04sept 09

Ceci est un post d'actualité. Pas n'importe laquelle. Celle d'une toute petite lutte. Petite, parce que c'est un homme tout seul qui la mène à sa façon, Alain Bourgeois, officier mécanicien au Havre. Mais je la trouve très significative. Elle est pour moi emblématique d'une situation que je veux dorénavant pointer et traiter. Celle de l'abaissement de la souveraineté nationale dans l'application de la loi française par les «investisseurs» étrangers. Je crois en effet que plusieurs cas du même style nous alertent sur une nouvelle réalité dans les relations de travail quand le patron est un étranger. Je suppose que tout le monde a en tête le cas des Molex. Le seul respect de la loi en vigueur en France y est devenu un enjeu de la négociation. Jusqu'au point où l'on a vu un ministre se réjouir d'annoncer que la direction de l'entreprise s'engageait sur une décision qui n'était pourtant que le respect de la loi. Et le même ministre de se taire sur le fait que, pour le reste, la même direction ne respecte toujours pas la loi française et les décisions des tribunaux français. Je suppose que ce genre de remarque devrait me valoir les foudres de la gauche «prout, prout» qui y verra la marque de mon odieuse xénophobie. Et peut être même pire : de mon nationalisme ! N'empêche. Quand je vois que la loi n'est pas respectée du seul fait que «l'investisseur» est un étranger, le plus souvent nord américain, et que les autorités du pays d'accueil (le nôtre) semblent trouver cela normal je mesure la chaîne des conséquences et je comprends ce qu'est devenu le rapport entre notre pays en tant que nation d'une part et le capital et les nord américains d'autre part. Sur ce plan là aussi notre situation se rapproche de celle des nations d'Amérique latine face à l'empire. En ce sens la dimension nationale du combat social prend une actualité et un sens que le terrorisme intellectuel des griots de la mondalisation heureuse et de la puissance tutélaire bienfaisante des USA (genre «Nouvel Observateur») ne doit pas empécher de voir. Ni d'assumer. Car c'est le niveau minimum minimorum que le respect de la loi du pays concerné pour attester la souveraineté de ce dernier. Bien sûr il arrive que nous déléguions de la souveraineté nationale. Mais c'est par la loi que nous en décidons. Ou par les Traités. Comme par exemple en direction de l'Union Européenne. Mais là? D'ou vient cette spoliation de souveraineté? D'un pur rapport de force. En face, quoi? Rien. La seule résistance vient d'en bas. Parfois au singulier absolu. Ainsi de la lutte de mon camarade Alain Bourgeois, officier mécanicien au port du Havre.

POURQUOI ONT-ILS ABANDONNE ALAIN?

Mon camarade du Parti de Gauche, Alain Bourgeois, officier-mécanicien, est en grève de la faim sur le port du Havre depuis le 13 août dernier. Il dénonce, pour l’ensemble des acteurs de la filière, les atteintes aux conditions de travail des salariés du remorquage des ports, pourtant régulièrement inscrites dans le code général du travail, le code maritime et même les accords de branche ! Jusqu’il y a peu, une compagnie unique, les fameuses « abeilles », était habilitée à remorquer les navires jusqu’aux quais, suivant un cahier des charges extrêmement contraignant et sécurisant, chaque jour et 24h/24h. La vente de la Compagnie à un groupe espagnol et l’arrivée d’une société hollandaise, ont évidemment entraîné une concurrence acharnée. C'est évidemment sur les conditions de travail et leur coût que cette concurrence s'est concentrée, davantage que sur quoi que ce soit d'autre comme par exemple la modernisation des outils de travail et des procédures de celui-ci. Comme d'habitude. Ce sont donc les conditions de sécurité et les acquis sociaux qui ont été «modernisés». C'est à dire saccagés. C'est à présent la fin des congés payés et des dimanches et jours fériés pour les marins des remorqueurs du Havre… et d’ailleurs. Aujourd’hui, par un tour de passe-passe, la Compagnie hollandaise entend imposer 26 semaines de 70h et 26 semaines non travaillées, soit 52 semaines, en faisant l’impasse sur les week-ends repos hebdomadaires, les jours fériés et la totalité des congés. Sévère! Mais bien sûr le salaire restera le même! Dans le même esprit, on comptabilise dorénavant le repos à posteriori. Seules 9 heures de repos sont accordées quotidiennement. "Décryptons", comme on dit à la télé. Cette comptabilité conduit à imposer des heures d’astreinte non rémunérées à bord. Evidemment ces heures d’astreintes échappent ainsi au régime des heures supplémentaires. Elle est pas belle la vie? Travailler plus pour gagner moins. L’Inspection du Travail a donné raison à notre camarade Alain Bourgeois. Un comble : la Compagnie en prend acte. Mais elle refuse d’appliquer les accords. Vu? Pour faire face Alain devrait donc à aller en justice pour les faire appliquer ! Voilà comment le cynisme procédurier achève le tableau du mépris pour la loi. Le libre citoyen Alain Bourgeois, du pays souverain France fait la grève de la faim depuis le treize août pour que la loi de son pays soit respectée dans son pays par une compagnie étrangère. Et les autorités du pays? Rien. Elles ne font rien. Ou bien seulement des coups de mains aux délinquants. Sur place les camarades se relaient pour soutenir Alain en ne le laissant pas seul. Ce sont des militants. L'Etat a disparu.

Tags: , , , ,


87 commentaires à “Alain Bourgeois, officier mécanicien et la souveraineté nationale”

Pages : « 1 [2]

  1. 51
    jennifer dit:

    Post de Curtillat

    Oui c'est vraiment mauvais. Je propose qu'au contraire on dise haut et fort qu'on n'est pas contre organiser un grand debat public avec le PS sur les solutions politiques a la crise. Non pas un debat clandestin mais un vrai debat devant tout le peuple francais pour que tout le monde sache vraiment ce que propose le PS et pourquoi nous choisissons une autre voie a la gauche de gauche. Nous n'avons pas peur du debat d'idees mais qu'il soit ouvert et devant tout le monde. Que les gens comprennent que si on choisit une autre voie ce n'est pas parce qu'on est des mechants et qu'on n'aime pas tel ou tel mais pour des raisons politiques claires. Que le PCF aussi se prononce la-dessus: quelle politique pour la France, pour nos regions. Le neo liberalisme, on a donne et le resultat est nul. Assez du populisme a la Sarko qui se contente de "punir" les traders! II faut un grand plan d'ensemble pour vraiment sortir le pays de la crise. Et que dit le PS sur cela? C'est programme contre programme qu'il faut confronter et qu'on avancera et pas des promesses vagues, electoralistes et populistes

  2. 52
    hervé dit:

    Et oui, quelle honte tout cela. Il y a une époque où l'on ne blablatait pas. Un corps de métier qui se jugeait exploité faisait le coup de force et se fichait bien des belles théories. Aujourd'hui c'est le "débat" continuel. En vain.

  3. 53
    Eruc Jamet dit:

    Je confirme le message indiquant qu'il vaut mieux ne pas regarder ce site.

  4. 54
    torquemada dit:

    comme tout bon adepte du logiciel libre navaigant avec firefox et les extensions adblockplus et Noscript, pas de souci....

    il convient de rester circonspect avec ces outils sécuritaires, surtout depuis le jour ou google a estimé que l'ensemble du web mondial était dangereux...

    dire non au monopole de microsoft, et aux délires sécuritaires informatiques aussi imbéciles que ceux de nos élites libérales, c'est aussi un acte militant...

    je précise que je navigue avec firefox 3.0.13 et l'option de "signalement de site d'attaque enclenchée" mais que je n'ai aucune alerte...

    précisons également que les processus sécuritaires employés par google ne sont pas toujours d'une grande rigueur technique...

  5. 55
    maxou dit:

    @Jennifer, qui si mes souvenirs sont bon m'avais demander de lui faire connaître les suites de la dite "affaire" Joël Martinez ?, donc voici la suite qui est un peu longue et je m'en excuse.
    Révélations : un rapport pointe la responsabilité « accablante » de l'ancien patron du CHU de Caen.
    A savoir, la situation de l'ancien directeur
    Ils ne veulent pas faire de commentaires : Joël Martinez se mure dans le silence et son avocat, Me Houdart, fait dire qu'il n'est pas disponible. Révoqué de la fonction publique, l'ancien directeur du CHU de Caen est mis en examen. Il avait démissionné de ses fonctions en mars dernier.

    « Des Dossiers futiles et somptuaires »
    Lorsqu'il dirigeait l'hôpital du Havre, Joël Martinez apercevait, depuis les fenêtres de son bureau, la haute silhouette du CHU de Caen.
    Est-ce pour cette raison qu'il avait envisagé de illuminer cette tour amiantée ? Pour l'IGAS, ce projet montre qu'il « savait trouver le temps pour s'occuper de dossier futiles et somptuaires ».

    Combien Joël Martinez a-t-il fait dépenser au Centre hospitalier universitaire (CHU) de Caen pour rénover son logement de fonction ? Michel Duraffourg et Michel-Henri Mattera, membres de l'inspection générale des affaires sociales (IGAS), ont fait les comptes : 966 115,74 euros en deux ans. Au total, la facture est de 1,7 millions d'euros pour une douzaine de logements de fonction de l'hôpital. « L'équivalent de plus de 35 postes d'infirmières », constatent, écœurés, les syndicats.

    « Responsabilité accablante »
    Comme le relève l'IGAS, l'essentiel des dépenses – souvent réalisées hors de toute procédure de marchés publics et d'appels d'offres – concerne le seul logement du « patron » du CHU, qui a dirigé l'hôpital du Havre avant de demander sa mutation. « A l'issue de huit ans de chefferie d'établissement au Groupe hospitalier du havre, poste difficile et exigeant s'il en est, explique-t-il dans le dossier qu'il a remis à l'IGAS, j'envisageais une autre mission. »
    Que ressort-il du rapport ? Joël Martinez a multiplié les « irrégularités ». « Dans cette accumulation d'irrégularités qui ont conduit à de multiples détournements de procédures, soulignent les enquêteurs, la mission considère que là responsabilité du directeur général est accablante. »
    Au Havre, les faits reprochés à l'ex-directeur ne suscitent guère de surprise... « Nous connaissions son goût pour les belles choses », souligne un médecin. Propos confirmés du bout des lèvres par son successeur. Des voisins du logement de fonction ont bien observé « de longues périodes de chantier dans la maison » mais y a-t-il eu, au Havre aussi, des abus ? Poser la question, c'est un peu se confronter à une sorte d'omerta. Qui commence à se fissurer. « Il y a eu, par le passé, un manque de curiosité de beaucoup de gens. Dans les comptes-rendus budgétaires du conseil d'administration et de la Commission technique d'établissement [l'équivalent d'un comité d'entreprise,], il n'y a aucune ligne sur ces problèmes de logements », constate Pierre Gueiuille (SUD).
    Mettre les pieds dans le plat : c'est que ce veut faire le syndicat. « le 12 octobre, en CTE, nous allons poser la question notre directeur pour savoir combien il y a de logements et de voitures de fonctions, qui en bénéficie, quelles sont les modalités d'attribution et quel est le budget. » Un autre représentant syndical était intervenu au printemps au conseil d'administration. « J'ai demandé le budget d'entretien des logements, rappelle-t-il. J'ai eu une réponse : 35 000 euros. Ce qui n'est pas scandaleux. Mais nous savons tous que Joël Martinez voulait les plus belles faïences et des listels hors de prix ».
    En arrivant à Caen, Joël Martinez s'est vite « préoccupé » de la rénovation de son logement. Sans même respecter les procédures de marché public », ce qui est « anormal », il a fait appel à des architectes d'intérieur ayant travaillé à l'hôpital du Havre. Il a, par ailleurs, totalement réorganisé son équipe en recrutant certains de ses anciens collaborateurs.

    « errements du directeur »
    A-t-il, par ce biais, monté un système de protection de ses propres agissements ? « il est effectivement anormal, bien que la personnalité du directeur général l'explique sans doute, que l'équipe de direction se soit comportée de manière à couvrir les errements d'un directeur général de CHU dont l'établissement est soumis à un contrat de retour à l'équilibre », estime le rapport dans lequel il est recommandé que la nouvelle direction du CHU engage une procédure à l'encontre de l'ancien patron de l'hôpital du havre. Le 10 juillet, le CHU s'est constitué partie civile.
    Stéphane Siret

    "la cheminée est changée sans justification particulière : la précédente cheminée de marque Brisach avait été installée en juillet 2004 pour un coût de 4107 euros. Elle est remplacée en janvier 2008 par un modèle Godin dont le coût est de 8616,11 euros. Une cuisine mobalpa, modèle Asia disposant d'un appareillage électroménager de marque De Dietrich, est installée pour un total coût de plus de 14 000 euros. Cette cuisine est achetée au magasin Mobalpa du Havre (…)
    Des aménagements extérieurs parfaitement excessifs pour un montant de 88 662,03 euros sont réalisés entre décembre 2007 et novembre 2008. (…) On ne peut soutenir que la pose de cheminées, l'agrandissement des terrasses, la pose d'un plancher bois sur une terrasse puissent constituer des travaux devant entrer dans la typologie admise au titre de travaux d'entretien d'un logement de fonction".

    Page 14 du document de l'IGAS, les rapporteurs pointent du doigt des dépenses jugées excessives

    Au fil des pages...
    « Aucune trace de concurrence »
    Que dit le rapport de l'IGAS commandé par la ministre de la santé, Roselyne Bachelot ? Extraits.
    Travaux. « Les opérations d'extension du rez-de-chaussé ont été planifiées très tôt dans un souci d'extension par l'agrandissement du hall d'entrée de 7,2 m2 et le construction d'une véranda côté jardin de 64 m2. »
    Autorité. « Tous les directeurs s'accordent pour identifier le donneur d'ordre comme étant le directeur général et sa volonté de ne pas associer les services techniques du CHU aux opérations menées par un maître d'ouvrage qu'il a personnellement choisi. »
    Budget d'entretien. « Sur 2007-2008, le montant des travaux est de plus de 966 000 euros. La part financée au compte de la section d'exploitation destiné à financer les travaux d'entretien est infime
    : 37 656,17 euros pour les deux exercices. »
    Concurrence. « Au 10, avenue Clemenceau [lieu où résidait le directeur], 53 ordres de service, correspondant à des devis hors marché, ont été examinés : aucune trace de mise en concurrence n'a été relevée. »
    Détournement ? « Compte tenu de l'ampleur de la dépense, il convient de s'interroger si une telle pratique n'est pas constitutive d'un détournement de fonds publics au profit d'un intérêt privé. »
    Alerte. « Le comptable de l'établissement n'a lancé aucune alerte. Il s'est limité à payer les entreprises. »

    Lettre morte. « Le comportement de la DGCCRF [le service des fraudes] est plus problématique. Elle est saisie le 9 mai 2007 d'une lettre documentée qui dénonce la manière dont ont été passés le marché de maîtrise d'œuvre et d'autres […]. La réponse de la DGCCRF informe l'auteur de la lettre que celle-ci a été transmise au parquet. Aucune enquête n'est mise en place. Un tel retard a contribué à l'importance du dépassement constaté mais aurait pu avoir des conséquences beaucoup plus grave pour l'auteur du courrier qui, courageusement, a pris le risque de prévenir l'administration. »

  6. 56
    michel dit:

    même pb que Hopfrog (33) et Julie (39) avast me signal un virus Iframe dés qu'apparait l'adresse de ce blog depyuis hier soir.

  7. 57
    Roro dit:

    Elections régionales

    Je pense que les français ont besoin de perceptives qui s’inscrivent dans la confiance et dans la durée. Voila pourquoi la proposition de Jean-Luc Mélenchon du paquet électoral doit être notre crédo actuellement. Parce que l’union reste un combat et un rapport des forces. Affirmer la force du rassemblement antilibéral, c’est non seulement mener un combat juste quand au positionnement de fond, c’est aussi a mon avis la meilleure stratégie électorale. Je ne pense que les électeurs ne sont pas dupes des petits arrangements de circonstance. A mon avis les élections régionales ne peuvent pas êtres vues comme un enjeu local qu’elles sont pour une grande part, mais comme le point de départ d’une stratégie de conquêtes politique des forces du changement démocratique dans la perspective des présidentielles et des législatives prochaines.

  8. 58
    Carol DEBY dit:

    Je le répète : IL N'YA PAS D'AVERTISSEMENT REPULSIF SUR FIREFOX.
    C'EST UNIQUEMENT SAFARI QUI REAGIT AINSI.

  9. 59
    rosay dit:

    Bonjour à tous, @ 52,Je veux bien des perspectives, mais encore demander à voter au second tour pour un parti-ex-socialiste, ayant dans ces dernières recrus de candidats du modème, franchement ça me fait Chier.
    Rosay à +

  10. 60
    Pulchérie D dit:

    Actualités afghanes.

    Quatre soldats français qui se trouvaient dans le blindé où Alain Bourgeois a été tué, sont soignés en Allemagne ; deux sont dans un état très grave.
    Ce samedi, un soldat américain est mort de ses blessures, reçues au combat.
    Ce matin, nouveau GI tué au combat.
    Vendredi, le premier britannique défendait « corps et âme » (sic) l’engagement de la Grande-Bretagne en Afghanistan, devant l’Institut international d‘études stratégiques.
    Pourtant l’opinion publique UK est de plus en plus montée contre cette guerre en général, et contre Brown en particulier.
    En Allemagne, l’opinion est majoritairement contre l’engagement de la Bundeswehr en Afghanistan (c’est un commandant allemand qui a ordonné le bombardement qui a massacré des civils).

  11. 61
    torquemada dit:

    aucune alerte avec
    safari 4.03 installé à l'instant sous windows pour vérification.
    firefox 3.0 sous windows

    opération de trollage intensif de cyberveilleurs ?

    je suis d'autant plus surpris de la référence à searra-ditol.cn dont le whois donne:
    Domain Name: searra-ditol.cn
    ROID: 20090904s10001s41055727-cn
    Domain Status: clientTransferProhibited
    Registrant Organization: Justin Dickerson LTD
    Registrant Name: Justin Dickerson
    Administrative Email: justin_dickerson@ymail.com
    Sponsoring Registrar: 广东时代互�科技有�公�
    Name Server:ns1.everydns.net
    Name Server:ns2.everydns.net
    Registration Date: 2009-09-04 00:41
    Expiration Date: 2010-09-04 00:41

    .cn est le domaine national de premier niveau réservé de la République populaire de Chine.

    Troll, vous avez dit trolls ?

  12. 62
    torquemada dit:

    eratum...
    avec safari, on a effectivement l'alerte à la validation du commentaire.

  13. 63
    Pulchérie D dit:

    Actualités afghanes

    L’avenir de l’Afghanistan étudié à Paris, annonce Ouest-France
    http://www.ouest-france.fr/actu/actuDet_-L-avenir-de-l-Afghanistan-etudie-a-Paris-_3637-1056182_actu.Htm

    Entendez par là : Duo entre Richard Holbrooke et l’expert de géopolitique le plus compétent de France, le French Doctor, l’ex-vice-roi du Kosovo, l’infatigable porteur de sacs de riz, le brillant concepteur du bateau de lumière, le coureur de fond qui est passé de l’extrême-gauche à la droite la plus rigide.
    Sur le site signalé ci-dessus, vous pourrez vous régaler des propos supérieurs de Bernard Kouchner, qui trouve que les choses se passent très bien, là-bas, dans ce lointain Kaboul, que les élections sont une grande victoire démocratique.
    Ancien proctologue, BK sait ce que c’est que trifouiller dans la m**** avec des gants. Voyez la brève vidéo où il montre comment répondre aux questions embarrassantes.
    Bilan actuel de cette fameuse réunion : Rien, que dalle, nix.
    Le journaliste dit à propos du but de cette réunion (trouver une nouvelle stratégie contre les talibans) :
    « Une belle ambition mais, sur le terrain, la situation est de plus en plus difficile. La communauté internationale, qui a d'abord salué l'élection présidentielle afghane du 20 août comme un succès, a ensuite reconnu des fraudes. »

  14. 64
    Hold-up dit:

    @ Alexandria

    "Ce problème me semble gravissime. J’ai l’impression qu’il y a des gens qui mettent tout en œuvre pour détourner le public potentiel de toi ou du PG…"

    Même problème. Une alarme s'affiche sur mon écran. Un intrus veut coloniser mon ordinateur.
    Le ministère de la Culture Intérieure en charge de la police et du bon goût et adorateur du Grand Hadopi s'intéresserait-il au blog de Jean-Luc Mélenchon ?
    Maintien de l'ordre oblige ?

    On signale qu'un Trojan risque d'infecter mon ordinateur. Je ne rencontre ce problème qu'en cliquant sur le site de Jean-Luc Mélenchon. Si je vais sur le site du Figaro ou du Point je ne rencontre aucun problème. Étonnant non ?

    Trop de bonne informations sur le site de Jean-Luc Mélenchon. La Police de la pensée semble vouloir y mettre bon ordre en faisant peur aux internautes.

    Et comme dit @Hopfrog "Ça sent à plein nez l’intox. C’est au maître des lieux d’y mettre bon ordre. " Espérons que ce problème sera ainsi vite résolu.

    Ne négligez pas l'affaire, c'est bien à une attaque en règle dont nous avons à faire. Peut importe comment ils s'y prennent. Mais il est clair que le blog en ces jours de Rentrée doit être parasité ou normalisé. L'Intimidation est la première arme visiblement utilisée avant de plus fortes attaques. Les instigateurs de ce mauvais coup savent où est leur véritable ennemi.

  15. 65
    Hold-up dit:

    @ Benji

    En deux mots : Casse toi !

  16. 66
    Hold-up dit:

    Carol DEBY

    Non, non sur Firefox Aussi !

  17. 67
    jennifer dit:

    Je suis dans un cybercafé car je ne sais pas si cette histoire de virus continue. Il faudrait que le modérateur nous dise clairement si le risque est écarté sinon on ne fréquentera plus le blog par mesure de précaution.

    Merci beaucoup Maxou pour ton post sur Martinez. On en apprend de belles! (je rajoute si c'est vrai). Si tu as d'autres nouvelles je suis preneuse.

  18. 68
    jennifer dit:

    Hold-up

    N'est-ce pas imprudent d'aller sur le blog avec ton ordi?
    Pour Benji, je n'avais pas lu sa référence à Marine Le Pen. Il faut dire que dès que je vois le mot "souverainiste" je saute le post. Et il est plein de fois apparu depuis le dernier billet de Jean-Luc Mélenchon.

  19. 69
    jennifer dit:

    Je confirme pour firefox

  20. 70
    MENU dit:

    SYNTHESE DU DOSSIER REMORQUAGE

    Cette synthèse s’impose aujourd’hui. Dans un but de clarification pour la profession entière et dans l’intérêt général de toute les professions, portuaires ou non. Cette synthése s’adresse aux médias et aux salariés de la profession.

    Que se passe t il dans le remorquage ?

    Avant l’arrivée d’un 2ème opérateur dans le port du Havre, les entreprises jouissaient d’un monopole naturel ou de fait. Qu’est qu’un monopole de fait ? Il s'agit en général d'activités dont les coûts d'investissement (coûts fixes) sont si élevés qu'il ne serait pas viable de les multiplier pour permettre l'introduction de la concurrence. Un exemple évident : le tunnel sous la Manche, en l’espèce le remorquage.

    Pour des raisons économiques, le Port a décidé de confier à cet opérateur en plus de sa mission commerciale, une mission de service public à savoir la sécurité dans le port. Pratiquement en dehors de son service commerciale, l’opérateur doit pouvoir justifier auprès du port qu’il arme en permanence 8 remorqueurs prêt à intervenir dit en veille permanente, si un navire casse ses amarres, prend feu..

    De manière plus générale, l’opérateur devait démontrer en fait qu’il avait suffisamment de remorqueurs pour assurer

    1) la fluidité du trafic portuaire
    2) la sécurité des infrastructures portuaires
    3) a titre annexe la sécurité du littoral.

    (Ces trois points ont fait d’ailleurs l’objet d’une recommandation adressée par l’OMI aux gouvernements)

    Un seul opérateur assurait donc pour des raisons économiques naturelles un service commercial de remorquage à tous les « usagers » du port. Le port s’affranchissait ainsi d’avoir ses propres remorqueurs en veille permanente pour assurer la sécurité du port, mais néanmoins permettait aux opérateurs de répercuter le surcoût de cette veille dans la tarification, encadré par une « Commission de remorquage portuaire », ces tarifs étaient soumis au préfet.

    Contre toute attente et toute logique économique le 1er janvier 2006, et après 10 ans de bataille juridique et surtout à la faveur de la présomption d’un vote favorable sur la deuxième proposition de directive Européenne sur la libéralisation des services portuaires (1), un 2ème opérateur s’installe au Havre.

    (1) Cette proposition prévoyait la libéralisation totale des services techniques portuaires –lamanage, pilotage, remorquage- et des services de manutention. Fait unique dans l’histoire de l’Europe elle sera rejeté une deuxième fois le 6 janvier 2006 par le parlement.

    Quels ont été les Effets Immédiats de l’arrivée de ce nouvel opérateur sur le trafic portuaire et sur les tarifs ?

    Sur la fluidité du trafic :

    Le nouvel opérateur est arrivé avec 5 remorqueurs dont une coque dite de réserve. Si un remorqueur est indisponible, il peut toujours répondre à son obligation de 4 coques en veille permanente et donc à ses obligations sécuritaire.

    Pour l’activité commerciale, les choses sont tout à fait différentes. Le nouvel opérateur a passé des contrats avec ses propres clients, et immédiatement la notion d’usagers disparaît donc. L’inconvénient est supporté par le port, en effet ce changement fondamental s’accompagne d’une rupture de la fluidité du trafic et ce alors que le nombre de remorqueurs dans le port est plus important. Explication : lorsque les remorqueurs du 2ème opérateur sont tous occupés, un de ses clients peut se présenter et ne pas être servi, alors que des remorqueurs de l’opérateur historique sont à quai. Il devra donc attendre.

    Sur les tarifs :

    Si le tarif officiel existe toujours, l’arrivée du deuxième opérateur a immédiatement créé une guerre commerciale et donc les tarifs ont enregistré une baisse quasi immédiate de 25 à 30%.
    Ce qui peut paraître énorme mais qui doit être relativisé. Les coûts fixes d’escale d’un porte container au Havre se décompose ainsi : 50% frais de port-25%-remorquage-25% pilotage lamanage. (2) et représentent 30% des coûts d’escale. Ce rabais ramené aux coûts fixes représente pour l’armateur une économie d’environ 8% sur ces derniers. Ramené sur le coût global de l’escale une économie de 1,5 à 2%. Un armateur prendrait il le risque de faire attendre en rade un de ses navires pour gagner 1,5 à 2% sur son coût d’escale ?

    L’arrivée de ce nouvel opérateur a donc immédiatement et naturellement brisé la fluidité du trafic portuaire et généré une baisse des tarifs insignifiante au regard du coût global d’une escale. Est-ce ce constat qui a amené aujourd’hui la commission Européenne à revoir sa position sur la libre concurrence portuaire ? En effet cette dernière infléchi en janvier 2009 sa en laissant la possibilité aux états membres de déclarer ces services d’intérêt économique général, en clair de les déclarer en tant que service public.

    (2) A Rotterdam ces coût fixes représente 40 à 45% des coûts d’escale, alors qu’au Havre ils ne représentent que 30% (Source Charles BERGANO-Juillet Août 2002)

    Concurrence rime avec Dumping Social :

    Les enjeux sociaux :

    Bien évidemment pour s’implanter et prendre rapidement des parts de marchés (30 à 35% du trafic) le nouvel opérateur ne disposait que de la masse salariale comme variable d’ajustement pour équilibrer ses comptes en proposer des tarifs 30% plus bas que le tarif officiel.

    Au delà du fait que pour y parvenir il a employé tous les moyens à sa disposition, harcèlement syndical, lobbying, recours en justice systématique, répression et divisions des salariés, politique très ciblée de recrutement etc…il n’en est pas moins vrai que l’opérateur historique se trouve confronter devant un choix stratégique.

    1) Lutter commercialement tout en préservant les emplois.
    2) Se mettre au même niveau de conditions salariales que son attaquant.

    En fait aujourd’hui nous sommes en phase terminale du premier choix. Et la crainte fondée des partenaires sociaux et de voir se profiler le début du 2ème choix. Avec des vagues de licenciement sec dans tout le secteur. Si ce nouvel opérateur peut travailler en bafouant toutes les règles antérieures, pourquoi pas un autre opérateur ?

    Comment en est on arrivé là ?

    Un bon avocat :

    Tout est possible avec un bon avocat qui jette le trouble dans les textes, même les plus clairs, et qui bien évidemment pousse son client à jouer la stratégie du juridique jusqu’auboutiste. Exemple avec ce nouvel opérateur : Attaque des accords de branche en conseil d’état, recours hiérarchique, attaque de la nomination du délégué syndical devant le tribunal d’instance, attaque de l’arrêté préfectoral, recours contre le ministère en cour d’appel administrative etc….Pendant que la justice travaille, l’opérateur travaille en toute impunité.

    Une administration déficiente :

    Devant un tel avocat l’administration local et désarmée. Et dans sa prudence légendaire, cède sur tous les points peur de se voire confronter à une procédure devant le tribunal administratif.

    Un agrément qui met trop d’entités en jeu :

    Pour être agrée un opérateur de remorquage portuaire, doit obtenir du port un « agrément », le remorquage entre dans le cadre de la « police du port ». Pour obtenir cet agrément, les autorités maritimes doivent délivrer dans le cadre d’un contrôle a priori une fiche d’effectif, mais et c’est là l’incohérence du système sans nécessairement tenir compte des conditions imposée de veille permanente. Il est demandé aux affaires maritimes d’accorder ses fiches d’effectif indifféremment selon que le remorqueur est utilisé pour le remorquage côtier (non soumis a agrément) ou pour le remorquage portuaire (soumis a agrément).

    On pourrait dés lors penser que l’inspection du travail puisse intervenir dans le cadre d’un contrôle à posteriori. Mais à quoi bon, lorsqu’on sait que cette dernière peut difficilement transmettre un rapport sur une entreprise privée à un tiers. C’est une impasse. Néanmoins dans ce dossier, cette dernière a été amené en avril 2008 a donné son avis (lors d’un renouvellement des fiches d’effectif du nouvel opérateur) dans le cadre du contrôle à priori. Malgré un avis défavorable transmis aux autorités maritimes, l’agrément a été renouvelé.

    Et demain :

    Dans le pire des cas l’histoire se répète comme à Hambourg dans la fin des années 1990. Le même scénario a conduit l’opérateur historique à s’aligner sur les conditions de travail de l’entrant. Aujourd’hui, les « anciens combattants » s’entendent, se louent mutuellement des remorqueurs et l’opérateur historiquement en place achète même des remorqueurs à son ancien ennemi, après bien entendu s’être mis d’accord pour remonter ensemble les tarifs. Il n’y a plus de guerre commerciale, un nouveau monopole « économique », s’est créé. Le profit du secteur redevient plus important pour les actionnaires au détriment des salariés et des usagers. Hambourg affiche les tarifs de remorquage les plus hauts d’Europe du Nord.

    Quel gain pour l’état ?

    Il faut savoir que le remorquage portuaire, comme généralement toute activité maritime, n’amène aucune rentrée d’impôt à l’état. Le montage est simple, l’opérateur de remorquage n’est pas propriétaire de ses remorqueurs. Des sociétés basées à Malte en sont les propriétaires (une société par navire), ces sociétés touchent les locations des sociétés opératrices (2000 Euros par jour et par navire en ce qui concerne le remorquage). Ces contrats de location sont renouvelables a tout moment et la location ajustée de manière à ne pas faire payer trop d’impôt à la société opératrice. Pour rapatrier l’argent Maltais, rien ne vaut une bonne convention européenne fiscale entre les Pays Bas et Malte. (Par exemple). Tout est parfaitement légitime. !

    Une note d’optimisme. Un coût d’arrêt peut être désormais donné en adoptant la « récente » (3) volonté des Armateurs et des Ports qui est de déclarer les services techniques portuaires comme étant des services publics soumis à un cahier des charges : à chaque renouvellement d’agrément, un appel d’offre Européen étant lancé.

  21. 71
    4 Août dit:

    Pas d'alerte, pas de blocage pour moi....

    C'est quoi comme virus, un "heuristique" ?

  22. 72
    Administrateur dit:

    Bonjour,

    merci aux nombreux intervenants d'avoir remonté l'information concernant l'attaque virale dont a été victime le blog.

    La situation devrait être revenir à la normale dès lundi.

    Amitiés Républicaines et Sociales.

  23. 73
    Hold-up dit:

    Eric Woerth ou le nouvel humoriste du Gouvernement-
    A propos de la " Hausse du forfait hospitalier" : Beuglement et réponse du comique troupier -

    -"WAOUAAAh on va pas monter sur ses grands chevaux en appelant au drame absolu ! "

    - Des rires enregistrés s'élèvent du royaume. Des applaudissements médiatiques couronnent de succès la saillie du ministre du Budget.
    On pense a lui pour animer l'émission ringarde des Grosses têtes.

    900000 chômeurs de plus que l'an passé sont bidonnés de rire.

    Traduction : Depuis deux ans on chie allègrement sur les Françaises et les Français, en pleine crise économique on ne leur parle pas, on se paie franchement leurs têtes, tandis que socialement on leur casse la gueule
    et bien mes petits amis :

    " WAOUAAAh on va tout de même pas en faire tout un fromage ! "

    Conclusion : Regardez les richards, nous, les Nicolas Sarkozy du pays, nous n'avons pas changé - les Français tous les jours on se les fait !

  24. 74
    Arnulf dit:

    @ Jennifer

    "Il faut dire que dès que je vois le mot “souverainiste” je saute le post. "

    C'est vrai que c'est très intelligent comme comportement. Ca évite d'avoir à discuter avec quelqu'un qui ne penserait pas exactement comme vous. Vous risqueriez de vous salir.

  25. 75
    Nipontchik dit:

    hier dans 1 cybercafé j'ai pas pu me connecter à ce blog car ils avaient détecté 1 cheval de troie
    je prends le risque ce matin...

  26. 76
    Nipontchik dit:

    je viens de lire les commentaires sur le sujet
    dans le cybercafé le système de détection c'était avast

  27. 77
    Nipontchik dit:

    j'ai évidemment fait connaître la lutte d'A.Bourgeois à ma section et à des contacts syndicaux ainsi qu'à des spécialistes de droit du Travail

  28. 78
    marsouin dit:

    étrange, je suppose que le blog de J.Luc dérange car aujourd'hui à mes tentatives de connexion j'ai droit à un message de mon log anti-virus "AVAST" qui me signale que le site abrite un cheval de troie !

  29. 79
    4 Août dit:

    Ca remarche ?

  30. 80
    maxou dit:

    Bonjour à tous,
    Enfin ça marche ouf !
    Je viens de lire le billet de Jean-Luc, très bon billet d'ailleurs, et encore une fois Jean-Luc à raison, j'avais compris comme lui que nous allions faire Front commun pour les trois élections a venir et j'avoue que je serais très surpris qu'il en soit autrement ?
    Encore une fois je vais faire un courrier pour demander des comptes d'abord à mon député Daniel Paul, puis à Marie-George Buffet ! Et si jamais j'apprends que mon parti « le Parti communiste cautionne des alliances avec le PS qui lui même formerait des alliances avec le Modem » alors je quitte illico presto le Parti de mon cœur !

    Un pas en arrière
    Pas de danse du ventre avec le Modem
    Martine Lozano, Paris.
    Le Modem dont le programme économique comprend la suppression des 35 heures, l'allégement des charges patronales et une prise de retraite à plus de 65 ans, a estimé que ce qui nous rassemble est plus important que ce qui nous divise. Sachant que les salariés et les précaires se battent pour défendre le service public, le droit au travail contre les licenciements boursiers, l'augmentation du pouvoir d'achat, je ne pense pas que le programme du Modem soit la préoccupation de tous ceux qui vivent durement les difficultés de la crise économique et de ce capitalisme sauvage. Cette dérive au centre entre une partie d'Europe Écologie, du PS, et d'un ex-dirigeant du PCF n'intéresse pas la classe ouvrière. On ne peut que s'alarmer de cet état du débat. La gauche doit se clarifier au risque de perdre les élections et son âme. Rappelons qu'en Italie et en Allemagne cette dérive a dégradé les partis de gauche. En Italie, le Parti démocrate n'est plus en position de gagner les élections et de contraindre Berlusconi à quitter la scène politique (…). Encore une fois, la gauche n'avance pas dans la bonne direction.

  31. 81
    Pierre L dit:

    Jean-Luc Mélenchon dit :
    "Le PS roule vers le Modem comme la rivière vers la mer.".

    Dites donc Monsieur Mélenchon, c'est plein de fautes d'orthographes ça !
    Pas grave, je corrige :

    Le PS roule vers le Modem comme la crotte vers l'égout.

  32. 82
    Tiago_Jaïme dit:

    En voilà une info! une vraie info!...voilà un sujet sur lequel les militants Ps devraient avoir à voter le 1er octobre! Hélas pas de risque!....mais pourquoi le PS ne s'est il pas interessé à une telle situation? ¨Pourquoi n'a t'il rien trouvé pour contraindre les entreprises étrangères à respecter les lois et les droits des travailleurs? Je commence à croire qu'il ya un problème structurel de capacité intellectuelle ou conceptuelle ou rationnelle au sein des hommes de l'appareil du PS.....je ne peux me résoudre à l'idée qu'ils ne veuillent pas!

    Bravo Jean Luc et soutien à Alain Bourgeois

  33. 83
    augusto prieto dit:

    Mort a l'empire americain, ce nést pas ni le peuple americain ni le gouvernement americain ce sont les pouvoirs "de facto" economiques social et culturelles concentres aux Usa, qui nuissent la planete.
    Si,il y a eu un sabotage sur le blog...
    J'estime devoir prendre collectivement des mesures preventives
    Les idees de Jean-Luc Mélenchon sont indispensables en france
    j'exprime mes voeux pour que l'equipe de ce blog puisse compter avec les ressources (materiel et humain) necesaires pour donner aux francais une vision sur la vie politique et une orientation pour son interpretation
    je connais les reticences de Jean-Luc Mélenchon a profesionaliser le blog, mais le devoir comande

  34. 84
    Etienne Banzet dit:

    Bonjour,
    Petit rappel chronologique : la SNRH qui emploie Alain Bourgeois s'est installée au Havre en utilisant les largesses de la concurrence libre et non faussée pour… concurrencer les remorqueurs du groupe Bourbon (société Les Abeilles). Les personnels des Abeilles avaient tiré le signal d'alarme sur cette arrivée qui ne pouvait que tirer vers le bas les conditions de travail des marins. Les marins embauchés par la SNRH avaient protesté contre le protectionnisme de leurs collègues. Depuis Bourbon a vendu Les Abeilles à un armement espagnol ce qui ne change rien au problème…

  35. 85
    GeoTrouvetout dit:

    Juste un mot pour vous remercier M. Mélenchon de relayer le combat d'Alain Bourgeois. Havrais moi aussi, sachez que ce combat fait de plus en plus parler ici.

  36. 86
    GeoTrouvetout dit:

    Bonjour,

    suite à mon commentaire de ce matin, je lis chez "Mer et Marine" que M. Bourgeois a stoppé sa grève de la faim le mercredi 9 septembre. Tant mieux pour sa santé.
    http://www.meretmarine.com/article.cfm?id=111027&u=11003

  37. 87
    Menu dit:

    Merci de relayer l'info et de mettre en relief ce combat.

    Ci joint un site d'info à consulter

    http://reformeportuaire.wordpress.com/

Pages : « 1 [2]


Blog basé sur Wordpress © 2009/2015 INFO Service - V3 Archive