05fév 10

Les marchés à l'assaut

Après le voile, les banques

E n ce moment j’ai promis une diète médiatique, parce que dimanche je vais au Grand Jury de RTL (il ya aussi Le figaro et LCI) qui est une sorte de podium central médiatique sur lequel je ne suis plus monté depuis les européennes ! Je bosse mes fiches comme un fou. Ca n’empêche pas de faire le reste. Par exemple un aller retour à Bruxelles pour les auditions et rapports de la Commission des affaires étrangères. Mais ce vendredi ma journée a commencé sur fond maussade. En effet,  j’ai été privé du moment hebdomadaire de bonheur qu’est ma lecture du billet de Pierre Marcelle dans «Libération». Malaise. J'en parle. Et j’ai eu la grosse colère en lisant ce qui se passe entre « les marchés » et le pauvre peuple grec. Je vais parler aussi des banques, ces parasites.

FOND DE L'AIR

Je n’achète systématiquement «Libération» que ce jour là et pour cette raison là. Ce n’est pas que le billet soit mauvais. Tout au contraire. Comme tous les autres il fait son métier en obligeant à réfléchir, d’accord ou pas d’accord. Ce n’est pas que je ne supporte pas qu’il me critique. Je n’aime pas trop les critiques en général. Mais c’est que je sois en partie d’accord avec la critique qui m’est faite. Voila qui me coince. Ne pas être tout à fait d’accord avec soi-même me rend maussade quand cela se produit. Marcelle a tort de dire que je me laisse engluer dans la critique radicale de la burka. Mais il a raison, mille fois raison, de dire que le fond de l’air est délibérément tourné à l’obsession contre les pratiquants de la religion musulmane. D'après moi, les musulmans d'aujourd'hui sont les juifs d'avant guerre en matière de bouc émissaires. Comment maintenir ses convictions et ses principes sans se prêter au jeu qui en détourne toute la signification. Je rumine. Et je parle d’autre chose dont je m’énerve de ne pouvoir parler nulle part : les banques. 

LA LIGNE DE DEFENSE

Donc je voudrais bien faire la pause à propos des burkas, voiles et ainsi de suite. Car je suis bien d’accord pour constater que pendant qu’on parle de ça, le reste de ce qui est souvent plus brûlant, vit sa vie dans la douceur de la pénombre. Mais comment faire ? Il faut réagir quand on vous interroge. Il faut tenir la tranchée. Pas question de faire comme si les campements religieux au milieu de la scène publique étaient une mode parmi d’autres. Pour moi c’est la lutte des Lumières qui continue. C’est la ligne ultime de résistance. J’ai vu passer par-dessus bord le socialisme. Puis la République, rendue subsidiaire, défigurée en régionalisme européen, ridiculisée en adjectif du maintien de l’ordre. Sur ces thèmes, on joue en défensive, à reculons. Sur les Lumières on est encore vainqueurs et ce sont nos lois qui s’appliquent. Pas question d’en lâcher un centimètre carré. Dans l’affaire de la candidate voilée j’ai lu dans l’Humanité que c’était l’état major du NPA qui avait lancé l’affaire avec un communiqué pour en informer tout le monde. C’est vraiment de l’ostentatoire. J’avoue que je ne comprends pas le motif. Je croyais que c’était une affaire locale remontée par les médias. Non. C’est dans l’autre sens que ça s’est passé. J’ai dit ce que j’avais à dire dans Marianne 2. Je n’ai pas le gout d’en faire davantage. Je ne comprends rien à ce que fait le NPA avec cette histoire ni pourquoi ça lui a paru important d’en faire un argument de campagne et un thème de débat. Je me contente de constater que ça va faire beaucoup de malheureux. Pluriel qui ne doit pas masquer la proportion de féminin qu’il contient. Car qu’on le prenne comme on veut : le voile n’est pas représentatif des quartiers et le voile est un signe de soumission volontairement propagandiste !

LES MARCHES C'EST QUI ?

Depuis plusieurs jours «les marchés financiers défient les Etats» selon le titre du journal "les Echos". En effet. Pour l’instant, la Grèce, l’Espagne et le Portugal sont sous le feu. Cet assaut peut tourner au désastre général. Ou au désastre localisé. Mais il y aura  désastre. Désastre social à coup sûr si les remèdes de cheval que les libéraux de la Commission et les autres chiens gardes demandent aux grecs sont appliqués. Peut-être alors ce pays, ou bien l’Espagne, ou bien le Portugal sera le premier à entrer dans le scénario latino-américain du bug qui déclenche l’avalanche. Notons qu’il s’agit de trois gouvernements sociaux-démocrates. Les trois sont mis en demeure de faire subir une saignée à leur peuple.  Comme cela s’est passé au Venezuela, en Argentine, en Bolivie et autres contrées tellement exotiques. Examinons un point de détail à présent. Qui sont ces « marchés ».  Les banques. Un point c’est tout. C’est elles qui exigent des taux insupportables. Les banques, hier sauvées par les Etats viennent aujourd’hui les assaillir. Les banques, sauvées par les contribuables viennent les saigner ! En Europe la situation est particulièrement croquignolesque. Car les banques ont été renflouées par les Etats et gorgées par la Banque centrale elle-même. Voyons

MAMIE LA BANQUE

La BCE a multiplié les initiatives pour refinancer les banques dans des conditions extrêmement avantageuses, sans imposer de contreparties pour limiter la spéculation et les risques. On voit la reconnaissance ! Ces facilités ont artificiellement gorgé les marchés financiers de liquidités. La BCE a ainsi fourni pour plus de 800 milliards de liquidités en 2009 contre 450 milliards en 2007. Combien de ces milliards sont devenues des munitions qui sont aujourd’hui tirées contre les Etats ? Résultat, le bilan de la BCE s’est envolé grâce aux volumes des prêts consentis et des actifs pris en pension. Ce bilan c’était 1 200 milliards d’actifs en 2007 et 1 500 milliards en 2008. En 2009 il dépasse  les 2000 milliards et se maintient  autour de 1800 milliards début 2010. Cette somme c’est 16 % du PIB de la zone euro. Et La Grèce ? 3% de la zone euro ! Compris ?

DES CADEAUX ENCORE ET ENCORE

Voyons le détail de ces bontés faites aux banques. Je commence par le plus technique et je finis par le plus croustillant et le plus honteux. La BCE a accepté depuis octobre 2008, de recevoir des actifs de plus en plus risqués en garanties des prêts qu’elle fait aux banques. Ca s’appelle les opérations de prises en pensions. Elle accepte désormais les actifs notés BBB-, alors qu’elle n’acceptait pas de garanties en dessous de A- jusqu’alors. Courrez pour obtenir de déposer votre voiture d’occasion en garantie d’emprunts ! Ce n’est pas tout. La BCE a offert aux banques des nouvelles possibilités de financement « non conventionnelles ». On va retrouver les Grecs au bout de ce fusil là. La BCE a élargi ses offres de financement des banques au-delà du court terme qui est pourtant l’essentiel de sa mission de refinancement. Elle a ouvert des lignes illimitées et à taux fixe, à 3 mois, à 6 mois et même à 1 an. Le tout aux conditions de refinancement de court terme : 1 % ! Une aubaine pour les banques qui ont ainsi pu reprendre à plein régime leurs jeux sur les marchés financiers. Ces prêts longs ont en effet obtenu un énorme succès : 1 120 banques bénéficiaires, plus de 600 milliards pour les 3 adjudications successives de juin, septembre et décembre 2009. Dont 442 milliards rien que pour celle de juin, la plus importante opération de refinancement jamais effectuée par la BCE en une seule fois ! Et comme quand on aime on ne compte pas, elle a accepté d’acheter aux banques des titres de dettes pour 60 milliards, pour soutenir leurs émissions obligataires sur les marchés. Vous aussi éditez des titres et proposez-les à votre banque ! Une fois qu’elle vous aura acheté ça courez avec vos sous les mettre en garantie d’emprunt pour une somme multipliée par dix. C’est ça qu’on fait les banques. Mais pas vous, bien sûr.

LES BOULES

Et maintenant le cœur de l’affaire. Celle qui met les boules par terre comme on le dit si efficacement ! La BCE a baissé ses taux directeurs à un niveau très très bas. Elle a ainsi rendue les liquidités quasi gratuites pour les banques. Ainsi le taux principal (dit Refi) est passé de 4,25 % à l’été 2008 à 1 % depuis mai 2009. Il est inchangé à 1 % en janvier 2010. Qui ne rêverait d’un taux à 1% pour faire ses achats ! Rêve ! Car du côté des banques, les taux d’intérêt aux particuliers ont certes baissé mais sans commune mesure. Elles encaissent évidemment l’essentiel de la différence. Et c’est beaucoup, beaucoup  d’argent. Alors que les banques françaises se refinancent à 1 % contre 4,25 % à l’été 2008, voyons comment ont évolué les taux qu’elles pratiquent, selon la Banque de France. Taux moyen sur découverts ménages : passé de 11 % à l’été 2008 à 10 % fin 2009 ! Dans l’intervalle la banque a bénéficié de trois points et demi d’économie. Total : elle vous en prend deux et demi de plus ! Voyons le taux moyen des crédits aux ménages. Ils passent de 6 % à l’été 2008 à 5 % fin 2009. Même calcul simple. Il y a pire. Les taux de crédit « revolving » subis par les ménages modestes. Ils sont à 18 % ! Premier facteur de surendettement ! Christine Lagarde a refusé toute suppression de cette sorte de crédit revolving proposée par amendement à l’Assemblée nationale. Pourtant le surendettement des ménages a progressé de 17 % en 2009. Lagarde veut maintenir le crédit revolving, car selon elle c’est un moteur décisif de la consommation : « 40 % des achats par correspondance à la Redoute ou aux Trois Suisses se font par crédit revolving. Ce sont des milliers d’emplois à la clef ». 

Et les entreprises ?

Ces chères entreprises et leurs emplois au nom desquels sont infligés tous les tourments, que sont elles réellement devenues ? Taux moyen des crédits aux entreprises : passé de 5,5 % à l’été 2008 à 3 % fin 2009. Là où la banque mangeait un point et demi, elle en mange deux à présent. Sympath, non ? Pour autant le zèle n’a guère été de mise. Fin 2008, les banques françaises s’étaient engagées de manière informelle avec le gouvernement à permettre une progression des crédits entre 3 et 4 % en 2009. Nicolas Sarkozy avait fait de beaux mouvements de mentons ! Résultat ? Source Banque de France : l'encours du crédit a baissé de 0,9 % pour les entreprises en 2009 (moins 14 % pour les seuls crédits de trésorerie). Voila les faits. L’encours du crédit aux entreprises a atteint en décembre 2009 son plus bas niveau depuis mai 2005. Les banques françaises ont donc utilisé les aides publiques pour investir sur les marchés financiers plutôt que pour financer l’économie. Les grecs disent merci. Et, en vue d’une nouvelle réunion à Bercy le 10 février 2010, les banques ont déjà prévenu qu’elles refuseraient pour 2010 tout nouvel engagement chiffré avec le gouvernement. Pour ce qu'elles ont fait du précédent "engagement!" Pendant ce temps l’incroyable monsieur Trichet déclare : « nous n’accepterons pas qu’il y ait des restrictions au niveau de l’offre de crédit ». Sur ! C’est Sarkozy qui va déguster si jamais tonton Trichet se rend compte de ce qui se passe en France ! 


731 commentaires à “Après le voile, les banques”

Pages : « 1 [2] 3 4 5 6 7 8 9 10 1115 »

  1. 51
    JNG-PG dit:

    Bonjour J.L. Mélenchon,

    1) Ce n'est pas parce que les intervenants les plus actifs de ce blog sont manifestement des sympathisants (militants?) du NPA qu'il faudrait s'excuser d'avoir rappelé les fondamentaux laïques qui sont au coeur de l'identité du PG.

    2) Ce n'est pas parce que deux ou trois parisiens (londoniens...) en vue vous donnent la leçon du haut de leur tribune médiatique qu'il faudrait céder (réfléchir certes, et expliquer encore mais battre en retraite non!). D'autant plus qu'il me semble que la vision des classes populaires de M. Marcelle (à l'instar d'un certain nombre de nos politiques nationaux de la gauche) n'excède pas les contours de l'Ile de France d'où l'équation désastreuse (classes populaires =musulmans= victimes=immigrés). Pourquoi ne pas porter aussi ses regards en direction des vallées sinistrées des Vosges (textile) ou de Lorraine (mines, sidérurgie...). Evidemment les billets de Libé auraient moins de sel pour le lectorat qu'ils ciblent (ah! ce frisson de mauvaise conscience et de compassion mêlées quand il s'agit des Banlieues!).
    3) Pour en revenir à la candidate que le NPA s'est choisie démocratiquement. On ne peut faire abstraction de la symbolique et du message ainsi envoyé. Il est semble-t-il assumé par la candidate et Besancenot. Ce serait prendre les électeurs et les lecteurs pour des imbéciles que d'aborder la question de ce voile (dit léger!) comme une question vestimentaire neutre ou privée relevant de la liberté individuelle (dans le cadre d'une candidature à une élection).
    Je voudrais d'ailleurs faire remarquer -ce qui à ma connaissance n'a encore été commenté sur ce blog, que cette jeune femme a été présentée (officiellement?) à la presse (journal national) aux côtés d'un jeune homme portant un T-shirt mentionnant le mot Palestine et arborant (comme elle-même) le Keffieh palestinien. Je ne crois pas qu'il s'agisse là encore d'un détail vestimentaire et dans le cadre de cette candidature à des élections régionales je m'interroge (vraiment) sur la signification de ceci. Le terme "Palestiniens" résumerait-il l'équation 3)?

    4) j'en viens à mon dernier point. Je crois que cette phrase relevée dans le dernier post de Jean-Luc Mélenchon est pour le moins malheureuse et ajoute à la confusion."D'après moi, les musulmans d'aujourd'hui sont les juifs d'avant guerre en matière de bouc émissaires". Elle conforte l'équation précédente 3). et donne finalement raison au NPA. Elle va dans le sens de ceux qui réclament au nom de la lutte contre "l'islamophobie" un traitement différencié de la religion musulmane et de ses supposées pratiques (parce qu'en la matière je les crois très diverses et pas toutes acceptables par un citoyen français de quelque religion -ou pas- qu'il soit...). D'où la légitimité à s'adresser aux électeurs supposés musulmans. Ne pas faire de boucs émissaires, dénoncer les discriminations, injustices, entorses à l'égalité, la laïcité, être vigilant et ferme sur les principes, certes mais rentrer dans le jeu de la culpabilisation en ciblant une partie de nos concitoyens en fonction de leur supposée religion (sans distinction de statut social, n'est ce pas...) et en les victimisant en faisant référence aux années trente et ce qui a suivi..; ce n'est pas anodin, c'est même très fort. Je suis perplexe.

  2. 52
    Michel D. (PG11) dit:

    @40 Carlo :"Les lumières, c’est aussi l’esprit de tolérance" : c'est bien ce que je dis !
    Je note une tendance, ici comme dans mon milieu professionnel, parmi les gens qui se disent de gauche, à vouloir faire taire toute voix discordante ou qui émet une opinion autre que la sienne.
    Exemple ? @38 Carlo :"En ce qui concerne Jean-Luc Mélenchon, il faut absolument qu’il cesse de parler de ces sujets qui ne l’inspirent pas du tout."

    Quant à :"Il y a aussi le cas de ceux qui vont finir par ne plus se reconnaître ni dans le FdG ni dans le NPA et s’abstenir…ou même voter PS" : on peut même parier que certains vont voter UMP, tant qu'on y est !

    @46 Lisée PG : oui, il paraît même que ceux qui acceptent les insultes des invités sur leur propre blog sont intolérants !

  3. 53
    torquemada dit:

    @ carlo #39

    no, il s'agit bien de légitimer...
    comme les xénophobes légitiment leur haine des arabes par le voile, les moutons égorgés dans la baignoire et autres ignominies, et parrent leur racisme de défense de la laïcité, d'autres essayent de nous faire prendre des vessies pour des lanternes.
    On est passé d'un temps ou l'on était progressiste (ou révolutionnaire) malgrés sa foi à une sale période ou il suffit de s'affirmer croyant pour être pris pour un révolutionnaire...

  4. 54
    Demetrio dit:

    A propos des Banques et des Banquiers,
    voici la déclaration d'Axel Weber, patron de la BundesBank, paru sur "Le Monde" :
    "Il est impossible de justifier auprès des électeurs allemands qu'on aide un autre pays pour lui épargner
    les douloureux efforts d'adaptation qu'on a soi-même endurés."
    Voilà une belle et magnanime manifestation de solidarité avec le peuple grec ! !
    La tragédie grecque sera bientôt jouée en portugais, en espagnol et qui sait... on aura aussi la version française !
    Que vive l'Europe, que vive l'euro !

  5. 55
    carlo dit:

    @ Michel D

    "Les lumières, c’est aussi l’esprit de tolérance » : c’est bien ce que je dis !
    Je note une tendance, ici comme dans mon milieu professionnel, parmi les gens qui se disent de gauche, à vouloir faire taire toute voix discordante ou qui émet une opinion autre que la sienne.
    Exemple ? @38 Carlo : »En ce qui concerne Jean-Luc Mélenchon, il faut absolument qu’il cesse de parler de ces sujets qui ne l’inspirent pas du tout
    ."

    Vous ne me comprenez pas. Je ne demande pas qu'il soit interdit à Jean-Luc Mélenchon de s'exprimer à propos de la burqa ni qu'il lui soit infligé une amende de 750 euros parce qu'il a tort. Je souhaite simplement qu'il soit plus tolérant sur ces questions et qu'à défaut, dans l'intérêt électoral du FdG, il cesse d'en parler.

    "On peut même parier que certains vont voter UMP, tant qu’on y est"

    Pourquoi pas puisque, sur la question de la burqa, Jean-Luc Mélenchon défend la même position que l'UMP.

  6. 56
    le Prolo du Biolo dit:

    Du coup chai pas comment j'vais m'habiller moi ce matin.

    Le béret basque, on a droit ?Ou c'est pas assez jacobin ?
    Et le chapeau rond ? Peut-être trop décentralisé breton ?

    Finalement c'est le complet-veston-cravate façon banquier qui est le plus neutre...
    Faudra que j'pense à m'acheter la panoplie.

  7. 57
    Pierre L dit:

    toto dit:
    6 février 2010 à 10h07
    "@Pierre L La guerre des classes c’est Warren Buffet contre Marie George. C’est pas gagné d’avance!"

    Surtout si Marie-George continue de faire alliance avec le parti de Martine, qui est dans le camp de Warren....

  8. 58
    Joe Liqueur dit:

    @ Lola - 27

    Merci pour ces deux liens qui ont l'avantage de donner deux opinions radicalement opposées. Quant à moi je penche beaucoup plus du côté de Fontenelle…

  9. 59
    max dit:

    Tout à fait d’accord avec Michel D. Ce blog est devenu le lieu de rendez-vous de tous les anti-Mélenchon.
    On dirait qu’ils sont à l’affût de ses moindres paroles ou écrits pour être les premiers à venir le critiquer sur son blog.
    Moi, adhérent du PG, je suis d’accord avec lui. Et mon opinion vaut bien la vôtre.

    Débattre d’accord. Chercher le moindre prétexte pour dévaloriser, insulter, être un adepte de la mauvaise foi, non.

    Si ce blog ne vous plaît pas, allez sur les vôtres. Allez voir ailleurs, vous verrez, ils sont parfaits !

    c'est une methode comme une autres de foutre le bordel et d'essayer de destabiliser un forum !

    faites comme moi zapper ces individus qui ne cherchent qu'a "casser " du MELENCHON et creer le "souk" ici !

  10. 60
    isa91 dit:

    Est ce que vous critiquer madama aillot-marie ou d'autres qui en temps que députées de droite ont un signe ostentatoire de possession de richesses avec son foulard sur le cou et ses bijoux, et ses toilettes de quel prix?
    Sur lles signes ostentatoires d'appartenance à une religion je peux vous parler de mon expérience!
    Mon mariage m'a fait me retrouver dans la région de Versailles, etlà entre autre je peux vous décrire la façon versaillaise(très catho!) de ces familles qu'on repère de loin d'habiller leurs enfants, robes comme des sacs en dessous du genoux, tissus écossais bleu marine et vert ou vert et rouge, garçons en bernudas scouts même l'hiver une horreur,mes enfants qui n'allaient pas à l'éveil à dieu dès 2 ans puis au cathè et n'étaient pas habillés comme ça faisaient taches au milieu!
    Mais moi je vais vous dire que je n'en avais rien à faire!
    Mais vous que dites quand une de ces femmes typiquement versaillaises, si catho dans sa façon de s'habiller est sur une liste(et il y en a!) Est ce que vous en parler? Non je ne crois pas, ni de celles qui portent leur richesse dans leurs vêtements de marques n'est ce pas?
    Pourtant où est la différence?

  11. 61
    carlo dit:

    @ torquemada

    "no, il s’agit bien de légitimer "

    Absolument pas. Tolérer le port de la burqa, ce n'est pas approuver ce type de comportement vestimentaire, pas plus que les croyances religieuses qui le sous-tendent.

  12. 62
    Lisée PG dit:

    Oui, ils vont voter UMP parce que Jean-Luc Mélenchon défend la même position sur la burqua:

    Un bel exemple de raisonnement spécieux (pour rester poli), si l'UMP dit qu'il fait jour en plein jour et moi aussi, alors c'est que je vais voter UMP ! En voilà un raisonnement d'une qualité imparable !

  13. 63
    carole G dit:

    Le courant laique est lui meme traversé de débats:

    LETTRE DE RENZO SULLI, MAIRE (PCF)D’ECHIROLLES(concernant une élue municipale,voilée)
    Madame,
    Je vous remercie de votre courrier qui soulève une question très importante : celle du combat pour la laïcité, qui est et doit rester le socle inébranlable de notre République. Vous le savez, j’en suis un ardent défenseur et je partage donc complètement vos positions sur le sujet.
    Mais la laïcité n’est ni un acquis définitif, ni donné à chacun de nous à la naissance. Elle est le fruit d’un modèle culturel dans lequel nous baignons dès notre enfance et qui nous fait adhérer à ses valeurs. Au-delà de cette éducation, nous en mesurons en grandissant et dans la pratique tous les effets bénéfiques, ceux qui nous protègent de l’intransigeance, qui permettent aux hommes et aux femmes de garder leur libre arbitre, aux peuples d’échapper à certaines guerres.
    La laïcité n’est jamais un acquis définitif et le combat pour sa protection et son développement doit être quotidien et vigilant.
    Que faire alors de ces Français, venus d’ailleurs, imprégnés d’autres cultures et traditions et qui n’ont pas eu la chance d’être les héritiers de 1789, et bien plus tard de la loi 1905. 111 ans pour convaincre le peuple de France du bien fondé de la séparation de l’Eglise et de l’Etat.
    Certains d’entre eux ne veulent pas en entendre parler et préfèrent rester dans leur approche religieuse de la société, voire se radicalisent.
    D’autres commencent à « s’ouvrir », font les pas qu’ont eu à faire nos grands-pères, en France comme dans le reste de l’Europe pour enfin adhérer à ces valeurs.
    D’autres enfin s’engagent davantage pour revendiquer le droit de vivre dans une République laïque (même en restant croyants par ailleurs), ils mesurent la liberté qui s’ouvrent ainsi à eux, celle que certains de leurs ancêtres avaient pu déjà connaître dans une période trop éphémère de l’Andalousie musulmane et éclairée.
    Ils font ce chemin, agissent auprès de nous, militent dans les associations et confortent leur confiance en notre modèle laïque.
    Besma Mechta est de ceux-là. Elle est engagée depuis plusieurs années dans la vie associative. Elle est très investie dans Cité Plurielle. Elle a rejoint enfin le groupe communiste et partenaires de la ville. Elle est par ailleurs écrivain public à titre bénévole.
    Elle se présente dans tous ses engagements comme une militante laïque, renvoyant à la sphère privée sa pratique religieuse.
    Pour tous ceux et celles qui hésitent encore, qui attendent un signe de nos institutions pour conforter leur choix, elle est un symbole. Pas celui d’un retour en arrière, mais bien celui d’un pas en avant. Elle montre qu’on peut être laïque et musulmane. Elle doit servir d’exemple, pour ouvrir la porte à tous les autres. Si nous ne le faisons pas, nous renverrons des millions de musulmans à un repli identitaire et communautaire. En le faisant, nous leur offrons un autre modèle identitaire qui les respecte et leur permet d’avancer. Sans jamais renier notre engagement laïc, toujours clairement affirmé.
    Alors certes, il lui reste un turban sur la tête et non pas un voile, cet espèce de « fichu » ou de foulard que portaient encore nos grands-mères il n’y a pas si longtemps…par tradition. Laissons le tomber tout seul. Demain, j’en suis convaincu, beaucoup d’autres nous rejoindront pour s’intégrer enfin comme français laïcs, croyants ou non. La laïcité aura alors gagné une nouvelle victoire.
    Quant à l’aspect plus politique de votre courrier, je voudrais vous faire part des réflexions suivantes.
    Depuis 30 ans que la gauche dans son ensemble prône l’intégration des personnes d’origine étrangères (sans avoir par ailleurs tenu ses promesses notamment celle du droit de vote aux élections locales) avez-vous constaté une baisse du communautarisme et un repli du fait religieux de cette population ? Non, c’est le contraire qui s’est passé, faute pour cette population d’être acceptée à participer à notre république.
    C’est sur ce terrain de la non intégration, et de la discrimination à l’emploi, sociale, et politique dont souffre cette population, qu’ont prospéré les idées rétrogrades, le repli identitaire et religieux, et que la condition des femmes et des jeunes filles s’est dégradée.
    Pour « soulager » les populations du poids religieux, quelle est votre proposition ? et à qui s’adresse-t-elle ? Aux seuls musulmans ou aussi aux autres religions comme la religion catholique par exemple ?
    Cette dernière est toujours contre l’IVG, la contraception ou le divorce. Leurs représentants sont pourtant présents à tous les postes de notre république dans les assemblées d’élus nationales ou locales. Alors certes ça ne se voit pas, les femmes ne couvrent plus leurs cheveux comme le faisaient avant leurs mères ou leurs grands-mères.
    Pour les musulmans la solution serait simple et hypocrite jusqu’au bout, ne choisir que des hommes qui eux n’ont pas de couvre-chefs traditionnels. Une bonne façon sans doute d’améliorer la condition des femmes.
    Pensez-vous vraiment que c’est en continuant à exclure les personnes qui font le pas de la laïcité que nous permettrons à la laïcité d’avancer.
    Nous autres occidentaux nous sommes prompt à donner des leçons de démocratie et d’émancipation aux autres peuples de la terre, sans que ne nous effleure jamais l’idée du temps qu’il nous a fallu pour y parvenir, et que nous ne leur reconnaissons pas, l’idée que peut-être il leur appartenait de tracer eux-mêmes leur chemin pour y parvenir. Gardons toujours à l’esprit comment « notre modèle de développement » a finalement affamé l’Afrique et favorisé par la même, la radicalisation des religions dans certains pays.
    Je ne dirais jamais de Benhazir Bhutto qui continuait à porter le voile en certaines circonstances qu’elle était un symbole de l’oppression des femmes ; ni des militantes Marocaines, Tunisiennes, Algériennes ou d’Afrique noire plus généralement du droit des femmes qu’elles sont traîtres à leur cause parce qu’elles continuent à respecter certaines traditions tout en poursuivant leur combat.
    Continuons d’exiger un 20 sur 20 à notre examen de laïcité, et continuons à faire avancer le fait religieux. La laïcité n’est pas un dogme, c’est un combat ! Je crois que vous le partagez.
    Aussi, en évitant toute confusion, je vous invite à aider ceux qui s’engagent sur ce chemin et qui serviront de modèles aux autres, plutôt que de les stigmatiser.
    Le jour où faute d’avoir réussi cette ouverture et cette intégration nous ne serons plus qu’un « village d’irréductibles gaulois » gardiens du dogme, peut-être serons-nous restés purs et durs et fiers de l’être, mais notre monde aura fait un grand pas en arrière.
    Renzo SULLI
    Maire d’Echirolle

    Lettre de riposte laique au maire d Echirolle:

    Edith Lévy Echirolles, le 18.05.2008
    A l’attention de Mr. le Maire d’Echirolles et à Mesdames et Messieurs les Conseillers municipaux,
    Monsieur le Maire, Mesdames, Messieurs,
    Je me permets, par la présente lettre, de protester contre la tenue vestimentaire d’une élue, Mme Besma Mechta, en conseil municipal et au cours des activités relatives à ses fonctions d’élue.
    Cette situation ne m’était que très vaguement connue avant la lecture du dernier "Cité Echirolles" de mai 2008 et je n’ai donc pu, antérieurement m’exprimer sur la question.
    J’apprends ainsi que Mr. le Maire a sollicité l’avis de la Halde quant à la légalité de la présence d’une personne portant le foulard religieux en conseil municipal. La Halde a admis cette présence comme légale, ce qui semble clore le débat.
    La stricte légalité, cependant, ne signifie nullement légitimité. Les élus du Modem - à lire "Cité Echirolles" pensent que les Echirollois ont voté pour la liste où figurait Mme Mechta, en connaissance de cause. Certes, la situation était sans doute connue et acceptée par les colistiers, mais, le jour des élections, elle était ignorée des électeurs, aucune photo des membres de la liste n’étant présente dans le bureau de vote. S’il en avait été ainsi, sans doute certains électeurs auraient-ils préféré voter pour d’autres candidats.Leur confiance a, tout simplement, été abusée.
    Je lis dans le même journal, les propos tenus par Mme Besma Mechta : Je ne mets pas en doute la sincérité de cette personne, ni sa bonne volonté, mais ces paroles témoignent d’une inconscience prodigieuse : ""Je suis ici en qualité de citoyenne attachée à la laïcité et non de musulmane..." Mme Mechta prétend aussi défendre les intérêts de tous les Echirollois.
    NON, Mme Mechta ne peut absolument pas prétendre représenter toutes les femmes d’Echirolles, en arborant avec détermination et constance, l’emblême de l’oppression des femmes par le pouvoir religieux. Vouloir imposer cette symbolique est une véritable provocation, un déni total de la lutte menée par des générations de femmes pour leur émancipation.
    Par ailleurs, Tous les citoyens d’Echirolles ne se réfèrent pas à une religion ; il existe des libres-penseurs, des agnostiques, des athées. Il y a aussi des personnes pratiquant d’autres cultes que l’islam.Je suis persuadée que ceci concerne aussi les élus municipaux, qui, à titre personnel optent pour des philosophies, des choix religieux, mais ne les manifestent pas, au cours de leurs fonctions, dans le respect de leurs électeurs.
    Je demande en conséquence à Mr. Le Maire d’Echirolles de prier Mme Mechta de retirer pendant l’exercice de ses fonctions d’élue ce symbole de son appartenance religieuse, qui la disqualifie totalement pour représenter, notamment les femmes, et d’une manière générale l’ensemble des citoyens de la ville.
    Je vous prie d’agréer, Monsieur le Maire, Mesdames et Messieurs les Conseillers, l’expression de mes salutations laïques et républicaines,
    Edith Lévy
    PS : j’adresse copie de ce message à l’Union des familles laïques

    !

  14. 64
    Pierre L dit:

    à le Prolo du Biolo (6 février 2010 à 11h45)
    Je me permet une suggestion...mais vous risquez d'avoir froid.

  15. 65
    torquemada dit:

    à part ça et je le redis, chacun se fringue comme il veut...
    et je déteste les laïcistes à peu prés autant que les curés, et les grenouilles de bénitier...

    En ces temps ou s'opposent occident judéo-chrétien et islam, civilisation et barbarie, il m'a semblé opportun de réconcilier tout ce petit monde de grands humanistes par quelques citations trouvées sur l'excellent Athéisme, l'homme majuscule...

    "C'est des nations qui vous entourent que tu prendras ton esclave et ta servante qui t'appartiendront, c'est d'elles que vous achèterez l'esclave et la servante.
    (lévitique)

    "Brûlez les bibliothèques, car leur valeur se trouve dans ce seul livre (le Coran)"
    (Omar, calife, lors de la prise d'Alexandrie)

    "Qu'on interdise aux juifs chez nous et sur notre sol, sous peine de mort, de louer dieu, de prier, d'enseigner, de chanter."
    (Martin Luther / 1483-1546 / pamphlet "Contre les Juifs et leurs mensonges")

    "Si donc la femme n'est pas voilée, qu'elle se tonde aussi ! Mais si c'est honteux pour une femme d'être tondue ou rasée, qu'elle se voile ! Car l'homme n'est pas obligé de se voiler la tête : il est l'image et la gloire de dieu; la femme est la gloire de l'homme."
    (Saint Paul / Lettre aux Corinthiens, 11.6)

    "Il y a une persécution injuste, celle que font les impies à l'église du Christ; il y a une persécution juste, celle que font les églises du Christ aux impies. […] l'église persécute par amour, les impies par cruauté."
    (Saint Augustin / 354-430 / lettre 185, année 417)

    "Les monothéismes détestent également les individus qui ne sacrifient pas au même dieu qu'eux. Intolérants, jaloux, exclusifs, arrogants, sûrs d'eux, dominateurs, ils s'érigent en loi pour autrui. D'où leur complicité de toujours avec les guerriers, les soldats, les militaires - du sicaire payé par les tribus primitives au terroriste surfant sur le Net, en passant par les armées régulières de tant d'Etats..."
    (Michel Onfray / La philosophie féroce / 2004)

    en d'autres temps j'avais assez hurlé contre les loups, ici et ...

  16. 66
    cvnes dit:

    Tolérence !
    Je n’aime pas ce mot. Il a une connotation qui pour moi sous tend un propos dominateur dans le rapport à l’autre qui est insupportable. Les catholiques toléraient les protestants, les riches tolèrent les pauvres parce qu’ils le font riches et peuvent faire la charité, et j’en passe Ce qui amène à un autre sujet dont à l’évidence le NPA évite de parler.

    Quelle est sa proposition d’organisation sociétale et par quelle voie va-t-il parvenir à mettre en œuvre celle-ci.
    Que Jean Luc Mélenchon ou Olivier Besançenot se trompent ou utilisent des arguments sur tel ou tel autre sujet dont il faut vérifier la véracité, qu’il y ait débat, j’espère que chacun à travers sont esprit critique s’y retrouvera. D’autant que je n’ai pas le culte de la personnalité et que ce qui est recherché est plutôt de savoir comment sortir de la situation où le capitalisme financier nous a plongé tant du point de vue économique, social que culturel.et écologique Donc ces débats d’adolescents attardés sur le blog (s’ils sont importants) nous pouvons les résoudre tranquillement sans les utiliser comme prétextes de désunion ou l’invective.

    Car voile ou pas voile, les ravages du capitalisme font que les hommes et les femmes perdent brutalement leur emploi en ayant travaillé quasiment toute une existence dans la même entreprise, sont précarisés, vive dans des logements indignes de notre temps, (quand ils en ont), n’ont pratiquement aucun revenus, ne savent pas de quoi demain sera fait, n’ont aucun projet, sont blessés dans leur chair, dans leur dignité, quelquefois même ils n’ont plus aucun sens de l’humanité.

    Et nous tomberions dans un piège si au lieu d’aller à l’essentiel, à savoir que le peuple décide et se réapproprie son propre destin pour des transformations radicales, nous commencions par ce qui est certes important mais qui a mon sens ne peut-être résolu que dans un débat apaisé (loin de querelles vaines et inutiles) sur la place du religieux dans une nation république laïque et socialiste.
    Oui parlons des banques prédateurs de notre temps ? Ces organismes que personne ne contrôle et que les gouvernements européens ne veulent pas contrôler puisqu’elles sont les outils financiers du libéralisme pour l’asservissement des peuples.
    Le peuple attend de nous que nous ayons un débat d’idées qui lui permette par notre attitude, notre comportement et le contenu de nos projets, d’être des alternatives crédibles

  17. 67
    le Prolo du Biolo dit:

    @ 45 - Michel D (PG11)

    D'accord avec toi.
    Vouloir discuter uniquement entre gens qui pensent la même chose, ça limite l'émulation...
    Et puis il y a le blog du Parti de Gauche pour ça.

    Le blog de Mélenchon, pour l'instant en tous cas, c'est le blog "creuset".
    Et ce n'est pas plus mal.
    Il n'y a pas des masse de points de passage ouverts entre toutes les composantes de la Gauche.

  18. 68
    Joe Liqueur dit:

    @ BA - 43

    D'après le document que tu cites en lien, on n'était pas encore tout à fait revenu, en 2008, au niveau de 1980 (6,4 %). En revanche, entre 1995 et 2000, on est entré dans une tendance à la baisse, qui s'est confirmée entre 2000 et 2002. Faire baisser les dépenses intérieures d'éducation, c'est entrer dans un processus d'auto-destruction nationale.

    Ah tiens mais, au fait, qui était au gouvernement entre 1997 et 2002 ? Je vous l'donne Emile…

  19. 69
    Joe Liqueur dit:

    @ Pierre L - 50

    Merci de rappeler cette évidence !

  20. 70
    carlo dit:

    @ Lisée PG"Oui, ils vont voter UMP parce que Jean-Luc Mélenchon défend la même position sur la burqua:

    Un bel exemple de raisonnement spécieux (pour rester poli), si l’UMP dit qu’il fait jour en plein jour et moi aussi, alors c’est que je vais voter UMP ! En voilà un raisonnement d’une qualité imparable !"

    C'était de l'humour. Je souhaitais que Michel D prenne ainsi conscience que sa remarque
    était ridicule ("on peut même parier que certains vont voter UMP") tout en évitant de le blesser.

    Il peut vous dire merci.,

  21. 71
    carlo dit:

    @ torquemada

    "à part ça et je le redis, chacun se fringue comme il veut …
    et je déteste les laïcistes à peu prés autant que les curés, et les grenouilles de bénitier "

    Je suis exactement dans la même disposition d'esprit.

  22. 72
    Louise dit:

    /à ce que dit Carlo 38

    "Il y a aussi le cas de ceux qui vont finir par ne plus se reconnaître ni dans le FdG ni dans le NPA et s’abstenir…ou même voter PS."

    Je n'y crois pas une seconde: ne plus se reconnaître signifie qu'il s'y sont reconnus; et pourquoi s'y seraient-ils reconnus?Pour une frontière fondamentale: le dépassement du capitalisme tardif moribond récalcitrant.
    Parce qu'ils sont comme tout le monde (enfin pas tout à fait et c'est bien le problème), ils se demandent comment ils vont payer leur loyer le mois prochain.
    Vous voyez ça vous au PS?
    Par contre je veux bien croire que ces divisions et contradiction détournent ceux qui auraient eu
    seulement la curiosité (l'espoir?)d'y regarder de plus près, et se disent: bonjour le panier de crabe,
    ces gens proposent une stratégie politique de restauration de la gauche en France? Mais alors pourquoi
    saborder leurs solidarités et surtout, en pleine campagne des régionales!? Ca promet! Et je veux bien croire
    qu'ils puissent se détourner vers le PS ou les Verts. Mais c'est que ceux-là n'ont pas compris l'enjeu majeur:
    la sortie d'un système économique qui nous ruine matériellement, socialement et politiquement.

    Pour ma part je veux rester optimiste, si ils ne croient pas eux-mêmes dans leur majorité
    (j'ai dis "si"),
    nous ici ou là nous pouvons y croire et nous manifester:
    l'enjeu majeur est économique! Ils sont les SEULS à proposer une alternative!
    Je souhaite que leur voix à ce sujet soient aussi justes que celles de Paul Jorion
    ces jours-ci (et ceux d'avant bien évidemment).
    Je souhaite trouver leurs économistes dans les médias!
    J'essaie de convaincre ailleurs, j'essaie de lire, mais à mon niveau
    ça m'est difficile dès qu'on rentre plus avant dans les détails;
    j'ai pas les billes, suis assez fâchée avec les "intégrales", càd vite noyée
    très vite, dans les articulations du fonctionnement économique
    et de ce qu'il serait souhaitable d'envisager.
    C'est dommageable, c'est douteux, mais c'est le cas
    de l'IMMENSE MAJORITE DES GENS!
    Pédagogie par l'étude de cas sur l'actualité, PLEASE!

    Et si c'est le cas, merci de me donner des liens.
    Mais ce serait bien que ça soit plus palpable
    au niveau médiatique. Pourquoi pas des formats vidéos
    sur le site du FdG? C'est naïf ce que je dis? Peut-être que ça l'est.
    Je me doute bien que ça n'est pas simple.
    Paul Jorion nous ouvre des brèches,
    il faut s'y engouffrer!
    Le citer même, que ça crée des réseaux
    de liens dans la tête des gens!
    241 vues de son intervention hier soir,
    aujourd'hui, 358. C'est trop peu. Je ne connais pas
    les audiences mais c'est une émission plutôt
    intellos parisiens. Alors Jorion a un blog très fréquenté,
    mais alors pour toucher ceux qui croient aux bonimensonges
    des pipeauteurs des gouvernements ou même des candides masochistes
    ps, modem, verts/EE truc machin ou surtout ceux qui n'y croient plus mais sont dans l'errance électorale ou ne votent plus...
    Pédagogie. Et répétition. Et varier les entrées.
    Du côté de ceux qui lisent les Echos, on sait que ceux-là
    préparent déjà leurs arrières. Cynisme absolu. Et Eric Woerth
    le premier. Quel connard ce type! Quelle enflure!

  23. 73
    mimi dit:

    Je ne comprends pas le déferlement de critiques contre Jean-Luc Mélenchon venant du NPA. Enfin Jean-Luc Mélenchon nous parle principalement des problèmes financiers liés aux manoeuvres déplorables des banques, il dit en début, qu'il faudrait bien faire une pause dans ces discussions de voile et qu'il regrette de s'y être aussi un peu laissé prendre et dit surtout son étonnement d'avoir lu dans l'Humanité que c'était le NPA qui médiatisait cette affaire de candidate voilée et qu'il aurait pensé que cela aurait du venir d'ailleurs ! Que cette information soit vraie ou fausse sa bonne foi ne paut pas être mise en cause. Certe il pense que cette candidature ne lui plaît pas. C'est son droit. Quelle hypocrisie pour tous ses détracteurs de dire que c'est une candidate représentative comme n'importe qui alors que le NPA s'est posé sérieusement la question de savoir s'il devait l'accepter ou non. C'est donc qu'il y avait problème ! Et puis moi non plus cette canditdature ne me plaît pas. Les plus anciens, nous avons assez vu dans les conseils municipaux, même à l'Assemblée Nationale des curés ou chanoines, des bonnes soeurs dans les hôpitaux publics pour avoir enfin respiré dêtre libérés de ces mauvaises moeurs, il est totalement inadmissible de penser que l'on pourrait insensiblement retomber dans ce travers. Je comprends, bien sûr, que dans ces débats on a stigmatisé les musulmans et qu'on ne supporte plus Besson et cie ce n'est pas une raison pour en rajouter dans le sens contraire.

  24. 74
    carlo dit:

    @ Lisée PG

    "Il peut vous dire merci.

    C'est de l'humour.

  25. 75
    Robespierre dit:

    Continuez Jean-Luc. Ne lâchez pas.

    Même si je suis fort triste que l’union avec le NPA ne se soit pas faite. Car, pendant que Besancenot fait allégeance au Religieux, ceux qui nous exploitent et nous martyrisent ont de bien beaux jours devant eux et ceux qui en souffrent (sûrement pas Olivier!) une éternité de douleur…

    Avant la naissance du NPA, j’avais assisté à quelques réunions préparatoires de ce nouveau parti politique dans mon arrondissement. À l’époque, j’avais été séduit par la rhétorique du facteur. Et pour dire vrai je ne jurais que par lui, même si j’avais quelques doutes quant à sa laïcité, valeur de gauche par excellence, et ainsi que vous le soulignez, des Lumières. J’allais donc à ces réunions, pour confirmer ou infirmer ce pressentiment.
    Mes doutes furent rapidement levés lorsque la responsable adjointe de la section parisienne que je fréquentais alors m’assura la main sur le cœur que Tariq Ramadan était laïque, et non islamiste ! J’eu l’impression sur le moment d’avoir affaire à une illuminée de secte !
    Comment ? Comment des filles et des fils de gauche, pouvaient-ils dire de telles c…, sans avoir le sentiment de cracher sur ceux qui les avaient précédés?!

    Je me souvenais de Libertad, alias Joseph Albert, anarchiste montmartrois balançant :
    « Je crache sur vos idoles ! Je crache sur dieu, sur le Christ, sur les symboles et les religions. Ce sont des hochets, je m’en moque et je m’en ris ! ».
    Je me souvenais aussi du bon Blanqui qui écrivait en avril 1865 :
    « L’église fait une guerre implacable au dévouement, à l’intelligence, à tout ce qui est grand et généreux dans l’homme. Ses favoris ont toujours été la bassesse, le crétinisme, la dégradation : ni cœur, ni tête, ni esprit, telle est pour elle la perfection. »

    Et les enfants de Blanqui, de Libertad et de tant d’autres ne seraient plus très loin d’interrompre meetings ou réunions de quartier pour cause de prière !

    Si l’Islam (et toute l’Islam, même hélas, les laïques et les progressistes, j’en connais !) est aujourd’hui stigmatisée et vous avez une nouvelle fois raison, sert de rideau de fumée aux multiples saloperies que les capitalistes nous préparent ; c’est parce que la gauche, depuis 30 ans, par crainte d’être traitée de raciste (alors qu’elle n’aurait été que laïque!), a laissé l’idéologie islamiste s’installer telle celle d’Hassan Iquioussen (invité de Martine Aubry ce 6 février à Lille), qui prétend que la shoah a été organisée en accord entre les Juifs et les nazis pour créer l’état d’Israël !

    Vous non plus, depuis votre saine prise de position sur le voile n’êtes pas à l’abri de leurs délires :
    http://www.anti-imperialisme.com/pourquoi-aucun-antisioniste-ne-devrait-voter-pour-jean-luc-melenchon-et-son-pdg

    Bref. Depuis quelques temps déjà, je disais sur le ton de la boutade que Besancenot était un agent de Sarkozy. Je commence à me poser de sérieuses questions quant au fait qu’il s’agisse seulement d’une boutade. Il est en tout cas son plus proche allier, bien avant le PS, la droite ou l’extrème-droite!

  26. 76
    le Prolo du Biolo dit:

    @ 56 - Pierre L.

    Très seyant. Faudra juste que je perde un peu de poids.

    D'un autre côté, peut-être un peu trop marqué écolo ?

  27. 77
    Lisée PG dit:

    Que le blog de Mélenchon soit un blog creuset, d'accord. Mais que les "invités" restent dans les limites de la politesse et de l'honnêteté intellectuelle (pas de mauvaise foi ni de dénigrement systématique). Sinon, je maintiens, qu'ils aillent voir ailleurs, l'herbe y est beaucoup plus verte.
    Depuis un certain temps, les échanges ne sont plus, dans leur majorité, constructifs. Quand l'un a dit blanc et l'autre noir, à quoi cela sert-il de polémiquer à l'infini ?

  28. 78
    carlo dit:

    @mimi

    "Il dit en début, qu’il faudrait bien faire une pause dans ces discussions de voile et qu’il regrette de s’y être aussi un peu laissé prendre"

    Et il y revient encore une fois alors qu'il lui faudrait revoir sa position sur cette question, ou tout au moins, dans l'intérêt électoral du FdG, ne plus parler de ce sujet.

  29. 79
    Alexandria dit:

    Pardon de revenir sur le « voile », mais cela fera écho au post autour de la lettre du maire d'Échirolles (n°55). C'est la réaction que je viens d'envoyer à Marianne, après lecture du crapoteux éditorial de Joseph Macé-Scaron.

    Cher Joseph Macé-Scaron,

    Je viens de lire votre éditorial : Les Soviets plus l’obscurité – joli titre, entre nous ! Vous l’avez trouvé avant d’écrire ? Vous tueriez père et mère pour un bon mot ? –, et je me sens légèrement nauséeuse...

    1. Cela fait des semaines que l’on bassine le pauvre peuple en agitant le chiffon du voile – ce qui n’est pas un oxymore, juste un pléonasme... – et vous voici tête baissée, les cornes prises dans le fatal attribut... Attribut de quoi, au demeurant : vous écrivez « voile », comme tous les crétins plumitifs qui instrumentalisent l’objet – vous valez mieux que ça, Monsieur !... –, alors que je n’ai vu, sans joie, je vous l’accorde, qu’un vilain fichu blanc cassé, noué en chignon, comme les beaux madras de certaines îles. Pour moi, si cela comporte probablement une petite part de référence religieuse, mais surtout une très large part de coutume ancestrale, cela n’a aucun rapport avec le niqab, l’élégante horreur – car c’est élégant : j’en ai été impressionnée lors d’un récent séjour à Alexandrie – fièrement exhibée (oui ! un voile peut exhiber !) par de guerrières jeunes femmes probablement wahabites... Cela a encore moins à voir avec l’abjecte burqa qui, elle, est la pesante manifestation d’un machisme misogyne qui, sous cette forme extrême, n’est pas près de gangréner notre pays. (D’ailleurs, les jeunes converties qui arborent le niqab en France ne sont pas folles : un niqab, oui ; la burqa, non. Porter la burqa revient à prendre le départ du marathon équipée pour une course en sac...)
    2. Je comprends l’embarras du « facteur »... C’est votre ancien patron, Le Figaro, qui a malicieusement levé le lièvre (soulevé le voile ?...). Et les crétins sus-nommés de braire avec un bel ensemble que c’est là la provocation du « Lider à vélo », pour faire parler de son parti un peu mal parti !...en passant sous silence la malice du Figaro ! Malice pour malice, quoique militante du Parti de Gauche et électrice du Front du même tabac, je vous renvoie à l’excellent « blogueur chauve et perplexe », mon cher C S P (comité de salut public) :, son dernier post et ses liens, et surtout ce délicieux commentaire : « Nan mais les foulards quand il n'y en a qu'un, ça va, c'est quand il y en a plusieurs...Mais queskejdis,moi?!Whahaha ! »
    3. Je ne m’appesantirai pas sur vos développements nauséabonds sur le « rouge-brun » et le « rouge-vert » : vous avez actionné la manivelle du moulin à prières en langue de bois, et j’ai même été capable de le supporter jusqu’au bout !... Là où il conviendrait de faire preuve de nuance et de finesse, c’est l’artillerie lourde qui est mise à feu ! Vous vous êtes arrêté juste à temps avant le point Godwin, quelque part du côté de Durban, en passant par le Tariq Ramadan préféré de Mme Caroline Fourest, quelque peu fabriqué, certes, mais tellement plus « sexy » à ses yeux que le vrai Tariq Ramadan, du moins tel qu’il m’apparaît dans certaines émissions, comme celle de Taddéï, réfléchi, complexe, mesuré. Ce qui ne veut pas dire que je le suivrais aveuglément.

    Je ne voudrais surtout pas vous lasser, alors je conclus, avec votre conclusion, qui atteint des abysses dans la bassesse : « Misère d’un mouvement qui se montre moins préoccupé, aujourd’hui, par la fermeture des usines que par l’ouverture des mosquées. » Je ne sais pas comment vous vous informez, mais vous gagneriez à fréquenter de façon plus critique le PPA (le parti de la presse et de l’argent). Et si ce n’est pas votre pitoyable désinformation que vous manifestez dans ce papier, alors c’est pire : c’est du cynisme. Je préfère finir sur cette phrase qui est aussi la vôtre, un peu plus haut : « La gauche radicale a une place à tenir : être le porte-voix des sans-voix. »
    C’est ce qu’elle fait. Tous les jours. Avec les syndicats et les sections qui ne se reconnaissent pas dans le syndicalisme « responsable » tant prisé par M. Sarkozy. C’est ce qu’elle fait. Et c’est ce qui vous laisse le temps d’écrire des sottises sur des sornettes.

    Amicalement
    Dominique Gerin

  30. 80
    Alexandria dit:

    Pardon ! je n'ai pas su mettre le lien à CSP. Le re-voici :

  31. 81
    Michel Matain dit:

    @ Guillot 6

    "Contrairement à ce qu’affirme L’Humanité et Jean-Luc Mélenchon sur son blog, la direction du NPA a été pris de court avec cet article du Figaro. Ce n’était même pas connu au CPN le week end dernier, alors qu’un débat sur la burqua y était programmé !"

    Comment le CPN du NPA n'était-il pas au courant ? L'info a été donné ici même sur ce blog le 25 janvier (avant le week-end) par Langue Rouge (post 179) en discussion sur l'article de Mélenchon "Décontaminons" :

    "Il y a aujourd’hui des femmes voilées au NPA et il y aura même une femme voilée sur la liste NPA de PACA pour les régionales."

    Je conseille deux choses au CPN du NPA s'il veut savoir ce qui se passe dans son organisation :
    - lire le blog de Mélenchon et les commentaires qui y parraissent
    - prendre contact immédiatement avec Langue Rouge

  32. 82
    4 Août dit:

    @ MODERATEUR

    Je propose de rajouter "voile", "burka" et "foulard" dans la liste des mots-clé du filtre anti-spam.

  33. 83
    Alexandria dit:

    Décidément, je suis nulle !
    C'est CSP, comite-de-salut-public.blogspot.com/2010/02/mere-denis.html. Et j'espère que cette fois est la bonne. Sinon débrouuillez-vous : j'en peux plus ! D'ailleurs, pour la plupart, vous devez connaître le chemin...

  34. 84
    carlo dit:

    @ Louise

    "« Il y a aussi le cas de ceux qui vont finir par ne plus se reconnaître ni dans le FdG ni dans le NPA et s’abstenir…ou même voter PS. »
    Je n’y crois pas une seconde.
    "

    Le risque, hélas bien réel selon moi, est que le FdG et le NPA -et j'ai bien conscience dee me mettre tout le monde à dos en osant dire cela- perdent toute crédibilité dans cette affaire et que de certains électeurs qui souhaitent "le dépassement du capitalisme tardif moribond récalcitrant" se laissent finalement tentés par le vote PS qui sera de toutes façons comptabilisé comme un vote d'opposition à NS.

  35. 85
    Michel.S. dit:

    Holà ! C'est bientôt fini tout ce cirque sur le voile qui... le voile que... le figaro qui...le NPA que ... ! La partie sur le système bancaire et son comportement, les pressions des malades de Bruxelles et d'ailleurs pour faire "cracher le sang" aux peuples d'europe, ça n'a pas d'importance ? Vous vous "voilez" la face ou quoi ? La première partie du spectacle consiste à faire porter le chapeau des "restrictions" aux gouvernements sociaux-libéraux qui vont devoir affronter leurs peuples (qui viennent de les élire : les grecs, et les portugais, il n'y a pas si longtemps). On va savoir rapidement si ces gouvernements-là se couchent ou basculent dans la résistance et l'affrontement. Dans le premier cas, (l'espagne et la grèce n'en sont pas loin) on aura la preuve directe que, cette fois, la soit-disant sociale-démocratie est à mettre à la poubelle avec tous ses affutiaux ! Mais nous allons devoir crier haut et fort pour soutenir leurs peuples. Car la prochaine étape, ce sera pour nous. Par contre, si un de ces gouvernements a le courage de se rebeller (je n'y crois guère...) alors là; il va falloir monter au créneau car se sera un évènement à soutenir. Sinon,dites-moi ce qu'on fait ? On laisse crever les peuples agressés en attendant notre tour ?

  36. 86
    Pierre L dit:

    à le Prolo du Biolo (6 février 2010 à 12h19)
    Pour customiser l'arrosoir.

  37. 87
    Ifig dit:

    Puisqu'on parle des banques, le PG est-il pour la nationalisation des banques et la création d'un service public du crédit ?

  38. 88
    Joe Liqueur dit:

    @ Ifig

    Excellente question… Voir mon commentaire au début de ce fil.

  39. 89
    Pierre L dit:

    Michel.S. dit:
    6 février 2010 à 12h37
    "On va savoir rapidement si ces gouvernements-là se couchent ou basculent dans la résistance et l’affrontement. Dans le premier cas, (l’espagne et la grèce n’en sont pas loin) on aura la preuve directe que, cette fois, la soit-disant sociale-démocratie est à mettre à la poubelle avec tous ses affutiaux ! "

    Pour ma part, j'ai déjà mes preuves, écrites et signées.

    le traité [de Lisbonne] est ratifié par le parlement grec. Sur 292 députés présents, 250 se prononcent pour et 42 contre. La majorité est composée des députés conservateurs de la Nouvelle Démocratie, au pouvoir, et des élus de l'opposition socialiste (PASOK). Les députés du parti communiste (KKE), de la gauche radicale (Syriza) et du parti d'extrême droite Alarme orthodoxe populaire (LAOS) votent contre.

    Le 16 juillet, en Espagne, le Sénat adopte le Traité [de Lisbonne] par 232 voix contre 6 et 32 abstentions formalisant ainsi la ratification déjà validée par la Chambre des députés le 26 juin.

    Le 23 avril, ratification du traité [de Lisbonne] par le parlement portugais par 208 voix contre 21 (Verts, communistes et extrême-gauche).

  40. 90
    carole G dit:

    @Michel S
    J ai ien peur que l Allemagne et la France ne lèvent pas le petit doigt pour les PIGS.
    On oublie qu en 36,il y avait une"base arriere":l URSS
    Elle est ou,la base arriere,aujourd hui?

  41. 91
    4 Août dit:

    @ JLM

    "Les banques, hier sauvées par les Etats viennent aujourd’hui les assaillir. Les banques, sauvées par les contribuables viennent les saigner !"

    Il faudra le dire et le répéter demain à RTL !

  42. 92
    Michel Matain dit:

    La Grèce et le Portugal ne sont pas encore en faillitte. Ils n'ont eu aucune difficulté à trouver des préteurs. (La Californie, nettement plus importante économiquement que la Grèce ou le Portugal est elle déjà en faillitte). Face à la spéculation actuelle contre la Grèce, une déclaration musclée de l'UE et de la BCE pour dire qu'ils soutiendront la Grèce quoiqu'il arrive et la spéculation se porterait immédiatement ailleurs. C'est déjà arrivé dans le passé dans les relations compliquées entre Franc et Deutsche Mark. La question est : pourquoi l'UE et la BCE n'affichent-ils pas une détermination sans faille pour soutenir la Grèce ? En ne l'affichant pas, ils encouragent la spéculation. Et se servent de cette spéculation pour exiger des plans anti-sociaux du gouvernement grec.

  43. 93
    myriam dit:

    Jean-Luc Mélenchon a dit" ne parlons plus du voile", alors on ne doit plus en parler et les militants et sympathisants NPA ne sont que des imbéciles mono- maniaques car ils y reviennent mais il faut quand même se pencher sur la manière dont Jean-Luc Mélenchon ne parle plus du voile
    -

    "APRES LE VOILE, LES BANQUES"

    "LA LIGNE DE DEFENSE

    Donc je voudrai bien faire la pause à propos des burkas, voiles et ainsi de suite. Car je suis bien d’accord pour constater que pendant qu’on parle de ça, le reste de ce qui est souvent plus brulant, vit sa vie dans la douceur de la pénombre. Mais comment faire ? Il faut réagir quand on vous interroge. Il faut tenir la tranchée. Pas question de faire comme si les campements religieux au milieu de la scène publique étaient une mode parmi d’autres. Pour moi c’est la lutte des lumières qui continue. C’est la ligne ultime de résistance. J’ai vu passer par-dessus bord le socialisme. Puis la République, rendue subsidiaire, défigurée en régionalisme européen, ridiculisée en adjectif du maintien de l’ordre. Sur ces thèmes, on joue en défensive, à reculons. Sur les Lumières on est encore vainqueurs et ce sont nos lois qui s’appliquent. Pas question d’en lâcher un centimètre carré. Dans l’affaire de la candidate voilée j’ai lu dans l’Humanité que c’était l’état major du NPA qui avait lancé l’affaire avec un communiqué pour en informer tout le monde. C’est vraiment de l’ostentatoire. J’avoue que je ne comprends pas le motif. Je croyais que c’était une affaire locale remontée par les médias. Non. C’est dans l’autre sens que ça s’est passé. J’ai dit ce que j’avais à dire dans Marianne 2. Je n’ai pas le gout d’en faire davantage. Je ne comprends rien à ce que fait le NPA avec cette histoire ni pourquoi ça lui a paru important d’en faire un argument de campagne et un thème de débat. Je me contente de constater que ça va faire beaucoup de malheureux. Pluriel qui ne doit pas masquer la proportion de féminin qu’il contient. Car qu’on le prenne comme on veut : le voile n’est pas représentatif des quartiers et le voile est un signe de soumission volontairement propagandiste !"

    C'est moi ou la manière de ne "pas en parler" de Jean-Luc Mélenchon est sujette à caution et il ne faut pas vraiment s'étonner (si l'on n'est pas de mauvaise foi (zut un gros mot)) -au vu de cette "manière" de ne pas en parler mais de "parler des banques"-,que des gens (surtout des gens obtus et stupides comme les militants ou sympathisants NPA) en reparlent... J'ai connu mieux il me semble comme façon de "clore" un débat... Mais bon vu où je milite, ça doit tout simplement venir de ma compréhension défaillante d'idiote utile....

    Et si j'ai bien compris certains messages, le NPA est et va être responsable de la montée du FN, de la victoire de la droite... mais bien sûr... et les marmottes elles emballent le chocolat......au fait, je pense que vous avez oublié la peste et le choléra.....

    - pour la droite encore, j'ai crois avoir compris les arguments : division de la gauche et gna gna gna (et il faudrait d'ailleurs à ce sujet m'expliquer en quoi la création du pg n'a pas contribué à diviser la gauche et en quoi la création du npa l'a fait.....et je ne parle pas d'une explication qui se résumerait à "nous on est de gentils, vous vous êtes des méchants, nous on a raison, vous non, et nous on est prêt à travailler avec le ps"....)... c'est simple, facile et on oublie de faire le bilan des différents gouvernements de gauche purielle... et surtout cela permet de justifier de travailler ensuite avec "l'Angela de gauche" (cherchez l'erreur..)

    - pour le FN, j'ai plus de mal et surtout très peur de comprendre : la seule explication que je vois serait que de mettre cette jeune femme sur la liste va réveiller la peur de l'autre chez nos concitoyens et va les pousser, dans un réflexe de protection, dans les bras xénophobes de la famille Le Pen (en gros "cachez cette musulmane que je ne saurais voir")....ce n'est pas ça quand même ? Si ? parce que dans ce cas, ne parlons pas du vote des immigrés, de la régularisation des sans papiers etc.... (car les immigrés et sans-papier des fois ils sont noirs et des fois ils sont musulmans et même que parfois il sont noirs et musulmans... et si ça ça ne fait pas peur à nos braves concitoyens....).

    Pour quitter le monde des marmottes qui emballent le chocolat et revenir au monde réel :

    - un décret est passé qui va autoriser le "licenciement" des fonctionnaire (en fait une mise en disponibilité sans salaire......)
    - Total a annoncé à la fois des bénéfices assez considérables -il me semble - et la fermeture de la raffinerie de Dunkerque
    - depuis 10-15 jours un nouveau crack bousier est en cours (depuis le débat sur la reconduction de Bermanke à la tête de la fed et les interrogations sur le sort de la Grêce). Il semblerait de plus que le crédit immobilier américain nous réserve une deuxième vague de défaillance (un type de prêt d'avant 2007 avec explosion à retardement) et que les banques aient recommencé en plus les subprimes plus ou moins avec l'aval de l'état...

    J'ai bien peur que nous ne rentrions dans une phase où la ligne de partage entre ceux qui veulent faire avec l'économie de marché et les autres prenne véritablement tout son sens, au point où en est arrivé le système... je n'y connais pas grand chose en économie mais j'ai tendance à croire (peut-être simplement parce que je le comprends au moins en partie) Jorion et dans ce cas, il semblerait (d'après ce que dit ce monsieur) qu'on ait d'autre choix que d'inventer autre chose ; ce qu'on ne pourra faire, je pense, qu'en s'éloignant radicalement des partisans de l'économie de marché et de la moralisation du capitalisme.

  44. 94
    Thaumasios dit:

    Pas le temps d'écrire beaucoup, alors juste rapidement…
    1) Je suis d'accord avec chaque ligne de ce post de Jean-Luc Mélenchon (et bravo à Lisée PG, tu as tout mon soutien, camarade).
    2) Il faudrait commencer à arrêter de raconter n'importe quoi. La candidate du NPA qui se présente voilée est un scandale pour ces raisons (et pas d'autres) :
    a. En République démocratique, on doit pouvoir représenter le Souverain en entier (donc pas une fraction de celui-ci) afin d'éviter le communautarisme et l'électoralisme ;
    b. En République laïque, on ne doit pas pouvoir faire de prosélytisme au sein de l'espace public (donc pas de signe religieux ou philosophique tels que kippa, croix, magen david, foulard, burka, T-shirt sataniste, cornettes, pendentif raëlien ou autres…).
    c. Quand on se veut un vrai parti de gauche (comme le prétend le NPA), alors on ne fait pas l'équation proprement scandaleuse et révoltante « femme voilée = représentante des quartiers populaires » (c'est sans doute ce qu'il y a de plus lamentable dans toute cette histoire !), car alors on fait l'amalgame entre une religion et une détermination sociale et on se torche littéralement avec le principe de laïcité qui préside à notre République et maintient le contrat social de notre Nation — et je rappellerai qu'il n'y a qu'une seule laïcité (donc ni positive, ni négative) dont le principe est qu'on a une absolue liberté de conscience et qu'on peut vivre absolument comme l'on veut ses convictions philosophiques ou ses croyances religieuses dans un cadre privé ;
    d. Enfin, quand on se veut un vrai parti de gauche, héritier de la philosophie des Lumières et de l'histoire du mouvement ouvrier, on ne prend pas prétexte du fait qu'il y a déjà eu ce genre d'entorses au pacte républicain auparavant et souvent chez nos adversaires, comme par exemple des ecclésiastiques qui se présentent aux élections ou des noms de partis comme Union des Chrétiens Démocrates (pour ceux qui aiment jouer sur les mots, j'ai dit souvent, pas TOUJOURS).
    3. Pour enfoncer le clou de ce que dit Lisée PG : on a de plus en plus l'impression que ce blog devient le rendez-vous de tous ceux qui en veulent à Jean-Luc Mélenchon ou au PG : les NPA qui prennent tous les prétextes pour cracher sur Mélenchon et faire leur pub ; les soi-disant déçus du PG qui viennent hurler à la mort et insulter ; parfois quelques vieux stals qui n'en ratent jamais une pour dire que l'obsession vitale de Mélenchon se résume aux Présidentielles ; cerise sur le gâteau, le POI qui vient maintenant carrément faire ses courses de signatures sur le blog, pour ses initiatives unitaires bidon !
    4. Pour terminer, histoire de se faire un peu plaisir : L'unité avance !
    Bonne journée à tous.

    Désolé s'il y a quelques fautes qui traînent, je suis pressé et passablement énervé par le comportement de certains.

  45. 95
    Darthé-Payan dit:

    @ Jean-Luc Mélenchon

    Merci pour cette note qui me ravit !

    Je recopie l'un de tes paragraphes.

    Jean-Luc Mélenchon dit :

    "LA LIGNE DE DEFENSE

    Donc je voudrai bien faire la pause à propos des burkas, voiles et ainsi de suite. Car je suis bien d’accord pour constater que pendant qu’on parle de ça, le reste de ce qui est souvent plus brulant, vit sa vie dans la douceur de la pénombre. Mais comment faire ? Il faut réagir quand on vous interroge. Il faut tenir la tranchée. Pas question de faire comme si les campements religieux au milieu de la scène publique étaient une mode parmi d’autres. Pour moi c’est la lutte des lumières qui continue. C’est la ligne ultime de résistance. J’ai vu passer par-dessus bord le socialisme. Puis la République, rendue subsidiaire, défigurée en régionalisme européen, ridiculisée en adjectif du maintien de l’ordre. Sur ces thèmes, on joue en défensive, à reculons. Sur les Lumières on est encore vainqueurs et ce sont nos lois qui s’appliquent. Pas question d’en lâcher un centimètre carré. Dans l’affaire de la candidate voilée j’ai lu dans l’Humanité que c’était l’état major du NPA qui avait lancé l’affaire avec un communiqué pour en informer tout le monde. C’est vraiment de l’ostentatoire. J’avoue que je ne comprends pas le motif. Je croyais que c’était une affaire locale remontée par les médias. Non. C’est dans l’autre sens que ça s’est passé. J’ai dit ce que j’avais à dire dans Marianne 2. Je n’ai pas le gout d’en faire davantage. Je ne comprends rien à ce que fait le NPA avec cette histoire ni pourquoi ça lui a paru important d’en faire un argument de campagne et un thème de débat. Je me contente de constater que ça va faire beaucoup de malheureux. Pluriel qui ne doit pas masquer la proportion de féminin qu’il contient. Car qu’on le prenne comme on veut : le voile n’est pas représentatif des quartiers et le voile est un signe de soumission volontairement propagandiste !"

    Ce paragraphe que du bonheur pour le républicain socialiste jacobin patriote et internationaliste que je suis !

    Egalement, ton argumentaire sur les banques éclaire les choses.

    Il faut très rapidement que le politique, le citoyen, le salarié prennent ou reprennent le contrôle de l'économie et des marchés. Oui, rapidement engager la renationalisation des banques et partout instaurer démocratiquement la pleine souverainneté et citoyenneté du peuple dans l'économie, l'entreprise. Services publics partout et pour tous. Appropriation collective et sociale, entreprise sociale, planification, le crédit au service du développement, de l'émancipation de la personne humaine et de la solidarité. Partage et redistribution des richesses. Politique de revenus et loi sur le maximum doivent faire partie d'un projet de rupture et de refondation. Faire entrer concrètement la France dans une ère économique nouvelle, l'économie socialiste et d'intérêt général.

    Merci à toi Jean-Luc, mon frère républicain.

  46. 96
    Darthé-Payan dit:

    @Thaumasios
    Ton post 85
    Bjr

    Je suis en total accord avec ton commentaire. Je le signe des deux mains sur ce que tu dis concernant cette "histoire"
    Tu rappelles les principes républicains et laïques. Je te remercie de l'avoir fait.

    Bien amicalement à toi.

  47. 97
    Darthé-Payan dit:

    @ Thaumasios

    JL Mélenchon et le POI sont très proches notamment sur les questions républicaines, de laïcité, de jacobinisme, le refus du régionalisme, le vent nouveau issue des Lumières et de la Révolution française 1789-1793.

    En marge du congrès de la FSU auquel j'ai assisté, j'ai rencontré des camarades du POI et ce que je peux te dire c'est que les convergeances entre le PG et le POI il y en a. Sur la réforme des collectivités locales (le PG devrait aller plus loin dans son refus !), sur les le refus des licenciements, sur les questions de retraite, sur la république, la laïcité, l'action sociale au sein des mouvements, le soutien à ceux qui luttent (Conti par exemple), le refus du démantèlement du statut de la fonction publique, sur les questions éducatives, sur l'Europe ou JL Mélenchon évolue vers un refus de l'Europe fédérale et plutôt vers une libre association et coopération (un peu comme dans le Manifeste Jacobin) etc...

    JL Mélenchon et d'autres camarades du PG sont en très bon terme avec le POI. Une future et féconde collaboration et union pour l'action demain est possible voire souhaitable.

    OUI, VIVE L'UNION PG-POI pour demain !

  48. 98
    Thaumasios dit:

    @ Darthé-Payan
    Une fois n'est pas coutume, je me contenterai de citer intégralement Langue Rouge, qui a tout dit sur le sujet.
    Ce sera sans doute mon dernier post sur la question, tant parler du POI me provoque une crise incontrôlable de bâillements…

    # 344 langue-rouge dit:
    4 février 2010 à 15h17

    @Demetrio post 338

    « T’es au POI ou alors tu fais partie de ces naïfs qui accordent encore du crédit au POI ?

    Le POI s’apprête à lancer une campagne ? Tiens donc !
    C’est leur boulot, leurs permanents payés par FO ils passent leur temps à faire ça, c’est comme ça qu’ils se construisent et qu’ils arrivent à vivoter à 3-4000.
    On lance une campagne dans son coin, on crée des comités faussement unitaires avec quelques faire-valoir qui se seront fait attraper, on publie un communiqué appelant les autres orgas à se rallier en ayant déjà écrit le communiqué dénonçant leur refus de se joindre au POI, on fait une marche sur Paris, un meeting et puis on en ressort avec quelques dizaines d’adhésions supplémentaires et on rentre de nouveau dans sa coquille.
    Ils savent faire, les faux comités, les fausses tendances qui ne contestent jamais, les fausses cartes d’adhérents, les faux candidats des maires. Mais la politique dans tout ça, elle est où ?

    Par contre, les campagnes unitaires, les bagarres avec les autres partis politiques, à égalité, les vrais comités unitaires, les discussions franches sans manipulations et faux-semblants, jamais. Le POI aurait trop peur que ses militants au discours mécanique (maastricht, sortir de l’union européenne, la république, les 36000 communes….), à la tête bourré d’idées préconçues et aux idées figés soient tentés d’aller voir ailleurs.

    Le pire c’est qu’ils sont doués pour ça, ils peuvent encore tenir très longtemps avec cette petite recette. »

  49. 99
    Hold-up dit:

    Je viens d'écouter l'émission " La Tumeur du Monde " sur France Culture, présentée par les deux inénarrables compères journalistiquement métastasés - Jean-Marie Colombani et Jean-Claude Casanova - et bien figurez-vous qu'en une heure d'émission aucun des deux caniches et voix de leurs maitres n'ont jamais prononcé le terme : Front de Gauche. Eux deux, jamais. La volonté de n'en dire mot était si grosse qu'on avait presque mal pour ces deux animateurs radio.

    L'émission se proposait pourtant de faire " un tour d'horizon politique avant les élections régionales à 5 semaines du scrutin" et de tirer " une photographie des rapports de forces. "
    http://sites.radiofrance.fr/chaines/france-culture2/emissions/rumeur/

    Incroyable. Un black- out total dans la bouche de ces deux fanatiques du néolibéralisme. S'ils se sont fait l'écho joyeux de la contre-réforme régressive UMP qui va renvoyer tout le monde au travail à un âge avancé - afin de mourir sur scène comme Molière sur les chaines de montage en usine ou ailleurs par la défenestration cadrée et radicale de ses membres - nos deux propagandistes n'ont parlé que du jeu formel et manipulatoire en politique et des problèmes du gouvernement UMP, vus plus comme des erreurs de " communication " qu'autre chose. La
    " tête de gondole " du parti UMP, alias M. Nicolas Sarkozy - [N.S en " tête de Gondole " de l'UMP selon les mots mêmes d'Hervé Gaymard entendu ce matin à la radio] - a quelques petits soucis de Com'! Rien de plus selon ces deux animateurs radios.
    Pour le reste, Nothing. A croire que le Front de Gauche qui a eu un score honorable aux dernières élections Européennes pour un jeune mouvement politique, n'existe pas. Aucune allusion à son existence lors de cette émission toujours aussi vide et ronflante à endormir un bœuf.

    Il faudra attendre une voix à distance et radiophoniquement parasitée pour entendre de la bouche de leur invité - Brice Teinturier, directeur du département "Stratégies d'opinion" de TNS Sofres - pour entendre simplement évoqué, le terme de Front de Gauche. Un quart d'heure avant la fin de l'émission oiseuse.

    Le journalisme de marché à la sauce UMP sur les ondes du service public pour le bien privé, y'a pas à dire, niveau mauvaise foi sur l'échelle de "Riche - Terre ", un must où tous les esprits serviles plafonnent. Un jour il faudra empailler au musée Grévin du capital, ces deux compères de la grosse information mensongère, les inénarrables et inséparables Jean-Marie Colombani et Jean-Claude Casanova. Ils sont à «  France Kultur » ce que Pascal Bataille et Laurent Fontaine étaient à la vulgarité télévisuelle et à l'abêtissement de masse.

  50. 100
    carlo dit:

    @ Thaumasios

    "En République démocratique, on doit pouvoir représenter le Souverain en entier (donc pas une fraction de celui-ci) afin d’éviter le communautarisme et l’électoralisme"

    On est d'accord, quoiqu'il s'agisse d'une élection régionale. Mais en quoi le fait de se voiler implique-t-il qu'on ne peut pas "représenter le Souverain en entier"? Un candidat noir devrait-il dissimuler qu'il est noir pour ne pas être soupçonné de ne pas "représenter le Souverain en entier". Et une femme ne devrait-elle pas dissimuler qu'elle est femme pour ne pas encourir le même reproche? Le mieux, dans ces conditions ne serait-il pas que tous les élus, hommes et femmes, portent une burqa pour dissimuler ce qui les sigularise?8)
    Plus sérieusement n'est-il pas contradictoire de s'opposer à l'invisibilité des personnes et à exiger que chacun dissimule hors de l'espace strictement privé tout ce qui fait de lui une personne singulière?

    "En République laïque, on ne doit pas pouvoir faire de prosélytisme au sein de l’espace public (donc pas de signe religieux ou philosophique tels que kippa, croix, magen david, foulard, burka, T-shirt sataniste, cornettes, pendentif raëlien ou autres"

    Porter des accessoires religieux, ce n'est pas nécessairement faire du prosélytisme.

    "Quand on se veut un vrai parti de gauche (comme le prétend le NPA), alors on ne fait pas l’équation proprement scandaleuse et révoltante « femme voilée = représentante des quartiers populaires »"

    D'accord.

    "le principe est qu’on a une absolue liberté de conscience et qu’on peut vivre absolument comme l’on veut ses convictions philosophiques ou ses croyances religieuses dans un cadre privé"

    Qu'entendez-vous par "cadre privé"?

    "Quand on se veut un vrai parti de gauche, héritier de la philosophie des Lumières et de l’histoire du mouvement ouvrier, on ne prend pas prétexte du fait qu’il y a déjà eu ce genre d’entorses au pacte républicain auparavant"

    D'accord.

Pages : « 1 [2] 3 4 5 6 7 8 9 10 1115 »


Blog basé sur Wordpress © 2009/2015 INFO Service - V3 Archive