24juil 08

 

Donc, mercredi s’est conclu le parcours de la loi sur le temps de travail, avec le compte rendu de la commission mixte paritaire (députés/sénateurs) et le vote final. Mardi s’était achevée la discussion au Sénat. En me rendant à la séance j’ai croisé la manifestation des cadres CGT et CGC devant le théâtre de l’odéon, à deux pas du Sénat. Un millier de personnes d’après la télé. Chapeau! Il est vrai qu’ils vont trinquer méchamment avec le nouveau temps de travail au forfait. Ce qui va être terrible aussi c’est la nouvelle formule du temps de travail annualisé pour les salariés du rang. Et combien d’autres points sont à hurler! D’après moi la vie des gens va être dévastée par cette affaire. Bon je ne veux pas saouler avec les choses importantes. De toutes façons il faudra bien des semaines pour que le nouveau système s’applique et pour constater des réactions de la base. Je pense qu’à ce moment là on entendra des gros malins, actuellement sur la plage, engueuler «les politiques» sur le thème: «on ne vous à pas beaucoup entendu quand ça se votait tout ça». Mais on n’en est pas encore là. Aujourd’hui il faut parler de ce qui compte. C’est-à-dire de ce qui agite la scène médiatique. J’avais commencé une note en parlant de l’affaire Jack Lang, puis de l’affaire Valls et consort, et ainsi de suite, préliminaires très colorés du congrès du parti socialiste. Comme les feux de la production d’informations ont changé de cible, les mouches ont changé d’âne. Mais je poste cette note quand même. C’est l’été. Un coup d’œil sur le PS. Pour l’instant ce n’est plus un parti, c’est un chenil. Ca aboie sur tous les tons et de tous les côtés. Et suivant une loi bien connue des canidés, chacun cherche à hurler plus fort que son voisin. Pour se faire entendre il va donc falloir une «voix de marchand de chiens» comme on dit très finement dans le Jura pour désigner certaine voix si puissantes qu’elles couvriraient le cri des bêtes les plus bruyantes. Comme donc tant de gens crient si fort, je me demande moins si ce qu’ils disent est cohérent que pourquoi ils le font.

 Si j’en suis là c’est que je crois à l’intelligence de ceux qui crient. Ils savent qu’en commençant ce procès ils aggravent notre défaite à Versailles. Ils savent qu’ils offrent à Sarkozy un triomphe supplémentaire en ajoutant à sa victoire le dividende délicieux du ridicule de nos empoignades. Prétexte que cette scène! Si les dirigeants du parti avaient voulu faire quelque chose, le bureau national du parti aurait été maintenu le lendemain du vote du Congrès de Versailles! Il n’a pas été convoqué. Quand au fond la cause est tout aussi incertaine. Que reprochent-ils qu’ils n’aient eux même fait? Ils sont mieux placés que quiconque pour savoir que la précédente réforme de la Constitution par Sarkozy à propos du traité de Lisbonne n’a été acquise que grâce à eux. Comment reprocher à Lang aujourd’hui une collusion avec la droite qui s’est déjà pratiquée avec pour résultat, tout aussi terrible, de priver les français de référendum? Et pourquoi Lang? Que dire des 4 autres députés autour de Valls qui se déjugent après leur vote et agressent tous leurs camarades en les accusant d’avoir des reflexes "pavloviens" contre Nicolas Sarkozy. Pavloviens! C’est-à-dire des reflexes de chiens! Sévérité et mansuétude sont bien mariées au sommet du PS. Les crieurs sont-ils plus crédibles que leurs cris? Qui crie le plus fort? Julien Dray! Personne ne peut être convaincu parce qu’il dit dans ce domaine. Son nom est attaché à un nombre d’indiscipline tel qu’il est parmi les plus mal placé pour officier dans ce registre. Par exemple l’époque ou il affichait (et moi aussi) notre blâme pour avoir voté contre la guerre du golfe ou contre la banque centrale européenne et s’en vantait dans la presse. Sa colère jouée contre ceux qui sont «un pied dedans un pied dehors», formule tellement connotée, me fait éclater de rire comme je le ferai devant n’importe quel rôle de composition! Tout de même! Quand on se souvient qu’il fut l’organisateur d’une micro scission du PS en 1993 nommée Mouvement Action Egalité (MAE) dont était membre la moitié des membres de la direction de la gauche socialiste c’est-à-dire tous ses proches! Le reste le concernant est à l’avenant et même pire. Dans cette criaillerie, seul Jean Marc Ayrault sonne juste dans son rôle. Cela parce qu’il est le président du groupe et que la fonction crée l’organe: c’est son devoir de mettre le holà. Les autres sont dans le congrès du parti socialiste, rien de plus. Car globalement tout le monde sait que Lang n’est pas celui qui a fait la décision. Il fallait deux voix. Pas une. Deux. Ca n’excuse pas son choix. Ca le met à sa place. Ce sont les radicaux qui ont fait la décision. Ca, ce sont les faits. Vient donc seulement ensuite le reste. C’est-à-dire du bon usage bureaucratique de l’indiscipline de Lang. Quand je faisais la formation de Dray au moment des congrès je lui expliquais une règle de cette maison. La direction crée le sujet du débat de congrès, en dernière ligne droite. Ce n’est jamais celui auquel on pensait d’abord. Ce n’est jamais un sujet global. Jute un angle. Et les malins tirent dessus comme sur un fil. Pendant qu’on parle de ça on ne parle pas du reste. Un congrès sur la discipline, son respect et ainsi de suite est une bonne idée d’appareil. Le prochain premier secrétaire devra être quelqu’un qui ait de l’autorité. Ou qui affirme être prêt à en avoir. Car tout les cadres intermédiaires du parti et les barons locaux en ont par dessus la tête des «querelles des parisiens». «Parisien» veut dire «qui vient du national». Il s’applique donc à des provinciaux avérés comme Martine Aubry du Nord ou comme Hollande de la Corrèze, de Poitou Charente comme qui vous savez, des Landes comme Emmanuelli etc. Ce n’est pas tant la mauvaise image que donnent ces querelles qui est en cause. C’est plutôt que chaque clan national cherche des appuis locaux et offre sa protection aux divers seigneurs locaux qui en ont besoin pour leurs propres rapports de force. Ainsi les «parisiens» exportent les désordres de la lutte pour le pouvoir jusque dans les plus modestes campagnes au lieu de laisser chacun jouir en paix de l’ordre tranquille que procurent la gestion des collectivités locales et leur hiérarchie. Pour affirmer cette autorité dont rêve la nomenclature, Lang est une parfaite tête à claques, si j’ose dire. D’une part il n’a pas de poids spécifique en paquets de carte et votes au congrès. Il n’est donc pas dans la situation d’impunité structurelle comme certains autres. Par exemple Robert Navarro, le premier secrétaire fédéral de l’Hérault. Celui-là et les autres tigres de la jungle des bidouillages fabriquent les victoires dans les «votes des militants». En remerciement, et pour prix du silence, ils sont placés en état d’amnistie permanente. Taper sur Lang ne coute pas un vote et peut rapporter gros. D’abord du prestige. Tuer l’éléphant et manger son cœur, c’est le rêve du pygmée. Ensuite des points au billard à quatre bandes. Lang n’était-il pas au premier rang des soutiens de Martine Aubry avec les autres seigneurs du Nord Pas de Calais au cours d’une conférence de presse très courue? Ceux là ont pris un petit coup sur la tête. Ils ont immédiatement pris leur distance. J’annonce que ce n’est pas fini. Bientôt tous vont revenir à l’étable et la bergère devra suivre le troupeau si elle n’a pas les moyens de changer d’élevage. Enfin taper sur Lang est un commencement facile. S’il est abattu, une chasse plus large sera possible. Je me sens visé. Fabius ferait bien d‘y réfléchir aussi. Et même beaucoup.

Demain je parle du congrès comme il se présente pour la gauche du parti.

 


737 commentaires à “Le rêve des Pygmées”

Pages : « 1 [2] 3 4 5 6 7 8 9 10 1115 »

  1. 51
    maxou dit:

    Le fait de ne pas voter, ne risque t-il pas, que cela face le jeu des extrêmes(moi qui les craints comme la peste), surtout l'extrême droite pour ma part, parce que eux ils votes !

  2. 52
    Belgo4.0 dit:

    Monsieur le Sénateur,
    cher Camarade,

    j'attends avec impatience votre état de situation de la gauche du parti.
    Et j'attends aussi avec impatience des positions sur l'économie

    le Belge

  3. 53
    maxou dit:

    BAGATELLES
    Calculettes
    Il n'y a pas de secret, c'est la calculette qui décide. Renault d'abord. On annonce donc la suppression en Europe de cinq à six mille emplois. Dont un millier à Sandouville. Pour l'essentiel, affirme-t-on, des départs volontaires. Encore faudra-t-il les trouver en jouant un bel air de calculette aux quinquas bien mûrs, invités à abandonner la production industrielle pour le maquettisme de loisir. L'armée ensuite. C'est l'adieu aux armes pour 83 communes. On leur promet 320 millions d'euros de subventions alors que la réforme doit permettre d'économiser deux milliards par an. La encore, les doigts des maires ne vont pas chômer.

    lu dans mon quotidien

  4. 54
    Emma26 dit:

    Sarkozy fait tout voler en éclat.

    Il met tout en oeuvre pour casser les avancées sociales que les générations précédentes d'ouvriers, d'employés, de salariés avaient gagnées.
    Nous nous retrouvons déboussolés, sans repaires, isolés, appauvris.
    Et donc fragilisés.
    C'est voulu.

    D'autres que moi, sur ce blog, ont parfaitement décrit ce processus.

    Tout ceci me conduit à penser qu'il faut absolument que le PS demeure uni et fort. Qu'aurions-nous à gagner si cela aussi venait à voler en éclats ?

    Mais il faut ancrer ce parti résolument à gauche. Il faut que des leaders courageux (car il en faut, du courage, par les temps qui courent), résolument à gauche, prennent sa tête.

  5. 55
    JM dit:

    Pourquoi le PS et l'UMP, pour ne parler que de ces deux là, sont devenus des abhérations politiques, de simples appareils totalement verrouillés et corrompus pour reproduire la même chose depuis 30 ans : la confiscation de la Représentativité républicaine par un groupuscule de bons amis de gauche et de droite assez largement incompétents d'ailleurs.

    Rappel :
    http://www.monde-diplomatique.fr/2008/05/ROBERT/15902

    En effet, dans tous les cas, la réalité sociale est gommée au profit d’un jeu de représentation qui évite les questions de fond. Le partage des richesses ou les conflits sociaux disparaissent des échanges politiques. En fait, c’est l’espace politique lui-même qui se désintègre. D’un côté, la mondialisation comme la construction européenne amoindrissent le pouvoir des élus nationaux ; de l’autre, les institutions de la Ve République cooptent au sommet de l’Etat une caste de personnalités qui pensent à peu près la même chose sur nombre de questions essentielles.

    « On n’imagine pas, estime André Bellon, ancien président de la commission des affaires étrangères de l’Assemblée nationale, le nombre d’élus et de cadres militants qui, découragés, ont abandonné la vie politique depuis vingt-cinq ans, ou qui ont été éliminés par leur parti parce qu’ils ne rentraient plus dans le cadre. »

  6. 56
    JM dit:

    Pourquoi largement incompétents ces confiscateurs de République et de Démocratie?

    Car coupés de la réalité de la Cité, tout simplement!

    Il faut mettre fin à la professionnalisation des politiques, et ceci devrait être un des points centraux d'une nouvelle Constitution non définie par ceux qui vivent aux dépends de la République, c'est à dire la classe politique actuelle.

  7. 57
    Claire Strime dit:

    Bedos en décembre 2007, il avait senti le coup venir, non?

    "N. O. - Vos amis socialistes vous déçoivent-ils, eux aussi ?
    G. Bedos. - Déception, le mot est faible. Quand ils ne se taisent pas, ils pactisent avec les puissants et cèdent à la vanité. Ce qui me frappe, c'est que Sarkozy dirige la France comme Bernard Tapie tenait l'OM, en rachetant l'un après l'autre tous les joueurs de l'équipe adverse. C'est ainsi que Jack Lang est devenu le meilleur ami d'Edouard Balladur. Et lorsque son patron Sarkozy offre une centrale nucléaire à Kadhafi, dont la priorité est de détruire l'Etat d'Israël, qu'est-ce que trouve à dire mon ex-ami Bernard Kouchner ? Qu'elle ne servira qu'à dessaler l'eau de mer. Ca ne manque pas de sel, en effet. Simone Signoret avait inventé autrefois le test des résistants et des collabos. Kouchner fut un authentique résistant, c'est maintenant un vrai collabo. Il suit, en sens inverse, le parcours de Dominique Jamet, qui avait autrefois quitté la droite pour Mitterrand, lequel lui offrit en remerciements de ses services la Bibliothèque nationale de France. Et Jospin, ah, Jospin ! Quand il a prétendu soutenir Ségolène pendant la campagne en faisant les gros yeux à la télé, elle a aussitôt perdu trois points dans les sondages. Cet homme est désolant. Son bouquin, dont je n'ai lu que des extraits, est pathétique. Après le séisme de 2002, s'il y avait une seule personne qui devait s'abstenir de porter un jugement sur Ségolène Royal, c'était bien lui. J'avais dit de Jospin à l'époque - il ne me l'a pas pardonné d'ailleurs : «Heureusement qu'il n'était pas commandant du «Titanic», il aurait sauté dans la première chaloupe !»"

    http://artsetspectacles.nouvelobs.com/p2249/a362322.html

  8. 58
    maxou dit:

    La dérive droitière du PS profite à qui ? Comme un triste sire l'a déjà dit pourquoi prendre la copie quant-ont peut avoir l'original ?
    Voila pourquoi le PS doit s'ancrer a gauche !

  9. 59
    JM dit:

    Je vais peut être me faire traiter de sale capitaliste de droite car je trouve ce texte tiré du blog de Dupont-Aignan très sain, très juste, aux fondements de la République, mais bon, cela ne va tout de même pas m'empêcher d'apprécier l'intelligence et la pertinence des "autres".

    Séguin :
    « J'ai parlé de république, de valeurs républicaines. Il faut à ce sujet bien nous entendre. En France, la République n'est pas seulement un régime institutionnel. Et s'il fallait lui trouver une date de naissance, je la situerais à Valmy, le 20 septembre 1792, avec le «peuple en armes», plutôt qu'à la Convention, le lendemain, quand les députés décidèrent d'abolir la monarchie. Car la République, c'est avant tout ce système de valeurs collectives par lequel la France est ce qu'elle est aux yeux du monde. Il y a une République française comme il y eut une République romaine. Depuis l'origine, sa maxime est la même : la souveraineté du peuple, l'appel de la liberté, l'espérance de la justice. Elle est inséparable de la dignité de la personne humaine et de son émancipation, de l'Etat de droit, de l'équité et de l'égalité des chances. Elle est inséparable de la solidarité nationale, de l'ambition collective nationale, de l'esprit national, de l'indépendance nationale, Elle est inséparable de l'Etat qui, en son nom, doit arbitrer, rendre la justice, attaquer inlassablement les privilèges, combattre les féodalités, accorder la primauté aux mérites et à la vertu. C'est dire que forgée dans le même moule, la République n'est pas séparable de la nation. Et tout cela, bien sûr, ne date pas d'hier! »

    http://blog.nicolasdupontaignan.fr/index.php/2008/07/25/250-la-force-de-lidee-francaise

  10. 60
    4 Août dit:

    @ JM

    Hum, j'ai beau chercher, je ne vois pas de quel pays il parle....

  11. 61
    4 Août dit:

    Ce pays a dû tomber dans le "trou de mémoire" !

  12. 62
    4 Août dit:

    "Et s’il fallait lui trouver une date de naissance, je la situerais à Valmy, le 20 septembre 1792, avec le «peuple en armes»"

    Tient, on avait presque oublié la seule façon pour le peuple de reprendre le pouvoir...

  13. 63
    4 Août dit:

    35h : l'opposition dépose un recours devant le Conseil constitutionnel

    La loi sur la démocratie sociale et le temps de travail "est dangereuse parce qu'elle fait disparaître des règles collectives de référence en matière du droit du travail", estiment les parlementaires PS, PCF et Verts, pour qui "cette atomisation des règles du droit du travail (...) porte atteinte à la conception sociale de notre République pourtant reconnue par la Constitution".

    http://tempsreel.nouvelobs.com/actualites/politique/20080725.OBS4554/35h__lopposition_depose_un_recours_devant_le_conseil_co.html?idfx=RSS_notr

  14. 64
    L'aristocratie a toujours le pouvoir. dit:

    Alain Lambert est un ancien ministre, aujourd’hui député UMP. Sur son blog, Alain Lambert écrit un article consacré au club de l’aristocratie française : « Le Siècle ».

    Voici cet article :

    Le Siècle : Une Institution incomparable.

    Hier soir, j'ai me suis rendu au célèbre dîner du "Siècle". J'en ai profité, malgré les gros yeux de ma Présidente de table, mon amie Anne-Marie Couderc, pour réaliser quelques vidéos de personnalités présentes à ma table.

    Connaissez-vous "Le Siècle" ? Vous trouverez la définition Wikipédia, mais je suis sûr que beaucoup d'entre vous en ont déjà entendu parler, n'est-ce pas ?

    J'ai saisi la proximité de mon ami Jean-Frédéric de Leusse, l'un des dirigeants du Groupe Crédit Agricole, pour l'interroger sur la conjoncture. La lumière manque, mais ma semi clandestinité ne me permettait pas de faire mieux. Jean-Frédéric de Leusse est un ami très proche, il m'avait fait l'honneur d'être son parrain lors de son entrée dans l'Ordre de la Légion d'Honneur.

    J'ai connu Anne-Marie Couderc comme Ministre, puis comme grande dirigeant de presse dans le Groupe Lagardère, et nous avons toujours conservé des relations très amicales. Elle a vraiment par amité accepté de transgresser la règle interdisant toute photo ou vidéo. Bisous, mon Anne-Marie !

    En sortant, je suis tombé sur mes vieux copains Jérôme Chartier et Noëlle Lenoir, ma collègue lorsque nous étions au gouvernement. Je lui dois beaucoup car c'est une fine juriste. Quand j'étais Président des Notaires, il m'arrivait de la consulter pour qu'elle me "dise le droit", tel qu'elle le "sentait". Puis je suis lié à Philippe Valletoux (Dexia) dont elle est proche !

    http://www.alain-lambert-blog.org/index.php?2008/07/24/1809-le-siecle-videos-a-valider

    Fin de l’article d’Alain Lambert.

    Petit rappel : le président du club « Le Siècle » s’appelle Denis Kessler. Denis Kessler est l’ancien numéro 2 du MEDEF. Denis Kessler a écrit avec son ami Dominique Strauss-Kahn « L'épargne et la retraite », publié aux éditions Economica.

    Le 4 octobre 2007, Denis Kessler a écrit un article hallucinant, intitulé « Adieu 1945, raccrochons notre pays au monde ! »

    Il écrivait notamment : « Le modèle social français est le pur produit du Conseil national de la Résistance. Un compromis entre gaullistes et communistes. Il est grand temps de le réformer, et le gouvernement Fillon s'y emploie.

    La liste des réformes ? C'est simple, prenez tout ce qui a été mis en place entre 1944 et 1952, sans exception. Elle est là. Il s'agit aujourd'hui de sortir de 1945, et de défaire méthodiquement le programme du Conseil national de la Résistance ! »

    http://www.challenges.fr/opinions/20071004.CHAP1020712/adieu_1945_raccrochons_notre_pays_au_monde_.html

    Bref, l’aristocratie française n’a pas été virée au moment de la Révolution française. Dans la France de juillet 2008, l’aristocratie est toujours au pouvoir. Dans les années qui viennent, nous devrons virer cette aristocratie.

  15. 65
    maxou dit:

    @!,remplacer dérive droitière par glissement vers la droite !

  16. 66
    maxou dit:

    @! la droite républicaine !

  17. 67
    Emma26 dit:

    Merci,
    JM, Maxou, Claire Strime, "L'aristocratie a toujours le pouvoir", 4 Août, pour toutes les informations que vous apportez sur ce blog.

  18. 68
    gilles (prs) dit:

    Bonjour Jean-Luc
    Bonjour à toutes et à tous,

    Le capitalisme est en crise !

    Licenciements et suppressions d'emplois dans diveres secteurs d'activités !
    Dernières en date les 6000 suppressions d'emplois à Renault !

    Nous sommes bien de nouveau entrer dans une nouvelle crise du capitalisme transnational qui entraîne les mêmes méfaits et conséquences que le capitalisme industriel ou financier entrainait précédemment.*

    Inflation, licenciements,fermetures de sites, spéculation en boucle !

    Les doux réveurs qui croyaient voir arriver le plein emploi en 2005 (dixit Lionel Jospin, et divers politiques et économiques de droite et de gauche qui annonçait alors à la tribune de ce qui s'appelait la Gauche Socialiste que le monde capitaliste était entré dans une phase de croissance pour longtemps et qu'il y aurait le plein emploi en 2005 (sic)

    Comme quoi tout ceux qui réve du capitalisme et qui en font leur horizon indépassable risque d'avoir de terribles désillusions mais à mon avis ils s'en foute car ils espérent un redressement de ce système qui exploite, oppresse, opprime, tue, sacage, vole, détruit l'homme, la société, la république, l'écosystème et fabrique des exclus, des malheureux, des sans droits et pouussent à la guerre !

    Autre chose, le gouvernement sarko fillon supprime une par une les fondations républicaines. Après sa réforme constituionnel qui en fait un petit despote fort peu éclairé, il poursuit le démantélement du code du travail, de la protection sociale, de notre sécurité sociale, Il démantéle et privatise tout ce qui peut l'être au niveau des services publics car après, les tribunaux, les écoles, les gares et le frêt sncf, la Poste, il démantéle les structures bâtiments, personnel et matériels au niveau des Armées. C'est vrai que la France qui reintégre le commandemment militaire intégré de l'OTAN, n'aura plus besoin d'armée. La France sera dépendante et soumise à la puissance militaire US qui permettra aux USA et à la commission oligarchique, technocratique, non élue, antidémocratique, a-démocratique de Bruxelles de réaliser le grand marché transatlantique de demain sous protection US via l'OTAN.

    Ce grand marché transatlantique a pour unique but de contrer la puissance économique de la Chine, de l'Inde,de la Russie qui demain seront les 3 puissances à la fois économique et militaire et nucléaire qui rivaliseront avec les USA en faillite financière, en crise économique grave et en isolement guère tenable. Cette alliance OTAN + grand marché a aussi pour but d'entrainer l'Europe, l'occident dans une guerre de civilisation contre le monde arabo musulman !

    Sarko et les autres dirigeants européens nous entraînes dans cette voie dangereuse, grave et de pure confrontation !

    Ce que je peux dire c'est qu'à part Jean-Luc Mélenchon fort peu d'hommes ou de femmes politiques n'aborde ce sujet qui grave, d'une très grande importance car il va si ce grand marché accouplé à l'OTAN entrainera la fin de la France mais aussi de l'Europe et avec cela entraînera la disparition de la République et de la démocratie.

  19. 69
    4 Août dit:

    Matière à réflexion: (JM va s'y coller !)

    "Toute tentative de réduire l’interdépendance culturelle, donc de limiter les échanges, nous met en danger en tant que société, en tant qu’espèce.

    La dictature et les tendances totalisantes seraient plus désastreuses que jamais en un temps de complexité extrême.

    L’interdépendance culturelle doit être cultivée pour lutter contre la dépendance matérielle."

    http://blog.tcrouzet.com/2008/07/25/la-schizophrenie-de-l%e2%80%99interdependance/

  20. 70
    4 Août dit:

    @ Gilles

    Voilà pourquoi ce n'est ni un problème de gauche, ni de droite. En France, des hommes de gauche comme de droite s'insurgent contre cette marche forcée. Je ne citerai pas de noms, tu les connais.
    Sarko n'est qu'un pion... de droite.

  21. 71
    Val - Siné : la faute au net ? dit:

    Val-Siné : la faute au Net ?

    Philippe Val a désigné son coupable : le Net, ce déversoir de haine, où règnent l'impolitesse et la sauvagerie. Pas de chance, l'attaque la plus virulente lui est venue de l'Express, dans un dessin de Plantu le caricaturant en nazillon.

    blogs.lexpress.fr/nouvelleformule/plantu2977.html

    Lassé de « l'affaire » qui l'oppose au dessinateur Siné, le directeur de Charlie-Hebdo Philippe Val a décidé cette semaine de détourner l'attention de ses lecteurs vers un sujet subalterne… mais très en phase avec l'air du temps : le grand méchant Net.

    « Sur Internet, l'heure n'est pas encore à la politesse et à la galanterie : on a des couilles ou on n'a pas de couilles. (...) l'emploi fréquent d'invectives et d'insultes sexuelles (…) à quoi s'ajoute l'expression de haines spontanées, jamais freinées par le souci de laisser à l'autre le bénéfice du doute, appellent une réflexion. En dix ans, l'Internet a détricoté le travail fragile de deux siècles. (…). C'est la planète des singes où le totem est une grosse couille érigée sur la place du village » écrit le directeur de Charlie Hebdo dans son édito.

    Autrefois bête et méchant, Charlie Hebdo mène donc désormais la croisade de la bienséance. Merci de nous prévenir...

    Outre ce menu détail, en présentant le Net comme l'instrument diabolique et nauséabond de la post-modernité, Philippe Val est complètement à côté de la plaque.

    Il ne s'agit pas de nier ni la brutalité, ni la stupidité de nombreuses réactions à cette « affaire », bien sûr. Mais Val, en adoptant ce discours, ne fait que s'inscrire dans la pensée très politiquement correcte et ultra minimaliste d'un Sarkozy qui, avec ses conseillers et ses ministres, a entamé depuis plusieurs semaines une campagne de dénigrement systématique du net à coup de raccourcis grotesques sur les peurs collectives de l'époque.

    Sarkozy d'abord, qui estime que le net est une « zone de non droit », Nadine Morano, pour qui Internet n'est qu'un repaire de pédophiles, etc.

    Le net serait aussi, à lui seul, responsable des difficultés de la presse. Les ministres insistant également régulièrement sur le caractère incontrôlable du net qui vient parasiter leur souci d'une communication calibrée. C'est d'ailleurs sans doute là que réside l'essentiel du problème...

    Philippe Val aurait du rester sur ses gardes au moins quelques jours avant de dégainer son stylo car le danger ne vient pas toujours d'où l'on croit. C'est bien de la presse la plus traditionnelle qui soit - sur papier, payante et d'inspiration mendésiste, pas franchement un repaire de sauvages - qu'est venue cette semaine l'attaque la plus virulente contre le directeur de Charlie Hebdo. En page 3 de l'hebdomadaire l'Express, Plantu grime le directeur de Charlie en Kapo, bras tendu, portant un brassard rouge au nom de « Philippe Val ».

    Preuve que si la liberté d'expression totale que permet la technique Internet pose de nombreuses questions, elles ne sont pas à chercher du côté d'une prétendue nouvelle et inédite brutalité des réactions aux affects des uns ou des autres qui serait le monopole du web.

    http://www.marianne2.fr/Val-Sine-la-faute-au-Net-_a89511.html

  22. 72
    José Angel dit:

    finalement Val correspond bien aux origines de Charli-Hebdo.
    Il est bête et méchant, la seule différence avec le canard, c'est le manque de niveau. Lui est resté au can alors que Charlie était au second.

  23. 73
    maxou dit:

    <>
    Jean Vasca

  24. 74
    maxou dit:

    Dans ma sueur ma peau d'chagrin Quand le projecteur s'éteint
    Jean Vasca

  25. 75
    gilles (prs) dit:

    Hausse des prix, inflation, perte de pouvoirs d'achats, licenciements, etc.. le capitalisme transnational est en crise.

    Contre la hausse des prix pourquoi ne pas re installer l'échelle mobile des salaires (qui existait jusqu'en 1983 et qui fut supprimer au moment de la rigueur par notre Jacques Delors européen patenté) ce qui permettrait une revalorisation à la fois des salaires et éviter tout baisse de pouvoir d'achat

    Contre la hausse des prix pourquoi ne pas rétablir le contrôle des prix, le contrôle des marges et aller si le faut vers leur blocage ; Il faut contrôler l'économie pour éviter ses abus qui sont intimement liés au capitalisme et au libéralisme économique !

    Qu'en pensez-vous Jean-Luc Mélenchon ?

    Je sais que des donneurs de leçons experts en tout et en n'importe quoi... vous voyez à qui je pense ? ! vont m'insulter, vont me traiter d'ignare, de lobotomisé, j'en passe et des meilleures...

    Je sais que l'on va m'ojecter que nous vivons dans une économie ouverte,ou la concurence doit être libre et non faussé, patati et patata, on connait la rengaine !

    On me dira que je propose des solutions impossibles gauchistes, communistes, d'économies administrées, patati et patata, on connait la rengaine ou la chanson !

    Que proposerez vous à la place ?

    Car dire que l'on ne peut rien faire ou qu'intervenir dans l'économie c'est ringard c'est rien faire et accepter alors il ne faut pas se plaindre !

  26. 76
    robespierre dit:

    2 choses

    1- Sur le sondage prétendant que Jack Lang a bien fait :
    http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=42584
    Stupéfiant

    2- Philippe Val a peur du Net. Et oui. La liberté effraie les petits chefs.

  27. 77
    4 Août dit:

    @ Gilles

    Si les salaires suivent la spéculation, c'est la course en avant !

    Pourquoi ne pas plutôt ponctionner 5 ou 6 points sur les emprunts à visée spéculative pour les réorienter vers l'infrastructure ?

  28. 78
    4 Août dit:

    Car enfin, si l'état ne peut plus emprunter, il lui reste quand même la possibilité de taxer !

  29. 79
    maxou dit:

    Il existe bien une politique de droite et une politique de Gauche, la preuve est que de 1981 à 1983, la gauche a fait une politique de gauche, car il ne faut pas oublier la cinquième semaine de congés payés, les 35 heures, les RTT, la couverture sociale (CMU) la retraite a 60 ans,
    En gros tous ce que la droite avec Chirac, Sarkozy, Fillon détricote allègrement.
    Et sans presque aucune résistance (vacances oblige)

  30. 80
    gilles (prs) dit:

    @4aout

    Tu ne réponds pas à la question de l'échelle mobile des salaires qui n'a rien à voir avec des salaires qui suivent la spéculation.

    L'échelle mobile des salaires est une des outils d'une politique de revenus qui permet à la fois la revolorisation des salaires, du pouvoir d'achat en fonction de l'inflation et en même temps une relance de la consommation populaire.

    Taxer les revenus des capitaux, les plus values boursières, les revenus de la rente oui cent fois oui mais il faut aussi donner de l'oxygène aux salaires, aux revenus de transferts (salaires différés que sont retraites, allocation chômage etc..) par une évolution qui tiennent compte de l'inflation et d'une possibilité de consommation.

    Avec la politique actuelle en faite celle instaurée depuis 1983, nous sommes dans une politique de déflation salariale et de perte de pouvoir d'achat global.

    Il faut renoncer à cela comme il faut reprendre le contrôle des prix et des marges car aujourd'hui on a baisse de la consommation populaire, baisse du pouvoir d'achat et des salaires, hausses des taxes, baisse de la croissance... nous sommes dans le trou noir du capitalisme en crise et dire que l'on peut rien faire c'est accepter d'organiser la misére et le chômage !

  31. 81
    JM dit:

    ...Quelle société voulons nous pour nous et nos enfants?
    Celle-ci? http://tempsreel.nouvelobs.com/actualites/social/20080725.OBS4566/lavantprojet_de_loi_logement_conteste_par_les_associati.html

    Des milliards de personnes vivant de cacahuètes jetées par des grands groupes et des financiers tout puissants,

    les ayant installé dans l'abrutissement des media et divertissements,

    ayant stérilisé l'internet et ses alternatives,

    ayant peur en permanence de perdre leur situation et se retrouver Sdf ce qui les rend serviles,

    dont le seul but serait de gagner plus pour soit et ses très proches quitte à briser toutes les règles pour cela comme le fait Tapie par exemple,

    et gardés DOCILEMENT en ordre rangé dans une mascarade de Démocratie où de faux politiques alignés sur ces grands intérêts privés sont maintenus au sein des Institutions et de tous les organes de contrôle?


    Constituante non réalisée par ceux qui vivent de cette rente
    ---> Reprise en main de la Cité par les intérêts collectifs et du plus grand nombre
    ---> début de possibilité d'une AUTRE politique économique et sociale,
    pour peu que ce souffle de Bon Sens se diffuse dans d'autres pays.

  32. 82
    JM dit:

    Une France inspirée peut tout!
    BA nous le montre ici.

    S'ils ne veulent pas réformer en profondeur quitte à perdre un peu leur pouvoir, il faudra bien que les choses bougent autrement. Ils en seraient, les caciques trop bien installés et méprisant la République, les premiers responsables.

    Court-circuitez les circuits hiérarchiques de vos appareils politiques et syndicaux si vous les trouvez "étrangement dociles", travaillez en transversal aux niveaux régionaux idéalement, reliez vos projets, organisez vous pour partager les ressources, utilisez Internet pour cela!

    http://blog.nicolasdupontaignan.fr/index.php/2008/07/25/250-la-force-de-lidee-francaise#c33299

  33. 83
    JM dit:

    Ce genre de service, gratuit, très simple à utiliser (il suffit de créer une adresse mail chez google), permet de vraiment commencer à travailler à distance de manière collaborative, à un niveau régional par exemple (création de documents divers, calendrier pour coordonner, etc).

    https://www.google.com/accounts/ServiceLogin?service=writely&passive=true&nui=1&continue=http%3A%2F%2Fdocs.google.com%2F&followup=http%3A%2F%2Fdocs.google.com%2F&ltmpl=homepage&rm=false

  34. 84
    robespierre dit:

    JM, sur vos derniers post, j'hésite. Vous venez de découvrir quoi au juste ?

    1- La démocratie participative ?
    2- Les possibilités étendues de Google (gmail, calendar, gdoc,...) ?

    Entre les deux, je crois qu'il n'y en a qu'un qui marche vraiment.
    Désolé pour l'ironie, c'est mon humeur du jour (le ciel est gris ici)

  35. 85
    maxou dit:

    JM monte son entreprise ?

  36. 86
    H2 dit:

    @Jennifer

    Vous avez écrit :
    "Si tous les présidents africains ont gardé un silence coupable, Thabo Mbeki est le seul à avoir salué le « discours de Dakar ».
    A la tête d’un pays s’étant difficilement arraché de l’Apartheid et découvrant les affres d’un capitalisme sauvage laissant des millions de personnes dans la misère, Thabo Mbeki a dilapidé l’héritage de Mandela.
    Les agressions d’africains dépouillés et lynchés dans les rues de Johannesbourg sont une honte et sont imputables à l’irresponsabilité del’Etat Sud africain."

    Si vous lisez le livre de Naomi Klein vous verrez que Thabo Mbeki est celui qui a traité les accords administratifs et économiques avec l'ancienne dictature de l'Apartheid suite au combat pour la Liberté de l'ANC et Mandéla.
    Tandis que L'ANC et Mandela s'arrangeait pour avoir le pouvoir sur le Parlement et l'Etat, les néolibéraux (libertariens) rusés acceptaient de "perdre " le pouvoir sur les institutions (devenues coquilles vides) pour mieux le garder économiquement : le vrai nouveau pouvoir à l'heure des politiques néolibérales mondiales.
    Avec les bonnes grâces de Thabo Mbeki qui avait fait ses études en Angleterre sous Thatcher ! Celui-ci se déclarait lui-même " Thatchérien ".
    Ce type fut le parfait pion dont les élites néoconservatrices avaient besoin.

    Thabo Mbeki a plongé son pays dans la misère, le racisme et a nié que le Sida existait pour ne pas financer la couverture maladie de millions de personnes, Sud -Africains en majorité noire qui sont morts en masse.

    Tout cela faisait a fait partie de la tactique pour "offrir" un pouvoir politique " formel " à Mandéla pour mieux assurer son impuissance et l'empêcher a mettre en application sa " Charte pour la liberté " manifeste du parti de L'ANC qui désirait à la base renforcer la puissance publique et la démocratie sociale.

    Mandéla mal informé des vrais pouvoirs contemporains est devenu par la suite impuissant à mener son action politique qui avait été le fruit de tant de souffrance et de tant victoires.
    Grâce à la duplicité de Thabo Mbeki qui qui a trahit son peuple et le combat pour la Liberté, l'Afrique du Sud fut à nouveau livrée pieds et ponigs liés au nouveau " pouvoir blanc ". Les traités économiques déclarés " irréversibles " en ce qui concernait chacune des dispositions en rapport avec les secteurs concernés ont signifié la fin de la Charte de la Liberté.
    Devenu simple symbole dénuée de substance véritable car sans efficiences réelles, les vrais pouvoirs sont bel et bien restés au mains des anciens bourreaux.
    A méditer !
    Pas étonnant que Thabo Mbeki l'économiste Thatchérien soit devenu président de l'Afrique du Sud ! et qu'il applaudisse au discours de Sarkozy ! Ils font tous parti de la même clique au niveau international !
    Pas étonnant que les peuples incultes, obtus et toujours misérables s'en prennent aux pauvres diables, les étrangers ! en les brûlant vifs !
    Ne pas traiter la question sociale c'est toujours renforcer le fascisme naissant au coeur des ressentiments de toutes "origines"...

    Il faut lire Naomi Klein ! Vous me réentendrez sur la question ! Au risque d'emm****r. Car comme la si bien dit "4 Août " :

    C’est vrai que ce livre est remarquable. J’espère qu’il va ouvrir pas mal d’yeux.
    Dès la première page, Naomi y explique comment les écoles dévastées par Katrina ont été privatisées en un éclair alors que la Nouvelle-Orléans n’avait pas encore enterré ses morts…
    Pour ceux qui ne l’auraient pas lu, pensez, à chaque anecdote, à faire le rapprochement avec la politique du nain (L’auteur, une canadienne anglophone, ne se gène pas pour le faire dès les premières pages)
    Pensez surtout que c’est LE MENU pour les prochaines années.

  37. 87
    H2 dit:

    @ Réponse à Jennifer à qui je lui souhaite de passer de bonnes vacances :

    Vous avez écrit : "je ne considère pas le débat clos"- Très bien j'en suis heureux.

    Le cadre Laïque et Républicain permet à chacune et à chacun de croire à tout et n’importe quoi. Il est le cadre légal hérité du combat des Lumières et des Révolutions Françaises. Il n’oblige pas, Il permet. Il permet la liberté d’expression et la cohabitation entre les différentes cultures dans le respect d’autrui et de tous.L'espace privé ne se confond pas avec l'espace public. C'est très important.

    En voulant mettre à bas ce cadre, c’est l’exacerbation entre « communautés » qui indubitablement voit le jour. Et le racisme prolifère à vitesse grand « V » puisque plus aucun cadre légale n’est plus fondateur de rien.
    Vole en éclat l’expression de chacun dans le respect de toutes et de tous.

    Il est triste Jennifer que sous prétexte de « liberté » vous accusier « l’Etat » de se mêler des choses qui d’après vous ne le regarde pas. Mais ce n’est pas « l’Etat » Jennifer, c’est LA RÉPUBLIQUE !
    LA REPUBLIQUE OUI A PREUVE DU CONTRAIRE EST ENCORE LE CADRE QUI NOUS INSCRIT DANS LA LOI.
    La Loi que nous nous sommes donnés nous Révolutionnaires Français qui garantissent nos libertés fondamentales.
    Vous confondez les attaques contre l’islam en tant que racisme pur et instrumentalisation idéologique chrétienne fondamentaliste (Bush et consort ) que MOI- MEME, je ne cesse de dénoncer avec le véritable travail de sape des religieux musulmans qui cherche (pas tous mais un certain nombre) à bel et bien en finir avec la République laïque et démocratique.
    Rassurez-vous, ce genre d’énergumènes se retrouvent partout dans toutes les confessions et tous les mouvements religieux ou sectaires. Ce n’est pas l’apanage des seuls idéologues musulmans !

  38. 88
    H2 dit:

    Réponse à Jennifer (N°2)

    Vous manquez de repères politiques et conceptuels pour vous retrouver dans le maquis de la barbarie et du nécessaire élan vers la justice humaine. Ma chère Jennifer, tout est question d’équilibre et il ne faut jamais devenir l’imbécile utile de quiconque.
    Les néolibéraux se foutent pas mal de laïcité et la République les encombre dans leur rapacité à l’accumulation capitalistique. La République laïque, sociale et démocratique est un frein pour la fluidité du supermarché mondial. C’est pourquoi ils veulent l’abattre. L’économie casino leur commande d’accepter n’importe quoi et n’importe qui pourvu que cela rapporte et à condition qu’il n’ y ait plus aucune aspérité superfétatoires et que tous le monde consomment en paradoxalement …fermant sa gueule.
    Ils ont bouffé hier avec le diable, vous imaginez bien comme ils se foutent désormais des valeurs Républicaines !

    Il est regrettable de votre part de mettre sur le compte d’une bataille d’ « égos » ce qui est l’un des enjeux de nos libertés futures :
    Ce n’est pas contre vous, c’est avec vous que je veux mener la réflexion.

  39. 89
    H2 dit:

    H2@ Jennifer
    Rappelez -vous, voilà quatre ans les néolibéraux ont accepté que « la charia » soit appliquée sur le territoire de la Démocratie Canadienne pour les immigrés et les réfugiés qui avaient fuis les dictatures islamistes ! Heureusement cela a échoué. Grâce aux combats des femmes et des gens de bonne volonté :

  40. 90
    H2 dit:

    Question : rencontrez-vous de plus en plus de difficultés pour envoyer des messages ?

  41. 91
    H2 dit:

    Suite / Jennifer
    http://www.nosharia.com/La-charia-au-Canada.htm

  42. 92
    H2 dit:

    Jennifer / Où l'on retrouve le concept anglosaxon " d'arbitrage " (rappelez-vous Bernard Tapie) :

    "Soyons bien clairs. Même si on l’ignorait pour ainsi dire tous, l’arbitrage familial basé sur la charia se pratique en Ontario depuis longtemps. Et tout à fait légalement, en vertu de la Loi sur l’arbitrage (Arbitration Act) (CLIP 2). Sauf que jusqu’à récemment, ces arbitrages se déroulaient sans bruit, à l’ombre des mosquées. Mais voilà, à l’automne 2003, coup de théâtre : un groupe de musulmans inaugure un Institut islamique de justice civile en Ontario. Et dépose une demande en bonne et due forme auprès du gouvernement ontarien pour instaurer, sous l’égide de cet institut, des tribunaux d’arbitrage islamiques. Les tribunaux opéreraient non plus en douce, mais de manière officielle et structurée."

  43. 93
    H2 dit:

    Bernard Koushner :
    “La plus grande réforme dont le pays aurait besoin, c’est peut-être la réforme du parti socialiste, qui pourrait se mettre au diapason des autres partis frères en Europe” a-t-il poursuivi. “Cela ferait plaisir à tout le monde.

    Les "partis frères " ?
    C'est fou comme la stalinisation ultralibérale est en marche !
    Voila que Koushner parle maintenant comme Léonid Ilitch Brejnev !

    Vous apprécierez l'expression :

    “Cela ferait plaisir à tout le monde" !

    La clique néocon internationale ? UMP/PS le plaisir partagé ?

  44. 94
    H2 dit:

    @ L'aristocratie a toujours le pouvoir

    Merci pour l'info ! Je ne savais pas que DSK était l'ami de Denis Kessler et qu'ils avaient écrit un livre ensemble !
    Je comprends mieux pourquoi DSK est au FMI maintenant !
    Le PS ! Quelle rigolade !

    "Petit rappel : le président du club « Le Siècle » s’appelle Denis Kessler. Denis Kessler est l’ancien numéro 2 du MEDEF. Denis Kessler a écrit avec son ami Dominique Strauss-Kahn « L’épargne et la retraite », publié aux éditions Economica."

  45. 95
    Solitudis dit:

    H2 discute avec H2, durant deux heures...
    JM discute tout seul 24h sur 24
    Est ce la soluce efficace pour faire évoluer la gauche, ou s'agit-il juste d'une epsèce de sudoku passe temps ?

  46. 96
    H2 dit:

    @ Robespierre

    "L’"institut" (ce terme n’étant guère approprié, je l’ai mis entre guillemets) CSA a dernièrement été entièrement racheté par Vincent Bolloré (qui en détient donc 100% des parts), proche de Nicolas Sarkozy (c’est lui, l’homme du yacht) et beau-frère du sénateur UMP Gérard Longuet."

    C'est mieux en le sachant ! Ah! Ah ! Les sacrés connards !
    Vive les sondages !
    CAR ILS NE SERVENT PLUS A RIEN

  47. 97
    H2 dit:

    @Solitudis

    Il y aurait déjà un Etat d'urgence et je ne serais pas au courant ?
    Un couvre -feu et une interdiction d'envoyer des messages sur le blog de Jean-Luc Mélenchon ?

    Diantre !

    Aux dernières nouvelles d'après Monsieur le Sénateur Jean-Luc Mélenchon
    30 000 personnes visitent chaque mois ce blog, c'est dire s'il est lu et si de façon exponentielle d'autres le lisent déjà et le liront demain.

    Vous dénigrer ce que je crois être bon dans l'immédiat de faire, c'est de bonne guerre, puisque vos intérêt doivent être la conservation des privilèges aux mains de la minorité qui cadenasse le pouvoir et nous casse la gueule !

    Un blog c'est fait pour que les informations circulent !
    Nous ne comptons pas sur TF1 pour le faire ! Ah, Ah!

    "H2 ne parle pas à H2" pauvre cuistre !
    H2 n'existe pas ! Il n'y a que "des Républicains en armes" !
    La première des armes :
    L'INFORMATION !
    A bon entendeur l'emm****ur de service...!
    Bonsoir !
    (Les Censeurs !)

  48. 98
    Solitudis dit:

    H2, restons courtois ! Il s'agit, sans plus d'un constat.

  49. 99
    H2 dit:

    @Solitidis

    OK! Tiens un article intéressant pour "débat" pas pour " collage absolu" :

    http://endehors.org/news/manifeste-pour-une-alternative

  50. 100
    maxou dit:

    Bon week-end a tous,
    Max

Pages : « 1 [2] 3 4 5 6 7 8 9 10 1115 »


Blog basé sur Wordpress © 2009/2015 INFO Service - V3 Archive