05fév 10

Les marchés à l'assaut

Après le voile, les banques

E n ce moment j’ai promis une diète médiatique, parce que dimanche je vais au Grand Jury de RTL (il ya aussi Le figaro et LCI) qui est une sorte de podium central médiatique sur lequel je ne suis plus monté depuis les européennes ! Je bosse mes fiches comme un fou. Ca n’empêche pas de faire le reste. Par exemple un aller retour à Bruxelles pour les auditions et rapports de la Commission des affaires étrangères. Mais ce vendredi ma journée a commencé sur fond maussade. En effet,  j’ai été privé du moment hebdomadaire de bonheur qu’est ma lecture du billet de Pierre Marcelle dans «Libération». Malaise. J'en parle. Et j’ai eu la grosse colère en lisant ce qui se passe entre « les marchés » et le pauvre peuple grec. Je vais parler aussi des banques, ces parasites.

FOND DE L'AIR

Je n’achète systématiquement «Libération» que ce jour là et pour cette raison là. Ce n’est pas que le billet soit mauvais. Tout au contraire. Comme tous les autres il fait son métier en obligeant à réfléchir, d’accord ou pas d’accord. Ce n’est pas que je ne supporte pas qu’il me critique. Je n’aime pas trop les critiques en général. Mais c’est que je sois en partie d’accord avec la critique qui m’est faite. Voila qui me coince. Ne pas être tout à fait d’accord avec soi-même me rend maussade quand cela se produit. Marcelle a tort de dire que je me laisse engluer dans la critique radicale de la burka. Mais il a raison, mille fois raison, de dire que le fond de l’air est délibérément tourné à l’obsession contre les pratiquants de la religion musulmane. D'après moi, les musulmans d'aujourd'hui sont les juifs d'avant guerre en matière de bouc émissaires. Comment maintenir ses convictions et ses principes sans se prêter au jeu qui en détourne toute la signification. Je rumine. Et je parle d’autre chose dont je m’énerve de ne pouvoir parler nulle part : les banques. 

LA LIGNE DE DEFENSE

Donc je voudrais bien faire la pause à propos des burkas, voiles et ainsi de suite. Car je suis bien d’accord pour constater que pendant qu’on parle de ça, le reste de ce qui est souvent plus brûlant, vit sa vie dans la douceur de la pénombre. Mais comment faire ? Il faut réagir quand on vous interroge. Il faut tenir la tranchée. Pas question de faire comme si les campements religieux au milieu de la scène publique étaient une mode parmi d’autres. Pour moi c’est la lutte des Lumières qui continue. C’est la ligne ultime de résistance. J’ai vu passer par-dessus bord le socialisme. Puis la République, rendue subsidiaire, défigurée en régionalisme européen, ridiculisée en adjectif du maintien de l’ordre. Sur ces thèmes, on joue en défensive, à reculons. Sur les Lumières on est encore vainqueurs et ce sont nos lois qui s’appliquent. Pas question d’en lâcher un centimètre carré. Dans l’affaire de la candidate voilée j’ai lu dans l’Humanité que c’était l’état major du NPA qui avait lancé l’affaire avec un communiqué pour en informer tout le monde. C’est vraiment de l’ostentatoire. J’avoue que je ne comprends pas le motif. Je croyais que c’était une affaire locale remontée par les médias. Non. C’est dans l’autre sens que ça s’est passé. J’ai dit ce que j’avais à dire dans Marianne 2. Je n’ai pas le gout d’en faire davantage. Je ne comprends rien à ce que fait le NPA avec cette histoire ni pourquoi ça lui a paru important d’en faire un argument de campagne et un thème de débat. Je me contente de constater que ça va faire beaucoup de malheureux. Pluriel qui ne doit pas masquer la proportion de féminin qu’il contient. Car qu’on le prenne comme on veut : le voile n’est pas représentatif des quartiers et le voile est un signe de soumission volontairement propagandiste !

LES MARCHES C'EST QUI ?

Depuis plusieurs jours «les marchés financiers défient les Etats» selon le titre du journal "les Echos". En effet. Pour l’instant, la Grèce, l’Espagne et le Portugal sont sous le feu. Cet assaut peut tourner au désastre général. Ou au désastre localisé. Mais il y aura  désastre. Désastre social à coup sûr si les remèdes de cheval que les libéraux de la Commission et les autres chiens gardes demandent aux grecs sont appliqués. Peut-être alors ce pays, ou bien l’Espagne, ou bien le Portugal sera le premier à entrer dans le scénario latino-américain du bug qui déclenche l’avalanche. Notons qu’il s’agit de trois gouvernements sociaux-démocrates. Les trois sont mis en demeure de faire subir une saignée à leur peuple.  Comme cela s’est passé au Venezuela, en Argentine, en Bolivie et autres contrées tellement exotiques. Examinons un point de détail à présent. Qui sont ces « marchés ».  Les banques. Un point c’est tout. C’est elles qui exigent des taux insupportables. Les banques, hier sauvées par les Etats viennent aujourd’hui les assaillir. Les banques, sauvées par les contribuables viennent les saigner ! En Europe la situation est particulièrement croquignolesque. Car les banques ont été renflouées par les Etats et gorgées par la Banque centrale elle-même. Voyons

MAMIE LA BANQUE

La BCE a multiplié les initiatives pour refinancer les banques dans des conditions extrêmement avantageuses, sans imposer de contreparties pour limiter la spéculation et les risques. On voit la reconnaissance ! Ces facilités ont artificiellement gorgé les marchés financiers de liquidités. La BCE a ainsi fourni pour plus de 800 milliards de liquidités en 2009 contre 450 milliards en 2007. Combien de ces milliards sont devenues des munitions qui sont aujourd’hui tirées contre les Etats ? Résultat, le bilan de la BCE s’est envolé grâce aux volumes des prêts consentis et des actifs pris en pension. Ce bilan c’était 1 200 milliards d’actifs en 2007 et 1 500 milliards en 2008. En 2009 il dépasse  les 2000 milliards et se maintient  autour de 1800 milliards début 2010. Cette somme c’est 16 % du PIB de la zone euro. Et La Grèce ? 3% de la zone euro ! Compris ?

DES CADEAUX ENCORE ET ENCORE

Voyons le détail de ces bontés faites aux banques. Je commence par le plus technique et je finis par le plus croustillant et le plus honteux. La BCE a accepté depuis octobre 2008, de recevoir des actifs de plus en plus risqués en garanties des prêts qu’elle fait aux banques. Ca s’appelle les opérations de prises en pensions. Elle accepte désormais les actifs notés BBB-, alors qu’elle n’acceptait pas de garanties en dessous de A- jusqu’alors. Courrez pour obtenir de déposer votre voiture d’occasion en garantie d’emprunts ! Ce n’est pas tout. La BCE a offert aux banques des nouvelles possibilités de financement « non conventionnelles ». On va retrouver les Grecs au bout de ce fusil là. La BCE a élargi ses offres de financement des banques au-delà du court terme qui est pourtant l’essentiel de sa mission de refinancement. Elle a ouvert des lignes illimitées et à taux fixe, à 3 mois, à 6 mois et même à 1 an. Le tout aux conditions de refinancement de court terme : 1 % ! Une aubaine pour les banques qui ont ainsi pu reprendre à plein régime leurs jeux sur les marchés financiers. Ces prêts longs ont en effet obtenu un énorme succès : 1 120 banques bénéficiaires, plus de 600 milliards pour les 3 adjudications successives de juin, septembre et décembre 2009. Dont 442 milliards rien que pour celle de juin, la plus importante opération de refinancement jamais effectuée par la BCE en une seule fois ! Et comme quand on aime on ne compte pas, elle a accepté d’acheter aux banques des titres de dettes pour 60 milliards, pour soutenir leurs émissions obligataires sur les marchés. Vous aussi éditez des titres et proposez-les à votre banque ! Une fois qu’elle vous aura acheté ça courez avec vos sous les mettre en garantie d’emprunt pour une somme multipliée par dix. C’est ça qu’on fait les banques. Mais pas vous, bien sûr.

LES BOULES

Et maintenant le cœur de l’affaire. Celle qui met les boules par terre comme on le dit si efficacement ! La BCE a baissé ses taux directeurs à un niveau très très bas. Elle a ainsi rendue les liquidités quasi gratuites pour les banques. Ainsi le taux principal (dit Refi) est passé de 4,25 % à l’été 2008 à 1 % depuis mai 2009. Il est inchangé à 1 % en janvier 2010. Qui ne rêverait d’un taux à 1% pour faire ses achats ! Rêve ! Car du côté des banques, les taux d’intérêt aux particuliers ont certes baissé mais sans commune mesure. Elles encaissent évidemment l’essentiel de la différence. Et c’est beaucoup, beaucoup  d’argent. Alors que les banques françaises se refinancent à 1 % contre 4,25 % à l’été 2008, voyons comment ont évolué les taux qu’elles pratiquent, selon la Banque de France. Taux moyen sur découverts ménages : passé de 11 % à l’été 2008 à 10 % fin 2009 ! Dans l’intervalle la banque a bénéficié de trois points et demi d’économie. Total : elle vous en prend deux et demi de plus ! Voyons le taux moyen des crédits aux ménages. Ils passent de 6 % à l’été 2008 à 5 % fin 2009. Même calcul simple. Il y a pire. Les taux de crédit « revolving » subis par les ménages modestes. Ils sont à 18 % ! Premier facteur de surendettement ! Christine Lagarde a refusé toute suppression de cette sorte de crédit revolving proposée par amendement à l’Assemblée nationale. Pourtant le surendettement des ménages a progressé de 17 % en 2009. Lagarde veut maintenir le crédit revolving, car selon elle c’est un moteur décisif de la consommation : « 40 % des achats par correspondance à la Redoute ou aux Trois Suisses se font par crédit revolving. Ce sont des milliers d’emplois à la clef ». 

Et les entreprises ?

Ces chères entreprises et leurs emplois au nom desquels sont infligés tous les tourments, que sont elles réellement devenues ? Taux moyen des crédits aux entreprises : passé de 5,5 % à l’été 2008 à 3 % fin 2009. Là où la banque mangeait un point et demi, elle en mange deux à présent. Sympath, non ? Pour autant le zèle n’a guère été de mise. Fin 2008, les banques françaises s’étaient engagées de manière informelle avec le gouvernement à permettre une progression des crédits entre 3 et 4 % en 2009. Nicolas Sarkozy avait fait de beaux mouvements de mentons ! Résultat ? Source Banque de France : l'encours du crédit a baissé de 0,9 % pour les entreprises en 2009 (moins 14 % pour les seuls crédits de trésorerie). Voila les faits. L’encours du crédit aux entreprises a atteint en décembre 2009 son plus bas niveau depuis mai 2005. Les banques françaises ont donc utilisé les aides publiques pour investir sur les marchés financiers plutôt que pour financer l’économie. Les grecs disent merci. Et, en vue d’une nouvelle réunion à Bercy le 10 février 2010, les banques ont déjà prévenu qu’elles refuseraient pour 2010 tout nouvel engagement chiffré avec le gouvernement. Pour ce qu'elles ont fait du précédent "engagement!" Pendant ce temps l’incroyable monsieur Trichet déclare : « nous n’accepterons pas qu’il y ait des restrictions au niveau de l’offre de crédit ». Sur ! C’est Sarkozy qui va déguster si jamais tonton Trichet se rend compte de ce qui se passe en France ! 


731 commentaires à “Après le voile, les banques”

Pages : « 1 2 [3] 4 5 6 7 8 9 10 1115 »

  1. 101
    Ifig dit:

    @Thaumasios
    Puisque tu y reviens, juste deux points :

    * Quand Jean-Luc Mélenchon dit Dans l’affaire de la candidate voilée j’ai lu dans l’Humanité que c’était l’état major du NPA qui avait lancé l’affaire avec un communiqué pour en informer tout le monde. C’est vraiment de l’ostentatoire., il reprend une information erronnée de l'Humanité. Ce serait bien de corriger cette erreur factuelle, qui n'enlève rien au fond des critiques, mais permet de ne pas insulter l'avenir en déformant les positions des uns et des autres.

    * Où est la condamnation par Jean-Luc Mélenchon du maire PC d'Echirolles dont une conseillère municipale, élue sur sa liste, porte le voile en séance ? Et des militants PC-Verts-Alternatifs de Mantes-la-Ville dont la liste comprenait aux dernières municipales une femme voilée ?

    Et sur les banques, quelle est la revendication du PG face à leurs pratiques prédatrices ?

  2. 102
    André Assiétoi dit:

    Après l'ami Fontenelle, Alain Badiou, il faut ajouter le site "les mots sont importants" pour dénoncer les positions hystériques et quelque peu islamophobes de la gauche trouillarde et pas tellement peu sûre de ses valeurs qu'elle voudra bientôt nous faire porter un uniforme.

  3. 103
    Inquiet dit:

    Personnellement, je trouve que c'est plutôt une bonne chose que les NPA, POI, communistes et Mélenchon-critiques viennent batailler sur ce blog. J'ai cru comprendre que nous étions dans une optique d'unité de la "gauche de gauche" et comme il y a des désaccords, il faut bien que ça discute. Si ce blog (et ses commentaires) n'était qu'une litanie de louanges au catéchisme Mélenchoniste :lol:, je ne le lirai plus. Cela dit, je crois qu'il y a des désaccord profonds avec le NPA plus que tout autre parti "proche". Ce qui unit tout ce beau monde est (pour faire simple) l'anticapitalisme. Mais sur la France, la République, la position face aux "communautarismes", etc... là oui, ça peut vraiment coincer...

    Et puis, je ne suis ni militant ni encarté mais bien que j'ai du moi aussi critiquer l'patron, je m'apprête surement à voter pour lui faute de mieux. Ne nous crispons pas.

    Paix.

  4. 104
    Louise dit:

    /Carlo78

    Oui ben ceux qui voteraient PS d'emblée,
    c'est bien qu'ils ne se sont jamais reconnus
    ni dans le npa qui craint un vote ps, ni dans le fdg qui
    fait tout pour éviter ce vote motifère,
    et ni dans les valeurs qu'ils défendent.

    Avant de s'avouer vaincus,'faudrait voir à se battre non?

    Je préfère un rassemblement traversé par des désaccords,
    qu'un rassemblement figé dans un consensus moisi.

    Et je reconnais au FdG de chercher à donner une visibilité politique
    à ce rassemblement à Gauche. Important de maîtriser les messages qu'on envoie.
    Non?

    Alors si certain sont un peu fatigués pour y croire, ça tombe bien, on n'est pas tout seuls
    alors avec d'autres croyons-y malgré les embûches.

  5. 105
    le Prolo du Biolo dit:

    Tiens, une proposition de débat :
    Ma banquière a décidé de porter le voile.

    Peut-être un sujet qui permettrait même aux amateurs du voile d'aborder enfin le sujet des banques ?
    (Faut jouer très fin pour contourner leur dada à ceux/celles-là...)

  6. 106
    carlo dit:

    @ Louise

    A gauche du PS, certains hésitent. La rivalité entre le FdG et le NPA et les outrances de Jean-Luc Mélenchon sur la burqa risquent de les dissuader de franchir le pas. On peut les comprendre.

    "Avant de s’avouer vaincus, ‘faudrait voir à se battre non?"

    N'est-ce pas ce qu'on fait?

  7. 107
    4 Août dit:

    @ Prolo du biolo

    Pour planter le décore (et lever le voile ;-)):

    http://www.moneyweek.fr/20100218494/conseils/indices-conseils/bears-obama-chomage/

  8. 108
    Darthé-Payan dit:

    @Thaumasios

    Libre à toi de recopier les âneries de LR.

    Qu'est ce qui te gènes dans les positions actuelles du POI ?

    Au fait tu oublies que la direction du PG a rencontré à plusieurs reprises une ou plusieurs délégations du POI depuis 1 ans.

    JL Mélenchon est issue de l'OCI-PCI et y a militer quelques années avant d'adhérer au PS.

    Le POI est souvent très proche des positions de JL Mélenchon je le répéte notamment république, laïcité, jaccbinisme, patriotisme, refus de l'Europe fédérale, refus de la régionalisation.

    Ce n'est ni être naïf, ni avoir des idées préconçues de dire cela. Chercher des convergeances d'action serait-il pour toi une erreur notamment sur les licenciements, sur les services publics, sur les retraites ?

    Le comité de liaison, dans mon département, a été créé à l'initiative de militants du PG et ce sont ces derniers qu'ils l'ont proposé au POI mais aussi à d'autres (NPA, PCF, LO...). Le POI a accepté et le PCF réfléchit. Les NPA et LO ont d'entrée refusé.

    Continuons à ignorer ceux qui sont proches idéologiquement, politiquement de nous comme vous sembler vouloir faire en esquivant le POI. Continuons à vouloir une union avec le NPA qui en présence du PCF - sauf cas particulier - refusera toujours.

    Des camarades se bougent pour des convergeances utiles et une unité féconde toi tu proposes quoi ? Que propose LR ?

    A part des anathèmes sur le POI que proposes-tu ?

  9. 109
    Pierre L dit:

    à Hold-up (6 février 2010 à 14h36)
    Plus le système qu'ils servent deviendra indéfendable, plus leur discours sera éloigné du monde réel.
    Des falsificateurs, voilà ce qu'ils sont, et ils le savent.
    "Entrez, n'ayez pas peur, croyez moi, écoutez moi, faites moi confiance, laissez vous tondre, c'est pour la douche, ça ira mieux après."

  10. 110
    ermler dit:

    @ Michel D
    Ce blog semble être le lieu de rendez-vous de ceux qui veulent déverser leur fiel à son encontre.

    @ lisée PG
    Tout à fait d’accord avec Michel D. Ce blog est devenu le lieu de rendez-vous de tous les anti-Mélenchon.
    On dirait qu’ils sont à l’affût de ses moindres paroles ou écrits pour être les premiers à venir le critiquer sur son blog.
    Moi, adhérent du PG, je suis d’accord avec lui. Et mon opinion vaut bien la vôtre.
    Débattre d’accord. Chercher le moindre prétexte pour dévaloriser, insulter, être un adepte de la mauvaise foi, non.
    Si ce blog ne vous plaît pas, allez sur les vôtres. Allez voir ailleurs, vous verrez, ils sont parfaits !

    " allez sur le vôtres ?"
    Quels nôtres ?
    Je considère ce blog comme le "mien". Je suis un sympathisant très proche du PG et de Jean-luc Mélenchon...et son blog est un espace de débat démocratique sans équivalent. Il est normal, et même souhaitable que des sensibilités diverses s'y expriment.
    Ma propre sensibilité politique - par ailleurs traversée de contradictions, comme pour chacun - me conduit a être quelquefois en désaccord avec les positons de Jean-Luc Mélenchon. Pas souvent... Ai-je néanmoins ma place sur ce blog ?

    En effet, le climat et le ton qui règnent sur ce blog depuis de longues semaines est devenu étouffant et parfois, un peu malsain. Quelquefois même intolérable.
    Faut-il pour autant serrer les boulons ? Faire le ménage ? comme vous avez l'air de le suggérer ?

    Ce climat s'explique pour deux raisons et vous le savez très bien.
    1. Ce qu'il faut bien appeler l'"échec" de l'union de toute la gauche anti - libérale aux Régionales.
    2. Le détestable débat "identitaire" inititié par le pouvoir, relayé par d'autres, et qui de burqa en candidate voilée a fini par faire éclater ce blog, créant des fractures que la "vraie" gauche aurait pu s'épargner.

    Sur le premier point, ce n'est certainement pas Jean-Luc Mélenchon et le PG qui portent les responsabilités les plus lourdes. Au contraire. Il n'empêche que cet "échec", c'est aussi "leur" échec. Jean-Luc Mélenchon le reconnaît d'ailleurs.
    Par contre, sur le second point, et de moins point de vue de "sympathisant", la "responsabilité" de Jean-Luc Mélenchon est considérable. Par sa position tonitruante et tranchée sur l'interdiction de la burqa, et plus encore par l'épaisse couche qu"il s'est cru obligé de rajouter sur le NPA et la "régression" que constitue à ses yeux la présence d'une candidate voilée sur une liste électorale.
    Je me suis déjà exprimé sur ce sujet et je remets en lien la lettre adressé à Jean-Luc Mélenchon par Philippe Marlière, dont je partage entièrement le point de vue, ainsi que le ton "fraternel" qu'il emploie.

    http://eco.rue89.com/philippe-marliere/2010/02/04/voile-et-npa-cher-jean-luc-melanchon-tu-derapes-136928

    Oui, j'en veux à Jean-Luc Mélenchon d'avoir, par ses déclarations, donné une telle importance à ces non-événements.
    Ceci dit, il a le droit d'avoir sa position. Mais qu'on ne s'étonne pas alors que cette position ne créé pas un consensus à gauche et qu'elle déchaîne les passions sur ce blog. "Qui sème le vent..."

    Certains membres du PG, dont vous, semblent regretter que ce blog soit devenu la "propriété" de militants ou sympathisants non membres du PG. Mais que ne venez-vous vous y exprimer plus souvent ! Et pas seulement par de brèves incursions pour dire "je suis d'accord à Jean-Luc Mélenchon, et maintenant, je m'en vais...."

    Oui, " l'autre gauche" est en mauvais état. Ce blog en est aussi l'expression.
    Actons-le.
    Raison de plus pour poursuivre le débat. La désertion, la débandade n'est pas le meilleur moyen de redresser une bataille mal engagée.

    Quant aux insultes, aux propos haîneux qui circulent sue ce blog... Que le modérateur s'en charge.

    En espérant vous relire plus souvent
    Saluts républicains.

  11. 111
    Michel Matain dit:

    @ hold up 90

    C'était exactement le cas déjà avant les Européennes.
    Le Front de Gauche n'existait pas dans les médias.
    Au début de la campagne des européennes il était crédité de 3 % des voix (contre 9 au NPA).
    Finalement le Front de gauche a bénéficié de plus de 6 % des suffrages. Ses meilleurs scores ont été obtenu à la Martinique et à la Réunion.
    Depuis l'année dernière, dans toutes les élections partielles qui ont eu lieu dans les quatre coins de France (municipales, cantonales, législatives), les candidats Front de Gauche (ou du Pcf seul dans certains cas) ont progressé et quelque fois de beaucoup.

    Alors quand aujourd'hui les médias aux ordres font silence et les sondages nationaux donnent seulement 5 ou 6 % au Front de gauche... on se doute que le Front de Gauche fera plus ! Nettement plus ! D'ailleurs les sondages régionaux sont souvent plus sympathiques pour le Front de gauche que les sondages nationaux. Et le total des sondages régionaux donnerait plus que 5 ou 6 % au Front de Gauche. Chercher l'erreur.

  12. 112
    Hold-up dit:

    MESSAGE N ° 76 Michel.S a dit le 6 février 2010 à 12h37

    " Holà ! C’est bientôt fini tout ce cirque sur le voile qui … le voile que… le figaro qui …le NPA que … ! La partie sur le système bancaire et son comportement, les pressions des malades de Bruxelles et d’ailleurs pour faire « cracher le sang » aux peuples d’europe, ça n’a pas d’importance ? Vous vous « voilez » la face ou quoi ? La première partie du spectacle consiste à faire porter le chapeau des « restrictions » aux gouvernements sociaux-libéraux qui vont devoir affronter leurs peuples (qui viennent de les élire : les grecs, et les portugais, il n’y a pas si longtemps). On va savoir rapidement si ces gouvernements-là se couchent ou basculent dans la résistance et l’affrontement. Dans le premier cas, (l’espagne et la grèce n’en sont pas loin) on aura la preuve directe que, cette fois, la soit-disant sociale-démocratie est à mettre à la poubelle avec tous ses affutiaux ! Mais nous allons devoir crier haut et fort pour soutenir leurs peuples. Car la prochaine étape, ce sera pour nous. Par contre, si un de ces gouvernements a le courage de se rebeller (je n’y crois guère …) alors là; il va falloir monter au créneau car se sera un évènement à soutenir. Sinon,dites-moi ce qu’on fait ? On laisse crever les peuples agressés en attendant notre tour ? "

    Michel S. Il faut l'entendre, là. C'est très sérieux sa proposition. Oui, il a raison, cela pourrait être le début d'une refondation politique de l'Europe par les Citoyens eux mêmes. Il faudrait pouvoir organiser l'équivalent Européen des Forums Sociaux à l'échelle continentale pour faire entendre une autre visibilité et une autre lisibilité conceptuelle de la dite "Europe".
    Un puissant mouvement populaire et citoyen à travers l'Europe entière est à organiser pour revendiquer la liberté des peuples et des citoyens sur le fascisme financier off -shore. Oui, il faut faire entendre notre solidarité pleine et entière avec le Portugal, l'Irlande, la Grèce, l'Espagne.

    Constatez le cynisme et le fascisme langagier de ces agents des marchés financiers qui n'ont pas hésité à inventer l'acronyme " P.I.G.S " pour caractériser ces quatre pays qui ne rentrent pas dans le cadre de leur loi d'airin et qu'il faut mater par la trique pour être sorti des clous et du dogme néolibéral.

    PIGS : les PORCS, les COCHONS
    . Voila la philosophie abjecte de la CITY et des Banquiers internationaux dont l'UMP ici est le bras armé politiquement parlant de ce terrorisme financier à visage "post-humain".

    Avant de broyer des individus et des peuples entiers, il faut d'abord les délégitimer, les montrer du doigt, les déconsidérer et les déclasser en les rendant à l'état d'animaux. Cela ne vous rappelle rien ? On les traite de cochons, de gros porcs avant de les battre à mort. C'est ce qui arrive aujourd'hui à des millions d'américains qui hier encore se moquaient bien des millions d'argentins ruinés par la facétie et l'arrogance planétaire de leur propre règne planétaire (US). A force de se croire élus de " dieu ", on ne se méfie pas assez de la chute et l'on pense vraiment comme dans une prophétie auto-réalisatrice à une puissance éternelle. Les américains en paient déjà le prix avant d'en assécher la complète addition demain.

    Il faudra venir en chair et en os montrer notre solidarité envers ces quatre peuples de la dite Union Européenne qui n'a comme politique que l'esprit marchand à vendre et ne bougera pas le petit doigt pour aider les Portugais, les Irlandais, les Grecs et les Espagnols. Ce sont les peuples Européens qui doivent se mettre dès maintenant en marche et en mouvement comme à Seattle et à Gênes en 2001 pour montrer une puissance Citoyenne en Europe et sonner un renouveau de civilisation réel ! Maintenant.

  13. 113
    Hold-up dit:

    Carole G / Post N° 81

    "Elle est où la base arrière,aujourd hui?"

    PARTOUT !

  14. 114
    4 Août dit:

    @ Pierre L

    "Plus le système qu’ils servent deviendra indéfendable, plus leur discours sera éloigné du monde réel."

    http://www.marianne2.fr/Annie-Lebrun-des-maux-pour-dire-la-crise_a184840.html

  15. 115
    Demetrio dit:

    @ Darthé-Payan post 56-87-88-99

    salut et fraternité
    content de pouvoir te lire et te dire que je suis tout à fait d'accord
    sur ce que tu expose dans tes postes, surtout sur les convergences du POI et du PG.
    Pour ma part, après la réunion que j'ai eue mardi dernier, j'ai donné mon adhésion à la campagne pour la défense des NOS retraites et je m'engagerai avec toutes mes force et mon temps dans cette bataille avec les camarades du POI et tous ceux qui voudront faire l'unité au moins sur ce point crucial pour le peuple de France.
    En attendant les élections Régionales... que je vois mal parties pour la gauche radicale.
    Quoi qu'il en soit après le résultat de cettre consultation électorale difficile et combien inutile, nous devrons faire face aux vrais problèmes qui se posent au peuple de France : retraites, crise financière et économique de certains pays éuropéens, reformes de l'Ecole qu'on essaye de mettre bas definitivement, chômage, attaque contre les statuts des fonctionnaires, les milliers des chômeurs en fin de droits virés de listes et qui seront sans revenu etc.
    La gauche radicale aura donc besoin de faire l'unité si elle veut devenir crédible aux yeux du peuple qui est écrasé par la crise du capitalisme, avec le NPA le PCF et bien sûr le POI et LO

    en attendant de te lire je te transmets
    mes salutaions partisanes
    demetrio

  16. 116
    eric dit:

    "La Tolérance ! La tolérance ! Il y a des maisons pour ça"

  17. 117
    Louise dit:

    /Carlo
    "Hésite"
    "Risque"

    Eh ben ma foi on ne fait jamais rien sans prendre de risque.

    "« Avant de s’avouer vaincus, ‘faudrait voir à se battre non? »

    N’est-ce pas ce qu’on fait?"

    Je m'associe à toi Carlo. Mais j'aimerais qu'on y croit pour ceux qui "hésitent"
    en leur disant que ce sont ces hésitations qui nous ont foutus dedans.
    La politique c'est faire des choix. Sinon tout est dans le rien et réciproquement.
    Et aucun choix n'est parfait, c'est la vie.

    Pour ce qui est des rivalités, elles sont aussi fonction à mon sens du petit jeu
    médiatique qui souligne les lignes de fractures plutôt que les lignes de force.

    "On peut les comprendre"
    Mouais.
    Moi aussi je me pose des questions, mais ça ne m'empêche pas d'y croire.
    Et toi aussi puisque tu dis te battre.

    Alors c'est qu'au fond les raisons d'y croire sont plus fortes, non?

    Allez je vais citer Soeur Emmanuelle, enfin pas la citer non mais de ce dont je
    me souviens elle disait avoir vécu une crise de foi alors qu'elle se trouvait à Istanbul
    pour des enseignements et qu'elle y découvrit que sa croyance n'était pas partagée
    par tous. (Le passé simple, ça va pas moi, on dirait que je raconte un mythe)
    Bon.
    Elle dit, j'ai choisi d'y croire.
    Voilà une personne qui a toute ma sympathie (bon je ne suis pas une spécialiste es soeur Emmanuelle et sans doute a-t-elle eu des compromissions qu'on peut lui reprocher, et mon cerveau se tort gnagnagna je passe outre, mais je crois que ce choix a motivé chez elle celui de ne pas faire du prosélytisme; je suis peut-être naïve hein, mais je retiens ça d'elle).
    Mais elle a choisi.
    La République ce n'est pas l'abolition de la liberté de conscience, c'est la promotion de cette liberté.
    Et comment fait-on pour choisir, si on est déterminé dans quelque chose?
    C'est pourquoi le projet d'émancipation républicaine, qui vous enlève à vos déterminismes
    quitte à ce que vous reveniez aux valeurs qu'ils contenaient, est si important. Choisir d'y revenir ou pas ou mieux ou pour autre chose, maintenant ou demain, choisir. Je comprends les croyants qui sont très attachés à la laïcité.
    Et si importante la séparation du politique et du religieux pour que ne vous soit pas imposé de devoir
    croire en ci ou en ça avec tous les conflits impossibles à résoudre. Que le dogmatisme religieux reste cantonné aux frontières de votre libre arbitre. Et je comprends les femmes qui disent vouloir vivre leur religion sans devoir en passer par la vision sexiste des textes religieux.
    Et si importante pour que le droit soit celui des hommes et non divin qu'on puisse choisir.
    Et si important le vivre ensemble pour qu'on se heurte à d'autres vérités sur soi-même et le monde. A l'école pour commencer.
    Et si important une langue commune qui porte ces valeurs et qui garantit qu'on se parle et se comprennent dans ce vivre ensemble.
    Et si importante le vivre ensemble pour qu'on puisse vivre notre belle solidarité.
    Aïe c'est mon lyrisme qui me reprend.

    Alors allez les gars (et les filles),'faut y croire, jetez-vous dans le bain!

    Solidarité.
    Bon donc on disait les Banques.

  18. 118
    Pierre L dit:

    Merci 4 Août.

  19. 119
    izarn dit:

    @ 1 GI-Joe
    D’abords arretons de dire qu’avant la disparition du fixing, il y avait un capitalisme moral du bon patron. Il y a un plan ultra-libéral destiné a faire repartir le capitalisme chancelant de bon papa depuis 1971. Donc inutile de regretter comme Sarkozy le capitalisme "familial" et autres foutaises. Personne sur la planete ne veut revenir à cette économie de la prédation coloniale, autre méthode pour redresser un systemé "libéral" en crise déja au XIXieme siécle. Ce n’est pas pour rien que Marx vivait à cette époque.
    Voyons le déroulement du scénario depuis le début :

    - Le disparition de convertibilité dollar-or en 1971 : Vive la fausse monnaie officialisée. Dénoncée par De Gaulle. Permet de spéculer à son aise et d’escroquer (Crise des dot com puis des subprimes) sans aucun moyen de réference : Cassons le thermomètre !
    - La disparition du fixing partout:L’outil de l’arnaque à venir.
    - L’apparition de la titrisation des crédits, et l’invention sur cette base des produits "dérivés" : Un véritable non-sens économique le plus absurde depuis 250 ans. Du véritable Madoff.
    - Les nouvelles normes comptables de type Bale II dite "prudentielles" (Comique !) imposées à l’Europe dés 2004 et qui consistent entre autres au "mark to market", la valorisation continue des actifs, mais aussi des moyens de valider une comptabilité "hors bilan" des produits dérivés...Ce qui vient encore d’empirer sous Obama (Stess-test bidon réussi et hop les CDS vont se cacher), les banques affichant frauduleusement une bonne santé, permettant de distribuer de pseudo bénéfices qui comme la combine de Maddoff viennent du rachat massif d’actifs toxiques à prix délirant par la FED et la BCE. Bref les bonus viennent de la générosité criminelle et complice de la FED et de la BCE qui payent des néfles au prix de l’or en faisant croire aux gogos que bientot ça retrouvera de la valeur !
    Hilarant !
    Ce que fait la BCE et décrit par Mélanchon, c'est exactement ce qui se fait à la FED aux USA.
    Indépendance économique de l'Europe ou ça? En plus la BCE ne peut pas preter directement à taux fixe à la Grece, la Gréce est totalement livrée aux banquiers qui spéculent au dépends des Grecs sur les taux d'interets pour se distribuer des bonus. Encore un chantage: La Grece est mal notée de maniére frauduleuse, et de maniere crimininelle la BCE laisse entendre qu'elle ne fera rien pour sauver la Grece. Ce qui est faux et ridicule. Si la BCE ou l'Europe laissaient tomber la Grece, c'est la mort de l'Euro lui meme à briève échance par effet domino...
    En clair les banques savent que la Grece ne fera pas faillite, mais spéculent SANS RISQUE sur le dos du peuple grec, pour le forcer à revenir au Moyen-Age.
    C'est une sombre anaque, qui dépasse meme l'imagination de beaucoup, car bien trop naifs sur la morale financière...
    Alors le fixing, c’est une toute petite chose... L’énormité de la crise dépasse meme le capitalisme lui-meme qui a décidé de mentir depuis 1971 sur son avenir chancelant pour cause de guerre froide : Qui allait s’effondrer le premier : l’URSS ou les USA ?

  20. 120
    Darthé-Payan dit:

    @ Tous

    Qu'est-ce-qui vous arrive les amis ?

    Est-ce que c'est la position républicaine, laïque, jacobine, patriote de Jean-Luc Mélenchon qui vous donne de l'urticaire ?

    Est-ce que ce sont sur les notions ou concepts de république, de laïcité, de patrie, d'unité et d'indivisibilité, d'intérêt général qui passent pas chez vous ?

    Oû alors est-ce-que c'est parce que vous vous rendez-compte que vous vous êtes trolmpés et que aviez presque amalgamer Jean-Luc Mélenchon soit en un nationaliste droitier soit en un islamophobe ou les deux qui vous tourneboulent ?

    Aller un peu de psychothérapie de groupe :

    Je vous propose de la lecture :

    - Causes Républicaines de JL Mélenchon - Editions du Seuil 2004 ;

    et 4 livres tous récemment sortis :

    - Les origines du socialisme allemand (thèse latine de Jean-Jaurès) suivi de Jean-Jaurès et l'hypothèse socialiste
    Présentés par Franck Fischbac paru aux éditions librairie Ombres blanches dans la collection Rue des gestes ;

    -La délicate essence du socialisme (l'association, l'individu et la république) de Philippe CHANIAL paru à Le Bord de l'Eau Editions ;

    - La révolution française "une histoire toujours vivante" sous la direction de Michel Biard, préface de Michel Vovelle,post face de Claude Mazauric. Multiples analyses et points de vue républicains. Cet ouvrage est paru aux Editons Tallandier. A noter que les droits de cet ouvrage, par décision des auteurs, seront versés à la société des études robespierristes.

    - Les trois jours qui ébranlèrent la monarchie de Jean-Claude Caron paru aux Editions Larousse. Les journées révolutionnaires de 1830.

    Un peu de nourriture idéologique, un peu de culture historique, un peu d'air frais républicain,révolutionnaire, socialiste, jacobin, patriote, internationaliste, universaliste ! Et tout le monde ici s'en portera mieux !

  21. 121
    rosay dit:

    De qui se moque- ton ?
    Qui à imaginé un seul instant que les mafieux de Banques, des dirigeants d'établissements financiers, se comporteraient comme il faut !
    Seul les gros Naîfs comme Tricheur ces directeurs sans couilles, qui connaissent le véritable problème n'osent pas porter le chapeau d'une forte réforme du système financier et qui sagement attende l'écroulement du Système.

    A plus Rosay

  22. 122
    ermler dit:

    @ descartes

    Pour en finir avec un vieil échange et les mensonges récurrents.

    Fil précédant
    toi : post 408 :
    Je ne me souviens pas de m’être « proclamé Patriote ». Si mes souvenirs sont exactes, cette étiquette là m’a été collée par d’autres. Dont toi, si ma mémoire ne me fait pas défaut…
    ……Je te le répète: cela ne me viendrait pas à l’idée de me qualifier de « patriote »

    En fait, ça ne me dérange pas que tu te qualifies de "patriote". Mais comme ta mémoire défaille je te la rafraichis un peu. Sans d'autre commentaire.

    moi : post 417
    Extrait du blog personnel de Descartes:
    "Pourquoi ce blog"
    » Je revindique personnellement l’héritage des lumières, jacobin, patriote (ce qui ne veut nullement dire chauvin ou xénophobe), républicain.

    Ta réponse post 431
    j'attire ton attention sur le fait que dans la première phrase, le qualificatif « patriote » s’applique à « l’héritage des lumières », pas à moi. Faut réviser ta grammaire…

    Même pas besoin de commenter ! Si la mauvaise foi n'existait pas c'est dans cette "réponse"-là qu'elle aurait été inventée ! Tout le monde pourra en juger.
    Et pour finir, dans le même post, j'ai droit à ça :
    Tu m’obliges d’ailleurs à répéter encore une fois que je ne me suis jamais qualifié de « patriote » (»mentez, mentez, il en restera quelque chose »…).

    Donc, je te prends en flagrant de "mensonge" (je n'avais pas utilisé ce terme) et c'est toi - face à la preuve écrite de ce mensonge- qui ose me traiter de "menteur" !

    Descartes, tu as le droit d'exprimer politiquement tout ce que tu veux, y compris ton absence totale de "valeurs politiques". Tu peux même t'amuser à tout contredire, tout réfuter et continuer à t'amuser à jouer le "redresseur de raisonnements erronés" sur ce blog.
    Mais il y a un minimum d'éthique à respecter quand on prétend débattre. (je dis bien un minimum !).
    Ce dernier échange révèle ta profonde malhonnêteté !
    Ton absence d'éthique, de scrupule révèle ce que tu es politiquement. Rien !

    Alors "Au-re-voir ! " (Comme disait Giscard en quittant son fauteuil le 11 mai 1981)

    Et surtout : Vive la gauche !
    La "vraie", bien sûr !

  23. 123
    Mario Morisi dit:

    Aux mécontents qui s'expriment ici,

    1. Vous ne devriez pas être très fiers de vous de donner une prolongement gratuit et toxique aux débats lancés comme un leurre et un écran de fumée électoral par... L'Elysée via Besson (je vous rappelle la séquence : identité NF, minarets, burqa et à présent la candidate NPA - en position inélligible, à ce qu'il paraît...)

    2. Une chose me frappe chez vous, pour la plupart (semble-t-il) NPA et plus si affinités...
    Vous êtes allergique au mot République... et me semble-t-il aux élections qui la sous-tendent...

    3.... D'où mon étonnement de vous entendre - dans la foulée - justifier la candidature d'Ilhem Moussaïd au nom des même principes républicains ;

    4. Ah, vous n'avez rien d'autre à faire que de relever les petites phrases ?

    Vous remettre en cause, par exemple ?

    Ou bien alors, ne seriez-vous pas en train de chercher un moyen externe de resserrer les rangs ? Eh oui, quand on vit une crise interne, l'ennemi extérieur, le faux frère est déjà le frère ennemi et l'ennemi intérieur...

    Bref, ce n'est pas en agitant toutes sortes de bannières éculées et en poussant des cris d'effraie que nous allons ensemble altérer les rapports de forces,

    crois-je...

  24. 124
    Pulchérie D dit:

    Bravo Ermler (112).
    Mais dieucartes est insensible, là-haut, dans son Empyrée.

  25. 125
    carlo dit:

    @ Louise
    "Eh ben ma foi on ne fait jamais rien sans prendre de risque."
    Bien sûr, mais pourquoi ne pas se les éviter si c'est en notre pouvoir ?

    "Mais j’aimerais qu’on y croit pour ceux qui « hésitent » en leur disant que ce sont ces hésitations qui nous ont foutus dedans.
    Mais comment convaincre "ceux qui « hésitent »" si nous ne leur apportons pas la garantie que nous sommes capables de sortir de "nos hésitations qui nous ont foutus dedans" et de surmonter nos divisions?
    De plus, je crois que la situation préélectorale n'explique pas à elle seule les tensions qui se font jour. Il me semble en effet que le débat sur la burqa transcende largement la question de l'intégration des populations d'origine étrangère dans notre pays.

  26. 126
    Darthé-Payan dit:

    @ Demetrio

    Salut mon frère républicain

    Je te remercie pour tes post notamment sur les banques et sur la convergence des luttes que devrra engager de manière unitaire la gauche radicale une fois le long feuilleton des régionales passé.

    Oui on aura besoin de cette gauche radicale qui refuse le système capitaliste et son long cortège d'exploitation, d'oppression, d'alienation et d'injustice. Se battre unitairement sur le plan politique, citoyen et social. Donner un débouché social aux mouvements et luttes des salariés ; donner un débouché politique à ce débouché social de manière unitaire et mobilisatrice. Luttes politiques et luttes sociales doivent marcher ensemble. Ne pas oublier que la lutte des classes est une lutte politique (cf le manifeste du parti communiste de Marx-Engels). Egalement faire des luttes politiques, sociales, citoyennes des perspectives pour une refondation républlicaine et laïque de la France.

    La crise économique, financière qui frappent de nombreux pays y compris en Europe ((Islande, Irlande, Grèce, Portugal, Espagne, Roumanie, Etats baltes...) touchés par un endettement gigantesque, une insolvabilité en cours, des banques totalement destabilisées malgré les milliards généreusement accordés par les gouvernements et les banquiers centraux montrent que le capitalisme est toujours en crise et que cette crise s'amplifie. Une cure d'austérité arrive, elle touche l'Islande va frapper l'Irlance et la Grèce (malgré le sauvetage par l'UE de ce pays en cessation de paiement) et demain le rationnement économique, la décroissance, le chômage de masse, le démantèlement des finances publiques et des sécurités sociales. Bref la crise du capitalisme va être le cauchemar des peuples et le cimetière de la république française. L'Europe a-démocratique et anti sociale nous prépare le pire le GMT qui sera la fin des fins et la victoire Etats unienne en politique sur l'Europe et la victoire du capitalisme transnational sur la république, les droits des salariés, la sécurité sociale, les service publics.

    Est-il déjà minuit dans ce siècle ?

    Voilà continuons à sensibiliser, à unir et à instruire pour que le salut public l'emporte !

    Sursaut ou déclin ?

    Voilà ce que je voulais te dire Démetrio.

    Salut fraternel à toi.

    Fabien

  27. 127
    BARDY Dominique dit:

    A Joe Liqueur, désolé mais au PG depuis notre création, nous avons annoncé que nous étions pour faire que les banques fassent parties d'un pôle public. Peut être n'aviez vous pas compris que cela voulait dire nationaliser les banques ?
    C'est vrai que certaines personnes ont du mal à comprendre et c'est aussi pour cela que nous voulons être un mouvement d'éducation populaire.
    Merci Jean-Luc pour tous ces renseignements qui nous permettent d'argumenter lors de nos réunions publiques.
    Au 11 février au Meeting de Longjumeau.

  28. 128
    Louise dit:

    /carlo
    Oui ben moi ce que je vois c'est
    le mur vers lequel on va à 100 à l'heure
    pendant que ces messieurs "hésitent".
    Et une fois dans le mur, y'aura pas de garantie ça c'est sûr.

  29. 129
    Louise dit:

    messieurs dames pardon

  30. 130
    Darthé-Payan dit:

    @BARDY Dominique

    Oui,le PG a écrit noir sur le blanc pour que les banques fassent parties d'un pôle public. Donc c'est clair que cela sous entend qu'il faudra renationaliser les banques. Le premier texte d'orientation adopté au congrès à la fin janvier 2009 le précisait déjà. Le projet de manifeste en cours de réflexion, de débat, d'amendement et qui sera voté à notre congrès de juin prochain l'explicite encore mieux.

    Oui nous devons être un mouvement d'éducation populaire. Faire des militants des instituteurs du peuple.

    Nous devrons aussi envisager, après les régionales, la création d'une école de formation. Une université populaire républicaine, socialiste et laïque.

    Salutations fraternelles et partisanes.

    Fabien

  31. 131
    le Prolo du Biolo dit:

    @ 112 - ermler

    Tu n'as pas le droit de dire du mal de mon pote Descartes comme ça.
    Il n'a jamais dit qu'il était "patriote".

    Il l'a écrit.

    Faut pas confondre, et ton raisonnement est complètement faux.

    (Mais c'est du pur Descartes ce que je viens d'écrire là...;-))

  32. 132
    Louise dit:

    Baby Herman ne ment jamais à sa manman non non non.

  33. 133
    carlo dit:

    @ ermler

    J'ai répondu sur le fil précédent à Descartes qui nous interrogeait sur le sens de l'une de vos phrases avec laquelle j'avais déclaré être en parfait accord.

    J'espère ne pas avoir trahi votre pensée.

  34. 134
    Anne-Emmanuelle Kervella dit:

    Je diffusais ce matin au pied d'un groupe HLM, et j'ai été prise à partie par un "Français, d'origine algérienne, athée" (c'est ainsi qu'il s'est présenté), hors de lui que même Mélenchon ait parlé de la burqa : "Vous trouvez que les gens n'ont pas assez d'autres souffrances ? Pour 300 burqas, ça mérite de cibler toujours les mêmes ? C'est pas plus urgent d'interdire le crédit revolving ? Quand nos pères et nos grands-pères se faisaient tuer pour la France, vous vous fichiez bien qu'on porte la chéchia ou non…" Il ne votera pas pour nous, en principe, à cause de ça. Même si la discussion s'est achevée sur un autre ton.
    Je réagis donc à ce billet du jour : bravo pour la réaction au billet de Marcelle. Une fois qu'on a dit qu'on était contre la burqa, faut-il vraiment passer toute la campagne électorale là-dessus, comme le souhaitent les conseillers du président de la république ? Et voilà ce que pense l'homme de la rue des bienfaits du crédit revolving cher à Madame Lagarde, il faut le faire savoir.

  35. 135
    Hold-up dit:

    @ Louise... pour de la transmission d'infos...

    " Pour relancer l’économie...Et si on fermait la Bourse..."

    Commencement de l'article - ici : http://www.monde-diplomatique.fr/2010/02/LORDON/18789
    Pour lire la suite il va falloir aller en kiosque. Cela tombe bien puisque le Monde Diplomatique a besoin qu'on l'achète pour qu'on puisse le lire encore demain...Excellent cet article de Frédéric Lordon de ce mois-ci (Février 2010)...

  36. 136
    ermler dit:

    @ carlo

    Oui, s'il s'agit de votre dernier post sur le fil précédent, ça correspond exactement à ma pensée.
    Pourquoi ?
    Aurais-je été ambigu sur ce point ?

  37. 137
    carlo dit:

    @ ermler
    Non, non, pas du tout mais je ne voulais pas que vous puissiez avoir l'impression que je répondais à votre place et que je cherchais à m'attribuer la paternité de vos idées.

  38. 138
    Hold-up dit:

    122 Louise -
    "Baby Herman ne ment jamais à sa manman non non non."
    http://i644.photobucket.com/albums/uu168/HabboMoment/HERMAN.jpg

  39. 139
    Louise dit:

    carlo ermler
    voilà pourquoi je ne lis jamais les échanges
    avec Descartes
    Eviter les malentendus.

  40. 140
    Louise dit:

    HU
    Re Gracias

  41. 141
    le Prolo du Biolo dit:

    @ 119 - Louise

    T'as de la chance que Descartes n'ait pas été dans les parages...
    T'aurait remise en place vite fait.

  42. 142
    ermler dit:

    @ mario morisi (113)

    Je ne crois pas que la plupart de nous soyons NPA ou "plus si affinité" (?)
    Je suis sympathisant PG et je voterai pour le Front de Gauche aux régionales.
    Je ne suis pas "allergique" à la république.
    Je suis républicain. Et c'est au nom de ma conviction républicaine que je m'indigne de la position de Jean-Luc Mélenchon et de tous ceux qui lui emboitent le pas, sur l'" illégitimité républicaine" de la candidature d'Ilham.
    En république laïque ce sont les idées, les convictions, les actes que l'on juge. Pas l'appartenance religieuse, signalée ou non d'un candidat.

    S'il vous plait, monsieur Morisi. Pas d'amalgame. Pas de déductions d'appartenance à une "fraction" en fonction d'une prise de position sur un point particulier.
    Ce n'est pas parce que je ne "fusille" pas la candidature d'Ilham, que je suis anti-républicain ou NPA !

  43. 143
    Louise dit:

    HU
    Malheureusement il fait plus facilement illusion
    avec un costume et des talonnettes.

    le prolo du biolo
    mais qui dit que je parle de dieukartes?

  44. 144
    Dominique Muller dit:

    Arrétons de délirer sur le voile.
    Ce matin je distribuais des tracts dans un quartier populaire de Nîmes (là ou il y a le fameux électorat à reconquérir) J'avoue que j'en ai donné aussi aux nombreuses femmes voilées. Ai-je eu tord?
    Excuser moi mais moi je vois d'abord la citoyenne en galère avant de voir une musulmane.

  45. 145
    ermler dit:

    @ carlo

    Personne ne peut s'attribuer la paternité d'une idée de pur bon sens.
    Ces idées-là appartiennent à tout le monde ! ;-)

  46. 146
    le Prolo du Biolo dit:

    @ Fermer la Bourse

    Un bon sujet ça. Chiche !

    La tête de J.M.Sylvestre et de J.Marseille...
    Bons pour le caca nerveux les deux-là.

    Et j'imagine le buzz chez les gens biens (enfoncé le chapeau d'Echirolles...).

  47. 147
    le Prolo du Biolo dit:

    @ 132 - Louise

    Oublier les "dames" dans "messieurs-dames" (@ 118-119), sûr qu'il aurait repéré ça comme une déviance impardonnable.

  48. 148
    Louise dit:

    le prolo du biolo
    135
    pour sûr!
    on devient parano dans cette ambiance

  49. 149
    carlo dit:

    @ ermler

    "Personne ne peut s’attribuer la paternité d’une idée de pur bon sens.
    Ces idées-là appartiennent à tout le monde ! "

    D'autant plus que, comme le disait votre ami dans une vie antérieure, le bons est la chose du monde la mieux partagée...8)

  50. 150
    stack dit:

    communiqué de presse des Alternatifs : "Régionales PACA 2010"

    Les ALTERNATIFS
    solidarités - écologie
    féminisme - autogestion
    Coordination régionale PACA

    REGIONALES PACA :

    SOLIDARITE AVEC LE NPA

    ET ILHAM MOUSSAÏD

    "Partenaires du NPA en PACA pour les élections régionales de mars 2010, sur la base d'un accord politique et programmatique, les Alternatifs PACA sont solidaires de la composition de la liste commune du Vaucluse. La présence sur cette liste d'une jeune militante portant un foulard ne doit pas occulter les objectifs sociaux, démocratiques, écologistes et féministes sur lesquels elle est clairement et depuis longtemps engagée.

    Ce sont ces engagements qui expliquent le choix courageux et émancipateur d'Ilham Moussaïd de figurer sur cette liste.

    Pour les Alternatifs, la participation à la citoyenneté active de toutes et de tous, et en particulier des jeunes des quartiers populaires de toutes origines, est un objectif central. Elle est inséparable du combat intransigeant pour l'égalité des droits.

    Cette candidature a suscité des interrogations. La question est en effet complexe et le débat doit se poursuivre en particulier sur les discriminations et l'héritage post-colonial, comme sur le sens des signes religieux dans l'espace public et sur ce qu'ils signifient par rapport aux droits des femmes.

    Les Alternatifs sont prêts à poursuivre ce débat, en restant vigilants sur le contexte dans lequel il s'ouvre. Ils refusent la confusion délibérément entretenue par ceux qui invoquent la laïcité et les droits des femmes uniquement quand il s'agit de l'islam. Ils refusent également l'assimilation entre islam et islamisme, foulard, voile et burqua, sur fond de débat nauséabond relatif à l'identité nationale, dans une logique xénophobe et raciste."

    pour la coordination régionale PACA des Alternatifs
    Magali Braconnot - Bruno Della Sudda

    le 6 février 2010
    Les Alternatifs

Pages : « 1 2 [3] 4 5 6 7 8 9 10 1115 »


Blog basé sur Wordpress © 2009/2015 INFO Service - V3 Archive