10fév 10

Elections régionales, parlement européen, industrie automobile

Néron, le téméraire et même Estrosi!

070220102740Cette note parle de Frèche, du parlement européen, de Nancy, de Charles le téméraire, du froid, du train et de l’industrie automobile. Ca fait quand même beaucoup. Mais quand j'écris, j'écris pour de bon. 

 

 

NERON ET LES ELEPHANTS

Je n’ai pas vu mais on m’a raconté. Frèche en majesté sur la Quatre ! Il joue sa partie avec pugnacité. Il parait qu’il va faire le tour des plateaux de télé et radio. Les médias ont décidé que ce serait le match Mandroux/Frèche. Le reste n’existe pas pour eux. Toute la vie politique, péniblement reconstruite en dehors du cirque local, est ravagée en quelques jours ! Tout ça par ce que Frèche a trouvé avec Mandroux pire éléphant que lui pour circuler dans les magasins de porcelaine ! Saluons l’immense talent des stratèges de la rue de Solferino ! Depuis qu’ils ont décidé de faire la liste Mandroux, Frèche a gagné cinq points dans les sondages et toutes les listes de gauche 070220102741sont rabattues à la limite de la barre des dix pour cent. Seuls de graves paranos diraient que de tels stratèges sont en train d’assurer la réélection de Frèche. Ils auraient alors empêché qui que ce soit d’autre qu’eux d’ouvrir une alternative. Ainsi ne seraient-ils pas privés demain de l’accès au pouvoir régional. Des gens normaux diront juste que c’est une manœuvre particulièrement mal conçue. Il est vrai qu’en faisant campagne contre une personne on ne va pas bien loin. Mais le PS n’a rien à perdre dans cette affaire. Pile ses mandroutistes sont élus, face ses fréchistes sont élus. En effet dans cette histoire pas un des membres de la liste Frèche, c'est-à-dire les 90 % du PS réel de la région, n’est exclu du PS. A tous les coups on gagne ! Nous tous qui avons des années de lutte contre ce système nous serions alors sacrifiés sur l’autel de l’image de Martine et des autres pures bonnes consciences certes un peu tardives et poussives de la rue de Solférino. Le fétiche pantelant de Mandroux sera abandonné des stratèges solfériniens aussi vite qu’ils l’ont lancé dans le jeu de quilles ! Bien sur, chaque jour qui passe, les grands esprits qui sont en train de créer ce gâchis nous pressionnent pour que nous courrions tous nous inscrire sur la liste de «la seule qui, peut gagner», celle là même qui est en train de faire perdre tout le monde ! Mais nous sommes pugnaces et méthodiques. La campagne avance, les soutiens s’affirment. Revol a de bons nerfs d’acier. Son attitude tranquille et sa patience à décliner dans tous les registres son programme sont entendues et appréciées. Le reste nous sera donné par surcroit.

NANCY DANS LE FROID

 Il y avait déjà quelque temps que je n’avais pas senti cette sorte de bise glaciale sur le visage. Avec quelques flocons qui virevoltent le tableau est complet qui me ramène à ces jours de Jura ou je courais la campagne avec le chien. Le froid n’a pas la même qualité dans l’est de la France et à Paris. Ici c’est Nancy. Je me doutais que cette sorte de froidure donnerait de la neige. Je me souviens soudain que Charles le téméraire fut tué ici dans au cours d’une bataille à peine livrée où les siens étaient déjà mi-morts avant d’avoir commencé. Il faisait très 34froid. Autant qu’à présent sans doute. On retrouva la dépouille du grand duc d’Occident à demi mangée par les loups. Sa superbe avait été vaincue par la longue patience à la manœuvre du roi Louis XI. Et par sa propre bêtise et fatuité. A Nancy, je suis venu soutenir le Front Lorraine de gauche. C’est un nid de rebelles. En plus des miens, des écolos alternatifs (dont la tête de liste régionale), gauche unitaire, m’pep et ainsi de suite, il y a les communistes du bassin sidérurgique qui ont décidé de faire équipe avec le «Front Lorraine de gauche», sept conseillers généraux communistes sur huit en Meurthe et Moselle, la jeunesse communistes et bien d’autres. On ne sait pas ce que ça donnera sur le plan électoral. Mais tout ce qui est gagné en fraternité n’est pas près de se perdre.

LORRAINNE CŒUR D’ACIER

J’ai fait le saut ici, à Nancy, depuis Strasbourg. Par la même occasion je découvre les militants locaux du Parti de Gauche venus en délégation des quatre départements de la région. Ceux-là ne montent jamais à Paris. Et ils sont si loin des circuits de transport rapide ! Puisque j’y suis, je dois mentionner, à l’intention des amoureux du rail comme je le suis moi-même, que j’ai découvert aussi la gare «lorraine TGV». Une merveille avec une enseigne lumineuse gigantesque, pas écolo pour un rond! Mais elle est installée en plein champs selon la tradition des coins de France où l’on n’a pu s’accorder entre villes pour l’arrêt du 20train. Comme en Picardie ou à Montchanin en Saône et Loire ! Dans ce coin sinistre, battu par une bise sibérienne, il faut donc venir en voiture, pour prendre le train. Hum ! Dans l’obscurité gelée l’imagination va son chemin. Peut-être est-ce là que gisait le cadavre du téméraire et peut-être y a-t-il des loups qui dévorent encore les voyageurs assommés par le froid. On poireaute avec Brigitte, Rémy son couteau suisse, et François. Pas de buvette à l’horizon ! Un hall de gare. Mais un cadre somptueux qu’illuminent d’improbables lustres. 180 kilos pièces ! De toute beauté, il est vrai. Un écriteau m’apprend qu’ils ont été fabriqués par l’entreprise Saint Louis et je me promets d’y faire un saut, la prochaine fois que je reviendrai dans ces parages, si on m’y invite. Le chef de gare, que je croise tandis qu’il prépare l’arrivée du train, d’entrée m’appelle Jean-Luc. Je ne le connais pas et lui non plus. Je suis ému par cette familiarité qui n’était nullement irrespectueuse, bien au contraire. Je reviens au Parti de gauche en Lorraine. Ici pas de querelle de personnes pour les places, pas de geyser de discours fielleux sur la démocratie tenus par les battus des investitures, pas de trotskistes infiltrés qui terrorisent du verbe de maigres cohortes d’aigres coupeurs de cheveux en quatre. Le parti de gauche en Lorraine est une petite troupe opiniâtre et militante, composée d’élus de base, conseillers généraux et municipaux, de prof retraités ou pas et de responsables syndicalistes cégétistes, du textile notamment et du transport. Il ya aussi, plus un groupe de jeunes, étudiants et dirigeants de l’UNEF, et de jeunes ouvriers. Surprise agréable, les jeunes sont tous marxistes (marxien précise un étudiant !) Un bol d’oxygène intégral !

LE PERE PEINARD

J’ouvre le journal et je tombe sur le portrait de mon ancien ami et collègue sénateur, Jean-Pierre Masseret que j’ai connu partisan d’Henri Emmanuelli avant de le trouver groupie de Ségolène royal. Aujourd’hui il prétend « unir du NPA au Modem » ! Je déplore qu’il ne mentionne pas le Père Noël et la fée Clochette pour son projet car l’un et l’autre suivront surement aussi le mouvement derrière Masseret le jour où ses trouvailles stratégiques auront un sens concret. Les nôtres ici sont en bataille pour empêcher la gauche de finir en pantoufles politiques ! Car la dynamique impulsion du président Masseret est celle dont le journal du coin annonce qu’elle crée une campagne « peinarde » ! Pas pour dire qu’il se la coule douce puisqu’il est certain de gagner comme tous les socialistes, mais pour dire qu’il est à la peine parce que personne ne vient à ses réunions. Ni supporters ni opposants, que des obligés réunis dans une ambiance ouateuse de semi coma politique ! Moi, pour être entendu dans la salle comble du bistrot où l’on se réunissait, j’ai du grimper sur un banc aux côtés de Philippe Leclerq notre tête de liste et de Serge de Carli le président de notre comité de soutien, un communiste grand teint, président du groupe communiste au conseil général de Meurthe et Moselle. Les deux ont fait le tour des questions politiques du coin dans leurs discours. Et moi ? Le reste. Ici, dans cette salle, c’est Lorraine cœur d’acier. On se remplit les poumons de l’air de la lutte implacable et du salariat à tête de pioche. Je recharge les batteries !

BOUILLIE EUROPEISTE

A présent je suis écœuré ! Et pourtant je suis blindé ! Dans l’hémicycle du parlement de Strasbourg, viens de parler le lamentable Martin Schultz, grand chef de « l’alliance progressistes des socialistes et des démocrates ». Beuark ! Il vient d’annoncer sa capitulation sans condition à la commission qui vient chercher son investiture. Il ne faut pas que « l’idéologie bloque l’Europe» caquète-t-il dressé sur ses ergots de pseudo réformiste! On a bien ri sur les bancs de gauche ! Et il a conclu «vous avez notre confiance pour les cinq ans qui viennent» après avoir rappelé que trois des sept vices présidents sont sociaux 090220102746démocrates ! Ce que Cohn Bendit a qualifié d’un mot : « nous avons assisté à la coalition des hypocrites » Brocardant les pauvres sociaux démocrates, il lance « ils sont incapables de dire pourquoi ils soutiennent cette Commission mais moi je vais vous le dire : c’est parce qu’ils soutiennent leurs commissaires ». Ce que le Martin Schultz confirme lamentablement : «quand on exige 100% de résultat et qu’on obtient 50% notre tache n’est pas de voter contre… Même dix pour cent c’est bien !» avec des adversaires pareils la droite n’a pas besoin d’amis ! Car je rappelle qu’il s’agit de participer à une commission totalement dominée par les néo libéraux ! Et que même dans cet attelage contre nature les sociaux démocrates sont très loin de former 50% du collège !

LE VER SE TORTILLE SUR L’HAMECON

Inutile de préciser que la droite n’a pas finit de rire de ce genre de palinodie. Le Martin Schultz se tortillait comme un vers sur son hameçon au cours d’une allocution ponctuée de ricanements et d’éclats de rire. Si bien que, au nom du PPE, la droite européenne, l’UMP Joseph Daul a pu déclarer moqueur : « le PPE était le seul à présenter un candidat à la présidence de la commission avec monsieur Barroso ! La prochaine fois les autres groupes devraient aussi en présenter un, ce serait mieux pour la démocratie et ça éviterait à certains de faire une campagne « stop Baroso » et de voter pour sa commission après ! » C’est exactement ce que j’ai moi-même dit ! Sauf que ce n’est pas «la prochaine fois» qu’il faudrait présenter un candidat, mais cette fois ci ! On se souvient que les sociaux démocrates ne se sont évidemment pas précipités pour présenter une alternative à Baroso. De leur côté les socialistes français qui avaient d’abord juré par la voix de Martine Aubry qu’il y aurait un candidat ont ensuite disparus du paysage sans autre forme d’explication! Pourtant les sociaux démocrates dirigent trois gouvernements. Ils sont donc en état de proposer un candidat. Et ils sont ici le deuxième groupe de députés. Le bilan est nul ! Les trois chefs de gouvernement sociaux démocrates ont soutenus la candidature de Baroso !

BAVARDAGES SOCIALISTES

Dans ce contexte le reste des interventions venant de ces bancs notamment celles des socialistes français est tellement en dessous de la main que c’est à pleurer. Ainsi quand Catherine Trautmann s’indigne : « les auditions ont confirmé nos craintes » Ah ! Mais quelles craintes ? La politique sociale, l’atlantisme ? Non ! Rien de tout cela. Son indignation est totalement formelle : «les auditions ont confirmé nos craintes : la seule priorité de ce collège sera de ne pas gêner le conseil ». Travailleurs de tous les pays, mobilisez vous pour que la commission ne soit pas au service des gouvernements que vous avez élu, c’est le nouveau drapeau de lutte que vous propose les socialistes français. Sans oublier la mise en garde d’Harlem Désir qui condamne l’approbation « d’une commission faible qui ne sortira pas l’Europe de la crise ». Plus politicien tu meurs ! Ne pleurons pas trop, les socialistes français ont voté contre Baroso et sa commission. Au contraire de tous les autres socialistes européens. Je pourrais moquer leur isolement, leurs hypocrisies et le reste. Mais je ne le ferai pas et je pense qu’il ne faut pas le faire. En effet, tant qu’ils conservent cette distance avec la capitulation pure et simple de leurs homologues sociaux démocrates européens, l’avenir de la gauche reste ouvert en France. Décrocher le Parti socialiste français du bloc européiste social démocrate est un objectif politique en vue de la refondation de la gauche en France.. Bon après cela, que sauront les français de tout cela ? Rien, comme d’habitude. Le dégout est général, il est vrai ! Le Quotidien «Les dernières nouvelles d’Alsace» appelle cela « la guéguerre des étoiles » et folklorise ce débat. Ce qui signifie que les grands champions du bourrage de crane européiste eux-mêmes pensent que tout cela est une mauvaise plaisanterie. « Le parisien », autre journal populaire y consacre une brève de dix lignes.

UN RUDE MOMENT

Je voudrai revenir sur le grand jury «RTL-Le figaro-LCI» Finalement il a 070220102738été moins question de ce qui avait été prévu et davantage de sujet étaient totalement imprévus. Ce n’est pas grave mais frustrant pour ce qui a été préparé sans venir sur la scène. C’est risqué quand on vient sur des sujets que l’on a moins préparé ou pas du tout. Il faut alors improviser. Ce n’est rien quand il s’agit de dossiers thématiques car il est bien rare qu’il y en ai d’absolument neuf et qui n’ai pas déjà donné à travailler dans un passé récent. Mais quand on vient sur des questions à la frontière des personnes et de la politique, c’est plus périlleux. Par exemple si la première dépêche qui est tombée portait sur ce que j’ai dit a propos de Strauss Kahn, je peux avouer que cela a été totalement improvisé quand aux formules utilisées. Je suis assez satisfait de la réplique et je n’y changerai rien s’il fallait y revenir. Mais je le signale pour la gourmandise des lecteurs de ce blog.

UN BON MOMENT

Mais ce « Grand Jury » RTL Le Figaro LCI a été un moment que j’ai apprécié parce qu’on y a pas mal parlé du fond. En particulier j’ai été ravi de pouvoir enfin une fois parler de politique industrielle grâce aux questions de Revel de LCI ! J’ai donc apprécié l’émission en dépit des erreurs que je me reproche d’y avoir fait : termes erronés, mots oubliés, raisonnements inachevés. Et en dépit des sujets que l’on n’a pas eu le temps de traiter comme la crise financière en Europe ou la question de la dette en France. Ce qui est réconfortant c’est le nombre des échos, mails et sms reçus en retour. Mais je reste sur ma faim a propos d’une question. Je veux donc y revenir. Il s’agit de la question de l’automobile. Je trouve que je n’ai pas su me donner le temps de développer mes arguments. Je refusais de me dire « d’accord avec Estrosi » pour la raison que cette façon de formuler ma pensée sur le sujet aurait dénaturé ma façon de voir les choses. Et comme je savais 070220102736qu’il n’y avait plus le temps de venir sur le fond du dossier, j’ai botté en touche. Quand Aphatie me demande si les voitures françaises doivent être fabriquées en France, « comme le dit Estrosi » je réponds « ca se discute ». Mais justement on n’a pas eu le temps d’en discuter. Ce qui se discute c’est ce que dis monsieur Estrosi. J’y viens donc.

FAITS ET MOUVEMENTS DE MENTONS

Ici je mets de côté le modèle de civilisation que portent l’automobile et son impact écologique. Je m’en tiens à la logique interne du dossier Commençons par rappeler l’enjeu de ce secteur sur l’emploi. La France est le quatrième producteur automobile mondial. La Chine vient en effet de nous prendre la troisième place. Ce secteur génère 2,5 millions d’emplois soit 10 % du total des emplois du pays. On décompte 700 000 emplois dans la production automobile en général entre les constructeurs et les équipementiers. A ceux là il faut ajouter 1,8 millions d’emploi qui en dépendent directement dans les garages, routes etc. On comprend pourquoi Estrosi se sent tenu de dire quelque chose, dans le style des mouvements de menton familiers à l’équipe Sarkozy. La réalité aurait mérité qu’on s’y arrête. A en croire l’UMP, Sarkozy et Estrosi auraient empêché la délocalisation de la production de la Clio IV vers la Turquie. Que vaut cet engagement ? Ce que valent les paroles de patrons et de d’UMP en général. Pas grand-chose. Car la production de la Clio 4 ne devrait commencer que dans 3 ans. D’ici là, Renault a donc le temps de changer d’avis. Comme l’avait fait Mittal en dépit de ses promesses à Sarkozy de sauver l’emploi à l’aciérie de Gandrange. D’autant que la délocalisation de la production des Clio (génération 3 actuellement) est déjà bien avancée. 60 % des Clio sont déjà fabriquées à Bursa en Turquie. Il s’y produit 175 000 voitures par an. Et il ne reste plus à Flins que 40 % de la production 125 000 voitures par an. Ce qu’ont obtenu Sarkozy et Estrosi, c’est donc juste le statu quo sur cette situation déjà très dégradée. Voila pourtant comment Claude Guéant sur Europe 1 le 16 janvier 2010 a présenté les choses : « La décision prise par Renault nous donne tous les apaisements. »Apaisés de tous les pays réjouissez-vous.

SARKOZY INVENTE L’EAU CHAUDE et FROIDE

 Ce n’est pas tout. Sarkozy aurait aussi obtenue davantage de Renault selon le même Claude Guéant toujours sur Europe 1 le 16 janvier 2010. Une prouesse pour celui qui avait oublié de prendre des actions et des sièges au conseil d’administration des banques quand il était en train de les gorger d’argent. Cette fois ci, changement de tableau. Il aurait obtenu « la proposition que désormais un représentant de l'Etat siège au comité stratégique de Renault » ! Quel exploit ! Malheureusement pour la crédibilité de monsieur Guéant: un tel comité stratégique existait déjà chez Renault. Il s’appelle Comité de stratégie internationale et il compte déjà un représentant de l’Etat en la personne de Catherine Bréchignac ! La pauvre ! Son patron l’a oublié ! 2videmement le ridicule était très grand. C’est sans doute pourquoi, histoire de jouer le jeu de la communication de l’Elysée, Renault a annoncé la création d’un nouveau comité stratégique … Mais attention, une précision fondamentale a été donnée : ce comité sera certainement rattaché ou fusionné avec celui qui existe déjà. Ouf ! On a frôlé la dépense inutile. De toute façon à quoi bon s’énerver. Renault a en effet précisé qu’il n’aurait qu’un rôle d’ « information et consultation ». Et nullement de décision. Les décisions sur la stratégie industrielle de Renault sont en effet prises ailleurs … aux Pays-Bas où se tient chaque mois le directoire de la holding Renault-Nissan. Sans l’Etat français qui n’est représenté que dans le conseil d’administration de Renault SA qui entérine ce que décide la holding mère.

ET LES AUTRES DELOCALISATIONS DE RENAULT

Cette affaire concernant la Clio n’est que l’arbre qui cache la forêt des délocalisations organisées par Renault, et sur lesquelles Sarkozy et Estrosi n’ont rien dit. En attestent deux exemples récents. Au Maroc d’abord. En 2008, Renault a signé un accord avec le Maroc pour construire une gigantesque usine sur 300 hectares à Tanger, pour 600 millions d’euros d’investissements. L’objectif étant de passer de 30 000 véhicules produits au Maroc à 200 000 puis 400 000 par an. Mais ces voitures ne seront pas destinées aux marocains. 90 % de la production, centrée sur la gamme économique Logan, sera destinée à l’exportation hors du Maroc. Renault a présenté ce projet comme ayant vocation à devenir « le site le plus compétitif du monde » pour le groupe. Ce n’est pas tout. Voici l’Inde ! Toujours en 2008, Renault a finalisé avec l’Inde un accord industriel pour construire une grande usine à Chennai pour sa filiale Nissan. Pour 780 millions d’euros d’investissements et un objectif de 400 000 véhicules produits par an. Et ces voitures ne sont pas seulement destinées au marché indien comme l’a indiqué le n°1 de Nissan lui-même : « l'Inde sera une nouvelle base d'export qui permettra à Nissan d'être compétitif dans la chaîne d'approvisionnement internationale. » Les premières voitures sont sorties de l’usine en janvier 2010. Estrosi ment donc ouvertement quand il affirme : « une voiture française, destinée à être vendue en France, doit être fabriquée en France ! » On comprend pourquoi je ne pouvais accepter, même pour une simplification de fin d’émission de me dire d’accord avec l’idée que les voitures françaises doivent être produites en France, « comme le dit monsieur Estrosi ».

L’EUROPE ? UNE NUISANCE PERMANENTE

De toutes les façons, quelques soit le mauvais coup, l’union Européenne, «qui protège » gnagni gnaga n’est jamais loin pour donner le coup fatal. La commission est le meilleur allié des délocalisateurs à la direction de la régie Renault. Dès l’annonce du Plan français d’aide à l’automobile, la Commission avait déclaré le 10 février 2009 que « toute obligation de garder une unité de production en France rendrait ces aides illégales ». Et à l’issue du Sommet européen du 2 mars 2009, la Commission s’était réjouie d’avoir obtenu de la France que « les conventions de prêt avec les constructeurs automobiles ne contiennent aucune condition relevant de la localisation de leurs activités en France. » En clair : au nom de la libre concurrence, les constructeurs doivent avoir le droit de délocaliser. C’est ce que Nelly Kroes, la commissaire à la concurrence a encore rappelé à la France début janvier 2010. Un zèle libéral qui lui vaut d’être promue vice-présidente dans la nouvelle commission Baroso. Celle que viennent d’investir… les députés européens de l’UMP !

LES FRANCAIS ONT DES DROITS SUR RENAULT !

L’argent public des français est fortement mis à contribution dans Renault. Cela nous donne des droits. L’Etat possède encore 15 % du capital de Renault et il dispose de 18 % des droits de vote. Deux administrateurs de l’Etat siègent pour cela au Conseil d’administration de Renault. L’Etat est donc le premier actionnaire de Renault. Pour mémoire, la part de l’Etat était majoritaire jusqu’en 1996. Là, l’excellent monsieur a bradé les avoirs de l’Etat en le faisant passer de 54 % à 46 %). Puis les gouvernements de droite ont encore réduit la part de l’Etat en 2002 et 2003 en la faisant alors descendre de 28 % à 15 %. Par contre, 4 milliards d’euros d’aides ont été versés par l’Etat en 2009, sous forme d’avances remboursables à Renault. L’entreprise et ses actionnaires privés peuvent encore dire merci pour les 500 millions d’euros de primes à la casse payées par l’Etat en 2009 puisque Renault en est un des principaux bénéficiaires. Surement aussi qu’ils auront une pensée émue pour les braves gens qui vont payer à leur place les 300 millions d’euros que Renault va économiser en 2010 grâce à la suppression de la taxe professionnelle.

LE PILLAGE DES FRANCAIS

En dépit de toutes ces participations publiques, l’influence stratégique de l’Etat sur Renault est quasi nulle, alors qu’elle devrait contribuer à réorienter ses productions. Notamment pour tenir compte de la crise écologique. Et ce serait l’occasion de voir un vrai débat a propos du véhicule individuel de l’avenir. Sans autre forme de procès il semble convenu que ce soit la voiture électrique qui ait les faveurs de l’Etat et de la firme… Le moins qu’on puisse dire c’est ça se discute. Pourtant l’Etat a subventionné la future voiture électrique de Renault, la Zoé. Une fois de plus sans avoir aucune garantie à propos de la localisation de l’activité. Et pas de petites sommes ! 100 millions d’euros en capital, 150 millions pour la chaîne de fabrication des batteries, sans parler du bonus fiscal de 5 000 euros qui sera offert à l’achat. Or même si la Zoé doit être assemblée à Flins, Renault avait prévu de produire l’essentiel de ses composants en dehors de France. Et Estrosi n’a obtenu qu’un engagement pour que 60 % des composants viennent de France … ce qui veut dire que près de la moitié seront produits à l’étranger ! Un comble pour un projet subventionné par les français.

LE DUMPING DE RENAULT

Les aides de l’Etat n’ont rien changé à la stratégie de dumping de Renault. Le plan de 6 000 suppressions d’emplois annoncé en 2008 n’a pas été remis en cause, alors même que l’entreprise est bénéficiaire ! Sournoisement, Renault considère qu’il n’a aucun compte à rendre à l’Etat sur sa mise en œuvre car officiellement le plan a été lancé avant que Renault reçoive les aides. Rusé, non ? Pire, Renault a provisionné 600 millions d’euros de stocks options dans ses comptes 2008, à distribuer à ses plus hauts cadres et dirigeants, alors que les salaires ouvriers de l’entreprise ont chuté en moyenne de 15 % en 2008 du fait du chômage partiel. Et l’entreprise exige par-dessus le marché des syndicats le gel des salaires pour 3 ans, l’allongement du temps de travail et de nouvelles mesures de flexibilité. Le tout pour remplir l’objectif d’être «être le constructeur généraliste européen le plus rentable ». Face à cela quel crédit donner à ce que promet Etrosi ? Aucun bien sur.


654 commentaires à “Néron, le téméraire et même Estrosi!”

Pages : « 1 2 3 4 5 [6] 7 8 9 10 1114 »

  1. 251
    Demetrio dit:

    LES VOILEES c'est comme les DEVOILEES: certaines sont intelligentes d'autres NON.
    Les avatars du gauchisme bien pensant !

  2. 252
    ermler dit:

    @ darthé-payan (234)

    @ Jennifer, Lola, Milena, Ermler, Michel Matain, Thaumasios et cie ; c’est à dire à tous ceux ou celles qui caricaturent mon propos.

    Ca y'est ! Tu nous refais une crise ?!
    Je vois que tu continues à me faire figurer sur la liste de ceux qui "caricaturent tes propos".
    D-P : Ca doit bien faire deux semaines que je ne t'ai pas adressé le moindre post et trouves m'en un, un seul, où j'aurais "caricaturé" tes propos !
    Tu n'en trouveras aucun. Pour la bonne raison que ça fait bien longtemps que je ne lis plus tes posts et que je me fous de tes propos. (Sauf quand ils injurient les personnes, ce que tu viens de faire, une fois de plus).
    Ta pensée politique et tes analyses "historiques" étant aussi vulgaires que ton vocabulaire, je n'ai pas de temps à perdre à lire tes "propos", encore moins à y répondre.
    Alors, oublie-moi, s'il te plait, quand tu égrènes ton chapelet.

    A bon entendeur, salut!...(et fraternité, bien sûr !)

  3. 253
    Demetrio dit:

    Les hommes oppriment les hommes et les avatars de l'islamophobie
    oppriment le CAPITALISME

  4. 254
    Demetrio dit:

    le shommes qui portent la cravate sont les praticiens d'une religil barbare

  5. 255
    Demetrio dit:

    mazan gare à toi... tu n'est plus couvert par marx....
    les femmes voilées elles sont couvertes par les gauchos du NPA

  6. 256
    André Assiétoi dit:

    @ dorant

    Exactement les mêmes arguments qu'au moment du bulldozer de Vitry. Vous l'avez payé cher à l'époque. 30 ans plus tard, vous n'avez toujours rien compris.
    Et vous marchez toujours au pas derrière "ce qu'il ont dit en haut". C'est beau, le centralisme démocratique. Comme disait Einstein, pour marcher au pas, y-a pas besoin de cerveau, une moelle épinière suffit.
    Vous ne vous rendez même pas compte quand vous vous comportez de façon encore plus inhumaine que la droite. La droite catho a au moins la compassion. Vous, vous n'avez ni la justice, ni l'humanité. Vous ne valez pas mieux que l'UMP. Pourquoi le peuple voterait pour vous ? Ce sont des prolos, bordel, que vous avez jetés à la rue, dans le froid. Des prolos, des sans papiers que vous prétendez défendre par ailleurs. Et les affaires démolies, les papiers perdus, c'est pas une invention, c'est la triste réalité. Ces gens seraient des bandits, tous des bandits ? Prouvez-le ! Et même s'il y avait des voyous parmi eux, on ne se comporte pas avec une telle inhumanité. Surtout quand on se dit communiste et pour la lutte des classes.

  7. 257
    Demetrio dit:

    XD et XS... ce sont les nouvelles tailles des femmes voilées,
    leur religion interdit les usages des tailles(de guêpe) occidentales

  8. 258
    Demetrio dit:

    écouter ARLETTE CHA BOT...
    et on comprends pourquoi certaines femmes sont pour le voile

  9. 259
    Darthé-Payan dit:

    @Demetrio
    Salut à toi mon frère républicain

    Oui je suis gâté ce soir mais si tu savais ou je me les mets leurs commentaires débiles ou leurs cris de pie bavarde qui me rappelle les comérages des grenouilles de bénétiers et gardiennes du temple d'antan.

    Plus ils ou elles déblatèrent des inepties plus les républicains laïques et jacobins marquent des points.

    Et maintenant c'est Ermler qui ramène sa fraise déconfite d'outragé hypocrite mais bon sans fièvre nauséeuse et provocatrice au ras des paquerettes n'émeut personne.

    Leur ignorance, leur mauvaise fois les font apparaitre dans la totalité de leur posture.

    Ils ou elles ne font pas la différence entre ce que relate l'historien sur de faits précis et vérifiés etce que pense un militant politique.

    C"est pas étonnant que JL Mélenchon s'est proprement caricaturé tantôt en islamophobe, en raciste, en droitier et plus récemment en stalinien. Ces propagandistes de l'ignorence "gauchisarde aigrie ou de gauchisard aigri" sont incapables de faire la différence, de voir la complexité du monde, la complexité de l'histoire qui est la conséquence et la résultanted des faits et civilisations humaines depuis des millénaires. Ignare gaucho communautariste bavassant à tout va pour ne rien dire ou dire des inepties.

    Bien fratenellement à toi

    Fabien

  10. 260
    BA dit:

    Vendredi 12 février 2010 :

    le département de Seine Saint Denis est un laboratoire pour Luc Chatel. Le ministre de l’Education Nationale expérimente le remplacement des instituteurs... par des étudiants sans aucune formation professionnelle !

    Plus précisément : 80 étudiants vont remplacer des instituteurs... après avoir reçu une simple formation de 3 heures !

    Lisez cet article :

    Des étudiants devant les élèves dans les écoles primaires du 93 : quel mépris pour les élèves, les enseignants et les étudiants !

    Depuis septembre 2009, plus de 1700 jours de classe n’ont ainsi pas été assurés dans le seul département de Seine Saint Denis.

    Plutôt que de recruter des enseignants sur la Liste complémentaire, l’Inspection Académique cherche à combler de manière très insuffisante le manque de personnel en faisant appel à des étudiants sans formation pédagogique pour prendre en charge les élèves.

    En effet, depuis la réforme de la mastérisation, des étudiants peuvent prendre en responsabilité des classes en lieu et place des enseignants, fonctionnaires, formés.

    L’Inspection d’académie de Seine Saint Denis a ainsi recruté des étudiants pour faire office de remplaçants dans les classes, transférant ainsi les missions des titulaires remplaçants aux étudiants. Plus encore, elle se décharge de son obligation d’assurer la continuité du service public.

    Ainsi, au cours des semaines du 15 au 19 février et du 8 mars au 12 mars, plus de 80 étudiants arriveront dans les écoles. Ces étudiants qui préparent le concours de professeur des écoles ont été amenés à accepter de prendre en charge une classe après une formation de 3 heures.

    A qui veut-on faire croire que 3 heures de cours magistral suffisent à prendre en charge une classe ?

    Les parents et les personnels ne peuvent accepter que l’enseignement soit ainsi dévalorisé.

    Ceci ne fait que préfigurer ce qui interviendra dès l’an prochain ; avec la mise en place des masters, des milliers d’étudiants effectueront des stages dans les écoles.

    Afin de dénoncer cette situation scandaleuse, des enseignants ont décidé de débrayer et de bloquer leurs écoles. La CGT-Educ’action 93 les soutient dans cette action.

    http://cgteduc93.free.fr/?Des-etudiants-devant-les-eleves

  11. 261
    Hold-up dit:

    Lola et Milena

    Mais n'importe quoi décidément, vous ne savez pas lire ! Je voulais préciser que l'idéologie de la colonisation a pétrit pas mal de mouvements jusque dans les partis ouvriers dits révolutionnaires. Marx comme Jaures - Mazan au moins a pris le temps de répondre intelligemment bien qu'il ne cache pas un esprit soupçonneux désobligeant. Mais ceci est un autre débat.

    Vous me faites passer après Darthé - Payan – et tandis que celui-ci met en avant Toussaint Louverture contre les armées napoléonniennes des possédants et exploiteurs - pour un apologiste de la colonisation, C'est ridicule et dégueulasse ! Si vous saviez comme vous êtes ridicules de m'affubler de cette injure ! J'espère que Jennifer saura vous raisonner au vu du grotesque de la situation. C'est bien simple, vous ne lisez pas, vous vous affolez.

    Vous ne voulez pas lire ce qui est écrit, vous vous faites les porte-voix d'un chœur éploré sans même comprendre le génie de Toussaint Louverture ou de Hô Chi Minh qui ont emprunté certaines armes du colonisateur capitaliste pour les retourner contre lui afin de redonner une entière souveraineté à leur peuple spolié. Vous ne porter pas un regard sur l'Histoire vous faites de la morale à trois balles et vous déformez allègrement le nuancier des propos tenus par certains.
    La colonisation est une œuvre abjecte basée sur le primat de la supériorité occidentale « catholique » supposée « aristocratique » et éternelle, et cette idéologie de droite a entrainé dans son sillage des personnalités de gauche qui remplaçait le missel par l'idéal pseudo-républicain sans tête et désarmé.
    Je ne le nie pas. Mais cela n'a pas empêché Toussaint Louverture ni même Hô Chi Minh de conserver le ferment révolutionnaire de base et de l'utiliser contre ceux qui en détournait l'essentiel du message émancipateur pour assujettir les peuples. J'ai bien compris que le second avait un autre logiciel complémentaire pour arriver à ses fins. Les anciens colonisés eux aussi peuvent avoir des vues républicaines fussent -elles agrémentées. Faut-il penser dès lors qu'ils sont trop « ethnocentrés » eux aussi ? Mais alors pour quelle pureté infaillible préchez-vous ainsi d'un coeur si enthousiaste ?

    Vous amalgamez tout avec rien, vous ne souhaitez pas trier le grain de l'ivraie comme pouvaient le faire Mehdi Ben Barka, Patrice Émery Lumumba, Thomas Sankara ou comme le fait Hugo Chavez maintenant et bien d'autres aujourd'hui. Votre posture est stupide à vouloir trahir mes paroles ainsi. D'où parlez-vous, suis-je tenté de demander désormais - idée qui ne me serait jamais venu à l'idée avant que vous ne me diffamiez sur ce blog - De quel parti êtes-vous ?

    A voir comment vous mariez la carpe et le lapin, comment vous mixer dans un presse -purée les divers plans de raisonnement sans soucis aucun d'un minimum de rigueur intellectuelle, et surtout comment vous insultez sûres de votre fait les intervenants en amalgamant leur propos, je ne suis pas plus étonné que ça au final que vous vous démeniez à cor et à cris pour privilégier des valeurs traditionnelles et nous exhorter d'applaudir à n'importe quel prix à n'importe quelle abbération idéologique ou coutume tribale sous prétexte d'exotisme non "ethno-centré". Quelle blague ! Vous ne vous rendez même pas compte que vous êtes les petites mains des réactionnaires fortunés qui préfèreront toujours la fragmentation des forces populaires en dix mille petites chapelles querelleuses plutôt qu'unies dans une cohérence globale des forces en présence et affirmée sur une plateforme idéologique « à minima »pour combattre ensemble. Vous êtes des "pures" ! Des maximalistes cependant bien obscures tant on ne sait plus pourquoi vous vous battez, vous qui semblez ne servir que des intérêts particuliers avec effet collectif « retard  éternel ».

    Mais je vous vois encore bondir et vous gausser en montant jusqu'au plafond ! Pas de méprise SVP ! Je n'ai aucun problème avec la candidate du NPA, Ilham Moussaïd- Aucun ! Mon regard se porte ailleurs mais un développement serait trop long et il faudrait déjà comprendre l'écart qui sépare Denis Diderot d'une Madrasa Pakistanaise et ma propre personne d'Eric Besson. Dur pari au vu d'une nouvelle compléxité qui ne fait pas son lit d'une pensée binaire. Allez Lola et Milena, encore un effort pour être complètement ethno-libérées ! Apprenez à lire et à critiquer sans écraser le disque dur.

  12. 262
    Milena dit:

    D-P

    His cage has been well and truly rattled! Hehehe!

  13. 263
    Darthé-Payan dit:

    @ Demetrio

    Le Gauchardisme de certaines et de certains qui parlent des gens pas comme des citoyens, des compatriotes mais pas leur rattachement à une religion ou à une ehnie ou à une couleur de peau me font gerber.

    A quand iis ou elles parleront, présenteront les gens comme des êtres humains, des personnes humaines, homme, femme, c'est à dire le plein sens générique civique, civil et laïque ? J'ai bien peur que ce soit jamais car la répéition de musulman, de islamophobie, de raciste, de blanc, de français moyen raciste et islamophobe, de blanc méchant colonisateur, du mot colonisateur à tout propos comme d'ailleurs islamophobie. Faiblesse de vocabulaire, langage politique de basse court mélangé à la nov langue bobo communautariste. C'est indigeste, inepte et sans intérêt.

    A les avatars du gauchisme bobo communautaristes ou du gauchardisme me feront toujours rire.

    " Les gauchards à la lanterne...." comme les aristocrates".

    Salut à toi mon frère républicain

    Fabien

  14. 264
    Milena dit:

    Communautariste et fière de l'être!

    XD

  15. 265
    Hold-up dit:

    @ Pierre L

    là aussi par pitié pas de procès en sorcellerie. L'expulsion de Bagnolet est dégueulasse et la criminalisation des squatters pour mieux faire avaler la pilule est sinistre. Par contre il y a un point soulevé par Doran qui doit compléter nos vues :

    "Une demande d’expulsion demandée par la mairie depuis 15 ans, exécutée finalement cette année en plein hiver et à quelques semaines des élections… C’est très étonnant, non ?"

    Il est clair qu'après nous avoir refilé "le foulard" intégral et portatif dans les pattes - et tandis que l'insanité du débat sur "l'identité nationale" nous soudait - et cela, pour mieux nous diviser, il ne faut pas négliger la grossière opération de propagande de l'UMP pour nous diviser encore.

    Il est heureux que le PG et aussi le PC aient publié rapidement un communiqué pour condamner sans détours cette action. Le PC lavera son linge sale en famille après l'élection. Comprenons au delà du fait - en espérant que ces personnes seront relogées dans les plus brefs délais - que nous assistons à une tentative grossière de manipulation de l'opinion publique pour empêcher les électrices et électeurs hésitants à voter Front de Gauche. Je voulais le souligner.

  16. 266
    Hold-up dit:

    # 264 Milena dit:
    13 février 2010 à 0h04
    " Communautariste et fière de l’être! "XD "

    Enfin c'est dit ! Pas trop tôt !

  17. 267
    Darthé-Payan dit:

    Bonne nuit

  18. 268
    Hold-up dit:

    Eric Besson veut durcir la législation contre les sans-papiers

    "Le projet de loi limiterait en outre les possibilités de recours pour les étrangers visés par une expulsion. Ils ne disposeraient plus que de 48 heures - contre 30 jours actuellement - pour former un recours devant le tribunal administratif."
    http://fr.news.yahoo.com/4/20100212/tts-france-immigration-besson-ca02f96.html

    SANS-PAPIERS : Calais : Besson s'en prend aux militants "violents d'extrême-gauche"
    http://tempsreel.nouvelobs.com/actualites/societe/20100208.OBS6224/calais__besson_sen_prend_aux_militants_violents_dextrem.html

  19. 269
    Milena dit:

    Hold-up

    Vraiment! Il faut te calmer. Tu as l'air plus sensible que Darthe-Payan mais t'exciter sur un mot, c'est quand même un peu exagéré! Je soutiens le modèle multiculturel, je n'en ai pas fait un secret, et c'est peut-être le troisième post sur lequel je commente. Ce n'est quand même pas trop tard non plus, de me dévoiler, non? :)

    Je voulais te répondre proprement, payan, vraiment il ne vaut pas le coup mais ton avant-dernier post m'a fait réfléchir. Je ne suis toujours pas d'accord: OK de reconnaitre le fait que l'Ouverture et Ho Chi Minh ont utilisé les armes des colons contre eux. On est d'accord. Mais le point que je fais est différent: peut-être que mon français n'est pas suffisant pour m'expliquer correctement (il s'agit de ma troisième langue). Je vais essayé encore une fois:

    Le fait que les combats anti-colonials aient été inspirés par certains aspects de la révolution française ne justifie en rien la colonisation. Il n'y aurait pas eu besoin de combat anti-colonial s'il n'y avait pas eu colonisation. Mon point est aussi simple que ça. On est d'accord sur l'impact de la colonisation et je n'ai aucun doute de ta sincérité. Il faut vraiment te calmer, par contre.

  20. 270
    abenmerdealors dit:

    A propos de cette expulsion à Bagnolet ce papier paru dans L'Huma m'a fait douter.

    C'est à la fois un "témoignage" (c'est du moins ainsi que le présente L'Huma) et un article journalistique (l'auteure est journaliste à L'Huma)

    Cette auteure-journaliste-témoin s'appelle Rosa Moussaoui.

    Après lecture je me dis : en effet, vu comme ça, c'est peut-être pas si simple...

    Et puis... je tombe sur ça :"Chronique d'une réussite" de la même auteure

    Et là je ris ! mais je ris !

    Je sais, je devrais pas, mais lisez vous-même et dites-moi si c'est pas un monument, dans son genre...

    Du coup et" temoignage" et article et journaliste "habitante de Bagnolet" passant "chaque semaine devant" ce squat "depuis des années" comment dire... tout ce fatras je le lis pas du tout pareil, quoi.

    Et vous ?

  21. 271
    demetrio dit:

    salut et fraternité à toi mon frère Fabien
    et une dernière pour la route :
    un bouffeur de calotte dans son enfance
    bouffera des burqa toute sa vie !
    amitiés à GILLEs
    saluts fraternels
    demetrio

  22. 272
    lola dit:

    @Hold up

    Hou le vilain menteur!

    Je t'injurie, je te diffame?

    Moi? Hein? Bah non! je ne jamais de toi.

    Des posts? je t'en envoie pas.

    Alors? On raconte des bêtises?

    On prend la pose...on veut se faire remarquer?

    C'est toi qui ici raconte n'importe quoi dans une grotesque suite de phrases vindicatives.

    Pour le reste, oui, je maintiens qu'il y a dans cette affaire de voile un élément ethnocentré, si tu te sens concerné...moi je t'ai rien dis et demandé et je te demande RIEN.

  23. 273
    lola dit:

    @Hold up

    pour la troisième ligne, il manque un mot crucial:

    "Moi? Hein? Bah non! je ne parle jamais de toi."

  24. 274
    André Assiétoi dit:

    265
    Hold-up dit:
    13 février 2010 à 0h09

    "@ Pierre L

    là aussi par pitié pas de procès en sorcellerie. L’expulsion de Bagnolet est dégueulasse et la criminalisation des squatters pour mieux faire avaler la pilule est sinistre. Par contre il y a un point soulevé par Doran qui doit compléter nos vues :

    « Une demande d’expulsion demandée par la mairie depuis 15 ans, exécutée finalement cette année en plein hiver et à quelques semaines des élections… C’est très étonnant, non ? »"

    Mensonges, une fois de plus. Il y a 15 ans, l'immeuble n'appartenait pas à la mairie. La mairie a acheté cet immeuble en juin 2009. Le PCF l'a d'ailleurs reconnu dans un communiqué posté par Doran. La demande formelle a été faite cette semaine. Je le sais de sources internes à la mairie de Bagnolet (la décision de la mairie a choqué, y compris parmi les services). Excusez-moi, mais je suis cette affaire de très près, je ne laisserai pas raconter n'importe quoi.

  25. 275
    ermler dit:

    @ milena (369)
    Je soutiens le modèle multiculturel,

    Bonsoir, Milena
    Pourrais-tu préciser (ou repréciser) ce que tu entends par "modèle multiculturel " ?
    Merci.

  26. 276
    Hold-up dit:

    @ Lola

    C'est vrai ta complicité " ethno-idéologico-centrée " avec Milena m'a fait faire une confusion regrettable. Ses propres propos me visant t'étant directement adressé, ils auront obscurcis ma raison.
    Je m'excuse de t'avoir associé dans mon dernier message.

    Tes propos à la con « Moi? Hein? Bah non! je ne parle jamais de toi. » n'étaient cependant pas nécessaires. Depuis trois ans sur ce blog, je n'ai vu qu'un seul mec insulter tout le monde sur ce blog, il s'appelait " Véritas " - Je ne fais que constater jour après jour la dégradation du blog de Jean-Luc Mélenchon.

    Il y a une guerre dans notre camp qui ne dit pas son nom. Nous verrons quels fruits bons ou pourris
    nous retirerons des prochaines élections. Certains seront sans doutes amers. D'autres seront consommés. Pour quel profit politique ?

  27. 277
    Reykj-on-Thames dit:

    @ Jennifer

    Je vous avais laissé un message sur le blog précédent, message que vous n'avez peut-être pas vu. Je vous l'adresse à nouveau. Merci pour votre réponse.

    Posté il y a deux jours mais n’apparaît pas, alors je me permets de le reposter.

    @ 317 – Jennifer

    J’étais morte de rire en lisant votre 1er paragraphe !
    Jennifer, la citoyenne ni raciste, ni xénophobe, ni intolérante bien sûr, vous n’avez pas l’impression de vous montrer sectaire, sur ce blog, à l’égard de certains intervenants qui ne partagent pas votre point de vue. Vous semblez aussi singulièrement obsédée par ces questions relatives à l’islam, au port du voile…Je suis presque certaine que sur chaque blog vous en parlez.

    Vous ne débattez pas Jennifer, vous ne faîtes que porter un jugement et insulter au lieu d’avancer des contre-arguments pertinents.
    Les mots « raciste » et « xénophobe » sont des qualificatifs dont vous êtes coutumière. Par ailleurs, je ne me suis jamais présentée comme féministe et en plus ne me considère pas comme tel. D’ailleurs, qu’est-ce que le féminisme veut dire aujourd’hui ?

    Concernant l’islamophobie : vous n’avez rien compris, je ne suis pas islamophobe mais contre une islamisation de l’Europe.

    D’autre part, la courtoisie la plus élémentaire sur un blog comme dans une conversation, c’est de s’adresser directement à la personne dont on ne partage pas l’opinion au lieu de la dénigrer auprès d’un autre intervenant.

    Si vous voulez discuter en petit comité de gauche, il faut alors demander que le site soit privé, ne soit pas accessible sans inscription et mot de passe.

    @ post 304
    Celui-là aussi m’a amusé. Ai-je parlé des noirs, des arabes et même des blancs ?

    C’est ma crainte qu’elle se revendique de gauche parce qu’alors on a vraiment du souci à se faire sur la gauche.

    Mais non, Jennifer, je ne suis pas une groupie de parti politique, je ne suis pas un mouton de Panurge de droite ou de gauche, pas plus que de leurs extrêmes. Je pense par moi-même et je ne vote pas en suivant des consignes d’un parti politique.

    Et maintenant un peu plus d’info à méditer :

    Un Sikh âgé de plus de 70 ans, prof. en retraite qui a immigré en GB en 1967, supporte le BNP (parti d’extrême droite britannique) dans sa campagne anti-islamique et sera peut-être le premier non blanc à adhérer à ce parti. Il pourrait même se porter candidat sur la liste du BNP en 2010. Il rend les musulmans responsables de la mort de son père lors de la scission de l’Inde en 1947.
    http://www.guardian.co.uk/politics/2009/nov/20/sikh-man-bnp-member

    Déjà en 2001 en GB, des extrêmistes Sikhs et Hindus se seraient joints à des membres du BNP lors d’une campagne anti-islamique.
    http://www.guardian.co.uk/uk/2001/dec/23/race.politics

    http://www.dailymail.co.uk/debate/article-1195052/Why-I-British-Muslim-woman-want-burkha-banned-streets.html
    Une Britannique qui se dit de confession musulmane, et qui veut que le port de la burqa dans les lieux publics et du hijab par les petites filles dans les écoles soient interdits en GB, suggère aux femmes musulmanes qui refusent de s’intégrer à la société britannique d’aller vivre dans un pays islamique.

  28. 278
    lola dit:

    @Hold up

    T'es un marrant toi!

    Tu viens me chauffer les oreilles à la faveur d'une confusion que t'es bien obligé d'admettre,mais tu t'étonnes que je t'ai renvoyé dans tes buts et tu en rajoutes en plus!

    Mes "propos à la con " comme tu dis ont salutairement permis de te mettre le nez de ta bouillie car en effet
    "« je ne parle jamais de toi ".

    Au lieu de t'excuser platement et sincérement, tu préfères te planquer et m'attaquer encore: Lamentable.

  29. 279
    Mike Gallantsay dit:

    Darthé-Payan dit:

    "Votre ignorance, votre inculture, votre négation de l’Histoire, votre négation de la république et de la laïcité, votre facile méthode faite d’amalgames nauséeux et de phrases douteuses qui montrent que vous êtes uniquement dans une posture et rien d’autre.

    Que m’objectez-vous à mes propos, ? à part de la salissure verbale et de la caricature qui démontre votre confusion politique, historique, idéologique et intellectuelle et des sous entencus infectes, RIEN le néant de votre pensée et de votre culture !
    (…)
    Tout cela me surprend pas ! Le débat avec vous est impossible ! Votre comportement et votre système de salissure de votre contradicteur est abjecte. Je ne vous adresse plus rien. Vous devenez ridicule et puérile dans votre vieille rengaine du Français raciste et islamophobe, du blanc français coloniseur et raciste, de la sale république colonisatrice etc… Vous vous lisez de temps en temps ? Vous prenez un peu de recul de temps en temps ?

    Votre façon de procéder est une insulte à l’intelligence humaine et une insulte au travail des camarades militants."

    Excuse-moi, mais qui insulte qui ? là…

    Quant au discours de Jaurès, je le trouve simplement révélateur de l’esprit du temps et de la soumission à cet esprit et donc à la propagande impérialiste, y compris, d’une partie du mouvement ouvrier. C'est une donnée historique comme une autre. Elle ne diminue pas l'estime et le respect que l'on doit à Jaurès mais elle le relativise et le remets dans son contexte.
    Pour ce qui est de ton admiration pour Jules Ferry, discours pour discours, voilà la réponse que lui avait fait Clémenceau en son temps :

    "La colonisation est-elle un devoir de civilisation ?"
    Discours à la Chambre des députés : 31 juillet 1885

    Le 30 mars 1885 le réquisitoire de Clemenceau contre l'expédition du Tonkin provoque la démission du cabinet Ferry. Il acquiert une réputation de « tombeur de ministères ». Successeur de Jules Ferry, le radical Henri Brisson continue la même politique et demande des crédits à la Chambre pour une intervention à Madagascar. Le 28 juillet, Jules Ferry justifie la politique d'expansion coloniale, système politique et économique se rattachant à trois «ordres d'idées : à des idées économiques, à des idées de civilisation de la plus haute portée et à des idées d'ordre politique et patriotique. » En revanche, Clemenceau considère l'entreprise coloniale des opportunistes comme l'abandon déguisé de la revanche. Il se réfère à l'argumentaire développé trois jours auparavant par Jules Ferry.

    M. Clemenceau : « Les races supérieures ont sur les races inférieures un droit qu'elles exercent, ce droit, par une transformation particulière, est en même temps un devoir de civilisation. Voilà en propres termes la thèse de M. Ferry, et l'on voit le gouvernement français exerçant son droit sur les races inférieures en allant guerroyer contre elles et les convertissant de force aux bienfaits de la civilisation. Races supérieures ? races inférieures, c'est bientôt dit ! Pour ma part, j'en rabats singulièrement depuis que j'ai vu des savants allemands démontrer scientifiquement que la France devait être vaincue dans la guerre franco-allemande parce que le Français est d'une race inférieure à l'Allemand. Depuis ce temps, je l'avoue, j'y regarde à deux fois avant de me retourner vers un homme et vers une civilisation, et de prononcer : homme ou civilisation inférieurs. Race inférieure, les Hindous ! Avec cette grande civilisation raffinée qui se perd dans la nuit des temps ! avec cette grande religion bouddhiste qui a quitté l'Inde pour la Chine, avec cette grande efflorescence d'art dont nous voyons encore aujourd'hui les magnifiques vestiges ! Race inférieure, les Chinois ! avec cette civilisation dont les origines sont inconnues et qui paraît avoir été poussée tout d'abord jusqu'à ses extrêmes limites. Inférieur Confucius ! En vérité, aujourd'hui même, permettez-moi de dire que, quand les diplomates chinois sont aux prises avec certains diplomates européens... (rires et applaudissements sur divers bancs), ils font bonne figure et que, si l'un veut consulter les annales diplomatiques de certains peuples, on y peut voir des documents qui prouvent assurément que la race jaune, au point de vue de l'entente des affaires, de la bonne conduite d'opération infiniment délicates, n'est en rien inférieure à ceux qui se hâtent trop de proclamer leur suprématie. »

    M. Paul de Cassagnac :...

    M. Clemenceau : « Je ne veux pas juger au fond la thèse qui a été apportée ici et qui n'est pas autre chose que la proclamation de la primauté de la force sur le droit ; l'histoire de France depuis la Révolution est une vivante protestation contre cette inique prétention. »

    Jaurès n’a pas toujours raison par principe, il lui est arrivé de dire des conneries.
    A citer des icônes tu ne prouves rien que ta dévotion fétichiste.

    Maintenant si tu as raison et que Jean Luc Mélenchon pense comme toi, ce que je ne veux pas croire, je me suis trompé et je n’ai rien à faire au PG.

  30. 280
    Mike Gallantsay dit:

    248
    Pierre L

    C'est encore plus "dialectique" que ça!
    C'est: "Le Parti a eu raison d'avoir tort!"
    Phrase entendue il y a bien longtemps (1981 pour être précis) dans la bouche d'un membre éminent du comité central de l'époque dont je contestais l'argumentaire.
    La quintessence de l'imbécilité totalitaire du discours d'apparatchik.

    Il y a trente ans que je les ai quitté, mais visiblement ils n'ont pas beaucoup changé...
    Et ça c'est triste...

  31. 281
    4 Août dit:

    @ Pulchérie D

    "Les centrales nucléaires de 4e génération :
    Une révolution pour la Bretagne"

  32. 282
    Demetrio dit:

    La dernière de TARAQ RAME DANE:

    une fille en burqa sur un BLOG ça va
    trois filles en burqa sur le BLOG de MELENCHON bounjour les dégats !

  33. 283
    jean Vallessin dit:

    Question à vous Jean-Luc et à ceux qui suivent votre blog : est-il plus grave de se mettre un foulard sur la tête que de virer des squatters en plein hiver ?

    Olivier Besancenot était avant hier à Clermont-Ferrand. Il n'a pas dit un mot sur Bagnolet. Vu l'attitude qu'a eu le PCF en Auvergne, c'était plutôt "fairplay" de sa part. Finalement il est bien modéré ce type.

    Bien à vous.

    Jean Vallessin

  34. 284
    dorant dit:

    L'Humanité, article de Lina Sankari
    "L’émotion suscitée par l’évacuation du squat de la rue Victor-Hugo, à Bagnolet (Seine-Saint-Denis), a drainé dans son sillage autant de questions sur le temps de latence entre l’ordonnance d’expulsion du tribunal d’instance de Pantin, prise il y a un an, en février 2009, et la décision de la préfecture d’envoyer ses hommes mercredi dernier. Rien ne justifiait le choix d’une expulsion hivernale. Même si la trêve ne s’applique pas légalement aux squats, on peut s’interroger sur les raisons qui ont poussé la préfecture à choisir l’une des matinées les plus froides de l’année. Jeudi soir, habitants et travailleurs de la ville déploraient d’une même voix la situation dans laquelle s’est retrouvée la vingtaine d’expulsés, démunis de leurs affaires, dans le froid.

    Tous reconnaissaient néanmoins que cet immeuble faisait figure de quasi-« scorie » par le lot de trafics de drogue, de prostitution qu’il générait et l’environnement d’insécurité qu’il diffusait dans le quartier sud des Coutures. Préempté par la mairie en 2008, l’immeuble en ruine, laissé à l’abandon par son propriétaire, devait faire place à une opération de cinquante logements sociaux dans cette ville qui en abrite déjà 40 %. Jeudi, des propositions de relogement d’urgence ont été formulées par la ville. En vain. Le DAL estimant ces solutions trop provisoires. Depuis, des soutiens se relaient autour des expulsés. « Parmi les personnes présentes, certaines viennent de Montreuil, la ville voisine, et sont habituées à ce genre de militantisme », relève Christine Lacour, adjointe au maire de Bagnolet et habitante du quartier. Élue depuis deux ans, chacune des réunions de quartier qu’elle mène « tourne très vite à des discussions violentes sur le squat. Les gens ne comprenaient pas que la mairie ne bouge pas. S’il s’agit aujourd’hui, dans l’esprit de quelques-uns, de faire de la récupération politique sur le dos de ces gens, c’est inqualifiable ». Pour Christine Lacour, ce lieu a « toujours été un lieu de passage plus que d’habitation. Toutes les nuits, une dizaine de personnes étaient postées à l’entrée pour surveiller. Parfois, des limousines se garaient, ce qui est peu habituel pour un squat. Et à l’intérieur, le son était celui d’une boîte de nuit. Je vois mal comment les gens auraient pu dormir dedans ».

    Hier, Laurent Jamet, premier adjoint et délégué à l’urbanisme, confirmait la tenue d’une table ronde avec le DAL et la préfecture. « En lien avec la Ddass, nous essayons de trouver des solutions, notamment dans des hôtels meublés. On avance en essayant de regarder chacune des situations individuelles à partir de la liste fournie par le DAL. On sait bien que ces situations méritent notre attention. »

    Bien sûr, ceux qui bavent ici sans rien connaître, ne lisent pas l'Humanité, ne consultent jamais son forum, ne parviennent même pas à y lire les contributions contradictoires qu'on y trouve. Le simple fait qu'une municipalité à direction communiste (et pas communiste) puisse être impliquée, suffit à activer leurs réflexes pavloviens, à mettre la bave aux lèvres...
    Comme chacun le sait sur ce blog, c'est bien sûr le PS ou la gauche plurielle qui gouverne ce pays, qui mène la politique sociale et antirégulatrice que l'on sait. Martine Aubry est à l'Elysée et la droite n'existe pas.
    D'ailleurs en consultant les différents posts, on voit bien qu'il n'y a pas de droite en France. Il y a simplement trois partis, les "sociaux-libéraux" responsables de tout puisqu'ils gouvernent tout, les "staliniens" dont l'objectif principal est de se faire haïr par leurs actes brutaux et sectaires et un parti, le NPA, qui a toutes les audaces, tous les courages et qui défend valeureusement la laïcité et le multiculturalisme.
    La propriété des moyens de production, c'est quoi ça?
    Tristes individus, assez vite décérébrés, sans sens critique, très vite manipulés. De pauvres types.

  35. 285
    Michel Matain dit:

    @ 270 abenmerdalors

    Je lis un texte d'une journaliste de l'Huma sur Bellaciao écrit au début 2007.
    Et depuis Bellaciao a bien changé.

    Et je lis un texte de la même journaliste datée du 12 février 2009 qui est voisine du squatt de Bagnolet et apporte une autre vision des choses. Est-ce que ce qu'elle écrit sur Bagnolet est faux ? Dans ce blog et ailleurs, je n'ai rien lu qui puisse dire qu'elle ment. Si tu as des infos pour démontrer que son article c'est du pipeau, je crois qu'il faut partager. Voici son témoignage :

    "Rue Victor Hugo, Bagnolet. Je passe chaque semaine dans cette rue. Elle se trouve dans le quartier des Coutures, à la frontière entre Bagnolet et Montreuil. Le quartier change, évolue, mais il compte encore de très nombreux immeubles insalubres, des habitats indignes, dangereux pour leurs occupants, prêts à flamber en quelques minutes. De ceux qui font la fortune des marchands de sommeil.

    Le squat de la rue Victor Hugo relève d’une situation encore plus complexe. La bâtisse grisâtre, laissé de longue date à l’abandon, est à moitié en ruine. Le lieu abrite toutes sortes de trafics, en particulier de drogues dures. A ses abords, toujours beaucoup d’hommes, dehors, la plupart défoncés, souvent agressifs, parfois violents.

    Lieu de proxénétisme, aussi : des hommes qui exploitent des femmes sans ressources, sans protection. Un lieu inhumain, en somme, à vous serrer le cœur, un lieu comme on aimerait qu’il n’en existe plus. Depuis des années, je passe devant chaque semaine, et chaque semaine je me demande ce que l’on attend pour le détruire.

    L’immeuble, laissé à l’abandon par un propriétaire véreux, a été préempté par la mairie en juin 2009, avec l’objectif d’y construire 50 logements sociaux. C’est peu, dans une ville qui, malgré ses 40% de logements sociaux, compte 2700 demandeurs. Mais c’est déjà ça.

    Mercredi 10 février à 6h00 du matin, les forces de police sont intervenues, sur ordre de la préfecture, pour exécuter la décision de justice ordonnant l’évacuation du squat. Un constat a été fait par un huissier : il n’y avait aucun enfant. Les affaires de la vingtaine d’occupants, dont une femme, ont été sorties avant que l’immeuble ne soit muré. Je déplore la date choisie par l’Etat pour faire exécuter cette décision de justice par un froid glacial. Mais je ne déplore pas la destruction partielle de l’immeuble, intervenue le lendemain.

    Contrairement au mensonge relayé dès la première dépêche AFP (écrite sans vérification sur place) et repris en boucle, là encore sans vérification, par les rédactions, la « mairie communiste » n’a pas jeté d’honnêtes familles sans défense à la rue sous la menace d’un « bulldozer ».

    Mais qu’importe, il faut du sensationnel. Et l’entrée en scène du DAL va en donner aux médias. Dans son premier communiqué, l’association parle de 80 occupants, avec femmes et enfants. Soit dit en passant, le lendemain, le DAL n’en évoquait plus que 40 et, le surlendemain, 29.

    Mais qu’importe l’approximation, tant que les caméras sont là. De même, le DAL évoque d’abord des familles. Puis nuance son diagnostic le lendemain, en reconnaissant les trafics de stupéfiants et le proxénétisme.

    Pendant ce temps, les vilains communistes de la mairie de Bagnolet ont négocié, avec la préfecture, des solutions de relogement provisoire dans l’attente de mieux. Refusées par les occupants sur les conseils du DAL, qui les enjoint à ne pas « se disperser ». A la rue, sous la neige, avec des tentes rouges, c’est tellement plus photogénique.

    Qu’importe. Cette situation incombe aux vilains communistes. Surtout par cette température et à un mois d’élections régionales. D’ailleurs, NPA, MODEM, Parti de gauche et autres écologistes ne se privent pas pour rivaliser d’émotion, pour exploiter une situation dont ils ne savent rien, pondant des communiqués bien indignés, complaisamment repris par les médias. Le filon politicien est bon, pourquoi s’en priver ?

    Bagnolet à la une des médias. Nous n’avons jamais eu cet honneur pour les parrainages de familles sans papiers. Ni lorsque la municipalité a pris à bras le corps la situation des locataires de la rue Marie-Anne Colombier logés dans un immeuble déclaré en péril, et dont le propriétaire tarde à faire les travaux qui lui incombent.

    Nous n’avons pas eu cet honneur lors du relogement des familles Roms Bulgares dont le campement avait été incendié. Relogement que la municipalité a assumé contre vents et marées, malgré l’hostilité d’une partie de la population prompte à stigmatiser cette minorité accusée par la vox populi de tous les maux. Bagnolet accueillera Slavoj comme jadis elle a accueilli Giovanni, Tassadit ou Touré, avait alors argumenté la municipalité.

    Emballement médiatique, manipulation politique, mensonges, le traitement de l’affaire du squat de la rue Victor Hugo en dit long sur la fabrique de l’information et sur le fond de commerce de certaines associations.

    Sur une certaine petite bourgeoisie, aussi, qui se lamente en permanence sur les « violences » et « l’insécurité » dans le quartier des Coutures, mais qui s’émeut au quart de tour, à la première caméra en vue. Qui s’étrangle lorsqu’un dangereux jeune de banlieue lui demande une clope un peu vivement, et croit se donner bonne conscience en soutenant le DAL. Qui craint que la construction de logement sociaux ne dévalue le joli loft, mais défend la pérennité de squats. Il y a quelques années, dans le même quartier, des bobos, emmenés par les Verts, s’étaient opposés à la destruction d’un vieil immeuble au 182 rue Étienne Marcel, à l’emplacement duquel devaient se construire des logements sociaux.

    Argument : la cour de l’immeuble abritait un vieux chêne. Il ne fallait pas le couper. Résultat : le projet n’est pas allé au bout. Pas de logements sociaux, mais un « jardin partagé ». C’est à dire semi-privé. Clos. Un jardin public, ouvert à tous et à tous vents ? Vous plaisantez ? On ne sait jamais. C’est tellement mal famé, dans le quartier. Surtout rue Victor Hugo."

  36. 286
    Descartes dit:

    @Hold-Up (#265)

    L’expulsion de Bagnolet est dégueulasse et la criminalisation des squatters pour mieux faire avaler la pilule est sinistre.

    Voici venu le temps des rires est des chants
    Dans l'ile aux enfants c'est toujours le printemps
    C'est le pays joyeux des enfants heureux
    Des monstres gentils en font un paradis...

    « Une demande d’expulsion demandée par la mairie depuis 15 ans, exécutée finalement cette année en plein hiver et à quelques semaines des élections… C’est très étonnant, non ? »

    Certainement la preuve de la Grande Conspiration incluant la Synarchie, la Franc-Maçonnerie, le Groupe de Bildeberg et bien entendu, le Diabolique Sarkozy. Mais quel pourrait être le but ? Mystère...

  37. 287
    dorant dit:

    Réaction d'un nommé "Babeuf" sur le web de l'Humanité
    A titre d'exemple, simplement d'exemple de réactions.

    "Bagnolet : après la colère, l'urgence du relogement
    Pourquoi n'y a-t-il jamais d'immeuble squatté à Neuilly ? c'est sûr qu'il n'y a non plus aucune expulsion à Neuilly, Puteaux ou Passy ! pas de squat, aucune action de mal logé ! Les ghettos de riches sont tranquilles, pas de pauvres pas d'emm**** ! Et après on accable ceux qui construisent les HLM pour nous loger à bas prix trop facile ! ça permet de ne pas appliquer la loi SRU. "

  38. 288
    Descartes dit:

    @Milena (#264)

    Communautariste et fière de l’être!

    C'est censé être une surprise ? Ça faisait longtemps qu'on avait compris...
    Remarque, vu le nombre de communautaristes honteux qui pullulent dans la "gauche radicale", c'est rafraichissant d'en voir un qui pour une fois s'assume.

  39. 289
    Descartes dit:

    @André Assiétoi (#256)

    Vous ne vous rendez même pas compte quand vous vous comportez de façon encore plus inhumaine que la droite. La droite catho a au moins la compassion. Vous, vous n’avez ni la justice, ni l’humanité. Vous ne valez pas mieux que l’UMP. Pourquoi le peuple voterait pour vous ?

    Mais... peut-être justement parce qu'ils ont le courage d'en finir avec un foyer de criminalité, de drogue et de prostitution. Ah m****, j'avais oublié, les squatters sont par définition tous gentils, serviables, payent leurs impôts et cotisations sociale et jamais au grand jamais iraient plonger dans des petits trafics. Tout ça, ce n'est que des inventions des gens "sans justice ni humanité"...

    Ce sont des prolos, bordel, que vous avez jetés à la rue, dans le froid. Des prolos, des sans papiers que vous prétendez défendre par ailleurs.

    Ah... s'ils ont jetés à la rue des prolos, c'est grave. Mais des sans-papiers, qui sont l'incarnation de tout ce qui est bon sur terre ? La c'est la condamnation à l'enfer à coup sur.

    Faudrait voir ce qu'en pensent les "prolos" qui habitent à côté du squatt en question. Sur qu'ils étaient ravis d'avoir des voisins aussi agréables.

    et les affaires démolies, les papiers perdus, c’est pas une invention,

    Les "sans-papiers" ont perdu leurs papiers ? C'est dur, de faire des effets de manche sans tomber dans le comique...

    Ces gens seraient des bandits, tous des bandits ? Prouvez-le ! Et même s’il y avait des voyous parmi eux, on ne se comporte pas avec une telle inhumanité.

    Donc, tu demandes à prouver, mais même si on apporte la preuve, c'est du pareil au même ?
    T'as raison, André. "On ne se comporte pas avec une telle inhumanité" avec les voyous. Au contraire, faut être gentil avec eux, les dorloter, leur donner le gîte et le couvert sur fonds publics. Après tout, ne sont-ils pas des victimes ?

  40. 290
    Descartes dit:

    @Milena et tous (#233)

    Il n’y a rien de positif pour les colonisés dans l’expérience de la colonisation. Argumenter le contraire c’est de se placer à cotés des colons.

    Tenez vous le pour dit: si vous n'êtes pas "dans la ligne", vous serez instantanément rangés du "mauvais" côté et fusillés à l'aube. Le simple fait d'argumenter est passible de la même peine...

    A peine un peu dogmatique, notre Milena. Surtout que l'idée qu'elle proclame est de toute évidence absurde. Est-ce que quelqu'un irait argumenter que la romanisation ne fut pas quelque chose de "positif" y compris pour les gaulois conquis ? T'est tu jamais demandé, Milena, pourquoi les langues écrites en Afrique Noire s'écrivent presque toujours avec des caractères latins ? Et bien, c'est parce que ce sont les méchants colons qui les ont transcrites. Sans ce travail, ce seraient toujours des langues orales. Mais bon, j'imagine que pour toi l'écriture n'est pas une "expérience positive"...

  41. 291
    Descartes dit:

    @lola (#229)

    La « société » n’a pas à encourager autre chose que la liberté et l’Etat de la garantir.

    Donc, si on comprend bien, la "société" n'a pas à encourager (ou l'Etat à garantir) l'égalité ou la fraternité, par exemple. Seulement la liberté. Lola est devenue une vrai libérale pure de dure...

    Désolé pour toi, lola, mais certains continuent à penser que la "liberté" doit quelquefois être limitée pour protéger la fraternité.

  42. 292
    Demetrio dit:

    Il y avait une fois trois filles mousquétaires de la Burqa
    et de l'Islam : Mylady, Loly et Jenny.Leur mot de ralliement :
    une pour toutes, toutes pour la Burqa !
    Ces valeureuses mousquétaires, du noir du deuil accoutrées, écumaient
    les quartiers bobos, lieux de bienpensance ou lieux d'aisance,
    où se nichaient les droits de l'hommisme.
    Leur seul et unique but : chasser sans pitié l'islamophobe, le bouffeur de calotte;
    le libre penseur, le franc-maçon, le porteur de cravate !
    Quand elles parvenaient à passer, au fil de leur épée communautariste,
    un jacobin ou un franc-maçon leur plaisir grimpait aux étoiles,
    elles jouissaient dans leur culotte de cheval,
    ce qui ne les empêchait guère de continuer leur folle chevauchée !
    Elles ne disaient jamais des BETISES, elles ne prénaient jamais de POSE,
    pour se faire remarquer. Leur accoûtrement lugubre de la tête aux pieds
    suffisait à les dédouaner de la profondeur abyssale de leurs discours
    (nous sommes des COMMUNAUTARISTES, des MULTICULTUELLES,
    j'allais écrire multicarte) où la dialectique si bien maniée enfantait des lignes
    entre obscurité et lumière (pas les LUMIERES) ! Leur spécialité : frapper au dos
    en faisant croire qu'elles avaient frappé au coeur !
    En ce temps là le chômage explosait,
    les conditions de travail s'aggravaient,
    les suicides chez France télécom explosaient (5 en un mois)
    l'ecole de la République vilipendée,
    le statut des fonctionnaires détruit,
    les retraites bradées sur l'hôtel de l'Europe mondialisée
    l'EDF donnée en fermage à Proglio
    la Grèce au bord de la faillite,
    rien ne pouvait détorner nos trois LADY mousquétaires
    de leur objectif.
    Pendant 40 jours elles squattèrent tous les lieux de débat
    pour venir poser leur bouillie pour chats.
    Aucune Mairie, fût-elle de Bagnolet, ne réussit pas à les expulser
    et leur logorrhée continua de plus belle;
    Dans le royaume même Richelieu dut baisser les bras et se déclarer
    vaincu, il est vrai qu'il appartenait à la vieille religion, car il s'eût été
    IMAM nos mousquétaires l'eussent épargné !
    Fatigués, excédés nous attendion tous la fin de cette guerre des mots
    qui commençait à produire des maux

  43. 293
    Descartes dit:

    @jean ai marre (#214)

    Je l’appelle » fossoyeur » par ce qu’ au sujet de mai 68 il a écrit:
    « Il est temps d’enterrer ce pauvre cadavre pourri de mai 68 »
    Comment appelle t-on ceux qui travaillent à la ruine de quelque chose ? et par extension ….

    Pas "fossoyeur", en tout cas. Un "fossoyeur" ne travaille à la ruine de rien, puisque lorsqu'il entre en scène, la "ruine" est déjà consommée... Il se contente de creuser des trous pour y enfouir les corps morts, qui autrement pourriraient et menaceraient la salubrité publique. Un boulot fort honorable, en somme. C'est pourquoi je prends ton appellatif comme un compliment.

  44. 294
    Mazan dit:

    RMC - 3 Février 2010 - Samuel Johsua, dirigeant du NPA, directeur de campagne et candidat de la liste PACA à propos de la candidate voilée du NPA :

    « ...nous avons décidé cette candidature depuis des semaines et des mois... »

    « ...le fait que ce soit un signe religieux ne peut être contesté par personne... »

    « ...nous sommes en train de discuter à Paris de la présence sur nos listes d'un pasteur protestant qui a animé sur France2 les émissions religieuses... »

    Cette information (« depuis des semaines et des mois ») confirme que cette candidature a été préparée de très longue date. Ce n'est pas une simple affaire du NPA local. La direction nationale du NPA était parfaitement informée, ce que laisse entendre en plus le « à Paris » sur le pasteur et que, ainsi que l'indique la possibilité d'une autre candidature de même type, c'est une stratégie sérieusement et consciemment à l'œuvre au sein du NPA.

    L'interview de Johsua date du 3 février. Depuis, vu le pataquès de la candidature voilée, gageons que le NPA « parisien » a renoncé à la candidature du pasteur ou qu'elle est quasi clandestine en attendant les résultats. Mais cela pose une question sur les pratiques du NPA qui a envoyé Ilham Moussaïd en avant-garde et qui s'est retrouvée sous le feu de la mitraille médiatique sans que le NPA ne maîtrise plus rien. Enfin, chacun son laboratoire et ses éprouvettes....

    Le lien : http://www.rmc.fr/blogs/lesgrandesgueules.php?post/2010/02/03/La-candidature-d-une-femme-voilee-n-est-pas-forcement-un-symbole-recherche-par-le-NPA-Samuel-Joshua

    Johsua est professeur à Université de Provence Aix-Marseille 1. Sa spécialité est la didactique des sciences. Voici la vidéo d'une conférence qu'il a donné sur : Expérimentation et construction des concepts - Les Sciences de l'Ecole Primaire à l'Université.

    C'est assez intéressant car transposée au domaine social et politique, c'est « l'expérimentation » de la candidature Ilham Moussaïd. On y trouve un concept qui lui est cher, celui, à fonction pédagogique, de « rupture conceptuelle considérable ». Comme il le dit à propos des élèves, ce concept est à manier avec précaution car « c'est pas les mêmes citoyens qu'on forme comme cela ».

    Le lien : http://www.canalc2.tv/video.asp?idvideo=1902

  45. 295
    Descartes dit:

    @izarn (#212)

    Franchement, y a-t-il encore des gens qui prennent au sérieux les dénonciations du réseau Voltaire ? On croirait lire "je suis partout"...

  46. 296
    Descartes dit:

    @jean ai marre (#211)

    Pour revenir au contexte, j’ai écris :"Je mettais en évidence les débatteurs qu’EDF envoie sur les sites de réunions pour porter la bonne parole.Je soupçonne même qu’ils ne connaissent pas la loi de joules". Parlant d’EDF je pense que la loi de Joule était toute indiquée.

    Ah, je comprends, comme tu supposais que la loi de Joule était tout indiquée, tu as écrit "ils ne connaissent la loi de joules". En effet, très cohérent...

    Va falloir te résigner, "LA loi de Joule" n'existe pas... il y en a plusieurs.

  47. 297
    Pierre L dit:

    Darthé-Payan dit:
    12 février 2010 à 23h58
    » Les gauchards à la lanterne…. » comme les aristocrates ».

    Après le Comité de Salut Public et sa guillotine, Darthé-Payan veut maintenant pendre "Les gauchards à la lanterne."

    Vive Darthé-Payan
    Vive sa France
    Vive sa République : Liberté, Égalité, Fraternité, Mortalité.

  48. 298
    dorant dit:

    @ Mazan« …nous sommes en train de discuter à Paris de la présence sur nos listes d’un pasteur protestant qui a animé sur France2 les émissions religieuses… »
    Un pope orthodoxe ne serait-il pas plus "léniniste" si j'ose dire?
    Ou alors un bonze bouddhiste pour la liste du Lot ou du Tarn-et-Garonne?

  49. 299
    jennifer dit:

    Reykj-on-Thames 377

    Desolee mais je ne sais plus ce que j'ai dit qui justifierait votre sentence "vous n’avez pas l’impression de vous montrer sectaire, sur ce blog, à l’égard de certains intervenants qui ne partagent pas votre point de vue."

    Si cela se rapporte a ma caracterisation de vos propos comme raciste et xenophobe, non je ne vois pas ce qui est sectaire de le dire clairement. Quelqu'un qui dit tout ce que dites habituellement et ce que chacun peut verifier par soi meme en lisant vos posts tient des propos racistes et islamophobes. Peut etre cela ne vous plait pas, peut etre il faudrait accepter d'entendre des choses racistes mais ne surtout pas vexer les auteurs de ces propos en leur disant clairement que c'est du racisme et de l'islamophobie? Mais c'est un fait. Je n'insulte personne, je dis exactement ce qu'il en est.

  50. 300
    lola dit:

    "Le courage du présent, par Alain Badiou"

    http://www.lemonde.fr/opinions/article/2010/02/13/le-courage-du-present-par-alain-badiou_1305322_3232_1.html

Pages : « 1 2 3 4 5 [6] 7 8 9 10 1114 »


Blog basé sur Wordpress © 2009/2015 INFO Service - V3 Archive