09juin 08

Ce n’est pas parce que PRS s’est engagé par une présence physique sur place, dans les meetings en Irlande, à travers ses principaux responsables (mais j'en suis tellement fier!) que je me sens si impliqué par le référendum irlandais sur le traité de Lisbonne. Je pense que c’est un nouveau moment clef du drame politique qui se joue en Europe. Je n’ai donc pas compris pourquoi Benoit Hamon sur « France inter » le matin refusait de répondre à la question « faut-il que les Irlandais votent non ? » au référendum sur le traité de Lisbonne. La prudence et la ruse ne sont pas de mise sur ce sujet. Même pour faciliter les grandes et petites manœuvres internes du congrès du PS. Surtout pas pour ça ! Et surtout pas comme ça, en faisant profil bas en vue de je ne sais quel compromis entre belles personnes du PS. Le compromis nous l’avons fait au congrès du Mans sur ce sujet. Où nous ont mené les promesses de la synthèse ? A la trahison du congrès de Versailles! Nous avons été roulés et trompés, sciemment, j’en ai à présent la certitude. Donc : pas deux fois ! La vérité brute seule nous est utile. Le référendum en Irlande n’est pas une affaire irlandaise. Le vote des Français et des Hollandais n’est pas resté une affaire circonscrite à ces deux pays. Si le seul référendum organisé sur le traité de Lisbonne débouche sur un « non », alors le sens de ce vote sera de portée européenne.

On doit donc honnêtement dire ce que l’on veut et ce que l’on pense : il faut que les Irlandais votent non. Il faut le dire et il faut dire pourquoi cette Europe là, celle du traité de Lisbonne, est condamnée à mener le continent au désastre politique et social. La gauche du PS n’a absolument rien à gagner à faire profil bas dans cette affaire comme sur aucun aspect du dossier européen. Aucune des raisons qui ont donné les « non » français et hollandais n’a perdu de sa pertinence. Au contraire. Et rien dans l’aveuglement des élites eurobéates, rien dans l’actualité des directives « plus libérales tu meurs », et rien dans les projets d’avenir de l’Union vers la formation d’un grand marché transatlantique n’indique le moindre espoir que quoi que ce soit puisse évoluer positivement vers quoi que ce soit d’autre que ce que nous avons déjà sous les yeux. La question n’est plus posée de savoir si les peuples vont le supporter encore longtemps mais quand tout partira en lambeaux de dégoût et d’indifférence sur fond de tensions nationales. Comme entre marins pécheurs français et espagnols, comme entre ouvriers et cadres d’EADS dans les ateliers en France et en Allemagne. Et comme ce serait le cas bien plus largement dans l’opinion si les médias de révérence et certains dirigeants socialistes ne faisaient pas un rideau de fumée de bienséance européenne à Nicolas Sarkozy quand madame Merkel rabroue grossièrement le projet d’union méditerranéenne avec des relents du nationalisme germanique traditionnel. Il faut que les Irlandais votent non pour délégitimer officiellement ce processus absurde qui a nom l’Union européenne du traité de Lisbonne.  Il faut lire pour le croire le  journal « le Monde » du dimanche 8 juin, soulignant à la une "l’inquiétude qui gagne les vingt sept", devenant en page huit "la menace d'un non irlandais au traité de Lisbonne affole l'Europe"  avec des arguments qui fleurent bon la débandade propagandiste de mai 2005. Et il ne faut pas manquer dans le même numéro l’interview inouïe, mais tellement allemande, de Daniel Cohn-Bendit, fustigeant la « folie des référendums », « les sociétés à logique égoïste » et fustigeant par avance Gordon Brown qui, en cas de « non » irlandais « rentrera dans la niche » et qui dénonce la « politicaillerie » en cours en Tchéquie sur le sujet.  Dans le même état d’esprit de surenchère injurieuse et dramatisante, les trois journalistes qui donnent le papier de cadrage reprochent à « l’eurosceptique président de la République tchèque » de « laisser planer la menace d’un référendum plutôt que par voie parlementaire pourtant prévue par la Constitution ». Et de conclure sur le traditionnel cauchemar de fin du monde en  cas de « non » irlandais : « les priorités affichées par Paris –énergies, environnement, défense, immigration, agriculture- pourraient être mises sous le boisseau afin de ne pas provoquer davantage les Irlandais. Le tout dans le contexte d’une Europe déprimée, à nouveau plongée dans une crise profonde ». Ce traitement infantilisant de la question posée n’a d’équivalent que la désinvolture non moins traditionnelle des élites politiques, ici irlandaises, sures de leur coup au point d’avoir pu déclarer comme l’a fait le premier ministre lui-même… qu’il n’avait pas lu le traité… Décidément, pour notre dignité de citoyens adultes et responsables, nous méritons que les Irlandais votent « non » pour nous.


554 commentaires à “Le NON irlandais nous intéresse”

Pages : « 12 3 4 5 6 7 8 9 10 [11] 12 »

  1. 501
    Jean-Marc dit:

    @4aout
    au risque de passer pour un agresseur, je te dis juste que rajouter dans ta liste des "résistants" Julie est une erreur à mon avis.

    Elle est la pour faire respecter l'ordre actuel des choses.
    Et ses procédés sémantiques en disent long sur la vertue de son engagement!

  2. 502
    BA dit:

    Monbazillac pour tous les participants à ce blog !

    C'est moi qui fournis les bouteilles !

    Et les verres aussi !

    Et le tire-bouchon, même !

  3. 503
    cyril dit:

    Jean-Marc,

    s'il-te-plaît, laisse un moment de côté ta violence verbale et laisse-nous savourer
    collectivement les quelques heures de bonheur qu'ont peut vivre en ce moment.
    C'est tellement rare.

  4. 504
    dudu 87 dit:

    “Les profits d’aujourd’hui, sont les investissements de demain, qui sont les emplois d’après-demain”
    ouais alors ça, pour nous le disque est raillé, faut nous racontez autres choses!
    Je n'ai jamais pris le train de Sarkozy ni du populisme, ni du "poujadisme" que j'ai trop connu, le " Pierrot de ST. Céré".
    Ne détournez pas mes propos.

  5. 505
    BA dit:

    Glou-glou-glou-glou-glou-glou-glou-glou-glou-glou-glou !

    Pas de glaçons dans le Monbazillac !

    Ca picole dur autour de moi !

  6. 506
    Lilian @ 4 août dit:

    C'est exactement ça... Puisqu'historiquement, c'est tout l'héritage de la résistance au propre comme au figuré. En Wallonie comme en France... Raison pour laquelle Giscard veut qu'on arrête de la célébrer... Il a bien compris aussi... l'oligarque dont le prof disait qu'il ignorait tout du tragique de l'histoire...

    Je suis petit-fils de résistant. Même Soral passé au Front et venant du PCF l'est... Sa famille a abrité des réfugiés espagnols de la guerre civile et ils ont été exécutés, je crois...Et oui !

    Et BHL déteste Chevènement et Debray en prétendant aimer Mendes et Malraux... Foutage de gueule glandeur nature !

  7. 507
    Jean-Marc dit:

    Lilian, je la connais!

    Sa réalité est apparue il y a une semaine, et confirmée depuis à de nombreuses reprises.
    http://www.jean-luc-melenchon.fr/?p=595
    J'ai éclaté de colère sur les posts 523 et plus particulièrement 526.

    En tant que linguiste, tu comprendras je pense.

  8. 508
    Maxou dit:

    Jean-Marc, sans polémique vraiment aucune, je t'assure que je dois-être un imbécile mais je vois pas ? tu veux en venir où ?

  9. 509
    Lilian @ 4 août dit:

    C'est d'ailleurs la raison pour laquelle je suis un peu déçu que Tristant Mendes-France ne comprenne pas ce qui est en train de se passer...

  10. 510
    Jean-Marc dit:

    @Cyril

    Ben voyons... Savoure, savoure...

  11. 511
    Jean-Marc dit:

    @Max

    Laissons tomber, c'est la journée de la savoure.

    Je veux quand même pas passer pour un vilain trop souvent.

  12. 512
    franck dit:

    Et voilà le non irlandais se confirme dans les urnes. Une nouvelle fois les peuples d'Europe refusent le bonheur éternel promis par leurs dirigeants européens. Bien sûr on va nous expliquer qu'il s'agit d'une accumulation des peurs, des conservatismes, des anti-avortements...
    En attendant, les progressistes doivent mettre sur pied un projet européen qui ai pour objectif de remettre l'Homme au coeur des préoccupations. Une Europe sociale, solidaire, écologique...
    Jean-Luc nous comptons sur toi, tu sais pouvoir compter sur nous.

  13. 513
    Lilian @ tous dit:

    Bon, j'ouvre une bière wallonne à la santé des Irlandais et à la vôtre. Car non en Belgique on a juste le droit de fermer sa gueule depuis Maastricht, et ce sont des gouvernements en affaires courantes qui n'ont plus de légitimité démocratique après élection, qui on ratifié par deux fois en quinze ans.

    C'est vrai, savourons sans se prendre la tête...

    Santé Dudu87, je détourne rien, j'expliquais ce que je ressens devant les conneries dont on nous abreuve, puisqu'on sait que le "people" n'est pas pour le peuple....

  14. 514
    4 Août dit:

    46.4/53.6

  15. 515
    Maxou dit:

    Je viens d'entendre sur LCI, la commission Européenne est catastrophé, ils ne s'attendaient pas a un non des Irlandais. Je cite on ne comprends pas on avais pourtant commencé a partager les postes. Je rêve j'espère avoir mal entendue ?

  16. 516
    Maxou dit:

    répartir peut-être. Mais bref j'ai parlé ?

  17. 517
    Maxou dit:

    trop vite

  18. 518
    Jean-Marc dit:

    Je viens d'entendre Jean-Luc Mélenchon sur itélé: pas triomphaliste, mais satisfait.

    A parlé d'enfumage.

    A évoqué le refroidissement prévisible chez les anglais, et de la tchéquie qui serait contre pour d'autres raisons.

  19. 519
    Maxou dit:

    Aucun souci Jean-Marc?

  20. 520
    brigitte dit:

    @BA (516): Il est des nô-ô-ô-tres, etc. etc.
    47/53, c'est le résultat du match des Français? Chic alors! Enfin du beau spectacle!
    Non, je blague. mais quand je pense à la façon dont on va traiter ces pauvres Irlandais à partir de tout à l'heure dans pas bien longtemps, ça me rend morose, et même carrément triste. Vous avez vu combien de temps ont mis nos dirigeants à nous faire prendre les vessies européennes pour des lanternes constitutionnelles, à moins que ce ne soit l'inverse, dans tous les cas, on se brûle! Mais en attendant, comme disait l'autre: et glou, et glou, et glou...
    Un autre truc qui vous a peut-être fait tiquer, vous aussi: il était où notre Fabius, pendant cette campagne irlandaise? J'en suis malade de ne pas l'avoir entendu... Une façon de faire une espèce de genre de méa culpa? Vous croyez? Si c'est ça, je mange mon chapeau, et d'aucuns ici savent que ce n'est pas un vain mot!

  21. 521
    Jean-Marc dit:

    tres drole brigitte ; je lisais hier un papier sur fabius justement ; un journaliste l'interrogeait sur le vote irlandais et ses souhaits ; il a botté en touche la question à deux reprises.
    Il refusait de se positionner, tout simplement :)

    max : ca va, un peu speed comme on dit. et toi, ca va?

  22. 522
    tgb-rue-affre dit:

    NO, NON, NEIN, NEE, EZ, NE, NANN, AWA, NEJ, EI, NAGE, OHI, NEM,, NEEN, NEI, NIE, NAO, NU, NENI…

    27 manières de dire non à cette Europe-là.

  23. 523
    brigitte dit:

    Gaffe Jean-Marc (530) parler de "Tchéquie" a des relents passés délicats à assumer pour nos camarades de là-bas. Délicats et douloureux. C'est plus écoutable de reprendre le terme de "République tchèque". Enfin, c'est ce que nous dit toujours un copain à nous à PRS, qui a bien connu la différence.

  24. 524
    Jean-Marc dit:

    tu as raison brigitte, j'ai fait au plus vite, et mal :)

    je t'ai retrouvé le lien sur fabius

    http://tempsreel.nouvelobs.com/actualites/international/europe/20080612.OBS8206/laurent_fabius_esquive_la_question_du_referendum_irland.html

  25. 525
    Maxou dit:

    Je crois qu'il faudrait rétablir la pe.. heu le droit de vote !

  26. 526
    JO dit:

    Les Irlandais ont voté NON.Bravo etMerci.Et m****àSarko et à tous ceux qui à Versailles ont voulu tromper le peuple.Voir pour la suite,ou comment concrétiser cette victoire des peuples?

  27. 527
    Lilian @ dudu87 dit:

    Ben, camarade, je commencerais bien par t'offrir un bon whisky du Conemara où le taux du non est le plus élevé. Et le Conémara, si on y jamais est allé, on n'en voudra pas à Michel Sardou (pour une fois) de l'avoir très bien chanté... C'est pas vraiment le bassin de la Ruhr où IG Metall et Oskar Lafontaine engrangent les voix de l'Allemagne du non. Toute l'histoire de l'Irlande est liée à celle du catholicisme comme facteur de résistance à l'impérialisme britannique... Beaucoup de tragédies. La république irlandaise est donc très puritaine, tout s'y décline un peu avec les couplets du catholicisme. Les deux principales forces politiques sont démocrates-chrétiennes. Sûr il y a une petite force socialiste et social-démocrate, avec des nonistes aussi, mais dans l'ensemble, économiquement comme dans la mentalité, c'est pas vraiment un pays où il y a eu casse de l'industrie comme en France et en Allemagne à cause du Traité de Maastricht. L'Irlande était probablement comme l'Espagne ou le Portugal le pays qui aurait été le plus enclin à dire oui. D'ailleurs tous l'establishment dit oui (patronat, appareils syndicaux, partis)... Ils reçoivent quantité de subsides de l'UE pour leur développement...

    Mais, voilà, peur de cette Europe pas assez catholique (surtout dans l'Irlande profonde), peur de perdre leur neutralité militaire en cas de création d'une armée européenne, essouflement industriel après une phase de démarrage (ils partent de rien), peur également d'un afflux d'immigrés assez sec ces dernières années et favorisant le dumping social. Des jeunes polonais (catholiques) foncent en masse sur l'Irlande pour y travailler (les auberges de jeunesse sont remplies de jeune Polonais qui en ont fait leur lieu de résidence en espérant y réussir). Peur aussi de cette Europe loin des gens... Certes, il y a aussi des raisons socio-économiques, mais très éloignées de ce qui en détail justifie la France du non... C'est mon avis, mais je peux me tromper...

  28. 528
    Jean-Marc dit:

    Lilian, dans ton analyse je ne vois pas un possible paramètre : l'espèce d'aversion que commencent à avoir les peuples pour les choses qu'on décide sans eux, en conclave, et dans lesquels ils ne s'y retrouvent pas en termes de valeurs.

  29. 529
    Lilian @ dudu87 dit:

    Analyse ces 101 propositions, dis-moi où t'es pas d'accord, je ne suis pas d'accord avec toutes non plus.

  30. 530
    brigitte dit:

    Eh on fait quoi, si on n'aime pas le whisky? Tu crois qu'y z'ont du rouge, là en haut à droite? Géographiquement en haut à droite, bien sûr... Ceci dit, Sardou, comme références, c'est moyen-moins, non? On vous conseillerait plutôt Romain Didier et sa chanson " D'Irlande" sans même ressortir le vieux Renaud de la naphtaline où il s'est rangé tout seul!

  31. 531
    Maxou dit:

    Oui Jean-Marc moi ça va et pourtant je prends mon journal, et je vois quoi ?
    Et bien tu connais mon bord politique ?
    Et bien je vois Rébellion au PCF, Marie-Georges est dans la m**** !
    Mais aujourd'hui j'ai le moral !

  32. 532
    Lilian @ Jean-Marc dit:

    Ben j'ai dit en résumé Europe (technocratique) loin des gens, ce qui est sans doute le point commun de tous les opposants à cette vision de l'Europe. Europe technocratique et financière, sorte d'approche qui est à la politique ce que l'esperanto est à la linguistique...

  33. 533
    Jean-Marc dit:

    Max, mais qui donc peut bien vouloir des misères à Marie-Georges...?
    Heureux que tu es le moral. Le vote t'a fait du bien certainement!
    Un symbôle est posé, et il restera.

  34. 534
    Lilian @ Brigitte dit:

    Ben j'ai bien dit que Michel Sardou, je lui en voulais pas pour une fois, car qu'en j'y suis allé au Conémara, ben c'était vraiment ça...

  35. 535
    Jean-Marc dit:

    Lilian, on est dans la m****...

    Tu milites chez Nda toi, ou tu es encore électron libre?
    Que penses tu d'attaquer le coeur du problème au niveau constitutionnel?

  36. 536
    BA dit:

    Je voudrais m'excuser auprès des participants de ce blog, mais mes messages vont peut-être arriver avec un fort parfum d'alcool : c'est Riton qui a bousculé Gégé sans faire exprès en dansant, et donc le coude de Gégé a renversé la bouteille de Monbazillac de Flo sur mon clavier, glou-glou-glou-glou-glou-glou-glou-glou-glou-glou

  37. 537
    Jean-Marc dit:

    http://www.blog.nicolasdupontaignan.fr/index.php/2008/06/13/231-l-irlande-plebiscite-la-democratie

    allez, à toi Jean-Luc maintenant.

  38. 538
    brigitte dit:

    Ah la vache! NDA m'a piqué mon image de la bouteille de champagne que j'avais mise sur le blog prs 57 dès 13 heures moins des brouettes pour fêter ça! Ils vont croire que je suis une sienne pote alors que pas du tout du tout. Nicolas, rends la boutanche, ou on va venir la rechercher nous-mêmes! D'autant qu'après les accidents de comptoirs de BA, va falloir la jouer serré, le liquide va manquer...

  39. 539
    Jean-Marc dit:

    Rires.
    Nicolas, rends la boutanche, Nicolas, rends la boutanche à Jean-Luc et ses amis.
    Bouuuuuuuuuuuh!

  40. 540
    brigitte dit:

    Eh les filles, il est regardable, le NDA, non? Le reste, je ne sais pas, mais regardable, ça oui... Finalement, la droite bon teint, ça a du bon! (Mais oui, je rigole, c'est le Monbazillac à BA qui fait effet par clavier interposé!)
    C'est sur le site DLR qu'il me l'a fauchée, la roteuse.

  41. 541
    dudu 87 dit:

    Et oh! là, c'est le grand soir et les nanas, arrêtez la chopine parce que NDA, c'est à Trouville qu'il fait ses réunions pas en Moselle! Ni en Limousin, d'ailleurs!

  42. 542
    Monique dit:

    Noël, en sortant les phrases de leur contexte, en les répétant des dizaines de fois, tu emploies des méthodes qui montrent quel genre de personne tu es! Un petit facho de gauche, comme il y a des petits fachos de droite.

    Ce que j'ai dis, sans en enlever une virgule, alors qu'elle sous entendait lors de ses enfumages habituels que j'étais au service de Nda :

    Ferme là Julie…

    Je suis autant pro-Nda que pro-Jlm, et d’une certaine façon je pense que c’est le cas de Lilian aussi. Comme d’éutres.

    Ca s’appelle les démocrates et les républicains.

    Tu n’es toi qu’un petite militante à oeillères, manipulatrice qui plus est, dont le seul but est que les gens adhèrent tels des mollusques à ton rocher.

    Bref, tu crains!

  43. 543
    dudu 87 dit:

    Putaing cong, et pas encore à Toulouse!

  44. 544
    Jean-Marc dit:

    Ah m**** :) ;)

    Noël, en sortant les phrases de leur contexte, en les répétant des dizaines de fois, tu emploies des méthodes qui montrent quel genre de personne tu es! Un petit facho de gauche, comme il y a des petits fachos de droite.

    Ce que j’ai dis, sans en enlever une virgule, alors qu’elle sous entendait lors de ses enfumages habituels que j’étais au service de Nda :

    Ferme là Julie…

    Je suis autant pro-Nda que pro-Jlm, et d’une certaine façon je pense que c’est le cas de Lilian aussi. Comme d’éutres.

    Ca s’appelle les démocrates et les républicains.

    Tu n’es toi qu’un petite militante à oeillères, manipulatrice qui plus est, dont le seul but est que les gens adhèrent tels des mollusques à ton rocher.

    Bref, tu crains!

  45. 545
    Gilles dit:

    Espérons que ce soit vrai.
    -------------------

    "Cela aura un profond retentissement en France, le camp du'non'va se réveiller", a-t-il prédit.

    http://fr.news.yahoo.com/rtrs/20080613/tts-union-irlande-ca02f96.html

  46. 546
    BA dit:

    Mais pourquoi il n'y aurait pas la possibilité d'arroser le NON irlandais avec plusieurs choses ?

    Avec plusieurs tendances ?

    Aves plusieurs partis politiques ?

    Aves plusieurs sensibilités NONistes ?

    Avec du Monbazillac, oui, bien sûr, et après le Champagne de Valérie, bon, évidemment, ça s'impose, le Champagne, aujourd'hui, bien sûr, et après, on fait la tournée des pubs irlandais, parce que la bière irlandaise, si ça se trouve, ça se marie bien avec le Monbazillac et le Champagne, pourquoi on ne pourrait pas boire dans la même journée du Monbazillac et du Champagne et de la bière irlandaise ? Hein ? Pourquoi ? Hé bé, pour les élections européennes de 2009, c'est pareil, faut essayer pour voir si ça peut le faire, vous comprenez ce que je veux vous dire ? Parce que je ne suis pas sûr que vous comprenez ce que je veux vous dire ?

  47. 547
    Fabre Gilles adhérent PRS engage le débat dit:

    Salut à toutes et tous,

    A consulter, lire et à diffuser

    Après la victoire du non en Irlande aller voir

    http://www.pourlarepubliquesociale.org/article/articleview/984/1/44/

  48. 548
    Jean-Marc dit:

    BA, les chefs ils ont du mal...
    Ils traversent la rivière pour se serrer la main que quand vraiment ils n'ont plus le choix.
    La question est : avons nous encore le choix?
    Personnellement, je crois que la situation est grave, et demanderait à ce qu'ils traversent la rivière.
    Ont-ils besoin d'un tiers"neutre"?
    Je connais des gens spécialisés dans les processus collaboratifs qui pourraient s'en charger.

  49. 549
    Jean-Marc dit:

    Plutôt bonne l'affichette just in time gillesFromThePrs
    si je peux me permettre, "nous citoyens voulons" plutôt que "nous voulons" aurait pu être pas mal aussi, non?

  50. 550
    Jérôme dit:

    Bravo les irlandais ! (il reste encore des peuples insoumis)

    Même si c'est une victoire de courte durée, il vont bien nous trouver une solution pour contourner le vote démocratique comme pour nous !

    Le débat actuel sur Public Sénat est affligeant, unilatéral !

Pages : « 12 3 4 5 6 7 8 9 10 [11] 12 »


Blog basé sur Wordpress © 2009/2015 INFO Service - V3 Archive