07nov 08

Communiqué de Jean-Luc Mélenchon et Marc Dolez

Ça suffit comme ça !

Le résultat du vote au parti socialiste est connu. Les trois motions issues de la majorité sortante du Parti arrivent en tête. Elles obtiennent 80% des suffrages. Et la motion de Ségolène Royal l’emporte avec sa proposition d’alliance au centre. Ainsi, les orientations qui dominent la social-démocratie européenne l’ont emporté alors qu’elles conduisent partout à l’échec. Elles avalisent l’Europe du traité de Lisbonne, les alliances changeantes, l’abstention face à la droite, et refusent de mettre en cause le capitalisme. Ce résultat est sans ambiguïté. Le score respectable de la gauche du parti n’y change rien malheureusement.

Pour nous, ça suffit comme ça !

Nous refusons de nous renier en participant à des complots et des combinaisons tactiques. Car quels que soient les arrangements qui sortiront du Congrès de Reims, la future direction du PS appliquera l’orientation majoritaire en particulier quand viendront les prochaines élections européennes. Il faudrait alors accepter ce que nous refusons depuis toujours : le traité de Lisbonne et le Manifeste commun avec les partis sociaux démocrates qui gouvernent avec la droite dans leur pays. Non ! Pour nous, ça suffit comme ça !

Nous prenons nos responsabilités. Dans la crise du capitalisme, notre pays a besoin d’une autre voix à gauche. Nous voulons lui être utiles. Nous voulons reprendre l’initiative, formuler une alternative, faire reculer et battre Sarkozy. Par fidélité à nos engagements, nous prenons donc notre indépendance d’action. Nous quittons le Parti socialiste. Nous allons porter publiquement notre conception du combat républicain et socialiste, sans concession face à la droite, au capitalisme et leur irresponsabilité destructrice contre la société humaine et l’écosystème. Nous allons la proposer au suffrage universel. Ainsi que nous l’a montré en Allemagne Oskar Lafontaine avec Die Linke, nous décidons d’engager avec tous ceux qui partagent ces orientations la construction d’un nouveau parti de gauche et nous appelons à la constitution d’un front de forces de gauche pour les élections européennes. Nous savons qu’une énergie immense dans notre peuple est disponible pour le changement. Il faut aller de l’avant.

Jean-Luc Mélenchon, sénateur de l’Essonne
Marc Dolez, député du Nord

Vous pouvez soutenir cette démarche en signant un appel mis en ligne sur le site www.casuffitcommeca.fr


1 081 commentaires à “Ça suffit comme ça !”

Pages : « 16 7 8 9 10 [11] 12 13 14 15 1622 »

  1. 501
    hugues vessemont dit:

    S'il était honnête, Monsieur Mélanchon rendrait son mandat de sénateur, obtenu grâce à la structure, l'organisation et la profonde implantation du PS... On sait ce que fait à la gauche en général la constitution d'un petit parti à la Chevénement

  2. 502
    H2 dit:

    " Lors du sommet ibéro-américain à San Salvador, la présidente argentine, Cristina Kirchner, a fait entendre la voix dissonante de son pays dans le débat précédant le sommet du G20 le 15 novembre, auquel elle participera.

    S’attaquant au modèle néo-libéral déchu qui fut imposé pendant des années aux pays en développement, elle a appelé les dirigeants des pays industrialisés à faire preuve de leadership afin de proposer une alternative ne sacrifiant pas les secteurs les plus vulnérables de la société.

    Cette crise est l’une des plus graves à laquelle l’humanité ait été confrontée dans son histoire, a-t-elle dit. Il faut bien comprendre que contrairement à ce qui est enseigné, « l’économie n’est pas une science exacte. Il ne s’agit pas de la valeur des monnaies, il ne s’agit pas de monétarisme. L’économie est profondément une science sociale reflétant les désirs, les besoins, les aspirations et les espoirs de la société. "

    Suite de l'article :

    http://www.solidariteetprogres.org/article4782.html

  3. 503
    vince01 dit:

    Bravo Mr Mélenchon.
    Je n'approuve pas vos idées, (je suis du MODEM) mais je dois dire que je vous ai toujours respecté.J'ai toujours aimé votre franc parlé.Je me suis toujours demandé comment vous avez fait pour tenir jusqu'à maintenant.Il ya trop de divergences dans votre parti. Vous avez le courrage de prendre des risques quitte à tout perdre pour suivre votre chemin et etre en accord avec vous même.humainement parlant vous êtes quelqu'un de bien (Politiquement je ne peux pas dire ça vu qu'on a pas du tout les memes idées(non pas dans la façon de voir les choses mais de les appliquer)) mais franchement un très grand bravo.J'espere que tout se passera bien pour vous.C'est grace à des personnes comme vous qui font face à leurs responsabilités et qui sont en accord avec soit même que la politique avance.Vous verrez dans votre combat vous en sortirez grandi.Fini pour vous le fait de faire trop de compromis qui ne represente pas se que vous êtes.Votre décision me fait rappeler le leader du MODEM, celle de faire face à son destin et d'être en harmonie avec ce qu'il est.

  4. 504
    toutoune dit:

    membre du MRC j'attendais avec impatience ce jour de l'implosion du PS ça suffit cette gauche caviar libérale qui ne remets rien en cause il y a vraiment un boulevard aujourd'hui avec l'ampleur de la crise du système capitalists ultralibéral pour creer un parti qui ne transige pas avec les vrais valeurs de la gauche la laicité le rôle de l'état comme élément régulateur et redistributeurs les fondamentaux qui affichent sans fausse honte les valeurs de la république française citoyens levez vous je crois que c'est vraiment le moment!je propose un nom "le parti socialiste républicain"

  5. 505
    Bertrand dit:

    Quelle bouffée d'air pur! Jean-Luc Mélenchon fait passer ses convictions en premier. Depuis combien de temps n'a-t-on vu une telle attitude chez un politique, de gauche comme de droite! Bravo! Jean-Luc Mélenchon honore la politique au sens noble du terme. Peut etre que son combat n'est pas le bon, mais au moins il peut se regarder en face le matin en se rasant. La "fraternité" des ségolatres du Zénith, non merci!

  6. 506
    L'énervé dit:

    Aaaargh, je viens de vous voir sur BFM et je me dis que peut-être vous m'avez réconcilié avec la gauche, la vrai. Vivement la suite..... et Courage !

  7. 507
    H2 dit:

    @ Antoine

    Réflechissons un peu 5 minutes.
    Si la motion "C" au regard de la crise mondiale dans laquelle nous sommes et des orages guerriers à l'horizon qui s'annoncent... avait remporté plus de 50 % comme il aurait fallu que votent les militants s'ils avaient été véritablement conscients des dangers présents et à venir, j'imagine que le Sénateur Mélenchon serait sans doute resté dans le dit PS.
    Mais non ! L'élection s'est faite avec 45 % d'abstention, ce qui renseigne sur l'état comateux du parti "socialiste ".
    Et en plus, ils ont à nouveau voté pour celle qui a renié son programme au lendemain de la défaite et vise demain à une alliance à droite. Il est clair dans ces conditions qu'il valait mieux laisser tout ce beau monde se congratuler et se haïr.
    Ce beau monde avec de la m**** plein les yeux qui n'ont rien vu venir de la crise, n'en pensent rien et ne savent pas ce qu'il faut faire pour la régler, tout occupé à des querelles byzantines depuis des lustres ou a des reniements sans fins de leurs propres idées.
    La " retraite à 70 ans " applaudie par Bertrand Delanoë n'étant que la dernière saloperie en date proclamée par un élu de ce parti.
    Qu'ils règlent leurs problèmes d'égo entre eux maintenant vu qu'ils n'ont plus aucun projet de société différent à proposer, ni aucun logiciel pour en finir avec le pillage de l'hyper-classe mondiale qui met à genou tout les hémisphères de la planète.

    J'ai lu entre autre chose que quelqu'un se plaignait qu'un site internet ait été préparé au cas où la motion ne remporterait pas la majorité ! La belle affaire !
    La guerre idéologique ça se prépare de longue date - en prévision - puisque le risque que certains acceptent une fois de plus d'abandonner les armes et de se soumettre aux volontés ennemies étaient grand - voire certain.
    Ils ont voté Ségolène Royal / Martine Aubry / Bertrant Delanoë ! Incroyable ! Tous ceux qui nous ont mis dans la m**** depuis 40 ans et qui n'en démordent pas !
    Il n'y a cas faire une visite sur le site de Pierre Moscovici pour juger de l'arrogance et du décalage d'avec les communs des mortels de ces gens là pour se faire une petite idée. Sans compter le vide et le creux des discours en ligne. Que des petites querelles de chapelles pour aficionados. Le PS aujourd'hui ? Un club d'élite en faillite. Plus besoin de vouloir en être. Ils n'ont plus rien à proposer. Je ne donne pas chère de la maison à ce compte là. Elle ne va pas tarder à s'écrouler sous le poid de sa fatuité et du désert étendu en son sein.

    Les temps sont "historiques".

    Basta !

  8. 508
    Les pays baltes en faillite ? dit:

    L'Estonie, la Lettonie et la Lituanie redoutent une faillite à l'islandaise.

    Après la faillite de l'Islande, celle des pays baltes ? La crainte d'un effondrement s'étend en Estonie, en Lettonie et en Lituanie, les trois pays considérés il y a peu comme les tigres de l'économie européenne. Le dernier oiseau de mauvais augure n'est autre que la Commission européenne, qui a donné l'alerte, lundi 3 novembre, dans ses prévisions de croissance : selon elle, les trois pays baltes vont souffrir plus durement de la crise que les autres États de la nouvelle Europe.

    Depuis plusieurs mois, ces trois pays s'attendent à un atterrissage difficile, après des années d'une croissance très soutenue par des crédits faciles. L'Estonie et la Lettonie ont été déclarées en récession : inflation à deux chiffres et déficits budgétaires en hausse. L'économie estonienne devrait se contracter de 1,3 % en 2008 et de 1,2 % en 2009. En Lettonie, le déclin devrait être de 0,8 % cette année et de 2,7 % en 2009.

    La Lituanie semblait obtenir de meilleurs résultats, en partie parce que son système bancaire a été racheté, plus tardivement qu'en Estonie et en Lettonie, par les banques nordiques. Elle a donc été exposée avec retard à la vague de crédits faciles qui a fini par mettre à genoux ses deux voisins. Mais l'heure n'est pas à l'optimisme, au lendemain des élections législatives d'octobre qui ont vu la défaite du gouvernement mené par les sociaux-démocrates. Plutôt rassurant ces dernières semaines, le futur premier ministre lituanien, le conservateur Andrius Kubilius, a décrit lundi 3 novembre sur son blog son inquiétude. " Les chiffres d'octobre révèlent un fait longtemps caché par le gouvernement, à savoir que le déficit fiscal de cette année allait de loin dépasser les prévisions et atteindre 2,7 milliards de litas (757 millions d'euros) ou 2,35 % du PIB. " Faute de réduire sa dette, s'alarme la presse, le pays pourrait connaître un destin islandais et se retrouver en quasi-faillite. Tout en négociant la composition de son futur gouvernement, qui comportera notamment un parti populiste, Andrius Kubilius a déjà annoncé une réduction des dépenses de l'Etat.

    Jusqu'ici, les Baltes tentaient de se rassurer en se disant que, si les banques nordiques tiennent, les Baltes tiendront le coup. Le retour à la réalité est brutal. " Les pays baltes ont déraillé, a lancé à la mi-octobre, lors d'un séminaire organisé par le patronat suédois à Stockholm, Bengt Dennis, ancien chef de la Banque centrale suédoise. La crise a démontré que les gouvernements n'étaient pas prêts à réagir et que ce sont encore des pays pauvres. Cela va frapper fort les chômeurs, les malades et les retraités. "

    http://www.lemonde.fr/archives/article/2008/11/05/l-estonie-la-lettonie-et-la-lituanie-redoutent-une-faillite-a-l-islandaise_1115154_0.html

  9. 509
    La Lutte Finale ? dit:

    Krach mondial: fermeture des Bourses par par Gilles Bonafi :

    "La plupart des économistes pensent que fermer les marchés reviendrait à « casser le thermomètre pour ne plus afficher le niveau de fièvre ». Pourtant, il convient d’analyser avec lucidité le précédent historique de la crise asiatique de 1997. Ainsi, le président malaisien, Mahathir bin Mohamed avait interdit aux investisseurs étrangers de sortir des fonds investis à la bourse de Kuala Lumpur. Elle a été la bourse la moins touchée par la crise.

    La fermeture des marchés, impensable il y a peu, est donc devenue une nécessité pour plusieurs raisons :

    -la faillite des hedge funds est imminente (20 à 30% d’entre eux selon Nouriel Roubini).

    -le secteur des cartes de crédit est fortement secoué et sera l’un des prochains krachs à venir (21 milliards de dollars d’emprunts réclamés de janvier à juin 2008).

    -l’économie réelle commence à être sérieusement touchée.
    -la panique peut provoquer un effondrement total.

    Je pense que cette fermeture sera effective très bientôt (peut être le 18 novembre 2008) car il n’y a pas d’autres alternatives.

    La crise économique actuelle est donc bien une crise systémique qui aura pour point d’orgue la destruction du dollar en 2009. Pour les incrédules, cette destruction annoncée dans le GEAB n°28 est envisagée par l'économiste chinois Zuo Xiaolie. "

    http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=10817

  10. 510
    mickey dit:

    Qui peut m'expliquer ce qui distingue la ligne Mélenchon et la ligne Npa?
    Merci...XD

  11. 511
    eric dit:

    Bravo Mélanchon ! Il était temps de trouver un peu d'espoir. Ainsi, entre un ps de plus en plus tourné vers le centre, un pc hors service et un npa qui refuse de poser la question de la gestion, il y a une chance de trouver un espace pour constituer un die linke à la française.

  12. 512
    archi-duc de Chambord Pierre-François 12 dit:

    Prenez AUTAIN avec vous, le NPA de BESANCENOT semble exiger beaucoup de conditions de sa part, pour, éventuellement l'accepter : Elle devra reconnaitre avoir eu tort de travailler avec DELANOE !

  13. 513
    schlencker dit:

    cher jean-luc vous êtes le seul à incarner la république dans ce pays (même besancenot devrait s'en inspirer)

  14. 514
    archi-duc de Chambord Pierre-François 12 dit:

    Et Siné, Alevèque, Filoche, Bedos, etc...

  15. 515
    mickey dit:

    schlencker, en quoi Besancenot n'est pas républicain selon toi?

  16. 516
    archi-duc de Chambord Pierre-François 12 dit:

    Les " chiennes de garde " : Alonso avec vous ?

  17. 517
    archi-duc de Chambord Pierre-François 12 dit:

    accordez des interview à le mague.net et vendredi.info

  18. 518
    Georges ROULLIER ( PRS 69) dit:

    Jean Luc merci ! tes interventions étaient super, avec une toute petite pointe d'humour en plus comme tu sais le faire, à l'avenir ce sera parfait !
    Amitiés RG

  19. 519
    mickey dit:

    Lybie d'O///
    Oui?...mais qui est carriériste?Mélenchon?franchement...je crois vraiement qu'il se fou de ce genre de chose comme il dit.

  20. 520
    Yaneck Chareyre dit:

    Sergio, parce que tu crois vraiment que ce genre de décisions se prennent à la va vite, pendant une nuit de beuveries pour noyez son désespoir?
    Franchement, si tel est le cas, il faut être grandement naïf pour penser cela.

  21. 521
    Pierre34 dit:

    Pour le nom du nouveau parti: le C-S-C-C c'est pas mal.
    " Tu connais le C-S-C-C?
    - Non, c'est quoi?
    - Le nouveau parti politique de J L M!
    - Tu veux dire DSK?
    - Non Jean Luc Mélenchon! Euh l'autre hé...
    - Ouf j'ai eu peur! Trop top qu'il doit être son parti, alors.. Mais c'est quoi C-S-C-C!
    - T'en a assez de la droite et de la fausse gauche?
    - Ben si, même que je suis pas seul...
    - T'as pas la rage?
    - Ben si !?!?
    - Alors viens crier avec nous : Ca Suffit Comme Ca ! Et aux prochaines élections choisissons le bulletin C-S-C-C!"
    Ca le fait, non?

  22. 522
    Mano dit:

    Il y a même, à 22:37, de la pub pour Solidarité et Progrés (Cheminade)...

  23. 523
    thierry 71 dit:

    C'est dommage de ne jamais accepter les votes des individus et les opinions contradictoires, ça promet de ce que pourra etre votre nouvelle gauche......vouloir le bien du peuple, sans son consentement (ça rappele des bonnes époques). Je me suis présenté en 71 avec la motion C, on a pas gagné, mais on est troisieme, alors je respecte la démocratie et j'esseai de faire avancer nos idées.
    Bon vent.

  24. 524
    commandant P. dit:

    @sergio et Louis, post 531 et 489

    les considérations techniques (analyse du domaine) nous montrent que ce n'est pas un coup d'humeur
    CQFD, cf. mon post de ce matin (post 69)

    maintenant, est-ce le bon moment, le bon tempo, au sens de Yakovleff ?
    (Cel Michel Yakovleff, tactique théorique, Economica 2007)

    ok, c'est une question tactique, mais la tactique, cela compte en politique !

    on ne maîtrise pas, par définition, le "brouillard de guerre"
    mais on doit maîtriser le tempo, et prendre l'initiative au bon moment,
    beaucoup de batailles ont été perdues sur le non respect de ce principe

  25. 525
    Denis et votre mandat de sénateur ! dit:

    monsieur Mélenchon, allez au bout de votre logique, renoncez à votre mandat de sénateur socialiste car vous avez été élu par les grands électeurs de votre ancien parti et non au suffrage universel; vous tenez donc ce mandat exclusivement du PS.
    vous ne le ferez pas, car vous avez besoin d'une tribune pour exister et vous adorez le luxe des lambris dorés du sénat.

  26. 526
    Emediat France Info dit:

    Article de presse sur l'agence Emediat.fr

    MÉLENCHON CLAQUE LA PORTE DU PS POUR FONDER UN NOUVEAU PARTI

    Le sénateur de l’Essonne Jean-Luc Mélenchon a annoncé vendredi qu’il quittait le Parti socialiste en compagnie du député du Nord Marc Dolez, au lendemain du vote des militants socialistes pour le congrès de Reims qui a vu la motion défendue par Ségolène Royal recueillir quelque 29% des voix. Cette décision tant attendue par de très nombreux citoyens redonne un souffle à la gauche républicaine.

    « Pour nous, ça suffit comme ça ! »

    Défenseur ardent du non au traité de Lisbonne, Mélenchon rompt définitivement avec la nébuleuse sociale-libérale et euro-mondialiste qui anime la classe politique corrompue depuis des décennies.

    “Nous refusons de nous renier en participant à des complots et des combinaisons tactiques. Car quelles que soient les arrangements qui sortiront du Congrès de Reims, la future direction du PS appliquera l’orientation majoritaire en particulier quand viendront les prochaines élections européennes. Il faudrait alors accepter ce que nous refusons depuis toujours: le traité de Lisbonne et le Manifeste commun avec les partis sociaux démocrates qui gouvernent avec la droite dans leur pays. Non! Pour nous, ça suffit comme ça! (…) Nous quittons le Parti socialiste. Nous allons porter publiquement notre conception du combat républicain et socialiste, sans concession face à la droite, au capitalisme et leur irresponsabilité destructrice contre la société humaine et l’écosystème. Nous allons la proposer au suffrage universel. (…) Nous décidons d’engager avec tous ceux qui partagent ces orientations la construction d’un nouveau parti de gauche et nous appelons à la constitution d’un front de forces de gauche pour les élections européennes”

    C’est donc dans un premier temps un rassemblement supposé réunir tout les partis à la gauche du PS, pour proposer une remise en cause de l’orientation ultra-libérale de l’Union Européenne en vue des élections de juin 2009. C’est un projet qui risque de peser lourdement compte tenu de la grande défiance de la population française envers l’Europe de Maastricht. Cette première étape permettra à Mélenchon de rassembler un maximum d’élus et d’électeurs derrière lui avant de pouvoir fonder son nouveau parti sur des bases solides.

    La suite de l'article sur http://www.emediat.fr/general/melenchon-quitte-le-ps-pour-fonder-un-nouveau-parti_1036.html

  27. 527
    Seb dit:

    Je soutiens totalement votre décision. Mais pour qu'elle soit réellement crédible et significatif d'un engagement sincère, vous devez abandonner tous vos mandats obtenus sous investiture socialiste.

  28. 528
    Mic dit:

    De toute facon on arrive au stade où il faut un coup de barre à gauche.
    Y en a marre de ces voleurs carrièristes qui prétendent nous représenter. Avec leurs chasse aux revenus par leurs indemnités d'élus à coup de plusieurs milliers d'euros (maires, conseillers généraux, députés...) ils se sont complètement embourgoissés. Comment peuvent ils prétendre nous représenter. Ce n'est que pour se faire élire car ils n'ont pas de chance à droite.

    A quand (jamais) une proposition de loi sur deux mandatures maxi par personne pour tout mandat afin d'obtenir le désintéressement, le bénévolat comme les associatif (au frais réels.), on aurait là le vrai tri, et le renouvellement.
    ... .

  29. 529
    H2 dit:

    mickey dit:

    “Qui peut m’expliquer ce qui distingue la ligne Mélenchon et la ligne Npa?
    Merci…”

    On peut regretter l'éclatement à Gauche. Mais Mickey, l'Histoire ne s'écrit pas hélas, comme le voudraient les doux enfants d'un trait de stabilo rose.
    Entre Jean-Luc Mélanchon (Trait d'union / PRS) et le NPA (LCR en voie d'ouverture et rénovation) ce n'est pas la même histoire. Le PC non plus. Le MRC non plus. Les Verts non plus. Les Comités " Bové " non plus...etc...

    Le PS faisait " bouchon ". Son éclatement fait s'exprimer tout un chœur neuf à Gauche. On peut bien gouter cet heureux évènement non ?
    Oui, plutôt que de regretter l'éclatement des différentes forces en présence il faut en premier lieu comprendre que chacun de ces éclats, fait d'ombre et de lumière, a une raison d'être et que l'on peut relire ceux-ci à la lueur de
    l'Histoire.
    Je suis d'accord. On a plus beaucoup le temps là... et puis on connait la chanson. Les procès ont été fait. Divers aggiornamentos aussi.
    Aujourd'hui tout un peuple se meurt dans l'indifférence des élites qui avaient mandat à le représenter et prétention à le diriger.
    Elles ont failli. Le peuple est ruiné.

    S'il y a encore des raisons à ce que les forces de Gauche en présence soient encore séparées, on peut imaginer que sous le coup de la désintégration du PS, il sera plus que temps à ces forces d'esquisser des rapprochements et d'initier des convergences dans le dépassement mutuel.
    Mais cela, c'est aux " acteurs- militants " et aux électeurs d'en décider.
    On aimerait accélérer le temps mais il semble qu'il le fasse désormais très bien tout seul ... " Le Temps ". C'est celui de la crise qui enfle et gangrène tout.
    Les perspectives sont infectées et noires aux dernières nouvelles. Raison de plus pour donner un grand coup de balai à l'intelligentsia mondiale qui nous a précipité dans le gouffre. Le plus rapidement possible avant que celle-ci ne décide de nous sacrifier une fois de plus sur l'autel de la guerre pour sauver ses propres intérêts.
    Tout commence toujours d'abord dans les têtes et les esprits semblent mûrs désormais.

    En France, depuis longtemps précisément nous savions que le dit " PS " rejoindrait un jour le modem (Droite Centriste). A nous désormais de reconfigurer " Les Gauches " dans une plateforme commune si celles-ci ne veulent pas tout de suite fusionner dans un seul mouvement.
    Les listes selon les diverses élections devront être plurielles sans attendre et féconder cet esprit de synthèse des GaucheS à venir.
    Cela ne tardera pas vu l'état d'urgence annoncé, planétaire.
    Les peuples attendent ce renouveau démocratique et social. Le Socialisme Démocratique est la troisième voie tant attendue et sans cesse différée. En France comme partout dans le monde.
    Oui, L'hyper-classe est désavouée ; elle qui voulait diriger le monde à la baguette magique pour ses intérêts égoïstes et à la schlague monétariste pour les plus déshérités et les plus pauvres. La financiarisation aura été le denier bouquet du feu d'artifice néolibéral. La faillite des nations le dernier acte avant liquidation.

    La classe moyenne reluque à nouveau sur la " lutte des classes " maintenant qu'elle a compris qu'elle ne ferait JAMAIS partie de l'Hyper -classe. Humain trop humain. La classe moyenne flouée, crie déjà vengeance !... et réparation d'un bien qu'elle n'a pas eu et n'aura jamais plus. Changement de logiciel global. La crise écologique sonne le glas des puériles et délirantes gabegies des élites oublieuses de leurs humanités passagères et limitées.
    Que l'on se réjouisse d'une telle nouvelle et préparons le renouveau offensif citoyen, comme partout en Amérique du Sud. Voilà un continent qui ouvre véritablement l'ère nouvelle et de neuves prospectives. La classe moyenne n'est plus l'alibi des puissants ni son otage. Elle se doit à nouveau de respecter les classes populaires. Mais celles-ci ne doivent pas attendre que les classes moyennes le lui permette.
    Il faut être fort pour converser " d'égal à égal". C'est la loi du genre. Pas d'illusion la dessus.
    S'organiser dans l'intérêt bien compris de la coopération mutuelle, telle est la tâche future. Sans précipitation ni regret mais bien emprunt d'une lucide espérance et une fierté retrouvée.

  30. 530
    Anne dit:

    Youpi! Enfin une organisation politique qui a toutes les chances de me plaire! Je signe!

  31. 531
    Força Avanti dit:

    Bravo Jean Luc.

    Tu n'as pas quitté tes idées. C'est la ligne majoritaire du PS qui les ignore depuis trop longtemps.

    Le peuple de gauche reconnait les siens.

    Après près de 35 ans de militantisme sans relâche au PS, je suppose que cela n'a vraiment pas été facile pour toi. Cela le sera certainement plus pour moi,...

    Jusqu'ici et depuis 2002, j'entretenais l'illusion qu'il fallait perdurer et travailler de l'intérieur du Parti.

    En fait, c'est l'intérieur de la gauche qu'il nous faut retrouver...

  32. 532
    François Gaillard dit:

    Comment expliquer qu’une femme aussi nulle et ridicule que Ségolène Royale

    Finalement, elle les a battu les uns après les autres… Chapeau l’artiste!

    Mais alors comment expliquer que cette femme géniale a été écrasée par NS...

  33. 533
    Samy dit:

    H2,

    Tout comme toi, je me réjouis que Mélenchon quitte la "comédie" du ps.
    La dérive à droite de celui-ci à l'heure de la nécéssité d'un coup de barre à gauche est une erreur historique.

    Npa et Prs n'ont pas la même histoire et devront inventer un futur commun, soit.

    Mais, à ce jour, il est possible sans doute de donner des indications sur ce qui
    justifie une partition séparée de la force npa/Mélenchon.
    Cela est légitime à la condition que ce qui les sépare est plus important que ce qui les rassemble, non?
    Donc, je redemande, oû est la ligne de séparation?La république?, qu'est ce que cela signifie...Mélenchon évoque les "soviets"
    , mais cette allusion me semble largement polémique, le npa ne propose pas de "sovietiser" l'économie...

    Je trouve qu'il y a une base commune solide entre ces 2 forces, qu'il faut tenir pour un des horizons le gouvernement par les élections et qu'au minimum,
    des projets électoraux communs doivent être envisagés.

  34. 534
    Olivier Delaporte dit:

    Une nouvelle qui fait plaisir à lire!...
    Membre d'ATTAC depuis 2003 et du P.C.F. depuis 2007 (tout en restant sympathisant de la L.C.R. / N.P.A. aussi), je salue cette volonté de faire des listes communes pour les élections européennes de juin 2009 car je ne comprends pas l'intérêt d'avoir des liste P.C.F. (pourtant ouvertes comme c'est la tradition depuis plusieurs années au monde associatif, syndical, etc...) et des listes de la L.C.R. (qui sera devenu le N.P.A. entre temps) qui seraient malheureusement en concurrence et nous donneraient moins de chances d'avoir des représentants au Parlement européen... alors qu'élus P.C.F. et élus N.P.A. (si l'un des deux arrivent à en avoir en jouant l'émiettement) se retrouveront à n'en pas douter au sein de la G.U.E.!...
    De là à dire qu'il faille un grand parti, je pense que beaucoup de gens ne sont pas prêts, mais une union électorale, c'est IN-DIS-PEN-SABLE!...
    Que l'on gagne ces élections européennes ensemble... on est faits pour ça de toute façon!...

  35. 535
    Hold up dit:

    " Secrets d’argent, intérêts et inflation" Par Rudo de Ruijter (LEAP)

    " L’argent joue un grand rôle dans notre vie. Dans la société aussi, presque tout est déterminé par l’argent. Il est étrange que si peu de gens connaissent les jongleries grâce auxquelles l’argent prend naissance et disparaît. La plupart des gens voient que leur argent dévalue tous le temps, mais ils ne savent pas que c’est provoqué, avant tout, par le système d’argent lui-même. Pareillement, l’éternelle chasse à la croissance économique et la pression toujours croissante sur la productivité dans les pays industrialisés, sont causées par les principes de ce système. Le système d’argent peut aussi servir à l’oppression, par exemple des pays du Tiers Monde, ou être le motif de guerres, comme celle contre l’Irak. Aimeriez-vous faire un petit tour dans les coulisses ? Bienvenue dans le cirque des jongleurs de l’argent ! "

    http://www.europe2020.org/spip.php?article499&lang=fr

  36. 536
    Samy dit:

    sur la réception au npa de cette grande nouvelle

    http://forum-anticapitaliste.org/comments.php?DiscussionID=867&page=1#Item_0

  37. 537
    Dominique dit:

    Je peux comprendre les raisons de ce départ, cher Jean-Luc. C'est néanmoins un départ qui fait mal et qui fera mal à nombre de militants, et notamment à tous ceux (ils sont nombreux) qui en votant pour la motion Aubry ont voulu "voter utile" et infléchir la ligne du parti alors qu'ils se sentaient proches de la motion Hamon. Pour ma part, je resterai au parti socialiste parce que l'urgence, aujourd'hui, c'est de battre Nicolas Sarkozy qui est en train de mettre à bas des décennies d'acquis sociaux. Créer un nouveau parti, c'est long et hasardeux, et Nicolas Sarkozy, lui, ne perd pas de temps. Et il ne faut pas lui laisser plus de temps qu'il n'en a déjà volé.Je crois à ce combat-là et j'accepte le compromis pour le mener. Chacun son truc! Mais ton départ, c'est triste!

  38. 538
    Eric Le MER dit:

    Certes, Monsieur le sénateur,
    mais quel programme, quelles concepts fondateurs (on verra les financements après), quel vecteur de rassemblement, quelle stratégie...?
    Votre défection est un indicateur clair de la désintégration du PS, inéluctable.
    Malheureusement, pas celle d'une reconstruction créatrice, positive, intelligente ("inter-ligere", ça n'est que du latin, utile à tous!).
    Et maintenant que fait-on?

  39. 539
    Guillaume dit:

    “Qui peut m’expliquer ce qui distingue la ligne Mélenchon et la ligne Npa?
    Merci…”

    C'est marrant, moi la question que je me pose c'est plutôt qu'est-ce qui distingue le NPA de l'UMP.

    Entendons nous bien, le NPA n'est pas de gauche, le NPA est libertaire. A votre avis pourquoi les trois quart de leurs militants sont des étudiants fumeurs de shit ou des enseignants sans-papièristes ?
    En prônant la régularisation de tout les sans-papiers ils donnent l'alibi humanitaire au Medef pour changer les clandestins en esclaves. En prônant un internationalisme enfantin ils participent au bannissement de toute forme de protectionnisme économique, seule solution pour relancer les salaires (lisez Todd !)
    En haissant les frontières ils favorisent les délocalisations et toutes les pressions sur les salaires, ils contribuent au dumping social. A votre avis pourquoi aucun ouvrier ne vote LCR ? Parce qu'ils ont bien compris qu'ils roulent pour la bourgeoisie mondialisée !

    On ajoute à cela tout un tas de revendications, certes ridicules mais pas moins scandaleuses, comme la légalisation des drogues douces et la dépénalisation des drogues dures, histoire de conserver la base de leur électorat composé de liberaux-libertaires à dread-locks.

    Pointez-vous aux manifs ! Vous verrez que la LCR confond lutte sociale et rave-party..

    Composer avec le NPA est la pire des idées, le NPA c'est l'ennemi.
    Pour que Mélenchon réussisse, il devra à composer exclusivement avec des républicains comme Chevènement, des communistes opposés à Buffet et des souverainistes ! Il faut rassembler la France du NON sans bercer dans le sentimentalisme de Buffet et encore moins dans la tartufferie de Besançenot !

  40. 540
    Samy dit:

    Dis-moi Guillaume, t'es presque mûr pour le courant d'alain Soral!
    Et cela à la faveur de plusieurs aproximations: car la lcr n'est pas un courant "libertaire", la lcr n'est pas le npa, le républicanisme n'est pas une doctrine de la préférence nationale, Mélenchon est aussi un internationaliste...

    Bref, je te trouve bien injuste...surtout en décrétant que le npa n'est pas à gauche, tu préfères le FN?!

  41. 541
    regis dit:

    Jean-Luc Mélenchon, votre décision provoque une sorte de tsunami électronique.
    Je voudrais m’inscrire dans la discussion sur deux points qui sont fréquemment évoqués :
    1/ A ceux qui vous demandent de démissionner de votre mandat électoral (idem pour Marc Dolez) : préférez-vous un député ou un sénateur qui votent oui au TCE derrière le dos du peuple ? Qui s’abstiennent devant le plan de soutien aux banquiers en dédaignant toute mesure pour un « bouclier social ? Liste non limitative…
    2/ La création d’un nouveau regroupement politique ne ferait qu’ajouter à l’émiettement et favoriserait le pouvoir en place (voir début de réponse ci-dessus) ?
    Non, si cette nouvelle force s’oppose réellement et tend à unir (ce que JL Mélenchon a toujours exprimé) dans tout ce qui est possible contre ce gouvernement. C’est un atout supplémentaire, non négligeable et profitable à ceux qui veulent une autre organisation sociale basée sur les idées de la République Sociale.
    Est-il impossible de réunir, par exemple, PRS, PCF, MRC, NPA, LO etc.…dans une bataille unitaire pour le retrait du TCE ? Chacun pouvant conserver ses positions par ailleurs.

  42. 542
    Castor dit:

    Cher Jean-Luc Mélenchon, vous manquerez au PS car votre talent forçait le respect. Soutien de la motion E j'ai en outre apprécié que vous soyez le seul à défendre SR lorsqu'elle a été cambriolée puis à analyser lucidement les conséquences du vote. Le courage en politique et la lucidité sont rares; rassurez vous nous seront nombreux à garder la maison mais aussi à la rénover de fond en comble pour en faire le parti de masse que nous pensons utile. Vous faites un autre choix et il est respectable. Bon courage!

  43. 543
    Guillaume dit:

    En fait je n'arrive pas bien à cerner les revendications du NPA, tout ce qu'ils veulent c'est ce que les ultra-libéraux font ! (outre l'héroïne en libre service).

    Je pense que toi et moi nous sommes d'accord pour dire que le libre échange n'est pas satisfaisant, et bien eux ils trouvent qu'il n'y en a pas assez ! Pourquoi ne comprennent-ils pas que les salaires sont différents d'un pays à un autre ? Pourquoi ne comprennent-ils pas que les frontières servent à protéger les peuples du dumping social ? Le mondialisme, l'entreprise de destruction des souverainetés nationales, permet à une poignée de technocrates corrompus de liquider nos lois sociales. L'internationalisme nous le vivons, et tout les peuples en souffrent. Faut pas être un crack en géopolitique pour s'en rendre compte si ?

    le NPA n'est pas de gauche, sinon la droite ne leur accorderait pas tout les plateaux de télévisions et toutes les tribunes, ils font dans la collaboration active avec l'ultra-libéralisme. Cependant il est vrai que la plupart des militants ne s'en rendent pas compte, qui l'eut cru lorsque l'effigie du Che recouvre tout les murs des locaux ? C'est surement très cool de prolonger sa crise d'adolescence dans un parti politique..

    Enfin, vue comment tu as conclu ton message je suppose que tu vas me répondre par "sale facho" cette fois ci, mais tu peux y aller, de toute façon j'ai jamais réussi à débattre avec des libertaires sans me faire insulter d'hitlérien (ou stalinien, ça dépend) en guise de répartie..

  44. 544
    Samy dit:

    Mais non, Guillaume, je ne dirais pas que tu es facho,
    j'en sais rien...
    Il est clair que tu ne maîtrises pas vraiment les discours du npa,
    tu dis ce que Soral dit...Le dumping, les salaires etc ce sont
    des réalités parfaitement connues au npa.
    Le npa n'ignore pas qu'un des fronts
    de la lutte contre le libéralisme est
    l'Etat-nation ou la république mais
    inutile de tomber dans le fétichisme nationaliste voire une vision xénophobe et
    ce front n'est pas exclusif du front internationaliste.
    La transformation voulue doit être engagée à l'echelle du monde et il s'agit bien de
    changer le rapport à la consommation en plaçant l'Homme au centre, et tous les Hommes,
    pas les seuls mâles blancs d'occident.
    Bien loin de l'amplification du libre échange ou de la consommation, nous voulons une société
    solidaire contre les injustices dans le monde.
    Le républicanisme ne doit pas être un communautarisme nationaliste.
    Si tu désapprouves le communautarisme
    en france, tu dois aussi le désapprouver entre Etats.
    J'ajoute que tu devrais te débarrasser de tes vannes réflexes sur Guevara, la drogue etc
    c'est pas très productif...

  45. 545
    Guillaume dit:

    Il temps de comprendre que la révolution internationale simultanée n'aura pas lieu.

    Lénine l'a démontré milles fois dans la théorie, et les faits l'ont prouvés (et ils sont têtus) mais les socialises utopistes persistent à rêver. Il a fallut qu'il rédige "la maladie infantile du communisme : le gauchisme" pour expliquer que l'internationalisme ne peut se définir autrement que comme "la répétition historique, et à l'échelle internationale, de ce qui c'est passé chez nous".Mais même après avoir produit cette réflexion irréfutable, prouvée dans tout les faits révolutionnaires qu'a connu l'histoire de l'humanité, les utopistes continuent de prôner, encore et toujours, l'internationalisme béat comme mode opératoire.

    Tous les peuples ne peuvent pas posséder les conditions historiques pour changer l'ordre établit simultanément, la place dans les rapports de production du travailleur français n'a rien à voir avec celui du travailleur congolais qui travail le pistolet sur la tempe. Autour de la lutte des classes gravite un millions de facteurs politiques, culturels, religieux, géographiques, etc qui font qu'un phénomène révolutionnaire se produit chez un peuple, puis se propage.
    C'est aussi simple que ça, t'appelles ça de la xénophobie toi ?

    Nous pouvons être en désaccord,il s'agit simplement d'être lucide et pragmatique, comme le signalait très justement Saint-Just, "on peut vouloir du bien à tous les peuples de la terre ; mais on ne peut en effet faire du bien qu'à son pays". Tu pourras parler de communautarisme entre États le jour ou le monde sera dirigé par un seul gouvernement, (c'est peut-être ce que tu souhaites).. en attendant défendons coute que coute l'autodétermination des peuples par la souveraineté nationale !

    La nation c'est le peuple, et défendre la nation c'est défendre toutes les nations, c'est donc bien la solidarité entre les peuples qui est mise en avant, le cas de l'Irlande est flagrant. La résistance des peuples au poison européen est une résistance socialiste mais aussi patriotique ! D'ailleurs l'un ne va pas sans l'autre, la défense des peuples est une composante essentielle de la République universaliste telle que je la conçoit.

    Mais je m'égare complètement du sujet, pour résumer mon opinion je dirai que la nouvelle force de gauche doit à tout prix éviter de tomber dans le gauchisme infantile ou le sectarisme orthodoxe.
    L'enjeu politique de notre temps est d'à la fois rejeter le mondialisme pour préserver nos acquis sociaux et en bâtir d'autres ; faire une Europe protectionniste avec des accords entre les nations et non plus via cette supra-structure illégitime ; se désolidariser de l'Empire qui ravage la terre entière.

  46. 546
    SOLON dit:

    Bravo M. Mélenchon !

    Merci de cet engagement généreux !

    Je suis d'accord avec vous, il y a de l'énergie disponible dans ce peuple pour être ensemble et défendre les plus petits !

    Beaucoup de gens autour de moi se réjouissent de cette décision !

    Inoxydablement,

    S.

  47. 547
    Pierre-Antoine Yaïch dit:

    J'aimerais répondre à un point de l'argumentation de Guillaume, même si par ailleurs je suis plus favorable à Dolez qu'au NPA qui sera plus un bordel monstrueux qu'un parti libertaire soi dit en passant.

    "Pourquoi ne comprennent-ils pas que les salaires sont différents d’un pays à un autre ? Pourquoi ne comprennent-ils pas que les frontières servent à protéger les peuples du dumping social ? Le mondialisme, l’entreprise de destruction des souverainetés nationales, permet à une poignée de technocrates corrompus de liquider nos lois sociales. L’internationalisme nous le vivons, et tout les peuples en souffrent. Faut pas être un crack en géopolitique pour s’en rendre compte si ?"

    Bon, alors, euh, comment dire. Je pense que faire des cours d'économie réelle dans le futur parti sera pas superflu.
    Non, non, et non... Le protectionnisme à tout va n'est pas la solution (même si un protectionnisme "léger" et très ciblé au niveau européen peut aussi être une bonne idée).
    Le dumping social est un argument libéral que tu admets comme conséquence du libre-échange, mais qui n'a pas lieu d'être. Il y a autant de délocalisations que d'investissements entrants en France, grâce à notre service public ! Donc il n'y a pas de perte d'emploi par le libre-échange de manière globale, le problème principal étant que les emplois délocalisés mettent au chômage souvent des personnes qui auront du mal à en retrouver car peu qualifiées (et ça c'est un problème, mais la solution est plus dans un accompagnement qu'autre chose).
    Le protectionnisme serait à la fois mauvais pour nos économies occidentales et pour les économies du tiers-monde (même si l'Afrique est un cas un peu à part: eux devraient faire du protectionnisme massivement, sans être en autarcie pour autant). Mauvais pour eux, car c'est grâce aux multinationales qu'elles se développent, aussi amorales qu'elles soient, et donc grâce aux délocalisations ! Mauvais pour nous, car au sein de la mondialisation les Etats sont interdépendants, et qu'une baisse du commerce entraînerait des mécanismes très très pervers pour notre économie (baisse des investissements, certainement récession voire dépression par baisse de la demande...). Ce qui est à remettre en cause c'est plus le capitalisme que le libre-échange, ce qu'il faut mettre en avant c'est plus l'altermondialisme que l'antimondialisme. Le problème c'est le comportement des multinationales: il faut donc remplacer le rôle des multinationales par le rôle de l'Etat, donc les nationaliser/européaniser (en France ça se traduirait par les nationalisations/réquisitions de Total, Bouygues, et peut-être Bolloré dans un premier temps) et les faire investir à l'étranger pour développer ces pays éthiquement en même temps que les notres, financer l'Etat sans forcément passer par l'éternelle case "augmentation des impôts". Ce sont les premières mesures à prendre d'un réformisme réaliste pour moi.
    Il faut affronter les réalités économiques autrement !
    Enfin bref, tu reprends les arguments de Eric Zemmour, et c'est vraiment dommage (cet homme est un abruti fini sur les questions économiques et beaucoup d'autres).

  48. 548
    Soleillade dit:

    Enfin une bonne nouvelle dans ce marasme glauque de la quête du pouvoir. Merci Mr Mélenchon de nous redonner de l'espoir.

  49. 549
    Sam dit:

    Je suis geographiquement eloigne et un peu ignorant, et je n'ai jamais eu ma carte dans aucun parti, socialiste ou autre.
    Neanmoins je me pemets de penser que l'evolution du parti socialiste francais depuis 30 ans en tant qu'entite politique supposee porter les aspirations de ses adherents ne permet MALHEUREUSEMENT plus de le compter parmi les forces qui representent COMBATIVEMENT les valeurs progressistes porteuses de PROJETS tendant a promouvoir un reel partage des richesses et des connaissances, ainsi qu'une implementation de l'egalite des chances et du progres social, dans le monde d'aujourd'hui et de demain.
    Comme ils disent ici, come on! Segolene?!? Deux... trois fois de suite?
    Je me permets de penser que le parti socialiste s'est fait patiemment et efficacement noyauter par des courants venus d'ailleurs (si ti vois ski jvi dire) qui ont pris le visage de la "sociale-democratie" pour mieux nous berner vers une re-feodalisation du monde occidental; dont je pense par ailleurs qu'elle (la feodalisation) est en fin de compte vouee a l'echec car on rien ne saurait vaincre les "forces de vie" (oui je suis toujours hate) qui poussent historiquement (c'est long, c'est lent) l'humanite vers le BONHEUR du plus grand nombre; et non seulement vers l'occupation cocoonee et surtout vegetative des individus, vaste debat.
    NON NON et NON les Royal, Delanoe, Aubry, Montebourg et autres ne sauraient representer mes aspirations. Au moins les droitiers ont la decence de presenter leur vision retrograde du monde sans ambages. Quitte a forcer le trait et pour faire court je dirais: emplois jeunes? Mais ou est l'utopie, ou est le respect de l'invidu? Ou es le nivelement par le HAUT? Merde, ras le bol d'etre pris pour des cons! Voila bien ce que l'election d'Obama signifie

    Merci Senateur pour ton travail.

  50. 550
    Christian 24 dit:

    Tu m'emm****s, Mélenchon.
    Moi et tous les militants PS qui ont voté motion C. Faut-il te rejoindre ou faut il continuer à travailler à l'intérieur de ce parti pour faire avancer nos idées ? Car ça a bougé quand même, cette fois !
    Dans ma Dordogne, où tu es trés apprécié, on fait premier, devant Delanoé soutenu par presque tous les caciques départementaux, par tout l'appareil politique du CG. Sauf Germinal Peiro bien sûr.
    On fait quoi maintenant ? Où est notre crédibilité ? Je perçois déjà les sourires moqueurs quand on parlera d'unité.
    Vrai, tu m'emm****s, mais je t'aime bien.

Pages : « 16 7 8 9 10 [11] 12 13 14 15 1622 »


Blog basé sur Wordpress © 2009/2015 INFO Service - V3 Archive