’aime guère personnaliser les problèmes politiques, pour rappeler aux nigauds qui se laissent endormir par les bobards des puissants quels chemins à rebours ces gens veulent nous faire prendre. De tous les griots du système, le pire est le décliniste ! Car il prétend enchaîner la victime aux intérêts des ses bourreaux par le sentiment de culpabilité qu’il est si facile de faire ressentir à ceux qui triment sans jamais voir le bout d’aucun effort. Et, pire que tout, le décliniste veut faire croire que la France ne peut rien, et donc que le peuple serait impuissant et même en grand danger s’il se soustrayait à la médecine de cheval qui lui est prescrit. Mais je les comprends. Mieux vaut pour eux prévenir que guérir et la meilleure police est celle qu’on installe dans la tête des gens. Sinon gare ! Car la France peut à peu près tout. Y compris dévaliser les dévaliseurs. Organiser un autre partage de l’oxygène disponible. De bon gré, ou de force cela va de soi. En tous cas c’est que nous nous ferons le moment venu. Et je pense qu’il viendra plus vite que d’aucuns le croient.

Passé le dégout que ces gens m’inspirent, d’un autre côté je ressens aussi l’incroyable énergie que donne le sentiment d’avoir vu juste pendant toutes ces années où le monde du casino triomphait ! L’autre jour Stéphane Bern – mais oui- dans l’émission « le fou du roi »à laquelle je participais, disait que des gens comme moi passaient pour des extra terrestres il y a quelques années et que, à présent, ce que nous disons « va de soi ». Ce genre de franchise n’est pas dans les moyens du commentateur politique traditionnel qui, lui, est trop intelligent pour reconnaitre l’ombre d’une erreur d’appréciation au cours des dix dernières années ou même des cinquante dernières qu’il est éditorialiste au « Nouvel Observateur ». Pourtant, comme les choses vont vite ! J’ai même lu Pierre Moscovici, le seul dirigeant du PS qui annonce vraiment la couleur au milieu de cet empire de faux-culs, dire que les riches devraient payer ! Eh ben Pierre ! Ca va pas de faire ton petit Georges Marchais, toi aussi ? Quand je vois ce glissement des mots qui passent d’une bouche à l’autre j’en ressens d’autant plus fortement une immense  gratitude à l’égard de ceux qui ont maintenu la flamme intellectuelle et militante du combat radicalement opposé à ce système pendant les années de la terreur intellectuelle des libéraux et sociaux libéraux. Quels qu’aient pu être leurs éventuels excès et erreurs, je dis bien éventuels, ils ont maintenu la lumière allumée pendant l’interminable décennie des endormeurs et des inquisiteurs.

Même les riches, crient au loup. Pas leurs griots qui n’ont pas reçu encore leur nouvelles fiches d’éléments de langage et continuent la chanson d’hier. Ceux qui ont le fric. Vraiment. Pas les idéologues payés par des colloques, des croisières explicatives, et ainsi de suite ! Juste les gens qui ne se paient pas de mots. Ceux là savent que les cures d’austérités ne guériront personne en Europe. Ils savent que les Etats endettés vont l’être davantage du fait de la récession que ces politiques engendrent. Et donc du point de vue même du système c’est une aberration de traiter le mal par la saignée. Que la dictature des marioles qui parient sur l’effondrement de la Grèce pour encaisser le montant de leurs titres d’assurance va continuer de plus belle et de façon tout à fait raisonnable du point de vue de leurs intérêts. Et que les analystes qui le comprennent sont également parfaitement raisonnables parce que c’est ce qui va se passer vraiment. Et que les premières à se casser la figure vont être les banques gavées de titres que leur propre spéculation ont rendu pourris. Et ainsi de suite. Et ceux la connaissent la vérité. La voici. La collinette de dettes publiques est là et ce n’est rien à côté de la montagne des dettes privées. Et tout cela ne se purge pas avec des plans d’austérité dont aucun ne pourrait suffire à combler le trou sauf à tenir tout le monde en état d’anémie pendant un siècle. Mais par la dévaluation, l’inflation ou la guerre. Et tout cela peut être éviter à condition de lisser le tout dans le temps en faisant ce qu’aucun ne veut faire : prendre dans la grosse caisse de quoi lisser l’effort. Evidemment ça n’exonérera pas du devoir de tout changer au mode de production et d’échange, au contenu de la production et à la grille générale de l’utilité publique des dépenses, mais du moins ça nous épargnerait ce que seuls les fous peuvent vouloir de sang froid c'est-à-dire la catastrophe. Si mon avis sur le sujet paraît excessif, je vous renvoie à ce débat que j’ai eu avec monsieur Alain Minc  au Forum de Lyon de «Libération». C’est lui, répondant à un auditeur qui nous interrogeait sur la façon dont se réglerait le problème de la dette, qui déclare : dans l’histoire cette question s’est toujours tranchée par ces deux moyens : l’hyper-inflation ou la guerre et parfois les deux à la fois. Pourquoi ne le dit-il plus s’il le pense vraiment ?

Et celui-là, monsieur Patrick Artus ! Il vote pour moi maintenant ? C’est le directeur des études économiques chez Natixis.  C’est dans « le Monde » de dimanche-lundi 17 mai. Je vous livre seulement la conclusion mais c’est tout l’entretien qu’il faut lire en dépit du titre révulsif « les marchés sont pour une fois raisonnables » qui fait craindre une nouvelle rasade de catéchisme décliniste. A la fin voyons cependant de plus près cette magnifique question sans a priori politique idéologique : «La France n’est pas l’Espagne mais doit aussi réduire son déficit. Le plan Fillon suffira-t-il ? » demande malicieusement Anne Michel. Horreur, que répond cet Artus ? Au fou ! Au Mélenchoniste ! Au Buffetiste ! Au Besancenotiste ! Lisez lentement, c’est suave. « Selon nos calculs, il faudrait qu’en deux ans la France réduise son déficit de 96 milliards d’euros. Le gouvernement assure que la croissance apportera 20 milliards d’euros mais il se fonde  sur une prévision optimiste de 2,5% S’il faut trouver 96 milliards de réduction de nos déficits structurels ce sera compliqué. Cela représente deux siècles de bouclier fiscal ! On peut toujours comme en Grèce décider de ne plus payer les retraites ni les fonctionnaires. Ce n’est pas efficace. La seule façon de faire  c’est de procéder à une grande réforme fiscale en alignant la taxation des revenus du capital  sur celle du travail. Cela pourrait rapporter 100 milliards d’euros sans dégâts économique puisque ces revenus sont épargnés ! » Champagne ! Vous voyez les amis ? Encore un effort. Le moment venu on ne manquera pas de monde pour faire le boulot et taper là où il faut taper.

En tous cas voici ce que devrait faire un gouvernement de Front de gauche, s’il était aux manettes. Premièrement : pas de panique ! En toute hypothèse rendre coup pour coup. Evidemment rien dans le Traité de Lisbonne ne nous interdit, sans violer aucun accord international, de nationaliser les banques non mutualistes de ce pays. Je parle de celles dont le bilan n’est pas pourri jusqu’à la moelle. Il y a tant de façon de prendre le contrôle de ces petites choses ! En tous cas la formation d’un pôle public financier est la priorité pour prendre le contrôle des flux sanguins de l’économie qui est aujourd’hui dans les mains maladroites d’addicts aux produits toxiques. L’existence d’un tel pôle, par sa puissance et sa solidité nous permettra d’ailleurs en créant le seul rapport de force ordinaire entre malade et bien portant, de créer une vraie ambiance de travail avec le reste de la finance. Il faut tenir compte du fait que dans ce bras de fer, si les gros bonnets s’y risquaient, nous aurions aussi une bonne partie des salariés du secteur bancaire de notre côté. Autant dire la bombe atomique ! Deuxièmement au lieu de pleurer notre gouvernement se réjouira de voir que plus l’euro se déprécie et mieux on se portera ! Il faudra saisir la situation comme une opportunité. Car cette dévaluation est largement bienfaisante. Elle abaisse le prix des marchandises que nous produisons en Europe et renchérit celle des voyous délocalisateurs. Jouissance pour les nôtres, punition pour les traitres : que du bonheur. Je rappelle aux hypocrites qui font mine de s’indigner que l’euro a commencé à 0,80 contre un dollar et que la tactique des Etats-Unis a été de couler leur monnaie pour rattraper les gains de productivité qu’ils étaient incapables de faire dans un pays où l’investissement privé et l’énergie de la libre entreprise est pour bonne part une fable pour la cléricature libérale européenne. Je rappelle aussi que les chinois rient au nez de tous ceux qui leur demandent de réévaluer leur monnaie. Mais il est vrai qu’eux n’ont pas encore découvert notre géniale invention qu’est une banque centrale indépendante chargée seulement de la stabilité des prix ! Sacrés chinois !

Et voici que s’avancent les comptables d’un soir ! Ils frisent l'apoplexie! On va importer de l’inflation ! Et alors ? L’inflation ronge la rente ! Bravo ! Le fric doit tourner ou crever ! Vu du sol c’est tout bon aussi. Que les marchandises qui  entrent coutent plus cher, voila qui est parfait : il s’en consommera moins. Bonne occasion pour relocaliser ! De toutes les façons, à terme, s’il s’en consomme moins leur prix baissera pour la raison que l’Europe reste le premier acheteur premier producteur et première masse monétaire du monde. Bon, voyons un exemple d’inconvénient relatif. Un cercle vertueux : le pétrole plus cher ! Tant mieux ! Ca vaut la taxe carbone pour ralentir le rythme de la consommation de ce truc nuisible, accélérer le travail pour installer des substituts écologiquement viables, dynamiser les programmes d’économies d’énergie. Nécessité fera loi puisque la raison n’y a pas suffi. Si ca va trop loin la marge est dans les taxes qui y sont affectées. Et si besoin, on peut parfaitement rétablir un contrôle des prix sur ce produit hautement spéculatif. Facile comme un décret. De toute façon les récalcitrants n’ont pas le choix. L’essence qui ne serait pas vendue aux français écroulerait les cours et les compagnies hostiles. Sans oublier que la réquisition est légalement possible dans notre pays comme dans tout le reste des autres nations démocratiques car aucune ne peut laisser croire qu’elle laisserait les intérêts privés s’imposer face à l’intérêt général.

Mais, monsieur Mélenchon combien de temps faudra-t-il pour que ces inconvénients relatifs dont vous vous accommodez si facilement fassent leurs effets ? Et voici ma réponse : un certain temps. Et à mon tour je pose une question : Quand pourra-t-on jouir des effets positifs de vos merveilleuses cures d’austérité dont vous vous accommodez si facilement ? Et je suis obligé de reconnaitre que vous, au moins vous le savez parce que vous les avez déjà expérimentées partout dans le monde. Et voici la réponse : jamais. Parce que ça n’a jamais marché. Et il suffit de voir dans quel état sont vos cobayes en Europe de l’est après que le docteur FMI les a soignés ! Vous êtes au courant ? Voyez les bons élèves lettons et estoniens ! Ah, comme ils ont été encensés pour leurs dirigeants jeunes, tellement jeunes mon cher, sortis des bonnes écoles étasuniennes, initiateurs d’une magnifique économie bâtie sur les dettes privées, l’immobilier facile et tout le business qui a fait aussi la fortune des irlandais, des espagnols et de tant d’autres ! On leur a pardonné de voter des retraites aux anciens SS, leur ministre qui participe à des rassemblements d’anciens nazis et toutes ces choses tout à fait secondaires quand il s’agit d’insulter les russes. Bref, en dépit de tous ces talents, la rigolade n’a pas duré. Les remèdes de tonton FMI ont frappé forts ! L’économie s’est contractée de 25% en Estonie et de 20% en Lettonie ! Bien sur cela a un coût humain : 22 % de taux de chômage en Estonie et 15,5% en Lettonie ! Salaires et retraites se sont effondrés ! Budget de la Santé rabiotée, celui de l’éducation amputée, tout ça se paiera un jour ou l’autre plus cher que le présent déjà cruel ! Tout ça est horrible ! Pas pour notre chère « Europe qui protège » ! Elle au contraire cite cette purge en exemple. L’Estonie est régulièrement félicitée pour sa prochaine entrée dans « l’euro qui protège ». Imaginez que grâce à ces remèdes la dette publique est seulement de 7% du PIB (60 % autorisés par le pacte de stabilité !) et le déficit budgétaire est limité à 1,7% du PIB (3% autorisés).

Bien sûr il y a quand même une face cachée. Ce sont les milliards injectés par notre chère « Union qui protège » dans l’économie lilliputienne de l’Estonie. Jusqu'à 8 % de son PIB ! Eh bien ? A quand le rétablissement de la prospérité ? Où s’arrête la potion amère et commence le cercle vertueux ? Malgré toutes ces merveilles et fées bienfaisantes appliquant la torture sans discontinuer, aucun économiste ne prévoit un mieux avant 2015 ! Et  encore : le mieux en question consistera seulement en une situation encore inférieure à celle de 2007 pour la Lettonie et 2006 pour l’Estonie ! Sachant que la crise a éclaté en 2008 cela fera sept ans de malheurs avant de commencer à se retrouver au niveau de brutalité antérieur ! A bon entendeur salut ! Sachant qu’aucune des grandes économies du reste de « l’Europe qui protège », comme celle de la France, de la Grèce de l’Espagne ou de l’Italie ne pourra jamais bénéficier du niveau de transferts européens auquel ces économies naines ont eu droit, la démonstration est faite. Cette politique ne mène nulle part, à aucun horizon rationnel, tout simplement. Dès lors, faute d’efficacité, quelle est la légitimité des politiques d’austérité et de rigueur? « Aucun gouvernement ne devrait accepter des mesures qui l’obligent à saigner son économie pendant une durée indéterminée pour pouvoir se redresser » Ce n’est pas une résolution du secrétariat du Parti de Gauche qui le dit mais le journal « The Guardian » sous la plume de Mark Weisbrot, économiste américain codirecteur du center for économic and policy research, à Washington, que j’ai lu dans le journal peu suspect de gauchisme « Le Courrier International ».

Juste pour le fourniment en arguments, dans le cas où cela serait nécessaire aux lecteurs de ce blog. Je voudrais signaler la publication de ma tribune dans « le Monde » en réplique à monsieur Peyrelevade et à ses accusations de mensonges, à propos du partage de la richesse dans notre pays, dont il m’accable, moi et mes semblables en hérésie, depuis maintes semaines. Et une interview dans « Libération » à propos des inepties de la Commission Européenne sur le contrôle du budget  des Etats ! Un nouveau palier de franchi dans les prétentions tyranniques de cette commission avec l’idée de soumettre les budgets aux commissaires avant leur examen par les assemblées des Etats souverains qui composent l’union ! Non seulement c’est une monstruosité anti démocratique mais c’est une aberration quand on pense à qui on confiera ce contrôle. Non seulement ils ne sont élus par personne mais en plus, quoi, vous voyez le niveau ?  Un Herman VanRumpuy décider le budget de la France, lui qui était incapable de s’occuper de celui de la Belgique ? Vous voyez la baronne Ashton obligée d’apprendre où est Paris avant de se prononcer sur le niveau de nos dépenses pour la défense nationale ? Ou un Barroso, viré du Portugal par les électeurs, apprécier le niveau de nos dépenses d’éducation ou de sécurité sociale ? Il est largement temps de clouer le bec de ces illuminés.       

Je finis sur le niveau de fréquentation de ce blog. D’abord je vais dire que ça me fait très plaisir. Ce n’est pas tout le monde qui a cet honneur. Pour autant, cela ne me donne pas la grosse tête. Je ne pense pas avoir écrit le document du siècle. Juste un papier d’humeur pour participer à maintenir la résistance morale contre les très intelligents qui mènent le monde en général et notre pays en particulier. C’est moins documenté que les propos de mon camarade Jacques Généreux qui est, lui, un guerrier homologué pour la première ligne. Du coup je vois mon blog comme halte utile en chemin pour les nombreuses troupes qui montent au front harceler les blogs, sites et tutti quanti des ennemis du peuple et leur jacassin absurde. Ici on fourbit son matériel et on partage ses  munitions. Bienvenue les amis ! En tous cas, je préfère être franc : les quatre cent premier commentaires j’en ai lu une bonne partie au pas de charge et à mesure qu’ils arrivaient, avant de partir au vert pendant mes trois jours. Mais les six cent suivant, je n’ose même pas dire que je les ai survolés. Combien de temps me faudrait-il pour reprendre le fil du débat et des informations que tout cela contient ? Pourtant ces commentaires sont une mine. Je pioche moi aussi, d’habitude, là dedans comme un gourmand. Si je mets de côté quelque personnes que je suis désolé de déranger avec mes notes, compte tenu de la permanence de leurs intemporelles polémiques personnelles, et quelques incorrigibles zazous qui me recollent des kilomètres de prose qu’ils doivent coller partout ailleurs, tout le reste fourmille de raisonnements d’autant plus rigoureux que le premier qui se laisse aller à de l’à-peu-près se fait sévèrement ramasser par les autres ! Donc, je vous invite non seulement à me lire (hum quand même je peux continuer à croire que c’est aussi pour ça qu’on me rend visite, non ?) mais à lire même en vitesse les commentaires. Ne vous laissez pas impressionner par les duels privés que j’accueille aussi. L’œil a vite fait de sauter les lignes quand il le faut, vous le savez aussi bien que moi. Ici: libre fourniture d’arguments et de liens utiles. Merci à tous. Signé: de la part de votre produit d’appel.

Tags: , , , , , , , , , , , ,


695 commentaires à “Leur truc ne marchera pas. Le nôtre si !”
» Flux RSS des commentaires de cet article
  1. 4 Août dit :

    @ Pulcherie D

    7. Le refus de soins à une personne de l’autre sexe par une personne soignante doit être considéré comme faute grave et cette personne licenciée.

    T'es sûre que c'est pas l'inverse ?

  2. marc.malesherbes dit :

    @ Pulchérie D 598

    d'accord avec ce que vous dites, sauf
    3. La burqua étant un masque total permettant à des malandrins d’opérer anonymement, elle facilite les actes criminels et doit être interdite ; extrêmement simple.

    en effet interdit-on le port du casque aux motards ? Et pourtant combien de délits, de crimes commis à l'aide de cet anonymat !
    on voit bien ou se loge, souvent à notre insu, l'idéologie dominante...

  3. 4 Août dit :

    - Pub -

    Ca fait un moment que ça existe le trading avec effet levier / sous-jacent:
    (remarquez les noms en langage texto données aux paris :lol:)

    http://www.clickoptions.com/tapetout-fr-21.html

  4. marc.malesherbes dit :

    sur les retraites, PS bravo !

    il me semble qu'il faut saluer la bonne position du PS sur les retraites. Pour une fois bravo ! Sur la sincérité, il faut douter (c'est la même M Aubry qui préconisait il n'y a pas si longtemps de passer à 62 ans !). Mais cela n'a pas d'importance, je veux seulement y voir le ralliement à la position des la majorité des Français.

  5. dudu87 dit :

    Bonjour à vous,

    Voile...burqua...ET retraites avec salaires décents et plein emploi... Type de société

    @ Holp- Up
    Entièrement d'accord avec toi pour ta réponse à Jennifer qui est diabolisée par 4 Aouti
    Tient, voilà la communautariste de service qui revient nous faire bouffer de la burqa sur ce blog. Et Lola elle est où ?

    J'ajouterai comme le dit @Toto que nos députés vont faire une loi pour...2000 personnes en gros dont certaines sont de véritables provocatrices. C'est ça votre notion de la démocratie! Je le dis HAUT et FORT, ce n'est pas la mienne! Pour donner corps à leur arguments, certains, ici, donnent la parole à une personne qui compte pour UNE dans notre socièté mais nous sommes...60 millions en FRANCE! Comme dans toute situation, vous trouverez toujours un cas pour déroger à la régle. Nombreux, ici, se font passer pour des militants, vous dites MILITANT,... en "cullotes courtes", OUI!
    Ces femmes sont -elles nos ennemis de classe? NON que je sache. Par contre Sarkozy et sa bande ont bien joué et nombreux sont tombés dans le panneau à commencer par A. Gérin ce qui est beaucoup + grave.

    Hier soir, j'étais à la réunion sur les retraites organisée par Copernic Attac avec Limousin Terre de gauche: PCF, PG, NPA et Alternatifs. 250 personnes étaient présentes, mieux que pour le démarage des européennes et une bonne ambiance à la vue de la discussion. Tout le monde est d'accord sur le fait que nous sommes au tournant de notre socièté soit individualliste ou collective et solidaire. Sur les mesures à prendre pour péreniser le système, je dirai aucune divergeance. Mais il fut aussi question de l'augmention des salaires, du retour au plein emploi qui remettrait notre système de retraite à flot. Un intervenant a abordé la participation de la France à l'Europe. J'ai constaté que ce sujet était tabou pour nos dirigeants. Tant qu'au développement de la lutte, c'est bien fébrile, oui, il y a 27 Mai mais après? Les vacances......

    Mon sentiment est que les associations (Coppernic, Attac, M'nep...) font surement plus en ce moment pour faire bouger notre socièté et ses composantes que nos politiques. A part un représentant de FEN, pas de syndicalistes en vue à cette réunion. Bizarre...
    Comme il est drôle qu'aucun dirigeant syndicale n'apparaisse sur nos radios et télés pour parler de ce sujet. Je suis surpris que seul Jean-Luc Mélenchon est son agenda assez fourni dans ce domaine. Qu'est-ce que cela veut dire?

  6. Descartes dit :

    @marc.malesherbes (#603)

    il me semble qu’il faut saluer la bonne position du PS sur les retraites. Pour une fois bravo ! Sur la sincérité, il faut douter (c’est la même M Aubry qui préconisait il n’y a pas si longtemps de passer à 62 ans !).

    Au delà des propositions elles mêmes, le PS a opéré un changement radical: au lieu de continuer sur la ligne de l'anti-sarkozysme et de l'anti-gouvernement primaire, il a formulé des propositions avec des chiffres et des calculs, et une perspective de mise en oeuvre. Et non pas des vagues "principes" ou "valeurs" ou des propositions du style "les riches n'ont qu'à payer". Du coup, ce n'est plus le gouvernement qui choisit de quoi on discute (pour ou contre ses propositions). Pourquoi la "gauche radicale" ne fait pas de même ?

  7. Descartes dit :

    @dudu87 (#604)

    J’ajouterai comme le dit @Toto que nos députés vont faire une loi pour…2000 personnes

    Oui. Ce qui fait beaucoup plus que la loi sur l'abolition de la peine de mort, qui ne touchait que quelques personnes par an... l'argument basé sur le nombre est ridicule. Lorsque des principes sont en jeu, on fait des lois pour bien moins que ça.

    Ces femmes sont -elles nos ennemis de classe? NON que je sache.

    Et les pédophiles, sont ils nos ennemis de classe ? Et les voleurs de voitures ? Penses-tu qu'on ait eu tort de faire des lois contre eux ? L'analyse de classe est importante, mais on ne peut pas réduire tous les rapports sociaux à la lutte des classes d'une manière purement mécanique.

    Hier soir, j’étais à la réunion sur les retraites organisée par Copernic Attac avec Limousin Terre de gauche: PCF, PG, NPA et Alternatifs. (...) Sur les mesures à prendre pour péreniser le système, je dirai aucune divergeance.

    Mais... quelles étaient les "mesures" en question ? Parce que l'expérience montre que lorsque les mesures proposées sont du genre "demain on rase tout le monde gratis", on n'entend que rarement des "divergences" s'exprimer.

    Mais il fut aussi question de l’augmention des salaires, du retour au plein emploi qui remettrait notre système de retraite à flot.

    C'est ben vrai, ça. Multipliez tous les salaires par dix tous les dix ans, et le problème du financement des retraites disparaît. Que l'économie est simple, au pays des bisonours...

  8. 603 marc.malesherbes : ma lecture du projet PS sur les retraites est toute différente de la tienne...

    la Grèce et les retraites du PS : les mots pour ne pas dire TINA...

  9. 4 Août dit :

    @ dudu87 dit:

    Entièrement d’accord avec toi pour ta réponse à Jennifer qui est diabolisée par 4 Aouti

    Sur ce coup là, Jennifer sait que ce n'est pas elle que je visais (pour comprendre l'histoire, il faut remonter à cet automne)

  10. Pulchérie D dit :

    @ 4 Août (600)

    Tu me demandes si je n'ai pas inversé les rôles lorsque j'ai écris :
    "Le refus de soins à une personne de l’autre sexe par une personne soignante doit être considéré comme faute grave et cette personne licenciée."
    Est-ce de l’humour, ou un besoin de précision ?
    Si tu veux, cette phrase peut-être formulée comme suit :
    « Le refus de soins à une personne de l’autre sexe que le sien, par une personne soignante doit être considéré comme faute grave et cette personne licenciée. »

    On ajoute ainsi un parfum d’étude notariale ou on joue au rédacteur de loi, alors qu’on se trouve sur un forum.
    Je clos définitivement ma discussion sur ce sujet, qui est loin d'être futile, mais qui est actuellement dépassé par des questions plus urgentes.

  11. Descartes dit :

    @Milena (#551)

    Tu ne trouves pas ça choquant qu’elle se soit fait aggressée dans un magazin, juste pour porter un voile intégral?

    Oui. Et je trouve aussi "choquant" de me faire agresser par les femmes en burqua. Car refuser de montrer son visage, c'est là aussi une forme d'agression. Je condamne bien entendu toute agression physique. Mais j'applaudis des deux mains la femme qui a eu le courage d'appeller "belphegor" la femme à la burqua. C'est aussi en croassant au passage des curés que les combattants laïques d'hier ont réussi a chasser l'église catholique de l'espace public. A ceux qui croassent au passage des femmes en noir pour défendre ces conquêtes, bravo!

    La vérité, c’est que ces femmes que tu penses être soumises seront forcée de ne plus sortir, une fois qu’on imposera cette loi régressive et anti-républicaine.

    Chacun fait son choix. Si elles veulent conserver leur voile intégral, alors elles resteront chez elles. On interdit bien de se promener à poil dans la rue, et il ne semble pas que les nudistes et autres exhibitionnistes se sentent "forcés à ne plus sortir".

    Elle n’est pas simplement régressive, elle est surtout raciste, car elle n’affectera qu’un groupe bien défini de personnes, des femmes musulmanes.

    Je ne savais pas que les "femmes musulmanes" constituaient une "race"...

  12. @ dudu87...
    hier, on était pas dans une organisation Copernic/attac avec le soutien de limousin terre de gauche, mais dans l'inverse... ou moins, à savoir une reunion organisée par Limousin terre de Gauche puisqu'il a été impossible de la coorganiser avec Attac...

    2eme précision, la FEN existe plus depuis une paye... il fallait lire FSU...

    à part ça, je remarque que vous continuez à causer chiffon...

  13. Descartes dit :

    @Milena (#561)

    On protège les mineurs contre les abus des adultes mais une femme, volontairement décide de son habit vestimentaire, dans une société pluraliste, on devrait la laisser faire ses choix! Sinon ou est-ce qu’on s’arrête, hein?

    Si je comprends bien, tu est favorable à la légalisation de la nudité publique. Après tout, si l'on décide "volontairement" de se promener à poil sur les Champs Elysées, "dans une société pluraliste, on devrait la laisser faire ses choix". Sinon, ou est-ce qu'on s'arrête, hein ?

  14. Descartes dit :

    @Catherine (#567)

    Je trouve votre billet du blog par le site « Militants de l’espoir à gauche ». Vous voyez ? les socialistes qui soutiennent Ségolène Royal. Je vais être franche : en 2012, ce sera elle ou sinon, vous. Je suis loin d’être la seule.

    Au niveau de confusion ou est la gauche, tout est possible...d

  15. Descartes dit :

    @Milena (#571)

    Hold-up le problème avec ce que tu dis, c’est ton idéalisme. Tu penses que la femme qui porte plainte, elle va être entendu chez les flics? Elle aura la même opportunité d’accéder la justice? Non. Elle est une non-personne.

    Si elle se présente pour porter plainte en voile intégral, les flics refuseront de l'entendre et ils auront raison. Dans notre république, on n'accepte pas de plaintes anonymes. Maintenant, si elle se présente correctement habillée, sa plainte sera enregistrée comme celle de n'importe quel citoyen.

    Elle n’existe pas dans votre république chérie.

    Attention avec ce genre d'arguments. Franchement, si la "république chérie" est si mauvaise, une bonne petite dictature ne serait pas finalement préférable ?

  16. Descartes dit :

    @jennifer (#579)

    Merci à André Assietoi (je ne suis plus sûre que c’est toi en fait!) de nous avoir fait découvrir la Riposte Laïque, ces laïcards qui jouxtent le fascisme, qui traite la religion musulmane de fasciste. Là il y a vraiment danger++ et de quoi s’alarmer.

    Il y a surtout de quoi s'alarmer quand on voit des militants qui se considèrent "de gauche" jeter par la fenêtre le plus précieux des héritages de la gauche, celui de la laïcité (c'est à dire, de la neutralité de l'Etat et de l'exclusion des croyances de la sphère publique). Ainsi, Jennifer nous dit, il y aurait "danger et de quoi s'alarmer" parce qu'un groupe utilise sa liberté d'expression pour qualifier la religion musulmane de "fasciste". Mais... dans le même message, Jennifer qualifie les "laïcards" de ce groupe... de "fascistes". N'est-ce pas aussi dangereux ? En quoi serait-il permissible de qualifier de "fasciste" un groupe d'opinion, et cela cesserait de l'être dès lors que le groupe en question est religieux ?

    On a le droit, dieu merci (si l'on peut dire...), de qualifier de "fasciste" la religion de son choix. Les opinions religieuses ne sont pas plus respectables qu'aucune autre opinion, et prétendre le contraire c'est violer le principe même de la laïcité.

  17. 613 Descartes : c'est surtout chez certains "royalistes"... où la confusion est totale et savamment entretenue... A ce stade-là, on n'est même plus dans le domaine de la politique mais dans quelque chose qui touche à l'irrationnel, qui s'apparente quasiment au religieux.

  18. Descartes dit :

    @Carol DEBY (#525)

    Mais votre contradictaur de Terra Nova, malgré ses titres de diplômé d’HEC, d’élève de Sciences Po

    Je trouve fatiguant au possible cette manière de faire du populisme anti-intellectuel et anti-diplôme. Faudait qu'un jour la "gauche radicale" finisse par accepter que l'ignorance n'est pas un bien, et que des études brillantes ne sont pas un handicap.

  19. 4 Août dit :

    @ Pulchérie D

    Tu me demandes si je n’ai pas inversé les rôles lorsque j’ai écris :
    « Le refus de soins à une personne de l’autre sexe par une personne soignante doit être considéré comme faute grave et cette personne licenciée. »
    Est-ce de l’humour, ou un besoin de précision ?

    J'avais eu écho du refus de SE FAIRE soigner, mais pas "de soigner". Voilà tout.

  20. Pulchérie D dit :

    Le laxisme de McChrystal vis-à-vis des cultures d'opium

    La curieuse attitude de l’Alliance, face à la proposition du Russe Ivanov, en visite à Kaboul, venu pour lutter contre les sources mêmes de la drogue qui commence à empoisonner la Russie.

    Le Figaro publie un article à ce sujet, dont je mets certains paragraphes en exergue :
    « (…)Barack Obama et Dmitry Medvedev ont formé un tandem présidentiel décidé à coopérer sur un certain nombre de problèmes, dont la campagne anti-drogue. Victor Ivanov et Gil Kerlikowske, directeur du Bureau américain chargé de la politique nationale anti-drogue, ont décidé, d’un commun accord que la Russie pourrait mettre à profit son expérience et sa connaissance du pays pour aider à démasquer les trafiquants et autres seigneurs de guerre producteurs de pavot. »

    Mais la décision russe devenant plus nette :
    « Hélas, les programmes contradictoires des uns et des autres empêchent de passer de la détermination à l’action.(…). La réaction aux propositions de la Russie a été discrète. Les collègues de Victor Ivanov, à l’ONU tout comme à l’OTAN, ont déclaré qu’il convenait de respecter le gouvernement élu d’Afghanistan, et qu’il incombait aux dirigeants afghans de décider de priver les producteurs d’opium du fruit de leur travail ou non. Ils ont par ailleurs ajouté qu’il ne serait ni productif ni raisonnable de procéder à la destruction des champs de pavot. »

    Le Figaro ajoute quelques lignes écrites par un géographe français, chercheur au FNRS dont j’extrais :
    « Au grand dam de la Russie, les États-Unis ont récemment renoncé à l’éradication forcée du pavot, désormais jugée doublement contreproductive. Car, outre le fait que l’éradication n’est pas viable, elle pousse les paysans afghans d’opium, privés de cette ressource, dans les bras des talibans et accentue la pauvreté, qui est la cause première du recours à la production d’opium. »
    http://www.lefigaro.fr/publiredactionnel/2010/05/19/06006-20100519ARTWWW00412-de-la-bouteille-a-la-seringue.php

  21. Pulchérie D dit :

    Afghanistan : principal producteur mondial

    C’est ce qu’affirme RIA Novosti dans un article repris par
    http://nawaaye-afghanistan.net/spip.php?article11478

    93% de l’héroïne mondiale sont produits par l’Afghanistan, affirme Andreï Fediachine, de RIA Novosti. »
    « A présent, le général américain Stanley McChrystal annonce que le bloc appliquait une nouvelle politique visant à s’attirer les sympathies de la population et qu’il ne détruisait plus les plantations. D’après l’OTAN, les détruire n’aurait aucun sens dans la mesure où les talibans ont déjà accumulé d’immenses réserves d’opium qui suffiront pour plusieurs années de vente ininterrompue, même sans continuer à le cultiver. Pourtant la culture du pavot se poursuit. »
    En mars 2010 « Sans surprise, la Russie n’a pas réussi, cette fois-ci, à Bruxelles, à convaincre l’OTAN de radicaliser sa campagne anti-drogue en Afghanistan. Lors de la dernière réunion élargie du Conseil Russie-OTAN, Viktor Ivanov, le directeur du Service fédéral russe pour le contrôle des stupéfiants, s’est efforcé de persuader le bloc de commencer à mettre en œuvre un programme de destruction des plantations de pavot. »

  22. Pulchérie D dit :

    En octobre 2009, Romandie.news a publié un long article intitulé :
    « Afghanistan: l'opium fait plus de morts occidentaux que la guerre ».
    http://www.romandie.com/infos/news2/091021190013.3si483zf.asp

    L’ Office des Nations unies contre la drogue et le crime (ONUDC) a appelé à une lutte renforcée contre ce fléau. » « 20 % seulement de l’opium afghan sont interceptés dans le monde, principalement en Iran ».

    Je me souviens qu’un des buts prétendûment poursuivis par l’attaque de l’OTAN, outre la lutte contre le terrorisme, était l’anéantissement des champs de pavot afghans, péril pour l’Occident.
    Quel pays subit de plein fouet aujourd’hui l’offensive par les stupéfiants afghans ? Sans conteste la Russie.
    Cela expliquerait-il le revirement de l’OTAN ?

  23. Dan07 dit :

    Bonjour à tous,

    J'ai écouté hier soir 19 mai un bout de l'émission de F. Taddei sur france 3, et je suis tombé sur une intervention de M. Fabius qui face à ces interlocuteurs dont J. Attali, a fait le remarque suivante: (je ne cite pas, je reprends l'idée...)
    Un amendement passé "en cachette" des autres parlementaires, permet aux grandes entreprises de ne plus payer de plus-values sur la cession de filiale: Bilan fiscal annuel : MOINS DIX MILLIARDS D'EUROS dans les caisses de l'état.
    Le tout approuvé par Mme Sophie de Menton, Ex candidate écartée de la libre concurrence non faussée à la tête du Medef, "grande amie" de notre cher JL Mélenchon.

    M. Mélenchon êtes vous au courant ? confirmez-vous ?

    Sincères remerciements pour tout ce que vous faites.

  24. emma78 dit :

    A Michel Matain post 535
    Angela Merkel commence à réagir contre la spéculation..

    Effectivement, elle a raison même si c'est tout le système qu'il faudrait réglementer: les ordres en continu, les achats à crédit, le crédit qui passe uniquement par les banques et non par la BCE, les banques européennes qui jouent à la baisse contre l'euro...tous les flux financiers devraient aussi être taxés avec une séparation claire des banques de dépôts et des banques d'investissement.

    Je pense que depuis la création de l'UE et de l'euro, le système,basé sur la concurrence libre et non faussée, entre pays n'ayant pas la même économie, est fondé sur des bases perverses et antidémocratiques..

    Il n'y a qu'à voir ce qui se passe actuellement: la rigueur pour tous et le jackpot pour qq banques avec un contrôle de la BCE (non élue)

  25. Descartes dit :

    @4 août (#618)

    J’avais eu écho du refus de SE FAIRE soigner, mais pas « de soigner ». Voilà tout.

    Et tu as raison. Il n'y a pratiquement aucun cas de "refus de soin à une personne de l'autre sexe par une personne soignante", pour la simple raison que le "refus de soins" est interdit (art L1110-3, Code de la Santé Publique) et constitue le délit de discrimination. Ce qui rend comique la proposition de Pulchérie de faire du refus de soins pour cause de sexe opposé "une faute grave"... a moins que sa proposition ne soit d'adoucir finalement les sanctions pour une telle discrimination ? Avec la laveuse de pipettes, on ne sait jamais.

  26. 4 Août dit :

    @ Dan07

    "Un amendement passé « en cachette » des autres parlementaires, permet aux grandes entreprises de ne plus payer de plus-values sur la cession de filiale"

    Mieux connu sous le nom de "niche Copé". Et plus près de 22 milliards que de 10.

    http://www.liberation.fr/economie/0101630329-la-niche-cope-un-boulet-a-22-milliards

  27. Carol DEBY dit :

    Au grand philosophe, gloire de la pensée française, immortel d’entre les Immortels, qui m’a fait la faveur inespérée d’une critique, dans un inoubliable message d’outre-tombe, portant le chiffre 617.

    Si ma prose vous fatigue tellement, Maître, le remède est facile : ne lisez pas mes interventions,
    qui sont d’ailleurs rares, et que je n’oserais jamais vous soumettre.
    Vous vous êtes déjà trop fatigué avec la reine Christine, cette mangeuse d’hommes.
    Mes hommages tremblants.

    Carol Deby, de Liège

  28. emma78 dit :

    Post 622 Dan07
    Suppression de l'imposition des plus-values sur la cession de filiale

    Effectivement, on doit cet amendement à JF. Copé et pour le montant d'impôt économisé (donc des recettes en moins pour l'Etatt), des chiffres plus élevés ont déjà circulé.

    JF Copé, c'est celui qui a taxé les personnes percevant des indemnités suite à un accident du travail; d'autres amendements sont passés aussi en douce pour les personnes seules ayant élevé des enfants (suppression de la demi-part supplémentaire).

    Le principe est tjs le même: exonération des plus riches et augmentation des prélèvements sur les plus démunis.

  29. Pulchérie D dit :

    @ 4 Août (618)

    Je vois que tu ne m’as pas compris : le cas est arrivé dans un hôpital universitaire, où un jeune infirmier musulman a refusé de toucher une femme, disant que c’était péché.
    Pas moinsse.
    Je m'aperçois que le fait est peu connu, mais doit l'être par l'argousin autodidacte, qui se sert de cette ignorance pour continuer à répandre sa désinformation.

  30. André Assiétoi dit :

    @ tous ceux qui vantent le projet du PS sur les retraites

    Est-ce que vous l'avez bien lu ? Certes, d'un côté, il y a le maintien de l’âge légal à 60 ans... mais quand on lit d'un autre côté "un système de "retraite choisie" avec notamment la création d’un "compte temps" pour les nouvelles générations, décloisonnant formation, travail, retraite et pour inciter à travailler plus longtemps, une surcote renforcée ", Il n'y a pas beaucoup de monde qui va pouvoir prendre sa retraite à 60 ans.

    Un compte temps, ça me rappelle furieusement les propositions de la CFDT ou encore la retraite par points du MODEM. Il n’y a rien de mutuel là dedans, c’est de la capitalisation. En plus, le salarié n’est pas en position d’avoir le choix. C’est les petits salaires qui seront obligés de turbiner plus longtemps pour avoir une retraite acceptable.

  31. Michel Matain dit :

    @ 628 Pulchérie

    Peux-tu nous dire où et quand ?
    Et si des sanctions ont été prises contre ce "soignant" qui refuse de soigner ?

  32. André Assiétoi dit :

    Et puis comment demander d'accumuler les trimestres sur un compte-temps lorsque, pour beaucoup d'entre-nous, on se retrouve au chômage à partir de 50 ans ? Non, décidément, le projet du PS est une arnaque. Et le chiffre de 60 ans mis en avant n'est qu'un leurre.

    C'est comme un contrat d'assurance, faut lire les petites lignes.

  33. Christophe en Savoie dit :

    Bonjour,

    depuis quelques temps j'entends régulièrement JL Mélenchon.
    Bon... je me méfie des "grandes gueules", des "médiatiques", etc..., etc...

    Mais... P..., Jean-Luc... ça me fait du bien de t'entendre !
    Depuis des années je pense à peu près ce que tu dis.
    Depuis des années, j'étais un "extra-terrestre" avec tous ceux d'Attac ou autre Alter.etc... bref, pas franchement une goutte d'eau, mais quasiment aucun relais dans les médias. Dans le monde économique où j'ai évolué ces 20 dernières années (pas la banque... non...) soit en tant que cadre, soit en tant qu'employeur, je suis souvent arrivé à faire convenir mes interlocuteurs des absurdités multiples et variées du/des système(s) actuel(s). Mais de là à en tirer les conséquences jusque dans l'isoloir... Le Challenge, il est là !

    Allez un petit argument simple pour le sceptique du café du commerce au coin de la rue:
    " A force d'appauvrir les populations, à qui vont-ils vendre leurs réfrigérateurs, leurs bagnoles, ordinateurs et autres "biens de consommation" ? En agissant ainsi le capital (le grand...) se tire lui-même une balle dans le pied à (très) moyen terme...

    Enfin une question (j'ai pas encore trouvé la réponse...) : Un homme politique devrait avoir à coeur de rendre ses électeurs "heureux" car ceux-ci votent en retour. Mais pourquoi le "capital" a-t'il tant de pouvoir ?

    Bonne journée !

  34. Christophe en Savoie dit :

    PS: Je t'ai entendu hier soir sur France Inter:
    T'es quand même une sacrée grande gueule ! Mais - je me répète - ça fait du bien !

  35. THIERRY dit :

    Mr Mélenchon,vivement les presidentielles de 2012 car il est temps que ca change,il y a un veritable foutage de gueule a l'UMP,a croire qu'ils sont sur une autre planete!,pas besoin d'avoir fait l'ENA pour voir que ca va mal,c'est un homme comme vous qu'il nous faut.

  36. Pulchérie D dit :

    @ Michel Matain (630)

    Cela s'est passé il y a quelques années, dans un hôpital belge.
    Mais sur un blog, Bladi.net,
    http://www.bladi.net/forum/11728-lhopital-confronte-radicalisation-pratiques-religieuses/
    a paru une rubrique intitulée :"L'hôpital confronté à la radicalisation des pratiques religieuses"
    "(...)un phénomène méconnu de l'opinion et des autorités publiques, l'intrusion des particularismes religieux et culturels à l'hôpital."
    "Et que penser d'un interne juif orthodoxe qui refuse d'examiner des femmes, d'une interne musulmane qui refuse d'examiner des hommes ? Cela s'est produit l'an dernier, aux urgences de l'hôpital parisien Saint-Antoine, explique le docteur Patrick Pelloux."
    Ce n'est pas sans motif que le professeur Bernard Charpentier a déclaré :" Dans le serment d'Hippocrate, un malade n'a ni race ni religion. Un médecin qui refuse de soigner un malade parce qu'il est un homme ou une femme est en dehors du serment."
    Il ressort de cette enquête que ces refus de soins ne sont pas l'apanage de musulmans, mais aussi de fanatiques juifs.

    De toute manière, ces cas sont rares, mais peuvent provoquer des situations très embarrassantes au sein d'une équipe hospitalière.

  37. Le webmestre dit :

    @Pulchérie

    Est-ce un hasard si l'affaire du copier/coller maladroit depuis un site polonais qui s'est ensuite répandu en insultes nauséabondes sur le compte de Jean-Luc Mélenchon refait surface aujourd'hui?

    En tous cas, je vous incite à la plus grande prudence lorsque vous citez des sources douteuses, nous mettant tous dans l'embarras.

    Le site auquel vous faites référence n'est pas un blog, mais un forum généraliste marocain où la plupart des conversations tournent autour de l'islam.
    Ce que vous appelez une "rubrique" est en fait un post privé en date de décembre 2003 sans aucune valeur journalistique.
    Ce que vous appelez une enquête ne sont en fait que des extraits de compte rendus d'auditions, apparemment cités par le Monde, hors contexte.
    Cependant à aucun moment il n'est question de "fanatiques" juifs, mais de juifs "orthodoxes".

    Ce dernier propos contient donc une formulation tendancieuse.

    A la lumière des incidents rappelés en préambule, je considère qu'en exploitant ce genre de sources douteuses, vous exposez Jean-Luc Mélenchon et les gestionnaires de ce blog et je vous demande à nouveau de faire preuve de prudence.

  38. Michel Matain dit :

    @ 637 Pulchérie

    Dans des cas comme ça, je crois qu'il faut licencier pour faute très grave, engager immédiatement des poursuites pouvant aller jusqu'à la radiation de l'inscription à l'Ordre pour les médecins.

    Qu'en penses-tu Jennifer ?

  39. jean ai marre dit :

    @J L Mélenchon, camarades, amis : sont ils devenus fous ?

    La "défense de l'ordre public" et " la protection du pacte social " sont des éléments qui déterminent pour le gouvernement l'interdiction de la burqua.
    Le port du voile est considéré comme " la manifestation communautariste d'un rejet de valeur de la république''.
    Le conseil des Sages met en exergue de fortes incertitudes constitutionnelles.

    Mais voila que maintenant les Copé et autres voudraient passer outre le conseil constitutionnel et passer une loi en force, par décision référendaire.
    "Lionel Luca, député de la nation, des Alpes Maritimes " s'est prononcé pour un recours à cette procédure d'exception" si d'aventure le C Constitutionnel censurait le projet de loi "

    N. Sarkozi''en démocratie, c'est quand même le peuple et ses représentants qui doivent avoir raison"

    Il nous prend pour des cons, Le référendum. de 2005 il s'est bien assis dessus !
    Il a le culot de nous parler de la souveraineté du peuple.

    On nous obsède par l'émigration, et les français de couleurs différents.
    C'est déjà le présage de la campagne présidentielle.

    Au fait et si lors d'un apéro géant on faisait un référendum sur : Voulez vous changer de Président ?

  40. Pauvre Rutebeuf dit :

    « Arlette Chabot recevra Dominique Strauss-Kahn, le directeur du Fonds monétaire International (FMI), dans l'émission A vous de juger, diffusée jeudi 20 mai sur France 2. Il aura l'occasion de s'exprimer sur la crise grecque et ses conséquences pour la France, mais évoquera également sans doute son éventuelle candidature à la Présidence de la République en 2012. »

    Quel est ce clan qui après nous avoir vendu monsieur Sarkozy, veut maintenant nous vendre monsieur Strauss-Kahn ? Où serait la différence ? Il est le même en plus grand et plus gros que Sarkozy. Pas mieux au cm² !
    Je ne regarderai pas, je boude !

  41. Michel Matain dit :

    Super Angela remet ça : elle a proposé ce midi que les transactions financières soient taxées. Dans l'heure qui a suivi nos boursicoteurs ont fait plonger les cours de 2 % !

    Mais que fait notre super président hyper actif pendant ce temps ? Il a du mal à suivre le rythme on dirait. Et à part envoyer madame Lagarde au créneau, il reste redoutablement silencieux.Oui il faut taper sur le clou et s'engouffrer dans la brèche entrouverte par Angela.

  42. Valdo dit :

    Cher Jean-Luc Mélenchon,

    Détail mais important pour moi: SVP quand vous dénoncez à trés juste titre les éternels moulins à prières libéraux, n'utilisez pas le mot griot! Les griots en Afrique, poètes et sage, méritent mieux que ce traitement. Savez-vous que bon nombre d'entre eux, au Mali, luttent contre l'excision? Alors pas d'utilisation abusive de ce mot qui recouvre une belle tradition poétique, incarnée en France par Sotigui Kouyaté...

  43. Descartes dit :

    @Carol DEBY (#628)

    Si ma prose vous fatigue tellement, Maître, le remède est facile : ne lisez pas mes interventions, qui sont d’ailleurs rares, et que je n’oserais jamais vous soumettre.

    Ce qui me fatigue, mon cher lecteur, ce n'est pas de lire vos interventions. C'est de penser que 500 après l'invention de la Méthode, il y en ai encore pour jouer ce petit jeu populiste de cracher sur ceux qui ont un diplôme ou on fait des études, comme si les têtes les mieux faites étaient celles que n'avaient jamais souillé la lecture d'un livre ou le suivi d'un enseignement. Et croyez moi, ce populisme n'a rien de nouveau: de mon temps déjà l'église raillait en chaire ceux chez qui "trop de leçons et de lectures remplacent une honnête piété et la crainte de Notre Seigneur Jésus-Christ". Comme quoi...

    Vous me conseillez de ne pas lire vos interventions. Cela reviendrait à enterrer la tête dans le sable comme le font certains oiseaux africains. Malheureusement, le refus de voir la réalité n'a pas pour effet de la modifier. Votre prose sera là même si je ne la lis pas. Et elle continuera à me "fatiguer"...

    Avec mes plus cordiales salutations, René.

  44. Pulchérie D dit :

    @ webmestre (637)
    Si vous pensez que cette expression menace en quelque façon que ce soit ce blog, effacez ma réponse.Ce n'était en aucune manière une tentative de nuisance. Vous citez ma "maladresse" à propos du site polonais; or, celui-ci a été rappelé tout récemment sur ce blog, avec citation claire du passage insultant, par Maxime Vivas.

    Je pense que le blog dont il est question ici est très critique vis-à-vis des pratiques religieuses provoquant des dérives, mais s'il vous semble devoir l'éliminer, je n'y vois aucun inconvénient.

    L'incident "belge" s'est passé il y a plusieurs années, alors que la fièvre religieuse n'avait pas encore atteint le stade qu'elle connaît dans certaines régions. D'où ma réaction de prudence.
    Vous avez raison, il y a des adjectifs tabous. Effacez, je vous prie.

  45. Roland011 dit :

    631 André Assiétoi dit: 20 mai 2010 à 12h19
    @ tous ceux qui vantent le projet du PS sur les retraites

    Voir : Jacques Genereux
    Retraites : Le PS fait un pas à gauche, mais reste bien loin d’une vraie réforme de gauche
    Contre projet du PS sur la réforme des retraites

  46. Descartes dit :

    @Michel Matain (#632)

    Peux-tu nous dire où et quand ?

    Comment oses-tu mettre en cause les dires de la laveuse de pipettes ? Et en plus pour lui demander une référence précise ? Tu est devenu fou où quoi ? Si demain elle t'affuble d'un petit nom tendre et appelle à boycotter tes messages, ne dis pas qu'on ne t'avait pas prévenu.

    Et si des sanctions ont été prises contre ce « soignant » qui refuse de soigner ?

    Tu peux sans peine t'imaginer quelle aurait été la réaction de l'opinion devant un tel "refus" et l'espace médiatique qu'il aurait reçu. A moins de supposer que les directions des hôpitaux (toutes islamophobes, c'est bien connu, demande à Jennifer) soient prêtes à violer le Code de la Santé Publique pour protéger les musulmans pratiquants, et qu'elles aient le pouvoir de faire taire les patients victimes d'un tel traitement, on voit mal comment les sanctions auraient pu être évitées.

    Mais la question de fonds, que Pulchérie évite soigneusement, reste la même: elle a proposé de transformer le refus de soins pour cause de différence de sexe en une "faute grave", alors que pour le Code de la Santé Publique c'est déjà un délit. Ce qui prouve que Pulchérie n'a pas la moindre idée de ce dont elle parle...

  47. jean ai marre dit :

    @ 641 M. Matain,

    Pour t'emboiter le pas, Angéla vient d'interdire les ventes à découvert. C'est pas pour cela qu'il y a unanimité avec les autres pays Européens.
    La France, ne bouge pas !
    Pourquoi Sarko est il immobile ?
    Et le ménage Nicolas - Angéla alors ?

    En juin 2010 aura lieu le G20 et d'ici là Obama aura fait voter son programme sur la réforme des marchés financiers.

    Dans la réunions du G 20 verrons nous assis à la table : l'Allemagne, les Etats Unis, la Chine et derrière au seconr rang : la France et les autres.?

  48. emma78 dit :

    A jen ai marre post 639

    NS a été élu démocratiquement donc il restera au pouvoir jusqu'à la fin de son mandat.. les'no Sarkozy day'et autres apéros pour changer de président, c'est vraiment du grand n'importe quoi (une dérive gauchiste, à mon avis).

    Si ce n'était lui, ce serait un autre de la droite, peut-être plus policé mais de toute façons avec la même politique.

    Les combats se mènent de façon politique avec des programmes pour convaincre la majorité des électeurs et le résultat se fait dans les urnes ! C'est plus long, cela demande plus d'énergie et des forces qui se regroupent mais c'est la démocratie.

  49. Hold-up dit :

    René (Descartes) insulte Puchérie D
    "Comment oses-tu mettre en cause les dires de la laveuse de pipettes ?"

    Quel nabot celui-là. Comme s'il n'était pas un éradicateur de tuyau, lui. Sa maxime sur son blog de droite :
    « Pour le roi souvent, pour la patrie toujours »-

    Vous aurez remarqué ses applaudissements à Martine Aubry qui elle, saurait chiffrer (607
    Descartes) le montant du financement des retraites mais pas " la Gauche radicale " qui reste brouillonne et confuse. N'est-il pas marrant qu'il ne se fasse pas l'écho des propos de JL Mélenchon qui chiffre parfaitement les choses en ce qui concerne le financement des retraites tout en gardant les droits conquis de haute lutte de la retraite à 60 ans. Tout cela est une ruse pour brouiller les pistes et enfumer la tête des bloggeurs.

    Mais le plus drôle c'est que vous ne verrez jamais René (" Descartes") reprendre une information des plus intéressantes au vu du siphonnage umpiste des deniers des contribuables.

    Dans le message 624, " Dan07" nous informe que M.Fabius sur France 3 a informé les Français de ceci :

    " Un amendement passé « en cachette » des autres parlementaires, permet aux grandes entreprises de ne plus payer de plus-values sur la cession de filiale: Bilan fiscal annuel : MOINS DIX MILLIARDS D’EUROS dans les caisses de l’état. "

    Pas de réponse de René. Il n'est pas là pour informer mais pour fragiliser l'Autre Gauche et insulter ceux qui s'en réclament ou pourrait être intéressés à soutenir son action. Oui, bien sûr on peut ne pas lire ses torchons. Oui, bien sûr il a le droit de s'exprimer ici sur le blog de Jean-Luc Mélenchon. Mais il s'agit moins de censurer que d'avertir les nouveaux venus qu'ici sur le blog de Jean-Luc Mélenchon, il n'y a pas que des amis.

  50. lemexicain dit :

    Lorsque Carol Deby met en avant les titres du contradicteur de Jean-Luc sur France Inter (diplômé d'HEC et élève de Sciences Po), Descartes ne trouve rien de mieux que de s'en prendre à lui en plaquant une fois de plus ses fantasmes sur la « gauche radicale » : notre philosophe « trouve fatiguant au possible cette manière de faire du populisme anti-intellectuel et anti-diplôme ». Décidément il serait temps que cette gauche « finisse par accepter que l’ignorance n’est pas un bien, et que des études brillantes ne sont pas un handicap » !

    Descartes aurait été beaucoup plus crédible s'il n'avait pas adressé ces propos à un docteur en médecine, et s'il n'avait pas ensuite qualifié à deux reprises Pulchérie de « laveuse de pipettes », renvoyant ainsi avec un certain mépris — personnellement, ça me choque — aux recherches qu'elle a menées en milieu universitaire en tant que chimiste. Le premier cas témoigne de son obsession permanente, celle qui consiste à critiquer sans cesse la gauche (qu'en gros il ne trouve pas assez à droite), quitte à plaquer ses fantasmes personnels sur des messages tout ce qu'il y a de plus anodins. Le second cas souligne une fois de plus les contradictions du personnage... qui ne respecte visiblement les diplômes que lorsqu'ils sont critiqués par des gens de gauche.


Blog basé sur Wordpress © 2009/2015 INFO Service - V3 Archive