07nov 08

Communiqué de Jean-Luc Mélenchon et Marc Dolez

Ça suffit comme ça !

Le résultat du vote au parti socialiste est connu. Les trois motions issues de la majorité sortante du Parti arrivent en tête. Elles obtiennent 80% des suffrages. Et la motion de Ségolène Royal l’emporte avec sa proposition d’alliance au centre. Ainsi, les orientations qui dominent la social-démocratie européenne l’ont emporté alors qu’elles conduisent partout à l’échec. Elles avalisent l’Europe du traité de Lisbonne, les alliances changeantes, l’abstention face à la droite, et refusent de mettre en cause le capitalisme. Ce résultat est sans ambiguïté. Le score respectable de la gauche du parti n’y change rien malheureusement.

Pour nous, ça suffit comme ça !

Nous refusons de nous renier en participant à des complots et des combinaisons tactiques. Car quels que soient les arrangements qui sortiront du Congrès de Reims, la future direction du PS appliquera l’orientation majoritaire en particulier quand viendront les prochaines élections européennes. Il faudrait alors accepter ce que nous refusons depuis toujours : le traité de Lisbonne et le Manifeste commun avec les partis sociaux démocrates qui gouvernent avec la droite dans leur pays. Non ! Pour nous, ça suffit comme ça !

Nous prenons nos responsabilités. Dans la crise du capitalisme, notre pays a besoin d’une autre voix à gauche. Nous voulons lui être utiles. Nous voulons reprendre l’initiative, formuler une alternative, faire reculer et battre Sarkozy. Par fidélité à nos engagements, nous prenons donc notre indépendance d’action. Nous quittons le Parti socialiste. Nous allons porter publiquement notre conception du combat républicain et socialiste, sans concession face à la droite, au capitalisme et leur irresponsabilité destructrice contre la société humaine et l’écosystème. Nous allons la proposer au suffrage universel. Ainsi que nous l’a montré en Allemagne Oskar Lafontaine avec Die Linke, nous décidons d’engager avec tous ceux qui partagent ces orientations la construction d’un nouveau parti de gauche et nous appelons à la constitution d’un front de forces de gauche pour les élections européennes. Nous savons qu’une énergie immense dans notre peuple est disponible pour le changement. Il faut aller de l’avant.

Jean-Luc Mélenchon, sénateur de l’Essonne
Marc Dolez, député du Nord

Vous pouvez soutenir cette démarche en signant un appel mis en ligne sur le site www.casuffitcommeca.fr


1 081 commentaires à “Ça suffit comme ça !”

Pages : « 1 [2] 3 4 5 6 7 8 9 10 1122 »

  1. 51
    Mireille dit:

    Enfin !
    Bravo Jean-Luc, On attendait vraiment cela de vous ! Enfin quelqu'un de vrai à gauche et qui ose affronter ce système capitaliste et l'économie de marché qui tue le travail !

    Je vous soutiens complètement et ce nouveau parti m'intéresse !

    Amitiés

  2. 52
    enzo dit:

    Que fait Benoît Hamon ? Il reste au PS où il rejoint Mélenchon ? Sans Mélenchon et Dolez il n'a, à mon avis, aucun intérêt à rester au PS.

    Que ce dinosaure qu'est le PS disparaisse ! Mélenchon et Hamon sont porteurs d'une cohérence politique, Bayrou aussi. Entre les deux il n'y a plus rien.

  3. 53
    Richard dit:

    Et voila... Pas de leader qui se dégage à gauche avec pour résultat mécanique la réélection de Sarkozy, pour la seule élection qui permet de réellement imposer un changement. Remarquez que puisque la défaite semble désormais inévitable, autant rester fidèle a ses convictions. A ce train là, on en sera réduit à voter Bayrou, qui sera seul capable de s'opposer a Sarkozy dans les urnes.

  4. 54
    Lejeun dit:

    Je suis déçu par votre décision, mais je vous remercie d'avoir attendu le vote des militants pour faire part de votre positionnement.

    Notre score au congrès a été honorable et cela, en parti, grâce à vous.

    Bon courage !

  5. 55
    jean savigny dit:

    On y va!.....

  6. 56
    Dugelay Danièle dit:

    Réponse à Garmamel

    Jean-Luc Mélenchon et notre camarade Dolez sont assez connus pour avoir été élus sur leurs idées et non sur une étiquette "Parti Socialiste" qui ne voulait plus rien dire, si ce n'est "auberge espagnole, plats à la carte avec sauce libérale". Ils doivent donc légitimement garder leurs mandats.

    En réalité, c'est le Parti Socialiste qui a profité de leurs actions et de leurs déclarations; ainsi que de celles des autres camarades de la motion C, pour conserver un brin d'allure "de gauche". Si beaucoup de camarades les suivent, c'est le parti qui n'aura plus rien de socialiste et qui devra changer de nom par honnêteté. L'invasion démocrate-chrétienne-anti lutte de classes a commencé avec les Assises du socialisme en 1974, elle est entrée dans le parti alors qu'elle n'était certainement pas d'accord avec notre Déclaration d'intention d'alors, faisant ainsi un véritable acte de piratage. Elle a su faire tache d'huile. Des faux socialistes carriéristes, prêts à s'allier avec le centre, voire avec le gouvernement de droite, les ont rejoints. Ils nous ont "piqué "notre maison, laissant notre électorat dans le désarroi le plus complet et prêt à se réfugier dans le populisme de Sarko (idem en Italie avec Berlusconi). Pendant ce temps, les citoyens subissent la baisse des salaires et du pouvoir d'achat, les délocalisations, la destruction de la politique sociale et du code du travail, celle des services publics etc... Alors, oui, Jean-Luc a raison. Cela suffit comme cela.

  7. 57
    Aiglon dit:

    D'une certaine façon, c'est encore une fois ne pas respecter le vote des militants. Mais personne ne vous retient Monsieur le futur ex-Sénateur. Créez donc un Die Linke à la française comme d'autres s'y sont essayés avant vous.

    Entre le NPA, le PCF, le MRC et autres il y avait déjà le choix. Il y avait même au sein du PS la naissance d'un pôle radical avec Benoit Hamon. Quel espace avez vous ?

    Mauvais tempo, mauvais sens politique, mauvaise humeur. C'est toujours délicat de réagir à chaud. Seule chose positive, au moins est ce plus clair ainsi ! J'espère juste pour vous que vous n'aurez pas un avenir à la Chevènement, à quémander des accords avec le PS.

  8. 58
    Alain Le Vot dit:

    Bonjour monsieur le Sénateur,
    Je viens de prendre connaissance de ton message signé conjointement avec marc Dolez. Je le soutiens totalement ! Je suis prêt à participer avec plein d'autres amis à la création d'un nouveau parti du style de "Die Linke". Ancien du PCF (je l'ai quitté en 2003), Je milite depuis quelques temps maintenant à la création d'un vaste mouvement qui rassemble la gauche (de gauche) et les écologistes pour offrir une véritable alternative à ce capitalisme du désastre que nous subissons.
    Ta décision, Monsieur le sénateur, est de mon point de vue d'une importance considérable. Il reste à rassembler la gauche parcellisée. C'est possible. Malgré la pluie de ce matin, un rayon de soleil vient de briller.
    Merci !

    Alain Le Vot
    ancien maire de Magny les Hameaux 78114
    ancien président de l'agglomération nouvelle de St Quentin en Yvelines
    blog : http://alainlevot-magny-les-hameaux.com/index.php

  9. 59
    bertrand vaudeville dit:

    BRAVO!

    J'observe avec intérêt votre combat. J'ai rencontré M. Mélenchon à Floirac, autour de son excellente intervention sur la laïcité, cible des communautaristes de tout poil (ceux qui construisent des murs à leurs frontières ou dans leur propre Etat par exemple). Depuis cette rencontre je suis son blog. Je rejoins en tous points ses analyses géopolitiques (ce dont nous avons à mon sens le plus besoin en France, alors que sur ce plan le PS est épouvantablement aphone), ainsi bien sûr que son analyse interne au PS et intérieure au pays.

    Je suis un nouvel arrivant dans le paysage des citoyens politisés. J'ai pris au lendemain des élections ma carte du MODEM, pensant à un courant rénovateur qui aurait le courage d'attaquer de front les questions qui fâchent, toutes centrées selon moi sur la perversion de l'ultralibéralisme économique, dont les thuriféraires n'acceptent pas des élèves émergents qui font mieux que lui avec ses propres outils en se serrant la ceinture (Reagan / "le niveau de vie des américains n'est pas négociable", jusqu'à l'Iran qui "se permet" de vouloir enrichir de l'uranium, et qui "pensait peut-être que" signer le traité de non prolifération lui permettrait d'être en règle avec les occidentaux...). Leur dérive financière annoncée depuis longtemps sur les sites alter du net (il y en a de sérieux, plus que bien des journalistes n'acceptent de le reconnaitre), n'est qu'une fuite en avant pour tenter de maintenir un ordre impérial aujourd'hui déliquescent. Las... le MODEM est dépassé par sa propre insignifiance. Je suis libre. Je vous soutiens et suis désormais votre progression idéologique.

    Et puis il y a derrière ce combat, un autre combat sociologique: Je ne supporte plus l'embourgeoisement de la gauche. Elle n'est plus vivante. elle végète. Il faut des esprits comme les vôtres pour donner au pays les bonnes clés pour se donner les moyens d'un avenir plus mature et ouvert sur la recomposition multipolaire des pouvoirs. Au passage: sus aux médias, là aussi le boulot est colossal !...

    Enfin, soyons vigilants, et dénoncons les coups fourrés qui pourraient se produire maintenant: Les 3 mois qui précèdent l'investiture américaine risquent bien de se transformer en maëlström social international. Par exemple: le gouvernement américain a déjà pris des mesures pour appliquer la loi martiale en cas de troubles sociaux, et a déployé des troupes spécialisées dans ce sens. Par exemple le mois de novembre voit se reproduire la configuration militaire du 11/9/2001: reports et multiplication d'exercices militaires simultanés, dont le trés controversés aux USA mêmes VIGILANT SHIELD, par exemple: la presse mainstream en parle timidement, mais elle ne fait plus l'économie de nier ce risque de troubles sociaux, du MONDE à EUROPE1, de RUE89 à AGORAVOX etc... par exemple: Cette interview sur TV8 MONTBLANC du Numéro 1 mondial de la négociation et l'expertise d'oeuvres d'art en ligne: le savoyard Thierry EHRMANN, patron d'ARTPRICE, 207ème fortune de France, en contact permanent avec les grandes fortunes mondiales, ici:

    http://www.dailymotion.com/video/x7924w_thierry-ehrmann-la-demeure-du-chaos_news

    EN RESUME, COMME VOUS LE DITES: CA SUFFIT, IL EST TEMPS D'OUVRIR LES YEUX SUR LA REALITE !

    Courage, le chemin est encore long, mais c'est vous qui avez raison.

    Bertrand Vaudeville, Bordeaux
    sympathisant de M. Mélenchon
    09 54 67 98 47

  10. 60
    Alainn proviste dit:

    Merci à vous deux ! et surtout ne lachez pas vos mandats, car ils vous ont été donnés par des électeurs qui s'imaginaient encore que le ps était de gauche !

  11. 61
    indy43 dit:

    Quel espoir ! Enfin un vrai parti de Gauche peut exister. Merci Jean-luc

  12. 62
    Marie-Anne dit:

    Je suis moi-aussi déçue et je ne sais plus ce que je fous au PS, maintenant.
    Dommage, j'étais fière d'être du même parti que toi, fière de ce que tu dis, de ce que tu écris et aux détracteurs nombreux du PS, je disais, mais MAIS il y a Mélenchon !

    Alors aujourd'hui, même si je trouve ton attitude logique et normale, je me sens un peu trahie.

    Enfin, l'histoire ne finit pas aujourd'hui, alors bonne route.

  13. 63
    jean savigny dit:

    On y va !......

  14. 64
    Emmanuel dit:

    Franchement sans intérêt cette annonce. On va parler de Mélenchon aujourd'hui grâce à cette annonce et puis ensuite plus rien. Entre les différentes structures de gauche qui existent déjà, qu'apporterait de plus PRS ? C'est mort, je ne suis pas.

  15. 65
    Cédric Mulet-Marquis dit:

    Enfin ! On va pouvoir se mettre au travail. A l'abordage !

  16. 66
    yanneck lankester dit:

    OUF! Mélanchon se réveille.

  17. 67
    JR Chauvin dit:

    Bravo
    Il était temps et espérons que ce ne sera pas trop tard.
    Ne vous laissez pas isoler.
    Bonne suite
    A bientôt

  18. 68
    Commandant P dit:

    @Aiglon

    non, c'est tout sauf une "réaction à chaud" !
    non, ce n'est pas de la "mauvaise humeur"

    ;-)

    belle journée, non ?

  19. 69
    EUTROPE dit:

    Enfin,vous laissez cette bande de bras cassé!

  20. 70
    loik dit:

    demat jean-luc,
    la formation d'un nouveau parti à gauche sera de quelle tendance?
    entre le NPA en construction ou le PCF en démolition !
    Si j'ai bien compris, tu proposes la constitution d'un front du "non au tce" pour les européennes, on refait le coup de 2005, mais avec qui et comment?
    Militant actuel du NPA, je t'invite à nous rejoindre ou au moins à venir voir et sentir ce qui se passe dans un comité basique.
    Certains membres de PRS sont venus "humer" l'air dans nos réus.
    Viens écouter Raoul marc Jennar (que tu apprécies) dans nos meetings car lui aussi est dans la maison. Ce parti est en construction, nous avons besoin de militant tel que toi pour enrichir l'anticapitalisme, la république, la laïcité, la démocratie; je lis tes analyses ou tes "coups de gueule" sur ton blog depuis le début, je me sens proche de tes écrits, et je me suis toujours demandé pourquoi tu étais membre d'un parti qui n'a plus rien de socialiste.
    Il n'est jamais trop tard pour bien faire comme dit l'adage et ta prise de position (avec celle de marc dolez) vous honore.
    ken ar c'hantan,
    loik

  21. 71
    O.C. dit:

    Sénateur,
    quitter le PS, ça se discute.

    Mais l'annoncer AVANT le congrès de Reims, c'est une CAPITULATION.

    C'est le meilleur service à rendre aux Royal, Valls et autres, alors qu'en réalité le sort du congrès n'est pas joué.

    Car ce qu'indiquent les résultats, ce n'est pas la victoire de Royal. 29% ce n'est pas un plébiscite! Ils signent la défaite du courant jospiniste et de la direction sortante du PS. Il y a un vaincu, mais pas encore de vainqueur.

    Alors, sortir lors du congrès, en refusant les combines, les alliances sans principe, ok.
    Quoique, avoir signé la motion Hamon n'était guère principiel non plus.
    Mais sortir avant, alors qu'on ne sait même pas quelle en sera l'issue... c'est une erreur, ou un choix, graves. Qui n'augure rien de bon pour la suite!

  22. 72
    Jean-Pierre dit:

    Salut Jean-Luc,

    Je regrette ta décision, car tu ne sais peut-être pas de quoi le congrès de Reims va accoucher.

    Ce qui est certain, c'est que tu y manqueras.

    Enfin, je sais que tu es un grand garçon, avec plein de connaissances.

    Que tu'inscrives dans un autre parti "anticapitaliste", pourquoi pas ? Le PS a besoin d'être aiguillonné pour renoncer à ses démons et ses défaites ?

    Amicalement et à plus. JPO

  23. 73
    François P. dit:

    Merci pour cette décision courageuse qui ouvre véritablement de nouvelles perspectives pour toute la gauche de transformation sociale.
    Oui du courage il en faut pour quitter le parti que vous avez contribué à construire et à diriger durant tant d'années.
    Oui votre décision ouvre de nouvelles perspectives pour toute la gauche.
    Bien sûr que de nouveaux débats vont être nécessaires.
    Mais votre décision change la donne.Et, pour beaucoup, redonne l'espoir.
    Au travail donc.

  24. 74
    Katerine dit:

    Jean Luc,
    comme d'habitude, je suis d'accord avec toi, il existe des moments où les compromissions nous font perdre le sens de notre vie tant elles sont contraire à notre éthique, notre morale. Il faut donc de l'audace ! toujours de l'audace, etc...nous avons du courage, nous seront ensemble avançons pour changer ce monde et le rendre vivable pour tous. Tu l'auras compris, je n'attends pas que le train s'arrête, je suis déjà dedans et il semble qu'il soit bondé !
    A très bientôt

  25. 75
    franck dit:

    Salut Jean-Luc,
    Je sais l'arrachement que tu as du ressentir à l'heure de quitter le Parti Socialiste auquel, malgré tous tes désaccords, tu étais profondément attaché.
    Bravo pour ton courage. La lecture des résultats prouve que dans ce parti ce sont bien quelques barons locaux (Bouches du Rhone, Hérault, Rhone, Nord ou pas de Calais) qui font et défont les rois. Hollande et Delanoé l'ont appris à leurs dépens, Aubry et Royal en ont profité... et les militants sincères sont une nouvelle fois piétinés.
    Il fallait donc un appel d'air et tu viens de nous l'apporter. Je viens de passer de nombreux coups de téléphone, nous sommes partants pour cette aventure exaltante, même si nous sommes conscients qu'il nous faudra beaucoup travailler, convaincre, et être ouverts à tous ceux qui veulent un parti qui défende les valeurs républicaines et sociales.
    Cordialement

  26. 76
    regis dit:

    Enfin mais mieux vaut tard que jamais, les gens pourront enfin voter pour un parti de gauche qui veut vraiment gouverner !

  27. 77
    ERIC 63 dit:

    Très bien ENFIN !
    En avant pour des listes communes en juin 2009 aux européennes (PCF-NPA-PRS...) comme le proposent les communistes ! Et pour gagner à gauche en 2012.

  28. 78
    Vincent dit:

    Monsieur Mélenchon,

    Votre décision m'a tout bonnement abasourdi. Je venais juste d'adhérer au PS, dans l'espoir que votre poids le ferait pencher à gauche. Et maintenant vous le quittez ! Non pas que je soie en désaccord avec ce choix. Je le respecte. Il est logique et courageux. Mais c'est juste que vous venez de me faire perdre 20 euros ! Je plaisante. Mais l'heure est grave. La fondation de ce nouveau mouvement semblable à die Linke est urgente. Au moins maintenant le choix est clair pour moi. Je ne me sentirai plus le cul entre deux chaises. A gauche toute ! Je vous suis, monsieur Mélenchon. Puissions nous être nombreux. Mais ne tardez pas : nous avons besoin de ce parti maintenant !

  29. 79
    alain 13 dit:

    @ 5 furaxauboulot

    ....parce que le MRC ne quittera jamais le PS, il n'en est que régulièrement viré : je le sais, j'ai été il y a lontemps responsable local MDC et je n'ai eu à gérér que la déprime de JPC de n'être pas reconnu comme l'héritier narurel de la SFIO.Il y a longtemps? j'ai pas l'impression que çà ait beaucoup changé (et pourquoi la petite entreprise de l'éternel jeune espoir devrait changer). A voir si Jean-Luc Mélenchon saura réellement rompre.

  30. 80
    herbert andré 44 dit:

    Bonjour, la reproduction d'un modèle politique n'est pas viable.Vouloir reproduire l'exemple allemand en France ou italien est voué à l'échec.L'exemple des dernières présidentielles est concret......Si c'est de nouveau tomber dans les bras du PS à chaque élection pour sauver ses élu-es comme le PC.
    La crise du capitalisme terrible pour la population laborieuse et retraitée est la preuve tangible qu'il est urgent de s'attaquer vraiment au capital et ses mécanismes antisociaux et antidémocratiques.

    Depuis longtemps maintenant (25 ans) des millions de salarié-es, syndicalistes et militant-es ont continué à brandir le drapeau de la LUTTE face à celles et ceux qui se sont mis du coté de la finance et des profits.
    Si c'est cette gauche là -avec votre histoire et vos pratiques- que vous rejoignez aujourd'hui : alors bienvenue.....sans faire du passé table rase.
    andré

  31. 81
    Rigaut dit:

    en avant "La Gauche".Bon sang ce n'est pas si compliqué : Oscar Lafontaine a montré la voie. ET on accorde ce beau label aux alternatifs,aux verts,aux communistes,aux membres des cual...On est plus de 20% et on peut forcer le "P.S" à négocier s'il veut gouverner...à gauche !

  32. 82
    Vincent dit:

    Stupéfaction... puis enthousiasme !

  33. 83
    jcmig dit:

    Merci Monsieur Mélenchon pour l'espoir que vous nous faites naitre. Je suis certain que bon nombre de concitoyens n'attendait que cela.
    Bravo pour votre courage et que les détracteurs de cette action aillent se rhabiller avec leur déviances à droite et voire même leur participation au gouvernement de Sarko. Certains n'attendent que ça !

  34. 84
    robespierre dit:

    Vous quittez ! Mais qui va réfléchir au PS maintenant ?

  35. 85
    PMB dit:

    Alors on quitte le PS. Pour rejoindre le NPA ? Le Modem ? Oh ben non, pour créer un nouveau parti.

    Le bateau de la gauche coule de ses divisions, et en voilà un qui en rajoute sur les coups de hache.

    Heureusement que le ridicule ne tue pas, il y aurait deux morts de plus.

  36. 86
    jean dit:

    J'en suis, Tout mon respect M Melénchon.

  37. 87
    Ludovic dit:

    Bonjour!

    Comme beaucoup, je trouve qu'il était temps de prendre cette décision! Bravo en tout cas...

    Maintenant que vous avez un peu de temps devant vous, il serait pas mal de réfléchir un peu sur les éléments qui pourraient être le socle d'une alliance entre les diverses factions de la gauche... non?

    A bientôt,
    Ludo.

  38. 88
    Eol dit:

    Vous avez bien fait Messieurs.
    Je ne partage pas vos idées, mais il était temps de prendre vos responsabilités. Vous n'avez plus rien de commun avec la tête du PS actuel. Non pas que j'estime qu'ils ont raison. Mais couper le parti en deux est devenu necessaire pour clarifier sa position.
    Je vous souhaite bonne chance dans vos prochaines aventures. Et je gage que vous serez rejoint par d'autres qui en ont marre de voir le PS geindre mais ne pas proposer de solutions.
    Bon courage

  39. 89
    Ludovic D dit:

    Enfin !
    Ils commencaient à me rendre dingue au PS
    Je suis avec vous.
    Et Benoit H. keskidi ?
    Go !

  40. 90
    jennifer dit:

    Super JLM! Vous avez choisi le bon moment pour que tout le monde comprenne vraiment ce qu'il en est du PS. BRAVO! COUP DE MAITRE

  41. 91
    Jujupiter dit:

    C'est une decision respectable mais je pense qu'il aurait fallu attendre la fin du congres pour la declarer. En effet, Benoit Hamon vient de faire un score honorable et il a besoin de tous les soutiens possibles pour aider a peser sur l'orientation du parti.

  42. 92
    PMB dit:

    Plus que jamais je suis heureux de trois choses dans ma vie :

    - Mes enfants.

    - Avoir cessé de fumer.

    - Ne pas avoir adhéré au PS dans le grand élan naïf de la victoire de mai 81.

    -

  43. 93
    Jacob Montagne dit:

    C'est fait !
    Maintenant tout reste à faire.
    Construire un vrai parti de gauche crédible.
    Créer une force de rassemblement sur des orientations claires par rapport à l"Europe, aux services publics etc.
    Dépasser cet apparent paradoxe de faire scission pour se donner les moyens de l'unité.
    Le péril est celui où l'on voit tomber les partis et groupuscules trotskistes qui font chacun séparément, sous différentes appellations et différentes bannières un " Grand Parti des Travailleurs".
    Quoiqu'il en soit, si vient à naître un nouveau parti qui prend pour nom "La Gauche" et pour devise "Pour la République Sociale", alors, j'en suis !
    Jacob Montagne

  44. 94
    mariezeline dit:

    bravo et merci

  45. 95
    RJ dit:

    Bravo! enfin un acte courageux! Il faut un grand parti de gauche qui ne soit pas néo-baba-trotsko-bobo-dans-la-lune (le npa)... J'espère que vous arriverez à vous imposer. J'ose espérer maintenant une alliance ou des liens privilégiés avec le MRC.

    Bien à vous

    Raphael

  46. 96
    fred dit:

    bonjour jean luc

    il etait temps que vus fassiez ce pas qui n'est pas sans conséquences les grandes luttes emporter par nos aïeuls sont toujours commencer comme ça
    allons de l'avant
    tu peux compter sur moi
    FRed

  47. 97
    syndicaliste dit:

    Enfin...! Fidèle lecteur de ton blog, attentif à tes courageuses prises de position je me demandais ce qui pouvais bien te retenir dans ce parti devenu sans âme et livré aux libéraux.
    J'approuve totalement ton départ, y compris avant le congrès car évidemment, vu le résultat du scrutin, les choses sont jouées d'avance, sauf bien sûr, le partage du gâteau entre toujours les mêmes.
    Reste à voir quoi faire ? créer une subdivision de plus dans une gauche qui se veut radicalement anticapitaliste (PCF, MRC, PRS,NPA, LO etc...) ou rejoindre une de ces structures pour lui apporter ta puissance d'analyse et ta capacité à intervenir? pour ma part, il me semble que passer un accord avec le NPA, encore en construction, voir l'intégrer serait une hypothèse séduisante; une dynamique se crée autour de ce futur parti, sur des bases finalement pas si éloignées de ta façon de voir les choses... En tous cas, il existe un espace politique à la gauche du PS, c'est sûr, pour peu que toutes les énergies se rassemblent; au coeur de cette construction, tu as une place de choix, c'est certain.
    En tous cas, bravo pour ton courage et bonne route, pour ma part, je vais suivre tout çà de prés, et suivant ta décision et celle de Marc, j'adhérerai... pour une dynamique de rassemblement à gauche, vraiment.

  48. 98
    Théo dit:

    Bravo pour cette décision pleine de bon sens camarade Mélenchon!

    Ce parti socialiste nous sommes de plus en plus à ne plus en vouloir!

    En espérant que d'autres élus vont suivre ce chemin

  49. 99
    Chauvigné gilles dit:

    Un bon début !
    De la part d'un modeste citoyen.

  50. 100
    Nicolas dit:

    Il était temps que se produise à gauche un aggiornamento salutaire. Il était temps que les lignes bougent. Que Royal parte au Modem, on ne la regrettera pas ! Son discours populiste, ses soutiens droitiers (valls, collomb, etc.) rendent totalement ridicules ses propos sur la crise, elle qui, il y a peu de temps encore, disputait à Delanoe le brevet du social-libéalisme.
    Face à la crise, elle s'est contenté d'avancer des propositions, telles que la création d'un pôle bancaire public, qu'elle a tout simplement piquées au parti communiste ! Son opportunisme est lamentable.

    Il est temps qu'à gauche, dont la majorité du PS ne fait plus partie, apparaissent de nouvelles lignes de force assises sur la contestation radicale du capitalisme et des orientations néolibérales de l'Union européenne. Cela exige, au-delà du rassemblement d'appareils, la constitution d'un grand parti représentant les intérêts des salariés qui représentent 85 % de la population active en France. La solution, c'est Die Linke, ce n'est pas la gauche arcobaleno (arc-en-ciel) en Italie dont nous avons vu l'échec en raison de l'incapacité de ses composantes à refonder un parti avec des militants formés et déterminés à engager des combats politiques sur une LIGNE CLAIRE.

Pages : « 1 [2] 3 4 5 6 7 8 9 10 1122 »


Blog basé sur Wordpress © 2009/2015 INFO Service - V3 Archive