12nov 08

Communiqué de Jean-Luc Mélenchon et Marc Dolez

Création du « Parti de Gauche »

A peine quelques jours après notre départ du Parti socialiste, nous nous réjouissons du mouvement de soutien qui s’exprime envers notre démarche, aussi bien depuis les rangs socialistes que l’ensemble de la gauche. En à peine 3 jours, nous avons déjà enregistré plus de 3 000 soutiens sur le modeste site www.casuffitcommeca.fr que nous avions ouvert vendredi 7 novembre.
Ces soutiens montrent l’immense énergie disponible dans notre pays pour changer la gauche, affronter la droite et ouvrir une alternative au capitalisme de notre époque. C’est pourquoi nous annonçons la fondation du « Parti de Gauche » avec tous ceux qui partagent ces orientations.

D’ores et déjà Claude Debons, cheville ouvrière des collectifs contre la Constitution européenne participe à notre démarche. Eric Coquerel est également en train de la rejoindre avec ses amis du MARS – Gauche républicaine. Ce n’est qu’un début. D’autres noms seront annoncés dans les jours qui viennent.

Nous voulons que le « Parti de Gauche » soit un parti unitaire à gauche. Nous voulons en faire un trait d’union au service de la constitution d’un front de forces de gauche pour les élections européennes, sur une ligne claire de refus du Traité de Lisbonne et de construction d’une autre Europe. Dans ce but nous avons d’ores et déjà demandé à rencontrer notamment le PCF et le NPA.
Nous voulons aussi que le « Parti de Gauche » soit un parti gouvernemental capable, avec d’autres, d’entraîner la société au service d’un projet majoritaire pour changer la vie du plus grand nombre dans notre pays. Le « Parti de Gauche » sera enfin un parti résolument républicain, défendant sans concession la souveraineté du peuple, la laïcité des institutions et de la société et l’intérêt général contre le productivisme face à la crise écologique.

Nous avons dit que nous mettions nos pas dans ceux d’Oskar Lafontaine. Ce dernier sera présent lors du lancement du « Parti de Gauche ». Nous serons heureux de l’accueillir le samedi 29 novembre lors du meeting de lancement du Parti de Gauche en région parisienne.

Un site internet www.lepartidegauche.fr sera ouvert d’ici peu


308 commentaires à “Création du “Parti de Gauche””

Pages : « 1 2 3 [4] 5 6 7 »

  1. 151
    grève du 20 novembre dit:

    La grève du 20 novembre serait l'occasion de préparer un beau meeting de lancement en montrant nos couleurs et en participant une lutte centrale: la défense des services publiques !
    Bien sur comme le fait remarquer Régis plus haut, il faudrait surement une grève coordonnée pour faire converger les revendications mais il faut certainement encore un peu de bruit, de mouvement et surtout de réflexions collectives. Et puis c'est avant tout des mouvements syndicaux que le parti de gauche peut soutenir...

    Mais en attendant cette nécessaire coordination : doit on rester passif !

  2. 152
    maxou dit:

    Bonjour à tous,
    Service minimum
    Chaque jour nous réserve son lot de surprises, de paradoxes. Le débat sur la mise en place d'un service minimum dans les transports n'échappe pas à ce type d'observation. Mise en oeuvre de façon très différenciée dans plusieurs pays européens, le sujet à été jeté sur la place public, en Belgique, dans le cadre des dernières élections législatives fédérales. Rien
    d'étonnant du reste à ce que des idéologues de même sensibilité (quelque peu inspirés des présidentielles françaises) proposent des solutions identiques quel que soit leur positionnement géographique. Pour ces évangélistes du marché, de la libre entreprise et de la concurrence libre et non faussée, l'organisation de la société Belge ne peut se concevoir sans refréner la juste expression des revendications sans entraver le moyen le plus puissant pour y parvenir. Pour résumer tout doit être libre dans leur environnement, sauf ce qui bride la
    leur... Bien entendu cette volonté, qui est bien une restriction du droit de grève, ne se présente pas sous cet éclairage contraignant. Elle se pare plutôt des attributs de la sauvegarde et de la protection de l'intérêt général de la population, des usagers, du service public...Encore un paradoxe car jamais ces notions d'usager et de service public n'ont été autant utilisées dans le débat public par ceux qui cherchent à en réduire l'accès et les moyens qui lui sont alloués, voire qui prônent sa privatisation. Certains dirigeants patronaux et gouvernementaux n'hésitent pas à interpréter à leur convenances et, même, à mettre en opposition deux conceptions de la représentation des travailleurs. D'une part, ils criminalisent le syndicalisme (antagoniste), jugé subversif et qu'ils qualifient de passéiste.
    D'autre part, ils vantent les vertus d'un syndicalisme fondé exclusivement sur le dialogue, la négociation et la conclusion d'accords. Mais ne soyons pas crédules, durant les négociations, comment peut-on encore envisager obtenir quelques avancées sociales et salariales, voire maintenir les statuts chèrement acquis par nos prédécesseurs, sans un rapport de forces ? comment peut-on imaginer que les employeurs délivrent à leurs salariés des garanties collectives permettant d'élever leurs conditions de vie et de travail sans qu'ils y soient fermement incités ? Ceux-ci baigneraient-ils tout d'un coup dans l'altruisme ? Je suis de ceux qui pensent que le véritable dialogue social, celui emprunt d'un respect mutuel entre les partenaires sociaux, ne peut se maintenir sans équilibre équitable des forces.
    Il va sans dire que remettre en question ce droit de grève signifierait que les travailleurs seraient forcés d'accepter toutes contraintes patronales et donc livrés à l'arbitraire. Mais il ne faut pas se tromper, cela signifierait également que l'on remettre en question l'un de nos droits les plus fondamentaux...

  3. 153
    Cédric dit:

    Camarade Jean-Luc Mélenchon,

    Je constate d'une part que tu as fait créér le site http://www.casuffitcommeca.fr le 30 octobre, environ une semaine avant le vote des militants. Ce qui signifie que tu as prémédité ton départ, probablement déjà en discussion avec l'animateur de Forces militantes, un autre courant. Voilà qui renforce l'idée que tu ne croyais pas au résultat du vote, et que la campagne n'était qu'un baroud d'honneur. Ou peut-être juste que le Linke2 était une hypothèse mise au frigidaire. Dans tous les cas il serait bon et honnête, dans la lignée de ce que beaucoup pensent de toi, de simplement l'avouer, et de fournir ta version des choses, y compris pour l'accord avec la figure du Douaisis.

    D'autre part j'ai une petite inquiétude, c'est que dans la mesure où un nouveau parti ça demande beaucoup d'investissement et d'énergie, les fidèles lecteurs de ce carnet risquent de se voir substantiellement sevrés en termes d'analyses justes et loyales des diverses actualités qui choquent et s'entrechoquent. Plus significatif encore, nous allons en bonne probabilité te voir en chef de parti, ce qui à mon avis te contraindra. Tu ne seras plus l'électron libre mais celui qui a le poids des responsabilités et de la base composite dans sa voix, sans compter la contrainte de faire alliance avec le PCF déjà, et surtout avec le NPA ce qui demandera une sacrée gymnastique. Ainsi je te demande de ne pas assumer seul la tête du parti et de garder en toutes circonstances ta liberté de pensée et d'expression. J'ai été témoin via les différents médias accessibles sur l'Internet de l'édulcoration à vitesse Mach 2 du discours Hamon, tu as eu raison de fuir ce scénario, mais j'espère que ce n'est pas pour faire pareil en direction des monstres LCR et PCF.

    Bien en camaraderie.

  4. 154
    Zeph dit:

    je pense que la gauche de la gauche n'a aucune chance désormais. je suis vraiment déçue monsieur Mélenchon.
    encore un parti de gauche nouveau,.MAIS je supose que vous vous ralierez au ps au second tour des prochaines elections ? un moyen d'aflaibir la vrai gauche.
    désesperant.
    je suis ecoeurée
    pour ma part je reste avec besansenot en sachant désormais que les riches et les bourgeois continueront à avoir de beaux jours devant eux.

  5. 155
    Bruno Fauvel dit:

    Bonjour,

    Je suis membre du Mouvement Républicain et Citoyen.
    Plusieurs de mes camarades en IDF semblent séduit par la démarche à condition qu'elle offre à chacun la possibilité de s'y investir.

    Pour ma part, j'ai 60 ans. Je souhaite voir plus de jeunes générartions. Je sais que des jeunes du MRC feront un travail sérieux et constructif dans l'élaboration de ce nouveau partis.
    Je félicite la démarche de ce mouvement, vous pouvez compter sur la gauche républicaine du MRC pour réussir cette entreprise.

    Nous avons des femmes et des hommes disponible, alors allons y ensemble pour former ce front commum.

    Amitiés Républicaines

    Bruno FAUVEL (CACHAN)

  6. 156
    Fanny dit:

    Bonjour,
    Je suis heureuse que la gauche du PS (qui ne l'est plus) bouge ! Bravo et quel courage ! Cependant, j'espère que le PG ne sera pas le PRS bis, car cela n'aura que très peu d'échos... Certes MARS et Monsieur Debons vous ont rejoint, mais cela n'est pas encore suffisant... J'espère qu'une discussion constructive s'est engagée avec les collectifs anti-libéraux, ne pas oublier non plus les signataires de l'Appel de Politis (dont moi) qui je pense sont près à faire copain/copain et commencent à s'impatienter !...
    A bientôt.
    Fanny

  7. 157
    robail dit:

    bonjour,
    juste pour vous dire que je vous ai ecouté sur France 3 et que je pense que vous dites de grosses betises et que votre titres de senateur ne fait pas de vous un homme plus erudit surtout lorsque vous dites que la condition humaine a diminuée plus au 20 eme siecle qu'au 19 eme, juste deja pour vous signaler que les moyens de mesure sociale du 19 eme etait moins precis qu'au 20 eme donc je pense que vous basez sur des stat completmements incompletes, et que certes il y a plus de pauvres mais plus de riches aussi alors ne parler pas de mesure absolues car je pense que vous n'avez pas de competence scientifique suffisante pour parler mesure et surtout avec un tel discours reactionnaire qui ni l'evolution et parle plus de regression c'est super encourageant vos discours pourle jeurnes, bref je pense que vous faite trop de mimetismes et surtout que vous etes trop vieux

    cordialment

  8. 158
    Lucette dit:

    Martine s’est déguisée en petit chaperon rouge mais nous savons qu’elle a participé à la destruction du code du travail, Royal dans sa tunique Raël du Zénith, ovni qui se croit venir du ciel poursuit dans son registre biblique et anti-laïque : « Venez à moi », Bertrand a emprunté le plissé soleil de Jack pour se le plaquer sur la figure eh oui être libéral ce n’est pas aussi d’jeunes qu’il le croyait. Benoît tel un top de Dolce Gabana ne fera que défiler au milieu de tout ça. Dommage qu’il n’assume pas sa ligne, qu’il ne soit pas conséquent.

    Bravo M. Mélenchon pour cette initiative qui nous redonne un peu espoir, pour que la République existe dans les faits.

  9. 159
    4 Août dit:

    NE PAS RATER DEMAIN 17h40 SUR FRANCE 5 !

    "Le PS : pour quoi faire ?

    Plateau de Ripostes

    Au programme, les interventions de Jean-Luc Mélenchon, Benoît Hamon, Eric Besson, Aurélie Filippetti, Jean-François Kahn et Caroline Fourest.

    "Ripostes" reçoit cette semaine un homme en colère. Jean-Luc Mélenchon, sénateur de l'Essonne, vient de claquer la porte du PS et d'annoncer la création du Parti de gauche, censé incarner le "socialisme historique" face à un PS qu'il considère trop au centre.

    Comment rassembler les déçus du PS ? Quelle place trouver dans une gauche en plein chamboulement ? Le tonitruant sénateur explique sa stratégie."

    http://www.france5.fr/ripostes/

  10. 160
    Obi. dit:

    Bonjour Monsieur Mélenchon.

    Voici une initiative que j'approuve et que je respecte énormément !
    Je pense pouvoir comprendre ce sentiment de liberté et d'indépendance qui doit vous envahir à présent. Aussi, vu les circonstances actuelles et le pitoyable spectacle que nous offrent les socialistes en ce moment, je pense que c'est la meilleure chose que vous pouviez faire.
    Je vous soutiens donc dans votre nouveau projet et je souhaite que ce dernier grandisse et fasse "effet boule de neige" en rassemblent et nous offrant une véritable Gauche, capable de s'opposer à la Droite et surtout au gouvernement actuel.
    Bon courage à vous et bonne route. Donnez-nous le meilleur de vous même !
    Pour vous détendre un peu, je vous invite à visiter mon blog : http://obi.abonnemine.over-blog.com
    Bien à vous !
    Obi.

  11. 161
    Olivia dit:

    @ Pierre L (post 156),

    pouvez-vous clarifier votre message à mon égard? Je fais l'amer constat d'être un peu trop simple d'esprit pour déchiffrer votre message; merci.
    (J'ajoute humblement que, si jamais il était question de manque de respect, moquerie ou autres, je vous inviterais courtoisement à passer votre chemin: vive le débat, l'échange, mais pas les réglements de compte ni la vilenie de l'esprit ! Diviser les peuples pour mieux les asservir: c'est ce qui est à l'oeuvre absolument partout aujourd'hui et c'est aussi tout ce que je hais!
    cordialement,
    Olivia

  12. 162
    Olivia dit:

    Bonjour à toutes et à tous,
    pour info,
    rallier le PdG, parfait...mais s'intéresser à PRS pour que vive et se propage, sur l'ensemble du territoire d'abord, cet outil d'éducation populaire et cette base militante forte, me paraît tout aussi essentiel. http://www.pourlarepubliquesociale.org/prs/
    Merci de votre attention.

  13. 163
    marsouin dit:

    parti comme c'est parti au congrès du PS à Reims, c'est bel et bien plié comme nous l'avait annoncé notre cher sénateur et ami de gauche !
    Royal se prépare au hold-up du PS, de toute façon maintenant ou ce sera ce scénario ou ce sera l'éclatement et la mort de ce parti qui n'a jamais su ou le courage de donner une ligne claire, nette et précise quand à sa direction, sa pensée politique de Gauche ou de centre:droit ? !
    Si B.Hamon a le courage de ses idées, ce qui jusqu'à maintenant il a fait, il doit continuer à se présenter au poste de 1er secrétaire sur une ligne claire de Gauche et si la motion Aubry ne le rejoint pas alors il doit lui aussi en tirer toutes les concéquences, c'est à dire quitter ce parti faux-cul et venir rejoindre son ami Mélenchon et les millions de Français qui ne se referont pas prendre une nouvelle fois aux promesses d'élection de Mme Royal ou Delanoë !

  14. 164
    Pierre L dit:

    :arrow:

    PIERRE L'S BOLCHEVIK NEWS
    _________________________________________

    Un début de gloire médiatique ?

    Jean-Luc Mélenchon dans Siné-Hebdo.

    _________________________________________

    PIERRE L'S BOLCHEVIK NEWS

    :arrow:

  15. 165
    Champagne pour tout le monde ! dit:

    Les bénéfices du CAC 40 battront encore des records cette année : + 12,09 % de hausse par rapport à 2007.

    Les entreprises du CAC 40, c'est-à-dire les quarante plus grandes firmes françaises en termes de capitalisation boursière, devraient finir l'année avec des résultats supérieurs, en moyenne, de 12,09 % par rapport à 2007.

    Tel est l'un des constats de l'étude réalisée, vendredi 14 novembre 2008, jour de la publication des derniers résultats trimestriels des entreprises du CAC 40, par le cabinet d'expertise comptable PricewaterhouseCoopers (PWC) pour Le Monde.

    Ce taux de croissance est une moyenne pondérée (en fonction de la capitalisation boursière de chaque société) des résultats anticipés par l'ensemble des analystes de la place, "le consensus" dans le langage des spécialistes. Globalement, les 40 firmes devraient donc terminer 2008 avec 2,2 milliards d'euros de bénéfices de plus qu'en 2007, qui avait déjà été une année record.

    http://www.lemonde.fr/economie/article/2008/11/15/les-benefices-du-cac-40-seront-encore-record-en-2008_1119084_3234.html

  16. 166
    23creuse 23 dit:

    Pour une"autre Europe"(1)=je suppose,une "autre Union européenne" !(1)formulation parfaitement inepte- N,est-ce pas le contraire de sortir de l,U.e

    Du point de vue et de lutte du"mouvement ouvrier" pour ne pas employer le concept de "lutte des classes" ne serais-ce pas théoriquement et pratiquement ce qu,il faut approfondir ici?

    Par ailleurs,un autre moyen pour se déficeler du P AN ?

  17. 167
    Pierre L dit:

    APPEL URGENT AUX DANGEREUX TERRORISTES DE L'ULTRA-Gauche.

    Camarades,

    Ayant appris que vous possédiez des armes de destruction massive du courant électrique (coupe boulons et autres pinces), pourriez vous en faire usage pour couper le jus au Parc des expositions de Reims ?

    Merci d'avance pour cet Acte de Salubrité Public !

  18. 168
    José Angel dit:

    @Pierre L dit: (post175)
    il reste du travail à faire puisque visiblement les dessinateurs sont trop fainéants pour apprendre l'orthographe de ceux qu'ils caricaturent...
    Mélenchon s'écrit encore et toujours un E Mél-E-nchon et non pas Mél-A-nchon...

  19. 169
    Pierre L dit:

    Les noms propres n'ont pas d'orthographe !

    (et c'est d'ailleurs la raison pour laquelle il ne faut pas faire de fautes en écrivant "Sarkozy")

  20. 170
    non à la sociale démocratie dit:

    à 180, tout à fait désolés, mais les noms propres ont une orthographe, M. Pierre L., bien plus importante encore et bien plus chargée de conséquences que les noms communs.

    Avez-vous quelquefois ouvert un livre d'histoire ?

  21. 171
    Pierre L dit:

    non à la sociale démocratie dit:
    15 novembre 2008 à 15:17
    Avez-vous quelquefois ouvert un livre d’histoire ?

    Oui.Souvent même.
    Pourquoi ? Ca vous interesse ce que je lis ?
    Vous vous appelez E-D-V-I-G-E ?

  22. 172
    Pierre L dit:

    non à la sociale démocratie dit:
    15 novembre 2008 à 15:26

    Savez-vous aussi, n°180...

    Quand on nomme les gens par un numero, ça fleure bon son garde-chiourme...

    Cela pourra vous occuper les dimanches après-midi de façon plus civique que les discours pâteux du PS sur la sociale démocratie.

    Tout faux, moi c'est Arlette et Olivier !

  23. 173
    Pierre L dit:

    C'est Samedi, pas d'école :
    faudrait voir à vous reposer Monsieur le Professeur.

  24. 174
    non à la sociale démocratie dit:

    Pauvre Pierre L., si seulement les discours du PS valait l'école... Les profs pourraient roupiller...

  25. 175
    Pierre L dit:

    à non à la sociale démocratie

    Vu la manière dont vous avez besoin de "correction", ceci pourrait vous servir :
    http://www.prittworld.com/uploads/pics/02_correction_penroller_fr_PRODUCT_BIG.jpg

  26. 176
    Pierre L dit:

    A moins bien entendu que ces "correction" à répétition aient une origine plus profonde...

    Dans, ce cas je vous propose ceci :
    http://imagesforum.doctissimo.fr/mesimages/4306703/FOUET.jpg

    :)

  27. 177
    Olivia dit:

    Camarades,
    peut-on arrêter de s'étriper pour échanger en paix, svp?
    Merci et agréable week-end, citoyens!

  28. 178
    H2 dit:

    "Obama, premier président noir de l’histoire des Etats-Unis, mettra-t-il en pratique le rêve de Martin Luther King ou le cauchemar de Condoleezza Rice ?

    Cette Maison Blanche, qui est maintenant sa maison, fut construite par des esclaves noirs. Pourvu qu’il ne l’oublie pas, qu’il ne l’oublie jamais."

    Suite de l'article (Interview de l'écrivain uruguayen Eduardo Galeano) :

    http://contreinfo.info/article.php3?id_article=2347

  29. 179
    H2 dit:

    Le mythe funeste des marchés efficients, par Jean Philippe Bouchaud :

    " La théorie des marchés « efficients », parfaitement cohérente du point de vue logique, mais -, on s’en doute - fort peu réaliste, est pourtant le socle théorique de l’ultralibéralisme. Elle est aussi l’une des pierres angulaires de la science économique telle qu’elle est enseignée, depuis plusieurs dizaines d’années, à ceux qui ont et auront la charge de gérer, à des degrés divers, l’économie mondiale. Or les idées reçues laissent toujours des traces. » En 2003, Jean Philippe Bouchaud, chercheur au CEA, spécialiste de la modélisation des risques financiers, s’efforçait de tirer les leçons de l’éclatement de la bulle Internet. Cinq ans plus tard, au vu des dégâts catastrophique qu’a à nouveau provoqué ce mythe de l’efficience, il est plus que temps d’entendre ses conclusions et de remiser cette croyance au rayon des curiosités théoriques extravagantes qu’elle n’aurait jamais du quitter. "

    Suite de l'article :

    http://contreinfo.info/article.php3?id_article=2342

  30. 180
    H2 dit:

    " Union sacrée pour sacrée arnaque " par Éric Toussaint [Docteur en sciences politiques] :

    " Le sauvetage des banques et des assurances privées réalisé en septembre-octobre 2008 constitue un choix politique fort qui n’avait rien d’inéluctable et qui plombe l’avenir à plusieurs niveaux décisifs.

    Tout d’abord, le coût de l’opération est entièrement porté à charge des pouvoirs publics, ce qui entraînera une augmentation très importante de la dette publique[1]. La crise capitaliste actuelle, qui durera au moins plusieurs années, voire une dizaine d’années[2], va entraîner une réduction des recettes de l’Etat alors qu’augmenteront ses charges liées au remboursement de la dette. En conséquence, les pressions pour réduire les dépenses sociales vont être très fortes. "

    Suite de l'article :

    http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=10839

  31. 181
    pierre-françois dodero de Facebook dit:

    Ségo aura tout dit, Blair ok, Delanoe socialiste et libéral pas-glop, et maintenant no social-democracy ! Mitterrand et Jean-Luc Mélenchon n'ont jamais " pensé " en fonction de la mode, vive Jean-Luc Mélenchon-la-science (et pas du tout " la menace ")

  32. 182
    Réponse à n 149 (C'est quoi?) dit:

    Ce que je veux dire plus clairement c'est qu'il y a un besoin de clarification à gauche du PS. Une galaxie de petites organisations existe dans cet espace; elles ne sont ni communistes, ni trotskistes et ont comme point commun de ne pas refuser une démarche de prise de responsabilité par principe.
    L'initiative du PDG peut permettre de fédérer ces énergies afin que l'on ne se retrouve pas dans la situation du collectif national d'animation des collectifs antilibéraux en 2006/2007.

    Bonne chance au PdG

    JP VEYTIZOUX

  33. 183
    Hold up dit:

    Pour info :

    http://www.mortsdelarue.org/
    http://www.mortsdelarue.org/index.php

  34. 184
    Olivia dit:

    Pour info aussi!
    http://www.medecinsdumonde.org/fr/recrutement/benevoles

    Merci

  35. 185
    Nicolas Voisin dit:

    Réunion publique à Montreuil - Présentation du Parti de Gauche - Jeudi 20 novembre à 20 heures - Centre Résistance - 50, av. de la Résistance (M° Croix de Chavaux).

    Venez nombreux !

  36. 186
    à Pierre L. des non à ... dit:

    Bien sûr que nous n'allons pas visionner vos renvois...

    Le mot correction vous terrifie, mais pourquoi donc ?

    Vous avez pourtant lu qu'il ne s'agissait que d'une bien modeste orthographe.

    Qu'allez-vous donc imaginer sous le terme correction ?

  37. 187
    jennifer dit:

    Dommage, je ne suis pas libre jeudi prochain sinon je serai passee faire un tour, Nicolas Voisin

  38. 188
    jennifer dit:

    bonsoir H2
    J'aime beaucoup l'article que tu as mis en lien post 198. Merci

    je cite : "Comment sont financées actuellement les opérations de sauvetage qui sont en cours en Amérique du Nord et en Europe ? L’Etat apporte de l’argent frais aux banques et aux assurances au bord de la faillite, soit sous forme de recapitalisation soit sous forme d’achat des actifs toxiques des entreprises concernées. Que font les banques et les assurances avec cet argent frais ? Essentiellement, elles achètent des actifs sûrs pour remplacer des actifs toxiques dans leur bilan."
    Ce qu'en d'autres termes, on a explique ailleurs:l'argent du contribuable n'a pas servi a sauver les banques pour qu'elles pretent aux entreprises pour investir. Sarkozy a eu beau "disputer" les banques et leur dire qu'il faut preter aux PME, disputer ne sert a rien avec les actionnaires: ils empochent le fric et le rejoue sur des actifs! Notre fric oonc s'est envole en fumee avec la speculation

  39. 189
    jennifer dit:

    Toujours sur l'article mis par H2.La suite est carrement GENIALE

    La philosophie et le mécanisme de l’opération de sauvetage ne sont pas analysés. Il faut espérer que grâce à l’action conjuguée des médias alternatifs, des organisations citoyennes, des délégations syndicales et des partis politiques de la gauche radicale[5], cette grande arnaque sera comprise par une partie croissante de la population et dénoncée. Ce ne sera pas facile, tant le bourrage de crâne est considérable.

    Au fur et à mesure de l’aggravation de la crise naîtra un profond malaise qui se transformera en défiance politique à l’égard des gouvernements qui ont réalisé ce type d’opération.

    Il n’y a rien d’inéluctable en politique. Un autre scénario est tout à fait possible. D’abord, il faut affirmer qu’on peut parfaitement sauver l’épargne des citoyens et le système de crédit d’une autre manière. On peut assurer la protection de l’épargne de la population grâce à la mise sous statut public des entreprises de crédit et des assurances au bord de la faillite. En d’autres mots, il s’agit de les étatiser ou de les nationaliser. Cela signifie que l’Etat qui en devient propriétaire assure la responsabilité de leur gestion. Afin d’éviter que le coût de cette opération retombe sur l’écrasante majorité de la population qui n’a aucune responsabilité dans la crise, les pouvoirs publics doivent faire payer ceux qui sont à l’origine de celle-ci. Il suffit de récupérer le coût du sauvetage des entreprises concernées en prélevant un montant égal sur le patrimoine des grands actionnaires et des administrateurs. Evidemment, cela implique de prendre en compte l’ensemble de ces patrimoines et pas seulement la partie issue des sociétés financières en faillite.

    L’Etat doit également entamer des poursuites légales contre les actionnaires et les administrateurs responsables du désastre financier, afin d’obtenir à la fois des réparations financières (qui vont au-delà du coût immédiat du sauvetage) et des condamnations à des peines de prison si la culpabilité est démontrée. Il faut aussi prélever un impôt de crise sur le grand capital afin de financer un fonds de solidarité pour les victimes de la crise (notamment les chômeurs) et pour créer de l’emploi dans des secteurs utiles pour la société.

  40. 190
    sopadeajo dit:

    http://www.lemonde.fr/societe/article/2008/11/15/sncf-neuf-jeunes-autonomes-presentes-au-juge-antiterroriste_1119080_3224.html

    Il faudrait se solidariser avec ces jeunes accusés de lire des mauvais libres, pauvre sarkozie...

    Le fascisme est contagieux, il se propage comme un virus et touche tout le système. De Sarkozy au parquet, dans peu de temps nous n´aurons plus aucune liberté; je vais commencer à cacher mes livres de Lénine et je crains qu´on sache que je viens d´acheter Le Capital de Marx. Et ce n´est pas tout, Iznogoud veut maintenant emprisonner les dingues. Que restera-t-il de la France après le déluge d´extrême droite minable sarkozienne?
    Il ne va strictement rien faire pour la refondation du capitalisme financier spéculateur. Il vit de ce capitalisme et nous ment.

  41. 191
    grosse claque dit:

    J'ai longtemps écrit Mélenchon avec un A, car son nom évoque celui de Mélanchton, un ami de Martin Luther.
    Mais je crois que beaucoup se mélangent les crayons avec le verbe mélanger, ou la mélancolie.

  42. 192
    mickey dit:

    Bon Jean-Luc Mélenchon sur canal avec Ardisson: des vannes et encore des vannes...pourries.Ardisson condescendant: les soviets, les rires entendus...Honteux

  43. 193
    et moi, p'tite correction dit:

    J'ai toujours écrit Mélenchon avec un e, parce qu'il m'a rappelé le e de Luther dans Martin Luther King

  44. 194
    Hold up dit:

    A lire :

    http://www.lafabrique.fr/article_livres.php3?id_article=215

  45. 195
    sopadeajo dit:

    Ségolène Royal a proposé d'accueillir "le plus grand nombre" d'adhérents au PS en diminuant la cotisation.

    Nous ne savions pas que militer au PS n´était qu´une question de fric. La décomposition royalienne est plus grave que ce que nous pensions. Il ne restera plus rien, avec la pauvre royal,du PS,dans quelques années.

  46. 196
    commandant P. dit:

    toujours sur les questions de Liberté et de Sécuritaire sur le Net :

    L’Union européenne négocierait "en secret" le traité Anti-Counterfeiting Trade Agreement
    vendredi, novembre 14, 2008, 04:32 PM

  47. 197
    commandant P. dit:

    Selon Knowckers, "le traité ACTA est considéré comme une menace potentielle par les partisans européens du logiciel libre car, selon eux, la légalisation de l’installation de dispositifs de filtrage sur les ordinateurs des individus peut amener des brèches de sécurité à grande échelle.
    A cela s’ajoute la légalisation des brevets logiciels et les autres instruments d’anti-souveraineté à l’étude. Le secret entourant ces négociations est considéré par un certain nombre d’informaticiens français comme une ineptie."

    Voici la protestation du réseau Fondation for a Free Information Infrastructure diffusée le 10 novembre 2008 à Bruxelles :
    "The EU Council of Ministers refuses to release secret Anti-Counterfeiting Trade Agreement (ACTA) documents. The Foundation for a Free Information Infrastructure (FFII) had requested these documents to make public and parliamentary scrutiny possible. After the Council’s refusal, the FFII sent in a confirmatory application, for the EU Council to review its position, as allowed by Article 7(2) of the regulation dealing with public access to such documents.
    ACTA’s secrecy fuels concerns that the treaty may give patent trolls the means to extort companies, undermine access to low-cost generic medicines, lead to monitoring all citizens’ Internet communications and criminalize peer-to-peer electronic file sharing.
    The EU Council refuses to release the secret documents stating that disclosure of this information could impede the proper conduct of the negotiations, would weaken the position of the European Union in these negotiations and might affect relations with the third parties concerned.
    The FFII reaffirms its application stating that the legislative process in the EU has to be open. If the agreement will only be made public once all parties have already agreed to it, none of the EU’s national parliaments nor the European Parliament will have been able to scrutinise its contents in any meaningful way. To prevent this from happening, it may be necessary to renegotiate ACTA’s transparency.
    The FFII’s confirmatory application letter questions ACTA’s secrecy in no uncertain terms: “The argument that public transparency regarding ‘trade negotiations’ can be ignored if it would weaken the EU’s negotiation position is particularly painful. At which point exactly do negotiations over trade issues become more important than democratic law making? At 200 million euro? At 500 million euro? At 1 billion euro? What is the price of our democracy?”
    The Canadian government released documents under the Access to Information Act that provide additional insights into the secretive nature of the negotiations.
    If the EU Council again refuses to release the secret documents, the FFII can take the case to the European Court of Justice. An earlier case on transparency of EU legislation took 6 years. By that time ACTA may long have entered into force.
    Ante Wessels, FFII analyst, says: “We do not have so much time. The only solution we see is that the parliaments of Europe force the Council to publish the texts by making Parliamentary scrutiny reservations."

  48. 198
    commandant P. dit:

    comme d'hab, les liens que j'ai posté "pour aller + loin" ne passent pas ...
    ;-(

  49. 199
    commandant P. dit:

    @sopadeajo post 209

    moi aussi, je viens de racheter le Capital de Marx, cet après-m
    (car j'ai dû le prêter, je ne le retrouvais plus...)

    je ne savais pas que cela était aussi dangereux !
    ;-)

  50. 200
    Hold up dit:

    Pillage du Peuple : Chapitre II

    "Crise financière - Le gouvernement louche sur la cagnotte du livret A

    L'idée, avancée tout d'abord par Luc Chatel, puis confirmée par François Fillon, avait provoqué début octobre les foudres des organisations syndicales et de l'opposition : utiliser "une partie excédentaire" des fonds issus de la collecte du livret A, non utilisée pour financer le logement social, pour aider les petites et moyennes entreprises. Le Premier ministre avait promis que seraient garantis "le financement du logement social" ainsi que "100% [des] dépôts des épargnants", sans pour autant désarmer les oppositions.

    "Face aux défaillances en cascade qui sanctionnent l'aventurisme du monde financier, le pouvoir exécutif ose envisager une ponction des avoirs du livret A pour refinancer les banques et prêter aux entreprises", avait par exemple dénoncé de son côté FO-Communication. Au Parti socialiste, Benoît Hamon avait appelé le gouvernement à "cesser d'ajouter de la crise à la crise", et le PCF avait estimé que "l'épargne des Français ne doit pas servir de bouche-trou à la spéculation financière".

    Un taux très attractif... mais qui va bientôt baisser

    Pourtant, s'il faut en croire Le Monde, le projet est sur les rails. Le gouvernement, croit savoir le quotidien, qui ne cite pas ses sources, est en train de préparer un décret en ce sens. Une proposition de décret aurait déjà été présentée à la Commission de surveillance de la Caisse des dépôts, organisme qui centralise la collecte du Livret A pour l'affecter au financement du logement social. Ce texte, qui pourrait être soumis au Conseil d'Etat avant la fin de l'année, prévoirait de prélever sur les fonds gérés par la CDC "plus de 10 milliards d'euros au cours des trois prochaines années, dont 5,5 milliards d'euros en 2009" pour aider au financement des PME.

    "Il y a bien un projet de décret" en préparation, mais il ne concerne pas le financement des PME, a-t-on néanmoins assuré samedi à Bercy. Ce texte, prévu dans le cadre de la Loi de modernisation de l'économie votée en août, fixe à 160 milliards d'euros maximum en 2009 les sommes gérées par la Caisse des dépôts dans le cadre de l'épargne réglementée. Comme prévu par la LME, cette somme représente "environ" 70% du montant total des dépôts sur le Livret A et sur le livret de développement durable alors qu'auparavant la CDC gérait 100% des dépôts du Livret A. Néanmoins, "au-delà des 160 milliards, il est possible qu'une partie de l'argent (resté à disposition des banques) soit utilisée pour financer les PME", a-t-on ajouté à Bercy.

    Selon les statistiques de la Banque de France, les encours de ce produit d'épargne, distribué par les Caisses d'épargne et la Banque postale, atteignaient déjà fin juillet 128 milliards d'euros, soit une hausse de 6,4% depuis le début de l'année et de 9,8% depuis un an. Et à l'heure qu'il est, le montant des fonds déposés a nettement dépassé les 130 milliards. Mais le Livret A, qui fait l'objet d'un engouement croissant des épargnants du fait de la crise financière, devrait voir son taux de rémunération - actuellement fixé à 4% - baisser au 1er février. Ce taux est déterminé selon un calcul qui combine les taux interbancaires et le taux d'inflation. A partir du 1er janvier 2009, le Livret A sera proposé par toutes les banques. "
    (Source LCI)

Pages : « 1 2 3 [4] 5 6 7 »


Blog basé sur Wordpress © 2009/2015 INFO Service - V3 Archive