04août 08

 

Je me tiens à distance de mon clavier. Banal.  Apres la fin de la session parlementaire j’ai souvent cette nausée de tout qui signale le temps venu de la grande décompression… Ce soir c’est la radio qui me ramène au besoin d’exprimer contre un vent dominant une pensée critique. Bernard Henri Levy fait sur France info l’apologie de cet inepte rebouteux d’Alexandre Soljenitsyne qui vient de décéder. Il affirme que trois causes sont à l’origine de l’effondrement du communisme : « les USA, le pape, et Soljenitsyne ». Pitoyable résumé! Et l’ancien maoïste militant, ancien "nouveau philosophe",  de conclure «  un homme qui fait jeu égal avec les deux plus grandes puissances matérielles et spirituelles de notre époque, cela mérite bla bla bla… ». Je coupe la phrase car je crois bien qu’on connaît l’écœurante logorrhée des repentis. Certes, pour bon nombre de personnes qui réfléchissent, l’avis de BHL n’a aucune espèce d’importance. J’en suis conscient. Je sais parfaitement aussi que le dernier épisode de son « engagement intellectuel » contre le dessinateur Sine a fini de le situer du côté où finit la pensée et commencent les aboiements des serre files de tous les temps et tous les camps. Mais comme il a parlé, tout le monde sait donc de quel côté est la « bonne pensée »qui va tourner en boucle.  Je n’y suis pas, cette fois ci encore. J’ai de la mémoire. Soljenitsyne en visite en France, à l’occasion d’une cérémonie de circonstance à l’invitation de monsieur De Villiers, déclara dans son discours que la  devise de notre république, « liberté-égalité-fraternité »,  était « intrinsèquement perverse ». Après quoi il s’était lancé dans une apologie de la chouannerie aussi ridicule que peut l’être une transposition entre la situation de la Russie tsariste arriérée face aux bolcheviks avec la grande révolution française résistant à l’invasion anglaise qu’appuyaient les chouans. Minable. Le préfet du coin, une potiche administrative sans consistance, resta planté sur place à sourire comme un benêt au lieu de s’en aller séance tenante. Interrogé par mes soins  à propos de ce comportement le gouvernement de l’époque me fit répondre qu’il ne fallait pas « raviver les cicatrices du passé ». C’est la formule consacrée pour dire que les ennemis de la République sont libres de parler au nom de la liberté d’expression des idées modernes et ses amis priés de se taire au nom de la paix des cicatrices. On connaît. Mais rien ne nous oblige à ces révérences. Devant le flot de pieuses pensées émues que le décès de l’inepte griot de l’anti communisme officiel va déclencher il faut rester de marbre.Il faut maintenir un coin d’insolence. Je dis que le départ de Soljenitsyne ne manquera pas à la pensée de notre temps. Soljenitsyne était une baderne passéiste absurde et pontifiante, machiste, homophobe, et confis en bigoteries nostalgiques de la grande Russie féodale et croyante. Je n’oublie pas. Je ne pardonne pas.C’était un perroquet utile de la propagande «occidentale». Utile car au contraire de tous ceux qui avaient dénoncé avant lui le goulag et les camps staliniens, Soljenitsyne était une voix de droite parmi les plus réactionnaire. Les textes de Christian Rakovski et combien d’autres (oserais je mentionner Léon Trotski ?) ne reçurent ni prix Nobel, ni grasses subventions, ni hébergement fastueux, ni aucun des colifichets dorés dont Soljenitsyne fut gorgé comme une bête de commémorations anti progressiste mise à l’engrais. Ces lignes sont dédiées à leur mémoire.

 


498 commentaires à “Pompes funèbres”

Pages : « 1 2 3 4 [5] 6 7 8 9 10 »

  1. 201
    Johnyu dit:

    Pourquoi il me parle de Pinochetk cette raclure ultradictatoriale ce con-là ?!
    mais c'est vraiment con à ce point-là un gauchiste ?!

    :-D

  2. 202
    JM dit:

    ah d'accooord jonhyu.
    On a affaire à un cérébral. Ohlala...!
    Ca ne s'était pas vu, au niveau des nuances dans les jugements et les analyses pour peu qu'il y en ait eues.
    Bon, je vous laisse, assez papoté ce soir. a+

  3. 203
    H2 dit:

    @Johnyu

    Et les dictatures capitalistes tu n'en parles pas ?
    Elles ont pourtant existé ! Tu as oublié ? Elles avaient elles aussi des camps de concentration. Tu ne le sait pas. Ta mémoire flanche ? On te laisse toutes les dictatures Jonhyu !
    De droite ou de gauche tu feras un très bon Kapo !
    T'es mûr pour ça ! ça se sent !

    Le texte envoyé tout à l'heure est issu de ce site qui me semble un peu plus recommandable que l'autre site où je me suis aperçu de textes peu ragoutants pour certains. Bon mais vous êtes grands et pas obtus comme certains qui sévissent ici.
    Vous savez vous faire la part des choses.

    http://economiedistributive.free.fr/spip.php?rubrique1

  4. 204
    Johnyu dit:

    H2 le gauchiste qui comprend rien à rien...

    MDR

    :-D

  5. 205
    H2 dit:

    @ Maxou

    Bravo Maxou ! Il fait tout lire ! Pour un renouveau démocratique et social !
    Excellent !

  6. 206
    robespierre dit:

    @Johnyu

    Vous n'êtes pas idiot puisque vous avez lu Marx et Aron. Moi aussi. Je ne devrais pas être idiot non plus. CQFD. Vous avez donc constaté en les lisant que celui-ci avait raison sur celui-la. Mais la n'est pas mon propos. Vous ne manquez pas de détermination. Il suffit pour s'en convaincre de compter tous vos commentaires; L'article paru dans la Liberation sur le billet de Mélenchon vous aurait probablement énervé ? Bon je ratiocine inutilement. je trouve quand même que pour un révisionniste vous manquez singulièrement de talent.

  7. 207
    H2 dit:

    @ Johnyu

    Je laisse juge les internautes. Je n'ai aucune crainte. Ils verront clair.

  8. 208
    4 Août dit:

    "H2 le gauchiste qui comprend rien à rien"

    Allez, dis nous ce qu'il faut comprendre de la droite !

  9. 209
    Johnyu dit:

    Robespierre confond "révisionnisme" (attitude normale en histoire) et "négationnisme". Lamentable...
    Faudrait retourner à l'école !

  10. 210
    maxou dit:

    Bon vous pouvez continuer Moi je vais faire un Gros Dodo
    A demain

  11. 211
    4 Août @ Johnyu dit:

    Allez, dis nous ce qu’il faut comprendre de la droite !

  12. 212
    robespierre dit:

    @Jean Yu
    Non l'attitude normale en Histoire s'appelle la démarche critique.
    Si vous le niez alors peut être aurais je du utiliser l'autre mot.

    Quel est votre livre préféré chez Aron et pourquoi ?

  13. 213
    4 Août @ Johnyu dit:

    Alors connard !

    “H2 le gauchiste qui comprend rien à rien”

    Allez, dis nous ce qu’il faut comprendre de la droite !

  14. 214
    4 Août @ Johnyu dit:

    L'est parti le connard ?

  15. 215
    Luc Douillard dit:

    Soljenitsyne a été et sera un ami, entends-tu, le cri noir des corbeaux.

    Maintenant qu'il est mort, il serait tentant de demander ses papiers à Alexandre Soljenitsyne, de vérifier une fois de plus qu'il n'était pas effectivement de gauche à la mode de Paris (mais révolté à la façon du prolétariat paysan vendéen de 1793, traditionaliste, antimilitariste et antitechnocrate, cherchez l'erreur.)

    Allons-nous exiger que Soljjenitsyne produise ses certificats de bonne vie, moeurs et opinions compatibles avec notre standing politiquement correct néo-post-soixanthuitard ?

    Mais c'est oublier le sens de l'exactitude au rendez-vous de l'Histoire.

    Sous l'occupation nazie, lorsque les Résistants cherchaient à s'adjoindre des amis combattants, entends-tu, ils ne leur demandaient jamais préalablement s'ils étaient d'obédience communiste, anticommuniste, gaulliste, antigaulliste, chrétienne ou laïcarde, français ou étrangers, de gauche ou de droite, frustes ou esthètes, côté cour ou côté jardin...

    ...mais seulement s'ils avaient envie de prendre des risques fraternels contre la pire des barbaries, la plus immédiate et concrète.

    De cette fraternité "impure" mais si solide (solide parce qu'impure ?), il surgira le programme socialement le plus à gauche de toute l'histoire de la France : le programme du C.N.R. Et le seul programme-promesse qui ait été vraiment appliqué, de toute notre histoire démocratique républicaine...

    Comme quoi le courage sincère compte bien plus que l'étiquette idéologique, qui au mieux ne sert à rien, au pire sert à trahir.

    Sous l'empire du communisme léniniste en Europe centrale et orientale, les dissidents ne faisaient pas les délicats. Quiconque voulait résister sincèrement au totalitarisme stalinien était un ami, qu'il soit de gauche et laïque (tant mieux), ou qu'il soit monarchiste, conservateur, théocratique. Il s'agissait fraternellement de résister à la police. Essayez et vous verrez que ce n'est pas si facile.

    C'est ainsi que Soljenitsyne, malgré ses errances de vieil homme, malgré ses préjugés choquants, est incontestablement notre ami, un ami définitif de toutes les révoltes contre l'injustice historique, contre l'arbitraire et contre l'oppression.

    Il n'est pas un combat, par exemple contre l'actuel faux-libéralisme capitaliste spéculatif financier qui ne puisse se nourrir de l'Histoire des dissidents de l'Est, si divers, et d'Alexandre Soljenitsyne, de Sakharov, de Vaclav Havel, et de tous leurs compagnons méconnus. Qui ne puisse se nourrir de leurs succès et de leurs échecs, tous flagrants. Car ils partagent une insoumission"transcendantale" à l'ordre éternel de s'avilir, soit en victime, soit en bourreau, diktat commun au marxisme-léninisme, au fascisme et au capitalisme occidental.

    Les oublier, ces dissidents de l'Est, entends-tu le cri noir des corbeaux, c'est oublier la signification même de notre résistance anticapitaliste et antipolicière ici même en 2008.

  16. 216
    commandant P. dit:

    au modérateur
    ma remarque sur "guerre des Boers / guerre de 1914 / déshumanisation / camps de concentration" n'est pas passée :
    pb de redirection de site ou de Webmaster ?

  17. 217
    commandant P. dit:

    nouvelle tentative échouée...
    je posterai plus tard !

  18. 218
    commandant P. dit:

    je découpe mon commentaire en petits morceaux
    (démarche scientifique = toujours expérimenter...)

  19. 219
    commandant P. dit:

    ça marche !
    mais pas trop vite (il faut un time-out suffisant)

  20. 220
    commandant P. dit:

    le censeur de ce blog est donc british :
    because, la responsabilité des Britanniques dans les camps de concentration de la guerre de Boers
    CQFD

  21. 221
    commandant P. dit:

    nouvelle preuve : le lien wiki "guerre des Boers" n'est pas passé...

  22. 222
    commandant P. dit:

    bon, je ré-essayerai demain matin, quand les British seront encore couchés...

  23. 223
    H2 dit:

    @ Luc Douillard

    Superbe ! Votre texte ! Merci. On est bien d'accord.

  24. 224
    H2 dit:

    A ce propos saviez-vous que Brice Hortefeux va organiser une Conférence internationale à Vichy où comment faire la chasse aux étrangers et enfermer des enfants dans des camps de rétention !
    A Vichy ! Si ! Si !
    Y'a pas à dire ils ont de la suite dans les idées les héritiers de Pétain !
    Faut bien l'avouer ils savent pertinemment ce qu'ils font :
    Abattre le programme du Comité National de la Résistance et marquer symboliquement le territoire comme un chien policier qui revient sur ses traces.
    Sale époque.

  25. 225
    romain blachier dit:

    Pour une fois je suis tout à fait d'accord avec toi Jean-Luc.Bravo!

  26. 226
    H2 dit:

    Où finit une démocratie et où commence une dictature ?
    Quand une opposition est muette ou quand elle est complice ?

    " Le gouvernement Sarkozy met en place des mesures policières répressives

    par Ajay Prakash

    Mondialisation.ca, Le 28 juillet 2008

    Sur ordre direct du président droitier Nicolas Sarkozy, les services de renseignement ont été refondus de façon significative afin de donner à la police les pleins pouvoirs pour poursuivre tout individu ou organisation politique ou sociale dont l’activité risquerait de perturber l’ordre public. Des enfants de treize ans peuvent à présent être poursuivis sous cette législation.

    Pour justifier que l’on étende l’existence du casier judiciaire à des jeunes de treize ans, la ministre de l’Intérieur Michèle Alliot-Marie a dit, « Nous avons constaté une recrudescence de la délinquance des mineurs. »

    Ces évolutions représentent une attaque majeure sur la liberté d’expression et une menace sur les droits démocratiques. L’intensification de la crise sociale provoquée par le programme d’austérité de Sarkozy a conduit à des protestations répétées de millions de travailleurs et jeunes français. Ces changements ont pour but de contenir la résistance de masse et l’opposition politique.

    Un décret publié le 1er juillet 2008 dans le Journal officiel met en place une nouvelle base de données appelée EDVIGE (Exploitation documentaire et valorisation de l’information générale.)

    EDVIGE organise le fichage généralisé et systématique de « toutes personnes âgée de 13 ans et plus …ayant sollicité, exercé ou exerçant un mandat politique, syndical ou économique ou qui joue un rôle institutionnel, économique, social ou religieux significatif. » Sa mission est « [d]e centraliser et d’analyser les informations relatives aux individus, groupes, organisations …qui, en raison de leur activité individuelle ou collective, sont susceptibles de porter atteinte à l’ordre public. »

    EDVIGE va jusqu’à ficher des détails sans importance : « informations ayant trait à l’état civil et à la profession ; adresses physiques, numéros de téléphone et adresses électroniques ; signes physiques particuliers et objectifs, photographies et comportement ; titres d’identité ; immatriculation des véhicules ; informations fiscales et patrimoniales ; déplacements et antécédents judiciaires ; motif de l’enregistrement des données ; données relatives à l’environnement de la personne, notamment à celles entretenant ou ayant entretenu des relations directes et non fortuites avec elle. »

    Ceci donne des pouvoirs à la police pour surveiller toutes les allées et venues ainsi que les relations privées des gens. Ce décret a été critiqué par les organisations de défense des droits civiques, notamment en ce qui concerne les poursuites judiciaires de suspects qui sont encore mineurs.

    Voir le gouvernement entreprendre une telle action montre à quel point les adolescents se sont politisés. Les lycéens ont été le fer de lance de manifestations de masse au printemps de cette année contre les réductions de postes d’enseignants. A l’automne 2005, les sections les plus opprimées de la jeunesse s’étaient révoltées, ce qui s’était traduit par des heurts violents avec la police dans toute la France, une poursuite policière avait provoqué la mort de deux jeunes. Le gouvernement avait imposé un état d’urgence et arrêté des milliers de jeunes et menacé d’expulser des jeunes immigrés. Des échauffourées sporadiques entre jeunes et policiers sont endémiques.

    La ministre de la Justice Rachida Dati, dans une interview au Journal du Dimanche a annoncé la création d’un « fichier sur les bandes organisées » suite à un incident au Champs de Mars près de la Tour Eiffel en juin dernier où des heurts s’étaient produits entre des jeunes et la police.

    Un éditorial du Monde daté du 30 juin posait la question suivante, « Qui serait susceptible d'entrer dans ce fichier des bandes ? Des personnes déjà condamnées – mais cela n'existe-t-il pas déjà ? Ou des personnes présumées coupables de délits qu'elles pourraient commettre en fonction de leur profil ou de leurs fréquentations ? Un Etat de droit ne peut tolérer la pénalisation de supposées intentions. »

    La Ligue des droits de l’Homme (LDH) a condamné « une redoutable extension du fichage politico-policier des citoyens…Il ne s'agit plus de ficher les auteurs d'infractions constatées, mais, comme pour la rétention de sûreté, de cibler ceux que l'on étiquette d'avance comme de futurs délinquants hypothétiques. Le soupçon préventif suffit à justifier le fichage. »

    Le syndicat de la magistrature appelle à s’opposer à ce dossier « d'inspiration antidémocratique…Il s'agit aujourd'hui d'informer le gouvernement sur des individus engagés et non plus de lui permettre d'apprécier une situation politique, économique ou sociale. »

    Réorganisation des services de renseignement

    Un corollaire essentiel de cette législation répressive est la création de moyens permettant de l’imposer. Et ceci est fourni par l’actualisation de la Loi d’orientation et de programmation pour la sécurité intérieure (LOPSI 2) qui sera présentée au parlement à l’automne. LOPSI 2 a pour but de renforcer la surveillance et l’espionnage au moyen d’Internet et la collecte de données à partir d’ordinateurs personnels et de courriels.

    L’éditorial du Monde du 24 juin intitulé « Sécurité contre liberté » déclare, «De même, le projet de fichier informatique Périclès, préconisé par cet avant-projet de loi, permettrait d'étendre de manière extrêmement large les pouvoirs d'investigation des forces de police. Si un tel fichier voyait le jour, il permettrait de croiser de nombreuses données sur la vie privée des citoyens (numéro de carte grise, de permis de conduire, de puce de téléphone portable ou factures...) »

    Craignant le discrédit de l’Etat français, Le Monde insiste pour dire à propos des inquiétudes concernant la sécurité : « Cela ne suffit pas à justifier que l'on veuille introduire dans le droit commun des dispositions d'exception, ni que l'on porte atteinte, peu ou prou, aux libertés publiques et à la vie privée. En République, la fin ne justifie pas tous les moyens. »

    On trouve dans un reportage du Monde du 24 juin une autre indication de la ruée vers des pouvoirs répressifs arbitraires de la part de l’Etat, libéré de tout contrôle judiciaire. Ce reportage déclare que « Le secrétaire général de la défense nationale (SGDN), Francis Delon, milite pour limiter l'accès des juges d'instruction aux lieux de pouvoir tels que les ministères ou les services secrets. »

    Le service de renseignement a été complètement réorganisé. Appelé à présent Direction centrale du renseignement intérieur (DCRI), il est le résultat d’une fusion de la DST (Direction de la surveillance du territoire) et des RG (Renseignements généraux). Six mille employés sont affectés au terrorisme et aux menaces sur la sécurité. Le budget 2008 alloué à la DCRI s’élève à 41 millions d’euros. Un ami proche du président Nicolas Sarkozy et fils de policier, Bernard Squarcini, a été nommé à la tête de ce service de renseignement.

    Selon le site Internet du ministère de l’Intérieur, le DCRI a pour but de devenir un FBI à la française. Pour les autres missions – comptage des manifestants, violences urbaines, conflits sociaux –, une sous-direction de l’information générale (SDIG) de mille policiers est créée à la direction de la sécurité publique (DCSP).

    Il y a aussi plusieurs autres mesures à venir permettant à l’Etat de censurer Internet.

    La ministre de l’Intérieur Michèle Alliot-Marie a déclaré le 10 juin 2008 que l’Etat s’était mis d’accord avec les fournisseurs d’accès à Internet (FAI) pour bloquer les sites affichant des contenus entretenant des liens avec le terrorisme, la pédophilie, la haine raciale ainsi que d’autres sites illégaux. Alliot-Marie a annoncé : « Depuis mon intervention du 14 février, nous avons travaillé avec les Fournisseurs d'accès à Internet sur la protection des plus faibles – Ce dispositif sera simple : la plateforme, par le biais d'une liste noire, transmettra aux FAI la liste des sites à bloquer. »

    ZDNet.fr a cité le 11 juin dernier Daniel Fava de l’AFA (Association des fournisseurs d’accès). Affirmant qu’aucun accord n’avait encore été signé il a dit : « Nous ne voulons pas devenir des big brothers, ni que les internautes se sentent espionnés par leur FAI. "

  27. 227
    Xavier DUMOULIN dit:

    A Jean Luc et ses amis, ce billet extrait du blog citoyen, socialiste et républicain pour que vive la république laïque et démocratique quand la compassion s'affiche dans le seul souci de plaire au rique de déraper.

    Soljénitsyne : la part d’ombre et de lumière d’un dissident bien orthodoxe

    La mort du grand écrivain suscite une expression de reconnaissance envers celui dont on salue le génie littéraire partout dans le monde. Soljénitsyne apparaît d'abord dans la lignée des grands écrivains de son pays mais le prix Nobel de littérature doit aussi à son parcours dissident cette renommée internationale, peut être surfaite quant à sa place dans les causes de l'écroulement du bloc de l'Est. Pour notre génération militante, celle des années Mitterrand, le rapport au dissident soviétique reste emprunt d’ambivalence entre une reconnaissance de l’importance de ses écrits et un refus de son instrumentalisation politique outrancière et décalée dans la France des années 70-80.

    Je confesse n'avoir jamais achevé la lecture de l'Archipel du Goulag entreprise durant un épisode de maladie à la fin des années 70. Dans cette époque d'euphorie médiatique envers les nouveaux philosophes, repentis de leur égarement stalinien, gauchiste et maoïste, la diffusion de cette oeuvre pouvait bien s'articuler avec ce mouvement d'offensive contre une certaine représentation institutionnelle du marxisme et au nom de la croisade occidentale “droits de l’hommiste” contre le communisme.

    Dans le même temps, à gauche, en dépit des proclamations imbéciles saluant le bilan globalement positif du “socialisme réel” et symptomatiques d’une nouvelle crispation du PCF contrariant l'avancée vers ”un socialisme aux couleurs de la France”, ma jeune génération imprégnée des critiques de gauche du communisme et arrimée à la mouvance du socialisme démocratique et de l'Union de la Gauche, ne pouvait être dupe de la réalité soviétique. Dans le système d’affrontement des deux blocs, celle-ci apparaissait déjà comme un vrai repoussoir, consolidant d'une certaine façon le camp occidental en désespérant sa classe ouvrière. Tout avait été dit et écrit, à gauche, sur ce modèle perverti, dénoncé des trotskystes jusqu'aux euro-communistes sans oublier les critiques anciennes de Rosa Luxembourg et de Gramsci, les prédictions de Blum et les analyses de Marcuse et de l'Ecole de Francfort enrichissant celles des socialistes toujours attachés à la synthèse républicaine jaurésienne. Je n'avais donc pas plus de sympathie pour la Nomenklatura communiste, dénoncée par Michael Voslensky, qu’ envers la gérontocratie des maîtres du Kremlin.

    En profane littéraire, j'accueillis donc très sereinement ces écrits sans apprécier toujours à leur juste valeur ces narrations, à mon goût interminables et par trop détaillées, dont je ne retins finalement que peu de choses, sans adhérer pour autant à cette entreprise de dénonciation généralisée du marxisme sous couvert des critiques du totalitarisme.

    C'est qu'il importait avant tout de préserver les chances de victoire d'une Union de la Gauche en proie à une véritable offensive idéologique de la part des prémisses de la pensée néo-conservatrice venue d'Outre-Atlantique et d'une campagne d'assimilation du projet socialiste au modèle étatiste et totalitaire, campagne conduite en France par un arc très large allant de la nouvelle droite à “la gauche américaine”, contestant pêle-mêle la place de l'Etat, le rôle des partis et la politique professionnelle au nom du mouvement social et de la société civile à gauche, du retour au libéralisme pur et dur, à droite.

    Après Pierre Daix qui fut ici un des premiers communistes en dissidence à accueillir les œuvres du grand écrivain russe, que dire de plus sur le plan politique sinon suivre et remonter le parcours de Soljénitsyne dont la pensée nationaliste et conservatrice emprunterait aux dires de certains critiques des accents antisémites et chauvins. Cette critique d’une pensée réactionnaire n’entame nullement la reconnaissance du génie littéraire de cet auteur. Ce qui, par ailleurs, n’interdit aucunement la critique à la façon d’un Jean Luc Mélenchon qui dénonçait hier dans un billet l’expression de Soljénitsyne à l’occasion d’une cérémonie de circonstance à l’invitation de monsieur De Villiers. Soljénitsyne aurait alors déclaré dans son discours que la devise de notre république, ” liberté-égalité-fraternité “, était ” intrinsèquement perverse “. En réaction à de tels propos on ne devrait pas non plus contester au sénateur socialiste son droit à considérer l’écrivain comme ” une baderne passéiste absurde et pontifiante, machiste, homophobe, et confis en bigoteries nostalgiques de la grande Russie féodale et croyante “.

    La critique décapante du sénateur socialiste tranche avec ce concert d'éloges funèbres et prend l'aspect de la dissidence. Dissidence heureusement plus confortable que celle vécue jadis par cet écrivain traditionaliste attaché à la Russie des tsars quand nous nous félicitons de vivre encore au pays de Voltaire.

    X D

  28. 228
    maxou dit:

    A la fin de ma vie, j'ai le sentiment d'avoir accompli mon travail mais j'ai mal à la Russie.
    Alexandre Soljenitsyne

  29. 229
    maxou dit:

    ps,Bonjour à tous

  30. 230
    JM dit:

    Quelle abhération démocratique que ce soit un gouvernement en place qui gère le redécoupage électoral.
    Alors celui là, de gouvernement, qui achète et menace les députés pour faire passer une Constitution qui dévoilera tous ses pièges dans les 4 ans à venir, je ne vous raconte pas...

    Le gouvernement s'attelle au casse-tête du redécoupage électoral
    http://www.lesechos.fr/info/france/4758730.htm?xtor=RSS-2059

    nota :
    cette phrase, qui dessine l'état d'esprit :
    "Les tractations qui ont entouré le vote de la réforme institutionnelle et les coups de fil concomitants d'Alain Marleix - "par courtoisie", assure ce dernier - aux députés hésitants ont encore accru la suspicion. Le secrétaire d'Etat s'en défend. Il promet un redécoupage "clair, républicain et pondéré" et a déjà songé à la composition de la "commission indépendante", créée par la récente réforme institutionnelle et chargée de contrôler son travail : "Des personnalités de très haut niveau de tous bords et dégagées de la politique active."

    nota 2 : la toute dernière phrase qui replacée dans le cadre de la désignation d'une assemblée constituante pose bien le problème ; ce n'est pas à ceux qui vivent des institutions à ce jour de désigner des constituants (ou des découpeurs électoraux) selon des principes aussi flou et sans valeur que "dégagés de la vie politique active".

  31. 231
    JM dit:

    Chomsky vient de sortir la transciription de son docu/analyse de référence sur les media et leur fonctionnement : Manufacturing the consent.
    Si il y en a que ca intéresse et qui ne sont pas en l'aise en anglais, je peux le passer en trad logiciel et le poster en français.

    http://www.chomsky.info/talks/19890315.htm

    PS. Merci à Luc Douillard post 216 pour son commentaire à la fois très bien écrit et très pertinent au regard de la situation.

  32. 232
    Johnyu dit:

    J'ai lu "Essai sur les liberté" où Aron démontre bien le caractère intrinsèquement totalitaire du marxisme, notamment, et critique aussi l'extrémisme du libéralisme de Hayek tout en saluant certaines de ses positions, semblables à celles de Tocqueville, un autre immense penseur libéral.
    "L'opium des intellecutels" : là aussi Aron démontre bien la nature intrinsèquement criminelle du socialisme marxiste et critique les p'tits intellectuels de gôôôche qui soutiennent un régime ultratoitalitaire et ultraviolent.
    "Démocratie et totalitarisme" où Aron explique bien que l'une des caractéristiques du totalitarisme (nazi ou marxiste, c'est secondaire) est le DIRIGISME économique.

    Vive le libéralisme et à bas le marxisme !

  33. 233
    Claire Strime dit:

    Vous savez ce qu'il vous reste à faire:

    "Chavez déconseille les placements dans les banques américaines
    10:23 | 06/ 08/ 2008

    BUENOS AIRES, 6 août - RIA Novosti. Le président vénézuélien Hugo Chavez, connu pour ses diatribes contre la politique des Etats-Unis, a appelé mercredi à Buenos Aires à la création d'un nouvel ordre financier mondial, invitant à ne pas déposer d'argent dans les banques américaines.

    "Je ne conseille à personne de placer son argent dans les banques américaines. Voyez ce qui se passe, tous les mois au moins une d'entre elles dépose son bilan. Nous traversons actuellement une crise financière mondiale, d'où la nécessité de créer un nouveau système économique et financier", a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse retransmise par la chaîne de télévision argentine C5N.

    Selon M. Chavez, l'expérience de la collaboration entre les pays d'Amérique du Sud pourrait contribuer à la mise en place du nouveau système: le Venezuela est notamment prêt à rejoindre le projet de l'Argentine et du Brésil qui entendent partiellement renoncer au dollar dans les règlements réciproques au niveau des petites et moyennes entreprises.

    Parmi d'autres exemples de la coopération, le chef de l'Etat a cité la création "accélérée" d'une banque russo-vénézuélienne pour financer les projets conjoints et la mise en place d'un fonds de développement sino-vénézuélien, qui sert à financer la construction d'infrastructures au Venezuela (chemins de fer, routes automobiles, logements, électricité, pétrochimie).

    Un mois plus tôt, Hugo Chavez avait invité les dix-sept pays d'Amérique centrale et des Caraïbes à créer des institutions financières qui soient indépendantes du Fonds monétaire international (FMI), en collaboration avec la Russie, la Biélorussie, la Chine, l'Inde et l'Iran."

  34. 234
    JM dit:

    Ecoutez Jonhyu, si vous n'avez compris après Aron et après Marx, et surtout après les expériences historiques, que à la fois ces deux manières de considérer l'organisation sociale et économique portent intrinsèquement leurs limites et leurs"fascismes", vraiment...

    Pour faire vite et court mais indéniable :

    Le communisme dirigiste, centralisé et refusant l'individualité, est la déviance du socialisme.
    Le libéralisme devenant néolibéralisme sans règles autres que celles des mega-agglomérats de pouvoirs économiques et financiers, est la déviance du libéralisme.

    Ne vouloir voir ni l'un ni l'autre sont deux formes d'obscurantisme!

  35. 235
    Johnyu dit:

    Le fils de pute Chavez qui viole les droits de l'homme dans son pays, ce sale Rouge incompétent !
    A MORT LE COMMUNISME !

    A MORT LES COMS'!

  36. 236
    Claire Strime dit:

    178"H2 dit:
    5 août 2008 à 20:53
    Le FN a dit à propos du dissident russe Alexandre SOLJENITSYNE :
    “Ce très grand écrivain a contribué au premier rang, à la dénonciation et à la chute de la plus criminelle des dictatures : le Communisme.
    Vous aurez remarqué que le FN mentionne ” la plus criminelle des dictatures” et passe pour un “détail de l’histoire” le nazisme et la Shoah.
    Il oublie de dire qu’il s’est battu contre le nazisme comme soldat dans la cavalerie, puis officier dans l’artillerie, nommé capitaine, plusieurs fois décoré.
    Le FN qui vend encore les chants SS et les livres de Pétain dans ses foires tronque l’ Histoire une nouvelle fois. Nous savons pourquoi. On va pas nous faire un dessin."

    H2, le FN nous ressort là la doctrine-position-mensonge officiel de l'Eglise catholique de Rome. Le FN est un parti fasciste dominé par le courant catholique traditionaliste, il utilise accessoirement les services de quelques skins et autres néo-païens mais il est profondément et incurablement ancré dans l'histoire de la droite catholique légitimiste et ultramontaine française.

  37. 237
    Johnyu dit:

    Claire Strime, c'te conne de gôôôche !

  38. 238
    Claire Strime dit:

    L'Empire et ses laquais ont organisé des provocations violentes avant le référendum qui devrait renforcer la légitimité du président bolivien élu:

    "Oposición boliviana agrede a delegaciones de periodistas de Venezuela y Argentina
    Por: VTV-cb
    Fecha de publicación: 05/08/08
    En contacto telefónico, con Mediodías En Confianza, Boris Castellano, reportero de VTV
    5 de agosto de 2008/. En contacto telefónico, con Mediodías En Confianza, Boris Castellano, reportero de VTV, explicó que la situación se presentó desde primeras horas de la mañana, cuando un grupo de choque de la extrema derecha de Tarija, Bolivia, se acercaron al Hotel donde estaban las delegaciones de prensa de Argentina y Venezuela y comenzaron a abordarlos.
    El periodista venezolano manifestó que este hecho violento podría calificarse como un acontecimiento de desesperación de la oposición boliviana, ya que diversos sondeos atribuyen el triunfo en torno a 60% del referendo a Evo Morales.
    Informó que el grupo era bastante pequeño, y que fue controlado por las autoridades del hotel e indicó que estas hordas estaban buscando a grupos militares que según ellos venían de Argentina y Venezuela."

  39. 239
    JM dit:

    Johnyu!
    Il se trouve que Claire est une des personnes les plus ouvertes et intelligentes de ce blog...

    Montrez vous plutôt que vous n'êtes pas un con bêlant de droooooooooooooite en développant sur ce sujet :

    Ecoutez Jonhyu, si vous n’avez compris après Aron et après Marx, et surtout après les expériences historiques, que à la fois ces deux manières de considérer l’organisation sociale et économique portent intrinsèquement leurs limites et leurs ”fascismes”, vraiment…

    Pour faire vite et court mais indéniable :

    Le communisme dirigiste, centralisé et refusant l’individualité, est la déviance du socialisme.
    Le libéralisme devenant néolibéralisme sans règles autres que celles des mega-agglomérats de pouvoirs économiques et financiers, est la déviance du libéralisme.

    Ne vouloir voir ni l’un ni l’autre sont deux formes d’obscurantisme!

  40. 240
    Claire Strime dit:

    D'ailleurs la Russie soljennitsynienne et le Venezuela chaviste ainsi que l'Iran et la Chine sont capables de développer des coopérations pragmatiques contre l'Empire.
    J'ai bien apprécié le billet du sénateur Mélenchon qui, il faut le rappeler, en 1975 n'était pas un thuriféraire stipendié de Brejnev et n'a jamais caché quoi que soit qu'il connût de la réalité de l'URSS (j'écris ça parce que j'ai lu les pages 2 et 3 de l'Huma d'hier-où l'on voit que le catholicisme et son hypocrisie ont profondément marqué certains courants de la gauche française).
    Mais bon ça c'était pendant la guerre d'avant, la mal nommée guerre froide tragiquement terminée en 1989-91 (l'époque Eltsine ayant été plus désastreuse pour l'économie et la démographie russes que l'invasion nazie).
    La guerre actuelle oppose tous les tenants de la continuité de la civilisation humaine à l'Empire et sa décomposition, son spectacle, sa folie financière, son économie profondément et intrinsèquement mafieuse...
    Dans ce cadre même les différences entre Marx et aron ne sont qu'1 contradiction secondaire.
    Je n'ai pas tout lu d'Aron mais son "Paix et guerre entre les Nations" peut aujourd'hui être utilisé avec profit contre les projets belliqueux dangereux des USA.
    Une sorte de réconciliation temporaire entre néo-kantiens et hégéliano-marxistes.

  41. 241
    JM dit:

    Ouaaah Claire, ta dernière phrase, elle jette grave ; j'vais en parler à mes potes de sarcelles ;)

  42. 242
    JM dit:

    Au cas où certains ne s'en seraient pas rendus comptes, le début de l'offensive Hadopi à base de propagande unilatérale a commencé, relayée par les soi disant journaux de référence.

    C'est qu'il s'agit de préparer les esprits pour ce qui doit de se faire à la rentrée :
    - détruire des nouveaux modèles économiques et d'organisation sociale émergents et prometteurs ;
    - préserver les modèles à base rareté artificielle des majors et des artistes qui leurs sont dévoués corps et âme ;
    - introduire une nouveau facteur d'inégalité façe à la loi, car toutes les classes sociales téléchargent, et seuls les gens du bon peuple sans réseau d"amis" seront punis ;
    - en profiter pour préparer le filtrage des protocoles de l'internet, et donc son contrôle et sa censure ;
    - déléguer en dehors de toute procédure judiciaire la surveillance des individus via des sociétés privées et un organisme d'état créé adhoc extrêmement douteux.

    Voilà Mélenchon...!
    Et tout ça est dans la lignée de Lopsi, d'Edvige, du paquet telecom européen, des assises des media et de la presse de l'automne.
    Si ca ne vous intéresse pas, laissez tomber définitivement les termes républicain et socialiste dont vous vous habillez...!

  43. 243
    commandant P. dit:

    bon, il est 10H36, et je suis toujours interdit de post...
    je voulais juste compléter sur H2 et les origines des camps de concentration

  44. 244
    Johnyu dit:

    DEHORS LES COMS'!*

  45. 245
    commandant P. dit:

    n'oublions la guerre des Boers, à la charnière des XIX et XXème siècle
    où la responsabilité du gouvernement britannique est incontestable

    Pour résumer, la Guerre de Sécession et la Guerre de Boers sont des répétitions des pires conflits du XXème siècle (avec à chaque fois, des observateurs militaires prussiens, très assidus...)

    On ne peut comprendre les drames des totalitarismes du XXème siècle qu'à la lumière de l'analyse de la guerre (totale) de 1914 (un coup de tonnerre dans un été européen serein) : la déshumanisation totale du conflit de 1914 a conduit aux monstruosités des années 1930 - 1950.

  46. 246
    commandant P. dit:

    désolé, mais c'est la citation du lien wiki sur la Guerre des Boers qui ne passait pas (je l'ai donc viré) : il faudra qu'on m'explique...

  47. 247
    4 Août dit:

    Le fichage ADN est passé des criminels à M tout-le-monde en moins de 3 ans.
    Le filtrage internet passera des pédophiles à M tout-le-monde en moins de 3 ans.

    Au fait, "edvige" n'est que la facade officielle de "cristina" (classé secret-défense)

  48. 248
    JM dit:

    Bien comprendre que si l'open source (comme le P2P cf Hadopi, comme le journalisme amateur cf assises de la presse et des medias, et autres) est une menace pour les modèles et les pouvoirs qui viennent du 20e, c'est une opportunité pour la grande majorité des gens, pour les collectifs humains, pour nos sociétés en bref!

    http://www.vnunet.fr/fr/news/2008/08/06/microsoft_denonce_la_menace_open_source

  49. 249
    JM dit:

    Commandant X, je ne sais pas pourquoi, j'ai le même soucis avec les liens wikipedia.
    Il est possible que le modérateur les ai "interdits".
    Ce qui serait incompréhensible?!

    a+ tous

  50. 250
    Zara dit:

    Vous êtes la honte de l'Essonne méchancon

Pages : « 1 2 3 4 [5] 6 7 8 9 10 »


Blog basé sur Wordpress © 2009/2015 INFO Service - V3 Archive