31mar 10

Singulier : un taliban, pluriel : des talibe

Un étudiant en religion médiatique démasque un mécréant!

241020091489U ne certaine caste médiatique se déchaîne contre moi! J’ai commis le crime de lèse vache sacrée. Je suis donc mis au pilori médiatique. Il est  vrai qu'a force de dénoncer les méthodes d'Arlette Chabot, je devais m'attendre à une réplique de la confrérie des griots. C'est fait! Dix jours après son tournage, un film pris sous le masque d'un travail "d'étudiant en journalisme" est diffusé sur la toile, suivi aussitôt d'une mise en une du "Monde.fr" et d'une dépêche AFP. Puis, par imitation, sans vérifications ni retenue, la dépêche passe sur tous les médias! Une belle opération. Mais l’arrosage se retourne contre les arroseurs. Je jubile. Une pluie de commentaires qui me sont favorables vilipende les utilisateurs de ce chef d’œuvre de manipulation. Vive le buzz! J'attends la consécration : la diffusion de cet important document sur France 2. Pourquoi pas une émission sur le sujet?

 

 001ALe 19 mars dernier, il y a 10 jours, avant le deuxième tour des élections régionales, à l’occasion d’une diffusion de tracts du front de gauche au village de Bercy, un « étudiant en journalisme » m’a interrogé. Je n’avais guère envie de répondre. Trop fatigué, trop pressé. Mais bon ! Allons-y. c’est un jeune, il apprend, faisons l’effort car on est tous passés par là. J’ai cru que c’était un étudiant. J’ai cru qu’il étudiait le journalisme. J’ai cru qu’il avait des enseignants qui s’occupaient de lui et parlaient avec lui de son travail et des règles de son métier! Non ! C’était une sorte de caméra visible/cachée ! Ruse. Au mépris de toutes les règles de ce métier, sans mon accord,  sans dire où, quoi, comment, le film volé est mis en circulation… dix jours plus tard ! Pour moi ce n'était pas un interview mais un essai d'interview qui tournait à la discussion puis a l'engueulade. Je me suis fait piégé. ca me mets en colère. Mais quand j'y pense, ca va m'aider. En fait je ne me plains pas. Vous allez voir pourquoi.

Donc, de façon spontanée et tout à fait innocente, dix jours après la prise de vue, parait spontanément sur internet un extrait de mon « entretien » avec cet « étudiant en journalisme ». Une200620095856 meute se jette sur moi et consacre à cet « entretien » au contenu, d’une importance fondamentale, la une de leur site. Il s’agit bien sûr de me disqualifier. Car sinon quel intérêt à un tel document ?  Il y a même une dépêche de l’AFP selon laquelle je déclarerai que le métier de journaliste est «un métier pourri» ! Tel quel, hors contexte, une fois de plus ! Une dépêche de l’AFP ! Cela revient à faire d’une phrase dans un film d’amateur une déclaration officielle de ma part. Savoir qui a écrit cette dépêche nous assurera sur les motivations de son auteur(e). Aussitôt, tous mes autres «amis» sont là pour relayer la nouvelle : « le monde.fr », le nouvel «obs.fr», et cerise sur le gâteau, même «Ouest France» qui comme chacun le sait suit toujours avec beaucoup d’intérêt mes prises de position! Et même le journal de LCI s’ouvre sur l’évènement !

Vous avez compris le mécanisme. On sort un bout de film sans donner aux visionneurs une indication de contexte ni d’origine. Le site 200620095858« le monde.fr » valide. Ca classe. Aussitôt une dépêche sort. Ca devient une info pour toute la presse comme si j’avais fait une déclaration officielle. Personne ne vérifie rien. Le reflexe pavlovien fonctionne. La corporation est outrée. Haro sur l’iconoclaste ! Que n’ont-ils téléphoné à Robert Ménard et "Reporters sans frontière" pour terminer le tableau ! Comme je suis en congés, je ne peux pas me rendre compte de tout l’impact de l’affaire. Mais je suis enchanté. Tout simplement enchanté.

Pour moi c’est un buzz inespéré dans une semaine où je ne suis pas là du fait de mes congés. Mais, plus sérieusement, l’incident m’intéresse. Je crois que nous pouvons en 200620095893profiter si nous l’utilisons correctement. Que l’occasion fasse les larrons. C’est surtout un exercice de démonstration par la preuve de ce que j’avance à propos des dérives de ce métier. Car cette vidéo a immédiatement suscité, m’a-t-on dit, des centaines de témoignages qui me donnent raison et dire que cette profession est en train de sombrer. Il est très important, pour la lutte que nous menons, de faire en sorte que les gens se décomplexent à l’égard des médias et rétablissent un rapport critique à ceux-ci.

La libération des médias dont a besoin notre pays pour sa respiration démocratique ne pourra pas se limiter à quelques arrangements de tuyauteries comme nous le pensions dans le passé (fin du monopole de l’émission, libéralisation des  ondes) ni par des restrictions sur le droit de propriété à l’égard de certains. Cela ne peut suffire. Il y faudra une révolution culturelle qui repense ce que sont ces métiers, leur éthique, leur finalité, leur responsabilité. Il y faudra des régulations démocratiques adaptées à chaque cas. Par 200620095891exemple l’élection du président de France télévisions par les téléspectateurs du service public. La libération culturelle des médias est en soi un  front de lutte qui doit bénéficier des mêmes méthodes que les autres. Et d’abord de la bataille culturelle. Il faut donc ouvrir la bouche, décoincer les esprits, ferrailler. De cette façon dans le public mais aussi dans la profession la peur que le corporatisme pavlovien fait régner reculera. Pour cela il faut créer les situations ou les utiliser. Au cas concret il en va ainsi. Notre premier média à propos des médias, c’est nous, nous même. Il faut parler, zapper, écrire, boycotter à bon escient. Je me demande si nous ne devrions pas inventer un système de punitions du genre de celles que le marché que ces gens adorent tellement inflige aux gens. Par exemple des boycotts sélectifs. Des dénonciations sur le site des annonceurs publicitaires et ainsi de suite. Il faut lutter ! Car dans nombre de cas concrets, nous ne sommes pas dans un rapport de coopération en vue de donner une information aux citoyens mais dans un rapport de force, en face de manipulateurs hostiles qui «mettent en scène» leur discours politique.

Arlette Chabot est un monument du genre. Avez-vous vu l’autre soir le « débat » sur les retraites sur France 2 (non pas l’émission de voyeurisme sur la torture) ? Un de droite (la retraite à 65 ans), un socialiste (la retraite à 62 ans), deux experts (la retraite entre 62 et 65 ans) ! Beau comme pendant le référendum de 2005. Et sur un strapontin « en duplex», comme moi le dimanche de élections, donc n’ouvrant la bouche que quand on lui demande de le faire et qu’on lui donne la parole, Bernard Thibaud, le secrétaire général de la CGT première organisation de travailleurs du pays… Pas d’illusions à avoir ! Donc pas de concessions. 

200620095859L’épisode de « l’étudiant en journalisme » doit donc être cultivé. Il est important que ceux qui ont compris la manipulation le disent à haute et intelligible voix. J’invite tous ceux qui ont de la jugeote politique à se saisir de cet épisode très concret comme d’un cas d’école. Diffusez de tous côtés la séquence, faites connaître vos commentaires, encore et encore sur les médias qui publient cette vidéo édifiante. Au premier degré il y à tous ceux qui sont d’accord avec moi. Mes propos leur feront du bien. Plus mes paroles seront diffusées plus elles se banaliseront et seront reprises par d’autres au quotidien, en toutes circonstances. Ma parole les encouragera à se lâcher, comme on dit en média. Leur clameur contribuera à faire réfléchir. Car la vérité c’est qu’à côté des voyous, comme toujours, il y a les gens bien. Ceux qui aiment leur métier, que ces trafics écœurent et qui sont scandalisés de voir que c’est justement à un étudiant que ses maitres ont enseigné de telles méthodes aussi contraires à la déontologie du métier. Quelques amis du 241020091494métier m’ont déjà appelé. Sous le sceau de la confidence, car telle est l’ambiance de terrorisme corporatiste aujourd’hui ! Ils m’ont appelé pour me dire qu’ils n’étaient pas d’accord. Donc on ne doit pas désespérer. Il ne faut pas globaliser ni faire un cas général des agissements de quelques puissants manipulateurs. C'est le panneau dans lequel on nous pousse: généraliser notre critique pour encourager le corporatisme. Ce ne serait d'ailleurs pas juste. Je viens de le dire, la ressource professionnelle existe pour que cessent un jour les façons de faire actuelles. D’ici là : feu sur le quartier général !

Que mes amis ne se soucient pas outre mesure pour moi. Je ne suis pas du tout affecté par cet assaut. Il m’amuse trop. Que mes amis soient rassurés j’en tire la leçon qui compte dans le contexte de lutte que nous menons : je ne me laisserai plus jamais approcher par un étudiant en journalisme, ni un journaliste stagiaire. Car il m’est impossible de distinguer entre un étudiant qui fait son apprentissage et un vulgaire provocateur du type de celui qui a abusé de ma disponibilité. Au téléphone je ne leur réponds plus (navré pour la poignée d’entre eux qui chaque semaine m’interrogeait) et dans les manifestations mes accompagnateurs les tiendront à distance. Je vous recommande d’en faire autant si vous êtes sollicités. Ne répondez plus. C’est trop risqué car ils ne respectent241020091502 aucune règle. Ignorez-les,  comme vous le faites avec ces jeunes en haillons qui viennent dans le métro vous proposer de signer une pétition contre l’exploitation des enfants mineurs ! D’ailleurs je crois qu’il faut vérifier à chaque fois qu’il s’agit bien d’un étudiant réel. Car dans le cas de celui qui m’a escroqué je ne suis même pas certain que cela en soit un. Et si s’en est un, je me demande s’il n’est pas militant politique car il m’a dit qu’il était de gauche comme argument pour m’apitoyer tandis que je le rabrouais.  

Dorénavant au buzz va correspondre un contre buzz. C’est une règle élémentaire de l’espace de communication politique. Donc des milliers de gens sauront que je suis en effet tout à fait hostile à la façon dont est pratiqué aujourd’hui par certains voyous ce métier qui a été le mien il y a longtemps. Ceux qui voudraient en savoir davantage aux arguments de ma critique à ce sujet  peuvent se référer à ce que j’ai écrit sur ce blog il y a déjà quelques temps, et notamment à l’occasion d’une table ronde à l’école de journaliste de Strasbourg. Pour éviter de fastidieuses recherches (plus de trois clics à faire en effet), je reproduis plusieurs textes sur la question comme la fin pour cette note. On verra que je suis constant dans mes formules et analyses. Elles méritent meilleures répliques que des provocations bas de gamme comme celle dont je viens de faire l’objet. 

16 octobre 2009

VIE MEDIATIQUE ET VIE SOCIALE

Le débat au parlement européen a donc opposé les partisans du bien et ceux du mal à propos de liberté de la presse et tout ça. Il me parait cependant assez artificiel ! Certes, je partage les critiques sur la concentration des médias comme risque avéré pour la démocratie et la citoyenneté. Ca se comprend facilement. 80 % des informations dont 231120092165disposent les citoyens viennent des télévisions. Qu’elles soient en mêmes mains et les citoyens ne disposent plus d’aucun moyen de former leur conviction de façon autonome. Mais cette façon de voir est tout à fait formelle. La concentration n’est pas l’unique cause de l’uniformisation de la parole médiatique. Loin de là. Il suffit de voir comment les choses se passent en France pour en avoir idée. Le miracle quotidien qui voit les deux grandes chaines hiérarchiser exactement de la même manière exactement les mêmes sujets doit faire réfléchir. D’ailleurs les partisans de Berlusconi s’amusent de faire des statistiques accablantes pour les imprécateurs : il y a quarante deux chaines de télé et radios et plus de cent journaux en Italie. «Comment expliquez-vous alors qu’il n’y ait qu’une tonalité » raillent-ils. On comprend l’abus que cet argument comporte. Quelle commune mesure entre une chaine nationale et une télé de communauté ? Mais soyons honnête. Comment expliquons-nous l’homogénéisation de la forme et du fond dans nos propres médias ? Quel effet de système est à l’œuvre ? Ensuite, si on veut entrer dans le détail des situations, pourquoi faisons-nous comme si la responsabilité individuelle n’était jamais engagée ? Les journalistes sont-ils des êtres humains ou des créatures d’essence pure et parfaite en contact intime avec la vérité.

BIENTOT LES FAILLITES

On comprend le mécanisme assez rustique qui bloque ce débat. Un corporatisme de mules bloque toute approche sur ce terrain. Les intéressés eux-mêmes ne se sentent plus aucune limite. Ainsi ai-je été 231120092170appelé au téléphone et fait l’objet de messages longuement injurieux de l’intéressée pour avoir mis en cause la façon dont était présentée comme « liste communiste » à Corbeil la liste du Front de Gauche. Comme si la liberté de parole critique d’un élu politique sur un blog public était par nature illégitime, en face des caractérisations manipulatoires, en tous cas jusqu’au point de mériter une intervention dans la sphère privée qu’est une messagerie téléphonique. Cet épisode conforte l’idée que je me fais de l’immense malaise social et de confusion intellectuelle qui règne dans ce secteur. A présent tout cela va s’aggraver par les défaillances d’entreprise de presse qui vont bientôt se manifester. Aux Etats unis, royaume du Bla Bla sur le pluralisme et la liberté d’être tous d’accord sur tout, plus de cent journaux ont du fermer leurs portes et je ne sais combien de radio. Le papier de Ramonet dans « le Monde diplomatique » décrit tout cela très bien, je crois. La vague passera bientôt sur la France. Ce fait extrême nous rappelle qu’il est absurde de faire comme si la production de l’information n’était pas aussi une activité menée par des personnes socialement déterminée par leur environnement. Et donc que le principe de la responsabilité individuelle est, dans ces conditions, engagé dans cette profession comme dans les autres. Mais avec des conséquences sur lesquelles il est légitime que la société demande des comptes puisque c’est son propre pouvoir d’intervention qui est conditionné par cette responsabilité des professionnels qui la rendent ou non possible.

Jeudi 8 octobre 2009

PERSONNEL ET COLLECTIF

Jeudi après midi j’ai pris l’avion depuis Bruxelles pour aller à Strasbourg. C’est stupide d’aller à Strasbourg depuis Bruxelles un jour 231120092167où il n’y a pas de session, non ? Pourtant je le fais. Reprenons notre réflexion, mon cher, puisque tu es assez sot pour te faire embarquer dans un aller retour de plus en avion. Donc disais-je, à présent, tout se passe comme si, au contraire de n’importe quelle autre activité humaine, dans les métiers de médias, personne ne serait responsable de rien personnellement. C’est dommage de laisser ainsi bloquer la réflexion. Pourtant elle nous conduirait sur un terrain plus rationnel. Il vaudrait mieux que les généralités débitées pour une confrontation qui oppose des vaches sacrées antagoniques, collées au sol par leurs ruminations dogmatiques. D’un côté les purs et honnêtes journalistes, indépendants, éthiques, et ainsi de suite, de l’autre une dénonciation aveugle et absurdement globalisante au nom d’une improbable liberté de la presse, hors sol social et culturel. Pour moi, la dimension invisible de la vie médiatique est celle de la condition sociale des professionnels des médias d’une part et des conditions matérielles de l’exercice de leurs métiers d’autre part. Eux-mêmes sont le plus souvent incapables de le formuler. C’est bien sur d’abord le fait de l’idéologie dominante dans la profession et dans les écoles de journalistes. Ensuite de l’extrême compétition entre les personnes qui règne dans la profession, bloquant toute introspection raisonnée. Mais surtout, il faut donner leur rôle essentiel aux conditions matérielles de l’exercice de leur profession. Ce sont elles qui rendent impossible la mise à 231120092169distance que cette réflexion suppose. Telle jeune journaliste qui m’interroge un samedi après midi, après m’avoir couru après dans Paris dans son véhicule qu’elle ne sait où garer, et qui en surgit avec en charge sur les bras la caméra, le micro et la fiche, qui sert à la fois à faire le réglage du blanc et noter les questions, n’est pas en état d’avoir un recul critique sur ce qu’elle accomplit. Surtout quand questions et réponses sont préformatées, surtout quand elle doit encore faire la course à trois autres personnes sur trois autres sujets, surtout quand ca dure depuis le début de la semaine sans pause ni temps de lecture, surtout quand son CDD lui interdit une attitude revendicative quelconque, même d’ordre professionnel.

 

8 janvier 2010

A STRASBOURG, PETIT JOURNALISTE DEVIENDRA GRAND

Ce sujet là c’était le débat auquel j’ai participé à Strasbourg, à l’ENA. A l’arrivé mon accueil se demandait si j’allais prendre le taxi où le tram. Elle a opté pour le taxi et ça tombe très mal car j’ai horreur de la bagnole. Une fois sur place on tombe sur une petite rangée de bœufs du Front National qui distribuent 231120092172des tracts contre Frédéric Mitterrand. En fait ils l’attendaient lui ! Mais c’était le jour de son passage sur le plateau de TF1. Donc il n’est pas venu. Dans les murs, devant la salle il y avait un groupe de jeunes qui tiraient vaguement la clope. C’était des apprentis journalistes. Plusieurs ont filmé ce qui se passait. Je pense qu’ils ont mis ça sous plastique et ensuite sur leur télé dans le salon. Ou va savoir quoi. Les gens ne s’expliquent même plus quand ils filment. On croirait que c’est naturel. J’ai chauffé des arguments avec eux avant de descendre au sous sol où se tenait la conférence. Je n’aime pas les sous sol, non plus. La bagnole, plus les sous-sols, plus le Front National ça commence à me chauffer comme séjour ! Mais sur le plateau, devant les jeunes apprentis journalistes, Clémentine Autain, Catherine Trautman, et Jean-Marie Cavada. On était les trois sur les mêmes thèmes, chacun dans son registre, bien sûr. Le plus sévère finalement c’était Jean Marie Cavada, sur le fond, sur ce qui concerne l’exercice du métier. Je dois dire que j’étais assez heureux d’entendre une telle convergence de diagnostics. Je me sentais tout rabiscoulé. Comme dirait monsieur Elkabbach, j’en avais marre de me dire que j’avais raison tout le temps. Tel quel. Il y avait un thème supplémentaire sur le plateau c’était le sexisme dans le métier de journaliste, dans leur rapport aux femmes politiques. Catherine Trautmann et Clémentine Autain ont bien disséqué cet aspect de la réalité et j’avoue que j’écoutais à grand pavillon car je découvrais. Pour ma part j’ai évoqué d’autres dimensions invisibles. Par exemple la composition sociale de l’origine des jeunes journalistes. Donc leurs préjugés idéologiques. Hum ! Mais la salle était si typiquement composée que j’ai eu droit aux applaudissements qui montrent une forte concentration d’esprits frondeurs. Ca c’est bon signe, compte tenu du métier auquel ils se préparent…. Non ? Un peu d’optimisme. Sans doute que demain sera meilleur.

Jeudi 10 janvier 2010

Dimanche soir, une aventure média m’a bien fait rire. En effet, j’ai donné un entretien dans « Le Parisien dimanche », qui est l’équivalent en ile de France des pages saumon du Figaro chez un notaire de province : une référence que personne ne peut effacer du tableau. Ca passera, bien sûr,  quand la direction de ce journal aura 231120092173réussi à faire partir le tiers des effectifs de la rédaction comme elle le prévoit.  Mais pour l’instant c’est presque aussi couru que pour une interview dans un gratuit du matin. J’étais donc spécialement satisfait. Donc, dans cet entretien,  je dis, pour illustrer mon propos et plaisanter (genre je ne parle pas la langue de bois) : « Avec les lois qu’il a fait voter, Nicolas Sarkozy ne pourrait pas être français ! Il ferait bien d'y réfléchir. Qui sait si un jour il ne trouvera pas plus sauvage que lui, quelqu'un qui contestera la carte d'identité de ses petits-enfants, puisque maintenant il est grand-père ! ». Malheureusement la journaliste a oublié de noter aussitôt « attention ! C’est une vanne (rire) ». Du coup l’agence Associated Press lance une dépêche : «Jean Luc Mélenchon s’interroge : selon les lois en vigueur le président est-il bien français ? » Même un bourrin voit bien que ce n’est pas du tout ce que j’ai dit, mais à quoi bon ergoter ? Encore un journaliste  d’agence, de garde le dimanche, avec un contrat d’intermittent du spectacle qui écrit des dépêches avec les pieds pendant que ses mains tournent un reportage en direct !  J’exagère bien sûr. Cette année il y a encore cinquante pour cent des cartes de presse qui ont été attribuée à des journalistes en CDI. Mais c’est une première qu’il y en ait cinquante pour cent en pleine précarité !


746 commentaires à “Un étudiant en religion médiatique démasque un mécréant!”

Pages : « 1 2 3 [4] 5 6 7 8 9 10 1115 »

  1. 151
    Hold-up dit:

    @ Inquiet

    Paix - Nous reparlerons de tout avec mesure et détermination. Seules les limites de mes compétences circonscriront pour ma part, le déploiement des vues sur les questions proposées. Mais ne sommes -nous pas là pour tenter d'y voir plus clair ? Pas toujours en effet. L'" Intellectuel Collectif " qu'est cette plateforme est parfois contradictoire. C'est le signe de sa santé !

    Pour preuves, toutes ces personnes nouvelles qui viennent ici sur le blog penser avec nous, apporter leur soutien à Jean-Luc Mélenchon ou pour fraternellement l'admonester et le conseiller. Il faut tout lire et tout entendre. Trancher les questions, après réflexion et jugement, c'est faire de la politique.

  2. 152
    Descartes dit:

    @Le prolo du biolo (#116)

    Sûr que le Sarkozysme, c’est l’esprit collectif …Et rien à voir avec la réduction des budgets sociaux bien-sûr.

    Absolument rien. Les colonies de vacances et les centres aérés sont en recul depuis le début des années 1981, à une époque ou les "budgets sociaux" avaient au contraire tendance à augmenter. C'est d'ailleurs vrai aussi pour les colonies de vacances des comités d'entreprise, dont les ressources pourtant n'ont aucun rapport avec les "budgets sociaux". Tu peux le vérifier en téléchargeant le tableau excel sur la page INSEE ici). Tu sais, l'histoire n'a pas commencé avec l'élection de Sarkozy...

  3. 153
    Thaumasios dit:

    Sur ce Félix Briaud qui n'est pas "ce pauvre étudiant en journalisme molesté par la brute stalinienne" que la corporation se plaît à décrire…

    Il y en a un peu marre de voir partout des commentaires du genre : "oui, bon, Mélenchon a raison sur le fond, mais franchement, s'en prendre à un pauvre petit étudiant stagiaire sans défense, et boursier par-dessus le marché… On n'a jamais raison de s'en prendre aux faibles", etc, etc…

    Donc, pour savoir un peu plus qui est ce Félix Briaud, notre cher Gérard Filoche (avec lequel je partage pourtant un nombre de désaccords de plus en plus exponentiel) nous fait quand même l'amabilité de rétablir un certain nombre de vérités, d'abord dans un commentaire sur le site de Reversus, puis sur son profil Twitter.

    # gerard filoche dit:
    oui mais le denommé Felix Briaud le fameux « journaliste en formation », n’est pas un innocent, il n’en est pas a son coup d’essai, il était bien connu à Tolbiac pour ses attaques violentes anti militants, mi réac, mi machiste, toujours grossier et agressif, enquêtez donc de ce côté aussi…
    -31 mars 2010 @ 14 h 14 min
    http://reversus.fr/2010/03/31/j-l-melenchon-sur-tous-les-fronts-mediatiques/

    Felix Briaud journaliste en formation agresseur de Mélenchon n'est pas débutant à Tolbiac c'était un expert en insultes contre les militants Il y a environ 24 heures via web
    http://twitter.com/gerardfiloche/status/11364971515

    Donc, voilà, Félix Briaud, c'est un simple provocateur petit-bourgeois, sans doute anarchiste de droite, qui n'a eu que ce qu'il méritait. Bien fait pour sa gueule.
    Et j'ajouterai pour conclure : qu'on ne nous fasse donc plus le coup de la naïveté de l'apprenti ou de la maladresse du débutant. Ça n'est pas son coup d'essai, c'était bien un piège et c'était bien politique. Point.

    Merci à Gérard Filoche, pour le coup.

  4. 154
    Fabrice dit:

    Salut Jean-Luc,
    Je viens de lire que tu interrompais tes vacances pour revenir t'expliquer sur cette histoire d'étudiant en journalisme dont la video circule sur le net. Laisse tomber, plus tu vas t'expliquer plus tu vas être attaqué. En dire plus serait un aveu de faiblesse. D'autant que pour le moment les échos que j'ai de ce buzz sont plutôt en ta faveur, au-delà du cercle des électeurs du FdG. Mais étant donné le peu d'intérêt de cette histoire, si tu passes ton temps à te justifier (sur le fond tu avais raison mais sur la forme il faut avouer que tu t'es montré méprisant) tu vas finir par agacer jusqu'à ceux qui t'ont donné raison. Retourne en vacances te reposer et travailler dans le calme.
    Amicalement,
    F

  5. 155
    Descartes dit:

    @ydaho (#132)

    Alors faite un programme avec DES SOUS ! parce qu’il y a 8 millions de précaires dans ce pays.. Et je ne sais combien de smicard.. Et si vous n’avez pas de SOUS a proposer : laisser tomber..

    Tu as mis le doigt sur le véritable problème de la gauche...

  6. 156
    Hold-up dit:

    Post 130 - @ MICHEL S.

    Dans le droit fil de votre commentaire...

    Gala.fr : Le torchon en ligne qui nous parle des vies strassées des "Véry Inconséquentes Pipol "

    Chapeau de " l'article" : " On ne parle que de ça - Vidéo- Mélenchon pète un plomb "
    Conclusion de l'article : " Certes, le métier n’est plus ce qu’il était. Malheureusement pour Mélenchon, les politiques ne peuvent plus être grossiers sans que tout le monde en soit témoin. "

    HA ! HA ! L'hôpital qui se fout de la charité ! Les Cochons qui vont nous apprendre la décence, les bonnes manières et l'art du maintien (de l'ordre) -

    Signature de ce ridicule articulon (petit article de nez pour se moucher) :
    " C.C. - Jeudi 1er Avril 2010 "........... - Allo ? " C.C " are you alive ?
    http://www.gala.fr/l_actu/on_ne_parle_que_de_ca/video-_melenchon_pete_un_plomb_200734#

  7. 157
    Descartes dit:

    @Inquiet (#140)

    Avez-vous regardé les infos aujourd’hui ? Vous avez vu les conducteurs de bus qui se mettent en arrêt à cause de quelques caillassages turbulents et autres coktails molotov taquins. La plupart de ceux que j’ai vu étaient d’ailleurs noirs, d’origine immigrée, très certainement français. Non mais qu’est-ce qu’ils veulent ces facho-réac-sarkozystes ?! De la sécurité ? Non mais quelle bande d’enculés ces travailleurs !

    Et tu as oublié de noter que ces taquineries arrivent le jour suivant d'une perquisition dans laquelle des policiers ont saisi dans un appartement de la ville un million d'euros en petites coupures, deux kilogrammes de cannabis, de l'héroïne et deux armes de poing. C'est à partir de cette perquisition que les violences ont commencé, pour culminer avec la destruction d'un bus par le feu... Ça devrait faire réfléchir ceux qui nous racontent que la violence dans les quartiers sont la réponse aux "exactions policières". Ne serait-ce plutôt la réaction de trafiquants qui protègent leur "bizness" ?

  8. 158
    françois dit:

    Bien sûr que la position de Mélenchon est correcte sur le fond. Mais il y a manière de dire et manière de faire. L'apprenti-journaliste est maladroit; il aurait été possible de l'amener à le comprendre sans pérorer et sans le renvoyer à coup d'insultes dans la boîte des ennemis du peuple. J'ai du respect pour M. Mélenchon, ses positions et son combat. Il n'est pas altéré par cette scène, mais pourquoi ne pas réserver le mépris seulement aux moments où il est absolument nécessaire?

  9. 159
    Hold-up dit:

    @ 149 -Thaumasios

    Et sur " Descartes " qui a parfois de bonnes analyses sur certaines questions mais laisse dans l'ombre tout plein de paramètres afin de laisser sous les néons post-modernes qu'une pauvre apparence de vérité décharnée, il a quelque chose à dire Gérard Filoche ?

    Car quelqu'un qui tord toujours les données et choisit avec préciosité celles qui l'arrange considérablement pour toujours en tirer des conclusions de droite ou d'extrême-droite ne peut pas être non plus un poussin sorti du nid.

    Son travail de sape depuis maintenant plus de 8 mois sur ce blog est un cas d'école. Il faut bien avouer que c'est un travail remarquable.

  10. 160
    dolivet dit:

    Celui qui n'a jamais fait une erreur... etc., c'est cette fameuse phrase, ou paraphrase connue, tirée d'une célèbre tirade du soit-disant évangile. Moi, l'évangile, je m'en fiche un peu. Je suis laïc revendiqué et assumé et pour moi la/les religions, devraient être mises dans un coin où elles ne risquent pas de faire du mal à quelqu'un.
    Mais là, cher Jean-Luc, si vous permettez que je vous appelle amicalement Jean-Luc, vous avez quand même un peu "pêté les plombs"... Bien entendu, le parti de gauche fait du tort au "politiquement correct" et si le FG et sa corollaire le PG n'est pas toujours (pour ne pas dire jamais) présent dans les médias, c'est que quelque part, il est sur la bonne voie. Par contre, s'en prendre à un pauvre stagiaire de cette façon, comme ce fut le cas avec M. Xavier Bertrand, je ne sais pas si cette façon de faire est productive d'un intérêt pour les idées, autrement intéressantes du parti de gauche. Ce que l'on retiendra de cette intervention, pour le coup hyper-médiatisée ce ne sont pas les propositions tout à fait intéressantes et positives que vous pouvez argumenter, lorsque l'on vous en donne l'occasion, mais cette agressivité, gratuite et contre-productive, contre ce pauvre stagiaire qui, somme toute, n'essayait que de faire son boulot au mieux et certainement sur ordre. Je n'ai pas de conseils à vous donner, mais vous gagneriez en "bons points" auprès du public si vous faisiez une déclaration en disant que tout ceci est parti sur un terrible mal-entendu et que vous regrettez l'ampleur du phénomène. En fait, une tempête dans un verre d'eau qui est présentée comme un "tsunami". Tout le monde y perd. surtout la "Res Publica"...
    Bien amicales salutations - pierre dolivet / mulhouse

  11. 161
    G_REMY dit:

    La colère est un Péché capital. Mais il y a aussi les Saintes colères. Là c'était une Sainte colère.Vous militez, faites campagne, organisez des meetings, et un "étudiant" en journalisme trouve le moyen de vous interroger sur la réouverture des maisons closes !
    Je vous soutiens complètement.

  12. 162
    charlotte Mourlhon dit:

    suite à l'interview de JL Mélenchon par un apprenti journaliste
    Comment un homme meme apprenti journaliste peut-il seulement penser que la problématique de l'ouverture des maisons closes intéresse les gens;à quoi fait-on appel ? au cerveau reptilien?
    Serait-ce la nouvelle filière entrepreneuriale mise en avant?
    Serait-ce ça la nouvelle modernité?
    Qu'est-ce que l'on propose aux chomeurs?

  13. 163
    Thaumasios dit:

    @ Hold-up (153)
    :-)
    Ceci étant, moi, je ne m'inflige plus depuis longtemps la lecture des posts de Descartes. Une fois qu'on a compris le truc, ça fait l'effet inverse… On se prend à sauter par-dessus ses logorrhées longues comme des journées sans pain, avec un regard mi-amusé, mi-compatissant pour ses efforts dépensés en pure perte. En tous cas, j'invite tout le monde à ne plus perdre d'adrénaline avec lui. C'est comme les terreurs d'enfant : une fois qu'on a compris que c'était un épouvantail de fortune, composé par les ombres du porte-manteaux, le croquemitaine s'évapore.
    Et puis, tu sais, à mon avis, son travail de sape ne doit pas fonctionner avec beaucoup de monde sur ce blog. Il y a ermler qui persiste à vouloir lui répondre — plus par jeu, apparemment (fais-toi plaisir, ermler, mais ne t'épuises pas à la tâche, quand même ;-)).

  14. 164
    Thaumasios dit:

    J'espère au moins qu'il aura apprécié la référence cartésienne au porte-manteaux… :-D

  15. 165
    khedam dit:

    Merci monsieur Mélenchon pour votre réaction face à "l'étudiant intervieweur". Vous êtes encore un des rares hommes politiques français à tenir un langage de vérité, et pour moi c'est un réel plaisir que de vous écouter à chacune de vos apparitions sur le petit écran. Je suis à 100% d'accord avec ce que vous avez dit sur le journalisme tel qu'il est pratiqué aujourd'hui, en particulier dans la presse audio-visuelle (mais même, en vérité, dans nombre de canards - boiteux - de la presse écrite). Je suis, comme vous, scandalisé par le voyeurisme auquel s'adonne la presse de manière générale, et encore plus scandalisé par l'argument souvent avancé pour s'en justifier : "les gens aiment ça, ça les accroche" ! A ce compte, il ne sert plus à rien de parler du quotidien des gens, c'est-à-dire, en réalité, de la politique. Or, on le sait bien, le quotidien des citoyens est rythmé par la politique, par les décisions que prennent les homme politiques. Aujourd'hui, ce que nous voyons dans les médias, ce ne sont pas des débats sur les préocupations des citoyens, ce sont des shows ! Il faut arracher la petite phrase qui fera scandale, insister lourdement sur les questions périphériques, marginales, sans intérêts (comme la vie privée, la sexualité, le port vestimentaire, etc.), solliciter un commentaire sur commentaire... aux seuls fin, selon les cas, de faire de l'audimat ou de vendre du papier ! Il n'y a pas de doute, ce métier est à réinventer. J'en parle en connaissance de cause : je suis moi-même journaliste et j'ai honte d'appartenir à cette corporation (mes excuses à tous les hommes et à tous les femmes, peu nombreux malheureusement, qui font encore correctement ce métier). Il faut de même ajouter ceci : cette dérive de la presse n'aurait peut-être pas été possible sans la complicité, active ou passive, des hommes politiques. Car, qui oblige des députés, des ministres, des premiers ministres (même s'ils ne sont plus en fonction) à venir s'épancher dans des émissions qui traitent des sujets en dessous de la ceinture ? Je dirais même plus : pourquoi les hommes politiques paraissent-ils incapables de refuser de répondre à des questions idiotes (et je n'ai pas besoin de donner la liste des questions idiotes, il n'y a que ça !) ? Alors, je le redis, bravo Mr. Mélenchon pour votre franc parler et surtout pour votre courage à vilipender les dérives de la presse. Car, se faisant, vous apportez la preuve que vous n'êtes pas son otage, que vous pouvez exister sans elle.

  16. 166
    Johan dit:

    Pas de quoi etre fier sur le coup la M Mélenchon. L'arrosage se retourne contre l'arroseur... Gard la tete haute Jean Luc, sauve les apparences, cet episode te suivra toute ta "carriere", je trouve que tu faisais vraiment pitie a voir... Relaxe un peu, get laid comme on dit ici! Qu'importe le moyen et le lieu... Peace brotha!

  17. 167
    dug dit:

    Je te soutiens Jean-Luc, ne laisse pas changer ton discours pour ces vendeurs de pub.
    sur le site de mister Karl Zéro, ça se bataille aussi sur cette vidéo, mais bon, c'est toujours mieux que de parler des maisons closes ;)
    http://leweb2zero.tv/video/booly_894bb1f3eb7844f

  18. 168
    julie dit:

    @ Thaumasios
    bien vu!

    suite buzz: j'ai pris la peine de regarder les titres des autres vidéos des apprentis de journalisme sur
    http://www.dailymotion.com/ecoledejournalisme
    1. aucune interview d'une autre personnalité de la vie politique française
    2. en regardant la première vidéo "leçon inaugurale" - je n'ai pas pu regardé les 5, pas maso moi - on comprend tout.
    comment espérer quoique ce soit d'un jeune qui sort de là? et je dis cela en appliquant la clause la plus favorable à l'individu, à savoir sans considérer la suggestion de Filoche et Jean-Luc Mélenchon qu'il s'agit effectivement d'un provocateur connu.

  19. 169
    elisa dit:

    Cher Monsieur Mélenchon,
    J'aime beaucoup vous lire, je me sens très proche de tout ce que vous défendez. Ce blog m'apporte des informations, j'en ai fait mon "médium" favori.
    Je comprends parfaitement votre irritation envers les médias. Un exemple : Pas un seul commentaire sur le limousin (résultats ignorés) après le deuxième tour et des heures d'infos et d'interview des Le Pen pour leur résultat dans deux régions. Il y a de quoi s'énerver.
    Mais cette vidéo est insupportable, non pas vous, pas ce langage envers une personne (qui que ce soit !). C'est une erreur pour quelqu'un qui par ailleurs a une stature d'homme d'Etat et l'a déjà prouvé. Quant aux commentaires de soutien qui en rajoutent sur l'agression des personnes ils sont aussi insupportables. Elevons le débat ! vous le dites, faisons le. Oui, moi je m'excuserais pour les mots en repartant sur la juste raison de la colère, car il me semble à lire certains ici prêts à débattre de l'article du Parisien, qu'ils n'ont rien compris...et que c'est aussi, sinon plus inquiétant.
    On vous aime tout de même Jean Luc Mélenchon.

  20. 170
    Demetrio dit:

    @ GILLES et DARTHE-PAYAN

    salut et fraternité

    pour des raisons diverse je suis resté sans écrire sur ce blog.
    J'ai néanmoins suivi avec intérêt vos posts, marqués au coin du bon sens, porteurs de cete fois jacobine républicaine et socialiste, élements précieux sans quoi rien ne pourr

  21. 171
    Demetrio dit:

    suite.. suite...

    ne pourra se construire pour le bonheur de l'humanité.
    J'ai eu aussi le temps d'apprécier à sa juste valeur les interventions du camarade Jean-Luc Mélenchon sur les médias.
    Je suis fort intéressé par le lancement du Manifeste Jacobin.
    A ce titre je voudrais être tenu au courant de toute action, rencontre etc, qui se mettront en place.
    Et notamment comment créer un Comité départemental ?(c'est à ce titre que j'avais envoyé un email à Gilles, et donc vous devriez avoir mon email (?) : si vous en êtes d'accord nous pourrions correspondre + facilement)
    Je continue mon engagement avec des camarades du POI et des syndicalistes pour organiser la resistance pour la défense des retraites. Nous avons actuellement 487 signatures !
    Samedi, avec des camarades, nous avons rencontré un maire socialiste pour débattre de la reforme des collectivités territoriales et nous l'avons convaincu à signer la pétition ainsi que celle pour la défense des retraites.
    Voilà pour mes engagements politiques et mon quotidien.
    je continue à vous lire
    recevez mes salutations fraternelles
    demetrio

  22. 172
    Pulchérie D dit:

    @ Darthé-Payan (133)

    Le traité de Lisbonne serait-il profitable au Vatican ?
    Le fait est que c’est ce traité qui a permis la nomination non démocratique (sans élection) du président de l'UE, Van Rompuy.
    ratificationQuelques jours avant cette curieuse nomination, Van Rompuy fut invité à un repas du Groupe Bilderberg, par son président en titre, Davignon, comme le révèla le journal hollandais de Tijd (le Temps). Cette information fut traduite en français et publiée, entre autres, sur le site
    http://www.planetenonviolence.org/Van-Rompuy-Chou-Chou-Du-Groupe-Bilderberg-1er-President-De-L-UE-Taxes-Europeennes-En-Preparation_a2059.html
    Le titre est : Van Rompuy Chou Chou Du Groupe Bilderberg 1er Président De L’UE. Quelques extraits :
    « Van Rompuy a participé à un dîner du Groupe Bilderberg le 15 novembre à Hertoginnedal, Bruxelles, juste avant la désignation du premier président de l’UE. (Note : c’est en réalité le 12 novembre que le bonhomme est allé faire son acte d’allégeance à Bilderberg). Au cours de ce dîner, il a rencontré les membres du haut comité de direction de ce Groupe et il a fait un discours annonçant la création de nouvelles taxes directement versées à l’UE, dont une taxe sur les vols aériens, un taxe sur les carburants et une TVA européenne, toutes formant une taxe unique allant directement dans les coffres de Bruxelles. »
    « Nous devons examiner sérieusement la possibilité de collecter des taxes au niveau européen, et pour la première fois les grands pays de l’Union sont ouverts à cela » a encore dit Van Rompuy, selon ce qu’a rapporté le journal hollandais, De Tüd (orthographe exacte : de Tijd). Davignon, président acctuel de Bilderberg, avait déclaré au cours de cette séance que Bilderberg était à l’origine de la création de la monnaie unique européenne, l’Euro, dans les années 50 ( la fondation du groupe Bilderberg date de 1954). La ratification du Traité de Lisbonne a permis la création de ce poste de Président de l’UE, et Van Rompuy, au service du Groupe Bilderberg, fera tout son possible pour accélérer la réalisation du projet de gouvernance mondiale du Groupe à l’échelon européen : création d’un super état fédéral dictatorial qui vise à détruire ce qui reste de la souveraineté nationale des états membres notamment par le biais de la création de ces taxes européennes. »

    « Il est hallucinant de voir qu'un sujet aussi sensible que les Bilderbergers, qui a été ignoré ou ridiculisé pendant les 50 dernières années, est maintenant traité par les médias comme un diner mondain de club entre de vieux hommes. » s’exclame un journaliste d’Alterinfo. « Les Bilderberg nous passe un nouveau message: "Nous sommes bien la, nous contrôlons vos médias et vos institutions politiques, et NOUS N'AVONS PLUS BESOIN DE NOUS CACHER".

    Il y a quelque temps, le chien de garde qui défend les opinions orthodoxes (sarkoziennes) sur ce blog, affichait lui aussi un mépris pour ces billevesées dont font partie les affaires de Bilderberg.

    Pour en revenir à Van Rompuy lui-même :
    Sur un site faisant partie du Réseau Riposte Catholique,
    http://e-deo.typepad.fr/mon_weblog/2009/11/r%C3%A9v%C3%A9lations-sur-herman-van-rompuy.html
    des catholiques s’inquiètent : l'ex-Premier ministre belge est-il un défenseur des valeurs catholiques ? Son appartenance à Bilderberg permet d’en douter.

    Et pourtant, le Président de l’UE admire Benoît XVI et a prononcé le 19 octobre 2009 une conférence commentant l’encyclique Caritas in veritate, éloge de la pensée sociale du pape actuel.
    Le texte de cette conférence se trouve sur
    http://www.la-croix.com/Conference-d-Herman-Van-Rompuy-sur-la-pensee-sociale-de-Beno/documents/2402323/47603

    Un député anglais a traité l’étrange personnage de serpillère humide.
    Le zèbre est certainement extrêmement malléable.

    Conclusions : le traité de Lisbonne est réellement la catastrophe que ses adversaires ont sans cesse dénoncée.

  23. 173
    Pulchérie D dit:

    @ 156

    Ainsi soit-il

  24. 174
    Thalasrum dit:

    Le piège est grossier, mais il est toujours surprenant de voir à quelle vitesse le buzz devient une information, puis de la politique dans le cas présent... Un peu à la manière de la rumeur sur les problèmes du couple Sarkozy, ou Ségolène Royal faisant une prière. La machine médiatique ne travaille plus sur de l'enquête, elle travaille sur le buzz. De tous ces éléments précédemment cités, on se fiche royalement. La seule chose réellement intéressante en politique ce sont normalement les idées... Mais comme les journalistes font le buzz, que doivent faire les politiques ? Votre positionnement est particulièrement difficile à tenir, mais tant qu'il tient...

  25. 175
    ydaho dit:

    @ descartes : oui les SOUS c'est le grand problème... mets des sous sur la table [et pas dessous... ;-)..] et tu verras que même toi tu ne parleras plus d'immigrés...

    Autre chose : es ce que cela ne vous parait pas "étrange" que le président d'un certain nombre de Français reçoive uniquement les députés UMP a l'élysée ? Il n'y a pas d'autres députés a l'assemblée ? surtout qu'il semble que ce "type" de rencontre va aller de mois en mois ? Iront ils bientôt organiser ce genre de "mangement" a Versailles ? histoire de nous montrer que la 5ième est bien a l'agonie ?

  26. 176
    julie dit:

    @pulchérie
    petit rappel du communiqué de protestation de quelques députés européens contre l'organisation de messes dans les locaux mêmes du parlement européen. ça serait intéressant de connaitre la suite.
    http://www.lepartidegauche.fr/editos/elus-du-pg/2152-une-messe-celebree-au-parlement-europeen--la-laicite-mise-en-cause

  27. 177
    ydaho dit:

    Ils "sont partout" aussi... Ils veulent TOUT nous reprendre !

  28. 178
    Thaumasios dit:

    Mélenchon, en ce moment, sur France 5 !

  29. 179
    Jbourberre dit:

    aujourd'hui 1er avril le journal La Provence fait sa une avec "Koh-Lanta: Leboeuf en a t-il trop dit?"
    Mais où va t-on? ça va dans ton sens... les sujets forts sur lesquels les Français veulent débattre, veulent que l'on leur apporte des solutions un peu dans les pages intérieures, sans l'analyse d'un journaliste de ce journal qui est l'ombre de TF1 et consorts. J'ai bien compris le sens de tes réponses à ce jeune étudiant même s'il est vrai que tu es allé un peu fort par moment mais tu as dit la vérité. je te soutiens sur ce coup là...

  30. 180
    Mario Morisi dit:

    Sur la Cinquième,

    Bien vu, malgré sa nervosité, l'animateur journaliste a dû rendre les armes, avec honneur.

    Ambiguïté des journalistes pris entre la déontologie de leur profession (Albert Londres, la Carte bleu blanc rouge, vérifier ses sources, être indépendant, protéger ses informateurs...) et la servilité forcée aux actionnaires ou à la direction de la rédaction, tout cela pondéré ou amplifié par le recherche de l'Audience, du buzz, etc...

    Car le journaliste est pris de court par la stratégie choisie par Jean Luc..

    Il en a ras le bol de la concurrence des trolls hi-tech et autres espions mobiles...

    mais il est amené plus ou moins gracieusement à protéger la "prétendue libre circulation de l'information"...

    qui comme celle chère au marche libre et non faussée, est libre pour les mandataires-annonceurs-spéculateurs, mais pas pour leurs opposants...

    Le coup de grâce étant... je ne vais pas m'arrêter là, je recommencerai jusqu'à ce que le système explose de l'intérieur...

    Enfin, tout cela est à chaud... besoin d'un peu de recul...

  31. 181
    andré dit:

    MERCI !

    Continuez calmement :) et obstinément comme vous savez si bien le faire !

  32. 182
    Olivier Lahellec dit:

    Je viens de voir votre passage sur France 5 et je dois dire que c'est un grand bol d'air frais.

    Aujourd'hui tout est sujet à polémique, une discutions "d'homme à homme" est un acte grave, c'est mal. Il faut tout arrondir, pesé chaque mots pour ne pas choquer... Mais ce qui me choque le plus au final, c'est que si on prend la peine de regarder, aujourd'hui, c'est la société qui devient "choquante".
    Je comprends votre réaction sur les "maisons close" c'est un sujets débile, qui ne devrait pas même être dans le creux de nos tête tant c'est grave.
    Que devient la France pour régresser autant ? Avons nous oublié que nous sommes les enfants de la résistances, des droits de l'homme ? C'est une honte rien-que d'avoir l'idée de "légalisé" la prostitution et parler de cette question l'est tout autant tant la réponse est républiquement évidente.

    Il y a tant de sujet tellement plus important à aborder...

    Les médiats ont un pouvoir important sur nos réflexion, j'estime qu'ils ont un devoir de nous aiguiller sur les bonnes question et pas nous perdre dans des débats stérile qui n'ont pas lieux d'être.

  33. 183
    elisa dit:

    Je viens de voir Jean luc Mélenchon sur la 5.
    Trop fort !
    Bravo

  34. 184
    4 Août dit:

    La vidéo de "C'est à dire" sur France 5 est en ligne:

    http://www.france5.fr/c-a-dire/index-fr.php?page=emission&id_article=1103

    PS Jean-Luc Mélenchon sera aussi au Grand journal de Canal + tout à l'heure, à 19h05.

  35. 185
    cvnes dit:

    http://www.france5.fr/c-a-dire/

  36. 186
    David M dit:

    Bravo Mr Mélenchon pour votre intervention dans l'émission 'C'est à dire"!
    C'est vrai que les "journalistes" font de la "non information"... Très peu de vrais sujets, ils font que copier leurs collègues, répéter "bêtement" les dépêches AFP et "faire du buzz d'un non événement... C'est lamentable un tel comportement et le manque de professionnalisme!
    Bravo encore pour votre réponse à Mr Guerrier!

  37. 187
    jennifer dit:

    En Argentine, est-ce que les militaires continuent? Assassinat d'une ex-prisonnière, torturée et qui avait témoigné contre les militaires

    http://www.humanite.fr/2010-03-31_Idees-Tribune-libre-Histoire_A-la-memoire-de-Silvia-Suppo

  38. 188
    jennifer dit:

    Sur la campagne BDS justement, un article du Monde qui se bat contre la disqualification de cette campagne. Dès qu'on critique la politique de l'Etat d'Israel on est toujours taxé de tous les maux (antisémitisme, ici amoralisme) mais quant à Israël qui refuse d'appliquer le droit et la loi, on laisse faire... 2 poids 2 mesures!

    http://www.lemonde.fr/opinions/article/2010/03/31/boycott-desinvestissement-sanctions-une-campagne-pour-la-justice-par-ivar-ekeland-annick-coupe-nahla-chahal-et-michele-sibony_1326939_3232.html

  39. 189
    jennifer dit:

    Une marche de sans papiers

    Sans papiers en Marche pour la Régularisation !

    A Nice les 31 mai et 2 juin se tient un sommet pour commémorer le cinquantième anniversaire des indépendances des pays Africains. Les Collectifs de sans papiers réunis dans le Ministère de la Régularisation de Tous les Sans Papiers ont décidé de marcher de Paris à Nice pour réclamer la régularisation des sans papiers qui vivent et travaillent en France.
    Beaucoup d’entre nous viennent des pays africains qui ont gagné leur indépendance en 1960.Malheureusement le colonialisme de la France qui avait abondamment pillé nos ressources, utilisé nos peuples comme réservoir de main d’œuvre a continué sous la forme de rapport néocoloniaux.

    Nos pays ne se sont pas développés et nous avons du migrer pour nourrir nos familles.L’agriculture exportatrice européenne et le mode de développement des pays riches qui a accéléré un réchauffement climatique qui dans les pays subsahariens a diminué les pluies des moussons ont contraint les paysans de nos pays africains à fuir les campagnes, aller végéter dans les villes ou migrer vers l’Europe.

    Le gouvernement français est responsable de cette situation, trop souvent les gouvernements africains sont complices de cette politique. Ainsi les Accords de réadmission signés par trop de pays organisent avec l’Europe forteresse de la directive de la honte « la chasse aux migrants » et leur expulsion.

    Assez de ces traitements indignes !

    Gouvernements africains arrêtez de collaborer !

    Gouvernement français, régularisez les sans papiers !

    Nous appelons toues les associations et organisations françaises à soutenir et accueillir les marcheurs qui durant le mois de Mai iront de Paris à Nice.

    Fait à Paris le 30 Mars 2010
    Le MRTSP, Ministère de la Régularisation de Tous les Sans papiers

  40. 190
    sympathisant sympathique dit:

    @ dijecta: en complément de ce que tu disais
    http://www.dailymotion.com/video/xcscyj_france-info-pas-mieux-que-felix-bri_news
    @ hold up: en complément de ce que tu disais de Descartes... hi hi hi
    http://www.jean-luc-melenchon.fr/2010/03/test/comment-page-14/#comments (commentaire 133)
    @ tous: merci de combattre au quotidien

    cordialement,

  41. 191
    Hansctv dit:

    Bonsoir,
    Je ne sais pas si quelqu'un l'a relevé, mais hier en fin d'après midi, sur France-Info, un journaliste à tout faire a dit que Mélenchon a profité de l'accrochage avec l'apprenti reporter pour, je cite "remettre à jour son blog dont le dernier post datait du 16 octobre 2009".
    Etant donné que je viens de prendre connaissance de ce dernier post, je comprends d'où vient son erreur, mais quand même...

  42. 192
    Hold-up dit:

    N° 162 @ Thalasrum

    Vous avez dit (vous adressant à Jean-Luc Mélenchon) :

    " La seule chose réellement intéressante en politique ce sont normalement les idées… Mais comme les journalistes font le buzz, que doivent faire les politiques ? Votre positionnement est particulièrement difficile à tenir, mais tant qu’il tient…"

    Oui, que doivent faire les politiques ? : INFORMER puisque la plupart des journalistes ne le font pas ou ne peuvent plus le faire librement pour cause de "concurrence" et de " guerre commerciale " qui transforme leur métier en USINE à Buzz. C'est ça aussi l'industrialisation de l'information dite "professionnelle" ; en fait l'industrialisation de l'information tue peu à peu, chacun de ses principes fondateurs.

    Qu'y a t-il après l'information ? La Communication et son univers faux, artificiel, mensonger et impitoyable. N'y a t-il que ça ? Non, il y l'artisanat des internautes et bien heureusement encore une poignée de journalistes indépendants qui ne se sont pas encore déshonorés dans la Com'.

    Pour mémoire : La Charte de Munich (ou Déclaration des devoirs et des droits des journalistes) est signée le 24 novembre 1971 à Munich et discute notamment de l'éthique des journalistes, en distinguant dix devoirs et cinq droits.

    Devoir N°9 : " Ne jamais confondre le métier de journaliste avec celui du publicitaire ou du propagandiste ; n’accepter aucune consigne, directe ou indirecte, des annonceurs " -

    Droits et Devoirs : Charte de Munich :
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Charte_de_Munich

  43. 193
    Anne Gornemann dit:

    Cher ami,
    Je vis en Espagne, excusez mon français très mauvais. Je vous apprecie et je me disais à moi même un mot de vous: "je suis là pour tenir la tranchée", quand j'étais en detresse.. Mais je ne comprends pas votre colère. Le problème de la prostitution des femmes est très grave, les maisons fermées font d'elles des esclaves. 99% des prostituées sont des pouvres femmes qui souffrent boucoup. L'ouverture des maisons closes est une très bonne nouvelle.
    Si les gens de gauche ne s'occupent pas d'elles, c'est une vie qui ne vaut plus la peine.
    Veuillez recevoir mes amitiés quand même.
    Anne Gornemann

  44. 194
    Hold-up dit:

    N° 174 - @ Sympathisant sympathique

    Je remets le lien :
    Excellent ! Du bon travail d'analyse et d'artisanat informatif citoyen :
    Clair - Bref - Efficace -
    http://www.dailymotion.com/video/xcscyj_france-info-pas-mieux-que-felix-bri_news

  45. 195
    Nipontchik dit:

    en route vers la Mélenchonisation des médias!

    les photos en page 3 du Monde de ce soir, elles sont prises (surtout1) sous 1 angle spécial, prenez 1 crayon noir, mettez y 1 moustache et 1 raie de cheveux sur le front et vous vous croierez en 1933

    j'ai bien fait de devenir fan de Guy Debord hier sur facebook!
    en matière de Spectaculaire concentré le Monde n'a pas de leçon à recevoir de Kim Il Sung

  46. 196
    Darthé-Payan dit:

    @ Demetrio

    Salut mon frère républicain.

    Merci de ton post.

    J'ai aussi participé mardi soir à une petite réunion avec des camarades du PG, du POI, du PCF (en petit nombre mais quand même présents), du NPA, des syndicalistes notamment de la FSU, CGT, FO, SUD et UNSA. Seuls manquaients du côté politique le PS et EE rien de bien suprenant et du côté syndical manqué à l'appel la CFDT; Rien de bien surprenant là aussi.

    Oui il faut continuer les iniitiatives de mobilisation et d'unité sur les retraites. J'espère que JL Mélenchon et la direction du PG clarifieront leurs positions 37,5 années et non 40 ans comme dit dans les propos de JL Mélenchon et comme passé sous silence dans le tract du PG.

    Nous devrons être clairs et pas ambigüs sur les retraites comme sur l'Europe. Le traité de Lisbonne et la mise en place de plus en plus anticipé du GMT (au fait pourquoi plus personne n'en parle dans le Front de gauche ni à la direction du PG du GMT ?).

    Dire comme le fait ydaho, l'europe de Lisbonne on s'en fou ! C'est vraiment du n'importe quoi et quoi de plus réel et de concret cette construction libérale, a-démocratique et antirépublicaine et antilaïque de l'Europe que les gens vivent quotidiennement dans les faits (sacage des services publics, dérèglementations, privatisations, nivellement social et fiscal par le bas, abolition de la citoyenneté et de la souveraineté, mise en place d'une économie rationnée ocmme en Grèce etc... Non il ne faut pas s'en foutre et le PG et le FdG devraient en tirer les conséquences et proposer la soirtie de la France du machin fou qui s'appelle Europe.

    Le PS et EE dirigent les exécutifs régionaux vont-ils mettre en place la concurence ferroviaire et l'ouverture au privé et à terme la privatisation partielle de la SNCF ? Que vont faire les composantes du FdG ? Là c'est la réalité quotidienne de l'Europe qui frappe partout les droits essentiels du salarié, du citoyen, de la collectivité publique. Bref la république se meurt et réagissons nous rééllement ? J'en doute à la lecture des posts ici ou là et dans les choix des partis de la gauche.

    Tiens bon, continue ton combat unitaire et je sais que toi le frère républicain qui a été ostracisé par des propagandistes de bouillies incultes et agressifs sans raison (au sein de ton comité) dont on voit les pires extrèmes sur ce blog avec ydaho.

    Je te file l'adresse ou tu pourras contacter : manifeste.jacobin@gmail.com

    Au fait pour infos : 2 rassemblements de la Libre pensée se tiendront et leur objet : La défense de la république et de la laïcité les 19 juin et 4 juillet prochain.

    Le 19 juin à Vincennes sur la laïcité et le sermet fraternel.

    Le 4 juillet à Abeville sur la république Robespierriste.

    Robespierre : " Quand les droits du peuple sont violés, l'insurrection est un devoir".

    Gilles se joint à moi et nous t'embrassons fraternellement.

    Fabien

  47. 197
    dudu87 dit:

    Erc Zemmour est-il un AMI?

    Ce monsieur est employé par le Figaro. Déjà ma conscience de classe me dit: ATTENTION!
    Ce journal n'a jamais employé de journalistes marxistes que je sache. Il ne fut jamais et il n'est toujours pas un défenseur des luttes revendicatives, de l'émancipation des peuples ECT...
    Si ce journaliste, E. Zemmour a été recruté, c'est qu'il est dans la ligne politique du jounal, c'est-à-dire conservatrice et réactionnaire.
    Maintenant voyons les propos de cette personne:
    « Les Citoyens/nes français/es d'origines arabes et/ou noires sont les + contolés par la police parce qu'il y a + de délinquants/es parmi eux! »
    1° Il n'y aparait-il pas de chiffres pour l'affirmer. L'opinion publique pense le contraire. Vous me direz: « oui, mais l'opinion publique est fabriquée par ses mêmes journalistes ». D'accord, avec vous, n'empêche que dans certains secteurs d'habitations, cette délinquance est bien réelle et tout gouvernement responsable, vraiment républicain et démocrate, devra s'y atteler à cette délinquance! Et il devra le faire avec des moyens financiers et humains sans présence des « caméras ». La lutte contre le banditisme, je parle de drogue, prostitution, trafic en tous genres pas du petit larcin, se fait dans l'ombre et dans le silence!
    2° Le rôle de ce journaliste aurait du être d'expliqué les vraies causes de cette délinquance:
    chomage, bas salaires, laissez pour compte, manque d'équipement, sutout absence de dignité humaine, sécrégation...ect. En avait-il l'intention, Ardisson, c'est aussi son rôle en tant qu'animateur, lui a-t-il tendu la perche? Non, tout bonnement parce que ça ne fait plus partie du métier de journaliste et ce n'est plus toléré par les directions de l'information et le « politique correct »!
    3° Et enfin derrière tout ça, il ya la politique d'immigration et son rejet.
    Si nous regardons de + près, nous verrons que c'est la droite / Pompidou qui a initié l'immigration sous la pression des « amis de 25ans », Baladur et Chirac ainsi que le CNPF.
    Je rapellerai qu'il y avait en gros 300000 chomeurs à l'époque. Nous avions donc des ressources d'emploi. Je ne parlerai pas du rapport à la France ni au patronat que cette politique a pu déclancher, elle se chiffre en milliards. Ce sont les Immigrés qui ont construit au moins pour le gros oeuvre tous nos réacteurs nuclèaires. Cette politique nous l'avons plutout subie.
    Alors maintenant que la vache est maigre, nous voudrions la jeter? Rappellons que nous avons nous aussi nos immigrés/es, environ 500000. Ben oui!

    4° Faut-il en faire un « martyre faschiste ou raciste »?
    Et là attention aux mots! A force de banaliser les termes, lorsque nous serons devant le véritable danger, Commont l'appelerons-nous? Pour ma part, bien que je connaisse peu le personage et àprès tout ce que j'ai pu lire, je dirai: NON, arrêtons de faschiser tout ce qui n'est pas d'accord avec nous!

    5° Faut-il en faire un AMI?
    Il paraît qu'il est contre le libre échange. OK! Mais soutient-il les luttes revendicatives, contre les licenciments, les sans- papiers, le droit au logement, ECT...? Non, il n'est pas un AMI!
    Zemmour fait parti d'une équipe conservatrice et doit être combattu politiquement comme tel.

    J'ai lu que Zemmour avait reçu une lettre pour entretien en vue de son licenciement.
    Je vais être très net sur ce sujet. En tant qu'élu du personnel CGT, je vais le défendre (s'il accepte) face au patron. D'abord en tant que salarié ayant droit au travail et aussi pour la liberté d'expression! C'est une régle absolue, elle est valable pour tout/e salarié/e!

  48. 198
    Mario Morisi dit:

    @ Jean Luc et à tous

    Quelle performance ! Je sais que tu n'es pas un grand connaisseur de la chose, mais je me permets tout de même de filer la métaphore footballistique...

    Ce que je viens de voir avec délectation sur Canal Plus n'était ni plus ni moins que trois fois Bayern Munich vs Manchester United, cette mythique finale où les Allemand ont dominé une grande partie du match, menait, s'approchait du triomphe, quand, sublimes, les Anglais marquèrent un, puis deux buts dans les arrêts de jeu, anéantissant la puissance bavaroise en deux coups de cuillère à pot, et in extremis..

    Délire analogique ?

    Pas du tout, j'argumente...

    Les loups, les chacals et les hyènes affûtent leurs chicots (Aphatie and Co) lorsqu'ils voient arriver le vieux loup entamé par une campagne de buzz féroce...

    Le vieux loup feint de claudiquer, de boitiller, de serpenter, presque groggy : c'est du Volpone, mais on ne voit rien venir..
    On sent le ricanement, les prédateurs s'apprêtent à la curée...
    Mais le vieux loup, comme chacun le sait, ne sort pas d'un oeuf, il sort un papier chiffonné...
    Le temps joue contre lui, même s'il se reprend, s'il rééquilibre le jeu en milieu de terrain...
    Et alors...
    alors qu'on approche de l'extra-time,
    il frappe une fois, deux fois, trois fois... !
    Ahuris, groggies à leur tour; les prédateurs de l'idéologie dominante,
    qui avaient prévu la curée pour 19 h 14, heure de la pub,
    n'en croient pas leurs yeux..
    C'est là que le coup de grâce tombe :
    "Vous aimeriez, vous, vous faire découper par un étudiant en deuxième année alors qu'on vient de vous amener aux urgences ? "
    Pub !
    2 à 1 ! Mélenchon United met le Bayern de Canal KO devant des millions de spectateurs en folie !

    Séquence 2, Arthus Bertrand l'embrasse,

    Séquence 3, il part sous les ovations !

    Sublime, du grand art ! Pour peu il serait parti avec Miss Météo...

    Un peu de tristesse aussi,

    en pensant à Debord et à ces matchs de foot verbaux qui dévastent plus que la pensée et l'argumentation..

    Jusqu'à la phrase de fin, sublime, forcément sublime : "On s'implique, on n'attend pas !"

    PS : je ne sais pas pourquoi, mais le jour où Jean-Luc Mélenchon aura sa marionnette aux Guignols, on aura à la fois passé le Rubicon et les fourches caudines et il faudra être prudent..

  49. 199
    luc dit:

    oui vous avez raison ce sont de petites cervelles, c'est bien de le dire, continuez !

  50. 200
    ydaho dit:

    L'Europe de Lisbonne a été voté contre l'avis des Français par des parlementaires félons (et d'ailleurs pas que pour les Français... combien ont "astucieusement" évité de poser la question a leur peuple ?) ! ce traité est nul et non avenu ! Et de toute façons il va "tomber" avec les mesures d'austérité qui vont être imposés a certains pays.. Quand il faut payer les libéraux oublient leurs propres règles.. Voilà pourquoi je dis qu'on s'en fout !... Croyez vous que les peuples vont se laisser longtemps imposer des mesures totalement impopulaires par Bruxelles ? j'en doute.. En Grèce il y a déjà eu des attentats.. et ils manifestent tous les jours contre ça... pour moi c'est hexomil... pour toi ce sera coton tige...:-))

    Je me répète SVP : Autre chose : est ce que cela ne vous parait pas « étrange » que le président d’un certain nombre de Français reçoive uniquement les députés UMP a Élysée ? Il n’y a pas d’autres députés a l’assemblée ? surtout qu’il semble que ce « type » de rencontre va aller de mois en mois ? Iront ils bientôt organiser ce genre de « mangement » a Versailles ? histoire de nous montrer que la 5ième est bien a l’agonie ?

Pages : « 1 2 3 [4] 5 6 7 8 9 10 1115 »


Blog basé sur Wordpress © 2009/2015 INFO Service - V3 Archive