24avr 08

Voici une note de plus sur le sujet du Tibet et de la Chine. Bien d’autres sujets me sollicitent et on me fait le reproche de donner à celui-ci une importance exclusive finalement excessive. Il est temps pour moi de rappeler que ce blog n’est pas le journal officiel de Jean-Luc Mélenchon destiné à donner prétentieusement mon avis sur tous les sujets qui sont dans l’actualité ni même sur ceux qui m’impliquent par ailleurs. Un bon débat est commencé ici sur un sujet qui n’est pas second. Il s’agit de l’ordre du monde, des progrès de la politique du choc des civilisations et de la manipulation des opinions publiques pour les entrainer dans des logiques d’agression contre les pays dont la puissance même pacifique pose problème a l’empire des Etats-Unis d’Amérique. Tel est le cas du Tibet qui a vocation à devenir le Kosovo des chinois dans l’esprit des stratèges néo conservateurs. Ce débat est un bon exemple. Un bon cas. Justement parce qu’il n’est pas simple et que l’on ne trouve pas de feuille toute blanche et de feuille toute noire. Il faut réfléchir et chercher son chemin dans un fouillis de faits et maintenant sous une pluie d’injures. Il est fascinant de voir comment dès qu’une opposition laïque se présente qui met en lumière le caractère ridicule de l’enthousiasme pour un religieux elle est immédiatement démolie sur un registre personnel. Ainsi si l’adjoint à la culture de la mairie de Paris se prononce contre les simagrées pour le Dalaï Lama ce ne serait pas parce qu’il a une opinion et qu’il n’aime pas les chefs religieux obscurantistes mais parce qu’il travaille chez LVMH et que cette entreprise commerce beaucoup en Chine. Bien sûr ce genre de mise en cause personnelle est radicalement à sens unique. Par exemple personne ne demande à Monsieur Ribbes qui m’insulte ici régulièrement et sur les plateaux de télévision comment il est passé de ses certitudes d’ancien membre du PCMLF (parti communiste marxiste léniniste de France), c’est à dire du culte délirant des maoïstes français des années soixante huit pour la personne de Mao à son culte actuel pour le Dalaï Lama. Et personne ne lui demande si son engagement à quelque chose à voir avec ses fonctions à l’université tibétaine européenne que subventionne l’Union européenne… Et ainsi de suite.
Après l’émission d’hier soir sur France trois, des amis m’ont demandé de publier mes arguments sur deux points : ce que je dis à propos de la confusion du religieux et du politique dans la cause du Dalaï Lama et ce que j’affirme sur le caractère dangereux et destructeur de sa revendication indépendantiste. LE PROJET POLITIQUE DU DALAI LAMA EST THEOCRATIQUE ET AUTORITAIRE
A de nombreuses reprises dans les débats auxquels j’ai participé mes protagonistes ont pris argument de l’existence d’une « Constitution Tibétaine » dont la lecture suffirait à démonter la vocation démocratique du projet du Dalaï Lama. Le Dalaï Lama lui-même l’affirme dans son discours fondateur devant le congrès des Etats-Unis en 1987 : «… les tibétains en exil exercent pleinement leurs droits démocratiques grâce a une Constitution promulguée par moi-même en 1963… » Il y a eu bien davantage de dit à ce sujet. Cette Constitution serait même « laïque ». C’est ce qu’a déclaré en face de moi le représentant du bureau du Tibet à Paris sur le plateau de Paul Amar ainsi que chacun peut le vérifier en allant sur le site de l’émission « Revue et corrigée ».
Cette Constitution, dite « Charte des tibétains en exil »,  est consultable sur le site officiel du « gouvernement tibétain en exil »
. Cette lecture est indispensable. Elle permet de se faire une idée assez précise de ce que valent les déclarations, la main sur le cœur, de ceux qui débitent sur les plateaux de télévision que le Dalaï Lama est un parfait démocrate, laïque et ainsi de suite. Elle permet de vérifier si mon rejet du caractère théocratique des objectifs des indépendantistes tibétains est un pur a priori sans fondement de ma part, faussé par mes propres présupposés philosophiques et politiques. Et chacun pourra se demander s’il n’est préférable compte tenu des leçons de l’histoire en la matière depuis l’Afghanistan et l’Iran de refuser toujours et quelle que soit la religion, la confusion de la politique et de la religion. A tout le moins la lecture de ce document permet de vérifier que ceux qui parlent de Constitution « démocratique » et même « laïque » mentent sciemment pour manipuler les auditeurs dont ils espèrent qu’ils les croiront sur parole sans aller vérifier ce qu’ils disent. Par contre j’espère fermement que chacun puisse aller vérifier si les citations que je fais sont exactes ou non.


Article 3. Nature de la politique tibétaine : « L'avenir politique tibétain doit respecter le principe de la non-violence et s'efforcent d'être un libre État de la protection sociale avec sa politique guidée par le Dharma »
Ceux qui protestent contre l’introduction de la Charria, loi religieuse dans les constitutions islamistes deviennent-ils muets quand il s’agit du Dharma ? Ou bien l’opposition à l’introduction d’une loi religieuse – quelle qu’elle soit- dans une Constitution doit-elle être une règle universelle ?
Cette vision religieuse du pouvoir n’est pas une référence isolée dans ce texte « constitutionnel ». Il prévoit notamment que  le serment prêté par les Ministres  est fait « au nom des Trois Joyaux (Bouddha, Dharma et Sangha) ».
Enfin, la Charte se termine par une « Résolution spéciale », votée en 1991, dont voici un extrait qui en dit long sur le manifeste de veulerie féodale que le Dalaï Lama a sollicité de ses ouailles: « Sa Sainteté le Dalaï Lama, le chef suprême du peuple tibétain, a offert les idéaux de la démocratie au peuple tibétain, même s’il n’a pas ressenti le besoin de ces idéaux. Tous les Tibétains, dans le Tibet et en exil, sont et restent profondément reconnaissants à Sa Sainteté le Dalaï Lama, et s’engagent à nouveau à établir notre foi et notre allégeance à la direction de Sa Sainteté le Dalaï Lama, et à prier avec ferveur pour qu'il puisse rester avec nous à jamais comme notre chef suprême spirituel et temporel. »
Voila donc ce qu’il en est du caractère « laïque » de la Constitution tibétaine affirmé par le représentant du bureau du Tibet à Paris. Voyons à présent ce qu’il en est de la « démocratie » tibétaine organisée par cette Constitution.


Article 36. Pouvoir législatif. « Tout pouvoir législatif et autorité réside dans l’Assemblée tibétaine. Les décisions de celles-ci requièrent l'approbation de Sa Sainteté le Dalaï Lama pour devenir des lois »
Vous avez bien lu. Après une formule péremptoire « tout le pouvoir au parlement » vient cette suite, dans un enchainement d’un cynisme absolu : pour qu’une « décision »   du parlement tibétain devienne une loi, il faut que sa sainteté soit d’accord. Est-ce là l’idéal démocratique et les valeurs universelles que nous sommes censés défendre en défendant le Dalaï Lama et le Tibet des moines ?
Et après cela il reste à se demander  si l’idéal démocratique dont on se réclame pour protester contre l’actuel statut du pouvoir dans la province autonome du Tibet reçoit une alternative avec la concentration monarchique du pouvoir prévue par cette Constitution.


Article 19. Pouvoir exécutif  « Le pouvoir exécutif de l'administration tibétaine sont dévolus à Sa Sainteté le Dalaï Lama, et doit être exercé par lui, soit directement ou par l'intermédiaire d'officiers qui lui sont subordonnés, conformément aux dispositions de la présente Charte. En particulier, Sa Sainteté le Dalaï Lama est habilité à exécuter les pouvoirs ci-en tant que chef de la direction du peuple tibétain :
(a) approuver et promulguer les projets de loi et des règlements prescrits par l'Assemblée tibétain;
(b) promulguer des lois et ordonnances qui ont force de loi.
(c) conférer les honneurs et les brevets de mérite;
(d) convoquer, ajourner, reporter et prolonger l’Assemblée tibétaine;
(e) envoyer des messages et adresses à l’Assemblée tibétaine chaque fois que nécessaire;
(f) suspendre ou dissoudre l’Assemblée tibétaine;
(g) dissoudre le Kashag (gouvernement) ou destituer un Kalon (ministre).
(h) décréter l'urgence et convoquer des réunions spéciales de grande importance.
j) autoriser les référendums dans les cas impliquant des grandes questions en suspens conformément à la présente charte

 
LE VOCABULAIRE DU DALAÏ LAMA N’EST PAS ACCEPTABLE
Pour fixer la sympathie des opinions occidentales, le Dalaï Lama utilise un vocabulaire qui tente un parallèle inacceptable avec la Shoah. Qui lui dira qu’en Europe nous considérons que la Shoah est un évènement radicalement singulier en tant que crime contre l’humanité. Nous n’acceptons pas d’en dissoudre le sens par des usages verbaux qui finiraient par en diluer la signification car cela reviendrait à le minimiser et à relativiser la responsabilité de leurs auteurs et des idéologies qui l’ont rendu possible. La référence permanente aux « six millions de tibétains » chiffre opportunément largement arrondi pour suggérer des parallèles, la référence nauséabonde  à une décision des autorités chinoises « d’imposer une « solution définitive » » (les guillemets autour de cette expression  sont dans le texte initial du discours devant le congrès américain), l’usage inacceptable du concept de « génocide culturel », à rapprocher de celui de « l’holocauste dont a souffert notre peuple durant les décennies passées » tout cela forme un tout qui ne peut être fait par hasard. Je m’en suis ému en voyant ces mots placés comme ils le sont dans les textes des discours. Mon émotion a grandi en lisant les notices biographiques consacrées à la personnalité de son mentor dans sa jeunesse,  monsieur Harrer, puis de l’amitié qu’il lui a conservé jusqu'à sa mort.

LE PROJET DU DALAÏ LAMA C’EST L’INDEPENDANCE ETHNICISTE.
Un autre « must » des débats est d’affirmer avec les yeux brulants de compassion pour la misérable ignorance de son interlocuteur : « mais le Dalaï Lama, ne veut pas l’indépendance, pas du tout, il veut juste l’autonomie ». Pour preuve nous sommes renvoyés à sa déclaration à ce sujet devant le parlement de Strasbourg en 1998. De cette façon il ne nous reste plus qu’a dire que c’était exactement le discours des « résistants kosovars » du type du déjà « bon et pacifiste » Ibrahim Rugovar que l’on promenait en son temps sur les plateaux de télé avec son air pitoyable de chien battu, son écharpe attendrissante autour du cou même en plein été, et que l’on sait comment cela s’est fini. On nous réplique alors que nous faisons des procès d’intentions. Il faut donc se référer aux textes des discours du Dalaï Lama. Non seulement à la lettre de ce qui est dit mais à l’esprit de la démonstration. Le texte auquel je renvoie est sur le site : www.Tibet-info.net. Il date de 1987. Mais le site officiel des tibétains donne d’intéressantes précisions pour sa présentation. « Traduite pour la première fois en français, l’allocution du Dalaï Lama au Congrès des Etats-Unis à Washington le 21 septembre 1987 reste toujours d’actualité, comme nous le montrent les essais nucléaires en Inde et les récentes inondations en Chine. L’allocution marque plus encore que la proposition de Strasbourg du 15 juin 1988 la volonté de dialogue et la position du chef spirituel et temporel des Tibétains. » Donc ce texte de 1987 est "toujours d’actualité". Il l'est même "plus encore que la déclaration de Strasbourg" de 1996. Nous voici donc prévenus. Lisons.« Alors que se poursuit l’occupation militaire du Tibet par la Chine, le monde doit garder présent à l’esprit que, bien que les Tibétains aient perdu leur liberté, du point de vue du droit international, le Tibet reste aujourd’hui un état indépendant soumis à une occupation illégale ». « Libéré de l’occupation chinoise, le Tibet continuerait à remplir aujourd’hui son rôle naturel d’Etat-tampon, préservant et favorisant la paix en Asie. » Cette analyse est au-delà d’une simple allusion. L’idée centrale est que le Tibet reste du point de vue légal un Etat indépendant quelle que soit sa situation actuelle.
Il est significatif que dans ce document comme dans tous les autres, le Tibet dont il est question est  celui qu’il nomme « le Tibet historique » qui, au total représente le quart de l’actuel territoire de la Chine !  « Mon désir le plus cher, à moi ainsi qu’au peuple tibétain, est de rendre au Tibet ce rôle précieux, en transformant à nouveau le pays tout entier, c’est-à-dire l’ensemble des trois provinces d’U-Tsang, du Kham et de l’Amdo, en une zone où régneraient stabilité, paix et harmonie. » L’énormité de cette revendication territoriale, son incroyable agressivité n’est jamais prise en compte dans aucun commentaire. Au delà de son caractère absolument explosif sur le plan géo politique, elle l’est tout autant sur le plan humain. Et c’est le Dalaï Lama qui la pose lui-même quand il dénonce la composition ethnique actuelle des régions concernées.
« Dans les régions orientales de notre pays, les Chinois dépassent à présent très largement les Tibétains par le nombre. Par exemple, dans la province d’Amdo où je suis né, on compte d’après les statistiques chinoises 25 millions de Chinois pour seulement 750 000 Tibétains. Même dans la soi-disant Région autonome du Tibet, c’est-à-dire au Tibet central et occidental, les sources gouvernementales chinoises confirment que les Chinois sont à présent plus nombreux que les Tibétains. (…) Aujourd’hui, sur l’ensemble du territoire tibétain, 7,5 millions de colons chinois ont déjà été expédiés, dépassant une population tibétaine de 6 millions. Au Tibet central et occidental, désigné à présent sous l’appellation « Région autonome du Tibet » par les Chinois, les sources chinoises reconnaissent que les 1,9 millions de Tibétains constituent à présent une minorité au sein de la population.
De plus, ces chiffres ne tiennent pas compte de l’occupation militaire estimée entre 300 000 et 500 000, dont 250 000 dans la soi-disant Région autonome du Tibet.
Pour que les Tibétains puissent survivre en tant que peuple, il est impératif que cessent les transferts de population et que les colons chinois rentrent en Chine.
»  Je pense que cette dernière ligne doit être lue avec soin. Ce n’est ni plus ni moins que la purification ethnique. Cette conception de la définition des peuples non par leur droits égaux mais par leur ethnie est le propre de tous les ethnicismes et la racine de tous les racismes. Mais le Dalaï Lama ne réserve pas cette définition au seul cas du Tibet. Il se présente comme un fauteur de guerre en Chine en incluant dans sa revendication ethniciste d’autres provinces chinoises et d’autres minorités nationales dans le même discours. « La politique chinoise de transfert de population n’est pas nouvelle. Elle a déjà été systématiquement appliquée dans d’autres régions. Au début de ce siècle, les Manchou formaient une race distincte, avec une culture et des traditions propres. Aujourd’hui, il ne reste plus que 2 ou 3 millions de Manchou en Manchourie, contre 75 millions de Chinois qui sont venus s’y installer. Au Turkestan oriental, rebaptisé Sinkiang par les Chinois, la population chinoise est passée de 200 000 en 1949 à 7 millions, soit plus de la moitié d’une population totale de 13 millions. A la suite de la colonisation chinoise de la Mongolie intérieure, on dénombre 8,5 millions de Chinois dans cette région pour 2,5 millions de Mongols. » En application du même raisonnement, le Dalaï Lama demande-t-il à 91 millions de « colons chinois » et à la Chine de rentrer chez eux, c'est-à-dire d’évacuer la Mandchourie, le Sinkiang et la Mongolie ? C’est ce que demandent les porteurs de drapeaux tibétains dans les rues de Paris ? C’est ce que réclament Bertrand Delanoë et les autres zélés de l’enthousiasme de commande pour cet incroyable ethniciste religieux ? Non bien sûr. Ils ne savent même pas ce qui est dans les textes. Ils ne lisent pas, ils ne se renseignent pas. Pour eux, puisque par définition les chinois ont tort, tous ceux qui s’opposent à eux ont raison. Au nom des droits de l’homme on se retrouve occupé à défendre la théocratie, le pouvoir absolu et le nettoyage ethnique. Et le pire c’est que c’est sans le savoir.  Aucune leçon du passé afghan, iranien et autres n’a été retenue.
Après cela, et pour en finir avec la référence au discours du Dalaï lama au parlement de Strasbourg 
où il aurait renoncé à l’indépendance, je vais me contenter de citer le passage de ce discours qui est conscré a cet aspect de la question posée. Je lis qu'il reprend tout simplement l’affirmation du point de droit selon lequel le Tibet est un état indépendant en toute hypothèse. Le Dalaï Lama rappelle que c’est la revendication "irrestible" du peuple tibétain. Puis il déclare qu’il accepte de discuter sur une base qui met cette revendication. Ce qui n’est certes pas y renoncer. Voyons le texte.  D’abord il rappelé la dimension centrale du fait ethnique c'est-à-dire de ce fait que le problème des droits de l’homme n’est pas une question rapportée aux individus mais au peuple en tant qu’entité : «  Pour qu’il y ait progrès quant à la question des droits de l’homme au Tibet, il faut que la question du Tibet soit traitée comme un problème en soi. » Après cela, qui, de bonne foi peut dire que les phrases qui suivent sont une renonciation au caractère ethniciste et indépendantiste de la position du Dalaï Lama ? Lisez. « Historiquement et aux termes du droit international, le Tibet est un état indépendant soumis à l’occupation illégale chinoise. Cependant, au cours des dix-sept dernières années, depuis que nous avons établi un contact direct avec les autorités de Beijing en 1979, j’ai adopté une approche modérée de réconciliation et de compromis. Bien que retrouver l’indépendance nationale soit le désir irrésistible des tibétains, j’ai déclaré publiquement à maintes reprises que j’acceptais d’entrer en pourparlers sur des bases qui excluaient l’indépendance. L’occupation prolongée du Tibet présente une menace toujours plus grande pour l’existence même de l’identité distincte tibétaine, nationale et culturelle. Par conséquent, je considère que ma toute première responsabilité est de prendre toute mesure susceptible de sauver de la destruction totale mon peuple et son patrimoine culturel unique. »
Dans la mesure où j’argumente il me semble que les personnes qui continueront à s’intéresser à ce débat pourront argumenter à leur tour pour motiver leurs opinions. Il va de soi que je suis très heureux quand j’apprends que mes textes sortent des frontières ou que mes lecteurs les font connaitre sur leurs propres listes. Comment, sinon, faire vivre un point de vue différent ? Le matraquage médiatique et l’homogénéité en béton armé de la bonne conscience formatée ne nous laisse pas d’autres moyens d’agir. Mais nous avons ce moyen.


876 commentaires à “Un projet théocratique, autoritaire, ethniciste, dangereux pour la paix”

Pages : « 18 9 10 11 12 13 14 15 [16] 17 18 »

  1. 751
    Belgo4.0 dit:

    notez bien que le style correspond peu au pseudo.
    a deux heures du mat, Sanglier, notre gibier d'extreme droite, cuve son vin en accusant les autres d'éthylisme : bourgeois un jour, bourgeois toujours...

  2. 752
    Belgo4.0 dit:

    c'est à ce moment là que Sanglier/Hiram, ivre de rage, cherchant vainement le sommeil, cherche son gode siglé Le Pen (cherchez le jeu de mots...) et se l'enfourne vivement dans le cul, il relit sa prose, à la recherche d'un vague frisson d'émotion.Rien ne vient, le Borgne est impuissant. Ah, la vieillesse est un lent naufrage...

  3. 753
    Belgo4.0 dit:

    Il comprend alors que son plaisir absent s'envole à l'impuissance de ses graffiti sur Internet. O rage, o désespoir, que faire pour se revancher ?
    La bave au lèvres, Sanglier, "militant politique" à deux sous, abonné à Minute et à Lettres Intimes, trouve la solution à l'impuissance de sa violence : il va USURPER un pseudo, pour faire chier.

    Et le vieux con de remâcher ses vengeances d'impuissant...
    le Belge

  4. 754
    Belgo4.0 dit:

    paye toi donc du Viagra avec tes allocs, vieux débile, le bleu te va bien...

  5. 755
    précision dit:

    “la vie des gens est réglée par la volonté divine” d’après Losurdo. Pas mal comme argument à propos d’une religion (le bouddhisme) qui exclut totalement l’idée de dieu.
    Les bouddhistes sont "athées" d’où la question régulièrement posée “religion ou philosophie ?”.
    En fait, religion oui car il y a un “clergé”. Mais ça s’arrête là par rapport aux autres. Le monde des déités n’est pas enviable et la “libération” de l’homme doit surtout éviter de passer par là. Autrement dit, les “dieux” sont autant “prisonniers” que nous et leur “condition” tout aussi illusoire. Et les déités ne sont que des éléments de la nature. Pas de dieu créateur et pas de “volonté divine” dans le bouddhisme y compris Tibétain.

  6. 756
    précision dit:

    A propos de la libre circulation des journalistes au Tibet fantasmée par certains :
    THE FINAL COUNTDOWN:
    100 Days Ahead of the Beijing Olympics, Foreign Correspondents Club of China Concerned about Deteriorating Reporting Conditions 
     
     
    April 30, 2008 -- One hundred days before the Olympics, death threats against foreign correspondents and official statements demonizing Western media risk creating a hostile environment for foreign journalists based in China and for tens of thousands of additional media planning to cover the Games, says the Foreign Correspondents Club of China (FCCC). 
     
    At least ten foreign correspondents in China have received anonymous death threats during a campaign, on the Web and in state-run media, against alleged bias in Western media coverage of the Tibetan unrest and its aftermath. 
     
    The introduction of Olympics regulations allowing free travel and interviewing in China by foreign media between January 2007 and October 2008 represented an improvement in reporting conditions. However since March 14, the FCCC has learned of more than 50 incidents of interference in the work of international media trying to report in Tibetan communities. Foreign correspondents have been detained, prevented from conducting interviews, searched, and subjected to the confiscation or destruction of reporting materials. Authorities have intimidated Chinese sources and staff, and in some cases ordered them to inform on foreign correspondents’ activities. 
     
    “If allowed to continue, the reporting interference and hate campaigns targeting international media may poison the pre-Games atmosphere for foreign journalists,” says FCCC President Melinda Liu. “We urge government authorities to investigate the death threats, which violate Chinese law, and otherwise help create an environment in keeping with their Olympic promises.”
     
    It’s not too late to improve conditions. The FCCC also urges:
    •     Nationwide implementation of the Olympic reporting regulations, including full media access to Tibet and Tibetan areas in the provinces of Sichuan, Gansu, Qinghai and Yunnan.
    •     Investigation of reports of official harassment of foreign media.
    •     Timely issuance of press visas to foreign media planning to report in China during the Olympics period.
    •     Improved government transparency, especially in Olympics-related departments*.
    •     Guarantees that Chinese nationals who speak to foreign media will not be punished or intimidated.
    •     An early pledge to extend the current foreign media reporting regulations after they expire on Oct. 17, 2008.
     
    The FCCC fully supports Beijing’s Olympics action plan, made public in 2002, to “be open in every aspect to the rest of the country and the whole world” and to “follow international standards and criteria” in the period before and during the 2008 Games. We urge Beijing to make good on these commitments at the earliest possible date.  
     
    The Foreign Correspondents Club of China
    April 30, 2008
     
     The FCCC is an independent Beijing-based organization for professional journalists, with more than 325 foreign correspondent members.

    Mais si vous, Beta (ou d'autres) avez des liens sur des articles, des reportages télé ou n’importe quelle autre source d’information effectués librement dans les deux derniers mois au Tibet, votre fortune est assurée ! Vite, vite ! Donnez-nous les liens, on est impatient de voir tout ça.

  7. 757
    Si Wang Mu dit:

    Un courrier écrit par une Chinoise de Chine, c’est très intéressant d’avoir l’avis de Chinois modérés :
    http://chinadigitaltimes.net/2008/03/tibet-her-pain-my-shame/

  8. 758
    Ex Laval dit:

    @Lin : autant j'ai exprimé mon désaccord avec vous (sous le nom de Laval), autant je réprouve ceux ici qui tiennent des propos racistes et désobligeants envers les Chinois. J'ai des amis Chinois extraordinaires. Les propos haineux dans un sens ou dans l'autre sont le signe d'une stupidité totale. J'essaye d'apporter un peu de lumière sur la problématique tibétaine mais ça ne fera jamais de moi un raciste bas de gamme et obtus.
    Donc Lin, je peux me permettre d'avoir un ton moqueur pour exprimer mes désaccords avec vous mais tout cela reste sur le plan du débat des idées et des opinions. Ce n'est en aucun cas lié à vos origines.

    Ceux qui s'abaissent aux injures racistes donnent pour le coup une image réellement honteuse de la France. J'espère que vous saurez faire la différence.

  9. 759
    Belgo4.0 dit:

    ah c'est sûr qu'avec un milliard de Chinois,
    on peut en avoir des commentaires...

    Je sais bien que Sarkozy se fait brunir le chinois tous les soirs ou presque,
    que c'est les vacances même pour un Sénateur,
    mais j'aimerais bien qu'on en revienne au sujet principal :
    comment combattre le Sarkozysme;

    J'aimerais qu'on s'y mette VRAIMENT,
    et pas à un train de sénateur, siouplé.

    le Belge

  10. 760
    Belgo4.0 dit:

    la fatigue que pourrait signaler l'essouflement du blog de JL Mélenchon ?
    Oui, elle existe.
    Mais pour moi elle est causée par le mode polémique.

    En politique, en France, on ne s'intéresse pas au concret.
    Bien souvent, on disserte sur des considérations oiseuses.
    Meme si c'est intéressant, et même indispensable question principes,
    on disserte sur les affaires INTERIEURES d'un pays qui, pour cette raison même, ne s'abaissera même pas à écouter. Influence quasi-nulle.

    En réalité, l'influence pourrait avoir effet si...SI...
    SI nous étions CAPABLES de prendre d'assaut la Ve République.
    LA, bien sur, nous serions dans le même dilemne que Sarko en ce moment.
    BIEN SUR, nous serions moins...capitalistes dans l'approche de l'oppression anti-Tibétaines par les Chinois.

    C'est là ou le coté masturbatoire de la polémique typique
    trouve sa contradiction : on perd du temps, Camarades.

    Bien sur, nous sommes au coeur de la gauche avec JL Mélenchon.
    Une des questions essentielles que nous ne nous posons pas, hélas,
    est celle ci, la question de la légalité et d'un combat dans la légalité.
    Notez bien que des questions de ce genre ne sont JAMAIS abordées dans nos réunions, ce qui dénote bien le coté onirique et même velléitaire
    du mouvement antisarkozyste actuel :

    - est ce qu'on sera prets en 2012 ?
    - on attend encore quatre ans ?
    - on propose QUOI à la place

    C'est bien beau de parler des Chinois, mais les Français veulent du concret.
    Moi je crains fort que ce paravent...chinois ne serve qu'à masquer nos insuffisances...càd à renouveler, en 2012, l'exploitation sous d'autes formes.

    Pierre le Belge de Lille

  11. 761
    vuillemin serge dit:

    Vous oubliez de dire que Domenico Losurdo est un philosophe et historien "marxiste" italien.

  12. 762
    Lin dit:

    A Ex-Laval:

    Je pensais simplement que vous avez ecrit le commentaire sans bien lire les miens et essayer de les comprendre. Mais bon, c'est possible que j'ai pas bien exprime a cause de mon niveau de langue et donc que c'est pas evident de comprendre aussi.

    Sinon, pas de souci. Personnellement, tous les desaccords sinceres sont bienvenus. C'est comme ca qu'on apprend des choses qu'on connaissait pas.

    Et t'inquites pas, comme j'ai dit, je connais des francais tres bien tres intelligents. Je sais faire la difference:)

    Cordialement,

  13. 763
    4 Août dit:

    Et le socialiste Mélenchon, bien sûr !

  14. 764
    Pavémosaique dit:

    "Le Parti Socialiste condamne avec la plus grande fermeté la répression des Tibétains qui manifestaient pacifiquement depuis le lundi 10 mars, notamment à Lhassa et à Dharamsala, par les forces de l’ordre et l’armée chinoises..."
    Ainsi commence le communiqué du PS que vous pouvez lire sur http://international.parti-socialiste.fr/2008/03/19/repression-au-tibet/

    Monsieur Mélenchon, pouvez-vous demander à vos amis socialistes de revoir la géographie: Dharamsala est en Inde et je ne vois pas comment "les forces de l'ordre et l'armée chinoises" pourraient y exercer la répression ?

    Ou bien le PS est complètement nul en géographie, ou bien il raconte n'importe quoi. Dans les deux cas, c'est indigne d'un parti qui veut revenir un jour gouverner la France.

  15. 765
    DiGeo dit:

    Pour ceux qui s'ennuient.
    Allez faire un tour sur le blog de Clémentine Autain, il y a du grain à moudre.

    http://clementineautain.fr/

  16. 766
    H2 dit:

    +@Pavémosaique

    Merci pour ta réponse ! MAIS ON RÊVE ! C'est un cauchemard ! Et voilà que le PS en queue de pie et monocle se pointe pour faire sa petite tribune merdique en mettant l'État de l'Himachal Pradesh en Chine ! AU SECOURS !

    @ Jean-Marc
    J'ai bien apprécié votre "réponse N° C " de votre envoi antérieur où je me reconnaissais parfaitement ; ainsi que votre dernier message où il y a " à penser " : oui, nous assistons à la définitive confiscation de la démocratie. Sous pretexte que l'on a pissé dans un violon il y a un an la caste dirigeante fait sa petite cuisine sans plus rien demander à quiconque. Il y a quelque chose qui ne fonctionne plus dans nos démocraties "dites représentatives " : Le problème c'est précisèment qu'elles oublient LA REPRESENTATION censées venir des Citoyens comme un legs, une alliance, un lien.
    La caste une fois élue sur ce mode là de la représentation oublie vite cette exigence et ne représente au final que ses seuls intérêts. C'est pourquoi la 5° république ne fonctionne plus, ça ne marche plus. Enfin (!) ça dépent de là où l'on se situe - car pour certains c'est l'idéal ! ça marche parfaitement à leurs yeux, c'est super !

    @ Le Belge a dit :

    "En réalité, l’influence pourrait avoir effet si…SI…
    SI nous étions CAPABLES de prendre d’assaut la Ve République"...

    Oui, comment combattre le Sarkozysme ? Tel est la question. car il semble évident que c'est l'idéologie de la fin du règne de la cinquième République qui a atteint ses objectifs : L'hyperprésidence et l'antidémocratie achevée.
    Les jeux de Cour avec ses lécheurs et ses rampants (de tous bords) jouent à plein, le cirque médiatique corrompu par son asservissement intégré à l'idéologie en place dans un jeu de miroir déformant est d'autant plus abérrant que les puissances d'information ne peuvent que s'y reconnaître puisque ce sont elles qui l'on financé et la financent encore.
    Ultime symptôme de cette décadence institutionnelle : la volonté d'absober l'opposition politique dans un grand baiser de juda : " je vous aime tellement ! "
    En fait c'est à un partage de places, de petits et de grands privilèges qu'ils s'accordent tous à se distribuer entre eux.
    Prix de la grande fermeture des élites : Que tous ses membres se tiennent bien tranquille dans l'étroit corridor qui jouxte les ors de la république "reconnaissante".
    La République ? Vraiment ?
    La Démocratie ? Vraiment ?

    Mais où est donc passer le peuple ? Suis -je bête ! Il a voté pas plus tard qu'hier, dés lors, quelle importance ? Trop occupé à survivre, plus besoin de l'entendre.

  17. 767
    Kinja dit:

    @ Pavémosaïque,

    En effet, il y a longtemps que le PS ne connaît de ces contrées lointaines que ce que certains veulent bien leur faire croire.
    Ainsi, il existe sur un caillou en bas à droite, des mafieux locaux qui envoyèrent naguère leurs représentants déposer leurs petites affaires sous l'oeil effaré de l'émir.
    Mais on s'en fout puisque c'est si loin...
    Orientalisme disait chépuki.

  18. 768
    Ruru dit:

    Juste pour signaler au Belge que le "Sénateur" a passé ses vacances à l'angle du Boulevard Voltaire avec ses potes qui avaient refait la déco du quartier avant la ballade (vous savez les affiches en forme de carré long, écrites en blanc sur un fond de ce rouge si particulier).
    Y'avait un monde fou d'ailleurs. On se demande pourquoi les gens choisissent des telles destinations pour leur villégiature. On se serait presque cru à Paris, non ? Si y'avait pas eu les Tamouls et les Kurdes, on aurait pu même se croire un 1er mai dans une manif.
    Mais, pardon pour cette description si éloignée du concret.

  19. 769
    brigitte dit:

    et puisqu'on cause de 1er mai, tiens, à propos, au Père Lachaise jeudi, un bien beau moment au Mur des Fédérés... un peu court pour cause d'emploi du temps chargé, mais drôlement boulant, quand même.

  20. 770
    brigitte dit:

    toujours pas à l'heure votre coucou suisse, les camarades!

  21. 771
    Ruru dit:

    ... avec un Jean-Mimi en forme tout de même.
    On a fait le mur aussi. Et devant Jean-Baptiste qui n'arrive toujours pas à se refaire la cerise, y'avait plus de bannières qu'au pardon de Lampaul.
    J'ai bien aimé aussi la face B de notre vieux vinyl - celle dont le livret est signé Pottier, une cousinade à nous, à ski paraît.

  22. 772
    brigitte dit:

    suite... ce fut aux aurores sonnantes, la répét, juste avant que la mousson ne dégringole. Preuve en images sur le site, bientôt! Finalement, faire le mur, ça a son charme, comme quand c'est qu'on avait le talent pour.

  23. 773
    Ruru dit:

    Je t'ai pas vue. T'étais derrière l'arbre ?
    Au fait, t'es où mainant ? Au nord ou dans le midi ?
    Pour ma part je fais la secrétaire. Tu sais en haut à gauche.
    Je garde ce joli tablier jusqu'aux cerises au moins. Un rien m'habille, mais, à la rentrée, je verrais pour m'en acheter un autre.

  24. 774
    Barit dit:

    DiGeo

    "Allez voir sur le site Clémentine Autain".

    Il n'y a personne ! Comme quoi, quand L'Huma licencie ses "ouvriers", faute de lecteur, Clémentine devrait s'auto-licencier!

  25. 775
    Wine dit:

    4 Aout - défendeur de la chine!?

    L'avantage en Chine c'est que leur politiques ne prennent pas les Chinois pour des abrutis. Quand ils dient une chose ils le font! Au moins ceux elus "démocratiquement" font ce qu'ils disent -

    Colonisation du Tibet pour faire disparaître un peuple / Ecrasement des minorités par la consommation de masse.......radio, TV, MAcdo.....

  26. 776
    H2 dit:

    "Serrer les dents et sourire" vient de nous dire Christine Lagarde sur France 5 en rapport avec la politique proposée. Amen !

  27. 777
    carpe dit:

    H2

    Pour payer les déficits il faudra "serrez les dents", sourire avec-vous c'est un autre problème. Amen.

  28. 778
    H2 dit:

    @ Brigitte et Ruru

    Charmant ! J'aime bien vos conversations. Sans ironie aucune. J'aime vraiment. Il s'est passé quoi aux murs des fédérés ces derniers jours ? Vous les avez vu réssusciter ?

  29. 779
    brigitte dit:

    derrière l'arbre, bien évidemment, eh quès tu crois? Ma taille de guêpe légendaire me permet de planquer à l'abri d'un épi de blé! T'as pas vu pasque t'as pas regardé, ouala. Jusqu'aux cerises, donc?
    Toujours impressionnant une voix de stentor qui résonne dans le ciel des hauteurs parisiennes pour dire la Liberté, l'Égalité et la Fraternité, pour dire aussi les cerises de M. Clément, écharpes rouges au vent, et couplets de tolérance au cœur. C'était un bien beau 1er mai, n'est-ce pas? Par contre, le nom du ténor m'échappe...

  30. 780
    H2 dit:

    @ Carpe

    Les poissons de l'UMP qui s'emm****nt jusqu'à venir sur ce blog ont-ils seulement des dents pour sourire ?

  31. 781
    brigitte dit:

    Pour H2: il y avait comme qui dirait certaine cérémonie au pied du mur (car c'est au pied du mur qu'on voit le maçon, non?), certaine cérémonie laïque et franchement républicaine, ça fait chaud par les temps qui courent. Et puis, faut pas rigoler avec les Fédés, on va se fâcher! Non mais! Le mur des Fédérés un 1er mai, ou l'histoire racontée aux enfants en direct. L'histoire, et la fraternité. Juste après être passés sur la tombe de Victor Noir, tu vois H2, il se passait VRAIMENT des trucs jeudi au Père Lachaise.

  32. 782
    Pierre L dit:

    Enfin des trucs biens !

    Vive Brigitte et Ruru !

  33. 783
    Franck dit:

    Un appel à signer et faire tourner si vous le voulez bien :

    A l'attention de : Syndicats de salariés du secteur public et privé

    Nous salariés du public et du privé, demandons que soit en préalable régularisées ces importantes questions, avant toute nouvelle réforme équitable des retraites.

    1/ Sur les recettes exonérées, visées par la Cour des Comptes :

    - La taxation immédiate des stock-options, qui, selon les termes du dernier rapport constituent "bien un revenu lié au travail, donc normalement taxable", qui ont ainsi entraîné une "perte de recette aux alentours de 3 milliards d'euros" (année 2005).
    Ce rapport de la Cour des Comptes précise que : les 100 premiers bénéficiaires devaient toucher chacun une plus-value de plus de 500.000 euros et les 50 premiers de plus de 10 millions d'euros.

    2/ Sur les dettes de l"Etat :

    - Apurement de ses dettes, supérieures à 10 milliards d'euros, qu'il a cumulées à l'égard de la "Sécu" en ne compensant pas systématiquement les exonérations de charges (rapport Cour des Comptes).

    3/ Sur les recettes de privatisations :

    - Transfert des sommes non versées depuis 2002 vers le fond de réserve des retraites, comme la loi le prévoyait.
    A savoir que ce fond était abondé à hauteur de 30 milliards d'euros en 2002. Il aurait dù étre à hauteur de 300 milliards en 2007, or 3% seulement des recettes de privatisations effectuées depuis ont alimenté ce fond de réserve.

    4/ Sur les gains de la VAB, détournées des bénéfices du travail, vers les profits :

    - 8,4 points de valeur ajoutée depuis 25 ans (référence INSEE), représentant pour la seule année 2006, 134 milliards d'euro, au détriment des bénéfices du travail.

    Nous demandons avec force et en préalable également, pour des raisons de simple justice et d'égalité des citoyens devant la loi, de morale républicaine, que le régime spécial de retraite des parlementaires soit réformé, pour l'aligner sur les critères que ces derniers décident, votent et font appliquer aux autres régimes de retraites des citoyens.

    A savoir :

    1/ passage à 40 années de cotisations au lieu de 37,5 années pour les parlementaires.

    2/ abandon du scandaleux privilége de la double cotisation qui ne se justifie en aucun cas, permettant aux parlementaires de bénéficier d'une retraite à taux plein au bout de 22,5 années seulement de cotisations.

    Nous appellons pour toutes ces raisons, les organisations syndicales du public et du privé, à s'emparer avec force et résolution de ces questions, pour les faire valoir au nom des salariés.

  34. 784
    H2 dit:

    @Brigitte
    J'aurais bien voulu en être...

  35. 785
    Pierre L dit:

    Oui Franck, et si on ne nous ecoute pas il sera temps de
    FOUTRE LE BORDEL dans la rue.
    Avec Brigitte et Ruru, bien entendu

  36. 786
    H2 dit:

    @ Frank

    Et une action en justice ? Est-ce qu'une action en justice - Histoire ausi que tout ces infos soient connues des citoyens lambda - ce ne serait pas possible ?
    Les citoyens Français attaqueraient l'Etat pour non respect des engagements pris à l'encontre des structures partenaires et représentantes des intérêts des Citoyens Français. Une ineptie l'action de justice ou une tribune pour faire connaître toutes ces infos et les diffuser.... ?

    En ce moment sur " Ripostes " la propagande joue à plein ! Quand on lit le texte de Frank et que l'on écoute Madame Lagarde, on a envie de gerber !
    Elle traite les Français de fainéants, elle n'arrète pas ! Notre productivité est une des meilleures d'Europe mais elle n'arrête pas d'insulter les Françaises et les Français !
    C'est quoi cette bande d'aliénés, ces tarés du turbin qui ne veulent surtout pas aligner le flouze quand les salariés bossent dur sous le joug concrêt
    d'actionnaires invisibles ?
    Et l'autre qui a multiplié son salaire en se l'augmentant de 172 % !

  37. 787
    H2 dit:

    @ Frank

    Il faudrait en faire un tract de ton texte ! Et le diffuser partout !
    De grandes affiches aussi !
    Qui est au courant de tout ça dans ce pays ?

  38. 788
    Franck dit:

    Oublié le lien le lien pour l'appel :

    Un appel à signer et faire tourner si vous le voulez bien :

    A l’attention de : Syndicats de salariés du secteur public et privé

    http://www.mesopinions.com/Appel-aux-organisations-syndicales-sur-la-“reforme”-des-retraites-petition-petitions-0511a1ce81db14e2f62fc00bc0e7428f.html

  39. 789
    brigitte dit:

    @Franck: d'accord pour faire tourner. En ces temps d'anniversaire de mai 68, faire tourner, ça s'impose, non? Me voilà d'humeur badine cette vesprée! Sans blague, on va faire savoir tout ça, et vite!
    à H2: pourquoi? T'en étais pas? T'étais où, alors? À Voltaire, plus certainement, mais c'était important aussi d'être là-bas. Pour être moins "gaite" il commence à faire chaud pour la gauche un peu partout. Après Rome, Londres, à présent, cherchez le suivant... Quoique, des types de gauche comme ça, on s'en passe, mais c'est toujours mieux que les pantins berlusconniens. Ciao belli!

  40. 790
    Franck dit:

    Bon ça marche pas le lien.

    Cliquez sur mon pseudo SVP pour aller signer l'appel.

  41. 791
    Pierre L dit:

    Où l'on se moque du PS :
    http://bellaciao.org/fr/spip.php?article65706
    Ca se propage vite sur internet...

  42. 792
    H2 dit:

    http://calepin.fanch-bd.com/

  43. 793
    jennifer dit:

    @JLM
    Ce matin à France culture vers 11H il s'agissait de la déclaration de principes du PS. Il était dit que le PS renonçait à l'idée de révolution. Ailleurs j'avais aussi retenu que le socialisme était devenu un "idéal" c'est-à-dire non plus un but à atteindre mais une vague référence pointant à l'horizon pour éclairer.
    En tout cas, les intervenants ont insisté sur le fait que même Jean Luc Mélenchon n'avait rien dit, donc cela voulait dire qu'il est d'accord.
    J'aimerais bien des précisions car c'est vrai qu'une république sociale ce n'est pas le socialisme. Ce n'est pas une critique car il faut de tout pour faire un monde mais j'aimerais bien savoir votre position exacte sur la question du socialisme.

  44. 794
    jennifer dit:

    Jeanne Moreau en soutien aux sans papiers

    Objet : Video Jeanne Moreau manifeste des innombrables RESF - Manfeste, des, innombrables -

    http://www.dailymotion.com/relevance/search/Jeanne%2BMoreau/video/x59vrj_jeanne-moreau-manifeste-des-innombr_webcam

  45. 795
    singe dit:

    @ Jennifer

    Si j'ai bien compris, il s'agit pour la gauche du PS de ne pas se laisser marginaliser, ou enfermer, ou exclure d'une manière ou d'une autre.
    Donc de ne pas mener le combat sur des points comme celui que tu évoques sur la forme.
    Ceci dit, je pense que la question de la République est essentielle, distinguant les socialistes tant de la droite que des "démocrates".
    C'est mettre au-dessus l'intérêt général, et ne pas le confondre avec la somme des intérêts particuliers.
    C'est privilégier le partage des richesses.
    C'est l'internationalisme, ce qui suppose la reconnaissance de la souveraineté nationale, le pouvoir du citoyen, le pouvoir de son expression, de sa force politique sur le "marché".
    Ceci me semble fondamental de l'identité socialiste

  46. 796
    Franck dit:

    Pour signer l'appel à l’attention des Syndicats de salariés du secteur public et privé sur la réforme des retraites, cliquer sur mon pseudo.

    Ne pas oublier de valider votre signature dans le mail de confirmation de signature qui vous sera envoyé aussitot.

    Merci.

  47. 797
    Pierre L dit:

    à Jennifer post 811 19:43

    http://www.pourlarepubliquesociale.org/article/articleview/30/1/23/

  48. 798
    Jean-Marc dit:

    A Singe et d'autres qui parlent de partage des richesses, le passionnant Marx ci-dessous ; d'où il ressort qu'une vision de la société où une structure super-ordonnée se charge de répartir les richesses produites (communiste en gros...) aurait été reniée par Marx.
    Le dernier point, génial, est LA solution d'avenir. Vous comprenez...? Pour moi, c'est clair comme une logique sous-jacente... :)

    Je me suis particulièrement étendu sur le produit intégral du travail, ainsi que sur le “droit égal”, le “partage équitable”, afin de montrer combien criminelle est l’entreprise de ceux qui, d’une part, veulent imposer derechef à notre parti, comme des dogmes, des conceptions qui ont signifié quelque chose à une certaine époque, mais ne sont plus aujourd’hui qu’une phraséologie désuète, et d’autre part, faussent la conception réaliste inculquée à grand’peine au parti, mais aujourd’hui bien enracinée en lui, et cela à l’aide des fariboles d’une idéologie juridique ou autre, si familières aux démocrates et aux socialistes français.
    (Là il y va fort…)
    Abstraction faite de ce qui vient d’être dit, c’était de toute façon une erreur que de faire tant de cas de ce qu’on nomme le partage, et de mettre sur lui l’accent.
    (Et pour finir, un truc que je trouve absolument génial)
    A toute époque, la répartition des objets de consommation n’est que la conséquence de la manière dont sont distribuées les conditions de la production elles-mêmes. Mais cette distribution est un caractère du mode de production lui-même.

  49. 799
    Georges ROULLIER 69 ( RG) dit:

    Pierre L post 815, Jennifer et tous les notres :
    Message :
    La Fédération du Rhône du PS vient de retirer les candidats socialistes pour présenter à leur place des gens du Modem, cette Mairie d'Arrondissement pour le PS.
    Dans ce secteur gagnable des socialistes de Gauche s'insurgent et présente leurs candidats :
    Daniel MALICIER
    Béatrice GAILLIOUT
    Directrice de campagne : Joelle PORTIER au 06 76 02 72 05
    Mandataire Financier / Gilles CLEMENCEAU : 8 Rue Saint Jean 69005 LYON

  50. 800
    Georges ROULLIER 69 ( RG) dit:

    Suite à Post 817:
    Il convient d'aider et soutenir ces courageux camarades et ceux qui les soutiennent.
    Cet acte militant de soutien va dans le sens de la Construction d'un Parti Socialiste de Gauche; il conviendra de le faire savoir

    Aidons nous les uns et les autres à faire connaitre PRS en diffusant comme
    @Pierre Lpost 815 les documents PRS ;

    Suggestion : quand on songe à la création d'un Nouveau Parti Socialiste de Gauche je pense que le mot camarade ne correspond déjà plus je lui préfère le mot de : PARTISAN,
    qu'en pensez-vous
    A bientôt
    RG

Pages : « 18 9 10 11 12 13 14 15 [16] 17 18 »


Blog basé sur Wordpress © 2009/2015 INFO Service - V3 Archive