24avr 08

Voici une note de plus sur le sujet du Tibet et de la Chine. Bien d’autres sujets me sollicitent et on me fait le reproche de donner à celui-ci une importance exclusive finalement excessive. Il est temps pour moi de rappeler que ce blog n’est pas le journal officiel de Jean-Luc Mélenchon destiné à donner prétentieusement mon avis sur tous les sujets qui sont dans l’actualité ni même sur ceux qui m’impliquent par ailleurs. Un bon débat est commencé ici sur un sujet qui n’est pas second. Il s’agit de l’ordre du monde, des progrès de la politique du choc des civilisations et de la manipulation des opinions publiques pour les entrainer dans des logiques d’agression contre les pays dont la puissance même pacifique pose problème a l’empire des Etats-Unis d’Amérique. Tel est le cas du Tibet qui a vocation à devenir le Kosovo des chinois dans l’esprit des stratèges néo conservateurs. Ce débat est un bon exemple. Un bon cas. Justement parce qu’il n’est pas simple et que l’on ne trouve pas de feuille toute blanche et de feuille toute noire. Il faut réfléchir et chercher son chemin dans un fouillis de faits et maintenant sous une pluie d’injures. Il est fascinant de voir comment dès qu’une opposition laïque se présente qui met en lumière le caractère ridicule de l’enthousiasme pour un religieux elle est immédiatement démolie sur un registre personnel. Ainsi si l’adjoint à la culture de la mairie de Paris se prononce contre les simagrées pour le Dalaï Lama ce ne serait pas parce qu’il a une opinion et qu’il n’aime pas les chefs religieux obscurantistes mais parce qu’il travaille chez LVMH et que cette entreprise commerce beaucoup en Chine. Bien sûr ce genre de mise en cause personnelle est radicalement à sens unique. Par exemple personne ne demande à Monsieur Ribbes qui m’insulte ici régulièrement et sur les plateaux de télévision comment il est passé de ses certitudes d’ancien membre du PCMLF (parti communiste marxiste léniniste de France), c’est à dire du culte délirant des maoïstes français des années soixante huit pour la personne de Mao à son culte actuel pour le Dalaï Lama. Et personne ne lui demande si son engagement à quelque chose à voir avec ses fonctions à l’université tibétaine européenne que subventionne l’Union européenne… Et ainsi de suite.
Après l’émission d’hier soir sur France trois, des amis m’ont demandé de publier mes arguments sur deux points : ce que je dis à propos de la confusion du religieux et du politique dans la cause du Dalaï Lama et ce que j’affirme sur le caractère dangereux et destructeur de sa revendication indépendantiste. LE PROJET POLITIQUE DU DALAI LAMA EST THEOCRATIQUE ET AUTORITAIRE
A de nombreuses reprises dans les débats auxquels j’ai participé mes protagonistes ont pris argument de l’existence d’une « Constitution Tibétaine » dont la lecture suffirait à démonter la vocation démocratique du projet du Dalaï Lama. Le Dalaï Lama lui-même l’affirme dans son discours fondateur devant le congrès des Etats-Unis en 1987 : «… les tibétains en exil exercent pleinement leurs droits démocratiques grâce a une Constitution promulguée par moi-même en 1963… » Il y a eu bien davantage de dit à ce sujet. Cette Constitution serait même « laïque ». C’est ce qu’a déclaré en face de moi le représentant du bureau du Tibet à Paris sur le plateau de Paul Amar ainsi que chacun peut le vérifier en allant sur le site de l’émission « Revue et corrigée ».
Cette Constitution, dite « Charte des tibétains en exil »,  est consultable sur le site officiel du « gouvernement tibétain en exil »
. Cette lecture est indispensable. Elle permet de se faire une idée assez précise de ce que valent les déclarations, la main sur le cœur, de ceux qui débitent sur les plateaux de télévision que le Dalaï Lama est un parfait démocrate, laïque et ainsi de suite. Elle permet de vérifier si mon rejet du caractère théocratique des objectifs des indépendantistes tibétains est un pur a priori sans fondement de ma part, faussé par mes propres présupposés philosophiques et politiques. Et chacun pourra se demander s’il n’est préférable compte tenu des leçons de l’histoire en la matière depuis l’Afghanistan et l’Iran de refuser toujours et quelle que soit la religion, la confusion de la politique et de la religion. A tout le moins la lecture de ce document permet de vérifier que ceux qui parlent de Constitution « démocratique » et même « laïque » mentent sciemment pour manipuler les auditeurs dont ils espèrent qu’ils les croiront sur parole sans aller vérifier ce qu’ils disent. Par contre j’espère fermement que chacun puisse aller vérifier si les citations que je fais sont exactes ou non.


Article 3. Nature de la politique tibétaine : « L'avenir politique tibétain doit respecter le principe de la non-violence et s'efforcent d'être un libre État de la protection sociale avec sa politique guidée par le Dharma »
Ceux qui protestent contre l’introduction de la Charria, loi religieuse dans les constitutions islamistes deviennent-ils muets quand il s’agit du Dharma ? Ou bien l’opposition à l’introduction d’une loi religieuse – quelle qu’elle soit- dans une Constitution doit-elle être une règle universelle ?
Cette vision religieuse du pouvoir n’est pas une référence isolée dans ce texte « constitutionnel ». Il prévoit notamment que  le serment prêté par les Ministres  est fait « au nom des Trois Joyaux (Bouddha, Dharma et Sangha) ».
Enfin, la Charte se termine par une « Résolution spéciale », votée en 1991, dont voici un extrait qui en dit long sur le manifeste de veulerie féodale que le Dalaï Lama a sollicité de ses ouailles: « Sa Sainteté le Dalaï Lama, le chef suprême du peuple tibétain, a offert les idéaux de la démocratie au peuple tibétain, même s’il n’a pas ressenti le besoin de ces idéaux. Tous les Tibétains, dans le Tibet et en exil, sont et restent profondément reconnaissants à Sa Sainteté le Dalaï Lama, et s’engagent à nouveau à établir notre foi et notre allégeance à la direction de Sa Sainteté le Dalaï Lama, et à prier avec ferveur pour qu'il puisse rester avec nous à jamais comme notre chef suprême spirituel et temporel. »
Voila donc ce qu’il en est du caractère « laïque » de la Constitution tibétaine affirmé par le représentant du bureau du Tibet à Paris. Voyons à présent ce qu’il en est de la « démocratie » tibétaine organisée par cette Constitution.


Article 36. Pouvoir législatif. « Tout pouvoir législatif et autorité réside dans l’Assemblée tibétaine. Les décisions de celles-ci requièrent l'approbation de Sa Sainteté le Dalaï Lama pour devenir des lois »
Vous avez bien lu. Après une formule péremptoire « tout le pouvoir au parlement » vient cette suite, dans un enchainement d’un cynisme absolu : pour qu’une « décision »   du parlement tibétain devienne une loi, il faut que sa sainteté soit d’accord. Est-ce là l’idéal démocratique et les valeurs universelles que nous sommes censés défendre en défendant le Dalaï Lama et le Tibet des moines ?
Et après cela il reste à se demander  si l’idéal démocratique dont on se réclame pour protester contre l’actuel statut du pouvoir dans la province autonome du Tibet reçoit une alternative avec la concentration monarchique du pouvoir prévue par cette Constitution.


Article 19. Pouvoir exécutif  « Le pouvoir exécutif de l'administration tibétaine sont dévolus à Sa Sainteté le Dalaï Lama, et doit être exercé par lui, soit directement ou par l'intermédiaire d'officiers qui lui sont subordonnés, conformément aux dispositions de la présente Charte. En particulier, Sa Sainteté le Dalaï Lama est habilité à exécuter les pouvoirs ci-en tant que chef de la direction du peuple tibétain :
(a) approuver et promulguer les projets de loi et des règlements prescrits par l'Assemblée tibétain;
(b) promulguer des lois et ordonnances qui ont force de loi.
(c) conférer les honneurs et les brevets de mérite;
(d) convoquer, ajourner, reporter et prolonger l’Assemblée tibétaine;
(e) envoyer des messages et adresses à l’Assemblée tibétaine chaque fois que nécessaire;
(f) suspendre ou dissoudre l’Assemblée tibétaine;
(g) dissoudre le Kashag (gouvernement) ou destituer un Kalon (ministre).
(h) décréter l'urgence et convoquer des réunions spéciales de grande importance.
j) autoriser les référendums dans les cas impliquant des grandes questions en suspens conformément à la présente charte

 
LE VOCABULAIRE DU DALAÏ LAMA N’EST PAS ACCEPTABLE
Pour fixer la sympathie des opinions occidentales, le Dalaï Lama utilise un vocabulaire qui tente un parallèle inacceptable avec la Shoah. Qui lui dira qu’en Europe nous considérons que la Shoah est un évènement radicalement singulier en tant que crime contre l’humanité. Nous n’acceptons pas d’en dissoudre le sens par des usages verbaux qui finiraient par en diluer la signification car cela reviendrait à le minimiser et à relativiser la responsabilité de leurs auteurs et des idéologies qui l’ont rendu possible. La référence permanente aux « six millions de tibétains » chiffre opportunément largement arrondi pour suggérer des parallèles, la référence nauséabonde  à une décision des autorités chinoises « d’imposer une « solution définitive » » (les guillemets autour de cette expression  sont dans le texte initial du discours devant le congrès américain), l’usage inacceptable du concept de « génocide culturel », à rapprocher de celui de « l’holocauste dont a souffert notre peuple durant les décennies passées » tout cela forme un tout qui ne peut être fait par hasard. Je m’en suis ému en voyant ces mots placés comme ils le sont dans les textes des discours. Mon émotion a grandi en lisant les notices biographiques consacrées à la personnalité de son mentor dans sa jeunesse,  monsieur Harrer, puis de l’amitié qu’il lui a conservé jusqu'à sa mort.

LE PROJET DU DALAÏ LAMA C’EST L’INDEPENDANCE ETHNICISTE.
Un autre « must » des débats est d’affirmer avec les yeux brulants de compassion pour la misérable ignorance de son interlocuteur : « mais le Dalaï Lama, ne veut pas l’indépendance, pas du tout, il veut juste l’autonomie ». Pour preuve nous sommes renvoyés à sa déclaration à ce sujet devant le parlement de Strasbourg en 1998. De cette façon il ne nous reste plus qu’a dire que c’était exactement le discours des « résistants kosovars » du type du déjà « bon et pacifiste » Ibrahim Rugovar que l’on promenait en son temps sur les plateaux de télé avec son air pitoyable de chien battu, son écharpe attendrissante autour du cou même en plein été, et que l’on sait comment cela s’est fini. On nous réplique alors que nous faisons des procès d’intentions. Il faut donc se référer aux textes des discours du Dalaï Lama. Non seulement à la lettre de ce qui est dit mais à l’esprit de la démonstration. Le texte auquel je renvoie est sur le site : www.Tibet-info.net. Il date de 1987. Mais le site officiel des tibétains donne d’intéressantes précisions pour sa présentation. « Traduite pour la première fois en français, l’allocution du Dalaï Lama au Congrès des Etats-Unis à Washington le 21 septembre 1987 reste toujours d’actualité, comme nous le montrent les essais nucléaires en Inde et les récentes inondations en Chine. L’allocution marque plus encore que la proposition de Strasbourg du 15 juin 1988 la volonté de dialogue et la position du chef spirituel et temporel des Tibétains. » Donc ce texte de 1987 est "toujours d’actualité". Il l'est même "plus encore que la déclaration de Strasbourg" de 1996. Nous voici donc prévenus. Lisons.« Alors que se poursuit l’occupation militaire du Tibet par la Chine, le monde doit garder présent à l’esprit que, bien que les Tibétains aient perdu leur liberté, du point de vue du droit international, le Tibet reste aujourd’hui un état indépendant soumis à une occupation illégale ». « Libéré de l’occupation chinoise, le Tibet continuerait à remplir aujourd’hui son rôle naturel d’Etat-tampon, préservant et favorisant la paix en Asie. » Cette analyse est au-delà d’une simple allusion. L’idée centrale est que le Tibet reste du point de vue légal un Etat indépendant quelle que soit sa situation actuelle.
Il est significatif que dans ce document comme dans tous les autres, le Tibet dont il est question est  celui qu’il nomme « le Tibet historique » qui, au total représente le quart de l’actuel territoire de la Chine !  « Mon désir le plus cher, à moi ainsi qu’au peuple tibétain, est de rendre au Tibet ce rôle précieux, en transformant à nouveau le pays tout entier, c’est-à-dire l’ensemble des trois provinces d’U-Tsang, du Kham et de l’Amdo, en une zone où régneraient stabilité, paix et harmonie. » L’énormité de cette revendication territoriale, son incroyable agressivité n’est jamais prise en compte dans aucun commentaire. Au delà de son caractère absolument explosif sur le plan géo politique, elle l’est tout autant sur le plan humain. Et c’est le Dalaï Lama qui la pose lui-même quand il dénonce la composition ethnique actuelle des régions concernées.
« Dans les régions orientales de notre pays, les Chinois dépassent à présent très largement les Tibétains par le nombre. Par exemple, dans la province d’Amdo où je suis né, on compte d’après les statistiques chinoises 25 millions de Chinois pour seulement 750 000 Tibétains. Même dans la soi-disant Région autonome du Tibet, c’est-à-dire au Tibet central et occidental, les sources gouvernementales chinoises confirment que les Chinois sont à présent plus nombreux que les Tibétains. (…) Aujourd’hui, sur l’ensemble du territoire tibétain, 7,5 millions de colons chinois ont déjà été expédiés, dépassant une population tibétaine de 6 millions. Au Tibet central et occidental, désigné à présent sous l’appellation « Région autonome du Tibet » par les Chinois, les sources chinoises reconnaissent que les 1,9 millions de Tibétains constituent à présent une minorité au sein de la population.
De plus, ces chiffres ne tiennent pas compte de l’occupation militaire estimée entre 300 000 et 500 000, dont 250 000 dans la soi-disant Région autonome du Tibet.
Pour que les Tibétains puissent survivre en tant que peuple, il est impératif que cessent les transferts de population et que les colons chinois rentrent en Chine.
»  Je pense que cette dernière ligne doit être lue avec soin. Ce n’est ni plus ni moins que la purification ethnique. Cette conception de la définition des peuples non par leur droits égaux mais par leur ethnie est le propre de tous les ethnicismes et la racine de tous les racismes. Mais le Dalaï Lama ne réserve pas cette définition au seul cas du Tibet. Il se présente comme un fauteur de guerre en Chine en incluant dans sa revendication ethniciste d’autres provinces chinoises et d’autres minorités nationales dans le même discours. « La politique chinoise de transfert de population n’est pas nouvelle. Elle a déjà été systématiquement appliquée dans d’autres régions. Au début de ce siècle, les Manchou formaient une race distincte, avec une culture et des traditions propres. Aujourd’hui, il ne reste plus que 2 ou 3 millions de Manchou en Manchourie, contre 75 millions de Chinois qui sont venus s’y installer. Au Turkestan oriental, rebaptisé Sinkiang par les Chinois, la population chinoise est passée de 200 000 en 1949 à 7 millions, soit plus de la moitié d’une population totale de 13 millions. A la suite de la colonisation chinoise de la Mongolie intérieure, on dénombre 8,5 millions de Chinois dans cette région pour 2,5 millions de Mongols. » En application du même raisonnement, le Dalaï Lama demande-t-il à 91 millions de « colons chinois » et à la Chine de rentrer chez eux, c'est-à-dire d’évacuer la Mandchourie, le Sinkiang et la Mongolie ? C’est ce que demandent les porteurs de drapeaux tibétains dans les rues de Paris ? C’est ce que réclament Bertrand Delanoë et les autres zélés de l’enthousiasme de commande pour cet incroyable ethniciste religieux ? Non bien sûr. Ils ne savent même pas ce qui est dans les textes. Ils ne lisent pas, ils ne se renseignent pas. Pour eux, puisque par définition les chinois ont tort, tous ceux qui s’opposent à eux ont raison. Au nom des droits de l’homme on se retrouve occupé à défendre la théocratie, le pouvoir absolu et le nettoyage ethnique. Et le pire c’est que c’est sans le savoir.  Aucune leçon du passé afghan, iranien et autres n’a été retenue.
Après cela, et pour en finir avec la référence au discours du Dalaï lama au parlement de Strasbourg 
où il aurait renoncé à l’indépendance, je vais me contenter de citer le passage de ce discours qui est conscré a cet aspect de la question posée. Je lis qu'il reprend tout simplement l’affirmation du point de droit selon lequel le Tibet est un état indépendant en toute hypothèse. Le Dalaï Lama rappelle que c’est la revendication "irrestible" du peuple tibétain. Puis il déclare qu’il accepte de discuter sur une base qui met cette revendication. Ce qui n’est certes pas y renoncer. Voyons le texte.  D’abord il rappelé la dimension centrale du fait ethnique c'est-à-dire de ce fait que le problème des droits de l’homme n’est pas une question rapportée aux individus mais au peuple en tant qu’entité : «  Pour qu’il y ait progrès quant à la question des droits de l’homme au Tibet, il faut que la question du Tibet soit traitée comme un problème en soi. » Après cela, qui, de bonne foi peut dire que les phrases qui suivent sont une renonciation au caractère ethniciste et indépendantiste de la position du Dalaï Lama ? Lisez. « Historiquement et aux termes du droit international, le Tibet est un état indépendant soumis à l’occupation illégale chinoise. Cependant, au cours des dix-sept dernières années, depuis que nous avons établi un contact direct avec les autorités de Beijing en 1979, j’ai adopté une approche modérée de réconciliation et de compromis. Bien que retrouver l’indépendance nationale soit le désir irrésistible des tibétains, j’ai déclaré publiquement à maintes reprises que j’acceptais d’entrer en pourparlers sur des bases qui excluaient l’indépendance. L’occupation prolongée du Tibet présente une menace toujours plus grande pour l’existence même de l’identité distincte tibétaine, nationale et culturelle. Par conséquent, je considère que ma toute première responsabilité est de prendre toute mesure susceptible de sauver de la destruction totale mon peuple et son patrimoine culturel unique. »
Dans la mesure où j’argumente il me semble que les personnes qui continueront à s’intéresser à ce débat pourront argumenter à leur tour pour motiver leurs opinions. Il va de soi que je suis très heureux quand j’apprends que mes textes sortent des frontières ou que mes lecteurs les font connaitre sur leurs propres listes. Comment, sinon, faire vivre un point de vue différent ? Le matraquage médiatique et l’homogénéité en béton armé de la bonne conscience formatée ne nous laisse pas d’autres moyens d’agir. Mais nous avons ce moyen.


876 commentaires à “Un projet théocratique, autoritaire, ethniciste, dangereux pour la paix”

Pages : « 14 5 6 7 8 [9] 10 11 12 13 1418 »

  1. 401
    jennifer dit:

    @Marie Claire
    Moi ils ne me saoûlent les posts hors sujet de H2. Au contraire ils me rafraîchissent car ils nous rappellent qu'il se passe bien des choses en France et qu'il faut qu'on se batte. C'est quand même une chose essentielle!

  2. 402
    4 Août dit:

    +1

  3. 403
    Jean-Marc dit:

    C'est vra

  4. 404
    H2 dit:

    @ Merci Jennifer... la "désobeissance civile" est toujours un combat sur soi -même et les autres.
    J'ai rompu le fil, mon dieu ! Marie-Claire me foudroie ! Marie-Claire aime l'ordre, les mirages et la fétichisation du maître des lieux qu'elle confond avec le respect ! Diable j'ai offensé M.Mélenchon ! Que j'aille en Enfer et que le Yéti m'achève.

  5. 405
    Jean-Marc dit:

    C'est vrai qu'ils sont saoulants ces post Jennifer et H2!

    Pas parcecequils parlent de problemes reels helas en france, mais parcequils ont ce ton à la con genre militant braillard anti libéralisme et tout le machin.
    Ca fait tellement chier les gens d'ailleurs que vos partis ne representent plus rien.

    Alors evoluez un peu. Votre ton gauchard dessert vos objectifs de gauche!

  6. 406
    Jean-Marc dit:

    Pour le moment ca ne gene pas trop 4aout... :)
    Mais si les insultes reapparaissaient, cela me poserait probleme!

  7. 407
    hans lefebvre dit:

    Pour revenir à votre argumentaire en bonne et due forme, cher M.Mélenchon, je dois avouer que vous avez pris le temps de vous documenter et, en bon politicien polémiste que vous faites, instrumentaliser un discours dans le but d'attirer vers vous tous les regards! sur ce point là l'objectif est atteint, il n'est qu'à voir le bon prodigieux des commentaires sur votre blog. Mais revenons-en au fond du problème, épineux et fort complexe s'il en est. Certes, au regard de nos propres valeurs occidentales, "la charte des tibétains en exil" n'obéit pas aux grands principes posés par "nos grands penseurs" parmi lesquels le regretté Montesquieu (d'ailleurs il sera toujours bon de se rappeler au bon souvenir des positions défendues, en leur temps, par les philosophes des lumières à l'endroit des gens de couleur!). Pour autant, et vous en conviendrez, le Dalaï Lama et son régime en exil ne ressemblent en rien à un Duce, à un Führer ou bien même à un Staline, accompagnés de leurs responsables respectifs (n'oublions pas le vénérable Mao, ce serait là injustice que lui faire)! Dés lors, il est incontestable qu'au palmarès des dictatures l'Europe n'a malheureusement rien à envier à quiconque et a su largement apporter sa pierre à l'édifice en matière d'horreurs innommables, mais là je sais rien ne vous apprendre! En outre, concernant vos arguments sur l'ethnicisation du discours du Dalaï Lama, c'est un comble! Les Chinois seraient donc les futures victimes du régime tibétain en exil dont chacun sait qu'il devrait parvenir prochainement au pouvoir avec le soutien des "droits de l'hommistes" de tous poils! La colonisation chinoise, selon vous, n'est en fait qu'œuvre civilisatrice à l'endroit de ces indigènes Bouddhistes aux croyances dignes de "nos bons sauvages" à qui nous n'avons eu que le bon goût d'apprendre nos bonnes manières! En terme d'inversion du stigmate, avouons-le vous avez fait une bien belle performance, qui, je l'espère vous vaudra une belle médaille olympique. De fait, je me demande M.Mélanchon, si votre position ne peut-être rapprochée d'une forme de négationnisme dans la mesure ou vous ne faites aucunement allusion aux incontestables horreurs pratiquées par les régimes successifs de Pékin à l'encontre du peuple tibétain! En effet, je crois savoir que sur ce point un certain consensus des historiens spécialistes de cet endroit du monde ne fait aucun doute, il existe même nombre de documents fixés sur pellicules que vous pourrez retrouver sur arte. Alors je vous renvoie vers tous les travaux incontestables en la matière et qu'il vous sera aisé de retrouver sur la toile, si toutefois vous déniez en prendre connaissance! En attendant, vous pourrez toujours contribuer au débat en apportant votre expertise au mouvement JEBOYCOTTE en consultant notre site, http://jeboycotte.org, et les articles qui renvoient vers de nombreux liens.Enfin, Je me permettrais encore de vous recommander la lecture des 2 volumes de M. Esteves Olivier "une histoire populaire du boycott". Vous souhaitant bonne lecture.
    hans lefebvre

  8. 408
    4 Août dit:

    En parlant de savoir, arrête d'utiliser le dictionnaire des synonymes pour faire croire que t'es intelligent !

  9. 409
    Marie-Claire dit:

    H2, jennifer, 4 aout : en remontant ce blog et les sujets précédents, je pense que vous êtes des laissés pour compte de la société (mais par votre seule faute, il faut savoir assumer n'est ce pas).
    au sein du parti socialiste : vous consituez des boulets.
    me trompe - je ? Hahahaha.

  10. 410
    Marie-Claire dit:

    vous constituez (ou vous êtes)

  11. 411
    hans lefebvre dit:

    JEBOYCOTTE, LE SITE:http://jeboycotte.org
    Un mouvement citoyen et militant qui boycotte tout ce qui fait souffrance en ce monde! Nous vous y attendons cher M. Mélanchon.

  12. 412
    Jean-Marc dit:

    J'aimerai quand meme qu'on ne soit pas trp mechant avec jennifer h2 et d'autres.
    Parcequ'ils ont en eux qch de precieux, la volonte de plus de justice, le respect des valeurs republicaines, et la conscience que le systeme actuel est pourri.

    Ca manque...

  13. 413
    Marie-Claire dit:

    jean-marc : la désobéisaance civile est donc une valeur de la République maintenant ! Je m'esclaffe, là !

  14. 414
    4 Août dit:

    Qu'est-ce qu'il faut pas lire comme conneries....

  15. 415
    4 Août dit:

    Marie-Claire, t'as oublié le mot "garante":

    "la désobéisaance civile est donc une valeur GARANTE de la République"
    (Depuis le 6 mai 2007 tout au moins)

  16. 416
    H2 dit:

    @ Marie-Claire

    http://perso.magic.fr/tremong/pascal/lois/jaccuse.html

  17. 417
    contursi dit:

    Le fonds du problème ce n'est pas le degré démocratique et laïque de la Constitution Tibétaine : "vérité au delà des Pyrénées erreur en deçà", si les Iraniens veulent la Charia c'est leur droit, les Tibétains le Dharma c'est leur droit.
    La "Libération" de la Chine par le Tibet, c'est 1.200.000 morts, des milliers de femmes avortées, cf le livre noir du communisme. On peut parler de génocide tibétain, comme des génocides juif et arménien. Celui qui le nie ou le considère comme un détail risque d'être considéré comme un négationiste. Les défenseurs du Tibet ne sont pas tous sortis de Tintin. A minima, Kundun de Martin Scorcese est instructif pour (re)connaitre le martyre de ce peuple. Le Tibet est reconnu comme souverain par l'Ordre International des Avocats. Je suis "Laïcard" mais ni rigide ni ouvert à tous vents parce que d'abord humaniste

  18. 418
    4 Août dit:

    Ménard/Melenchon

    http://www.marianne2.fr/Pour-Melenchon,-Menard-est-megalo-et-incompetent!_a86709.html

  19. 419
    contursi dit:

    erratum c'est de la Libération du Tibet par Chine, dont je voulais parler...
    Le Dalaï Lama se dit marxiste (cf Nouvel Observateur 2254), ce qui n'est pas étonnant... Gautama ayant prêché l'égalité 5 siècles avant un dénommé Jésus. L'analyse marxo-structuraliste d'André Migot dans son livre le Bouddha est intéressante. C'est certain qu'il y a des côtés obscurs dans la théocratie parlementaire tibétaine, leur dénonciation ne doit pas masquer la juste revendication de ce peuple martyre. Le Dalaï Lama comme Gandhi est un leader spirituel avant d'être Chef d'Etat ou religieux :"croire aux forces de l'Esprit" (Mitterand) car "Il y a de la Lumière jusque dans l'Invisible (Jaurès)

  20. 420
    Yéti dit:

    Bonsoir.

    Votre argumentaire est fort intéressant, quoique je n'en partage pas l'idée générale.

    Petit point de détail: Vous commettez une erreur de traduction dans l'une de vos citations de la Constitution Tibétaine: "(...) a offert les idéaux de la démocratie au peuple tibétain, même s’il n’a pas ressenti le besoin de ces idéaux"

    Le texte original "even though they have not felt the need of those ideals" se traduit par "même s'ils n'ont pas ressenti le besoin de ces idéaux", le "ils" se rapportant donc au peuple tibétain et non au Dalaï Lama. Mettons ceci sur le compte d'une inattention de votre part et non d'une déviation volontaire de la traduction dans le but de faire croire au lecteur que le Dalaï Lama ne voit pas la nécessité de la démocratie.

    De manière plus générale, il n'est pas question d'être protibétain ou antichinois... Par contre vous semblez avoir une certaine propension à l'amalgame pour ce qui est de la situation Tibétaine. Qui parle de préserver le système théocratique du Tibet? Certes il y a encore de nombreux archaïsmes dans la Constitution du Gouvernement Tibétain en Exil, mais faut il la rejeter ou la considérer comme un pas dans la direction d'une démocratisation? Et en quoi l'existence de ces archaïsmes justifie-t-elle les destructions de monastères, de bâtiments traditionnels non religieux (à Lhassa notammen), les assassinats et internements massifs de moines et de laïcs, les privations imposées aux nomades? Le peuple Tibétain doit-il payer de sa culture la modernisation que chacun, le Dalaï Lama en premier, juge nécessaire? Si oui, alors militez pour la destruction de nos cathédrales et l'éradication de tout ce qui rappelle notre passé monarchique (théocratique, n'est ce pas) qui fait désormais aussi la fierté de la France.

    Si la présence chinoise apporte autant que vous le prétendez au Tibet, pourquoi les réfugiés sont ils toujours aussi nombreux à affluer vers Dharamsala? Pourquoi les quelques populations Tibétaines qui ont échappé à l'invasion chinoise, et notamment les peuples du Ladakh, dans l'Himalaya indienne, qui sont aussi cousins des Tibétains que les Belges ne le sont de nous, continuent-elles à vivre dans le respect du Dalaï Lama et de cette religion que vous décriez tant?

    Peut être parce que la religion bouddhiste tibétaine s'accorde bien avec les idéaux démocratiques, comme nous le montrent une fois encore les Ladakhis, bien intégrés à la démocratie Indienne et toujours aussi fervents croyants; peut être aussi parce que la prédominance des monastères a permis de restructurer la société tibétaine en exil et fourni les structures physiques et morales nécessaires pour préserver l'identité d'un peuple.

    Dernier point au passage. Vous vous acharnez contre les allusions à la religion dans la Constitution Tibétaine. Si l'on omet l'éternel débat sur la nature religieuse ou philosophique du Dharma, faut-il également vous rappeler que nombre de constitutions, à commencer par celles de certains Etats influents d'Europe et d'Amérique, font apparaître des religions chrétiennes dès leur préambule? Sauf erreur, le/la futur président(e) des Etats Unis d'Amérique prêtera serment sur la Bible, non? En quoi est-ce moins choquant qu'une allusion au Dharma? Pourriez vous écrire un article sur votre blog comparant la Constitution des USA à la Charia?

    (mais au fait, qui suis je pour contester le grand JL Mélenchon?...)

  21. 421
    Jean-Pascal dit:

    Merci Yeti, ça fait du bien!

  22. 422
    Blob dit:

    >Yéti

    La constitution Américaine est laïque, les Pères Fondateurs l'étaient, notamment Thomas Paine et Jefferson.
    Le fait de prêter serment sur la Bible a été introduit par Eisenhower durant la guerre froide: c'est plus une habitude qu'une obligation juridique.

  23. 423
    Long dit:

    A 424 contursi,
    Ce que je ne comprends pas, c'est que comment à ce jour il y a encore des gens qui parlent d'un million de morts en 1951...Il y avait à peu pres un million de personnes au Tibet à l'époque. S'ils avaient été tous tués, comment peut-on expliquer une population de plus de 2 millions de Tibétains au Tibet? Selon quel modèle démographique est-ce possible? Ne me dites pas que ce sont les Hans qui sont allés "siniser" le Tibet car il y a aujourd'hui plus de 90% de Tibetains au Tibet. A vous de faire votre calcul...

  24. 424
    Beta dit:

    Cher Pascal,

    Je suis d’un calme zen … ou je dirais plutôt chan. Et vous n’êtes pas mon miroir : heureusement pour vous d’ailleurs, car vous refléteriez ma caboche et il n’est pas sûr que je sois un Adonis.

    Ma critique vis-à-vis de vous est claire : faites-nous partager votre expérience personnelle au Tibet. Ne serait-ce pas plus intéressant que de seriner pour la n-ième fois les mêmes articles de foi, popularisés notamment par quelqu’un comme Ribes, que manifestement les plus gros mensonges ne font pas rougir, pourvu que ce soit lui qui les prononce. Après notre première échange, j’attendais beaucoup de vous. Voilà peut-être mon erreur. J’avais cru que vous réfléchissiez sans préjugé, de par votre propre expérience. Mais vous m’avez donné raison pour la suite : vous êtes parti au Tibet les poches pleines de photos du Dalaï Lama. Vous n’étiez donc pas seulement un simple curieux, mais déjà un converti, que dis-je un prosélyte.
    Et mainenant, il faut reconnaître que vous n’êtes plus un simple participant à ce blog, mais un propagandiste dûment instruit et outillé pour faire passer ses idées reçues suivant un canevas bien établi. C’est intéressant comme les gens se révèlent au fil du fil. Vous voilà donc démasqué.

    Et si vos photos du Dalaï Lama ont eu tellement de succès, il n’y a là rien que de normal. E personnage est leur dieu fait homme, leur pape. Allez –vous promener en Amérique du Sud avec une photo du pape : vous verrez, ça vend très bien. Mais cela ne veut pas dire que les Brésiliens ou leurs voisins voudraient le pape pour président. C’est bizarre, cette manie des pro-dalaïstes de mélanger tout le temps religion et politique. Vous allez finir par perdre une crédibilité qui chaque jour est batture un peu plus en brèche.

    Par ailleurs, si certaines choses que je dis, correspondent aux opinions des « camarades du Comité Central », me voilà bien marri : je ne leur demande pas leur avis et généralement ils ne demandent pas le mien quand ils prennent une décision relative à l’avenir de la Chine. dieu merci. Je serais bien en peine de leur souffler quoi que ce soit. Pour le reste j’ai exposé les raisons que je voyais à traiter avec la plus grande prudence, voire des pincettes ou des baguettes, la gent journalistique occidentale. Je n’en ai pas une très haute opinion. Notre fameuse liberté de la presse, je n’y crois pas. Je vois un grenouillement d’individus inféodés, soit à un parti, soit à un groupement d’intérêt, soit à leur propre mégalomanie souvent maladive. Ils sont devenus les petits soldats téléguidés de la guerre médiatique. Finalement je préfère encore Xinhua. Au moins leur couleur est claire. On peut les interpréter comme le font les Chinois depuis l’avènement de la République. C’est une sorte de transparence à la Chinoise, remarquablement bien comprise et maniée par ce peuple.

    Je ne répondrai pas sur le nombre de tibétains qui fuient le Tibet chaque jour. Les c hiffres proviennent d’un site tibétain. Mais vous dites qu’il est chinois … comme le Dalaï Lama pardi. Ce sont des héros à traverser comme ça en haillons et presque pieds nus les hauteurs himalayennes, pris comme cible du tir au pigeon des gardes rouges qui hantent les sommets … comme on essaie aussi de nous faire croire par des vidéos toujours troubles …. Leur départ sera grandement facilité quand la Chine achèvera la ligne ferroviaire vers la frontière indienne et il se fera dans le plus grand confort. Finalement la Chine lutte avec la surpopulation et chaque départ est une bouche de moins à nourrir. Pourquoi les retenir ? Ce qui peut gêner les Chinois, ce seraient plutôt les Tibétains qui entrent. Je doute cependant que le pourcentage des Tibétains partants dépasse celui des Chinois qui émigrent vers d’autres cieux. Et non pas pour des raisons politiques, même pas comme réfugiés économiques (toutes ces raisons ne sont plus acceptées par les services d’immigration), mais simplement comme émigrants économiques.

    Sur le fait de demander l’avis du Panchen Lama, je me demande où est le grotesque ? Vous connaissez son âge au moment des faits ? Je crompres que vous auriez préféré qu’il soit aux mains du Dalaï Lama. Il s’est déjçà offert un autre gamin, le Karampala Lama, qu’il a mis à sa botte, alors qu’historiquement celui-ci est au moins son égal. Mais il faut le protéger des mauvais chinois n’est-ce pas et en faire un bon petit Tibétain en exil. J’espère que son papa et sa maman ont été du voyage …

    Sur le fait de l’appartenance du Tibet à la Chine, mon affirmation ne vous plaît pas. Tant pis. C’est la réalité. Et je ne crois pas que cela changera. Cela ne doit pas spécialement vous irriter, la France et bien d’autres pays (je ne sais pas lequel est le vôtre … mais il ne doit pas être innocent non plus – même si c’est la Suisse) ont fait pareil et cela n’a toujours pas changé. La France va-t-elle rendre la Flandre Française aux Flamands et rétablir l’usage de sa langue et de sa culture froidement éliminée ? Va-t-telle céder l’Alsace à son voisin ou du moins rétablir l’usage de la langue originale dans cette région : irez-vous visitez Strassburg, bientôt ? Je ne vais même pas parler des Dom-Tom, de l’Outre-Mer. Nous avons ici aussi un fait historique établi et quelques années de différence ne changent rien à l’infamie. Voyez-vous, chaque peuple a malheureusement ses atrocités et ses injustices qui ne sont pas réversibles. Il faut vivre avec elles et essayer, au mieux, d’établir une situation de justice et de bien-être dans une situation donnée.

    Que je sache, je n’ai jamais appelé au génocide ou même à la maltraitance de qui que ce soit. Mes propos sont généralement modérés, sans slogans ni langage propagandiste. Je puis lire avec plaisir des avis contraires, les déguster même quand ils sont bien écrits, réfléchis : ils peuvent remettre mes idées en question et amener mon jugement à une plus grand maturité. Mais il ne suffit pas de bien écrire, comme l’envolée de Fabrice que vous applaudissez avec tant d’enthousiasme. Il parle simplement à côté de la question.

    Par ailleurs, l’intervention de Jean-François 369 est bien raisonnée et témoigne d’une connaissance réelle du fait chinois … sans doute parce qu’il est Chinois et ayant vécu longtemps en France déjà, il a pu placer les choses en perspective.

    Je salue ici tous les intervenants de quelque bord qu’ils soient, qui défendent leurs idées personnelles avec honnêteté, originalité sans être le porte-voix de tel ou tel parti, association, groupement d’intérêt, qui s’est posé comme objectif d’établir sa vérité, au besoin par la répétition lassante de toujours les mêmes propos, si nécessaire pas le maniement adroit ou vulgaire des mensonges les plus plats. Si quelqu’un a dit : « Du choc des idées jaillissent les étincelles du génie », (Valéry, non ?), je continuerais en disant : « Du choc des slogans jaillissent les bombes ». Et ce que je recherche, c’est un monde de paix et de bien-être.

  25. 425
    Carol dit:

    Ohya! C'est toujours les français qui sont les meilleurs pour dire des blablas...même dans l'histoire! Coward people?

  26. 426
    Guo dit:

    Il est intéressant de voir des gens persister à répéter et répéter ici comme ailleurs leurs rumeurs au sujet de la Chine, que la Chinois ont tué plus un million de Tibétains, que les Tibétains sont très attachés au Dalai Lama,que les Chinois maltraitent les minortaires, qu'il y a plus de Chinois Hans que de Chinois Zangs...Je ne suis à mesure de vous démentir entièreme, car ce que j'ai vécu en Chine et ce que j’ai vu dans les régions minoritairnes ont convergé parfois 1% des fois à ce que vous avez dit. Mais messieurs-dames les humainitaires humanistes tout-savoir, vous avez généralisé votre expérience personnelle sur tout, vous avez pris les dits des menteurs comme sources incontestables, et finalement vous êtes trop sûrs de votre supériorité morale et intellectuelle pour donner vos vielles leçons prises comme des lois éternelles. Non, les temps changent, les Chinois et vous aussi. Personnellement, je déteste la plupart de ce que le parti de Mao a fait subir à la Chine, je considère le gouvernement de Hu et de Wen comme trop lâche et trop incompétent pour faire progresser mon pays, et il faut encore davange de changements en Chine, y compris la politiques sur les minoritaires, y compris la liberté d’expressionn, y compris les conditions des travailleurs, y compris l’éradication des fonctionnaires corrompus communistes...le gouvernement chinois a eu la maladresse d’expulser, par réaction habituelle, les journalistes occidentaux habituellement menteurs... mais c’est une autre histoire. Je m’en fout de ce parti omniprésent et tout-puissant, mais écoutez, touche pas à notre territoire, n’essaies pas de semer de la discorde chez mes compatriotes tibétains.
    Vous ne faites là que de circuler et de répéter, volontairement ou involontairement mais toujours inlassablement, des mensonges (si on considère, bien sûr, un fait contenant 1% ou presque de vérité comme mensonge). Un exemple : le gouvernement en exil de Dalai a annoncé que 340 (même plus) de Tibétains ont été massacrés par la police chinoise, et cette dernière a ridiculement fait un recenment complet selon cette liste présumée des morts : on a vérifié que la majorité sont ou bien bel et bien vivants, ou bien morts il y a quelques temps, ou bien les noms supposés n’existent pas, ou bien partis travailler dans d’autres régions chinoises. Ce qui m’a donné une conviction qu’il ne faut pas traiter avec ce soit-disant gouvernement en exil : on vit parfaitement bien en Inde avec l’argent des USA, faut pas les déranger avec des dialogues ou pourparles ou brochures critiques, c’est un interlocuteur digne de ce nom. Un type a avancé qu’il faudrait faire un référendum au Tibet...je vous dirai, avant cela, vous anoncez au peuple parisien, ou martiniquais, ou californien la possibilité de référendum d’indépendance s’il un habitant mécontent de chacune des régions le veut. Ceci dit, bien sûr, je n’ai aucun mal contre le peuple américain ou français, c’est justement une façon de parler contre les menteurs ou les manipulés ou les gens qui généralisent aveuglément.
    Un progrès que j’ai constaté chez les agents de propagande anti-chinoise, c’est qu’il a bcp moins d’injures contre la race chinoise. Il y a pas lontemps, nous autres Chinois étaient encore vus comme ‘hypocrytes’, ‘rustiques’, ‘meurtres’, ‘nazi’, ‘payés par l’ambassade’, etc.Bravo pour ce progrès! Ceci, je crois, est dû aux efforts de M.Mélenchon et de mille autres amis français : vous avez dit « halte !» à ces racistes obsessionnels.
    Amicalement

  27. 427
    Beta dit:

    Cher Blob (ref 363),

    J’avoue que je suis parfois agacé, mais j’essaie de calmer ma fougue et de respecter les règles de la courtoisie. Voilà une particularité de notre monde moderne : comme nous sommes condamnés à communiquer, essayons de bien le faire.

    Je ne doute à aucun moment des méfiances occidentales. L’Autre, surtout différent, a toujours fait peur. Alors pour le Chinois, pas de pardon. Il est incroyablement différent (sauf sa formule sanguine, en gros : on peut être transfusé l’un à l’autre sans risque létal – c’est aussi un être humain).

    La plus grande partie de l’information, voire de l’enseignement occidental concernant la Chine sont truffés de mensonges, de désinformations tellement énormes que je ne me les explique pas … et cela dès certains manuels de collège (il suffit d’y jeter un petit coup d’œil). Ce n’est d’ailleurs pas le monopole de la France, qui soit dit en passant, sait se distinguer en la matière. Dès qu’une info concerne la Chine, qu’il s’agisse de la façon de faire la soupe, de fignoler un tricot ou de publier un bouquin, elle sera toujours traitée de façon différente que d’une info occidentale.

    Au point de vue officiel et des médias, je ne crois pas qu’il s’agisse vraiment de la peur, mais plutôt d’une vieille hargne, soigneusement entretenue. La Chine est un modèle douloureux pour nos pays dominateurs. Nous avons pu lui causer quelque mal, mais jamais la dominer, jamais manger son âme, soumettre l’entièreté de son territoire. Alors que c’est bien connu : l’axe du bien c’est nous. Nous sommes les Bons !

    Du temps de la République et du Maoïsme, nous avions la tâche facile. La Chine était une vraie bouilloire, mais restait bien fermée. On pouvait donc prétendre n’importe quoi. Or depuis la politique d’ouverture, mise en œuvre principalement par Deng Xiaoping et la croissance formidable de la Chine, nous voilà confrontés à un exemple détestable : car la Chine est en train de nous battre sur notre propre terrain et ce, sans menace nucléaire, ni camps militaires. Regardez les méthodes combien différentes. Le président Sarkozy veut créer une alliance Méditerranéenne … et cela se solde par l’établissement d’une base militaire en Afrique du Nord pour « protéger les intérêts français».

    Tiens, c’est normal ça ? De son côté la Chine est en train de créer d’innombrables alliances avec des pays Africains. La Chine y établit-elle une base militaire ? Non, elle y construit des routes, des hôpitaux et des écoles. Voilà le suprême intolérable. La Chine commence à s’arroger le beau rôle que nous ne sommes pas capables de tenir, soit par notre marasme économique, soit par notre esprit néo-colonialiste (enfin c’est le bon ancien colonialisme qui n’est jamais mort et auquel on invente vite-fait un nouveau petit costume).

    Je crois que c’est dans ce sens qu’il fait chercher la politique de désinformation systématique de l’occident vis-à-vis de la Chine. La Chine a connu de bien grandes souffrances déjà en ces temps modernes. On les crie ici assez souvent sur les toits : le Grand Bond en Avant – la Révolution Culturelle - les Evènements de Tiananmen. Qui ici se soucie d’en connaître les tenants et aboutissements réels ? Qui veut en parler avec des Chinois qui ont vécu cela dans leur chair ? Rien du tout. On nous sert les petits et grands romans de quelques Chinois émigrés qui achètent leur permis de séjour en racontant des atrocités sur leur pays natal et des soi-disant experts. nos « spécialistes », ajoutent leur grain de sel (enfin de vitriol). Voilà qui plaît ! Le premier prix ira à celui qui dira le plus de mal de la Chine. C’est l’oukase avec laquelle nous vivons ici en occident quand il s’agit de la Chine. Comme si la vérité ne pouvait se suffire à elle-même. Ces terribles vérités auxquelles la population chinoise a su faire face … mais pas de la façon dont nos braves « autorités » occidentales nous la servent à petites cuillers ou à grandes louches.

    Bon, voilà que je suis parti dans ce raisonnement, alors que je voulais surtout vous remercier pour votre intérêt. J’ai sans doute une chance extraordinaire de pouvoir vivre ainsi la Chine en prise directe. Je me souviens de mon premier voyage. J’étais parti bourré de tous les préjugés sur la Chine dont nous sommes nourris sans arrêt. Mais par une chance extraordinaire, j’ai pu garder l’esprit ouvert, déposer mes lunettes d’occidental autosatisfait et faire face à la réalité de toutes ces personnes qui sont devenues des relations et des amis (quelques moins bons amis aussi … c’est comme ça la vie).

    Bref, en ce qui vous concerne, je vous conseille de partir avec vos amis Chinois en immersion totale en ce qui concerne la Chine et dès que vous le pouvez, éventuellement par leur truchement, de partir en Chine. Ne croyez pas ceux qui disent que chacun des Chinois résidant ici est un agent de l’état, le fils ou la fille d’un fonctionnaire du parti et autres bêtises. Petit à petit, ils vous feront connaître la Chine, presque comme vous y étiez. Il faut si peu pour en apprendre long sur la Chine à travers les Chinois : un peu de respect, de confiance et d’amitié.
    Voilà des sentiments qui honorent l’être humain et qui réchauffent le cœur.

  28. 428
    Chen dit:

    Bon, pour commencer, je tien à féliciter Mr Mélenchon pour son courage.
    Je suis Français d'origine chinoise, je vais vous révéler un secret qu'aucun chinois ne vous le dirons, savez-vous combien de chinois ou de tibétain en France ont un statu de réfugie politique sur 100? savez-vous pourquoi quittent-ils la chine? c'est pas par manque de liberté d'expression ou ils n'ont pas les droits de l'homme, parce qu'en Europe on gagne dix fois ou vingt fois plus pour les même travailles!
    Et je trouve dans tous ça y a quand même un peux d'hypocrisie, y a un an, tous le monde veulent se mettre à apprendre le chinois,on étais fasciner par la culture chinoise et tout et tout, le mandarin étais même la 3eme ou la 4eme langue enseigner à l'université, en sachant que la chine est un pays communiste, et du jour au lendemain on les supportent plus, ils sont les envahisseur, des assassins, je vous dit qu'une chose, on se fait manipuler, les chinois de leur côté(mouvement contre le carffour),, les français de notre côté contre les JO et les droits de l'homme, si y a pas les JO à pékin, tous le monde s'en fous de ce qui se passe en chine.

  29. 429
    Laval dit:

    Au fait chers amis,
    le post 367 est signé Pierre Laval. Pierre Laval ? C'est qui ?
    C'était le ministre de Pétain. Ce post est un de ses discours en 1942 notamment sur le fait qu'il ne fallait pas "froisser" l'Allemagne. J'ai mis "Chine" à la place de "Allemagne" et "ordre mondial" à la place de "Europe".
    Sur ce blog, on peut tranquillement tenir le même discours qu'aux heures les plus noires de la collaboration sans que personne ne bronche...
    Normal, c'est la même approche ignominieuse qui prévaut.
    Soutenir Pékin au nom d'un nettoyage ethnique (des Chinois) qui serait soi-disant envisagé par les Tibétains s'ils avaient le pouvoir... (face à la Chine ? Vous rigolez ou quoi ?)
    Il serait bien temps de se battre contre ça si jamais cela devait se produire un jour. En attendant, ce sont bel et bien les Tibétains qui sont ethniquement menacés par les Chinois.
    Alors ne pas lutter contre des abus réels et avérés du présent sous prétexte qu'à titre préventif, on lutte contre des abus hypothétiques dans le future... Mais vous avez tous pété les plombs ou quoi ?

    Personne ne sait comment aurait été le Tibet du 21e siècle s'il n'avait pas été envahi. Il est vraiment grotesque de condamner quelque chose qui n'a pas pas été.
    Je vous rappelle de plus que c'est dans ce pays d'arriérés sanguinaires que la peine de mort à été abolie en 1898. Ce n'est pas une coquille, c'est bien 1898. On pourrait la jouer un peu profil bas sur ce coup-là.

    Inutile de dire que les Chinois l'ont rétablie vite fait bien fait depuis et n'ont pas manqué de la mettre en pratique de manière intensive.

    Au fait, pour les ignares qui conteste le nombre de morts avec leurs calculs à la noix, apprenez que le chiffre de 1 million ne s'applique pas pour 1950 ni même pour 1959 mais de 1959 à 1989. OK ? Vous avez pigé cette fois-ci ou vous allez faire semblant que non ? Et pour être tout à fait honnête, je vous informe que des études sérieuses par rapport à la démographie tempèrent ce chiffre. Il serait plutôt de 900 000 morts.

    Ca va, personnellement, je trouve que c'est 900 000 de trop. Libre à vous de trouver ça formidable et de continuer à casser du sucre sur le très méchant Dalaï-lama qui menace le monde. Houla ! Attention ! Lui, tu le laisse faire et il te fait péter toute la planète vite fait ! Si, si ! -
    Et pis attends, tu sais pas tout, il mange les petits enfants vivants ! Heureusement que la Chine nous ouvre les yeux sur sa nature véritable.

    Ouf ! On l'a échappé bel... Merci qui ? Merci la Chine !

  30. 430
    Saul dit:

    "De son côté la Chine est en train de créer d’innombrables alliances avec des pays Africains. La Chine y établit-elle une base militaire ?"

    Mais oui bien sûr, mon cher Beta, quel monde merveilleux, et la Chine ne vend absolument pas d'armes en Afrique. oulouhlouh, qu'est-ce qu'ils sont gentils quand même ces Chinois.

  31. 431
    jennifer dit:

    Les medias semblent condamner par le ton avec lequel ils annoncent les peines qu'ont eu les tibétains qui ont fait les "pogroms" contre les chinois. Parce que tuer un chinois de façon barbare comme il a été fait pendant ces émeutes ne devrait pas être sanctionné?

  32. 432
    Marie-Claire dit:

    pauvre jenni : encore un petit effort et tu vas y arriver, au terme " holocauste " du peuple chinois par les tibétains. Allez, encore un petit effort, tu en es capable !

  33. 433
    jennifer dit:

    @Beta: as-tu lu mon post 400? Il s'agit aussi d'un médecin comme toi.

  34. 434
    jennifer dit:

    Je vous fais part de ce texte qu'on m'a envoyé. Il fait le lien entre la Bolivie et le Tibet. Comme quoi contrairement à ce que disait plus haut Marie Claire, tout se tient, je ne suis pas "hors sujet"

    Voilà le texte:

    La balkanisation de la Bolivie et les USA

    28 Avril 2008

    Déclaration du Projet de Coordination Eurasie (Coordinamento Progetto Eurasia) sur les tentatives des oligarchies soutenues par les USA et visant à la division de la Bolivie et à la balkanisation de l'Amérique indio-latine.

    La sécession du Kosovo, désormais un fait établi, et les manœuvres visant à l'"indépendance" du Tibet sont les deux cas les plus typiques d’une tactique qui vise à balkaniser le continent eurasien, en fractionnant les États existants et en alimentant les narcissismes identitaires de communautés ethniques et confessionnelles. Que tous ces projets soient utiles à l'impérialisme étasunien, c’est une évidence. Mais l'Eurasie n’est malheureusement pas l'unique objectif des manœuvres des Etats-Unis.

    Effrayés par une série d'initiatives politiques et économiques qui pourraient se traduire par un processus organique d'intégration continentale, les Etats-Unis d'Amérique appliquent la tactique du divide et impera même au continent sud-américain, en une tentative désespérée de le maintenir dans leur orbite hégémonique.

    La Bolivie, qui sous la direction du président Evo Morales Ayma a réaffirmé sa souveraineté sur son territoire et sur ses richesses, doit, aujourd'hui, faire face à un complot sécessionniste mené par une oligarchie complice des intérêts nord-américains.

    En Bolivie, on voit se profiler la situation qui le géopoliticien François Thual (voir l’édition italienne de ‘La Planète émiettée’, Il mondo fatto a pezzi, Parme 2008, p. 122) avait lucidement prévue depuis longtemps déjà : " d’un côté vous avez la montagne indienne surpeuplée et misérable et de l’autre côté la plaine plus européanisée et riche. Les riches ne veulent pas payer pour les pauvres, c’est souvent l’une des raisons de la fragmentation de la planète, ", pour laquelle " la Bolivie pourrait éclater en deux ".

    Conscient du fait que les ennemis de l'unité eurasienne sont les mêmes que ceux de l’unité sud-américaine, le Projet de Coordination Eurasie (Coordinamento Progetto Eurasia) exprime son soutien et sa solidarité au gouvernement de La Paz et à tous ceux qui en Bolivie et dans l'Amérique indio-latine se battent pour la libération et l’unité de leur continent.

  35. 435
    jennifer dit:

    Marie Claire, j'ai mis des "guillemets" à pogroms. Peut être n'est ce pas le meilleur mot, mais comment qualifier ce déchaînement tibétain contre les marchands et citoyens chinois et leur passage à tabac? Je ne vois pas d'autre mot mais je suis prête à le retirer vu qu'il n'est utilisé qu'en cas d'antisémitisme. En tout cas, ça fait image.
    Je ne parlerai pas d'holocauste contrairement à ce que tu dis, car ce serait stupide et complètement inexact. On ne peut pas faire de tels amalgames. Donc ton sacarsme est mal venu.

  36. 436
    Leoto dit:

    "ce déchaînement tibétain contre les marchands et citoyens chinois et leur passage à tabac?"

    Merde, bientôt on va nous dire que ce sont les Tibétains qui ont déportés des Chinois au Tibet pour pouvoir les tabasser plus facilement.

  37. 437
    Carolo dit:

    La justice chinoise fonctionne à plein régime ! Les émeutiers tibétains (dont aucun n'était accusé de meurtre apparemment) ont été condamnés à des peines allant de 3 ans de prison à la réclusion criminelle à perpétuité. En prime, on a eu droit sur CCTV aux traditionnelles autocritiques si chères aux régimes communistes. Nous pouvons être certains qu'elles ont été obtenues grâce à un dialogue constructif et non sous la torture ou la menace. Une justice rapide et efficace en somme ! Heureusement que nous n'avons pas appliqué les mêmes méthodes à l'automne 2005, il aurait fallu rouvrir Cayenne.
    Ha le beau pays que voilà ! Nous allons avoir de beaux JO, avec de belles parades, et sans l'ombre d'un débordement. Un contexte idéal pour la fête des marques sportswear et du dopage.

  38. 438
    4 Août dit:

    Durant les 6 jours qu'ont duré ce post, pendant que tout le monde tortille du cul pour départager les gentils et les méchants, environ 100.000 gamins sont morts de faim dans le monde... 17.000/jours, 1 toutes les 5 secondes. Si on doit faire un concours de morts, les Chinois sont des petits joueurs.

    Je dit ça parce qu'il me semble que ce dialogue de sourds anti et pro, qui finalement fait diversion sur les vrais problèmes planétaires, n'a que trop duré.

  39. 439
    Mazeres dit:

    Jennifer.
    T'es gentil de parler des Usa, des riches, des pauvres, de la signification du capitalisme, de la conscience ecologique de la Chine, de la formidable lutte des classes qui y reigne, tralali et tralala....

    Comme Mélenchon, tu es tellement aveuglé par tes certitudes idéologiques, que tu ne peux même pas envisager, une fraction de seconde, la plus minuscule pensé qu'il y aurai des gens qui se font mettre en prison pour rien.

    la chanson de Gabin -
    Je sais, je sais, je sais.......... Je sais qu'on ne sais jamais.

  40. 440
    Barit dit:

    Pour 4 aout.

    Tu as raison, on entends depuis 6 jours, que tes anneries et ceux de Jennifer.

    (Je croyais que tu partais en Chine - ton merveilleux pays)

  41. 441
    4 Août dit:

    Si tu le croies, c'est que c'est vrai, n'est-ce pas ?

  42. 442
    beta dit:

    à Saul 438

    Et ou sont ces bases militaires chinoises en Afrique svp?

  43. 443
    Saul dit:

    > Beta. Ah... parce que j'ai dit ça ?

  44. 444
    En France, ça va de mieux en mieux dit:

    « L'emploi est de moins en moins protecteur contre la pauvreté. Tel est l'un des principaux constats mis en évidence par le cinquième rapport de l'Observatoire national de la pauvreté et de l'exclusion sociale, qui a été remis, mardi 29 avril, au Haut Commissaire aux solidarités actives contre la pauvreté, Martin Hirsch, et à la ministre du logement et de la ville, Christine Boutin.

    Ce rapport confirme que le processus de réduction de la pauvreté globalement observé sur les deux dernières décennies marque une pause : en 2005, dernière année connue, 3,7 millions de personnes (6,3 % de la population totale) vivaient en dessous du seuil de pauvreté (681 euros par mois pour une personne seule), soit un nombre identique à celui de 2003. Et l'intensité de la pauvreté tend à s'aggraver.

    L'écart entre le niveau de vie médian des ménages pauvres et le seuil de pauvreté ne cessant de s'accroître depuis 2002 (16,3 % en 2002 à 18,2 % 2005), de plus en plus de personnes s'éloignent de ce seuil et "s'enfoncent" dans la précarité.

    Même l'emploi protège de moins en moins contre la pauvreté. En 2003 et 2005, le phénomène des working poor (travailleurs pauvres) s'est ainsi accentué : il y a trois ans, 1,74 million de personnes, soit 7 % des travailleurs, occupaient un emploi mais étaient malgré tout dans un ménage ayant un revenu inférieur au seuil de pauvreté ; deux ans plus tôt, ils étaient seulement 1,47 million.

    La pauvreté touche d'abord des travailleurs qui connaissant de longues périodes de chômage, mais aussi ceux qui sont employés toute l'année à temps partiel (21 % des travailleurs pauvres) et les non-salariés (27 % sont indépendants).

    Les difficultés des travailleurs pauvres sont aussi souvent liées à leur situation familiale. Un tiers d'entre eux a un conjoint chômeur ou inactif (contre 23 % de l'ensemble des travailleurs) et un autre tiers est sans conjoint (contre un quart de l'ensemble des travailleurs). Plus de 40 % des travailleurs pauvres ont ainsi un revenu supérieur à un smic annuel mais qui, rapporté à la composition de leur ménage et en l'absence d'autres ressources, ne permet pas de dépasser le seuil de pauvreté.

    Laetitia Van Eeckhout.

    http://www.lemonde.fr/societe/article/2008/04/29/l-emploi-protege-de-moins-en-moins-contre-la-pauvrete_1039677_3224.html#ens_id=1017092

  45. 445
    DiGeo dit:

    Mare des bonzes
    Vive la Tunisie des droits de l'homme!

    Sarko persiste et......................signe des contrats. Dixit Le Canard

  46. 446
    4 Août dit:

    Pour les pauvres, Lagarde a trouvé la parade: "Ils n'ont qu'à pas acheter de produits chères"...

    A quand les galettes de boue aromatisées à la vanille au discount du coin ?

  47. 447
    Merle dit:

    A entendre les journalistes français, les trois personnes condamnés à perpétuité n'avaient fait que d'avoir manifesté et ils ont été condamnés pour ça - avoir manifesté. Bravo, des pogroms (c'était bien ça), des lynchages, des attaques contre les fonctionnaires (gendarmes, policiers, et administrateurs, la plus part ethnie tibétaine), des civils morts brûlé... tout ça on en parle pas. Un Français lambda retient ce matin par ses média: La Chine condamne les manifestants à la prison à vie. Et bien, que fera-t-il s'il a encore le minimum de conscience?

  48. 448
    Carolo dit:

    Merle, je cherche précisement les charges retenues contre les personnes condamnées. Tout ce que j'ai trouvé dans la presse française, c'est ça : incendie volontaire, pillages, attaques contre des institutions d'Etat, vols et incitations à la violence. Charges que l'on aurait pu retenir contre les émeutiers français d'octobre 2005. Ces faits sont graves bien sûr, mais ne méritent en aucun cas des peines de prison aussi longues. Par ailleurs, les faits ayant eu lieu au mois de mars, on peut considérer que la justice a été rendue très rapidement, voire avec précipitation. Je doute que les débats aient eu lieu dans la sérénité nécessaire à un procès juste et équilibré.
    Je suis preneur d'autres informations sur ce sujet, si vous en avez.

  49. 449
    jennifer dit:

    @ ceux qui doutent qu'il y ait eu un déferlement de violence contre les chinois au Tibet, ils n'ont qu'à chercher les vidéos que certains nous avaient indiquées sur ce blog sur les débuts du "mouvement" tibétain où ils passaient à tabac tout ce qui ressemblait à un chinois et attaquaient, brûlaient les magasins chinois et où il y a eu des morts, attaquaient aussi les militaires chinois. je ne sais plus où elles sont ces vidéos mais c'était horrible.
    Bien sûr selon mes détracteurs, il aurait fallu que le gouvernement chinois ne réprime pas et dise: vous avez raison, c'est votre droit démocratique d'attaquer les gens, au nom du théocratisme du Dalai Lama en exil!
    Là le droit des chinois à vivre en sécurité au Tibet pour vous n'existe pas.

  50. 450
    myriam dit:

    mais, Mélenchon ne serait-il pas en train de détroner gilbert bourdin ex gourou du mandarom.a voir son fan club, on se pose la question.
    la secte melenconisme est en marche, le sponsor étant la chine.
    l'année du rat en chine, en inspire plus d'un et pendant ce temps là, on tue des
    "insurgés" qui, oh blasphème, ont juste voulu crier le mot liberté.
    Quelle horreur

Pages : « 14 5 6 7 8 [9] 10 11 12 13 1418 »


Blog basé sur Wordpress © 2009/2015 INFO Service - V3 Archive