18jan 09

Dans cette note je parle du sujet qui va écraser tous les autres : l’intronisation d’Obama et le déluge de béatitudes qui s’abat à ce sujet. L’épectase générale qui commence ne durera pas, bien sûr. Mais pendant plusieurs dizaines d’heures le système médiatique va carburer à plein régime dans le même sens pour nous faire notre petit gavage d’oie cathodique. Mais Barack Obama n’est qu’un président des USA et rien de moins. Donc un dominateur du monde, flanqué d’une équipe de libéraux, de militaires et d’hommes des «services» qui sont les vrais patrons des USA depuis déjà un bail. Le maintien du ministre de la défense de Bush au même poste est à soi seul la signature de ce qui se passe réellement. C’est-à-dire que dorénavant ce sera comme auparavant. Mais le président est noir! Ca change! Mais ca change quoi? Un noir est un être humain comme un autre non? De droite ou de gauche. La politique n’a pas de couleur en démocratie. Obama n’a pas été élu parce qu’il est noir mais parce que ses idées ont convaincu une majorité d’étasuniens. Et à peine a-t-il commencé que reste-t-il déjà de ces idées? Les équipes constituées sont de mauvais augures.

BONJOUR LES MÊMES!

Inutile d’attendre l’investiture de Barack Obama pour comprendre que les choses ne vont pas changer sur le plan international. L’administration qu’il a mise en place révèle une lamentable continuité avec celle de Georges Bush. Le changement, thème de sa campagne, ne devrait pas trop se faire sentir dans les choix stratégiques de la puissance américaine. La militarisation et la doctrine de guerres défensives ont de beaux jours devant elles. Pour preuve, le Secrétaire d’Etat à la Défense, celui qui a envoyé 30000 soldats américains supplémentaires en Irak, républicain, conserve la confiance d’Obama. Il est reconduit. Qui peut croire qu’il se dédiera dans les mois qui viennent et renoncera à poursuivre sa politique? La militarisation de l’administration Obama surtout est très inquiétante: les généraux sont les gagnants des élections. Ils tiennent les postes clefs comme la Direction du renseignement ou encore la direction du Conseil à la sécurité nationale. La CIA, reprise en main par l’armée sous Bush ne changera pas de couleur d’uniforme: son Général de chef a de fortes chances de rester en place. Tous les supporters non-américains d’Obama, qui l’imaginaient en pacifiste et en «moins pire» que Bush, vont déchanter. Encore un doute? Voici une déclaration du nouveau président de la première puissance militaire du monde (et qui compte bien le rester): «nous partageons tous la conviction qu’il faut que nous continuions à détenir les forces armées les plus fortes de la planète», et que «nous continuerons à réaliser les investissements nécessaires pour renforcer nos forces armées et augmenter nos forces terrestres».

Obama promettait durant sa campagne le retrait des troupes américaines d’Irak. Rien n’est précisé à ce jour…ce qui n’est pas étonnant quand  Joe Biden (vice-président), Hillary Clinton (Secrétaire d’Etat aux affaires étrangères), Emmanuel Rahm (Directeur de cabinet), l’entourage direct d’Obama, a en commun d’avoir voté et soutenu l’intervention en Irak. En revanche, 20.000 soldats de plus vont partir pour l’Afghanistan et les prochaines interventions américaines pourraient très bien avoir lieu au Pakistan comme l’évoquait Obama durant sa campagne. A propos de l’intervention israélienne à Gaza, Obama envisage bien de s’en occuper…Pas sûr que ce soit une bonne nouvelle. Sa vision de la paix à Gaza passerait selon les déclarations de son futur conseiller pour la sécurité nationale – un Général – par un mandat de l’OTAN aux troupes américaines pour sécuriser la bande de Gaza. On n’ose même pas imaginer ce que la présence américaine là-bas provoquerait comme réactions! Quant à substituer l’OTAN à l’ONU …. On connaît la musique!

UN CLUB DE CARICATURES LIBERALES

Pour Obama, la rupture en matière économique et sociale passe par des allégements fiscaux. Comme c’est nouveau! L’essentiel de son Plan de relance consisterait en un gigantesque programme (310 milliards) d’allègements fiscaux pour les entreprises et les classes dites « moyennes ». Cette idée c’est du copié collé des programmes de Reagan pour « rendre leur argent aux américains ». Au point d’ailleurs que l’équipe Obama espère obtenir le soutien des Républicains à ce plan. Pour nous, Français, elle nous rappelle Sarkozy et son bouclier fiscal qui, comme chacun le sait, nous a mis à l’abri de la crise… Cette orientation économique est brutalement affichée par le nouveau président. Il a choisi parmi les libéraux les plus emblématiques pour mener sa future politique économique. Ron Kirk, un des plus fervents partisans du libre échange est nommé au commerce. Timothy Geithner, jusque là président de la réserve fédérale pour l’Etat de New York et très proche de Wall Street est nommé au Trésor. Est-ce par cohérence avec le soutien massif qu’avait apporté le secteur financier et bancaire à la campagne d’Obama? Robert Rubin, pourtant compromis dans la banqueroute du géant bancaire Citigroup dont il est un des principaux dirigeants, sera son conseiller économique particulier. Et cerise sur le gâteau, l’ultra-libéral Lawrence Summers est nommé à la tête du Conseil économique national. Il s’était illustré comme économiste en chef de la banque mondiale. Puis il s’est rendu célèbre pour avoir déclaré: «les pays sous-peuplés d’Afrique sont largement sous-pollués. La qualité de l’air y est d’un niveau inutilement élevé par rapport à Los Angeles ou Mexico [...] Il faut encourager une migration plus importante des industries polluantes vers les pays les moins avancés». Tout un programme! Mais je parie que ce ne sera pas le sujet. On devra s’émerveiller sans broncher de voir un président jurer sur la bible comme un vulgaire fondamentaliste. Mais qu’attendre de plus d’un pays qui écrit comme devise sur ses billets de banques «en dieu nous croyons»? Deux valeurs non prouvées sur le même bout de papier.


194 commentaires à “Obabeats”

Pages : « 1 [2] 3 4 »

  1. 51
    Mano dit:

    Vivre en sursis sur une terre volée, par Atzmon Gilad.

    (...) Mais nous ne sommes pas à la fin de l’histoire. En fait ce n’est que le début. Tous les experts du Moyen-Orient savent que le Hamas peut prendre le contrôle de la Cisjordanie en quelques heures. En fait, le contrôle de l’Autorité Palestinienne et du Fatah sur la Cisjordanie est maintenu par l’armée israélienne. Dès que le Hamas se sera emparé de la Cisjordanie, les plus grands centres urbains israéliens seront à sa merci. Pour ceux qui ne parviennent pas à le voir, ce serait la fin de l’Israël juif. ça peut arriver dès ce soir, dans trois mois ou dans cinq ans, la question n’est pas de savoir ’si ça se produira’, mais ’quand.’ (...)

    Les généraux israéliens le savent, les dirigeants Israéliens le savent. C’est pourquoi ils intensifient la guerre d’extermination contre les Palestiniens. Les Israéliens n’envisagent pas d’occuper Gaza. Ils n’ont rien perdu là-bas. Tout ce qu’ils veulent c’est terminer la Nakba. (...)

    C’est précisément à ce moment que le déni israélien de la réalité entre en jeu. Israël a dépassé le ’point de non retour’. (...) Ainsi que l’avait prédit un général des services de renseignements israéliens pendant la première Intifada, ’pour vaincre, tout ce que les Palestiniens ont à faire est de survivre. » Ils survivent et ils sont en fait en train de vaincre.

    Les dirigeants Israéliens comprennent tout ça. Israël a déjà tout essayé, retrait unilatéral, famine et maintenant extermination. Ils ont cru se débarrasser du problème démographique en se recroquevillant dans un ghetto juif intime et douillet. Rien n’a marché. C’est la ténacité palestinienne incarnée par la politique du Hamas qui définit l’avenir de la région. (...)

    C’est cet écart entre la façon dont les Israéliens se voient et celle dont les autres les voient qui transforme les Israéliens en monstrueux exterminateurs.(...)

    http://www.ujfp.org/modules/news/article.php?storyid=492

  2. 52
    Hold-up dit:

    "Son dernier coup de fil " :

    Le célèbre psychopathe G.W.Bush responsable de 1 million 300 000 assassinats en Irak et ancien président américain, a passé les derniers appels de sa présidence à des dirigeants étrangers dont Berlusconi, Poutine et Sarkozy Les morts sont restés sans voix.

    Et pour mémoire une bien intéressante vidéo :

    http://www.dailymotion.com/video/x77z62_regardez-comment-les-medias-vous-ma_news

  3. 53
    couderc dit:

    Je pense que tu te trompes!
    Peut on faire plus mal que Bush? Difficile non ?
    Il y aura forcément du mieux. Le retrait des GI s d'IRAK sera un des points.
    Nous verrons. Laissons lui sa chance.
    C'est tellemnt différent de chez nous, de notre façon de faire.

    Peut être suis trop naïf ? L'avenir nous le dira vite.

    Salut à tous

  4. 54
    Christian C dit:

    Rien n'est vrai. Tout est permis.:

    Complot. Mensonge. Conspiration. Manipulation. Propagande. Publicité. Communication. Pensée unique. etc...

    Tout est vrai. Rien n'est permis.:

    Soumission. Bêtise. Allégeance. Obéissance. Election. Tropisme. Religion. Télévision. etc...

    Hasan ibn al-Sabbâh

  5. 55
    Hold-up dit:

    Pile - Poil

    Le Massacre de Gaza " Top chrono " a commencé deux jours après la fête de Hanouka, la fête du miracle des lumières et il s'est terminé " Top Chrono" deux jours avant l'investiture du futur Président des USA. (le mec qui a fermé sa bouche pendant le massacre).

    Fortiche.

    Les dirigeants européens n'ont eux aucunement l'appétit coupé. Ils ont encore faim. Tzipi Livni, la Pinochet de Tel Aviv et E.Homert son ombre sociale-démocrate, reprendront sans doute encore un petit peu de dessert.

    http://bellaciao.org/fr/spip.php?article78375

  6. 56
    Hold-up dit:

    A lire :

    http://rue-affre.20minutes-blogs.fr/

    A lire :

    "Le patron est devenu fou " par Uri Avnery - Gush Shalom

    Extrait :

    "Nous sommes à bord d'un avion, et soudain une énorme montagne noire apparaît à travers les nuages. Dans le cockpit, c'est la panique. Comment éviter la collision ?
    Les planificateurs de la guerre choisirent le moment avec soin : pendant les vacances, quand tout le monde était en vacances, et alors que le président Bush était encore là. Mais quoiqu'il en soit, ils oublièrent de prendre en considération une date fatidique : mardi prochain, Barack Obama entrera à la Maison Blanche. Cette date jette maintenant une énorme ombre sur les événements. Le Barak israélien sait que si le Barack américain se mettait en colère, cela signifierait une catastrophe. Conclusion : les horreurs de Gaza doivent s'arrêter avant l'inauguration. C'est cette semaine qui a déterminé toutes les décisions politiques et militaires. Et non pas "le nombre de roquettes", ou "la victoire", ou "éradiquer le Hamas". "

    http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=11895

  7. 57
    Hold-up dit:

    _- Hervé Kempf : « Ce que nous vivons n’est pas la crise, mais la mutation de sortie du capitalisme. »

    « Est-il possible d’aller vers la sobriété sans passer par des secousses violentes ? Pouvons-nous éviter que les gouvernements capitalistes imposent une réponse autoritaire en tentant une ’relance’ aussi dommageable écologiquement qu’inutile ? Je ne sais pas. Face aux sombres perspectives, l’heure des hommes et des femmes de coeur, capables de faire luire les lumières de l’avenir, a sonné. »http://www.article11.info/spip/spip.php?article237

  8. 58
    4 Août dit:

    Ultra-droite française, suite...

    "Le 12 décembre, le rassemblement prévu devant l’ambassade de Grèce à Paris dévie sur les Champs-Elysées suite à «des provocations de la police» selon Laurent, membre de l’association Marxistes unitaires. Six personnes sont arrêtées et accusées de «violence sur dépositaire de l’autorité publique», «dégradations» et refus de prélèvement ADN. Pourtant, de nombreuses personnes présentes près du Palais de justice clament que «ces actes ne sont pas vérifiés, ils ont pris ces jeunes au hasard, si des fois on pouvait cogner sur la jeunesse qui manifeste», dénonce Pierre Royan."

    http://www.actuchomage.org/modules.php?op=modload&name=News&file=article&sid=4326

  9. 59
    jennifer dit:

    Le massacre de Gaza pendant 22 jours par la quatrième armée du monde a eu lieu avec le soutien explicite des Etats Unis et implicite d'une partie des pays européens; la France en tête et enfin la passivité des régimes arabes.

    Merci à celles et ceux qui dans le monde entier ont refusé de regarder passivement ce spectacle macabre offert par les dirigeants israéliens et se sont levés pour exprimer par tous les moyens une solidarité forte et sans faille qui s'est avérée être salutaire pour les habitants de Gaza.

    Mais aujourd'hui LA MOBILISATION DOIT continuer et se renforcer

    parce que l'armée israélienne est toujours à Gaza et continue à mener une guerre de faible intensité;

    parce que le blocus continue et devient encore plus criminel;

    pour sanctionner l'occupation et imposer à l'Europe de suspendre tout accord d'association; toute collaboration militaire avec Israël.

    MANIFESTATION NATIONALE
    Samedi 24 janvier 2009

    Départ à 15h de Denfert Rochereau en direction de l'Elysée
    (appel du collectif national)

  10. 60
    jennifer dit:

    Pendant ce cessez le feu fragile mais qui tient en tout cas jusqu'à ce jour, mardi, les chiffres de la destruction continuent à augmenter à chaque minute:

    Au moins 1300 morts, dont plus de 400 enfants et 100 femmes

    Au moins 5 300 blessés dont 1900 enfants et 800 femmes

    Au moins 100 000 personnes qui ont du quitter leur maison

    L'eau courante a été rétablie pour 100 000 personnes mais il reste 400 000 qui ne l'ont toujours pas. L'électricité est rétablie pendant plusieurs heures par jour

    L'organisation mondiale de la Santé (OMS) a prévenu de la possibilité d'épidémie étant donné les cadavres non évacués depuis plusieurs semaines et les égouts qui se sont répandus dans la ville à cause de la destruction des infrastructures

    25 000 bâtiments ont été soient complètement (5000) soit partiellement détruits.

    La reconstruction se compterait en milliards de dollars.

  11. 61
    jennifer dit:

    @Hold up
    Bonjour. Ton lien au post 53 ne fonctionne pas. Dommage car il m'intéresse.!

    Oui, les politiques de relance mises en place semblent échouer toutes les unes après les autres. Je parle des politiques "sérieuses" (USA, UK) pas du mensonge du plan de relance français qui ne représente en définitive que 0,3% du PIB selon Jacques Généreux.

    Alors il va falloir passer aux choses sérieuses. Soit on fait réellement une politique keynésienne soit il va falloir passer à du plus lourd, comme le dit JL Mélenchon dans l'interview d'hier dans L'Humanité: un pole financier, à savoir la nationalisation des principales banques.

  12. 62
    turmel j m dit:

    Complètement d accord avec jl Mélenchon sur OBAMA. Rien que la jurade sur la bible...Ceci étant, ma compagne d origine Camerounaise est heureuse eu égard a l histoire récente des usa quant a la ségrégation raciale.Sur le fond elle n est pas dupe,mais elle estime que c est un pied de nez important a l obscurantisme américain,et je comprend son état d esprit Le cde a eu raison d exprimer une réalité politique que je partage mais mesurons également le fait qu il soit noir et Président des usa c est tout et sans illusion

  13. 63
    Nipontchik dit:

    La jonction des lumpens de banlieue et du mvt ouvrier organisé c'est aussi le fantasme d'1 certaine extr gauche (qui a rompu avec les fondamentaux du marxisme):

    "Point de vue
    Tarnac ou les fantasmes du pouvoir, par Gabrielle Hallez
    LE MONDE | 20.01.09 | 09h13 • Mis à jour le 20.01.09 | 09h13 Réagissez Classez Imprimez Envoyez Partagez
    Partagez :

    J'ai été mise en examen et mise sous contrôle judiciaire suite aux arrestations du 11 novembre 2008. Sur les neuf personnes inculpées, Julien [Coupat] reste encore incarcéré. L'appel pour sa libération aura lieu dans les jours à venir. A nouveau l'attente. Le lent dégonflement de l'affaire continue, et une nouvelle étape a été franchie, vendredi 16 janvier, avec la sortie d'Yildune [Lévy]. Il en faudra d'autres.

    Cette triste affaire aura au moins rappelé l'obsession du pouvoir : écraser tout ce qui s'organise et vit hors de ses normes.

    Je ne voudrais pas qu'on puisse prendre cette histoire comme un événement isolé. Ce qui nous est arrivé est arrivé à d'autres, et peut arriver encore.

    6h40 : braquée dans mon lit. Cagoulés, des hommes de la sous-direction de la lutte antiterroriste (SDAT) cherchent désespérément des armes en hurlant. Menottée sur une chaise, j'attends la fin des perquisitions, ballet absurde, pendant des heures, d'objets ordinaires mis sous scellés. Sachez-le, si cela vous arrive, ils embarquent tout le matériel informatique, vos brosses à dents pour les traces ADN, vos draps pour savoir avec qui vous dormez.

    Après plus de huit heures de perquisition, ils me chargent dans une voiture. Direction : Paris-Levallois-Perret. Les journalistes cernent le village. Personne ne pourra manquer d'admirer le spectacle de la police en action, et les moyens imposants du ministère de l'intérieur quand il s'agit de sécuriser le territoire. Quand cinq flics arrêtent un type, ça peut sembler arbitraire, quand ils sont 150 et avec des cagoules, ça a l'air sérieux, c'est l'état d'urgence. La présence des journalistes fait partie de la même logique. Ce qui s'est passé là, comme les arrestations à Villiers-le-Bel, ce n'est pas un dérapage, c'est une méthode.

    Levallois-Perret, locaux de la direction centrale du renseignement intérieur (DCRI) et de la SDAT. Des préfabriqués sur trois étages, superposition de cellules spéciales, caméras panoptiques braquées en permanence sur toi. Quatre-vingt-seize heures de garde à vue. Mais le temps n'est vite plus un repère. Ni heure ni lumière du jour. Je ne sais pas combien de personnes ont été arrêtées. Je sais seulement, après notre arrivée, les motifs de mon arrestation.

    Les interrogatoires s'enchaînent. Une fois huit heures sans pause, va-et-vient de nouveaux officiers qui se relaient. Mauvaises blagues, pressions, menaces : "Ta mère est la dixième personne mise en garde à vue dans le cadre de l'opération Taïga, on va la mettre en détention", "Tu ne reverras plus ta fille". Leur bassesse n'est pas une surprise. Ils me questionnaient sur tout : "Comment vivez-vous?", "Comment êtes-vous organisés pour manger?", "Est-ce que tu écris?", "Qu'est-ce que tu lis?" Ils voulaient des aveux pour donner corps à leur fantasme de cellule terroriste imaginaire.

    Un des officiers de la police judiciaire (PJ) m'a annoncé, lors de la perquisition : "Nous sommes ennemis." Ennemis peut-être, mais nous ne sommes pas leur reflet. Il n'y a jamais eu de cellule invisible, et nous n'avons que faire de "chefs" et de "bras droits". La police croit toujours que ce qu'elle traque est organisé à son image, comme en d'autres temps, où elle brandissait le spectre du syndicat du crime.

    Un gendarme me lit un communiqué allemand, diffusé le 10 novembre en Allemagne, qui revendique les sabotages dans le cadre d'une action antinucléaire. Sabotages dont ils veulent nous accuser. Le communiqué apparaîtra dans le rapport de la SDAT transmis à la presse dès la première semaine, puis sera quasiment oublié.

    Au bout de trois jours, un avocat peut venir assister le prévenu retenu sous le coup d'une procédure antiterroriste. Trois jours pendant lesquels tu n'es au courant de rien d'autre que de ce que la police veut bien te dire, c'est-à-dire rien ou des mensonges. Alors oui, ce fut vraiment un soulagement quand on m'a annoncé que je pouvais voir mon avocate. Enfin des nouvelles de ma fille et de l'ampleur médiatique de l'affaire. Nouvelles aussi du village et du comité de soutien créé dans les premiers jours qui ont suivi l'arrestation.

    Puis ce fut le dépôt (lieu de détention avant de comparaître devant le juge). Là s'entassent des centaines d'hommes et de femmes dans la crasse et l'attente. Une pensée pour Kafka dans le dédale de la souricière, infinité de couloirs gris et humides dont les portes s'ouvrent sur les rutilantes salles d'audience. Je suis amenée jusqu'aux galeries toutes neuves de la section antiterroriste pour comparaître devant le juge d'instruction. Puis la prison.

    Fleury-Mérogis – la plus grande d'Europe. Tous les charognards gardent cette prison, pigeons, corneilles, mouettes et de nombreux rats. Nous y sommes arrivées, Manon (Gilbert), Yildune et moi en tant que détenues particulièrement surveillées (DPS), ce qui implique des mesures de surveillance plus soutenues, comme, d'être chaque nuit réveillées toutes les deux heures, lumières allumées et sommées de faire signe. Fouilles intensives et répétées. Ce statut, seules les prisonnières politiques basques l'ont à Fleury, et Isa l'avait eu aussi, en détention depuis bientôt un an sous le coup d'une procédure antiterroriste [cette personne est soupçonnée d'avoir posé un explosif sous une dépanneuse de la Préfecture de police de Paris, en mai 2007]. Les fouilles au corps, le mitard, les petites humiliations, le froid et la nourriture dégueulasse : le quotidien de la prison est fait pour écraser.

    Par un concours de circonstances favorables, Manon et moi sommes sorties assez rapidement. Circonstances favorables, c'est-à-dire : nous sommes blanches, issues de la classe moyenne, ayant eu l'opportunité de faire des études; grâce aussi à la multiplication des comités de soutien. Et puis, il y avait l'actualité, marquée par des événements révélateurs du climat politique actuel qui ne sont pas passés inaperçus (par exemple cette descente policière musclée dans un collège).

    Je dis "rapidement", par rapport aux détentions préventives qui durent, pour la plupart, des mois et des années. Qui durent, notamment, pour ceux pour qui ne jouent jamais ces "circonstances favorables". La plupart immigrés, voués au mépris de la police et des magistrats.

    Mais ce qui est encore séparé au-dehors arrive à se reconnaître entre les murs de la prison. Des solidarités se nouent dans l'évidence d'une hostilité commune. La radicalisation de la situation amène de plus en plus de gens à subir la répression et la détention. Des rafles dans les banlieues aux peines de plus en plus nombreuses pour des grévistes ou des manifestants lors de mouvements sociaux.

    Finalement, la prison est peut-être en passe de devenir un des rares lieux où s'opère la jonction tant redoutée par M. Sarkozy : "S'il y avait une connexion entre les étudiants et les banlieues, tout serait possible. Y compris une explosion généralisée et une fin de quinquennat épouvantable", avait-il dit en 2006.
    --------------------------------------------------------------------------------

    Gabrielle Hallez, mise en examen dans l'affaire de Tarnac"

  14. 64
    jennifer dit:

    C'est pas un fantasme Nipontchik mais une réalité. les jeunes de banlieue, non seulement sont des citoyens français à part entière, mais de par leur oppression quotidienne sont beaucoup plus anti Sarkozyste que tu ne le seras jamais!
    Oui je suis pour les recruter au PG, et le PG n'est pas d'extrème gauche.

    Tant pis pour toi si leur odeur ne te sied pas!

  15. 65
    jennifer dit:

    Et ton fantasme à toi? N'est-il pas d'une France bien blanche débarrassée de tous ces éléments gênants? C'est vrai que tu ne supportes pas les voyous!

    Il faudra qu'un jour tu nous dises ce que tu fais contre le racisme. A moins que tu t'en accomodes fort bien...

  16. 66
    Mano dit:

    - Petite réunion entre amis.

    Sarkozy a surtout salué l"'esprit de responsabilité des syndicats".

    Mais à dix jours d'une journée de mobilisation nationale, Nicolas Sarkozy a surtout salué l"'esprit de responsabilité des syndicats" sur des dossiers comme la réforme de la représentativité syndicale, "une des grandes réformes du quinquennat", ou encore celui de la formation professionnelle.

    "Quand il y a eu la réforme si difficile des régimes spéciaux de retraite, le gouvernement a été bien heureux (...) de pouvoir dialoguer avec des organisations rudes mais qui ont fait que ceci s'est passé sans affrontements et sans drame", a-t-il souligné.

    Et la photo :

    http://fr.news.yahoo.com/2/20090119/tfr-nicolas-sarkozy-joue-la-carte-de-l-a-a8f5b30.html

  17. 67
    jennifer dit:

    Quand aux fondamentaux du marxisme, sont-ce les bulldozers de Vitry du PCF? C'est de quel marxisme tu parles? Faudrait voir à mettre oubliettes tes vieux bouquins et admettre la réalité présente.

  18. 68
    jennifer dit:

    Nipontchik
    Ton marxisme sent la naphtaline et tes prises de position frisent de plus en plus l'exclusion des couches opprimées, pour ne pas dire des mots plus réalistes.

  19. 69
    abel dit:

    " j'ai fait un rêve....", voir un président des USA femme, noire, obèse,handicapée, athée et homo. Ainsi seraient représentées toutes les oppressions !

  20. 70
    Nipontchik dit:

    "Obama comprend les Israéliens"
    AFP
    20/01/2009 | Mise à jour : 09:32 | Commentaires 2 | Ajouter à ma sélection.
    Le chef de l'opposition de droite israélienne Benjamin Netanyahu, donné favori par les sondages pour devenir le prochain Premier ministre, a affirmé aujourd'hui que le président élu américain Barack Obama comprenait la "détresse" des Israéliens.

    "J'ai retiré l'impression que Barack Obama comprend très bien notre détresse ainsi que la cruauté des ennemis que nous combattons", a affirmé à la radio militaire M. Netanyahu quelques heures avant l'investiture du prochain président américain à Washington.

    M. Netanyahu faisait notamment allusion aux islamistes du Hamas contre lesquels l'armée israélienne a mené une opération dans la bande de Gaza qui a fait plus de 1.300 morts et s'est achevée dimanche après 22 jours de combats.

    M. Obama "comprend aussi les dangers que représente un armement nucléaire iranien", a ajouté le chef du Likoud, le principal parti d'opposition de droite.
    Selon les derniers sondages, M. Netanyahu est le mieux placé pour devenir le prochain Premier ministre après les élections législatives prévues le 10 février.

  21. 71
    Nipontchik dit:

    lire par ex "Le 18 brumaire de LN Bonaparte" sur le rôle du lumpen... Lutte ouvrière au moins en est capable (et Sarko-Guaino sans doute aussi)

  22. 72
    Nipontchik dit:

    qt à l'EG je pensais bien entendu au NPA et à la mouvance anar-autonome, qui par ailleurs, quelles que soient leurs discours répétés sur le caractère objectivement révolutionnaire de couches lumpens, n'ont pas atteint leurs objectifs de recrutement (et de loin pour le NPA: 6000 "cartes placées"-certaines à 10 euros), et encore moins dans les "qartiers populaires" (le NPA c'est plutôt en général des profs, des éducs, des syndicalistes du secteur public aussi)
    (j'ose espérer que le PG est d'1 autre eau que celle, miraculeuse, du "parti des 10 000" même version pabliste besancenobranchée!)

    le 18 brumaire encore et toujours...

  23. 73
    Nipontchik dit:

    "Il faudra qu’un jour tu nous dises ce que tu fais contre le racisme. A moins que tu t’en accomodes fort bien…"

    le salut par la foi, pas par les oeuvres, je dois être prédestiné

  24. 74
    Carol Deby, Liège dit:

    Jouons un peu aux Stratèges du Café du Commerce. De toute manière, c'est ainsi qu'on semble raisonner au Pentagone et dans d'autres hauts lieux de direction de la planète. De telles discussions durent se dérouler, avant 1940, dans les bistrots de Montmédy ou à l'hôtel du Commerce de Stenay, entre gens de bon sens ; voyant s'arrêter la ligne Maginot à la Romanette, près de Montmédy, ces personnes ont dû s'inquiéter. Mais à cette époque, tout comme aujourd'hui, des gens toujours bien informés, aux airs mystérieux, devaient rassurer l'assemblée en leur affirmant que les experts étaient d'accord et que la forêt d'Ardenne était infranchissable pour les blindés (comme on l'a vu lors de la percée de Sedan par Guderian).
    Depuis, me faire traiter de SCC me fait rire, sans m'intimider. Faites comme moi (SCC : Stratège du Café du Commerce).

    D'autre part, les bons peuples ont été forcés de se rendre compte, depuis quelques années, que ce sont les candidats les plus idiots qu'on place aux plus hauts sommets : ils n'en seront que plus malléables et ductiles, et les lobbys réussiront mieux à faire dominer leurs intérêts particuliers aux dépens de ceux de la collectivité. L'exemple le plus fameux restera, probablement pour des décennies, celui qui a en partant, inauguré un nouveau jeu de société : le tir à la godasse encore appelé jet de pompes.

    Ces précautions oratoires prises, je vais m'autoriser à donner mes impressions sur la Palestine. Au terme de ces hostilités, qui pourraient n'être qu'une simple trêve, les premiers "officiels" étrangers à être entrés dans Gaza ont été sidérés par l'ampleur des destructions. Tout est à reconstruire, y compris les bâtiments que la solidarité internationale avait édifiés. Beaucoup de civils envisagent le départ au loin, réalisant plus que vraisemblablement le voeu le plus cher d'Israël.
    Mais voilà l'obstacle. Certains, les moins nombreux, ont des parents accueillants dans la bienheureuse Europe. Ce fut le cas du célèbre Edward Saïd, Arabe palestinien copte, qui perdit sa maison, mais devint professeur dans des universités anglo-saxonnes ; c'est grâce à lui que la réalité des rapines qui ont commencées en 1948 furent connues, malgré un black-out efficace dans nos pays européens. Mais ceux qui n'ont rien, que vont-ils devenir ? Où aller ? Gaza était déjà un camp de concentration.

    La thèse de Chossudovsky, qui voit dans le comportement israélien une manière de vider cette bande pour pouvoir exploiter tranquillement les réserves de gaz découvertes en 1999, me semble de plus en plus vraisemblable. D'où la succession de faits abominables: blocus de Gaza, approvisionnement en matières essentielles réduit à celui des camps de concentrations allemands; comme dans ceux-ci, une résistance s'organise; des provocations sont suivies de massacres, et le cycle ainsi amorcé se déroulera au fil du temps, si le reste du monde reste sourd.
    Depuis quarante ans que cela dure, la population régresse intellectuellement, permettant à une brave femme de chez nous, qui intervenait dans un forum, de plaindre les Israéliens. Elle écrivait :" Mais que voulez-vous qu'ils fassent avec des gens aussi retardés ? " ; je me demande ce que la famille de cette personne peut "faire " avec une imbécile de sa stature.
    Ils sont un million cinq cent mille, ces infortunés. Où peuvent-ils aller ? Et surtout, surtout, pourquoi les expulser de chez eux ?
    Il y a évidemment la solution finale, celle que Josué appliqua aux terres de Chanaan, après la traversée de la Mer Rouge et l'arrivée en Terre Promise : exterminer les peuples qui vivaient là, sans distinction d'âge ni de sexe; raser les villes qu'ils avaient eu la malchance de construire, ignorant les terribles desseins du dieu des armées. Et quand cette phase militaire fut achevée, Josué lança de terribles malédictions contre les non Juifs qui oseraient dans les siècles futurs, reconstruire ces villes (Flavius-Josèphe, Antiquités judaïques, livre 5, chapitre premier. Traduit du grec sous la direction de Théodore Reinach, Paris 1900. En ligne : http://remacle.org/bloodwolf/historiens/Flajose/avpro.htm
    F-J fut un historien juif du premier siècle de notre ère.

    Mais nous sommes au XXIe siècle. Ce qui vient de se passer nous est déjà insoutenable. Les manifestations de colère se sont déroulées jusqu'en Australie.
    Tout doit être mis en oeuvre pour que ces Palestiniens retrouvent une vie normale pour des citoyens de notre époque. C'est la paix mondiale qui est en jeu, et sûrement, le développement du terrorisme islamique de par le monde, ce terrorisme qui n’a commencé qu’après 1967.

  25. 75
    Nipontchik dit:

    le 18 brumaire toujours, la seule différence étant que N III le petit avait pris pour femme 1 espagnole catholique (Eugenia de Montijo), Sarko s'est planté et a commandé une italienne cathodique

  26. 76
    octavio dit:

    Salut a tous.

    Vous trouverez quelques informations complémentaires sur "les hommes derrière OBAMA" et la Nouvelle doctrine Bzerzinski dans une interview de l'historien américain TARPLEY, ici:

    http://www.reopen911.info/News/2009/01/18/interview-de-lecrivain-webster-w-tarpley-les-hommes-derriere-obama/

  27. 77
    Christian C dit:

    1 Au commencement était le Verbe et le Verbe était auprès de dieu, et le Verbe était dieu. 2 Il était au commencement avec dieu. 3 Par lui, tout s'est fait, et rien de ce qui s'est fait ne s'est fait sans lui. 4 En lui était la vie, et la vie était la lumière des hommes. 5 la lumière brille dans les ténèbres, et les ténèbres ne l'ont pas arrêtée.
    Evangile selon Saint Jean. Ouverture, Prologue (1.1.5.)

    1Au commencement était le Mensonge et le Mensonge était auprès du Président, et le mensonge était le Président. 2 Il était au commencement avec le Président. 3 Par lui, tout s'est fait, et rien de ce qui s'est fait ne s'est fait sans lui. 4 En lui était la mort, et la mort était l'obscurité des hommes. 5 l'obscurité noirci la lumière, et la lumière ne l'a pas arrêtée.
    Evangile selon White House. Fermeture, Prologue (911.01)

    http://www.reopen911.info/uploads/document/fichier/le-11-septembre-etait-il-un-travail-d-initie.pdf

    Le nouveau Messie Obama fera-t-il la vérité, toute la vérité sur cette sale journée? J'en doute. Trop d'intérêts mafieux sont en jeux. N'est-ce pas Carlyle Group, Bilderberg, Haliburton, Raythéon, etc... et bien sûr l'âme damnée Bzerzinski.

    http://www.syti.net/AttentatsUS2.html

    Excellentes vidéos. Longues mais instructives. Et qui me renforcent dans mes confictions.
    Que peut-on attendre d'un Pays lorsque ses dirigeants sont prêts à ça!

  28. 78
    rosa-f-l dit:

    A Jennifer : je crois entendre entre tes lignes le même chagrin que mon chagrin. Tout le monde va parler d'Obama. Les radios et télés sont bien soulagées de ne pas avoir à commenter la soi-disant fin de la "guerre" en Palestine. Moi, je suis dans une région de France au climat doux, la pluie et le soleil jouent sur les mimosas qui tentent de nous faire croire au printemps, mais je ne suis pas vraiment là. Je suis avec l'enfant de Gaza qui cherche dans les décombres les restes de son petit cahier d'écolier, je suis avec ce berger qui pousse son troupeau de moutons hors des ruines, je suis avec la femme qui pleure sous l'olivier foudroyé. Je suis dans ce pays dévasté, dans ce pays où les survivants n'oublieront jamais. Bombarder un hopital, ce n'est pas une "bavure" c'est un crime, détruire une école, tuer l'enfance innocente, ce n'est pas une erreur dont on s'excuse c'est un crime. Je parle sans haine, mais l'enfant déconstruit par la violence injuste est plus long à reconstruire qu'une ville. Le monde se souviendra. Dans les manifs je n'ai pas vu le PS et sur leurs blogs ils parlaient de tout mais toujours d'autre chose, alors je crois que ces gens là ne pourront plus jamais dire qu'ils sont de gauche, qu'ils sont pour la justice humaine.

  29. 79
    Carol Deby, Liège dit:

    Webster Tarpley souligne la présence de Zbigniew Brzezi?ski dans l'équipe d'Obama, qui signifie l'intrusion (à nouveau) de la Commission Trilatérale dans
    le gouvernement américain.
    Vous trouverez une mise au point en français sur cette Commission, qui est une
    extension au monde entier de Bilderberg, sur le site
    http://www.alterinfo.net/Obama-la-Trilaterale-au-pouvoir-_a25845.html

  30. 80
    ermler dit:

    Je me réjouis que des contacts aient été établis entre le PG et le NPA en vue de la constitution d'un éventuel Front de gauche pour les prochaines "européennes" et au delà...
    L'existence de ce Front de Gauche antilibéral, déjà esquissé -et victorieux!- lors du référendum sur le TCE, m'apparait comme une nécessité... révolutionnaire de notre temps. Son objectif : devenir la première force de Gauche du pays. La seule vraie alternative de combat et de reconquête face aux ravages du capitalisme.
    Selon moi, deux conditions impérieuses, DEUX RUPTURES RADICALES sont nécessaires à la réalisation de ce Front. UN : Que le PC ou le MRC renoncent à leurs alliances électorales systématiques avec le P.S. Qu'ils aillent reconquérir leur électorat dans le Front et qu'ils laissent le PS dévaler tout seul la pente où ses dérives l'ont conduit. Qu'ils aient le courage de cette rupture là ! DEUX : Que certains au NPA rompent avec leur dogmatisme, leurs réflexes historiques et leur méfiance paranoîaque vis à vis de ceux qui - comme Mélenchon et ses amis- ont eu, eux, le courage d'assumer leur propre rupture. (même si elle fut tardive.) Que le NPA ait enfin le courage de s'assumer, non seulement comme une force de luttes et de protestations, mais aussi comme une force de reconquête démocratique du pouvoir. Si, de part et d'autre, ces deux ruptures là sont faîtes, je ne vois pas, en dehors d'un méprisable esprit de boutique, ce qui pourrait encore freiner la dynamique de ce Front de gauche qui est désiré et attendu par des millions de citoyens.

  31. 81
    curtillat andré dit:

    Chaim Weizmann,l'un des pères du Sionisme moderne(moderne?) "Le monde jugera l'état juif sur la manière dont il traitera les Arabes " Sans commentaire

  32. 82
    Nipontchik dit:

    Intelligence tactique du mvt ouvrier:

    "Violences scolaires : collège désert
    AFP
    20/01/2009 | Mise à jour : 15:30 | Commentaires 3 | Ajouter à ma sélection.
    Aucun enfant ne s'est présenté aujourd'hui au collège Paul-Langevin à Drancy (Seine-Saint-denis) où des parents inquiets pour la sécurité des élèves mènent depuis lundi une opération "collège désert", a-t-on appris auprès de l'Inspection d'académie (IA).

    "L'opération sera renouvelée jusqu'à ce que le collège obtienne un deuxième CPE (Conseiller principal d'éducation)", a dit à l'AFP Sabine Piaulenne, présidente de l'Union des parents d'élèves indépendants de Drancy, à l'origine de cette action menée avec le soutien des professeurs.

    Dans ce collège de 400 élèves, "les adultes n'ont plus d'autorité, ce sont les gamins qui font la loi", affirme Mme Piaulenne en faisant le récit des problèmes de sécurité depuis septembre : intrusion de jeunes extérieurs à l'établissement, répétition du jeu dangereux du "cercle magique" (consistant à frapper celui qui pénètre une zone imaginaire définie dans la cour de récréation), menaces ayant abouti en octobre au départ, puis au remplacement du CPE, absence d'infirmière depuis 18 mois.

    "On peut comprendre l'inquiétude des parents" après le "flottement" provoqué en octobre par deux départs dans l'équipe d'encadrement mais "la revendication d'un deuxième poste de CPE est totalement démesurée", estime l'IA.

    L'inspection d'académie déclare néanmoins avoir proposé un poste de surveillant supplémentaire et la tenue, en fin de semaine, d'une réunion sur "la problématique des intrusions" avec le Conseil général, la police et la mairie. "

    .

  33. 83
    Nipontchik dit:

    Épectase
    Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
    L’épectase est, chez les chrétiens, une tension de l’homme vers dieu.

    Le terme ? / epéktasis signifie en grec classique « extension, allongement », en particulier en philologie : il désigne alors l’allongement d’une voyelle brève. Son utilisation par les auteurs chrétiens vient d’un passage de l’épître aux Philippiens (III, 13–15) de Paul de Tarse :

    « Oubliant les choses qui sont derrière et tendant avec effort (?? / epekteinómenos) vers celles qui sont devant, je cours droit au but pour le prix de l'appel céleste de dieu dans le christ Jésus.[1] »

    Chez Jean Climaque (VIIe siècle), le terme désigne l’effort de l’homme vers dieu, effort exprimé par la métaphore de l’échelle. Il est également repris par d'autres Pères de l'Église grecs, pour lesquels le mot caractérise la béatitude des élus au Paradis, s’accroissant sans cesse et n’atteignant jamais la satiété. Dans ces sens, le mot reste employé de manière courante par les orthodoxes.

    Le sens plus connu de « mort durant l’orgasme », indiqué entre autres par le dictionnaire Robert, est purement accidentel. En 1974, le cardinal français Jean Daniélou trouve la mort dans des circonstances embarrassantes pour l’Église catholique romaine : on trouve son corps chez une prostituée. L’Église réagit en publiant un communiqué indiquant que c’est « dans l’épectase de l'Apôtre qu’il est allé à la rencontre du dieu Vivant ». Le Canard enchaîné, peu convaincu, plaisante sur le mot, lui donnant ainsi cette seconde signification qu’il n’avait en rien au départ, même si une analogie peut être trouvée après coup.

    Un cas connu d'épectase — dans ce second sens — est le président français Félix Faure (1841-1899), mort dans les bras de Marguerite Steinheil. Selon l'anecdote, le médecin alerté demanda : « Le Président a-t-il toujours sa connaissance? » et que la réponse fut « Non, Monsieur, on l'a fait sortir par une porte dérobée ». Georges Clemenceau aurait commenté : « il voulut vivre comme César et il est mort Pompée. »

    Notes
    ? Extrait de la traduction du protestant John Nelson Darby (1859), choisie ici pour son caractère particulièrement littéral.

  34. 84
    Hold-up dit:

    Madoff, Israël, “les copains et les coquins”

    " Il y a, nous l’avons souligné récemment, un aspect très caractéristique de l’évolution d’Israël selon des lignes dont certaines ouvrent la perspective d’un “failed state” ou d’un “Etat-mafieux”. C’est un autre aspect de l’américanisation d’Israël (...), puisqu’il s’agit d’une conséquence directe de la globalisation et de l’expansion de l’hyper-libéralisme en vogue jusqu’en septembre 2008. "

    http://www.dedefensa.org/article-madoff_israel_les_copains_et_les_coquins__19_01_2009.html

  35. 85
    Hold-up dit:

    "Georges Bush se comporte comme un furieux emprunteur en faillite, dont la maison serait sur le point d’être saisie. Il brise la porcelaine, arrache les portes de leurs gonds, il est déterminé à ce que rien ne soit laissé intact au moment où le futur propriétaire l’expulsera. Avec les derniers règlements qu’il a fait adopter, livrant les espaces sauvages des Etats-Unis aux entreprises forestières et minières, jetant à la poubelle les contrôles anti-pollution, démantelant les lois de protection de la nature, il va faire plus de mal durant les 60 derniers jours de sa présidence que dans les 3000 qui ont précédé(...)

    Ses partisans - et parmi eux les pires pollutocrates des Etats-Unis - demandent ses faveurs. Mais cette dernière crise de vandalisme représente aussi ce à quoi la présidence Bush se résume. Cette destruction n’est pas un sousproduit accidentel de cette idéologie. Elle est l’essence même de cette idéologie. Le néo-conservatisme, c’est le pouvoir qui s’exprime en montrant que n’importe quelle partie du monde peut être réduite en un tas de décombres."

    http://contreinfo.info/article.php3?id_article=2376

  36. 86
    Pierre L dit:

    Jennifer, dites-donc, votre commentaire du 20 janvier 2009 à 9:50, c'est dur à déchiffrer !
    Vous écrivez en vieux français maintenant ?
    Vous avez de la chance, c'est mon jour de bonté et j'ai retranscrit votre texte en Français MODERNE :

    "Et ton fantasme à toi? N’est-il pas d’une France non diversifiée débarrassée de toute sa diversité ? C’est vrai que tu ne supportes pas la diversité !
    Il faudra qu’un jour tu nous dises ce que tu fais contre l'anti-diversité. A moins que tu t’en accomodes fort bien…

    Hein, voyez, c'est tout de suite beaucoup plus compréhensible !

    Et n'écrivez plus "les jeunes de banlieue" mais "la diversité de diverses cités".
    Merci.

  37. 87
    Hold-up dit:

    "L’économiste Bernard Maris et l’historien Gilles Dostaler en sont convaincus. Fins connaisseurs de la pensée économique, férus, l’un comme l’autre, de psychanalyse, ces deux universitaires ont juxtaposé les textes du théoricien de la relance et ceux de celui de l’inconscient. Et ils ont eu, dit Bernard Maris, «une révélation»: ce que Keynes et Freud montrent en fait, sous des angles différents, c’est la jubilation de l’homme à s’autodétruire… "

    Capitalisme et Pulsion de Mort :

    http://colblog.blog.lemonde.fr/2009/01/03/bernard-maris-gilles-dostaler-capitalisme-et-pulsion-de-mort/

  38. 88
    Hold-up dit:

    « Capitalisme et pulsion de mort » : le libéralisme allongé sur un divan

    http://www.rue89.com/cabinet-de-lecture/2009/01/15/capitalisme-et-pulsion-de-mort-le-liberalisme-allonge-sur-un-divan

  39. 89
    Denise dit:

    @ Brezsnski ennemi des peuples - 3.

    Une autre théorie a été développée par Zbigniew Breszinski, conseiller de Jimmy Carter et membre du Conseil national de sécurité des États-Unis :
    « … Dans le grand échiquier, ce stratège américain développe l'idée que la domination mondiale s'acquiert avec le contrôle de l'Eurasie, la région la plus prospère et la plus riche du monde, aussi bien par sa démographie que par ses ressources. L'enjeu géopolitique pour les États-Unis serait d'empêcher toute suprématie d'un de ses concurrents directs et puissances que sont l'Union Européenne la Russie et la Chine ».

    La Géostratégie des américains, ça sert d'abord à faire la guerre :
    Accès à l'espace proche de la Terre
    Dans un contexte projeté où la ressource serait l'accès sécurisé à l'espace, le « Air Force Space Command américain » aurait développé un projet de construction de base lunaire permanente pour verrouiller à toute autre nation l'accès à la banlieue spatiale proche de la Terre.
    Ceci relève de géostratégie prospective appliquée non plus à la géographie terrestre, mais à l'échelon de la planète elle-même; cette vision se rapporte à celle d'un détroit névralgique sur le plan naval.

  40. 90
    Mano dit:

    Palestine et Israël. Questions et réponses sur un conflit créé par l’Occident.

    Socialist Worker

    Toute question sur le Moyen-Orient nous renvoi sur l’impérialisme. C’est l’impérialisme qui a créé Israël et c’est l’impérialisme qui le soutient aujourd’hui. (...)

    L’impérialisme a besoin d’Israël en tant que son «porte avion insubmersible» car les régimes arabes sont en constant danger d’être renversés par des rébellions populaires. (...)

    Lors des récentes manifestations en Egypte, les manifestants ont lancé des slogans à la fois contre Israël et contre le régime d’Hosni Moubarak. Des slogans du même type ont été entendus dans les autres capitales arabes.

    La plupart des régimes arabes dépendent de l’impérialisme afin d’assurer leur propre survie. Ils craignent que la colère populaire au sujet de la Palestine pourrait entraîner une vague de révoltes comme celles qui ont balayé de nombreux régimes corrompus dans les années 1950 et 1960.

    Les manifestations de masse auxquelles on assiste aujourd’hui en Egypte sont le résultat d’une double colère contre l’impérialisme et contre le régime de Moubarak. Les grèves contre les privatisations et pour un salaire minimum se nourrissent de la colère à propos de la Palestine. Cette rage entraîne à son tour davantage de grèves et des manifestations [le contrôle politique sur ces mobilisations reste évidemment problématique – réd].

    C’est pourquoi ces régimes craignent et haïssent les organisations de la résistance comme le Hamas en Palestine ou le Hezbollah au Liban. Toute résistance est un défi pour Israël, l’Occident et les régimes arabes.

    http://www.alencontre.org/Palestine/PalGazaSocWorker01_09.html

  41. 91
    Pierre L dit:

    Jennifer, dites-donc, votre commentaire du 20 janvier 2009 à 9:50, c’est dur à déchiffrer !
    Vous écrivez en vieux français maintenant ?
    Vous avez de la chance, c’est mon jour de bonté et j’ai retranscrit votre texte en Français MODERNE :

    Et ton fantasme à toi? N’est-il pas d’une France non diversifiée débarrassée de toute sa diversité ? C’est vrai que tu ne supportes pas la diversité !
    Il faudra qu’un jour tu nous dises ce que tu fais contre l’anti-diversité. A moins que tu t’en accomodes fort bien…
    "

    Hein, voyez comme c’est tout de suite beaucoup plus compréhensible !

    Et n’écrivez plus “les jeunes de banlieue” mais “la diversité de diverses cités”.

    Merci. :)

  42. 92
    Denise dit:

    @Mano - 89.Colonisation d’Israël :

    Colonisation d’Israël :

    L’Occident refuse toute idée de réparations pour l’esclavage et le colonialisme.

    Mais comment ne pas voir que l’État d’Israël fonctionne avec les fonds internationaux comme réparation pour les persécutions antisémites, sauf que, là, le prix est payé par les Arabes pour des crimes commis par des Européens ?
    Et comment ne pas comprendre que ce transfert de responsabilité soit perçu par les victimes du colonialisme comme une manifestation de racisme ?

  43. 93
    Christian C dit:

    Je reprends mon post plus haut avec un lien de plus

    1 Au commencement était le Verbe et le Verbe était auprès de dieu, et le Verbe était dieu. 2 Il était au commencement avec dieu. 3 Par lui, tout s’est fait, et rien de ce qui s’est fait ne s’est fait sans lui. 4 En lui était la vie, et la vie était la lumière des hommes. 5 la lumière brille dans les ténèbres, et les ténèbres ne l’ont pas arrêtée.?Evangile selon Saint Jean. Ouverture, Prologue (1.1.5.)
    1Au commencement était le Mensonge et le Mensonge était auprès du Président, et le mensonge était le Président. 2 Il était au commencement avec le Président. 3 Par lui, tout s’est fait, et rien de ce qui s’est fait ne s’est fait sans lui. 4 En lui était la mort, et la mort était l’obscurité des hommes. 5 l’obscurité noirci la lumière, et la lumière ne l’a pas arrêtée. Evangile selon White House. Fermeture, Prologue (911.01)
    http://www.reopen911.info/uploads/document/fichier/le-11-septembre-etait-il-un-travail-d-initie.pdf
    Le nouveau Messie Obama fera-t-il toute la vérité sur les conséquences géopolitiques de cette sale journée? J’en doute. Trop d’implications gouvernementales et d’intérêts mafieux sont en jeux. N’est-ce pas Carlyle Group, Bilderberg, Halliburton, Raythéon, etc… et bien sûr l’âme damnée de la trilatérale Bzerzinski.

    http://www.syti.net/AttentatsUS2.html

    J’ai visionné la vidéo « Confronting the évidence. »

    http://www.syti.net/Videos/ConfrontingEvidence.html

    Long 2h40, mais salutaire pour l’esprit et hautement documentée pour démonter la thèse fantaisiste des faiseurs de guerre. On comprend mieux la volonté des Maîtres du Monde à renverser les pays producteurs, et autres empêcheurs de produire en rond et à établir dans le Monde Entier un totalitarisme mafieux diligenté par les oligarchies internationales.
    Le 20 / 80 sera-t-il l'aboutissement de la société ?
    L'esclavagisme moderne préconisé par les décideurs passera-t-il ?
    Démocrates et républicains ne sont plus que les deux faces de la même pièce de monnaie. Celle de l’impérialisme des oligarchies financières. S’il tient un temps soit peu à la vie la marionnette Obama ne changera rien. Ou alors il sera assassiné.

    C'est ici en France et en Europe qu'il faut élever la voix. Une ligne de gauche. sinon...

    Sinon, on verra de nos yeux mourir des enfants de Palestine, des enfants iraniens, des enfants soudanais, des enfants afghans, des enfants pakistanais, des enfants du monde entier. Ces requins n’ont aucune pitié.
    On l’a vu à Gaza.

  44. 94
    sopadeajo dit:

    Je vois qu´il y a des gens qui donnent des liens à rue 89. La quantité de nazis sionistes écoeurants qui peuplent ce blog/journal est telle, qu´il vaudrait mieux le boycotter totalement. Pour faire croire qu´ils sont de gauche, ils mettent du cul à longueur d´articles. Or le cul n´est absolumment pas suffisant por faire la gauche, of course. Si vous n´àtes pas convaincus que rue 89 est une entreprise fasciste/sioniste lisez tous les commentaires sur l´invasion assassine de Gaza dont 85% ou plus d´entre-eux justifient pleinement les crimes nazis de cet Etat de salauds sadiques qu´est l´etat juif. Et dès que l´on écrit contre ces assassins, on est tout de suite eliminé, censuré. Par ailleurs, les habitués qui y écrivent, le noyau dur et fondamental, les idéologues sionistes de rue 89, ne cachent pas que leur lutte est contre la gauche partout dans le monde. Contre toute libération, contre Castro et Chávez, contre les mouvements de libération en Asie ou en Europe. Cela fait longtemps, en effet que l´état nazi israel a choisi le fascisme comme mode d´extention du sionisme.
    Nous ne pouvons appeller au boycott d´israel, sans faire de même avec les instances sionistes fascistes en France, même si elles se déguisent de gauche, mais ne le sont certainement pas, ce sont des infiltrés.
    Ne lisez pas rue 89, ne commentez pas à rue 89, boycottes-les.

  45. 95
    Mano dit:

    @ Denise 90

    Oui, c'est aussi une manifestation de racisme.

    Sur le sujet de responsabilité/culpabilité un avis un peu différent:

    - A mes amis de l’UJFP, et à d’autres par la même occasion ou pourquoi je suis en désaccord avec l’équation Gaza-Varsovie ou l’éternelle référence à la shoa par Danielle Bleitrach

    (...) “pourquoi faire payer aux palestiniens qui n’y sont pour rien la Shoa”, c’est vrai mais c’est ne pas accorder toute sa place au véritable projet qui a été d’installer une tête de pont impérialiste dans le Moyen orient, et de la faire jouer un rôle dans un lien hostile et complice avec des dirigeants corrompus comme les saoudiens ou l’Egypte de Moubarak ?

    Ne pas cesser aujourd’hui de faire l’équation shoa-Gaza c’est blanchir l’impérialisme.

    C’est aller dans le sens de ceux qui disent que c’est à cause de la shoa qu’Israél jouit de l’impunité, c’est faux archi-faux. Les impéiralist(es, les colonialistes n’ont aucune culpabilité, ils sont prêts à recommencer toutes les shoas, tous les hioroshimas du monde, si leurs intérêts sont en jeu, et avec la crise leurs intérêts risquent d’être en jeu. (...)

    http://socio13.wordpress.com/2009/01/19/a-mes-amis-de-l%E2%80%99ujfp-et-a-d%E2%80%99autres-par-la-meme-occasion-ou-pourquoi-je-suis-en-desaccord-avec-l%E2%80%99equation-gaza-varsovie-ou-l%E2%80%99eternelle-reference-a-la-shoa-par-danielle/

  46. 96
    Mano dit:

    @sopadeajo 95

    Rue 89 sioniste, OUI. Mais vous ajoutez, nazi, crimes nazis,... NON.

    Denis Collin : (...) Ce qui croient être utiles au peuple palestinien en comparant la politique d’Israël à l’extermination des Juifs par les nazis se trompent tout aussi lourdement. Israël n’a nul envie de détruire les Palestiniens en tant que tels. Toutes les exagérations absurdissimes déservent la cause qu’elles prétendent servir. Répétons-le : s’il faut de précédents historiques, l’Afrique du Sud de l’apartheid ou la colonisation française en Algérie sont plus éclairants.

    http://la-sociale.viabloga.com/news/gaza-la-logique-de-la-guerre-coloniale

  47. 97
    jennifer dit:

    @Nipontchik
    Je n'ai pas le 18 Brumaire de Marx à mon grand regret, mais j'envisage de me dire qu'il s'est peut être trompé sur le lumpen prolétariat. Si les jeunes de banlieue (Euh pardon, Pierre L, “la diversité de diverses cités”!) sont le lumpenprolétariat, à savoir celui qui n'est pas organisé dans les syndicats et les partis (j'imagine que c'est cela qu'il voulait dire?), c'est-à-dire se situe à mille lieues de "l'aristocratie du prolétariat" qui formait les bataillons des syndicats de l'époque, liés à la social-démocratie (à quelque date près, c'est à peu près cela), qui s'est bâtie sur les colonisations de la fin du 19ème siècle, et bien je me dis que sans doute, il a loupé un truc Marx.
    Oui si c'est bien cela le lumpen, on peut y mettre aussi les femmes ouvrières, les immigrés, et tous les colonisés, les chômeurs etc... et quand même il y a eu tout le 20ème siècle qui a montré que ces couches quand elles décident d'entrer en lutte, le font résolument. Elles ont encore plus de chaînes à perdre, cumulant oppressions et exploitation. Je pense aux luttes des femmes, aux luttes de libération nationale, je pense aux femmes et aux noirs du Venezuela.
    Marx je suis sûre s'il avait vécu au 20ème siècle aurait révisé ses positions sur le lumpen prolétariat.

  48. 98
    Christian C dit:

    j'aimerai, mais est-ce là un voeu pieux que l'on s'intéresse sur ce blog aux véritables décideurs. Ceux qui organisent tous les déséquilibres mondiaux et d'arrêter de s'intéresser aux vulgaires porte flingues que sont actuellement l'Etat d'Israël.
    Le gouvernement d'Israël qu'il soit fasciste, nazi, sioniste est avant tout l'enclave occidentale des USA. Il est comme les USA sont. Ni plus, ni moins. Ils sont aux ordres de l'US. De leur tune. De leur magouille. Les vrais tireurs de ficelles se masquent derrière les murs d'albâtre de la maison blanche. Pire boycotter les produits d'Israël ne servirait quasiment à rien puisque l'Etat vit sous perfusion des contribution américaine. Et grassement.

    http://www.ifamericansknew.org/stats/cost_of_israel.html

    Les vrais fasciste sont là-bas. Seuls des fascistes ont pu concocter un plan démentiel comme celui du 11 09 2001 genèse de toutes les exactions que l'on peut constater actuellement dans ce monde. Sans évoquer les autres. Les USA seront les fossoyeurs du monde.
    Que serait ce petit Israël sans eux?

    Lorsque le sage montre la Lune, l'imbécile regarde le doigt.

  49. 99
    jennifer dit:

    @rosa-f-l

    Merci d'avoir compris cela. J'ai aussi l'impression que ce sera à jamais impossible d'oublier cette barbarie que nous avons pu suivre devant nous!

  50. 100
    Mano dit:

    @ Christian C 99

    "j’aimerai, mais est-ce là un voeu pieux que l’on s’intéresse sur ce blog aux véritables décideurs."

    C'est fait, voir mon post 91 :-)

Pages : « 1 [2] 3 4 »


Blog basé sur Wordpress © 2009/2015 INFO Service - V3 Archive