23nov 08

Je devrais me réjouir des premiers pas remarquables accomplis depuis la création du Parti de gauche (PG), notamment ses 5000 déclarations de soutien et ses récentes adhésions de personnalités socialistes comme Franck Pupunat, Jacques Rigaudiat ou Jacques Généreux. Je veux avant tout saluer l’évènement que représente la création du front de gauche avec le Parti communiste en vue des prochaines élections européennes. Au cœur de l’obscurité que répand la déchéance morbide du Parti socialiste la lumière du renouveau de la gauche s’allume. Mais c’est encore la nuit. La semaine du parti socialiste a été profondément démoralisante pour les gens de gauche qui en retiennent la conclusion essentielle : Sarkozy a le champ libre. De ce champ de ruines on ne se relèvera pas en un jour. Mais rien ne sert de gémir et de se laisser abattre. Le calendrier nous ouvre une opportunité inespérée de rebond.

Tout le raisonnement qui nous avait conduits à décidé de quitter le PS dès le soir du vote, puis à créer aussitôt le Parti de Gauche (PG) s’est vérifié sous une forme bien plus caricaturale que tout ce que nous avions imaginé. La victoire de Ségolène Royal a contraint tous ses challengers à une grotesque et destructrice guerre de retardement dans laquelle tout a coulé, y compris la gauche du parti et pour finir peut-être le parti lui-même. Au total cette séquence réalise sous une forme certes ubuesque et imprévue tout le contenu de l’évolution du PS tel qu’il s’est progressivement mais implacablement amassé au fil des années. Aligné sur l’horizon indépassable du capitalisme et du libéralisme, rêvant de l’alliance au centre qui le mettrait au diapason de tous les autres partis sociaux démocrates d’Europe, le PS s’est effondré en se présidentialisant à mort, pipolisé, dépolitisé. A présent, ce que l’on appelait le parti socialiste est mort. De ce fait l’ensemble du dispositif qui structurait la gauche autour de ce parti est à terre.  La droite qui faisait déjà ce qu’elle voulait grâce à l’abstention du PS n’a plus rien en face d’elle. C’est tout le dispositif de riposte qui doit être reconstruit. Et pour cela c’est l’espace politique occupé par le PS qui doit changer de leadership. Naturellement cela ne veut pas dire que le parti socialiste va disparaître. Sous le même nom, autre chose va se présenter sur la scène. Soit, autour de Martine Aubry, une sorte de nouvelle SFIO, syndicat d’élus gérant les rites de la gloire passée, soit avec Ségolène Royal un parti de type démocrate à l’italienne. La première forme n’aura d’autre projet que sa conservation et se tiendra aussi longtemps que possible dans une logique identitaire avant d’être siphonnée progressivement par le centre et la droite. La seconde sera à géométrie variable construite sur la seule échéance présidentielle et en dépendra en tout et pour tout. Elle la portera avant de l’anéantir. Dans les deux cas Bayrou aura le dernier mot. Aubry et Royal qui incarnent ces deux futurs sont autant les créatrices que les jouets d’une situation qu’elles ont endossée davantage qu’elles l’ont créée. Ce fond de scène peut durer. Il peut tout bloquer et maintenir toute la gauche durablement dans l’impuissance jusqu’au terme du désastre que la crise du capitalisme promet à notre pays. La nomenclature socialiste, l’immense appareil qui entoure les élus y trouverait son compte : son seul souci est de durer. Avec la création du Parti de gauche (PG), et la formation du front de gauche avec le Parti communiste, un processus est engagé. Depuis la modeste place qui est celle du Parti de gauche (PG), avec ce qui vient de commencer depuis notre initiative nous disons: un autre futur est désormais possible. Une courte période s’ouvre, jusqu’aux prochaines élections européennes pour construire un nouveau dispositif politique à gauche qui soit à la hauteur de la crise sociale qui commence et de la catastrophe écologique qui murit. Il n’y a aucun mystère sur ce qu’il faut faire. Ni sur le calendrier d’exécution. Trois congrès vont se succéder à gauche: celui des Verts, celui du PC, celui du NPA. Tous ont à traiter l’offre politique présentée par la rencontre du PCF et de Parti de Gauche (PG). Se rassembler pour la prochaine élection européenne. Cette offre est aussi un programme et une stratégie. Un programme: celui qui découle du refus du traité de Lisbonne et de la politique libérale qu’il contient. Une stratégie: le rassemblement de tout l’arc de force qui se situe sur ce terrain politique. Le Parti de Gauche est l’outil au service de cette tache. Je donne rendez vous à tous ceux que ces questions intéressent samedi 29 novembre prochain au gymnase de l’ile de Vannes, métro Mairie de Saint Ouen pour le meeting de lancement du Parti de gauche, en présence (notamment) de Oskar Lafontaine.

POST SCRIPTUM:

L’abréviation choisie par ses fondateurs pour désigner le Parti de Gauche est PG. L’usage de l’abréviation PdG est donc érronnée. Ce point a déjà été signalé par moi à l’occasion de plusieurs passages médiatiques. Il faut donc signaler comme une marque malveillante le fait de continuer à l’utiliser en dépit de nos mises au point. Cela allait déjà de soi pour n’importe quel observateur. Mais c’est mieux de le dire. 

 


387 commentaires à “La lueur du jour aussi”

Pages : « 1 2 3 4 5 6 [7] 8 »

  1. 301
    Albertine dit:

    A Mano,

    ma lettre vous montre en réalité que je me porte extrêmement bien.

    Que viendrait faire un médecin à ces propos ?

    C'est à vous de consulter le vôtre si vous y lisez plus de malice que celle venant de vos divers entêtements.

    Je suppose qu'il vous suggérera d'être plus calme et décontracté à l'égard d'une pauvre lettre écrite si poliment.

  2. 302
    Albertine dit:

    A Mano,

    Plus simplement vous supportez très mal des gens ordinaires comme moi et à qui vous ne souhaitez aucunement donner un brin de parole. J'ai vécu 68 et je vous dis solennellement que non seulement nous respections nos aînés, mais que nous allions au-devant d'eux lorsqu'ils nous faisaient l'amitié de se joindre à nos débats. Avouez que vous en êtes loin au démarrage du Parti de gauche. Je vous répète avec des formes sans cesse différentes, de ne pas lâcher les militants des partis de gauche, d'une part, et les futurs électeurs, d'autre part.

    Et puique vous voyez du mal dans un langage courtois, je reprends mon franc-parler :

    - à quand la liste exhaustive par ordre chronologique de tous vos soutiens ?

    - à quand une grande réunion publique où un nombre moins élevé d'orateurs tiendraient un langage moins répétitif et moins propagandiste ?

    En effet je viens de voir de Saint-Ouen un court passage, où rien d'absolument neuf ne m'a sauté aux yeux.

    Parlez de mon post à VOTRE médecin et donnez-moi de ses nouvelles !

  3. 303
    Albertine dit:

    Et je pense même profondément que ce sont ces deux à trois adultes qui dès le début du mouvement de 68 se sont joints aux assemblées d'amphis pour les étudiants qui ont marqué la durabilité (un mois environ sans discontinuité).

    Ils sont intervenus spontanément à des titres divers :

    - syndicats,

    - ou professions.

    Nous étions tellement frustrés des cloisements de la société de l'époque, que ce fait de 68, donne encore aux soixante-huitards, j'en suis certaine, l'enthousiasme qui nous entraîna par la suite.

    Mais nous n'avions pas de poste politique à préserver, nous n'étions même pas votants, la majorité n'étant qu'à vingt-et-un ans.

    Peut-être aussi que cet aspect entièrement gratuit permet d'être plus clair avec le début d'un espoir politique.

  4. 304
    Albertine dit:

    Et puisque le ton est à la franchise, nous aussi nous avons eu nos Debons et Coquerel, des gens qui avaient tendance "à bouffer le micro", expression d'alors. Aussi leur temps de parole était divisé par cinq et personne n'en faisait un fromage, ni eux, ni l'assemblée...

    Et ni les uns ni les autres n'en sont tous morts !

  5. 305
    Albertine dit:

    Et dans la foulée de l'émotion que cela déterre en nous,

    je peux vous affirmer aussi que la première personne extérieure à nos bancs de facs qui prit la parole fut écoutée dans un silence tel que tous les maîtres de conférences et autres profs de l'époque et tous les enseignants à venir pourraient mourir de jalousie.

    A discuter avec votre médecin !

  6. 306
    dudu87 dit:

    Bonsoir à vous,

    Pour élever le débat et sortir du comptage des voix de "gauche"

    L'enthousiasme intact de Stéphane Hessel

    La Déclaration universelle des Droits de l’Homme, dont on célèbre lundi le 60ème anniversaire, est un "texte fondamental du XXème siècle", nous dit Stéphane Hessel, l’un de ses rédacteurs.
    L’entretien avec l’Humanité dans son intégralité.

    Vous étiez le 10 décembre 1948, au palais de Chaillot, où fut adoptée la Déclaration universelle des droits de l’homme. Qu’y avait-il de nouveau dans cette déclaration ?
    Stéphane Hessel. Une chose considérable  : on avait affaire à la fois à une organisation mondiale et à un texte fondé sur les droits de l’homme. C’était inédit. La charte des Nations unies en avait ainsi décidé, en 1945, et le texte était le résultat de trois années de travail. La guerre venait de se terminer, et cette guerre n’a pas été, comme les autres, une guerre militaire classique. Les nazis se sont comportés de façon barbare. C’est cette barbarie, dont Auschwitz a été le sommet, qui a mis les droits de l’homme au coeur de l’organisation mondiale.

    Soixante ans après, et au vu du monde d’aujourd’hui, s’il y avait par hypothèse à reprendre cette déclaration, quels nouveaux droits de l’homme devraient y figurer ?
    Stéphane Hessel. Moi, Stéphane Hessel, je n’y mettrai qu’une seule chose : les relations de l’homme avec la planète. Il faudrait deux ou trois articles indiquant que l’homme est responsable devant les générations futures de l’exigence de laisser une terre habitable. L’idée n’existait pas en 1948, on croyait les ressources inépuisables. D’autres que moi sont soucieux de faire sa place à la lutte contre le terrorisme. Sa forme actuelle, très grave, est une novation dans l’histoire des relations internationales. Il est normal de penser qu’il faudrait des textes à ce sujet. Mais ce n’est pas facile. Le respect de l’individu que le terroriste ne pratique pas figure dans la déclaration. Mais ne faudrait-il pas dire que l’accroissement dramatique de l’écart entre les très très riches et les très très pauvres (humiliés et marginalisés), qui a accru sensiblement les risques de la terreur et le recrutement d’hommes désespérés, est une chose nouvelle à laquelle on pourrait tenter de répondre par des textes sur l’urgence de problèmes à aborder et à régler. J’ai vu, avec plaisir, que Jacques Diouf, président de la FAO, a demandé à Barack Obama, le nouveau président américain, de convoquer, en 2009, une grande conférence mondiale pour lutter contre la faim. Lutter contre la faim, c’est aussi une façon de lutter contre le terrorisme.

    Dernière question, d’actualité : la crise financière – crise du capitalisme – qui risque d’aggraver les situations économiques et financières. Eu égard à la déclaration de 1948, que faudrait-il dire, que faudrait-il faire préventivement ?
    Stéphane Hessel. La réponse est relativement simple. Dans la charte des Nations unies, des organisations comme le FMI ont pour vocation non seulement d’intervenir quand il y a des crises, mais aussi de veiller à les prévenir. Or, là encore les objectifs n’ont pas été atteints. Non pas parce que les instruments manquent – ils existent –, mais parce qu’ils n’ont pas été utilisés correctement par les États. Ces organisations elles-mêmes sontelles faillibles ? Oui ! Il faudrait donc, pour que tout le monde tienne compte des intérêts essentiels, que soit institué, à côté du conseil de sécurité chargé de veiller à la paix, un Conseil de sécurité économique et social. La déclaration des droits de l’homme a inauguré la deuxième moitié du XXe siècle, il serait bien que son application fonde le XXIe.

    Entretien réalisé par Charles Silvestre

    http://www.humanite.fr/L-integralite-de-l-entretien

  7. 307
    H2 dit:

    Hebdomadaire Marianne :

    "Pour le parti de Mélenchon, c’est la lutte initiale :

    Le Parti de gauche, l'organisation lancée par Jean-Luc Mélenchon naîtra officiellement cet après-midi lors d'un meeting. Qui sont ses militants ? Combien sont-ils ? Qui sont ses alliés ? En fait, tout reste à faire. C'est la lutte initiale."

    http://www.marianne2.fr/Pour-le-parti-de-Melenchon,-c-est-la-lutte-initiale_a93761.html

    Besancenot n'exclut pas une alliance avec Mélenchon

    http://www.lemonde.fr/politique/article/2008/11/26/besancenot-n-exclut-pas-une-alliance-avec-melenchon_1123568_823448.html

  8. 308
    Pour clarifier le débat dit:

    J'ai suivi sur la chaîne parlementaire le meeting de Saint-Ouen, hélas coupé à 18 heures. Et sur les chaînes BFM, I télé, à la même heure, aux infos, rien, silence radio. En revanche, la fondation du parti de Bockel, ou les nouveaux adhérents de l'UMP, ça, c'est important. Mais ce silence est révélateur : ils ont peur ! surtout, n'en pas parler, ne rien montrer, des fois que cela donnerait envie d'adhérer ou de voter !
    En tout cas, moi, j'ai été enthousiasmée! Continuons le combat, ce n'est qu'un début, disions-nous en 68.

  9. 309
    jennifer dit:

    Bonsoir tous
    Bon je n'y etais pas mais j'ai deja des echos que c'etait super. Jean-Luc Mélenchon aurait dit "nous sommes tous des venezueliens!"
    Combien de gens y avait-il? Quelqu'un sait?
    Je vais peut etre adherer... Ca murit.

    Merci H2 pour le lien sur Besancenot. Alors il est pret a faire dse campagnes communes. Super! car bien sur le NPA et le PG sont differents, et garderons leur identite. Mais une telle unite dans les actions va ramener encore plus de forces vives que la simple adhesion des deux partis. Des tas de gens souhaitent juste chasser Sarko et ne pas s'encarter mais pour chasser Sarko ils feront des choses.

  10. 310
    jennifer dit:

    Les chiffres different un peu de ceux que j'avais mais l'analyse n'est pas celle de Romain Migus.
    2

    Venezuela, une victoire au goût de… victoire

    Maurice Lemoine, jeudi 27 novembre 2008

    Commentaires mitigés dans nombre de médias après la consultation électorale du 23 novembre au Venezuela. Le président Hugo Chávez et ses partisans auraient perdu la main. Malgré leur victoire (difficile à occulter).

    Après quasiment dix ans de pouvoir du chef de l’Etat, le Parti socialiste uni du Venezuela (PSUV) remporte dix-sept des vingt-deux Etats où le poste de gouverneur était en jeu. Dans un cadre démocratique, on pourrait faire beaucoup moins bien. Par ailleurs, le PSUV remporte deux cent trente-trois mairies (80 % des municipios), dont dix-huit des vingt-quatre capitales d’Etat.

    L’opposition, pour sa part, a triomphé dans les Etats les plus riches : Zulia, Carabobo (ce qui, sociologiquement, ne manque pas de cohérence), ainsi que dans la Nueva Esparta, le Táchira et le Miranda (la zone métropolitaine de la capitale). Elle s’est également emparée de la mairie du Grand Caracas (qu’elle détenait déjà avant 2004). Il s’agit d’incontestables succès.

    Pour autant, l’opposition a perdu 555 442 voix par rapport au référendum sur la proposition de réforme constitutionnelle rejetée l’année passée tandis que les « chavistes » progressent, eux, de 694 342 voix. D’autre part, le résultat a marqué un échec total de la « dissidence chaviste » de gouverneurs sortants – Sucre, Guárico, Trujillo, Aragua et Carabobo – qui avaient pris leurs distances avec le pouvoir. De sorte que, plutôt que d’avoir perdu des Etats, le pouvoir en a gagné (dix-sept au lieu de quinze avant les élections).

    L’accent a été mis sur la défaite du PSUV dans le grand quartier populaire de Petare (Caracas). A juste titre, ce revers attire l’attention sur les carences de l’administration bolivarienne en matière de gestion locale – collecte des ordures, logement, insécurité. Néanmoins, Libertador, la plus peuplée des municipalités de Caracas, a voté en faveur de la révolution bolivarienne, de même que les quartiers populaires de tous les Etats régionaux ou mairies gagnés par l’opposition.

    Enfin, on a exagéré le fait que l’opposition a gagné dans les Etats les plus peuplés. Il n’en demeure pas moins que, à l’échelon national, le camp « chaviste » a obtenu 5 073 774 voix contre 3 948 912 pour l’opposition (53,45 % contre 41,65 %), avec une participation exceptionnelle de 65,45 %.

    Alors qu’il participait à son premier scrutin – il n’a que deux années d’existence –, le PSUV s’affirme, et de loin, comme la première force politique vénézuélienne.

    De par le monde, beaucoup se contenteraient d’une victoire aussi « étriquée ».

    Maurice Lemoine

    http://www.monde-diplomatique.fr/carnet/2008-11-27-Venezuela

  11. 311
    Pierre L dit:

    Albertine, Albertine Halos, Monique Halos-Renouard, cord6, coordination du 6 mai 2007 (ouf), c'est la même personne ?

    Si je demande ça c'est histoire de suivre, ne pas y voir de curiosité CIAiste.

  12. 312
    jennifer dit:

    Elle n'aime pas son prenom, Pierre L

  13. 313
    jennifer dit:

    Rien sur le PG dans le Monde mais par contre:

    "A deux semaines du 34e congrès du Parti communiste, son ancien leader Robert Hue a annoncé dans une lettre à la secrétaire nationale du PCF, Marie-George Buffet, qu'il quitte le Conseil national (parlement) du parti. Dans ce courrier adressé mercredi à Mme Buffet et publiée samedi 29 novembre dans Le Parisien-Aujourd'hui, le sénateur du Val d'Oise justifie cette "décision mûrement réfléchie" par le fait que la ligne de l'actuelle direction "conduit à l'impasse".

    Ne souhaitant pas se contenter d'une "position d'observateur", M. Hue, 62 ans précise qu'il prendra "dans peu de temps" une "initiative" qui lui donnera la "possibilité de poursuivre autrement et reprendre plus activement (s)on combat pour un monde plus juste et plus humain".

    L'ancien numéro un du PCF n'a pas dit qu'il rendait sa carte du PCF mais explique à l'AFP que son geste était une "rupture" avec un parti "qui n'est plus réformable". M. Hue avait quitté en 2003 la direction du parti un an après son échec à la présidentielle de 2002 où il n'avait obtenu que 3,37 % des voix.

    Les partisans de Robert Hue n'ont pas voté la motion présentée par Marie-George Buffet en prévision du Congrès prévu du 11 au 14 décembre en région parisienne. La secrétaire nationale, qui avait un temps annoncé sa décision de passer la main après l'échec de 2007, devrait néanmoins solliciter un nouveau mandat, mais avec une direction collégiale.

  14. 314
    jennifer dit:

    Ca bouge vite un peu partout. Toute la gauche est en train de se reconstruire a la vitesse grand V tout a coup avec la crise.

  15. 315
    Mano dit:

    @ jennifer 322

    [Jean-Luc Mélenchon aurait dit “nous sommes tous des venezueliens!”]

    - Venezuelien pourquoi pas, mais pro-nucléaire ou pas ? La Russie se place sur la zone avec le nucléaire'et l'armement. (bloc contre bloc suite mais pas fin)

    Aprés l'article de Maurice Lemoine sur le Venezuela, l'article de Migus sur l'exellent site du CADTM.

    http://www.cadtm.org/spip.php?article3905

  16. 316
    H2 dit:

    Excellente interview de Jean-Luc Mélenchon sur LCI :

    http://tf1.lci.fr/infos/france/politique/0,,4175539,00-jean-luc-melenchon-est-l-invitee-de-christophe-barbier-.html

  17. 317
    sopadeajo dit:

    les damnés de L´Afrique que l´hypocrite Europe droitière n´accepte pas, et dont les medias ne parlent pas malgré les milliers de morts par naufrage (souvenez vous de toute cette littérature dans les media de droite (j´y inclus le nouvel observateur, bien entendu)) au sujet des boat people du Cambodge; mais silence absolu maintenant sur ceux qui meurent en traversant le détroit de Gibraltar.

    http://www.insurgente.org/modules.php?name=News&file=article&sid=15305

  18. 318
    sopadeajo dit:

    Cette maison qui fut construite par des esclaves noirs (comme la richesse indécente des grandes (et moyennes) fortunes etatsuniennes); quelle devrait être sa couleur?
    http://www.insurgente.org/modules.php?name=News&file=article&sid=15301

  19. 319
    de Christophe Ramaux, un des premiers soutiens dit:

    Pris sur le site le Parti de gauche :

    "La gauche ne peut se réduire au duopole mortifère entre un Parti socialiste majoritairement acquis au social-libéralisme et une extrême-gauche purement protestataire, a fortiori lorsque, assez étrangement, l’un et l’autre se rejoignent dans le primat qu’ils accordent à la construction de leurs « écuries » ou de leur « boutique », au détriment du combat unitaire pour transformer la société"

    Pas très sympa pour la gauche du Parti de gauche.

    Et dire qu'on croyait aller vers une unité du NON de gauche au TCE...

    Déçus de beaucoup de choses, et comme toute déception, faut la digérer...

  20. 320
    H2 dit:

    Mais non ne soyons pas déçu avant même d'avoir commencer. O.Besancenot aussi a envoyé une petite pique au début à J-L Mélenchon.

    C'EST PAS GRAVE !

    ON S'EN FOUT ! UNITE ! Bordel ! UNITE !

    OUI A UN Front de Gauche QUI REUNISSENT TOUTES LES PARTIES QUI LE VOUDRONT BIEN DANS LE RESPECT DE TOUTES !

    Et ne commençons pas à dénigrer ! Cette maladie intrinsèque à une certaine gauche mélancolique et puriste qui jouit ô combien de l'esprit de déconstruction infantile plutôt que de se saisir des enjeux nouveaux pour retisser au contraire du lien entre les différents mouvements et vers les Français.

    Plutôt que de conduire un bulldozeur apprenons à devenir tisserand. Cela vaudra mieux pour tout le monde à Gauche dans un premier temps et pour les Français dans un second temps.

    OSONS LA HAUTE - COUTURE PLUTOT QUE LES DECHIREMENTS !
    Mort aux pleureuses - (rires). C'est comme vous voulez.

  21. 321
    muller dit:

    La première réforme serait de proposer un" chèque éducation" à ceux qui voudrait que leur enfant quitte l'Education Nationale parce que c'est la catastrophe

  22. 322
    carlo dit:

    Selon une chaîne de télé, P. Joxe, membre du conseil constitutionnel, était présent au meeting de JL Mélenchon. Si cette information était confirmée, ce serait une excellente nouvelle, de très bon augure pour l'avenir du PG.

  23. 323
    muller dit:

    Le Parti Travailliste New Zéalandais à fait un travail extraordinaire, pourquoi ne pas reprendre cette recette politique de la responsabilité individuelle ?

  24. 324
    Hold up dit:

    @ Muller

    C'est quoi encore vos conneries ? c'est fou comme il y a de trolls de l'UMP ce soir sur le blog de Jean-Luc Mélenchon !

    La droite à détruit l'esprit de la République durant 40 ans, elle a vanté "l'argent facile", l'escroquerie, le bling- bling, la fraude au fisc ! Fraude que Nicolas Sarkozy promouvait lorsqu'il était un avocat d'affaire et conseillait les financiers à planquer leur pognon dans les paradis fiscaux !

    Ils s'étonnent après que les gamins ne veuillent plus apprendre ! LA BONNE BLAGUE !

    La primeur aux voleurs, aux animateurs Téle incultes, anti-intellectuels, vulgaires, décervelés, voilà ce que le RPR- UMP n'a cessé de valider depuis des lustres jusqu'à détruire l'effort, l'instruction et l'esprit de curiosité.

    Non content de détruire cet appétit qui pouvait aider à l'émancipation des classes populaires elle s'est appliquée à pété l'outil de travail qu'était
    l'Education Nationale et aujourd'hui ses mentors stupides en appellent à sa privatisation !

    LA BONNE BLAGUE !

    Casse toi de ce blog " MULLER " et va sans tarder lécher les pieds de Darkos-Vador et prendre ta carte à l'Opus - deï.

    La RECONQUETE IDEOLOGIQUE a commencé.
    Elle ne s'arrêtera plus maintenant.
    Nous reprendrons tout ce que le RPR- UMP a volé aux Français sous prétexte de " performance " !

    Il faut la voir leur fameuse performance : la planète entière en Faillite ! Et des guerres a venir !

    LA BONNE BLAGUE !

  25. 325
    Mano dit:

    Devedjian juge l'état actuel du PS "dangereux pour la démocratie"

    29 11 08 21h 30

    "Il n'est pas sain que le premier parti d'opposition soit au bord de l'implosion, uniquement pour une querelle de personnes. Il n'est pas sain que le premier parti d'opposition soit totalement absent du débat d'idées", a-t-il lancé devant des nouveaux adhérents de l'UMP réunis salle Gaveau à Paris.

    "C'est dangereux pour la démocratie, car cela fait le jeu des extrêmes", a-t-il insisté: "C'est dangereux pour nous aussi : car à ne pas avoir d'adversaire crédible, nous pourrions être tentés de nous endormir sur nos lauriers, et nous aurions tort". (...)

  26. 326
    Le Journal Du Dimanche trop sarkozyste ? dit:

    Le Journal du Dimanche trop Sarkozyste ?

    Dans une lettre adressée aux dirigeants du groupe Lagardère, la société des journalistes du Journal du Dimanche se plaint d'une « certaine dérive éditoriale du journal ».

    En cause selon eux, le traitement de l'actualité de Nicolas Sarkozy et du gouvernement qui manquerait « régulièrement de distance ». Les journalistes estiment que la neutralité politique de leur hebdomadaire est « mise à mal » :

    « Le Journal Du Dimanche se contente ainsi, trop souvent, d'accompagner le président de la République dans ses déplacements sans prendre de recul » peut-on lire dans leur lettre.

    Parmi les exemples cités par les journalistes, nos confrères du Journal Du Dimanche mettent notamment en avant un article du rédacteur en chef Claude Askolovitch le 16 novembre 2008 quand, à l'issue du sommet du G20, il avait titré sur « Sarkozy en maître du monde ».

    http://www.ozap.com/actu/journal-dimanche-sarkozy-jdd-impartial-sdj/242772

    Le Journal Du Dimanche appartient à Arnaud Lagardère, qui se présente comme le « frère » de Nicolas Sarkozy. Arnaud Lagardère possède la plus grande partie de la presse écrite en France. Parmi les magazines qui sont édités en France par Hachette Filipacchi Médias, qui appartient au groupe Lagardère, on peut citer (source : Wikipedia) :

    Presse automobile/Presse sportive
    • Action Auto Moto
    • Driven
    • Onze Mondial
    Presse féminine/Presse familiale
    • ELLE
    • Elle à Paris
    • Jeune et Jolie
    • Top Famille Magazine
    • Psychologies magazine
    • Parents
    Presse people
    • France Dimanche
    • Ici Paris
    • Ohla ! (disparu en 2004)
    • Public
    Presse masculine/people
    • Entrevue (Repris par La Société de conception de Presse, société qui édite le mensuel depuis sa création, et dirigée par Gérard Ponson, en 2007).
    • Choc
    • Guts (lancé sous forme hebdomadaire puis arrêté en Aout 2006. reprise sous forme bi-mensuelle en Octobre 2006.)
    • L'Écho des savanes
    • Maximal (Repris par la société éditrice du magazine Playboy)
    Presse généraliste
    • Paris Match
    • Match du Monde
    • Le Journal du Dimanche
    Presse de télévision
    • Télé 7 Jours
    • TV Hebdo
    Presse de décoration
    • Art et Décoration
    • Maison et Travaux
    • Elle Décoration
    • Campagne Décoration
    • Byzance
    • Le Journal de la Maison
    • Mon Jardin et Ma Maison
    Presse jeunesse
    Disney Hachette Presse, filiale de Hachette Filipacchi Médias et de Disney, édite le Journal de Mickey et Picsou magazine.
    Presse ludique
    • Télé 7 Jours 100 % Jeux
    • Télé 7 jeux
    Presse culinaire
    • Elle à Table
    Presse audiovisuelle
    • Photo
    • Première
    Presse de sorties et adresses
    • Pariscope
    Presse quotidienne

    • Groupe Nice-matin
    • La Provence
    Suppléments
    TV Hebdo
    Version Femina

  27. 327
    Mano dit:

    Venezuela : Chavez est encore la solution ?

    Par Jean-Paul Damaggio

    Voici deux ans, Hugo Chavez gagnait les élections présidentielles et annonçait dans un discours (1) que le pays allait franchir une étape en entrant dans le socialisme du XXIème siècle. Pour ce faire trois outils étaient mis en place : la création d’un parti gouvernemental (PSUV), deux ou trois nationalisations décisives, et le non renouvellement du droit d’émettre de la chaîne télé la plus importante. Un an après, c’était l’échec au référendum appelant à modifier la Constitution pour permettre à Chavez de se représenter en 2012. Un bon exercice de démocratie qui devait permettre, à moindre frais, le réajustement de la stratégie du PSUV.

    Résultats des élections régionales
    A écouter Chavez, pendant la campagne électorale, l’opposition devait être si bien balayée par la nouvelle configuration politique qu’il alertait l’opinion : nos opposants ne vont pas respecter les résultats surtout dans l’Etat de Zulia, soyez prêts à réagir !

    Les résultats réels (dont l’échec cuisant dans l’Etat de Zulia) nous révèlent que l’adversaire est toujours coriace (le PSUV a un peu plus d’un million de voix d’avance). L’opposition qui aux dernières législatives avait choisi le boycott, et qui se trouve donc sans représentant au Parlement, est prête pour les législatives de 2010. (...)

    http://la-sociale.viabloga.com/news/venezuela-chavez-est-encore-la-solution

  28. 328
    4 août dit:

    Comme d'habitude, Jean-Luc Mélenchon a été grandiose aujourd'hui. On était au moins 4000, n'en déplaise à LCI. Canal+ nous fera un topo dimanche prochain (dimanche+).

  29. 329
    Hold up dit:

    Patrick Devedjian l'ancien fasciste du mouvement Occident déclare à propos de l'implosion du PS et de son irrémediable déclin :

    “C’est dangereux pour la démocratie, car cela fait le jeu des extrêmes”

    LA BONNE BLAGUE ! IL Y A LONGTEMPS QUE L'EXTRÊME A PRIS LE POUVOIR EN FRANCE !

    Aux dernières nouvelles, de dangereux extrémistes veulent mettre en prison des enfants de 12 ans ! Rendez-vous compte comme l'heure est grave !

    L'UMP est bien l'extrême à abattre dans les urnes dans un futur proche.
    Les Français n'accepteront pas que l'on abolisse la République démocratique et sociale pour un système autocratique gouverné par la finance et les RG.

    Encore groggy les Citoyens vont être bien obligés de se réveiller face aux attaques de leurs propres intérêts et contre le pillage du budget de l'Etat en direction des banques.
    Ces financiers qui sont les premiers destructeurs de la richesse individuelle et collective, ceux là même qui nous ont amené dans le mur et pour lesquels demain d'autres nous commanderont de chanter des chants de guerre pour attaquer des ennemis fabriqués de toute pièce.

    Alors oui c'est vrai, Patrick Devedjian a du soucis à se faire.
    Lorsque les Français comprendront qu'ils ont voté pour un pouvoir étriqué qui ne s'occupent que de 20 % de ses habitants, un pouvoir qui détruit la République dans tous ses fondamentaux et bien ils sauront réfléchir et prendre leur responsabilités.

    Ce gouvernement est la honte de la France.
    Ses politiques anxiogènes détruisent jusqu'à ses citoyens eux- mêmes et prépare des lendemains plus cyniques encore et plus barbares que les jours présents ne le sont déjà.

    REVEILLONS - NOUS ! PREPARONS L'ALTERNATIVE !

  30. 330
    EVE37 dit:

    Joxe était présent, je confirme, Clémentine Autain aussi, un ou une représentante de la LCR, un représentant du PC, Oscar Lafontaine, l'ambassadrice de Bolivie a lu un message de Morales, très émouvant
    Robert Guédiguian a pris la parole. Une sucession rapide d'intervenants et intervenantes ont rythmées l'aprés-midi, il y avait de l'enthousiasme. Cela s'est conclut par une bonne intervention de Dolez, suivie d'e celle remarquable d'Oscar Lafontaine citant Marx et le congrès d'Épinay, et tirant à boulets rouges sur la sociale-démocratie, pas de compromis pourris avec le capitalisme a-t-il répété plusieurs fois et notre Jean-Luc Mélenchon national, tribun hors pair a enflammé la salle de 3000 à 4000 personnes" Nous sommes les héritiers de Jaurès et de Louise Michel a-til déclamé. Les adhèrents du PG seront les partisans. Moi je suis déjà partisan, j'ai ramené des affiches et des tracts pour ma commune. A noter la présence de JF Kahn venu en observateur.
    J'ai passé une excellente après-midi à discuter avec mon voisin de tribune et à écouter les intervenants.
    Pour ce qui concerne les médias, il y avait beaucoup de caméras et de journalistes, les photographes étaient nombreux à mitrailler la tribune

    Merci Jean-Luc de redonner espoir à la gauche

  31. 331
    eva journaliste-résistante dit:

    Pourquoi mes deux commentaires ne sont-ils pas passés ? Eva

  32. 332
    eva journaliste-résistante dit:

    J'annonçais que je venais de publier un article élogieux sur mon blog... Eva

  33. 333
    Mano dit:

    Trois questions qu’on ne peut pas éliminer

    A propos des tentatives de reconstruction à gauche.

    Par Denis Collin

    À gauche, si en tant est-il que ce terme ait encore un sens, les nouveaux partis en construction ne manquent pas et l’électeur désarçonné par les palinodies des chefs socialistes n’aura que l’embarras du choix. (...)

    Dernier arrivé, le PG (parti de gauche) créé par Jean-Luc Mélenchon et Marc Dolez à leur sortie du PS. Le PG négocie un accord avec le PCF pour les élections européennes. (...)

    Cette fois, c’est promis, réussira la stratégie qui n’a jamais marché. Enfin le PG veut faire la vraie union de toute la gauche contre les tentations centristes. Son projet n’est pas bien clair puisqu’on ne sait pas s’il veut reconstruire un PS genre Épinay, réformiste bien trempé ou s’il veut faire un nouveau type de parti en fusionnant avec le PCF. Dans les deux hypothèses, il est à craindre qu’on ne cherche qu’à faire du vieux avec du vieux.

    Car ce qui frappe dans les trois cas, c’est qu’on marche vers l’avenir à toute allure le regard, théorique fixé dans le rétroviseur. Et que les préoccupations immédiates (la conférence d’unité du POI, les élections européennes pour le PG ou le congrès du NPA) occultent radicalement toute réflexion théorique un tant soit peu sérieuse. Et ces trois fondations ou refondations se passent dans une remarquable absence de tout débat intellectuel public (et interne à ces partis pour autant qu’on le sache). Pourtant, il me semble que la crise profonde dans laquelle est plongée « la gauche » – en fait l’ensemble du mouvement ouvrier – mériterait qu’on prenne le temps indispensable de la réflexion.

    Le nouveau « parti de gauche » a fait le choix d’un lancement par un meeting où des chefs plus ou moins auto-désignés ou désignés par les parlementaires initiateurs, un meeting où le petit peuple militant de gauche est convié seulement à distribuer les tracts et à écouter la bonne parole qui vient d’en haut. C’est choix révélateur et peu encourageant. (...)

    http://la-sociale.viabloga.com/news/trois-questions-qu-on-ne-peut-pas-eliminer

  34. 334
    Hold up dit:

    @ Eva

    Et l'adresse de ton blog ? On le trouve où ?

  35. 335
    Hold up dit:

    @ Mano

    Ton travail de sape sur ce blog et tes envois venant de journalistes bouffons ne nous impressionnent plus.
    Le sociaux-libéraux gouvernent avec la droite partout dans le monde et sont complices de toutes les réformes antisociales et régressives que la droite néolibérale met en oeuvre partout sur la planète et dans notre pays.

    En Grêce la privatisation des hôpitaux publics est la dernière infamie à la mode
    (voir post N° 290) -

    Les adhérents au PG entreront dans un parti démocratique pas dans un parti-caserne comme à l'UMP. Ce sera à eux de définir les priorités présentes et à venir.

    Cesse tes agissements puérils.Tes petites lâchetés et ta façon de faire n'ont pas de prise sur moi et j'imagine sur aucun d'intervenants de ce blog.

    Je crois que tu n'as pas pris la mesure de l'époque que nous vivons.
    Tes vues sont d'hier. Le PS a tout accepté de la politique de N.Sarkozy depuis un an quand il n'a pas directement appuyé sa politique.
    Son silence radio en a dit long sur ces reniements et sur ses compromissions tacites.
    Le congrès de Reins a définitivement signé la chute de la maison Solférino.
    Et ce n'est pas la pitoyable alliée du modem qui prends ses " désirs d'avenir " pour des réalités qui nous aidera à combattre le Capitalisme du désastre.

    L'Histoire s'est remise en marche. Tu retardes.
    Mais comment pourrait-il en être autrement venant d'un troll de ton acabit qui vient pourrir ici un dangereux enthousiasme au yeux mêmes de ses commanditaires.

  36. 336
    Pierre L dit:

    :arrow: :arrow: :arrow:

    à

    George Roullier, Hold up, Nipontchick, 4 Août, Bruno, DiGeo, Mano, Albertine Halos-Renouard, sopadeajo, Paul, Jennifer, H2, Maxou, 23creuse 23, Dudu87, Julie, Commandant P., José Angel, Jean-Luc Mélenchon.

    Suite à certaines remarques récurrentes sur ce blog (la dernière ici par 23creuse 23),

    suite à la création du PG et des possibilités de rassemblement à gauche qu'il fait naitre,

    j'ai pensé que la création d'un forum de discussion pouvait être utile.

    Cet espace de débat est prêt à être lancer sur le web.

    J'aimerais cependant, avant d'en communiquer l'adresse, avoir vos avis/critiques/conseils sur son opportunité et sa forme.

    Si intéressé, contact ici :
    pierrel0010@gmail.com

    Merci.

  37. 337
    muller dit:

    Ce référencer au communisme c'est de l'idéologie complètement dépassée, Hold up ne contredira pas, parce que Le communisme et le national-socialisme (nazisme) prônent une organisation totalitaire de la société dans laquelle l’individu est soumis à la volonté du Parti au nom d’une vision imposée du bien commun. Là aussi, ce sont des millions d’individus qui sont déportés et envoyés dans des camps de travail au nom du peuple il va sans dire. On ne fait pas d’omelettes sans casser des œufs.

    Mais le collectivisme ne se réduit pas à ces monstruosités de l’histoire. Au nom du collectivisme, on entretient une guerre civile et larvée permanente parmi les hommes, opposant les catholiques aux musulmans, les hommes aux femmes, les jeunes aux vieux, les fonctionnaires aux salariés du privé, les patrons aux employés… On ne voit plus des personnes ou des êtres humains partageant tous la même condition, on voit des abstractions permettant de manipuler les hommes.
    Les phénomènes de foule, à l’instar de ces supporters devenant hooligans, sont basés sur l’anéantissement de la personnalité de l’individu, ce qui permet de transporter les individus en question dans des mouvements de masse dont la facture humaine est toujours conséquente. J’ai vu des étudiants, qui ne prennent jamais la parole en cours, se transformer en vengeur hystérique à l’occasion des mouvements de blocage des facs.

    Bien-sûr, je suis un homme, je suis un fonctionnaire, je suis un économiste, je suis un quadra… Pourtant, la personnalité est une alchimie mystérieuse qui nous permet d’échapper à ces multiples déterminismes pour les transformer en autant de passionnantes facettes de nos personnalités singulières et uniques. Et seules les sociétés qui permettent l’épanouissement de la personnalité individuelle, laquelle ne se fait pas contre le collectif dans la mesure où tout individu s’inscrit dans différentes communautés (sa famille, son entreprise, des associations diverses, ses amis), sont de nature à éviter les dérives qui conduisent aux violences collectives.
    Voilà pourquoi il convient de réhabiliter l’individualisme, dans ses fondements philosophiques qui sont les seuls à autoriser la prospérité économique et le développement social.
    Mais les politiciens New Zélandais, eux, ont fait du bon travail ces 15 dernières années ! Alors que la France est la risée internationale, excitations et gesticulations Sakosiennes, grèves incessantes, pays endetté sur plusieurs générations, paperasseries administratives tout azimuts; système Secu qui coûte très cher au travailleur (cotisations) et rembourse très mal, système scolaire d'arrière garde ou les élèves s'emm****nt à outrance, la dernière en date est de nous rajouter un impôt 180€ sur les ordinateurs parceque maintenant on peut y regarder la TV de m****...le contribuable Français la vache à lait qui se laisse traire depuis 40 ans
    Soit droite soit gauche, depuis des générations... aucune imagination dans chaque camps politique, c'est le pauvre travailleur avec son salaud de patron, certes on piétinera encore longtemps ! En plus de la honte quelle pitié que ce pays !

  38. 338
    Jennifer dit:

    la répression et la censure se mettent en place, après les "irlandais de Karnac"

    http://www.liberation.fr/medias/0101269634-un-ex-pdg-de-liberation-brutalement-interpelle-a-son-domicile

    Lettre de cachet
    Par LAURENT JOFFRIN

    En ces temps d’états généraux de la presse, certains magistrats rêvent-ils d’un retour à l’Ancien Régime ? En tout cas, c’est une lettre de cachet qu’a utilisée Mme Muriel Josié, vice-présidente du tribunal de Paris, à l’encontre de notre ami Vittorio de Filippis, journaliste à Libération et ancien directeur de la publication de notre journal, avec attaque de la maréchaussée à l’aube, fouille au corps et enfermement temporaire.

    Tout ça pour quoi ? Pour un procès en diffamation dans lequel nous avons déjà obtenu gain de cause à plusieurs reprises, prolongé artificiellement par la volonté d’un plaignant acharné. Faut-il rappeler à cette juge d’instruction manifestement peu instruite que dans ce genre d’affaire, où la responsabilité du journal a consisté à publier un texte contesté, on ne recourt pas à la contrainte par corps mais à une convocation normale, à laquelle Libération a toujours déféré ? Il est possible qu’une de ces convocations se soit égarée. Mais il faut aussi rappeler à cette juge sans jugeote que l’adresse et le numéro de notre journal, qui n’est pas clandestin, sont connus, et que nos avocats, dont le nom et l’adresse figurent au dossier, répondent toujours courtoisement aux demandes de la magistrature. Au lieu de ces moyens de justice de bon sens, Mme Josié a préféré faire arrêter, devant sa famille, et menotter un homme qui s’est contenté d’héberger sur son site le commentaire d’un internaute.

    Les journalistes ne demandent aucun privilège et Libération s’emploie à respecter la loi sur la presse comme les autres lois. Mais il ne faudrait pas que dans une atmosphère de fermeté policière croissante, cette interpellation stupide et volontairement humiliante puisse servir de précédent pour que se déploie, peu à peu, un arbitraire judiciaire dont on a vu ailleurs les conséquences et qui finit par menacer tous les citoyens.

  39. 339
    Jennifer dit:

    Muller
    Je ne sais pas de quoi tu parles

    Pierre L
    Désolée, et ce malgré toute la sympathie que j'ai pour toi, mais je ne suis pas partante du tout. Je reste sur ce blog ou sur le prochain du PG qui sera ouvert à tous, j'imagine. Dans les 10 personnes que tu as nommées, il manque une personne essentielle qui anime le débat: JLM

  40. 340
    Belgo4.0 dit:

    Monsieur le Sénateur,
    cher Camarade,

    ça ne vous embête pas d'avoir enfin les honneurs de la presse,
    maintenant que vous taper sur le PS ?

    Il suffit de voir le thread yahoo sur lequel (enfin) vous apparaissez...

    "#Mélenchon à la recherche d'"une nouvelle majorité de gauche pour gouverner"
    LeMonde.fr - il y a 3 heures 54 min
    L'ancien sénateur PS a lancé sa formation politique, le Parti de gauche, lors d'un meeting fondateur, samedi.
    Mélenchon lance son Parti de gauche"

    http://fr.news.yahoo.com/fc/ps.html

    Nous avons même droit à Tapie...
    le Belge

  41. 341
    Jennifer dit:

    Avocat de Libération, Jean-Paul Lévy est «choqué» par l'interpellation et la mise en examen de Vittorio de Filippis, ex-directeur de la publication du journal.

    En trente ans, c'est la première fois que j'entends ou vois une chose pareille. Je ne connais aucun exemple d'un directeur de publication qui ait fait l'objet d'un pareil traitement.

    Ce qui est arrivé à Vittorio de Filippis est déplorable. Je suis choqué par la violence avec laquelle son interpellation a été menée, par le fait qu'il ait emmené au "dépôt" du tribunal de grande instance et soumis à des fouilles.

    http://www.liberation.fr/medias/0101269669-en-trente-ans-je-n-ai-jamais-vu-aucun-directeur-de-publication-traite-comme-ca

  42. 342
    Jennifer dit:

    Mano
    T'as pas les bonnes lectures sur le Venezuela.

  43. 343
    Pierre L dit:

    à Jennifer

    Un nom, non de non ! :)

  44. 344
    Pierre L dit:

    autant pour moi, Jennifer, vous avez écrit :

    Dans les 10 personnes que tu as nommées, il manque une personne essentielle qui anime le débat: JLM

    heu..., Jean-Luc Mélenchon, c'est Jean-Luc Mélenchon ?
    Si oui, relisez mon post, Jennifer

  45. 345
    Jennifer dit:

    Pierre L
    Excuse: tu as aussi invité Jean-Luc Mélenchon à faire ce nouveau blog. Mais s'il s'agit d'approfondir les questions, j'imagine que le cadre du nouveau PG est idéal car tout est à définir, toutes les idées, même le sexe des anges comme disait Creuse.
    En réalité trop discuter, à quoi ça sert quand Sarkozy quotidiennement nous entube? J'ai bien aimé comment il s'intéresse au sort des SDF: il faut une solution entre les forcer et respecter leur choix qu'il dit, devenu tout à coup très "humain". Oui il manie bien la dialectique, et Guaino doit lui donner des leçons pour manier les paradoxes (voire les injonctions paradoxales), genre comment faire croire qu'on est de gauche alors qu'on sert au maximum les intérêts du capital?
    Le seul truc qu'il oublie de dire c'est que les SDF c'est lui qui les crée avec sa politique. En continuant à pratiquer le néolibéralisme sous couvert de keynésianisme, en filant du fric aux banques, laissant faire les licenciements, réduisant les fonctionnaires. C'est cette politique qui jettent les gens à la rue.

    Le keynésianisme ce serait d'investir massivement pour créer des logements, des infrastructures, des écoles etc... Cela créerait des emplois et donnerait des logements bon marché aux gens.

  46. 346
    Jennifer dit:

    Ben oui Jean-Luc Mélenchon c'est notre sénateur!
    Pour revenir au sexe des anges, à savoir la laïcité versus l'islamophobie, je pense qu'il faut justement faire gaffe à une chose. Que la laïcité ne devienne pas le nouveau nom de l'attaque contre les musulmans. Je crois que pour certains c'est ce qui se passe quand on écoute leur intervention: être laïque c'est s'opposer à l'islam.
    Etant donné qu'une grande partie des musulmans sont noirs, arabes, ou asiatiques. Etant donné que cela représente j'imagine au moins 10% de la population (je veux dire les noirs, arabes et asiatiques, pas les musulmans) et qu'ils sont souvent très à gauche. Créons un PG qui sache s'adresser à ces couches au lieu de les rejeter. Sinon on ne créera rien de bon.
    C'est cela le débat que je souhaiterais avoir et ça n'a rien à voir avec le sexe des anges. C'est très concret: comment ancrer le PG vraiment dans les couches les plus défavorisées, les plus déterminées car sans espoir, les plus antisarkozistes. Comment les politiser, s'allier avec elles?

  47. 347
    Pierre L dit:

    à Jennifer,

    1) Ce que je propose n'est pas un blog mais un forum, comme celui ci par exemple :
    http://www.quebec-politique.com/index/forums.html

    2) Mon post n'est pas une "invitation" a faire partie de quoi que ce soit, mais une demande d'avis, de conseils et de critiques à des personnes qui fréquentent ce blog.

    3) Si ce forum voit le jour il sera bien entendu ouvert à chacun.

    4) Cet eventuel forum n'a pas pour but de concurrencer le blog de Jean-Luc Mélenchon ou de court-circuiter le PG, mais d'ouvrir un nouvel espace de discussion, sous une autre forme. Si ce forum se met en place, si il marche, si il interesse les "instances" du PG, je serai très heureux de leur en donner les clés.

    5) Bonne nuit tout le Monde.tinyMCE

  48. 348
    Hold up dit:

    @ Muller

    Mon pauvre " Muller" vous devenez décidément un peu gâteux à égrenez des contre-vérités sur l'Education, la Santé, etc... Votre mauvaise foi est trop voyante mon cher ami et vous devriez améliorer les choses en avançant plus masqué. Oui, beaucoup trop voyante là votre stratégie pour apater le gogo.
    Il faudra mieux vous caché la prochaine fois !

    Car si la dette explose c'est bien parce que le pouvoir Néolibéral de Nicolas Sarkozy vole l'argent des contribuables pour servir les banques qui elles pourront spéculer comme avant.
    Cette politique videra encore plus les caisses préalablement déjà vides selon M.Fillon. C'est dire ce que paieront demain les futurs Citoyens. Ils devront rembourser jusqu'au vide des caisses pleines. Incroyable !

    Mais si nous étions plus sérieux nous serions effarés de constater d'autres subtilités :

    Car c'est bien à cause de l'article Article 104 du traité de Maastricht et de l'article 123 du traité de Lisbonne que la dette de la France se creuse et que et que la dette explose.

    Les Etats sont piégés par ces traités. Chaque fois qu'ils devront empruntés ils devront le faire uniquement a des banques privées à des taux faramineux.

    Tout est bien évidemment fait pour qu'ils n'empruntent plus et qu'ils liquident dès lors tous leurs services publics. Les seules missions restantes dites " régaliennes " seront la police, la justice et l'armée.

    Face à cette infamie qui veut qu'un Etat libre déserte les politiques publiques de l'Education, la Santé, de la Recherce indépendante et de l'aide sociale à la personne, l'on peut rajouter que demain même les pouvoirs régaliens seront un jour privatisés.

    Aux Etats-Unis avec le recours aux mercenaires, aux milices privées la chose est déjà mise en oeuvre.
    A côté des prisons privées, il existe aussi une justice d'affaires où lorsque l'on est innocent il est de bon temps de " plaider coupable " pour arranger ses petites affaires. Tout cela pour soi disant faire des économies pécuniaires et ne plus mener d'enquêtes. Car cela coute trop cher !
    Hallucinant n'est- il pas ?

    Le comité arbitral qui a permis à Tapie de partir avec la caisse avec la complicité du pouvoir en place donne un avant -goût de la future privatisation de la justice.
    Ne parlons même pas des droits des travailleurs avec le tripatouillage du Code du Travail par le gouvernement sarkozien qui a effacé toutes les jurisprudences et éradiquer pas mal d'articles profitant aux salariés.

    Pour les Néolibéraux, le droit ne doit être respecté que " Par " certains et fait
    " Pour " certains. Ils n'aiment la démocratie que si celle-ci n'empiète pas trop sur leurs petites combines.

    Il est marrant qu'à l'heure où le néolibéralisme plonge la planète entière dans la dépression, les faillites, le chômage de masse, et les guerres internationales, vous veniez nous pisser encore ici, sur ce blog, vos litanies d'hier qui ne servaient qu'à dévitaliser les peuples et à les empêcher de prendre leurs responsabilités en main.

    Mais j'ai parfaitement compris que vous étiez un Libertarien et que vos messages puaient le groupuscule d'extrêmistes " d'Alternative libérale " qui voudrait en rajouter une couche en France comme si avoir Sarkozy au pouvoir ne leur suffisait pas !

    Votre prétresse livide du pognon à tout crin - Sabine Herold - est passé à France 3 l'autre soir chez Dominique Taddeï du mercredi 26 novembre 2008 où elle s'est ridiculisée en braillant à l'autonomie contre les pouvoirs publics !

    Allez poser la question à un SDF de ce qu'il pense de son autonomie sans
    l'écoute humaine et la solidarité de la nation.
    On en reparlera sereinement.
    Bien le bonjour à tous les membres de votre secte en fin de règne.
    Car décidément oui ça suffit comme ça ! BASTA !

  49. 349
    Fabien dit:

    @Jennifer,

    J'ai lu cetaines de tes interventions: je les approuve à 100%. Continu, si les futurs adhérents du parti de gauche partage tes points de vue (en tout cas sur ces questions, il ne s'agit pas d'être clonés -:)), alors nous aurons un parti vivifiant, écologiste, antiraciste, anticapitaliste, enfin bref... de gauche,
    F.

  50. 350
    Hold up dit:

    LA REPRESSION DES BLOGGEURS ET LA NORMALISATION DES BLOGS VIENT DE COMMENCER - LE GOUVERNEMENT SARKOZYSTE CONTRE LA LIBERTE D'EXPRESSION ?

    Par rapport à l'affaire " libération " et à la mise en examen inique de Vittorio de Filippis, ex-directeur de la publication du journal sous pretexte d'avoir hébergé le commentaire d'un internaute sur le site de Libération, il convient de bien comprendre ce qui vient.

    Pas la peine de vous faire un dessin au pays de Napoléon zyzy 1er...

    On passe par le journal " libération " aujourd'hui pour mener la répression tous azimut demain envers tous les sites de libre expression.
    Puisqu'on l'a fait avec " Libération " vous vous imaginez bien que l'on ne va pas hésiter avec vous !... nous susurrent déjà à l'oreille les commits du pouvoir en place.

    L'affaire " Tarnac " est du même acabit. On envoie la meute antiterroriste pour enfermer des planateurs de carottes corréziens afin de mieux fermer la gueule à tout le monde.

    Il serait peut-être temps effectivement de fédérer nos énergies si nous ne voulons pas tous en subir bientôt les sales conséquences :

    " Un groupe d’intellectuels, parmi lesquels Alain Badiou, Frédéric Lordon et Jacques Rancière, dénonce l’absence de charges sérieuses contre les inculpés de Tarnac, accusés de sabotage des voies SNCF, et considèrent cet affaire comme un test.
    « Jusqu’à quel point allons-nous accepter que l’antiterrorisme permette n’importe quand d’inculper n’importe qui ? Où se situe la limite de la liberté d’expression ? Les lois d’exception adoptées sous prétexte de terrorisme et de sécurité sont elles compatibles à long terme avec la démocratie, " s’interrogent-ils. "

    Suite de l'article / Pétition :

    http://contreinfo.info/article.php3?id_article=2383

Pages : « 1 2 3 4 5 6 [7] 8 »


Blog basé sur Wordpress © 2009/2015 INFO Service - V3 Archive