24avr 08

Voici une note de plus sur le sujet du Tibet et de la Chine. Bien d’autres sujets me sollicitent et on me fait le reproche de donner à celui-ci une importance exclusive finalement excessive. Il est temps pour moi de rappeler que ce blog n’est pas le journal officiel de Jean-Luc Mélenchon destiné à donner prétentieusement mon avis sur tous les sujets qui sont dans l’actualité ni même sur ceux qui m’impliquent par ailleurs. Un bon débat est commencé ici sur un sujet qui n’est pas second. Il s’agit de l’ordre du monde, des progrès de la politique du choc des civilisations et de la manipulation des opinions publiques pour les entrainer dans des logiques d’agression contre les pays dont la puissance même pacifique pose problème a l’empire des Etats-Unis d’Amérique. Tel est le cas du Tibet qui a vocation à devenir le Kosovo des chinois dans l’esprit des stratèges néo conservateurs. Ce débat est un bon exemple. Un bon cas. Justement parce qu’il n’est pas simple et que l’on ne trouve pas de feuille toute blanche et de feuille toute noire. Il faut réfléchir et chercher son chemin dans un fouillis de faits et maintenant sous une pluie d’injures. Il est fascinant de voir comment dès qu’une opposition laïque se présente qui met en lumière le caractère ridicule de l’enthousiasme pour un religieux elle est immédiatement démolie sur un registre personnel. Ainsi si l’adjoint à la culture de la mairie de Paris se prononce contre les simagrées pour le Dalaï Lama ce ne serait pas parce qu’il a une opinion et qu’il n’aime pas les chefs religieux obscurantistes mais parce qu’il travaille chez LVMH et que cette entreprise commerce beaucoup en Chine. Bien sûr ce genre de mise en cause personnelle est radicalement à sens unique. Par exemple personne ne demande à Monsieur Ribbes qui m’insulte ici régulièrement et sur les plateaux de télévision comment il est passé de ses certitudes d’ancien membre du PCMLF (parti communiste marxiste léniniste de France), c’est à dire du culte délirant des maoïstes français des années soixante huit pour la personne de Mao à son culte actuel pour le Dalaï Lama. Et personne ne lui demande si son engagement à quelque chose à voir avec ses fonctions à l’université tibétaine européenne que subventionne l’Union européenne… Et ainsi de suite.
Après l’émission d’hier soir sur France trois, des amis m’ont demandé de publier mes arguments sur deux points : ce que je dis à propos de la confusion du religieux et du politique dans la cause du Dalaï Lama et ce que j’affirme sur le caractère dangereux et destructeur de sa revendication indépendantiste. LE PROJET POLITIQUE DU DALAI LAMA EST THEOCRATIQUE ET AUTORITAIRE
A de nombreuses reprises dans les débats auxquels j’ai participé mes protagonistes ont pris argument de l’existence d’une « Constitution Tibétaine » dont la lecture suffirait à démonter la vocation démocratique du projet du Dalaï Lama. Le Dalaï Lama lui-même l’affirme dans son discours fondateur devant le congrès des Etats-Unis en 1987 : «… les tibétains en exil exercent pleinement leurs droits démocratiques grâce a une Constitution promulguée par moi-même en 1963… » Il y a eu bien davantage de dit à ce sujet. Cette Constitution serait même « laïque ». C’est ce qu’a déclaré en face de moi le représentant du bureau du Tibet à Paris sur le plateau de Paul Amar ainsi que chacun peut le vérifier en allant sur le site de l’émission « Revue et corrigée ».
Cette Constitution, dite « Charte des tibétains en exil »,  est consultable sur le site officiel du « gouvernement tibétain en exil »
. Cette lecture est indispensable. Elle permet de se faire une idée assez précise de ce que valent les déclarations, la main sur le cœur, de ceux qui débitent sur les plateaux de télévision que le Dalaï Lama est un parfait démocrate, laïque et ainsi de suite. Elle permet de vérifier si mon rejet du caractère théocratique des objectifs des indépendantistes tibétains est un pur a priori sans fondement de ma part, faussé par mes propres présupposés philosophiques et politiques. Et chacun pourra se demander s’il n’est préférable compte tenu des leçons de l’histoire en la matière depuis l’Afghanistan et l’Iran de refuser toujours et quelle que soit la religion, la confusion de la politique et de la religion. A tout le moins la lecture de ce document permet de vérifier que ceux qui parlent de Constitution « démocratique » et même « laïque » mentent sciemment pour manipuler les auditeurs dont ils espèrent qu’ils les croiront sur parole sans aller vérifier ce qu’ils disent. Par contre j’espère fermement que chacun puisse aller vérifier si les citations que je fais sont exactes ou non.


Article 3. Nature de la politique tibétaine : « L'avenir politique tibétain doit respecter le principe de la non-violence et s'efforcent d'être un libre État de la protection sociale avec sa politique guidée par le Dharma »
Ceux qui protestent contre l’introduction de la Charria, loi religieuse dans les constitutions islamistes deviennent-ils muets quand il s’agit du Dharma ? Ou bien l’opposition à l’introduction d’une loi religieuse – quelle qu’elle soit- dans une Constitution doit-elle être une règle universelle ?
Cette vision religieuse du pouvoir n’est pas une référence isolée dans ce texte « constitutionnel ». Il prévoit notamment que  le serment prêté par les Ministres  est fait « au nom des Trois Joyaux (Bouddha, Dharma et Sangha) ».
Enfin, la Charte se termine par une « Résolution spéciale », votée en 1991, dont voici un extrait qui en dit long sur le manifeste de veulerie féodale que le Dalaï Lama a sollicité de ses ouailles: « Sa Sainteté le Dalaï Lama, le chef suprême du peuple tibétain, a offert les idéaux de la démocratie au peuple tibétain, même s’il n’a pas ressenti le besoin de ces idéaux. Tous les Tibétains, dans le Tibet et en exil, sont et restent profondément reconnaissants à Sa Sainteté le Dalaï Lama, et s’engagent à nouveau à établir notre foi et notre allégeance à la direction de Sa Sainteté le Dalaï Lama, et à prier avec ferveur pour qu'il puisse rester avec nous à jamais comme notre chef suprême spirituel et temporel. »
Voila donc ce qu’il en est du caractère « laïque » de la Constitution tibétaine affirmé par le représentant du bureau du Tibet à Paris. Voyons à présent ce qu’il en est de la « démocratie » tibétaine organisée par cette Constitution.


Article 36. Pouvoir législatif. « Tout pouvoir législatif et autorité réside dans l’Assemblée tibétaine. Les décisions de celles-ci requièrent l'approbation de Sa Sainteté le Dalaï Lama pour devenir des lois »
Vous avez bien lu. Après une formule péremptoire « tout le pouvoir au parlement » vient cette suite, dans un enchainement d’un cynisme absolu : pour qu’une « décision »   du parlement tibétain devienne une loi, il faut que sa sainteté soit d’accord. Est-ce là l’idéal démocratique et les valeurs universelles que nous sommes censés défendre en défendant le Dalaï Lama et le Tibet des moines ?
Et après cela il reste à se demander  si l’idéal démocratique dont on se réclame pour protester contre l’actuel statut du pouvoir dans la province autonome du Tibet reçoit une alternative avec la concentration monarchique du pouvoir prévue par cette Constitution.


Article 19. Pouvoir exécutif  « Le pouvoir exécutif de l'administration tibétaine sont dévolus à Sa Sainteté le Dalaï Lama, et doit être exercé par lui, soit directement ou par l'intermédiaire d'officiers qui lui sont subordonnés, conformément aux dispositions de la présente Charte. En particulier, Sa Sainteté le Dalaï Lama est habilité à exécuter les pouvoirs ci-en tant que chef de la direction du peuple tibétain :
(a) approuver et promulguer les projets de loi et des règlements prescrits par l'Assemblée tibétain;
(b) promulguer des lois et ordonnances qui ont force de loi.
(c) conférer les honneurs et les brevets de mérite;
(d) convoquer, ajourner, reporter et prolonger l’Assemblée tibétaine;
(e) envoyer des messages et adresses à l’Assemblée tibétaine chaque fois que nécessaire;
(f) suspendre ou dissoudre l’Assemblée tibétaine;
(g) dissoudre le Kashag (gouvernement) ou destituer un Kalon (ministre).
(h) décréter l'urgence et convoquer des réunions spéciales de grande importance.
j) autoriser les référendums dans les cas impliquant des grandes questions en suspens conformément à la présente charte

 
LE VOCABULAIRE DU DALAÏ LAMA N’EST PAS ACCEPTABLE
Pour fixer la sympathie des opinions occidentales, le Dalaï Lama utilise un vocabulaire qui tente un parallèle inacceptable avec la Shoah. Qui lui dira qu’en Europe nous considérons que la Shoah est un évènement radicalement singulier en tant que crime contre l’humanité. Nous n’acceptons pas d’en dissoudre le sens par des usages verbaux qui finiraient par en diluer la signification car cela reviendrait à le minimiser et à relativiser la responsabilité de leurs auteurs et des idéologies qui l’ont rendu possible. La référence permanente aux « six millions de tibétains » chiffre opportunément largement arrondi pour suggérer des parallèles, la référence nauséabonde  à une décision des autorités chinoises « d’imposer une « solution définitive » » (les guillemets autour de cette expression  sont dans le texte initial du discours devant le congrès américain), l’usage inacceptable du concept de « génocide culturel », à rapprocher de celui de « l’holocauste dont a souffert notre peuple durant les décennies passées » tout cela forme un tout qui ne peut être fait par hasard. Je m’en suis ému en voyant ces mots placés comme ils le sont dans les textes des discours. Mon émotion a grandi en lisant les notices biographiques consacrées à la personnalité de son mentor dans sa jeunesse,  monsieur Harrer, puis de l’amitié qu’il lui a conservé jusqu'à sa mort.

LE PROJET DU DALAÏ LAMA C’EST L’INDEPENDANCE ETHNICISTE.
Un autre « must » des débats est d’affirmer avec les yeux brulants de compassion pour la misérable ignorance de son interlocuteur : « mais le Dalaï Lama, ne veut pas l’indépendance, pas du tout, il veut juste l’autonomie ». Pour preuve nous sommes renvoyés à sa déclaration à ce sujet devant le parlement de Strasbourg en 1998. De cette façon il ne nous reste plus qu’a dire que c’était exactement le discours des « résistants kosovars » du type du déjà « bon et pacifiste » Ibrahim Rugovar que l’on promenait en son temps sur les plateaux de télé avec son air pitoyable de chien battu, son écharpe attendrissante autour du cou même en plein été, et que l’on sait comment cela s’est fini. On nous réplique alors que nous faisons des procès d’intentions. Il faut donc se référer aux textes des discours du Dalaï Lama. Non seulement à la lettre de ce qui est dit mais à l’esprit de la démonstration. Le texte auquel je renvoie est sur le site : www.Tibet-info.net. Il date de 1987. Mais le site officiel des tibétains donne d’intéressantes précisions pour sa présentation. « Traduite pour la première fois en français, l’allocution du Dalaï Lama au Congrès des Etats-Unis à Washington le 21 septembre 1987 reste toujours d’actualité, comme nous le montrent les essais nucléaires en Inde et les récentes inondations en Chine. L’allocution marque plus encore que la proposition de Strasbourg du 15 juin 1988 la volonté de dialogue et la position du chef spirituel et temporel des Tibétains. » Donc ce texte de 1987 est "toujours d’actualité". Il l'est même "plus encore que la déclaration de Strasbourg" de 1996. Nous voici donc prévenus. Lisons.« Alors que se poursuit l’occupation militaire du Tibet par la Chine, le monde doit garder présent à l’esprit que, bien que les Tibétains aient perdu leur liberté, du point de vue du droit international, le Tibet reste aujourd’hui un état indépendant soumis à une occupation illégale ». « Libéré de l’occupation chinoise, le Tibet continuerait à remplir aujourd’hui son rôle naturel d’Etat-tampon, préservant et favorisant la paix en Asie. » Cette analyse est au-delà d’une simple allusion. L’idée centrale est que le Tibet reste du point de vue légal un Etat indépendant quelle que soit sa situation actuelle.
Il est significatif que dans ce document comme dans tous les autres, le Tibet dont il est question est  celui qu’il nomme « le Tibet historique » qui, au total représente le quart de l’actuel territoire de la Chine !  « Mon désir le plus cher, à moi ainsi qu’au peuple tibétain, est de rendre au Tibet ce rôle précieux, en transformant à nouveau le pays tout entier, c’est-à-dire l’ensemble des trois provinces d’U-Tsang, du Kham et de l’Amdo, en une zone où régneraient stabilité, paix et harmonie. » L’énormité de cette revendication territoriale, son incroyable agressivité n’est jamais prise en compte dans aucun commentaire. Au delà de son caractère absolument explosif sur le plan géo politique, elle l’est tout autant sur le plan humain. Et c’est le Dalaï Lama qui la pose lui-même quand il dénonce la composition ethnique actuelle des régions concernées.
« Dans les régions orientales de notre pays, les Chinois dépassent à présent très largement les Tibétains par le nombre. Par exemple, dans la province d’Amdo où je suis né, on compte d’après les statistiques chinoises 25 millions de Chinois pour seulement 750 000 Tibétains. Même dans la soi-disant Région autonome du Tibet, c’est-à-dire au Tibet central et occidental, les sources gouvernementales chinoises confirment que les Chinois sont à présent plus nombreux que les Tibétains. (…) Aujourd’hui, sur l’ensemble du territoire tibétain, 7,5 millions de colons chinois ont déjà été expédiés, dépassant une population tibétaine de 6 millions. Au Tibet central et occidental, désigné à présent sous l’appellation « Région autonome du Tibet » par les Chinois, les sources chinoises reconnaissent que les 1,9 millions de Tibétains constituent à présent une minorité au sein de la population.
De plus, ces chiffres ne tiennent pas compte de l’occupation militaire estimée entre 300 000 et 500 000, dont 250 000 dans la soi-disant Région autonome du Tibet.
Pour que les Tibétains puissent survivre en tant que peuple, il est impératif que cessent les transferts de population et que les colons chinois rentrent en Chine.
»  Je pense que cette dernière ligne doit être lue avec soin. Ce n’est ni plus ni moins que la purification ethnique. Cette conception de la définition des peuples non par leur droits égaux mais par leur ethnie est le propre de tous les ethnicismes et la racine de tous les racismes. Mais le Dalaï Lama ne réserve pas cette définition au seul cas du Tibet. Il se présente comme un fauteur de guerre en Chine en incluant dans sa revendication ethniciste d’autres provinces chinoises et d’autres minorités nationales dans le même discours. « La politique chinoise de transfert de population n’est pas nouvelle. Elle a déjà été systématiquement appliquée dans d’autres régions. Au début de ce siècle, les Manchou formaient une race distincte, avec une culture et des traditions propres. Aujourd’hui, il ne reste plus que 2 ou 3 millions de Manchou en Manchourie, contre 75 millions de Chinois qui sont venus s’y installer. Au Turkestan oriental, rebaptisé Sinkiang par les Chinois, la population chinoise est passée de 200 000 en 1949 à 7 millions, soit plus de la moitié d’une population totale de 13 millions. A la suite de la colonisation chinoise de la Mongolie intérieure, on dénombre 8,5 millions de Chinois dans cette région pour 2,5 millions de Mongols. » En application du même raisonnement, le Dalaï Lama demande-t-il à 91 millions de « colons chinois » et à la Chine de rentrer chez eux, c'est-à-dire d’évacuer la Mandchourie, le Sinkiang et la Mongolie ? C’est ce que demandent les porteurs de drapeaux tibétains dans les rues de Paris ? C’est ce que réclament Bertrand Delanoë et les autres zélés de l’enthousiasme de commande pour cet incroyable ethniciste religieux ? Non bien sûr. Ils ne savent même pas ce qui est dans les textes. Ils ne lisent pas, ils ne se renseignent pas. Pour eux, puisque par définition les chinois ont tort, tous ceux qui s’opposent à eux ont raison. Au nom des droits de l’homme on se retrouve occupé à défendre la théocratie, le pouvoir absolu et le nettoyage ethnique. Et le pire c’est que c’est sans le savoir.  Aucune leçon du passé afghan, iranien et autres n’a été retenue.
Après cela, et pour en finir avec la référence au discours du Dalaï lama au parlement de Strasbourg 
où il aurait renoncé à l’indépendance, je vais me contenter de citer le passage de ce discours qui est conscré a cet aspect de la question posée. Je lis qu'il reprend tout simplement l’affirmation du point de droit selon lequel le Tibet est un état indépendant en toute hypothèse. Le Dalaï Lama rappelle que c’est la revendication "irrestible" du peuple tibétain. Puis il déclare qu’il accepte de discuter sur une base qui met cette revendication. Ce qui n’est certes pas y renoncer. Voyons le texte.  D’abord il rappelé la dimension centrale du fait ethnique c'est-à-dire de ce fait que le problème des droits de l’homme n’est pas une question rapportée aux individus mais au peuple en tant qu’entité : «  Pour qu’il y ait progrès quant à la question des droits de l’homme au Tibet, il faut que la question du Tibet soit traitée comme un problème en soi. » Après cela, qui, de bonne foi peut dire que les phrases qui suivent sont une renonciation au caractère ethniciste et indépendantiste de la position du Dalaï Lama ? Lisez. « Historiquement et aux termes du droit international, le Tibet est un état indépendant soumis à l’occupation illégale chinoise. Cependant, au cours des dix-sept dernières années, depuis que nous avons établi un contact direct avec les autorités de Beijing en 1979, j’ai adopté une approche modérée de réconciliation et de compromis. Bien que retrouver l’indépendance nationale soit le désir irrésistible des tibétains, j’ai déclaré publiquement à maintes reprises que j’acceptais d’entrer en pourparlers sur des bases qui excluaient l’indépendance. L’occupation prolongée du Tibet présente une menace toujours plus grande pour l’existence même de l’identité distincte tibétaine, nationale et culturelle. Par conséquent, je considère que ma toute première responsabilité est de prendre toute mesure susceptible de sauver de la destruction totale mon peuple et son patrimoine culturel unique. »
Dans la mesure où j’argumente il me semble que les personnes qui continueront à s’intéresser à ce débat pourront argumenter à leur tour pour motiver leurs opinions. Il va de soi que je suis très heureux quand j’apprends que mes textes sortent des frontières ou que mes lecteurs les font connaitre sur leurs propres listes. Comment, sinon, faire vivre un point de vue différent ? Le matraquage médiatique et l’homogénéité en béton armé de la bonne conscience formatée ne nous laisse pas d’autres moyens d’agir. Mais nous avons ce moyen.


876 commentaires à “Un projet théocratique, autoritaire, ethniciste, dangereux pour la paix”

Pages : « 18 9 10 11 12 13 14 15 16 [17] 18 »

  1. 801
    H2 dit:

    @ RG

    Pardonnez moi Partisan RG mais je n'ai pas bien compris votre question... elles sont où les cartouches ? Non, je rigole !
    Ceci dit je comprends mieux pourquoi le PS fait le mutique : pas vu pas pris, pas parler ne rien faire. Toute une politique ! On remplace les copains par les adversaires d'hier ! C'est sûr un coup d'état se prépare à l'ombre des fumiers en fleurs.

    Plus les jours passent plus je comprends pourquoi en 1940 l'Assemblée nationale - MOINS 80 députés ! - a voté les pleins pouvoirs à Pétain sans rechigner ! Et dire que l'on croit qu'ils nous représentent !

    @ Faites attention Jean-Marc vous allez devenir marxien ! Est-il vrai qu'ils sont en fait verts et non rouges ? En tout les cas c'est sûr, votre passage de Marx distribue les coups de pied aux culs ! Mais l'histoire elle aussi, est passée par là. Les tyrannies entraperçues par M.Marx ont bien eu lieu. Elles se sont même faites en son nom ! Depuis d'autres pensées politiques se sont dégagées, n'est-il pas temps de les rassembler ?
    Le socialisme démocratique et l'écologie politique ça existe ! Alors qu'est ce qu'on attend ?

  2. 802
    Jean-Marc dit:

    Je ne vois aucune pensée aussi synthétique de type économie politique qui ait été formalisée au XXè siècle. Vous oui?
    Par ailleurs, plus je lis Marx, plus je me dis qu'il n'y a pas grand chose à voir dans le courant socialiste et communiste qui soit inspiré de lui, et que peut être bien finalement il est d'essence libérale en plus d'être extrêmement moderne.

    Quand il dit "A toute époque, la répartition des objets de consommation n’est que la conséquence de la manière dont sont distribuées les conditions de la production elles-mêmes. Mais cette distribution est un caractère du mode de production lui-même", j'ai l'impression qu'il parle d'une économie basée sur les logiques sous-jacentes de l'Internet!

    'en arrive à me dire que Marx est libéral...

  3. 803
    Jean-Marc dit:

    Bonsoir Georges, je trouve qu'il y a quelquechose de très optu et excluant dans le mot partisan.
    Je laisserai tomber si j'étais vous.

  4. 804
    H2 dit:

    @ Jean-marc

    Et moi bêtement qui croyait que c'était une citation de Raymond Barre ! Mais où ai-je donc la tête !
    Non, je rigole.

  5. 805
    Jean-Marc dit:

    Si je devais créer un parti, je sais exactement ce que j'y mettrai comme projet : ce serait résolument moderne et différent de ce dont les français ont l'habitude et sont las.
    Mais je ne suis pas fait pour créer et diriger un parti... Je suis plutôt un idéologue et un initiateur de projets innovants.
    Il y a un leader qui traîne par ici? Mélenchon...?

  6. 806
    Jean-Marc dit:

    :)
    Sacré H2.

  7. 807
    H2 dit:

    @ Jean -Marc

    Vous êtes singulier et ça nous change des molosses de la " vérité " !
    A la revoyure sans visage.

  8. 808
    Claire Strime dit:

    Fraudes massives en Bolivie orientale:

    http://www.aporrea.org/medios/n113539.html

    Consulta caracterizada por el fraude, la violencia y la limitada participación
    - (digital)
    Santa Cruz - 04-05-2008
    Tema: Comunidad
    Autor: ANMCLA Bolivia / Agencias

    Fuentes: Telesur / ABI / Erbol
    En el Plan Tres Mil decomisan ánforas con papeletas marcadas con el "sí"
    Vecinos del Plan Tres Mil denunciaron este domingo fraude en la consulta ilegal sobre el estatuto cruceño y mostraron ánforas decomisadas llenas de papeletas marcadas con el "sí". Los vecinos concentrados en La Rotonda, comentaron que cuando quemaban al menos 20 ánforas descubrieron que las mismas estaban llenas de papeletas ya marcadas.
    Las imágenes fueron mostradas por el canal 7 y Telesur, y los denunciantes señalaron que esperaban que los otros medios de prensa dependientes de empresarios muestren su testimonio del fraude que cívicos, Prefecto Rubén Costas y empresarios pretenden consumar. A las afueras de muchas escuelas que sirven como centro electoral, los manifestantes se han concentrado para impedir que ingresen más papeletas marcadas.
    Jaime Choque, presidente del Comité Popular, mostró las papeletas marcadas e identificó a Mario Parada, titular de la Corte Departamental de Santa Cruz, como el responsable de este fraude.
    "No vamos a permitir que se consuma el fraude en Santa Cruz a favor de las logias, tenemos evidencia del fraude con papeletas marcadas, este delito debe ser sancionado y los responsables Mario Parada, Rubén Costas y Branco Marinkovic deben responder ante Santa Cruz y el país este delito", afirmó el dirigente Choque, quien pidió sanción para los responsables de la trampa.

  9. 809
    Claire Strime dit:

    75 % d'abstention:

    http://www.aporrea.org/tiburon/n113572.html

    4 de Mayo de 2008. Extraoficialmente, la consulta ilegal separatista realizada este domingo en Santa Cruz ha registrado un 75% de abstención, según informó Anmcla Bolivia y el conductor del programa La Hojilla, Mario Silva, presente en Bolivia como parte de un operativo especial que realiza el canal Venezolana de Televisión en ese país.

  10. 810
    Claire Strime dit:

    ce que j'ai trouvé de mieux dans la presse française ce matin:

    http://www.iht.com/articles/2008/05/05/america/05bolivia.php?page=2

  11. 811
    BA dit:

    " La mondialisation heureuse ", c'est en réalité la mise en concurrence des salariés français avec les salariés de la Chine, de l'Inde, etc. Résultat concret : les salaires français sont tirés vers le bas par cette concurrence internationale.

    Les salaires français sont de plus en plus tirés vers le bas.

    Exemple : un informaticien est au chômage ; il habite en Charente-Maritime. Il se rend sur le site de l'ANPE. Quelle offre d'emploi trouve-t-il ?

    "Cherche développeur Java à Pondichéry (Inde). Protection sociale et avantages à négocier." Cette annonce, révélée samedi par Le Parisien, est consultable depuis le 23 avril 2008 sur le site internet de l’ANPE.

    Le salaire proposé aux candidats ? 10 000 à 20 000 roupies par mois, soit 160 à 320 euros par mois !

    Invoquant la confidentialité, l’agence ne souhaite pas divulguer le nom de l’entreprise proposant ce poste.

    Selon nos informations, il s’agirait d’une société française baptisée Hangar 17. Immatriculée à Jonzac (Charente-Maritime), elle développe des sites web à prix cassés depuis sa base de Pondichéry, pour le compte de clients français. Contacté une première fois, le directeur, Denis Delcroix, nie être l’auteur de l’offre. "Oui, je poste ce type d’annonces, mais sur des sites de recrutement privés, pas sur l’ANPE. J’embauche également mes salariés à un salaire comparable à celui de l’annonce. Mais je suis dans mon droit, je suis une entreprise indienne, j’embauche aux conditions locales."

    Etonnamment, on trouvait samedi, sur le moteur de recherches Google, des annonces de proposition d’emploi rigoureusement identiques à celle mise en ligne par l’ANPE, renvoyant sur les sites embauche.com et emploi.biz. Or ces annonces, passées par Hangar 17, ont disparu de ces sites.

    Hier, un internaute au pseudonyme de Mika désignait sur un forum du post.fr Hangar 17 comme l’auteur de l’offre d’emploi. "Je confirme, c’est bien cette société. Où ils ne sont pas 5000 et plus, mais environ une quinzaine. Je le sais, je les ai quittés en décembre dernier."

    Nolwenn LE BLEVENNEC.

    http://www.lejdd.fr/cmc/economie/200818/300-euros-le-job-a-pondichery_114787.html

  12. 812
    Georges ROULLIER 69 ( RG) dit:

    A tous les déçus de n'avoir jamais eu le courage de faire quoi que ce soit d'utile pour la Nation, le Peuple et il va s'en dire pour construire une vraie Gauche. Je ne vois pas ce que l'on peut attendre de ce Blog qui selon le voeu de Jean-Luc Mélenchon devrait être un creuset de réflexions en instance d'engagements. Ce blog est par principe ouvert aux militants, mais quand je l'ouvre c'est pour y rencontrer trop souvent des gens qui jouent les désabusés qui savent tout ont tout vu et n'ont plus rien à voir. Ceux-là sont des prétentieux ridicules à l'attitude dérisoire
    @ Jean Marc, je te remercie d'arrêter de nous écraser la grappe avec tes politiques sous-jacentes, tu es un homme intelligent, instruit, qui connait le sens des mots : en jouant les aigris irrécupérables ce n'est que toi que tu démolis et pas ceux qui ont encore envie mais surtout besoin de construire. Quand on croit en l'Homme, en l'Humanité on en accepte aussi leurs.faiblesses. Il convient de te reprendre !
    A celui qui évoques " Ceux du chemin de l'Honneur" les députés communistes dont Florimont Bonte et qui évoque aussi les traitres de la sociale démocratie qui avaient donnés les pleins pouvoirs à Pétain, je porte à ta mémoire que certains de ceux-ci ont été fusillés à la libération et c'est sur ce fumier qu'ont poussées les plus belles roses du programme du CNR. J'en profite aussi pour dire et vous pourrez le vérifier, j'écris sous mon nom propre je préférerai toujours le mot Partisan à celui de camarade, les FTPF étaient des partisans, mon père en était et je suis fier de l'avoir vu monter à l'assaut pour la libération de Lyon, il était résistant depuis 1942, et socialiste depuis 36. Etymoloqiquement l'adhérent d'un Parti est un Partisan, camarade est un compagnon un ami, François Hollande n'est pas partisan du Socialisme il est un ami de la sociale démocratie néo-libérale, mais au bureau directeur du PS il y a des Partisans : Paul Alliès, Jean Luc Mélenchon et bien d'autres mais pour ces deux premiers que je cite, lire leurs livres est un devoir militant ou un besoin de combler ses lacunes en philosophie et sociologie. Je recommande à tous les Partisans la lecture du Livre de Jean-Luc Mélenchon " En quête de Gauche" 19, 80 euros dans les Fnac et de Paul Alliès " une constitution contre la Démocratie : 15 euros. Le Socialisme le vrai celui du communisme et du Socialisme ne se décrête pas il s'arrache parfois par les combats du peuple en armes.
    @ Jénnifer, je lis tous tes posts " tu nous dis avoir entendu la Déclaration du Bureau Directeur selon laquelle il déclare renoncer à la Révolution" en voilà une déclaration quelle est bonne ! Hollande aurait du ajouter qu'il n'a jamais été pour la Révolution et qu'actuellement il s'apprête pour sauver la France de la contestation qui s'exerce contre la mondialisation et son corollaire le libéralisme, il s'apprête à déléguer auprès de Sarko des "Socialistes" de son Cru, comme il y en a déjà 20% dans les rangs de L'UMP. Maintenant Jennifer, il faut que je te l'avoue je suis un socialo-communiste révolutionnaire, comme mon père l'était avant moi, et je crois savoir que Jean-Luc Mélenchon et Paul Alliés le sont tout autant que moi comme des dizaines de milliers d'autres
    Fraternellement Votre
    Georges
    PS : Pour ceux qui ont besoin de retrouver la voie de la Raison Révolutionnaire je conseille :
    Une recherche des théries de Gramsci, mort dans les geoles du fascisme italien et nous en reparlerons

  13. 813
    Vanille dit:

    Vos arguments ressemblent à ceux du gouvernement israélien, lorsqu’il justifie sa politique colonialiste envers les Palestiniens. Les situations d’ailleurs ont un point commun : la Palestine et le Tibet sont colonisés.
    En outre est-ce bien vous un socialiste qui défendez les JO, qu’ils soient à Pékin ou à Barcelone ? Je vous rappelle que les JO célèbrent la compétition, la performance et les grandes marques esclavagistes (Coca-cola, Nike) et que le baron de Coubertin n’était pas et de loin un progressiste.
    Le Dalaï Lama, a toujours été communiste et l’est resté, contrairement au gouvernement chinois. Est pour cela qu’il vous gêne?
    De toute façon, si le peuple tibétain veut le Dalaï Lama au gouvernement, cela ne concerne que le peuple tibétain, pas vous, ni moi. Les Palestiniens ont voté majoritairement pour le Hamas, un mouvement religieux, c’étaient leur droit. Que cela plaise ou non. La démocratie est ainsi faite.
    Ces JO auront lieu de toute façon mais vous, vous aurez soutenu une politique chinoise capitaliste, colonialiste, stupide et non respectueuse des droits humains au Tibet, en Chine et ailleurs.
    Nos démocraties occidentales n’ont jamais été brillantes, elles se réduisent aujourd’hui comme des peaux de chagrin; cela ne signifie pas pour autant qu’il faille cautionner des systèmes encore plus autoritaires que les nôtres.

  14. 814
    Jean-Pascal dit:

    J'aime trop le goût de la vanille!

  15. 815
    Jean-Marc dit:

    Hé Georges, du calme.
    Ce blog n'a pas vocation à être un conclave pour gauchistes adhérant à leurs simplistes illusions comme le molusque à son rocher.
    J'y ai donc ma place.

    Apparemment vous n'avez pas bien lu ce que j'ai écris sur ce blog depuis quelques semaines : il n'y a pas plus désireux que moi de construire.

    Je ne reviens pas sur votre confusion entre politique sous-jacente et logiques sous-jacentes à l'internet. Votre grand âge pourrait vous excuser s'il n'y avait heureusement des personnes de votre âge encore ouvertes sur leur monde moderne et les idées nouvelles.

    Ce que je dis simplement, c'est que ce n'est pas en s'arcboutant sur vos délires Nonistes vis à vis de tout ce qui va mal dans le monde, que ce n'est pas en proposant des modèles d'organisation socialer dont le seul mérite est d'être enrobé de bons sentiments, que vous éviterez à la gauche de se transformer en quelqeuchose ressemblant au labor au au parti démocrate us!

    Parce que la vraie gauche, comme vous dîtes, c'est celle qui innove en prenant en compte l'intérêt général, pas celle qui braille anti-tout à tout vent!
    Et je la vois pas cette vraie gauche, sauf de ci de là chez quelques personnes qui ne sont pas les leaders. Mélenchon semble en être un, mais j'attends un peu avant.

  16. 816
    Claire Strime dit:

    L'Amérique du Sud dont on a l'habitude, 1 cardinal qui donne 1 messe le jour du vote en présence de l'oligarchie du coin et de l'ancien dauphin d'1 dictateur...

    “la ciudad de Santa Cruz, por ordenanza municipal, ningún auto podía circular y ningún negocio podía estar abierto. A primera hora, el prefecto Rubén Costas; el presidente de la Cámara de Senadores por Poder Democrático Social (Podemos), Oscar Ortiz, y Jorge “Tuto” Quiroga, titular de Podemos, ex presidente y ex delfín del ex dictador Hugo Banzer asistieron a la misa que dio el cardenal Julio Terrazas en la Basílica Menor de San Lorenzo Mártir.”

    http://www.pagina12.com.ar/diario/elmundo/4-103585-2008-05-05.html

  17. 817
    Jean-Marc dit:

    Et puis cette habitude de signer fraternellement vôtre, ou camarade, franchement...

    Ces termes sont sectaires, et font fuir les gens sérieux!
    Ils ont l'inefficacité et l'hypocrisie des déclarations de principe...

  18. 818
    Franck dit:

    Marre du Tibet pendant qu'on s'appréte à foutre en l'air notre systéme social.
    Il serait temps de passer un peu aux affaires franco-françaises qui dégénérent.
    -------------
    Pour signer l’appel aux syndicats de salariés du secteur public et privé qui roupillent aussi sur cette prétendue "réforme" des retraites.

    - Appel aux organisations syndicales sur la “réforme” des retraites -
    Ici : http://www.mesopinions.com/

    Pour le lien d'accés direct, cliquer sur mon pseudo.

    Ne pas oublier de valider votre signature dans le mail de confirmation de signature qui vous sera envoyé aussitot.

    Merci de relayer.

  19. 819
    Jean-Marc dit:

    Je crois très cher Franck que vous vous méprenez...

    Une pétition ne peut avoir de poids quand ceux qui sont censés être impactés n'ont cure de l'opinion justement, même quand ils utilisent les apparences vertueuses de la démocratie participative en prenant soin toutefois que celle ci n'en soit pas une et leur hôte un gramme de leur pouvoir de décision autonome dans les faits.

    Vous voyez ce que je veux dire?

  20. 820
    Jean-Marc dit:

    Ceci était la critique.

    Une solution possible maintenant :
    1. ne votez plus, cessez de cautionner ce qu'est devenu cette démocratie ;
    2. oeuvrez à votre échelle à promouvoir dans la société civile ce qui relève de la participation et de l'émergence de contrepouvoirs venant de l'intelligence collective ;
    3. préparez la transposition politique de ces logiques pour quand apparaitra sur le devant de la scène un homme ou une femme à même de relever ce défi.

    Frustrant? Un peu pour qui est pressé et mesure mal l'impasse dans laquelle nous sommes, et ne peut s'empêcher de croire que voter est le devoir...

    Il n'y aura meilleure pétition à mon avis que celle qui ferait que lors des prochaines échéances les taux d'abstention soient suffisants pour ôter la légitimité à qui ne la mérite pas au regard de ce que devrait être la politique dans un"ex-grand-des-lumières" pays comme la France.

  21. 821
    Gibson dit:

    Mélenchon utilise la misère des peuples pour faire parler de lui. Rien de nouveau dans la vie politique française, donc.

  22. 822
    Franck dit:

    @ Jean-Marc

    Je vois un peu, moyennement ou complétement, c'est selon.
    Le complétement serait que lorsque l'on voit déclencher un mouvement le 22 mai, 3 semaines seulement avant le moment ou les esprits vont étre occupés par la tréve des vacances, alors qu'on sait que c'est dans les tiroirs depuis un bon moment, il me vient des doutes.
    Quand je vois que les questions évoquées par cet appel pourtant cruciales ne sont pas médiatiquement relayés par les syndicats, pour en particulier mobiliser, il me vient des doutes aussi.

    Mais ce que je sais c'est que le faire, c'est informer, essayer de faire réagir et mettre chacun devant ses responsabilités.
    Les uns pour ne pas s'étonner aprés s'ils perdent gravement de leur crédibilité, les autres pour qu'ils ne viennent pas pleurer aprés s'ils se la prenne cette "réforme" et le reste avec.

    Voila c'est tout, c'est pas plus compliqué que ça.

    ----------------------
    - Appel aux organisations syndicales sur la “réforme” des retraites -
    Ici : http://www.mesopinions.com/

    Ne pas oublier de valider votre signature dans le mail de confirmation de signature qui vous sera envoyé aussitot.

    Merci de relayer.

  23. 823
    Jean-Marc dit:

    Hé oui... Même les syndicats...

    Les gens ne sont plus mobilisés car ils en bavent et car ils ne savent plus à quoi se raccrocher, il n'y a plus de contre pouvoir efficace pour le moment.

    Quand je dis que c'est tout le système régulateur des démocraties occidentales qui est pourri, je ne fais qu'être le thermomètre hélas.

    Mais je crois aussi que les sociétés humaines fonctionnent comme des organismes ; elles seront à même de trouver les anticorps pour survivre, et ce n'est certainement pas au sommet des partis politiques actuels, ni au sein des leaders des syndicats, ni au sein des grands media d'information qu'ils se trouvent!

    L'issue sera portée par la société civile, portée par un ou quelques hommes et femmes, et basée sur l'intelligence collective, j'en suis convaincu.

  24. 824
    Jean-Marc dit:

    Gibson, bien que je ne le connaisse qu'à travers une étude de ses prises de positions diverses et variées, je serai plutôt enclin à défendre Mélenchon.

    Il est un des rares politiques qui même s'il est bien ancré dans le "grand truc" a au moins le mérite de tenir à certaines valeurs et les défendre de temps à autre : la démocratie, la république, la laïcité, le respect des peuples, etc

  25. 825
    Jean-Marc dit:

    Mon vieux Georges, vous êtes l'archétype du vieux con réfugié derrière ses certitudes parcequ'il a vécu quelques dizaines d'années.
    Me traiter d'anarchiste... ridicule... Celà m'a sérieusement énervé, surtout venant d'un coco fossilisé dans votre genre, "camarade fraternel de mes deux" :) '!

    Contrairement à vous, je ne prône même pas une quelconque révolution.
    Mais contrairement à vous je sais encore regarder là où surgissent les innovations ; on appelle celà la jeunesse (d'esprit).
    Et celà n'a rien à voir avec le niveau d'étude ou social, vous devriez le savoir vous qui avez lu Gramsci parait-il et le faites bien (trop) savoir.

  26. 826
    Franck dit:

    @ Jean-Marc

    C'est bien gentil de parler de la société civile mais quand on voit le nombre de sujets, de propositions, d'initiatives, qui fleurissent sur le net sans que ça ne fasse bouger quasi quoi que ce soit, je doute que c'est par là que viendra l'issue, à part si cette société civile se manifeste sérieusement dans la rue.
    Car la société civile c'est tout le monde, pas quelques hypothétiques personnages inconnus qui subiteront émergeraient de l'anonymat pour en remplacer d'autres connus actuellement, qu'ils soient politiques, syndicaux ou autre.

    La réalité c'est que nous plongeons dans une crise institutionnelle et représentative grave, où tous les repéres explosent et que si l'on ne sort pas rapidement de cette situation par le haut, c'est la violence qui va s'exprimer tot ou tard, alimentée par les multiples fractures ou "ruptures" qui se créent depuis un moment, y compris volontairement..

    Toutes les catégories de citoyens ont été opposées les unes aux autres depuis 6 ans, s'ajoute aujourd'hui une politique de favoritisme d'un coté, de régression de l'autre qui creusent encore plus les écarts entre citoyens, pire, de façon maintenant ouvertement idéologique ce gouvernement et le président sont en train de détricoter le tissu social et plus grave la cohésion nationale en désignant des coupables ou des "boucs émissaires" sur absolument tout et en jouant l'alarmisme, en jouant l'idéologie (provocations imbéciles sur 1968 par ex.)
    Des fonctionnaires au privé, des salariés aux chomeurs, les malades, les assistés, la gauche, les syndicats, tout y passe pour les placer en opposition directe les uns aux autres.

    C'st une honte ce qui se passe en ce moment, voila des politiques qui sciemment entretiennent les germes d'un climat qui pourrait devenir explosif à terme, surtout si la situation économique dégénére.
    Il y a deux France désormais, une qui profite ou peu encore vivre bien et investir, une autre qui se précarise de plus en plus ou régresse et ne peut plus vivre sans se priver sans voir d'issue venir.
    Un cocktail explosif si un conflit social, une situation sociale dégénérait et que ce gouvernement ou ce président s'entétait en foutant de l'huile sur le feu.
    Or à mon avis c'est un gros risque qui pése.

    ———————-
    - Appel aux organisations syndicales sur la “réforme” des retraites -
    Ici : http://www.mesopinions.com/

    Ne pas oublier de valider votre signature dans le mail de confirmation de signature qui vous sera envoyé aussitot.

    Merci de relayer.

  27. 827
    Jean-Marc dit:

    Société civile : vous restreignez largement ce qu'il y a derrière celà je pense, et vous confondez innovation par la société civile et peuple dans la rue.

    Nous n'échapperons pas une crise grave. Trop de faits convergent, et bien au-delà de la France.

    Je ne souhaite pas qu'il y ait violence, mais il est probable qu'il y ait sérieux problèmes...

    Les politiques actuels en porteront une part de responsabilité.
    Les financiers évidemment aussi.
    Et les peuples aussi, par leur laisser faire.
    Nous tous quoi.

    Après seulement pourront se mettre en place les choses autrement. De manière démocratique s'entend. Et sur la base de l'intelligence collective et des logiques sous-jacentes à ce que nous voyons en gestation sur le Net depuis 10 ans, et plus particulièrement depuis 4 ans.

    Non...? :)

  28. 828
    Franck dit:

    @ Jean-Marc

    "Société civile : vous restreignez largement ce qu’il y a derrière celà je pense, et vous confondez innovation par la société civile et peuple dans la rue."

    Mais non, innovation ou pas la société civile......... c'est le peuple.
    Que de ce peuple émerge des personnalités, des tétes, oui, mais ça a toujours été.
    Je ne crois pas plus à une élite de la société civile qu'à une autre.

    ———————-
    - Appel aux organisations syndicales sur la “réforme” des retraites -
    Ici : http://www.mesopinions.com/

    Ne pas oublier de valider votre signature dans le mail de confirmation de signature qui vous sera envoyé aussitot.

  29. 829
    Bernard Maris dit:

    Soixante-huitards : après eux, le déluge ?

    Jusqu'ici, on était bien tranquilles avec les luttes des classes, les pauvres menaçaient les riches, les prolétaires menaçaient les nantis, les salariés les capitalistes, les peuples miséreux les peuples gavés, on se battait pour le partage du gâteau entre gens du même âge, mais voilà que les choses sont en train de changer. La bonne vieille dialectique est en train de céder la place à une autre forme de conflit beaucoup plus pernicieuse. « Et si les vieux étaient en train de réaliser le hold-up du siècle sur les jeunes ? » C'est la dernière couverture de l'hebdo Le Point qui le dit.

    Le tout bagnole, c'est eux !

    Précisons que les vieux sont les baby-boomers, en train de devenir papy-boomers, et les jeunes leurs enfants. Et bien les vieux volent d'abord le droit de se loger. Ils ont profité dans leur jeunesse d'un accès à la propriété très facile, d'abord parce que l'espace était moins rare, donc moins cher, ensuite parce que l'inflation gommait petit à petit leurs emprunts. Ils sont donc devenus rapidement propriétaires à peu de frais. Aujourd'hui, l'explosion de l'immobilier les enrichit, et ce sont les jeunes qui n'ont aucune possibilité de s'installer.

    Ensuite ils disposent d'un système de retraite encore très profitable, tandis que les jeunes payent pour ce système. Pourquoi avons-nous vécu un « âge d'or des retraites » qui a largement profité aux papys ?

    1) Parce que les Trente glorieuses étaient une période sans chômage, donc caisses pleines.

    2) Parce que les femmes sont arrivées petit à petit sur le marché du travail, cotisant pour les retraités.

    3) Parce que l'immigration, forte, était source de cotisation. Aujourd'hui c'est l'inverse : chômage, immigration nulle, toute la population féminine employée.

    Enfin le dernier grand scandale, et le pire de tous : les baby-boomers ont pris des habitudes de consommation détestables.

    La société de consommation, c'est eux. Le tout-voiture et le tout-camion, c'est eux. La côte méditerranéenne transformée en barrière de béton, c'est eux. D'où la crise écologique que les enfants vont devoir gérer, crise initiée par les parents au nom du je m'enfoutisme et du gaspillage. Malheureusement, autant les deux premiers casses peuvent être remboursés, par une politique du logement ou une politique sociale, autant le dernier est irréversible.

    La phrase du jour : « Après moi le déluge » mais la phrase exacte est : « Tout cela durera bien autant que moi ». Louis XV.

    Bernard Maris.

    http://www.marianne2.fr/Soixante-huitards-apres-eux-le-deluge-_a86931.html

  30. 830
    Jean-Marc dit:

    Vous savez Franck, moi je me contente de dire une chose : l'innovation en termes de politique et d'organisation sociale (ce qui nous occupe ici donc) viendra de la société civile, et il n'y a rien à espérer de la classe politique actuelle pour redéfinir les règles qui à l'évidence sont à redéfinir!

    Parmi ceux qui (déjà) écrivent cette histoire, il y a de l'employé en passant par l'ouvrier le scientifique le PDG le cadre l'artiste le hacker etc etc.
    Si vous appelez celà le peuple, ok.

    Ensuite, j'aimerai aborder rapidement un point ; vous dénoncez ce qu'il est en train de se passer chez nous autour de ces questions concernant les acquis sociaux entre autre. Vous pointez du doigt pour celà NS.
    J'ignore si vous militez dans un parti d'opposition, mais si ce n'est pas le cas et donc êtes libre de penser hors des arcs réflexes de type "NS=Mal car moi pas être avec NS", admettez ceci : les réformes en cours sont autant de la responsabilité de l'opposition, de sa passivité de son positionnement irréaliste ou de sa collaboration selon les cas.

  31. 831
    4 Août dit:

    @ Bernard Maris

    Celle là n'est pas mal non plus:

    http://www.marianne2.fr/Pour-financer-les-retraites,-exhumons-Robin-des-Bois!_a86741.html

  32. 832
    Jean-Marc dit:

    En fait, en aparté, ma question, mon doute, dans la mesure où j'aime (j'aimais... vu ce que c'est devenu ces 20 dernières années) mon pays pour son génie dans le domaine des sciences sociales (et des mouvements sociaux!) est celle ci :

    la France aura t'elle le génie d'être à l'avant de ces réformes dans le domaine politique et social, ou est-elle devenue un pays médiocre?

    on seul véritable doute quant à l'issue de cette chute est le suivant : la France saura t'elle être une des quelques nations qui porteront

  33. 833
    Le libéral du sud-ouest dit:

    Il semble que les afficionados de ce blog soient reliés à Marianne... cet hebdo qui avait ouvertement soutenu François Bayrou lors de la Présidentielle !
    Je me marre franchement là, camarâââdes ! Hahahihoho.

  34. 834
    Jean-Marc dit:

    test
    x

    x

  35. 835
    4 Août dit:

    Jean-Marc, file nous les codes !

  36. 836
    H2 dit:

    M'ouais !

    L'organe de presse Sarkozyste " Le Point " allume de nouveaux feux pour faire diversion sur les réels causes de la casse sociale et sur l'idéologie qui la sous-tend : On dirait une presse des années 30 qui appelle au meurtre !

    Quand on voit l'âge du capitaine qui tient ce torchon, on se demande s'il n'est pas suicidaire.
    A force de lire des articles qui montent les gens les uns contre les autres, les catégories contre les autres et les aveugles contre les borgnes, je me dis que tout cela est sinon pensé, du moins inconsciemment muri.

    Ils veulent quoi tous ces connards ? Que les français se massacrent comme à la St barthélémy ?
    Vous ne trouvez pas ça bizarre ces papiers de m**** ?
    Je sais bien qu'ils vendraient leur progéniture à n'importe quel ogre qui aurait l'idée de passer par là, rien que pour faire un bon scoop mais tout de même !

    Ces" journalistes " ont -ils à ce point là abandonner toute observance raisonnable ? N'imaginent-ils pas que leur sales articles pourraient avoir de facheuses conséquences sur des esprit faibles et incultes ?
    Sont -il à ce point demeurés? Le lycée Columbine et VirginiaTech ne leur suffisent -ils pas ?

    D'un point de vue politique on peut se demander à qui profite le "crime " ?
    Qui aurait intérêt à ce que certaines choses dégénèrent ? Je vous le demande ? Il est plus simple de diviser les Françaises et les Français que de pallier aux problèmes de la France.
    M.Chirac n'a rien fait pour arranger la fameuse fracture, M.Sarkozy veut en rajouter en nous rompant les reins. N'aurait -il pas tout intérêt à diviser et à faire règner la discorde et à attiser les rancoeurs pour que tout explose vraiment ?
    C'est juste une intérrogation.
    Oui, parfois je me pose la question. N'a t-il pas déjà institué un couvre- feu et instauré l'Etat d'urgence voilà deux ans après avoir insulté les morts et mis la banlieue à feu et à sang ?
    Alors, demain ?
    Etat-d'urgence pour tous et couvre-feux pour la majorité des Français ?
    Cela mérite réflexion.

  37. 837
    Jean-Marc dit:

    4 Août, mais quels codes?
    Ceux pour voir des filles jolies et légèrement vétues, ou ceux du paradis sur Terre?
    Parce que les seconds, je ne les ai pas, sinon, tu penses bien que c'était cadeau direct ;)

  38. 838
    Jean-Marc dit:

    H2, vous me faîtes peur (sourire).
    Déjà, il ne faut pas sous estimer NS : il sait précisemment ce qu'il fait, j'en suis convaincu. Comme comme on peut être ignare et inculte, et être pourtant un tacticien de génie...

    Mais que fait donc la gauche? Elle prépare lâchement son avenir électoral... à défaut de l'avenir de ses idées puisqu'elle a perdu le courage d'en avoir.

    Pathétique...

  39. 839
    4 Août dit:

    en gras ...par exemple

  40. 840
    4 Août dit:

    (Bon j'ai trouvé tout seul... Maintenant je me fais le paradis ;) !)

  41. 841
    Jean-Marc dit:

    Lecture cynique mais probablement réaliste d'une prise de position"courageuse" du PS :
    Service minimum à l'école: l'UMP tente de mobiliser, le PS monte au créneau : http://www.liberation.fr/actualite/societe/324444.FR.php

    NS attaque encore et toujours les quelques micro-ilôts qu'il peut rester encore de ci de là pour que les gens qui travaillent puissent faire entendre leur voix ; ce président là vraiment...!

    Moi je suis un des boss du PS. J'en ai rien à foutre que les gens ils puissent dire non dans le cadre de leur travail, mais alors vraiment rien. La preuve, je me la suis jouée discret dans l'affaire des transports.

    En plus, moins ils peuvent dire non ces veaux de francais incapables de lire un projet de constituion européenne à tel point qu'on doive décider pour eux, moins il y a de chances que quand je serai, un jour, à nouveau boss de la France, ils me créent des problèmes.

    Mais alors là, là!, faut que je réagisse! Parceque l'éducation nationale, c'est mon avenir. Arrête hé, en protestant contre l'ump, c'est direct leur voix dans les urnes aux prochaines. Manquerait plus que je perde mon soutien de poids de toujours.
    Faudrait pas perdre le nord quand même.

    Je reste bien entendu ouvert à toute lecture de cette prise de position"courageuse et vertueuse" différente, pour peu qu'elle soit cohérente bien entendu

  42. 842
    Franck dit:

    @ Bernard Maris

    "Soixante-huitards : après eux, le déluge ?"

    Les tsunamis aussi c'est eux, la sécheresse de 1976 c'était déjà de leur faute tout comme la canicule de 2003.
    C'était pas des ouvriers à cette époque là qui travaillaient sur des chaines à étre mal payés et mal traités, en fait c'était des assassins en puissance.
    A ta place je me méfierais quand même de ne pas trop les énerver, ils se sont peut-étre pas entiérement pacifiés depuis.

    http://www.liberation.fr/rebonds/chroniques/smoking/321628.FR.php

  43. 843
    Jean-Marc dit:

    Ils étaient plutôt gentils les 68tards non? Mangeaint des fleurs et du buvard, pas méchants quoi...

  44. 844
    Jean-Marc dit:

    Aaaaaaaaah, qu'est ce que je m'ennuie ce soir. Pas envie de travailler, ni de lire, ni de regarder un film.
    Je me ferai bien une Constitution collective pour passer le temps...

  45. 845
    Jean-Marc dit:

    bon allez, je sors un moment vers oberkampf.
    passionnant hein?
    a plus les absents.

  46. 846
    H2 dit:

    @ Jean-Marc

    "Mais que fait donc la gauche? Elle prépare lâchement son avenir électoral… à défaut de l’avenir de ses idées puisqu’elle a perdu le courage d’en avoir. "

    Je n'ai rien à rajouter. Bonne soirée.

    PS : Un livre que je trouve indispensable à lire ces temps-ci pour le décryptage de 40 ans de politique Française et de stratégie idéologique :

    " La Pensée Anti -68 " Essai sur les origines d'une restauration intellectuelle " de Serge Audier - Ed : La découverte. 21,50 euros

    On comprend à la lecture de ce livre parfaitement clair et concis où nous en sommes TRES EXACTEMENT et pourquoi nous en sommes là (politiquement parlant).
    Il est interessant de le lire aussi pour une foultitude d'autres choses. Vraiment je vous le recommande. C'est le livre à lire pour vos prochains jours, il est passionnant ce qui ne gâche rien.
    Par ce qu'il clarifie les enjeux et parce qu'il montre bien les articulations des différents champs idéologiques de droite et de gauche, il est utile pour mieux comprendre ce qui nous est tombé sur la figure il y a un an et pour mieux comprendre ce qui va nous tomber sur la tronche ces QUATRE prochaines années !
    Il explique bien comment les Néo-conservateurs ont repris la main dés la fin des années 60 par un travail de PRODUCTION IDEOLOGIQUE afin de reprendre le pouvoir partout sur la planète.

    Leur but inavoué sur la place publique mais très clair dans leurs cercles aristocratiques : abattre la Modernité et tous ses présupposés constituants qui la fonde depuis le XVIIIème siècle, en finir avec la Post-modernité " gauchiste " et reinstaurer la hiérarchie politique et " morales" des instances dirigeantes contre l'esprit démocratique qui a explosé en Mai 68 à Paris et ailleurs dans le monde afin de revenir à la " loi naturelle " d'avant la Révolution Française.

    Instructif. Très instructif. On s'aperçoit aussi que le terme de " libéral" est éminemment problématique, pluriel, contradictoire.
    Et où l'on voit qu'il existe un Libéralisme de Gauche que les exegèses de Droite du Libéralisme nient pour mieux qu'on l'oublie dans ses dimensions foncièrement démocratiques et sociales et créateur de nouvelles occurences.

    Bref, nous assistons à une réécriture de l'Histoire de la pensée politique pour mieux nous assommer et nous faire perdre la mémoire afin que l'on ne se réapproprie rien - sauf ce que l'on nous commande de prendre - pour mieux nous faire perdre notre temps et notre énergie et que l'on recommence incessamment à réinventer l'eau chaude, jusqu'à la fin des temps, pendant qu'une minorité conservatrice relookée " libérale " (de droite) garde ad vitam aeternam le pouvoir et tous les fruits que les moutons leur concèdent.

    Bonne lecture. Mon petit résumé est nul par rapport à la qualité du livre et me détester ne dois pas vous empécher de lire Serge Audier.

  47. 847
    Franck dit:

    @ Jean-Marc

    "admettez ceci : les réformes en cours sont autant de la responsabilité de l’opposition"
    Oui !

    "de sa passivité"
    Ca dépend laquelle. S'il s'agit de passivité face au prétendues réalités incontournables du "libéral mondialisé" à la mode ou s'il s'agit de son manque de résistances et de propositions pour y résister.
    Dans le second cas je dirais oui, dans le premier certainement pas.

    "de son positionnement irréaliste ou de sa collaboration selon les cas."
    L'irréalisme que l'on nous présente le plus souvent j'ai bien compris depuis un moment que c'est accepter pour reprendre la formule consacrée : le monde tel qu'il est.
    La collaboration, certainement oui que c'est une faute.

    Au sujet de "collaboration", Je pense que beaucoup confondent "admettre" et "accepter".
    Il y a une différence notable entre les deux.
    D'où ces fameuses transpositions vers "compromis"(par obligation) ou "compromissions"(par acceptation).

    L'ennui pour les compromis c'est que ce sont souvent des compromissions qui ne disent pas leur nom ou des pré-compromissions en suspend.
    Et que les retraites stratégiques j'y crois que trés moyennement.
    Autrement dit, sauf à de rares exceptions par obligation, lorsque l'on est certain de son bon droit et de la justesse de ses visions politiques on se passe de l'une et de l'autre.

    ———————-
    - Appel aux organisations syndicales sur la “réforme” des retraites -
    Ici : http://www.mesopinions.com/

    Ne pas oublier de valider votre signature dans le mail de confirmation de signature qui vous sera envoyé aussitot.

  48. 848
    H2 dit:

    @ Jean- Marc

    http://etienne.chouard.free.fr/Europe/

  49. 849
    Le Sanglier dit:

    H2, ce lien me semble désormais complètement désuet.
    C'est un peu comme si notre Parti souhaitait revivre les évènements de mai 68, voire l'expérience plus ou moins désastreuse du front pop de 36 (à part les quelques avancées sociales et les congés payés bien entendu, camarades).

  50. 850
    Blue Fish dit:

    A Rasqual : Pour l'espadon, entre 0.25 et 0.30 suffisent, de par mon expérience.
    Jimmy : il est parfois préférable de perdre une matinée dans la marina afin de pouvoir partir avec un propriétaire plutôt que de passer par les circuits traditionnels de pêche au gros, souvent synonymes d'arnaques dans ces pays (le petit blanc est le cohon payeur bien entendu). Moyennant argumentations rationnelles et une petit repas à 5 ou 7 dollars tout compris, la sortie en mer d'une durée de quatre heures minimum sera divisée par quatre ou cinq par rapport aux toujours " bons filons " proposé par les hôtels !
    Certes, il faut avoir un certain sens des affaires, le " nez " et un tantinet de bagoût. Mais ce n'est pas bien compliqué dans ce genre de pays là, in fine.
    Max : je te mail la dernière vidéo de prise, plus ou moins illicite (mais c'est réellement un accident cette fois-çi hahaha, disons un " hazard " hein), à environ 2 nautiques au sud de Sainte Catherine que tu connais si bien : un vrai petit régal, tu vas voir !

Pages : « 18 9 10 11 12 13 14 15 16 [17] 18 »


Blog basé sur Wordpress © 2009/2015 INFO Service - V3 Archive