10fév 10

Elections régionales, parlement européen, industrie automobile

Néron, le téméraire et même Estrosi!

070220102740Cette note parle de Frèche, du parlement européen, de Nancy, de Charles le téméraire, du froid, du train et de l’industrie automobile. Ca fait quand même beaucoup. Mais quand j'écris, j'écris pour de bon. 

 

 

NERON ET LES ELEPHANTS

Je n’ai pas vu mais on m’a raconté. Frèche en majesté sur la Quatre ! Il joue sa partie avec pugnacité. Il parait qu’il va faire le tour des plateaux de télé et radio. Les médias ont décidé que ce serait le match Mandroux/Frèche. Le reste n’existe pas pour eux. Toute la vie politique, péniblement reconstruite en dehors du cirque local, est ravagée en quelques jours ! Tout ça par ce que Frèche a trouvé avec Mandroux pire éléphant que lui pour circuler dans les magasins de porcelaine ! Saluons l’immense talent des stratèges de la rue de Solferino ! Depuis qu’ils ont décidé de faire la liste Mandroux, Frèche a gagné cinq points dans les sondages et toutes les listes de gauche 070220102741sont rabattues à la limite de la barre des dix pour cent. Seuls de graves paranos diraient que de tels stratèges sont en train d’assurer la réélection de Frèche. Ils auraient alors empêché qui que ce soit d’autre qu’eux d’ouvrir une alternative. Ainsi ne seraient-ils pas privés demain de l’accès au pouvoir régional. Des gens normaux diront juste que c’est une manœuvre particulièrement mal conçue. Il est vrai qu’en faisant campagne contre une personne on ne va pas bien loin. Mais le PS n’a rien à perdre dans cette affaire. Pile ses mandroutistes sont élus, face ses fréchistes sont élus. En effet dans cette histoire pas un des membres de la liste Frèche, c'est-à-dire les 90 % du PS réel de la région, n’est exclu du PS. A tous les coups on gagne ! Nous tous qui avons des années de lutte contre ce système nous serions alors sacrifiés sur l’autel de l’image de Martine et des autres pures bonnes consciences certes un peu tardives et poussives de la rue de Solférino. Le fétiche pantelant de Mandroux sera abandonné des stratèges solfériniens aussi vite qu’ils l’ont lancé dans le jeu de quilles ! Bien sur, chaque jour qui passe, les grands esprits qui sont en train de créer ce gâchis nous pressionnent pour que nous courrions tous nous inscrire sur la liste de «la seule qui, peut gagner», celle là même qui est en train de faire perdre tout le monde ! Mais nous sommes pugnaces et méthodiques. La campagne avance, les soutiens s’affirment. Revol a de bons nerfs d’acier. Son attitude tranquille et sa patience à décliner dans tous les registres son programme sont entendues et appréciées. Le reste nous sera donné par surcroit.

NANCY DANS LE FROID

 Il y avait déjà quelque temps que je n’avais pas senti cette sorte de bise glaciale sur le visage. Avec quelques flocons qui virevoltent le tableau est complet qui me ramène à ces jours de Jura ou je courais la campagne avec le chien. Le froid n’a pas la même qualité dans l’est de la France et à Paris. Ici c’est Nancy. Je me doutais que cette sorte de froidure donnerait de la neige. Je me souviens soudain que Charles le téméraire fut tué ici dans au cours d’une bataille à peine livrée où les siens étaient déjà mi-morts avant d’avoir commencé. Il faisait très 34froid. Autant qu’à présent sans doute. On retrouva la dépouille du grand duc d’Occident à demi mangée par les loups. Sa superbe avait été vaincue par la longue patience à la manœuvre du roi Louis XI. Et par sa propre bêtise et fatuité. A Nancy, je suis venu soutenir le Front Lorraine de gauche. C’est un nid de rebelles. En plus des miens, des écolos alternatifs (dont la tête de liste régionale), gauche unitaire, m’pep et ainsi de suite, il y a les communistes du bassin sidérurgique qui ont décidé de faire équipe avec le «Front Lorraine de gauche», sept conseillers généraux communistes sur huit en Meurthe et Moselle, la jeunesse communistes et bien d’autres. On ne sait pas ce que ça donnera sur le plan électoral. Mais tout ce qui est gagné en fraternité n’est pas près de se perdre.

LORRAINNE CŒUR D’ACIER

J’ai fait le saut ici, à Nancy, depuis Strasbourg. Par la même occasion je découvre les militants locaux du Parti de Gauche venus en délégation des quatre départements de la région. Ceux-là ne montent jamais à Paris. Et ils sont si loin des circuits de transport rapide ! Puisque j’y suis, je dois mentionner, à l’intention des amoureux du rail comme je le suis moi-même, que j’ai découvert aussi la gare «lorraine TGV». Une merveille avec une enseigne lumineuse gigantesque, pas écolo pour un rond! Mais elle est installée en plein champs selon la tradition des coins de France où l’on n’a pu s’accorder entre villes pour l’arrêt du 20train. Comme en Picardie ou à Montchanin en Saône et Loire ! Dans ce coin sinistre, battu par une bise sibérienne, il faut donc venir en voiture, pour prendre le train. Hum ! Dans l’obscurité gelée l’imagination va son chemin. Peut-être est-ce là que gisait le cadavre du téméraire et peut-être y a-t-il des loups qui dévorent encore les voyageurs assommés par le froid. On poireaute avec Brigitte, Rémy son couteau suisse, et François. Pas de buvette à l’horizon ! Un hall de gare. Mais un cadre somptueux qu’illuminent d’improbables lustres. 180 kilos pièces ! De toute beauté, il est vrai. Un écriteau m’apprend qu’ils ont été fabriqués par l’entreprise Saint Louis et je me promets d’y faire un saut, la prochaine fois que je reviendrai dans ces parages, si on m’y invite. Le chef de gare, que je croise tandis qu’il prépare l’arrivée du train, d’entrée m’appelle Jean-Luc. Je ne le connais pas et lui non plus. Je suis ému par cette familiarité qui n’était nullement irrespectueuse, bien au contraire. Je reviens au Parti de gauche en Lorraine. Ici pas de querelle de personnes pour les places, pas de geyser de discours fielleux sur la démocratie tenus par les battus des investitures, pas de trotskistes infiltrés qui terrorisent du verbe de maigres cohortes d’aigres coupeurs de cheveux en quatre. Le parti de gauche en Lorraine est une petite troupe opiniâtre et militante, composée d’élus de base, conseillers généraux et municipaux, de prof retraités ou pas et de responsables syndicalistes cégétistes, du textile notamment et du transport. Il ya aussi, plus un groupe de jeunes, étudiants et dirigeants de l’UNEF, et de jeunes ouvriers. Surprise agréable, les jeunes sont tous marxistes (marxien précise un étudiant !) Un bol d’oxygène intégral !

LE PERE PEINARD

J’ouvre le journal et je tombe sur le portrait de mon ancien ami et collègue sénateur, Jean-Pierre Masseret que j’ai connu partisan d’Henri Emmanuelli avant de le trouver groupie de Ségolène royal. Aujourd’hui il prétend « unir du NPA au Modem » ! Je déplore qu’il ne mentionne pas le Père Noël et la fée Clochette pour son projet car l’un et l’autre suivront surement aussi le mouvement derrière Masseret le jour où ses trouvailles stratégiques auront un sens concret. Les nôtres ici sont en bataille pour empêcher la gauche de finir en pantoufles politiques ! Car la dynamique impulsion du président Masseret est celle dont le journal du coin annonce qu’elle crée une campagne « peinarde » ! Pas pour dire qu’il se la coule douce puisqu’il est certain de gagner comme tous les socialistes, mais pour dire qu’il est à la peine parce que personne ne vient à ses réunions. Ni supporters ni opposants, que des obligés réunis dans une ambiance ouateuse de semi coma politique ! Moi, pour être entendu dans la salle comble du bistrot où l’on se réunissait, j’ai du grimper sur un banc aux côtés de Philippe Leclerq notre tête de liste et de Serge de Carli le président de notre comité de soutien, un communiste grand teint, président du groupe communiste au conseil général de Meurthe et Moselle. Les deux ont fait le tour des questions politiques du coin dans leurs discours. Et moi ? Le reste. Ici, dans cette salle, c’est Lorraine cœur d’acier. On se remplit les poumons de l’air de la lutte implacable et du salariat à tête de pioche. Je recharge les batteries !

BOUILLIE EUROPEISTE

A présent je suis écœuré ! Et pourtant je suis blindé ! Dans l’hémicycle du parlement de Strasbourg, viens de parler le lamentable Martin Schultz, grand chef de « l’alliance progressistes des socialistes et des démocrates ». Beuark ! Il vient d’annoncer sa capitulation sans condition à la commission qui vient chercher son investiture. Il ne faut pas que « l’idéologie bloque l’Europe» caquète-t-il dressé sur ses ergots de pseudo réformiste! On a bien ri sur les bancs de gauche ! Et il a conclu «vous avez notre confiance pour les cinq ans qui viennent» après avoir rappelé que trois des sept vices présidents sont sociaux 090220102746démocrates ! Ce que Cohn Bendit a qualifié d’un mot : « nous avons assisté à la coalition des hypocrites » Brocardant les pauvres sociaux démocrates, il lance « ils sont incapables de dire pourquoi ils soutiennent cette Commission mais moi je vais vous le dire : c’est parce qu’ils soutiennent leurs commissaires ». Ce que le Martin Schultz confirme lamentablement : «quand on exige 100% de résultat et qu’on obtient 50% notre tache n’est pas de voter contre… Même dix pour cent c’est bien !» avec des adversaires pareils la droite n’a pas besoin d’amis ! Car je rappelle qu’il s’agit de participer à une commission totalement dominée par les néo libéraux ! Et que même dans cet attelage contre nature les sociaux démocrates sont très loin de former 50% du collège !

LE VER SE TORTILLE SUR L’HAMECON

Inutile de préciser que la droite n’a pas finit de rire de ce genre de palinodie. Le Martin Schultz se tortillait comme un vers sur son hameçon au cours d’une allocution ponctuée de ricanements et d’éclats de rire. Si bien que, au nom du PPE, la droite européenne, l’UMP Joseph Daul a pu déclarer moqueur : « le PPE était le seul à présenter un candidat à la présidence de la commission avec monsieur Barroso ! La prochaine fois les autres groupes devraient aussi en présenter un, ce serait mieux pour la démocratie et ça éviterait à certains de faire une campagne « stop Baroso » et de voter pour sa commission après ! » C’est exactement ce que j’ai moi-même dit ! Sauf que ce n’est pas «la prochaine fois» qu’il faudrait présenter un candidat, mais cette fois ci ! On se souvient que les sociaux démocrates ne se sont évidemment pas précipités pour présenter une alternative à Baroso. De leur côté les socialistes français qui avaient d’abord juré par la voix de Martine Aubry qu’il y aurait un candidat ont ensuite disparus du paysage sans autre forme d’explication! Pourtant les sociaux démocrates dirigent trois gouvernements. Ils sont donc en état de proposer un candidat. Et ils sont ici le deuxième groupe de députés. Le bilan est nul ! Les trois chefs de gouvernement sociaux démocrates ont soutenus la candidature de Baroso !

BAVARDAGES SOCIALISTES

Dans ce contexte le reste des interventions venant de ces bancs notamment celles des socialistes français est tellement en dessous de la main que c’est à pleurer. Ainsi quand Catherine Trautmann s’indigne : « les auditions ont confirmé nos craintes » Ah ! Mais quelles craintes ? La politique sociale, l’atlantisme ? Non ! Rien de tout cela. Son indignation est totalement formelle : «les auditions ont confirmé nos craintes : la seule priorité de ce collège sera de ne pas gêner le conseil ». Travailleurs de tous les pays, mobilisez vous pour que la commission ne soit pas au service des gouvernements que vous avez élu, c’est le nouveau drapeau de lutte que vous propose les socialistes français. Sans oublier la mise en garde d’Harlem Désir qui condamne l’approbation « d’une commission faible qui ne sortira pas l’Europe de la crise ». Plus politicien tu meurs ! Ne pleurons pas trop, les socialistes français ont voté contre Baroso et sa commission. Au contraire de tous les autres socialistes européens. Je pourrais moquer leur isolement, leurs hypocrisies et le reste. Mais je ne le ferai pas et je pense qu’il ne faut pas le faire. En effet, tant qu’ils conservent cette distance avec la capitulation pure et simple de leurs homologues sociaux démocrates européens, l’avenir de la gauche reste ouvert en France. Décrocher le Parti socialiste français du bloc européiste social démocrate est un objectif politique en vue de la refondation de la gauche en France.. Bon après cela, que sauront les français de tout cela ? Rien, comme d’habitude. Le dégout est général, il est vrai ! Le Quotidien «Les dernières nouvelles d’Alsace» appelle cela « la guéguerre des étoiles » et folklorise ce débat. Ce qui signifie que les grands champions du bourrage de crane européiste eux-mêmes pensent que tout cela est une mauvaise plaisanterie. « Le parisien », autre journal populaire y consacre une brève de dix lignes.

UN RUDE MOMENT

Je voudrai revenir sur le grand jury «RTL-Le figaro-LCI» Finalement il a 070220102738été moins question de ce qui avait été prévu et davantage de sujet étaient totalement imprévus. Ce n’est pas grave mais frustrant pour ce qui a été préparé sans venir sur la scène. C’est risqué quand on vient sur des sujets que l’on a moins préparé ou pas du tout. Il faut alors improviser. Ce n’est rien quand il s’agit de dossiers thématiques car il est bien rare qu’il y en ai d’absolument neuf et qui n’ai pas déjà donné à travailler dans un passé récent. Mais quand on vient sur des questions à la frontière des personnes et de la politique, c’est plus périlleux. Par exemple si la première dépêche qui est tombée portait sur ce que j’ai dit a propos de Strauss Kahn, je peux avouer que cela a été totalement improvisé quand aux formules utilisées. Je suis assez satisfait de la réplique et je n’y changerai rien s’il fallait y revenir. Mais je le signale pour la gourmandise des lecteurs de ce blog.

UN BON MOMENT

Mais ce « Grand Jury » RTL Le Figaro LCI a été un moment que j’ai apprécié parce qu’on y a pas mal parlé du fond. En particulier j’ai été ravi de pouvoir enfin une fois parler de politique industrielle grâce aux questions de Revel de LCI ! J’ai donc apprécié l’émission en dépit des erreurs que je me reproche d’y avoir fait : termes erronés, mots oubliés, raisonnements inachevés. Et en dépit des sujets que l’on n’a pas eu le temps de traiter comme la crise financière en Europe ou la question de la dette en France. Ce qui est réconfortant c’est le nombre des échos, mails et sms reçus en retour. Mais je reste sur ma faim a propos d’une question. Je veux donc y revenir. Il s’agit de la question de l’automobile. Je trouve que je n’ai pas su me donner le temps de développer mes arguments. Je refusais de me dire « d’accord avec Estrosi » pour la raison que cette façon de formuler ma pensée sur le sujet aurait dénaturé ma façon de voir les choses. Et comme je savais 070220102736qu’il n’y avait plus le temps de venir sur le fond du dossier, j’ai botté en touche. Quand Aphatie me demande si les voitures françaises doivent être fabriquées en France, « comme le dit Estrosi » je réponds « ca se discute ». Mais justement on n’a pas eu le temps d’en discuter. Ce qui se discute c’est ce que dis monsieur Estrosi. J’y viens donc.

FAITS ET MOUVEMENTS DE MENTONS

Ici je mets de côté le modèle de civilisation que portent l’automobile et son impact écologique. Je m’en tiens à la logique interne du dossier Commençons par rappeler l’enjeu de ce secteur sur l’emploi. La France est le quatrième producteur automobile mondial. La Chine vient en effet de nous prendre la troisième place. Ce secteur génère 2,5 millions d’emplois soit 10 % du total des emplois du pays. On décompte 700 000 emplois dans la production automobile en général entre les constructeurs et les équipementiers. A ceux là il faut ajouter 1,8 millions d’emploi qui en dépendent directement dans les garages, routes etc. On comprend pourquoi Estrosi se sent tenu de dire quelque chose, dans le style des mouvements de menton familiers à l’équipe Sarkozy. La réalité aurait mérité qu’on s’y arrête. A en croire l’UMP, Sarkozy et Estrosi auraient empêché la délocalisation de la production de la Clio IV vers la Turquie. Que vaut cet engagement ? Ce que valent les paroles de patrons et de d’UMP en général. Pas grand-chose. Car la production de la Clio 4 ne devrait commencer que dans 3 ans. D’ici là, Renault a donc le temps de changer d’avis. Comme l’avait fait Mittal en dépit de ses promesses à Sarkozy de sauver l’emploi à l’aciérie de Gandrange. D’autant que la délocalisation de la production des Clio (génération 3 actuellement) est déjà bien avancée. 60 % des Clio sont déjà fabriquées à Bursa en Turquie. Il s’y produit 175 000 voitures par an. Et il ne reste plus à Flins que 40 % de la production 125 000 voitures par an. Ce qu’ont obtenu Sarkozy et Estrosi, c’est donc juste le statu quo sur cette situation déjà très dégradée. Voila pourtant comment Claude Guéant sur Europe 1 le 16 janvier 2010 a présenté les choses : « La décision prise par Renault nous donne tous les apaisements. »Apaisés de tous les pays réjouissez-vous.

SARKOZY INVENTE L’EAU CHAUDE et FROIDE

 Ce n’est pas tout. Sarkozy aurait aussi obtenue davantage de Renault selon le même Claude Guéant toujours sur Europe 1 le 16 janvier 2010. Une prouesse pour celui qui avait oublié de prendre des actions et des sièges au conseil d’administration des banques quand il était en train de les gorger d’argent. Cette fois ci, changement de tableau. Il aurait obtenu « la proposition que désormais un représentant de l'Etat siège au comité stratégique de Renault » ! Quel exploit ! Malheureusement pour la crédibilité de monsieur Guéant: un tel comité stratégique existait déjà chez Renault. Il s’appelle Comité de stratégie internationale et il compte déjà un représentant de l’Etat en la personne de Catherine Bréchignac ! La pauvre ! Son patron l’a oublié ! 2videmement le ridicule était très grand. C’est sans doute pourquoi, histoire de jouer le jeu de la communication de l’Elysée, Renault a annoncé la création d’un nouveau comité stratégique … Mais attention, une précision fondamentale a été donnée : ce comité sera certainement rattaché ou fusionné avec celui qui existe déjà. Ouf ! On a frôlé la dépense inutile. De toute façon à quoi bon s’énerver. Renault a en effet précisé qu’il n’aurait qu’un rôle d’ « information et consultation ». Et nullement de décision. Les décisions sur la stratégie industrielle de Renault sont en effet prises ailleurs … aux Pays-Bas où se tient chaque mois le directoire de la holding Renault-Nissan. Sans l’Etat français qui n’est représenté que dans le conseil d’administration de Renault SA qui entérine ce que décide la holding mère.

ET LES AUTRES DELOCALISATIONS DE RENAULT

Cette affaire concernant la Clio n’est que l’arbre qui cache la forêt des délocalisations organisées par Renault, et sur lesquelles Sarkozy et Estrosi n’ont rien dit. En attestent deux exemples récents. Au Maroc d’abord. En 2008, Renault a signé un accord avec le Maroc pour construire une gigantesque usine sur 300 hectares à Tanger, pour 600 millions d’euros d’investissements. L’objectif étant de passer de 30 000 véhicules produits au Maroc à 200 000 puis 400 000 par an. Mais ces voitures ne seront pas destinées aux marocains. 90 % de la production, centrée sur la gamme économique Logan, sera destinée à l’exportation hors du Maroc. Renault a présenté ce projet comme ayant vocation à devenir « le site le plus compétitif du monde » pour le groupe. Ce n’est pas tout. Voici l’Inde ! Toujours en 2008, Renault a finalisé avec l’Inde un accord industriel pour construire une grande usine à Chennai pour sa filiale Nissan. Pour 780 millions d’euros d’investissements et un objectif de 400 000 véhicules produits par an. Et ces voitures ne sont pas seulement destinées au marché indien comme l’a indiqué le n°1 de Nissan lui-même : « l'Inde sera une nouvelle base d'export qui permettra à Nissan d'être compétitif dans la chaîne d'approvisionnement internationale. » Les premières voitures sont sorties de l’usine en janvier 2010. Estrosi ment donc ouvertement quand il affirme : « une voiture française, destinée à être vendue en France, doit être fabriquée en France ! » On comprend pourquoi je ne pouvais accepter, même pour une simplification de fin d’émission de me dire d’accord avec l’idée que les voitures françaises doivent être produites en France, « comme le dit monsieur Estrosi ».

L’EUROPE ? UNE NUISANCE PERMANENTE

De toutes les façons, quelques soit le mauvais coup, l’union Européenne, «qui protège » gnagni gnaga n’est jamais loin pour donner le coup fatal. La commission est le meilleur allié des délocalisateurs à la direction de la régie Renault. Dès l’annonce du Plan français d’aide à l’automobile, la Commission avait déclaré le 10 février 2009 que « toute obligation de garder une unité de production en France rendrait ces aides illégales ». Et à l’issue du Sommet européen du 2 mars 2009, la Commission s’était réjouie d’avoir obtenu de la France que « les conventions de prêt avec les constructeurs automobiles ne contiennent aucune condition relevant de la localisation de leurs activités en France. » En clair : au nom de la libre concurrence, les constructeurs doivent avoir le droit de délocaliser. C’est ce que Nelly Kroes, la commissaire à la concurrence a encore rappelé à la France début janvier 2010. Un zèle libéral qui lui vaut d’être promue vice-présidente dans la nouvelle commission Baroso. Celle que viennent d’investir… les députés européens de l’UMP !

LES FRANCAIS ONT DES DROITS SUR RENAULT !

L’argent public des français est fortement mis à contribution dans Renault. Cela nous donne des droits. L’Etat possède encore 15 % du capital de Renault et il dispose de 18 % des droits de vote. Deux administrateurs de l’Etat siègent pour cela au Conseil d’administration de Renault. L’Etat est donc le premier actionnaire de Renault. Pour mémoire, la part de l’Etat était majoritaire jusqu’en 1996. Là, l’excellent monsieur a bradé les avoirs de l’Etat en le faisant passer de 54 % à 46 %). Puis les gouvernements de droite ont encore réduit la part de l’Etat en 2002 et 2003 en la faisant alors descendre de 28 % à 15 %. Par contre, 4 milliards d’euros d’aides ont été versés par l’Etat en 2009, sous forme d’avances remboursables à Renault. L’entreprise et ses actionnaires privés peuvent encore dire merci pour les 500 millions d’euros de primes à la casse payées par l’Etat en 2009 puisque Renault en est un des principaux bénéficiaires. Surement aussi qu’ils auront une pensée émue pour les braves gens qui vont payer à leur place les 300 millions d’euros que Renault va économiser en 2010 grâce à la suppression de la taxe professionnelle.

LE PILLAGE DES FRANCAIS

En dépit de toutes ces participations publiques, l’influence stratégique de l’Etat sur Renault est quasi nulle, alors qu’elle devrait contribuer à réorienter ses productions. Notamment pour tenir compte de la crise écologique. Et ce serait l’occasion de voir un vrai débat a propos du véhicule individuel de l’avenir. Sans autre forme de procès il semble convenu que ce soit la voiture électrique qui ait les faveurs de l’Etat et de la firme… Le moins qu’on puisse dire c’est ça se discute. Pourtant l’Etat a subventionné la future voiture électrique de Renault, la Zoé. Une fois de plus sans avoir aucune garantie à propos de la localisation de l’activité. Et pas de petites sommes ! 100 millions d’euros en capital, 150 millions pour la chaîne de fabrication des batteries, sans parler du bonus fiscal de 5 000 euros qui sera offert à l’achat. Or même si la Zoé doit être assemblée à Flins, Renault avait prévu de produire l’essentiel de ses composants en dehors de France. Et Estrosi n’a obtenu qu’un engagement pour que 60 % des composants viennent de France … ce qui veut dire que près de la moitié seront produits à l’étranger ! Un comble pour un projet subventionné par les français.

LE DUMPING DE RENAULT

Les aides de l’Etat n’ont rien changé à la stratégie de dumping de Renault. Le plan de 6 000 suppressions d’emplois annoncé en 2008 n’a pas été remis en cause, alors même que l’entreprise est bénéficiaire ! Sournoisement, Renault considère qu’il n’a aucun compte à rendre à l’Etat sur sa mise en œuvre car officiellement le plan a été lancé avant que Renault reçoive les aides. Rusé, non ? Pire, Renault a provisionné 600 millions d’euros de stocks options dans ses comptes 2008, à distribuer à ses plus hauts cadres et dirigeants, alors que les salaires ouvriers de l’entreprise ont chuté en moyenne de 15 % en 2008 du fait du chômage partiel. Et l’entreprise exige par-dessus le marché des syndicats le gel des salaires pour 3 ans, l’allongement du temps de travail et de nouvelles mesures de flexibilité. Le tout pour remplir l’objectif d’être «être le constructeur généraliste européen le plus rentable ». Face à cela quel crédit donner à ce que promet Etrosi ? Aucun bien sur.


654 commentaires à “Néron, le téméraire et même Estrosi!”

Pages : « 13 4 5 6 7 [8] 9 10 11 12 1314 »

  1. 351
    dorant dit:

    Ce que Darthé-Payan oublie quand il passe à la situation contemporaine (post 350) c'est le poids et les stratégies de l'impérialisme et du néo-colonialisme actuel.
    S'il y a régression des pays décolonisés, ce n'est pas uniquement du fait de ces dictateurs mais de façon plus importante du soutien que ces tyrans obtiennent auprès des centres néo-colonialistes et des grandes entreprises prédatrices de ressources et de main d'oeuvre à vil prix.
    En ce sens, la disparition de l'Union Soviétique a été une catastrophe, car elle a livré ces pays poings et pieds liés au seul modèle capitaliste et aussi aux seuls intérêts privés.
    Quand Darthé-Payan évoque la fin des années 1980 comme début de la régression pour l'Algérie, cela coïncide à peu près avec le déclin manifeste et accéléré de l'URSS...

  2. 352
    Darthé-Payan dit:

    @ Dorant

    Les émeutes de la faim de 1988 n'ont rien à voir avec la fin de l'union soviétique. Elles sont la conséquences d'un pouvoir de plus en plus méprisant envers son peuple et procédant par un accaparement de la richesse produites par les travailleurs algériens sans parler des revenus en devises et en rentes du commerce de gaz et du pétrole.

    L'algérie avait une agriculture diversifiée du temps de la France et à la fin des années 70, l'agriculture fut considérablement laminée par le pouvoir Boumédienne qui mit tout dans l'industrialisation lourde et la rente pétrolière.

    La France, comme l'Urss, qui d'ailleurs était dès le début des années 80 en odeur de sainteté dans les palais d'Alger n'y est pas pour grrand chose dans la déconfiture de l'économie algérienne et des atteintes flagrantes aux droits de l'homme sans parler du retour au religieux, à l'intégrisme et à la chasse aux Kabyles.

    Le monde capitaliste d'aujourd'hui est colonisé par les grands groupes transnationaux, par la finance et les capitaux spéculatifs sans parler des fonds toxiques et des fonds souverains.

    Si je peux me permettre les USA sont colonisés par cette puissance capitaliste transnationale au même titre que la France ou les pays du sud. La grèce, l'irlande, l'Espagne, le portugal, la hongrie, la roumanie, les pays baltes mais également l'Argentine de nouveau semble se faire carrément pillé et possédé leur patrimoine et leurs ressources monétaires. Si, des capitaux carnassiers ou nécrophages pourris s'attaquaient demain à la France, aux USA ou à la Chine vous verrez ce que prendrait dans la gueule les peuples français, Etats-uniens ou chinois. Et pourtant la Grèce ou l'islande nous montre ou nous démontres qu'avec le capitalisme rien n'est impossible. Ca c'est du colonialisme monétaire cent fois mille fois plus dangereux, plus destructeur, plus oppresseur que le néocolonialisme que l'on attibu à la France. La République française doit-être défendu, l'universalité de l'émancipation des peuples et le développement partagé des pays doivent aussi défendu et promu. Je ne vois rien de tel dans ce qui pourfendent mes propos sur la colonisation ou qui dénature le texte du manifeste jacobin.

  3. 353
    André Assiétoi dit:

    #
    345
    Mazan dit:
    13 février 2010 à 20h01

    "André Assiétoi 337

    le proverbe exacte que tu tronques est celui-ci : Quand le sage montre la lune, l’imbécile regarde le doigt et l’Assiétoi, lui, s’le met dans.l’c….."

    Pauvre Mazan, qui croit qu'il suffit de remplacer les arguments par des vannes grasses de comique troupier.
    Tiens pour une fois je suis d'accord avec le mec qui dénonce le censeur en puissance. Faut jamais censurer, et surtout pas ceux ceux qui s'expriment en chiant par l'orifice qui sert d'habitude à exprimer de la pensée. Certes, le spectacle n'est pas joli-joli, mais ô combien révélateur...

    Elle est bien barrée, la gauche de gauche, avec des cocos comme ça !

  4. 354
    4 Août dit:

    Il se passe quoi sur ce blog ?

    Les banques sont en train de mettre la main sur les états, les peuples vont devoir subir l'austérité pour rembourser les zentilles banques qu'ils ont renfloué et qui se retournent contre eux... Et ça parle encore chiffons, colonisation d'il y a 50 ans, gnagnagna toussa...

    Réveil tout le monde !

  5. 355
    Hold-up dit:

    PostN° 348- Descartes

    J'en ai rien à faire. Tes idées puent le "Front National" : Retourne sur les blogs du FN et fiche-nous la paix !

  6. 356
    Mazan dit:

    André Assiétoi

    pourtant c'était enfantin, un jeu de mot avec lune, t'as pas compris
    au fait, le truc de Mermet?

  7. 357
    Hold-up dit:

    Sur l'Algérie contemporaine :

    2009 - Sur fond de paralysie politique : L’Algérie ne croit plus aux promesses
    http://www.monde-diplomatique.fr/2009/02/CHIBANI/16836
    2010 - Tranches de vie dans Tlemcen la dévote - Jours tranquilles en Algérie
    http://www.monde-diplomatique.fr/2010/02/SERENI/18788

  8. 358
    Hold-up dit:

    @ 4 Aout /

    BLOG DE PAUL JORION

    "L’actualité de la crise: l’austérité comme unique stratégie " par François Leclerc
    L’AUSTERITE COMME UNIQUE STRATEGIE :
    http://www.pauljorion.com/blog/?p=8062

    "Un nouveau tournant dans la crise" par Jean-Pierre Pagé
    http://www.pauljorion.com/blog/?p=8032

  9. 359
    Hold-up dit:

    Et Si C’Etait La Guerre Qui Nous Pendait Au Nez …

    "Or donc la Grèce. Faillite. Panique ! Après l’Islande, ô Reykjavik que tout le monde a déjà oublié ! Et demain, qui d’autres ? L’Espagne ? Le Portugal ? Le Luxembourg ? Non, j’déconne, pas le Luxembourg, c’est là qu’elles sont, les thunes.
    Ohé du bateau, où qu’elle est l’Europe, la politique, et le monde, FMI et tutti quanti ! Pourquoi diantre, je songe ainsi à Attali ? Le Jacques-qu’a-dit :
    “C’est soit l’inflation, soit la guerre !”.
    Pourquoi, aujourd’hui, triste, désolé, citoyen perdu, dépassé, je ne vois comme avenir, que la guerre ?

    Or donc, ils défilèrent, les fonctionnaires grecs. En nombre et en colère. Quoi ? Alors comme ça, c’est eux, n’est-ce pas, qu’allaient devoir faire des sacrifices ? Eux qu’allaient devoir se serrer la ceinture ? Mais pourquoi nous, demandaient-ils ? Sommes-nous les responsables de cette bérézina, de cette déroute ? Mais bon sang, ce n’est pas à nous de payer ! Vous entendez ? Pas à nous !
    Oui, je sais, on le connaît ce refrain. On les a vus, ces mêmes cortèges, ici, en France, et ailleurs. Et toujours la même question :
    “Pourquoi nous ? Hein ? Pourquoi ce serait à nous de payer ?”.
    L’âge de la retraite, à reculer. Le dimanche, sacrifié. Travailler, travailler.. Eponger, oui ! Ecoper, souquer, marner, turbiner encore, et toujours, et pour quoi ? Pour qui ? Qui osera leur dire que leurs interrogations ne sont pas légitimes ? Qui osera leur dire qu’ils n’ont pas raison ? Jusqu’où ira le cynisme ? Combien de temps encore, eux, nous, et tous les autres, supporteront de payer, de leur sueur, de leur temps, de leur vie, pour les erreurs, les errements, les dérives, dont ils ne sont en rien, ou si peu, responsables ? Il est où, il est quand, le point de rupture ? Celui de non-retour ? Combien de licenciements, de mises au banc de la société, de vies brisées, faudra-t-il encore souffrir au nom du “vivre ensemble”, de la solidarité (nationale), au nom d’un système qui nous broie, nous enchaîne, jamais ne nous considère, jamais ne nous élève ? Est-ce du populisme, ou que sais-je encore, que de l’écrire ? Est-ce simpliste, démagogique, boboïsant ? Ou vulgaire ? Ce le serait, si je désignais, comme ça, en pâture, quelques traders. Non ? "

    Et Si C’Etait La Guerre Qui Nous Pendait Au Nez …
    Article :http://sagephilippe.20minutes-blogs.fr/archive/2010/02/13/et-si-c-etait-la-guerre-qui-nous-pendait-au-nez.html

  10. 360
    Hold-up dit:

    http://sagephilippe.20minutes-blogs.fr/archive/2010/02/13/et-si-c-etait-la-guerre-qui-nous-pendait-au-nez.html

  11. 361
    4 Août dit:

    @ H-U

    Oui t'inquietes, je suis de près...

  12. 362
    Annie dit:

    @dorant post 351 : S’il y a régression des pays décolonisés, ce n’est pas uniquement du fait de ces dictateurs mais de façon plus importante du soutien que ces tyrans obtiennent auprès des centres néo-colonialistes et des grandes entreprises prédatrices de ressources et de main d’oeuvre à vil prix.
    Précisons tout de même que dorénavant, ces centres néocoloniaux sont transnationaux (FMI, BM), comme tu le rappelles par l'évocation des grandes entreprises multinationales côtées en Bourse, et ne sont plus réductibles à un pays ou groupe de pays (même si les USA y ont une part importante). N'oublions pas non plus les bourgeoisies compradore aussi féroces que ces centres néocoloniaux qui maintiennent les pays décolonisés dans le sous-développement et aspirent leur richesse si péniblement produite.
    On a beau critiquer l'impérialisme états-unien, n'oublions pas qu'il s'accomode parfaitement des différences culturelles "exotiques" et religieuses, qu'elles sont même encouragées et promues, du moment que le dieu Capital peut refourguer sa came. Le Capitalisme EST uniformisateur, pas dans l'apparat, mais des esprits.
    Je trouve même paradoxal les opinions qui fustigent l'idée de neutralité républicaine des élus et des candidats dans leur fonction, au nom du danger "d'uniformisation" ; dans les pays anglo-saxons ou autres, il y a une tolérance sur ces sujets, et à mon humble avis, céder sur le point de la neutralité républicaine dans la fonction publique et chez les politiques, c'est vraiment aller dans le sens de l'uniformisation...

    @Ermler post 275 qui demande : Pourrais-tu préciser (ou repréciser) ce que tu entends par « modèle multiculturel » ?
    Pour moi, l'exemple le plus abouti a été cité dans le post 316 par quelqu'un avec qui tu ne t'entends plus trop (e dont je regrette parfois le ton), c'est Manouchian et le FTP-MOI,. A l'école j'ai toujours été fascinée et émue par le groupe Manouchian, qui sont les enfants et l'aboutissement des idéaux de la Révolution et des Lumières. L'attachement de ces "étrangers" à un idéal républicain (qui se confondait avec les convitions communistes de la plupart d'entre eux) et à la liberté de la France devrait nous être mieux enseigné à l'école. Ils n'étaient pas une pub Benetton du PCF de l'époque, mais le témoignage de la persistance de l'idée républicaine du pays, malgré la Kollaboration. Et la République a ressurgit, après l'intermède infâme de l'Etat Français de Pétain, tout comme la République avait déjà ressurgit après l'Empire.
    J'avais mis un des testaments de Marc Bloch qui parlait aussi de ces "alternances" dans l'Histoire de France, et de son absolue conviction que la République rugira de nouveau http://www.jean-luc-melenchon.fr/2010/01/decontaminons/all-comments/#comment-55746

    Certaines sociétés dont le multiculturalisme est si enviable marchent-elles si bien ?
    Le Liban et son système multiconfessionnel où chacun est marqué par sa religion ?
    Les USA et son melting pot promu jusque chez ces stars qui achètent des enfants de toutes les couleurs à l'étranger ?
    L'Inde la "plus grande démocratie du monde" qui se marie si bien avec un système de castes de servitude volontaire ?

  13. 363
    Nicolas du PG03 dit:

    Bonsoir,

    J'ai pour ma part apprécié ton goût pour la joute verbale, goûté toutes tes tentatives de destabilisations et suivi tes argumentations qui relèvement d'un véritablement Raisonnement politique comme il y en a peu.
    Mais par-dessus tout, j'admire ton sang froid... comment ne pas avoir envie de leur cracher à la gueule devant leur mauvaise foi, leur intonation moqueuse, leur impolitesse incessante... non vraiment, j'ai largement plus apprécié le débat sur France Info où le temps était pris de dérouler les arguments dans le respect (parfois taquin!) de tous les interlocuteurs.
    Allez, j'attends avec impatience les prochains débats!

  14. 364
    Annie dit:

    @dorant post 351 : quand tu dis En ce sens, la disparition de l’Union Soviétique a été une catastrophe, car elle a livré ces pays poings et pieds liés au seul modèle capitaliste et aussi aux seuls intérêts privés.

    UNE exception : Cuba

  15. 365
    julie dit:

    Bonsoir Hold-up et 4 août
    je ne sais pas non plus ce qu'il faut encore pour bouger.... probablement la théorie du choc de Naomi Klein correspond à la réalité du moment.
    juste pour attirer votre attention sur post.4 et le lien sur une vidéo fort intéressante (les suivantes également).
    peut-être pourront nous revenir vers le comment et pourquoi de l'engagement de la France en Afghanistan, je reste persuadée que nous pourrons tenir une clé importante pour des mobilisations, à condition que...
    en attendant ce soient des posts de ce style qui me font patienter sur ce blog en espérant des jours meilleurs!
    bonne semaine

  16. 366
    Hold-up dit:

    @ Julie

    Oui, excellente vidéo : http://videos.senat.fr/video/videos/2010/video3893.html
    J'y faisais allusion dans mon message à Jennifer - N° 342 - Bonne semaine aussi.

  17. 367
    ermler dit:

    @ tous

    Ce blog devient chaque jour plus irrespirable, et surtout impraticable !

    Tout le monde sait bien que ce qui pourrit un débat, ce n'est pas l'affrontement des points de vues, C'est d'abord le comportement des débatteurs.
    Alors soyons précis et commençons par appeler un chat un chat.
    - Qu'un individu comme M. Darthé-Payan, puisse, en toute impunité, pratiquer la haine, l'injure et la calomnie permanentes (envers moi, entre autres...) pour mieux dissimuler ses "inepties historiques", m'étonne énormément. Je ne sais pas s'il existe encore un modérateur sur ce blog. Mais je commence à me poser la question.
    - Que cet individu bénéficie, sur ce forum, de la bienveillante "amitié" d'un adepte de la pensée réactionnaire néo-conservatrice, n'a rien d'étonnant.
    - Par contre, que quelqu'un comme Hold-up, fasse preuve de complaisance vis à vis d'un tel personnage, me laisse vraiment perplexe... ayant, jusqu'alors, toujours apprécié le haute tenue des interventions de Hold-up.

    La fébrilité actuelle de HU, ajoutée à celle qui s'expriment de part et d'autres chez de nombreux débatteurs "contaminés" par le climat ambiant, me fait craindre le pire pour ce forum. L'invective et l'anathème remplacent de plus en plus l'argumentation. Moi-même, je me retiens d'intervenir, de peur de tomber, moi aussi, dans ce piège et ces travers. (Car bien entendu, je ne suis pas "meilleur" que vous tous !)

    Je ne sais pas si quelqu'un qui défend constamment des positions réactionnaires (parfois proches de celles de l'extrême-droite), a sa place sur le blog du fondateur du Parti de Gauche. A Jean-Luc Mélenchon et à son modérateur (s'il existe) d'en juger !
    Pour l'instant, en ce qui me concerne, et comme il y a un an, à propos d'un JM de sinistre mémoire, je déserterai ce blog, aussi longtemps que le modérateur (s'il existe) laissera passer la prose ordurière de M. Darthé-Payan.
    J'ai bien peur, hélas, que de nombreux autres aient déjà fait ce choix !

  18. 368
    jennifer dit:

    post 343

    Darthé Payan tu écris: "La colonisation a été terrible pour les raisons que tout le monde sait. Elle a aussi émancipé les peuples et cela parce que c’était la République.

    Ce n’est pas que moi qui le dit ceux sont les historiens et cela est reconnu et vérifié"

    OK tu n'arrêtes pas de dire cela. Alors peux-tu expliquer en quoi la colonisation a émancipé les peuples. Peux-tu donner des exemples concrets?

  19. 369
    ermler dit:

    Pour qu'il n'y aie pas d'ambiguïté !
    Dans mon post précédent, la phrase:
    Je ne sais pas si quelqu’un qui défend constamment des positions réactionnaires (parfois proches de celles de l’extrême-droite), a sa place sur le blog du fondateur du Parti de Gauche. A Jean-Luc Mélenchon et à son modérateur (s’il existe) d’en juger !
    ...s'appliquait à Descartes, bien entendu et non à darthé-payan.

  20. 370
    jennifer dit:

    Ermler

    Oui on peut faire ce choix. Moi-même j'hésite car je milite beaucoup et pas trop de temps à consacrer au débat et là il faudrait passer tout son temps à répondre à tout ce qui est écrit. Néanmoins je crois que c'est un débat nécessaire contrairement à ce que semble penser Pulchérie ou Hold-up qui nous accusent d'alimenter volontairement la discorde sur le blog. Quand quelqu'un écrit que la colonisation à la française a été émancipatrice, je pense sérieusement que cela mérite discussion. Il y a quelque chose qui m'échappe vraiment si on peut dire cela. Surtout quand on se réclame si haut et fort de la République.

    Je pense que le débat va s'éclaircir mais c'est vrai que j'ai d'autres choses à faire que cela.

    Par ailleurs je ne sais pas si quelqu'un en a parlé mais ce qui est il me semble la grande nouvelle de cette semaine c'est quand même la Grèce. La Grèce a promis de diminuer drastiquement les salaires des fonctionnaires et autres beautés anti services publics si on l'aide. Sauf que même en l'aidant elle risque quand même de couler (et si l'Allemagne et la France se sont unies pour l'aider c'est que vraiment la situation est grave, en particulier le Crédit Agricole est très lié à la Grèce), cela n'empêchera pas forcément que d'autres y passent aussi (l'Espagne, le Portugal, l'Italie) et que tout cela déferle comme un ras de marée encore une fois en Europe mais plus grave cette fois-ci.

    Par ailleurs j'ai lu un long article sur les milices néofascistes en Italie qui font soit-disant la chasse aux délinquants mais en fait aux immigrés, aux SDF et font des passages à tabac lors de leurs "rondes" régulières, et que, au grand dam de la police et de l'opposition, ces milices auraient été légalisées ou seraient en voie de l'être. Ca fait froid dans le dos et, ça ressemble de plus en plus à la période mussolinienne.

    Oui Ermler tu as remarqué comment très vite des thèmes de droite sont apparus sur ce blog. C'est la période de montée du racisme qui permet cela.

  21. 371
    julie dit:

    @ermler
    suite ton p.367 j'aimerais en particulier avoir la postion de Jennifer qui au départ jugé "utile" le débat avec pseudo-descartes, en nous "forçant" de refléchir à nos postions. maintenant,ça devrait suffire.

  22. 372
    ermler dit:

    @ julie

    J'ai moi-même débattu avec Descartes,.
    Je ne le fais plus, car sa mauvaise foi dépassait les bornes.
    Ce n'est pas moi, mais Hold-up, qui suggérait (ou du moins semblait souhaiter) la mise à l'écart de descartes.

    Moi, je dis simplement que c'est à Jean-Luc Mélenchon de juger si un réactionnaire notoire a ou non sa place sur ce forum.
    Par ailleurs, je veux bien assumer mes contradictions.

  23. 373
    Descartes dit:

    @dorant (#351)

    Ce que Darthé-Payan oublie quand il passe à la situation contemporaine (post 350) c’est le poids et les stratégies de l’impérialisme et du néo-colonialisme actuel.
    S’il y a régression des pays décolonisés, ce n’est pas uniquement du fait de ces dictateurs mais de façon plus importante du soutien que ces tyrans obtiennent auprès des centres néo-colonialistes et des grandes entreprises prédatrices de ressources et de main d’oeuvre à vil prix.

    Mais dirais-tu que l'Algérie depuis 1962 jusqu'à aujourd'hui a été gouvernée par des tyrans soutenus par les centres néo-colonialistes et les grandes entreprises prédatrices ? Est-ce que c'est le cas du Zimbabwe depuis l'indépendance ? Et pourtant, on ne peut pas dire que ce soient des succès du point de vue social, économique ou politique...

    Tu vois, tout le discours sur le "néo-colonialisme" et "l'impérialisme" deviennent facilement des caches-sexe commodes pour ne pas avoir à regarder certaines réalités en face. Le néo-colonialisme et l'impérialisme existent, sans doute. Mais de là à dire qu'ils sont responsables de tout, il y a un pas qu'il faut se refuser à franchir. Clairement, il ne suffit pas qu'un pays se libère de la tutelle impérialiste pour qu'automatiquement les choses se passent bien. Il doit y avoir d'autres facteurs...

  24. 374
    Descartes dit:

    @4 aout (#354)

    Les banques sont en train de mettre la main sur les états, les peuples vont devoir subir l’austérité pour rembourser les zentilles banques qu’ils ont renfloué et qui se retournent contre eux…

    Et alors ? Si tu as quelque chose d'intéressant à dire sur ces sujets, alors on est tout ouïe. Si c'est simplement pour dire en coeur "c'est un scandâââââââle", alors vraiment c'est pas la peine...

  25. 375
    Hold-up dit:

    @ ermler

    "…s’ appliquait à Descartes, bien entendu et non à darthé-payan"

    Ouf j'ai eu peur !

    La complaisance "Ermler" existe dans toutes les tribus de Gauche. Quelqu'un qui encense Toussaint Louverture ne peut pas être mauvais homme. Que dire des léninistes fermés sinon qu'on les préfère " ouverts " ? Que dire des libertaires vaseux sinon qu'on les préfèrent réfléchis, que dire des gauchistes complaisants sinon qu'on les préfère
    clarifiés, que dire d'un républicain hiératique qu'on le préfèrerait paillard et souriant ? Nous cherchions du
    " Conciliable " et nous récoltâmes de l'anathème. La guerre politique est un combat spirituel difficile dont nous ne pouvons présager ni des échecs ni des succès à venir.
    Jean-Luc Mélenchon tente cette quadrature du cercle sur la ligne de crête. Il sait bien qu'il prendra pas mal de coups de la part de ses "amis", qu'il en perdra d'autres et aussi pas mal de plumes. Le Parti de Gauche en récoltera les bons fruits une fois la famille de Gauche sinon réunie du moins politiquement rassemblée. Il sera l'heure de passer "à l'attaque" et de prendre véritablement le pouvoir. Démocratiquement s'entend à moins que les Capitalistes ne préparent déjà la guerre... Pour l'instant le camp adverse nous lance des os à rogner et fait tout pour que l'on se divise dans le ressentiment réciproque. Lutter, c'est encore lutter sur ce qui nous gouverne aussi intérieurement. Il est possible de le faire à condition de ne pas butter quotidiennement sur ce blog sur des affichages d'extrême droite qui corrompt petit à petit l'ambiance générale par la guerre d'usure, l'envahissement, la palinodie, la suffisance procédurière et le surplomb olympien ridicule. Tout cela pour se gaufrer des litanies colonialistes digne de Charles X. Je parle de "Descartes" bien évidemment.

    Pour nous souvenir d'une époque antérieure et de choses encore plus enfouies :

    À la Révolution, s'opposent les partisans du réalisme économique (pas de colonies sans esclaves) et ceux des principes égalitaires (« périssent les colonies plutôt qu'un principe »).

    A Gauche toute ! A bas les nouvelles colonies pénitentiaires ! A bas les nouveaux corps expéditionnaires ! A bas les nouveaux systèmes disciplinaires Otanesques ! Sortons nos armées d'Afghanistan et d'Irak ! Maintenant !

  26. 376
    Descartes dit:

    @ermler (#368)

    Pour qu’il n’ y aie pas d’ambiguïté !
    Dans mon post précédent, la phrase:
    Je ne sais pas si quelqu’un qui défend constamment des positions réactionnaires (parfois proches de celles de l’extrême-droite), a sa place sur le blog du fondateur du Parti de Gauche. A Jean-Luc Mélenchon et à son modérateur (s’il existe) d’en juger ! …s’ appliquait à Descartes, bien entendu et non à darthé-payan.

    Mais... je pense que tout le monde avait compris. Pas que ca ait une grande importance, bien entendu, puisque tu appelles le modérateur à nous censurer tous les deux.

    Par contre, j'avoue que j'ai du mal à comprendre ton raisonnement. Tu commences par dire que "ce qui pourrit un débat, ce n’est pas l’affrontement des points de vues, C’est d’abord le comportement des débatteurs". Et tu précises ta pensée ensuite: "L’invective et l’anathème remplacent de plus en plus l’argumentation". Jusque là rien à redire. Sauf qu'ensuite tu appelles le modérateur à me censurer non pas sur mon "comportement", mais parce que "je défendrais constamment des positions réactionnaires"... En d'autres termes, sur la base des "points de vue" que je défends. N'est-ce pas un peu contradictoire ?

    Etant en permanence invectivé et anathématisé, je n'ai jamais utilisé ces deux instruments. Et lorsque on me rend la politesse, je suis le plus courtois des hommes (voir mes débats avec Carlo). Et pourtant, tu voudrais qu'on me chasse... faudrait savoir ce que tu veux.

    Et quand bien même j'aurais des idées "proches du Front National" (ce qui n'est pas le cas, mais au jeu des étiquettes faut bien à un moment où un autre utiliser celle-là), cela ne t'intéresse pas d'essayer de comprendre comment fonctionne la tête d'un ancien du PCF qui serait "proche du Front National" ? Tu sais, si la gauche veut un jour gagner, c'est les voix de ces gens-là qu'il lui faudra gagner...

    Bien entendu, la parole finale appartient au modérateur. Cela étant dit, une fois qu'on commence à censurer en fonction des idées, on est sur une pente très glissante. Bellaciao en a fait l'expérience: ils sont devenus un club d'initiés ou personne n'a le droit de dire un mot de travers. C'est ça ton idéal ?

  27. 377
    Hold-up dit:

    Descartes dit :

    "Clairement, il ne suffit pas qu’un pays se libère de la tutelle impérialiste pour qu’automatiquement les choses se passent bien. Il doit y avoir d’autres facteurs…"

    A votre avis à quoi pense t-il ? Puisque dans son message N°372 ce n'est ni le « néo-colonialisme» et « l’impérialisme » du FMI, de la Banque mondiale etc... qui les empêche de construire et de s'épanouir... alors quoi? A quoi peut bien penser "Descartes" hein ? Je vous le demande et vous le donne en mille...

  28. 378
    Pascal PG32 dit:

    J'ai la solution pour garder un peu de serenité :

    Certains intervenants ne me font perdre que le temps que je passe à actionner la roulette de ma souris pour passer par dessus leurs post ! Faites en autant.

    Sinon si l'on se souvient de la guerre d'Espagne, la discorde entre les forces de gauche a couté combien d'année de présence de franco ?

  29. 379
    André Assiétoi dit:

    @ Jennifer (369)

    "Par ailleurs j’ai lu un long article sur les milices néofascistes en Italie qui font soit-disant la chasse aux délinquants mais en fait aux immigrés, aux SDF et font des passages à tabac lors de leurs « rondes » régulières, et que, au grand dam de la police et de l’opposition, ces milices auraient été légalisées ou seraient en voie de l’être. Ca fait froid dans le dos et, ça ressemble de plus en plus à la période mussolinienne."

    Pour ma part, je trouve que ça ressemble à un certain communisme municipal, la chasse aux "délinquants", immigrés africains de préférence.

  30. 380
    mohamed dit:

    à l'attention d'assietoi
    ce que tu écris est completement débile...
    ton obsession maladive contre le pc commence à pourrir ce blog qui reste d'un certain niveau...

  31. 381
    jennifer dit:

    Hold Up post 342

    Tu dis en gros que l'anticolonialisme a ses limites quand par anticolonialisme on devient "les otages d’autres puissances régressives, obscurantistes, machistes, ségrégationnistes et théocratiques" Alors je vais te donner l'exemple d'un pays très obscurantiste, l'Afghanistan qui opprime de façon terrible les femmes. Tout le monde le sait. Cela veut-il dire qu'on soutienne la guerre coloniale actuelle des puissances impérialistes contre l'Afghanistan? Je te pose la question très précisément.

    De même tu sembles dire que j'exagère de critiquer Darthé Payan. Puisque moi je soutiens Lénine (ce qui pour toi semble être l'horreur des horreurs) alors je ne devrais pas être si dure avec Darthé Payan qui dit parfois des choses vraies, même si abstraites. Dans ces choses affirmées par lui et non démontrées, il affirme que la colonisation "à la française" était émancipatrice parce que c'était une République. Es-tu d'accord avec cela? J'aimerais bien que tu te prononces sur ce point. C'est cela, très précisément, qu'il dit.

    Quant à ce qu'il dit et que tu reprends " Les arabes ont colonisé, la méditerranée, l’Afrique, l’asie mineure et centrale. Ils ont servis peuples et pillés... Les arabes ont aussi déplacé massivement les populations en Afrique et à procéder à une confessionnalisation de masse. Et partant, ils ont apporté du progrès, leur culture et une part d’émancipation et d’humanisation. N’en déplaise à certains. »
    Je ne suis pas une historienne mais je n'irai pas jusqu'à dire que l'islamisation des peuples d'Afrique ait été une colonisation au sens strict du terme. D'après ce que j'en ai entendu dire... Mais je peux me tromper. Par contre je connais des africains qui eux n'ont pas du tout aimé l'islamisation et ne trouve pas que cela les a émancipés mais plutôt que cela a détruit leur culture. Il faut aussi entendre ces voix africaines qui existent.

    Darthé Payan a dit et redit que la colonisation française était émancipatrice à cause de la République. C'est plutôt une question à lui mais si tu as une idée de ce qu'il répondrait, merci de me l'indiquer. Je voudrais savoir quelle république était émancipatrice. La 2ème république (Louis Napoléon Bonaparte)? La 3éme qui a écrasé la Commune? Ou la 4ème? C'est sûr que la 5ème a commencé dans la période de décolonisation, alors va-t-on dire que la 5ème est émancipatrice?

    En gros voilà ma réponse, Hold-up. Je voulais rajouter un truc sur les insultes dont tu parles à la fin de ton post. Si tu lis bien mes posts tu verras que je n'insulte pas Darthé Payan mais lui il insulte sans arrêt son interlocuteur. Tu ne sembles pas le remarquer. Tu montes au créneau parce qu'on le critique, prétendant que c'est nous qui faisons monter les enchères mais la réalité est que nous critiquons, certes, ce qu'il dit alors que lui, très vite, il insulte. On a bien le droit de dire qu'on n'est pas d'accord? J'espère que tu ne nous contestes pas ce droit sur des sujets aussi sérieux?

    Enfin tu écris "Chacun monte au rideau et insulte l’autre car nous avons perdu » le commun » au fil de l’ Histoire. Chacun est sûr de son fait par refus hier des excès d’autrui et des fondamentalisme politiques antérieurs."
    Tu ne fais pas exception à la règle. Tu es sûr de ton fait. Je suis sûre que tu n'as jamais écouté Ramadan, juste parce qu'il est diabolisé et lu Lénine pour la même raison. Tu ne fais pas l'effort de te faire une idée par toi-même ce qui limite à mon avis l'échange parce que tu pars d'idées toutes faites. L'intolérance n'est pas toujours du côté qu'on croit. Si Lénine dit une connerie (et il en a dit) je le reconnaitrai, de même que si Marx a justifié la colonisation et bien c'était une belle connerie. Ne m'enferme pas dans une boîte non plus.

    A part cela, je suis pour l'échange d'idées et le vrai débat d'idées et donc j'espère que tu le prendras pour cela et non juste une critique pour une critique.

    Très amicalement.

    Jennifer

  32. 382
    Hold-up dit:

    @ Jennifer

    "Quand quelqu’un écrit que la colonisation à la française a été émancipatrice, je pense sérieusement que cela mérite discussion. Il y a quelque chose qui m’échappe vraiment si on peut dire cela. Surtout quand on se réclame si haut et fort de la République."

    Mais enfin Jennifer, tu sais bien que sur cette thématique, je suis complètement d'accord avec toi ! Darthé- Payant veut dire que la colonisation a émancipé A CONTRARIO les colonisés ! Il ne milite pas pour la colonisation à la différence de l'UMP !

    C'est le mouvement ambiguë de la MODERNITÉ à laquelle historiquement il fait référence. Il ne dit rien d'autre que ça. Marx ne s'opposait pas au mouvement Historique de la Modernité même s'il en analysait les ravages chez les Prolétaires. Il en voyait à la différence des réactionnaires aussi les occurrencespour l'avenir.

    Le mouvement "Colonialiste " est un mouvement idéologique de droite et d'extrême droite qui légitime la razzia capitaliste, l'envahissement de pays souverains et l'assujettissement de ses habitants. On voit mal comment - à part un élément sur ce blog - on pourrait de près ou de loin légitimer une telle philosophie suprématiste " blanche" à passeport capitaliste. Par contre " en creux ", cela a donné aux colonisés - bien obligés pour lutter - des armes conceptuelles drainées paradoxalement par certains Républicains pour pouvoir bouter dehors la puissance occupante. Voilà les vues de Darthé-Payan si je ne m'abuse.

    Hugo Chavez est un farouche partisan de la Révolution Française et du Républicanisme social ! Cela ne veut pas dire qu'il n'analyse pas l'ambiguïté de la modernité qui fit que le continent fut envahit par les puissances Occidentales qui assujettirent les peuples natifs du continent américain. Quel est le héros national que le Gouvernement du Venezuela fête chaque année ? Simón Bolívar, admirateur des Lumières et un Républicain qui lutta et permit l'indépendance du pays. Est-ce que cela empêche Hugo Chavez d'oublier 500 ans d'esclavagisme Occidental, NON ! Il fait bien la différence - LUI - entre la barbarie et le progressisme. Il sait aussi qu'on ne peut pas refaire l'Histoire et que la machine à remonter le temps n'existe pas. Il opère des "synthèses politiques" entre l'hier et l'aujourd'hui dans les difficultés présente du Capitalisme financier mondialisé.

    Je me situe sur cette ligne de crête personnellement. Ne me fait pas passer à ton tour pour quelqu'un que je n'ai jamais été, que je ne suis pas et que je ne serais jamais. C'est incroyable que nous ne sachions plus nous lire.
    Confondre la pensée par exemple d'un Simón Bolívar avec la pensée colonialiste de Charles X par exemple, c'est ne pas comprendre ce qui nous distingue de la droite. Toute pensée coloniale est une pensée "monarchiste" dans le fond où l'individu n'a aucun pouvoir et est assujetti aux puissances dominantes, qu'on se le tienne pour dit. Être Républicain c'est prendre son destin en main ou tenté de le faire et redevenir Citoyen avec une prise sur l'Histoire. Certains ricaneront peut-être. C'est un peu la même histoire pour le mouvement communiste. Ces deux mouvements sont -ils définitivement morts au vu de leur échecs et succès passés et contradictions des temps anciens ou peuvent -ils être réactiver sous d'autres temporalités au vu de leur critiques ? En espérant mieux m'être fait compris.

  33. 383
    jennifer dit:

    Julie
    Ce n'est pas à Ermler que tu poses la question mais à moi. Je maintiens ma position. D'ailleurs lisez Darthé Payan qui donne de plus en plus souvent raison à Descartes et vous ne demandez pas de le censurer, ni de censurer ses idées. Descartes exprime des idées et il faut les vaincre par des idées, pas par la force. Il n'insulte pas. S'il insultait, disait des insultes racistes, sexistes, appelait à des passages à tabac contre les arabes, oui, on exigerait son exclusion du blog

    Il dit des idées qui nous hérissent royalement. En plus on ne va jamais le convaincre, et il s'en fiche. Ce n'est pas son but. Il veut juste nous destabiliser. Franchement il n'y a rien à faire qu'à ne pas le lire. Si on passe son temps à le critiquer c'est ce qu'il veut, il monopolise la parole sur le blog et on est emmenés dans des débats foireux où on se perd et où rien n'avance.

    Reykj on thames, elle, passe son temps à critiquer tout le monde, en particulier Jean-Luc Mélenchon. Elle a des idées très réactionnaires. Elle aussi, elle est malfaisante mais que faire?

    C'est une conception de la démocratie et du débat. Si on commence à censurer tous ceux qui nous déplaisent ce sera pire que le stalinisme. Dans une société socialiste, il y aura aussi des gens de droite: on ne va pas tous les zigouiller. On doit faire très gaffe aux libertés démocratiques si on ne veut pas recommencer les erreurs de l'histoire. On ne peut pas interdire tout ce qui ne nous plaît pas, sinon on rentre dans l'autoritarisme et la dictature. On pourrait peut être rigoler avec Descartes, se moquer plutôt que de le prendre au sérieux. mais c'est vrai qu'il impose un certain style de débat. On a du mal avec lui...

  34. 384
    Louise dit:

    (Je n'ai pas lu les derniers posts, le temps d'écrire celui là arrrgg!)

    J'ai réussi à détourner les regards vers nous de trois personnes;
    vers nous, pas sur ce blog, mais disons vers le FdG et le NPA quand il s'associe.
    J'espère l'avoir détourné durablement car j'ai donné des billes sur les fondements, pas seulement sur les
    programmes des régionales. Bon on verra. Rien n'est acquis mais c'est bien parti.

    HU merci pour ton étayage et ton soucis de nuance, la question est ardue et les nouveaux chantiers récents sur l'histoire de la colonisation qui commencent tout juste à nous délivrer le fruit de leurs travaux, posent mille et unes questions et pour ma part, il est tellement immense que j'ai bien du mal à m'y aventurer. On est à un début je pense.
    Alors, celà étant dit je m'interroge sur la question d'une dette morale. Du point de vue de l'enseignement...
    Travail d'histoire où chacun, du point de vue de son passé et de celui des siens réexamine celui-ci
    à la lumière des faits et des autres mémoires pour se porter plus loin?
    Ou culpabilisation et victimisation des génération futures?...
    Attention à ça.
    C'est un enjeu d'émancipation vis-à-vis du passé qu'il y a derrière.
    Pas question de l'occulter, de le nier, oui à sa reconnaissance, mais attention à ne pas rester amalgamés à ce passé.
    Je ne dis pas que je cautionne les pires motivations fondements et aspects de la colonisation mais attention à la dette morale, puisqu'il s'agit du passé, réalité sur laquelle nous ne pouvons plus rien et puisqu'il s'agit de transmission. Que transmet-on quand on transmet la culpabilité ou la rancoeur?
    Par contre ne nions pas non plus et condamnons les prolongements actuels du colonialisme version françafrique pour commencer. J'enfonce des portes ouvertes mais je précise au cas où.
    Voilà ma réserve vis-à-vis de ces questions de positif ou négatif.

    Sinon je signale un dossier de la Documentation française sur la Guerre d'Algérie réalisé par les historiennes, Raphaëlle Branche et Sylvie Thénault. (N°8022) datant de 2001. Intéressant par le souci qu'elles ont de restaurer les aspects de cette guerre en faisant un effort de perspectives de part et d'autre de la Méditerranée.

    Merci Ermler pour ton souci de retenue. Je te le dis là mais je le remarque depuis un bout de temps.
    Je pense qu'il faut mesurer combien ces questions sont difficiles. La façon de les penser, de les aborder.
    Et HU essaie de ne pas basculer je crois dans de mauvais procès. Ni d'un côté ni de l'autre.
    Mais c'est glissant je te l'accorde et moi non plus je n'ai pas trop envie de venir débattre dans ces conditions.

    Quant à la cartomancienne de service, j'avais dit tout au début me tenir à l'écart de ses élucubrations car
    pour connaître par ailleurs ce genre de comportement, et à plus forte raison s'il est soutenu par des motivations idéologiques peu ragoûtante (genre verser son sang pour la Patrie pour mériter d'être français pour ce dont je me souviens du tout début où j'essayais encore de comprendre), je sais que la tactique éprouvée par ceux qui y sont confrontés est de parler ailleurs, à côté, au-delà, mais pas en miroir. D'ailleurs, je trouve que ça rejoint un peu la stratégie politique globale vis-à-vis de Sarkoléon, construire son propre programme, sa propre ligne idéologique et faire parler sa cohérence, au lieu de tout axer sur un affrontement avec le personnage. Je considère sa présence sur le blog comme une piqûre de rappel, on sait qu'il est là, on ne l'ignore pas, il se rappelle à nous, y compris dans ses manipulations, à l'image d'une autre scène publique, mais sans rien ignorer de son ignominie, ne nous détournons pas de nos objectifs et justement pour le dépasser.

    @Puldichérie
    Courage et pardon de ne pas être à la hauteur.
    Ca me dépasse souvent.
    Mais heureusement, on peut causer aussi ailleurs.
    Pas déserter nécessairement, mais se ressourcer.

  35. 385
    jennifer dit:

    Désolée Hold-up mais je ne comprends pas le "a contrario". Pour tout dire je ne comprends plus rien et il vaut mieux que j'aille me coucher, mes neurones sont en train de grésiller...

  36. 386
    Louise dit:

    Et si Reykj on thames n'était que Baby Herman ayant enfilé les chaussures de maman?
    Au point d'abjection où ils en sont tous les deux, je m'autorise un lien de parenté.

  37. 387
    Reykj-on-Thames dit:

    @ 385 – Louise
    Sachez que vos références ne me parlent pas. Je ne peux que constater que vos propos ne sont en rien constructifs.
    Avant de venir sur ce blog je n’avais jamais entendu de groupies de clubs politiques et j’avoue que cette expérience au moins est instructive...

  38. 388
    Hold-up dit:

    1 - " Alors je vais te donner l’exemple d’un pays très obscurantiste, l’Afghanistan qui opprime de façon terrible les femmes. Tout le monde le sait. Cela veut-il dire qu’on soutienne la guerre coloniale actuelle des puissances impérialistes contre l’Afghanistan? Je te pose la question très précisément."

    NON - Nous n'avons pas à soutenir une guerre coloniale parce qu'aucune guerre coloniale n'a jamais apporté la liberté à qui que ce soit. Nous devons quitter ce pays dans les plus brefs délais car la guerre dans la guerre ne fait qu'aggraver les problèmes, les horreurs, les haines, les souffrances et les ressentiments de tout espèce. Je me fais l'écho de la pensée de la député Afghane Malalaï Joya :
    http://www.la-bas.org/article.php3?id_article=1858

    2 - Lénine était un révolutionnaire de son temps dans le pays où il naquit. Ses vues " antibourgeoises " ont tout de même fait pas mal de dégâts. Pas mal de choses étaient qualifié de " bourgeoises ", ça n'a pas aidé à y voir plus clair et cela a ouvert la porte à la tyrannie. Tyrannie dont il a alimenté et conceptualisé les avants -postes. Ce que je critique c'est la fétichisation du bonhomme pas la pensée issue de ce courant marxiste. J'ai personnellement évolué sur le Léninisme en tant que "partie" du logiciel révolutionnaire global auquel il est utile de se référer comme on se réfère à n'importe quelle autre connaissance. Pas de tabou donc sur la question mais une mise à l'épreuve de ce corpus en sachant parfaitement que ce corpus a aussi enfanté ce qui suit. Donc une grande liberté d'esprit et une nécessité de maîtrise de cet outil comme un autre.

    3- "Par contre je connais des africains qui eux n’ont pas du tout aimé l’islamisation et ne trouve pas que cela les a émancipés mais plutôt que cela a détruit leur culture. Il faut aussi entendre ces voix africaines qui existent."

    Là, merci pour cette information. Elle semble évidente mais on ne l'entend jamais. Toute pensée originale bouscule ses propres préjugés et permet de reconfigurer ses propres vues à l'aune des nouvelles connaissances. merci de l'avoir dit et de réveiller nos esprits. Je le dis sincèrement. Il y a matière à réflexion dans ce propos : "Il faut aussi entendre ces voix africaines qui existent"- Nous sommes bien d'accord au vu de la colonisation et de son esprit impérialiste et guerrier quelle que soit les puissances d'occupation. Que faire d'autre que le regretter sinon concevoir d'autres visions politiques que celles qui ont existé ? C'est ce que nous faisons au PG, non ?

    4 - Je t'ai répondu sur la question dans mon message antérieur. Je n'y reviens pas.
    5 - Oui, c'est vrai, il y a trop d'insultes. Darthé - Payan frise par moment la misogynie. Nous lui en reparlerons.
    J'ai cru un moment que votre dialogue pourtant s'apaisait sur la thématique de " La Libre Pensée " - J'ai du me tromper.
    6 - "On a bien le droit de dire qu’on n’est pas d’accord? J’espère que tu ne nous contestes pas ce droit sur des sujets aussi sérieux ?" AUCUN PROBLÈME - Ai-je dis le contraire ?
    7 - " Tu ne fais pas exception à la règle " - C'est vrai, je ne fais pas exception à la règle et je ne pensais pas y échapper. Pour le reste, tes vues ne sont pas fausses et je ne suis pas parfait. J'ai toujours dis que je me plaçais au niveau du Français Lambda avec un peu d'éducation et pas au niveau dit " Intellectuel " - A entendre donc...
    8 - "L’intolérance n’est pas toujours du côté qu’on croit. " Il m'arrive peut -être de l'être. Je ne demande pas nécessairement à ce qu'on me le prouve. Je ne me pense pas être infaillible.
    9 - " Ne m’enferme pas dans une boîte non plus." Jamais ne m'est venu une si mauvaise idée. J'ai plaisir à te lire quand tu développes tes vues et moins quand tu abrèges tes propos. Mais cela demande du temps que tu consacres à des actes militants concrets et moins immatérielles. C'est pourquoi je demande à Darthé Payan d'avoir un peu plus de respect pour ta personne.
    10 - "A part cela, je suis pour l’échange d’idées et le vrai débat d’idées et donc j’espère que tu le prendras pour cela et non juste une critique pour une critique." Aucun problème Jennifer, très amicalement aussi.

  39. 389
    Reykj-on-Thames dit:

    @ 382 – Jennifer
    Arrfff !

    # 299

    Rassurez-vous je me moque de ce que vous pensez tout simplement parce que vous jugez et n’argumentez pas. Vous ne répondez pas aux commentaires ou questions qui vous embarrassent, qui dérangent vos petites certitudes de militante de parti politique.

    Quand je pense que l’Etat finance directement et indirectement les partis politiques. Cet argent serait franchement mieux utilisé autre part, pour des clubs de citoyens par ex. Vite, vite, une réforme...de la vie politique !

  40. 390
    ermler dit:

    @ Hold-up

    Ne pas confondre "complaisance" et "conciliation".
    La seconde est nécessaire, souvent. La première est néfaste.
    Moi, je n'ai appartiens à aucune" tribu", fut-elle de gauche.
    Je défends des valeurs, des principes et une conception intelligente et non sectaire du "vivre ensemble".

    Il ne suffit pas de citer Toussaint Louverture ou le groupe Manouchian pour avoir le droit de tout de permettre?
    Notamment d'injurier et de calomnier.
    Quand les grands hommes et les grands principes servent de boucliers à des procédés méprisables, consistant à attribuer à l'homme de gauche que je suis des intentions communautaristes, ant-républicaines, de "haine de la révolution" que non seulement je n'ai jamais exprimées, mais qui sont de tout le contraire de ce que je pense, il n'y a pas là à avoir de "complaisance de tribu".
    Ce sont des méthodes totalitaires et staliniennes qui rappellent le temps des "hitléro-toskystes". Point !

    Désolé. Mais le projet de la gauche radicale autant que rassembleuse que prétend porter le PG, c'est le contraire de ce que fait Darthé-Payan qui n'est là que pour fracturer l'autre gauche à coups d'anathèmes et de calomnies.
    Ou alors, je n'ai rien compris à votre projet.

    L'éthique en politique, ça compte aussi !
    A vous de faire le ménage si vous voulez rassembler. Avec des D-P, vous êtes assez mal barrés.
    Je regrette Hold-up, sur la justification de ta "complaisance", je ne te suis pas.

  41. 391
    Reykj-on-Thames dit:

    @ 377 - Pascal PG32

    J’ai la solution pour garder un peu de serenité :

    Certains intervenants ne me font perdre que le temps que je passe à actionner la roulette de ma souris pour passer par dessus leurs post ! Faites en autant.

    Et vous dîtes vouloir conquérir des électeurs au PG !

    @ 287 – Dorant

    A une époque il y avait des mal logés à Neuilly et il y en a peut-être encore. Ces mal logés sont notamment dans des chambres de bonne, exigues, qui ont besoin d’être rénovées, et qu’ils partagent avec des cafards !

    @ 200 – Carlo

    Reconnaître que certaines prescriptions religieuses peuvent aliéner les femmes (et d’ailleurs aussi les hommes) conduit certains à en tirer stupidement la conclusion qu’on se doit alors d’être favorable à l’interdiction de ces pratiques.
    Cette objection, à laquelle je m’attendais, m’a par exemple été faite par R-on-T dont les argumentations ne sont, il est vrai, guère rigoureuses

    Avec la dernière phrase, vous me donnez l’impression d’avoir une très haute opinion de vous-même !

    Seulement, voyez-vous, ce n’est pas moi qui ai mis en avant l’argument de l’aliénation des femmes portant le voile. Je n’ai fait que répondre à des commentaires sur ce sujet en disant qu’il ne pouvait selon moi n’être aliénant que pour celles le portant sous la contrainte.
    Vous confondez aussi mode vestimentaire et manifestation d’une idéologie religieuse et politique (hijab, niqab ou burqa)

    Je poursuis avec vos commentaires # 57 et 188

    Vous dîtes :

    En tout cas, en ce qui me concerne, je ne suis pas favorable au port du voile et je ne le recommande en aucune façon dans mon entourage. Néanmoins, je ne suis pas favorable non plus à son interdiction.
    Cet argument m’a par exemple été opposé par Reykj-on-Thames dont les raisonnements manquent totalement de rigueur.

    N’appelle t-on pas ce type de remarque, un jugement ? En admettant que je ne sois pas rigoureuse, pourriez-vous s’il vous plaît argumenter votre réponse… de manière rigoureuse, cela va de soi. Merci infiniment.

    Enfin, je ne sais toujours pas ce que vous proposez à la place de la loi d’interdiction du voile, compte tenu du problème de santé publique pour ces porteuses de voile et aussi pour leurs nouveaux nés. Je vous remets une petite partie du pavé que je vous avais envoyé sur le blog “L’Afghanistan à Sciences Po”.

    Concernant la rigueur :

    5 - Eh bien, je vous l’explique. Etre rigoureux implique non seulement de ne pas se contredire mais aussi d’accepter de renoncer à ses opinions lorsqu’elles sont erronées.

    Ma réponse :
    Il faudrait démontrer dans ce cas précis que je me contredis et que mes opinons sont erronées. Vous avez la certitude d’avoir raison sans en faire la démonstration.
    En revanche, je vous cite sur ce même blog :

    Soit, mais il n’est pas pour autant dépourvu de signification religieuse puisque les femmes le portent pour respecter une obligation religieuse.

    A l’un de mes commentaires sur un autre fil :
    «Mais si tout simplement parce qu’elles le portent en raison de sa signification religieuse ».

    Vous aviez répondu :

    Elles ne portent pas la burqa en raison de sa signification religieuse. Elles la portent parce que leur religion, du moins le croit-elles, le leur prescrit. Un footballeur ne porte pas sur le terrain des chaussures à crampon en raison de leur signification footballistique mais parce que la pratique de ce sport l’impose.

    Ne serait-ce pas un flagrant délit de manque de rigueur, par hasard ?

    Concernant la colonisation de peuplement, vous dîtes :

    Quoi qu’il en soit, je vous le répète, on ne peut pas parler de colonisateurs à propos des étrangers au seul motif que ceux-ci souhaitent conserver certaines de leurs coutumes. Le colonisateur ne demande pas qu’on tolère ses traditions ; il les impose aux autres.

    Eh bien, je vous répète qu’il s’agit d’un comportement de colonisateur dans le sens de colonisation de peuplement, en d’autres termes de l’installation d’une importante communauté qui, avec les diverses manifestations de sa culture très différente de celle de la population autochtone, crée un malaise et un sentiment d’oppression dans cette population qui n’a par ailleurs pas à accepter cette domination…
    Population qui n’a par ailleurs pas à tolérer de côtoyer au quotidien des manifestations contraires à ces valeurs ou son système culturel ou social. Il ne s’agit pas de tolérance mais d’un abus de notre tolérance.

    Il y a un autre exemple illustrant le refus de la colonisation de peuplement, cf par ex. article dans Le Monde : Heurts entre Algériens et immigrés Chinois (qui ne sont paraît-il que quelques milliers et non quelques millions !)
    http://www.lemonde.fr/cgi-bin/ACHATS/acheter.cgi?offre=ARCHIVES&type_item=ART_ARCH_30J&objet_id=1093513&clef=ARC-TRK-NC_01

    Quant à votre pédagogie pour les femmes voilées, je ne sais toujours pas par qui et auprès de qui (femmes voilées mais aussi entourage ?), elle devrait être faite et si ce serait du bénévolat ou si cela nécessiterait un budget conséquent.

    Comme je l’ai déjà dit sur un autre fil, je me demande aussi si ceux de gauche comme de droite (partis politiques et leurs cotisants et sympatisants) ont envisagé la possibilité que le processus pédagogique puisse être inversé, i.e. que les pédagogues pourraient se laisser endoctriner, convertir par les femmes voilées, leur entourage masculin et imams au lieu de réussir à les détourner de leur idéologie et de ses rites.

    Evidemment, la réponse n’est pas dans les évènements historiques ou le passé militant…

    @ 169 – BA

    Je n'ai pas entendu cette info sur la Banque Postale mais il faut se souvenir qu'elle a bien perdu des millions d’euros dans Lehman Brothers ! Alors par solidarité européenne...

  42. 392
    André Assiétoi dit:

    #
    379
    mohamed dit:
    14 février 2010 à 0h34

    "à l’attention d’assietoi
    ce que tu écris est completement débile …
    ton obsession maladive contre le pc commence à pourrir ce blog qui reste d’un certain niveau …"

    Le niveau, c'est sûrement pas toi qui va le faire monter. Ce qui pourrit les forums, c'est quand on débarque, sans savoir ni quoi ni qu'est-ce, et qu'on parle de débilité sans avancer le moindre argument.

  43. 393
    Hold-up dit:

    @ Ermler

    Si, si, tu me suis bien, parce que dit comme tu le dis et si c'est exactement comme cela que ça se passe alors tu as raison. Tu ne dois pas douter.

    Beaucoup et moi-même aussi nous devenons parfois des caricatures que nous ne désirons pas forcément être.
    Il y a eu beaucoup d'exaspération de part et d'autres. On est à cran sur certains sujets. C'est CATHARTIQUE.
    Je ne trouve pas ça effectivement complètement catastrophique.
    Je reviendrais dans quinze jours. Je crois que désormais il vaut mieux aller tracter et militer matériellement même si pour moi ce blog est aussi - bien qu'immatériel - un travail matériel puisqu'il aide à penser sinon mieux du moins un peu moins mal et à confronter nos vues. Bien à toi Ermler, c'est toi qui as raison, c'est ce que je cherche aussi : l'esprit ce CONCILIATION à défaut de réconciliation hilare, sans pour autant tomber dans la complaisance. Je ne pensais pas t'avoir attaquer personnellement. Si je l'ai fais, alors je suis un con. ça peut arriver parfois aussi. A dans quinze jours !

  44. 394
    ermler dit:

    @ descartes

    Je n'ai jamais "demandé" ta censure.
    Mais un blog, fondé par le président du Parti de Gauche, doit il servir de tribune permanente à quelqu'un qui porte une pensée de droite réactionnaire ?, est une question qu'il est légitime de se poser.
    C'est à Jean-Luc Mélenchon de trancher.

  45. 395
    Reykj-on-Thames dit:

    Concernant Renault

    Bien vu concernant Sarko et Renault, cependant il a raison de s’être opposé à Kroes car celle-ci, probablement en faveur de l’élargissement à la Turquie, oublie que ce sont les contribuables français qui ont renfloué l’industrie automobile française et non la Turquie, qui de surcroît ne fait pas partie de l’UE (du moins officiellement).

    Je complète aussi par ceci :

    1 – que dire de l’investissement semble t-il peu judicieux de Renault dans l’industrie automobile russe (AvotoVaz) de Renault
    Un vieil article :
    http://www.lesechos.fr/info/auto/4880278.htm

    2 - la compagnie automobile Renault n'envisagerait-elle pas de s'associer à Tata comme elle l'a fait avec Nissan ?

  46. 396
    ermler dit:

    @ hold-up

    Rassures-toi.
    Je ne me suis absolument pas senti attaqué personnellement par toi.
    Tu n'es donc pas un con ;-)

  47. 397
    dorant dit:

    "Pour ma part, je trouve que ça ressemble à un certain communisme municipal, la chasse aux « délinquants », immigrés africains de préférence.", Assietoi, post 378
    Quand on écrit ça, sans pouvoir ni le démontrer factuellement ni même l'argumenter, c'est qu'on est vraiment tombé dans l'abjection, dans la dénonciation haineuse. Et c'est pathologique tellement c'est récurrent.
    Certes, cet individu a le droit d'exprimer continuellement sa haine des communistes y compris en développant sa mythomanie. Mais on peut aussi questionner sa présence sur ce blog, ce qu'il y fait quasiment constamment, c'est à dire calomnier une des composantes du Front de Gauche afin de l'affaiblir.
    C'est tellement grossier et obsessionnel que la mayonnaise ne peut pas prendre.
    Par ailleurs, faut-il dépenser de l'énergie à contredire un individu pareil, aigri, mythomane, délirant et paranoiaque?
    Si ce blog était autonettoyant, il expulserait vite cet excrément.
    Ce n'est pas le cas. Donc ce qu'il faudrait dire c'est :
    "Infirmiers, venez vite, ramenez ce patient dans sa chambre"

  48. 398
    André Assiétoi dit:

    @ dorant

    Tiens, ça me rappelle quelque chose ! Les joyeuses traditions staliniennes demeurent. On parle de mythomanie, une maladie mentale... On en appelle aux infirmiers... Pourquoi pas la Kolyma tant que tu y es ? Décidément, le stalinisme n'est pas mort.
    Imbécile, où as-tu vu que je m'en prends aux communistes ? Je ne risque pas de m'en prendre aux communistes vu que je m'en prend aux crétins complices de la droite.

  49. 399
    marj dit:

    @A Assiétoi

    Je ne sais pas qui tu es et réellement ce que tu penses et je m'en fous pr tt te dire !
    Ce qui est sûr c'est que tu utilises les méthodes staliniennes que tu dénonces en diffamant et insultant.
    Beaucoup ont bien compris que cette manipulation vise à nous affaiblir tellement c'est récurrent dans l'histoire surtout avant les élections (tu me diras plus c'est gros, plus ça passe!).
    On voit bien que l'absence du PCF ds les médias sert à faire oublier ce parti et ses propositions, par contre lorsqu'il s'agit de les faire passer pour de gros racistes, on se déchaîne ! Or, depuis toujours, s'il est un parti qui n'a de cesse de dénoncer les lois contre les immigrés et de se battre à tous les niveaux dans les associations, les parrainages, à l'assemblée, s'il est un parti qui n'hésite pas à défendre le développement du logement social sur le terrain et par la loi qd il le peut c'est le PCF.Et ça malgré le black out médiatique, une grande majorité de la population le sait dont les premiers concernés, alors après tes délires sur le net...

  50. 400
    Demetrio dit:

    @ JENNIFER post 369

    madame
    vous écrivez au 3ème paragraphe de votre post:

    " je ne sais pas si quelqu'un en a parlé mais (ce qui est) il me
    semble la seule grande nouveauté de la semaine c'est quand même
    la Grèce.... "
    Madame Jennifer si vous étiez plus attentive et si vous lisiez tous les
    poste, au lieu de partir bille en tête pour défendre votre burqa,
    vous auriez du constater que 4 AOUT, HOLD UP, d'autres et moi même
    nous en avions parlé plusieurs fois. HOLD UP et 4 AOUT, et je crois aussi ANNIE,
    avaient donné même des liens fort intéressants à consulter.
    C'est dommage que cela vous ait échappé sinon nous aurions pu
    connaître votre position là dessus.
    Je m'en vais donc Vous donner la mienne :

    Je pense que la Grèce devrait quitter la UE
    retorner à sa monnaie nationale
    la dévaluer
    réfuser de payers ses dettes surtout celles
    contractées vis à vis des spéculateurs.

    Je pense que la gauche radicale française, et le PG en particulier,
    devrait soutenir et encourager cette initiative avant que tous les pays ne
    sombrent sous le poids des spéculateurs.
    N'étant pas un économiste de formation,ma formation littéraire me porte plus
    à écrire des petites histoires de femmes voilée dans un bureau de vote
    ou des ladies mousquétaires, j'ai l'humilité de Vous demander votre avis
    sur mes "recettes", ainsi que l'avis des autres camarades plus doués en économie.
    Nous pourrions donc laisser place à un débat démocratique et fraternel

    bien à vous
    demetrio

Pages : « 13 4 5 6 7 [8] 9 10 11 12 1314 »


Blog basé sur Wordpress © 2009/2015 INFO Service - V3 Archive