12nov 08

Communiqué de Jean-Luc Mélenchon et Marc Dolez

Création du « Parti de Gauche »

A peine quelques jours après notre départ du Parti socialiste, nous nous réjouissons du mouvement de soutien qui s’exprime envers notre démarche, aussi bien depuis les rangs socialistes que l’ensemble de la gauche. En à peine 3 jours, nous avons déjà enregistré plus de 3 000 soutiens sur le modeste site www.casuffitcommeca.fr que nous avions ouvert vendredi 7 novembre.
Ces soutiens montrent l’immense énergie disponible dans notre pays pour changer la gauche, affronter la droite et ouvrir une alternative au capitalisme de notre époque. C’est pourquoi nous annonçons la fondation du « Parti de Gauche » avec tous ceux qui partagent ces orientations.

D’ores et déjà Claude Debons, cheville ouvrière des collectifs contre la Constitution européenne participe à notre démarche. Eric Coquerel est également en train de la rejoindre avec ses amis du MARS – Gauche républicaine. Ce n’est qu’un début. D’autres noms seront annoncés dans les jours qui viennent.

Nous voulons que le « Parti de Gauche » soit un parti unitaire à gauche. Nous voulons en faire un trait d’union au service de la constitution d’un front de forces de gauche pour les élections européennes, sur une ligne claire de refus du Traité de Lisbonne et de construction d’une autre Europe. Dans ce but nous avons d’ores et déjà demandé à rencontrer notamment le PCF et le NPA.
Nous voulons aussi que le « Parti de Gauche » soit un parti gouvernemental capable, avec d’autres, d’entraîner la société au service d’un projet majoritaire pour changer la vie du plus grand nombre dans notre pays. Le « Parti de Gauche » sera enfin un parti résolument républicain, défendant sans concession la souveraineté du peuple, la laïcité des institutions et de la société et l’intérêt général contre le productivisme face à la crise écologique.

Nous avons dit que nous mettions nos pas dans ceux d’Oskar Lafontaine. Ce dernier sera présent lors du lancement du « Parti de Gauche ». Nous serons heureux de l’accueillir le samedi 29 novembre lors du meeting de lancement du Parti de Gauche en région parisienne.

Un site internet www.lepartidegauche.fr sera ouvert d’ici peu


308 commentaires à “Création du “Parti de Gauche””

Pages : « 1 2 [3] 4 5 6 7 »

  1. 101
    sopadeajo dit:

    Joe Liqueur a écrit:
    "L’acronyme ne fait pas le moine, le terme “libéral” non plus. A l’origine, aux Etats-Unis, “libéral” signifiait quelque chose comme “socialiste réformiste”. Les néo-cons ont réussi un hold-up lexical exemplaire, une mystification sémantique sans précédent quand ils se sont faits passer pour les “libéraux”. Les vrais “libéraux”, c’est nous, qu’on se le dise."

    C´est vrai que les etatsuniens utilisent le terme libéral dans un sens contraire du notre, cependant ne peut-on prendre ce terme comme synonyme du "laissez faire, laissez passer" des théories économiques qui préconisent la déification du marché-roi et la renonciation de l´état à intervenir dans l´économie? En Europe, nous ne sommes certainement pas libéraux.

  2. 102
    sopadeajo dit:

    Jennifer a écrit:
    "Je ne comprends pas cette position de la LCR qui enjoint Jean-Luc Mélenchon ou le nouveau PG (parti de gauche) de ne jamais faire une alliance gouvernementale avec le PS!"

    On ne peut sortir du PS et déjà penser à une alliance avec lui.On doit chercher vers ceux qui sont vraiment de gauche: PC et NPA. Dans le futur il pourrait arriver que l´on doive gouverner avec le PS, mais ne vont-ils pas se frotter au centre de Bayrou? En fait le PS est-il encore de gauche? Justement il ne suffit pas de dire qu´on est de gauche pour l´être, il en faut bien plue en pratique.

    D´accord avec vous sur les possibles excès d´un laïcisme à outrance qui ne doit pas être discriminant envers ceux qui croient en la religion. Aussi, il faut faire attention aux excès stériles du jacobinisme.Nous ne sommes pas dans la période de la révolution de 1789, le sparamètres sont différents, et une vraie décentralisation (comme en Espagne avec ses autonomies) serait un facteur de dynamisme culturel et économique certain pour la France. Mélenchon se trompe fort à ce sujet lorsqu´il refuse la reconnaissance des langues régionales (breton, basque, occitan...). En Ibérie, les régions les plus dynamiques economiquement et culturellement sont le Pays Basque et la Catalogne dont les langues officielles sont le castillan mais aussi le catalan et l´euskera. Personne n´en meurt ni n´en mourra. Le Castillan s´en porte très bien, et le Français de même (il serait au contraire redynamisé, face au colonialisme terrible de l´anglo-etatsunien, si l´on se permettait d´aider les langues minoritaires, mais historiques et patrimoine du territoire; parce le bilinguisme chez les autochtones ne peut jamais être mauvais, mais dynamisateur (j´en ai l´experience et j´en suis tout à fait certain)).
    Et cela n´empêche en rien un processus de gauche.

  3. 103
    maxou dit:

    Bonjour à tous,
    Plaidoyer pour un (retour) du PCF
    Parution. Dans un ouvrage qui vient de paraître, Henri Malberg se dit convaincu qu'un (rebond du Parti communiste est bien dans l'air du temps).
    Parce que le parti communiste
    a un avenir,par Henri Malberg.
    Editions Le temps des cerises. Prix 10euros
    ______________________________________
    L'âge d'or d'un Parti communiste influent peut-il revenir ? C'est un peu la question posée par Henri Malberg, ancien dirigeant du PCF.
    Son hypothèse de départ ? Avec la crise du capitalisme mondialisé, dont il brosse un vaste tableau, une (bulle doctrinale) a éclaté, mettant un terme, selon lui, à l'hégémonie d'un (modèle dit libérale) qui (s'effondre) ni plus ni moins. Nous sommes entrés dans une nouvelle période historique, avec de grands risques mais aussi des possibilités d'imposer des transformations sociales et politiques qui tirent enseignements des échecs du socialisme du
    XXe siècle et relèves sociales-démocrates), explose l'auteur. Une nouvelle phase s'ouvrait donc, qui pourrait permettre d'extirper le PCF d'une crise dont l'examen fait apparaître à ses yeux des raisons essentiellement externes.
    Des raisons qui tiennent, à l'effondrement de la sphère soviétique et aux déceptions provoquées par des gouvernements de gauche dont le PCF était (en quelque sorte le garant populaire). Autre cause, la (permanente mise en accusation) du PCF par les médias, qui a alimenté un (affaiblissement) synonyme, pour l'auteur, de (catastrophe pour toute la
    gauche). Henri Malberg en est convaincu, bien que (ses militants, les gens qui sympathisent avec lui (...) se posent beaucoup de questions), un (rebond du Parti communiste est bien dans l'air du temps). Et encore cette formation, s'appuyant sur une légitimité historique héritée des combats du XXe siècle, peut assure-t-il; retrouver un rôle de pivot dans (des fronts de lutte, des fronts politiques qui rassemblent toutes les forces de changement progressiste et démocratiques). Le PCF doit, pour cela, renouer avec la base populaire et ouvrière dont la désaffection électorale pour ce Parti ne marquerait pas, selon lui, une (rupture) mais un simple (décrochage).
    Sur le fond, Henri Malberg prône, après un bilan nuancé de l'échec du bloc de l'est et de la (dénaturation) du (socialisme), un (affrontement avec l'idéologie d'en face), en lui opposant un (nouveau socialisme fondamentalement démocratique). (C'est du côté du Parti communiste que peut venir l'étincelle d'une pensée claire), s'enthousiasme l'auteur, qui ne voit (pas d'autre force) pour (déranger le pas de trois) d'une bipolarisation seulement bousculée par un pôle centriste. (Le signal du retour du Parti communiste (...), un parti conquérant et unitaire à la fois, sera l'événement qui pourra transformer le cours des choses), assure-t-il. A condition, prévient-il. De faire preuve de volontarisme, de (parler clair) et de promouvoir un parti (d'avant-garde), (militant), attaché à une identité forgée au long d'un
    XXe siècle (dur) mais réceptacle de (créativité inouïes). (il est illusoire de penser qu'en changeant le nom du parti on s'allégera de problème pénibles), prévient-il, en se défendant de toute (nostalgie). En ce qui me concerne, c'est au nom de l'avenir que je pense qu'il y a besoin d'un grand Parti communiste. Je n'ai pas l'âme d'un ancien combattant qui défend sentimentalement le passé), explose-t-il.
    Des obstacles à une telle entreprise ? Henri Malberg en distingue un majeur : (des forces puissantes ont intérêt à faire obstacle à un grand retour du Parti communiste sur la scène politique.) Et à une disparition qui, s'alarme-t-il, (fermerait pour longtemps une issue progressiste).
    Rosa Moussaoui

  4. 104
    maxou dit:

    Face à la crise et aux réponses apportées par les gouvernements, les communistes ont engagé dans toute la France une campagne de débats publics - 1 000 rencontres - avec des assistances fournies. L’intérêt manifesté pour comprendre et rechercher des alternatives progressistes rappelle l’ambiance des réunions qui décortiquaient le projet de constitution européenne pendant la campagne du référendum de 2005, témoignent des responsables locaux.

    Le contexte, c’est aussi les mouvements qui s’opèrent au sein de la gauche : sur quoi va déboucher le congrès socialiste de Reims ? Quelles conséquences attendre du départ de Jean-Luc Mélenchon et de Marc Dolez du PS et de leur intention de fonder un nouveau parti ? Quel avenir aura la posture uniquement protestataire et surmédiatisée de la LCR, appelée à devenir un « nouveau parti anticapitaliste », abandonnant, dans sa dénomination, les références au communisme et à la révolution ?

    L’appel lancé il y a deux semaines par le Parti communiste en faveur de la formation d’un front progressiste pour les élections européennes rencontre des échos favorables, estimait Francis Wurtz (2), se félicitant que Jean-Luc Mélenchon et Marc Dolez se prononcent également pour un front de gauche pour le scrutin européen. Une telle liste devrait rassembler « des femmes et des hommes représentatifs des courants politiques progressistes comme du mouvement syndical, social et associatif dans toute leur diversité », indiquait la résolution adoptée dernièrement par le Conseil national.

    Enfin, le Conseil national devrait préciser la nature des transformations qu’il préconise pour le Parti communiste ?

  5. 105
    renault dit:

    Pour le N.P.G. : NOUVEAU PARTI DE Gauche !

    "Communiqué - Lanceurs d'Alerte

    "Plus qu'une envie... Ségolène a le devoir d'y aller à la tête du PS, de s'y imposer et d'avancer avec nous et de faire avancer le Pays politiquement au sens premier du terme...

    Des gens ont été très clairs hier soir sur France 2, la récession va être épouvantablement difficile en 2009 et 2010. J'ajouterai SI ET SEULEMENT SI NOUS N'Y SOMMES PAS PREPARES !?

    En tant que Lanceurs d'Alerte, nous avons à informer sur l'organisation rigoureuse que nous devons mettre en place pour amortir localement les durs effets de cette fichue CRISE MONDIALE tant que faire ce pourra !

    Ségolène par sa volonté de Résistante - et ô combien elle l'a prouvé durant la dernière campagne des présidentielles - a maintenant à s'atteler avec nous à la création d'une forme de "Vice-Présidence collective" dans notre Pays dirigé aujourd'hui par des gens - MAIS ENFIN DISONS LE ! - complètement dépassés... !

    Fraternellement ET Solidairement."

  6. 106
    Evelyne75 dit:

    Ah oui bonjour Renault : Mme Royal n’est pas « dépassée » ?
    Elle est née en 1953 a donc 55 ans adhère au PS en 1978 soit 30 ans de parcours politique sous Mitterrand (Elle n’a eu que des postes mineurs, subalternes juste ministre de l’environnement et pour une période très courte et des conflits à la pelle)
    Vous parlez d’une jeunesse de l’année pour rénover le PS !
    Elle renie, elle vomie ce parti qu’elle déteste depuis toujours
    Elle a besoin du PS pour se réaliser personnellement
    Elle profite honteusement financièrement de l’existence de ce parti d’opposition et de ces réseaux acquis par des combines.
    Elle a contribué, par son échec à la présidentielle au recul dans l’opposition du PS
    Lors de cette présidentielle elle s’est précipitée pour changer le décor : Du bleu des nuages des désirs d’avenir, positionner son équipe, ses pauvres idées, son programme élaboré aussi avec son Equipe sans travailler avec les membres du PS. Des réunions participatives … Des cahiers d’espérance.. De toute cette matière elle en a fait QUOI ? Des rapports sur le numérique, sur l’humanitaire, sur le fiscal (Rocard, Kouchner, DSK) elle en a fait quoi ? Rien ça ne venait pas de son Equipe. Elle a ses bureaux Bd Raspail. Son équipe. Son mécène. Elle n’a aucun mandat électif pour s’exprimer au sein de nos assemblées où le traitement de la Politique est effectif
    Elle ne participe pas au Bureau National ni au conseil du PS ni aux réunions avec ces camarades
    Elle-même ne pourra formuler ces idées que par le biais des médias comme beaucoup des postulants potentiels à la candidature de secrétaire général du PS
    Beaucoup ont un mandat de député Européen, c’est bien pour assister aux réunions du parlement de Strasbourg !
    Dans les réunions importantes au PS (La Rochelle) Elle apparaît 5 minutes pour les caméras et puis s’en va
    Elle ne travaille pas les dossiers d’importance, un reproche parmi tant d’autres, elle refuse de participer à des émissions politiques avec notamment des élus de son groupe encore moins avec des membres de la droite. C’est un exercice qu’elle craint. Mme Aubry nous a fourni hier sur France2 « A Vous de juger » son potentiel ses capacités politique dans les discutions. Mme Aubry connaît tous ses sujets, ces dossiers et elle n’a pas d’envie de candidature au PS C’est CLAIR
    Mme Royal se fout royalement du PS.
    Elle va détruire l’idéologie politique du PS et beaucoup plus grave sa pensée culturelle pour en faire un show permanent..

  7. 107
    maxou dit:

    bonjour à tous,
    Je suis effarée par la décision de la Cour de cassation annulant la condamnation de Monsieur Christian Vaneste, Député UMP.

    Je partage l’indignation que manifestent celles et ceux qui ont l’humain au coeur.

    En effet le jugement considère qu’affirmer qu’une personne peut être inférieure à une autre en raison de son orientation sexuelle « ne dépasse pas les limites de la liberté d’expression ».

    Une nouvelle fois cette droite peut se dire qu’elle a carte blanche pour diviser, monter les unes et les uns contre les autres, donc écraser ce qui ne rentre pas dans la norme dominante. Une fois de plus je me dis : « que vous soyez puissant ou misérable, les jugements de cour vous rendront blanc ou noir ».

    Il faut vraiment que cela change !

    Marie-George Buffet, Secrétaire nationale du PCF

    Paris, le 13 novembre 2008.

    http://www.dailymotion.com/video/x7dwik_vanneste-en-face_news.

  8. 108
    PINEL Robert 26560 LACHAU dit:

    Je souhaite adhérer au parti que vous créez.
    Je suis communiste de naissance (75 ans). Je n'abandonnerai pas mon idéal en vous rejoignant, mieux, lecteur de l'Huma depuis 60 ans, je le resterai et rassemblerai sous forme de cercle ou amicale des lecteurs de l'Huma les gens qui veulent rester communistes.
    Mais aujourd'hui il faut un sursaut et rassembler tous ceux qui à gauche veulent agir sur la base d'une politique de gauche responsable.
    Bon courage.

  9. 109
    Bruno dit:

    Bonjour à tous,
    Je viens de visionner les vidéos sur le tout nouveau site du Parti de Gauche.
    Le positionnement avancé me convient bien dans l'ensemble, si ce n'est la question écologique à mon sens trop peu évoquée dans les premières interventions. Je note aussi une certaine hésitation identitaire, à la fois nouveau parti avec des positionnements très affirmés, et ambition affirmée d'être un vecteur de rassemblement. Ce jeu ouvert est une bonne chose, car l'évènement est de nature a faire bouger beaucoup de lignes un peu partout : au NPA, chez les Verts, au PS, au PC...

    Jennifer (/réaction de la LCR post 101) Je crois que c'est justement parce qu'il perçoit bien l'impact potentiel de l'initiative qu'Olivier Besencenot a réagi aussi rapidement. Le dialogue Parti de Gauche / NPA sera très difficile. Quelles que soient les intentions fraternelles de part et d'autres, le Parti de Gauche ouvre de fait un espace politique dont le manque était justement en grande partie un facteur déterminant du succès du NPA (s'ajoutant à la popularité médiatique de son leader). Si le Parti de Gauche réussit, inévitablement celà replacerait le NPA à un rôle utile mais plus secondaire d'aiguillon, et plus au statut revendiqué de premier parti d'opposition à la droite.

  10. 110
    Bruno dit:

    Sur la question du rapport avec le PS (sujet évoqué par bcp)

    Parfois on a l'art de s'embrouiller en anticipant sur des situations hypothétiques plutôt que de d'abord travailler à faire advenir des situations plus favorables.
    Alors juste quelques points :
    1- Concernant les européennes le positionnement me semble très clair : un front de gauche pour une alternative au traité de Lisbonne.
    2- Le Parti de Gauche a l'ambition de contribuer à renverser le rapport de force interne à la gauche. Depuis des décennies le PS domine. Il s'agit de renverser cette situation et non de se cantonner à un rôle de force d'appoint du PS.
    3- Pour moi avoir l'ambition d'être un parti de gouvernement n'est pas infamant, au contraire ! Le "ministère de la parole" c'est bien, l'action c'est mieux. Je milite pour que les choses changent, pas seulement pour dénoncer ce qui ne change pas.
    4-... Ce qui ne veut pas dire participer à n'importe quel gouvernement. La position doit être adoptée en regard du programme envisagé, sinon on retombe en effet dans le discrédit vis à vis des citoyens.
    5- Et évidemment, même quand il ne doit pas gouverner dans une majorité qui serait dominée par le PS sur une ligne sociale libérale, le nouveau Parti de Gauche doit malgré tout concourir autant que possible à éviter le pire, c'est à dire à faire battre la droite.

  11. 111
    jennifer dit:

    Sopadeajo post 110

    Je ne vois pas pourquoi sortir du PS est contradictoire avec le fait de faire des actions unitaires avec lui. A moins d'avoir une pensée binaire. Au contraire maintenant Jean-Luc Mélenchon apparaît avec son autonomie idéologique, donc il a de plus grandes marges de manoeuvre. Par exemple le PCF ou la LCR ont des programmes idéologiques fort différents. Jean-Luc Mélenchon n'a pas envie de partager ces programmes, c'est pour cela qu'il ne les a pas rejoints - car finalement il aurait pu faire cela: quitter le PS pour rejoindre une formation déjà existante et non en rajouter une nouvelle.

    Mais il va quand même faire des actions communes avec eux. Par exemple le referendum sur la poste, par exemple la proposition d'une unité électorale (que électorale) pour les européennes.

    Ce sont des accords partiels, tactiques tout à fait possibles à partir du moment où on garde son identité politique.

    Je répète: compromis sur les petites choses, jamais sur les grands principes. Il faut savoir articuler les 2 en même temps. C'est dialectique et la clef de la santé politique. Certains ne font que des compromis et s'adaptent à tout, perdant les grands principes (style Ségo qui franchit la ligne de classe en s'alliant avec Bayrou).
    D'autres à l'inverse sont opposés à tout compromis et restent dans leur pureté et leur tour d'ivoire. Ce sont les gauchistes de tous poils qui ne peuvent jamais faire d'actions unitaires avec les autres partis parce qu'ils n'ont pas la même vision du grand soir, ou la même analyse sur tel point concret de la situation. Ils sont bien au chaud entre eux et finalement ne font jamais avancer rien sur la scène politique. Sarkozy adore ces gens-là car ils sont peu gênants au fond.

    La population est ainsi faite qu'elle fait des choix idéologiques différents: il y a des socialistes, des communistes, des altermondialistes etc... Et heureusement que toute cette diversité existe. Après il s'agit de voir si on peut faire des choses ensemble parfois, voire le plus souvent possible afin d'unifier tout le monde contre l'ennemi commun (à savoir Sarko) au-delà des querelles de chapelle. Pour être efficace, pour rassembler tout le peuple avec toutes ses couleurs idéologiques, tous ses combats (femmes, écolo, etc...)

    Jean-Luc Mélenchon comprend bien tout cela.

  12. 112
    jennifer dit:

    Oui bien d'accord avec toi Bruno (l'ancien ou le nouveau?)

  13. 113
    renault dit:

    @ Evelyne75

    T'as oublié de dire que c'était une Gouroute aussi :-)

    Bon alors maintenant qu'on s'est dit les choses, on fait quoi maintenant face à 2009 et 2010 qui va ne sont rien moins qu'une phase aboutie de la crise où le nombre de pauvres va doubler en France en quelques mois ?

    Faites votre choix Camarade, à vot'bon coeur et tapez :
    1 - Etudier des dossiers technocratiques ?
    2 - Faire de la réunionite socialiste ?
    3 - Nourrir le phallocratisme déguisé ?
    4 - Se bercer aux sirènes médiatiques ?
    5 - Attendre que l'iceberg arrive ?
    6 - Titaniser le PS ?
    7 - Titaniser le PAYS ?

    Arfff !

  14. 114
    Bruno dit:

    Sur la question de la laïcité.
    J'ai lu attentivement le petit bouquin de J. L. Mélenchon sur le sujet (réplique au discours de Latran). Son analyse me semble très juste. Je n'ai pas lu ici de commentaires au sujet d'une tribune récemment publiée dans Le Monde par Tariq Ramadan (qui signe avec la qualité d'Islamologue). Je crois que ce papier confirme tout à fait les analyses de Jean-Luc Mélenchon. En gros que dit-il ? Tariq Ramadan revient sur le discours de Rastibonne de Benoît XVI. Ce discours avait suscité une vive émotion (comme on dit...) car il établissait un lien entre l'Islam et la violence. On pourrait s'attendre à une lecture très critique de ce discours... et bien non. Au contraire, Tariq ramadan salue les pistes de réflexion que ce discours ouvre, inscrivant son propos non pas dans une logique de confrontation des religions, mais dans celle d'une confrontation des religions contre les sociétés sécularisées et matérialistes.
    Non, la laïcité n'engendre pas le racisme, au contraire !

  15. 115
    renault dit:

    Mes excuses Jean-Luc pour avoir un peu "utilisé" ton site pour parler de Ségolène et du PS.

    Pour en revenir à nos moutons (tous noirs et bientôt désobéissants si ça continue :-) je me propose d'être un relais N.P.G./P.G./L.P.G. comme nous voudrons en Seine-Maritime chez Fafa Corporation :-))

  16. 116
    Bruno dit:

    @Jennifer (120), Bonjour,
    Oui, c'est pénible cette histoire de pseudo identique. Donc oui, les posts 68, 69, 117, 118, 122 sont bien de moi, Bruno, avec qui tu as déjà eu qq échanges ces dernières semaines.

    Par rapport à ton post 119, je suis en effet d'accord avec ta position. Le partage des eaux entre "grands principes" et "petites choses" peut être parfois difficile, mais cette difficulté est justement celle de toute action poitique.

  17. 117
    jennifer dit:

    Bruno
    Pourrais-tu nous faire connaître ce texte de Ramadan? Merci

  18. 118
    Benoît Savard dit:

    M. Mélenchon se fait élir Sénateur par les voix du PS. Il a son salaire assuré pour pouvoir continuer sa propagande. Puis quelques mois plus tard, il créée son petit mouvement qu'on imagine bien sectaire : jacobin et parisianiste (tout le contraire du NPA).

    En même temps, c'est plutôt une bonne nouvelle pour le PS de ne plus trainer le boulet Mélanchon ;-)

  19. 119
    jennifer dit:

    J'ai trouvé en fait le lien. Bon je suis mal placée pour comprendre les questions théologiques que pose T. Ramadan car en tant que professeur de théologie il décortique le coran pour démontrer que le Djihad ne veut pas dire guerre sainte, que jamais l'islam n'a imposé aux femmes de porter le voile, sa position étant que c'est à la femme musulmane de choisir si elle veut ou non le porter. Bon il fait figure de modéré en tant que musulman et veut réformer l'islam en y enlevant toutes les horreurs (mutilations, lapidations). Il vient d'écrire un livre appelant à cette Réforme de l'islam.

    Là dans l'interview du Monde on peut lire:
    "le pape avait étonnamment affirmé que les racines de l’Europe étaient grecques et chrétiennes, comme pour conjurer la menace présente de la présence musulmane en Europe. Sa lecture est réductrice et il faut revenir aux faits passés comme à l’histoire des idées.

    On s’aperçoit alors que cette opposition entre l’islam et l’Occident est une pure projection, presque un instrument idéologique, destiné à créer des entités que l’on oppose ou que l’on invite à dialoguer. Or, il y a beaucoup d’islam en Occident et beaucoup d’Occident en islam, et il est important que l’on inaugure une réflexion interne et critique : qu’Occident et Europe ouvrent un débat de l’intérieur comme doivent le faire islam et musulmans afin de se réconcilier avec la diversité et la pluralité de leur passé respectif."

    Néanmoins il semble avoir apprécié ce que ce pape a dit en 2006! J'ai beaucoup de doutes sur ce pape et je crains que Ramadan ne tombe des nues!

    http://www.tariqramadan.com/spip.php?article10446

  20. 120
    jennifer dit:

    Bon j'ai trouvé un autre texte en anglais de Ramadan, où il explique mieux. L'important pour lui n'est pas de savoir si le pape a vraiment l'intention d'ouvrir un dialogue entre la religion musulmane et la religion chrétienne mais qu'il l'ait dit. Pour Ramadan, c'est l'occasion de discuter et il prend cela comme une ouverture de laquelle, fidèle à lui-même, il se saisit.

    http://www.tariqramadan.com/spip.php?article10445

  21. 121
    Olivia dit:

    Ma pensée est lente et fait son chemin...

    Effectivement, je ne peux cacher mon trouble quant à l'un des objets du PdG: devenir un "parti gouvernemental".
    Je crains (et si un/des lecteurs bienvaillants pouvaient apporter leur(s) contribution(s) à ce sujet et me rassurer un peu... la porte est grande ouverte) que l'on ne se laisse prendre dans le dilemme insupportable -à mon sens et selon ma sensibilité- de mettre en avant des convictions fortes et fermes versus aller vers de futures alliances et autres pour gouverner.

    Alors, dans l'hypothèse où le PdG réussirait à réunir des centaines de milliers de militants (ce que je souhaite en tant qu'idéaliste), ne se retrouverait-il pas pris dans les mêmes filets agités du PS actuel? Trop de sensibilités différentes, un éparpillement certain et nuisible, voire une guerre de parti.

    Que J-L ait envie de gouverner, certes, mais comment arrivera-t-il à échapper au sort de tous ceux qui, avant lui, ont essayé de créer une alternative (je pense au MRC ou au PRG non assimilé, par ex.)?

    Pardon pour ces questionnements béotiens que j'assume.

  22. 122
    Olivia dit:

    @ Jennifer,
    j'apprécie beaucoup ta démarche qui consiste à s'informer à la source avant que d'émettre une quelconque idée, cela dit, méfions-nous de Tarik Ramadan.
    Certaines sources ne cachent pas l'ambiguité et le danger qu'il représente.

  23. 123
    jennifer dit:

    Olivia
    Il est traité de fondamentaliste alors que quand on lit ses textes, on s'aperçoit qu'il est extrèmement modéré comme islamiste, qu'il prône le dialogue, qu'il veut que l'islam soit réformé. Il faut aller aux textes qu'il a écrit. Il y a un entretien avec Cohn Bendit que je ne retrouve pas mais qui posait bien la question de comment il a été stigmatisé. Même Cohn Bendit l'admet!

  24. 124
    jennifer dit:

    Je pense que si on l'a comme cela stigmatisé c'est parce que son appel au dialogue est convainquant. On lui a retiré le droit à la parole en France pour mieux isoler les jeunes dans le rejet, car si on faisait ce qu'il prône, le dialogue, on en arriverait pas aux extrèmismes actuels.

  25. 125
    Olivia dit:

    Jennifer,
    entièrement d'accord avec toi sur le retour aux textes, cela dit, Tarik Ramadan, lorsqu'il débat, ne tient pas les mêmes propos avec tous. Pour l'avoir entendu à de multiples reprises dans des émissions..., il me donne l'impression de tourner avec le vent, d'être qqn de faux... Je ne le connais pas personnellement, donc, je m'en tiens à des impressions et ne me permettrais d'asséner aucune vérité le concernant. Mais il est vrai que débattre m'intéresse...

  26. 126
    julie dit:

    @Jennifer
    discours de Ratisbonne:
    d'après moi, ce discours était basé sur 2 axes:
    - l'origine de la violence dans les religions d'où les protestations des musulmans
    - la critique des Lumières prétendant que l'Homme puisse se passer de dieu d'où les protestations des laïques.
    Il est donc normal que Tariq Ramadan se retrouve avec le pape dans la dénonciation de ce 2ème axe, fondement de la conception de la république française.

  27. 127
    Bruno dit:

    Oiliovia et Jennifer,
    Pour ma part je ne souhaite pas m'inscrire dans un débat sur le caractère "modéré" ou non de Tariq Ramadan. Cela supposerait un examen plus fouillé de ses écrits et actions que ce que j'ai fait. J'observe seulement qu'en France il est une des voix fortes de l'Islam ainsi qu'en atteste sa présence régulière dans les médias. Et quand je suis tombé sur cette tribune dans Le Monde accueillant le côté positif du discours de Benoît XVI à Rastibonne j'ai été effectivement surpris dans un premier temps, avant de le situer dans une analyse plus large. On retrouve en effet là la même démarche que celle orchestrée pour promouvoir la laïcité dite "positive" : le ton se veut très conciliant, met en avant la volonté de dialogue, et cherche à organiser une représentation de la société opposant les tenants d'une dimension spirituelle à ceux qui ne seraient que des matérialistes. D'où la vigilance nécessaire de tous ceux qui sont attachés aux pincipes républicains et à la laïcité.

  28. 128
    Bruno dit:

    Olivia, désolé j'ai un peu maltraité ton pseudo (135)

  29. 129
    oprandi charlotte dit:

    on fait comment pour adhérer? bisous

  30. 130
    Jennifer dit:

    Olivia
    Tout le monde dit que Ramadan tient un double discours: un avec les musulmans et un avec les non musulmans. Il s'en défend. Il faudrait retrouver ce débat qu'il a eu avec Conbendit où il en parle bien.
    Dans son blog aussi il aborde aussi la question à propos de Caroline Fourrest qui l'a diabolisé. Je veux bien le croire car la façon dont elle a de débattre en caricaturant à outrance les arguments de ses détracteurs ne me la rend pas du tout sympathique. On n"

  31. 131
    Jennifer dit:

    Je continue...

    On n'a pas besoin de forcer le trait des positions des autres pour faire passer la sienne. Je trouve cela malhonnête intellectuellement

  32. 132
    jennifer dit:

    Je continue...

    On n'a pas besoin de forcer le trait des positions des autres pour faire passer la sienne. Je trouve cela malhonnête intellectuellement. Je l'ai vue faire dans le débat à la Rochelle cet été (cf vidéo dans le site de PRS, enfin il faut suivre un lien) quand elle a purement et simplement "inventé" ce qu'était les positions de l'extrème gauche.

  33. 133
    jennifer dit:

    Julie
    Oui effectivement s'il a dit cela, je ne suis pas d'accord avec Ramadan. Mais vérifions d'abord.

  34. 134
    jennifer dit:

    Bruno
    Je pense que tu te trompes. Je pense que dans le climat d'ostracisme où se trouve l'islam que le pape propose de parler de l'islam était une occasion inouïe pour Ramadan.

  35. 135
    Les marchés financiers jubilent dit:

    Comme chaque année, le Groupe de Bilderberg se réunit à huis-clos. Les micros sont interdits. Les caméras sont interdites. Les participants n’ont pas le droit de prendre de notes. Toutes les discussions doivent se tenir en langue anglaise. Cette année, la réunion du Groupe de Bilderberg s'est tenue à Chantilly, près de Washington, du 5 juin au 8 juin 2008. Voici quelques-uns des participants :

    Alexander Keith B. Directeur de la NSA (“ National Security Agency ”)
    Almunia Joaquín, un des 27 commissaires de la Commission Européenne
    Baverez, Nicolas, essayiste, journaliste, chroniqueur de l’hebdomadaire « Le Point »
    Bernanke, Ben S, patron de la Banque centrale des USA
    De Castries, Henri, patron des assurances AXA
    Collomb, Bertrand, patron des Ciments Lafarge
    Fischer, Joschka, ancien ministre allemand des Affaires Etrangères
    Holbrooke, Richard
    Hoop Scheffer, Jaap G. de, secrétaire général de l’OTAN
    Jouyet, Jean-Pierre, ministre français des Affaires Européennes
    Kissinger, Henry
    Kroes, Neelie, une des 27 commissaires de la Commission Européenne
    Mandelson, Peter, un des 27 commissaires de la Commission Européenne
    Margerie, Christophe, patron de Total
    McCreevy, Charlie, un des 27 commissaires de la Commission Européenne
    Montbrial, Thierry de, patron de l’IFRIS (Institut Français des Relations Internationales et Stratégiques)
    Ockrent, Christine, épouse de Bernard Kouchner, ministre français des Affaires Etrangères
    Perle, Richard
    Pérol, François, secrétaire-général adjoint de la Présidence de la République française
    Rice, Condoleezza, ministre étatsunienne des Affaires Etrangères
    Rockefeller, David, Chase Manhattan Bank
    Trichet, Jean-Claude, patron de la Banque Centrale Européenne
    Valls, Manuel, député membre du Parti Socialiste
    Védrine, Hubert, ancien ministre socialiste des Affaires Etrangères
    Wolfowitz, Paul

    Le vendredi 14 novembre 2008, un des participants au Groupe de Bilderberg 2008 vient d'être nommé à la tête de l'Autorité des Marchés Financiers (AMF), le gendarme de la Bourse française ! Le socialiste Jean-Pierre Jouyet va donc surveiller les marchés financiers ! En apprenant cette nouvelle, les marchés financiers ont fêté ça en sabrant le champagne !

    http://www.lemonde.fr/politique/article/2008/11/14/jean-pierre-jouyet-va-etre-nomme-a-la-tete-de-l-autorite-des-marches-financiers_1118453_823448.html

  36. 136
    stef dit:

    Belle initiative. J'aime beaucoup le caractere "parti gouvernemental" qui montre à mon sens un certain courage politique: celui de ne pas se vautrer dans le confort de la contestation et d'assumer ses actes.
    Serait ce là la naissance d'un parti vraiment de gauche et sans oeilleres? D'une politique mettant l'interet de la collectivité devant sans briser les initiatives individuelles qui pourraient y contribuer?
    J'ai bien envie de croire que oui, en tout cas, ça y ressemble.
    La dimension européenne me plait beaucoup aussi, le nom "parti de Gauche" qui ressembe beaucoup à "die Linke" et la proximité avec les fondateurs du parti allemand est plutot encourageant.
    Bref, a fond les gaz et à bientôt

  37. 137
    Olivia dit:

    A Les marchés financiers jubilent,

    merci à toi pour l'info et pour le courage de parler de Bilderberg, que trop peu d'entre nous connaissent (avec toutes ses excroissances). J'ai personnellement demandé à J-L s'il connaissait Bilderberg, la Trilatérale..., une personne présente lui a même pausé la question ouvertement lors du débat... et il n'avait pas du tout l'air au courant, ce qui m'a étonnée, puisque, lui, au moins, a la bienvaillance de nous renseigner sur le grand marché transatlantique, sur l'amero... Merci à toi!

  38. 138
    VEYTIZOUX Jean-Philippe dit:

    Je viens de nouveau à votre rencontre pour insister sur un point important: votre PdG a une place à saisir pour fédérer une nébuleuse dont Debons et Coquerel sont représentatifs.
    Cela permettra d'éclairer le débat à gauche en évitant la multiplication des intervenants à gauche du PS.....sinon pour les listes aux européennes, on était reparti pour les interminables discussions où les très officiels représentants du comité Théodule auraient refusé de s'engager si tel ou tel aspect spécifique de leurs préoccupations particulières n'étaient pas suffisament pris en compte.

    Bon courage JP VEYTIZOUX

  39. 139
    maxou dit:

    Bonjour à tous,
    Je suis très étonné de ne lire aucune réaction à propos du numéro 115 ?
    Peut-être parce que c'est Marie-George....

  40. 140
    Hold up dit:

    Manuel Valls député et membre du Parti " Socialiste "...sera présent aux côtés de quatre Criminels de Guerre !

    - Paul Wolfowitz, Richard Perle, Condoleezza Rice, Henry Kissinger -

    Espérons que des mandats internationaux seront rapidement envoyés ces prochains mois pour les traduire devant le Tribunal Pénal International.

    En attendant le petit M.Valls prend du galon !
    L'Empire récompense toujours les petites fiottes qui sont à la botte...
    Normal.

    Et si d'aucun se pose encore la question de savoir comment va tourner le congrès de Reims...
    Ils peuvent s'en faire une idée en voyant le Sarkocompatible, M.Valls, bouffer à la même table que tous ces salauds !

    L'Elite mondiale est prévoyante. Elle a déjà pensé à la relève dans le parti croupion du P"S".
    M.Valls le futur 1er secrétaire du P" S " - Cela serait trop drôle !

    Qui parie avec moi ?

  41. 141
    Hold up dit:

    @Maxou

    Je ne réagis pas parce que tu n'expliques pas bien ce qu'a dit le député UMP C.Vaneste ? Il a dit quoi exactement ? Je veux dire : Ses propos à lui très exactement.

    Mais ne te bile pas Maxou. Ces types sont malades. On ne peut réagir à la toute dernière infamie qu'ils viennent de vomir. Il faut garder de l'énergie pour penser et agir.

    On ne va pas passer son temps à mettre les pieds dans la m****. N'est-ce pas?
    Ils appliquent la tactique de Le Pen en son temps : roter des horreurs tous les quinze jours, attendre les réactions de l'opinion publique et occuper le terrain des médias. Et oui nous avons là des tics proto-fascistes, c'est clair.

    Ne tombons pas dans le piège de ces porcs et construisons à notre tempo un Contre-projet.
    Plus il sera audacieux, plus il lèvera les tabous - LES VRAIS - La conspiration culturelle, économique, philosophique, spirituel de l'idéologie néolibérale - plus les Françaises et les Français nous entendrons.

  42. 142
    pascale dit:

    Popov et Benoit Savard.

    Depuis quand dans un scrutin de liste avec liste d'union on est élus que par de voix du parti socialiste.
    Mon souvenir d'essonnienne présente le jour du scrutin à la préfecture me fait dire que ce n'est pas le cas.

    Donc comme on ne ferait pas revoter les grands électeurs en question, personne ne pourrait savoir si ce mandat serait renouvellé. Alors il doit le garder.

  43. 143
    Le groupe Bilderberg. dit:

    Le groupe Bilderberg existe encore aujourd’hui. Chaque année, depuis 1954, il se réunit dans un pays différent, à l’abri des regards indiscrets, loin des micros, loin des caméras. Il regroupe l’aristocratie internationale favorable à l’Empire : des patrons d’entreprises multinationales, des grands journalistes, des grands éditorialistes, des hommes politiques libéraux, des membres de la droite non-gaulliste, des socialistes non-jacobins, des radicaux, des démocrate-chrétiens, et des syndicalistes « responsables », c’est-à-dire favorables au libéralisme économique. Il regroupe des participants de tous les continents. Toutes les discussions doivent obligatoirement se tenir en langue anglaise. Elles se déroulent à huis-clos. Aucun participant n’a le droit de prendre de notes. Aucun compte-rendu ne doit être publié dans la presse. C’est normal : ils nous construisent un monde meilleur ! Ils nous construisent la mondialisation heureuse ! Donc, ça ne nous regarde pas !

    Qui sont les Français participant au groupe Bilderberg ?

    Dans son livre " Tous pouvoirs confondus ", Geoffrey Geuens cite quelques participants aux réunions de ces quinze dernières années. Il indique les fonctions qu’ils occupaient au moment des réunions. Voici quelques-uns des participants :

    - Capital industriel : Bernard Arnault (président LVMH), Bertrand Collomb (président Lafarge), Loïk Le Floch-Prigent (président Elf-Aquitaine), Gérard Mestrallet (président Suez), Antoine Riboud (président BSN Gervais Danone), Louis Schweitzer (président Renault), Ernest-Antoine Seillière (président Marine Wendel, CGIP, MEDEF).

    - Capital financier : André Levy-Lang (ancien président Paribas).

    - Médias : Eric Le Boucher (rédacteur en chef international au Monde), Bernard Guetta (rédacteur en chef Le Nouvel Observateur), Claude Imbert (rédacteur en chef Le Point), François d’Orcival (éditeur Valeurs Actuelles), Philippe Villin (vice-président Le Figaro).

    - Hommes d’Etat : Pierre Beregovoy (Premier Ministre), Laurent Fabius (ancien Premier Ministre), Lionel Jospin (Premier Secrétaire du Parti Socialiste, ancien Ministre d’Etat), Pascal Lamy (commissaire européen), Dominique Strauss-Kahn (ancien Ministre des Finances), Jacques Toubon (ancien secrétaire général du RPR), Hubert Védrine (secrétaire général et porte-parole de la présidence de la République).

    (Geoffrey Geuens, Tous pouvoirs confondus, édition EPO, page 389).

  44. 144
    Le groupe Bilderberg. dit:

    Cette année, la réunion du Groupe de Bilderberg s’est tenue à Chantilly, près de Washington, du 5 juin au 8 juin 2008. Voici quelques-uns des participants :

    Alexander Keith B. Directeur de la NSA (“ National Security Agency ”)
    Almunia Joaquín, un des 27 commissaires de la Commission Européenne
    Baverez, Nicolas, essayiste, journaliste, chroniqueur de l’hebdomadaire « Le Point »
    Bernanke, Ben S, patron de la Banque centrale des USA
    De Castries, Henri, patron des assurances AXA
    Collomb, Bertrand, patron des Ciments Lafarge
    Fischer, Joschka, ancien ministre allemand des Affaires Etrangères
    Holbrooke, Richard
    Hoop Scheffer, Jaap G. de, secrétaire général de l’OTAN
    Jouyet, Jean-Pierre, ministre français des Affaires Européennes
    Kissinger, Henry
    Kroes, Neelie, une des 27 commissaires de la Commission Européenne
    Mandelson, Peter, un des 27 commissaires de la Commission Européenne
    Margerie, Christophe, patron de Total
    McCreevy, Charlie, un des 27 commissaires de la Commission Européenne
    Montbrial, Thierry de, patron de l’IFRIS (Institut Français des Relations Internationales et Stratégiques)
    Ockrent, Christine, épouse de Bernard Kouchner, ministre français des Affaires Etrangères
    Perle, Richard
    Pérol, François, secrétaire-général adjoint de la Présidence de la République française
    Rice, Condoleezza, ministre étatsunienne des Affaires Etrangères
    Rockefeller, David, Chase Manhattan Bank
    Trichet, Jean-Claude, patron de la Banque Centrale Européenne
    Valls, Manuel, député membre du Parti Socialiste
    Védrine, Hubert, ancien ministre socialiste des Affaires Etrangères
    Wolfowitz, Paul

  45. 145
    Olivia dit:

    @ Le groupe Bilderberg,
    merci de tes précisions. Il me semble qu'on peut y ajouter pas mal de têtes couronnées (Angleterre, Pays-Bas, Belgique...), Patrick Devedjian... et tant d'autres encore. Tu nous parles aussi de la Trilatérale? Merci.

  46. 146
    Pierre L dit:

    Olivia dit:
    13 novembre 2008 à 22:41

    le jour où hitler a écrit et prononcé les mots “cafards”, “vermine” et “parasites”, la solution finale (entre autres) était née); le fait de nommer un concept le fait exister de facto.

    On connaissait l'original :

    dieu dit "Que la lumière soit !" et la lumière fut.

    Mais la Genèse version Ziklon B, alors là bravo.
    Fallait y penser.

    Vous donnerez le bonjour de ma part à l'Abbé Berkeley, Olivia.

    .

  47. 147
    BA dit:

    Jean Jaurès fut député socialiste de 1893 à 1898, puis de 1902 jusqu’à son assassinat.

    Et aujourd’hui, 14 novembre 2008, que sont devenus les socialistes français ?

    Quelques socialistes sont aujourd’hui des ministres de Nicolas Sarkozy.

    Un autre socialiste est le patron du Fonds Monétaire International : Dominique Strauss-Kahn.

    Un autre socialiste est le patron de l’Organisation Mondiale du Commerce : Pascal Lamy.

    Un autre socialiste vient d’être nommé directeur de l’Autorité des Marchés Financiers, le gendarme de la Bourse : Jean-Pierre Jouyet.

    Les autres socialistes sont en train de s’entre-tuer à Reims.

  48. 148
    BARAKOWSKY dit:

    LUNDI 17 NOVEMBRE, le tintamarre médiatique autour du congrès d'un Parti qui aura été cher à beaucoup d'entre nous prendra fin.....jusqu'au 20 novembre.

    Ce sera l'heure pour Jean-Luc Mélenchon et MD de remonter sur les tréteaux. Ne pas leur laisser d'espace..." ils pensent que ce sera l'échec " " ils " se trompent. Socialistes et Républicains : ne plus laisser ce monopole au PS. il me plaît que la démarche proposée soit la construction d'un nouveau parti. mais..que cela va être dur si on ne veut pas ressembler, toutes choses étant égales par ailleurs, au PSU, au PRG, à MARS, aux comités juquin etc.. La construction de ce parti va de pair avec la recherche de l'union et méfions nous de tout réflexe anti PS. Travailler avec tout le monde. c'est ce que j'ai retenu.

  49. 149
    jennifer dit:

    Maxou
    Mais oui bien evidemment c'est horrible cette histoire que les hetero seraient superieurs moralement que les homos. De meme que le mec de lUMP qui a dit cf le post2 que si les noirs et arabes etc... n'etaient pas representes dans les instances c'est parce qu'ils etaient inferieurs (ils n'etaient pas au niveau]. Toute la betise humaine et l'oppression est en train de ressortir avec la crise et leur facon de la gerer. Si au contraire les valeurs de solidarite etaient mises en avant, par exemple qu'on donne du travail aux gens, qu'on loge les sans logis, qu'on donne de vraies alloc aux handicappes et du boulot etc... a savoir qu'on cree du travail, du pouvoir d'achat et donc de la demade pour relancer l'economie on ne verrait pas cela. Maintenant cela va etre chacun pour soi et si on peut ecraser celui qui est a terre et bien tant mieux puisqu'il n'y aura pas de salaire et trop de bouches a nourrir. C'est cela que veut Sarko: creer la concurrence entre les gens et donc tout ce qui fait division va etre promu:sexisme, racisme, intolerance face au handicap (cf la psychiatrie qui est de plus en plus stigmatisee) homophobie. Plus on trouve de raisons de mettre les gens les uns contre les autres, plus les puissants y trouvent leur compte

  50. 150
    sabine77 dit:

    enfin un vrai parti de gauche vraiment à gauche, je crois qu'il était temps merci Jean-Luc Mélenchon j'ai signé hier l'appel "ça suffit comme ça"
    j'espère ne pas mettre tromper,
    car il y en a marre qu'il y a encore de la précarité, des gosses qui se nourissent à peine,des vieillards qui n'ont pas une retraite suffissante pour terminer leurs vieux jours dans de bonnes conditions, des immigrés reconduits à la frontière,.....
    que toutes les bonnes volontés se mettent en marche pour que le monde change, en avant à nous de bosser

Pages : « 1 2 [3] 4 5 6 7 »


Blog basé sur Wordpress © 2009/2015 INFO Service - V3 Archive