07avr 08

Je ne suis pas communiste chinois. Je ne le serai jamais. Mais je ne suis pas d’accord avec les manifestations en faveur du boycott des jeux olympiques. Je ne suis pas d’accord avec l’opération de Robert Ménard contre les jeux olympiques de Pékin. Je ne suis pas d’accord avec la réécriture de l’histoire de la Chine à laquelle toute cette opération donne lieu. Je ne partage pas du tout l’enthousiasme béat pour le Dalaï lama ni pour le régime qu’il incarne. Pour moi, le boycott des jeux est une agression injustifiée et insultante contre le peuple chinois. Si l’on voulait mettre en cause le régime de Pékin il fallait le faire au moment du choix de Pékin pour les jeux. Il ne fallait  pas permettre à la Chine d’être candidate. Il fallait le dire en Chine. Ce qui se fait est une insulte gratuite et injustifiée contre les millions de chinois qui ont voulu et préparent activement les jeux. Pour moi il flotte un relent nauséabond de racisme sur cette marmitte !

UN PRETEXTE

Si un boycott devait être organisé, dans une logique agressive conséquente, ce n’est pas celui du sport qui est un moment d’ouverture et de fraternisation. Pourquoi pas plutôt celui des affaires et de la finance ?  Naturellement aucun des activistes mondains actuels ne le propose ni n’entreprend quoi que ce soit dans ce sens. Si l'on devait vraiment se facher avec le gouvernement chinois,  pourquoi le minimum de ce qui se fait dans les relations normales entre les nations ne se fait-il pas à cette occasion ? Le président de la République chinoise (combien de protestataires se soucient de savoir comment il s’appelle ?) a-t-il été approché ? Lui a -t-on demandé quelque chose ? Quoi ? Qu’a-t-il répondu ? Le premier ministre (combien se sont préoccupés de connaitre son nom ?) a-t-il été interpellé ? L’ambassadeur de Chine en France a-t-il été reçu et a-t-on eu un échange avec lui ? Qui s’en soucie ? Avec une morgue ressemblant à du racisme, on proteste contre un gouvernement dont on ne cite pas le nom des dirigeants, et dont on fait comme s’il n’existait pas. Pourquoi sinon parce qu’on pense par devers soi qu’il n’en est pas vraiment un. La superbe occidentale nie jusqu'au nom des gouvernants qui dirigent un peuple de un milliard quatre cent millions de personnes que l'on croit assez veules pour être maîtrisé par une simple police politique ! D’une façon générale je ressens, en voyant tout cela, l’écho du mépris des colons qui ont imposé en leur temps les armes à la main l’obligation pour les chinois de faire le commerce de l’opium ! Si la volonté est d'affronter le régime politique de Pékin, aucun des moyens employés n'est de nature à modifier quoi que ce soit d'autre que l'opinion occidentale déjà totalement formatée sur le sujet. 
Donc les évènements du Tibet sont un prétexte. Un prétexte entièrement construit à l’usage d’un public conditionné par la répétition d’images qui visent à créé de l’évidence davantage que de la réflexion. Exemple : seule l’enquête « d’arrêt sur image » rapporte que les « évènements du Tibet » ont commencé par un pogrom de commerçants chinois par des « tibétains ». Dans quel pays au monde de tels évènements restent-ils sans suite répressive ? La vie d’un commerçant chinois a-t-elle moins de valeur que celle du manifestant « tibétain » qui l’assassine à coups de bâton dans la rue ? Bien de l’amitié pour les tibétains n’est qu’une variante nauséabonde du racisme contre les chinois. Elle se nourrit de tous les fantasmes que l’ignorance favorise. Que la répression ait été lourde est peut-être avéré. Comment l’apprécier ? Les seuls chiffres rabachés sont ceux du « gouvernement tibétain en exil ». Pourtant le gouvernement chinois, si j’ai bien entendu, annonce lui-même un nombre de blessés et de morts qui permet de comprendre qu’il y a eu une situation grave et sérieuse que les autorités admettent. Dans n’importe quelles circonstances ont essaierait de comparer les informations. On essaierait de comprendre l’enchainement des faits. Sinon autant dire que le gouvernement français de l’époque a ordonné de pousser deux jeunes dans un transformateur électrique à Clichy Sous Bois au motif qu’il avait alors une politique de main dure face aux banlieues. Personne n’oserait avancer une bêtise aussi infâme. Dans les émeutes urbaines américaines la répression a aussi la main lourde. Tout cela n’excuse rien. Mais cela permet de mettre des évènements en relation de comparaison. 

 
UN PERSONNAGE SUSPECT

J’exprime les plus nettes réserves à propos de l’action politique de monsieur Robert Ménard, principal organisateur des manifestations anti chinoises. A présent, à propos du Tibet et des jeux olympiques, on ne voit que Robert Ménard. Il parle, parait il, au nom de « Reporters sans frontière ». Cette association est réduite à la personne de Robert Ménard. Bien des anciens membres du conseil d’administration pourraient en dire long au sujet des conceptions démocratiques de monsieur Ménard dans sa propre association. Quand je me suis trouvé sur le plateau de radio à France Culture où l'on m'interrogeait sur le sujet du Tibet et des jeux olympiques, messieurs Marc Kravetz et Alexandre Adler sont restés silencieux quand j'en suis venu au rôle de monsieur Ménard.  Ils ne peuvent être soupçonnés de chercher à me complaire… Hors micro, les deux exprimaient des réserves marquées sur les méthodes du personnage de Robert Ménard. Maxime Vivas a établi une analyse documentée extrêmement inquiétante sur ce personnage et ses sources de financements. Quoiqu’il en soit, il semble qu’il remplace aussi dorénavant les syndicats de journalistes, l’association internationale des droits de l’homme, Amnesty et ainsi de suite. Parfois même il remplace le Dalaï lama. Robert Menard milite pour le boycott des jeux ce que ne fait pas le Dalaï lama. Celui-ci dit au contraire que le peuple chinois mérite les jeux. Robert Ménard est un   défenseur des droits de l’homme à géométrie variable. A-t-il mené une seule action, même ultra symbolique, quand les Etats unis d’Amérique ont légalisé la torture ? A-t-il mené une seule action pour que les détenus de Guantanamo soient assistés d’avocat ? Robert Menard a un comportement qui soulève des questions sérieuses au sujet des motivations de son action. 

LE REGIME THEOCRATIQUE EST INDEFENDABLE

 A propos du Tibet. Le Tibet est chinois depuis le quatorzième siècle. Lhassa était sous autorité chinoise puis mandchoue avant que Besançon ou Dôle soient sous l’autorité des rois de France. Parler « d’invasion » en 1959 pour qualifier un évènement à l’intérieur de la révolution chinoise est aberrant. Dit-on que la France a « envahi » la Vendée quand les armées de notre République y sont entrées contre les insurgés royalistes du cru ? Le Dalaï Lama et les autres seigneurs tibétains ont accepté tout ce que la Chine communiste leur proposait et offrait, comme par exemple le poste de vice président de l’assemblée populaire que « sa sainteté » a occupé sans rechigner. Cela jusqu’au jour de 1956 où le régime communiste a décidé d’abolir le servage au Tibet et régions limitrophes. Dans une négation des traditions, que j’approuve entièrement, les communistes ont abrogé les codes qui classaient la population en trois catégories et neuf classes dont le prix de la vie était précisé, codes qui donnaient aux propriétaires de serfs et d’esclaves le  droit de vie, de mort et de tortures sur eux.  On n'évoque pas le satut des femmes sous ce régime là. Mais il est possible de se renseigner si l'on a le coeur bien accroché. L’autorité communiste a mis fin aux luttes violentes entre chefs locaux du prétendue paradis de la non violence ainsi qu’aux divers châtiments sanglants que les moines infligeaient à ceux qui contrevenaient aux règles religieuses dont ils étaient les gardiens. La version tibétaine de la Charria a pris fin avec les communistes. La révolte de 1959 fut préparée, armée, entretenue et financée par les USA dans le cadre de la guerre froide. Voila ce qu’il en est des traditions charmantes du régime du Dalaï Lama avant les communistes et de l’horrible « invasion » qui y a mis fin.  Depuis, la scolarisation des enfants du Tibet concerne 81% d’entre eux là où il n’y en avait que 2% au temps bénis des traditions. Et l’espérance de vie dans l’enfer chinois contemporain prolonge la vie des esclaves de cette vallée de larmes de 35, 5 à 67 ans. En foi de quoi l'anéantissement des tibétain se manifeste par le doublement de la population tibétaine depuis 1959 faisant passer celle-ci de un million à deux millions et demi. Pour tout cela, la situation mérite mieux, davantage de circonspection, plus de respect pour les chinois que les clichés ridicules que colportent des gens qui ne voudraient ni pour eux, ni pour leur compagne ni pour leurs enfants d’un régime aussi lamentable que celui du roi des moines bouddhistes du Tibet. A l’heure actuelle je n’éprouve aucune sympathie pour « le gouvernement en exil du Tibet » dont sa sainteté est le décideur ultime sur pratiquement toutes les questions, où siège un nombre de membres de sa famille qu’il est tout à fait inhabituel de trouver dans un gouvernement, même en exil, sans parler de leur présence aux postes clefs de la finance et des affaires de cet exil. Je respecte le droit de sa sainteté de croire ce qu’elle veut et à ses partisans de même. Mais je m’accorde le droit d’être en désaccord total avec l’idée de leur régime théocratique. Je suis également hostile à l’embrigadement d’enfants dans les monastères. Je suis opposé à l’existence du servage. Je suis laïque partout et pour tous et donc totalement opposé à l’autorité politique des religieux, même de ceux que l'album "Tintin au Tibet" a rendu attendrissants et qui ne l’ont pourtant jamais été. Je désapprouve aussi les prises de position du "roi des moines" contre l’avortement et les homosexuels. Même non violentes et entourées de sourires assez séducteurs, ses déclarations sur ces deux sujets sont à mes yeux aussi archaïques que son projet politique théocratique.  Je n’ai jamais soutenu l’Ayatollah Khomeiny, même quand j’étais contre le Shah d’Iran. Je ne soutiens pas davantage ni n’encourage le Dalaï Lama, ni dans sa religion qui ne me concerne pas, ni dans ses prétentions politiques que je désapprouve ni dans ses tentatives cecessionistes que je condamne.  Je demande: pourquoi  pour exercer sa religion et la diriger le Dalaï Lama aurait-il besoin d’un Etat ? Un Etat qui pour être constitué demanderait d'amputer la Chine du quart de sa surface! Son magistère moral et religieux actuel souffre-t-il de n’être assis sur aucune royauté ?

FAUTEUR DE GUERRE

En ce qui concerne le droit international et la géopolitique, le dossier du Tibet tel que présenté par ses partisans est un facteur de violences, de guerres et de déstabilisation aussi considérable que celui des Balkans. Quel genre de Tibet est défendu ? Le "grand Tibet" incluant des régions comme le Yunnan et le Sichuan, sur les territoires des anciens seigneurs de la terre où sont organisés des troubles en même temps qu'à Lhassa ? Bien sur, aucun de ceux qui s'agitent en ce moment ne se préoccupe de savoir de quoi il retourne à ce propos. Rien n’indique mieux le paternalisme néo colonial ni le racisme sous jacent à l’enthousiasme pro tibétain que l’indifférence à ces questions qui mettent en cause la vie de millions de personnes et des siècles d’histoire et de culture chinoise. 
J'ai lu que les athlètes français porteraient un maillot avec une déclaration un peu passe partout qui est présentée comme une protestation politique . Je sais très bien que l'inscription "pour un monde meilleur" ne mange pas plus de pain là bas qu'ici. Mais elle sera certainement vécue par les chinois du commun comme un acte injurieux si son motif pro dalai lama est connu. Peut-être est-il cependant aussi un peu hors limite des règles du sport international. Souvenons nous que la ligue européenne de natation a exclu des championnats d'europe de natation le nageur serbe Milorad Cavic parce qu'il portait lors des remises de médailles un tee-shirt sur lequel était écrit: "le Kosovo est serbe". Cela fera-t-il jurisprudence? Les champions français qui porteront un slogan annoncé comme politique seront-ils interdits de jeux ?  Bien sûr que non ! Puisque le but c'est justement que le Tibet soit au chinois ce que le Kosovo a été aux serbes.  Mais comme cela n'a rien de comparable, à part la volonté de dépeçage de l'ennemi et la mise en scène médiatique,  il est fort probable que cela finisse à la confusion des agresseurs. Je le souhaite. Je suis un ami de la Chine. Et je sais que l'intéret de mon pays et ses valeurs ne sont pas du côté où l'on voudrait les entrainer.


2 722 commentaires à “Je ne suis pas d’accord avec le boycott des jeux de Pékin et la propagande anti-chinoise”

Pages : « 1 2 3 4 5 [6] 7 8 9 10 1155 »

  1. 251
    Jean-Louis Piel dit:

    Merci pour votre article que j approuve entierement. Le Monde et les autres journaux francais feraient bien de le reproduire. Je travaille en Chine depuis 18 ans et cette campagne abjecte anti-chinoise me revulse. Les pro dalai-lama feraient bien de lire le point de vue de ce dernier paru dans le journal Le Monde. il est la demonstration meme de ce que dit Mr Jean-Luc Mélenchon. Merci encore monsieur. Je conseille aussi de lire l article de l actrice americaine d origine chinoise Joan Chen publie aujourd'hui dans le Washington Post pour comprendre mieux ce que dit Mr Mélenchon.

  2. 252
    Tartarin dit:

    "des incultes aussi cyniques que Mr Zemmour et mr Naulleau qui soutiennent la plus grande dictature mondiale en tapant à longueur de journée sur la défense des droits de l’homme. "

    Hélas Zemmour et Naulleau ne soutiennent pas le régime chinois. Un régime qui a sorti son peuple de la misère, la Chine étant l'un des pays du Monde qui a réalisé les plus grands progrès en terme d'espérance de vie au cours du dernier demi-siècle. Si l'Inde - merveilleuse démocratie capitaliste qui respecte les droits de l'homme - avait suivi le même chemin de développement que la Chine au cours de ces 50 dernières années (c'est à dire si l'Inde avait été dirigée par une horrible dictature, par le Parti Communiste Chinois), 200 millions de morts auraient été évités (chiffre basé sur des travaux d'économistes).

    A force de ne voir que les droits de l'homme et d'oublier les droits économiques et sociaux, on en arrive à des jugements aussi aberrants que les votre. Triste.

    "'je ne vous souhaite pas de vivre au Tibet."

    Ca dépend quel Tibet.....Celui d'avant 1959 sous la férule des moines tibétains, certes non.

  3. 253
    Olivier dit:

    je voulais dire que l'avortement posait problème à la religion doudhiste mais il a dit que sa religion devait s'adapter à l'époque et au lieu.
    voila poiur rétablir les choses, mais cela étant dit vous avez tout à fait le droit de ne pas vouloir un tibet libre, c'est votre vie.

  4. 254
    robert MARIE dit:

    Monsieur le Sénateur,
    Merci de me permettre d'argumenter de manière plus cohérente ma défense de l'esprit critique et d'une vision des évènements relative et non fondé sur des réactions uniquement émotionnelles sans aucune analyse politique et de bon sens. Le fait que des moines et des moines bouddhistes (et non uniquement des citoyens) soient molestés déclenche une telle réaction montre l'aveuglement des médias et de certains politiques, probablement bien contents de monter en épingle le désir de religiosité ambiant.

  5. 255
    Bernard FLEUROT dit:

    Ce matin sur Europe 1 je n'en ai pas cru mes oreilles. Voila un politique qui ne hurle pas avec les loups, qui prend le temps de nous éclairer de manière circonstanciée, je commençais à être fatigué d'entendre la même rengaine.
    Le monde n'est pas bicolore blanc et noir comme beaucoup voudrait nous le faire croire.
    Merci pour la démocratie
    PS: une pieuse pensée pour Saint Ménard protecteur de la veuve et de l'orphelin

  6. 256
    Verne Bruno dit:

    Les propos que vous tenez sur le Tibet, ses rapports avec la Chine et sur le Dalaï Lama sont affligeants.

    Tout d'abord, il est faux de dire que le Tibet fait partie de la Chine depuis le 14ème siècle.
    La réalité est autrement plus complexe et floue et relève d'un jeu de pouvoirs entre Chine, Mongolie et Tibet, les suzerainetés s'exerçant tantôt dans un sens, tantôt dans l'autre. Ces luttes d'influence se sont encore complexifiées au 19ème siècle, avec l'intervention de la Russie et de l'Angleterre.

    Concernant l'histoire récente du Tibet, n'oublions pas les résolutions de l'ONU qui reconnaissent le droit à l'autodétermination pour les tibétains, sans oublier le rapport de la commission internationale des juristes de 1960 : « de 1913 à 1950, le Tibet a démontré son existence en tant qu'État, tel que le conçoit le droit international ».
    La même Commission affirmait, en 1997 : "Les Tibétains sont un peuple sous domination étrangère et, en vertu du droit international, ont droit à l'autodétermination, par laquelle ils peuvent déterminer librement leur statut politique. Le peuple tibétain n'a pas encore exercé ce droit, qui exige l'expression libre et authentique de sa volonté".
    Dans votre "article", vous mettez en avant ce que la Chine a apporté au Tibet. Vous oubliez juste de dire que ces bienfaits profitent avant tout aux colons chinois qui sont en train de noyer le Tibet sous leur masse. Lhassa est depuis longtemps une ville à majorité han.
    Vous oubliez également de mentionner le génocide qui a suivi l'invasion chinoise : de 500 000 à 1 millions de morts suivant les sources. Vous oubliez de mentionner les tortures, viols, déportations, avortements forcés, destructions des monastères qui ont accompagné l'intervention chinoise. Vous oubliez de dire que l'actuel dirigeant chinois, du temps où il était gouverneur de la province du Tibet était surnommé "le boucher de Lhassa"... On pourrait continuer longtemps.
    Au passage : vous parlez de pogrom anti chinois à propos des dernières émeutes de Lhassa : on croit rêver ! Les velléités anti chinoises de certains tibétains peuvent se comprendre si on considère le fait qu'ils se font écraser depuis plus de 50 ans ! Faut-il aussi parler de pogrom dans le cas de la lutte des palestiniens contre l'état d'Israël ? Effectivement, ces violences ne sont sans doute pas une solution, mais arrêtez de tout mélanger !
    Alors bien sûr, dans les années 1950, la société tibétaine était une théocratie sortant à peine du moyen âge, mais cela ne justifie en rien l'invasion chinoise. Celle-ci ne s'est d'ailleurs pas faite pour libérer le peuple tibétain, ne soyez pas naïf, mais pour contrôler une zone stratégique, riche de ressources naturelles, où prennent naissance les grands fleuves d'Asie.
    Concernant les rapports du Dalaï Lama au pouvoir : il y a bien longtemps qu'il ne défend plus cette société théocratique que vous évoquez (l'a-t-il défendue un jour ? Rappelons nous qu'il a accèdé aux fonctions de Dalaï Lama vers 14 ans, et qu'il a fui en Inde vers l'âge de 20 ans !).
    Le peuple tibétain en exil s'est doté d'un parlement, élu démocratiquement, dans lequel siègent des femmes (non voilées, éduquées, libres de s'exprimer et dans une proportion sans doute plus forte qu'à l'assemblée nationale française). Vous me faites donc doucement rigoler en faisant le rapprochement avec l'Iran de Komeiny !
    Il reste encore bien des choses à améliorer (multipartisme, séparation entre le religieux et le temporel...) mais de grâce, ne comparez pas les représentants des tibétains avec les barbus au pouvoir dans certains pays, et ne laissez pas croire que la Chine a envahi le Tibet pour son bien et qu'après tout, le Tibet ne s'en porte pas plus mal : c'est une insulte pour l'ensemble des tibétains.

  7. 257
    Erig dit:

    C'est incroyable le nombre de Sarkozystes qui sont d'accord avec mélanchon. Et les autres sont staliniens, alors...

  8. 258
    Perrot dit:

    Belle réthorique M. Mélenchon !

    Vous commencez votre billet d'opinion par "je ne suis pas communiste chinois" et un peu plus loin vous denoncez ceux qui voudraient réecrire l'histoire de la chine, c'est bien !
    A titre d'information M. Mélenchon la chine, sauf erreur de ma part, n'est communiste que depuis 1949....Or tout le reste de votre article est construit comme si ce même pays avait toujours connu ce régime, comme si ces millions (pas milliards ?) de chinois "insultés" avaient massivement voté dans un grand élan "démocratique" pour les communistes au pouvoir !

    Ma démarche ici n'est pas de condamner un régime ou de le défendre mais d'exprimer tout mon dépis quand à votre démarche intellectuelle.

    En effet certains de vos arguments sont tout à fait justes (la condamnation internationale devrait passer par l'économie, mais comme tout le monde vous savez très bien que cela est utopique !) et c'est justement parce que vous articulez votre dicours autour d'éléments valables judicieusements choisis que je juge votre discours dérangeant.
    A vous lire on en arrive à penser qu'après tout si les libertés d'expression, de circuler, de penser sont bafouées ce n'est pas si grave après tout car heureusement les méchants bonzes ne sont plus au pouvoir au Tibet !

    Que si la peine de mort est pratique courante (d'ailleurs vous ne nous avez pas dit si ce merveilleux régime politique continu à facturer aux familles les balles employées pour exécuter tous ces vilains contestataires ?) et bien c'est moins pire qu'avant l'avènement de Mao !

    Vous reprochez aux différents "dissidents français" de ne pas connaître ou utiliser les noms des dirigeants chinois. M. Mélenchon, connaissez vous le nom de ce journaliste chinois condamné à 3 ans et demi de prison pour avoir oser se prononcer contre le pouvoir en place ?

    Vous devriez faire plusieurs versions de votre article, je vous propose en vrac :

    - Je ne suis pas d'accord avec la propagande anti-américaine, tout va mieux en Irak !

    - Je ne suis pas d'accord avec la propagande anti-israelienne, les palestiniens vont mieux depuis la colonisation !

    Pour finir, une dernière question pour vous M. le Sénateur socialiste :

    En 1936, vous seriez vous prononcé contre un boycott des J.O ?

    Respectueusement.
    JMQ

  9. 259
    Julie dit:

    Je partage complètement votre opinion. En tant qu'un chinois vit en France, j'ai vu trop de manipulation des médias comme cela. J'avoue que le gouvernement chinois n'a pas toujours raison et les médias chinois ont des mauvais réputations concernant tout les sujets sensibles. Pourtant je constate des amélioration petit à petit depuis le président Hu est élu. C'est certain que l'expression libre et le droit de l'homme est loin à la hauteur que ceux en France, mais votre média et presse exagère beaucoup. En France, si je dis: je vis bien en Chine, je ne suis pas d'accord avec votre opinion, je ne suis pas contre notre gouvernement, tout de suite, on me prend comme une communiste, une malade ou une pauvre chinoise qui a subit lavage de cerveau depuis 50 ans. Fatiguée de discuter avec eux... j'ai 29ans et je vis bien lontemps en France, je parle bien l'anglais, comme des millions des jeunes chinois qui vivent en Chine, on trouve facilement les infos en anglais sur le net(jamais vu des bloc pour les site anti-chinois), on sais très
    bien qu'est ce qu'il ce passe à Paris le 7 avril. Contrairement à ce que voulaient les français, les chinois les prennent comme des insultes à leur bonne foi pour le JO. les violances contre la flamme, c'est la honte. Si les chinois ne sont pas contre leur gouvernement, c'est le cas de la plupart des chinois; il y a des raison multiple. Les français pensent que les chinois n'osent pas, les chinois sont manipulés; peut être, mais a ma connaissance, l'esprit de critique qui s'inscrit dans la mentalité française, n'est pas aussi fort dans l'esprit chinois. Dans l'histoire, sous les dynasties, les chinois avaient plus habitude de réfléchir qu'exprimer. C'est peut être un défaut. Enfin bref, tout ça c'est pour faire comprendre les français que les choses ne sont pas si simple comme ils croient. C'est pas facile de diriger un grand pays comme la Chine, 1 milliard et 400 million de population. Le processus de démocratie est long, le PPC n'a que 60 ans, avant, étaient les dynastie. Alors en France, vous être déjà le 5 eme république. Trop de choses a changer en Chine, mais je suis d'accord avec la gouvernement chinois de mettre en priorité notre économie, c'est l'essentiel pour les chinois et aussi pour que les démarches démocratie progressent.

  10. 260
    Tartarin dit:

    "C’est incroyable le nombre de Sarkozystes qui sont d’accord avec mélanchon. Et les autres sont staliniens, alors…"

    C'est toujours mieux que d'être un bobo bien-pensant.

  11. 261
    Nico dit:

    Bravo pour votre courage, surtout dans cette période où on ne trouve pas du tout des faits que vous avez relatés dans votre article, où les sportifs sont instrumentalisés !

  12. 262
    Rémy dit:

    J'ai passé un mois en Chine l'été dernier.
    J'ai longuement traversé des régions Ouïghours et Tibétaines, où j'ai discuté avec des populations autochtones et des colons Han chinois.
    Il faut être totalement ignorant ou profondément malhonnête pour feindre d'ignorer que la Chine est encore aujourd'hui un empire colonial, sans parler de la Mongolie.
    Les barrages routiers, les contrôles incessants des identités, sur la route, dans les trains, les visages, l'implantation massive de colons Han chinois ne laissent aucun doute sur la réalité du colonialisme chinois, sans parler de la brutalité qu'on peut aussi bien constater à Pékin chez un peuple dont la culture ou la tradition politique n'ont aucun rapport avec l'Europe.

    Le négationnisme vis-à-vis du nazisme, du fascisme italien ou de l'Union Soviétique a facilité des génocides en Europe dont nous sommes honteux.

    Je pense que pour ce que vous représentez en tant qu'élu socialiste, il vous faut reprendre une analyse approfondie et objective de ce dossier.

    Cordialement.

  13. 263
    Editions Demi Lune dit:

    Bravo Monsieur Mélanchon !

    Il est sain pour ne pas dire salutaire que des voix, comme celles de M. Mélanchon ou M. Vivas sortent du concert médiatiquement consensuel sur un sujet comme celui-là, qui prouve surtout que la manipulation de masse a encore un bel avenir; pourtant, rien n'est nouveau dans les méthodes utilisées: on en appelle aux valeurs de la démocratie pour chasser un dictateur mis en place et aidé par nos "démocraties", afin de le remplacer par un autre pouvoir pas plus démocratique mais plus conciliant. (Je fais ici référence à Noriega, à Saddam Hussein...)

    Pour le Dalai-Lama, l'homme semble certainement respectable et sincère, mais n'oublions pas les intérêts géostratégiques qui sont derrière lui, pas plus que le système théocratique qui gravite toujours autour de sa réincarnation...

    Quant à l'agenda politique de Ménard, s'il n'est pas encore clair pour une majorité de nos concitoyens, sachez qu'il ne trompe personne en Amérique latine, où le financement de RSF par la NED (cad la CIA) est un secret de polichinelle ! Ménard agent d'influence au service des néo-conservateurs, cela relève de l'évidence: d'ailleurs l'avez-vous jamais entendu critiquer les atteintes aux droits de l'homme aux USA ou en Irak ou en Colombie ?... Pourtant qu'est-ce qu'il a pu vomir de haine et de bile contre Chavez et Cuba !
    Non, Ménard a des indignations et des principes à géométrie variable

    cordialement,
    EDL

  14. 264
    Michel Lachaise dit:

    J'ai 20 ans de présence en Asie (Taiwan, Philippines, Indonésie, Malaisie, Corée) et vis au sein de la socièté chinoise de Malaisie. Je vais de temps à autre en Chine Pop.. J'ai vu l'évolution de cette société qui travaille dur afin d'arriver le plus rapidement au niveau des nations dites développées. L'année dernière, j'ai visité la famille de mon épouse au Hainan et discuté avec eux et entre autres des problèmes de vie quotidienne, de politique : démocratie et droits de l'homme. Ils sont conscients qu'actuellement la priorité va au developpement du pays, mais souhaiteraient participer plus activement aux décisions. Leur vision individuelle de la démocratie n'est pas la notre et de pourra pas l'être. Les manisfestants pro-tibetains ignorent tout de la Chine, de sa culture et de son histoire. Ils font la même erreur que les américains qui envahirent l'Irak pour y imposer la démocratie. La démocratie ne s'impose pas du jour au lendemain, c'est une longue route qui passe par l'éducation des masses et la mise en place de tout un système administratif, judiciaire, etc. J'ai vécu la mise en place de la démocratie à Taiwan et elle ne ressemble en rien à la notre et il leur reste encore beaucoup de chemin à parcourir. Ici, en Malaisie, je vois une opposition se mettre en place après les 50 ans d'indépendance du pays et le jeu de la démocratie être accepté par ceux qui sont au pouvoir. Là aussi, la démocratie qui se met en place n'aura rien à voir avec celle des pays "bien pensants" d'Europe et d'Amérique. Ne déstabilisait pas la Chine car elle aurait vite fait d'éclater comme souvent au cours de son histoire. Une Chine éclatéee deviendrait un danger pour la stabilité de la région et de la planète. Foutez la paix aux chinois et laissez les décider de ce qui leur convient. En critiquant sans cesse la politique de la Chine, on se cache notre décadence en cours.

    En clair, Monsieur le Sénateur, je supporte votre action.

    Cordialement,

    ML

  15. 265
    Emmanuel dit:

    Désolé Monsieur Mélanchon vous ne savez pas de quoi vous parlez, "Il faut être totalement ignorant ou profondément malhonnête pour feindre d’ignorer que la Chine est encore aujourd’hui un empire colonial " Comme le dis le Commentaire précedent le mien.
    Vous êtes PAYER pas qui pour tenir de tel propos, vous accusé Robert Ménard de marcher pour "Je ne sais qui" et vous, VOUS MARCHEZ POUR QUI ? SI VOUS PENSEZ SERVIR VOTRE AMBITION PERSONNEL C'EST RATE...
    Pitoyable Classe politique Française qui ne sait plus quoi faire pour exister... Heureusement les OPINIONS PUBLIQUES sont plus éveillées que vous ne le pensez !

  16. 266
    arnaud dit:

    Merci Mr MELENCHON. !
    Enfin une voix discordante dans le concert autosatisfait du bal des faux-culs.
    La reflexion doit toujours précéder la conviction.
    Dans votre témoignage j'ai apprécié l'une et l'autre...
    Il reste malheuresement trop peu de socialiste comme vous pour que je retrouve le désir de les soutenir.

  17. 267
    Jamois dit:

    A tomber par terre… un tel degré de sous-information et de bêtise laisse pantois et prêterait à rire si le sujet n’était pas aussi grave. Je me félicite de ne pas vivre en Essonne, et de ne pas être représenté par un tel député… Je ne sais ce qui anime cette personne… un petit regain de notoriété médiatique grâce à quelques provocations bien ciblées en phase avec l’actualité ? J’hésite surtout entre un financement occulte que lui a versé l’ambassade de Chine ou tout simplement la haine… la haine triste, froide, bête et méchante…

    OUI le Tibet a eu la chance d’être développé par son bienveillant voisin qu’est la Chine. Sans l’invasion amicale et chaleureuse de la République populaire de Chine et du Grand Timonier… le Tibet vivrait encore sous un joug féodal, les Tibétains serait asservis par des lamas réactionnaires et bourgeois.

    Heureusement, les Gardes Rouges on détruit 90% des lamasseries et des temples bouddhistes tibétains qui endoctrinaient le peuple crédule, heureusement on a reconstruit des routes où les chars de l’Armée populaire de libération peuvent circuler plus facilement et empêcher les dangereux lamas de se réunir et fomenter des complots mettant en danger les processus de civilisation proposé par Mao Tsé Tung.Mais heureusement, aujourd’hui que les temples ont disparu, des boites de nuit et des bars Karaoké ont été construits. Lhassa est ainsi devenu l’un des plus grands bordels du monde. La prostitution qui enchante les militaires chinois a pu enfin mettre un terme aux pèlerinages de ces tibétains incultes, sales et superstitieux qui gênaient la voie publique avec leur gesticulation d’un autre âge

    Heureusement, les Chinois ont pu permettre la scolarisation des enfants tibétains en chinois et interdire l’enseignement du tibétain, de la religion et de la culture bouddhistes, remplacées par la lecture des pensées de Mao, autrement plus stimulants intellectuellement.

    Heureusement, l’industrialisation a permis la déforestation massive de l’écosystème himalayen à la biodiversité unique au monde, et tous les grands fleuves du continent asiatique (Gange, Brahmapoutre, Mae Kong, Yang Tsé) qui prennent leur sources sur les plateaux tibétains ont pu être pollués à la source. Le Tibet a également pu devenir la poubelle nucléaire de l’Armée chinoise.

    Heureusement, les programmes de santé chinois ont pu libérer les femmes tibétaines de l’asservissement de la maternité grâce à des campagnes (non-violente) d’avortement forcé (jusqu’au huitième ou neuvième mois de grossesse), de stérilisation des femmes en age de procréer par ligature (non-violente) des trompes.

    Que Monsieur Mélenchon se rassure, le Tibet n’en a plus pour bien longtemps, la colonisation chinoise (la population chinoise y est aujourd’hui largement majoritaire) et le nettoyage ethnique sont à l’œuvre et le peuple tibétain va bientôt rejoindre les Mayas et les Aztèques dans la catégorie des civilisations disparues et génocidée.

    Si le PS n’arrive pas à vous trouvez de fonctions et ne participe pas suffisamment à votre avancement, vous feriez un excellent Ministre de la Propagande au sein du gouvernement chinois et vous pourriez par exemple travailler à la solution finale de la question tibétaine. Il semble que vous ayez quelques prédispositions…

    Monsieur Mélenchon, je ne trouve pas les mot pour exprimer le dégoût qu’inspirent vos propos et l’idéologie nauséabonde qu’ils véhiculent.

  18. 268
    sebastien dit:

    Je vous ai entendu et j'avoue que vous m'avez convaincu sur beaucoup de points que je ne cernais pas vraiment, bien que je ne supportais pas déjà ce déferlement médiatique qui s'empare des JO pour les droits de l'homme alors que l'on commerce avec elle allégrement sans aucune condition, quand ce n'est pas y délocaliser nos emplois sans s'occuper alors des droits de l'homme ni de celle du travail.
    En résumé entre le fric des affaires et le sport des jeux il est plus facile pour beaucoup de s'acheter une conscience à peu de prix avec les JO.
    Demandez dorénavant si on vous apostrophe, quand aura lieu une manifestation sans s'emparer du sport comme prétexte, contre la dictature des exploiteurs qui marchandisent et prennent en otages tous les pays et les gens qui travaillent pour ramener leurs droits et leurs salaires au niveau de ceux de la Chine ou d'autres pays totalitaires ou sans droits..

  19. 269
    floch dit:

    Merci pour cette analyse à contre courant de la pensée unique. Merci pour le recul historique sans lequel rien de ce qui se passe en chine ne peut etre compris.
    Permettez moi d'ajouter ceci: je suis surpris de notre arrogance sur ce sujet. En effet notre cher pays avec ses 60 M d'habitants connait (comme chacun sait) qqs "difficultés" avec les indépendantistes corses. Indépendance ? autonomie ? Plus grave est la question de l'E.T.A en espagne. On peut donc facilement imaginer de la difficulté à maintenir la cohésion nationale d'un pays de 1 Md 400 Milns d'ames et de 56 nationalités intérieures.....! Sans excuser l'insuffisance de liberté et de démocratie en chine on peut comprendre la dimension du problème d'autant qu'il est compliqué par la confusion du politique et du religieux. S'agissant de la préservation de l'identité culturelle (source de richesse) soyons plus modestes dans nos jugements. Moi qui suis breton je n'ai pas oublié que dans les écoles de mes grands parents, il etait écrit: " DEFENCE DE CRACHER PARTERRE ET DE PARLER BRETON" ici comme ailleurs le pouvoir central s'est employé a ecraser une culture régionnale. Etait-ce un mal nécessaire pour la cohésion nationnale ? Avec le recul je ne suis pas loin de le penser. Alors s'agissant de la Chine, si je n'approuve pas les méthodes, je peux comprendre leur stratégie.
    PS : Bravo pour votre interview de ce matin à Europe 1. Merci d'avoir "mouché" jp ELKABACH

  20. 270
    Carolo dit:

    Cher Tartarin, désolé mais je n'achète pas ces arguments. La Vendée connaissait, avant la Révolution française, le même système politique que le reste des territoires français placés sous l'autorité du roi de France, et avait la même langue officielle. Territoires par ailleurs unifiés, sur le plan culturel, par la religion catholique. Alors hormis les coiffes du dimanche, et le nombre de danseurs pour la farandole, je ne vois pas très bien ce qui isolait cette région du reste du pays. Ces comparaisons grotesques ne sont que des écrans de fumée, d'ailleurs bien relayés par les chinois de France (dont on se demande ce qu'ils peuvent bien foutre en si grand nombre chez nous puisque leur pays est une forme de paradis terrestre), petits robots obéissants suivant à la lettre les consignes du parti unique.
    Oublions une seconde le Tibet, puisque manifestement vous trouvez que le bilan de la Chine y est globalement positif, et arrêtons nous sur le sujet qui est la raison d'être de l'association RSF : est-il normal qu'un journaliste soit condamné à 3 ans et demi de prison pour avoir publié un article légèrement critique sur le régime chinois ? Les JO ne sont qu'un prétexte, un support, pour porter un combat légitime. Lorsqu'Israël a été mis à l'honneur au salon du livre, beaucoup d'associations pro-palestiniennes (dont quelques faux-nez islamistes et antisémites) ont utilisé l'événement pour manifester. On n'a pas entendu une cohorte d'abrutis hurler que la littérature était "prise en otage...". C'est le jeu de l'agit-prop, rien de plus.
    Je me fous de Karl Marx, je parle des communistes français, dont Pablo Arce fait partie : je ne comprends pas l'évolution de leur position sur le colonialisme. J'ai le sentiment que dès lors que le processus de colonisation est le fait d'un gouvernement hostile aux américains, le PCF s'en accommode très bien.

  21. 271
    nondier dit:

    Je ne suis pas toujours d'accord sur votre ligne politique.
    Mais là, je dis bravo !
    Nous sommes saturés par cette tibetomania sur tous les médias.
    Mélange d'ignorance, de xénophobie, et d'imbécilité.
    Les "militants des droits de l'homme" qui fustigent la Chine pour ses violations des droits de l'homme seraient plus crédibles s'ils protestaient aussi contre les violations des droits de l'homme en Palestine, en Tchétchènie, ou ailleurs.

  22. 272
    catie dit:

    une fois n'est pas coutume, je partage, notamment sur Mr Ménard l'avis de mr Mélenchon.moi aussi je me sentais bien seule à trouver que ses gesticulations sont excessives et suspectes .hélas la France a Mr Ménard et Mr Breteau !

  23. 273
    Etienne Marcel dit:

    Cher Monsieur,
    Je suis d'accord avec vous sur ce point : il n'aurait pas fallu accorder les JO à la Chine. Maintenant que cela est fait il est un peu (trop) tard pour se réveiller à 3 mois de l'échéance.
    Mais alors, qui est responsable sinon le CIO ?
    Depuis les jeux de Berlin en 1936, toutes les dictatures qui ont organisé les JO en ont profité pour glorifier leur régime. Pourtant, le CIO, par affairisme (quand ce n'est pas par affinité politique), continue régulièrement d'attribuer les jeux aux pires dictatures.
    Alors il ne faut pas s'étonner de ce qui se passe aujourd'hui : ça s'appelle un retour de manivelle.

  24. 274
    Editions Demi Lune dit:

    @ Rémy (264)

    je n'ai pas passé comme vous un mois l'été dernier en Chine... j'y ai passé plus de 2 ans dans les 13 dernières années. Ce que vous dites au sujet de la Chine comme empire n'est pas faux (on parle d'ailleurs d'empire du milieu !) Comme vous, je ne me réjouis pas de la situation des droits de l'homme en Chine, Mais voudriez-vous que cet empire explose ou se désagrège à l'instar de l'ex-URSS ? Je ne crois pas que cela représenterait une avancée pour les droits des peuples, pas plus que pour la sécurité et la "prospérité" du monde entier.
    La Chine a 5000 ans d'histoire
    Respectons-la ! Personne et C heureux, pas même les US, n'ont la possibilité de la briser.
    Apprenez son histoire et vous verrez que rien n'est jamais aussi simple que les méchants (Chinois) contre les gentils" (en l'occurrence, aujourd'hui Tibétains, demain Ouïgours, après-demain Mongols...)
    Un exemple trop peu connu de cette riche et longue histoire: le titre de Dalai-Lama lui-même est une création de Beijing !
    On ne gagne jamais rien à schématiser et à simplifier les choses à l'extrême.
    EDL

  25. 275
    Xavier F dit:

    Dire que le Tibet est chinois depuis le 14e siècle est
    une grossière contre-vérité, et d'autres posts ci-dessous l'ont montré
    mieux que je ne saurais le faire.
    Mr Mélenchon n'est "pas un communiste chinois" mais il reprend
    tous les poncifs les plus éculés de la propagande chinoise.
    Je m'étonne qu'il ne nous ait pas resservi aussi l'affaire Dorje Shugden et
    les accusations des Trimondi sur le Kalachakra - trop technique sans doute.

  26. 276
    ALAIN BASQUE dit:

    Oui! encore une guerre entretenue par les religieux,les religions sont les moteurs des haines entre les peuples. Toutes veulent régner et supprimer les démocraties. Quand on les croit les éteintes, elles ressurgissLent!comme en France! attaque en règle contre l'éducation publique, contre la santé publique et tous les services publics.L'église et l'état séparés ? pour combien de temps?l'hégémonie catholique c'est pour demain! oui! votre position sur le Tibet est réaliste.Les bourges parigots peuvent manifester.Les donneurs de morale ont ils oubliés l'Algérie, nos inquisitions en Afrique? où étaient ils? M.Mélanchon vous êtes unique au PS! à cause de vous j'ai pris ma première carte..je suis un transfuge du PC..à cause de vous! MERCI

  27. 277
    marie France dit:

    Vous n'en ratez pas une!
    Personne ne demande la liberation du Tibet!
    Personne ne réclame le boycot des jeux!
    personne ne s'en prend aux Chinois.... mais il est possible et nécessaire de démontrer nos désaccords aux DIRIGEANTS Chinois en n'assistant pas à la cérémonie officielle! Et c'est une bonne occasion !
    Ne prenons pas comme prétexte le sport! Ces dirigeants ont décidé les jeux olympiques en Chine, malgré le contexte. A eux maintenant d'en assumer les conséquences. Quand au "Sport" et sa "convivalité"...que de dérives financières.
    J'étais particulièrement ravie de voir la mobilisation.
    Cordialement.

  28. 278
    Didier dit:

    je pense que toutes ces manifestations pro-tibetaines qui se font a l'occasion des jeux en chine ne sont pas grand chose par rapport a la puissance montante qu'est ce pays. il me semble evident que cela restera au stade de gesticulations mediatiques sans aucun resultat probant pour les Tibetains. La faiblesse et la couardise de nos dirigeants et politiques demontree en permanence laisse un gout amer. Relents de 1936 ? facile a dire rien n'est comparable. les sportifs sont pris en otage et seront sans doute les plus courageux lors des jeux (certains se manifesteront peut etre...)
    L'efficacité pour aider les tibetains ne se situe pas au niveau des jeux olympiques mais sur la capacite de nuisance a ce pays a la fois economique et malheureusement militaire. Negocier ce genre de chose nécéssite de montrer ses forces. Or les états occidentaux sont maintenant trops liées economiquement avec la Chine pour pouvoir etre efficaces et liberer les Tibetains du joug chinois. Il n'y aurait que le tibet a liberer du joug Comunisto-capitaliste Chinois?

  29. 279
    Renaud +D. dit:

    Position originale : le déboulonnage de l'image pieuse bouddhiste que vous faites est assez réjouissant.
    Reste que votre position me paraît biaisée et partiale.
    Certes le Tibet est Chinois depuis le 14ème siècle, mais avec dès le début une grande autonomie qui est depuis Mao écrasée sous la botte.
    La position du Dalai Lama est d'une modération parfaite. Il ne remet pas en cause l'appartenance chinoise, ni les Jeux de Pékin.
    En vérité, il n'y a qu'à faire comme il dit - c'est bien ce que personne ne lui pardonne.
    Donc laisser planer comme vous le faites une accusation de racisme anti-chinois sur les manifestants contre la répression au Tibet me parait particulièrement odieux.
    Moi aussi je pense que le boycott effectif serait une erreur - et puis avons-nous tant de leçons que ça à donner ?
    Mais la menace du boycott peut, aujourd'hui, si elle est bien dosée, être efficace pour faire pression sur la Chine et soulager les Tibétains - qui sont loins d'être tous des moines esclavagistes comme vous l'insinuez.
    C'est maintenant (Avril08) qu'il faut jouer du boycott. Ne pas le faire, c'est donner blanc-seing à la Chine pour réprimer : c'est ça que vous voulez ?

  30. 280
    tgb-rue-affre dit:

    bravo - bien vu - joli pavé dans la marre des penseurs en rond - vont être obligés de réfléchir - c'est un peu dur ils n'ont pas l'habitude - Mélenchon ? d'utilité publique

  31. 281
    you decide dit:

    Pour une fois je suis d'accord avec vous....c'est tellement rare que j'ai eu envie de vous le dire! par ailleurs j'ai cru comprendre que vous etiez un fan de Chavez....c'est votre coté anti-americain qui reprend le dessus visiblement.
    Votre silence(ainsi que celui de toute la gauche) concernant les FARC doit... s'expliquer aussi par leur anti americanisme. c'est un peu leger voir insupportable...
    merci de m'apporter des précisions

  32. 282
    Hugo dit:

    Bonjour,

    Je trouve que votre analyse est contradictoire à plusieurs titres.

    Pour quelles raisons le peuple Tibétain (de langue, de culture différente des Hans Chinois), n'aurait il pas le droit à l'autodetermination comme les Kosovars, les macédoniens, les algeriens, les irlandais ou les Québécois?

    En quoi ce pays, le Tibet, (plusieurs fois la superficie de la France, comme le Québec) ne pourrait il pas évoluer dans le cadre d'une démocratie parlementaire comme cela est en train de se faire dans le Bouthan voisin (dix fois plus petit?)

    Qu'est ce qui vous fait dire que le régime théocratique du tibet en 1959, n'aurait pas évolué comme la france Ultraconservatrice des années 50 avant mai 68, ou l'Afrique du sud ont évolué ?

    Accepteriez vous de voir l'image de la France caricaturée comme vous le faites pour le Tibet? A savoir comparer et réduire l'image de la France à celle des années 60, à une dictature militaire teintée de catholicisme conservateur et d'image d'épinal ? Est ce vraiment impartial comme analyse ?

    Comment pouvez vous excuser d'un coté la colonisation Han du tibet (70 % de Hans à Lhassa, la perte d'emploi des tibetains au profit des Hans, la bastonade et l'emprisonnement des opposants), et avoir soutenu la décolonisation de l'algérie face à la présence coloniale Française ?

    Quelle contradiction, (et parti pris...) dans votre analyse, ne trouvez vous pas Monsieur Mélenchon ?

  33. 283
    Pierre Gauvin-Évrard dit:

    On parle beaucoup du Tibet et on oublie la Birmanie où 55 millions de gens y sont réduits à l'esclavage par la junte militaire qui la gouverne depuis 60 ans ! Oui ! Et oui ! C'est bien dans ce pays où est non libre depuis plus de 12 ans le/la seule de toute l'Histoire des Nobel, Prix de la Paix de 1991, la pacifiste,'The Lady of Rangoon'ou si l'on veut, la'Nelson Mandela de Birmanie'(Myanmar), Aung San SUU KYI ! Personne ne doit ignorer que la junte est soutenu par la Chine ! Puis je compter sur votre Solidarité. Amnesty International de France a lancé une pétition : "Il est temps de libérer Aung San SUU KYI" SVP. Merci Monsieur le sénateur de l'Essonne, Jean-Claude Mélanchon ! pge...

  34. 284
    Un étudiant Chinois dit:

    A Remy,

    Un empire colonial?

    Quand EDF ou Bouygue crée une sucursal en Bretagne, ou en Corse, parlez vous de colonisation?

    Il doit avoir des nationaliste partout dans le monde. Il doit aussi avoir des gens pas content de la réalité.

    Mais à partir de la pour définir un'empire colonial', un peu extrame tout meme...

  35. 285
    Loïc dit:

    enfin, on respire !

  36. 286
    antiprosélyte dit:

    Il était temps de remettre un peu d'autres vérités dans cette frénésie à prendre le sport en otage pour finalement en devenir essentiellement une lutte pour la cause du dalai lama et celle d'un Ménard qui devient de plus en plus orienté.

    Il y a beaucoup à dire sur les droits de l'homme malmenés gravement en Chine et au Tibet mais aussi d'interrogations à se poser sur cette soudaine affection sentimentale pour le Tibet dont on érige la représentation officielle à un représentant spirituel prétendument réincarné, ça pose quand même quelques questions quand on sait qu'ailleurs on dénonce des emprises religieuses.

    Pas question pour moi de défendre une quelconque représentativité théocratique là ou ailleurs, ni un régime politique chinois qui méle autoritarisme communiste et ultralibéralisme le plus débridé mais force est de s'interroger sur ces questions théocratiques qui commencent à devenir subrepticement envahissantes.

  37. 287
    Kirlian dit:

    Ce qui me choque dans votre post, c'est le peu de sévérité dont vous faites preuves contre le régime chinois. En effet, l'idéal du libéralisme ne serait-il pas incarné par le "communisme chinois" ? Un peuple esclave soumis à un régime totalitaire lui-même inféodé aux lois du marché ?

  38. 288
    boudiou dit:

    enfin! merci! bravo!
    çà fait du bien de temps en temps le discernement!

  39. 289
    Hugo dit:

    Oui le Sport peut être pris en otage quand des millions de gens sont menacés que ce soit au Darfour, au Rwanda, en Bosnie, au Tibet, en Palestine ou ailleurs !

    Mr Mélenchon vous faites le jeu de Jacques Rogge, Président du CIO, qui manque de courage et d'initiative politique! l'Histoire le jugera comme un président lache doublé d'un frileux !

  40. 290
    Bertrand Vaudeville dit:

    Bravo M. Mélenchon, mille fois BRAVO encore.

    Ce matin dans mon véhicule, je n'en revenais pas! Merci à Europe1 de vous avoir donné l'opportunité de vous exprimer (et pourvu que Frédéric Bonnaud reprenne vos déclarations!). Enfin un français, qui plus est honorable parlementaire, qui a la tête sur les épaules, et qui ne diabolise pas internet et sait apparemment l'utiliser! Enfin un français qui dit la vérité, n'en déplaise au faucon effarouché nommé Elkabach, qui n'a pas arrêté de tenter (en vain merci) de bipolariser le débat et vous tirer vers le bas! Enfin un français qui dénonce les pitreries de M. Meynard, le clown de service, le gouailleur aux financements de droite multiples et aux activités troubles en Amérique latine... Enfin un français qui ose traiter les néo-conservateurs de fous (dangereux ajouterais-je!). Enfin un français qui montre clairement qu'entre Pékin et Washington, les tibétains ne savent pas à quel jeu dangereux ils jouent en lorgnant vers les fous. Ils ont tout à perdre même. Et comme vous le dites si bien, cela n'excuse aucunement les excés du pouvoir chinois, mais au contraire cela invite au dialogue plus que jamais, car l'apprentissage de la démocratie en Chine est un peu trop long et les silences du pouvoir affairiste trop pesants.

    Mais comparons un instant avec l'autre exemple qui affleure en filigranes des débats: Partout où les américains passent, c'est par intérêt stratégique (pétrole) ou économique (billet vert, armement, finance, immobilier....). Et RIEN d'autre. Ceux qui croient au prosélytisme yankee ne savent pas lire les manuels d'histoire ni les actualités américaines. Il faut aussi venir en aide... au peuple américain à qui on a vendu des mensonges en série depuis 8 ans comme jamais dans l'histoire de cette démocratie dont nous sommes pourtant les parrains (ADM en Irak, grottes suréquipées en Afghanistan, pseudo chasse à l'homme contre Oussama Ben Laden, mais aussi: les digues autour de la Nouvelle Orléans, les machines à voter DIEBOLD, Enron, les 4 non-lieux sur les délits d'initiés du 11 Septembre, et j'en passe des pires encore). Pour finir, allez sur mon blog, cliquez sur les liens, et vous y découvrirez des propos qui, si la loi expérimentale HR1955 venait à être transformée en textes permanents par le Congrès états-unien, ferait de moi un citoyen passible de prison sans même avoir eu l'occasion de troubler l'ordre public. La démocratie est en danger (si ce n'est trop tard, comme le suggère parfois Alex Türc, président de la CNIL et homme de bien)... chez ceux là mêmes qui se drapent dans ses principes pour commettre les pires atrocités dans le monde entier depuis 1992 avec au milieu, gros nez rouge de sinistre BOZO, les attentats du 11 Septembre érigés en "réponse à tout" alors que justement, pas une des enquêtes ni des tortures n'a répondu à quoi que ce soit! (l'affaire du 11 Septembre ne fait que commencer). Alors oui, merci M. Mélenchon, j'espère que les internautes et auditeurs qui réflechissent vont comprendre un jour dans quel monde nous vivons, et voter en conséquence.

    Bien à vous,

    et respectueux du travail parlementaire et ministériel que vous tentez de mener,

    B. Vaudeville,

    citoyen français qui veut comprendre le monde et en a marre de subir sa mystification permanente...

  41. 291
    Julien dit:

    Entièrement d'accord avec vous. On se sent bien perdus en ce moment au milieu de cette sale propagande médiatique. Cette position non politiquement correcte mériterait d'être mise sur la table, d'autant plus que les même personnes qui sont dans les rues en ce moment n'acceptent pas la moindre critique, de peur qu'elle les déstabilise par la faiblesse de leurs arguments. Encore bravo monsieur Mélenchon.

  42. 292
    Hendertis dit:

    Mr. Mélenchon nous avait habitué à un peu plus d'accuité dans ses analyses.
    Prétendre que les protestations lors des passages de la flamme sont autant d'attaque contre "les millions de chinois qui préparent les jeux", ce n'est ni plus ni moins qu'un sophisme.
    Des millions de chinois ont en ce moment des préocupations qui n'ont rien à voir avec l'organisation des jeux. Ces préocupations ont pour nom liberté d'expression et de circulation. Et aucune tribune ne peut faire croire le contraire.
    D'autre part, Mr. Mélenchon aurait pu aussi bien faire l'économie de cette attaque contre le président de RSF, dont rien ne permet de présumer que son combat serait moins sincère que le sien. Ou a-il entendu d'ailleurs que Menard appelait au boycotage des jeux?
    Un peu d'élégance dans les prises de position ne fait jamais mal.

  43. 293
    du92 dit:

    Cher Monsieur

    Je vous ai écouté ce matin sur Europe 1 et dois avouer que votre position, courageuse, mérite une réelle attention. Nous ne partageons pas les mêmes opinions politiques, mais j'ai été convaincu par vos propos: la lutte contre un état autoritaire est une chose, la défense d'une théocratie en est une autre. En s'attaquant à la flamme Olympique, Reporter sans frontières ne sert pas sa cause.

    Un débat de fond mérite d'être posé sur:
    - le rôle de la Chine dans ses territoires, et pas seulement au Tibet
    - le respect des droits de l'homme en Chine
    - le pouvoir théocratique, d'une façon générale

    ... et sur ce dernier point, permettez moi de donner le fond de ma pensée: les peuples qui confondent Religion et pouvoir politique connaissent ce que la France a connu jusqu'au 17eme siècle et le roi soleil. Un manque de maturité politique dans ces sociétés les fait cohabiter avec des états laïques plus matures, ce qui peut mettre en péril les démocraties laïques. Cela s'applique tout aussi bien aux états musulmans, qu'aux Etats-Unis ou au Tibet, où le religieux s'invite trop souvent à la tête de l'état.

    Ainsi, nous avons connu la guerre... ainsi nous risquons d'y replonger. Croire en dieu est un cheminement personnel, et qui doit le rester. Convertir son voisin au nom de dieu est la base de toute manipulation. C'est interdit pour une secte, cela devrait l'être aussi pour toutes les religions. Personnellement je ne vois pas de différence entre les deux, d'ailleurs.

    J'aimerais développer, mais ne désire pas accaparer l'espace de discussion.

    du92

  44. 294
    fredo dit:

    "enculer les truismes" est devenu l'occupation favorite des sociétées occidentales en fin de décomposition intellectuelle comme disait phillipe muray ; "pour un mode meilleur", bien vu ! que ceux qui sont contre lèvent la main ; ça fait 15 ans que le tibet est la tarte à la creme du journaliste tellement independant, son petit pré carré de mec tellement bien informé, de celui qui passe sa vie entre deux "tarmacs".... je me fout du tibet comme de mon premier livre de "Tuesday Lobsang Rampa"...

  45. 295
    Stépahen dit:

    Bonjour,

    Je pense que cet article montre une certaine méconnaissance de l'histoire du continent asiatique.

    Le Tibet n'était pas Chinois depuis longtemps, non. Il était vassal depuis longtemps. La nuance est TRES importante dans cette région du monde où la Chine se comportait systématiquement comme suzerain envers tous les peuples voisins : la péninsule indochinoise était vassale, les royaumes coréens étaient vassaux, le Japon était vassal.
    Mais cela ne signifie EN RIEN que Corée, Japon ou Tibet étaient chinois.

    C'est un peu comme dire que la France était allemande depuis longtemps, parce que les rois de France étaient vassaux des Empereurs du Saint-Empire Romain Germanique : une mécompréhension historique et un détournement des faits.

    Donc, le Tibet est devenu chinois, peu à peu au 19e siècle car c"était le seul moyen pour la Chine d'y assoir son autorité devant les puissances occidentales qui y devenaient très présente. Les forces militaires et l'appropriation véritable ne sont intervenus qu'en 1949.

    Et je crois qu'il ne faudrait pas réduire les questions soulevés par ces manifestations à al seule question du Tibet, même si c'est la plus visible : au delà de cela, il s'agit de pointer du doigt sur un gouvernement en général, ou plutôt un "système gouvernemental". Ne pas les nommer ne procède pas du racisme : c'est juste que les membres ne sont pas important, c'est dans le système qu'est le mal.
    Tout comme dans le Japon des années 30-45, les politiciens étaient moins important que le système dans lequel ils baignaient. Qui se souvient de Togo Hideki ?

    Alors oui, il fallait intervenir plus tôt, au moment où fut décidé que les JO iraient à Beijing.... mais figurez-vous qu'à l'époque on ne nous avait pas donné l'occasion.

    Ces JO, ce passage de la flamme, ce sont juste des opportunités d'expression dans un monde où celles-ci sont de plus en plus rares, malgrès les apparences.

  46. 296
    Klio dit:

    Merci pour votre prise de position courageuse et admirable. Je vais faire suivre votre article à qui je peux.

  47. 297
    bip dit:

    Juste pour dire que je marrerais un bon coup si les chinois demandaient aux français d'arréter la répression sur les basques, les bretons, les corses qui eux ont été annexés aussi encore plus récemment (17 éme siécle) et de leur accorder leur autonomie.
    Aprés tout, hors les contextes différents quels qu'ils soient, sur le fond, une demande d'autonomie en vaut une autre.

  48. 298
    Jacques Desloubières dit:

    Bravo Monsieur le sénateur, enfin quelqu'un qui ose le dire. Je n'y croyais plus. On continue de regarder les autres comme on veut qu'ils soient et non comme ils sont. C'est un manque de respect avec parfois des conséquences graves comme en ce moment avec la Chine et il n'y a pas si longtemps avec l'arche de Noé. Acceptez le monde et les autres comme ils sont et on pourra mieux travailler ensemble pour l'améliorer.

  49. 299
    Hugo dit:

    Le Tibet n'est pas plus chinois que le Portugal etait espagnol sous Charles Quint, ou pas plus que Cuba était "étatsunienne" sous Batista !

  50. 300
    Fortunes dit:

    Habituellement, je ne partage AUCUNE de vos convictions mais ce matin sur Europe 1, vous m'avez troublé en remettant, fort à propos, les choses dans leur contexte en apportant un peu de contradiction dans ce qui apparaît un sujet sur lequel il ne semblait pas y avoir de place pour une autre position que celle "vendue" par les médias, la télévision, les US, etc.....sauf à devenir politiquement très incorrect. Vous l'avez fait. Bravo et je regarderai désormais ces évènements avec un regard différent.
    PS : Tout le monde n'ignore pas le nom du Président chinois ;-).
    Fortunes

Pages : « 1 2 3 4 5 [6] 7 8 9 10 1155 »


Blog basé sur Wordpress © 2009/2015 INFO Service - V3 Archive