12nov 08

Communiqué de Jean-Luc Mélenchon et Marc Dolez

Création du « Parti de Gauche »

A peine quelques jours après notre départ du Parti socialiste, nous nous réjouissons du mouvement de soutien qui s’exprime envers notre démarche, aussi bien depuis les rangs socialistes que l’ensemble de la gauche. En à peine 3 jours, nous avons déjà enregistré plus de 3 000 soutiens sur le modeste site www.casuffitcommeca.fr que nous avions ouvert vendredi 7 novembre.
Ces soutiens montrent l’immense énergie disponible dans notre pays pour changer la gauche, affronter la droite et ouvrir une alternative au capitalisme de notre époque. C’est pourquoi nous annonçons la fondation du « Parti de Gauche » avec tous ceux qui partagent ces orientations.

D’ores et déjà Claude Debons, cheville ouvrière des collectifs contre la Constitution européenne participe à notre démarche. Eric Coquerel est également en train de la rejoindre avec ses amis du MARS – Gauche républicaine. Ce n’est qu’un début. D’autres noms seront annoncés dans les jours qui viennent.

Nous voulons que le « Parti de Gauche » soit un parti unitaire à gauche. Nous voulons en faire un trait d’union au service de la constitution d’un front de forces de gauche pour les élections européennes, sur une ligne claire de refus du Traité de Lisbonne et de construction d’une autre Europe. Dans ce but nous avons d’ores et déjà demandé à rencontrer notamment le PCF et le NPA.
Nous voulons aussi que le « Parti de Gauche » soit un parti gouvernemental capable, avec d’autres, d’entraîner la société au service d’un projet majoritaire pour changer la vie du plus grand nombre dans notre pays. Le « Parti de Gauche » sera enfin un parti résolument républicain, défendant sans concession la souveraineté du peuple, la laïcité des institutions et de la société et l’intérêt général contre le productivisme face à la crise écologique.

Nous avons dit que nous mettions nos pas dans ceux d’Oskar Lafontaine. Ce dernier sera présent lors du lancement du « Parti de Gauche ». Nous serons heureux de l’accueillir le samedi 29 novembre lors du meeting de lancement du Parti de Gauche en région parisienne.

Un site internet www.lepartidegauche.fr sera ouvert d’ici peu


308 commentaires à “Création du “Parti de Gauche””

Pages : « 1 2 3 4 5 6 [7]

  1. 301
    lepierrot dit:

    Bravo Mr Mélenchon pour votre prestation à "Riposte" chez Moati, vous avez été formidable, très clair et convaincant comme souvent. J'ai toujours été profondément de gauche sans aucune étiquettes, et bien maintenant je vais vous suivre. Un vent nouveau vient de se lever en France et qui viendra balayer toute cette clique ultra libérale qui nous gouverne et qui fait souffrir tant de personnes. Allons-y tous ensemble !

  2. 302
    jennifer dit:

    Post 318 et 319: es-tu le même?

    Enfin je ne pense pas que Jean-Luc Mélenchon se définirait comme "La Raison". C'est un peu réducteur comme définition de sa politique

  3. 303
    mickey dit:

    Mélenchon, tout comme le npa, doit clarifier ses définitions sur réformes et révolution.Pour éviter les oppositions artificielles et rendre possible un large front "progressiste".
    De même je trouve excéssif de dire de Besancenot qu'il n'est pas républicain...A l'évidence, un dialogue s'impose pour clarifier le vocabulaire et les mauvaises oppositions.
    XD

  4. 304
    Sans religion dit:

    Je ne suis pas du genre à m'envoyer des satisfaicits, jennifer. Il doit donc s'agir d'un second mécréant.

    PS. La Raison, réductrice? Diable!

  5. 305
    jennifer dit:

    Sans religion
    Ne jouons pas sur les mots: je n'ai jamais dit que la Raison était réductrice mais que réduire le programme de Jean-Luc Mélenchon a celui de la Raison l'était

  6. 306
    Hold up dit:

    " Le plan de sauvetage ": le gouvernement des États-Unis finance son propre endettement :

    Le « plan de sauvetage » («The Bailout») proposé par le Trésor américain ne constitue pas une « solution » à la crise. C’est en fait tout le contraire : il provoque davantage de débâcle. Il crée une concentration de richesses sans précédent, qui à son tour contribue à creuser les inégalités économiques et sociales, au sein des nations et entre les nations.

    Le niveau d'endettement est monté en flèche. Poussées à la faillite, les corporations industrielles sont rachetées par les institutions financières mondiales. Le crédit, c’est-à-dire, l'offre de prêts de financement, qui constitue la bouée de sauvetage de la production et de l'investissement, est contrôlé par une poignée de conglomérats financiers.

    Avec le «plan de sauvetage» la dette publique a dérapé. Les États-Unis sont le pays le plus endetté de la planète. Avant le « renflouage », leur dette publique était de l'ordre de 10 billions de dollars. Cette dette libellée en dollars US se compose de bons du Trésor et d’obligations en souffrance, détenues par des particuliers, des gouvernements étrangers, des entreprises et des institutions financières. "

    Article :
    Qui sont les artisans de la débâcle économique ? par Michel Chossudovsky

    http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=10982

  7. 307
    Sans religion dit:

    Mais! très chère jennifer, moi-même n'ai jamais dis que le programme de Jean-Luc Mélenchon était celui de la Raison. J'ai écris que son "discours" était "au service" de la Raison.
    Chaque mot ayant un sens propre, j'essaye de les peser soigneusement.
    N'ai-je pas raison?
    Cela dit, j'espère que votre nouveau parti bénéficiera d'un meilleur vent que celui du Che.
    Je voulais aussi souligner une différence, notable, entre Jean-Luc Mélenchon et NDA.
    Il semblerait que notre dissident du PS ne soit pas traité comme un pestiféré par les médias, comme l'a été et l'est toujours, cet affreux souverainiste de Dupont-Aignan.
    C'est un avantage! Il faut en profiter avant que les médias ne se ressaisissent.

  8. 308
    Hold up dit:

    (Source : Blog / Plume de Presse)

    "Les rares personnes qui comprendront le système seront soit si intéressées par ses profits, soit si dépendantes de ses largesses qu’il n’y aura pas d’opposition à craindre de cette classe-là ! La grande masse des gens, mentalement incapables de comprendre l’immense avantage retiré du système par le capital, porteront leur fardeau sans se plaindre et peut-être sans même remarquer que le système ne sert aucunement leurs intérêts".
    Rothschild Brothers of London, communiqué aux associés, New York, le 25 juin 1863. "

Pages : « 1 2 3 4 5 6 [7]


Blog basé sur Wordpress © 2009/2015 INFO Service - V3 Archive