07août 08

Il est temps de faire une pause sur ce blog. Une sorte de fermeture annuelle pour cause d’été. De toute façon je suis parvenu à un stade qui signale le besoin urgent de débrancher la machine. La lecture de la propagande médiatique grossièrement anti chinoise ne me donne même plus ce petit coup de fouet qui réveille. Juste la nausée. Le dégout de la machine à indignation sélective qui crucifie trois lignes de Siné mais ignore la diffusion en boucle d’une publicité différentialiste écœurante me met en état de sidération avancée, là où les mots finissent par se dissoudre avant d’être prononcés. Suis-je moi aussi bientôt mithridatisé ? A force d’avaler le poison à petite dose, suis-je devenu insensible à sa présence dans mon assiette ? Hier j’ai bavardé avec les ouvriers qui mettent de l’asphalte sur les trottoirs. Ils en avaient charrié des tonnes depuis le matin dans des petits seaux en gros bois qui résistent à la chaleur. Dommage que les poumons de ces gars là ne soient pas en bois. Car certains ont le nez dedans toute la journée, accroupis par terre à étaler la boue visqueuse qui fume comme un bouillon de onze heures. Mes deux grands pères sont morts en respirant des saloperies professionnelles, l’un avec un pistolet à peinture, l’autre avec du produit de nettoyage pour les cuves. Je regardais ces types en me demandant comment j’allais leur dire au revoir, après ces quatre mots échangés, tandis qu’ils couraient du cul du camion aux taloches sur le trottoir. L’un m’a dit « on s’y fait ». L’autre m’a dit : « ce n’est pas vrai, personne ne peut s’y faire ». Tous ceux qui étalaient l’asphalte étaient africains. Un hasard évidemment. « Qu’est ce qu’on y peut » a dit le chef d’équipe? En effet. Ils ne sont même pas tibétains.
Je ne reviens à ce blog que parce que je ne peux pas clore cette saison sans un mot sur le congrès du PS. Même si je reconnais le maigre intérêt des péripéties en cours. Mais j’en profite pour dire d’autres choses. Et je commence par elles. 

LES MAINS DANS LA NEIGE

Dans cette pub, le bel acteur imprime ses mains dans le ciment qui immortalise les talents sur le trottoir à Hollywood. Puis il monte dans sa belle grosse auto de la super marque « schmoll » et roule jusque sur « le toit du monde » comme dans un rêve tellement sa bagnole est merveilleuse. Là, on le voit avec un petit gosse et ils impriment tous les deux leurs mains dans la neige. Le gosse sourit comme un soleil. Happy end. Mais dans cette image il y a un truc qui me cloue. Le gosse a des dents de lait. Il lui en manque deux devant. C’est vraiment un petit gosse en somme. Mais il a la boule à zéro et un sari de moine tibétain. Ce gosse qui a des dents de lait est moine. Et personne ne dit mot. C’est une pub qui passe tous les jours sur votre foutue télé. Mais l’état d’abrutissement sur lequel débouche la campagne anti chinoise et pro Dalaï Lama est telle que personne ne s’insurge de voir donner en spectacle un môme qui a des dents de lait et qui est moine. On suppose que c’est parce que c’est dans leur nature à ces gens, là bas,  de donner leurs gosses tous petits au monastère. On ne va pas les embêter avec les Droits de l’homme et ceux de l’enfant ceux là alors que nous devons nous soucier de la protection de leur culture millénaire « si riche » à propos des enfants des femmes et des monastères. N’y est-il pas heureux et souriant ce gosse quand un vieux monsieur blanc vient jouer avec lui à mettre les mains dans la neige ? D’ailleurs le slogan final, si parlant dans ce contexte, souligne bien que nos différences sont très importantes et que on est plus riches d’elles et bla bla bla, le refrain habituel pour trouver normal la différence des droits. C’est une sorte de racisme light. Que font les « grandes voix » de la bonne conscience ? Motus. Silence. Ou sont les défenseurs des droits de l’homme au Tibet ? Menard et son cirque ambulant ? Bernard Henry Levy ? Précisément celui-ci ne peut pas être partout. Il mène une lutte implacable contre le danger terrifiant que représente Siné et ses incitations à la haine raciale bien connues. Ici, dans « la patrie des droits de l’hommeuuuu » la parole est d’abord à des énergumènes comme ces deux bouffons « ex membres de la ligue communiste » (la seule qualité au nom de laquelle ils s’expriment) qui ont eu le privilège séance tenante d’une tribune dans « Le Monde » pour dénoncer, sans blêmir de honte, la  dérive anti sémite de la ligue communiste ? Et pour le reste, feu sur la Chine !!! Médaille d’or le journal « Le Monde » qui publie quatre à cinq articles anti chinois par jour ! Imaginons une pub  (je rêve) où l’on verrait pendant disons une demi seconde une réalisation positive de la Chine. Bon. Non. Disons un quart de seconde car sinon mon exemple manquera de réalisme compte tenu de la surveillance anti chinoise implacable du service international de l’industrie du spectacle et des médias. Que se passerait-il ? Ca ne vaut même pas la peine de le raconter.

FAIRE SON DEVOIR
Et moi, pourquoi est-ce que je parle de ça ? Parce que le devoir d’une conscience libre, d’une conscience du type de celles qui sont encensées quand elles s’expriment chez les autres et résistent à l’idéologie dominante de leur zone, le devoir est de montrer que tout ceci est une farce pitoyable. Un bourrage de crâne et un flicage des cerveaux comparable, avec des méthodes différentes, à celui qui est dénoncé par ailleurs avec des trémolos dans la voix. Le dessinateur Sine ne menace personne, ses propos ne sont pas antisémites. Toute la vie de Siné, qu’on aime ou pas, témoigne qu’il n’a rien à voir avec le racisme. De toute façon, dans le contexte de Charlie Hebdo,  ce qu’a dit Edwy Plenel sur le sujet est si juste que je n’y ajoute pas une ligne. La preuve ultime de l’ineptie de cette bataille d’accoutumance de l’opinion au flicage communautariste et aux fatwas de la bien pensance, c’est qu’aucune plainte n’est déposée contre Siné alors même que dans notre pays, fort justement,  l’anti sémitisme n’est pas une opinion mais un délit. Quand de vrais antis sémites frapperont, ils auront les mains d’autant plus libres que toutes les munitions auront été usées pour rien par ces batailles sans objets qui sèment le doute sur les intentions réelles de ceux qui les mènent. De même, la mode pro Tibet et anti chinoise est une création de propagande certes efficace mais sans consistance sérieuse. Elle est destinée à fabriquer des reflexes pavloviens pour entrer dans la nouvelle ère de l’histoire du monde. C’est la culture du « choc des civilisations ». Pour les nord américains et leurs griots, les Jeux ne doivent pas être une réussite mise au crédit de la Chine. La Chine ne doit pas faire la démonstration de son entrée réussie comme candidate à la première position dans le monde. A cette logique belliqueuse absurde, construite à coup de stéréotypes à la limite du racisme il faudrait plutôt une alternative raisonnée. Il ne manque pas de scénarios à ce sujet. Mais tous commencent par la résistance à l’idéologie du « choc des civilisations » dont l’ethnicisme et le communautarisme sont le navire amiral.

UNE ALTERCATION PENDANT UN INTERROGATOIRE
Je ne veux pas finir ces lignes sans rendre un hommage au journal « Le Monde » en dépit de tout ce qui m’oppose à certains de ses rédacteurs. Le 5 août il a publié la photo d’une des 40 000 détenus (selon Edwy Plenel) des prisons secrètes de la CIA. Page 5. Une face de chien mourant. 36 ans, mère de trois enfants, enlevée depuis cinq ans. « Son apparition, écrit le journal « Le Monde », a permis de découvrir une jeune femme vêtue d’un tailleur et d’un foulard, portant les stigmates d’une blessure par balle reçue lors d’une altercation survenue pendant son interrogatoire ». Vous avez bien lu. Une altercation entre une femme et un revolver. Page cinq d’un seul journal dans ce pays. Les crocodiles qui ont si abondamment versé des larmes sur Soljenitsyne n’auront pas eu un mot pour le nouvel archipel du goulag secret des USA.
Comme je parle encore de presse, je ne peux pas quitter cet écran sans appeler à participer à la collecte de fonds de soutien du journal « l’Humanité » pour se sauver de la noyade. « L’Huma » on aime ou on n’aime pas. Mais on en a besoin. En tous cas quand on est de gauche. On ouvre ce journal et on sait ce qui se passe sur la planète où existe cette étrange espèce disparue de tous les autres journaux: les salariés. Le monde du travail. Les gens ordinaires. Et aussi sur tout ce qui bouge pour tenter d’inverser la roue du char libéral. Je ne dis pas qu’on est ensuite d’accord avec ce qui en est écrit. Mais du moins peut on construire sa pensée, organiser sa propre collecte d’informations. Faites le test un jour. Un seul. Achetez « l’Humanité » et deux ou trois autres quotidiens. Et comptez le nombre d’articles que chacun publie à propos de la planète salariale. Que serait la vie sans ce journal ? Si vous n’avez pas la réponse, je vous plains. Moi je mets la main à la poche à la mi août.

LE CONGRES
Je me souviens que j’ai promis des nouvelles de la préparation du congrès socialiste. Mais que peut-on en dire ? Je suis désespéré de voir le niveau affligeant des prémisses de ce congrès alors que déferle une crise du capitalisme aussi violente que celle en cours.  Mais seuls les sectaires ou les illuminés se réjouissent de la déchéance du PS. Car les gens sensés savent qu’elle va coûter cher à toute la gauche. Je rassure les rares blogueurs de cet août incertain. Le travail de préparation du congrès socialiste avance aussi de mon côté. Et c’est à dessein qu’il n’en est pas question ici. Pas de festin sans cuisine faite avec délicatesse, au calme, loin des regards des convives. Pour ma part plutôt qu’à gesticuler j’invite au travail sérieux et appliqué. Un congrès socialiste est une bataille de fond. Je la mène avec mes amis comme un romain, avec une application de terrassier qu’aucun travail de déblaiement et remblaiement n’arrête ! Coté terrain chacun continue l’humble et indispensable tâche de collecte des signatures d’adhésion au texte de notre contribution « pour réinventer la gauche ». Cette base militante consciente est notre force. Pour déposer une motion, évidemment. C’est à cela que nous nous préparons sans aucune illusion sur je ne sais quelle martingale qui nous offrirait un raccourci semé de pétales de roses et d’acclamations approbatrices. Avec mes amis nous l’avions annoncé :  « Seuls s’il le faut » avions nous écrit. Mais ce n’est pas ce qui s’annonce. Nous ne serons pas seuls. Certes nous ne participerons pas aux divers regroupements actuellement en cours. S’ils tiennent au-delà des articles de presse qui décrivent leurs étranges combinaisons, ils ne nous conviennent d’aucune manière.  Nous les jugeons ou bien confus (voir les « reconstructeurs » de Fabius à Strauss-Kahn en passant par Hamon sous la houlette de Martine Aubry) ou bien évidemment sans rapport avec ce que nous défendons. Et nous ne comprenons pas davantage le rassemblement auquel travaille Julien Dray depuis 2002, projet à cause duquel l’ancienne gauche socialiste a explosé : de Hollande à la gauche du parti. Mais pour Dray de toute façon, la gauche du parti c’est Emmanuelli et Hamon. Point barre. Petit malin. C’est avec cette "gauche" là qu’il avait déjà réussi le bouclage de la piteuse synthèse de confusion au congrès du Mans. Il aurait tort de se priver d’une aussi complaisante « gauche du parti ». De toute façon le « rassemblement de la gauche du parti » pour lequel nous avons déjà usé tant d’heures de pétition, contacts et discours, il vaut mieux ne pas y compter davantage que dans les précédents congrès. Les partenaires qui ont accepté d’ouvrir le dialogue sont déjà connus. Avec eux le travail est en cours.  Les autres ont d’autres préoccupations, d’autres attirances et bien fol qui accepterait de s’en remettre à leur appétits. Ils ne seront de gauche que si personne ne veut d’eux dans les gros troupeaux. Ils n’ont pas d’autonomie politique. Mais une fois rejetés par les autres, que valent-ils ? Idéologiquement à peine para syndicaux, peu fiables, avides de synthèse à n’importe quel prix, profondément incrustés dans les pâturages du PSE, ils forment une troupe disparate dont les états de service depuis trois congrès sont une « série b » de l’histoire de la gauche du parti. Poperen, Chevènement ou bien la Gauche Socialiste entre 1988 et 2002 étaient des courants idéologiquement délimités, producteurs d’idées et de stratégie globale. Là c’est quoi ? Gardons espoir cependant. Que faire d’autres ? Mais travaillons à ne nous mettre dans la main de personne. C’est comme ça que nous menons notre barque. Sinon il n’y aura plus de gauche autonome au PS. Et donc plus aucun barrage contre la ligne « démocrate ». C’est cela l’enjeu pour nous. Car si nous échouons nous connaissons le résultat. Il est sous nos yeux en Italie. La gauche historique, socialiste, communiste et Verte est rayée des deux assemblées. C’était pourtant le modèle invoqué à la tribune du précédent congrès socialiste qui faisait la fête à Prodi avant d’aller tous défiler en rangs serrés devant le pitoyable Walter Veltroni, le blair italien qui a tué la gauche. On ne peut éviter ça sans une certaine intransigeance.


1 251 commentaires à “Pause d’été”

Pages : « 16 7 8 9 10 [11] 12 13 14 15 1626 »

  1. 501
    JM dit:

    Bon d'accord Minoum, tu auras pour eux le podium de ceux qui souffrent le plus.
    tu mets qui sur les deuxième et troisième marches...?
    pfffff!

  2. 502
    Mimoun dit:

    les africains, puis j'éhsite entre les nords-coréens et les haïtiens pour le bronze

  3. 503
    JM dit:

    Quel âne...

  4. 504
    JM dit:

    Bon sinon, voilà tout ce que l'autre politicard d'opérette, symbôle d'une classe politique médiocrissime et toute puissante sur l'échiquier international, qui dirige notons le tout de même le confortable parti de JLMélenchon, trouve à dire!
    Pathétique!
    Irresponsable!
    Comment voulez vous que le peuple dans ces conditions, dégouté, fatigué, insulté, à un moment donné ne vote pas pour les extrêmes!

    Sarkozy dos au mur et les poches vides, selon Hollande
    http://www.lexpress.fr/actualite/depeches/infojour/reuters.asp?id=76862

  5. 505
    Claire Strime dit:

    disons que s'il fallait installer 1 podium de l'utilisation du prétexte victimaire, la LICRA, le CRIF, l'agence juive, la WIZO, le Bnai Brith, et leurs portes serviettes de SOS racisme seraient en bonne position mais Tariq Ramadan, UOIF/frères musulmans se débrouillent bien, aidés d'idiots utiles qui ont 3 guerres de retard en matière de tiers mondisme

    par contre Mimoun est d'emblée éjecté du podium de relations internationales: il n'y a pas 1 endroit de ce vaste monde où les USA et la CIA ne soient présents, et le régime égyptien est précisément sur le podium des 3 + gros bénéficiaires de l'aide ouverte US (avec Israel et l'Ukraine, allez comprendre pourquoi...) quant au Liban les USA, avec leurs alliés saoudiens, soutiennent à bout de bras le clan sunnite Hariri-Siniora contre Aoun et le Hezbollah

    au Maghreb les USA sont très présents, prenant peu à peu la place des Français, dernièrement l'Algérie est son pétrole semble les intéresser plus que le Maroc et sa position maritime stratégique ainsi que son rôle historique d'allié pdt la guerre froide

  6. 506
    JM dit:

    Claire, ooooooooooh Claire, juste une précision que je me permets en tant qu'humble créature du seigneur émerveillée par votre honorable personne.
    Bon d'accord, c'est un peu too much, mais bon, c'est une intro ;)
    Pour l’Algérie, leur truc pour remplacer la France sclérosée, c’est plutôt la Chine que les Usa, en tout cas de ce que j’en ai vu et compris.

  7. 507
    JM dit:

    Merveilleuse créativité humaine, et en l'occurrence chinoise.

    http://www.rue89.com/hors-jeux/les-chinois-inventent-des-mots-pour-se-moquer-des-jo

  8. 508
    Claire Strime dit:

    ça date 1 peu (2005) mais tjrs valable (trouvé sur algeria wath):

    "Comment résumeriez-vous, en votre qualité d’expert en relations internationales, la nouvelle approche des USA ?

    Depuis le 11 septembre, la nouvelle politique américaine a trait à la sécurité. Le principal objectif pour les USA est de développer au Maghreb une étroite coopération militaire liée à la sécurité. Les dirigeants américains sont d’avis que la coopération antiterroriste présente un grand intérêt pour tous. Un examen des déclarations officielles, des conférences de presse et des documents montre que les Américains tentent de mettre en place une alliance économique avec le Maghreb par le biais de l’accélération des réformes des structures au sein de chaque pays, en offrant un plus grand rôle au secteur privé et en démantelant les barrières intra-régionales représentant des obstacles, pour le commerce et l’investissement. Les Américains sont également conscients de l’importance du pétrole et du gaz naturel dans la région, notamment en Algérie et en Libye. C’est dans ce contexte général, marqué par un environnement sujet à des changements rapides, dans lequel les USA tentent de mettre en place une politique quasi régionale, où la question du Sahara Occidental acquiert une nouvelle dimension en raison des conséquences que pourrait engendrer la reprise des hostilités.

    Pensez-vous que le rapprochement algéro-américain changera l’équilibre des forces de la région maghrébine ?

    Je ne le pense pas, précisément parce que le Maroc garde toujours une place de choix dans la politique américaine au Maghreb. Dans les années 1990, la position du Maroc s’est vue renforcée pour de nombreuses raisons. La première raison de ce renforcement a été le soutien marocain à la guerre du Golfe de 1991, comprenant l’envoi de 2 000 soldats marocains en Arabie Saoudite. La seconde était l’instabilité de l’Algérie. Le régime algérien luttait pour sa survie et le spectre d’une révolution islamiste radicale en Afrique du Nord a redonné au Maroc son rôle de “rempart” contre les forces extrémistes anti-occidentales. La capacité du roi Hassan II à réprimer les mouvements islamistes radicaux dans son propre pays lui a permis de devenir un instrument particulièrement utile contre ces forces. La troisième raison du soutien des Américains au Maroc est liée aux réformes économiques, elles-mêmes liées au libre marché, comprenant une privatisation à grande échelle, coïncidant avec les objectifs idéologiques américains. La quatrième raison, et qui n’est pas des moindres, reste la volonté du Maroc à accorder aux Etats-Unis tout soutien logistique – qui inclut des bases militaires – dont les USA auraient besoin. Les Algériens, pour des raisons historiques évidentes, ne seraient pas prêts à faire un tel geste, cela serait compris comme une violation de la souveraineté nationale. Le refus de créer une base de la National Security Agency (NSA) dans le Sud algérien en est l’illustration concrète. Cinquièmement, le Maroc bénéficie toujours d’un soutien conséquent au sein du Congrès américain ; il est considéré comme un pays moins hostile à l’égard d’Israël. Donc, malgré les violations des droits de l’Homme, rapportées pourtant dans les publications annuelles du département d’Etat (ministère des AE), les Etats-Unis ont conservé la même politique par rapport au Maroc. C’est ainsi que le gouvernement de George W. Bush a renforcé la coopération économique et militaire, qui a été particulièrement importante dans le domaine antiterroriste. Selon Washington, le Maroc se distingue également en tant que modèle de démocratie au sein du monde arabe.

    Il convient cependant de signaler que malgré leur soutien affirmé au Maroc, les Etats-Unis refusent de reconnaître la souveraineté marocaine au Sahara Occidental, afin de ne pas se trouver en désaccord avec les congressistes américains, certes peu nombreux, qui sont partisans de l’organisation d’un référendum sur ce territoire, mais également afin d’éviter une inimité avec l’Algérie."

  9. 509
    JM dit:

    Ils ont trop d'esprit sur ce blog, je vous conseille sa découverte :) :) :)

    http://www.culturalgangbang.blogspot.com/2008/08/sociologie-de-terrain-la-sexualit.html

  10. 510
    JM dit:

    Claire, celà fait bien longtemps que les analyses des "experts" ne m'impressionnent plus per se, fussent ils experts internationaux.

    Ce que je sais, c'est que c'est bien la Chine qui remplace déjà et remplacera encore plus la France, et non les Usa...

  11. 511
    JM dit:

    Warning tout de même

    A- Ames sensibles s'abstenir
    B- Non, je ne suis pas sexiste
    C- Les garçons ont plus de chances d'en rire

    La femme gauchiste VERSUS la femme normale ;)

    http://www.culturalgangbang.blogspot.com/2008/08/sociologie-de-terrain-la-sexualit.html

  12. 512
    JM dit:

    Leçon de géopolitique par Reiser et Choron. Rions un peu...

    http://img371.imageshack.us/my.php?image=27718340xb3.jpg

  13. 513
    Sarkozy et Cincinnatus. dit:

    Comparer ces deux hommes politiques : Sarkozy et Cincinnatus.

    Deux hommes différents.

    Deux époques différentes.

    Deux conceptions de la politique différentes.

    2008 après Jésus-Christ : Nicolas Sarkozy.

    Propos de Sarkozy, rapportés par l'hebdomadaire Le Point :

    « Président, on a été six à faire l’job. Regardez les seconds mandats, hein ? Pas formidables ! Alors, moi, en 2012, j’aurai 57 ans, je me représente pas. Et quand j’vois les milliards que gagne Clinton [il avance le visage, cligne des yeux à répétition], moi, j’m’en mets plein les poches ! [il frappe de ses mains les deux poches de son veston]. Je fais ça pendant cinq ans et, ensuite, je pars faire du fric, comme Clinton. 150 000 euros la conférence ! »

    http://www.lepoint.fr/actualites-politique/sarkozy-ce-qu-il-dit-en-prive/917/0/257695

    458 avant Jésus-Christ : Cincinnatus.

    « Quinctius Cincinnatus fut alors nommé dictateur ; les envoyés du sénat le trouvèrent nu et labourant au delà du Tibre : il prit aussitôt les insignes de sa dignité, et délivra le consul investi. Aussi Minucius et ses légions lui donnèrent-ils une couronne d'or et une couronne obsidionale. Quinctius Cincinnatus vainquit les ennemis, reçut la soumission de leur chef, et le fit marcher devant son char, le jour de son triomphe. Il déposa la dictature seize jours après l'avoir acceptée, et retourna cultiver son champ. »

    Aurelius Victor, Hommes illustres de la ville de Rome, livre XVII, téléchargeable sur

    gallica.bnf.fr/

  14. 514
    JM dit:

    Décidément, ce blog est une vraie mine d'or d'intelligence et d'humour ; de nombreux contenus susceptibles d'intéresser les gens ici, politiques notamment.
    http://www.culturalgangbang.blogspot.com

    Siné :
    "Je n’ai jamais brillé par ma tolérance mais ça ne s’arrange pas et, au risque de passer pour politiquement incorrect, j’avoue que, de plus en plus, les musulmans m’insupportent et que, plus je croise les femmes voilées qui prolifèrent dans mon quartier, plus j’ai envie de leur botter violemment le *** !
    J’ai toujours détesté les grenouilles de bénitier catholiques vétues de noir, je ne vois donc pas pourquoi je supporterais mieux ces patates à la silhouette affligeante et véritables épouvantails contre la séduction ! Leurs maris barbus embabouchés et en sarouel coranique sous leur tunique n’ont rien à leur envier point de vue disgracieux. Ils rivalisent de ridicule avec les juifs loubavitchs ! Je renverserais aussi de bon coeur, le plat de lentilles à la saucisse sur la tronche des mômes qui refusent de manger du cochon à la cantoche.
    Quand on a des parents aussi bornés que les leurs, le seul remède et de leur désobéir et de les envoyer se prosterner ! Et quand ils prétendent que c’est pour des raisons d’hygiène qu’ils refusent le porc, évoquant des maladies datant du temps de leur prophète mais éradiquées depuis belle lurette, mon sang ne fait qu’un tour et se transforme aussitôt en boudin ! La bétise n’a pas de limites, c’est connu, mais arrêtons de la respecter et, qui plus est, de l’entretenir au nom d’une indulgence dont ils ne font, eux, aucune preuve !"

    ET CE QU'IL NE FALLAIT PAS DIRE...

    "Jean Sarkozy, digne fils de son paternel et déjà conseiller général UMP, est sorti presque sous les applaudissements de son procès en correctionnelle pour délit de fuite en scooter. Le parquet (…) a même demandé sa relaxe ! Il faut dire que le plaignant est arabe ! Ce n’est pas tout : il vient de déclarer vouloir se convertir au judaïsme avant d’épouser sa fiancée, juive, héritière des fondateurs de DARTY. Il fera du chemin dans la vie, ce petit !"

  15. 515
    JM dit:

    Scoop de CulturalGB!
    Carla Bruni enfin enceinte.

    bp2.blogger.com/_b-2JemBN3j4/SHUiW7d4UVI/AAAAAAAAAbo/MdnKrMcC9TI/s1600-h/poster.jpg

  16. 516
    JM dit:

    Sans prise de position aucune, juste un petit rappel historique factuel sur ce drame pour tous qu'est l'histoire israel/palestine.
    C'est très visuel...! Allez voir.

    bp3.blogger.com/_CSYMuGMOnQ8/SGDpKSsIhvI/AAAAAAAAAFM/kDJEAJsZHW4/s1600-h/carte-palestine.bmp

    Ps. désolé, si je mets http cela ne passe pas ---> copier/coller

  17. 517
    JM dit:

    Et toujours trouvé sur le blog CulturalGBang (vraiment découverte ++ de la journée, riche, très riche, intelligent, très intelligent, ce blog).

    http://www.dailymotion.com/video/x5pwy1_emmanuel-todd-intervention-mondiali_news

  18. 518
    Claire Strime dit:

    A quoi les Géorgiens ont échappé si y avait pas eu Sarko...

    "Conflit en Ossétie du Sud: les généraux russes à la retraite critiques envers le pouvoir (Nezavissimaïa gazeta)
    17:19 | 14/ 08/ 2008

    MOSCOU, 14 août - RIA Novosti. La guerre en Ossétie du Sud a pris fin, l'agresseur "a été puni et a essuyé des pertes considérables", a déclaré le président russe Dmitri Medvedev, cependant, certains éminents experts militaires autrefois haut placés au ministère russe de la Défense portent des jugements sévères sans concessions sur les actions de Moscou dans ce conflit, lit-on jeudi dans le journal Nezavissimaïa gazeta.

    "La victoire remportée sur la Géorgie a été cédée à Nicolas Sarkozy qui a déjà changé certains points du règlement du conflit, ce qui ne manquera pas de se répercuter très négativement sur les intérêts géopolitiques de la Russie dans l'ensemble du Caucase du Sud", a déclaré au journal le général Leonid Ivachov, président de l'Académie des problèmes géopolitiques, qui se dit certain que la Russie a mis fin trop tôt à ses opérations militaires contre la Géorgie, pour engager le dialogue avec les médiateurs de l'UE.

    De l'avis du général Iouri Netkatchev qui a assumé entre 1993 et 2000 le poste d'adjoint au commandant du Groupe de troupes russes en Transcaucasie, au cours de l'opération visant à contraindre la Géorgie à la paix, la Russie a détruit de manière extrêmement inefficace les ouvrages militaires géorgiens. L'expert estime également que Moscou avait le droit d'étendre le blocus maritime non seulement au littoral de l'Abkhazie, mais aussi à toute la Géorgie. Un blocus aérien du pays pouvait également être envisagé, en vue d'empêcher l'arrivée d'aide militaire de l'extérieur. "Les actions des dirigeants russes ont été hybrides. Nous n'avons pas brisé la machine de guerre de la Géorgie et, en acceptant d'arrêter les opérations militaires, nous avons restreint considérablement nos possibilités de punir l'agresseur, ce qui a été récemment déclaré de but en blanc par le ministère russe de la Défense", a déclaré Iouri Netkatchev.

    Le général d'armée Anatoli Kornoukov, ancien comandant en chef des forces aériennes russes, a mentionné les erreurs et le sérieux manque de préparation des troupes aux opérations militaires. D'après lui, "l'équipage du Tupolev Tu-22 abattu au-dessus de la Géorgie a été envoyé à la mort", car les moyens de DCA géorgiens n'avaient pas été décelés à temps.

    Le général d'armée Makhmout Gareïev, président de l'Académie des sciences militaires, proche des hauts responsables du ministère russe de la Défense, estime que "l'acte d'agression géorgienne de courte durée a mis en évidence les défauts douloureux de la préparation de nos troupes et du commandement des forces et des moyens directement sur le champ de bataille, ainsi que dans l'ensemble des procédures de décision en situation de combat".

    L'ancien chef adjoint de l'Etat-major général des forces armées de l'URSS estime qu'au début du conflit les dirigeants politiques ont trop tardé à réagir et que les généraux devaient prendre l'initiative: "Lorsque les canons grondent, en l'occurrence, les lance-roquettes multiples Grad, il est inadmissible d'attendre les instructions des instances supérieures, il faut porter d'urgence des coups foudroyants, avant tout, contre les bases et les positions de tir de l'adversaire. C'est le b.a.-ba de la guerre".

    Cet article est tiré de la presse et n'a rien à voir avec la rédaction de RIA Novosti. "

  19. 519
    ahmad dit:

    Georgie : Israël une nouvelle fois pousse-au-crime... et perdant

    Nous reproduisons le texte d’Ali Abunimah paru sur Electronic Intifada, qui révèle le rôle actif joué par Israël dans l’attaque lancée par la Géorgie.

    "Tel Aviv à Tbilisi : le rôle d’Israël dans la guerre Russie-Georgie

    Dès le moment où la Géorgie a lancé une attaque surprise sur la petite région dissidente d’Ossétie du Sud la semaine dernière, suscitant une vive contre-attaque russe, Israël a essayé de prendre ses distances. Compréhensible : avec les troupes géorgiennes qui battent en retraite, un grand nombre de civils tués ou blessés, et la Russie qui ne décolère pas, la profonde implication d’Israël est très embarrassante.

    La défaite de l’offensive géorgienne représente non seulement un désastre pour ce pays et ses dirigeants pro Etats-Unis, mais également un coup de plus porté au mythe du prestige et des prouesses militaires d’Israël. Pire encore, Israël craint que la Russie exerce des représailles en intensifiant son aide militaire à ses adversaires, dont l’Iran.

    "Israël suit, très préoccupé, l’évolution de la situation en Ossétie du Sud et en Abkhazie et espère que la violence prendra fin ", a déclaré son ministère des Affaires étrangères, en ajoutant avec une diplomatie pour le moins inhabituelle, "Israël reconnaît l’intégrité territoriale de la Géorgie et appelle à une solution pacifique. "

    Un haut diplomate géorgien à Tel-Aviv s’est plaint de la médiocre réponse israélienne à la situation difficile de son pays, et surestimant peut-être l’influence israélienne, a sollicité d’Israël une "pression diplomatique sur Moscou ». Comme Israël, a déclaré le diplomate, la Géorgie livre une guerre contre le « terrorisme ». Des responsables israéliens ont poliment répondu aux Géorgiens qu’il valait mieux « s’adresser pour ce type de pression à Washington » (Herb Keinon, « Tbilissi veut qu’Israël fasse pression sur la Russie ", The Jerusalem Post, 11 août 2008).

    Alors qu’Israël s’efforçait de minimiser son rôle, la Géorgie espérait au contraire que la flatterie pourrait peut-être l’inciter à s’impliquer davantage. Le ministre géorgien Temur Yakobashvili - dont le quotidien israélien Haaretz a souligné qu’il était juif – a indiqué sur la radio militaire israélienne qu ’ « Israël devrait être fier de ses militaires qui ont entraîné les soldats géorgiens ». Selon Haaretz, Yakobashvili a proclamé, de manière invraisemblable, qu’un « petit groupe de soldats géorgiens a été capable réduire à néant toute une division militaire Russe, grâce à l’entraînement israélien » (« Un ministre géorgien dit sur Radio Israël : grâce à l’entraînement israélien, nous tenons tête au militaires russes », Haaretz, 11 août 2008).

    Depuis 2000, Israël a vendu des centaines de millions de dollars d’armes et d’entraînement au combat à la Géorgie. Les armes comprenaient des fusils, des munitions, des obus, des systèmes de missiles tactiques, des systèmes antiaériens, des tourelles automatiques pour véhicules blindés, du matériel électronique et des avions téléguidés. Ces ventes ont été autorisées par le ministère de défense israélien (Arie Egozi, « La guerre en Géorgie : l’Israël-connexion », Ynet, 10 août 2008).

    Les entraînements ont également concerné les services secrets du Shin Bet israélien- lequel depuis des décennies pratique des exécutions extrajudiciaires et la torture des Palestiniens dans les territoires occupés -, la police israélienne, et les principales entreprises d’armement du pays, Elbit et Rafael.

    L’axe militaire Tel-Aviv-Tbilissi semble avoir été renforcé au plus haut niveau, et selon Ynet, "le fait que le ministre géorgien de la défense, Davit Kezerashvili, soit un ancien israélien parlant couramment l’hébreu, a contribué à cette coopération ». Les autres acteurs de ce fructueux commerce d’armement sont l’ancien ministre israélien et maire de Tel-Aviv Roni Milo, ainsi que plusieurs hauts officiers de l’armée israélienne.

    Le responsable de liaison était le Général Brigadier de Réserve, Gal Hirsch, qui avait dirigé les forces israéliennes sur la frontière avec le Liban au cours de la deuxième guerre du Liban de juillet 2006 (Yossi Melman, "La violence en Géorgie - Une alliance gelée », Haaretz, 10 août 2008). Il avait démissionné de l’armée après que la Commission Winograd eût sévèrement critiqué le comportement d’Israël pendant sa guerre contre le Liban et qu’une enquête interne de l’armée israélienne l’eût rendu responsable de la capture par le Hezbollah de deux soldats.

    Selon l’un des formateurs israéliens au combat - un agent d’une unité d’"élite" de l’armée israélienne - Hirsch et ses collègues auraient parfois personnellement supervisé l’entraînement des forces géorgiennes qui comprenait le "combat de porte-à-porte". L’entraînement a été réalisé à travers plusieurs entreprises "privées" étroitement liées à l’armée israélienne.

    Alors que la violence faisait rage en Géorgie, le formateur tentait désespérément de contacter ses anciens élèves géorgiens sur le front via le téléphone portable : les Israéliens voulaient savoir si les Géorgiens avaient "intégré la technique militaire israélienne et si les forces spéciales de reconnaissance avaient eu quelque succès ". (Jonathan Lis et Moti Katz, les anciens combattants des « Forces de Défense d’Israël », qui ont entraîné les troupes géorgiennes, déclarent que la guerre avec la Russie n’est pas une surprise », Haaretz, 11 Août 2008).

    Pourtant sur le terrain, les forces géorgiennes entraînées par Israël, peut-être submergées - sans surprise - par les Russes, n’ont pas vraiment redoré son blason militaire terni par sa défaite face au Hezbollah en Juillet - Août 2006.

    La question reste de savoir pourquoi Israël a été impliqué au premier plan. Il y a plusieurs raisons. La première est tout simplement l’opportunisme économique : depuis des années, en particulier depuis le 11 Septembre 2001, les exportations d’armes et "l’expertise sécuritaire" ont été une des industries florissantes d’Israël. Mais l’étroite implication israélienne dans une région que la Russie considère comme d’intérêt vital suggère qu’Israël aurait pu agir dans le cadre d’un plan plus large des Etats- visant à encercler la Russie et à contenir sa puissance réémergante.

    Depuis la fin de la guerre froide, les États-Unis n’ont cessé d’empiéter sur les frontières de la Russie et d’élargir l’OTAN d’une manière que le Kremlin considère très provocatrice. Peu de temps après son entrée en fonction, l’administration de Bush a déchiré le traité sur les missiles antibalistiques et, comme l’administration Clinton, a considéré les anciens satellites soviétiques comme les siens, les utilisant pour asseoir un système antimissile que la Russie considère comme une menace. En plus de leur « guerre mondiale contre la terreur," les faucons de Washington ont récemment parlé d’une nouvelle guerre froide avec la Russie.

    La Géorgie a été un volontaire enthousiaste dans cet effort et a vite appris la bonne rhétorique : un ministre géorgien a fait valoir que "chaque bombe qui tombe sur nos têtes est une attaque contre la démocratie, contre l’Union européenne et contre l’Amérique." La Géorgie a tenté de rejoindre l’OTAN, et a envoyé 2000 soldats pour aider les Etats-Unis à occuper l’Irak. Elle a pu espérer qu’une fois cette guerre commencée, sa loyauté serait récompensée avec le même genre de livraison d’armes qu’Israël reçoit des États-Unis pendant ses guerres. Au lieu de cela, à ce jour, les États-Unis ont seulement aidé au rapatriement aérien des troupes géorgiennes d’Irak sur le front assiégé de leur pays.

    En aidant la Géorgie, il se peut qu’Israël ait accompli sa part pour répéter sa propre expérience de l’aide à l’expansion vers l’est de l’empire "euro-atlantique". Si soutenir la Géorgie est certainement risqué pour Israël, compte tenu de la réaction russe possible, il a une bonne raison d’intervenir dans une région qui est fortement disputée par les puissances mondiales. Israël doit constamment se réinventer lui-même comme un "atout" pour la puissance américaine, s’il veut conserver le soutien des États-Unis qui assure sa survie en tant qu’enclave coloniale au Moyen-Orient.

    Il s’agit d’un rôle habituel : dans les années 1970 et 1980, à la demande de Washington, Israël a aidé le régime d’apartheid d’Afrique du Sud à combattre les insurrections soutenues par les soviétiques en Namibie occupée par l’Afrique du Sud et en Angola. Et en Amérique Centrale, il a entraîné les escadrons de la mort, de droite et alliés des Etats-Unis, qui combattaient les gouvernements et mouvements de gauche. Après 2001, Israël s’est lui-même vendu sur le marché comme un expert en matière de lutte contre le « terrorisme islamique ».

    Le Président vénézuélien Hugo Chavez a récemment dénoncé la Colombie -l’un des principaux bénéficiaires de l’aide militaire américaine après Israël- comme « l’Israël de l’Amérique latine ». Le gouvernement géorgien, au détriment de son peuple, a pu essayer de jouer le rôle de l’"Israël du Caucase" - un fidèle serviteur des ambitions états-uniennes dans cette région - … et il a perdu. Jouer avec les empires est dangereux pour un petit pays.

    La doctrine Bush ayant échoué à donner naissance au « nouveau Moyen-Orient" dont les États-Unis ont besoin pour maintenir leur pouvoir dans la région contre une résistance croissante, un Israël encore plus malhonnête et désespéré doit chercher des occasions de faire ses preuves ailleurs. Ce qui est dangereux et effrayant."

    Source : electronic intifada : 12 août 2008

    Traduit par CAPJPO-EuroPalestine

    CAPJPO-EuroPalestine

  20. 520
    JM dit:

    A voir absolument je pense, c'est tellement instructif, ca dure 2mns.

    Voilà une expérience de psychologie sociale (véridique!) pouvant expliquer les mimétismes que l'on rencontre au sein des partis et autres appareils.
    culturalgangbang.blogspot.com/2008/05/la-psychologie-de-lascenseur.html

    Vous n'êtes pas totalement parallèle?
    Parallèlisez vous...!

  21. 521
    JM dit:

    Et ça, avec Jean Yann et Blier, et tout, vraiment tout : les manifestants (les pancartes, excellent), le patron, les sydicats, les révolutionnaires, les Crs.

    TOUT Y EST. Très drôle.

    http://www.dailymotion.com/video/x50w85_proslier-freres-ennemis-prevost-bli_fun

  22. 522
    JM dit:

    Ceci vaut tous les traités sur la politique, les media, l'engagement engagé, l'individu et les collectifs.

    Le premier lutta pour conserve son individualité et mima le compromis.
    Le second se rangea vite fait.
    Quant au troisième, un vrai modèle d'alignement ; un futur responsable de section :)

    http://www.dailymotion.com/video/x581a5_la-psychologie-de-lascenseur_fun

  23. 523
    dominique dit:

    à J.M

    la mélenche plus de 8000 euros par mois ?
    Je vais pleurer ! moi aussi je veux bien etre généreux dans une société plus juste avec des pauvres que j'défends.Est ce qu'il a une place pour moi ?

  24. 524
    JM dit:

    ce n'est pas que lui, c'est chaque sénateur.
    (salaire base+ "avantages divers" = ca fait ca au minimum, croyez moi).

    le salaire n'est pas choquant.

    mais par contre, quand on a la prétention de représenter la voie du non alignement et des valeurs républicaines, et bien qu'on mérite ce salaire!
    quelques discours et avancées rebelles timides ne suffisent pas.
    ou alors, on fait partie des "installés", et ca devient de la publicité mensongère et du foutage de gueule vis à vis des gens qui s'y laissent prendre.

    dans les 6 mois qui viennent, nous verrons, car les raisons de défendre réellement dans les faits avec courage avec hargne avec sens de l'Etat, de défendre la République et le peuple français ne manqueront pas!

  25. 525
    dominique dit:

    Si ce salaire est choquant ! lorsque l'on sait qu'un pourcentage énorme de lois (je crois 80 %) sont en fait des lois européennes, que les députés déjà servent tres peu et que les sénateurs encore moins. Alors au final on paye tres cher des gens qui ne servent à rien.

    Lorsque l'on sait que les députés européens français sont les mieux payés d'europe, on a forcément conscience d'un état d'esprit ou le service de la nation passe bien après tout !

    de toutes les façons, dans l'absolu, 8000 net c'est choquant pour des personnes qui ne produisent rien, ni ne font aucune performance pour le rayonnement du pays dans aucun domaine. Je dirai tout se fait malgré eux plutôt que graace a eux !

  26. 526
    dominique dit:

    De plus le sénat c'est tellement misérable comme institution que de gaulle avait voulu le supprimer et c'était à son honneur je crois.

    ce n'est ni plus ni moins qu'une maison de retraite d'hyper luxe ! et voici des vieux qui s'engraissent ou des plus jeunes qui vivent comme des vieux alors que les notres vivent de misere avec des retraites que l'on massacre !

    d'ailleurs c'est une de mes grosses déception sur ce blog ! de gauche !
    beaucoup d'idées pour comment va mal le monde, mais le pouvoir d'achat ?
    les conquêtes sociales du porte monnaie et de la fiche de paie ?
    on fait quoi ?

  27. 527
    JM dit:

    on redonne le pouvoir à la République et à un système Politique avec grand P, point final.
    quand ce ne seront plus des lobbies privés et des communautés d'intérêts qui seuls dicteront leur loi auprès de politiques à plat ventre, cela commencera déjà à aller mieux pour le pouvoir d'achat, et pour le reste.

    cette affirmation est loin d'être aussi simpliste qu'elle peut paraitre à ceux qui n'y ont pas réfléchi sérieusement!

    tout commence par là : un système qui soit à nouveau régulé par de vrais responsables.
    après, on verra pour l'Europe, le modèle de société, le pouvoir d'achat, et le reste.

  28. 528
    dominique dit:

    et la sécu c'est lamentable ! au rythme ou ça va ce ne sera bientot plus qu'une coquille vide qui n'aura plus comme unique but que de subventionner le personnel qu'elle emploie.

    ma mère a vu sa mutuelle passer de 70 euros à 105 euros d'un mois a l'autre sans explications.

    mais on va ou ?

    et pendant ce temps là des Mélenchon, des pauer...moi, j'ai envie de les bouffer tout crus ces c.. là !

    je me souviens... c'est révélateur, tres révélateur. L'ex ministre de l'éducation national FERRY. Prise en place de ses fonctions, il est suivi par des caméras, il ne trouve pas mieux a dire en se penchant par les fenêtres qu'il faut un parc de voitures neuves et que celles qu'ils ont c'est tout bonnement impossible.

    faut arreter, ces gens sont totalement parasites et ça se voit trop.

  29. 529
    JM dit:

    mmmmmh.
    pas si simple, et le diagnostic et la solution.

    a+

  30. 530
    JM dit:

    re mmmmh.
    je me suis sauvé un peu vite car je n'aime pas les échanges brefs, et les longs développements ne servent à rien car ils ne sont jamais assez longs d'après ce que j'ai constaté!
    je me contente de donner des infos, des pistes, pousser un coup de gueule, rebondir rapidement, etc...

    mais quand même, dominique, par rap à votre post ci dessus, je n'aime pas me focaliser sur les individus politique, sauf quand ceux ci sont manifestement ceux qui contribuent à pourrir le système républicain, ou sauf quand je place quelque espoir citoyen sur un d'eux et qu'il s'avère possiblement un"installé".

    il faut au contraire se focaliser sur le système qui est ce qui est important, pas les hommes qui y baignent.
    regardez la video de l'ascenseur cidessus, elle est parlante.
    quand le système pousse à la corruption, à la lâcheté, à la démission face aux intérêts privés, quand les système a vu ses contrepouvoirs et toutes ses vertues désactivés, il faut corriger le système.

    en l'occurence, je ne ferai confiance à nouveau à un politique que quand celui s'engagera noir sur blanc à faire redéfinir les règles de base Constitution + Mécanismes Représentatifs + Media par d'autres que ceux qui à présent n'ont aucun intérêt pour eux et leurs appareils respectifs à le faire, en d'autres termes nos soi disant représentants soi disant démocratiquement soi disant élus!

    on peut se satisfaire d'un système imparfait, mais à présent, ce n'est plus de l'imperfection, c'est de l'abhération permanente et omniprésente!

    résultats : centaines de millions d'euros gaspillés, pays sclérosé, incompétences récompensées, fausses alternances et démocratie minimale bafouée, montée des extrêmismes dans les populations écoeurées, exemplarité des élites inexistante, aucun contrôle sur les grands leviers économiques et sociaux délégués à des pouvoirs externes et/ou privés, renouvellement des idées et des énergies inexistante, professionalisation d'une classe politique ignorante des réalités qui vit dans un monde parallèle fait de tableaux de bords, etc etc.

    voilà, bravo aux "responsables" des ces 30 dernières années pour tout ce beau travail!

  31. 531
    dominique dit:

    déjà je pênse ça aurait été de dire oui au référendum de de gaulle mais on refait pas l'histoire.

    je pense que c'est pas mal ce qui se fait au niveau des pays anglos saxons avec la pression de lobbies.

    ce serait une manière de mettre sous controle les remunérations, la durée des mandats et leurs nombres. Un façon de " serrer la vis ".

    sinon la situation est belle et bien désespérée. Au boulot c'est simple j'en discutais avec un vétéran qui a vu 3 semaines de greves consécutives...cela fait des années qu'ils n'y a pas eu serais ce 3 jours. Perso je trouve la situation infecte mais franchement les gens ont ce qu'ils mérient. Ambiance infecte, salaires de m****, tout le monde gueule mais pour faire quelque chose c'est impossible ils ont tous des excuses. Ce sont les litanies des factures, des gosses, des pas possibles et des crédits.
    A croire qu'en 36 ils n'avaient rien de tous ça.

    C'est pour ça moi je dis en ce moment c'est une nouvelle race d'homme qui n'a plus rien d'homme. Pourtant je suis pas du genre remonté si y a pas besoin mais je trouve tout cela bien desespérant et passif.
    Quand je lis sur votre blog attention la rentrée sera chaude je me marre !
    ça fait des années qu'on entend ça
    Et puis de toute façon un mouvement c'est pas fait pour tout casser c'est fait pour faire prendre conscience à ceux qui déterminent certaines conditions de travail qu'ils ont plus a perdre à ne rien donner qu'a lâcher ce qui est réclamé.

  32. 532
    dominique dit:

    JM post 529

    oui, d'accord avec tout ça.

  33. 533
    dominique dit:

    JM post 529

    oui, j'aime décidément beaucoup votre " sprint " final

  34. 534
    jennifer dit:

    Si Sarkozy est le dos au mur, Hollande ne devrait-il pas alors l'aider à tomber plutôt que de le défendre indirectement? On dirait que le PS attend qu'il tombe de lui-même et que leur rôle à eux c'est d'attendre passivement que la logique sarkozienne lui retombe dessus. Moi je pensais que le rôle d'un parti dans l'opposition c'était de se battre.

  35. 535
    dominique dit:

    se battre ? mais seulement à l'heure de la gamelle ! attendez les élections pour ça. En plus les socialistes y ont l'air de moins en moins convaincus même dans ces moments là...alors !

  36. 536
    JM dit:

    que la rentrée soit chaude au niveau de la rue, des syndicats ou autres, nous verrons.
    j'ai mon idée là dessus.

    mais une chose est sûre, c'est qu'elle sera chaude pour la République la Démocratie et les citoyens car l'alterego de berlusconi que le pourrissement de notre système républicain a permis, eh bien il va donner un autre grand coup d'accélérateur.
    haro sur la presse, sur internet, sur la télé. c'est gravissime, plus que tout le reste peut être bien, car ça conditionne l'opinion et la perception des réalités, ça conditionne la base du pouvoir, c'est à dire l'information. Mélenchon fait chier sur ce sujet central, il se comporte jusqu'à présent comme un politique irresponsable d'ailleurs!
    haro sur la justice.
    haro sur la sécurité sociale.
    haro sur la sécurité.
    haro sur le travail.
    haro sur les compléments à la réforme constitutionnelle, ces lois organiques très soigneusement conservées dans l'ombre.
    et j'en passe des haro, dont certains seront des surprises!

  37. 537
    JM dit:

    jennifer, le PS est une immonde saloperie bourrée à craquer d'immondes salopards arrivistes et de la^ches larbins prêts à tout pour un poste.

    le bien des citoyens, de l'Etat, du pays, ce n'est pas leur problème.

    leur problème, c'est UN qui sera le maître chez eux DEUX présidentielles 2012.
    si laisser pourrir la situation peut les aider à accéder au pouvoir, ils le feront.
    d'ailleurs ils le font!

    voila une des manifestations de ce que j'appelle le pourrissement gravissime et au delà de toute mesure d'un système.

  38. 538
    JO dit:

    @ JM
    vous ecrivez ;

    "Rires. Tout un symbole aussi.
    La France médaille d’or en lutte greco romaine.

    Pas à dire, un pays vraiment en phase avec son époque…"

    Et à quel sport faut-il gagner pour etre "en phase avec son epoque ?
    Au beach-volley peut-etre ?

    Dommage en tout cas qu'il n'y ait pas de medaille d'or pour le commentaire
    le plus stupide, vous gagneriez haut la main. Rires.

  39. 539
    JM dit:

    du calme JO, c'est de l'humour... avouez tout de même que la lutte grecrom ne véhicule pas forcément une image de modernité, ne serait ce que par son nom.

    faut dire que notre pays commence à ressembler à un musée sclérosé.

    on ne compte plus à ce sujet, savez vous, les expos ou les concerts pour esprits jeunes qui passent par londres, newyork, tokyo, bruxelles, en évitant paris.
    on ne compte plus non plus le nombre de talents qui se cassent ailleurs pour entreprendre, chercher, créer, parce-qu'ici ce sont les vieux cons stérilisés qui décident de tout.
    allez comprendre... peut être un peu ceci :
    merci l'Ena, merci les élites françaises du luxembourg et de l'assemblée, merci les sclérosés en tout genre.

    c'est incroyable sur ce site, quand même le nombre de gens avec un balai dans... l'oreille :)

    allez, bonne nuit les"graaaves mais vraiment pas sérieux"...

  40. 540
    Pierre L dit:

    à JM, à tous.

    Et bien non, JM, vous vous trompez une fois de plus,
    je ne suis pas l'auteur de l'usurpation de votre pseudo
    (post du 12 août 2008 à 18:39).

    Et je suis d'accord avec votre réaction
    (post du 12 août 2008 à 20:22 et suivants).

    Je trouve néanmoins cavalière votre façon de faire peser le soupçon
    sur ma personne (et trois fois de suite, bravo !), mais l'occasion
    fais le larron, n'est ce pas JM...

  41. 541
    jennifer dit:

    Oui cette direction du PS me donne la nausée tant ils ne font rien et ne sont là que pour poser et avoir un poste. Ils sont complètement "adaptés" à Sarkozy et au nouvel ordre du monde.

  42. 542
    jennifer dit:

    Mais ne confondons pas la direction et les membres à la base. Enfin ceux qui restent car ils ont quand même perdu 70 000 adhérents en 1 an de Sarkozysme, selon les derniers chiffres. C'est sans doute plus en fait! Ils ne cherchent pas à gagner des gens il me semble, juste à ne pas ennuyer trop tonton Sarkozy. Juste un petit peu pour la forme, on dit une phrase environ une fois tous les 2 mois: pouvoir d'achat, Sarkozy est méchant etc...

  43. 543
    pas perdus dit:

    Excellent billet. Des travailleurs au PS en passant par la pub... Finalement, certains au PS devrait arrêter de regarder ou de vouloir passer à tout prix à la tv et aller discuter avec les travailleurs.

    Bonne continuation.

  44. 544
    jennifer dit:

    Le figaro semble donner la parole aux déçus de la Géorgie. Malgré son positionnement de droite, il me semble que cela donne une vue bien plus objective de la situation que Libé et Le Monde.

    "Saakachvili a mis en péril les rêves d'Occident des Géorgiens"

    De notre envoyée spéciale à Tbilissi Laure Mandeville
    14/08/2008

    En décidant l'assaut contre l'Ossétie du Sud jeudi, le président géorgien a joué à quitte ou double et a perdu.

    Une catastrophe s'est abattue sur la Géorgie. Et les images romantiques des présidents d'Europe centrale et orientale, faisant corps avec le président Saakachvili face à l'agression russe, diffusées en boucle par la télévision géorgienne, ne parviennent pas à cacher cette réalité essentielle. Ce petit pays du sud du Caucase, qui n'avait eu de cesse, depuis 1991, de sortir de la patte griffue du grand ours russe, vient de subir en quelques jours une véritable déroute politique, militaire, morale, économique et stratégique. Il se retrouve à nouveau nez à nez avec le grand voisin du Nord, qu'il avait essayé de court-circuiter en mettant le cap à l'ouest. À sa merci. Le président Saakachvili ne porte pas une mince responsabilité dans cette affaire, même si, argumentait mercredi le secrétaire du Conseil de sécurité géorgien, Alexander Lomaia, la Russie avait «préparé l'opération de très longue date». En décidant jeudi dernier un assaut contre la capitale des séparatistes ossètes, dans des circonstances qui restent jusqu'à aujourd'hui très mystérieuses, «Misha» a mis en péril le rêve d'Occident de la Géorgie.

    «Ne pas semer la panique»

    Sur le plan militaire, la défaite est cuisante. L'armée russe occupe le territoire géorgien, et malgré la fragile médiation européenne en cours, nul ne peut savoir pour combien de temps. La marche des troupes russes en direction ­de Tbilissi (voir le reportage ci-dessus) en dit long sur le peu de cas que Moscou fait de ses interlocuteurs européens, qui devraient en tirer les leçons.

    En prenant le contrôle de Gori avec leurs chars, les généraux russes ont coupé en deux le pays, paralysant le principal axe routier Tbilissi-Batoumi, qui assure la sortie des exportations. Le pipeline Bakou-Ceyhan est fermé. L'armée géorgienne, qui avait connu une très grande modernisation, avalant des sommes considérables (1 milliard de ­dollars l'année dernière), a subi des pertes humaines et des destructions énormes.

    (...)

    Quant à l'espoir de récupérer un jour l'Abkhazie et l'Ossétie du Sud, il s'est envolé en fumée, de même que celui de rejoindre l'Otan dans un proche avenir, pour la plus grande satisfaction de la Russie. «C'est un désastre. Jamais, dans nos pires cauchemars, nous n'aurions pu imaginer que nous allions nous retrouver dans une telle situation», notait mercredi la journaliste géorgienne Tamara Tchikovani. «Pour Mikhaïl Saakachvili, c'est une immense défaite, et notamment morale, insistait-elle. Car, quoi qu'on pense du comportement impérial de la Russie, de son agressivité, il est indéniable que le président géorgien porte la responsabilité du déclenchement des opérations. Il devra répondre à des questions très désagréables que l'on a pour l'instant évité ­de lui poser : “Qui a pris la responsabilité de lancer l'attaque contre Tskhinvali. Qui a donné l'ordre ?”».

    La colère des réfugiés

    L'opposant Ivliani Khaindrava, l'un des leaders du parti républicain, ne disait pas autre chose, estimant que Saakachvili s'était conduit de manière infantile, en attisant le conflit au lieu de tenter de l'apaiser, contre l'avis de «ses partenaires occidentaux

    (...)
    Jusqu'ici, ces questions avaient été mises de côté, car l'unité nationale prévalait face au danger russe. Mais mercredi, alors qu'ils fuyaient les massacres perpétrés dans Gori et les villages alentour par des mercenaires tchétchènes et ossètes, les réfugiés exprimaient en termes crus leur immense colère contre ­Saakachvili, l'accusant d'avoir «perdu le pays» en allant toiser la Russie à Tskhinvali. Certains craignent que cette colère, nourrie d'une déception envers l'Occident, ne gagne Tbilissi, acculant Saakachvili au départ. (...)

  45. 545
    Pierre L dit:

    à Jennifer.

    Excusez pour le retard, quelques jours sans consulter ce blog,
    et il y a beaucoup à lire.

    à propos de votre post du 12 août 2008 à 10:24 :

    - Je ne blague pas.

    - En ce qui concerne la combativité, merci, mais je n'ai aucun mérite, comment dire..Par exemple, je suis délégué du personnel dans une boite qui fabrique des périphériques informatiques et où des dames proches de la retraite sont astreintes à la même productivité que les interims de 18 balais, certaines ont les mains bousillées, des problèmes musculaires dans les doigts et les bras et la direction de l'usine leur reproche leurs arrets maladie !
    Alors la combativité, la révolte et le dégout pour cette socièté, ça vient tout seul.

  46. 546
    Christine Lagarde is back ! dit:

    Jeudi 14 août, sur TF1, vers 20 heures 20, Christine Lagarde raconte à Harry Roselmack que la France est le pays le mieux placé pour affronter la récession européenne, que tout ne va pas si mal, etc.

    A la fin de l’interview, Christine Lagarde utilise une expression inouïe : elle accuse le Parti Socialiste de « broyer du noir dans du marc de café » !

    Face à Harry Roselmack, Christine Lagarde a trouvé cette expression : « broyer du noir dans du marc de café » !

    C’était de l’humour noir !

  47. 547
    jennifer dit:

    Alors si vous ne blaguez pas merci beaucoup pour me redonner le moral en pointant si justement et parfois si humoristiquement les choses. Bon courage. Préservez vos forces pour nous faire profiter à l'occasion de votre esprit critique sans que vous soyez épuisé.
    Oui c'est révoltant. L'exploitation, j'en connais un bout. Quand on a vu ou connu cela, et quand on a vu les profits et le mode de vie de ceux qui sont de l'autre côté, et comment ils sont prêts à tout pour perpétuer ce système injuste et leurs privilèges acquis sur le dos de ces femmes, on n'a plus de doute sur la réalité d'une lutte des classes

  48. 548
    jennifer dit:

    Le poste de 19h54 était destiné à Pierre L

  49. 549
    Pierre L dit:

    à Christine Lagarde is back !

    jesumarijosef !

    l'ump* les broie déja dans les centres de retention et maintenant
    le ps broie du noir dans le marc de café !
    pauvres noirs, mais que font nos organisations anti-racistes, trop occupées
    avec Siné sans doute.

    (Je me sens un peu limite là, mais qu'il n'y ait pas d'ambiguité : j'aime bien l'humour noir, tout simplement).

    * : désolé pour le gros mot.

  50. 550
    Pierre L dit:

    à Jennifer,

    :shock:

    Préserver mes forces, ne pas m'épuiser ?
    Alors là, pas de souci,demain
    vacances.

    8)

Pages : « 16 7 8 9 10 [11] 12 13 14 15 1626 »


Blog basé sur Wordpress © 2009/2015 INFO Service - V3 Archive