24avr 08

Voici une note de plus sur le sujet du Tibet et de la Chine. Bien d’autres sujets me sollicitent et on me fait le reproche de donner à celui-ci une importance exclusive finalement excessive. Il est temps pour moi de rappeler que ce blog n’est pas le journal officiel de Jean-Luc Mélenchon destiné à donner prétentieusement mon avis sur tous les sujets qui sont dans l’actualité ni même sur ceux qui m’impliquent par ailleurs. Un bon débat est commencé ici sur un sujet qui n’est pas second. Il s’agit de l’ordre du monde, des progrès de la politique du choc des civilisations et de la manipulation des opinions publiques pour les entrainer dans des logiques d’agression contre les pays dont la puissance même pacifique pose problème a l’empire des Etats-Unis d’Amérique. Tel est le cas du Tibet qui a vocation à devenir le Kosovo des chinois dans l’esprit des stratèges néo conservateurs. Ce débat est un bon exemple. Un bon cas. Justement parce qu’il n’est pas simple et que l’on ne trouve pas de feuille toute blanche et de feuille toute noire. Il faut réfléchir et chercher son chemin dans un fouillis de faits et maintenant sous une pluie d’injures. Il est fascinant de voir comment dès qu’une opposition laïque se présente qui met en lumière le caractère ridicule de l’enthousiasme pour un religieux elle est immédiatement démolie sur un registre personnel. Ainsi si l’adjoint à la culture de la mairie de Paris se prononce contre les simagrées pour le Dalaï Lama ce ne serait pas parce qu’il a une opinion et qu’il n’aime pas les chefs religieux obscurantistes mais parce qu’il travaille chez LVMH et que cette entreprise commerce beaucoup en Chine. Bien sûr ce genre de mise en cause personnelle est radicalement à sens unique. Par exemple personne ne demande à Monsieur Ribbes qui m’insulte ici régulièrement et sur les plateaux de télévision comment il est passé de ses certitudes d’ancien membre du PCMLF (parti communiste marxiste léniniste de France), c’est à dire du culte délirant des maoïstes français des années soixante huit pour la personne de Mao à son culte actuel pour le Dalaï Lama. Et personne ne lui demande si son engagement à quelque chose à voir avec ses fonctions à l’université tibétaine européenne que subventionne l’Union européenne… Et ainsi de suite.
Après l’émission d’hier soir sur France trois, des amis m’ont demandé de publier mes arguments sur deux points : ce que je dis à propos de la confusion du religieux et du politique dans la cause du Dalaï Lama et ce que j’affirme sur le caractère dangereux et destructeur de sa revendication indépendantiste. LE PROJET POLITIQUE DU DALAI LAMA EST THEOCRATIQUE ET AUTORITAIRE
A de nombreuses reprises dans les débats auxquels j’ai participé mes protagonistes ont pris argument de l’existence d’une « Constitution Tibétaine » dont la lecture suffirait à démonter la vocation démocratique du projet du Dalaï Lama. Le Dalaï Lama lui-même l’affirme dans son discours fondateur devant le congrès des Etats-Unis en 1987 : «… les tibétains en exil exercent pleinement leurs droits démocratiques grâce a une Constitution promulguée par moi-même en 1963… » Il y a eu bien davantage de dit à ce sujet. Cette Constitution serait même « laïque ». C’est ce qu’a déclaré en face de moi le représentant du bureau du Tibet à Paris sur le plateau de Paul Amar ainsi que chacun peut le vérifier en allant sur le site de l’émission « Revue et corrigée ».
Cette Constitution, dite « Charte des tibétains en exil »,  est consultable sur le site officiel du « gouvernement tibétain en exil »
. Cette lecture est indispensable. Elle permet de se faire une idée assez précise de ce que valent les déclarations, la main sur le cœur, de ceux qui débitent sur les plateaux de télévision que le Dalaï Lama est un parfait démocrate, laïque et ainsi de suite. Elle permet de vérifier si mon rejet du caractère théocratique des objectifs des indépendantistes tibétains est un pur a priori sans fondement de ma part, faussé par mes propres présupposés philosophiques et politiques. Et chacun pourra se demander s’il n’est préférable compte tenu des leçons de l’histoire en la matière depuis l’Afghanistan et l’Iran de refuser toujours et quelle que soit la religion, la confusion de la politique et de la religion. A tout le moins la lecture de ce document permet de vérifier que ceux qui parlent de Constitution « démocratique » et même « laïque » mentent sciemment pour manipuler les auditeurs dont ils espèrent qu’ils les croiront sur parole sans aller vérifier ce qu’ils disent. Par contre j’espère fermement que chacun puisse aller vérifier si les citations que je fais sont exactes ou non.


Article 3. Nature de la politique tibétaine : « L'avenir politique tibétain doit respecter le principe de la non-violence et s'efforcent d'être un libre État de la protection sociale avec sa politique guidée par le Dharma »
Ceux qui protestent contre l’introduction de la Charria, loi religieuse dans les constitutions islamistes deviennent-ils muets quand il s’agit du Dharma ? Ou bien l’opposition à l’introduction d’une loi religieuse – quelle qu’elle soit- dans une Constitution doit-elle être une règle universelle ?
Cette vision religieuse du pouvoir n’est pas une référence isolée dans ce texte « constitutionnel ». Il prévoit notamment que  le serment prêté par les Ministres  est fait « au nom des Trois Joyaux (Bouddha, Dharma et Sangha) ».
Enfin, la Charte se termine par une « Résolution spéciale », votée en 1991, dont voici un extrait qui en dit long sur le manifeste de veulerie féodale que le Dalaï Lama a sollicité de ses ouailles: « Sa Sainteté le Dalaï Lama, le chef suprême du peuple tibétain, a offert les idéaux de la démocratie au peuple tibétain, même s’il n’a pas ressenti le besoin de ces idéaux. Tous les Tibétains, dans le Tibet et en exil, sont et restent profondément reconnaissants à Sa Sainteté le Dalaï Lama, et s’engagent à nouveau à établir notre foi et notre allégeance à la direction de Sa Sainteté le Dalaï Lama, et à prier avec ferveur pour qu'il puisse rester avec nous à jamais comme notre chef suprême spirituel et temporel. »
Voila donc ce qu’il en est du caractère « laïque » de la Constitution tibétaine affirmé par le représentant du bureau du Tibet à Paris. Voyons à présent ce qu’il en est de la « démocratie » tibétaine organisée par cette Constitution.


Article 36. Pouvoir législatif. « Tout pouvoir législatif et autorité réside dans l’Assemblée tibétaine. Les décisions de celles-ci requièrent l'approbation de Sa Sainteté le Dalaï Lama pour devenir des lois »
Vous avez bien lu. Après une formule péremptoire « tout le pouvoir au parlement » vient cette suite, dans un enchainement d’un cynisme absolu : pour qu’une « décision »   du parlement tibétain devienne une loi, il faut que sa sainteté soit d’accord. Est-ce là l’idéal démocratique et les valeurs universelles que nous sommes censés défendre en défendant le Dalaï Lama et le Tibet des moines ?
Et après cela il reste à se demander  si l’idéal démocratique dont on se réclame pour protester contre l’actuel statut du pouvoir dans la province autonome du Tibet reçoit une alternative avec la concentration monarchique du pouvoir prévue par cette Constitution.


Article 19. Pouvoir exécutif  « Le pouvoir exécutif de l'administration tibétaine sont dévolus à Sa Sainteté le Dalaï Lama, et doit être exercé par lui, soit directement ou par l'intermédiaire d'officiers qui lui sont subordonnés, conformément aux dispositions de la présente Charte. En particulier, Sa Sainteté le Dalaï Lama est habilité à exécuter les pouvoirs ci-en tant que chef de la direction du peuple tibétain :
(a) approuver et promulguer les projets de loi et des règlements prescrits par l'Assemblée tibétain;
(b) promulguer des lois et ordonnances qui ont force de loi.
(c) conférer les honneurs et les brevets de mérite;
(d) convoquer, ajourner, reporter et prolonger l’Assemblée tibétaine;
(e) envoyer des messages et adresses à l’Assemblée tibétaine chaque fois que nécessaire;
(f) suspendre ou dissoudre l’Assemblée tibétaine;
(g) dissoudre le Kashag (gouvernement) ou destituer un Kalon (ministre).
(h) décréter l'urgence et convoquer des réunions spéciales de grande importance.
j) autoriser les référendums dans les cas impliquant des grandes questions en suspens conformément à la présente charte

 
LE VOCABULAIRE DU DALAÏ LAMA N’EST PAS ACCEPTABLE
Pour fixer la sympathie des opinions occidentales, le Dalaï Lama utilise un vocabulaire qui tente un parallèle inacceptable avec la Shoah. Qui lui dira qu’en Europe nous considérons que la Shoah est un évènement radicalement singulier en tant que crime contre l’humanité. Nous n’acceptons pas d’en dissoudre le sens par des usages verbaux qui finiraient par en diluer la signification car cela reviendrait à le minimiser et à relativiser la responsabilité de leurs auteurs et des idéologies qui l’ont rendu possible. La référence permanente aux « six millions de tibétains » chiffre opportunément largement arrondi pour suggérer des parallèles, la référence nauséabonde  à une décision des autorités chinoises « d’imposer une « solution définitive » » (les guillemets autour de cette expression  sont dans le texte initial du discours devant le congrès américain), l’usage inacceptable du concept de « génocide culturel », à rapprocher de celui de « l’holocauste dont a souffert notre peuple durant les décennies passées » tout cela forme un tout qui ne peut être fait par hasard. Je m’en suis ému en voyant ces mots placés comme ils le sont dans les textes des discours. Mon émotion a grandi en lisant les notices biographiques consacrées à la personnalité de son mentor dans sa jeunesse,  monsieur Harrer, puis de l’amitié qu’il lui a conservé jusqu'à sa mort.

LE PROJET DU DALAÏ LAMA C’EST L’INDEPENDANCE ETHNICISTE.
Un autre « must » des débats est d’affirmer avec les yeux brulants de compassion pour la misérable ignorance de son interlocuteur : « mais le Dalaï Lama, ne veut pas l’indépendance, pas du tout, il veut juste l’autonomie ». Pour preuve nous sommes renvoyés à sa déclaration à ce sujet devant le parlement de Strasbourg en 1998. De cette façon il ne nous reste plus qu’a dire que c’était exactement le discours des « résistants kosovars » du type du déjà « bon et pacifiste » Ibrahim Rugovar que l’on promenait en son temps sur les plateaux de télé avec son air pitoyable de chien battu, son écharpe attendrissante autour du cou même en plein été, et que l’on sait comment cela s’est fini. On nous réplique alors que nous faisons des procès d’intentions. Il faut donc se référer aux textes des discours du Dalaï Lama. Non seulement à la lettre de ce qui est dit mais à l’esprit de la démonstration. Le texte auquel je renvoie est sur le site : www.Tibet-info.net. Il date de 1987. Mais le site officiel des tibétains donne d’intéressantes précisions pour sa présentation. « Traduite pour la première fois en français, l’allocution du Dalaï Lama au Congrès des Etats-Unis à Washington le 21 septembre 1987 reste toujours d’actualité, comme nous le montrent les essais nucléaires en Inde et les récentes inondations en Chine. L’allocution marque plus encore que la proposition de Strasbourg du 15 juin 1988 la volonté de dialogue et la position du chef spirituel et temporel des Tibétains. » Donc ce texte de 1987 est "toujours d’actualité". Il l'est même "plus encore que la déclaration de Strasbourg" de 1996. Nous voici donc prévenus. Lisons.« Alors que se poursuit l’occupation militaire du Tibet par la Chine, le monde doit garder présent à l’esprit que, bien que les Tibétains aient perdu leur liberté, du point de vue du droit international, le Tibet reste aujourd’hui un état indépendant soumis à une occupation illégale ». « Libéré de l’occupation chinoise, le Tibet continuerait à remplir aujourd’hui son rôle naturel d’Etat-tampon, préservant et favorisant la paix en Asie. » Cette analyse est au-delà d’une simple allusion. L’idée centrale est que le Tibet reste du point de vue légal un Etat indépendant quelle que soit sa situation actuelle.
Il est significatif que dans ce document comme dans tous les autres, le Tibet dont il est question est  celui qu’il nomme « le Tibet historique » qui, au total représente le quart de l’actuel territoire de la Chine !  « Mon désir le plus cher, à moi ainsi qu’au peuple tibétain, est de rendre au Tibet ce rôle précieux, en transformant à nouveau le pays tout entier, c’est-à-dire l’ensemble des trois provinces d’U-Tsang, du Kham et de l’Amdo, en une zone où régneraient stabilité, paix et harmonie. » L’énormité de cette revendication territoriale, son incroyable agressivité n’est jamais prise en compte dans aucun commentaire. Au delà de son caractère absolument explosif sur le plan géo politique, elle l’est tout autant sur le plan humain. Et c’est le Dalaï Lama qui la pose lui-même quand il dénonce la composition ethnique actuelle des régions concernées.
« Dans les régions orientales de notre pays, les Chinois dépassent à présent très largement les Tibétains par le nombre. Par exemple, dans la province d’Amdo où je suis né, on compte d’après les statistiques chinoises 25 millions de Chinois pour seulement 750 000 Tibétains. Même dans la soi-disant Région autonome du Tibet, c’est-à-dire au Tibet central et occidental, les sources gouvernementales chinoises confirment que les Chinois sont à présent plus nombreux que les Tibétains. (…) Aujourd’hui, sur l’ensemble du territoire tibétain, 7,5 millions de colons chinois ont déjà été expédiés, dépassant une population tibétaine de 6 millions. Au Tibet central et occidental, désigné à présent sous l’appellation « Région autonome du Tibet » par les Chinois, les sources chinoises reconnaissent que les 1,9 millions de Tibétains constituent à présent une minorité au sein de la population.
De plus, ces chiffres ne tiennent pas compte de l’occupation militaire estimée entre 300 000 et 500 000, dont 250 000 dans la soi-disant Région autonome du Tibet.
Pour que les Tibétains puissent survivre en tant que peuple, il est impératif que cessent les transferts de population et que les colons chinois rentrent en Chine.
»  Je pense que cette dernière ligne doit être lue avec soin. Ce n’est ni plus ni moins que la purification ethnique. Cette conception de la définition des peuples non par leur droits égaux mais par leur ethnie est le propre de tous les ethnicismes et la racine de tous les racismes. Mais le Dalaï Lama ne réserve pas cette définition au seul cas du Tibet. Il se présente comme un fauteur de guerre en Chine en incluant dans sa revendication ethniciste d’autres provinces chinoises et d’autres minorités nationales dans le même discours. « La politique chinoise de transfert de population n’est pas nouvelle. Elle a déjà été systématiquement appliquée dans d’autres régions. Au début de ce siècle, les Manchou formaient une race distincte, avec une culture et des traditions propres. Aujourd’hui, il ne reste plus que 2 ou 3 millions de Manchou en Manchourie, contre 75 millions de Chinois qui sont venus s’y installer. Au Turkestan oriental, rebaptisé Sinkiang par les Chinois, la population chinoise est passée de 200 000 en 1949 à 7 millions, soit plus de la moitié d’une population totale de 13 millions. A la suite de la colonisation chinoise de la Mongolie intérieure, on dénombre 8,5 millions de Chinois dans cette région pour 2,5 millions de Mongols. » En application du même raisonnement, le Dalaï Lama demande-t-il à 91 millions de « colons chinois » et à la Chine de rentrer chez eux, c'est-à-dire d’évacuer la Mandchourie, le Sinkiang et la Mongolie ? C’est ce que demandent les porteurs de drapeaux tibétains dans les rues de Paris ? C’est ce que réclament Bertrand Delanoë et les autres zélés de l’enthousiasme de commande pour cet incroyable ethniciste religieux ? Non bien sûr. Ils ne savent même pas ce qui est dans les textes. Ils ne lisent pas, ils ne se renseignent pas. Pour eux, puisque par définition les chinois ont tort, tous ceux qui s’opposent à eux ont raison. Au nom des droits de l’homme on se retrouve occupé à défendre la théocratie, le pouvoir absolu et le nettoyage ethnique. Et le pire c’est que c’est sans le savoir.  Aucune leçon du passé afghan, iranien et autres n’a été retenue.
Après cela, et pour en finir avec la référence au discours du Dalaï lama au parlement de Strasbourg 
où il aurait renoncé à l’indépendance, je vais me contenter de citer le passage de ce discours qui est conscré a cet aspect de la question posée. Je lis qu'il reprend tout simplement l’affirmation du point de droit selon lequel le Tibet est un état indépendant en toute hypothèse. Le Dalaï Lama rappelle que c’est la revendication "irrestible" du peuple tibétain. Puis il déclare qu’il accepte de discuter sur une base qui met cette revendication. Ce qui n’est certes pas y renoncer. Voyons le texte.  D’abord il rappelé la dimension centrale du fait ethnique c'est-à-dire de ce fait que le problème des droits de l’homme n’est pas une question rapportée aux individus mais au peuple en tant qu’entité : «  Pour qu’il y ait progrès quant à la question des droits de l’homme au Tibet, il faut que la question du Tibet soit traitée comme un problème en soi. » Après cela, qui, de bonne foi peut dire que les phrases qui suivent sont une renonciation au caractère ethniciste et indépendantiste de la position du Dalaï Lama ? Lisez. « Historiquement et aux termes du droit international, le Tibet est un état indépendant soumis à l’occupation illégale chinoise. Cependant, au cours des dix-sept dernières années, depuis que nous avons établi un contact direct avec les autorités de Beijing en 1979, j’ai adopté une approche modérée de réconciliation et de compromis. Bien que retrouver l’indépendance nationale soit le désir irrésistible des tibétains, j’ai déclaré publiquement à maintes reprises que j’acceptais d’entrer en pourparlers sur des bases qui excluaient l’indépendance. L’occupation prolongée du Tibet présente une menace toujours plus grande pour l’existence même de l’identité distincte tibétaine, nationale et culturelle. Par conséquent, je considère que ma toute première responsabilité est de prendre toute mesure susceptible de sauver de la destruction totale mon peuple et son patrimoine culturel unique. »
Dans la mesure où j’argumente il me semble que les personnes qui continueront à s’intéresser à ce débat pourront argumenter à leur tour pour motiver leurs opinions. Il va de soi que je suis très heureux quand j’apprends que mes textes sortent des frontières ou que mes lecteurs les font connaitre sur leurs propres listes. Comment, sinon, faire vivre un point de vue différent ? Le matraquage médiatique et l’homogénéité en béton armé de la bonne conscience formatée ne nous laisse pas d’autres moyens d’agir. Mais nous avons ce moyen.


876 commentaires à “Un projet théocratique, autoritaire, ethniciste, dangereux pour la paix”

Pages : « 18 9 10 11 12 13 14 [15] 16 17 18 »

  1. 701
    myriam dit:

    wu fa, vous pouvez prendre l'air, vous êtes intolerant, désagréable et stupide.a la hauteur du cercle melenchoniste.....sans interet

  2. 702
    Jean-Pascal dit:

    Beta (707)
    Tout d'abord, je vous trouve très talentueux. Vous écrivez bien, vous êtes cultivé et vous ne manquez pas d'humour (ce qui peut faire pardonner bien des choses).
    Mais en matière d'honnêteté, je pense que vous n'avez aucune, mais alors aucune leçon à donner. Démonstration :
    « school children » se traduit par élève, écolier, lycéen ou collégien (jusqu’à 16 ans) (Robert&Collins) Que je sache, R&C n’est pas un dictionnaire tibétain ! Le texte dit que les « schoolchildren » ont rejoint la manif, pas qu’il y ont été amené ! Et vous, vous transformez ça en jeunes otages pris comme bouclier humain. Manipulateur !
    Autre chose : je vous mets au défi de trouver dans tous mes posts que je dise ne pas être français. C’est encore une fois dans votre tête que ça se passe. A force de lire entre les lignes des dépêches XinHua, vous ne savez plus lire correctement on dirait !
    Continuons sur votre déontologie : vous me traitez d’hypocrite en citant ma phrase en la tronquant de la fin (technique bien connue), qui relativisait mon affirmation (Enfin, je crois !) Bien sûr qu’il est facile de dire ce qu’on aurait fait en étant soi-même confortablement installé, mais on peut essayer de se mettre à la place de l’autre, et réfléchir sur savoir quelle décision on aurait prise. C’est ce que j’ai fais, en précisant à la fin que rien n’est sûr. Je ne pense pas être aussi courageux que ces tibétains, c’est bien clair !
    Alors quand vous m’accusez de falsification, je me marre, je me gausse en première réaction, puis une infinie tristesse m’étreint. Pourquoi donc faut-il que des hommes intelligents s’abaissent à de telles vilenies ?
    Ainsi va la vie….

  3. 703
    Wu Fa Hsien dit:

    @ Blob
    La discussion ne peut que commencer lorsque l'on étudie un sujet afin de ne pas balancer des contre-vérités historiques à toutes les phrases.
    Meilleur exemple que tu réitères : la guerre d'Algérie.

    En fait, non (si tu es trop jeune, ouvre les bouquins d'Histoire), elle n'a pas tant eu d'importance que cela.
    Le grand coup de massue sur le crâne de l'impérialisme en général, et la France en particulier, a été la guerre d'Indochine et la première défaite militaire d'un pays impérialiste, colonisateur et blanc face à un peuple de paysans, unis et dirigé par un parti communiste, aisé par les Soviétiques, La Chine de Mao et tout le camp socialiste !
    Je m'en souviens, en 1954, (j'étais en Afrique) cela a été un coup de tonnerre dans toutes les colonies et dans le monde. la Fin de la domination fasciste de l'Homme Blanc avait sonné! Tous les peuples reprenaient espoir de voir la fin de leur cauchemar, qui en plus venait du "pays auto-proclamé des Droits de l'Homme". (comique et géniale non ? la belle hypocrisie)
    La France s'attendait donc à ce que "son empire" disparaisse, et en voulait à mort aux USA qui avait refusé de leur fournir une bombe atomique pour la balancer à Dien Bien Phu.
    L'effet de la perte de "l'Indo" sur l'Inconscient français a été destructeur.

    Les "évènements" d'Algérie ont eu, historiquement une moindre, importance.
    En fait, la France avait gagné la "bataille d'Alger" et gagné militairement, mais elle a perdu la guerre diplomatiquement, car les USA voulaient chasser la France d'Afrique, car Ils estimaient qu'elle était devenu une puissance de seconde zone, incapable, inefficace et babillarde.(Ils n'avaient pas tort)
    De plus, à l'époque, la femme du "ministre des affaires étrangères " du FLN était américaine...

    Les USA ont très peu de considération pour la France :
    "It's no more a nation, it's a notion, and more, a decadent notion"

    Wu FH (Eurasien, c'est à dire métis Sino-Français pour Redresseur(post 714) qui ne connait pas le sens de ce mot!)

  4. 704
    Wu Fa Hsien dit:

    @ Myriam

    Tu es encore là!
    Tu es Bac-5, toi au moins?

    Wu FH (Eurasien et Bac+7 scientifique) :)

  5. 705
    Jean-Pascal dit:

    Mon plus gros problème avec les défenseurs fanatisés de la politique chinoise, qu'ils soient à Pékin ou ailleurs, ce sont les injures, les calomnies et les mensonges diffamatoires sur le Dalaï Lama. Pantin en mains américaines, séparatiste, soutien de criminels, fomenteur de troubles, coeur de bête, serpent, j'en passe et des meilleures. Et notre Beta national, qui ne craint décidément pas les pires mensonges, laisse supposer qu'il se prélasse dans ses nombreuses résidence de luxe de par le monde, spécialement à Lausanne, en rigolant sur les souffrances de son peuple!
    De l'autre côté, nous voyons un homme qui, aussi loin que l'on puisse remonter, n'a que des discours apaisants, dénués de haine, et démontrant ses paroles par les actes (le défi tient toujours: essayez de trouver une seule parole de haine anti-chinoise dans ses propos). Pas étonnant que la comparaison ne soit pas à l'avantage du régime!
    Si la très grande majorité de l'opinion publique mondiale a une bonne image du Dalaï Lama, pensez-vous que ce ne soit que le résultat des manigances américaines? Si le régime espère donner une meilleure image de lui, qu'il commence à se comporter de manière civilisée envers un partenaire pour la paix!

  6. 706
    Blob dit:

    >Wu Fa Hsien

    Vous avez raison sur ce point, mais si vous me permettez, je pensais du point de vue des Français en général: pour nombre de Français, finalement l'Indochine était une posséssion annexe.

    La perte de l'Algérie, elle, consacrait la fin d'une représentation qu'avait la France d'elle même.

  7. 707
    Jean-Pascal dit:

    Blob vous avez raison, l'Algérie était un département français, contrairement à l'Indochine

  8. 708
    Wu Fa Hsien dit:

    @723 Blob

    Possession annexe ? Vous rêvez tout debout !
    L'Indochine était la plus rentable de colonies de l'Impérialisme Français.
    Relisez les pertes en hommes que la France a eu, lors de cette guerre : quatre fois plus importante qu'en Algérie !
    Pourquoi un tel black out sur cette guerre? parce que là-bas, cela a été la défaite militaire totale !

    Vous ignorez l'Histoire...

  9. 709
    L'Historien dit:

    wufassien : c'est bizarre ça les quelques rares victoires militaires des chinetoques, japs, viets, coréens et autres faces de citrons au faciès de petit maquaque de laboratoire constipé sur les Occidentaux : ils devaient être dix, vingt fois plus nombreux pour l'emporter. Comme à Dien Bien Phu. Et encore...

  10. 710
    L'Historien dit:

    pour être correct, je veux bien retirer le terme " de laboratoire ".
    pensons à ces pauvres petits animaux innocents qui endurent les pires souffrances, comme nous le rappelle régulièrement la divine Brigitte.

    mon instituteur nous racontait souvent, au cours d'Histoire : " pourquoi les chinois ont-ils l'air toujours constipé ? : parcequ'ils mangent du riz ! " On en rigolait à chaque fois.

  11. 711
    Pierre F. dit:

    Wu Fa Hsien a dit : "...ce problème d’irrédentisme religieux soutenu en sous main par la CIA et les Sionistes."

    Ah oui, ce fameux complot "sioniste" (soupirs de nostalgie...).

  12. 712
    Wu Fa Hsien dit:

    @726

    Tu illustres bien la fable de La Fontaine " Le renard et les raisins verts", j'espère que tu la connais?

    Sun Tze (500ans av.JC!) devint le livre de chevet des officiers français après Dien Bien Phu, les pauvres, ils étaient ignares de l'Histoire eux aussi !
    Quant aux rares victoires ? elles ont été décisives, déterminantes :)
    Mais note que ce sont toujours les Européens les agresseurs, ne trouve tu pas ça bizarre? Ils ont un grain dans la tête?

    Et le résultat est là, ne t'en déplaise. L'Impérialisme a regagné ses pénates,
    fais en de même, historien de la cinquième semaine de congés payés!
    Et, à l'occasion étudie le déficit commercial...

    Nous on est pour la PAIX !
    Ah!Ah!Ah!

    Wu FH (Eurasien)

  13. 713
    myriam dit:

    continuez wu wu.pathétique.........

  14. 714
    Wu Fa Hsien dit:

    @Historien du dimanche. post 727.

    Retires ce que tu veux, tes grossièretés ont autant d'effet sur moi que la goutte d'eau sur le dos d'un canard, il s'ébroue et la goutte rejoints le caniveau (de ta pensée?)

    Tu démontres simplement que tu es incapable d'aligner un argument logique.

    Dommage que ton prof d'histoire n'ai pas connu Sun Tze, il aurait pu l'enseigner aux généraux français, Salan, De Castries, et autres. Ils aurait moins rit "jaune" en Mai 1954 !

    Moi, mon prof de Maths en Math Spé', il y a 50ans, nous avait prévenu (avec des trémolos de terreur dans la voix) que les Chinois étaient plus intelligents que les Occidentaux...
    J'en rigole encore...
    En 2004, à Louis le Grand, 23% des élèves de Math Spé étaient asiatiques originaires de l'immigration du 13° et du 77 ! Et ça continue !
    J'en rigole aussi !

    Et quand je regarde les résultats des Olympiades de mathématiques, alors
    là j'éclate de rire carrément !

    Je vous convie à rire avec moi! :)

    WU FH (Eurasien)

  15. 715
    Zhang dit:

    Wu FH est allé très loin, trop loin. Aller, je suis plus chinois que toi, 100% et authentique. Et j'ai Bac+8 et scientifique aussi.

    Quelqu'un dit sur ce forum que les gens qui critiquent le Dalai Lama disent n'import quoi. Je peux dire la même chose pour ceux qui le défendent aussi, disons parfois au moins. S’il y a eu des trafiquants d'enfants africains en France, on ne dit pas pour autant que la France tout entière est un pays de trafiquants d'enfants. On garde bien la nuance quand il s'agit de la France, et on la perd dès qu'on parle de la chine. Etonnant. Pour Wu FH, un peu de nuance te servira bien aussi.

  16. 716
    Blob dit:

    >Wu Fa Hsien

    Je parlais de la représentation qu'avait la population Français de l'Indochine, pas évidemment des faits.

    Mais bon, vos réactions sont quand même un peu bizarre: si vous avez vu l'ensemble de mes posts, je ne suis pas a priori la personne la moins défavorable à vos point de vue...

  17. 717
    Beta dit:

    à 719 et 722

    klap klap klap klap klap

    Alors le Saint Homme a-t-il déjà répondu à l'invite de l'Etat Chinois de reprendre les pourparlers?

    Comme rien ne se fait sans sa bénédiction (voir Constitution du gouvernement du Tibet en exil), comment l'affranchir des évènements récents meurtriers au Tibet? Comme point de foi, c'est encore plus difficile à avaler que l'Immaculée Conception.
    Xinhua a amené des preuves. Reprises nulle part. Et évidemment vous ne les lisez pas, parce que, forcément, ils ne font que mentir.

    Donc même après avoir admis que tout ce chambard ne sert à rien pour le peuple tibétain de Chine, vous persistez et signez qu'il faut continuer. Que ces school-children aient 6 ou 15 ans, qu'importe. Ca reste des gosses et quand ils veulent venir faire joujou à une manif où on risque des morts, on les renvoie à la maison. Mais c'est vrai que comme vous, ils veulent sans doute subir le martyr pour leur foi. Continuez à encourager cette politique et si votre foi vous sourit, vous pourrez bientôt vous pâmer devant quelques victimes innocentes. Tibétaines, évidemment. Car les autres ne sont que des Untermensch, dont le tort était d'être là, où il ne fallait pas. Quelle idée de se trouver dans une maison à laquelle on met le feu.

    Vous êtes un vrai croyant, un fondamentaliste politico-religieux. Toute la bordée d'insultes que vous m'avez envoyée, n'était pas en ce que je pouvais avoir tort dans mes arguments, mais parce que j'avais égratigné votre bon dieu.

    Allez, retournez lire vos sutras. Il paraît qu'on y parle de non violence. Il suffit de suivre l'évolution de votre expression pour comprendre comment vous vous révélez. Vous parliez d'une bouddha tibétain tourmenté? Fichtre, à vous voir, il a des raisons de se faire des soucis.

    Sic transit gloria mundi.

  18. 718
    Lin dit:

    A L'Historien (7270):

    "mon instituteur nous racontait souvent, au cours d’Histoire : ” pourquoi les chinois ont-ils l’air toujours constipé ? : parcequ’ils mangent du riz ! ” On en rigolait à chaque fois."

    Ok voila qui fait avancer le débat, déjà là on comprends tout de suite mieux pourquoi certains arguments anti-chinois sont aussi recherchés, ca va chercher loin si ca remonte aux bonnes vielles insultes d'enfants d'école maternelle, manifestement certains n'ont pas beaucoup évolué depuis. Au moins ça nous laisse entrevoir le niveau de la pédagogie en France.. Laisse-moi deviner et ton prof disait aussi que les africains étaient noirs parce-qu'ils avaient trop pris le soleil, que les chinois sont jaunes, que les indiens sont rouges, etc. Je pense qu'il disait aussi que les belges ont les mains grasses car ils mangent trop de frites? Bon je pense que t'as compris que ton prof avait un cerveau de poule, moi aussi ça m'aurait fait rire si j'étais un poussin à peine sorti de l'oeuf, mais depuis j'ai grandi, et toi? Tu en où? Allez le comique refais-nous une blague d'enfant de 4 ans, je suis contente de voir que des jeunes participent aussi au débat. :-)

  19. 719
    hans lefebvre dit:

    Vous trouverez dans le lien ci-dessous un point de vue fort objectif développé par Martine Bulard:
    http://blog.mondediplo.net/2008-04-30-Chine-Tibet-des-identites-communes
    Certes plus accessible que le travail de Françoise Aubin cité à de nombreuses reprises ici mais dont, visiblement, personne ne souhaite prendre connaissance.
    bonne lecture

  20. 720
    commandant P. dit:

    les textes de Sun Tze sont en très bonne place dans
    "Anthologie de la Stratégie", collection Bouquins
    donc, pour 20 E, n'importe qui peut les lire...
    (mais la collection Bouquins n'existait pas du temps de Salan)
    ;-)

    oui, Dien Bien Phu a été une des + grandes défaites des stratèges français,
    car c'est l'état-major qui avait décidé du lieu et des circonstances, pour "piéger" Giap !
    on connaît la suite...

  21. 721
    hans lefebvre dit:

    @ Wu Fh, visiblement, et cela malgré votre grand âge, vous n'apparaissez emprunt d'aucune sagesse, mais semblez plutôt pétris d'un esprit fort belliqueux aux contours arrogants et suffisants! Comme quoi réflexion, recul, esprit critique créatif et constructif ne devaient point être au programme de math spé en vos temps ancestraux. Un peu de Lao Tseu vous fera le plus grand bien, permettez-moi de vous en prescrire, matin midi et soir, dés lors votre taux d'humilité pourrait s'en trouver rapidement amélioré!
    "Le sage équarrit sans blesser
    Incline sans porter atteinte
    Rectifie sans faire violence
    Et resplendit sans aveugler"
    http://chroniquestaoistes.free.fr/html/lao_tseu001.html
    Humblement bien à vous cher bac+7, ce qui ne permet aucunement l'arrogance dont vous avez fait preuve, vous qui n'êtes ni Einstein, ni Pasteur, jusu'à preuve du contraire!
    Rions ensemble

  22. 722
    Jean-Pascal dit:

    Beta,
    Je vois que vous n'avez pas de réponse à mes accusations de manipulations et de mensonge, si ce n'est de m'insulter. Pas de problème, j'ai le cuir tanné.
    Vous me dites que je suis découvert, démasqué. Je suis un horrible suppôt du Dalaï Lama. Et oui, c'est vrai, je le trouve beaucoup plus sympathique que la bande des trois. Je suis bouddhiste, mais quelle horreur, pas étonnant qu'il n'aime pas les chinois! Alors que je mentionne toujours la politique chinoise, le régime, le comité central. Je n'ai rien contre les chinois.
    Vous voulez savoir si je suis français ou pas (comme si ça faisait une différence, au fait avez-vous trouvé l'endroit où je dis ne pas l'être?). Voulez-vous aussi connaître mon âge, mes orientations sexuelles et la couleur de mes yeux? Même si je n'ai rien à cacher, on ne sait jamais si les charmants policiers chinois qui ont officié autour de la flamme sont toujours dans le coin, je ne voudrais pas avoir leur visite sur votre demande.
    Vos arguments sentent le souffre, allez donc rejoindre Veritas sur un quelconque site facho, vous serez entre vous.
    Si je suis fondamentaliste politico-religieux, vous en êtes un pire: un fondamentaliste laïco-maoïste.
    Je m'en vais relire quelques soutra, il me faudra bien ça pour évacuer les relents nauséabonds qui s'échappent de votre prose!
    Vous avez vraiment touché le fond, mais je suis sûr que vous serez capable de creuser encore!
    PS: selon les news, deux représentants du Dalaï Lama vont rencontrer demain à Shenzen des représentants de la direction chinoise pour des discussions informelles.

  23. 723
    Wu Fa Hsien dit:

    @Zhang post 732

    Tu dis :
    "Wu FH est allé très loin, trop loin"
    Réponse : Mes argumentations sont purement historiques, parfois elles décoiffent, je le concède, mais ce n'est pas moi qui ait écrit l'Histoire !
    Mais les Français de bonne foi et non bornés l'acceptent volontiers, bien que l'absence de vaseline les gènent au départ.

    "Aller, je suis plus chinois que toi, 100% et authentique. Et j’ai Bac+8 et scientifique aussi."
    Réponse : J'ai bien dit que j'étais Eurasien, donc 50%.
    authentique ? celà dépend de la date de ta naissance, Fait une analyse de ton ADN et je te croirais :)
    Bac+8 : Bon, tu me défies? Pas de problème, justement, à la retraite, j'ai repris des cours à l'université. RV dans cinq/dix ans (à mon âge on étudie moins vite!)

    "Pour Wu FH, un peu de nuance te servira bien aussi."
    En tant que Matérialiste Historique, dire la vérité, surtout sur un blog est une obligation idéologique, elle force le contradicteur à réfléchir et par là même lui rend service, en un sens c'est la démarche Platonicienne de la Maieutique, "faire surgir la vérité".
    Je ne supporte plus les courbettes que l'on m'a enseigné à faire il y plus de 60ans, parce que j'étais né colonisé. Tu n'as pas connu cela, je pense, tu es né dans un pays libéré.
    Nous sommes le fruit de notre "existence sociale".
    Je ne suis pas en mission diplomatique.

    "Toute idée erronée, toute herbe vénéneuse, tout génie malfaisant doivent être soumis à la critique, et il ne faut jamais leur laisser le champ libre. Mais cette critique doit être fondée pleinement sur l'argumentation, elle doit être analytique et convaincante" (Mao ZeDong -1957)

    Bon, si je faute, n'hésite pas à me reprendre. :smartass:

  24. 724
    EtMerde dit:

    Plus je vois les hommes se parler sur ce blog, plus j'aime ma poubelle.

  25. 725
    Wu Fa Hsien dit:

    @ Hans (post 738)

    Merci de votre conseil de lire Lao Tseu, j’ai une superbe édition bilingue à portée de main (ainsi que celle de Confucius) et je ne vous ai pas attendu pour en lire un aphorisme tous les jours.

    C’est rafraichissant, néanmoins, avec tout le respect que je leur dois, ils n’ont été d’aucune utilité face aux agressions occidentales du 19°siècle, ils ont fossilisé la société féodale, c’est pourquoi, je suis un « matérialiste historique » !
    Demain, anniversaire de la manifestation du 4 mai 1919 en Chine, regarder sur Internet, ce que l’on en pensait alors de « la boutique de Confucius »

    Vous ne souffrez point les contours de ma prose ?
    Mais je fais que répondre sur le même ton des discours que vous nous avez tenu, pendant près d’une centaine d’années, dans vos colonies, dont je suis originaire.
    Oh! Vos discours étaient ils donc désobligeants à ce point ?
    J’en suis fort aise que vous en preniez connaissance maintenant, mais un peu tard, vous en conviendrez :
    Nous en avons trop apprécié le style et il nous plait !

    Merci de ne point me comparez au plus grand plagiaire du XX° siècle, Einstein.
    En effet, ne le saviez vous pas ?
    La paternité de la Relativité Restreinte revient à Henri Poincarré (ainsi que l’expression E=mc2) et la Relativité Généralisé à Hilbert.
    Einstein a « emprunté » le travail de nombre de scientifiques au poste stratégique de grouillot à l’Office des Brevets de Berne où les scientifiques déposaient leurs inventions.
    Après cela, il n’a plus rien découvert, bizarre, non ? C’est sur Internet.
    Pourquoi la France ne défend elle pas Poincarré ? …

    Excuser moi de n’être que Bac+7, de ne pas avoir remplacé Pasteur, je l’avoue : j’étais trop paresseux et j’aimais trop les petites françaises, qui me le rendaient tant…
    « nobody is perfect ! »

    Rions ensemble !

  26. 726
    Beta dit:

    Mais oui, je vais aller ailleurs.

    Je dois prendre un peu de temps pour aller acheter mes tickets d'avion pour les JO. Ca commence à être juste.
    Je serai sans doute invité dans la tribune d'honneur, à croire les fantastiques contacts que vous me prêtez.
    Tant mieux, je serai à une bonne place pour applaudir les succès des athlètes français, qui viendront participer à cette grande fête de la paix et de la fraternité entre les hommes, et qui marcheront fièrement derrière le drapeau français et non tibétain comme certains l'auraient aimé.
    J'applaudirai certainement la présence de notre Président, qui sera là en compagnie de Gordon Brown et Georges Bush.
    Et je vous laisse là, clamer votre solitude dans le désert de vos certitudes. Avec un peu de chance, l'écho de votre propre voix vous répondra.
    Entretemps l'Histoire avance. Croyez-moi. Incitez vos enfants à apprendre le Chinois. Et encore le respect de la pensée différente.
    En quittant ce blog je salue mes amis chinois qui y ont défendu leur point de vue avec une grande honnêteté et beaucoup de courage. Certains lecteurs retiendront qu'ils ne sont pas simplement des "nationalistes", mais des êtres humains intelligents épris de justice, aimant leur pays et solidaires de leur gouvernement.
    Je salue aussi les quelques personnes avec qui j'ai pu avoir un dialogue constructif, basé sur la bonne foie et la civilité, même si nous n'étions pas d'accord. Ils ont contribué au fait qu'au moins une partie de ce blog n'était pas un amas de turpitudes et de vilénie;
    Et puis, il y en a que je ne dois pas saluer, car ils sont volontairement sourds et aveugles et il est connu que cela ne se soigne pas.
    Je prie le Bouddha que son message de paix et de non violence puisse être entendu par tous ses adorateurs, sans exception, afin que la paix puisse régner jusque dans les moindres pays où ses lumières se sont répandues. Ainsi le rictus de certains bouddhas tibétains pourra se transformer en ce sourire débonnaire qui est tellement typique du Bouddha Chinois.

  27. 727
    EtMerde dit:

    Plus je vois les hommes se parler sur ce blog, plus j’aime ma poubelle.

  28. 728
    Cogito dit:

    Plus je vois les hommes se parler sur ce blog, plus j’aime ma poubelle.

    Ignorance, intolérance, prétention, médiocrité, suivisme, certitudes.

  29. 729
    Cogito dit:

    7 milliards de bipèdes...

    mais combien d'individus?
    combien d'êtres humains?

    bien moins!

  30. 730
    Jean-Pascal dit:

    Je ne parierai pas sur le succès des athlètes français.... Quant on voit l'énorme machine de guerre mise en place pour (dé)former les jeunes chinois dès le premier âge, sans qu'ils puissent choisir leur discipline, afin qu'ils raflent le plus de médailles possible pour la gloire de la Patrie et de ses glorieux dirigeants, les sportifs des autres pays vont sans doute rentrer au pays les poches vides.
    Dites bonjour à Bush et Brown, les deux bouffons, et à Sarkozy qui y sera aussi sans doute.

  31. 731
    Jean-Pascal dit:

    Et vous en arrivez-même, vous le laïc fanatique, à récupérer le Bouddha pour affirmer que le Bouddha chinois est meilleur que le Bouddha tibétain! Vous démontrez-là votre certitude que la Chine est meilleure dans tous les domaines, même le "religieux".
    Je pense que vous êtes définitivement l'auxiliaire idéal des autorités chinoises pour une bonne campagne de rééducation des masses tibétaines, particulièrement la vermine en robe rouge. Prévoyez donc un ticket open pour le retour, si vous revenez un jour!

  32. 732
    Cogito dit:

    Plus je vois les hommes se parler sur ce blog, plus j’aime ma poubelle.

    Ignorance, intolérance, prétention, suffisance, médiocrité, suivisme, certitudes.

    7 milliards de bipèdes…

    mais combien d’individus?
    combien d’êtres humains?

    bien moins!

  33. 733
    Raymond dit:

    J'ai lu avec beaucoup attention vos interventions dans ce blog. Merci pour votre honnêteté intellectuelle.

    Oui, vous avez raison, l’Histoire avance, la chine avance et personne ne l'arrêtera.

    Les chiens aboient et la caravane passe,

  34. 734
    Un passant de ce blog dit:

    @ Wu Fa Hsien

    J'aimerais bien rire avec vous, avec pourtant un conseil modeste de ma part: ménagez un peu votre verve et soyez un peu plus gentil envers vos adversaires dont certains sont évidemment racistes. Vaut-il la peine de se fâcher contre des personnes dont les cerveaux sont aussi rigides et butés que le granit pour entendre autres choses que la chanson à laquelle ils sont habitués? Même la presse est en grande majorité du côté du Dalaî-Lama, donc ce dernier a certainement raison. La Chine est un pays communiste, totalitaire ou autoritaire selon la perception nuancée des gens, donc elle est la méchante. C'est simple, claire et c'est tout. Dans ce cas, beaucoup ne cherchent plus à discerner la vérité. A quoi bon faire travailler le cerveau? De toute manière, et à mon avis, la Chine est perdante avant même les procès, à cause de son pêché originel: elle n'est pas un régime démocratique comme la France. On s'en fiche des quetions hitoriques sur la Chine ou sur la France, encore moins du pourquoi la Chine en est là. Je me demande parfois si je ne mets pas aussi du côté du gouvernement en exile du Tibet, puisque c'est tellement facile et à la mode de le faire dans le contexte d'aujourd'hui, malgré les vrais victimes de l'opression ailleurs et qui ont plus besoin de la compassion et du soutien moral ou autre. Vous savez, l'histoire nous a enseigné à maintes reprises que la vérité n'est pas forcément détenue dans la main de la majortié, ce qui veut dire aussi que la minorité, au moins en France à cette question Chine-Tibet, doit avoir suffisamment de courage et d'hônneteté intellectuelle pour persister et signer, comme ce qu'a fait Jean-Luc Mélenchon. A mon modeste niveau, sans être historien ni un grand diplômé, simplement un voyageur infatigable entre la France et la Chine, je m'adopte le profil bas, tout en maintenant mon propre opinion qui est aussi à contre courant. Wait and see, tôt ou tard, la Chine va encore surprendre ces défenseurs des droits de l'homme à géométire variable, à leur grande déception bien sûr. L'histoire et les faits sont impitoyables pour leurs préjugés!

    Bon dimanche!

  35. 735
    Raymond dit:

    J'ai oublie de préciser : Le message 750 est à destination de M. Beta

  36. 736
    hans lefebvre dit:

    @WuFH,
    dieu que votre style péremptoire n'a d'égal que votre prétention! J'estime n'avoir ici aucune leçon à recevoir de vous concernant les pans entiers de l'histoire de France que j'exècre, tout autant que vous certainement. A ce titre, j'aurais mille titres à vous recommander en l'espèce! En premier lieu le travail magnifique réalisé par M. Louis Sala-Molin. Mais passons et venons en à "mon" cher grand homme que vous accusez de "plus grand plagiaire de notre siècle! Féru de ce dernier, j'ai pu lire nombre de biographies ainsi que de commentaires le concernant et sais parfaitement combien il est redevable de notre cher Poincaré, ce qu'il reconnaissait lui-même par ailleurs! Pour autant, à ma connaissance c'est bien Albert que l'histoire et la science vénèrent, tout en n'oubliant point le regretté Raymond. Encore aujourd'hui, nombre de scientifiques "se gratte la tête" sur les travaux du grand homme, au rang desquels vous ne figurez point, si je ne me trompe! Enfin, concernant votre penchant pour les françaises, ce qui vous aurez empêcher de devenir le génie que vous auriez du être, je les en remercie promptement tant elles semblent nous avoir préservé d'un savant malfaisant! Alors, cher M. Wu, dépoussiérez vos superbes ouvrages qui ne font, visiblement, qu'orner votre bibliothèque et méditez-les le temps qu'il vous reste à passer parmi nous, avec tout le respect que je vous dois.
    Rions et persiflons ensemble, si vous le permettez!

  37. 737
    H2 dit:

    Droit de l'Homme / France de Sarkozy (suite) :

    Un citoyen Français déchu de sa nationalité (!) pour cause de mariage homosexuel :
    http://www.rue89.com/2008/05/02/dechu-de-sa-nationalite-apres-un-mariage-homo-aux-pays-bas

  38. 738
    Beta dit:

    Ce n’était pas une fausse sortie. Mais j’avais promis un article de Domenico Losurdo, un des plus grands philosophes et historiens contemporains d’Italie.

    En voici un extrait.

    Plus encore sur le site http://www.legrandsoir.info/spip.php?auteur1125

    Ca va finir par devenir difficile pour les partisans de SSDL si de grands scientifiques s’en mêlent.

    « Mais que serait-il arrivé au Tibet proprement dit si les ambitions du Dalaï Lama s'étaient réalisées ? Laissons pour le moment de côté les serfs et les « êtres inférieurs » à qui, bien entendu, les disciples et les dévots de Sa Sainteté ne prêtent pas beaucoup d'attention. Dans tous les cas, le Tibet révolutionnaire est une « théocratie » (p.169) : « un européen est difficilement en mesure de comprendre quelle importance on attribue au plus petit caprice du dieu-roi ». Oui, « le pouvoir de la hiérarchie était illimité » (p.148), et il s'exerçait sur n'importe quel aspect de l'existence : « la vie des gens est réglée par la volonté divine, dont les interprètes sont les lamas » (p.182). Evidemment, il n'y a pas de distinction entre sphère politique et sphère religieuse : les moines permettaient « aux tibétaines les noces avec un musulman à la seule condition de ne pas abjurer » (p.169) ; il n'était pas permis de se convertir du lamaïsme à l'Islam. Comme la vie matrimoniale, la vie sexuelle aussi connaît sa réglementation circonspecte : « pour les adultères, des peines très drastiques sont en vigueur, on leur coupait le nez » (p. 191). C'est clair : pour démanteler la Chine, Washington n'hésitait pas à enfourcher le cheval fondamentaliste du lamaïsme intégriste et du Dalaï Lama.

    A présent, même Sa Sainteté est obligé d'en prendre acte : le projet sécessionniste a largement échoué. Et voilà apparaître des déclarations par lesquelles on se contenterait de l'« autonomie ». En réalité, le Tibet est depuis pas mal de temps une région autonome. Et il ne s'agit pas que de mots. En 1988 déjà, tout en formulant des critiques, Foreign Office, la revue étasunienne proche du Département d'Etat, dans un article de Melvyn C. Goldstein, avait laissé passer quelques reconnaissances importantes : dans la Région Autonome Tibétaine, 60 à 70 % des fonctionnaires sont d'ethnie tibétaine et la pratique du bilinguisme est courante. Bien sur, on peut toujours faire mieux ; il n'en demeure pas moins que du fait de la diffusion de l'instruction, la langue tibétaine est aujourd'hui parlée et écrite par un nombre de personnes bien plus élevé que dans le Tibet prérévolutionnaire. Il faut ajouter que seule la destruction de l'ordre des castes et des barrières qui séparaient les « demi-dieux » des « êtres inférieurs » a rendu possible l'émergence à grande échelle d'une identité culturelle et nationale tibétaine. La propagande courante est l'envers de la vérité.

    Tandis qu'il jouit d'une ample autonomie, le Tibet, grâce aussi aux efforts massifs du gouvernement central, connaît une période d'extraordinaire développement économique et social. Parallèlement au niveau d'instruction, au niveau de vie et à l'espérance moyenne de vie, s'accroît aussi la cohésion entre les différents groupes ethniques, comme confirmé entre autres par l'augmentation des mariages mixtes entre hans (chinois) et tibétains. Mais c'est justement ce qui va devenir le nouveau cheval de bataille de la campagne anti-chinoise. L'article de B. Valli sur La Repubblica du 29 novembre 2003 en est un exemple éclatant. Je me bornerai ici à citer le sommaire : « L'intégration entre ces deux peuples est la dernière arme pour annuler la culture millénaire du pays du toit du monde ». C'est clair, le journaliste s'est laissé aveugler par l'image d'un Tibet à l'enseigne de la pureté ethnique et religieuse, qui est le rêve des groupes fondamentalistes et sécessionnistes. Pour en comprendre le caractère régressif, il suffit de redonner la parole au chroniqueur qui a inspiré Hollywood. Dans le Tibet prérévolutionnaire, en plus des tibétains, et des chinois, « on peut rencontrer aussi des ladaks, des boutans (orthographe non garantie, NdT), des mongols, des sikkimais, des kazakhs, etc ». Les népalais sont aussi largement présents : « Leurs familles demeurent presque toujours au Népal, où eux-mêmes rentrent de temps en temps. En cela ils se différencient des chinois qui épousent volontiers des femmes tibétaines, et mènent une vie conjugale exemplaire ». (p. 168-9). La plus grande « autonomie » qu'on revendique, on ne sait d'ailleurs pas très bien si pour le Tibet à proprement parler ou pour le Grand Tibet, devrait-elle comporter aussi la possibilité pour le gouvernement régional d'interdire les mariages mixtes et de réaliser une pureté ethnique et culturelle qui n'existait même pas avant 1949 ? »

  39. 739
    Jean-Marc dit:

    Ca commence à tourner en rond cette histoire sue ce blog... Il serait temps que SaSaintetéMélenchon (rires) donne à grignoter autre chose à ses bloggers.

  40. 740
    jennifer dit:

    Bonsoir
    J'étais absente quelques jours et je vois que cela a écrit et écrit sur ce blog. Dur de s'intégrer dans ce débat car il faudrait tout lire. Certains posts sont trop longs et je les saute d'avance. Question: combien de temps vous passez sur ce blog?
    Ca ne vous donne pas des maux de tête?

  41. 741
    hans lefebvre dit:

    Parfaitement Jean-Marc, ça tourne en rond tout cela, si l'on excepte quelques remarques intéressantes et quelques positions éclairées, il va s'en dire que chacun campe sur ses positions alors que d'autres débordent complètement en ne laissant place qu'à leur propre boursouflure de l'égo, envahissante et particulièrement malodorante! Mais bon, je retiens encore Béta car je crains qu'il n'ai pas encore pris connaissance du magnifique travail réalisé par Mme Françoise Aubin, on ne peut plus pénétré d'honnêteté intellectuelle et quasi exhaustif. De grâce, cessez donc ses citations partiales et malhonnêtes -la démarche de Domenico Lorduso ne faisant aucunement autorité- ne voyant que par le bout de leur propre lorgnette idéologique, pour enfin vous documenter beaucoup plus sérieusement sur le sujet en lisant très attentivement le travail ci-joint:
    http://www.ceri-sciencespo.com/publica/cahiers/cahier06.pdf
    Dés lors, si vous ne faites point preuve de fainéantise, à l'image de notre grand savant M.Wu à qui je recommande aussi la présente lecture, vous pourrez mesurer combien le sujet est aussi complexe qu'instrumentalisé de part et d'autre. Le travail précité a donc l'immense mérite de la PROBITÉ ET DE LA NEUTRALITÉ intellectuelle dont le quidam à besoin afin d'éclairer sa lanterne, Mélenchon y compris, ce petit négationniste! Et toi, cher Jean-Marc as-tu pris connaissance de ce document? Il est salvateur et passionnant, c'est un pdf à archiver sur son PC équipé d'un OS Linux!
    Vous l'aurez compris, si j'insiste à propos de cette bibliographie commentée titanesque c'est qu'elle est INDISPENSABLE, tout simplement! Le sujet ne saurait souffrir d'aucune médiocrité.
    Bien à vous tous

  42. 742
    Paton dit:

    WuFH adopte une lecture marxiste de l'histoire qui est basée sur l'idée, entre autre, que l'anéantissement d'une forme sociale d'organisation par une autre peut être un progrès. Dans cette optique, il ne s'agit pas de pleurer sur la disparition de la société féodale tibetaine, car son remplacement par une société où les cerfs sont substitués à des prolétaires et des paysans constitue un progrès. Mais attention, je parle d'organisation sociale et non de culture ou de religion. Ce qui me fait horreur, c'est le goupillon, le clergé omnipotent ; je suis sans opinion sur la mystique christique ou bouddhique. Le problème, c'est que le Dalai Lama est dépositaire à la fois d'une pratique religieuse et d'une forme d'organisation sociale. C'est en tant que religieux qu'on le trouve sympa mais personne sur ce forum ne voudrait du régime politique préconisé par Sa Sainteté.

    Mais la fin du régime théocratique tibétain a été imposé par les armes et il n'est pas issu d'un processus endogène. De plus la révolution chinoise n'a pas seulement touché l'organisation sociale (l'abolition du cervage) mais aussi la pratique religieuse (la destruction des temples). Les temples ont sûrement été détruits du fait qu'il symbolisaient l'ordre ancien et que, dans la doctrine materialiste, ils constituaient "l'opium du peuple". Il est donc légitime que certains tibétains -pas tous- se considèrent comme colonisés. On voit ici le danger d'une vue matérialiste faisant du progrès le moteur de l'histoire. J'aurais davantage cru la version chinoise de "la libération du tibet" si la Chine avait laissé les temples sur pieds. Pourtant je suis moi-même plutôt sympathisant de cette vue marxiste.

    La position de Mélenchon n'est ni courageuse, ni excessive, ni provocatrice, ni iconoclaste. Elle est plus nuancée que la propagande officielle qui fait du Tibet une pure victime et de la Chine le bourreau. Aucun esprit juste n'a cette grille de lecture dans le "conflit" israelo-palestinien où pourtant il est aussi question de peuple exproprié et victime. Ceux qui considèrent que la Chine est une puissance destructrice devrait avoir le culot de faire de même pour Israël. Ce serait une connerie. Alors arrètons les conneries.

  43. 743
    Lin dit:

    Beta: je sais pas si tu va encore lire ces messages, mais en tout cas, merci pour tout ce que t'as dit pour la Chine et les chinois. Et bon voyage en Chine! D'ailleur, je crois pas que les francais "vont rentrer poches vides" (de Jean-Pascal), puisque je suis persuadee qu'y en des francais qui travaillent aussi dur, que ca soit pour lui-meme ou pour sa profession ou pour la gloire de sa patrie:)
    Cordialement,
    Lin

  44. 744
    Simon dit:

    Plus je lis méchancon et plus je m'interroge : est-il oui ou non stipendié par la vermine de Pékin ? Tellement d'énormités, tellement d'arnaques intellectuelles éculées depuis cinquante ans.

    par exemple : "anti-chinois" pour "anti-pcc", "chinois du tibet" pour "colons" (comme les pieds noirs.. encore que les pieds noirs, eux, étaient volontaires), "chine" pour "république populaire de chine" (puisqu'il existe une seconde chine, la chine libre, la seule, la vraie, celle qui n'a pas connu les massacres de 60 millions de personnes par les rouges, soit dix fois plus que la Shoah et dans des conditions plus abominables... mais je suppose que méchancon voit les tontines comme de la cuisine alternative).

    Non, vraiment, ce munichisme, gerbant. Et si petit français. Si minable.

  45. 745
    Simon dit:

    Et je jouis à la lecture des commentaires, c'est vraiment le bal des dégueulasses.

  46. 746
    Jean-Marc dit:

    Avant de me coucher, je pousse un coup de gueule franco-français.

    Je trouve absolument anormal et très anti-démocratique (une fois de plus!) qu'une réforme des institutions soit faite sans qu'il y ait référendum, précédé d'une opération pédagogique à l'attention des français.

    Celà ne fait que confirmer que la classe politique française dans sa grande majorité prend ses concitoyens pour des abrutis, fonctionne de manière autarcique et par connivences, et s'approprie des pouvoirs qui ne devraient pas lui revenir.

    Le moment venu, elle paiera le prix de ces trahisons faites aux français et aux valeurs du pays de la justice et de la démocratie.

  47. 747
    Simon dit:

    et en fait de danger pour la paix, il ne me semble pas le PCC soit totalement absent des conflits en indochine puis au vietnam, au népal, en corée, ou plus récemment en afrique.

  48. 748
    Hiram dit:

    Effectivement Simon,entre les religieux tibétains, dogmatiques certes mais dans l'ensemble très pacifistes, ou le liberticide parti communiste : l'Humain n'a pas a hésiter, tout en conservant sa liberté de conscience humaniste.

    Hélas, force est de constater que le franc-maçon (de pacotille) Mélenchon fait déshonneur aux concepts de sa " secte ".

  49. 749
    Belgo4.0 dit:

    "Hiram" c'est "le Sanglier",
    ce connard vient de poster sur le PotAuxRoses

    Ce crétin incontinent vient pisser chez nous tous avant d'aller se coucher.
    J'imagine qu'on ne voit pas l'Alzheimer à travers le clavier..
    le Belge

  50. 750
    Hiram dit:

    Il se murmure dans les milieux bien informés Parisiens que la Jean-Luc Mélenchon, sans ses dents éternellement verdâtres et son haleine de vinasse n'existerait pas... Qu'il servait en fait à attirer les voix des gogols un peu extrémistes.
    Mais que Ségolène exècre ce sac à vin d'extrème-gauche, qu'elle va lui mettre un beau coup de pied au c...dès que possible.
    Normal, camarades, il est à l'opposé des valeurs socialistes, ce tocard.

Pages : « 18 9 10 11 12 13 14 [15] 16 17 18 »


Blog basé sur Wordpress © 2009/2015 INFO Service - V3 Archive