09juin 08

Ce n’est pas parce que PRS s’est engagé par une présence physique sur place, dans les meetings en Irlande, à travers ses principaux responsables (mais j'en suis tellement fier!) que je me sens si impliqué par le référendum irlandais sur le traité de Lisbonne. Je pense que c’est un nouveau moment clef du drame politique qui se joue en Europe. Je n’ai donc pas compris pourquoi Benoit Hamon sur « France inter » le matin refusait de répondre à la question « faut-il que les Irlandais votent non ? » au référendum sur le traité de Lisbonne. La prudence et la ruse ne sont pas de mise sur ce sujet. Même pour faciliter les grandes et petites manœuvres internes du congrès du PS. Surtout pas pour ça ! Et surtout pas comme ça, en faisant profil bas en vue de je ne sais quel compromis entre belles personnes du PS. Le compromis nous l’avons fait au congrès du Mans sur ce sujet. Où nous ont mené les promesses de la synthèse ? A la trahison du congrès de Versailles! Nous avons été roulés et trompés, sciemment, j’en ai à présent la certitude. Donc : pas deux fois ! La vérité brute seule nous est utile. Le référendum en Irlande n’est pas une affaire irlandaise. Le vote des Français et des Hollandais n’est pas resté une affaire circonscrite à ces deux pays. Si le seul référendum organisé sur le traité de Lisbonne débouche sur un « non », alors le sens de ce vote sera de portée européenne.

On doit donc honnêtement dire ce que l’on veut et ce que l’on pense : il faut que les Irlandais votent non. Il faut le dire et il faut dire pourquoi cette Europe là, celle du traité de Lisbonne, est condamnée à mener le continent au désastre politique et social. La gauche du PS n’a absolument rien à gagner à faire profil bas dans cette affaire comme sur aucun aspect du dossier européen. Aucune des raisons qui ont donné les « non » français et hollandais n’a perdu de sa pertinence. Au contraire. Et rien dans l’aveuglement des élites eurobéates, rien dans l’actualité des directives « plus libérales tu meurs », et rien dans les projets d’avenir de l’Union vers la formation d’un grand marché transatlantique n’indique le moindre espoir que quoi que ce soit puisse évoluer positivement vers quoi que ce soit d’autre que ce que nous avons déjà sous les yeux. La question n’est plus posée de savoir si les peuples vont le supporter encore longtemps mais quand tout partira en lambeaux de dégoût et d’indifférence sur fond de tensions nationales. Comme entre marins pécheurs français et espagnols, comme entre ouvriers et cadres d’EADS dans les ateliers en France et en Allemagne. Et comme ce serait le cas bien plus largement dans l’opinion si les médias de révérence et certains dirigeants socialistes ne faisaient pas un rideau de fumée de bienséance européenne à Nicolas Sarkozy quand madame Merkel rabroue grossièrement le projet d’union méditerranéenne avec des relents du nationalisme germanique traditionnel. Il faut que les Irlandais votent non pour délégitimer officiellement ce processus absurde qui a nom l’Union européenne du traité de Lisbonne.  Il faut lire pour le croire le  journal « le Monde » du dimanche 8 juin, soulignant à la une "l’inquiétude qui gagne les vingt sept", devenant en page huit "la menace d'un non irlandais au traité de Lisbonne affole l'Europe"  avec des arguments qui fleurent bon la débandade propagandiste de mai 2005. Et il ne faut pas manquer dans le même numéro l’interview inouïe, mais tellement allemande, de Daniel Cohn-Bendit, fustigeant la « folie des référendums », « les sociétés à logique égoïste » et fustigeant par avance Gordon Brown qui, en cas de « non » irlandais « rentrera dans la niche » et qui dénonce la « politicaillerie » en cours en Tchéquie sur le sujet.  Dans le même état d’esprit de surenchère injurieuse et dramatisante, les trois journalistes qui donnent le papier de cadrage reprochent à « l’eurosceptique président de la République tchèque » de « laisser planer la menace d’un référendum plutôt que par voie parlementaire pourtant prévue par la Constitution ». Et de conclure sur le traditionnel cauchemar de fin du monde en  cas de « non » irlandais : « les priorités affichées par Paris –énergies, environnement, défense, immigration, agriculture- pourraient être mises sous le boisseau afin de ne pas provoquer davantage les Irlandais. Le tout dans le contexte d’une Europe déprimée, à nouveau plongée dans une crise profonde ». Ce traitement infantilisant de la question posée n’a d’équivalent que la désinvolture non moins traditionnelle des élites politiques, ici irlandaises, sures de leur coup au point d’avoir pu déclarer comme l’a fait le premier ministre lui-même… qu’il n’avait pas lu le traité… Décidément, pour notre dignité de citoyens adultes et responsables, nous méritons que les Irlandais votent « non » pour nous.


554 commentaires à “Le NON irlandais nous intéresse”

Pages : « 1 2 3 4 [5] 6 7 8 9 10 1112 »

  1. 201
    Fabre Gilles adhérent PRS engage le débat dit:

    bonjour Jean-Luc, bonjour à tous,

    Benoît Hamon, Nps (qui soutenaient le non avec Emmanuelli) sont maintenant alliés avec les "reconstructeurs" et avec Madame Martine Aubry (qui soutenait le oui) sont dans une stratégie de recentrage du fait de leur nouvelle tactique.

    Donc rien ne me surprend dans la non position de Hamon par rapport au non irlandais.

    Donc rien ne neuf ne s'annonce au congrès du ps simplement une validation de la victoire libérale démocrate de l'actuelle direction et de la future (Delanoëniste, Ségoléniste, Aubryste ou Hollandiste) qu'entérine par avance NPS.

    Trait d'Union et PRS doit en tirer les conséquences et créer avec comme initiateur toi Jean-Luc une nouvelle formation républicaine, socialiste.

    Je retiens de tes propos sur RTL, ce matin à l'émission d'Aphatie, ta proposition de renationaliser le groupe TOTAL.Excellent idée et proposition pour maîtriser politiquement et collectivement ce groupe capitaliste qui profite de la spéculation.

    Oui il faut maîtriser les grands groupes et donc remettre dans les projets et programmes des partis de gauche, l'appropriation collective et sociale des grands moyens de production, d'échanges, d'investissements, les ressources naturelles et du sous sol.

    Je sais que je vais en agacer plus d'un mais pour un pouvoir politique de gauche comment lutter contre le capitalisme, ses méfaits, le dépasser sans le contrôler politiquement, collectivement socialement et imposer l'intérêt général. Ce privé de cet outil qui est l'appropriation collective et sociale c'est rester impuissant devant le capitalisme et leurer les gens qu'on pourra changer les choses.

    Donc chapeau Jean-Luc pour ta proposition et merci à toi de toujours lancer le débat utile à la gauche et au pays.

    A bientôt.

  2. 202
    Jean-Marc dit:

    Hum...
    renationaliser Total dans le contexte actuel et celui des 50 années à venir est probablement une bonne idée.

    mais étendre ceci à une appropriation collectiviste de l'ensemble des moyens de production comme le souhaite Fabre Gilles (dont j'ai déjà noté par ailleurs la propention à réciter les grands couplets du militant gauchiste) me semble un pas qui est loin d'aller de soi quand on parle du bien de tous!

    peut être aurait il intérêt à se pencher sur qu'est l'économie contemporaine, et comment ont été redéfinies les chaines de valeur depuis le milieu du 19e auquel il se réfère maladroitement

    peut être aurait il intérêt à se pencher sur la manière dont dont organisées les entreprises réellement, et quelles sont les orientations en cours

    peut être aurait il intérêt à se pencher sur les conséquences en termes d'organisation de la société et d'efficacité collective de ce contrôle direct au niveau de l'état de l'économie (un peu d'histoire suffira...)

  3. 203
    Jean-Marc dit:

    Et allllllez, ca continue dans le même sens.

    Mélenchon, tu fais quoi?!
    Monte la ta force démocratique et républicaine, vite, et en dépassant largement tes soutiens habituels tout en te débarrassant des plus plombants et discréditants.

    Pas vrai ça, d'être obligé d'engueuler un Sénateur ;)

    http://latelelibre.fr/index.php/2008/06/souriez-vos-enfants-sont-fiches/

  4. 204
    H2 dit:

    @Jennifer

    Jennifer, à ton insu tu reprends le terme de " grogner " pour les personnes en lutte pour leur dignité.

    Ce terme de "grogner" est directement issu du laboratoire du décervelage nouveau que l'on apprend au CFJ. Il est repris en coeur par les médias de service à longueur d'antenne du matin jusqu'au soir et deviens par distillation
    quotidienne sinon une seconde nature une première et vraie rature :

    Une arme massive de dissuasion sociale.

    François Ruffin a fait une émission d'une heure sur "là bas si j'y suis" sur l'apparition du mot "grogne" depuis 25 ans dans la bouche des petits soldats du journalisme pour mieux dépolitiser toute révolte sociale.

    Grogner : Pousser son cri en parlant d'un porc.

    Voilà ce que ça veut dire. Nous ne sommes plus des humains de nationalité Française : nous sommes des porcs et nous grognons, animaux que nous sommes devenus par la grâce de Circée ou par " l'hydre rampante du consensus ".

    Voir aussi la fameuse LQR d'Eric Hazan : "La propagande au quotidien" ed: Raison d'agir

    Voir aussi : "Vivre et penser comme des porcs " de Gilles Chatelet
    (poche folio actue)

    ... " Et depuis la parution de " Vivre et penser comme des porcs" il y a eu une telle accélération dans le gavage de jars qu'on ne sait plus où fourrer son groin."

    http://www.cmi.univ-mrs.fr/~merker/Philosophie/PR/Chatelet/S6.html

    http://lumiere.ens.fr/~guerry/articles/bastien_guerry_articles-50.html

  5. 205
    Lilian dit:

    J'ai pas dit que c'est parce que j'avais la rage jacobine aux babines que j'avais envie de couper des têtes et actionner la guillotine. Faudrait de toute façon qu'avec Royal et Delanoé, on puisse déjà la garder hors de l'eau...

  6. 206
    Jean-Marc dit:

    Ca a l'air de rien comme ça, mais ne vous y trompez pas, c'est encore une déclaration de guerre contre les peuples, et des plus sérieuses, celle de leur droit à avoir de l'information qui ne soit pas passée par la moulinette des cabinets de relations publiques et agences de comm officielles.

    Une des grandes logiques sous jacentes de l'internet est en train d'être bousculée de toute part (Hadopi, Mam&saCybercriminalité, grenelle des medias à l'autommne, le cac40 qui se rebelle, etc) : la neutralité!

    Vous voulez ça?

    http://www.ecrans.fr/Wikipedia-terrorise-le-CAC-40,4338.html

  7. 207
    Fabre Gilles adhérent PRS engage le débat dit:

    @ Jean-Marc

    Je ne récite point de grands couplets.

    La lutte contre le capilalisme, son dépassement se feront comment Jean Marc ?
    J'attends vos propositions...
    Je ne vois pas en quoi mes propositions sont gauchistes (est-ce une tarre pour vous?) je ne suis qu'un simple militant républicain socialiste qui souhaite oeuvrer pour une républqiue sociale.

    Le capitalisme de notre temps certes mondialisé ressemble de plus en plus (dans ses conséquences) au capitalisme du 19 ème siécle non ? Recul massif des droits et proctections, cadences infernales de nouveau, exploitation du salariat, gaspillage social, humain, environnemental, inflation, sous prolétariat, misére, spéculation massive (le pétrole, les matières premières, les fruits et légumes tout est bon pour faire du fric !) J'en passe et des meilleures...

    L'appropriation collective et sociale qui ne veut pas dire étatisation, collectivisation, capitalisme d'état. La propriété sociale dans le cadre d'une économie mixte structurante est utile pour dépasser le capitalisme, promouvoir une répartition des richesses, avoir une vision d'intérêt général.

  8. 208
    H2 dit:

    In Nomine Satanis / Magna Veritas

    Merde ! Voilà le retour du Trader !

  9. 209
    Lilian @ Fabre Gilles dit:

    Mais justement... C'est parce que l'effet conjugué de la révolution conservatrice des années 80, du Traité de Maastricht (accepté par la famille socialiste comme première force politique représentée dans neuf gouvernements sur douze), du TCE, de la montée en puissance du communautarisme et de sous-régionalisme est en train de placer la France sur les valeurs de l'Ancien Régime que si tu as un recul de 230 en arrière pré-Lumières au sein des élites politiques dites socialiste-libérale, tout ton système socio-économique revient inévitablement et logiquement 150 en arrière...

    Or dire "libéral" ne veut à proprement parlé rien dire, puisque le mot "libéralisme" émerge en Espagne après la Révolution française. Laisser-faire, c'est Vincent de Gournay, économiste physicrate sous Louis XV...
    Si tu systématises ce principe non plus à l'agriculture, mais à la haute finance, ben forcément c'est le foutoir... Mais vous ne prenez pas conscience que cette révolution conservatrice plus libertarienne que libérale a envoyé également 80% de la pensée libérale des Lumières aux poubelles de l'histoire.

    Donc c'est encore plus grave que vous le croyez et c'est bien ça qui nécessite un sursaut républicain pour défendre l'Etat-nation...

  10. 210
    Jean-Marc dit:

    gilles...
    pour moi la solution est différente, et a le mérite d'être plus adaptée à une économie en réseaux me semble-t"il : une grosse pointe de libéralisme pour la vivacité du collectif et l'épanouissement des initiatives individuelles, une grosse pointe de socialisme pour encadrer par des organisations nationales et supranationales (élues et intégrant des mécanismes de type participatifs et communautaires par pôles de compétences) tout le bastringue dans le cadre de règles strictes et servant l'intérêt collectif.

    rien à voir avec le laïus que tu fais, même si notre volonté commune est de sortir de ce système actuel qui n'est plus acceptable, et de remettre à leur place ceux qui doivent l'être, fermement si besoin!

  11. 211
    Belgo4.0 dit:

    voila : il a sorti le gros mot : "national" et "international".
    C'est un bourgeois, qui ne sait penser qu'en termes de marchés captifs, de gouvernements imposant leurs regles à l'intérieur de frontieres.

    le Belge

  12. 212
    Lilian @ Fabre Gilles dit:

    Prenons un autre exemple ! Le prix Nobel d'économie Allais (pourtant adhérent à tous les forums de réflexion des néo-libéraux) est en résistance depuis le Traité de Maastricht qualifiant l'Europe de "chienlit laisser-fairiste"

    Chienlit, c'est De Gaulle à la génération 68
    Laisser-fairiste, c'est pré-libéral

    C'est le retour au naturalisme économique tant prêché par Hayek et Friedman, dont certains collègues avaient pris conscience qu'ils faisaient revenir le monde sur les bases du 18ème siècle...

  13. 213
    Fabre Gilles adhérent PRS engage le débat dit:

    @Jean-Marc

    Je ne comprends pas votre mot communautaire (vous voulez dire communautaire comme l'union europeénne ou communautaire communauté religieuse, sociale, régionale,ethnique, culturelle, d'entreprise précisez...

    Une grosse pointe de libéralisme (sic) c'est là tout le problème.

    La république sociale c'est la république jusqu'au bout comme le disait Jaurés (un gauchist surement pour vous). C'est aussi l'intérêt général est le libéralisme économique est l'inverse de l'intérêt général et collectif c'est l'intérêt privé et/ou particulier. La somme des intérêts privés ou particuliers ne font pas l'intérêt général.

    La grosse pointe de libéralisme s'oppose à la grosse pointe du socialisme.

    Ce libéralisme encadré par des organisations nationales, supranationales (syle FMI, OMC,Banque mondiale, ?) ça serait résible là si c"était le cas.Vous voulez encadrer le libéralisme comment ?

  14. 214
    Lilian @ Fabre Gilles dit:

    Ca ne veut rien dire "dépasser le capitalisme"

    Lénine disait "nous ne reconnaitrons rien d'autre que le capitalisme d'Etat"

    Ce n'est pas parce que l'économie était mixte qu'elle était anti-capitaliste. On appelait d'ailleurs ça le "capitalisme rhénan"... On pouvait également appeler cela le capitalisme fordiste...(division du travail et accélération des cadences contrebalancée par une multiplication des salaires) C'est parce qu'il est redevenu bêtement darwinien (spencerien) qu'il s'autodétruit aujourd'hui. Il n'y a pas triomphe du capitalisme et il y autodestruction puisqu'au sens marxiste, il investit de moins en moins dans l'économie réelle et concentre la richesse dans le champ boursier...

  15. 215
    Jean-Marc dit:

    @Lilian
    J'ai évoqué dans ce blog il y a quelques semaines cette idée de naturalisme, en la rapprochant de Calvin et de cette idée de prédestination des élites, dont une des conséquences/expression est le déni de démocratie et le néo-libéralisme sauvage.
    La révolution française et le siècle des Lumières ont apporté une autre vision, nourrie aussi grandement par les penseurs et grands politiques américains.
    Nous avons détruit en 25 ans bien de ces progrès humanistes. Et la tendance à l'accélération à la diversification des déploiements de cette idéologie n'est pas de bonne augure...

    Dudu ou 4aout, je ne sais plus, avait donné les ref d'un ouvrage récent sur ce sujet... si ils passent par là ce soir...

    @Belgo
    Tu es sot ou quoi, de comprendre les choses de cette manière?

  16. 216
    Jean-Marc dit:

    Comment je veux encadrer le libéralisme?

    Mais c'est enfantin...

    Redonner le pouvoir au politique!

    Redonner le pouvoiur au politique?

    Mais c'est enfantin...

    Et là je me tais...!

  17. 217
    Lilian @ Fabre Gilles dit:

    La pointe de libéralisme doit être pour le capitalisme entrepreneurial, Fabre Gilles.
    Si les axes macro-économiques de l'Europe de Maastricht détruisent l'industrie et engendrent un sous-investissement dans l'économie réelle, tu ne recollectiviseras que des ruines... C'est pour ça que tu dois encourager le capitalisme entrepreneurial au niveau national et contenir les effets dévastateurs du capitalisme financier. Et tu ne peux collectiviser qu'en NATIONalisant... "La nation est la dernière chose qui reste aux gens qui n'ont plus rien" C'est aussi Jaurès...

  18. 218
    Jean-Marc dit:

    Et pour rebondir sur le post 223, je rajouterai que l'esprit d'entreprise repose sur les individus avant tout.

    Et je me permets un aparthé Ntic... Vous avez remarqué qui possède l'outil de production dans le cadre des Ntic... Moi oui. Chhhhhhhhhhhut ;)

  19. 219
    Jean-Marc dit:

    @Lilian.

    tu es sûr de toi quand tu dis que "tu ne peux que collectiviser qu'en nationalisant"?
    hum hum
    il me semble qu'il y a des"choses" dans l'air et les tuyaux qui montrent le contraire.

  20. 220
    Lilian @ Jean-Marc dit:

    Je dis ici qu'on met la charrue avant les boeufs...
    Sans un front républicain qui reprend les commandes de la France et qui va dire à l'Allemagne que ça ne peut plus tenir si le marché européen est sous-protégé, la gauche militante et les altermondialistes pourront faire de leurs pieds et de leurs mains, il ne se passe rien du tout. Ils en seront à espérer pendant mille ans une Europe sociale, alors que l'élargissement toujours plus poussé sur les bases de Maastricht la rendra infaisable et impraticable. Mendes lui au moins savait pourquoi il était pour le protectionnisme. La gauche ne le sait plus... Il a fallu un siècle pour doter l'Etat-nation d'une structure sociale et ils en sont à espérer qu'en étant moins organisés que les ouvriers au XIX et au XXème siècle ils pourront la porter avec du blabla au niveau du super-Etat Europe... J'hallucine !

  21. 221
    H2 dit:

    Je viens d'apprendre que M. Chevènement a proposé un Congrès de rassemblement de la Gauche en 2010.

    J'hallucine ! En 2010 !

    Hi, Hi, Il y a longtemps qu'on sera "morts" d'ici là !

    L'homme de main des maffias internationales qui crèche provisoirement à
    l'Elysée par contrat de location par bail reconductible (déjà 15 ans que ces enfoirés ont le pouvoir !) aura tôt fait de nous rétamer la gueule d'ici deux ans, voire de nous concocter une " guerre de civilisation de proximité " d'ici 2010 !

    C'est fou comme certaines personnes s'imaginent encore avoir du temps devant eux ! Les Français exangues apprécieront.

    Bon, il est vrai que M.Chevènement est un réssuscité, cela fait une épouvantable circonstance atténuante.

    De là à basculer dans la pensée magique... faut pas charrier.

  22. 222
    Fabre Gilles adhérent PRS engage le débat dit:

    @ Jean-Marc et Lilian

    Un peu court l'explication Jean Marc ! Redonner le pouvoir au politique je suis d'accord. Il faut aussi le donner au salarié et le donner aussi au citoyen, au peuple souverain.

    Mais cela ne suffit pas ! des outils sont nécessaire et là je pense que je vais à nouveau faire bondir, il faut maitriser l'économie d'ou l'appropriation collective et sociale (nationalisations, municpalisations,régies, économie sociale notamment les véritables coopératives), le rôle de l'impôt, du plan pour les choix vitaux du pays, pour la répartition des richesses, pour l'intérêt général.

    Mon idée d'économie mixte structurante c'est l'union d'entreprises publiques, d'entreprises socialisées, de tiers secteur économie sociale, et de PME privées mais où le salariat aurait son mot à dire dans la direction de l'entreprise.

  23. 223
    Jean-Marc dit:

    Je comprends ce que tu veux dire.

    Mais j'ai un petit doute tout de même... Puisque tu parles de ne pas mettre la charrue avant les boeufs, ne crois tu pas qu'il faut songer à bouger le tout premier rang des boeufs justement : la démocratie au niveau national, en gardant l'esprit que c'est tout de même une émanation des politiques nationaux et de la défaillance des mécansimes démocratiques.

  24. 224
    Lilian @ H2 dit:

    Ben oui ! H2, j'apprécie ! Je me marre même. C'est bien ça le plus triste avec Chevènement et Jean-Luc Mélenchon. Tant de lucidité qu'ils espèrent recanaliser à gauche en étant mis en minorité, alors que si tous les minoritaires se rassemblaient. "Minoritaires de toutes les factions républicaines, unissez-vous"

    Et du haut du FMI, de l'OMC ou de sa pension bien méritée Delors, Lamy et DSK leur font un gros doigt... pire q'une main invisible...

  25. 225
    Jean-Marc dit:

    @tous
    on en revient toujours au même problème (cf post de Gilles) : la PARTICIPATION.

    Ce n'est pas pour rien que j'ai parlé un temps de logiques sous jacentes à l'internet.

    que ce soit clair : pour moi la représentativité telle qu'actuelle n'a plus de sens, et est à réformer très très très profondément!

    enfin, je précise pour couper lherbe sous les pieds de cette pauvre fille qu'est SR avec ses miroirs aux alouettes participatifs, qu'elle n'es tpas à la hauteur des enjeux... Ses plateformes participatives sont un foutage de gueule pas piqué des vers! Elle m'insulte carrément comme citoyen en le faisant :)

  26. 226
    Eats Wombats dit:

    I hope you won't mind my commenting in English on your comment reported in Ireland

    "If we paralyse the machine, we will force the elites to ask why the people don't want their wonderful liberal European integration,"

    I don't think many Irish people have any problem at all with liberal European integration, but with the manner in which it is achieved.

    The French have a long tradition of paralysing the machine. Sabotage is French, non? The Irish contribution to the language of dissent was Boycott, the history of which I'm sure you know.

    Given the regrettable remarks already of Giscard D'Estaing and Kouchner it's a pity you couldn't do better than resort to the language of class. Nul points.

  27. 227
    Lilian @ Jean -Marc dit:

    Plateforme participative : "Citoyen, que veux-tu ?"

    - Je veux que toi élu tu reprennes le pouvoir que je t'ai donné, car je ne te paie pas avec des impôts pour que tu t'en débarasses !

    Fin du forum

  28. 228
    Jean-Marc dit:

    H2, Chevènement a effectivement vu son cerveau subitement ralentir, va comprendre.
    Je vous le dis : rien ne viendra des politiques pour amorcer les réformes. Ensuite ils prendront le relais pour les meilleurs, mais rien ne peut sortir d'eux directement.

    Ils sont enchainés par leurs habitudes procédurales et leurs obligations de "responsables" (rires).

    Les initiatives de la société civile donneront le La.

  29. 229
    Jean-Marc dit:

    Todd la mimait très bien.

    Avec une voix un peu niaise, il disait "vous aveeeeez des zidées?" :)

  30. 230
    Jean-Marc dit:

    Plateforme participative : tant à faire...!

    Constitution intégrant la société civile et des mécansiems participatifs : tant à faire...!

  31. 231
    Lilian @ Eats Wombats... dit:

    I totally agree with you man ! And I know Ireland a bit ! If there's a resistance, it will be for christian reasons or reasons due to self-determination. Your country has a long story of resistance to Imperialism, not really for socialist reasons. It's clear ! But I think the word "liberal" doesn't really have the same meaning in English as in French... This leads to a cultural misunderstanding...

  32. 232
    Jean-Marc dit:

    Hi Eats.
    Welcome in Virtual France!
    And do not be afraid, a large amount of french people do not use the language of Class, as you quote.

    It is time to adopt the language of democraty, merely Democraty.

    And we hope that irish people will say NO not only to the content of this treacherous treaty, but overall NO to the "manner in which it is achieved".

  33. 233
    Lilian @ Eats Wombats... dit:

    France is historically the elder daughter of Catholic Church. And there's still an underlying influence of catholic values in socialist minds in France. The fact that we reject a strong currency (Golden Veal). We don't accept either this centralized Europe looking like a Babel Tower...

    For fifteen years, your country has paved the way for industrialisation. France is on the opposite way. That's why there are so many problems. "Socialism" and "liberalism", ideologies, don't really give a real explanation of the problems...

  34. 234
    H2 dit:

    "Les initiatives de la société civile donneront le La."

    1/ J'en suis convaincu.

    2/ La réforme démocratique en profondeur comme le dit Jean-Marc est première j'en suis convaincu. La forme réinitialise les contenus et propulse les énergies. Il faut permettre aux citoyen-nes de se réapproprier la donne. Toute la donne !

    3/ Les cercles participatifs sont certainement un foutage de gueule, ça aussi j'en suis convaincu. Mais à vrai dire la lobotomisation des esprits étant ce qu'elle est je me dis que c'est un début.
    Oui, un pauvre début face aux "logiques sous- jacentes " Jean-Marc sans doute mais comment demander aux citoyens de réapprendre ce qu'on ne lui a jamais donné voire repris la main sur le coeur " c'est pour votre bien ! ".

    4/ Je me dis aussi que les positions de Lilian, Jean-Marc et Gilles Fabre ne sont pas irréconciliables : Il ne s'agit - me semble t-il - que d'une question de priorité dans les mises en oeuvres. Mais c'est sûr il y a du travail !

    5/ Je suis convaincu comme le dit si bien Lilian " que si tous les minoritaires se rassemblaient... et bien la clique antirépublicaine au pouvoir qui ne garde de la République que les ors et les insignes partirait d'elle -même aux îles caïman !

    Car Nous Sommes La Majorité Souveraine !

    “Minoritaires de toutes les factions républicaines, unissez-vous”

  35. 235
    Jean-Marc dit:

    Dear Lilian and Eats, i strenghten this fact, which does not concern industrialization nor religion : in Ireland TOO media and main leaders (economics, politics) promote the YES and try to make the "deviants" feel guilty.

    Should we see one larger meaning? I think so...

  36. 236
    jennifer dit:

    H2
    post 211: oui c'est vrai j'ai dit "grogner" et j'ai hésité avant de le mettre mais j'avais tellement l'impression que c'est à quoi nous réduit Sarkozy, à ne rien écouter et à diviser la gauche. C'est-à-dire qu'il y a plein de mobilisations mais aucune n'est décisive, rien ne converge. Il devrait y avoir une coordination de toutes ces luttes qui diraient "on ne veut plus de Sarkozy" ou quelque chose qui mette ensemble les gens sur le dénominateur commun. Là ça a l'air inefficace. Bon enfin peut être que je me trompe car quand les medias disaient 6% de grévistes, ils disaient 35% ou plus de grévistes à la SNCF sur certaines lignes.
    Bon ce n'est pas les medias qui seront les portes paroles des grévistes. Oui tu as raison, c'est se battre pour la dignité, ou je dirais plus "contre l'asphyxie" à laquelle il nous mène.

  37. 237
    Jean-Marc dit:

    Juste sur ce blog, on est déjà au moins 5ou 6 à avoir la conscience et du vrai problème et des pistes pour un début de solution responsable.

    Hum...

    PS. vous vous rendez compte que nous sommes à découvert, n'est ce pas...

  38. 238
    Jean-Marc dit:

    Oui, 5 ou 6, seulement...

  39. 239
    Jean-Marc dit:

    Mais j'y pense!

    5 ou 6, c'est la majorité sur ce blog!

    5 ou 6 qui ont dépassé l'illusoire et stérile regroupement à gauche et l'anti-sarkozysme, c'est bien!

  40. 240
    Maxou dit:

    Augmentation des dépenses de l’élysée de 8,4% entre 2006 et 2008, qui passe de 32 à 35 millions d’ €.
    Du jamais vue en France depuis 17 ans augmentation des prix de 22 %.
    Inflation en hausse de 3,3 % en un an.

    Et lui ont le laisse tranquille, cet-à croire qu'il à réussit a faire oublier qu'il a fait parti de ceux qui étaient aux afairrrrrr res depuis ne nombreuses et longue années, ministre de l'intérieur, ministre de l'économie, mais avant traître à son père spirituel Jacquot. Et ci dessus il n'y est pour rien,de cette m**** qu'il fait actuellement ?

  41. 241
    jennifer dit:

    Débat Fabre Gilles/Jean Marc sur les collectivisations, nationalisations
    A part les insultes récurrentes de Jean Marc sur les gauchistes qui nous fatiguent car elles empêchent de débattre, pourquoi ne pas nationaliser les grosses industries et laisser le marché sur les productions plus légères, plus directement liées au consommateur.
    Par ailleurs, au lieu de se tourner vers l'économie défaillante de Bush, pourquoi ne pas se tourner vers les économies dynamiques émergentes (Inde, Chine, Brésil)?

  42. 242
    H2 dit:

    " PS. vous vous rendez compte que nous sommes à découvert, n’est ce pas "

    Yes ! Les Zeks du futurs en rigoleront un jour de tant de naïveté !

  43. 243
    Maxou dit:

    Actuellement ce n'est pas de l'anti-Sarkozyste, c'est du concret, du vrai, du réel, du pur ju

  44. 244
    Jean-Marc dit:

    Diantre, l'attaque contre les libertés individuelles sopus couvert de vertueuse lutte anti-pédophile dont je parlais plus haut, et qui nous concerne TOUS, est carrément internationale.

    Danger... Gros danger...

    http://www.webmonkey.com/blog/Verizon__Time_Warner_Cable__and_Sprint_To_Block_Usenet

  45. 245
    Jean-Marc dit:

    Oui Max, comme tu dis, du pur jus. Je t'aime :)

    Et m**** aux gauchistes basiquement anti-sarko pro-eux-mêmes chère Jennifer ;)

  46. 246
    Jean-Marc dit:

    @H2.
    tu sais qu'on peut poster de manière totalement anonyme ici je pense...
    moi je n'en prends vraiment pas la peine, je ne fais rien de mal, je papote...

  47. 247
    4 Août dit:

    "vertueuse lutte anti-pédophile"

    Tient bizarre, aux dernières nouvelles c'était MAM qui lançait ça en France... Elle n'a fait qu'obtempérer?

  48. 248
    jennifer dit:

    Jean Marc dit
    "5 ou 6 qui ont dépassé l’illusoire et stérile regroupement à gauche et l’anti-sarkozysme, c’est bien!"

    Oui je suis d'accord pour le stérile regroupement à gauche, quand on a vu le désastre de la gauche de la gauche. Ils discutent leur programme en entier pour voir s'ils peuvent s'unir. Je pense que Die Linke a évité cet écueil. Ils me semblent qu'ils ont fait une fusion sur un accord partiel, ils n'ont pas discuté pendant des heures sur l'entièreté de leur programme. Ils ont été plus pragmatiques et ça a marché pour l'instant.

    Mais je ne comprends pas la deuxième partie de la phrase, le rejet de l'antisarkozysme. Il me semble qu'il n'est pas assez rejeté au contraire! Tout le monde politicien semble s'accomoder de lui, comme un mal nécessaire. La droite il l'a muselée dans son UMP monopoliste. Quand il y a 10 ou 20 parlementaires qui rompent les rangs de l'UMP, on est content. Or ils sont environ 350 UMP au parlement! On est loin du compte. Il domine son monde.
    Quant au PS, il s'est bien fait acheter, les syndicats se sont bien faits avoir sur la représentativité. Moi je trouve qu'à part les sondages, personne ne mène une campagne bien cadrée contre le sarkozisme. C'est ce qui me désespère. Il y a bien des petits coups de gueule de temps en temps, il y a bien sûr la population qui en crève du Sarkozysme, mais en politique, il n'y a rien, aucune opposition à Sarkozy. C'est le B A BA qui n'est pas fait, un vide politique énorme dont il profite pleinement. Il a les pleins pouvoirs, surtout par la défection de la gauche. Alors non il n'y a pas trop d'anti sarkozisme à mon avis.

    Il paraît que Marie George Buffet était au Liban avec Sarko. Bon en soi-même pourquoi pas? mais je crains que ce ne soit le signe d'une nouvelle capitulation devant Sarkozy, celle du PCF!

  49. 249
    Maxou dit:

    Non je dit n'importe quoi mais vos engueulades me désespère. Alors il faut faire quoi ?
    Moi à par voté et ne pas ce tromper, ou manifester très fort son mécontentement dans la rue, je ne vois rien d'autre.

  50. 250
    H2 dit:

    J'ai entendu à la radio que dans la France de Nicolas Sarkozy, des personnes pouvaient gagner 18 millions d'euros (au mois ? à l'année ? ) et ne payaient jamais d'impôt.

    Rien. Nenni. Que dalle. Peau de balle.

    Je ne veux pas faire pleurer dans les chaumières mais vous me permettrez de revenir un instant sur terre et de bien vouloir évoquer le fait récent d'une amie qui vient de passer du RMI à un job au smic (un tout petit peu plus en vérité, mais à peine plus) et qui vient de se faire sucrer ses allocations logements.

    Elle paiera cependant elle très bientôt des impôts sur son revenu. Avec CSG sur salaire elle en paye dejà de fait comme " Tout " (?) le monde...

    La fin des allocations logement qui lui permettaient de ne pas être engloutie, et bien "C'est la loi " lui as-ton rétorquer.
    La loi ?
    Oui, mais laquelle ? Celle de la Restauration ? Du néo-féodalisme ? De l'état UMP ?

    Devons-nous séparer les "forces vives de la nation " des citoyens de seconde zone ?

    Les premières ne payant plus l'impôt et les seconds le payant ?

    Liberté. Egalité. Fraternité à ce que l'on m'a dit...

    TOUJOURS UN HORIZON !

Pages : « 1 2 3 4 [5] 6 7 8 9 10 1112 »


Blog basé sur Wordpress © 2009/2015 INFO Service - V3 Archive