05juil 09

Jeudi en fin d'après midi nous étions trois cents peut-être autour de la fontaine Saint Michel pour exprimer notre soutien au peuple du Honduras qui lutte pour ramener son président chassé par un putsch. Pendant la manifestation nous avons eu un appel du président Zelaya (voir le film sur le site du Parti de Gauche). Dimanche, Manuel Zelaya tentait de rentrer par avion au péril de sa vie. A l'heure où j'écris, des centaines de milliers de manifestants déferlent dans la capitale du Honduras pour empêcher les putschistes de l'intercepter. C'est peu dire qu'une houle de dégoût me monte de l'estomac en voyant quel traitement médiatique est réservé à ces évènements. Je n'ai même plus envie de ricaner en voyant la molle absence des people de la gauche officielle et des grands champions des droits de l'homme. Dommage que le Dalaï-lama Lama ne soit pas hondurien. Dommage que les élections iraniennes n'aient pas eu lieu au Honduras. Dommage qu'il n'y ait pas de gaz géorgien au Honduras. Dans cette note je raconte. Et je parle aussi de l'emprunt Sarkozy.

HONDURAS

Si besoin était, ces évènements du Honduras nous dispensent d'avoir demain à nous justifier auprès des belles «grandes consciences» si promptes à nous montrer du doigt et à invectiver! Nous savions que leur indignation était souvent largement suggérée par le goût de plaire utilement. A présent leur larbinage de commande ne s'encombre même plus de précaution. En dehors des heures de bureau, une fois venue la saison des vacances, les bobocrates à grosse crête, faute de commande précise venue des grands centres de l'indignation mondiale, sont aux abonnés absents. Pourtant cette bataille là, au Honduras, c'est celle qui fera jurisprudence pour la démocratie en Amérique latine. Dorénavant, les années de plomb où l'on putschait impunément, peuvent être closes pour de bon. Quatre présidents latino américains attendent pour raccompagner à demeure dans sa capitale Manuel Zelaya. S'ils atteignent leur but, quelque chose d'historique se sera produit sur le continent. Grâce soit rendue à Hugo Chavez qui n'a pas laissé faire et a mobilisé tout ce qui pouvait l'être aussitôt qu'on connut la nouvelle. Raphael Correa (Equateur) et Fernando Lugo (Paraguay) ont assumé crânement leur rôle aussi. Voyons plutôt chez nous. Des phrases ambigües, dans le meilleur des cas. Et encore! Après une longue pause de silence, le temps de savoir de quel côté étaient les américains. Pendant la pause cependant les arguments des putschistes tenaient naturellement le haut du pavé. Le moment venu on récapitulera ce qui s'est écrit dans chacun des grands journaux de ce pays. Comme d'habitude à propos d'Amérique latine, le PS, noyauté jusqu'à l'os, a tenu son registre de complaisance approfondie pour la droite latino et les arguments des agences du Pentagone. Ainsi quand il déclare soutenir les tentatives de conciliation du Mexique. La «conciliation» entre des putschistes et les élus d'un pays, il faut oser! C'est comme si, en 1936, on avait poussé le gouvernement républicain espagnol à la «conciliation» avec l'armée du général Franco! Allende à la «conciliation» avec Pinochet! De Gaulle avec les généraux félons d'Algérie! Pourtant le PS a osé. Depuis que je n'y suis plus, il n'y a plus aucune résistance interne à la dérive atlantiste totale de la direction de ce parti. En fait je connais la vérité. Plus personne à la direction de ce parti ne s'intéresse à l'Amérique latine. Tout est donc écrit dans des bureaux que personne ne contrôle plus du tout et qui expriment seulement les influences auxquels certains se sont volontairement soumis. Informons d'ailleurs que le Mexique ne fait aucune «conciliation» du tout, vu que le président Zelaya et les autres présidents, forts de la condamnation prononcée par l'OEA et les Nations Unies, avancent frontalement pour le rétablissement du pouvoir Constitutionnel au Honduras. D'une façon plus large, le Mexique est absent de la scène. Ce soir, je tape ces mots après avoir eu deux conversations téléphoniques avec des camarades de l'entourage de Zelaya. Ils embarquent dans l'avion qui suit celui du Président. Eux ne sont pas censés atterrir au Honduras. Ils ne m'ont pas donné d'indications à ce sujet. Mais tous y convergeront, dans tous les cas, le moment venu, une fois l'avion de Zelaya posé. Car, juste avant Manuel Zelaya a décollé. C'est lui qui m'a appelé à la fontaine Saint Michel, jeudi. Si peu nombreux que nous ayons été, il était lui très impressionné et renforcé par l'idée qu'on se mobilisait pour son combat à Paris. Moi j'étais très ému d'entendre sa voix et je pensais à ce que nous étions en train de faire tous, c'est à dire régler leur compte aux gorilles et à leur commanditaire nord américain pour qu'il n'y ait plus jamais de putsch, et ce qui a été avec dans le passé: les arrestations et les disparitions et les tortures et tout le reste. L'autre jour j'ai eu des nouvelles des camarades de l'Uruguay qui s'activent pour la candidature de «pépé» Mujica à l'élection présidentielle au nom du «Front élargi». Pépé c'est quelqu'un, lui aussi. Il a été détenu deux ans dans un puits par les putschistes de l'Uruguay. Au total il a passé trois ans avec de l'eau jusqu'à la ceinture la moitié du temps. Compris?

Une rente nommée emprunt

Après mon passage sur France Inter, j'ai eu pas mal d'appels personnels, de mails et de SMS. Sans que j'en prenne la mesure sur le moment, mon argumentation à propos de l'emprunt a paru très intéressante à de nombreux amis. Ils m'ont donc demandé de reprendre par écrit mes arguments de manière à ce que chacun puisse les utiliser de son côté. Je le fais avec plaisir car je me suis bien amusé d'apprendre la pauvreté des arguments présentés par le PS sur le même sujet, Quand il dit quelque chose, bien sûr, et quand celui qui parle n'approuve pas Sarkozy! Ma ligne argumentaire est la suivante. Je pars du fait. Un emprunt va être lancé. Mais on ne sait pas pourquoi faire. D'habitude on sait d'abord ce qu'on va faire, non? Puis on cherche le moyen de le financer. Cette inversion fait sentir le loup dans la bergerie. Mais avant de le désigner il faut faire une pause et reprendre la réflexion. Si l'on emprunte c'est qu'on n'a pas. Ou pas tout. Pourquoi l'État de la sixième puissance économique du monde n'a-t-il pas de quoi? Réponse: parce qu'il a été méthodiquement appauvri. Bon. De tout cela je donnerai plus loin des détails chiffrés. Et maintenant venons en au loup. Qui va acheter des emprunts de l'État? Ceux qui ont de quoi. Ceux qui ont des réserves qu'ils peuvent immobiliser. Vu? Ça veut déjà dire qui ce ne sera pas. Qui n'a pas de réserve a immobiliser dans un emprunt? Je ne fais pas un dessin, tout le monde a compris. Donc je peux renverser la question: qui a des réserves? Devinez. Ceux là ont pourtant déjà été servis avec le bouclier fiscal, non? Justement. C'est là le moche de l'opération. Ceux qui ont reçu un chèque de l'État pour leur rembourser des impôts du fait du bouclier fiscal contribuent moins à l'effort commun. Ceux là vont maintenant recevoir davantage de la collectivité. Non seulement ils continueront comme les autres à bénéficier des services publics et de tout ce qui est payé par l'impôt de tous, mais en plus ils vont recevoir davantage. Ils vont recevoir quelque chose de plus que tous les autres qu'ils aident moins. Et que tous les autres vont se cotiser pour leur donner. Quoi? L'intérêt de l'emprunt auquel ils vont pouvoir souscrire avec l'argent reversé par l'État du fait du bouclier fiscal. 3 506 contribuables les plus aisés ont touché un chèque moyen de 116 000 euros. Ils peuvent s'en servir pour acheter de l'emprunt Sarkozy. Donc qu'est ce que cet emprunt? Une rente de l'Etat servie aux riches contribuables.

La stratégie d'appauvrissement de l'Etat

Nicolas Sarkozy sait parfaitement à quoi s’en tenir car c’est déjà lui qui avait supervisé en 1993 l’emprunt Balladur comme ministre du budget. Un emprunt qui a coûté en intérêts servis plus de 4 milliards de francs à l'État et qui a été remboursé grâce à des privatisations entre 1993 et 1995 (BNP et Elf Aquitaine notamment)! Pour bien comprendre le côté combine irresponsable de cette affaire, il faut savoir que depuis 30 ans, tous les gouvernements de droite ont été les champions de l’endettement car ils ont organisé l’appauvrissement de l'État. Le gouvernement Balladur dans lequel siégeait le petit Nicolas a multiplié par quatre la dette de l'État. En euros constants, les intérêts de la dette ont été multipliés par trois depuis 30 ans. Dans le même temps les investissements de l'État ont été divisés par 2. Depuis 2002, alors que la dette avait diminué sous Jospin, la dette est passée de 57 % du PIB à 67 % du PIB aujourd’hui. Car contrairement aux idées reçues, les recettes de l'État reculent depuis 20 ans! Elles représentaient 21 % du PIB dans les années 1980. Elles n'en représentent plus que 17 % aujourd’hui. Cela constitue une perte de recettes de 60 milliards annuels. Cette érosion des recettes de l'État a été organisée via des baisses régulières d’impôts. Mais aussi par la vente des entreprises nationales qui rapportaient à l'État d’importants revenus. Voyons cela. Depuis 2002, les réformes fiscales cumulées ont amputé de 30 milliards de recettes annuelles l’impôt sur le revenu, l’ISF et les droits de succession. Rien que le paquet fiscal 2007 de Sarkozy fait perdre 7 milliards par an à l'État: 2 milliards de droits de succession, un demi milliard de bouclier fiscal … Les niches fiscales ont atteint un montant de 73 milliards annuels de manque à gagner pour l'État via des exonérations ou réductions d’impôts sur le revenu ou d’ISF! 85 % des réductions d’impôts bénéficient aux 10 % des foyers les plus riches. Exemple de niches fiscales discutables: exonérations des revenus d’actions possédés par les salariés et mandataires sociaux, exonérations des revenus d’actions avec pacte d’actionnaires, exonération et abattement pour investissement immobilier locatif …réductions d’impôts pour emploi de personne à domicile. Résultat: l'impôt sur le revenu ne représente plus que 17 % environ des recettes fiscales, contre près de 22 % en 1993. Vient a présent mon deuxième argument concernant l'appauvrissement de l'État. On en parle jamais. Il s'agit des privatisations. Les privatisations qui amputent l'État de revenus durables. De 2002 à 2007, les gouvernements de droite ont vendu pour 47 milliards d’euros en privatisations. C'est le double de la période 1997-2002. Le record absolu de privatisation a été atteint en 2006 avec 17 milliards de ventes annuelles. Aujourd’hui il ne reste plus qu’une centaine de milliards (essentiellement EDF) et l'État s’est privé de ressources annuelles considérables. Quelques exemples de profits annuels d’ex entreprises publiques :

  • GDF Suez 6,5 milliards de profits 2008 (privatisé par Sarkozy en 2007)

  • France Télécom 4 milliards de profits 2008 (privatisation lancée par DSK en 1998 et achevée par les gouvernements Raffarin et Villepin)

  • Total 10,4 milliards de profits 2008 (privatisation débutée en 1986 et achevée en 1993-1995 par Balladur-Sarkozy)

  • Et même la BNP (privatisée en 1993 par Balladur-Sarkozy) 3 milliards de profits 2008. 

Cette liste incomplète représente 23 milliards de moins dans les caisses de l'État pour 2009. Deux fois le déficit de la sécu. Vous avez bien lu? Et pour quel mieux collectif tout cela a-t-il été vendu, et perdu ? Dès que je reprends la plume sur ce blog je vais traiter de ce sujet: nos marges de manoeuvre financières.
 


201 commentaires à “Le Honduras, l’emprunt Sarkozy”

Pages : « 1 2 [3] 4 5 »

  1. 101
    Hold-up dit:

    Honduras : Un peuple fier en lutte contre la dictature :

    http://www.youtube.com/watch?v=XcdmtYnz8Hg&eurl=http%3A%2F%2Fwww.lemonde.fr%2Fameriques%2Farticle%2F2009%2F07%2F07%2Fhonduras-sur-le-net-les-opposants-denoncent-la-repression_1216175_3222.html&feature=player_embedded

    Pour lire l'article et voir une autre vidéo lors de la répression :

    http://www.lemonde.fr/ameriques/article/2009/07/07/honduras-sur-le-net-les-opposants-denoncent-la-repression_1216175_3222.html

  2. 102
    Pierre L dit:

    Et que la crapule Wall Sreet-Obamaniemme aillent se faire foutre.
    Ces fumiers paniquent.

    Creve Obama, Exxon, Halliburton, Microsoft, Lockheed Martin Corporation et Co. Vous aviez un pré carré, vos semences ont accouché d'un champ de mines, connards.

  3. 103
    marillion dit:

    @Olivia

    Le combat n'est pas fini. Cet après midi au Barp commune de Gironde, nous allons, (à l'occasion d'une élection cantonale partielle), contester la politique du gouvernement bilderbergien de Sarkozy, avec l'appui de Jean Luc Mélenchon en manifestant devant le bureau de poste pour la sauvegarde des services publics de proximité dans les milieux ruraux.
    J'espère que nous y serons nombreux.

  4. 104
    olivia dit:

    Merci, Marillion! Et merci à vous tous!
    Tu as regardé les liens que je t'ai envoyés? Tes réactions?
    Amitiés

  5. 105
    marillion dit:

    @Olivia

    J'ai regardé tes liens, comme ceux de Jennifer et Hold-up et les autres. Constat ce monde est malade du fric et de la tyrannie libérale fasciste américaine. Dire ça ce n'est pas dire grand chose puisque ici, sur ce blog tous le savent. Ils tomberont comme Rome est tombée et ça me tarde. Le plus vite sera le mieux.

    Amitiés partisanes

  6. 106
    Pierre L dit:

    Oui, Rome est tombée pour laisser place au Moyen-Age.

  7. 107
    Pierre L dit:

    Vivement la Renaissance.

  8. 108
    marillion dit:

    Il me semble qu'à sa chute l'empire byzantin et surtout le monde arabe a su suppléer à cette Rome décadente. Même si tout n'était pas joyeux joyeux. Mais bon c'était il y a de cela bien des siècles, j'espère aujourd'hui qu'après la pax américana l'on pourra faire mieux

  9. 109
    Pierre L dit:

    Bonne nuit tout le monde.

  10. 110
    jennifer dit:

    Pierre L
    Franchement je ne sais pas pourquoi ma langue a fourché! Très drôle...

  11. 111
    jennifer dit:

    Hold up
    Ces images et vidéos sont absolument merveilleuses! Merci infiniment.

    Dans la vidéo à l'aéroport (incroyable car jusqu'à présent on a avait que des images!) on voit combien le militaire chef est gêné quand il entend le discours de la femme de Zelaya qui exhorte les forces armées à rejoindre le peuple. Forcément beaucoup de ces militaires ont leur famille, frères etc... dans le peuple qui manifeste contre eux. Il faut donc continuer à mobiliser...
    Par ailleurs il est d'autant plus essentiel de continuer à se mobiliser et faire connaître la vérité (Rassemblement, réu publiques, pressions sur les élus pour qu'ils soutiennent, bataille de desinformation par net comme sur ce blog) que Micheletti a refusé de rencontrer Zelaya au Costa Rica. Or cette dictature a tant de gens contre elle. Elle est isolée, condamnée, jugée par tous. Elle ne devrait pas tenir longtemps. Donnons lui le coup de grâce par nos mobilisations et nos protestations qui devraient s'amplifier. Sauf si ce qui la fait tenir c'est le soutien tacite ou clair mais clandestin des USA. On peut aussi imaginer que le golpe a été préparé à l'insu d'Obama, comme certains le croient et qu'ils ont des comptes à rendre entre eux à Washington... Je n'en sais rien mais on a vraiment l'impression que les putschistes ne tiennent que sur un fil (avec bien sûr le poids déterminant des armes et de la répression) et que si les mobilisations continuent ce fil se rompra. MAIS, MAIS... il y a l'inconnu de Washington qui persiste.

  12. 112
    Hold-up dit:

    @ marillion

    Fox news : Quand l'Extrême -droite aux USA à pignon sur rue où quand les "Suprémacistes" arrivent à passer en "prime time" à la télé :

    http://tempsreel.nouvelobs.com/actualites/vu_sur_le_web/20090709.OBS3673/un_presentateur_de_la_fox_veut_une_societe_pure.html

    Pennsylvanie :

    http://tempsreel.nouvelobs.com/depeches/international/ameriques/20090709.FAP3432/des_enfants_noirs_refuses_par_une_piscine_en_pennsylvan.html

  13. 113
    jennifer dit:

    Ma langue a encore fourché: je voulais dire qu'il faut lutter contre la désinformation en faisant une contre information via le net comme Hold up tu le fais si bien, ainsi que d'autres.
    C'est incroyable comment la connaissance, juste savoir ce qui se passe réellement ça ouvre les yeux et ça aide à changer les choses!

  14. 114
    Hold-up dit:

    Je suis en train de lire le livre de Jacques Généreux :
    "le Socialisme néomoderne ou L'avenir de la liberté"
    http://www.amazon.fr/socialisme-n%C3%A9omoderne-Lavenir-libert%C3%A9/dp/2020983265

    C'est vraiment excellent.
    Je ne saurais conseiller à tous les militant-e-s du PG de l'acheter pour soutenir l'édition du livre mais et SURTOUT de le LIRE car il est le soutien conceptuel essentiel à notre combat.
    Il permet de revisiter pas mal de choses et nous forge intérieurement à défendre nos vues face à l'ineptie hyperlibérale qui broie tout et nous annoncent des jours barbares.
    Un livre de réarmement idéologique absolument incontournable. Il n'y a pas que les militants qui devraient le lire, mais aucun militant ne devrait faire l'impasse sur sa lecture. A méditer. La lecture est bien envoyée et la démonstration subtile et claire. Vraiment il ne faut pas le négliger cet ouvrage.
    Quitte bien évidemment à en parler après. Richesses complémentaires en perspective.

  15. 115
    marillion dit:

    @Hold-up

    Au point où ils en sont, les dirigeants américains devraient rendre public (annoncer au grand public) les dix commandements du Georgia Guidestones d'inspiration génocidaire et fasciste.

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Georgia_Guidestones

    Petite vidéo fort instructive

    http://www.eveilquest.net/nouvel-ordre-mondial/article/georgia-guidestone

  16. 116
    Hold-up dit:

    G8 versus G20 : UNE IMPUISSANCE INAVOUABLE par François Leclerc

    "Comme s’il était possible d’être déçu par ce qui était prévu, comme s’il était encore attendu de la prochaine étape, de la suivante de ces réunions qui se succèdent dans les formations les plus variées, autre chose que des déclarations finales servant plus à masquer les désaccords entre les participants qu’à prendre des décisions. Car constater ces désaccords serait au moins un pas en avant, mais cela serait afficher l’inavouable, c’est à dire l’impuissance."

    http://www.pauljorion.com/blog/

    A la lecture de ce court texte, me vient à l'esprit que L'Hyperlibéralisme aura inventé le " Politique Processionnaire " : des chefs d'États impuissants qui se suivent et se ressemblent, de sommets coûteux en sommets coûteux (pour les contribuables), comme des chenilles processionnaires ou des aveugles impuissants à la recherche de la bonne et grotesque "gouvernance".

    La "bonne gouvernance", ce concept premier de tous les enfumages néocapitalistes n'existe pas.
    Il n'y a que la démocratie qui vaille. Et les peuples élisent des GOUVERNEMENTS pas des " gouvernances ".
    L'oligarchie panique. Elle s'assoie férocement sur la démocratie au Honduras ou mollement comme à Bruxelles. Une même internationale de la Honte et du pillage des nations.
    Tant que les gouvernants qui ne gouvernent rien ne s'attaqueront pas de front aux marchés financiers et à la spéculation, ils se suivront en processions répugnantes sur le dos des peuples dont les irritations toujours plus enflammées, obligeront un jour à reprendre le pouvoir véritable à ceux-la mêmes qui n'ont plus voulu correctement l'exercer.

  17. 117
    Hold-up dit:

    @ Marillion

    "En situation de choc, les gens cherchent à être guidés. Les gens qui ont peur sont manipulables. Savoir manipuler les masses aboutit à d’inimaginables bénéfices pour de nombreuses personnes très riches et très puissantes. La guerre est incroyablement chère, mais l’argent finit bien quelque part. La guerre est toujours très profitable pour un petit nombre. D’une manière ou d’une autre, leurs fils finissent toujours à Washington DC, ils prennent les décisions, établissent des budgets, tandis que les fils des pauvres et de ceux qui ne sont pas pistonnés finissent toujours au front, recevant les ordres et livrant les guerres des premiers. "

    Un vidéaste de la FEMA, présent à Ground Zero rend public son témoignage :
    http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=14288

  18. 118
    Hold-up dit:

    Honduras :

    "Il semble que l’administration Obama cherchait à orchestrer un coup d’Etat de facto, mais sans l’utilisation directe de l’armée et sous le couvert de la légalité constitutionnelle. Cela, espérait-elle, renverserait le déclin de l’influence de Washington en Amérique latine et paverait la voie à une offensive contre Chavez et d’autres alliés nationalistes de gauche au Nicaragua, en Bolivie, en Équateur et d’autres pays alignés sur le Venezuela dans l’Alliance bolivarienne pour les Amériques.

    Depuis le coup d’Etat de dimanche, Washington a travaillé pour un accord négocié entre Zelaya et le nouveau gouvernement, impliquant possiblement le retour de Zelaya au pouvoir, mais dans des termes plus favorables aux Etats-Unis et dans des conditions où le gouvernement de Zelaya serait politiquement handicapé. "

    "L’opposition du Congrès hondurien, de la Cour suprême et de l’armée semble s’être intensifiée considérablement après que Zelaya ait haussé le salaire minimum de 50 pour cent, un geste qui a révolté les plus puissants intérêts d’affaires du pays."

    "La véritable attitude de l’impérialisme américain envers la démocratie au Honduras et le reste de l’Amérique latine est révélée par le silence presque total des médias américains sur les événements se déroulant dans ce pays pauvre. Il n’y a pratiquement aucune mention de la répression par le régime mis en place par le coup ou sur la résistance des travailleurs et des autres opposants au coup d’Etat. "

    "Le « gouvernement provisoire » a inondé Tegucigalpa et les autres villes de troupes et de police et a imposé un couvre-feu de 21 H à 5 H. Des articles rapportent qu’au moins deux manifestants contre le coup d’Etat ont été tués et des centaines d’autres ont été soit blessés, soit arrêtés. Des responsables du gouvernement Zelaya ont été arrêtés ou déportés, des stations de télévision et de radio ont été fermées et des journalistes du Honduras et internationaux ont été arrêtés. La chaîne espagnole de CNN a été fermée par le régime, sans même une protestation publique de la part du réseau américain. "

    Article :
    http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=14234

  19. 119
    Nipontchik dit:

    Le capitalisme vert et autres c... obscurantistes, j'ai pas envie de payer la facture (d'électricité); dans cette affaire c'est le Peuple qui se fait (bip bip)!

    "Le prix de l’électricité va augmenter : pourquoi ?
    Par Gérard Pierre, Secrétaire national du MRC chargé de l'environnement et de l'énergie.

    En cette période du tout marché, le prix de l’électricité est intéressant à étudier. Actuellement le coût de production du kilowattheure (kWh), le plus bas, est celui produit par le nucléaire et l’hydraulique, ensuite vient le charbon, le fioul, le gaz, enfin l’éolien et le solaire photovoltaïque. Pour que les producteurs d’électricité éolienne et photovoltaïque puissent vendre leur production, il a été mis en place une obligation d’achat de la part d’EDF qui facture cette obligation aux consommateurs sous la forme d’une Charge de Service Public d’Electricité (CSPE que chacun peut voir sur sa facture, cette contribution, encore modeste actuellement, augmentera avec la montée en charge de l’éolien et du photovoltaïque prévue par le Grenelle de l’environnement).

    A la suite de l’augmentation des prix du gaz et à la demande des producteurs d’électricité à base de gaz et de charbon, le TaRTAM (Tarif Réglementé Transitoire d’Ajustement du Marché) a été mis en place. Il consiste essentiellement à faire payer pour 98 % à EDF et 2 % à Suez, 1,2 Milliard d’euros. Au delà de la spoliation des clients et actionnaires publics et privés de ces producteurs, c’est une véritable taxation des principales sources d’électricité non carbonées. Rappelons nous que les centrales brûlant des combustibles fossiles sont actuellement exemptes de toutes taxes carbone. Ces palliatifs, mis en œuvre par le gouvernement ont été fortement contestés par la Commission Européenne au nom des règles de la concurrence…

    Face à cette situation, Madame Lagarde a chargé une commission présidée par Paul Champsaur, de lui présenter des propositions d’organisation du marché de l’électricité. Il s’agit dans les faits d’ouvrir le marché de l’électricité au « petits producteurs » sans laisser les bénéfices de la « rente nucléaire » à l’opérateur historique. Monsieur Champsaur vient de remettre son rapport. La logique est la suivante : les activités de production, d’acheminement et de commercialisation sont séparées. Le prix du kWh sera fixé par décret. Les producteurs auront l’obligation de vendre leur production en proportion du marché actuellement détenu, donnant ainsi pour partie l’accès à la rente nucléaire et hydraulique à tous les opérateurs. Les producteurs se voient privés des ressources indispensables pour les investissements à venir et leurs clients des tarifs qu’ils sont en droit de recevoir. Notons également que certains des opérateurs percevront cette rente nucléaire alors qu’ils sont (ou disent être) opposés au nucléaire. Rien n’est dit sur le marché européen, l’avantage délégué aux marchands d’énergie électrique sera lié aux contrats passés en France par ceux-ci. Mais il faudra suivre cela année par année et client par client. On peut penser qu’ils seront désireux de rentabiliser leurs avantages en vendant sur le juteux marché européen. "

  20. 120
    BA dit:

    Qu'est ce qui caractérise une période révolutionnaire ? C'est le passage des forces de répression de l'autre côté de la ligne, parce que les dites forces elles-mêmes sont persuadées qu'il est inutile de continuer.

    - 1905 : les cosaques et la bureaucratie brisent les troubles en Russie. 1917 : les cosaques et la bureaucratie passent aux émeutiers, parce que les émeutes étaient journalières, que les flots de victimes ne décourageaient pas les nouvelles émeutes, avec comme cause la faim.

    - 1979 : la trame fut la même dans l'Iran du Shah. Les centaines de morts et le renforcement des manifestations firent passer la majorité de l'armée dans la neutralité, puis dans l'autre camp. Seuls les immortels de la Garde Impériale combattirent jusqu'au bout.

    - 1979 : Nicaragua, après des semaines de troubles, l'armée de l'air et la marine, puis l'armée de terre passent à l'insurrection. Ne reste plus à Somoza que sa garde présidentielle (15 000 hommes), bien mieux armée et équipée que les 3 corps d'armée.
    Mais même la garde nationale (la garde présidentielle somoziste) verra l'inanité de combattre une insurrection qui renaissait dès qu'ils avaient tourné les talons. Pire, même l'ambassade américaine trouvera que Somoza commençait à puer.

    - USA 2009 : "Sheriffs in Michigan and Illinois are quietly refusing to toss families on to the streets, like the non-compliance of Catholic police in the Slump. "

    http://www.telegraph.co.uk/finance/comment/ambroseevans_pritchard/5742937/The-unemployment-timebomb-is-quietly-ticking.html

    Simplement, les sheriffs aujourd'hui refusent tranquillement de mettre les gens à la rue. Même refus d'appliquer les ordres et la loi. Il n'y a même pas eu des troubles massifs, seulement le trouble des forces de l'ordre, pas sûres elles-mêmes de ne pas se retrouver dans la même situation bientôt. Aux Etats-Unis, les états n'ont plus un rond.

    " Some 342,000 homes were foreclosed in April, pushing a small army of children into a network of charity shelters. This compares to 273,000 homes lost in the entire year of 1932 ".

    L'écoeurement, simplement, le sentiment que ce qui est fait ne fait qu'aggraver le mal.
    Car où vont se retrouver ces familles américaines ? Dans le meilleur des cas dans la famille, dans le pire des cas à la charge des services sociaux débordés et désargentés.

    Pendant ce temps, les immeubles sont systématiquement pillés et désossés, leur valeur tombe à zéro, voire devient négative (il faut démolir le reste), le terrain n'est même plus une valeur, et les collectivités locales voient leurs finances fondre.

    Cela, les représentants des forces de l'ordre l'ont vu journellement. On comprend donc que localement, ils n'en aient plus rien à battre de mettre les gens à la porte. Pourquoi faire ? Pour que même la banque y perde ? Un mauvais arrangement avec ces familles vaut mieux qu'un bon procès. En attendant, on peut donc noter un début de décomposition interne visible dans cette petite phrase d’Ambrose Evans-Pritchard. Le régime ne peut plus compter sur les forces de l'ordre. Elles ont commencé à s'autonomiser...

    Patrick Reymond, sur son blog.

  21. 121
    Michel D. (PG11) dit:

    Pas belle, la vie en Sarkozie ?
    "30 stagiaires enseignants de l'IUFM punis pour faits de contestation"
    http://www.libetoulouse.fr/2007/2009/07/30-stagiaires-enseignants-de-liufm-punis-pour-faits-de-contestation.html
    Pour la droite, la conception de la société est verticale : tout le monde doit obéir à des réformes imposées d'en haut.
    Rien qu'un exemple de plus...

  22. 122
    Nipontchik dit:

    Elle était pas belle la vie en Jospinoaubrie? "Bizarre" que les partis de gvt n'aient pas entre 1997 et 2002 pensé à mieux encadrer par la Loi le recours aux périodes d'essai, non?

    http://www.lemonde.fr/economie/article/2009/07/10/les-nouvelles-durees-legales-pour-les-periodes-d-essai-protegent-mieux-les-salaries_1217486_3234.html

  23. 123
    Hold-up dit:

    "Les pays membres de l'Alba, une organisation Sud-américaine créée sous l'impulsion de Chavez, a proposé lors de son sommet des alternatives concrètes contre la crise. Voilà qui tranche avec les conclusions vaporeuses du G20. "

    Un article à lire de Bernard Cassen daté du mois d'avril... avant le coup d'État au Honduras. Les maîtres de Washington ne veulent pas que les pays se libèrent de leur tutelle ou de la dictature du dollars :

    http://www.marianne2.fr/Sept-pays-latinos-s-allient-contre-la-crise-et-le-dollar_a178119.html

    PS : Où l'on apprend au détours de cet article que Dominique Strauss-Kahn pourrait devenir le premier ministre de M.Sarkozy. Cette information anecdotique face à l'essentiel de l'article- autrement plus important- ne manque pas de sel quand les pots de colle du PS veulent réatirer dans leurs filets gluants les partis qui ont fait dissidence de sa tutelle aux futures Régionales :

    http://www.europe1.fr/Info/Actualite-France/Politique/La-lettre-d-Aubry-aux-autres-partis-de-gauche/(gid)/233193

  24. 124
    Hold-up dit:

    Cela fait dejà un an sur ce blog - grâce au GEAB - que nous savons que le dollar va s'écrouler - selon les derniers recoupements- vers la fin du mois d'Août 2009.- il est marrant de voir nos chères élites marmonner l'information au fil des semaines et des mois sans le dire explicitement tout à fait, afin comme je l'ai lu sur le site du GEAB, de PIÉGER un maximum de personnes, de gros et de petits porteurs avec les bons du Trésor américain délivré par la F.E.D... avant le coup de semonce de la dévaluation du billet vert. Tactique qui fera baisser d'autant plus les dettes faramineuses des USA qu'elle relancera dans les voeu pieux de Washington, l'économie US. Signant du même coup la fin du monopole du dollar comme unique monnaie de réserve.

    Il y a 6 mois le requin milliardaire Georges Soros transgressait le tabou du secret en vendant la mèche de la sortie du dollar - autant de messages à l'adresse des initiés (les autres - mal entendants -seront ruinés). Aujourd'hui c'est M. Sarkozy qui tient le rôle titre de celui qui annonce l'incroyable nouvelle sans vouloir " trop paniquer les marchés"...

    "Le chef de l'Etat (N. Sarkozy) estime qu'on ne peut pas rester avec une seule monnaie", car "l'une des questions de la stabilité de la situation économique passe aussi par ça". "

    http://tempsreel.nouvelobs.com/actualites/international/europe/20090710.OBS3737/g8__sarkozy_appelle_a_une_diversification_du_systeme_mo.html

    Site du GEAB :
    http://www.leap2020.eu/Francais_r26.html

  25. 125
    Hold-up dit:

    Janvier 2009 :

    "Vers une guerre mondiale des taux d'intérêts pour capter l'épargne globale" :

    http://www.leap2020.eu/Vers-une-guerre-mondiale-des-taux-d-interets-pour-capter-l-epargne-globale_a3290.html

  26. 126
    Hold-up dit:

    Esclavagisme des temps présents :

    5, 03 euros de Prime pour TRAVAILLER LE DIMANCHE !

    "Trois salariés licenciés pour avoir refusé de travailler le dimanche

    Trois employés de caisse d'un magasin Dia d'Oyonnax ont été licenciés pour "insubordination" et "non respect des horaires planifiés". Ils avaient refusé de travailler le dimanche, invoquant des raisons familiales. "

    http://tempsreel.nouvelobs.com/actualites/social/20090710.OBS3784/trois_salaries_licencies_pour_avoir_refuse_de_travaille.html

  27. 127
    Hold-up dit:

    Zone de non -droit :

    "Le syndicat (CFDT) a fait constater par huissier, dans 12 magasins de Lille et de son agglomération, le non-respect d'un arrêté préfectoral en vertu duquel les supermarchés sont autorisés à ouvrir le dimanche, moyennant leur fermeture un jour dans la semaine."

    http://tempsreel.nouvelobs.com/actualites/social/20090710.OBS3797/travail_le_dimanche__la_cfdt_assigne_les_supermarches_m.html

  28. 128
    Hold-up dit:

    Hallucinant-

    Tandis que des millions d'Américains ont vu partir leur économies de RETRAITE partir en fumée, jouées par les fonds de pension sur les marchés boursiers dans des placements pourris - et qu'ils devront travailler jusqu'à ce que mort s'ensuive - à quoi pense M. Darcos ?

    Retraites :" Darcos évoque la piste de la capitalisation" :

    http://tempsreel.nouvelobs.com/actualites/social/20090710.OBS3805/retraites__darcos_evoque_la_piste_de_la_capitalisation.html

  29. 129
    Pulchérie D dit:

    D'abord, félicitations à Hold-up, qui assume un formidable travail d'informations
    continues.
    Ensuite, lecture du Nouvel Obs':
    Le ton des articles a subitement changé.
    La rédaction semble se rendre compte que la situation politique évolue, de par le monde. Il faut se dédouaner pour paraître pur, dans le fâcheux "après-sarkosisme" ?

  30. 130
    BA dit:

    Après Wall Street et General Motors : le bailout de la Califooornie, la Californie…

    Vers la faillite de la Californie ?

    Vers un bailout de la Californie ? Est-ce que, comme pour les banques ou General Motors, l’État américain va décider de débarquer à la rescousse en envoyant Captain Ben Bernanke et son imprimerie électronique en mission spéciale ?

    A priori, c’est fort possible. Voyons pourquoi.

    L’état californien est un énième “too big to fail” (= trop gros pour chuter) : le fait que les US risquent de devoir se porter caution pour tout le pays finit par forcer à constater qu’il y a un gros problème… Je l’ai déjà signalé, en définitive c’est le dollar qui est “too big to fail”… Une alternative à cette monnaie va se faire pressante dans les temps qui viennent. Le plus raisonnable serait en effet que la Californie fasse défaut sur sa dette… Seulement cela poserait au moins deux gros problèmes :

    1/ La Californie est l’état qui a le plus de grands électeurs (55)… Obama dépend de ces gens là : les US ce n’est pas la France. Là-bas le président doit composer avec sa majorité, ce n’est pas un petit autocrate qui a brisé les couilles de tous les opposants de son parti : les démocrates ne sont pas un ramassis de flancs UMP qui votent toutes les lois voulues par leur petit chef. Obama a donc plutôt intérêt à s’assurer la sympathie des membres du Congrès dont les californiens représentent une part non-négligeable : si le gouvernement fédéral laisse tomber la Californie…le président Obama ne pourra pas attendre leur soutien dans ses politiques : il a pourtant un besoin impératif de leurs voix.

    2/ Je pourrai énumérer un bon nombre de raisons troisième, quatrième etc., mais la seconde sera la dernière : elle suffit à comprendre pourquoi la Californie ne peut vraiment pas se permettre de faire défaut. Les marchés de la dette des états et autres collectivités locales en prendraient un coup si du jour au lendemain la Californie disait : “on ne peut pas rembourser”. Selon la SEC :

    « The municipal markets have become much larger, more diverse and more complex in recent years. There are over $2.6 trillion of municipal securities outstanding »

    2 600 milliards de dollars, ce n’est pas un petit marché que l’on peut se permettre d’ébranler tranquille… Si la Californie fait défaut, tous les détenteurs de dette de même nature liquideront leurs actifs illico. Prêter à des collectivités territoriales est une façon d’investir sur des valeurs sûres…normalement. Bref il y a une aversion au risque propre à des investisseurs “seniors” qui jettera bien d’autres cas limites dans la banqueroute : les détenteurs de ce type de dette liquideront leurs positions en faisant grimper les taux et en accélérant la chute de tous les états aux finances vérolées. Dans un scénario pareil, les US s’écroulent de l’intérieur : ce n’est pas le but.

    Pour éviter que ce soit l’américain qui prenne la déflagration en pleine gueule, il y a de fortes chances pour que ce soit une fois de plus le dollar qui soit appelé à la rescousse. Ils ne sont pas à ça près à la FED. Injection, sauvetage…le tout en espérant de toute façon que le dollar ne vaille bientôt plus rien, de façon à éviter de rembourser toutes les dettes colossales.

    The question : où donc en sont-ils actuellement ? Comment la Californie tient-elle encore à genoux ?

    Je dis à genoux…elle n’est en effet plus debout. Outre les drastiques coupes de budget qui touchent en priorité ceux qui n’ont déjà rien, on a assisté à la naissance d’une sorte de curieuse monnaie qui cesse d’ailleurs dès aujourd’hui d’être reconnue par les banques.
    Les choses se sont passées ainsi :

    L’état de Californie n’ayant plus de liquidités, on décida de chercher une façon d’honorer les engagements : c’est alors que l’on a inventé l’IOU…”I owe you”…”Je te dois” en français.

    Les IOU’s sont des reconnaissances de dette que l’état californien s’est mis à distribuer à tous ses créanciers… Un bon tas de fonctionnaires sont donc payés en IOU’s, des prestations sociales sont aussi payés en IOU’s. Imaginez l’Etat français payant le RMI en “je te dois”. Plutôt comique…

    Cette situation fonctionne tant que ceux qui reçoivent les IOU’s peuvent les changer en vrais dollars à la banque… On imagine en effet que qu’il s’agisse d’un handicapé recevant sa pension ou d’un petit balayeur de Los Angeles, l’intéressé n’a pas grande envie de s’assoir sur la reconnaissance de dette californienne ! Ces gens vivent directement sur l’argent qu’ils touchent chaque mois, ils ne peuvent ni ne veulent épargner. L’investissement n’était par contre pas mauvais pour les banques. Les grands établissements financiers ont donc assuré la liquidité en conservant le papier perçu qui rapportait plus de 3 % d’intérêts. Je tourne toutes mes phrases au passé parce que je le répète : aujourd’hui vendredi 10 juillet 2009, les principales banques arrêtent d’assurer la liquidité de cette para-monnaie : elles ne changeront plus les IOU’s en dollars:

    « So after initially agreeing to cash the IOUs, some of the state’s biggest banks are now saying no more. Bank of America (BAC), JPMorgan Chase (JPM), and Wells Fargo (WFC) all say they won’t accept the IOUs after July 10 »

    C’est donc là qu’en sont les californiens… Une bonne partie des fonctionnaires ainsi qu’une grande majorité des bénéficiaires d’allocations en tous genres risquent de ne plus pouvoir transformer le papier de l’état californien en nourriture ou en essence. Je vous laisse imaginer la suite…

    Soit c’est le chaos, soit c’est le bailout…le combientième déjà ?

    On va bien vers un État (notez le “E” majuscule) se portant caution pour lui-même…

    http://blogduglobe.wordpress.com/2009/07/10/apres-wall-street-et-gm-le-bailout-de-la-califooornie-la-californie/

  31. 131
    jennifer dit:

    Pulcherie D

    Oui je trouve que c'est une honte que le nouvel obs ait fait un numero special sur Sarko! Ecoeurant! J'en ai lu quelques paragraphes et j'en ai eu la nausee. Je pense que c'est l'ouverture adaptee a la presse et que cela signe un veritable tournant a droite. Neanmoins j'ai comme toi remarque que les articles mis par Hold-up sont plus a gauche que d'hab. A mon avis ce sera pour un instant, car ils ont vraiment franchi le rubicon (si tant est qu'ils aient vraiment ete de l'autre cote avant!)

  32. 132
    jennifer dit:

    Libe 10/07/2009 à 06h51
    A Dresde, meurtre raciste en pleine cour

    Par NATHALIE VERSIEUX

    Le scandale a éclaté avec une semaine de retard, comme si tout dans cette tragédie dérangeait : la mauvaise victime, le mauvais assassin et surtout, le mauvais cadre… Marwa el-Sherbini, une jeune pharmacienne égyptienne voilée, enceinte de trois mois et vivant en ex-RDA, a été assassinée de 18 coups de couteau sous les yeux de sa famille le 1er juillet en pleine Cour d’appel de Dresde où elle était venue témoigner. Son assassin, Alexander W., est un Allemand d’origine russe de 28 ans, au chômage et proche du parti d’extrême droite NPD. Il avait été condamné en première instance l’an passé à verser 780 euros de dommages et intérêts à Marwa à la suite d’une altercation sur une aire de jeux. La jeune femme qui portait le foulard lui avait demandé de libérer la balançoire pour son fils. Alexander W. avait explosé traitant sa victime d’«islamiste, de terroriste et de salope». Le procureur avait fait appel, estimant la peine trop légère et la justice trop laxiste.

    Depuis, la justice de Saxe n’a pas fini d’entendre des reproches et d’être mise en cause. «Comment un accusé a-t-il pu frapper un témoin de 18 coups de couteau, sans que personne n’intervienne ?» s’interroge aujourd’hui la presse allemande. Ni le juge, ni le personnel de sécurité présent le 1er juillet aux abords de la salle d’audience ne se sont interposés. Seuls le mari de la victime, également grièvement blessé à coups de couteau et l’avocat d’Alexander W., qui s’est jeté sur son client avec une chaise sans parvenir à le neutraliser, ont tenté de porter secours à la jeune femme. Pire, le premier policier à pénétrer sur les lieux prend le mari pour l’agresseur et lui tire une balle dans la jambe. Et lorsque la classe politique prend enfin la parole, c’est d’abord pour s’interroger sur les mesures de sécurité en vigueur dans les tribunaux saxons…

    Racisme rampant. La dimension xénophobe de l’affaire est pendant une semaine totalement occultée. «Si Marwa avait été juive, cela aurait suscité d’autres réactions», regrette le quotidien égyptien Al-Shorouk.«Marwa est la victime de l’islamophobie occidentale. Mais nous, les musulmans, devons également nous demander pourquoi nous ne sommes pas à même de révéler la vraie nature de l’islam», note pour sa part l’Egyptian Gazette, proche du gouvernement. Marwa el-Sherbini est considérée en Egypte comme «une martyre du foulard», et plusieurs manifestations ont lieu dans le pays. Des douzaines d’Egyptiens scandent «les Allemands sont les ennemis de dieu» devant l’ambassade d’Allemagne au Caire. Sans les réactions outrées des associations musulmanes - et juives - dénonçant le racisme rampant et, surtout, sans la colère des Egyptiens, l’affaire serait sans doute restée consignée aux pages faits divers de la presse locale. «Nous exigeons que la classe politique, y compris la Chancelière, fassent une déclaration claire et sans équivoque», demande le secrétaire général du Conseil central des musulmans, Aiman Mazyek. «La haine de l’islam est en train de devenir une forme acceptable du bon vieux racisme», déplore le quotidien Tagesspiegel.

    «Rien à faire ici». Les choses changent lorsque l’opinion allemande découvre avec stupeur en début de semaine les images de l’enterrement de la victime : des milliers d’Egyptiens, le visage défiguré par la colère ou la douleur, brandissent à Alexandrie le cercueil de la défunte. Berlin est bien obligé de sortir de sa réserve. Le gouvernement fait savoir qu’Angela Merkel rencontrera Hosni Moubarak en marge du G8 pour évoquer le meurtre «apparemment xénophobe» de Dresde. Au lendemain du crime, le porte-parole du gouvernement estimait que les circonstances étaient «trop floues» pour prendre position.

    Ce qu’on sait entre-temps de l’assassin ne permet plus de douter de la nature raciste du meurtre. Alexander W. était arrivé de Perm, dans l’Oural russe, en 2003, avait très rapidement appris l’allemand, sans parvenir à prendre pied en Allemagne. Avant de frapper sa victime, le jeune homme l’avait apostrophée : «Quel droit avez-vous de vivre ici ? Vous n’avez rien à faire ici. J’ai voté pour le NPD. Tout ça sera fini quand le NPD sera au pouvoir…» Depuis longtemps déjà, le parti d’extrême droite cherche à enrôler les Russes-allemands, ces Allemands de souche persécutés par le régime stalinien qui ont massivement fui la Russie à la chute du Mur, profitant du «droit du sang» qui leur accorde automatiquement la nationalité allemande même s’ils ne parlent pas la langue et ont perdu de longue date tout contact avec la culture germanique. L’enquête permettra de déterminer quel rôle le NPD a pu jouer dans cette affaire, et permettra d’en savoir plus sur le passé d’Alexander W. qui, selon la presse allemande, se serait battu en Tchétchénie aux côtés des troupes russes avant d’émigrer en Allemagne.

    Une Egyptienne voilée, bien intégrée, diplômée, mariée à un chercheur travaillant pour le très prestigieux Max-Planck Institut… De l’autre un Allemand d’origine russe au chômage et vivant de l’aide sociale, recourant aux méthodes terroristes imputées à un certain islam… Après ce meurtre qui semble inverser les codes de la société allemande, le pays désormais s’interroge : et si on accordait la nationalité allemande aux «mauvais étrangers» ?

  33. 133
    marillion dit:

    cet après midi au Barp Jean Luc Mélenchon nous a informé de la volonté du GUE de présenter un une candidate à la présidence du Parlement européen.

    Il s'avère qu'il n'y a que deux candidats la Suédoise Eva-Britt Svensson issue de la verte gauche nordique et le conservateur polonais de droite Jerzy Buzek.

    Question: qu'elle sera l'attitude et la position des socialistes?

    UNE CANDIDATE GUE/NGL AU PERCHOIR

    9 July 2009, Europolitique: Le groupe de la Gauche unitaire européenne/Gauche verte nordique (extrême gauche), sixième force politique du Parlement européen avec 35 députés, a décidé le 7 juillet de présenter une candidate à la présidence de l'Assemblée : la Suédoise Eva-Britt Svensson. Juste après sa nomination, celle-ci a déclaré : «Je lutte pour une Europe qui donne véritablement la priorité aux besoins humains plutôt qu'aux besoins du marché ». Selon elle, le Parlement devrait changer ses prises de décisions politiques mais aussi ses procédures afin de gagner la confiance des citoyens, faisant ainsi référence aux accords techniques entre grands groupes pour se partager le perchoir. Après le retrait de la candidature du libéral britannique Graham Watson, Eva-Britt Svensson sera la seule candidate outre le conservateur polonais Jerzy Buzek défendu par le PPE, les socialistes et les libéraux. Le vote aura lieu le 14 juillet à Strasbourg.

    Sinon c'était super sympa cette aide de Jean Luc au cantonales partielles du Barp. Et quel bonheur de pouvoir discuter avec lui.

  34. 134
    marillion dit:

    Mince j'ai oublié d'envoyer le lien

    http://www.guengl.eu/showPage.jsp?ID=7661&AREA=1342&HIGH=1

  35. 135
    jennifer dit:

    Un petit bout d'un article. Je resume. L'ambassadeur des USA qui a admis avoir participe a des reunions ou etait discute le projet de golpe au Honduras avant le kidnapping de Zelaya est un americain cubain de Miami, specialiste du terrorisme, qui etait directeur des affaires andines du Conseil National de Scurite a Washington au moment du golpe contre Chavez

    El embajador USA en Honduras: un elocuente pedigrí

    Jean-Guy Allard

    Hugo Llorens, el embajador de EE.UU. en Honduras que admitió haber participado en reuniones donde se discutieron los planes de golpe antes del secuestro del presidente Zelaya, es un cubanoamericano emigrado a Miami con la operación Peter Pan de la CIA.

    Especialista en terrorismo, era director de Asuntos Andinos del Consejo Nacional de Seguridad en Washington cuando sucede el golpe de estado contra el presidente Hugo Chávez.

  36. 136
    Pulchérie D dit:

    Par OULALA.net
    Concerne les émeutes en Iran.
    « Il ne fait aucun doute que nous ayons assisté ces jours-ci à une tentative de coup d’Etat, fomenté et soutenu de l’extérieur. Evidemment, des tentatives de ce genre ne peuvent avoir des chances de succès qu’en présence d’une opposition interne consistante. La substance du problème, pourtant, ne change pas.
    La technique des coups d’Etat pro-impérialistes, camouflés en « révolutions colorées », suit désormais un schéma bien consolidé : »

    Lire la suite sur :

    http://www.oulala.net/Portail/spip.php?article4136

    Toujours dans le même site, réponse foudroyante de Jean Ziegler à des calomnies dignes de Radio-Paris publiées par Charlie –Hebdo,
    qui dévoile de plus en plus clairement ses tendances.

    http://www.oulala.net/Portail/spip.php?article4019

  37. 137
    BA dit:

    Etats-Unis : la banque CIT (la banque des PME) envisagerait un dépôt de bilan.

    Le groupe de services financiers américain CIT Group, qui compte près d’un million de clients parmi les PME du pays, envisage un dépôt de bilan en raison de ses difficultés à honorer ses obligations, a indiqué samedi 11 juillet le Wall Street Journal.

    Le quotidien, qui précise que le groupe a déjà retenu les services de conseillers juridiques pour l’assister dans une éventuelle procédure de faillite, affirme que CIT plaide sa cause "avec de plus en plus d’urgence auprès du gouvernement", dans l’espoir d’obtenir une aide qui lui permettrait d’honorer un milliard de dollars de remboursements dus en août.

    "Le gouvernement n’a pas absolument dit non à quoi que ce soit", a confié une source proche du dossier au Wall Street Journal.

    CIT, qui gère plus de 75 milliards de dollars d’actifs et revendique des clients dans 50 pays, avait obtenu à l’automne le statut de banque, ce qui lui avait permis de bénéficier d’un apport d’environ 2,33 milliards de dollars de fonds gouvernementaux.

    L’établissement souhaiterait désormais avoir accès à un programme qui apporterait une garantie fédérale à ses dettes, ce qui lui permettrait de vendre des obligations avec de faibles taux d’intérêt.

    Selon le Wall Street Journal, les dettes du CIT s’élevaient au 31 mars à 68 milliards de dollars au total, dont 2,7 milliards de dollars venant à échéance cette année et 8 milliards de dollars l’an prochain.

    Le groupe CIT avait déjà cédé plusieurs activités l’an dernier pour faire face à de grosses difficultés d’accès aux marchés des capitaux, récupérant ainsi quelque 3,8 milliards de dollars.

    http://www.lesechos.fr/info/finance/afp_00165496-services-financiers-l-americain-cit-envisagerait-un-depot-de-bilan.htm

    Cette semaine, nous avons appris la faillite de la banque du Wyoming : c’est la 53ème banque en faillite de l’année 2009.

    Nous avons appris que la banque des Petites et Moyennes Entreprises envisagerait un dépôt de bilan.

    Enfin, nous avons appris que l’état le plus riche des Etats-Unis était en faillite : la Californie est en faillite, mais 7 autres états des Etats-Unis sont en faillite eux-aussi.

    En clair : la deuxième crise financière arrive.

  38. 138
    Pulchérie D dit:

    C'était sur l'air de la Cucaracha :
    "Radio-Paris ment (bis)
    Radio-Paris est allemand" (diffusé sur les ondes de la BBC, en 40-44.

    Maintenant, ce serait
    "Charlie-Hebdo ment (bis)
    Charlie -Hebdo est chiant."
    Ce ne sera hélas pas diffusé par France-Inter

  39. 139
    Hold-up dit:

    @ (H)adrien

    Merci (H)adrien pour vos messages pointus et passionnants. Il est bon de vous voir férailler avec Jean Peyrelevade et de le pousser dans ses retranchements rabougris et inimaginatifs.
    Ce fameux pauvre petit " désir d’enrichissement individuel "... dénoncé par J.Généreux dans son dernier livre, non pas parce que c'est immoral, non, mais parce que c'est absurde. Cette vision des choses n'étant que le deuxième étage de la fusée libérale où l'individu serait purement autonome et sui généris. Tout cela est scientifiquement faux, invalidé par les connaissances contemporaines. Une ineptie conceptuelle de plus. Couplée sur ce premier vice de forme, on nous bassine après avec ce fameux et pitoyable petit " désir d'enrichissement individuel " et on reste pantois à la petitesse de la pensée qui anime ces tristes personnes, comme Peyrelevade et la cohorte des hyperlibéraux. Pathétique. Vos exemples pour le contrecarrer sont excellents.

    J'ai pour ma part et à la suite de vos propos ci-dessous penser très fortement
    à l'ALBA comme tentative à grande échelle d'une économie de la coopération, basée elle, précisément sur le “désir d’épanouissement collectif” dans lequel bien évidemment la personne (et non plus ce faux individu sui généris "autonome " des libéraux) n'aura aucun mal à s'inscrire dans la dynamique générale du fait même que ne sera plus validée CETTE TYRANNIE de " l’objectif (...) de vivre éternellement une course de lévriers après un leurre, où le plus efflanqué arrive le premier (...) pour engraisser des parieurs en tribune" !

    La définition ci -dessous me faisait donc penser à l’Alternative Bolivarienne pour les Amériques (ALBA) :

    "De la même façon, on ne pourra passer de la jungle économique à un nouveau système (qui aura lui aussi ses propres aspects individuels) que par un “contrat socio-économique” effaçant l’axiome du “désir d’enrichissement individuel”, et permettant des lois économiques coopératives. C’est cette démarche (itérative) qu’on appela en 1830 le “socialisme” (...) "

  40. 140
    Hold-up dit:

    Honduras :

    http://www.lecourrier.ch/index.php?name=News&file=article&sid=442950

  41. 141
    marsouin dit:

    bon week-end,

    Je pense que tu as toi aussi reçu la lettre de Mme Aubry dont je cite un résumé ci-dessous :

    "Martine Aubry, première secrétaire du PS, a appelé les partis de gauche, à l'exception du NPA, à une « nouvelle démarche de rassemblement » à gauche « sans préalable » et dès les régionales, jugeant que c'est en étant « unie » que la gauche a connu ses « plus belles victoires ».
    Dans une lettre adressée à Daniel Cohn-Bendit et Cécile Duflot (Europe-Ecologie), Marie-George Buffet (PCF), Jean Luc Mélenchon (Parti de gauche), Jean-Michel Baylet (PRG) et Jean-Pierre Chevènement (MRC), elle écrit : « notre objectif est de participer à l'élaboration d'un projet commun de la gauche en 2012 » et de « mettre en œuvre une stratégie politique électorale commune pour l'emporter »."

    Et j'espère que vu l'accord passé avec O.Bezancenot, tu as refusé poliment car ce n'est pas le moment de retomber dans les vieux travers orchestrés par le PS, d'autant plus que maintenant le PS s'apercevant qu'il n'est plus le second parti de notre pays et encore moins le premier parti de l'opposition, puisque les verts ont fait jeu égal aux européennes et que si O.Bezancenot avait accepté une alliance avec le PG ça aurait pu s'en approcher sérieusement.

    Il faut maintenant refuser toute alliance, tout du moins au premier tour, et ne plus s'offrir poings et pieds liés à de soi-disant amis qui ne recherchent en fin de compte que les voix des électeurs pour s'accaparer du pouvoir et ensuite faire une politique ultra-libérale qui n'a plus guère de différence avec celle de l'UMP !

  42. 142
    Hold-up dit:

    @ marsouin

    “Martine Aubry, première secrétaire du PS, a appelé les partis de gauche, à l’exception du NPA".... bla, bla, bla Déjà elle commence mal Martine !

    Apprécions ce " à l'exception du NPA "....

    Franchement qui est de Gauche entre le PS de M.Valls, de DSK du FMI et de P. Lamy de l'OMC..........et le NPA ?
    Je vous le demande.Cherchez l'erreur ! Sacrée Martine ! Quelle drôlerie ! quel kitsch :" l'union pour de belle victoires "... ah oui et pour quoi faire ? Que pourrions-nous faire comme projet politique avec les deux hyperlibéraux que sont messieurs Lamy et DSK ? Que pourrions -nous faire avec M. Valls dont la mue Sarkocompatible accélérée s'illustre même maintenant d'un humour tout Lepéniste ?

    Franchement personnellement je ne vois pas.
    Oui, Marsouin vous avez bien raison :

    "Il faut maintenant refuser toute alliance, tout du moins au premier tour, et ne plus s’offrir poings et pieds liés à de soi-disant amis (...) "

  43. 143
    Hold-up dit:

    Un article excellent et visuel (voir la carte de France) sur l'inénarrable comique -troupier et farouche "ministre (de la destruction) du Travail", des Mauvaises Relations sociales, de la Riche famille et de la Solidarité entre Umpistes, le dénomé M.Darcos :

    http://www.marianne2.fr/Darcos-jamais-le-samedi-mais-parfois-le-dimanche_a181499.html

  44. 144
    Nipontchik dit:

    ça ressemble aux échanges de bons procédés des 2 côtés de Check point Charlie (au bon temps pas si vieux de la clarté idéologique), Jean-Luc Mélenchon et RU vont se croiser sur le pont:

    http://www.lemonde.fr/politique/article/2009/07/11/robert-hue-nouvelle-coqueluche-d-un-ps-en-detresse_1217865_823448.html

    Dommage seulement que ce soit le moment que les pablistes ont choisi pour se décomposer encore +, sinon les libéraux europhiles on pourrait les (bip bip)!

  45. 145
    Hold-up dit:

    Le Monde.fr :

    "Pour Mélenchon, l'appel au rassemblement d'Aubry "sent le double jeu"

    Article à lire :

    http://www.lemonde.fr/politique/article/2009/07/11/pour-melenchon-l-appel-au-rassemblement-d-aubry-sent-le-double-jeu_1218051_823448.html#ens_id=910156

  46. 146
    Hold-up dit:

    L'UMP premier parti fasciste de France ?...

    "Hadopi 2 : vers une surveillance des courriers électroniques !

    "La version votée, mercredi 8 juillet, au Sénat de la loi Création et Internet, dite Hadopi 2, pourrait permettre aux agents de la Haute Autorité pour la diffusion des œuvres et la protection des droits sur Internet de surveiller les courriers électroniques. Le texte actuel vise en effet les infractions contre le droit d'auteur commises "au moyen d'un service de communication au public en ligne ou de communications électroniques" (article 3) "

    http://www.lemonde.fr/technologies/article/2009/07/10/hadopi-2-vers-une-surveillance-des-courriers-electroniques_1217722_651865.html

    Hallucinant non ?

    Autre article à lire :

    Une proposition de création présentée par la Commission européenne :

    BIG SISTER IS WATCHING YOU :

    " Une agence européenne réunira tous les fichiers de police, justice et asile "

    http://sherlock.lautre.net/gugli/spip.php?article206

  47. 147
    Hold-up dit:

    PARIS (Reuters) -

    "Le fondateur du Parti de gauche, Jean-Luc Mélenchon, oppose une fin de non recevoir à la proposition du Parti socialiste de réfléchir à un projet commun en vue des élections régionales de 2010."

    http://www.lemonde.fr/web/depeches/0,14-0,39-39834269@7-37,0.html

  48. 148
    Michel D. (PG11) dit:

    Merci à Hold-up et d'autres pour l'info, et surtout merci à J-L Mélenchon pour ça ! :
    ""Pas de maison commune possible avec qui est sur la ligne de Sarkozy sur les retraites", tranche-t-il." (Le Monde)

  49. 149
    BA dit:

    Selon un titre du Financial Times, le Fonds monétaire international affirme que la récession prend fin. En creusant un peu, nous découvrons que selon le FMI, la reprise pourrait être "faible" et nécessiter plus de stimulants pour que les consommateurs se remettent à dépenser.

    Comme toujours, le FMI se trompe sur tout. Ce n’est pas une récession : c’est une dépression. Elle ne se termine pas : il n’y a pas de reprise en vue. Et plus de stimulants ne pousseront pas les consommateurs à dépenser plus.

    "En réalité, ce n’est pas très compliqué", avons-nous dit à nos rédacteurs londoniens cette semaine. "Nous vivons une dépression, non une récession".

    Parfois, lorsqu’on prononce un discours, les mots semblent plus assurés qu’on l’attendait. L’occasion exige de la confiance... des certitudes oratoires, non des doutes et des nuances. Des phrases complètes sortent — souvent intrinsèquement élégantes ou puissantes — et on a du mal à les reconnaître comme étant les siennes. On écoute... surpris par l’intelligence de l’orateur.

    "C’est une dépression. Et ça restera une dépression jusqu’à ce que cette gigantesque pile de dette accumulée depuis un quart de siècle ait été remboursée. Jusqu’à ce que les entreprises et les banques qui ne sont plus viables aient fait faillite et se soit restructurées. Jusqu’à ce que les consommateurs aient du véritable argent à dépenser — et non du crédit supplémentaire. Tant que ces choses ne se seront pas produites, il n’y a aucun moyen de voir une authentique reprise se mettre en place".

    "Depuis plus d’un demi-siècle, la force motrice de l’économie mondiale a été la volonté des consommateurs anglophones de s’endetter de plus en plus lourdement. Cela a permis aux entreprises de développer leurs ventes et leurs profits".

    "A présent, cette tendance — qui a vécu plus longtemps que la plupart des gens dans cette pièce — a pris fin. Les consommateurs ne s’endettent pas plus. Les banquiers ne leurs prêtent pas plus d’argent. Les prix de leurs maisons ne grimpent plus... ils n’ont donc plus de nantissement sur lequel appuyer leur emprunt. C’est terminé. A présent, après avoir travaillé toute sa vie dans une économie en croissance... il faut déterminer comment survivre dans une économie en déclin".

    Nous aurions pu continuer. Mais le visage de nos auditeurs avait verdi.

    Nous aurions pu leur parler des derniers chiffres de Bloomberg. PMI, grand assureur hypothécaire, prédit que les prix de l’immobilier chuteront pendant encore près de deux ans. Le chômage et les saisies pèseront sur les prix, affirme l’assureur.

    Ou bien nous aurions pu fournir des preuves que le crédit à la consommation se contracte... il ne se développe pas. Les autorités ont injecté des milliers de milliards de dollars dans le système financier. Et c’est là qu’ils resteront. Les banques ne prêtent pas parce que les consommateurs ne peuvent pas emprunter. Le Financial Times est sur l’affaire : il rapporte que le crédit à la consommation a encore chuté en mai, pour le quatrième mois d’affilée.

    "Les arriérés à un sommet record", dit un autre article du Financial Times.

    Nous aurions aussi pu expliquer que non seulement le passage de l’expansion de crédit à la contraction du crédit est la chose la plus énorme qui soit arrivé depuis la Deuxième Guerre mondiale... mais il se produit également un gigantesque transfert de richesse et de puissance. L’empire commercial (et militaire) anglo-saxon a atteint son sommet. La richesse et la puissance des anglophones s’était développée, par rapport au reste du monde, pendant les trois siècles précédents.

    Cette tendance semble elle aussi avoir pris fin.

    Bill Bonner.

    http://www.la-chronique-agora.com/articles/20090710-1962.html

  50. 150
    Hold-up dit:

    "La référence aux communications électroniques a été réintroduite par Frédéric Mitterand, ministre de la Culture, faisant craindre aux détracteurs de la loi "une atteinte à la vie privée". "

    Frederic Mitterand pire qu'Albanel ! Il a fait reintroduire la surveillance des mails privés ! Je me doute bien que M.Sarkozy l'a choisi précisément pour cette basse besogne. Ce n'est plus un Ministre de la Culture, c'est un petit Goebbels de la pensée ! La surveillance des e-mail privés ! Et puis quoi encore ? Ministre de basse police oui !

    Quand l'art, la culture ont bon dos ! C'est parfait comme "NOBLE ALIBI " pour restreindre la liberté d'expression sur le net, renforcer la criminalisation des luttes sociales et des militants de tous ordres, effrayer le Citoyen Lambda et confiner l'usage du net à une élite à plus ou moins long terme au vu des condamnations qui seront en vigueur.

    En 2012, il ne faudra pas oublier de mentionner en ENORME CARACTERE sur le future programme du Projet Politique du PG (et de ses nombreuses alliances) l'ABROGATION PURE ET SIMPLE DE TOUTES CES LOIS LIBERTICIDES.

    Article : Surveillance des e-mails privés (!)

    http://tempsreel.nouvelobs.com/actualites/politique/20090711.OBS3871/hadopi_2__polemique_sur_la_surveillance_des_emails.html

Pages : « 1 2 [3] 4 5 »


Blog basé sur Wordpress © 2009/2015 INFO Service - V3 Archive