23nov 08

Je devrais me réjouir des premiers pas remarquables accomplis depuis la création du Parti de gauche (PG), notamment ses 5000 déclarations de soutien et ses récentes adhésions de personnalités socialistes comme Franck Pupunat, Jacques Rigaudiat ou Jacques Généreux. Je veux avant tout saluer l’évènement que représente la création du front de gauche avec le Parti communiste en vue des prochaines élections européennes. Au cœur de l’obscurité que répand la déchéance morbide du Parti socialiste la lumière du renouveau de la gauche s’allume. Mais c’est encore la nuit. La semaine du parti socialiste a été profondément démoralisante pour les gens de gauche qui en retiennent la conclusion essentielle : Sarkozy a le champ libre. De ce champ de ruines on ne se relèvera pas en un jour. Mais rien ne sert de gémir et de se laisser abattre. Le calendrier nous ouvre une opportunité inespérée de rebond.

Tout le raisonnement qui nous avait conduits à décidé de quitter le PS dès le soir du vote, puis à créer aussitôt le Parti de Gauche (PG) s’est vérifié sous une forme bien plus caricaturale que tout ce que nous avions imaginé. La victoire de Ségolène Royal a contraint tous ses challengers à une grotesque et destructrice guerre de retardement dans laquelle tout a coulé, y compris la gauche du parti et pour finir peut-être le parti lui-même. Au total cette séquence réalise sous une forme certes ubuesque et imprévue tout le contenu de l’évolution du PS tel qu’il s’est progressivement mais implacablement amassé au fil des années. Aligné sur l’horizon indépassable du capitalisme et du libéralisme, rêvant de l’alliance au centre qui le mettrait au diapason de tous les autres partis sociaux démocrates d’Europe, le PS s’est effondré en se présidentialisant à mort, pipolisé, dépolitisé. A présent, ce que l’on appelait le parti socialiste est mort. De ce fait l’ensemble du dispositif qui structurait la gauche autour de ce parti est à terre.  La droite qui faisait déjà ce qu’elle voulait grâce à l’abstention du PS n’a plus rien en face d’elle. C’est tout le dispositif de riposte qui doit être reconstruit. Et pour cela c’est l’espace politique occupé par le PS qui doit changer de leadership. Naturellement cela ne veut pas dire que le parti socialiste va disparaître. Sous le même nom, autre chose va se présenter sur la scène. Soit, autour de Martine Aubry, une sorte de nouvelle SFIO, syndicat d’élus gérant les rites de la gloire passée, soit avec Ségolène Royal un parti de type démocrate à l’italienne. La première forme n’aura d’autre projet que sa conservation et se tiendra aussi longtemps que possible dans une logique identitaire avant d’être siphonnée progressivement par le centre et la droite. La seconde sera à géométrie variable construite sur la seule échéance présidentielle et en dépendra en tout et pour tout. Elle la portera avant de l’anéantir. Dans les deux cas Bayrou aura le dernier mot. Aubry et Royal qui incarnent ces deux futurs sont autant les créatrices que les jouets d’une situation qu’elles ont endossée davantage qu’elles l’ont créée. Ce fond de scène peut durer. Il peut tout bloquer et maintenir toute la gauche durablement dans l’impuissance jusqu’au terme du désastre que la crise du capitalisme promet à notre pays. La nomenclature socialiste, l’immense appareil qui entoure les élus y trouverait son compte : son seul souci est de durer. Avec la création du Parti de gauche (PG), et la formation du front de gauche avec le Parti communiste, un processus est engagé. Depuis la modeste place qui est celle du Parti de gauche (PG), avec ce qui vient de commencer depuis notre initiative nous disons: un autre futur est désormais possible. Une courte période s’ouvre, jusqu’aux prochaines élections européennes pour construire un nouveau dispositif politique à gauche qui soit à la hauteur de la crise sociale qui commence et de la catastrophe écologique qui murit. Il n’y a aucun mystère sur ce qu’il faut faire. Ni sur le calendrier d’exécution. Trois congrès vont se succéder à gauche: celui des Verts, celui du PC, celui du NPA. Tous ont à traiter l’offre politique présentée par la rencontre du PCF et de Parti de Gauche (PG). Se rassembler pour la prochaine élection européenne. Cette offre est aussi un programme et une stratégie. Un programme: celui qui découle du refus du traité de Lisbonne et de la politique libérale qu’il contient. Une stratégie: le rassemblement de tout l’arc de force qui se situe sur ce terrain politique. Le Parti de Gauche est l’outil au service de cette tache. Je donne rendez vous à tous ceux que ces questions intéressent samedi 29 novembre prochain au gymnase de l’ile de Vannes, métro Mairie de Saint Ouen pour le meeting de lancement du Parti de gauche, en présence (notamment) de Oskar Lafontaine.

POST SCRIPTUM:

L’abréviation choisie par ses fondateurs pour désigner le Parti de Gauche est PG. L’usage de l’abréviation PdG est donc érronnée. Ce point a déjà été signalé par moi à l’occasion de plusieurs passages médiatiques. Il faut donc signaler comme une marque malveillante le fait de continuer à l’utiliser en dépit de nos mises au point. Cela allait déjà de soi pour n’importe quel observateur. Mais c’est mieux de le dire. 

 


387 commentaires à “La lueur du jour aussi”

Pages : « 1 2 3 4 5 6 7 [8]

  1. 351
    Wieland dit:

    @ Jennifer
    @ d'autres

    Je me répète sans doute, mais les intervenants ressassent leurs préalables !

    La laïcité n'est pas un mot creux.
    La laïcité ne s'immisce pas dans le vie privée de ses citoyens, elle n'entrave pas leur développement individuel et ne s'occupe pas de leur croyance ou de leur appartenance à une église quelconque.
    La laïcité garantit le liberté d'opinion, de pensée et de croyance à tous sans exception. Pour cela, la loi de 1905 avait du bon.

    Commencer tout commentaire par le mot "Islamophobie" et le prononcer comme préalable rend suspect la suite des prétentions.
    Qui donc vous a parlé de l'Islam ? qui donc se dit en avoir la phobie ?
    De quoi avez vous besoin de vous dédouaner ?

    Néanmoins, il faut tout de même tenir compte des conséquences lorsqu'on prend la défense des intégrismes. Les intégrismes ont des intérêts économiques.
    Comme en politique, l'intégrisme défend ses lobbies, pas les hommes, encore moins les femmes.

    Le tout est de savoir ce qu'on veut lui lâcher et si on est d'accord de tout lâcher.
    Je n'ai jamais été traité d'islamophobe par des musulmans, des protestants ou des catholiques. En principe, j'annonce ma couleur. Ils me respectent. Je les respecte.

    Les problèmes budgétaires vont se poser pour les communes (l'Etat Sarkosien s'en débarrassera sur le dos des communes) lorsque les collectivités publiques devront prendre en charge le financement de certains services privées et religieux. Le cas des établissements scolaires catholiques ou le subventionnement indirect ou direct de l'enseignement privé par les collectivités publiques.

    exemple:http://alainlevot-magny-les-hameaux.com/page1010.html

  2. 352
    Belgo4.0 dit:

    l'autre, il vient de comprendre que chez Mélenchon,
    on ne va lui parler que d'une chose : laicité.

    Hé oui mon spote : tu as vu la Lumière : ce sont des militants performatifs,
    dont tout le verbe est action, dont toute l'action est verbe...
    ex de verbe performatif : bénir...."Jean-Luc Mélenchon est béni...Jean-Luc Mélenchon a béni l'assemblée"...

    C'est ça l'extreme-gauche : des incantations, et puis la messe...

    le Belge

  3. 353
    maxou dit:

    Bonjour à tous,
    Les sueurs froides
    Par Claude Cabanes
    Ouf ! À l'Élysée et à Matignon, on a eu hier des sueurs froides... Figurez-vous que deux journaux quotidiens avaient cru comprendre que la gouvernement envisageait une prime exceptionnelle pour aider les plus démunis à faire face aux difficultés qui s'accumulent rapidement... eh bien au sommet de l'État le sang de ces messieurs n'a fait qu'un tour... Et le premier ministre François Fillon n'a pas traîné, bien qu'il soit en Suisse, pour démentir cette (folie)... Certes a-t-il expliqué, la crise sociale va faire très mal, mais il n'est pas question de (distribuer des chèques simplement pour relancer la consommation). Et puis, on ne doit pas (aider) sans contrepartie, n'est-ce pas ? Bref, la messe est dite, maintenant tout est clair et net, la politique de
    M. Sarkozy est nue : les chèques c'est pour les banques, pas pour le peuple ! Mais croit-on en haut lieu que tout ça, la danse des milliards devant le buffet des puissances bancaires et la salve des problèmes sur la table de la cuisine des gens ordinaire croit-on donc que tout ça va passer comme une lettre là poste ?

    Hier matin, un commentaire saisissant sur France Inter voulait absolument persuader du contraire.
    Cette analyse attribuait aux sondages que l'on dit favorables au président de la République une fonction trompeuse : Ils ont plusieurs coups de retard et cachent la zone de tempête dans laquelle pénètre le pouvoir. En effet comme l'affirme un professeur d'économie, (la crise sociale sera terrible). elle l'est déjà. Les effets de la crise financière prennent de la vitesse : le moindre n'est pas que la crise devient un alibi pour le monde des affaires. Toujours est-il que cheminent au cœur de la société française et dans ses profondeurs à la fois une inquiétude et les premiers signaux d'une violente colère. Tout tourne autour d'une question simple : d'où viennent tous ces milliards que l'actualité exhibe chaque jour, et où vont-ils ? Sous les crânes, la tempête est en formation...

    une de ses conséquences politiques est visible à l'œil nu. A l'intérieur du camp qui tient toutes les rênes du pouvoir, les secousses se multiplient. Oh certes, ce n'est pas la grâce qui a touché de son doigt magique certains ministres et parlementaires de l'UMP. Ce serait plutôt (la trouille), autrement dit l'onde de choc, (en bas), comme on dit, de la colère naissante. On voit ainsi se déployer un cafouillage pathétique, sinon obscène, à propos du sort des hommes et des femmes sans abri, réduits au dénuement le plus extrême : au dernier Conseil des ministres on s'est paraît-il affronté à ce sujet... Mais quoi, plus de 300 milliards ont été dégotés pour le salut des grands banquiers, n'est-ce pas ! Et les pauvres d'entre les pauvres, messieurs ?

    Une autre querelle interne à la majorité a pris un tour très vif : soixante députés de leur famille ont signé une pétition hostile à l'activité professionnelle dominicale, sous le titre (le travail du dimanche, une mauvaise idée). Diable, ils n'y vont pas avec le dos de la cuillère... et cette semaine a eu lieu un (coup d'éclat) au Congrès des maires de France : 150 d'entre eux ont fustigé le ministre de l'Éducation nationale,
    M,Darcos qui courageusement s'était défilé, et ont réservé une rude conduite au premier ministre, à propos du SMA en particulier (le service minimum d'accueil dans les écoles les jours de grève) et de l'avenir des communes en général, la fronde dépassant très largement les frontières de la droite et de la gauche. Elle gagne aussi du terrain à propos de la retraite à soixante-dix ans, de la baisse de la TVA ou de la réforme de l'audiovisuel...

    Le chef de l'État a, paraît-il, rappelé, cette semaine, qu'autrefois il (chagrinait les bien-pensants et les bourgeois). ce temps-là est fini. Aujourd'hui, il les combles.

  4. 354
    DN1 dit:

    Pourquoi encore un parti de gauche pour nous diviser?

    Besancenot est là pour acceuillir les gens du PS et il est très bien.

    Le PS et ses membres ont tous le même mentalité. Ils cherchent tous à être des leaders mais ils n'ont pas les qualitiés réquises et voilà une belle example

  5. 355
    1992 : le traité de Maastricht. dit:

    En 1985-1986, les Restos du Cœur ont distribué 8,5 millions de repas.
    En 1987-1988, les Restos du Cœur ont distribué 22 000 000 de repas.
    En 1991-1992, les Restos du Cœur ont distribué 29 000 000 de repas.
    En 1994-1995, les Restos du Cœur ont distribué 50 000 000 de repas.
    En 1996-1997, les Restos du Cœur ont distribué 61 000 000 de repas
    En 2005-2006, les Restos du Cœur ont distribué 70 000 000 de repas.
    En 2006-2007, les Restos du Coeur ont distribué 81 700 000 repas.
    En 2007-2008, les Restos du Cœur ont distribué 91 000 000 repas.

    Le président des Restos du Cœur, Olivier Berthe, vient d’annoncer :

    « Avant même le démarrage de la campagne 2008-2009, les inscriptions sont en hausse de 5 à 10 % par rapport à 2007, avec beaucoup de nouveaux venus : des retraités, des travailleurs pauvres, des jeunes, des familles monoparentales, mais aussi des agriculteurs qu’on ne voyait qu’exceptionnellement d’habitude. »

    (Sud-Ouest Dimanche, 30 novembre 2008, page 14)

    En 1992, les OUIstes nous avaient juré qu’avec la monnaie unique, l’euro, ce serait davantage de prospérité pour le peuple français.

    En 1992, les OUIstes nous avaient promis qu’avec le traité de Maastricht, ce serait le progrès social.

    Dans la réalité, nous vivons l’appauvrissement généralisé.

    Nous avons été trahis.

    Il faut sortir de l’Union Européenne.

  6. 356
    Mano dit:

    @ Hold up 348

    [Ton travail de sape sur ce blog et tes envois venant de journalistes bouffons ne nous impressionnent plus.]

    Pour voir si il y a travail de sape, le mieux est de reprendre mes messages sur ce forum. Il n'y a pas qu'une tête au PG, il y en a plusieurs, sauf si tu n'accepte aucune critique.

    Sur mes derniers messages:

    - Denis Collin (et La Sociale post 346 et 340) est un ami du PG.

    *** Lire : La décision de Jean-Luc Mélenchon et Marc Dolez de rompre avec le parti socialiste et d’appeler à la construction d’une nouvelle force politique à gauche est un évènement politique majeur

    http://la-sociale.viabloga.com/news/vers-une-nouvelle-force-politique-pour-l-emancipation-sociale

    - Romain Migus (post 328) qui a signé l'article sur le Venezuela est est un fervent partisan et un acteur de la révolution bolivarienne, il est à Caracas, ces articles sont ici http://cbparis.over-blog.com/

    Et pour terminer, le post 338, sur Devedjian est a mettre en lien avec le lancement du PG. L'UMP aime mieux le PS que le PG.

    (Au fait Hold up, tu devrais faire une recherche sur Solidarité et Progrés. Je suis d'ailleurs étonné que le modérateur accepte des articles en provenance de ce site, les idées du PG n'ont rien à voir avec celles de Jacques Cheminade, AU CONTRAIRE.)

    Le PG sera ce que nous en ferons, les obstacles ne vont pas manquer, déjà la droite semble s'inquièter, c'est bon signe, rien n'est fait, tout est à construire, mais d'abord écoutons nous. Vive le PG !

  7. 357
    Jennifer dit:

    Wieland
    Et si la laïcité était le mot inventé pour cacher l'islamophobie comme certaines interventions le montrent? Quand on entend et écoute certains, on sent la haine des musulmans et de l'islam par derrière et cela ne va pas. Tu diras que j'écoute trop les sentiments mais ils sautent tellement aux yeux. Pendant que des gens raisonnables comme toi et d'autres "raisonnent", expliquent une laïcité raisonnable, sympa, ouverte et se combinant avec la diversité culturelle, d'autres se ruent là-dedans pour stigmatiser l'islam. Moi je veux bien rester "raisonnable" mais le racisme et l'intolérance quand il pointe, je ne veux pas fermer les yeux. A une époque qui a connu les camps de concentration et qui connaît maintenant les tortures de Guantanamo, qu'on peut voir sur les vidéos de dailymotion (internet ça sert aussi à ça, tout le monde peut s'informer), tortures infligées à des musulmans souvent seulement "présumés" coupables et arrêtés juste en fonction de leur religion, on ne peut pas dire qu'être musulman est "neutre", que c'est juste une religion parmi d'autres. L'idéologie dominante nous a envahis: il y aurait des religions et des cultures supérieures aux autres et c'est cela qui pointe derrière certains partisans du laïcisme.
    Bon mais comme tu penses aussi qu'il y a des choses plus importantes, telles j'imagine la crise économique, je laisse tomber le sujet, car à se disputer sur le sexe des anges, on fatigue. Même si cela va se traduire par des milliers de morts et des massacres! La crise économique est évidemment un sujet plus noble que les arabes et les noirs musulmans.

    Tu vois Fabien, on fatigue à ces débats car on est dans un désert d'incompréhension ici.

  8. 358
    Mano dit:

    @ Jennifer 355

    [Mano
    T’as pas les bonnes lectures sur le Venezuela.]

    C'est quoi une bonne lecture sur le Venezuela ?

    Je t'invite à lire mon post 348

    (Si tu savais le boulot que fait Romain Migus au Venezuela, quand tu auras lu tout ces articles, tu comprendras bien vite que tu as parlé un peu vite !) ;-)

  9. 359
    Belgo4.0 dit:

    A la lumière des évenements récents,
    on comprend mieux

    - la censure sur ce blog
    - les interventions régulieres de certain-e-s sur ce blog.

    On pourrait crier "A la soupe" !
    Toutefois ce sera une soupe performative : beaucoup de mots (bénis), peu de légumes (concrets)

    bonne réflexion,
    le Belge

  10. 360
    Jennifer dit:

    Mano
    Sauf que le pessimisme de Migus (qui par ailleurs est très sympa et tout et tout) ne me plaît pas du tout. Et que tu t'es précipité pour proposer son article "une victoire au goût amer". Il faut relativiser: le Venezuela est un pays riche. C'est une révolution jeune et comme toute jeune révolution, toutes sont passées par là, elle fait des erreurs. Comme on dit: c'est en faisant des erreurs qu'on apprend. Là son erreur est économique: c'est de ne pas comprendre que la question urbaine est une urgence, et que c'est sur cela qu'elle va gagner contre l'opposition. Le venezuela a les moyens économiques de planifier des rénovations urbaines, se débarrasser des bidonvilles, assainir les rues, traiter les déchets, mettre un système de transport valable (il faut parfois 3 à 4 heures pour aller à son travail), résoudre la criminalité etc...
    Il y a une région du Venezuela où un maire Lara (je ne suis pas sûre du nom) a fait cela: il a fait 75% des voix.
    les gens se méprennent quand ils ne voient pas que cette question urbaine est une question éminemment politique. D'ailleurs j'aimerais bien que Jean Luc Mélenchon aussi montre qu'il comprend ces questions par exemple là où il vit, en essayant de résoudre de façon intelligente la question des banlieues. Cela devrait passer par des mesures économiques etc... Rien de mieux qu'un exemple concret: ça convainc plus que des discours.

    Et puis l'autre article que tu nous envoies sur le Venezuela, dans la sociale je crois, est vraiment du plus pur gauchisme qui rejoint la droite. Non vraiment change de lecture!

    Par ailleurs Migus est un camarade mais là il s'est laissé emporté par son pessimisme subjectif et un certain gauchisme non constructif.

  11. 361
    23creuse 23 dit:

    Encouragé Pierre L @ 349. Faites lui part de vos idées, encouragements (ou réticences)
    Piqure de rappel (suite)-toujours dans "Informations Ouvrières"
    AU NOM DE LA LIBRE CONCURRENCE
    On sait que la Poste doit s'ouvrir totalement à la concurrence au 1 janvier 2011,y compris pour les plis de moins de 50 grammes.Ce carcan européen qui mène à la privatisation-destruction des services publics s'applique à tous les domaines.
    Deux faits récents."l'Association pour la formation professionnelle des adultes (AFPA):au 1 janvier 2009,elle va perdre son "habilitation générale et permanente"à délivrer des certifications professionnelles.L'AFP précise:"J'usqu'à présent,l'AFPA était autorisée à organiser la formation et à délivrer des titres professionnels sans avoir à demander un agrément,à l'inverse des autres organismes de formations."
    Pourquoi ce droit est-il remis en cause?Le secrétaire d'Etat chargé de l'Emploi,L.Wauquiez,l'a précisé le 5 novembre à l'Assemblée nationale:"Les règles de la concurrence doivent s'appliquer y compris au domaine de la formation (....)Pour ce qui est du périmètre de l'Etat,je considère que nous devons respecter les règles du droit de la concurrence."
    La SNCF:jeudi 13 novembre,le sénateur Haenel (UMP) propose que les régions puissent ouvrir les trains express régionaux (TER) à la concrrence en faisant appel à d'autres opérateurs comme Véolia Transport,précisant:"L'Alsace sera sans doute une des régions volontaires."Qu'est-ce qui lui donne une telle audace? Un règlement européen (,contrairement aux directives,n'a même pas besoin d'une loi pou être transposé) appelé obligatio de service public (OSP),paru fin 2007,pour une entrée en vigueur le 3 décembre 2009,autorise les régions à ouvrir à la concurrence leurs transports ferroviaires de voyageurs.
    AFPA,SNCF,tout celà au nom de la "libre concurrence",principe fondateur de tous les traités européens.Serait-il possible de sauver les services publics sans sortir de l'Union européenne?

  12. 362
    Mano dit:

    @ Jennifer 373

    [Sauf que le pessimisme de Migus (...) il s’est laissé emporté par son pessimisme subjectif et un certain gauchisme non constructif.]

    Migus pessimiste, gauchiste non constructif. ? ? Au contraire ! Ou alors j'ai loupé un épisode. Il suffit de relire ces articles.

    [Et puis l’autre article que tu nous envoies sur le Venezuela, dans la sociale je crois, est vraiment du plus pur gauchisme qui rejoint la droite. Non vraiment change de lecture!]

    Idem, là encore, j'ai loupé un épisode ! La sociale site gauchiste qui rejoint la droite !

    Il faut une bonne dose de "savoir" pour oser dire ça doubler d'une certaine facilité à balancer des jugements rapides, là, où justement, dans les articles proposés il n'y a bien souvent que questionnements portés par l'attention à un processus en constante évolution, aussi bien au Venezuela qu'ici à propos de la construction du PG. Les lendemains qui déchantent ne sont pas réservés à nos parents.

  13. 363
    maxou dit:

    Actus humanite.fr 28-11-2008

    L'eau plus transparente

    A rebours de la cession au privé, plusieurs villes ont décidé de remunicipaliser la gestion de l’eau. La dernière en date, et non des moindres, est Paris. L’UMP s’étrangle…
    A lire dans l’Humanité samedi, le dossier des régies municipales pour y voir clair.

    La remunicipalisation de l’eau à Paris, c’est un camouflet pour ceux qui ont organisé la privatisation d’un bien commun, l’eau.

    Jean-François Lamour, président du groupe UMP au conseil de Paris, a indiqué que l’UMP voterait contre la remunicipalisation de la distribution de l’eau à Paris si ses amendements n’étaient pas pris en compte.

    Selon lui, "le boni sur la distribution qui fonctionne bien va cacher les erreurs d’investissement sur la production d’eau, ce n’est pas acceptable. On veut le maintien de l’existant en matière de distribution, pour ne pas avoir à payer la note dans six ou dix ans".

    il est temps de se réveiller pour l’ancienne majorité : depuis 1985, la distribution de l’eau était la chasse gardée de Veolia (rive droite), et Suez Environnement (rive gauche), deux sociétés privées qui avaient obtenu ces marchés grâce à Jacques Chirac. Depuis cette date, le prix de l’eau a été multiplié par 2,5.

    A consulter aussi :

    http://www.humanite.fr/L-eau-plus-transparente

  14. 364
    Carol DEBY, Liège dit:

    @ Frédéric (310)

    Je suis d'accord avec toi sur ta définition classique.

    Qui est Guennadi Ziouganov, qui semble affirmer le contraire ?
    Copié-collé Wikipedia :
    " Entré au PCUS en 1966, après des études de mathématiques et de marxisme-léninisme, il a fait une carrière classique d'"apparatchik" communiste ; en 1986, il entre dans l'appareil du comité central du PCUS. Conservateur face aux réformateurs gorbatchéviens, il est à l'origine de la fondation du Parti communiste de la Fédération de Russie (PCFR) en 1993, dont il est le président."

    Avec 17 %, le PCFR apparaît comme le parti le plus puissant dans la Russie d'aujourd'hui.

    Ziouganov l'énonce clairement : seule la voie du socialisme est viable !

    C'est en désaccord avec les conceptions marxistes classiques : "Durch Sozialismus, nach Kommunismus" proclamaient de grands affiches en RDA. Mais déjà, des camarades ne se gênaient pas pour inverser le processus, sans se faire inquiéter par la STASI.
    Depuis, diverses réalités sont apparues. Faut-il réviser et adapter aux résultats expérimentaux des conceptions politiques vieilles de plus d'un siècle.
    Je suis un vieux biologiste de laboratoire. La réalité expérimentale a souvent contredit les hypothèses qui nous poussaient à faire une recherche, guidée par une raison insuffisamment documentée. J'ai promptement appris que la recherche ne visait pas à démontrer une hypothèse, mais à entrer dans un domaine inconnu, en prenant l'hypothèse comme prétexte. C'est Colomb découvrant l'Amérique, alors que l'hypothèse devait le conduire aux Indes.
    Le marxisme est une méthode, une logique, pour affronter les problèmes politiques.
    Le marxisme dogmatique, se pratiquant en se basant sur des idées et en se détachant du contexte réel est un retour à la Scholastique de la Sorbonne du Moyen-Age.
    Les conclusions de Marx sont le résultat de l'observation de la société capitaliste naissante.
    Aujourd'hui, il faut repenser le marxisme pour l'adapter au monde humain dans sa gigantesque complexité, en respectant l'égalité, la liberté individuelle, qui s'arrête là où celle des autres humains commence, et la fraternité, avec ce que cette notion comprend d'indulgence et de sévérité. Le néo-marxisme doit reconnaître la nécessité du progrès, réalisé sans idée de profit.
    Le néo-marxisme doit anéantir le culte du Veau d'Or, l'ancien le faisait déjà, mais le faux socialisme du XXème siècle a contribué à sa gloire.
    Très fraternellement,
    Carol Deby

  15. 365
    Yaneck Chareyre dit:

    Le meeting de lancement du parti de gauche était un grand moment. plus de 2500 personnes dans la même salle, venues dans le même élan.
    Nous ne sommes pas que deux.

  16. 366
    Jennifer dit:

    Mano
    J'ai lu Romain Migus et le respecte, je dis juste que son article avait un accent pessimiste et défaitiste même s'il disait des choses justes sur les Etats qui ont gagné (pour l'opposition) proches de la Colombie (toujours prête à intervenir pour défendre les USA) et face à la 4ème flotte des USA qui s'est positionnée depuis plusieurs mois dans la mer des Caraïbes.
    Sur l'autre article, il me faudrait du temps pour le lire et étayer mes propos. pas le temps maintenant!

    Sur Cheminade, je ne sais pas d'où vient l'embrouille mais c'est vrai que depuis septembre nous nous sommes référés à ses articles qui préconisaient une r'e-négocation des accords de Bretton Woods. Pendant un temps, il nous a aidés à réfléchir. Je pense que plus maintenant. Mais on a redécouvert l'économie en septembre. Il reste qu'il faudrait lire Marx et comprendre mieux ce qui se passe. Alors tu dis qu'il a des positions politiques louches? Tu pourrais préciser? C'est intéressant même si il a pu nous éclairer à un moment.

  17. 367
    Mano dit:

    @Jennifer 387

    Au sujet de l'article de Migus sur le Venezuela, (ou de ceux publiés sur La Sociale) il ne s'agit pas en fait de pessimiste ou d'optimiste, (et d'ailleurs, mon dans mon précédent post je me suis mal exprimé).

    Il s'agit à partir d'une photographie que les uns et les autres peuvent juger exact (les résultats des élections), d'offir, à partir d'éléments que les uns et les autres peuvent aussi juger exact,(ici, et entre autres, le rôle des USA, implication de la Colombie, poussée à gauche de la grande zone avec une difficulté COMPREHENSIBLE des gouvernements issus de cette même poussée à s'extraire facilement/complètement de la main mise US, et parfois même à reculer, ou de mettre en lumière des choix- par exemple alliance Russie/ Venezuela -armement/nucléaire-, etc,....), d'offir aux lecteurs (et partisans du PG que nous sommes) une critique, et donc à l'analyse des faits/choix d'un processus que nous soutenons, mais qui avec l'expérience, ou des élèments que là aussi et encore, les uns et les autres peuvent aussi juger exact (rôle/déstabilisation par les USA d'Allende puis coup d'etat au Chili par exemple) peuvent entrainer des déceptions,des reculs, voir plus.

    Note: Au sujet des déceptions ou des reculs voir plus que les peuples concernés risquent de subir, je ne suis pour ma part qu'un simple observateur et bien, bien, vraiment bien modeste soutien d'un processus progressiste/révolutionnaire qui a démarrer dans le sang et continue de se faire dans le sang.

    Faisons, et je parle pour moi d'abord, le dixième de ce que font les paysans et syndicalistes boliviens...

    (Pour Cheminade, cherche, tu vas trouver. Au dela de l'emballage...)

  18. 368
    Christian C dit:

    Cher 23creuse 23.

    A ta question ma réponse est NON. Il te faudrait lire ou relire les directives 91/440 et les suivantes, 95/18 et 95/19, jusqu’au Livre Blanc de Juillet 96 édictés par l'Union "Libérale" Européenne, qui instaurent la garantie d’un droit d’accès et de libre concurrence, sur notre territoire comme ailleurs, aux entreprises ferroviaires privées et publiques de tous les Etats membres. Qui délimitent les droits de gestion des entreprises ferroviaires de manière qu’elles puissent faire preuve de plus compétitivité. Qui imposent une comptabilité distincte entre les infrastructures du rail, par exemple chez nous RFF, et les prestataires de service qui auront, au titre de la libre concurrence, à rouler dessus. Qui affirment que les sillons et les fréquences de passage seront vendus au plus offrant sans ordre ou priorité. (Bonjour le prix d'un billet le vendredi soir entre 16h00 et 19h00!). Qui manigancent en outre, et là c’est plus grave, sous couvert d’un ordre de salubrité publique et de gestion saine, le désengagement des responsabilités régaliennes et financières de l’Etat, le relayant au rôle tant décrié de celui qui à l’instar de Ponce Pilate, s’en laverait les mains et laisserait faire les choses.
    On se trouve tout simplement en présence d’un dogme porté par la volonté politique des dirigeants libéraux européens, et qu’en l’occurrence comme il en est pour tous les dogmes, on se fiche pas mal des dégâts qu’il peut occasionner, (La preuve est là aujourd'hui devant nos yeux), tant qu’ils maintient à flot la minorité doctrinale qui en jouit et profite a satiété, ne laissant bien évidemment que les quelques restes mineurs aux tristes déshérités.

    Le pire est à craindre, puisque rouler sur les rails reste une mission dangereuse et que la sécurité ferroviaire, qui n'est pas une mince affaire, sera mise à mal. Il y aura des morts un jour à l'ouverture du journal de TF1 et comme d'habitude on cherchera le coupable. Et comme d'habitude on dira responsabilité humaine. Et comme d'habitude on restera, ils resteront aveugles face à la vrai réalité. La responsabilité des dirigeants européens. Libéraux de droite qui préfèrent le fric à l'intérêt des hommes.

    Il n'est que de reprendre les propos de Denis Kessler ancien vice-président du MEDEF.

    Le modèle social français est le pur produit du Conseil National de la Résistance... Il est grand temps de réformer et le gouvernement s'y emploie... La liste des réformes? C'est simple, prenez tout ce qui a été mis en place entre 1944 et 1952, sans exception... Il s'agit aujourd'hui de défaire méthodiquement le programme du Conseil National de la Résistance.

    A vomir.

  19. 369
    Jennifer dit:

    Mano
    La révolution bolivarienne a commencé dans le sang?! Non elle a commencé par l'élection pacifique et démocratique de Hugo Chavez en décembre 1998

  20. 370
    Jennifer dit:

    Albertine Haro, tu as tendance à prendre tout pour toi. Pleureuses ne s'adresse pas forcément à des femmes. Tu sais je fréquente ce blog depuis un certain temps et les sexistes je les ai repérés. Là tu t'ai trompée.

  21. 371
    Ils sont a cran dit:

    ca blanchit sec ici sur le blog à Meluche

  22. 372
    Ils sont a cran dit:

    on voit bien qu'ils nettoyent les commentaires par intéret personnel...

  23. 373
    Jennifer dit:

    Pierre L
    OK j'ai compris. Autant pour moi! Bon moi je n'ai pas d'idées, je me rangerai à l'avis général. Merci de proposer ton aide pour le PG.

  24. 374
    Yaneck Chareyre dit:

    3000 personnes réunies en quinze jours, pour mettre en avant une démarche qui au dire des bien pensants, était limitée à deux caciques socialistes, et n'avait aucun avenir, je trouve que c'est un bon début pour ma part.

    Et je suis ravi de voir que ceux qui gèrent ce blog modèrent les interventions. La liberté à tout crin n'a aucun intérêt.

  25. 375
    1992 : le traité de Maastricht. dit:

    91 millions de repas distribués, plus de 700.000 personnes accueillies au cours de la dernière campagne des Restos du Coeur. Soit 90.000 de plus qu’il y a cinq ans. Un triste bilan qui ne tient même pas compte de la crise financière actuelle.

    C'est donc à une situation sans précédent que les Restos du Coeur vont devoir faire face.

    Créés par Coluche, les Restos du Coeur lancent lundi leur 24ème campagne nationale. Jusqu'au 28 mars 2009, ils offriront une aide alimentaire aux plus démunis, sans domicile fixe, chômeurs en fin de droits, ou encore « travailleurs pauvres ».

    « Avant même le démarrage de la campagne, les inscriptions sont en hausse de 5 à 10 % par rapport à l'année dernière avec beaucoup de nouveaux venus, des retraités, des jeunes, des familles monoparentales, mais aussi de nombreux « indépendants » comme des agriculteurs qu'on ne voyait qu'exceptionnellement ».

    Olivier Berthe, le président des Restos, annonce la couleur : « Si l'on n'a pas une mobilisation supplémentaire des donateurs, de la France et de l'Europe, on n'y arrivera pas. On est presque arrivé au point de rupture, sauf sursaut de générosité ».

    http://www.europe1.fr/Info/Actualite-France/Societe/Les-Restos-du-Coeur-rouvrent-leurs-portes/(gid)/184141

    En 1992, les OUIstes nous avaient juré qu’avec la monnaie unique, l’euro, ce serait davantage de prospérité pour le peuple français.

    En 1992, les OUIstes nous avaient promis qu’avec le traité de Maastricht, ce serait le progrès social.

    Dans la réalité, nous vivons l’appauvrissement généralisé.

    Nous avons été trahis.

    Il faut sortir de l’Union Européenne.

  26. 376
    Mano dit:

    @ Jennifer 390

    [La révolution bolivarienne a commencé dans le sang?! Non elle a commencé par l’élection pacifique et démocratique de Hugo Chavez en décembre 1998]

    - j'ai ecris : *un processus progressiste/révolutionnaire qui a démarrer dans le sang et continue de se faire dans le sang.* La révolution bolivarienne n'a pas commencé le 6 décembre 1998 à 00h 00'00" ;-)

    Bolivie, Venezuela, Cuba, etc,... tous les mouvements révolutionnaires (ou les mouvements précurseurs - c'est le même élan révolutionnaire, y compris au Venezuela) ont été attaqué, réprimé, puis contesté pas la "droite", et toujours avec violence, et cela continue d'ailleurs en Bolive

    http://www.monde-diplomatique.fr/2008/09/LEMOINE/16252

  27. 377
    Vidal dit:

    Marie-George Buffet = 1,3%
    Jean-Luc Mélenchon = 0%

    Total : ?

    Zut, j'ai pas ma calculette :)))

    MDR !

  28. 378
    la_faim! dit:

    @ 396

    "91 millions de repas distribués, plus de 700.000 personnes accueillies au cours de la dernière campagne des Restos du Coeur. Soit 90.000 de plus qu’il y a cinq ans."

    Ceci s'expliquant essentiellement à l'amélioration de la qualité des repas des Restos du Coeur en forte augmentation d'où une fréquentation plus importante.

    Bientôt 3 étoiles au guide Michelin ?

    @ Tous :

    Bon après cette déconne n'oubliez pas de faire un don :

    http://www.restosducoeur.org

    25 € assurent 1 repas quotidien pendant 1 mois,
    75 € assurent 1 repas quotidien durant l'hiver,
    150 € pour aider une maman isolée et son bébé pendant tout l'hiver,
    500 € pour aider une famille tout l'hiver.

    N'oubliez-pas que votre don est déductible de vos revenus à 75% alors soyez généreux !

    Merci d'avance

  29. 379
    sopadeajo dit:

    Cela fait longtemps que je n´achète pas les journaux menteurs (je lis sur internet).
    Voici un lien qui nous montre les premières pages des canards menteurs chez nous au sud de chez vous. On peut toujours s´amuser à comprendre quel est l´impact que chaque canard a voulu provoquer (fonction de son idéologie) sur ceux qui les achetent encore.
    http://www.hhmmss.com/kiosko/HOY/

    PS: J´ai lu de Mano un article sur le Venezuela qui était presque à 100% l´opinion de l´extrême droite fasciste violente venezuelienne (et Européenne, aussi).Il faut mieux triller.

  30. 380
    momo dit:

    @ sopadeajo
    http://www.hhmmss.com/kiosko/HOY/
    euh.... t'aurais pas ça en chinois ?

  31. 381
    sopadeajo dit:

    Que la crise soit payée par les riches, pas par nous!

    http://www.insurgente.org/modules.php?name=News&file=article&sid=15310

    Jusqu´à présent les mesures prises par Sarkozy, zapatero, paulson chez les usaniens consistent à garantir du fric stable aux banques avec la garantie de l´état qui s´est endetté (auprès des banques) pour pouvoir ensuite reprêter ce fric à ces banques (qui ne voulaient pas se prêter entre elles, craignant la faillite de certaines,et donc l´évaporation du fric prêté). Mais s´il ya des faillites,l´état (les etats) devront rembourser ce qui lui a été prêté (bons de l´état). Et c´est nous (les plus pauvres) qui payont les dettes de l´état par le moyen des impôts que nous sommes les seuls à payer.Les plus riches évadent leur fric et ne payent pas les impôts qu´ils devraient payer. C´est donc nous, les plus pauvres, pas les riches qui payons la crise des riches banquiers!
    Avec la benédiction du petit et mauvais Sarkozy, du droitier et affreux zapatero qui se dit nonobstant de gauche, etc...

  32. 382
    PSG dit:

    Vive le P(s)G !
    Ils ont des chapeaux ronds vivent les Bretons,
    Ils ont des ballons ronds vive le PsG
    Hi !

  33. 383
    zapartmen dit:

    sopadeajo, à partir de combien par mois on est riche ?

  34. 384
    sopadeajo dit:

    A partir de 10 fois le salaire médian; mais on pourrait abaisser ça à 5 fois le salaire médian.

  35. 385
    sopadeajo dit:

    momo 393, protestez vous avec la même véhémence lorsque l´information que vous lisez se trouve en anglois?
    Devons nous rappeller que l´information globale se trouve à 70% canalisée par une seule langue: l´anglois? Et qu´il faut se battre contre cela!
    Le castillan devrait être plus connu; ce n´est pas si loin de chez vous...
    Défendre le castillan et défendre le françois contre l´anglois: un mème combat.
    Les langues régionales doivent être défendues aussi, elles ne sont pas des ennemies, elles ne colonisent personne, et font partie de notre patrimoine!

  36. 386
    Sattel dit:

    Je tiens à participer dans ce blog qui relate les premières infos de ce nouveau parti de gauche = le PG (bien sûr!), de nos jours tout est tellement "figé" que ça semble encore impossible, et pourtant la preuve du contraire est bien là! Alors merci à Mélenchon d'avoir prit cette initiative lourde et SI difficile de créer un nouveau parti, de quitter des gens plus ou moins dépassés (malheureusement il y en a une bonne partie,...) et d'avoir ce courage de se concentrer sur des sujets réels de la société!
    =>> Pour la désinformation de la journaliste => que dire mis à part que c'est dommage de désinformer de cette manière (mais bon, en 2008 je pense que pleins de gens sont assez prudents pour ne pas prendre ces "messages" au sérieux vu que les journaux sont tous concentrés entre les mains d'une poignée d'entrepreneurs assoiffés de garder le pouvoir,...)

    Bon courage pour la suite,

    Fraternellement

  37. 387
    Mano dit:

    @ sopadeajo 392

    [PS: J´ai lu de Mano un article sur le Venezuela qui était presque à 100% l´opinion de l´extrême droite fasciste violente venezuelienne (et Européenne, aussi).Il faut mieux triller.]

    Oui, tu a raison, il est préférable de triller, car avec tes certitudes... au fait, de quel article tu parles ? Un article qui dit pas à que 100 % que tout va bien au Venezuela ? Oui, là, le doute est permis, l'extrème droite est là, mais oui, mais c'est bien sùr ! Rigolo tout ça. Si il y en a beaucoup des comme toi au PG on va passer de bons moments... alors à bientôt !

Pages : « 1 2 3 4 5 6 7 [8]


Blog basé sur Wordpress © 2009/2015 INFO Service - V3 Archive