17mai 10

Les mauvaises nouvelles des uns peuvent être les bonnes des autres

Leur truc ne marchera pas. Le nôtre si !

Ce billet a été lu 23  382 fois.

Je suis parti trois jours, sans télé, sans radio, sans journaux. J'avais à faire. Pendant ce temps mes amis au congrès de Die Linke à Rostok en Allemagne  et d'autres au contre sommet Europe Amérique latine à Madrid poursuivaient notre harassant agenda militant international sans lequel notre Parti de gauche serait hors de sa mission et de ses devoirs. Sitôt revenu, après plusieurs heures de ballade sans objet dans Paris la splendide et sur la terrasse sublime de l'Institut du Monde arabe, j’ouvre mon blog. Alors, les bras m’en sont tombés des épaules : ma dernière note a été lue plus de trente mille fois et il y a plus de mille commentaires. Signe des temps qui me dépasse. Je dis un mot quand même sur le sujet en fin de note. Mais, surtout, je dis ce que je sens avec ce recul, certes bien petit puisqu’il ne s’agit que de trois jours, mais le premier depuis longtemps. Dites : c’est vraiment la fin d’un monde. Il faut se préparer sérieusement pour la relève. L’affaire va être rude !

Oui c’est la fin d’un monde. Non seulement il n’y a pas d’autorégulation positive du système financier mais toute tentative pour le secourir ne sert à rien qu’à aggraver son instabilité génétique. La main invisible est une main démente. Ce truc est intrinsèquement irredressable. Je peux dire que ça m’angoisse. Je pense que beaucoup de gens sentent ça comme moi. Ce qui me frappe c’est l’obstination des dingues qui tiennent les manettes de l’opinion et de la décision. En trois jours j’avais oublié l’effet que ça fait de lire leurs contes à dormir debout sur les vertus de l’austérité et leurs martingales puériles sur les soi-disant cercles vertueux du moins d’Etat, moins de fonctionnaires, moins de service public, et gna gna gna. Au milieu de tous ces stipendiés, je retrouve mes ennemis intimes : les déclinistes. Montés sur le dos des amis de la douleur, à moins que ce soit l’inverse, ils débitent à longueur de colonnes, comme des pianos à musique, leurs insubmersibles certitudes hautaines à l’égard des gens simples qu’ils veulent encore et toujours mener au fouet. «Fainéants», «fonctionnaires», «gaspilleurs», «gréviculteurs» et ainsi de suite, en direct (pour les grecs et les espagnols) ou en suggéré (pour les français qui paient quand même le journal où c’est écrit). Le plus infâme c’est quand ils pleurnichent à l’évocation des «générations futures écrasées par la dette» ce bobard de café du commerce. Les générations futures, c’est clair qu’elles les préoccupent moins quand il s’agit de la diffusion des titres toxiques, des actions des pétroliers qui salopent la mer et pourrissent l’air ou de sortir du nucléaire.

Les refrains des déclinistes en font une véritable cinquième colonne de temps de guerre de la finance contre les peuples. Le truc du décliniste c’est toujours le même : « la France est en retard ». Toute mauvaise nouvelle est la bienvenue pour ce véritable parti de l’anti-France, les Baverez et consorts, qui insultent ce peuple, pour son bien -cela va de soi- à longueur d’années. En retard ! Toujours en retard le gros nul de Français ! En retard pour la souplesse du marché du travail, en retard pour le passage à l’économie de service, en retard pour encourager le risque et l’entreprise ! En retard pour abroger la carte scolaire, en retard pour développer l’enseignement privé ! En retard pour le classement de Shanghai des universités même si les gens de Shanghai eux-mêmes disent que leur classement ne vaut rien. En retard, c’est le mot pour culpabiliser celui qui ne veut pas passer pour un fainéant et qui a toujours peur déjà d’arriver en retard au boulot ! En retard pour la réforme des retraites qui permettrait pourtant cette grande avancée de civilisation, à laquelle «même les sociaux-démocrates ont travaillé dans toute l’Europe» et  qui ferait travailler les vieillards comme nos arrières grands parents en avaient déjà la chance.

J’en profite pour remercier à nouveau notre bon maitre qui permit à mon arrière grand-père de rester à la maison à partir de soixante quinze ans et lui promit de lui « donner de quoi », privilège auquel mes deux grands pères n’eurent pas accès ayant eu la malice de se soustraire à ces bienfaits en mourant de maladie professionnelle l’un à trente trois ans, l’autre à cinquante six comme des tire au flanc qu’ils étaient. Je donne ces exemples, moi qui n’aime guère personnaliser les problèmes politiques, pour rappeler aux nigauds qui se laissent endormir par les bobards des puissants quels chemins à rebours ces gens veulent nous faire prendre. De tous les griots du système, le pire est le décliniste ! Car il prétend enchaîner la victime aux intérêts des ses bourreaux par le sentiment de culpabilité qu’il est si facile de faire ressentir à ceux qui triment sans jamais voir le bout d’aucun effort. Et, pire que tout, le décliniste veut faire croire que la France ne peut rien, et donc que le peuple serait impuissant et même en grand danger s’il se soustrayait à la médecine de cheval qui lui est prescrit. Mais je les comprends. Mieux vaut pour eux prévenir que guérir et la meilleure police est celle qu’on installe dans la tête des gens. Sinon gare ! Car la France peut à peu près tout. Y compris dévaliser les dévaliseurs. Organiser un autre partage de l’oxygène disponible. De bon gré, ou de force cela va de soi. En tous cas c’est que nous nous ferons le moment venu. Et je pense qu’il viendra plus vite que d’aucuns le croient.

Passé le dégout que ces gens m’inspirent, d’un autre côté je ressens aussi l’incroyable énergie que donne le sentiment d’avoir vu juste pendant toutes ces années où le monde du casino triomphait ! L’autre jour Stéphane Bern – mais oui- dans l’émission « le fou du roi »à laquelle je participais, disait que des gens comme moi passaient pour des extra terrestres il y a quelques années et que, à présent, ce que nous disons « va de soi ». Ce genre de franchise n’est pas dans les moyens du commentateur politique traditionnel qui, lui, est trop intelligent pour reconnaitre l’ombre d’une erreur d’appréciation au cours des dix dernières années ou même des cinquante dernières qu’il est éditorialiste au « Nouvel Observateur ». Pourtant, comme les choses vont vite ! J’ai même lu Pierre Moscovici, le seul dirigeant du PS qui annonce vraiment la couleur au milieu de cet empire de faux-culs, dire que les riches devraient payer ! Eh ben Pierre ! Ca va pas de faire ton petit Georges Marchais, toi aussi ? Quand je vois ce glissement des mots qui passent d’une bouche à l’autre j’en ressens d’autant plus fortement une immense  gratitude à l’égard de ceux qui ont maintenu la flamme intellectuelle et militante du combat radicalement opposé à ce système pendant les années de la terreur intellectuelle des libéraux et sociaux libéraux. Quels qu’aient pu être leurs éventuels excès et erreurs, je dis bien éventuels, ils ont maintenu la lumière allumée pendant l’interminable décennie des endormeurs et des inquisiteurs.

Même les riches, crient au loup. Pas leurs griots qui n’ont pas reçu encore leur nouvelles fiches d’éléments de langage et continuent la chanson d’hier. Ceux qui ont le fric. Vraiment. Pas les idéologues payés par des colloques, des croisières explicatives, et ainsi de suite ! Juste les gens qui ne se paient pas de mots. Ceux là savent que les cures d’austérités ne guériront personne en Europe. Ils savent que les Etats endettés vont l’être davantage du fait de la récession que ces politiques engendrent. Et donc du point de vue même du système c’est une aberration de traiter le mal par la saignée. Que la dictature des marioles qui parient sur l’effondrement de la Grèce pour encaisser le montant de leurs titres d’assurance va continuer de plus belle et de façon tout à fait raisonnable du point de vue de leurs intérêts. Et que les analystes qui le comprennent sont également parfaitement raisonnables parce que c’est ce qui va se passer vraiment. Et que les premières à se casser la figure vont être les banques gavées de titres que leur propre spéculation ont rendu pourris. Et ainsi de suite. Et ceux la connaissent la vérité. La voici. La collinette de dettes publiques est là et ce n’est rien à côté de la montagne des dettes privées. Et tout cela ne se purge pas avec des plans d’austérité dont aucun ne pourrait suffire à combler le trou sauf à tenir tout le monde en état d’anémie pendant un siècle. Mais par la dévaluation, l’inflation ou la guerre. Et tout cela peut être éviter à condition de lisser le tout dans le temps en faisant ce qu’aucun ne veut faire : prendre dans la grosse caisse de quoi lisser l’effort. Evidemment ça n’exonérera pas du devoir de tout changer au mode de production et d’échange, au contenu de la production et à la grille générale de l’utilité publique des dépenses, mais du moins ça nous épargnerait ce que seuls les fous peuvent vouloir de sang froid c'est-à-dire la catastrophe. Si mon avis sur le sujet paraît excessif, je vous renvoie à ce débat que j’ai eu avec monsieur Alain Minc  au Forum de Lyon de «Libération». C’est lui, répondant à un auditeur qui nous interrogeait sur la façon dont se réglerait le problème de la dette, qui déclare : dans l’histoire cette question s’est toujours tranchée par ces deux moyens : l’hyper-inflation ou la guerre et parfois les deux à la fois. Pourquoi ne le dit-il plus s’il le pense vraiment ?

Et celui-là, monsieur Patrick Artus ! Il vote pour moi maintenant ? C’est le directeur des études économiques chez Natixis.  C’est dans « le Monde » de dimanche-lundi 17 mai. Je vous livre seulement la conclusion mais c’est tout l’entretien qu’il faut lire en dépit du titre révulsif « les marchés sont pour une fois raisonnables » qui fait craindre une nouvelle rasade de catéchisme décliniste. A la fin voyons cependant de plus près cette magnifique question sans a priori politique idéologique : «La France n’est pas l’Espagne mais doit aussi réduire son déficit. Le plan Fillon suffira-t-il ? » demande malicieusement Anne Michel. Horreur, que répond cet Artus ? Au fou ! Au Mélenchoniste ! Au Buffetiste ! Au Besancenotiste ! Lisez lentement, c’est suave. « Selon nos calculs, il faudrait qu’en deux ans la France réduise son déficit de 96 milliards d’euros. Le gouvernement assure que la croissance apportera 20 milliards d’euros mais il se fonde  sur une prévision optimiste de 2,5% S’il faut trouver 96 milliards de réduction de nos déficits structurels ce sera compliqué. Cela représente deux siècles de bouclier fiscal ! On peut toujours comme en Grèce décider de ne plus payer les retraites ni les fonctionnaires. Ce n’est pas efficace. La seule façon de faire  c’est de procéder à une grande réforme fiscale en alignant la taxation des revenus du capital  sur celle du travail. Cela pourrait rapporter 100 milliards d’euros sans dégâts économique puisque ces revenus sont épargnés ! » Champagne ! Vous voyez les amis ? Encore un effort. Le moment venu on ne manquera pas de monde pour faire le boulot et taper là où il faut taper.

En tous cas voici ce que devrait faire un gouvernement de Front de gauche, s’il était aux manettes. Premièrement : pas de panique ! En toute hypothèse rendre coup pour coup. Evidemment rien dans le Traité de Lisbonne ne nous interdit, sans violer aucun accord international, de nationaliser les banques non mutualistes de ce pays. Je parle de celles dont le bilan n’est pas pourri jusqu’à la moelle. Il y a tant de façon de prendre le contrôle de ces petites choses ! En tous cas la formation d’un pôle public financier est la priorité pour prendre le contrôle des flux sanguins de l’économie qui est aujourd’hui dans les mains maladroites d’addicts aux produits toxiques. L’existence d’un tel pôle, par sa puissance et sa solidité nous permettra d’ailleurs en créant le seul rapport de force ordinaire entre malade et bien portant, de créer une vraie ambiance de travail avec le reste de la finance. Il faut tenir compte du fait que dans ce bras de fer, si les gros bonnets s’y risquaient, nous aurions aussi une bonne partie des salariés du secteur bancaire de notre côté. Autant dire la bombe atomique ! Deuxièmement au lieu de pleurer notre gouvernement se réjouira de voir que plus l’euro se déprécie et mieux on se portera ! Il faudra saisir la situation comme une opportunité. Car cette dévaluation est largement bienfaisante. Elle abaisse le prix des marchandises que nous produisons en Europe et renchérit celle des voyous délocalisateurs. Jouissance pour les nôtres, punition pour les traitres : que du bonheur. Je rappelle aux hypocrites qui font mine de s’indigner que l’euro a commencé à 0,80 contre un dollar et que la tactique des Etats-Unis a été de couler leur monnaie pour rattraper les gains de productivité qu’ils étaient incapables de faire dans un pays où l’investissement privé et l’énergie de la libre entreprise est pour bonne part une fable pour la cléricature libérale européenne. Je rappelle aussi que les chinois rient au nez de tous ceux qui leur demandent de réévaluer leur monnaie. Mais il est vrai qu’eux n’ont pas encore découvert notre géniale invention qu’est une banque centrale indépendante chargée seulement de la stabilité des prix ! Sacrés chinois !

Et voici que s’avancent les comptables d’un soir ! Ils frisent l'apoplexie! On va importer de l’inflation ! Et alors ? L’inflation ronge la rente ! Bravo ! Le fric doit tourner ou crever ! Vu du sol c’est tout bon aussi. Que les marchandises qui  entrent coutent plus cher, voila qui est parfait : il s’en consommera moins. Bonne occasion pour relocaliser ! De toutes les façons, à terme, s’il s’en consomme moins leur prix baissera pour la raison que l’Europe reste le premier acheteur premier producteur et première masse monétaire du monde. Bon, voyons un exemple d’inconvénient relatif. Un cercle vertueux : le pétrole plus cher ! Tant mieux ! Ca vaut la taxe carbone pour ralentir le rythme de la consommation de ce truc nuisible, accélérer le travail pour installer des substituts écologiquement viables, dynamiser les programmes d’économies d’énergie. Nécessité fera loi puisque la raison n’y a pas suffi. Si ca va trop loin la marge est dans les taxes qui y sont affectées. Et si besoin, on peut parfaitement rétablir un contrôle des prix sur ce produit hautement spéculatif. Facile comme un décret. De toute façon les récalcitrants n’ont pas le choix. L’essence qui ne serait pas vendue aux français écroulerait les cours et les compagnies hostiles. Sans oublier que la réquisition est légalement possible dans notre pays comme dans tout le reste des autres nations démocratiques car aucune ne peut laisser croire qu’elle laisserait les intérêts privés s’imposer face à l’intérêt général.

Mais, monsieur Mélenchon combien de temps faudra-t-il pour que ces inconvénients relatifs dont vous vous accommodez si facilement fassent leurs effets ? Et voici ma réponse : un certain temps. Et à mon tour je pose une question : Quand pourra-t-on jouir des effets positifs de vos merveilleuses cures d’austérité dont vous vous accommodez si facilement ? Et je suis obligé de reconnaitre que vous, au moins vous le savez parce que vous les avez déjà expérimentées partout dans le monde. Et voici la réponse : jamais. Parce que ça n’a jamais marché. Et il suffit de voir dans quel état sont vos cobayes en Europe de l’est après que le docteur FMI les a soignés ! Vous êtes au courant ? Voyez les bons élèves lettons et estoniens ! Ah, comme ils ont été encensés pour leurs dirigeants jeunes, tellement jeunes mon cher, sortis des bonnes écoles étasuniennes, initiateurs d’une magnifique économie bâtie sur les dettes privées, l’immobilier facile et tout le business qui a fait aussi la fortune des irlandais, des espagnols et de tant d’autres ! On leur a pardonné de voter des retraites aux anciens SS, leur ministre qui participe à des rassemblements d’anciens nazis et toutes ces choses tout à fait secondaires quand il s’agit d’insulter les russes. Bref, en dépit de tous ces talents, la rigolade n’a pas duré. Les remèdes de tonton FMI ont frappé forts ! L’économie s’est contractée de 25% en Estonie et de 20% en Lettonie ! Bien sur cela a un coût humain : 22 % de taux de chômage en Estonie et 15,5% en Lettonie ! Salaires et retraites se sont effondrés ! Budget de la Santé rabiotée, celui de l’éducation amputée, tout ça se paiera un jour ou l’autre plus cher que le présent déjà cruel ! Tout ça est horrible ! Pas pour notre chère « Europe qui protège » ! Elle au contraire cite cette purge en exemple. L’Estonie est régulièrement félicitée pour sa prochaine entrée dans « l’euro qui protège ». Imaginez que grâce à ces remèdes la dette publique est seulement de 7% du PIB (60 % autorisés par le pacte de stabilité !) et le déficit budgétaire est limité à 1,7% du PIB (3% autorisés).

Bien sûr il y a quand même une face cachée. Ce sont les milliards injectés par notre chère « Union qui protège » dans l’économie lilliputienne de l’Estonie. Jusqu'à 8 % de son PIB ! Eh bien ? A quand le rétablissement de la prospérité ? Où s’arrête la potion amère et commence le cercle vertueux ? Malgré toutes ces merveilles et fées bienfaisantes appliquant la torture sans discontinuer, aucun économiste ne prévoit un mieux avant 2015 ! Et  encore : le mieux en question consistera seulement en une situation encore inférieure à celle de 2007 pour la Lettonie et 2006 pour l’Estonie ! Sachant que la crise a éclaté en 2008 cela fera sept ans de malheurs avant de commencer à se retrouver au niveau de brutalité antérieur ! A bon entendeur salut ! Sachant qu’aucune des grandes économies du reste de « l’Europe qui protège », comme celle de la France, de la Grèce de l’Espagne ou de l’Italie ne pourra jamais bénéficier du niveau de transferts européens auquel ces économies naines ont eu droit, la démonstration est faite. Cette politique ne mène nulle part, à aucun horizon rationnel, tout simplement. Dès lors, faute d’efficacité, quelle est la légitimité des politiques d’austérité et de rigueur? « Aucun gouvernement ne devrait accepter des mesures qui l’obligent à saigner son économie pendant une durée indéterminée pour pouvoir se redresser » Ce n’est pas une résolution du secrétariat du Parti de Gauche qui le dit mais le journal « The Guardian » sous la plume de Mark Weisbrot, économiste américain codirecteur du center for économic and policy research, à Washington, que j’ai lu dans le journal peu suspect de gauchisme « Le Courrier International ».

Juste pour le fourniment en arguments, dans le cas où cela serait nécessaire aux lecteurs de ce blog. Je voudrais signaler la publication de ma tribune dans « le Monde » en réplique à monsieur Peyrelevade et à ses accusations de mensonges, à propos du partage de la richesse dans notre pays, dont il m’accable, moi et mes semblables en hérésie, depuis maintes semaines. Et une interview dans « Libération » à propos des inepties de la Commission Européenne sur le contrôle du budget  des Etats ! Un nouveau palier de franchi dans les prétentions tyranniques de cette commission avec l’idée de soumettre les budgets aux commissaires avant leur examen par les assemblées des Etats souverains qui composent l’union ! Non seulement c’est une monstruosité anti démocratique mais c’est une aberration quand on pense à qui on confiera ce contrôle. Non seulement ils ne sont élus par personne mais en plus, quoi, vous voyez le niveau ?  Un Herman VanRumpuy décider le budget de la France, lui qui était incapable de s’occuper de celui de la Belgique ? Vous voyez la baronne Ashton obligée d’apprendre où est Paris avant de se prononcer sur le niveau de nos dépenses pour la défense nationale ? Ou un Barroso, viré du Portugal par les électeurs, apprécier le niveau de nos dépenses d’éducation ou de sécurité sociale ? Il est largement temps de clouer le bec de ces illuminés.       

Je finis sur le niveau de fréquentation de ce blog. D’abord je vais dire que ça me fait très plaisir. Ce n’est pas tout le monde qui a cet honneur. Pour autant, cela ne me donne pas la grosse tête. Je ne pense pas avoir écrit le document du siècle. Juste un papier d’humeur pour participer à maintenir la résistance morale contre les très intelligents qui mènent le monde en général et notre pays en particulier. C’est moins documenté que les propos de mon camarade Jacques Généreux qui est, lui, un guerrier homologué pour la première ligne. Du coup je vois mon blog comme halte utile en chemin pour les nombreuses troupes qui montent au front harceler les blogs, sites et tutti quanti des ennemis du peuple et leur jacassin absurde. Ici on fourbit son matériel et on partage ses  munitions. Bienvenue les amis ! En tous cas, je préfère être franc : les quatre cent premier commentaires j’en ai lu une bonne partie au pas de charge et à mesure qu’ils arrivaient, avant de partir au vert pendant mes trois jours. Mais les six cent suivant, je n’ose même pas dire que je les ai survolés. Combien de temps me faudrait-il pour reprendre le fil du débat et des informations que tout cela contient ? Pourtant ces commentaires sont une mine. Je pioche moi aussi, d’habitude, là dedans comme un gourmand. Si je mets de côté quelque personnes que je suis désolé de déranger avec mes notes, compte tenu de la permanence de leurs intemporelles polémiques personnelles, et quelques incorrigibles zazous qui me recollent des kilomètres de prose qu’ils doivent coller partout ailleurs, tout le reste fourmille de raisonnements d’autant plus rigoureux que le premier qui se laisse aller à de l’à-peu-près se fait sévèrement ramasser par les autres ! Donc, je vous invite non seulement à me lire (hum quand même je peux continuer à croire que c’est aussi pour ça qu’on me rend visite, non ?) mais à lire même en vitesse les commentaires. Ne vous laissez pas impressionner par les duels privés que j’accueille aussi. L’œil a vite fait de sauter les lignes quand il le faut, vous le savez aussi bien que moi. Ici: libre fourniture d’arguments et de liens utiles. Merci à tous. Signé: de la part de votre produit d’appel.

Tags: , , , , , , , , , , , ,


695 commentaires à “Leur truc ne marchera pas. Le nôtre si !”
» Flux RSS des commentaires de cet article
  1. Inquiet dit :

    @ André Assiétoi : concernant la Serbie, Régis Debray, qui n'est pas soupçonné d'être de droite à ce que je sais, avait créé la polémique en témoignant sur la guerre de Yougoslavie, de manière assez "dissidente" à l'info officielle. (Ne me demande pas à moi ce qu'il en est, je n'en sais rien.)

  2. Hold-up dit :

    Frederic Lordon le dit très bien dans son article " En route vers la Grande Dépression ?"

    "Le mutisme de sidération qui avait suivi le cataclysme de 2007-2008 n’aura finalement pas duré trop longtemps. La « crise de la dette publique » s’est vite offerte à « leur » faire retrouver la parole. Et comme si chaque échec était une occasion d’aller plus loin dans la même direction, les « thèmes » sont consommés, et lessivés, à un rythme de plus en plus élevé. Pour faire oublier l’incapacité à réguler la finance, la « dette publique » a très bien rempli son office, et même davantage : elle a idéalement justifié une splendide avancée dans le démantèlement de l’Etat social. Que l’inefficacité de cette brillante idée soit rapidement avérée, et la solution suivante attend déjà d’être lancée, prête à l’emploi. Avec la concurrence et la compétitivité, on est encore plus loin de la crise de finance privée, et encore plus près de faire advenir complètement ce brave new liberal world qui nous réussit tant. Pourquoi s’embarrasser, le peuple, qui règle toutes les ardoises – comme chômeur (licencié par la crise), comme contribuable (les recettes à augmenter), comme usager (les dépenses à réduire), et bientôt comme salarié
    (« déflaté ») – n’a pas voix au chapitre. A moins que lui aussi ne finisse par avoir une idée. L’idée du Gros Bâton "

    http://blog.mondediplo.net/2010-05-18-En-route-vers-la-Grande-Depression

    CGT-Retraites: "La balle est dans le camp des salariés "
    http://www.lejdd.fr/Societe/Social/Actualite/CGT-Retraites-La-balle-est-dans-le-camp-des-salaries-194411/

  3. Darthé-Payan dit :

    @Mario Morisi

    Que cherches tu à faire passer avec ton commenaire fort alambiqué ?

    Est-ce que tu ne chercherais pas à vouloir une sélection à l'entrée du blog de notre cammarade Jean-Luc ?

    Est-ce que tu ne chercherais pas défois à faire taire les républicains socialistes et jacobins de plus en plus nombreux et qui transcendent les partis de la gauche ? Ils sont aussi bien du PG, du PCF, du MRC, du POI, du PRCF, du PS, d'autres non encartés, d'autres des gaullistes s'y intéresent aussi, d'autres sont syndicalistes, associatifs, citoyens.

    Aller tu vas chercher à faire peur - aux petits enfants - avec une histoire de loge,de secte. Cela doit être un nouveau complot jacobin sur ce blog que découvrent les Barruel d'aujourd'hui ?!

    @ Jean Jacques
    Salut fraternel à toi, mon frère.

    Je partage le contenu de ton commentaire.

    Le coup d'Etat -comme le dit le site de la Sociale - ou le cout d'Etat de la Commission oligarchique de Bruxelles ou comme l'a expliqué Jean-Luc montre que cette UE est une prison des Etats nations (terme employé par JL Mélenchon ce soir et n'en déplaise à certains !) et des peuples. Les faits, la crise, les décisions de la commission de Bruxelles - qui met sous tutelle les Etats (à quoi sert les parlements des Etats nations ?) pour imposer une politique de rationnement économique, de décroissance, d'austérité brutale avec les remèdes du bon docteur Dominique et son officine frelatée qu'est le FMI spécialiste des ajustements structurels - doit nous pousser, nous inciter à quitter cette Europe, à rompre et à retrouver notre pleine souveraineté. Un peu comme en 1944 avec le CNR.

    Pour permettre le sauvetage des retraites par une meilleure croissance, une meilleure répartition et redistribution des richesses, par un élargissement des cotisants et des sources de financement, il faut à la fois sortir de l'UE, reconquérir notre marché intérieur, imposer des règles de protections, engager le reinvestissement dans l'industrie et l'agriculture et reprendre le contrôle sur l'économie.

    Suite à l'intervention de Jean-Luc Mélenchon, je me sens très heureux et très fier d'être républicain socialiste jacobin et laïque. Jean-luc Mélenchon voterait une loi pour l'interdiction totale de la buqa s'il était parlementaire au sein du parlement français. Et bien, je dis que si j'étais parlementaire du PG, je voterais cette loi républicaine.

    à toi, Jean-jacques mes fraternelles salutations républicaines et jacobines.

    Fabien.

  4. Mario Morisi dit :

    @ Milena

    "La vérité, c’est que ces femmes que tu penses être soumises seront forcée de ne plus sortir, une fois qu’on imposera cette loi régressive et anti-républicaine. On parle de « prison » en référence au voile intégral et on finira par emprisonner ces femmes chez elles. Dand la ruée vers l’Islamophobie, on perd toute logique il me semble"

    1. que tu penses être soumises : la soumission volontaire lorsqu'elle entame la dignité ou la santé (excision, infibulation) est un crime

    2. seront forcées de ne plus sortir : elles sont déjà forcées de ne plus sortir, et même quand elles sortent, elles sont enfermées dans leur taule mobile.

    3. On finira par emprisonner les femmes chez elle : Hélas, elles le sont déjà, pire on leur a injecté l'idée qu'elles sont des créatures dangereuses, impures et à enfermer entre les cuisses du genre d'homme qu'on leur impose

    4. Dans la ruée vers l'islamophobie : J'ai personnellement vécu deux ans et demi dans le Sahara. Le nombre des amis et amies arabo-musulmans que j'ai est considérable, et à certains je dois les plus belles heures de ma liberté et de mon esprit. Alors ne confonds pas. Le niqab ou la burqa sont des signes d'appartenances aux tribus afghanes ou yéménites... Que font des jeunes femmes nées en France avec ce masque grillagé ?

  5. ydaho dit :

    Ben, elle vont rester enfermée chez elles comme des bêtes, tout "le monde" sera content de ne plus avoir le regard choqué.. Et la vie continuera, les femmes battues continuerons de se prendre une "saine" branlée de temps en temps.. les brimées continuerons de l'être, les sous payées aussi.. Bref, ce qu'on ne voit pas n'existe pas..
    Fraternité dira t'on..

  6. ydaho dit :

    Vous savez pourquoi les religions n'aiment pas les femmes en général ? c'est une question que je me pose souvent.. Et des fois je me dis que l'existence des femmes ébranle les fondements même de la religion : ce dieu unique créateur de toute chose et en particulier de la vie.. ça devait pas être rigolo dans les temps reculés de raconter ces fables au populo prêt a les gober.. Et que rentré chez eux ce populo voyait une chose extraordinaire... Une femme qui accouche et qui DONNE la vie ! Une véritable contradiction ! Alors je suppose que pour pallier a ce "dérèglement" elles ont été ostracisée... La religion est affaire d'homme... Le reste a du suivre..
    j'arrête de divaguer..

  7. Darthé-Payan dit :

    @ Emma 78

    Je voulais te dire que je partage aussi tes différents posts.

    Un point de vue pertinent et raffraichissant.

    Salut fraternel

    Fabien

    @ Milena

    Cette loi n'est pas plus l'antithèse de la liberté qu'est la loi interdisant la législation interdisant les licenciements abusifs, la loi interdisant de porter une arme dans l'espace public (à l'exception des forces de l'ordre et des personnes assermentées disposant d'un port d'armes autorisé) ou que la loi sur l'IVG. Cette loi représente en république l'intérêt général. Cet accoutrement ostentatoire, dégradant, contraire à la dignité de la femme et des êtres humains, à la laïcité républicaine, au vivre ensemble et à la sureté publique est totalement justifiée. Et c'est pas parce que c'est la droite que l'on doit la refuser, la condamner ou la considerer comme liberticide.

  8. Descartes dit :

    @Inquiet (#551)

    André Assiétoi : concernant la Serbie, Régis Debray, qui n’est pas soupçonné d’être de droite à ce que je sais, avait créé la polémique en témoignant sur la guerre de Yougoslavie, de manière assez « dissidente » à l’info officielle.

    Eh oui, encore un "rouge-brun" pour le Grand Inquisiteur Assiétoi. Besson, Badiou, Debray, Perrault... décidément, la moisson d'aujourd'hui a été bonne...

  9. Darthé-Payan dit :

    @ Mario Morisi

    Et bien tu vois, je suis d'accord avec le contenu de ton post 554 en réponse à Milena.

    Fabien

  10. Milena dit :

    @Mario

    C'est très clair que tu n'as jamais vraiment réfléchi sur cette question. Comment peux-tu comparer le voile intégral à l'excision ou l'infibulation? Ca n'a vraiment rien à voir. Tu vas te battre contre la soumission volontaire? Mais à quand la loi qui bannira le sado-masochisme? Même ça, c'est un mauvais example mais il faut quand même être sérieux. On protège les mineurs contre les abus des adultes mais une femme, volontairement décide de son habit vestimentaire, dans une société pluraliste, on devrait la laisser faire ses choix! Sinon ou est-ce qu'on s'arrête, hein? Ce n'est plus la liberté de choix. Et qui est plus acceptable? L'état qui impose par le biais des lois illbérales, ou la femme qui fais un choix librement?

    Taule mobile.... Ah oui! Mais c'est honteux d'utiliser ce langage. Les quelques centaines de femmes qui portent le voile intégral vont être puni, mais on parle de les libérer de leurs "taules mobiles". Le manque de logique est sidérant.

    Ton troisième point... Eh bein... Tu as des problèmes, peut-être tu devrais t'allonger sur une chaise longue et en parler à un psy... Je n'en suis pas une, désolée.

    Quant au dernier point, je ne vois vraiment pas le rapport entre avoir des amis arabo-musulmans et ce que je dis. La burqa est portée partout dans le monde, pas qu'en Afghanistan et au Yemen. Et partout, c'est une toute petite minorité qui la porte. Ce n'est pas en punissant ces femmes qu'on va arrêter le port de la burqa. Ce n'est pas en les punissant que l'on va les libérer.

  11. ydaho dit :

    Attention Milena tu vas passer a la gégène...

  12. ydaho dit :

    des types battent leurs femmes... C'est un grave problème dit le législateur ! Faisons une loi ! vite faisons une loi ! enfermons les femmes a la santé ! elles ne seront plus battues ! ;-)

  13. Hold-up dit :

    Ce n'est pas une "femme en burqa" qui s'est faite agressée, c'est une femme. Et à ce compte là grâce aux lois - pour certaines encore - de la République, cette femme aura le droit de porter plainte contre son agresseur. Espérons que ce dernier sera condamné pour agression caractérisée sur la voie publique envers une personne qui ne faisait que passer. En l'occurrence une femme.

    Ne confondons pas. En ce qui concerne le port de la burqa... vous ne pensez pas qu'on a autre chose à foutre que de parler de ça en ces temps troublés où l'on parle de fin de l'Euro, fin de " l'Europe ", renflouement des banques et attaques en règles des droits des citoyens et citoyennes ? Continuer à parler de l'accessoire, c'est tomber à pieds joins dans la nasse de l'adversaire et rater l'essentiel. Celui précisément qu'un voile noir jeté à bon escient à tenté et tente encore de camoufler. Séparer l'accessoire de l'essentiel est urgent. Non, tout n'est pas un méga chewing-gum amalgamé où tout est dans tout sans discontinuités. Il faut discerner, séparer, comprendre pour agir efficacement. Agir efficacement en continu précisément. Cessons d'être sidérés par une masse de problèmes diffus que même un dieu ne pourrait résoudre en un seul jour. Il est urgent de circonscrire.

    L'objectif n° 1 : Se battre pour le droit à la retraite à 60 ans. Recomposer nos forces et le faire voir. Il est étonnant que la majorité se laisse tondre une fois de plus par une poignée d'individus aisés comme les papes ne l'ont jamais été dans l'Histoire, ni aucun roi. Le peuple va t-il montré son nez ou accepter sans broncher encore la fable que nous racontent les éternels beaux-parleurs assermentés, saltimbanques payés par les banquiers et autres assureurs de leurs propres et uniques existences ?

    La mégapropriété privée s'arrête là où elle met en danger l'intérêt général et les droits individuels ! Qu'on y réfléchisse à deux fois.Sinon trois.

  14. Mario Morisi dit :

    Milena

    Je suis désolé que tu combattes contre toi même.

    Dis autrement. Lorsque je pénètre dans une mosquée, parce que je respecte le droit de chacun à vivre en conscience, j'ôte mes chaussures et je me mets où l'on me dit. Si je rentre dans une église (la plupart du temps pour admirer les oeuvres d'art qui la remplisse, mais également pour accompagner un ami ou une famille dans un moment important, je me plie à l'usage du lieu de culte où je me trouve. Et ainsi de suite.

    Eh bien le temple, la maison, la djemaa de la République, c'est la rue, les villes, les écoles, les hôpitaux, les mairies, bref, tous les lieux publics. Se promener "bâché" de la tête aux pieds, alors qu'il n'y a pas un mot dans Al-Kuran à ce sujet, et seulement une incitation à ne pas être impudique...

    C'est manquer de respect à la Répubique, qui est le pilier de notre vivre ensemble.

    Laïcité et vivre ensemble qui ont poussé une trentaine de camarades, tout à l'heure, à Dole dans le Jura, toutes tendances de gauche mélangées (PS, Verts, PCF, PG, NPA, LDDH etc) à agir pour qu'un Algérien avec un contrat de travail ne soit pas expédié à Palaiseau sans autre forme de procès...

  15. Milena dit :

    Merci ydaho pour ton post 556. Précis et juste. Et la gégène, franchement je m'en fous! Je crois en la liberté d'expression.

    Darthé-Payan - merci aussi, tu confirmes tout ce que je pense sur cette position nulle: elle n'a rien à voir avec la volonté d'égalité pour les femmes, mais tu exposes très bien ce que tu penses vraiment des femmes qui le portent: elles ne sont rien pour toi, elles mettent en danger "l'intérêt général", "la sécurité publique" - tu imagines une bombe sous chaque burqa non?

    Je vais me renseigner, il doit y avoir des théories psychanalitiques qui peuvent bien expliquer cette attitude. Attends, mais ça a même un nom: la paranoia! Dans l'hystérie, on va passer pleines de loi restrictives et oui, liberticides, au nom de la patrie républicaine et on sera content! Hourrah! Je rigolerais si ce n'était pas si grave....

  16. Catherine dit :

    Je trouve votre billet du blog par le site "Militants de l'espoir à gauche". Vous voyez ? les socialistes qui soutiennent Ségolène Royal. Je vais être franche : en 2012, ce sera elle ou sinon, vous. Je suis loin d'être la seule. Sur le groupe espoirs à gauche avec SR, nous sommes très remontés.
    J'avais lu l'article de Jean Artuis dans Le Monde avec une agréable surprise. Après cela j'entends M. Aubry additionner les milliards avec difficulté pour les retraites. Et les 100 milliards de Jean Artuis ?
    J'aime bien aussi J. Généreux, surtout son article "nous sommes gouvernés par des fous".
    Ce que j'aime chez vous c'est votre sincérité. Avec Ségolène Royal, vous êtes les seuls.
    Ne soyez tout de même pas trop naïf ; Stéphane Bern passe systématiquement de la pommade à ceux qu'ils reçoit et ensuite il peut être d'une vacherie quand on n'est plus là.

  17. ydaho dit :

    de rien..

    @ hold up : ben ça empêche pas la grève du 27.. On va y aller quand même.. (au casse pipe?).. ;-)

  18. jennifer dit :

    Mario Morisi

    Je ne comprends pas non plus pourquoi tu compares l'excision et l'infibulation avec la burqâ. Les premières sont des mutilations corporelles, tandis que la burqâ est un habit. Ne trouves-tu pas que tu exagères dans l'amalgame que tu fais. Ce n'est pas une façon de discuter de faire l'amalgame.

    Ta phrase sur les femmes qui portent une burqâ à qui on a "a injecté l’idée qu’elles sont des créatures dangereuses, impures et à enfermer entre les cuisses du genre d’homme qu’on leur impose" ne prend pas en compte que certaines femmes choisissent cet habit. Tu ne parles que de celles à qui leurs maris l'imposent mais on sait très bien que des jeunes françaises de "souche" converties la portent. Et puis tu as l'air bien sûr de toi quand tu dis que le sens de la burqâ c'est que les femmes sont impures et dangereuses. J'ai l'impression que c'est ta pure interprétation subjective.

    En gros je trouve que tes propos sont vraiment exagérés, pratiquent l'amalgame dans un débat où au contraire il faudrait mesurer chaque mot qu'on dit pour ne pas tomber dans l'islamophobie et les clichés.

  19. TOTO dit :

    ydaho
    votre réflexion 556 est pertinente je l avez pas encore vue comme sa, excellent

    pour Mr Régis Debray je tient a éclaircir la chose des fois qu ont pense je ne sait quoi, je n attaquait pas ceux Mr spécialement j ai bien dit tous aussi bien de droite que de gauche ou je ne sait quel bord

    la vidéo sur laquelle sa ma amener a me dire qu ont oublie l histoire si ont l oublie d ailleurs, cette vidéo et le combat dans laquelle il ses engager est tout a sont honneur, je dit bien tout a sont honneur je le souligne surtout actuellement avec le silence sur le conflit qui pourri tout le monde aussi bien politique que diplomatique et intellectuel etc..
    sont combat auquel il ses lancer, il sait mieux que d autre qu il va marcher sur des ronces, j ai voulue juste rafraichir ont va dire la chose
    j espère qu il aura vue la critique ou l analyse peu importe l un ne va pas sans l autre comme un atout qui pourrez peut être l aider dans ceux combat s il ne l avez pas déjà vue
    a aucun moment je ne remet en doute quoique se soit sauf l histoire raconter ici ou la et qu il est évident qu il faut remettre dans l ordre
    voila comme je disez j espère bien amener ma petite pierre a l édifice avec mon raisonnement qui met propre mais qu ont peut je pense comprendre malgré mon fr pas évident a décoder
    je continue a croire qu il n ya pas d impasse a tout sujet et que tout sujet doit être traiter et analysez avec toutes les différent angles
    je lui souhaite un bon courage car il en faut et merci a lui pour ceux combat, ainsi qu aux autre
    a propos personne na un lien sur l intervention sur Jean-Luc Mélenchon dernièrement ?
    merci d avance

  20. Milena dit :

    Hold-up le problème avec ce que tu dis, c'est ton idéalisme. Tu penses que la femme qui porte plainte, elle va être entendu chez les flics? Elle aura la même opportunité d'accéder la justice? Non. Elle est une non-personne. Elle n'existe pas dans votre république chérie.

    Tu as raison, il y a d'autres choses qui se passent et ellese sont très grave, mais en tant que militant(e)s de gauches, nous avons le devoir de ne jamais laisser le dérapage des droits fondamentaux, la liberté de faire des choix personnels, quoi qu'on en pense des choix des autres, tant que l'on nous impose pas des choix que nous n'avons pas nous même accepté. Je pense aussi que ce n'est pas un hasard que cette loi est proposée dans le cadre de ce débat sur l'identité nationale. On définit ce qu'est un français, on introduit une loi sur la burqa, et une bonne française de 60 ans se permet d'arracher violemment le voile d'une autre française. Car celle-ci n'est pas acceptable comme française. Tu veux vivre dans un société comme ça toi? Ou l'idéale républicaine est de vivre et de laisser vivre?

    Mario, j'ai décidé de n'addresser chaque posteur qu'une seule fois, sinon je n'en sortirai pas! Toi vois, je suis pratiquement seule à faire ce point. Et il fait tard...

  21. ydaho dit :

    ça relève plutôt du social que d'une loi.. Le reste c'est du flan... un flan électoral pas très léger.. je resterai bien pour en discuter mais j'ai de la route a faire, et ça, ça n'attend pas !

  22. ydaho dit :

    TOTO : voila le lien.. Tu n'as plus qu'a cliquer sur ré-écouter !

    http://sites.radiofrance.fr/franceinter/em/questions-du-mercredi/

  23. dudu87 dit :

    Soyez curieux!

    C'est quoi Terra Nova?
    Vous serez surpris qui collaborent à ce think thank, il doit y avoir des gens de Bilderberg, la dedans.
    M. Roccard faisait parti du « Bohémians club » à un moment, filiale de Bilderberg.

    présentation
    Terra Nova est un think tank progressiste indépendant ayant pour but de produire et diffuser des solutions politiques innovantes, en France et en Europe.
     
    La fondation Terra Nova (association de préfiguration) se fixe trois objectifs prioritaires.
     
    Favoriser la rénovation intellectuelle de la social-démocratie
    Elle veut contribuer à la refondation de la « matrice idéologique » de la gauche progressiste et à la promotion de ses idéaux.
     
    Produire de l’expertise et des solutions politiques opérationnelles
    Elle veut formuler des propositions concrètes au profit des leaders politiques, des élus nationaux et locaux ainsi que de tous ceux qui mettent en œuvre des politiques publiques.
     
    Inscrire son action dans un réseau européen et international de think tanks progressistes
    Elle veut s’inspirer des réussites et des bonnes pratiques de nos partenaires européens, participer à l’influence intellectuelle de la France en Europe et contribuer à faire émerger une doctrine progressiste européenne.
     
    Plus généralement, Terra Nova contribue à l’animation du débat démocratique, à la vie des idées, à la recherche et à l’amélioration des politiques publiques. Elle popularise les idées politiques et les grands enjeux du monde contemporain.
     
    Pour en savoir plus, téléchargez la Présentation détaillée de Terra Nova

    http://www.tnova.fr/index.php?option=com_content&view=article&id=26&Itemid=43

  24. jennifer dit :

    Bonsoir Hold-up

    Ils sont en train d'en discuter aujourd'hui de la burqâ; et toi tu choisis de les laisser faire? Tu leur laisses le boulevard tout grand pour eux! Je sais que c'est dur d'en discuter mais quand même on ne peut faire comme l'autruche, se cacher la tête en espérant que ça n'existe pas. Le déni ne va que renforcer l'extrême droite et les gens qui vont agresser de plus en plus les femmes dans la rue. L'extrême droite se régale en ce moment, tandis que nous on détourne le regard car on ne va quand même entrer dans leur panneau!

    J'imagine cela en 33. Ben non, on va pas discuter des juifs parce que cela nous détourne des vrais problèmes. Plus tard: mais non l'étoile jaune, c'est un faux problème, la vraie question c'est la crise. Plus tard, ben non les camps de concentration c'est pas le vrai problème car la vraie question c'est qui va gagner la guerre?

    Quand le racisme pointe son nez, c'est notre devoir d'affûter nos arguments pour le dénoncer, et ne pas laisser cette division pénétrer nos rangs. Mais la gauche a déjà failli sur bien des points à ce propos. 75% des français seraient pour une loi contre la burqâ. Il n'y a que le conseil constitutionnel à la limite qui est contre!

    Cette division va nous faire mal et le refus de combattre résolument le racisme, l'islamophobie on le paiera très cher.

  25. égalitéchérie dit :

    Mr Mélenchon, étant tout nouvel adhérent au parti de gauche, vos interventions de haute tenue intellectuelle me mettent du baume au coeur et rassurent quant à l'existence d'hommes politiques honnêtes et responsables.

    La crise et des personnalités comme la vôtre peuvent permettre d'écrouler tous les dogmes hérités de Hayek (lire "la Constitution de la Liberté" est éclairant sur la théorisation de l'horreur que l'on nomme néolibéralisme) et qui ont été portés à bout de bras par la droite mais surtout par les socio-démocrates en Europe...!

    Pour avoir assisté à une conférence de Mr Artus fin 2009, il y a effectivement des fissures encourageantes qui se font jour dans le discours dominant (en vrac remise en cause du règne de l'étalon dollar, critique de l'orthodoxie "allemande" rigide de Trichet, et même (!) un semblant de remise en cause du modèle néolibéral hyperélitiste antiégalitaire qui était censé être la locomotive de l'Humanité il n'y a pas si longtemps...).

    La période est propice à la diffusion de votre message vers une nouvelle ère historique post capitaliste et l'opinion est en attente d'hommes comme vous. Keynes semble revenir sur le devant de la scène, bientôt le retour de Marx ?...

    Seul bémol, lorsque vous affirmez "nous aurions aussi une bonne partie des salariés du secteur bancaire de notre côté" : pour en faire partie, j'ai malheureusement bien l'impression d'être le seul à remettre en cause l'ordre établi dans mon domaine d'activité, la crainte de la hiérarchie éradiquant toute velléité de rébellion dans un secteur d'activité de toute façon sociologiquement à droite...

  26. jennifer dit :

    Communiqué du MRAP:

    Loi sur le « voile intégral : inutile et dangereuse

    Le Conseil des ministres a examiné mercredi 19 mai 2010 le projet de loi « interdisant la dissimulation du visage dans l'espace public », nouvel euphémisme pour désigner le port du voile intégral, qui sera soumis ensuite au vote du Parlement.

    Le MRAP s'étonne qu'au moment où la France, comme de nombreux autres pays, se débat dans une crise financière, économique et sociale grave, le gouvernement n'ait rien de plus important à débattre, en premier point de l’ordre du jour du conseil des ministres de ce 19 mai 2010, que de ce comportement ultra-minoritaire.

    Le MRAP n’est pas favorable au port du voile intégral et rappelle que les motivations et conséquences de cette pratique sont contraires à sa conception du « vivre ensemble. »

    Mais il estime que ce projet de loi est inutile et dangereux pour les raisons suivantes :

    – Il condamne les femmes concernées à un enfermement et une exclusion sociale encore plus graves que ceux qu'elle prétend combattre ;

    – Sa mise en œuvre sera complexe, délicate et risque de créer d’inutiles tensions et des troubles à l'ordre public.

    – Il servira d'alibi et de prétexte à la libération de la parole et des actes racistes contre les musulmans ;

    – Il servira également d'alibi afin de n’engager aucune action pour faire progresser l'égalité hommes-femmes à laquelle le MRAP est attaché ;

    – Les prétextes sécuritaires invoqués sont fallacieux, les textes législatifs et réglementaires existants sont suffisants pour assurer cet objectif.

    En passant outre au nouvel avis du Conseil d’État, rendu mi- mai, défavorable à une interdiction totale du voile intégral, et en prenant sciemment le risque de l'inconstitutionnalité, le gouvernement montre le peu de cas qu'il fait des principes de l'État de droit et que sa préoccupation principale est de désigner un bouc émissaire à la crise de la société française.

    Paris 19 mai 2010

    --

  27. jennifer dit :

    Un débat sur le voile intégral, organisé par l’association Ni Putes Ni Soumises, a dégénéré mardi soir à Montreuil, avec des violences qui ont nécessité l’intervention de la police.
    (...)
    «Il est urgent qu’il y ait une loi très claire qui bannisse totalement les obscurantismes et protège les femmes», a réagi la présidente de Ni Putes Ni Soumises, Sihem Habchi. «Je pense que ceux qui avaient un doute avant le débat de ce soir ont compris, en sortant, la nécessité d’une loi qui dise stop à ceux qui instrumentalisent la religion musulmane et réduisent les femmes au silence», a-t-elle ajouté.

    Après avoir relevé que «le débat a dérapé», le député Manuel Valls (PS), partisan d’une loi d’interdiction générale du voile intégral, a déclaré qu’il sortait de la réunion «avec une conviction redoublée pour une loi à cause de ces comportements».

    «Je sens qu’on éprouve dans cette affaire la République et ses représentants et moi je ne me laisserai pas faire», a-t-il ajouté.

    Organisé à la veille de la présentation du projet de loi d’interdiction du voile intégral en conseil des ministres, ce débat, programmé à l’initiative de Ni Putes Ni Soumises favorable à une telle mesure, avait rassemblé des femmes, dont des militantes féministes, d’autres portant le voile simple ou intégral, ainsi que des islamistes.

    «J’ai l’impression de porter ma tenue de mariage tous les jours», a témoigné auprès de l’AFP Rosita Ricki-Bernard, une Française convertie à l’islam depuis cinq ans, précisant qu’elle était avant cela une catholique pratiquante.

    Un projet de loi de sept articles prévoyant l’interdiction du port du voile intégral dans l’espace public doit être présenté mercredi en conseil des ministres. Le Conseil d’Etat s’est prononcé par deux fois contre une interdiction généralisée.

    Le texte doit être débattu par les députés en juillet puis les sénateurs début septembre pour une promulgation dans la foulée. Contrairement à ce qu’espérait le gouvernement, il ne devrait pas faire consensus, socialistes et centristes étant très partagés.

  28. jennifer dit :

    Merci à André Assietoi (je ne suis plus sûre que c'est toi en fait!) de nous avoir fait découvrir la Riposte Laïque, ces laïcards qui jouxtent le fascisme, qui traite la religion musulmane de fasciste. Là il y a vraiment danger++ et de quoi s'alarmer.

  29. Milena dit :

    Jennifer

    Je suis 200% d'accord avec ton post 573. C'est exactement de ça qu'il s'agit. Merci.

    Et le communiqué du MRAP est aussi très bien.

  30. jean 28 dit :

    J'ai apprécié le passage de Jean-Luc Mélenchon ce soir à France Inter sur les retraites,
    et surtout à la fin la tirade correspondant à DSK, mais j'ai aussi écouté Martine ce matin à la même radio qui indiquait que l'allongement de la vie allait conduire inévitablement à rester au travail plus longtemps, puis qu'à ldisait sa totale concordance de vue avec ce saigneur de la Gréce.
    Lorsque le groupe socialiste vote avec l'UMP pour un prêt qui va aggraver un peu plus la situation des travailleurs grecs,
    Lorsque sa secretaire générale

  31. jennifer dit :

    Milena

    Oui tu as tout à fait raison: la loi sur l'identité nationale et celle sur la burqâ vont absolument ensemble. C'est du même acabit et dans les deux lois c'est la même communauté qui est visée: les musulmans, comme ils le sont partout en Europe en ce moment que ce soit les minarets en Suisse, les manifs fascistes en Angleterre qui attaquent les musulmans etc...

  32. jean 28 dit :

    suite du 579
    ...ne dit mot sur les souffrances des travailleurs grecs, je me pose la question qu'est-ce que cette gauche de droite?
    et si l'on n'est en tête au 1er tour je pense que l'urne récupérera un bulletin blanc!

  33. charlou61 dit :

    Un vrai bonheur cet authentique dialecticien de J.Luc...
    On ne lui en remontre pas.On se sent un air de famille avec cet entier républicain.
    Ceux de "la commune de Paris" ne sont pas morts pour rien.
    Il nous change de ces faux frères de tous bords qui croient pouvoir souper avec le diable,au motif que leur cuillère est assez longue.
    Préparez les extincteurs ! (ou plutôt laissons brûler : ça leur fermera le bec peut être ?!)
    L'ennui c'est que l'incendie nous atteindras aussi.
    En tout cas je regrette de n'avoir pas voté P.G aux régionales (J'ai choisi Europe écologie).
    Il n'y a pas photo à toutes les futures élections : Nous voterons P.G (ou alliés).
    Bravo Jean Luc!

  34. 4 Août dit :

    Tient, voilà la communautariste de service qui revient nous faire bouffer de la burqa sur ce blog. Et Lola elle est où ?

    Pour info, la dame en burqa a prévenu que si la loi était votée, elle "partirait en Arabie Saoudite pour vivre sa vie comme elle veut".

    Si c'est ça la vie qu'elle veut, si c'est ça sa "liberté", sa "féminité", je veux bien lui payer le billet d'avion.

  35. Hold-up dit :

    N° 560 - Milena - " Mais à quand la loi qui bannira le sado-masochisme ?"

    Une loi en théorie est là pour protéger, préserver, garantir le jeu des parties, pas pour le bannir à jamais. J'ai bien dit en théorie et cela dépend de qui vote les lois précisément. C'est le propre du jeu politique "classique" sauf dynamitage complet de la représentation politique. Le sado-masochisme n'est pas banni, il est d'ordre privé. Il y a des clubs pour ça. On peut le pratiquer en chambre chez soi ou chez n'importe qui. Pas dans l'espace public. Sauf à de rare occasion en liaison avec la représentation dite " artistique " ou le jeu symbolique est la plupart du temps premier avec toutes sortes d'ambiguïtés acceptées ou pas. On ne verra jamais un couple sado-masochiste pratiquer en pleine rue. Sauf exception.

    Une fois j'ai effectivement vécu une exception de ce style dans un bar de Clermont Ferrant où une limousine noire a déposé un couple sado-masochiste à l'intérieur d'un bar populaire quasi désert - femme en latex noir intégralement revêtue retenue par une laisse pour chien extensible tenu par un type d'un age certain. Ils cherchaient tous les deux visiblement une jeune " racaille " du lupenprolétariat pour pimenter leur dispositif fantasmatique. Pour le coup leur délire qui obligeait les clients du bar à devenir " voyeurs " sans qu'ils le désirent nécessairement faisait bien évidemment aussi jouir les deux protagonistes. On apprécie ou pas. Le fantasme de la transgression de la loi jouait à fond idem, pour les deux compères. Mais pas de flics à l'horizon ni de contravention.

    Il est marrant de voir que dès que l'on parle religion, le sexe s'invite toujours de la partie. Les deux d'ordres privés. Je sais bien qu'il y en aura toujours pour mettre sur le devant de la scène ce qui est intime. C'est le propre précisément de l'obscénité - ob -scène : du mot latin " obscena, ce qui ne peut être montré sur scène " Le problème c'est qu'entre les deux membres contraires d'une même confrérie, il y a une lutte à mort dans l'histoire humaine. C'est là que le bât blesse et que la loi vient - en théorie dans le meilleur des cas - protéger tout le monde. Dans les deux cas hélas trop longtemps commentés, personne n'a envie d'être quotidiennement enrôlé dans un voyeurisme complice et non désiré. Avec excitation ou sans. Surtout pour " ne rien voir " avec le risque de se sentir rejeté du dispositif fantasmatique - sexuel ou " religieux " - Je crois qu'on touche là un point sensible. Ce n'est pas pour rien qu'au moment où il y a une crise de la représentation démocratique, la thématique de la burqa est complaisamment " mis en avant " par certains maitres chanteurs pour faire diversion.
    Diversion : 1 - " (Militaire) Opération par laquelle on détourne l’ennemi du point qu’il occupe pour le forcer à se...

  36. Hold-up dit :

    Diversion : 1 - " (Militaire) Opération par laquelle on détourne l’ennemi du point qu’il occupe pour le forcer à se porter ailleurs et à s’y défendre". 2 - Action de détourner quelqu’un de ce qui le préoccupe, le chagrine."

  37. mediacideur dit :

    4 aout 0h30 : "Pour info, la dame en burqa a prévenu que si la loi était votée, elle « partirait en Arabie Saoudite pour vivre sa vie comme elle veut ». "

    Et elle est où la source de cette "info" ?

  38. benoit dit :

    je vous ai écouté ce soir sur france inter, et j'ai enfin repris espoir en la politique. Le courage de laisser tomber ce parti de caméléons que sont les socialistes, pour faire de vrais propositions de justice sociale. J'ai 74 ans et en vous entendant assener des arguments d'une telle évidence, je me suis dit que nous avons enfin quelqu'un qui parle un vrai langage de gauche sans compromis. J'espère que nous seront nombreux à vous suivre pour que ça bouge vraiment, et qu'aux prochaines élections on puisse dégager la France et les français de ce bourbier capitaliste qui ne profite qu'aux spéculateurs. Un grand merci pour votre franc parler, vous allez y arriver, et comptez sur nous pour vous y aider.

  39. Hold-up dit :

    @ Jennifer

    "Quand le racisme pointe son nez, c’est notre devoir d’affûter nos arguments pour le dénoncer, et ne pas laisser cette division pénétrer nos rangs. Mais la gauche a déjà failli sur bien des points à ce propos. 75% des français seraient pour une loi contre la burqâ. Il n’y a que le conseil constitutionnel à la limite qui est contre! "

    Il y a plusieurs strates à cette problématique et j'ai déjà dit mon fait ici. Je ne veux pas en parler car tout est fait pour que je participe à la diversion et épuiser mon énergie à combattre sur un sujet que je n'ai pas choisi et qui arrange l'adversaire politique. Voilà où nous en sommes rendus. L'UMP et le Medef se marrent. Je ne peux qu'avouer qu'ils sont très forts. Tu sais bien que je ne gueulerais jamais avec les loups et que précisément dans le contexte xénophobe d'aujourd'hui, je suis contre ce projet de loi enchâssé dans le grotesque débat sur " l'identité nationale ". Je n'ai pas l'intention pour autant de ne pas penser certains phénomènes et me laisser intimider par les sectaires de tous poils d'où qu'ils viennent, de l'UMP ou d'un mouvement religieux quelconque voire du PG aussi. J'ai parfaitement conscience qu'il y a bien oui, des combats " d'arrière garde " qui sont parfois perdus ou devenus
    "sans objet ", obsolètes par changement de paradigme. Certains peuvent le regretter. A l'heure où nous devrions être " des rasoirs d’Ockham " du renouveau démocratique-révolutionnaire, nous nous épuisons dans des péripéties particulières et spécialisées qui nous font devenir de simples rasoirs jetables. Dans cette histoire je ne suis d'accord avec personne, ni avec toi, ni avec Jean-Luc Mélenchon, ni avec les " républico-républicains " et bien évidemment en aucun cas avec la droite extrême quelque soit son point d'arrêt. Il va falloir arrêter de part et d'autres d'arrêter les frais...

  40. Hold-up dit :

    @ Jennifer

    Dans toutes les sociétés humaines, il y a à un moment " T " des comportements sociétaux qui heurtent. J'ouvre une porte ouverte là, hein... Il y a des " SIGNES" réversibles et d'autres irréversibles. Interprétables et d'autres qui à un moment précis ne peuvent pas l'être. C'est " tabou ".

    1 : Signe réversible(interprétable) : "le foulard " d'Ilham Moussaïd
    2 : Signe (momentanément ?) irréversible (catégorique et univoque) : "La burqa"

    C'est comme ça que je le vois. Je l'ai dit ici et je me suis pris tout le monde à dos. La candidature d'Ilham Moussaïd ne m'a pas choqué car je la regarde et elle me voit. Son foulard est réversible en ce sens que je ne suis pas censé l'interpréter uniquement comme un signe religieux. Le foulard de Simone de Beauvoir était -il religieux ?En gros je n'en sais rien et je m'en fous. La personne qui le porte ne m'oblige pas non plus à le voir nécessairement comme tel. L'est -il en vérité ? L'est-il uniquement ? Non bien sur, c'est aussi un apparat vestimentaire féminin, agréable à l'oeil, et je ne me sens ni rejeté ni changé en " prédateur masculin " comme le disent les sectaires de tout acabit. On ne me voit pas comme " un salaud en rut " (?! quelle histoire dites- moi !) Dans l'autre cas, je n'ai plus le choix. Je ne peux plus interpréter puisqu'il n'y a qu'un sens au signe intégral. D'où son nom. " Le voile intégral ". Il est catégoriquement religieux et heurte une sensibilité "républicaine" et "féministe" On ne joue plus là. Il n'y a plus de jeu possible entre les personnes au sein d'un espace public - ça heurte. C'est comme ça. C'est prit dans les linéaments de l'Histoire. Je parle de ce pays encore appelé " République Française " qui a tenté d'en finir avec les querelles byzantines chrétiennes qui vit pendant trois siècles s'étriper ces " bon gentils " dans des massacres sans fin. Le jeu que joue aujourd'hui la droite est une autre histoire. Elle le joue parfaitement. Même moi encore une fois je suis tombé ce soir dans son piège. Nous y sommes tous n'est-ce pas ? La question préoccupante c'est le moment où nous aurons vraiment la volonté d'en sortir. De sortir de nos ornières en faisant nécessairement des concessions mais pas des reniements. On peut fermer des portes pour en ouvrir d'autres où il y a foule. En plus ça tombe bien parce que celle-ci n'attend qu'un signe de notre part. Ouvert parce que raisonnable. Il est bien évident que si les temps devenaient ténèbres, ma porte serait ouverte même à des personnes "masquées". J'y regarderais cependant à deux fois. Normal.

  41. TOTO dit :

    merci pour le lien ydaho
    Jean-Luc Mélenchon avez la forme ses clair, temps mieux ya un truc qui me chiffonne d un coup la, si ont met a contribution les revenue financier n installons nous pas une sorte de capitalisation ?
    vous voyez ou je veut en venir, ses vrai le truc est séduisant mais n est pas la porte qui fait entrée le loup ?
    qu elle autre financement pourrez être utile dans le concret ?
    je pose la question ! actuellement bien sur car cette histoire arrive a grand pas
    dire que l histoire des salaire qui augmente sa parle et sa parle fort même n est il pas plus judicieux d analyser plutôt de ceux coter la ?
    n est pas plus logique et surtout plus parlant aux gens ?
    si les retraite sa part des salaires, en augmentant les salaires donc la cotisations comme Jean-Luc Mélenchon disez chez Ruqier tout en apportant des arguments expliquant le pourquoi du comment
    sa ne ferez pas bien plus d effet ?
    ont fait 1 pierre......... plusieurs coups car si ont ramène le reste hop, augmentation des salaires, vie cher etc.. augmentation des salaires, dans les oreille des citoyens sa pulse
    je me demande si ont ne doit pas creuser encore sur cette histoire, l intérêt qu elle peut avoir est énorme
    en tout cas Mr Jean-Luc Mélenchon ses comme le chocolat que ma femme kif j ai de plus en plus de mal a m en passer lol
    merci encore

  42. TOTO dit :

    jennifer

    Hors la loi, le film, Zemmour, Wolton, l'hebdo 08/05/2010
    http://www.dailymotion.com/video/xd8a79_hors-la-loi-le-film-zemmour-wolton_shortfilms

    cette histoire est invraisemblable, ont interdit pas les film niant le génocide Irakien gentil cowboy libérant les méchant Irakien comme les western que moi même j adorer étant gamin et qu aux aujourd huit je m apercoie qu ont ma bien eu sur cette histoire aussi , ont interdit pas le nombre croissant de films ou les vilain terroriste islamique ou vilain russe alors qu ont sait tous que tout sa n est que propagande mais ont interdit un film tentant d analysez un fait de l histoire de notre pays
    tu sait moi sa me dépasse car j ai tafer avec un kabylle et un jour comme sa il me sort cette histoire que je ne connaissez pas, il est un peu plus âgé que moi et lui la vécu étant gamin, le genre de personne a connaitre je sait pas si vous voyer, blinder de diplôme et ceux retrouvant a tafer dans la sécurité et le mec ouvert et la tête sur les épaule et pas le dernier a dénigrer les effet de l islam et de l arabe dans sa région etc.. , pourtant musulman je sait pas si sa parle moi oui, le genre humain quoi loin d être aveugle sur les chose
    ont as papoter je ne sait combien de temps et aux font de moi petit fils de militaire qui a était la bas j était mal super mal je ne savez plus quoi dire 45 000 mort et lui savez mes origines etc.. avec ma langue bien pendue ses pour dire
    il me raconter que les avions aux Népal rasez des village entier mais il ma raconter sa ya plus de 10 ans
    et aujourd huit dans ceux pays les gens qui passe plus de temps a pointer les autre de négationniste,d anti machin chose sont les 1 er a interdire l histoire d avancer et de tenter de rassembler
    combien de temps ceux genre de boulet nos société vont trainer ?
    moi je pose la question combien de temps ?
    ses gens sont stupide car ont le sait que des massacre y en avez des 2 coter, des abruties pas tenter ses des 2 coter en partant de juste ceux fait historique de la guerre d Algérie
    doit ont chiffrer pour dire que ses inhumain ?
    doit ont donner une religion ou une segmentation d une peau pour ceux dire avançons crevons les abcès ?
    je le dit moi sa me dépasse, des gens voulant avancer avec les même racine (fr) une culture presque identique sur plusieurs point ont les traite comme si tout sa n était qu imaginaire et des gens comme les GB, les ricain dont ont sait actuellement tuent pour l oseille le pétrole etc.. eux faut les suivre les yeux fermer
    donc je m arrête la sur cette réflexion parsque après je vais être malpolie
    quand ont parle de conscience ses quand même aberrant et zemour comme dab lui la conscience ses que d un cote de l autre faut éviter car sinon sa serrez faux
    ya des fois il me gave ceux mec

  43. bastille dit :

    @BA 535 20h46 :

    Désaccord avec Mme Cohen-Seat : « quelle que soit la formule, le parlement national sera sous tutelle: c’est d’ailleurs la logique de l’Europe de Lisbonne ».
    N’es-ce pas déjà le cas depuis la création de la Communauté Européenne qui se nourrit par retrait croissant des souverainetés nationales vidant les parlements de leurs attributions au profit de l’anti-démocratique et très libérale Commission européenne dont une étape clé est constituée par le traité de Maastricht et ses fameux critères ?
    Ne sait-elle pas que 80 à 85 % des lois votées sont en réalité des mesures prises en application des directives communautaires ?
    La Commission ne fait que pousser sa logique au bout…
    Par contre, ce qui l’est moins, c’est d’entretenir la fable qu’actuellement ou qu’hors le seul traité de Lisbonne : « par la Constitution (…) notre parlement est souverain pour décider du budget de l’Etat » (de plus la constitution de la 5ième contestable en elle-même du point de vue de la démocratie, a déjà été modifiée sous l’impact des dits traités).
    Mme la parlementaire, encore beaucoup d’effort pour être Républicains…

  44. TOTO dit :

    je revient vite fait sur l histoire des retraites, ne doit ont pas bousculer justement les idées reçus qu ont ne pourrez pas augmenter les salaire et nananinanaires ?
    Jean-Luc Mélenchon l explique bien, l économie ses une boucle, l argent va la et revient etc..
    j ai un ami un jour qui ma fait tilt, il me sort tu sait lance 1 franc dans une usine cette argent il va travaillez alors que dans un bureaux la majeur du partie du temps il dort, n est ceux pas tirer de la même réflexion !
    je pense qu il est grand de bouger les idée reçu, comme dit je ne sait plus qui, les idée change de camp
    bonne nuit

  45. 4 Août dit :

    @ mediaciteur 586

    Impossible de retrouver l'ITV concernée. En voici une autre, qui dit à peu près la même chose:

    http://www.lepost.fr/article/2010/05/19/2079397_loi-anti-burqa-si-la-loi-doit-passer-demain-soit-je-ne-sortirai-plus-de-chez-moi-soit-je-partirai-en-arabie-saoudite.html

  46. 547 Hold-up : Si Thibault pense à une énième grève de 24 heures, la droite peut dormir tranquille, sa réforme des retraites passera.

    J'ai lu peu de choses le projet du PS quant aux retraites : la burqa divertit...

  47. Michel Matain dit :

    Ca y est le gouvernement de Sarkozy vient de répondre à l'interdiction très partielle par Angela Merkel d'un type spécifique de spéculation par la voix de Madame Lagarde ce matin à RTL : le gouvernement franaçis n'interdira rien !

    Raison de plus pour exiger qu'au minimum on s'aligne tout de suite sur les Allemands. La réunion demain des ministres à Bruxelles est importante.

  48. Pulchérie D dit :

    @ ydaho (557)

    Puisque le sujet de la burqua hante à nouveau ce blog (cf. l’émission de France-Inter d’hier soir) je ne pense pas l’encombrer en en discutant (pour moi, c’est la première et dernière fois).

    1. Les religions n’aiment pas les femmes, dit ydaho. Pas d’accord, mais la grande majorité des rel. monothéistes exigent que la femme soit, (étant généralement la plus faible) sous la gouvernance sourcilleuse de leur mari. Eternelle dominance de la force, qui remonte aux premiers temps de l’ homme vivant en groupes ou en société.
    2. La femme en état de procréer est souvent une marchandise comme les troupeaux ; cet asservissement a perduré dans les religions chrétiennes, en Occident, jusqu’en 1945. Chez nous, ce furent les classes moyennes qui imposèrent le plus ce poids (riches mariages, dots etc.). Ce ne fut que rarement le cas dans la haute aristocratie, tandis que dans le peuple, la femme en imposait souvent à l’homme.
    3. La burqua étant un masque total permettant à des malandrins d’opérer anonymement, elle facilite les actes criminels et doit être interdite ; extrêmemnt simple.
    4. Le voile, lui, est souvent porté par des femmes dont le sens de la liberté est encore celui des bourgeoises de nos cités d’avant 1950, qui ne pouvaient sortir sans chapeau et si possible, le visage protégé par une voilette. La chevelure est un objet de pudeur chez la musulmane.
    5. Les port du voile, de la kippa, des lévites, des bouclettes ou d’un cadavre encloué sur une croix au creux d’un décolleté (quel superbe endroit pour agoniser), devraient être autorisés dans les services publics.
    6. Si des groupes humains refusent la baignade mixte, qu’on donne à ces gens l’autorisation de construction de piscines privées, à leur frais.
    7. Le refus de soins à une personne de l’autre sexe par une personne soignante doit être considéré comme faute grave et cette personne licenciée.

    Voilà, j’en ai définitivement fini avec ces conversations qui me semblent oiseuses.

  49. marc.malesherbes dit :

    @ emma78 (572)
    à propos des CFD

    une nouvelle possibilité qui permet au particulier de jouer en bourse à un coût bien inférieur aux coûts précédents.
    Comme toujours, cette nouvelle possibilité a plusieurs facettes :
    1- elle offre au particulier peu fortuné une nouvelle possibilité de jeu. C'est donc un progrès démocratique: ce qui était réservé aux plus riches devient accessible à 70% de la population (en gros on peut jouer durablement avec 1000e sans problème, le mini théorique étant de 60e, mais dans ce cas il faut gagner les premières fois, sinon c'est fini). C'est comme le lotto, les courses, les différents jeux d'argent, de hasard... Au nom de quoi refuser ce plaisir à ceux à qui cela fait plaisir ?
    2- cette nouvelle possibilité va dans le sens d'un intérêt commun des maîtres et des assujettis (comme les stock options que l'on a considérablement diffusés dans les entreprises).
    3- cette nouvelle possibilité va augmenter les profits des intermédiaires financiers qui réussissent ainsi à capter une source de revenu supplémentaire
    Ainsi démocratie et finance vont une fois de plus de pair, ce qui explique l'idéologie démocratique dominante de notre époque. C'est cela le bon coté de notre monde financiarisé: une extension sans précédent de la démocratie au niveau national et internationnal, une extension corrélative sans précédent de la liberté des moeurs, de la liberté des opinions (voir notamment internet). Je ne parle pas des inconvénients, bien mis en avant sur ce blog.


Blog basé sur Wordpress © 2009/2015 INFO Service - V3 Archive