07avr 08

Je ne suis pas communiste chinois. Je ne le serai jamais. Mais je ne suis pas d’accord avec les manifestations en faveur du boycott des jeux olympiques. Je ne suis pas d’accord avec l’opération de Robert Ménard contre les jeux olympiques de Pékin. Je ne suis pas d’accord avec la réécriture de l’histoire de la Chine à laquelle toute cette opération donne lieu. Je ne partage pas du tout l’enthousiasme béat pour le Dalaï lama ni pour le régime qu’il incarne. Pour moi, le boycott des jeux est une agression injustifiée et insultante contre le peuple chinois. Si l’on voulait mettre en cause le régime de Pékin il fallait le faire au moment du choix de Pékin pour les jeux. Il ne fallait  pas permettre à la Chine d’être candidate. Il fallait le dire en Chine. Ce qui se fait est une insulte gratuite et injustifiée contre les millions de chinois qui ont voulu et préparent activement les jeux. Pour moi il flotte un relent nauséabond de racisme sur cette marmitte !

UN PRETEXTE

Si un boycott devait être organisé, dans une logique agressive conséquente, ce n’est pas celui du sport qui est un moment d’ouverture et de fraternisation. Pourquoi pas plutôt celui des affaires et de la finance ?  Naturellement aucun des activistes mondains actuels ne le propose ni n’entreprend quoi que ce soit dans ce sens. Si l'on devait vraiment se facher avec le gouvernement chinois,  pourquoi le minimum de ce qui se fait dans les relations normales entre les nations ne se fait-il pas à cette occasion ? Le président de la République chinoise (combien de protestataires se soucient de savoir comment il s’appelle ?) a-t-il été approché ? Lui a -t-on demandé quelque chose ? Quoi ? Qu’a-t-il répondu ? Le premier ministre (combien se sont préoccupés de connaitre son nom ?) a-t-il été interpellé ? L’ambassadeur de Chine en France a-t-il été reçu et a-t-on eu un échange avec lui ? Qui s’en soucie ? Avec une morgue ressemblant à du racisme, on proteste contre un gouvernement dont on ne cite pas le nom des dirigeants, et dont on fait comme s’il n’existait pas. Pourquoi sinon parce qu’on pense par devers soi qu’il n’en est pas vraiment un. La superbe occidentale nie jusqu'au nom des gouvernants qui dirigent un peuple de un milliard quatre cent millions de personnes que l'on croit assez veules pour être maîtrisé par une simple police politique ! D’une façon générale je ressens, en voyant tout cela, l’écho du mépris des colons qui ont imposé en leur temps les armes à la main l’obligation pour les chinois de faire le commerce de l’opium ! Si la volonté est d'affronter le régime politique de Pékin, aucun des moyens employés n'est de nature à modifier quoi que ce soit d'autre que l'opinion occidentale déjà totalement formatée sur le sujet. 
Donc les évènements du Tibet sont un prétexte. Un prétexte entièrement construit à l’usage d’un public conditionné par la répétition d’images qui visent à créé de l’évidence davantage que de la réflexion. Exemple : seule l’enquête « d’arrêt sur image » rapporte que les « évènements du Tibet » ont commencé par un pogrom de commerçants chinois par des « tibétains ». Dans quel pays au monde de tels évènements restent-ils sans suite répressive ? La vie d’un commerçant chinois a-t-elle moins de valeur que celle du manifestant « tibétain » qui l’assassine à coups de bâton dans la rue ? Bien de l’amitié pour les tibétains n’est qu’une variante nauséabonde du racisme contre les chinois. Elle se nourrit de tous les fantasmes que l’ignorance favorise. Que la répression ait été lourde est peut-être avéré. Comment l’apprécier ? Les seuls chiffres rabachés sont ceux du « gouvernement tibétain en exil ». Pourtant le gouvernement chinois, si j’ai bien entendu, annonce lui-même un nombre de blessés et de morts qui permet de comprendre qu’il y a eu une situation grave et sérieuse que les autorités admettent. Dans n’importe quelles circonstances ont essaierait de comparer les informations. On essaierait de comprendre l’enchainement des faits. Sinon autant dire que le gouvernement français de l’époque a ordonné de pousser deux jeunes dans un transformateur électrique à Clichy Sous Bois au motif qu’il avait alors une politique de main dure face aux banlieues. Personne n’oserait avancer une bêtise aussi infâme. Dans les émeutes urbaines américaines la répression a aussi la main lourde. Tout cela n’excuse rien. Mais cela permet de mettre des évènements en relation de comparaison. 

 
UN PERSONNAGE SUSPECT

J’exprime les plus nettes réserves à propos de l’action politique de monsieur Robert Ménard, principal organisateur des manifestations anti chinoises. A présent, à propos du Tibet et des jeux olympiques, on ne voit que Robert Ménard. Il parle, parait il, au nom de « Reporters sans frontière ». Cette association est réduite à la personne de Robert Ménard. Bien des anciens membres du conseil d’administration pourraient en dire long au sujet des conceptions démocratiques de monsieur Ménard dans sa propre association. Quand je me suis trouvé sur le plateau de radio à France Culture où l'on m'interrogeait sur le sujet du Tibet et des jeux olympiques, messieurs Marc Kravetz et Alexandre Adler sont restés silencieux quand j'en suis venu au rôle de monsieur Ménard.  Ils ne peuvent être soupçonnés de chercher à me complaire… Hors micro, les deux exprimaient des réserves marquées sur les méthodes du personnage de Robert Ménard. Maxime Vivas a établi une analyse documentée extrêmement inquiétante sur ce personnage et ses sources de financements. Quoiqu’il en soit, il semble qu’il remplace aussi dorénavant les syndicats de journalistes, l’association internationale des droits de l’homme, Amnesty et ainsi de suite. Parfois même il remplace le Dalaï lama. Robert Menard milite pour le boycott des jeux ce que ne fait pas le Dalaï lama. Celui-ci dit au contraire que le peuple chinois mérite les jeux. Robert Ménard est un   défenseur des droits de l’homme à géométrie variable. A-t-il mené une seule action, même ultra symbolique, quand les Etats unis d’Amérique ont légalisé la torture ? A-t-il mené une seule action pour que les détenus de Guantanamo soient assistés d’avocat ? Robert Menard a un comportement qui soulève des questions sérieuses au sujet des motivations de son action. 

LE REGIME THEOCRATIQUE EST INDEFENDABLE

 A propos du Tibet. Le Tibet est chinois depuis le quatorzième siècle. Lhassa était sous autorité chinoise puis mandchoue avant que Besançon ou Dôle soient sous l’autorité des rois de France. Parler « d’invasion » en 1959 pour qualifier un évènement à l’intérieur de la révolution chinoise est aberrant. Dit-on que la France a « envahi » la Vendée quand les armées de notre République y sont entrées contre les insurgés royalistes du cru ? Le Dalaï Lama et les autres seigneurs tibétains ont accepté tout ce que la Chine communiste leur proposait et offrait, comme par exemple le poste de vice président de l’assemblée populaire que « sa sainteté » a occupé sans rechigner. Cela jusqu’au jour de 1956 où le régime communiste a décidé d’abolir le servage au Tibet et régions limitrophes. Dans une négation des traditions, que j’approuve entièrement, les communistes ont abrogé les codes qui classaient la population en trois catégories et neuf classes dont le prix de la vie était précisé, codes qui donnaient aux propriétaires de serfs et d’esclaves le  droit de vie, de mort et de tortures sur eux.  On n'évoque pas le satut des femmes sous ce régime là. Mais il est possible de se renseigner si l'on a le coeur bien accroché. L’autorité communiste a mis fin aux luttes violentes entre chefs locaux du prétendue paradis de la non violence ainsi qu’aux divers châtiments sanglants que les moines infligeaient à ceux qui contrevenaient aux règles religieuses dont ils étaient les gardiens. La version tibétaine de la Charria a pris fin avec les communistes. La révolte de 1959 fut préparée, armée, entretenue et financée par les USA dans le cadre de la guerre froide. Voila ce qu’il en est des traditions charmantes du régime du Dalaï Lama avant les communistes et de l’horrible « invasion » qui y a mis fin.  Depuis, la scolarisation des enfants du Tibet concerne 81% d’entre eux là où il n’y en avait que 2% au temps bénis des traditions. Et l’espérance de vie dans l’enfer chinois contemporain prolonge la vie des esclaves de cette vallée de larmes de 35, 5 à 67 ans. En foi de quoi l'anéantissement des tibétain se manifeste par le doublement de la population tibétaine depuis 1959 faisant passer celle-ci de un million à deux millions et demi. Pour tout cela, la situation mérite mieux, davantage de circonspection, plus de respect pour les chinois que les clichés ridicules que colportent des gens qui ne voudraient ni pour eux, ni pour leur compagne ni pour leurs enfants d’un régime aussi lamentable que celui du roi des moines bouddhistes du Tibet. A l’heure actuelle je n’éprouve aucune sympathie pour « le gouvernement en exil du Tibet » dont sa sainteté est le décideur ultime sur pratiquement toutes les questions, où siège un nombre de membres de sa famille qu’il est tout à fait inhabituel de trouver dans un gouvernement, même en exil, sans parler de leur présence aux postes clefs de la finance et des affaires de cet exil. Je respecte le droit de sa sainteté de croire ce qu’elle veut et à ses partisans de même. Mais je m’accorde le droit d’être en désaccord total avec l’idée de leur régime théocratique. Je suis également hostile à l’embrigadement d’enfants dans les monastères. Je suis opposé à l’existence du servage. Je suis laïque partout et pour tous et donc totalement opposé à l’autorité politique des religieux, même de ceux que l'album "Tintin au Tibet" a rendu attendrissants et qui ne l’ont pourtant jamais été. Je désapprouve aussi les prises de position du "roi des moines" contre l’avortement et les homosexuels. Même non violentes et entourées de sourires assez séducteurs, ses déclarations sur ces deux sujets sont à mes yeux aussi archaïques que son projet politique théocratique.  Je n’ai jamais soutenu l’Ayatollah Khomeiny, même quand j’étais contre le Shah d’Iran. Je ne soutiens pas davantage ni n’encourage le Dalaï Lama, ni dans sa religion qui ne me concerne pas, ni dans ses prétentions politiques que je désapprouve ni dans ses tentatives cecessionistes que je condamne.  Je demande: pourquoi  pour exercer sa religion et la diriger le Dalaï Lama aurait-il besoin d’un Etat ? Un Etat qui pour être constitué demanderait d'amputer la Chine du quart de sa surface! Son magistère moral et religieux actuel souffre-t-il de n’être assis sur aucune royauté ?

FAUTEUR DE GUERRE

En ce qui concerne le droit international et la géopolitique, le dossier du Tibet tel que présenté par ses partisans est un facteur de violences, de guerres et de déstabilisation aussi considérable que celui des Balkans. Quel genre de Tibet est défendu ? Le "grand Tibet" incluant des régions comme le Yunnan et le Sichuan, sur les territoires des anciens seigneurs de la terre où sont organisés des troubles en même temps qu'à Lhassa ? Bien sur, aucun de ceux qui s'agitent en ce moment ne se préoccupe de savoir de quoi il retourne à ce propos. Rien n’indique mieux le paternalisme néo colonial ni le racisme sous jacent à l’enthousiasme pro tibétain que l’indifférence à ces questions qui mettent en cause la vie de millions de personnes et des siècles d’histoire et de culture chinoise. 
J'ai lu que les athlètes français porteraient un maillot avec une déclaration un peu passe partout qui est présentée comme une protestation politique . Je sais très bien que l'inscription "pour un monde meilleur" ne mange pas plus de pain là bas qu'ici. Mais elle sera certainement vécue par les chinois du commun comme un acte injurieux si son motif pro dalai lama est connu. Peut-être est-il cependant aussi un peu hors limite des règles du sport international. Souvenons nous que la ligue européenne de natation a exclu des championnats d'europe de natation le nageur serbe Milorad Cavic parce qu'il portait lors des remises de médailles un tee-shirt sur lequel était écrit: "le Kosovo est serbe". Cela fera-t-il jurisprudence? Les champions français qui porteront un slogan annoncé comme politique seront-ils interdits de jeux ?  Bien sûr que non ! Puisque le but c'est justement que le Tibet soit au chinois ce que le Kosovo a été aux serbes.  Mais comme cela n'a rien de comparable, à part la volonté de dépeçage de l'ennemi et la mise en scène médiatique,  il est fort probable que cela finisse à la confusion des agresseurs. Je le souhaite. Je suis un ami de la Chine. Et je sais que l'intéret de mon pays et ses valeurs ne sont pas du côté où l'on voudrait les entrainer.


2 722 commentaires à “Je ne suis pas d’accord avec le boycott des jeux de Pékin et la propagande anti-chinoise”

Pages : « 13 4 5 6 7 [8] 9 10 11 12 1355 »

  1. 351
    Bertrand Vaudeville dit:

    @Xavier F.
    ...la pensée unique, c'est en France plus que jamais. Les canards de papier qui nous abreuvent se nourissent eux-mêmes aux mêmes sources "alignées": AFP, reuters, Maison "Blanche" (comme les colombes?), agences de presse, DGSE, DST, chargés de relations "publiques" (lire: écrans de fumée), et autres directeurs de comm', dircom en jargon entrepreneurial, qui sonne comme un centre de décision militaire... Combien font leur boulot hors de ces sentiers balisés, et sans se soucier d'eux? Les sujets ne manquent pas: Clearstream (ou lavomat au choix), le 11 Septembre (celui-là, dès qu'on en parle, on est mort, même si plus de 50% des américains -sondage Zogby-pensent que l'administration américaine ment et a été complice, et même si des chercheurs aussi capés que les officiels ont trouvé des faits qui démontent mot par mot tous les rapports officiels/c'est sur le net, n'en déplaise aux ingénus), mais encore EADS, mais encore BAE (le plus grand scandale de l'histoire de l'ex-empire britannique tout de même!), et toujours des grands classiques tels que: les vols secrets de la CIA en Europe, ou du plus ancien comme le recyclage de l'or de contrebande en Guyane etc. etc. Allez encore un: Pourquoi les américains nous achètent-ils soudainement 230 AIRBUS A330 tankers ? Parce qu'ils sont plus performants que leurs 767? Parce qu'on a baissé nos prix? Parce qu'ils seront payés en dollars ? Foutaises. Retour à Malte l'été dernier, puis à Kennebunk Port les 5 et 6 Novembre derniers, où notre présidAnt s'est rendu avec 300 conseillers pour pêcher à la ligne. Le loup est désormais dans la bergerie. C'est le prix convenu pour quelques discours, pour 1000 soldats en Afghanistan (jusque là j'avais cru à une posture de la France, oh crédule plein d'espoir que j'étais!), en attendant le vrai prix: Une bonne petite coalition pour aller faire le cirque en Iran (comme ce fut presque le cas à la même époque)... et en parlant de l'Afghanistan, saviez-vous que le SENAT japonais avait voté NON le 10 Janvier dernier pour suspendre l'aide en essence à l'OTAN? Motifs: Pas de preuves sur la culpabilité du gouvernement afghan dans les attentats du 11/9, et vol de l'essence par l'armée américaine pour ses chars (démenti mais pas disculpés)... Non bien sûr! L'AFP a oublié cette information... Je peux vous l'assurer cher Xavier, si vous avez vos pensées sur ces sujets-là en France, mieux vaut les garder pour vous sinon vous êtes socialement mort. Dead. Tot.

    Pensée unique vous avez dit? Demandez à M. Mélenchon lui-même ce qu'il en pense, vous ne serez sans doute pas déçu.

    BV.

  2. 352
    Rémy dit:

    Vous, les militants naifs; les français ignorants, vous croyez vraiment que c'est autonomie que Dalai Lamas veut? Il est bien plus subtils que les communistes. Il change son parole en fonctions la situation, "autonomie"! Je vous rappelle de regarder la version anglaise des noms des provinces en Chine, tibet est bien depuis 50 ans autonome. Vous, simplement manipulés par Dalai Lama et les USA, vous être bêtes ! Je vous conseil vivement de économiser vos énergie pour résoudre les emm****s chez vous. Distrimination, baisse de pouvoir d'achat, 35 heure... Vous, les anciens colonistes n'a pas le droit de critiquer les autres. Vous coyez pas les propagandes n'existent pas chez vous? Regarde Ségolène Royale, tout ce qu'elle dit sont des propagandes, sauf qu'en Chine, on ne croit pas les propagandes des gouvernement chinois, et VOUS, vous y croit. Soyez pragmatisme, allez travailler, arrêter de dire les bâtise et accuser les autre, faire bouger un peu votre pays. Ca soule!

  3. 353
    Nico Hirtt dit:

    Bravo ! Enfin ! Je désespérais de trouver encore, dans la gauche française, quelqu'un de sérieux. Je suis révolté par l'incapacité chez certains intellectuels à comprendre que dans un pays du tiers monde le premier "droit de l'homme" est de manger, se loger, avoir accès aux soins de santé, à l'enseignement et être assuré que ses enfants ne devront pas se prostituer pour survivre. A l'aune de ce thermomètre-là, la Chine est, de loin, l'un des pays les plus respectueux des droits de l'homme. Et si, pour garantir ces droits-là à un cinquième de l'humanité, il faut empêcher les universitaires d'aller vendre à l'étranger une formation engrangée aux frais du peuple chinois; si, pour garantir ces droits-là, il faut assurer la stabilité et l'autorité de l'Etat; si, pour garantir ces droits-là, il faut empêcher une couche ultra-minoritaire d'intellectuels petit-bourgeois de lancer la Chine dans des aventures destructrices; si, pour garantir ces droits-là il faut éviter à tout prix que les mouvements séparatistes plongent le pays dans un chaos de sécessions centrifuges; alors oui, il faut être prêt à payer ce prix là. Oui, il faut avoir le courage, comme intellectuel occidental, de s'asseoir sur la phraséologie de bons sentiments qu'il est de bon ton de débiter lors des cocktails parisiens. Et placer au premier plan les intérêts "basiques" des 90% de paysans et d'ouvriers chinois.

  4. 354
    DEDE FRITSCH dit:

    Je suis d'accord avec vous ceci n'est qu'une histoire de fric. Les JO oui, mais sans les équimentier qui ont tout fait pour que Chine ai ces JO. Cela permettra à NIKE, ADIDAS, PUMA et consorts de vendre au minimum deux milliards de culottes de sport aux Chinois sans le reste d'équipement dans le monde.Nos dirigeants ont baissé la leur devant ces entreprises(qui exploitent ces petits Chinois pour les fabriquer) et auj'ourdhui ils se contentent en catimini de dénoncer l'organisations de ces jeux à la Chine. C'est pourtant nos politiciens du monde occidentale à travers le CIO qui ont fait ce choix.

  5. 355
    Sinclair dit:

    Et bien sûr, l'annexion de l'Alsace Lorraine n'était pas une annexion puisqu'intervenue au milieu de la révolution nazie... Quelle logique. rendons ces départements à l'Allemagne.

  6. 356
    paul premel dit:

    C'est avec un vif interet que j ai lu votre artivcle. Je trouve votre position très courageuse à l'heure où l'on assiste à un véribable mattraquage médiatique. Ce n'est pas à quelques mois des Jeux qu'il faut protester contre l'attribution des Jeux à la Chine. Bravo...

  7. 357
    Gilles dit:

    @ Stanyr
    Amusante conception de la democratie : "pas les moines bien entendu"....

    Rigolo, en France je pensais que les pretres disposaient des memes droits que les autres citoyens (ainsi que rabbins, enfin tous representants des religions).

    On ne doit pas vivre dans le meme pays.

    (En tous les cas Mélenchon aura rappele qu'il existe, ce qui n'est pas evident tous les jours)

  8. 358
    Guillaume SINCE dit:

    Mr Mélenchon,

    Vous exprimez, et avec quelle maestria, tous les points que j'aurais moi-meme aime entendre d'une majorite de nos compatriotes, MALHEUREUSEMENT vous allez etre percu tres negativement cela ne fait aucun doute et ce n'est pas grave car vous serz le seul a avoir ose dire la verite.
    Que dire de plus sinon BRAVO, vous etes tres courageux car la classe politique francaise a beatement repete a l'unisson le meme discours convenu et stupide sur le Tibet.
    Je ne reviens pas sur tous les pts historiques et autres que vous defendez, c'est tout a fait exact! J'ajouterai seulement que pendant que certains francais, aisni que certains "tibetains" confortablement installes a Paris, diabolisent la Chine parceque c'est la mode (et effectivement se contrefoutent du Tibet et de ses soi disant crimes quotidiens), pdt ce tps donc tous les autres pays dit developpes, l'Inde, le Japon, les USA continuent a faire des affaires avec elle, ce qui n'arrange guere sur le long terme les affaires des francais sur le front de l'emploi..
    Sarkozy me fait marrer (jaune) quand il parle de conditions a sa venue aux JO so what? les chinois sont trop polis pour le lui dire en face mais fondamentalement quelle importance cela a t il pour eux. La Chine qu'on le veuille ou non est incontournable et il est temps que notre beau pays le comprenne et surtout l'accepte.
    A vous lire peut-etre et encore merci pour votre billet d'humeur.

    Guillaume SINCE
    Hong Kong (Chine) depuis 16 ans deja..

  9. 359
    Lin dit:

    # Xavier F dit:
    9 avril 2008 à 14:01

    En France au moins vous
    pouvez avoir votre pensée à vous, si vous le voulez vraiment.

    =======================
    Encore cette arrogance inée, quelle déception.
    Que savez vous sur NOUS?
    Je vais citer en traduisant cette petite phrase sur les forums d'internet chinois pour vous faire plaisir.

  10. 360
    Théodore dit:

    Cher monsieur Mélanchon,
    Si je peux trouver louable que vous défendiez une position, je trouve en revanche assez suspecte la façon dont vous revisitez l'histoire aussi bien en matière de dates qu'en matière de présentation. Comment pouvez-vous dire que le Tibet appartient à la Chine depuis le XIVè siècle ? Où avez-vous lu cela ? Il m'étonnerait que vous résistiez bien longtemps sur un plateau de télévision s'il advenait que vous soyez confronté à n'importe quel historien un peu sérieux.

    Puis-je me permettre de vous rappeler brièvement ci-aprèsle parcours du Tibet ? Vous pourrez noter que son annexion (sous Mao) qui fit de lui une province chinoise n'a pas plus de 60 ans, ce qui est très proche. Rappel des faits (Ils sont parfaitement vérifiables):

    Le Tibet fut envahi par la Chine en 1705 sous l’empereur Kangxi. Néanmoins le Tibet conserva son autonomie, la Chine se contentant d’y exercer une influence politique proche du protectorat sans pour autant l’incorporer à l’empire. A plusieurs reprises les empereurs de Chine envoyèrent leur armée libérer le Tibet de ses envahisseurs, notamment des népalais.
    Après avoir été plus ou moins délaissé par une Chine affaiblie le Tibet retrouvait sa souveraineté au XIXè siècle tout en acceptant une protection militaire de la Chine.
    Pour des considérations commerciales, à la fin du XIXè siècle, la Grande-Bretagne fut la première nation occidentale a établir un contact avec le Tibet. En 1893 le traité sino-britannique «Tibet Trade regulation » autorise le commerce des anglais au Tibet et leur permet d’ouvrir un comptoir commercial à Yatung. Les chinois continuent de revendiquer leur droit de mener la politique extérieure du Tibet (ce que reconnaît la Grande Bretagne) tout en n’ayant aucun moyen d’imposer quoi que ce soit. les Tibétains entendent rester maîtres de leur territoire et de leurs choix et ne se sentent pas concernés par des conventions signées par dessus leur tête ; ils refusent donc catégoriquement de les appliquer. Dès qu’ils comprennent que la souveraineté chinoise n’est que nominale, les Britanniques changent de stratégie et traitent directement avec Lhassa.
    En 1904, devant l'impossibilité d'imposer pacifiquement leur présence, les Britanniques lancent une opération militaire au Tibet. Cette opération aboutit à l’occupation de Lhassa et à la fuite du 13è dalaï lama.
    Le 27 avril 1906 un traité signé à Pékin. Celui-ci permet à la Chine de réaffirmer sa suzeraineté (et non pas sa souveraineté, nuance !) sur le Tibet tandis que le Royaume Uni s’y attribue des privilèges commerciaux et diplomatiques (Traité de Lhassa 1907). Après avoir compris que l'emprise chinoise n'était que virtuelle, les Britanniques ne vont ainsi plus s’adresser qu’aux seuls Tibétains, reconnaissant implicitement la souveraineté du Tibet. En 1908, les Britanniques retirent leurs troupes mais continuent, en vertu des traités, d’y exercer un droit de regard.
    En 1898 le Gouvernement du Tibet du 13è dalaï lama (que les anglais vont destituer) abolit la peine de mort.
    Dès lors Le Tibet s'engage à ne pas céder ou louer une partie de son territoire sans l'accord de la Grande-Bretagne. Désormais, toute décision d’importance doit passer par le quitus des anglais. Les Anglais occuperont pendant 75 ans une partie du territoire tibétain.. Cet accord, négocié sans la participation des Chinois, est parfois interprété comme une reconnaissance implicite de l'indépendance du Tibet par les Anglais. Les traités passés avec la Grande-Bretagne restreignaient cependant la souveraineté du Tibet.
    En 1905 Pékin envisage de recoloniser le district du Kham et d’en exploiter les ressources minières ce qui provoque un soulèvement populaire dans toutes les régions avoisinantes. La Chine envahit alors l’est du Tibet avec une extrême brutalité. Ses troupes rasent les monastères, massacrent les moines, décapitent les fonctionnaires tibétains et installent des Chinois à leur place. L’éradication du bouddhisme tibétain et la colonisation du Kham sont les buts avoués de l’entreprise. Des paysans du Sichuan doivent remplacer les Khampas chassés de leurs terres. En 1906, le 13e dalaï lama quitte Ourga.
    Par le traité de Pékin qui stipule qu’il n’y aura pas d’occupation anglaise du territoire tibétain, les Anglais décident de se montrer conciliants avec les Chinois. La suzeraineté de la Chine sur le Tibet est réaffirmée. L’étouffement dans le sang de la révolte des Khampas et la volonté affichée par la Chine impériale de coloniser la région marque un tournant dans l’histoire du Tibet. En 1907 Les chinois commencent alors un vaste programme de réformes, notamment la création à Lhassa d’un hôtel des monnaies. La mise sur pied d’une armée et la réduction des privilèges accordés aux religieux. Le recours à des mandarins est envisagé.
    Zhao lance un train de réformes dans les territoires sous son contrôle. L’administration est partagée entre Chinois et Tibétains. L’influence des monastères est réduite par l’interdiction de s’agrandir et la réduction du nombre de leurs moines. Des écoles sont ouvertes. Le servage est aboli. Un état civil est créé. La fiscalité est modifiée. La monnaie mandchoue et les lingots d'argent sont les seuls admis comme moyen de paiement. L’hygiène corporelle et le port du pantalon sont imposés. Les colons chinois sont incités à s’installer dans la région. Leur mariage avec des Tibétaines est encouragé… Bref, la sinisation du pays est en marche.
    En 1908 le 13e dalaï lama se rend à Pékin. On l’oblige à fléchir le genou devant l’impératrice douairière pour marquer sa dépendance. Mais il ne se laisse pas intimider… la tentative de main mise chinoise ne s’en confirmera pas moins. L’année suivante les chinois interviennent militairement au Tibet afin de s’imposer. Le dalaï lama est contraint de fuir une seconde fois et se réfugie en Inde sous domination britannique.
    En 1910, le dalaï-lama est destitué par l'empereur Qing Chinois en termes méprisants, juste avant la chute de l'empire en 1911. Un gouvernement pro-chinois est constitué. Le 9e panchen lama resté au Tibet, refuse la proposition des Chinois de remplacer le dalaï lama. Les démarches engagées par le dalaï lama pour solliciter l’intervention des puissances étrangères demeurent lettre morte. En 1911, le 13e dalaï lama profite de son exil en Inde pour s’initier à la politique étrangère. L’idée de créer une armée nationale germe dans son esprit. Il entre secrètement en relation avec la résistance tibétaine et prépare une insurrection.
    Le penchen lama Zhao Erfeng est décapité par les révolutionnaires chinois à Chengdu. Le Tibet profite de la révolution de 1911 pour remettre en cause la présence chinoise sur son territoire et expulser les troupes chinoises.
    Le 8 et 14 janvier 1913 le 13è dalaï lama proclame l'indépendance de son pays par une proclamation publique et un discours resté célèbre.
    En 1913-1914, la convention qui se tient à Simla en Inde, et qui réunit les représentants de la Grande-Bretagne, de la Chine et du Tibet, définit le statut et les limites géographiques du Tibet. Elle prévoit la séparation du Tibet en deux entités : d'une part un « Tibet intérieur », où Lhassa n'aurait que l'autorité spirituelle, et d'autre part un « Tibet extérieur » autonome sous administration du gouvernement du dalaï lama, tous deux sous suzeraineté chinoise (rappelons que « suzeraineté n’est pas à confondre avec « souveraineté »). la Chine s’oppose aux frontières proposées.
    En 1932, Des négociations s'ouvrent avec la Chine pour régler le problème frontalier. Le 13e dalaï lama accepte de reconnaître la suzeraineté de la Chine.
    En 1944, les Tibétains affirment leur volonté d’indépendance. En violation des accords de Simla, ils exigent la possession de visas aux Chinois entrant sur leur territoire. Des émissaires du Tibet se rendent à l’ouverture de l’Assemblée constituante de Chine mais quitteront l’Assemblée avant la fin des travaux pour ne pas avoir à signer l’acte d’allégeance à la Chine.
    1949, Mao Tse Toung triomphe en Chine continentale et instaure la république Populaire de Chine. Tchang Kaï-chek et les nationalistes s'enfuient à Taiwan.
    Le pouvoir de Lhassa décide de l’expulsion de tous les Chinois. Les relations avec les autorités chinoises sont rompues.
    Le Tibet fait acte de candidature à l’ONU. Mais il est diplomatiquement isolé. Personne ne le soutiendra.
    En 1949, l’Armée populaire de libération intervient au Tibet, juste après la chute du gouvernement nationaliste chinois. En 1950, la Chine annonce ce qu'elle appelle la « libération » du Tibet. En 1951, l'armée chinoise pénètre dans Lhassa. Le Tibet devient une province de la Chine, officiellement gouvernée par le Dalaï lama et le panchen lama. Ces événements marquent pour le Tibet l'instauration d'un nouveau régime qui le place sous la dépendance du gouvernement de Pékin.
    En 1956 débute à Litang dans le Kham une révolte des Tibétains, qui s'étend la même année à ses autres secteurs, puis en 1957 et 1958 à l’Amdo, et en 1958 et 1959 à U-Tsang, le cœur du Tibet nouvellement intégré à la République populaire de Chine.
    En même temps, entre 1957 et 1961, les Américains ont entraîné des guérilleros tibétains, dans le but de la guerre froide.
    En mars 1959 débute un soulèvement du peuple tibétain suite à une rumeur selon laquelle les autorités chinoises seraient sur le point d'arrêter le dalaï lama. Le 17 mars le dalaï lama, qui sent sa vie menacée, se décide à s'enfuir en traversant l'Himalaya pour rejoindre l'Inde, accompagné des membres du gouvernement tibétain, où il arrive le 31 mars.
    La révolte est durement réprimée par l'armée chinoise. Selon un document présenté comme un rapport secret de l'armée chinoise, 87 000 tibétains auraient été éliminés dans la région de Lhassa. Depuis, le 14e dalaï lama réside à Dharamsala. Réfugié en Inde où l'ont rejoint plus de 100 000 compatriotes tibétains, il forme le gouvernement tibétain en exil.
    À partir de 1959, juste après avoir réprimé ce qu'il qualifie de révolte de l'ancienne classe privilégiée de l'ancien Tibet, le gouvernement communiste met en place au Tibet une série de réformes, notamment l'abolition du servage
    De 1959 à 1961 le « Grand Bond en avant » provoque au Tibet ainsi que dans d'autres régions de la Chine une famine qui fait des dizaines de milliers de victimes.
    En 1961 les Chinois engagent la collectivisation de l'économie tibétaine. Mao fait construire des routes et des écoles. Selon des Tibétains en exil, la scolarisation aurait à cette époque été faite uniquement en langue chinoise, et l'apprentissage du tibétain aurait été interdit. Selon certaines sources occidentales, des dizaines de milliers de femmes tibétaines auraient été contraintes par la force à épouser des colons chinois, et de nombreuses autres auraient été l'objet d'esclavage sexuel et de prostitution au sein de l'armée chinoise.
    En 1966 éclate la Révolution culturelle qui atteint le Tibet au mois d’août : 20 000 gardes rouges à Lhassa se livrent à toutes les déprédations et se combattent en factions rivales. Toute pratique religieuse est interdite et la destruction des monastères se poursuit. Sur un total de 592 000 moines et nonnes, plus de 110 000 sont torturés et mis à mort et 250 000 défroqués de force. Les objets culturels en métaux précieux sont pillés ou fondus. Plus de 6000 temples et monastères seront détruits.
    En 1970, les premières communes populaires sont créées. La collectivisation est achevée en 1975. La population tibétaine est soumise à des séances de rééducation d'une violence extrême, allant jusqu'à des exécutions sommaires.
    Le gouvernement tibétain en exil estime à 1,2 million de morts tibétains le bilan de la répression maoïste entre 1949 et 1979.
    En 1980, Hu Yaiobang, alors secrétaire général du Parti communiste visite le Tibet… Il lance des réformes : accord d'une autonomie régionale au Tibet ; retrait des cadres superflus ; aide aux Tibétains pour l'élevage et l'agriculture ; et revivifier l'économie du Tibet en diminuant les charges fiscales pesant sur ses citoyens. Malheureusement, ce réformateur favorable à la démocratie meurt d'un infarctus, le 15 avril 1989. Sa mort a été un élément déclencheur majeur des manifestations de la place Tian’anmen. Les Tibétains se souviennent de Hu Yaobang comme du seul dirigeant chinois à avoir formulé des excuses officielles envers eux pour les actions du Parti au Tibet.
    Interdit depuis 1966, le Festival de la grande prière (Monlan) a été rétabli en 1986, décision marquant le retour officiel de la pratique religieuse au Tibet. Si la fête de l’année 1987 s’est terminée dans la joie, celles de 1988 et 1989 se sont achevées par des manifestations violentes : les 5 mars 1988 et 1989, les Tibétains ont choisi le dernier jour du Festival de la grande prière pour clamer bruyamment leur mécontentement. Quant à celle de 1990, elle fut annulée pour cause de loi martiale.
    Depuis 1980, la Chine entrepose au Tibet ses déchets nucléaires. Depuis cette année là le Tibet a connu de nombreux soulèvements et manifestations.
    A partir de 1988, le 10e Panchen Lama chercha à rétablir l’usage de la langue tibétaine dans l’administration et il ouvrit des instituts bouddhiques… en vain.
    En mars 1989, manifestations tibétaines. La loi martiale est décrétée par le secrétaire provincial du Parti communiste Hu Jintao.
    En mars 2008, des manifestations de Tibétains contre le pouvoir chinois dégénèrent à Lhassa, rappelant les graves émeutes et manifestations de 1989. Elles surviennent quelques mois avant les jeux Olympiques de 2008.

    Les tibétains n'ont jamais, jamais, jamais accepté qu'on leur vole leur indépendance. C'est ainsi ! (et ils sont encore assez aimables de parler d'autonomie)

  11. 361
    marabbeh dit:

    Je me sentais bien seul à refuser de hurler avec les loups, les béatificateurs du Dalaï-lama, les nostalgiques de are-krishna... Comme d'habitude les médias exagèrent et la Chine n'est pas à feu et à sang, comme la France n'était pas en à feu et à sang lors des événements de Vaux-en-Velin, ce que laissaient croire les médias d'outre-atlantique.

    La Chine s'est développée et on l'accuse d'avoir volé des emplois aux pays développés. Maintenant les chinois se sont enrichis, et on les accuse de faire monter le prix des matières premières. De là vient certainement ce sentiment anti-chinois, qui tourne maintenant à l'hystérie avec les JO.

    Evidemment la Chine est une dictature. Son gouvernement a été maladroit avec la chasse aux dissidents, avec ses gesticulations militaires vis-à-vis de Taïwan... Mais selon des chinois démocrates qui ont fui le pays depuis les événements de Tien An Men, la situation a évolué depuis une vingtaine d'années. La Révolution française a mis un siècle pour accoucher de la démocratie à la française. Laissons le temps aux chinois.

    Si la Chine est une dictature, elle n'en est pas dangereuse pour autant. Par tradition ce pays n'est pas militariste, contrairement à son voisin japonais. Je dirais même que nous, français, européens, nous sommes mal venus pour faire la morale à ce pays, nous qui avons envahi, colonisé de nombreux pays dans le monde entier (y compris la Chine d'ailleurs) et parfois massacré ou déporté des populations. Les Etats_Unis également sont mal venus de faire la morale à la Chine, eux qui ont quasiment réduit ce qui reste des amérindiens à l'état de mendiants.

  12. 362
    Philippe S., de Genève dit:

    Merci Monsieur Mélanchon pour ce point de vue qui nous change de l'unanimisme hystérique des médias "libres". Que l'opinion publique soit formatée est confirmé, hélas, par certaines réactions consternantes qui persistent à traiter par le mépris les arguments historiques pourtant incontestables que vous avancez. L'arrogance de ces "Occidentaux" est sans limite, mais la Chine n'est ni la Yougoslavie ni l'Irak et ces hypocrites donneurs de leçon vont au devant de cruelles déconvenues. Tant mieux.

  13. 363
    Ludivine dit:

    bravo : je vous ai entendu ce matin sur Europe: je n'trouvais pas les mots pour faire une aussi bonne analyse que la vôtre; en outre, il y a longtemps que je pense que Maynard, n'est pas le "saint" homme qu'il veut montrer. C'est un sectaire : il a le même physique - et la même diction saccadée et péremptoire que les "contre" l'euthanasie, les "contre" l'avortement": tellement surs de leurs DROITS; je pense que le petit habitant chinois qui attend une légère retombée des jeux pour son "petit" commerce, a droit aussi au respect.(entendu dans C dans l'air)
    Pour rappel : les jeux olympiques sont une période de trêve - après les jeux, il faudra continuer à faire pression sur la Chine - sans oublier qu'elle a une armée incommensurable et qu'elle détient...l'entiéreté de la dette américaine (donc de la nôtre)!

  14. 364
    Carolo dit:

    @Tartarin - "Perturbé une cérémonie officielle" ? Vous voilà bien formaliste tout à coup. Etonnant pour un révolutionnaire. L'impérialisme américain... On parle de la Chine, et vous ne pouvez vous empêcher de revenir à vos obsessions pathologiques. Au fait, des nouvelles des pères de famille cubains ?

    Je suis pour le débat, mais avec les démocrates, pas avec les agents du totalitarisme chinois.
    Quand vous dites que le communisme chinois a apporté santé, éducation et prospérité à la population de ce pays, vous pensez à quelle période ? A quelle partie de la Chine ? Vous êtes sûrs de ne pas oublier les 700 millions de gueux qui crèvent dans les campagnes ? Quant à qualifier l'économie chinoise actuelle de communiste...Non franchement, le communisme a assez de casseroles, ne lui refilez pas celle-ci en plus.
    Dans tous les cas, j'espère qu'on ne vous entendera pas couiner la prochaine fois que des sans-papiers chinois sont raflés par la police française et expulsés vers leur pays. Après tout, c'est un tel îlot de santé, d'éducation et de prospérité qu'on devrait se réjouir pour eux ! Ils ne mesurent pas leur chance ces ingrats !

  15. 365
    Aurélien dit:

    La vrai question, M. Mélenchon, est: reconnaissez-vous le peuple tibétain et en tant que peuple son droit à disposer de sa destinée?

  16. 366
    Régis dit:

    Point du vue intéressant puisqu’argumenté. Mais je ne peux rejoindre les conclusions de M. Mélenchon.

    Je soutiens l’idée d’un boycott de la cérémonie d’ouverture des JO pour lancer un message fort à la Chine: http://www.contre-feux.com/petitions.php

  17. 367
    denis dit:

    donc si j'ai bien compris, Mr Mélenchon est pour la dictature Chinoise, l'occupation du Tibet, l'emprisonnement des journalistes et dissidents et contre les droits de l'homme...

  18. 368
    Gilles dit:

    Finalement il est bien dommage que M. Mélenchon ait assis son discours sur des bases historiques totalement farfelues.
    Car certains arguments sont solides, comme les doutes sur la sincerite de M.. Menard (comme on peut d'ailleurs en avoir sur celle de M. Mélenchon lui-meme).
    Et personne en France (enfin, presque personne) n'agresse le peuple chinois ou les citoyens chinois.
    Simplement il faut bien reconnaitre que depuis quelques decennies la Chine a mis la main sur le Tibet en raison de son interet strategique (interessez vous donc aux relations Sino-Indiennes dans l'Himalaya), et de son interet economique (eau, donc energie, et minerais divers et varies).
    Autant de bonnes raisons pour 1) pretendre que le Tibet est chinois depuis la nuit des temps et 2) ne vouloir le lacher sous aucun pretexte.

    Une position qui tous comptes faits n'est pas si differente de celle que les Etats-Unis ont en Irak (positionnement strategique, acces au petrole). Ce sont ces motivations la qui menent le monde.

    Donc M. Mélenchon pouvait expliquer tout cela sans avoir besoin d'insulter inutilement le peuple Tibetain (qui existe, et souffre, comme le peuple Irakien, car quand vous etes sur la trajectoire d'un bulldozer, ca fait un peu mal aux pieds).

  19. 369
    Anonyme dit:

    Bonjour,

    Cet article me semble typique de la classe politique française, de celle qui, sans rien connaître d'un sujet, s'arroge le droit (au nom d'un certain niveau d'études) j'imagine, d'en discourir à foison.

    Monsieur Mélenchon, je vous invite à prendre contact avec un spécialiste de l'aire concernée, un professeur d'université, par exemple, sivous souhaitez une personne a peu près politiquement neutre. Un chercheur du CNRS, de l'INALCO, que sais-je...

    Car les réactions sur votre blog tendent à montrer que les "petites gens", les citoyens, pour certains d'entre eux, vérifient vos paroles et les faits que vous avancez. Vous vous décrédibilisez, et décrédibilisez également le PS et toute forme d'opposition au gouvernement en place.

    Si des forces montantes du PS me lisent, je vous en prie, brisez avec cette habitude du pouvoir politique de prendre les citoyens pour des mal-comprenants. Le citoyen SAIT que vous ne pouvez pas tout savoir, alors faites ouvertement appel à des experts, montrez vos limites et cessez cette atitude qu'ont vos ainés, monsieur Mélenchon compris, de se croire supérieur et n'avoir besoin de cérifier ses croyances et convictions auprès de gens qui, eux, connaissent le sujet.

    A bon entendeur,

  20. 370
    Lin dit:

    # Régis dit:
    9 avril 2008 à 15:16

    Point du vue intéressant puisqu’argumenté. Mais je ne peux rejoindre les conclusions de M. Mélenchon.

    Je soutiens l’idée d’un boycott de la cérémonie d’ouverture des JO pour lancer un message fort à la Chine: http://www.contre-feux.com/petitions.php
    ==============
    Cher Régis, baignée depuis deux jours sur les sites francophones et chinois, je peux vous constater que VOTRE message est mal reçu par les chinois parce qu'il est torturé.
    Le Boycott des produits français a commencé en Chine.

    Oh quelle provocation réussie.

  21. 371
    cyp dit:

    Cher Anonyme de 15:23,

    C'est bien trop tard : nous sommes légion à avoir définitivement arrêté de soutenir ce parti d'usurpateurs gras du bide qu'est devenu le PS.

    Je ne vois personne dans leurs rangs qui puisse prétendre relever le niveau, qui est celui de l'UMP. Le PS, c'est la droite !

  22. 372
    Anonyme dit:

    je peux plus rester tranquille sans rien dire
    j'ai toujours dormi tres tard depuis le lundi dernier, le 7 Avril. Je regardais tous les jours des vedios sur le probleme de Tibet et sur le parcours de la flamme olympique dans le monde. J'etais vraiment decue et parfois, j'etais totalement en colere. Et maintenant, je peux plus rester tranquille sans rien dire.
    J'ai lu l'article qu'un ami a mis sur son blog, c'est des paroles d'un prof chinois qui distribue des cours en France. Oui, nous esperons pas que tous les occidentaux soient d'accord avec nous, les chinois, que le Tibet est surement une partie de Chine. Et nous vous efforcons pas non plus de savoir toutes les verites et de connaitre toutes les histoires.
    Vous voyez, de votre presse, plein d'images violentes sur vos teles, mais vous comprenez jamais les visages, les caracteristiques geographiques, et les vetements. Des que vous voyez qu'il y a la violence, des armes, des gens qui saignent et les vetements de DALAI, vous commencez d'appeler tout le monde a boycotter l'ouverture de JO de pekin! Vous croyez directement que c'est le gouvernement chinois qui est en train de reprimer les Tibetains, sans reflechir. La presse allemande a deja avoue la faute qu'ils ont mal diffuse des informations, mais les autres pays, la presse francaise? Soit vous diffusez les images sans la voix sur les images violentes, soit vous mettez les parties dans lesquelles les tibetains se plaindent. Et vous pensez que ca va tout expliquer aux occidentaux.
    Ce que vous avez fait, les presses, vous mettez tous les chinois a l'etrange en colere! A Londre, A Paris, il y avait nombreux de chinois qui ont brandi le drapeau de Chine, le drapeau de JO, mais il y avait meme pas une image relative sur vos reportages. Pourquoi? Aimez-vous bien des agitations, non?
    Reflechissez vous, s'il vous plait?
    Si vous etiez le presidents de Chine, s'il serait possible de soulever une agitation nationale juste avant le JO? Bien sur non. Alors pourquoi cette agitation s'est tellement vite passe? Que-ce qui a bousse ces affaires? De toute facon, la reponse est pas possible d'etre le gouvernement chinois!
    Nous vous demandons encore, savez-vous ou se trouve Gannan? Quelle est la distance entre Tibet et Gannan? Pour vous pouvez mieux comprendre, nous vous disons c'est egale a la distance entre l'europe du sud et l'europe du nord. Donc, comment ca se fait, les agitations se passement en meme temps avec une distance comme ca? et de plus, partout dans le monde. Qui les ont fait?
    Vous connaissez tous.
    Et ben ils ont bien atteint leur but. Parceque vous etes bien attires par eux, et egalement critiquez le gouvernement chinois avec eux. En fait, vous comprenez pas trop quelle est la realite. Ceux qui comprend ces affaires sont pas ceux qui crie tout le temps, nous en sommes surs.

    Reflechissez a notre place!
    Si vous etiez prets d'organiser un JO apres avoir attendu dizaines annees, et quelqu'un fesait expres de vous embeter, vous seriez contents?
    Si une grande partie que le gouvernement a beaucoup aide pour leur developpement de votre pays veux prendre son independance, vous devriez accepter?
    Si vous etiez dans le gouvernement d'un pays tellement geant, vous comprendriez tous tout de suite...

  23. 373
    yves le henaff dit:

    358
    Et sachez qu’une partie du peuple chinois est parfaitement au courant que le Tibet est opprimé méprisé ….votre aveuglement est indigne..
    signé Yves - Humain fondamentalement du côte des opprimés.

    ===
    370
    donc si j’ai bien compris, Mr Mélenchon est pour la dictature Chinoise, l’occupation du Tibet, l’emprisonnement des journalistes et dissidents et contre les droits de l’homme

    ================

    368
    La vraie question, M. Mélenchon, est: reconnaissez-vous le peuple tibétain et en tant que peuple son droit à disposer de sa destinée?

    =================

    Evidemment,
    Mélenchon divague: la seule chose qui compte: êtes-vous du côte des masses ouvrieres à Paris, Pekin ou Lhasa?
    Le reste: barratin et il noye le poisson.
    Aussi nul sur les Tibétains que sur les Bretons.

    Yves Le Henaff

  24. 374
    Anonyme dit:

    Cher Anonyme de 15:23 qui vient dêtre salué par cyp de 15:28 chauffé par son amour de sa partie:

    Je ne suis pas vous et je vous aime ^^

  25. 375
    Hugo dit:

    Tartarin dit:

    9 avril 2008 à 14:24

    “Moi ce qui me scandalise, c’est le tabassage en regle des tibetains a lhassa, et l’epuration ethnique du tibet…”

    Vous répondez ==> Moi ce qui me scandalise, c’est le racisme et la xénophobie d’une minorité de tibétains qui ont attaqué des quartiers chinois et musulmans. Heureusement que la police chinoise est intervenue pour rétablir l’ordre et la sécurité.

    ==> Oui effectivement, à la base les autorités chinoises se sont montrées racistes et xénophobes face à la majorité Tibétaine du Tibet, en :

    * Envahissant le Tibet il y a 50 ans, puis en colonisant à son insu le peuple tibétain (comme la France a colonisé a son insu le peuple Algerien c'est exactement la MEME chose)

    *en supprimant l'enseignement de la langue tibétaine au tibet pour les tibetains.

    * en Colonisant Lhassa et en transformant la moitié de la ville en "Bordel Géant", messieurs les beaux penseurs voyez cette réalité que j'ai vu de MES propres yeux à Lhassa.

    * en installant des colons Hans dans Lhassa, et en favorisant ces colons à la place des tibetains dans leur PROPRE pays, ouvrez les yeux bon sang!

    Auriez vous accepeté la meme chose en 39-45 en tant que français ? ou en tant qu'Algerien d'etre déposséde de vos droits et de votre culture ?

  26. 376
    stepahen dit:

    Monsieur Gao,
    vous disiez

    "Ou comme cette spécialiste du Tibet qui à force de vouloir démontrer sa compétence historique finit par faire la démonstration que l’histoire des deux cultures les lie depuis au moins le 13è siècle et étale son parti pris « scientifique ».

    Trouvez-vous la science historique si nuisible ? Vos propos sont peu clairs, ou bien plutôt ce qu'on en comprend fait froit dans le dos, mais admettons que j'ai mal compris.

    Et répondons plus factuellement : le fait qeu deux pays aient des cultures liés ne signifie pas qu'ils forment un seul et même pays.
    L'histoire de la France et de l'Angleterre est EXTREMENT lié, surtout pour un Chinois qui lirait un vague résumé sur wikipedia : et je te conquiert, et je t'envahi. Il pourrait croire qu'au fond, ce n'est qu'une seule culture, un seul pays et que la France pourrait très bien avoir légitimité à envahir l'Angleterre.

    Bref, à trop vouloir "survoler" les faits et faire fi de la Science, on en vient à dire n'n'importe quoi.

  27. 377
    Clama dit:

    Je suis bien trop ignorant de la situation tibetaine pour discerner qui sont les bons et qui sont les méchants.

    Le le texte de JL Mélenchon est rafraichissant, il va à l'encontre de la "bien-pensance clé en main" qui nous assomme tous les jours.
    Il provoque des réactions interressantes et enflammées qui réveillent ce blog.

    Je ne peux pas juger des faits énoncés dans le texte de JL Mélenchon mais je reconnais sa clairvoyance et sa pertinence dans le contexte actuel.

    Sans rentrer dans le détail mais pour aller dans le sens de notre sénateur, il est interressant de constater que "c'est dans l'air du temps" de pousser les feux de tous les indépendentismes de façon à morceler les territoires et affaiblir les état nations fortement centralisés. Les exemples commencent à être de plus en plus nombreux.
    Il y a des théoriciens de la régionalisation du monde, ils sont nombreux aux Etats Unis, en Europe... et peut-être aussi en France...

  28. 378
    Régis dit:

    # Lin dit:
    9 avril 2008 à 15:24

    # Régis dit:
    9 avril 2008 à 15:16

    Point du vue intéressant puisqu’argumenté. Mais je ne peux rejoindre les conclusions de M. Mélenchon.

    Je soutiens l’idée d’un boycott de la cérémonie d’ouverture des JO pour lancer un message fort à la Chine: http://www.contre-feux.com/petitions.php
    ==============
    Cher Régis, baignée depuis deux jours sur les sites francophones et chinois, je peux vous constater que VOTRE message est mal reçu par les chinois parce qu’il est torturé.
    Le Boycott des produits français a commencé en Chine.

    Oh quelle provocation réussie.

    =================

    Lin,

    Pour quel organe de désinformation travaillez-vous ?

  29. 379
    Nat Webster dit:

    Merci Mr Mélenchon de voir les choses autrement qu´a travers les yeux des medias. Non seulement c´est courageux mais intelligent.
    Je vous en remercie avec admiration.

  30. 380
    Lothar dit:

    Beau texte en effet. L’invasion du Tibet par la Chine aurait en réalité été une libération pour le peuple tibétain. Dommage que vous ne citez pas vos sources, car j’aurais été très curieux d’en découvrir quelques unes autres que le gouvernement chinois lui-même ou les historiens maoïstes. Êtes-vous certain qu’il ne s’agisse pas là d’histoire-propagande (souvenez-vous de ce que professait Michel Foucault : les historiens mentent ! les nôtres aussi me direz-vous). Quoi qu’il en soit, j’imagine sans peine que les conditions de vie d’avant 1950 ne devaient pas être des plus agréables pour la très grande majorité du peuple tibétain. Cependant, vous souvenez-vous de ce qu’était la situation en Europe au début du siècle passé ? Certes pas de servage, mais reconnaissez qu’on en était pas loin. En fait, il me semble surtout que la question tibétaine – et que les tibétains soient ou non chinois depuis le XIVème siècle, ça n’a vraiment aucune importance – occulte le vrai problème (et c’est certain qu’un Robert Ménard n’est pas pour rien dans cette occultation involontaire mais opportuniste) : le régime chinois actuel reste une dictature sanglante susceptible de broyer tout chinois témoignant d’un mode de pensée dissident ; qu’il soit de Beijing ou de Lhassa, les ongles qu’on lui arrachera au fond d’une geôle obscure, occasionneront les mêmes souffrances. Les jeux olympiques, jeux de tous les chinois ? Non, seulement les jeux des cadres du régime et des résignés par profit ou par dépit. Mais le scandale de la résignation, c’est surtout le nôtre ; et d’abord celui, il y a une quinzaine d’années et dans un tout autre contexte, de ces négociateurs occidentaux et démocrates qui n’avaient su que répondre à un interlocuteur chinois qui leur demandait, non sans une pointe d’ironie, en quoi la démocratie, les droits de l’homme et la liberté d’expression, timidement évoqués lors des pourparlers, pouvaient bien constituer le moteur d’une expansion sociale et économique accrue pour la Chine et ses partenaires. Nos envoyés n’avaient su que répondre, parce qu’eux-mêmes ne savaient déjà plus distinguer, entre l’expansion économique et la liberté, laquelle était la fin et laquelle constituait seulement un moyen. Hélas, quand les diplomates ne sont plus que des représentants de commerce…

  31. 381
    Hélène dit:

    Bravo à Jean-Luc Mélanchon de ne pas -il n'est même pas question de hurler avec les loups- mais aboyer sur ordre derrière le bouc émissaire désigné.
    Ainsi, après l'URSS puis l'Islam, l'occident s'est trouvé un nouveau Diable : la Chine... Il est vrai que celle-ci les tient à la gorge économiquement, mais ils auraient pu s'en apercevoir plus tôt. Que va faire l'empire américain, dont la Chine détient pour des milliards de Bons du Trésor ? Arrêter de vivre et de financer ses guerres à crédit ?

  32. 382
    Ling SUN dit:

    What happened in Paris on April 7th really hurt me and all the Chinese people. Even I agree with Mr. Sarkozy that in a Democracy, everyone has the right to express themselves, but please do not politicize the Olympic Games, it is the Games of Chinese people and of all people around the world, not the terrain of political disputes and manipulations.

    Please do not push Chinese to the corner of NATIOANLISM, that's what exactly what the westerns are doing now.

  33. 383
    TAMBI GILBERT dit:

    Monsieur Jean Luc MELANCHON,

    Bravo pour votre courage et votre culture. Comme le disait Gandhi, « le plus grand malheur de mon peuple est son ignorance ». Aujourd’hui, l’ignorance des français et des autres est savamment alimentée par la désinformation de gens sectaires, avides, et imbéciles.
    Si je pouvais dire ce que je pense du sujet, j’irai beaucoup plus loin que vous. Depuis plus de 10 ans, j’étudie de part le monde les sectes, les manipulateurs et les manipulés. Il n’est pas possible d’écrire la réalité. Les gens veulent simplement entendre ce qu’ils comprennent, c'est-à-dire les vérités : ce qui se dit, ce qui se murmure, ce qui se lit ou s’entend dans les journaux, bref, ce que les gens croient.
    En ce qui vous concerne, j’admire votre nouvelle démarche depuis les élections. Continuez avec ce courage et détermination. Je suis pourtant homme de droite qui a voté sako uniquement pour voter contre ségo.
    BRAVO MONSIEUR MELANCHON
    G. Tambi de Bordeaux

  34. 384
    Stéphane dit:

    N'ayant jamais été en Chine, il m'est difficile de savoir exactement ce qui se passe là-bas, mais je trouve votre intervention fort courageuse car des gens comme Ménard ou BHL nous présentent étrangement tous les conflits internationaux de manière excessivement manichéenne, il me semble. La réalité doit être bien plus nuancée que ce que veut bien nous faire croire Ménard, l'homme à la tête de chien battu qui aime se prendre des verres d'eau sur la tronche.

  35. 385
    Gabryl dit:

    Bravo,

    Je vis à Pékin, et aujourd'hui j'ai presque "honte" d'être français.
    Je suis 100% en accord avec vos propos.

    A très bientôt.

    G.

  36. 386
    Jean Salmona dit:

    Enfin une voix qui se distingue du manichéisme ambiant ! Le rôle des media dans cette affaire se révèle être du même ordre que celui des gouvernements totalitaires : ils organisent une vérité unique et leur pouvoir sur l'opinion publique est tel que les gouvernements - et pas seulement celui de la France - ne peuivent qu'emboiter le pas.Quel écoeurement !

    Je connais assez bien non le Tibet mais le Xin Jiang, et je peux affirmer que les bétises que l'on écrit et que l'on entend sur l'oppression des Ouïghours par le pouvoir central relèvent de la désinformation. Les Ouïghours sont encouragés dans leur culture ; ils bénéficient, à la différence des Han, d'allocations familiales au delà du 1er enfant (alors que, pour les Han, la règle est "un couple, un enfant". La langue Ouïghoure est la plus pratiquée partout au Xin Jiang. Le journaux, la télévision les affiches dans les lieux publics, sont en Ouïghour. La quasi totalité des restaurants sont de cuisine ouïghoure (que les Han n'aiment pas du tout...) Les parents disposent, pour leurs enfants, de trois possibilités : écoles où tout est enseigné en Ouïghour, idem tout en Mandarin, ou encore disciplines scientifiques en Ouïghour, les autres en Mandarin.
    Enfin, le pouvoir central dote le Xin Jiang d'infrastructures (autoroutes, routes, aéroports) ultramodernes. Urumqi ressemble plus à Seattle qu'à l'oasis qu'elle a dû être il y a à peine 50 ans. En outre, il faut cherchjer pour trouver un policier ou un soldat.
    Au total, les indépendantistes Ouïghours exilés en Turquie n'ont pratiquement aucune audience dans la population, surtout lorsque celle ci, qui voyage, compare sa situation avec celle des pays d'Asie Centrale voisins et aux ethnies voisines (Tadjikistan, etc).
    Je pense que les Corses seraient ravis d'avoir droit à des facilités et égards aussi singuliers la part du gouvernement central !

  37. 387
    cyp dit:

    Enfin un avis sensé : merci Hugo !

  38. 388
    Anonyme dit:

    Non, Clama,
    non, Hélène

    Le texte de JL Mélenchon ne va PAS à l’encontre de la “bien-pensance clé en main” : il suit la droit ligne de Beijing.

    Il rappelle un peu les textes de Peyrefitte, autrefois, sur les miracles de la Chine maoiste, avant qu'on lui ouvre un peu les yeux de force.

    Et non, les faits mentionnés par l'article ne SONT pas invérifiables : un peu de google, et hop, on se rend compte, très rapidement, que l'article est truffé d'erreurs historiques.

    C'est NOTRE devoir que de vérifier les sources et tout ce que disent nos hommes politiques ! Vraiment, il en va de la survie de notre démocratie.

    Ah ! Et merci à mon homonyme pour sa déclaration d'amour !

  39. 389
    sitting-bull dit:

    Monsieur Mélenchon. Cela fait 59 ans que nous, défenseurs des droits de l’homme, luttons avec nos faibles moyens contre l’oppression du peuple tibétain ; et cela fait 8 ans que nous nous opposons, avec les mêmes moyens dérisoires et sans violence, à la candidature de la Chine aux jeux olympiques. Où est donc l’hypocrisie dont vous semblez parler, hormis chez ceux qui, à la tête de l’Etat français et dans les médias depuis 1949 (et non 1959 comme vous l’écrivez), n’ont cessé de fermer les yeux sur nos appels à l’aide ; chez ceux qui, comme vous le faites aujourd’hui, ferment les yeux sur la réalité des faits ? Où est l’hypocrisie hormis chez ceux qui, garants de la culture, ont supprimé le drapeau tibétain de nos dictionnaires et de nos livres d’histoire sans pour autant reconnaître officiellement l’annexion du Tibet par la Chine ?
    Non, les JO de Pékin ne sont pas un prétexte, mais une occasion, et elles sont rares, pour ceux que l’on n’entend pas de manifester de façon audible.

    Concernant votre affirmation selon laquelle le Tibet est chinois depuis le 14ème siècle, et que les évènements qui s’y sont produits depuis ne relèvent alors que de la simple « révolution interne à la Chine », cela s’appelle de l’intox, voire même du négationnisme. Depuis sa naissance parmi les plus anciennes civilisations du monde, le Tibet n’a eu de cesse de repousser les invasions de la Chine, certes - il a d’ailleurs été défendu pendant longtemps par l’empire mongol des Khan, jusqu’à ce que celui-ci soit lui-même victime de la Chine - mais ces invasions ont été repoussées à chaque fois, jusqu’à celle fatidique de 1949, et jamais reconnues par la communauté des nations. J’ajoute que le rattachement du Tibet à la Chine, signé en 1951 sous l’appellation d’ « accord en 17 points », a été cosigné à la place du Dalaï Lama et non par lui-même… Considéreriez-vous, monsieur Mélenchon, qu’un pays fait officiellement partie d’un autre dès lors qu’il subit une tentative d’invasion ?

    Quant au manichéisme que vous pointez du doigt dans votre interview à France Info, je vous rappelle que la « libération du Tibet du joug de la religion » que vous semblez soutenir coûta la vie à plus d’1 million 200000 Tibétains. A ce massacre de paysans armés de fourches et de moines pacifistes par une armée d’1 million de Chinois se sont ajoutés les tortures, les viols, la stérilisation massive de milliers de femmes tibétaines, l’interdiction du mariage entre Tibétains et la colonisation forcée de milliers de Chinois qui montrent que cette fameuse libération n’est autre qu’une accaparation de territoire doublée d’un génocide.

    Au génocide humain s’ajoute un génocide culturel (destruction des lieux de cultes, interdiction des pratiques religieuses et des signes ostentatoires de culte, reniements de religion forcés, séances d’humiliations publiques, imposition de la langue chinoise et rééducation culturelle, importation de pratiques pourtant illégales en Chine (jeux d’argent, prostitution)), et un génocide environnemental (déforestation massive, pollution des fleuves par les essais atomiques (on sait que du Tibet naissent les 4 fleuves autour desquels vivent 45% de la population mondiale), extermination d’espèces animales endémiques, etc.)

    Je rappelle en outre que le bouddhisme n’est pas une religion théiste. Il n’y a pas de dieu dans le bouddhisme, seulement des modèles humains d’accomplissement spirituel érigés comme des « divinités archétypes ». Il est donc idiot d’appliquer au bouddhisme les arguments athées et anticléricaux habituels que vous employez ; de même que la soit-disante théocratie menée par le Dalaï Lama dont vous parlez n’est donc en rien comparable avec celle d’un Ayatollah Khomeini ou autre…
    Quant à l’aspect féodal du gouvernement tibétain d’avant 1949, le Dalaï Lama était en phase de le réformer quand l’invasion chinoise ne lui en n’a pas laissé l’opportunité. Mais quand bien même cette nation fut féodale, trouvez-vous que cela méritait l’anéantissement d’un peuple et de sa culture ?

    Monsieur Mélenchon, prenez garde à ce que ce personnage provocateur et au « franc parler » que vous vous amusez à jouer ne vous fasse soutenir l’insoutenable et ne vous fasse perdre de vue ce qui est juste et ce qui ne l’est pas, ce qui est vrai et ce qui ne l’est pas, jusqu’à vous commettre dans le négationnisme.

    Je suis socialiste. Mais j’avoue que depuis la campagne présidentielle de 2007, il m’arrive souvent d’avoir honte de me reconnaître de ce parti dont les membres éminents n’hésitent pas à fouler du pied les valeurs humanistes qu’ils sont censés porter et représenter.
    En cela, monsieur Mélenchon, les Tibétains, leur culture et leur philosophie auraient beaucoup à vous apprendre si on leur accordait le droit de s’exprimer.

  40. 390
    Anonyme dit:

    Oui, Jean !
    Tant qu'il y a des restaurants ouïghours au Xin Jiang, c'est qu'il n'y a pas de problèmes au Tibet !

    Et les Ouïghours s'exilent en Turquie, où ils n'ont aucun droit, parce que ce sont des masochistes congénitaux.

  41. 391
    Guillaume dit:

    Vous dites que vous êtes contre la théocratie et contre le servage. Moi aussi, mais qu'est-ce qui vous fait penser que le Dalai Lama veut le retour de ces pratiques ? Il dit clairement qu'il ne veut pas l'indépendance, mais des négociations en vue d'une réelle autonomie. Quand on dit cela aux Chinois, ils répondent que l'autonomie est une bonne chose, qu'ils n'y voient aucun mal puisqu'elle est stipulée par la loi chinoise. Sur le papier, tout le monde veut la même chose. Il faut donc militer pour que les négociations reprennent, et pour favoriser l'apaisement. Votre ton, monsieur Mélanchon, et votre présentation chaotique des faits, a plutôt pour effet d'attiser l'agressivité.

  42. 392
    Raymond dit:

    Je viens de visualiser sur internet votre intervention sur "Parlons net".

    Je vous dis bravo sénateur !

  43. 393
    nine dit:

    Quand vous dîtes "Parler « d’invasion » en 1959" vous confondez avec la fuite du Dalaï Lama en Inde.
    Vous tromper de dates dans un blog public semble démontrer que comme "ami de la Chine" vous êtes à côté de la plaque.

  44. 394
    Théodore dit:

    Je veux juste ajouter quelque chose en m'adressant ici à nos amis chinois. Qu'ils sachent bien que ces manifestations (qu'elles soient ou non justifiées) s'adressent à un régime politique, à des politiques et à personne d'autres. Ils ne doivent en aucune manière se sentir concernés.
    Qu'ils sachent qu'ils seront toujours, toujours les bienvenus ici. Entre nos cultures existent de très nombreuses passerelles. J'ai personnellement beaucoup de sympathie pour le peuple chinois.
    Il semble qu'il y ait une grande incompréhension au sujet du Tibet et, en tout cas, des interprétations très divergentes. Il est temps d'y mettre bon ordre afin de calmer le jeu et de repartir sur des bases saines. Les seuls qui sont à même de le faire sont les autorités chinoises. Une seule démonstration de leur part pourrait remettre les pendules à l'heure. Si elles s'y décident l'Occident se prendra un grosse claque et ce sera une vraie leçon. Si elles ne le font pas le doute subsistera et l'ambiance pourrait bien continuer de se dégrader.

  45. 395
    Hugo dit:

    Comment Monsieur Mélenchon pouvez prendre le contre pieds "pour prendre le contre pieds" contre les defenseurs du Tibet?

    Voue etes un democrate, attaché à la liberté des peuples a disposer d'eux meme.

    Comment en tant qu'homme de gauche, pouvez vous denaturer les aspirations democratiques des Tibetains en ridiculisant les aspirations pacifistes et democratiques des Tibétains ?

  46. 396
    Jacques de Pradines dit:

    Lire, enfin, sous la plume d'un responsable politique de gauche une analyse de la situation du Tibet et des relation Sino-Tibétaines est un grand bonheur intellectuel pour moi. Je suis loin de partager toutes les position de Jean-Luc Mélenchon et certaines, dans le passé, m'ont horripilé. Mais là, bravo... M. Mélenchon se tient éloigné de cette aberration du politiquement correct qui fait tant de mal à la politique, à gauche comme à droite... Délivrez nous du penser simpliste et de la bêtise ambiante, des bons sentiments et des imposteurs...

  47. 397
    Gilles dit:

    Un grand merci a stting-bull.

    Et il est bien dommage que M. Mélenchon, apres avoir fait le beau a la tele ou ici meme, ne daigne pas faire de mise au point sur ses propos. Ne serait-ce que pour revenir sur les erreurs historiques grotesques qu'ils comportent. A moins que nous ne soyons face a une nouvelle forme de revisionnisme ?

    Meme Nathalie K-M s'excuse ces jours-ci, alors, M. Mélenchon, un petit effort....

  48. 398
    Anonyme dit:

    sitting-bull, ce que vous dite et dite faire semblent très intéressant.

    Avez-vous une identitié moins "anonyme" ? un site web ?

    Cela dit, une théocratie même non-déiste n'est pas forcément la panacée. Le Tibet à l'époque des lamas n'a pas toujours été un modèle de gouvernement, mais néanmoins, cela n'en fait pas un raison légitimant un tel'anschluss".

  49. 399
    Tartarin dit:

    Réponse au commentaire 367 : Cher Carolo, je ne suis pas formaliste, je suis simplement pour l'ordre et le respect des lois.

    Le communisme chinois a apporté santé, éducation et prospérité durant toutes les périodes, l'évolution de l'espérance de vie (qui est de loin le meilleur des indicateurs) le prouve (de 1949 à 1981, l'esperance de vie est passée de 35 à 68 ans, et elle est aujourd'hui de 72 ans - notons que la progression s'est ralentie depuis que le pays s'est converti à l'économie de marché).

    Il y a peu de sans-papiers chinois en France, le gros bataillon des sans-papiers viennent des pays "libérés" par les USA, style Irak, Afghanistan ou Kosovo. Notez d'ailleurs que la qualification de "sans-papiers" est inexacte, ces gens ayant des papiers de leur pays d'origine (il faudrait ainsi plutot parler de clandestins).

    Pour ce qui est des 5 pères de familles cubains, se reporter à cette page :

    http://vdedaj.club.fr/cuba/solidarite_5_miami.html

  50. 400
    Oma dit:

    Stérilisation des femmes tibétaines? Enfin un peu de égalité! Car nous les femmes de Han sont proposée de faire ça après le premier enfant, et les femmes issues de minorité ont le droit d'avoir 2 enfants.

Pages : « 13 4 5 6 7 [8] 9 10 11 12 1355 »

Blog basé sur Wordpress © 2009/2013 INFO Service - V4
Générateur de miniatures