18avr 09

Il a vendu la mèche! L’interview de François Hollande dans l’hebdomadaire l’Express est davantage qu’une façon de se singulariser pour exister. Encore faut-il lire attentivement ce qu’il a dit pour en mesurer toute la force. Une autre chose édifiante est la nature des commentaires qu’on fait les autres dirigeants socialistes en réaction aux propos de l’ancien premier secrétaire. Aucun ne condamne le fond. Voila qui est spectaculaire. Même Claude Bartolone, et Benoit Hamon flétrissent seulement le manque d’à propos. «Il ne met pas les wagons dans le bon ordre» dit le premier! «Les Français s’en moquent et ils ont raison» dit le second. Dans cette note je parle de cela. Et aussi de mon passage dans l’Aude. Chez les vignerons. La question du marché du vin, à la quelle je ne connaissais rien il y a un mois, me parait à présent tellement emblématique de l’effondrement libéral des ancrages les plus identifiants de notre société ! Car le vin est un produit marchand bien sûr. Mais c'est aussi une culture. Et un identifiant. Non? Je commence par ça. Le vin.

Un vin collectiviste

Au début du siècle le jeu du marché avait déjà produit ses merveilles: un désastre qui failli emporter toute la viticulture. Pour produire et produire encore à bas prix, tous les dumpings se déchainèrent, fraude incluse. Dans le sillage de la révolte de 1907 et du mouvement coopératif la France s’est dotée, d’un système de régulation collective et administrative du secteur viticole. Retenons juste un exemple des piliers de ce modèle. Afin de garantir la qualité et de protéger la valeur des «appellations» au bénéfice de tous les vignerons, les AOC, appellations d'origine contrôlées, sont créées en 1935. Le libre jeu du marché est alors fortement limité. On ne peut pas planter de vigne sans droit à plantation octroyé par l’INAO (institut national des appellations contrôlées), en lien avec les syndicats d’appellation. Et le règlement de chaque appellation fixe non seulement les contours de zones de production mais détermine aussi les cépages qui peuvent être utilisés, ainsi que les rendements et pratiques œnologiques admises pour produire le vin de cette appellation. Il faut mesurer ce que cela implique comme délibération et savoirs mis en commun. Ca compte au moins autant que les implications politiques. L’ensemble de cette réglementation codifie ce que l’on appelle le «terroir». Dans ces conditions celui-ci est la rencontre entre un sol, un climat et des pratiques viticoles affinées au fil des expériences. Cet encadrement est très strict. Il va jusqu’à préciser l’espacement admis entre les pieds de vigne. Il impose les techniques de taille et de palissage qui varient d’une appellation à l’autre. Si rigoureux et tatillon qu'il puisse paraître ce système «collectif» est très majoritairement défendu par les vignerons. Pour deux raisons: il fait l’objet d’une coproduction permanente entre l'État et la profession. Et surtout il garantit la «bonne monnaie» des AOC. Ainsi il empêche le dumping agricole et social. Mais aussi environnemental. En effet, par exemple, on ne peut pas augmenter artificiellement les rendements par l’irrigation pour concurrencer le voisin!

 

Le modèle viticole du libre marché

Ce système très collectif est radicalement différent du modèle viticole adopté aux Etats-Unis et chez les producteurs de vin du Nouveau monde : Australie, Nouvelle-Zélande, Afrique du Sud, Argentine, Chili. Dans ces pays, la production et la fabrication du vin obéissent surtout au libre jeu du marché. Ce modèle a conduit à une industrialisation rapide du secteur. Et aussi a une concentration caractéristique du modèle capitaliste. En Australie 4 firmes contrôlent 60 % de la production. En France les 10 premières firmes viticoles n’en contrôlent que 25 %. Le modèle viticole «libéral» du Nouveau Monde conduit à développer toutes sortes de pratiques œnologiques pas toujours vraiment compatibles avec la qualité du produit et la santé du consommateur. L’accent est mis sur la fabrication «artificielle» du vin beaucoup plus que sur la culture des raisins. La notion de terroir délimité par une Appelation d'origine controlée (AOC) est très marginale. Certains tenants de ce modèle viticole «anglo-saxon» vont jusqu’à dire que «le terroir n’existe pas» D’ailleurs le mot est intraduisible en anglais. Donc il n’y a besoin d’aucune réglementation particulière pour produire du vin. C’est ce modèle viticole qui prend aujourd’hui le dessus au niveau mondial. L'Union européenne, cheval de Troie de la généralisation du modèle anglo saxon, veut donc normaliser le modèle européen. Facile. Il faut déréguler là aussi!

La réforme qui tue le vin et favorise le liquide vineux

La Commission européenne a présenté en 2006 un projet de réforme de l’organisation du marché du vin destiné à mettre la viticulture européenne au standard du marché mondial. Il s'agit d'améliorer sa compétitivité, bien sûr! L'approche des têtes d'œuf en charge de ce mauvais coup est évidemment totalement idéologique. Elle méconnaît souvent la culture du vin telle qu'elle est vécue en Europe et surtout en France. Cette réforme a été discutée pendant 2 ans. Pour finir elle a été adoptée en 2008, en dépit de la résistance de la France. Mais il est vrai que la résistance du sieur ministre Michel Barnier qui la représentait fut des plus molles. Car son souci était surtout de jouer le bon élève de l’Europe davantage que le défenseur de la viticulture française. Cette réforme prévoit une nouvelle campagne d’arrachages subventionnés. La Commission tablait au départ sur 400 00 hectares à arracher. Elle a du se contenter de 180 000. Mais surtout elle met fin à la plupart des mécanismes de régulation des prix et des productions. La tuerie est donc libre ! C'est à peine s'il reste la possibilité de distillation garantie des excédents en cas de forte crise du marché. Et pire encore, cette réforme comporte des principes d'organisation lourds de dangers pour le système viticole «à la française».

 Appellations contrôlées détruites

Première trouvaille: la fin du système des «droits à plantation». C'est la mort du système des appellations contrôlées. C’est un échec terrible de la France. Notre pays demandait à pérenniser ce régime des droits à plantation qui est consubstantielle au système des AOC. En effet, en opposition au système libéral, le système français assume qu'on ne plante pas ce qu’on veut où on veut. On plante là où on en a le droit. Et on plante ce qui est prévu là! La France n’a obtenu que le report de 2013 à 2015 de cette fin des «droits à plantation». Il a été cependant convenu de pouvoir le maintenir à titre dérogatoire en France, jusqu’en 2018. Reste que sur le principe, tout le système des plantations va être dérégulé d’ici 2018. Et ceux qui le savent, les viticulteurs, prennent leurs dispositions en conséquence dès maintenant! Désormais on pourra donc planter autant de vignes que l’on veut où l’on veut, au gré du jeu du marché. La commission table ainsi sur un ajustement du secteur par «le libre jeu de la concurrence». On comprend l'idée simplette: favoriser et accélérer les plantations là où c’est rentable et abandonner la vigne là où ça ne l’est pas. Ce n'est ni le savoir faire ni le résultat œnologique qui fera la différence, mais le libre jeu des investisseurs censé régulé le tout. Raisonnement doublement aberrant. D’abord parce qu’il risque de déboucher à court terme sur de nouvelles surproductions. Il est donc contradictoire avec la politique d’arrachage impulsée par ailleurs. Ensuite et surtout il méconnaît complètement la notion de «terroir» sur laquelle reposent les AOC et donc une grande partie des raisons de l'écoulement de la production. La commission ignore que le marché du vin est un marché du goût. Du bon goût! Elle croit que le vin est un liquide alcoolisé à base de raisin fermenté! Le raisonnement de marché de la Commission passe donc à côté de la réalité de la culture du vin qui repose sur une production viticole de qualité. Or celle-ci est contrainte par les types de sols. Par définition ceux-ci ne sont pas extensibles à l’infini. Par exemple, on ne peut pas dire que parce que les appellations Saint-Emilion ou Châteauneuf du Pape sont très rentables, il faut massivement planter là-bas et pas ailleurs. On ne pourrait le faire qu’au détriment de la qualité globale de ces AOC, en élargissant leur périmètre à des terroirs plus hétérogènes et moins qualitatifs. A terme la fin des «droits à plantation» risque donc de faire s’effondrer le système des AOC. Adieu la réponse collective trouvée dans les années 20 et 30 pour sortir du désastre du marché sauvage du vin. Retour de la piquette? 

Normaliser le goût pour faire un marché unique.

Autre point très grave que la France a finalement laissé passer. Jusque là la liste des pratiques œnologiques admises ou interdites était du seul ressort des Etats au Conseil. A présent cette compétence est transférée à la Commission. Evidemment dans sa logique d’alignement sur le marché mondial, la Commission veut normaliser les pratiques européennes sur le modèle des pratiques de l’industrie viticole du Nouveau Monde. Parmi ces pratiques, jusque là honnies, on trouve notamment le mélange de vins de diverses origines ou couleurs. Ou encore l’adjonction au vin de toutes sortes d’additifs: des copeaux de bois, aux levures OGM en passant par des additifs aromatiques voire des colorants. Sans parler de techniques de vinification dignes de l’industrie chimique: osmose inverse pour concentrer les mouts issus de raisins à trop gros rendements, utilisation de neige carbonique pour conduire les macérations … Toutes ces innovations, courantes dans le «nouveau monde», ne visent évidemment qu’un seul objectif. Il s'agit de réduire les coûts de fabrication à court terme. Mais surtout à standardiser le plus possible le goût du produit sur de très grandes quantités. Par exemple, l’élevage en barrique de chêne étant jugé trop long et coûteux, on va utiliser les déchets de menuiserie, les fameux copeaux, très peu couteux, pour boiser les vins à grande vitesse.

ECOLOGIE ET MODELE VITICOLE

On le comprend, le modèle «œnologique» de la commission participe d’un modèle viticole productiviste et industriel. Pas besoin de ménager les sols ou la plante quand on peut reconstruire le goût du vin dans sa fabrication. Ce modèle laisse donc libre cours à l’irrigation, aux engrais de synthèse et aux pesticides, au service de l’augmentation des rendements. Là où la quête de qualité du modèle des AOC conduisait au contraire à les réduire. Les pratiques œnologiques «modernes» du Nouveau Monde nécessitent aussi souvent des installations technologiques peu compatibles avec une agriculture paysanne de petites exploitations. 

L’affaire du «rosé» de mélange

C’est exactement cette logique de marché qui a prévalu avec la décision récente d'autoriser d'appeler «rosé» du vin produit en mélangeant du rouge et du blanc. Cette horreur est une pratique employée en Australie, aux Etats-Unis et en Afrique du Sud pour recycler les invendus de vin blanc de mauvaise qualité. Car pour faire du rosé par coupage il faut beaucoup de blanc et un peu de rouge. Le tout au détriment de la qualité et même de la santé des consommateurs. Pour ceux qui ne le savent pas les blancs de faible qualité sont peu digestes et génères divers troubles… La Commission a commencé à inscrire cette trouvaille grotesque dans un projet de règlement qui est soumis au Conseil depuis janvier 2009. Le gouvernement français s’est alors illustré en parfait bon élève libéral de l’Europe sur de dossier. En effet, lors de la première réunion consultative du Conseil agriculture sur ce sujet le 27 janvier, le ministre Barnier n’a formulé aucune opposition. Alors même que certains pays contestaient le règlement proposé par la Commission, à commencer par l’Allemagne. Barnier dénonce donc aujourd’hui une mesure à laquelle il n’a rien trouvé à redire quand il était à Bruxelles. La réponse de la Commission aux critiques sur le rosé n’est pas moins révélatrice. Plutôt que d’essayer d’argumenter sur le fond du dossier, elle a renvoyé la question à l’OMC, qui doit rendre un avis sur le sujet d’ici juin. La décision finale du Conseil sur ce dossier est donc reportée d’autant. L'OMC! Si c'est pour s'en remettre à l'OMC a l'heure de défendre une production qui est en même temps une culture quasi identitaire, alors à quoi bon l'Union Européenne ?

Retour à Hollande et Bayrou

Qu'a dit hollande? Très exactement. D'abord cette phrase ciselée dans la meilleure tradition du «balancement circonspect» des énarques: «Le PS ne doit céder ni à la diabolisation sans raison ni à la séduction sans principe.» Tout est dans la nuance. Imaginez une diabolisation avec des raisons. Ou une séduction avec des principes! L'effet visé est de paraître mesuré, raisonnable. Il s'agit de disqualifier les postures actuelles en le dépassant. L'objectif sémantique est de reformuler une problématique totalement discréditée. Comment? Réponse: «proposer une clarification des convergences et des divergences.». Qui peut être contre une clarification, en général? Donc en particulier? Hollande vous a fait faire la moitié du chemin. Vous qui pensiez que le centre c'est la droite, il vous reste à admettre l'idée d'avoir une nouvelle vision de ce Centre. Une vision basée sur une «clarification» de ce qui vous paraissait pourtant parfaitement clair jusque là. C'est de cette façon que François Hollande vous conduit au seuil de l'autre moitié du chemin qui reste à faire. Attention balancement circonspect en vue. «Si les divergences l'emportent sur les convergences, chacun comprendra le refus de l'alliance. Si c'est l'inverse, alors il faudra en tirer les conclusions.» Faites une pause car vos poumons pourraient éclater. Car vous voilà rendu au point où vous allez avoir des conclusions à tirer. Parti de l'idée d'une clarification vous voila rendu au point ou vous pourriez avoir une conclusion à tirer a l'inverse de ce vous aviez toujours cru. Laquelle? «Si nous avons suffisamment à faire ensemble, disons-le, sans avoir peur de perdre notre âme.» Nous y voilà. Tout le monde s'y attendait. Quel est le sens de tout cela? Quel but vise François Hollande? Le changement d'alliance. En présentant la méthode qui le rend praticable pour le socialiste. Rien d'autres. Il ne s'en cache pas. «Je fais de la pédagogie.» explique-t-il. «J'ai posé les principes d'une stratégie d'alliance pour le Parti socialiste lors des municipales : le rassemblement de la gauche sur un projet avec des partenaires liés par un contrat. C'est sur le respect de ces principes qu'ont été acceptées des alliances locales avec le Modem.». Donc c'est bien ce que j'expliquais à l'époque. Les municipales ont été le banc d'essai d'une nouvelle stratégie. C'est l'aveu. Qui peut l'affronter sur cette base? Martine Aubry qui a elle-même fait cette alliance alors qu'elle n'en avait même pas besoin arithmétiquement. C'est parce qu'il enferme Aubry dans ses propres contradictions qui l'empêchent de réagir que Jean Christophe Cambadélis déclare au sujet de Hollande: «pervers pépère est de retour». Une fois ce bilan du passé rappelé, il semble que, pour François Hollande, la clarification annoncée au début de l'interview soit faite, vingt lignes plus bas! Voici l'aveu: «C'est la même stratégie que je propose pour les scrutins à venir.» Cette ultime phrase comporte un pluriel que les autres socialistes ont soigneusement oublié de relever… «Les scrutins à venir»! Tous ont fait comme s'il s'agissait de la présidentielle de 2012. Mais le pluriel désigne aussi les prochaines élections régionales. Pourquoi les chefs socialistes n'ont-ils pas protesté contre cette idée? Parce qu’ils se préparent à la mettre en œuvre. C'est pourquoi le niveau de la réplique à François Hollande est aussi faible et hypocrite. Tous lui reprochent le tempo. Pas le fond. D'ailleurs certains mettent les pieds dans le plat. Comme Pierre Moscovici. Il estime que l'initiative de François Hollande est "juste sur le fond". Pour lui, cette position "tranche avec certaines hypocrisies, de la part de ceux qui jurent, la main sur le cœur, qu'ils ne pactiseront jamais avec le centre, alors qu'ils se sont alliés avec lui dans leur commune ou s'interrogent sur le deuxième tour des élections régionales". C'est exactement ce que j'explique. Je suis donc d'accord avec Moscovici: Hollande a le mérite d'avoir vendu la mèche. Il a mis sur la place publique ce que les autres essayaient de reporter à demain, quand les électeurs n'y seront plus, juste après les européennes. C'était le cœur de nos divergences au PS, du temps où j'en étais membre. La question met en cause l'identité de la gauche. C'est la pente de toute la social-démocratie européenne. C'est ce qui a conduit la gauche italienne au néant. Tout cela, je l'ai analysé des dizaines de fois sur ce blog, dans mes livres et articles. J'en épargne donc le rappel. Reste ceci. L'élection européenne prend un sens parfaitement clair aussi sur ce point. Si le score du Front de gauche est suffisant, le PS se verra fermer la possibilité de faire son alliance au centre car il perdrait autant et même plus sur sa gauche. Il sera donc au contraire contraint à l'alliance à gauche sans exclusive. Il sera contraint de discuter un programme et d'organiser une dynamique en relation avec cette alliance de gauche. Le vote pour le Front de gauche est donc la garantie anti alliance au centre. Le moyen de maintenir la gauche à gauche dans le pays. Et donc de rendre possible une autre majorité parlementaire en France.


196 commentaires à “Hollande, Bayrou, le vin”

Pages : « 1 [2] 3 4 »

  1. 51
    Pierre L dit:

    Bulletin de vote PS, valable pour toute election:
    http://farm3.static.flickr.com/2066/2245569844_e1e3c3d3ba.jpg?v=0

  2. 52
    jean pierre dit:

    Rebonsoir,

    @Pierre

    Je te dis Merci et Bravo car c'est exactement cela et tes deux dessins sont parfaits et illustre bien les choses et me font bien rire. Cordialement. jean pierre.
    Notre Site Web : http://npatroyesaube.canalblog.com/

  3. 53
    Pierre L dit:

    à jean pierre (18 avril 2009 à 22:02)

    De rien.
    N'empêche qu'il est bien dommage que NPA et Front de Gauche ne se soient pas entendu.
    Peut-être n'est-t-il pas trop tard.
    Ou se sera pour la prochaine fois.
    En tout cas faut l'espérer car c'est ceux là qu'il faut envoyer paître.

  4. 54
    Pierre L dit:

    Et bonne nuit tout le monde.

  5. 55
    pas perdus dit:

    Jean-Pierre : chacun suit son chemin.Ton discours sur les traites... ressemble à celui de la sainte inquisition et à ses litanies sur les impies... Donc chacun suit son propre chemin..., à gauche, au centre, et à droite... Chacun vote comme il l'entend. Je ne jetterai pas la pierre à Krivine qui a refusé de voter en faveur de la taxe tobin quand il était député européen...

    L'exemple du vin est intéressant, je ne connaissais pas...

    M. Valls confirme les propos de Hollande sur son blog (http://progres.typepad.fr/valls/2009/04/les-postures-tactiques-du-congr%C3%A8s-de-reims-ont-fait-long-feu.html).

    Tout ça confirme déjà pas mal de choses. D'ailleurs, le programme du PS pour les européennes pourrait être celui de Bayrou tant il n'ose même pas remettre en cause le système économique actuel.

  6. 56
    Jennifer dit:

    L'exemple du Chili donné par le prolo du biolo est très parlant. Jean Pierre, cela n'a rien à voir avec le PS+PCF au gouvernement. Au Chili il y avait l'extrême gauche, le MIR au gouvernement. C'est comme si on avait un gouvernement avec le PS avec un Front de Gauche incluant le NPA et LO. Et puis il y avait le mouvement des masses, la liesse, le peuple qui s'est mobilisé et qui était derrière le gouvernement.
    Mais comme a dit Chavez, Allende voulait la même chose que moi mais la seule différence c'est que la révolution bolivarienne est une révolution armée.

  7. 57
    sopadeajo dit:

    Avez vous lu "Les veines ouvertes de l´Amérique Latine" de Eduardo Galeano?

  8. 58
    sopadeajo dit:

    Evo Morales se déclare marxiste et communiste et demande à la très droitière OEA (Organización de Estados Americanos) de l´expulser comme ils firent avec Cuba en 1962 (ils n´ont pas les couilles d´expulser Evo).
    Et voilà ce que n´a pas compris Ignacio Ramonet: le Sud a changé parce que ce sont des marxistes et des communistes qui sont au pouvoir mais pas des socialistes (sauf Bachelet au Chili, et c´est la seule qui est franchement de droite).
    Ils sont tous arrivés au pouvoir sans l´infrastructure et l´apratchik des grands partis (d´ailleurs il n´y a pas de grands partis social-libéraux (social-démocrates) en Amérique Latine (heureusement pour la gauche)).
    Quand est-ce que Mélenchon sortira vraiment du PSF et deviandra vraiment marxiste, communiste, capable de faire des grèves de la faim même en étant président de la République?
    Ce que Ramonet ne voit pas c´est que le Sud a un peu changé parce que ce sont des radicaux, de vrais gens de gauche, pas des issus du PS de droite et de son appareil.

  9. 59
    sopadeajo dit:

    Le livre de Eduardo Galeano "Las venas abiertas de América Latina" a été offert par Chávez a Obama lors de l aréunion de (la très droitière) OEA
    J ´espère qu´il le lira.
    Galeano est un écrivain Uruguayen de gauche de grand génie, très convainquant.
    http://www.aporrea.org/tiburon/n132967.html

  10. 60
    Valles dit:

    Bravo Jean-Luc, toujours socialiste, desole que tu ais quitte le parti, Hollande -se croit toujours u n Heo,par ses -.. Bons mots (?) Il veu exister. le voila maintenant etre pres à un accord avec le Modem (en 81 il avait cree le CLUB TEMOIN" avec son copain JOUYET pour soutenir J. DELORS, Aubry, don le papa J. DELORS, avait egoistement etre contre une alliance, mais en avoir eu besoin pour être elue à LILLE.
    Hollande (dapres un de ses "amis", voulait faire perdre son ex. compagne (Lire dans MARIANNE - article signe R.D.) Elle seule a la franchise de die ce qu'elle pense et n'a pas changee d'idées au gres du vent, et... des sondages.
    Hollande rase tout le monde en se voulan President, Lache ccomme il n'est pas possible, au congres de Reims, il'est montre d'accord avec ceux qui etaien tcontre une alliance avec le Modem

  11. 61
    Jennifer dit:

    Sopadeajo
    Tu es tellement de "gôche" que tu ne convaincs que toi-même!

  12. 62
    Pulchérie D dit:

    On perçoit de plus en plus nettement que Soupalail est stipendié pour nuire à Mélenchon en disant n'importe quoi ; par ex. Jean-Luc Mélenchon n'a pas fait de grève de la
    faim.
    Soupalail donne un coup de patte en loucedé à Ramonet, une autre bête noire de la droite.
    Pourquoi ce potage mêle-tout ne cite-t-il pas Bové et ses mois de prison politique ? Parce que Bové est aussi une bête noire de ses commanditaires.
    Ce bortsch occidental constitue un dérivatif amusant, une fois ses intentions tirées au clair, une sorte de trou normand.
    A propos de Bové, quel dommage qu'il ne rejoigne pas le FdG.

  13. 63
    Pulchérie D dit:

    Ce que Soupalail a oublié, c'est le soutien apporté par Evo Morales à la formation du Parti de Gauche.

  14. 64
    maxou dit:

    Bonjour à tous,
    il est absolument inutile d'essayer de convaincre les quelques personnes du NPA qui interviennent sur le blog, ils sont convaincus du bien fondé de l'action de leur chef, qui ne veut aucune alliance, d'ailleurs, je me demande pourquoi ils continus de discuter avec nous ? Parce qu'en fait, ils veulent nous prouver qu'il ne faut pas d'alliance, que nous ne sommes pas fréquentable, donc à quoi bon persister et essayer de nous convaincre, voilà des mois que ça dur.
    Maintenant, malheureusement, c'est certain, il n'y aura pas d'alliance avec le NPA point barre !

  15. 65
    demetrio trunfio dit:

    camarade sopa de ajo
    suis d'accord avec toi !
    en tout cas, en ce qui me concerne, je ne suis pas venu au Parti de Gauche pour voter PS au deuxième tour !
    chose que je n'ai jamais faite depuis 1981 !
    et donc mes mains sont propres et ma conscience tranquille !
    (post scriptum)
    je pourrais gloser sur la politique de droite de ces messieurs du ps: du directeur du FMI à celui de l'OMC, ils ont montré ce qu'ils valent !
    je pense donc que le Parti de gauche doit dire clairement que nous ne voterons pas au deuxième tour pour julien dray l'amateur de montres rollex ! ! !

  16. 66
    rosay dit:

    Bonjour à tous,

    Je prends la liberté d'écrire que Jean Pierre à Raison.

    Le P.G.doit clarifier sa position envers les socialistes (prétendus dirigeants).

    Le P.G doit affranchir les militants P.S. du danger que font courir les orientations droitières dans leurs dernières déclarations politiques.

    J'ai laché le P.S. Dans l'écoeurement du comportement des Zélus Zozialistes, face au traitre traité de Lisbonne. «  souviens-toi du 4 FEVRIER 2008 à Versailles « .

    Car nous ne pouvons oublier l'ambiguité des dirigeants Zozialistes, qui pour en nommer que quelques uns tels, Fabius,Hollande, Vals,Ségolène,Martine,Amon, et j'en passe …

    Ces Zozialistes, sont à mes yeux et convictions aussi capables de voter les pleins pouvoirs à la droite comme nombres de Zozialistes ont voté les pleins pouvoirs à Pétain en 40, ou 41.

    Basta!il faut que la ligne soit claire.

    Les électeurs du Front de Gauche ne veulent pas partager la gouvernance avec ces fabulateurs faux-culs.

    Le congrès historique de Tours avait eu le courage de trancher et d'enlever toutes les ambigüités de leur directions politiques. (bien ou mal, mais ils ont clarifier la situation.)

    En sommes nous aussi capables d'en faire autant?!,
    Pour moi s'il y a alliance avec les faux-culs du p.s., je plaque TOUT.

    Etre un électeur et militant de Gauche, n'a jamais voulu dire qu'il était lui-même un pauvre con, juste bon pour agir dans les campagnes électorales et pour participer même modestement à payer des cotisations, et tout ça pour être cocu à l'arrivé.

    De la Clarté nous Voulons !

    Avis aux dirigeants du front de Gauche et tous les partenaires possible de la Gauche de Gauche.

    Si le pouvoir doit gouverner et de partager avec la droite libérale et prétendument socialiste,alors Camarades il ne reste plus rien à Espérer...Voter pourquoi ?

    Si même le Front de Gauche est ou devient le premier parti de Gauche, aura - t-il pour autant la capacité d'imposer aux autres composantes de la gauche (voir les socialistes honnêtes) une coopération en faveur d'un programme de Gauche radicale.

    J'en doute?! Les dirigeants Zozialistes se comportent traitreusement envers les militants P.S.

    D'abord et les électeurs ensuite, les ouvriers, les retraités, etc ….

    Oui à la Gauche de la Gauche (Front de Gauche, avec tous ceux qui se prétendent de Gauche O.K.
    Le N.P.A.).

    Réussir le test des Européennes, ou c'est foutu !

    Pour BABAR, avec ou sans vaseline ?

    «  Le P.S.c'est moins pire que l'ump « 

    Il nous reste la lutte, car autrement c'est pire!

    De tous les temps les peuples sont abusés, exploités, comme esclaves se sont révoltés,et c'est même inscrit dans la constitution Française.

    Toutes fois il ne s'agit pas d'avaler des couleuvres, mais tout simplement d'avoir conscience d'une probité intellectuelle.
    Sachez et n'oubliez jamais, que lorsque les peuples se révoltent ou voudront bousculer et manifester la violence viendra d'abord des services d'ordres!?,et si nécessaire le recours aux forces militaires-anti-émeutes seront à pied d'oeuvre.

    Comme d'ab... les chars...ou les stades, avec opération hélicos ….

    Voilà ce qui attendra les peuples en révolte, et ce que les votes dans les urnes peuvent éviter.

    Il faut voter à gauche, mais exiger de suite une clarification du Front de Gauche, autrement nous sommes en droit de penser Stalinien et faire un procès d'intention !

    BABAR .. faux-cul.

    Jénifer, les doux rêves ne font pas la réalité!
    Pour conclure, il est aujourd'hui très clair que le parti Zozialiste Français n'est plus Socialiste.

    Merci de clarifier le paysage politique de la France.

    Sarco-Zozialos, même combat,avec le modem !
    Le mot de la fin...les industriels de la calculette à fric, poursuivent leur destruction massive du gout gustatif à la mal bouffe, la mal boire, la mal vie.

    Rosay. À +.

  17. 67
    dudu87 dit:

    Et Jennifer, Bonjour,
    Tu te souviens de ce débat, j'aurai pensé que tu aurais retenu!

    # dudu 87 dit:
    17 février 2008 à 23:12

    @Jennifer
    Pour revenir sur ton post 4 et 5.D’accord, avec toi pour les années 30. Mais je pense que “le vers était dans la cerise bien avant”
    « L’insurrection dite spartakiste se déclenche le 5 janvier 1919, mais le mouvement échoue et la répression est sanglante. Elle (Rosa Luxemburg) est arrêtée avec Karl Liebknecht et assassinée le 15 janvier 1919 par une unité de Corps Francs, sur ordre de Gustav Noske « commissaire du peuple » social-démocrate chargé de la répression de l’insurrection. » voilà ce qu’écrit Wikipédia.
    Ce même Gustav Noske a liquidé l’insurrection de Berlin,dite « la semaine sanglante de Berlin » qui fait plus de 1000 morts fin mars 1919.A Munich cette fois, après l’assassinat du ministre-président Kurt Eisner USPD, le 21 février 1919, une république des soviets est proclamée et le même Noske étouffe la révolte (606 morts) (L’Allemangne de Weimar par Christian Baechler ed.Fayard).Des mouvements de grêves se développaient en Saxe, dans la Ruhr et en Thuringe pour la socialisation des mines de charbon et de potasse et l’introduction des conseils d’entreprise. Cette fois, l’armée rentre en jeu pour « mater » les gréves.
    Gustav Noske est resté très influent au sein du SPD puisqu’il est l’initiative de l’accession au pourvoir de Hindenburg.Femme très lucide, Rosa Luxemburg écrivait ceci à propos de Lénine « “La tâche historique qui incombe au prolétariat, une fois au pouvoir, c’est de créér, à la place de la démocratie bourgeoise, la démocratie socialiste, et non pas de supprimer toute démocratie” (in “La Révolution russe” – 1918)..A près un tel palmarès, Staline a eu la part belle pour justifier le terme « social facisme », terme que je me refuse et que je n’ai d’ailleurs pas employé en mémoire pour les déportés sociaux-démocrates allemands.Les 1° à être déportés, ont été les communistes allemands auxquels les nazis ont fait construire les camps de Buchenwald et Dora.
    Fraternellement

  18. 68
    Pierre L dit:

    sopadeajo dit:
    19 avril 2009 à 6:42
    "Quand est-ce que Mélenchon sortira vraiment du PSF et deviandra vraiment marxiste, communiste, capable de faire des grèves de la faim même en étant président de la République?"

  19. 69
    Pierre L dit:

    LES BONNES MAXIMES DE PIERRE L !

    Ne confondons pas

    grève de la faim

    et

    crève de la faim

  20. 70
    Pierre L dit:

    et ne confondons pas

    faim de la grève

    et

    fin de la grève

  21. 71
    maxou dit:

    En se moment même Jean-Luc Mélenchon sur LCI dans le blog polique 10 : 35 heures

  22. 72
    Pierre L dit:

    à rosay (19 avril 2009 à 10:14)
    "Le P.G.doit clarifier sa position envers les socialistes"

    Je ne sais si c'est ce genre de clarification que vous souhaitez, en tout cas il y entre-autres ceci :

    "...Notre délégation du PG a également essayé de comprendre jusqu'où allait « l'indépendance » vis-à-vis du PS. Est-ce que cela pouvait signifier aucun appel au 2ème tour à battre la droite ce qui pourrait du coup permettre à cette dernière de gagner toutes les régions ? Anne Leclerc nous a dit que le NPA n'avait pas encore de position sur ce point. Nous avons répondu qu'il s'agissait pour nous d'un principe fondamental : nous voulions contester l'hégémonie sociale-libérale, les devancer dans les urnes mais en aucun cas nous ne participerions à une victoire de la droite.

    S'il s'agissait de la participation aux exécutifs, nous (le PG) avons redit que la question de posera. Mais pas de manière principielle et intemporelle - de type : « jamais rien avec le PS » - qui pourrait signifier que même si le PS devenait minoritaire vis-à-vis du Front de Gauche nous n'accepterions aucune alliance et du coup nous interdirions de construire une majorité sur un programme de transformation. A l'inverse, nous avons répété que nous n'accepterions pas de rentrer dans des majorités sous domination sociale-libérale. Ce qui renvoie donc à la question de se mettre en capacité de les devancer à moyen terme..."

    source :
    http://www.lepartidegauche.fr/rencontres/519-les-nouvelles-du-front-de-gauche-comptes-rendus-reunions-de-la-semaine-du-2-au-6-mars

  23. 73
    Jennifer dit:

    En guise de soupe c'est vraiment le mélange du tout et du n'importe quoi.

    Si j'ai rejoint le PG c'est pour changer les choses et non pour me gargariser de belles idées de "gôche" comme d'autres pensent au paradis pour mieux supporter leur enfer sur terre.

    Or changer les choses veut dire aller au gouvernement, ce qu'a déclaré le PG à sa naissance. Alors il faut réfléchir sur comment on fait, et sur quels compromis sont acceptables et d'autres non.

    Quand on fait une manif, on ne dit pas à la CFTC, et à la CFDT: on ne veut pas de vous car vous êtes des social traites (et dieu sait qu'ils ont trahi et encore trahi!). Non on se bat pour l'unité syndicale car derrière c'est l'unité des travailleurs qui est en cause et qu'elle est indispensable pour gagner les revendications.

    Refuser des alliances avec le PS c'est se couper de toute leur base (autrement significative que celle de la gauche de la gauche en termes numériques) et cela n'est pas acceptable du point de vue de l'unité de l'ensemble des gens du peuple. Faire de la politique c'est s'adresser à l'ensemble du peuple et non seulement à ceux qui ont des belles idées à gauche, sinon on se retrouve tout seuls, purs certes, non pollués par les idées réformistes et social démocrates, mais complètement inutiles pour changer l'ensemble de la société.

    Si faire de la politique c'est se complaire dans de belles idées, alors je rends mon tablier. Pour moi la politique c'est pour s'atteler à changer vraiment le monde, et je suis prête à passer par toutes les difficultés que cela implique. Mais discuter pour se faire plaisir à soi-même, ne m'intéresse pas: j'ai de choses mille fois plus intéressantes à faire!

    Enfin pour parler un peu du contenu: il y a un boulevard énorme à prendre à la gauche du PS car il est incapable de proposer un vrai programme keynésien de relance pour la crise. Je lisais que du temps de Roosevelt, l'impôt sur les grandes fortunes s'élevaient à 70%! Or Balladur pense que le bouclier fiscal (réduction à 50% de l'impôt) est loin d'être suffisant, il faut carrément annuller l'ISF. C'est le chemin que prend Sarkozy: la crise ce sera nous qui la paieront jusqu'à la lie. Le PS ne dit rien face à cela et ce n'est certainement une alliance avec Bayrou qui le mènera sur le droit chemin.
    Si personne ne s'insurge contre le néolibéralisme et le capitalisme, on est cuits et c'est bien ce que fait le PS.
    Alors vous ne trouvez pas que toute la gauche de la gauche a une chance extraordinaire de faire entendre une autre voie alternative et surtout d'être entendue par des millions de gens?
    Et on s'en fiche si c'est un facteur, un sénateur en costard, ou un Bové qui le dit. Ce qu'on veut c'est entendre qu'il y a une autre voie possible et y aller de façon résolue au-delà des étiquettes de chacun.

  24. 74
    jean pierre dit:

    Rebonjour,

    @pas perdu

    Tu sais tu peux taper sur Krivine tant que tu veux car je m'en fous comme je me fous de Besancenot aussi car le NPA n'est pas démocratique et manipulé par la EX-LCR ou même de Mélenchon et d'autres de ses amis de la direction du PG comme je me fous des COCOS car je n'aime pas du tout BUFFET car je la trouves pas trés interessante ou même enfin de LO qui sont peut-être les pires des pires et car tout ses gens-là sont ultra-sectaires souvent finalement et veulent uniquement "les bons postes" et ils se foutent de leurs électeurs ou du "Peuple de Gauche" alors je ris quands tu crois que je suis au NPA et que tu penses me blesser et pour preuve : mon blog que je met en bas de mes articles et bien va voir sur le site national du NPA et sur les : COMITES et tu verras qu'il n'y apparait pas alors que tout les autres sites apparaissent et sais-tu pourquoi ? Parce que je leur ai dit que je n'appartenais plus au NPA Local ni National et j'ai refusé de prendre leur Carte D'Adhérent "D'après Congrès"car je n'étais pas d'accords avec EUX et que le Congrés ne m'as pas paru démocratique et même pour nommer les gens qui sont sur les Listes du NPA au Européenne cela n'était pas clair et démocratique et donc mon blog NPA à été exclu alors vas vérifier avant de raconter n'importe quoi et me traiter de NPA"ISTE" ! Tu sais tout les gens ne sont pas des menteurs même si cette société t'oblige ou essaye de t'obliger à mentir sans arrêt. Je ne défends Aucune Gamelle contrairement à toi ! Et je maintiens tout mes propos et mes articles écrit sur ce Forum.

    @maxou

    Si je laisse des messages sur ce Forum, c'est que je penses que l'on n'est pas des ennemis avec les Gens de la Base du PG et du PC et les Militants Sincères de ses deux partis que j'apprécie trés souvent et que j'ai le droit et le devoir de m'exprimer car depuis plus de 15 ans je suis opprimé par des politiques de Droite mené par des Socialos-Libéraux-Traitres ou par la Droite elle-même et que je souhaites que cela changes ! Dire parfois la vérité même si c'est dur à accepter à ses amis c'est leurs rendrent service et être honnête avec EUX et avec SOI-MEME et cela ne doit pas faire de moi un ennemi car j'espère et je crois que cela fait aussi ouvrir les yeux à beaucoup de Camarades mais il faut ne pas avoir d'appriori au départ et ne pas avoir subi un lavage de cerveau et de haine par les Orgas auquels les gens appartiennent surtout en leurs disant et leurs bourrant le crâne que seul EUX ont raison et détiennent la "Vraie-Véritées" !. Voilà ce que j'avais à rajouter. Salutations fraternelles. jean pierre.
    Notre Site Web : http://npatroyesaube.canalblog.com/

  25. 75
    Jennifer dit:

    Cher Dudu
    Merci toujours du ton "professoral" que tu prends vis-à-vis de moi "j'aurais pensé que tu aurais retenu", à savoir que vraiment je suis une mauvaise élève qui n'écoute pas. Il ne te vient à l'idée que peut être nous avons des idées différentes et que tu ne m'as pas convaincue?
    Par ailleurs Wikipédia n'est pas forcément la meilleure informée sur tout cela. Si j'ai le temps je te réponds mais je ne suis pas sûre de l'avoir ce temps...

  26. 76
    jean pierre dit:

    rEBONJOUR

    @rosay merci de ton soutien, enfin quelqu'un de lucide ici.

    @jennifer

    Tu te trompes j'en suis désolé mais allez au pouvoir ne changes pas forcément les choses et la preuve, tu l'as chez nous ou le Bilan de la Gauche Sociale-Libérale-traitre est catastrophique et nous avons reculé de 200 ans et tout perdu !
    Et cela fait 10 ans que les COCOS veulent faire croire aux électeurs (seulement pour sauver leurs élus en fait) que en faisant Alliance avec les SOCIALO-TRAITRES ils vont pouvoir infléchir leurs Lignes Politique Pro-Capitalistes et ils n'y sont jamais parvenus et ils appellent EUX-aussi au désistement soi-disant Républicain et de Gauche au second tour pour voter pour le Candidat le mieux placé mais cela est une VASTE FUMISTERIE ET ESCROQUERIE INTELLECTUELLE car cela est UNE ERREUR que l'on va répéter jusqu'à quands ? et alors il faut en tirer les Conclusions et arrêter d'être "Masochiste et Imbécile" et rompre définitivement avec ces Libéraux-Traitres qui ne revent que de s'allier qu'avec Bayrou. Quands à Chèreque ou Notat avant lui, il y à beaucoup de manifs ou les gens ne les veulent pas et beaucoup de gens dont moi nous refrénons pour ne pas leurs mettrent notre poing dans leurs sales gueules de Pourriture et quands à la CFDT et même la CGT maintenant ce sont tous des Syndicats devenus mollassons et réformistes prêt à nous trahirs au premier tournant comme ils nous trahissent en ce moment même et ce foutent de notre Poire mais ils n'y à que les Innocents qui ne voient pas cela !
    Moi je serais d'avis de dissoudre toutes ces Organisations Syndicales qui nous trahissent car acheter par le "Patronat " avec ses "Fameuses Caisses Noires" et en construire de nouvelles propres et intègres avec le "Peuple de Gauche". Cordialement. jean pierre.
    Notre Site Web : http://npatroyesaube.canalblog.com/

  27. 77
    Pierre L dit:

    à dudu87
    "...Les 1° à être déportés, ont été les communistes allemands auxquels les nazis ont fait construire les camps de Buchenwald et Dora.

    Pas tout à fait. Dora a été construit en 1943, comme annexe ("kommando") de Buchenwald.
    Je pense que vous confondez Dora et Dachau, construit en 1933.

    Cordialement.

  28. 78
    maxou dit:

    @jean pierre, je ne comprends pas ? Que voulez vous ? Qui soutenez vous exactement et contre qui êtes vous exactement ?
    J'ai bien compris que vous êtes contre le PS, le PG, LO, et les cocos comme moi, mais encore ?

  29. 79
    jcmig dit:

    Je rejoins un peu Jean Pierre sur le point suivant qui est de ne plus voter PS, car ils ont quand même voter pour que le peuple ne s'exprime pas pour le traité de Lisbonne. C'est quand même bien une position anti-démocratique, sachant que le peuple avait refusé la constution européenne. Je suis pourtant sympathisant du PG sans y avoir adhéré car j'attends son attitude lors des prochaines élections. J'apprécie les analyse de J.Luc Mélenchon, sauf celle de faire alliance avec le PS. je suis trop dégouté par le PS et ses agissements en Europe pour voter pour eux à nouveau

  30. 80
    jean pierre dit:

    Rebonjour,

    @maxou

    je n'aurai jamais plus confiance en personne même si je persiste à dire qu'il faut arrêter de voter au second tour pour les mieux placés et en l'occurence malheureusement encore les Socialo-libéraux-traitres mais plus pour longtemps car je suis optimiste et car cela est et à été toujours contre-productif !
    Au second tour, si VOTRE CHOIX ET LISTE n'est pas Majoritaire alors allez à la campagne vous promenez mais surtout ne votez plus pour le moins pire car c'est UNE ESCROQUERIE INTELLECTUELLE..
    Voilà ma Ligne Politique et celle qui est je crois est dans la bonne et juste trajectoire et je me fous que Besancenot dis cela aussi car je ne l'ai pas attendu pour le faire moi-même (voilà plus de 15 ans que je l'appliques et depuis après 1983 exactement) et pour y avoir réfléchi des heures et des heures tout seul. Je n'ai jamais adhérer à aucune Chapelle car je refusais que l'on me bourre le crâne de Haines contre les autres Copains de Gauche qui auraient choisi d'autres Orgas que la mienne en particulier et parce que je préfères garder mon libre-arbitre et avoir du recul par rapport à toutes ces Orgas dont aucune n'est d'ailleurs démocratique réellement. C'est toujours un petit noyau qui tient tout les pouvoirs et décident pour la Majorité silencieuse ou à qui, on à bien bourré l'esprit avec des discours de Haine et de Rejet des autres Camarades même de Gauche qui sont ailleurs (dans d'autres partis et qui ont forcément toujours torts) et moi je ne veux plus jamais de ce Sectarisme Imbécile et Odieux qui caractèrise toutes les différentes boutiques de la Gauche de la Gauche et je ne veux plus jamais cautionné cela par mon adhésion à une boutique. Fraternellement. jean pierre.

  31. 81
    jean pierre dit:

    Rebonjour,

    @maxou encore ; Je ne suis pas contre vous et je dis et redis que j'apprécie tres souvent les militants de BASE qui sont souvent sincères et d'une grande valeur et le seul reproche que je leurs ferais, c'est de ne pas garder souvent assez de recul et de liberté de pensée propre (ou libre-arbitre) par rapport à certaines conneries, mesquineries ou haines de l'autre que l'on t'enseigne malheureusement dans toutes ces Orgas ou Partis Politiques et surtout et même des propres Camarades et Copains de Gauche qui ont eux pour seul malheur de ne pas choisir la même boutique et cela je l'appelle moi, de la connerie et du sectarisme. Là je crois avoir été clair. Je dénonce la position des dirigeants qui manipulent quasiment tout le temps les militants de base quels que soient leurs partis et tout les Partis sont foncièrement abrutissants et anti-démocratiques. Salutations. jean pierre.

  32. 82
    Pierre L dit:

    Peste !

  33. 83
    Pierre L dit:

    Cholera !

  34. 84
    Pierre L dit:

    Faites votre choix !

  35. 85
    emachedé dit:

    Et que font les professionnels français viticoles contre le massacre organisés par Bruxelles et notamment leur soi-disant représentant là-bas, Michel Barnier?
    C'est à eux de se battre, aidés ou non. Mais d'abord à eux, car les étudiants, les infirmières, les enseignants, les médecins, les chômeurs...ont bien d'autres soucis en tête.
    Plan B: la fameuse grève générale! Sauf que nos gentils syndicats sont clairement noyautés par le pouvoir en place. Il n'y a qu'à voir la prochaine manif, le 1er mai, un mois après la précédente, quelle mobilisation!

    Concernant le vin, c'est malheureusement un principe de la démocratie qui tue notre concept franco-français: la majorité a raison.
    Les autres pays ont tous choisi de faire de la m**** à boire et industrialisée
    La France se retrouvant seule, n'a d'autres choix que d'accepter la loi des plus forts et des plus nombreux.
    C'est triste mais n'est pas là, le principal défaut de la "démocratie", ici lobbysiée en plus, histoire d'arranger les choses.

  36. 86
    Pierre L dit:

    "Sous son air paisible, sous son apparence de voie bourgeoise, la rue de Solferino, à Paris (septième), abrite, à son numéro 10, siège du Parti « socialiste », un repaire de Rouges écarlates – un nid de communistes comme oncques n’en vîmes depuis les années 1950. Ce n’est pas moi qui le dis : c’est le désopilant député-maire d’Évry (Essonne), Manuel Valls. (Pour ce qui me concerne, je l’avoue : j’ignorais totalement que le dessein secret de François Hollande fût de planter notre cher et vieux pays, non de tulipes, comme son patronyme pourrait le faire accroire, mais de (gris) sovkhozes)."
    la suite :
    http://www.altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article10307

  37. 87
    Jennifer dit:

    Jean Pierre
    alors tu n'iras pas manifesté le 1er mai parce que les directions syndicales sont réformistes? Sarkozy sera fort content de ta défection...
    Moi je pense qu'il faut y aller et forcer les directions syndicales à nous donner des mots d'ordre mobilisateurs et à nous mobiliser au-delà du 1er mai. Sinon c'est les actions désespérées des travailleurs qui se sentent abandonnés et qui retiennent leur patron comme dernier moyen pour se faire entendre. Ne trouvez-vous pas qu'il y a un décalage énorme entre les manif monstrueuses que nous avons connues dernièrement et que les syndicats ont bien su appeler et le dos au mur dans lequel sont acculés les travailleurs licenciés qui retiennent leur patron. Si les organisations syndicales savent appeler aux 1ères, comment se fait-il qu'elles n'organisent pas des actions de solidarité conséquente vis-à-vis des licenciés, des unités syndicales, des interpellations de Sarkozy par biais parlementaires, interpellations des maires, grèves de solidarité, manif des populations locales, blocus divers et variés qui interpellent les pouvoirs publics... Il y a beaucoup de choses à faire concrètement sur le terrain et là les grandes directions syndicales laissent leurs petites sections syndicales gérer tant bien que mal des situations désespérées. Qui peut le plus (manif du 19 mars) peut le moins.
    Car ces licenciements posent la question politique essentielle: qui paie la crise? C'est quoi la politique de relance de Sarkozy? On ne doit pas accepter que ce soit nous qui payons quand c'est eux qui l'ont créée.

  38. 88
    carlo dit:

    @Jennifer
    L'objectif est en effet de gouverner. Mais la critique de la belle âme ne suffit pas. Au nom de cet argument, il est possible de justifier la participation de socialistes au gouvernement de NS, la grande coalition en Allemagne ou la nomination de DSK au FMI. La question préalable à laquelle il nous faut répondre et qui déterminera les succès électoraux du front de gauche est : gouverner, pourquoi faire? Et donc quels engagements faut-il exiger du PS?

  39. 89
    carlo dit:

    Je ne suis pas sûr qu'on soit actuellement capable de répondre à cette question ni même qu'on soit d'accord entre nous sur la nation (le cadre national a-t-il vocation à être dépassé?) ou la croissance (faut-il privilégier la création de richesses ou le partage des richesses?).

  40. 90
    Pierre L dit:

    DECONNEZ PAS CARLO !

    le partage, bien entendu.

    Comme dit ma Maman :
    "ya assez mais c'est mal partagé".

  41. 91
    Pierre L dit:

    en plus je ne vois pas pourquoi il faudrait choisir entre création et partage.

    Les deux !

    Faut sortir de cette logique comptable/binaire que la propagande des médias dominants nous vrille dans le cerveau.

  42. 92
    jean pierre dit:

    Rebonjour,

    @pulchérie D

    Arrête avec ton attaque raciste contre sopadeajo (en disant soupeaulait) car c'est vraiment minable comme attaque et trés irrespectueux et d'un niveau zero plus zero et cela s'apparente pour moi à du racisme primaire pratiquement !

    Deuxio le texte ci-joint en Espagnol POUR LES INTERNATIONALISTES que nous sommes forcément :

    Le President Dictateur Uribe de Colombie justifie encore une fois devant les médias à la conférence des Amériques le "Génocide perpétré contre le Parti de Gauche de l'Union Patriotique" qui à fait plus de 5000 morts tous assassinés avec l'appui de l'Etat Colombien, de la police colombienne, de l'armée colombienne, de l'appareil d'etat colombien et de l'oligarchie de Droite la plus Fascistes et Réactionnaires de toute l'Amérique Latine et de toute l'histoire de l'Amérique du Sud tout court et des Amis du même Dictateur Uribe Velez et d'Extrême-droite qui sont ces amis et aussi des Narco-Paraco-militaires et qui sont des Criminels de Guerre patentés et qui sont l'équivalent des Fascistes Allemands et de la SS Allemande.
    Mais le texte malheureusement est en espagnol paru dans un journal ci-joint :

    Abril 17 de 2009 | 09:04 AM. | Noticias
    Por El Observador

    Una vez más el mandatario colombiano pretende justificar en forma irresponsable los más de cinco mil asesinatos cometidos por miembros del Estado y del paramilitarismo contra militantes del partido de izquierda colombiana Unión Patriótica.

    La opinión pública nacional e internacional conoce las denuncias de estos crímenes del terrorismo del Estado que representa Uribe, el mismo que no quiere responder ante las instancias internacionales por su culpabilidad y para resarcir a las víctimas, viudas y huérfanos, de los concejales, diputados, senadores, alcaldes y miles de líderes campesinos, obreros, juveniles, artistas y demás caídos bajo las balas de los esbirros de la oligarquía sanguinaria colombiana.

    El señor Uribe en reunión con el presidente Chávez declara nuevamente a la prensa que los muertos de la UP eran porque "combinaban las formas de lucha". Cínico e irresponsable el mandatario. Con razón los organismos humanitarios del país reclaman que a Uribe le apliquen la misma justicia que aplicó la corte del Perú a su similar Fujimori.

    A todo tirano le llega su hora, no se le olvide señor Uribe, usted y todos los oligarcas implicados en la guerra sucia contra el pueblo colombiano pagarán ante la justicia nacional o ante la corte penal internacional. Ya veremos.

    El colmo del cinismo de Uribe en Caracas lo observamos cuando afirma que en Colombia la izquierda no es perseguida y cuenta con la protección del estado.

    Los dirigentes del Chavismo en el Palacio Miraflores se ruborizaron cuando escucharon estas expresiones del señor Uribe, ellos conocen que en nuestro país es larga la lista de sindicalistas asesinados, encarcelados, incluso en Venezuela existen muchos izquierdistas colombianos refugiados bajo la protección y solidaridad del hermano pueblo bolivariano.

    http://www.pacocol.org/index.php?option=com_content&task=view&id=1106

    Fraternellement. jean pierre.
    Notre Site Web : http://npatroyesaube.canalblog.com/

  43. 93
    Jennifer dit:

    jean Pierre
    Pulchérie ne fait que traduire le nom de sopadeajo: soupe d'ail. Il n'y a RIEN de raciste là-dedans. C'est lui-même qui s'est donné ce nom. Est-il raciste envers lui-même?
    Par ailleurs, c'est vraiment élitiste de vouloir imposer que les bloggers lisent l'espagnol. Peux-tu nous résumer en 2 mots ton texte, en toute modestie?

  44. 94
    dudu87 dit:

    Pierre,
    Que ce soit Dachau ou Dora, ne change rien sur le fond! Oui, c'est Dachau.
    Jennifer,
    Tu sais bien que je ne suis pas "professeur" et que je n'ai pas cette prétention.
    Mais les faits HISTORIQUES sont là et il ne s'agit pas d'idées mais de réalité!
    Tu vas pas dire que Wiki est communiste et encore moins Christian Baechler, historien....
    C'est incroyable que certains puissent dégager en touche lorsque le jeu ne leur plait pas!
    Ne perd pas ton temps pour répondre, c'est tellement....accessoire!

  45. 95
    carlo dit:

    "en plus je ne vois pas pourquoi il faudrait choisir entre création et partage."
    Cette remarque confirme ce que je disais: pour certains, il faut privilégier la création de richesses (c'est ce que pensent les adeptes de la mondialisation), pour d'autres le partage, (c'est ce que pensent les partisans de la décroissance); pour d'autres encore (qui ne disent jamais comment ni à quel prix), il est souhaitable et possible de faire les deux à la fois.
    Quant à la logique binaire,on ne peut pas toujours y échapper. Cessons de faire croire, comme les socialistes, qu'il faut toujours tenir les deux bouts de la chaîne...ce qui permet de ne jamais choisir. Je fais remarquer à Pierre L. que c'était l'un des sujets du billet de Jean-Luc Mélenchon. Il serait bien inspiré de le relire.

  46. 96
    carlo dit:

    Cette remarque confirme ce que je disais, à savoir qu'il n'est pas sûr que nous soyons d'accord sur ce qu'il y aurait lieu de faire du pouvoir.

  47. 97
    carlo dit:

    "le texte ci-joint en Espagnol POUR LES INTERNATIONALISTES que nous sommes forcément".
    Encore une remarque qui vérifie mon analyse. Nous ne sommes pas tous d'accord, notamment sur la question de la nation. Encore une fois, avant de penser à gouverner (avec les socialistes ou non), il faudrait s'accorder sur un programme.

  48. 98
    Pierre L dit:

    à jean pierre
    "Arrête avec ton attaque raciste contre sopadeajo (en disant soupeaulait) car c’est vraiment minable comme attaque et trés irrespectueux et d’un niveau zero plus zero et cela s’apparente pour moi à du racisme primaire pratiquement !"

    Faut faire gaffe avec ça.

    Qui est raciste ?

    Pulchérie qui fait un jeu de mot bilingue ? (de bon ou mauvaise aloi, mais c'est une autre question)

    Ou jean pierre qui considère les Espagnols comme une race ?

    Xénophobie, à la rigueur, mais venant de Pulchérie, non.

    -------------------------------------------------------------------------------------------------

    "Deuxio le texte ci-joint en Espagnol POUR LES INTERNATIONALISTES que nous sommes forcément :"

    internationalistes ne signifie pas forcément multilingues.

  49. 99
    Pierre L dit:

    à carlo

    je ne vois absolument pas pourquoi il faudrait choisir entre création et partage des richesses.

  50. 100
    Pierre L dit:

    et création de richesse ne signifie pas croissance infinie.

Pages : « 1 [2] 3 4 »


Blog basé sur Wordpress © 2009/2015 INFO Service - V3 Archive