10mai 10

Marchés financier, Merkel, grand casino financier!

Enfin! On a retrouvé 750 milliards qu’on n’avait pas!

Ce billet a été lu 35 912 fois.

R ésumons. Les Etats de la zone euro viennent de creuser de 440 milliards leur dette publique en une nuit. Ca c'est fort! Alors qu'on ne trouvait pas le premier euro pour les Grecs! Là, d'un coup, hop! 750 milliards sont disponibles que le contribuable est prêt à donner pour sauver qui on voudra: des fainéants grecs, des irresponsables espagnols, des gréviculteurs français, bref tous les "pigs" du monde sont dorénavant à l'abri. On croit rêver! 

Il a fallu un mois pour trouver 25 milliards dont la Grèce avait besoin à un taux non prohibitif. Entre temps, le mal s’étant aggravé, il fallu en rassembler putativement 110, moyennant primes et récompenses pour les généreux sauveteurs. Il ne fallut pas moins d'une semaine supplémentaire de tergiversations. Et comme ces sottises ont trop duré, le sytème a failli s'effondrer parce qu'un trader a mal tapé sa commande sur son clavier! Génial! A partir de là, ça devenait sérieux. Plus question des fichus grecs et de leur retraite à 43 ans, à moins que ce soit à 33 ans! Le trouilomètre s'est dégradé chez les belles personnes qui se régalaient la veille encore de voir les grecs privés de leur treizième mois à 750 euros bruts par tête. Là ce sont les milliards des précieux qui étaient en cause.

Il n’aura donc fallu que deux nuits pour trouver 750 milliards. Et  pour sauver qui ? Ceux là même qui ont déclenché une nouvelle fois l’incendie. Les pauvres banques, les malheureux assureurs, les pitoyables traders! Ainsi, les Etats ne sont plus seulement les garants et les exécutants de la construction du merveilleux marché libre et non faussé. Ils en sont directement protagonistes. Ils fabriquent des lignes de crédits chaque fois que le casino coule ! Les mêmes ahuris qui se régalaient des mesures de sanction contre les paresseux grecs ne disent plus mot quand les Etats creusent leur dette publique de 440 milliards supplémentaires au seul profit du système financier international.

Et les sanction contre les « marchés » voyous? Nul n'en propose. Les 27 ne trouvent pas une seconde pour édicter la moindre règle, même minime, pour lutter contre la spéculation. Par exemple pour avancer la date d’application des mesurettes concernant les agences de notation déjà en route dans les interminables tuyaux institutionnels européens. Ou pour avancer la date d’application  des petites réglounettes européennes contre la titrisation des assurances sur le défaut des dettes publiques. Rien ! Rien de rien. Du fric, de l’oseille, des montagnes de fric pour le système et des sacrifices pour les peuples. Tant et si bien que la démonstration qui devait être faite selon laquelle les déficits étaient la faute des peuples et que le marché, dans son infinie sagesse et grâce à sa merveilleuse main invisible libre et non faussée, les sanctionnaient objectivement, se retourne en son contraire. Les marchés c’est n’importe quoi et les sacrifices il n’y a pas de raison de les faire !

Jusqu'à la Banque Centrale Européenne et ses mannequins en plomb, Trichet le bien nommé et les autres faces de pierre,  qui commencent à faire, trop tard, ce qu’ils auraient dû faire au début et ce pourquoi on nous a bien ri au nez : acheter elle-même les obligations des Etats ! Où sont passés les super intelligents qui nous narguaient ? Les super économistes qui glosaient sur les dettes publiques excessives et le rempart de la banque centrale ? Pschitt ! Disparus ! On ne tardera pas à les revoir sur tous les plateaux de télé réciter la leçon ! Et quand je m’y trouverai, peut-être,  pour expliquer les évènements autrement, surement qu’on me retaillera un plateau spécial du type Guillaume Durand avec sept personnes, sept, pour me contrer en psalmodiant comme des moulins la vulgate libérale ! Notons que dans cet épisode particulièrement misérable de la vie de l’économie de casino que défendent sans trêve ni repos toutes les élites, quelques personnages surfaits sont ramenés à leur juste proportion.

Ainsi de la Merkel et de son équipe de lourdauds. La super madame Merkel, avait été encensée par tous les commentateurs en mal de maman-qui- donne-la-fessée  pour avoir refusé de financer ces fainéants de grecs ! Un mois après sa sottise rustique éclate aux yeux du commun ! Elle est la principale responsable, du point de vue de l’Europe actuelle, du désastre en cours. Tous ses atermoiements n’avaient d’autres causes que son horizon borné par la survie de sa coalition dans une élection locale. Bien sûr, maints petits malins voyaient bien, cependant,  comment l’agonie grecque profitait sans le dire au modèle économique allemand tout entier fondé sur l’export en améliorant le taux de change. Un euro un chouia plus faible de quelques dollars, c’est autant de gagné en compétitivité sur le marché des marchandises libres et non faussées.  Cela, bien sûr en dépit  des discours de façade. Sans oublier que les grands comptes qui se retiraient de la dette grecque, espagnole et portugaise se repliaient sur les titres français et allemands générant de savoureuses économies de poche par la baisse des taux auxquels ils étaient admis ! Passons !

Tout cela « c’est de la technique » et il n’y a pas le temps de l’expliquer aux idiots que les rédactions médiatiques pensent avoir au bout de leur porte voix. Reste l’essentiel : la Merkel s’est pris une rouste ! Evidemment les griots prétendent que c’est à cause de sa faiblesse pour la Grèce. Malfaisant et égarant ces commentateurs ne quittent pas une seconde la ligne argumentaire qu’ils répètent depuis le début des évènements. Se risquent-ils à dire ce qui se serait passé, inclus dans cette élection, si la Grèce avait été mise en cessation de paiement ? Combien de banques allemande et française auraient bu la tasse ? Ouf ! C’est fini ! Elle a enfin perdu ses élections locales ! Elle consent donc à signer le bon de sortie des pompiers !  Trop tard pour sa réputation. Ce n’est pas trop grave ! Mais trop tard peut-être pour nous tous !


1 177 commentaires à “Enfin! On a retrouvé 750 milliards qu’on n’avait pas!”

Pages : « 1 2 3 4 5 [6] 7 8 9 10 1124 »

  1. 251
    Inquiet dit:

    QUI est représentatif du PG ici ? J'invite chacun à un peu plus d'humilité. La question que je me pose aussi est pourquoi ne suis-je pas ulcéré comme vous des posts de Machinchose. Peut-être parce que je ne les lis pas tous ? Peut-être parce que dans ceux que je lis, je ne vois rien d'"anti-gauche" (à part un soupçon de libéralisme qui ne vaincra pas). Peut-être parce que je suis "de droite" (qu'est-ce que je foutrais ici franchement ?...) Qui peut faire fuir les lecteurs de ce blog ? Il n'y a pas que D... croyez-moi. Cette cabale m****use est lamentable. N'auriez-vous simplement pas d'argument ? Êtes-vous si peu sûr de vos convictions pour appeler au lynchage au moindre propos "déviant" au lieu de simplement argumenter. La mauvaise foi apparait toujours dans les échanges. Reprenez-vous, militants de gauche au lieu de geindre. Ça aura une autre gueule !

    Bonne nuit quand même.

  2. 252
    jean-marc dit:

    "Le président de l’Europe et porte-parole du groupe Bilderberg, Herman van Rompuy, qui a appelé lundi, lors de l’ouverture de l’édition «Europe» du World Economic Forum (WEF), les gouvernements européens à une réforme radicale de l’Union : « Nous allons maintenant accélérer notre travail en vue de fonder une gouvernance économique forte, c’est notre tâche principale pour les semaines à venir

    " gouvernance" et non pas coordination, c'est clair. Alors cela mérite une réponse que dise les porte parole des groupes à l'assemblée européenne ?

  3. 253
    peterboth dit:

    retraites et allocation universelle ?
    bonjour
    @lemexicain et aux militants du PG en général
    Bien envoyé ton post plus haut sur les stats de descartes et consort. Merci à Jean-Luc Mélenchon pour son blog en colère et très pédagogique.

    Ces flatteries mises à part, j'aurais deux questions sur les idées à te poser ainsi qu'aux militants du PG.
    En ces temps de marasme interminable, je crains qu'on arrive à 2012 avec des programmes ou trop partisans ou trop vieillots pour rassembler une large majorité d'électeurs. Et le programme humaniste actuel du modem (dont je fais parti) n'est pas ce qu'on a fait de mieux je l'accorde. Sauf sur la partie "médias" dont il n'est pas question dans "Bayrou, tout un programme" (une forme d'élection démocratique pour le président des médias publics notamment). Bref.

    1/ Retraites : la proposition de Thomas Piketty (http://www.jourdan.ens.fr/piketty/fichiers/public/978-2-7288-0413-9.pdf). En gros, aller vers une lisibilité du système de retraite est plus important, dans l'immédiat, que de jouer sur tel ou tel levier proposé par le COR. Est-ce une proposition qui, selon vous, pourrait être portée par un parti comme le PG ?

    2/ Allocation universelle telle que présentée ici (http://www.allocationuniverselle.com). En évacuant la question de l'application pour les étrangers - un casse tête -, qu'en pensez-vous en tant que militants du PG ?

    Merci d'avance de vos remarques. Ne voyez ici aucune approche déguisée du modem, ou le pathétique sursaut citoyen d'un centriste perdu en quête de nouveaux amis. Juste l'occasion d'un court échange d'idées sur le blog de Jean-Luc Mélenchon.
    Peter Both

  4. 254
    emma78 dit:

    A Peterboth 254

    Je suis depuis longtemps pour un revenu minimum d'existence pour toutes les personnes concernées par les minima sociaux (retraite SS, RSA, allocation logement, allocation handicapés, allocations familiales...) plutôt que d'avoir des catégories plus ou moins entretenues dans un minimum de survie.

    Idem pour un impôt progressif strict s'appliquant sans exclusive à tous les revenus (sans niches fiscales ou autres).

    Je pense qu'il est nécessaire d'arrêter les invectives entre puristes jacobins et autres militants de gauche:
    la sortie de l'euro ne peut être demandée comme un préalable, il faut juste sortir du fonctionnement actuel de la BCE et autres gouvernances justifiant une concurrence libre et non faussée (en fait, une libre ciculation des capitaux) justifiant le siphonnage des peuples européens... avec une reprise en main des banques et la taxation des flux financiers avec une fiscalité stricte; une vraie souveraineté à la place de la vassalité vers laquelle on se dirige à toute vitesse !

    Les moyens doivent être clairs afin d'être accessibles à la compréhension de tous et surtout immédiats:
    exiger des moyens radicaux (sortie de l'euro, de l'UE) ne peut que perturber le plus grand nombre qui vit déjà déjà une attaque en règle dans un environnement mondialisé dont il est difficile de saisir les implications quand on écoute TF1 ou la droite....

  5. 255
    jean-marc dit:

    @emma78
    il faut juste sortir du fonctionnement actuel de la BCE et autres gouvernances justifiant une concurrence libre et non faussée

    deja là rien qu'avec cela on n'est plus dans l'europe, d'une façon ou d'une autre et en retournant le probleme dans tout les sens c'est pour moi un positionnement essentiel.

    JM

  6. 256
    Claudine Girod dit:

    l'Humanité du 10 mai:
    ..."désormais, toutes les lois et accords pris dans le cadre du plan dit de soutien à l'économie défini par le gouvernement grec, l'UE et le FMI seront signés par Georges Papaconstantinou, le ministre grec des Finances, sans vote de la Vouli, le parlement, qui ne sera plus qu'informé. "

    Ben voyons!

  7. 257
    argeles39 dit:

    Sortir de L'Euro et de facto de L'Europe, c'est à mon sens choisir entre deux voies :
    1. Sortir du système économique globalisé (la mondialisation), rétablir la souveraineté de la France, restaurer notre industrie et notre agriculture, restaurer et amplifier les services publics (nationalisations), consommer ce qui se produit en France et faire des échanges commerciaux uniquement sur ce qui nous manque de fondamental (pétrole, gaz, uranium) et non sur ce qui est "moins cher" ailleurs.
    C'est une voie difficile, un mode de vie "à la cubaine" mais dans un pays riche.... Resterait aussi à traiter le problème de la dette (spoliation des créanciers ou remboursement ?).
    A mon sens la France a le potentiel pour rentrer dans cette voie, mais ce serait difficile.

    2. Revenir à la structure initiale, c'est à dire une France avec sa monnaie mais isolée dans la mondialisation de l'économie. Cette voie me paraît suicidaire car nous n'avons pas la taille (moins de 1 % de la population mondiale) pour jouer en solo au jeu de la mondialisation.

    Dans le futur programme du PG il faudra clairement indiquer si on reste dans le système actuel ou si on en sort, et si on en sort comment on s'organise ? Sans quoi le programme ne sera pas crédible.

  8. 258
    Michel Matain dit:

    @ tous

    Si certains prennent trop de place, peut-être le webmestre peut-il instaurer une règle du genre "par jour, en total cumulé de lignes, un internaute a droit a x lignes maximum et/ou x messages maximum" (cf les statistiques du Mexicain) ?

    (évidemment ça n'empecherait personne d'utiliser plusieurs pseudo pour contourner la règle...)

    Je dois dire que pour ma part il y a des pseudo que je zappe systématiquement et dont je ne lis quasiment rien ou très rarement à cause de cet envahissement permanent qui détourne totalement de l'envie de les lire. Ces messages fonctionnent comme la pub, la propagande mal faite : répéter répéter répéter toujours la même chose en croyant (?) que ça finira par convaincre.

  9. 259
    michel dit:

    Mr Mélenchon,
    Je ne suis pas du tout de votre bord politique, mais depuis que vous avez remis ce petit crétin de journaleux à sa plavce et surtout votre discours, impeccable, sur la crise, je vous soutiens pleinement.
    Présentez vous et vous avez mon vote.
    Félicitations et salutations

  10. 260
    4 Août dit:

    Au fait, pour l'histoire de la retraite à 53 ans, si l'on en croit "Le Monde"...

    "Actuellement, l'âge légal de départ en retraite est fixé à 60 ans pour les femmes et 65 ans pour les hommes. Certains travailleurs exerçant des métiers dit à risque (mineurs et ouvriers du bâtiment par exemple), peuvent partir plus tôt, à 53 ou 57 ans, mais ce sont des exceptions. "

    http://www.lemonde.fr/europe/article/2010/05/06/grece-les-cibles-du-plan-d-austerite_1347078_3214.html

  11. 261
    Abel dit:

    @ Lire attentivement, et ne plus être dupe de certaines idéologies pernicieuses.
    Point n'est besoin de développer de fines analyses économiques pour comprendre la situation actuelle et se poser certaines questions sur la structure de l'état français.
    1- Apropos des retraîtes, pourquoi ne touche-t-on pas aux régimes d'exception des parlementaires, ni à celui des militaires (retraîte au bout de 25 ans de servise associée à un emploi résevé) avec des généraux qui, à la retraîte, continuent de toucher leur salaire d'active et bénéficient du ¼ de place pour les transports (sous prétexte qu'on peut les rappeler en cas de conflit). Et le régime de la police ?
    2- Sur les budgets liés à la fonction :
    Pourquoi ne réduit-on pas les véhicules de fonction ? Les élus n'ont qu'à prendre le bus ou le métro, ça leur permettrait de rencontrer les citoyens et de voir leurs conditions de vie.
    Pourquoi ne réduit-on pas le budget de fonctionnement de l'assemblée et celui de son président ? Itou pour le sénat.
    Pourquoi continuer à attribuer un véhicule et un secrétariat aux anciens présidents de la République et leur faire toucher un salaire supplémentaire en siégeant au conseil constitutionnel (où ils ne se rendent que très peu !) ?
    3 -Sur les salaires : Que penser des salaires des hauts fonctionnaires de l'Etat (Trésorier Payeur Général par exemple, ou chef de cabinet) qui pour beaucoup sortent des grandes écoles (ces appareils de reproduction des classes dominantes – avec de rares exceptions.) ?
    Et des primes qui doublent leurs salaires ?

    Nul besoin de s'étendre davantage pour montrer que ce jacobinisme que certains appellent de leurs vœux existe depuis belle lurette. Ce qui le caractérise peut se résumer en ceci.
    Centralisme, Parisianisme (les ministères, l'assemblée, le Sénat ne sont-ils pas à Paris ?) autorité de l'Etat et de ses composantes qui légifèrent et décident de ce qu'est la liberté ; avec une laïcité rigide en discours mais très perméable en fait (Statut des aumôniers militaires, enseignants des écoles libres payés par l'Etat, persistance d'une religion d'Etat.. Calendrier avec tous les saints, vacances centrées autour des fêtes religieuses !) et surtout, invention géniale, le suffrage universel qui va consacrer le " Culte de l'Etre Suprême " Robespierriste. Et on sait ce que la terreur doit aux jacobins.
    Pour faire court disons que la monarchie bourgeoise qui a détroné la monarchie de droit divin n'a fait que repeindre d'une nouvelle couleur l'ancien système de domination sur les fondations du nationalisme.
    Quelle liberté rest-t-il au citoyen ? celle de déposer un bulletin dans l'urne. Ensuite tout se joue sur la délégation des pouvoirs qui laisse toute autorité aux élus de décider ce qui est bon pour la nation et le citoyen ; avec des associations qui ne sont que des réseaux d'inluence au service des...

  12. 262
    Abel dit:

    SUITE du post précédent
    avec des associations qui ne sont que des réseaux d'inluence au service des élus (subventions oblige), le tout piloté par les intérêts des grands groupes financiers.
    Quant à l'Etat, il est géré par les hauts fonctionnaires dont je parlais plus haut, qui ont tout intérêt à ce que le système ne change pas. Pourquoi voudirez-vous qu'ils scient la branche sur laquelle ils sont confortablement assis ?
    Voilà pourquoi ce jacobinisme (néo ?) génère tant de confusions.
    Il est en effet la base du Front NATIONAL, du centralisme démocratique cher au PC, du souverainisme des Dupont-Aignan et autres De Villiers. Et ce n'est pas un hasard si on les retrouve ensemble dans le non à l'europe.
    La révolution de 1789 nous conduit au consulat puis au premier empire, celle de 1830 ouvre un boulevard à Louis philippe Ier et 1848 annonce le règne de Napoléon III. Décidément, cette France n'arrête pas de lorgner du côté des princes-présidents. Jusqu'au tourisme de masse qui n'a cessé d'emprunter les circuits de villégiature des familles régnantes d'Europe !
    Je ne sais pas à quoi ressemblera la république future ; Elle est à créer. mais surement pas sur le modèle jacobin !

  13. 263
    Prolo (PG 01) dit:

    Sans doute pas assez commenté et distribué:
    Extraits de l'article de Jean-Luc dans "Le Monde.fr" signalé par 4 Août en @ 245

    "... en 1982, salariés et chômeurs représentaient 84 % de la population active et se partageaient 66,5 % de la richesse, selon les chiffres de la Commission européenne ; ils constituent aujourd'hui 92 % des actifs, mais ne perçoivent plus que 57 % des richesses. Non seulement la part des travailleurs s'est réduite, mais elle est divisée entre davantage de salariés !"

    "Selon que l'on calcule par rapport au pic de 1982 ou en moyenne par décennie, la part perdue par le travail représente aujourd'hui entre 80 et 170 milliards d'euros par an. Cela donne une idée des marges de manoeuvre qu'un gouvernement de Front de gauche pourrait mobiliser !"

    Plus à:
    http://www.lemonde.fr/opinions/article/2010/05/11/le-partage-ruineux-entre-le-capital-et-le-travail-par-jean-luc-melenchon_1349772_3232.html

  14. 264
    Gino dit:

    je ne peux être que d'accord avec toutes les analyses que vous faîtes.

    Mais la question pour resister à tous ce qui est prévus par la droite (géle des dépenses, plan de rigeur etc..etc..)
    la stratégie, il y a qu'une sur le plan politique, c'est que toutes les forces de gauche anti-libérale, ou anti-capitaliste, se décide à travailler ensemble. Il faut en finir avec "venez nous rejoindre, venez travailler autour de nous" histoire récente, (Présidentielle, européenne, régionale) nous prouve qu'une chose, c'est qu'à la sortie on se compte, mais n'arrive pas à imposer une autre vision de la société qu'il faut mettre en place, pour sortir de cette plolitique qui nous même dans le mur et qui fait récrésser toute la société, au seul profit de ces rapaces capitailiste.

    Ci on ne fait pas cela, la droite avec ses valets du gouvernemnt imposera sa politique libérale, et de récression.
    Cordialement Gino

  15. 265
    Barroso dit:

    Démagogue à Mario Morisi :
    "Va falloir que tu comprennes un jour que défendre la liberté, c’est toujours défendre la liberté de l’autre".

    Je remercie bien vivement Mr Descartes pour sa courageuse prise de position en faveur de la libre expression sur ce blog.
    Il ne serait pas normal en effet qu'il ne soit réservé qu'à ceux qui veulent faire connaître des informations uniquement à charge contre les banques et qui prétendent s'organiser pour briser la liberté du Commerce.

    Vive la liberté pour tous !

    Camarade José Manuel

  16. 266
    Pulchérie D dit:

    @ Abel (261 et 262)

    Curieuse de lire la réponse de D-P.
    Vraiment curieuse.
    Il est certain que cet article est clair, et qu'il répond à des questions que je me suis souvent posées.
    Au moins, ce "post" devrait déboucher sur un débat bien plus important que la burqua.
    Merci à Abel.

  17. 267
    4 Août dit:

    Surprise surprise, il se passe exactement ce qui était prévu. Ayant perdu son monopole, EDF délaisse l’entretien de son réseau, qui ne cesse de se dégrader.

    http://alternatives-economiques.fr/blogs/raveaud/2010/05/12/quand-la-concurrence-degrade-le-reseau-dedf/

  18. 268
    4 Août dit:

    "Nos dirigeants ne sont plus en première ligne pour mener cette «cure d’austérité» qui les démange depuis longtemps, cette rigueur budgétaire qui risquait de les confronter à la résistance sociale et à son corollaire : la sanction électorale. La crise, puis les diktats des «marchés», se chargeront de mettre tout le monde au pas.

    Pour cela, nul besoin de mener bataille face à des syndicats et à une opinion réfractaires. Les arguments massues tombent du ciel, comme par enchantement.

    L’année dernière, la «crise» financière puis économique justifiait toutes les largesses accordées aux banques et au patronat, qui se chiffrent en dizaines de milliards d’euros d’aides directes et d’exonérations de cotisations en tous genres.

    Aujourd’hui, ce sont les «marchés» et les agences de notations qui enfoncent le clou et sifflent la fin des discussions. Partout, dans toute cette Europe trop sociale, il est temps de remettre les compteurs à zéro.

    Le capitalisme triomphant...."

    http://www.actuchomage.org/2010051111071/Social-economie-et-politique/avec-le-putsch-des-marches-le-capitalisme-impose-sa-dictature-et-la-guerre.html

  19. 269
    4 Août dit:

    Jean-Luc Mélenchon lors du meeting unitaire sur les retraites:

    http://vimeo.com/11585972

  20. 270
    4 Août dit:

    "Nous avons besoin de renforcer la surveillance des politiques menées par les uns et les autres sur le plan budgétaire", a-t-il souligné. "Sur le plan des coûts en général et des réformes structurelles, c'est capital", a insisté le président de la BCE." (JC Trichet)

    http://fr.reuters.com/article/businessNews/idFRPAE64B09520100512?pageNumber=1&virtualBrandChannel=0

  21. 271
    Descartes dit:

    @4 août (#253)

    Et il ne s’agissait pas seulement de gens comme Mario, mais bien des « tenants du parti creuset »

    Tu as tout à fait raison. J'aurais du écrire "certains tenants du parti creuset". J'ai eu tort de généraliser.

    (#254)

    Tu suscites beaucoup de braquages. Si tu avais été prof, je suis sûr que les élèves t’auraient déjà « niker ».

    Et alors ? Ça peut arriver à n'importe quel prof, n'est ce pas ? Ou oserais-tu insinuer que quand un prof se fait "niker", c'est toujours de sa faute ?

    Je reste fasciné par les fantasmes de violence qu'expriment ici un certain nombre de participants. D'abord ce fut Morisi, rêvant de me "casser les dents" puis faisant un parallèle entre cet acte courageux et les évènements révolutionnaires de 1793 et de Valmy. Maintenant, c'est toi rêvant d'une justice immanente exercée par mes élèves virtuels...

    J'ai eu beaucoup de profs dans ma vie. Et ceux qui m'ont le plus marqué, qui ont le plus enrichi ma vie intellectuelle, qui m'ont permis d'avancer dans la vie, ce n'était pas les démagogues, ceux qui adaptaient leur discours ou leur enseignement de peur de se faire "niker". C'était plutôt les rigoureux, ceux qui considéraient que le seul respect qu'ils devaient à l'élève c'était un cours bien préparé et une véritable transmission de connaissance. Ok, on les appellait les "peaux de vache", on en avait peur... et on fantasmait, nous aussi, de les "niker". Ce n'est qu'après, bien après, qu'on comprenait tout ce qu'ils avaient fait pour nous.

    Tu devrais revoir ta pédagogie avant de tenter d’imposer « ta méthode ».

    Mais je n'ai pas la prétention "d'imposer" quoi que ce soit. De toute évidence, nous n'avons pas la même vision de ce qu'est la pédagogie.

  22. 272
    4 Août dit:

    "Tu as tout à fait raison. J’aurais du écrire « certains tenants du parti creuset ». J’ai eu tort de généraliser."

    Hou que ça a été dur !

  23. 273
    Abel dit:

    @ Pulchérie D, merci de ta compréhension, et, pour être plus clair, j'ajouterai que dans nombre de ses interventions, Jean-Luc Mélenchon a pris la précaution de se démarquer par rapport au modèle Jacobin ; notamment chez G.Durant où il a précisé qu'il était contre le culte de la personnalité . Une fois élu, dans une perspective non-jacobine, le Président de la République (si c'est un PG ou FdG) devra modifier la constitution pour mettre fin à l'élection du Président de la R. au suffrage universel.

  24. 274
    Descartes dit:

    @Annie (#233)

    Le Plan B va malheusement cesser de publier, mais ils ont publié dans leur dernière édition un article à méditer : NDA VS NPA, 1 – 0, la bataille qu’il ne fallait pas perdre, ou comment le « gaulliste born again » NPA, sans pub, sans promo médatique réussit à faire un meilleur score que OB en IDF. Le PG a tout intérêt aussi à méditer sur cet article (NDA fait aussi un meilleur score sur le fief de Jean-Luc Mélenchon d’ailleurs).

    Je n'ai pas retrouvé l'article, mais effectivement la question mérite réflexion: comment un quasi-inconnu, à la personnalité et au langage plutôt terne, sans aucune promo médiatique, arrive à faire des scores honorables ? Je pense que le PG et la gauche en général peuvent tirer pas mal de leçons:

    D'abord, NDA a l'intelligence de se concentrer sur les faits et sur son projet politique. Il ne perd pas sont temps à parler tactique. La question de savoir s'il faut aller avec untel ou untel, s'il faut trois ou quatre sièges pour accepter d'être dans la liste ne semblent pas l'intéresser. Ou en tout cas, il n'en fait pas son discours. Il n'explique pas comment il compte conquérir le pouvoir, mais ce qu'il compte faire avec.

    Ensuite, NDA ne s'encombre pas avec des vaches sacrées. Alors que Jean-Luc Mélenchon est obligé de proclamer son amour pour l'écologie, le féminisme, la bouffe bio et l'antinucléaire sous peine d'être condamné par la bienpensance de gauche (tout le monde se souvient ce qui est arrivé à Chèvenement lorsqu'il a refusé de se prosterner devant les idoles), NDA se paye le luxe d'ignorer olympiquement les vaches sacrées de la droite (réductions d'impôts, libéralisation du code du travail, atlantisme) quand il n'en fait pas du beefsteak.

    Cette indépendance des "dogmes" (ou l'on retrouve, mutatis mutandis, le pragmatisme du Général) lui permet une ouverture intellectuelle qu'on ne retrouve pas à gauche. Ainsi, pour parler de la crise de l'Euro NDA met sur son site des liens vers des articles des économistes suivants: Jacques Sapir, Jean-Jacques Rosa, Joseph Stiglitz, Jean-Luc Gréau, Jean-Paul Fitoussi, Marc Touati, Jean-Pierre Gérard, Jacques Marseille, Roland Hureaux, Pierre Leconte. En d'autres termes, on y trouve des libéraux et des keynésiens, des marxistes et des partisans de la "troisième voie". On et loin de l'attitude fermée d'une certaine gauche qui ne lit que ce qui l'arrange.

    Enfin,NDA se positionne clairement dans une logique de débat d'idées, là où les autres font des effets de manche sur les personnes. Il ne perd pas son temps à expliquer que Sarkozy mange les enfants crus, ou que Fillon met ses socquettes à l'envers....

  25. 275
    lepierrot dit:

    Actuellement Jean-Luc Mélenchon "au fou du roi" sur France Inter.

  26. 276
    4 Août dit:

    Merci lepierrot

    Lien:
    http://players.tv-radio.com/radiofrance/playerfranceinter.php

  27. 277
    4 Août dit:

    Enfumage-retraites, suite...

    "Pour ceux qui n'avaient pas encore compris l'ampleur des efforts à prévoir pour sauver les retraites par répartition, le Conseil d'orientation des retraites (COR) a précisé mardi ses chiffrages de la mi-avril."

    http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2010/05/11/04016-20100511ARTFIG00677-retraites-travailler-plus-tard-necessaire-mais-pas-suffisant.php

  28. 278
    Michel Matain dit:

    @ abel

    Juste sur un point : si on veut que nos élus soitent aussi divers que la population française, il est nécessaire d'avoir un statut de l'élu qui garantisse chomage en cas de non-reélection, retraite,... Pourquoi ? Beaucoup de députés de droite viennent des professions libérales ou du patronat : leurs cabinets ou sociétés sont gérées en leur absence. Ils retrouveront leurs sociétés ou leurs cabinets s'ils ne sont pas élus. Beaucoup d'élus du PS sont des fonctionnaires : en cas de non-reélection ils retrouveront leur poste dans l'administration. Les salariés du privé, employé ou ouvrier, sont peu ou pas représentés chez les élus. D'abord parce qu'ils ne sont pas représentés dans les deux partis dominants (UMP et PS). Et aussi parce qu'un employé ou un ouvrier qui serait élu une fois mais ne serait pas réélu ensuite, se retrouverait dans une situation personnelle complexe et difficile. Si on veut favoriser l'élection de candidats issus des couches populaires, il faut prévoir un parachute en cas de non réélection. Sinon, on en restera au fait d'être représenté alternativement par des avocats de droite ou des profs de gauche (en caricaturant).

  29. 279
    marc.malesherbes dit:

    @ 269 Prolo (PG 01) @ 245 4 Août

    très bon article de JL Mélenchon sur le Monde

    un très bon article, avec des arguments connus, mais qu'il faut sans cesse répéter.

    maintenant il faut voir que les intéressés vont se défendre si on veut toucher à leur magot. C'est là que cela se complique: en effet toutes les règles institutionnelles de l'Europe vont leur permettre de déclarer les profits ailleurs. Il nous faudra donc mettre en cause, de manière unilatérale, les règles européennes concernées (je le dis comme cela, car j'ai bien compris que sur ce blog dire que l'on ne veut plus de l'Europe libérale est taxé de "nationalisme droitier").

    Il faut aussi comprendre qu'une partie significative des politiques, des "faiseurs" d'opinion bénéficient des retombés de ces profits (on leur donne de la patée pour défendre le maître, voir La Fontaine, Le chien et le Loup).

    Mais le plus compliqué est à mon avis avec tout ceux qui bénéficient d'une manière ou d'une autre des assistances sociales (RMI, RSA,..) Pour beaucoup d'entre eux ils se croient redevables au système économique en place (ainsi M Hirsh a déclaré: tous les bénéficiaire du RSA devraient se sentir personnellement reconnaissant à N Sarkozy). Ils craignent qu'avec un changement plus ou moins radical, ils soient perdants. Un exemple: le pouvoir ne cesse de dire: je vais réduire les retraites, mais c'est pour pouvoir les conserver, soyez moi reconnaissant.

    Et puis il y a aussi la masse de ceux qui ont une Sicav quelquepart. Pour eux, la bourse qui monte c'est important, car c'est leur épargne qui fructifie. Ils se sentent "tiraillés", comme les travailleurs d'EdF, Fr Telecom et autres qui ont des actions de leur entreprise, plus des versements d'intéressement proportionnels aux profits de leur entreprise.

    Pour tous ceux là l'argument de JL Mélenchon doit être sans cesse répété.

  30. 280
    Descartes dit:

    @lemexicain (#256)

    Descartes… Nous sommes beaucoup ici à être en désaccord avec nombre de tes prises de position, tu le sais très bien et c’est sans doute la raison pour laquelle tu n’es pas au Parti de Gauche.

    Non, ce n'est pas pour cela. D'abord, les intervenants sur ce blog ne représentent qu'une section du PG (et pas nécessairement la plus présentable), et ensuite je n'ai pas besoin d'être d'accord sur tout pour adhérer à une organisation. Si je ne suis pas au PG, c'est parce que je n'en vois pas l'utilité. Pour voter pour Jean-Luc Mélenchon, je n'ai pas besoin d'avoir ma carte, et j'ai passé l'âge où le militantisme consiste essentiellement en coller des affiches et distribuer des tracts (si les jeunes veulent les responsabilités, il faut qu'ils assument aussi le boulot). J'ai envie de participer à un débat riche et à une construction politique, et le PG n'offre pas cela. Ce n'était pas évident depuis le début, cela l'est très vite devenu. Et c'est devenu encore plus clair depuis l'OPA gauchiste et écolobobo.

    Si la condition pour adhérer au PG est de s'agenouiller devant les idoles défraîchis de mai 68 (sous peine de se faire "casser les dents"... les réactions -ou absence de- sur ce blog à cette menace disent beaucoup sur la conception du débat de certains) et les vaches sacrées d'une "gauche radicale" qui ne représente plus que les valeurs des classes moyennes, désolé, mais je ne suis pas intéressé. Ce qui m'intéresse est le débat de fond, sur les véritables questions politiques (et non pas sur qui dirigera la base de loisirs de l'Essonne). Si le PG demain ouvre ce débat dans des conditions qui permettent une véritable confrontation, j'y serais. En attendant, je préfère conserver ma liberté.

    Les usagers de ce blog feraient sans doute preuve d’une plus grande tolérance envers tes idées si tes interventions étaient moins envahissantes…

    Sans aucun doute. Si je gardais me idées pour moi, je ne doute pas que la tolérance serait parfaite...
    Tu sais très bien que ce n'est pas le problème. On a inventé des souris à roulette justement pour permettre à ceux qui n'ont pas envie de lire un message de passer au suivant. Quand certains participants publient d'un coup vingt messages chacun avec un lien vers un truc inepte (je ne donne pas de nom pour ne pas faire de jaloux) personne ne s'émeut. La véritable question est qu'il existe un petit groupe de participants qui aimeraient être "entre soi", et essayent de chasser tout ce qui ne correspond pas à leurs petits préjugés. Ils avaient l'habitude de faire la loi (t'as qu'à voir comment ils s'adressent au webmestre...), et tout à coup ils ont un contradicteur. Et un contradicteur qui se moque de leurs jérémiades. Voilà la raison de leur "intolérance"...

    (suite)

  31. 281
    ydaho dit:

    @ 4 aout :

    Je m'abstiens depuis le fameux "vote républicain", qui n'a rien rapporté a ceux qui l'on fait avec des pincettes sur le nez, et jamais de ma vie je n'ai voté par "mécontentement" pour une quelconque faction de la droite ! ceux qui le font n'ont qu'a s'en prendre qu'a eux même !

    @ Aux autres : en particulier a tous les post qui viennent fleurir ici a propos de N.D.A (c'est tellement surprenant pour moi, que je me suis demandé qui ou quoi c'était : NDA ?..)

    La droite c'est la droite elle ne change jamais, que ce soit nda, bayrou,villepin ou autres.. En voilà un qui défendait des positions a peu prés identiques a ce nda :

    Philippe Séguin :
    Gaulliste social, il est ministre des Affaires sociales et de l'Emploi durant la première cohabitation (1986-1988). Partisan emblématique du « non » au référendum sur le traité de Maastricht, il est président de l'Assemblée nationale de 1993 à 1997. Président du Rassemblement pour la République jusqu'en 1999, il se porte candidat à la mairie de Paris en 2001, mais les divisions de la droite contribuent à son échec face à Bertrand Delanoë.

    Quelqu'un a remarqué s'il était sorti du "sérail" après ? je ne pense pas, il a rejoint naturellement son camp !

  32. 282
    Hold-up dit:

    Ce billet a été lu 12 955 fois...Mon ordinateur rame ou c'est le site ? Merci de préciser.

  33. 283
    ydaho dit:

    Et ensuite je met la "pédale douce", parce que je n'ai aucune envie de poster ad divinis sur un blog confisqué par des "gaullistes sociaux" !
    En voilà un autre "gaulliste social" : hirsh qui vient de déclarer que les bénéficiaires du RSA devraient se sentir redevables de Sarkozy ! la on est en plein délire paternaliste ! tout comme avant 68 ! une société de m**** ou on te fais l'aumône et en plus tu ouvres pas ta gueule ! Partageons la misère mes frères !

  34. 284
    Descartes dit:

    @lemexicain (#256 suite)

    Ce blog n’a pas pour vocation d’amener les visiteurs à disserter sur vos prises de position personnelles à grands coups de pseudo-débats, mais sur celles de Jean-Luc Mélenchon.

    Tu te relis, des fois ? Que je sache, tu n'est pas ici le représentant de Jean-Luc, et je ne vois donc pas à quel titre tu prétendrais faire la leçon sur la "vocation" de ce blog. Je ne doute pas que Jean-Luc Mélenchon a sa propre idée sur la "vocation" de son blog, et qu'il n'hésiterait pas à nous en faire part s'il l'estimait nécessaire, sans besoin de porte-voix ou d'avocat auto-designés.

    Je vous invite donc à vous faire plus petit, par respect pour notre hôte et ses nombreux invités, quitte à lancer votre propre blog et à nous convier régulièrement à sa lecture.

    Par respect pour notre hôte et ses nombreux invités, je te suggère de placer ton invitation dans un lieu que le soleil éclaire rarement. De quel droit te permets-tu de décider à la place de Jean-Luc comment son blog doit fonctionner ?

    Je suis convaincu que Jean-Luc Mélenchon est bien plus intelligent que beaucoup ici ne le pensent, et qu'il est pleinement conscient du risque que pose cette obsession de "l'entre soi" en matière politique. Pour un homme politique, la difficulté n'est pas d'attirer ceux qui sont d'accord avec lui, mais au contraire de capter ceux qui n'en sont pas encore convaincus. Et pour cela, il faut d'abord les écouter, pour comprendre ce qui les empêche de "voir la lumière". Je pense que c'est pour cette raison que Jean-Luc Mélenchon, au lieu de transformer son blog en un lieu où des convaincus répéteraient la vulgate, préfère donner largement la parole à tout le monde, même à ceux qui ne partagent pas ses options.

    Quoi qu'il en soit, Jean-Luc Mélenchon a mon adresse courriel, et peut à tout moment me demander de ne plus participer à son blog. S'il le faisait, je m'inclinerais bien entendu par respect pour mon hôte, à qui je remercie sincèrement d'avoir créé ce lieu de libre expression. Mais pour le moment, aucun message ne m'est parvenu.

  35. 285
    ydaho dit:

    C'est le site qui rame je pense...

  36. 286
    4 Août dit:

    @ ydaho

    "Je m’abstiens depuis..."

    Tu réponds à quelle question ?

    les post qui viennent fleurir ici a propos de N.D.A

    NDA, c'est en quelques sortes la même histoire que Jean-Luc Mélenchon, le même raz le bol du TINA, mais à droite. Voilà le pourquoi du comment.

  37. 287
    ydaho dit:

    A lire...

    http://enattendanth5n1.20minutes-blogs.fr/archive/2010/05/10/du-martin-hirsch-circus-au-plagiaire-servile-alain-minc-les1.html

  38. 288
    Descartes dit:

    @4 aout (#278)

    « Tu as tout à fait raison. J’aurais du écrire « certains tenants du parti creuset ». J’ai eu tort de généraliser. » Hou que ça a été dur !

    Tu trouves "dur" toi de reconnaître tes erreurs ? Tout s'explique... ;-)

  39. 289
    Pauvre Rutebeuf dit:

    Émission France Inter « Le fou du roi »

    J'avais lu sur votre blog que vous deviez participer sur France Inter à l'émission « Le fou du roi ». Je me suis donc mis exceptionnellement à l'écoute de cette émission. Bravo pour votre participation, car l'exercice est certainement plus difficile et même plus périlleux que l'on peut l'imaginer. Soyez présent partout où vous pourrez défendre vos idées qui sont plus que nécessaires.

  40. 290
    ydaho dit:

    @ 4 aout : je réponds a un post qui est trois quatre pages en arrière.. Je le retrouve pas facilement parce que ça rame.. Mais c'est pas une "attaque", c'est juste une précision d'un abstentionniste, qui délaissé par la gauche libérale (un ouvrier quoi !) n'a jamais eu l'idée d'exprimer ce qu'on appelle pudiquement le "vote de mécontentement"..

  41. 291
    4 Août dit:

    @ ydaho

    Oui, ça rame.

    "Et ensuite je met la « pédale douce », parce que je n’ai aucune envie de poster ad divinis sur un blog confisqué par des « gaullistes sociaux » !"

    Attention de ne pas être trop sectaire. Des "gaullistes sociaux" ont justement soutenu le Front de Gauche.

  42. 292
    ydaho dit:

    c'est le post 242

  43. 293
    ydaho dit:

    c'est pas du "sectarisme" c'est du réalisme, les lendemains qui déchantent, j'en ai un peu soupé !

  44. 294
    4 Août dit:

    @ ydaho

    Oki ! Mais écoute les discours de Marine, je suis sûr que ça va faire mouche pour une grande partie de l'électorat "populaire", sans nécessairement que ces gens soient racistes. Montée du FN, mais pas du racisme. C'est ça le bin's.

  45. 295
    ydaho dit:

    Quel électorat "populaire", un jour a droite, un jour a gauche... des girouettes oui ! Et encore, ça concerne combien de "monde", le FN a toujours eu une représentativité en voix a peu prés identique, gonflé ou abandonné par certains selon les pics de l'actualité.. gouverner avec "ça" c'est gouverner sur un fil !

  46. 296
    Vince6R dit:

    m****!
    Réduction des dépenses mais pas augmentation des recettes! µOui, n'augmentons pas les impôts des riches. Faisons comme en Grèce, réduisons les salaires, augmentons la TVA, supprimons 3 fonctionnaires sur 4! Mais ne touchons pas aux riches!
    Et l'action Société Générale qui prends 23% en 24h. Génial. Le lendemain elle baisse légèrement car " le marché a logiquement subi une prise de bénéfice" comme on dit dans le jargon des journaleux boursiers. 7 milliards en une journée pour cette banque! Et les actionnaires se gavent!
    Et maintenant la Commission européenne propose qu'avant qu'un budget soit voté par un Parlement national il ait été validée par elle-même! Allons-y, supprimons la souveraineté économique (ou ce qu'il en reste) des Etats!
    Vive la Commission démocratique! Comme l'a justement dit ce petit gaulliste Dupont-Aignant, elle a qu'à aller plus loin : elle supprime les parlements nationaux et les élections.
    La droite au pouvoir et ses alliés socio-traîtres s'en donnent à coeur-joie en ce moment.
    Alors à moins de se réveiller et d'agir de manière radicale on n'en sortira plus, leur objectif d'un Etat unique centralisé et dictatorial deviendra complètement réalité.

  47. 297
    4 Août dit:

    @ Descartes

    "les intervenants sur ce blog ne représentent qu’une section du PG (et pas nécessairement la plus présentable)"..."J’ai envie de participer à un débat riche et à une construction politique, et le PG n’offre pas cela."

    Mais alors, pourquoi rester accroché à ce blog comme un bernicle à son rocher ?

    Il y a aussi désir d'avenir, respublica, terra nova,... et même des CREEA et des DARD. Alors pourquoi ici ?

  48. 298
    4 Août dit:

    @ ydaho

    "selon les pics de l’actualité"
    ...

    ...et le prisme des médias.

  49. 299
    TOTO dit:

    je croit que vous faites fausses routes, désoler mais pour moi quand il s agit d union quel soit république citoyenne etc.., qu il est impératif de reprendre le pouvoir et de le rendre aux citoyens, de leur droits a la souveraineté dans leur pays ont doit pouvoir réunir la gauche comme la droite
    franchement entre nous quel différence entre l UMP du oui oui et le PS du oui oui, en parlant que de cette exemple la ?
    combien d autre exemple peut ont trouver ? (de gros tas)
    ya pas de différence seul les mots et les noms change, la politique est la même
    ils arrives a dominer en fessant croire qu ils sont opposez
    les autres sont divisé pourtant aussi bien Jean-Luc Mélenchon, MGB,NDA que Chevenement que Besencenot etc.. ont les même combats pourtant soit disant opposez , reprendre ceux pouvoir politique laissez aux marcher et a l absurdité que seul l argent est roi
    il n est pas possible de passer outre ses mots et ses noms pour réussir a converger sur certaines valeurs ?
    si dans les esprit il n est pas possible de combattre ensemble avec raisons, il est clair que tout le manège qu ont aperçoit chaque jour continueras aux détriment de cette raison même qui peut lier les peuples
    il me semble que bien souvent j entent trop souvent combat de gauche ou de droite ou je ne sait quoi en caisse alors que tous ont le sait sa n existe que dans les médias mais que dans les faits ses la même politique, ils votes a 93 % la même chose aux détriment des plus toucher par tout ceux foutage de gueule et des etats auquel il sont normalement pour servir et si gracieusement payer
    la différence que peut faire le FdG et d autre,tous unie dans les même combat est de réunir les gens de raison et peu importe la couleur ou l insigne
    si ici même ont la pas comprit alors ses vouer a l échec
    l électorat de gauche ou de droite non mais vous vous entendez franchement
    les citoyen sont pommer et ne demande cas vivre dignement, le système fait qu ils sont pomer
    un seul mot, changer ceux curseur
    les valeurs, les raisons, les intérêts ne sont pas de gauche ou de droite, elle sont humaines
    bonne journée

  50. 300
    emma78 dit:

    Merci d'arrêter les invectives personnelles: c'est lassant et çà pollue ce blog.. Que mon avis mais bon...

    On a glissé depuis qq années d'une société de droits à des demandes d'aide (la charité): nécessité de prouver son état de pauvreté mais si trop pauvre pour survivre, il y a un soupçon de fraude a priori (car comment fait-on pour vivre avec le RSA ?) !

    Par curiosité, j'avais consulté le site de mon Conseil Régional et j'avais été un peu effarée de cette dérive..

    Si la part des salaires a diminué, celle des aides sociales (allocations diverses) a diminué dans le même sens même si personne n'en parle jamais alors que bcp de personnes sont concernées.

    Ils ont décidé de se sucrer sur les plus démunis (baisse des aides) et sur le plus gd nombre: effectivement, ces électeurs suivront le FN si aucune perspective et explication ne leur sont fournis sur ce siphonnage des richesses vers les financiers !

Pages : « 1 2 3 4 5 [6] 7 8 9 10 1124 »


Blog basé sur Wordpress © 2009/2015 INFO Service - V3 Archive