07avr 08

Je ne suis pas communiste chinois. Je ne le serai jamais. Mais je ne suis pas d’accord avec les manifestations en faveur du boycott des jeux olympiques. Je ne suis pas d’accord avec l’opération de Robert Ménard contre les jeux olympiques de Pékin. Je ne suis pas d’accord avec la réécriture de l’histoire de la Chine à laquelle toute cette opération donne lieu. Je ne partage pas du tout l’enthousiasme béat pour le Dalaï lama ni pour le régime qu’il incarne. Pour moi, le boycott des jeux est une agression injustifiée et insultante contre le peuple chinois. Si l’on voulait mettre en cause le régime de Pékin il fallait le faire au moment du choix de Pékin pour les jeux. Il ne fallait  pas permettre à la Chine d’être candidate. Il fallait le dire en Chine. Ce qui se fait est une insulte gratuite et injustifiée contre les millions de chinois qui ont voulu et préparent activement les jeux. Pour moi il flotte un relent nauséabond de racisme sur cette marmitte !

UN PRETEXTE

Si un boycott devait être organisé, dans une logique agressive conséquente, ce n’est pas celui du sport qui est un moment d’ouverture et de fraternisation. Pourquoi pas plutôt celui des affaires et de la finance ?  Naturellement aucun des activistes mondains actuels ne le propose ni n’entreprend quoi que ce soit dans ce sens. Si l'on devait vraiment se facher avec le gouvernement chinois,  pourquoi le minimum de ce qui se fait dans les relations normales entre les nations ne se fait-il pas à cette occasion ? Le président de la République chinoise (combien de protestataires se soucient de savoir comment il s’appelle ?) a-t-il été approché ? Lui a -t-on demandé quelque chose ? Quoi ? Qu’a-t-il répondu ? Le premier ministre (combien se sont préoccupés de connaitre son nom ?) a-t-il été interpellé ? L’ambassadeur de Chine en France a-t-il été reçu et a-t-on eu un échange avec lui ? Qui s’en soucie ? Avec une morgue ressemblant à du racisme, on proteste contre un gouvernement dont on ne cite pas le nom des dirigeants, et dont on fait comme s’il n’existait pas. Pourquoi sinon parce qu’on pense par devers soi qu’il n’en est pas vraiment un. La superbe occidentale nie jusqu'au nom des gouvernants qui dirigent un peuple de un milliard quatre cent millions de personnes que l'on croit assez veules pour être maîtrisé par une simple police politique ! D’une façon générale je ressens, en voyant tout cela, l’écho du mépris des colons qui ont imposé en leur temps les armes à la main l’obligation pour les chinois de faire le commerce de l’opium ! Si la volonté est d'affronter le régime politique de Pékin, aucun des moyens employés n'est de nature à modifier quoi que ce soit d'autre que l'opinion occidentale déjà totalement formatée sur le sujet. 
Donc les évènements du Tibet sont un prétexte. Un prétexte entièrement construit à l’usage d’un public conditionné par la répétition d’images qui visent à créé de l’évidence davantage que de la réflexion. Exemple : seule l’enquête « d’arrêt sur image » rapporte que les « évènements du Tibet » ont commencé par un pogrom de commerçants chinois par des « tibétains ». Dans quel pays au monde de tels évènements restent-ils sans suite répressive ? La vie d’un commerçant chinois a-t-elle moins de valeur que celle du manifestant « tibétain » qui l’assassine à coups de bâton dans la rue ? Bien de l’amitié pour les tibétains n’est qu’une variante nauséabonde du racisme contre les chinois. Elle se nourrit de tous les fantasmes que l’ignorance favorise. Que la répression ait été lourde est peut-être avéré. Comment l’apprécier ? Les seuls chiffres rabachés sont ceux du « gouvernement tibétain en exil ». Pourtant le gouvernement chinois, si j’ai bien entendu, annonce lui-même un nombre de blessés et de morts qui permet de comprendre qu’il y a eu une situation grave et sérieuse que les autorités admettent. Dans n’importe quelles circonstances ont essaierait de comparer les informations. On essaierait de comprendre l’enchainement des faits. Sinon autant dire que le gouvernement français de l’époque a ordonné de pousser deux jeunes dans un transformateur électrique à Clichy Sous Bois au motif qu’il avait alors une politique de main dure face aux banlieues. Personne n’oserait avancer une bêtise aussi infâme. Dans les émeutes urbaines américaines la répression a aussi la main lourde. Tout cela n’excuse rien. Mais cela permet de mettre des évènements en relation de comparaison. 

 
UN PERSONNAGE SUSPECT

J’exprime les plus nettes réserves à propos de l’action politique de monsieur Robert Ménard, principal organisateur des manifestations anti chinoises. A présent, à propos du Tibet et des jeux olympiques, on ne voit que Robert Ménard. Il parle, parait il, au nom de « Reporters sans frontière ». Cette association est réduite à la personne de Robert Ménard. Bien des anciens membres du conseil d’administration pourraient en dire long au sujet des conceptions démocratiques de monsieur Ménard dans sa propre association. Quand je me suis trouvé sur le plateau de radio à France Culture où l'on m'interrogeait sur le sujet du Tibet et des jeux olympiques, messieurs Marc Kravetz et Alexandre Adler sont restés silencieux quand j'en suis venu au rôle de monsieur Ménard.  Ils ne peuvent être soupçonnés de chercher à me complaire… Hors micro, les deux exprimaient des réserves marquées sur les méthodes du personnage de Robert Ménard. Maxime Vivas a établi une analyse documentée extrêmement inquiétante sur ce personnage et ses sources de financements. Quoiqu’il en soit, il semble qu’il remplace aussi dorénavant les syndicats de journalistes, l’association internationale des droits de l’homme, Amnesty et ainsi de suite. Parfois même il remplace le Dalaï lama. Robert Menard milite pour le boycott des jeux ce que ne fait pas le Dalaï lama. Celui-ci dit au contraire que le peuple chinois mérite les jeux. Robert Ménard est un   défenseur des droits de l’homme à géométrie variable. A-t-il mené une seule action, même ultra symbolique, quand les Etats unis d’Amérique ont légalisé la torture ? A-t-il mené une seule action pour que les détenus de Guantanamo soient assistés d’avocat ? Robert Menard a un comportement qui soulève des questions sérieuses au sujet des motivations de son action. 

LE REGIME THEOCRATIQUE EST INDEFENDABLE

 A propos du Tibet. Le Tibet est chinois depuis le quatorzième siècle. Lhassa était sous autorité chinoise puis mandchoue avant que Besançon ou Dôle soient sous l’autorité des rois de France. Parler « d’invasion » en 1959 pour qualifier un évènement à l’intérieur de la révolution chinoise est aberrant. Dit-on que la France a « envahi » la Vendée quand les armées de notre République y sont entrées contre les insurgés royalistes du cru ? Le Dalaï Lama et les autres seigneurs tibétains ont accepté tout ce que la Chine communiste leur proposait et offrait, comme par exemple le poste de vice président de l’assemblée populaire que « sa sainteté » a occupé sans rechigner. Cela jusqu’au jour de 1956 où le régime communiste a décidé d’abolir le servage au Tibet et régions limitrophes. Dans une négation des traditions, que j’approuve entièrement, les communistes ont abrogé les codes qui classaient la population en trois catégories et neuf classes dont le prix de la vie était précisé, codes qui donnaient aux propriétaires de serfs et d’esclaves le  droit de vie, de mort et de tortures sur eux.  On n'évoque pas le satut des femmes sous ce régime là. Mais il est possible de se renseigner si l'on a le coeur bien accroché. L’autorité communiste a mis fin aux luttes violentes entre chefs locaux du prétendue paradis de la non violence ainsi qu’aux divers châtiments sanglants que les moines infligeaient à ceux qui contrevenaient aux règles religieuses dont ils étaient les gardiens. La version tibétaine de la Charria a pris fin avec les communistes. La révolte de 1959 fut préparée, armée, entretenue et financée par les USA dans le cadre de la guerre froide. Voila ce qu’il en est des traditions charmantes du régime du Dalaï Lama avant les communistes et de l’horrible « invasion » qui y a mis fin.  Depuis, la scolarisation des enfants du Tibet concerne 81% d’entre eux là où il n’y en avait que 2% au temps bénis des traditions. Et l’espérance de vie dans l’enfer chinois contemporain prolonge la vie des esclaves de cette vallée de larmes de 35, 5 à 67 ans. En foi de quoi l'anéantissement des tibétain se manifeste par le doublement de la population tibétaine depuis 1959 faisant passer celle-ci de un million à deux millions et demi. Pour tout cela, la situation mérite mieux, davantage de circonspection, plus de respect pour les chinois que les clichés ridicules que colportent des gens qui ne voudraient ni pour eux, ni pour leur compagne ni pour leurs enfants d’un régime aussi lamentable que celui du roi des moines bouddhistes du Tibet. A l’heure actuelle je n’éprouve aucune sympathie pour « le gouvernement en exil du Tibet » dont sa sainteté est le décideur ultime sur pratiquement toutes les questions, où siège un nombre de membres de sa famille qu’il est tout à fait inhabituel de trouver dans un gouvernement, même en exil, sans parler de leur présence aux postes clefs de la finance et des affaires de cet exil. Je respecte le droit de sa sainteté de croire ce qu’elle veut et à ses partisans de même. Mais je m’accorde le droit d’être en désaccord total avec l’idée de leur régime théocratique. Je suis également hostile à l’embrigadement d’enfants dans les monastères. Je suis opposé à l’existence du servage. Je suis laïque partout et pour tous et donc totalement opposé à l’autorité politique des religieux, même de ceux que l'album "Tintin au Tibet" a rendu attendrissants et qui ne l’ont pourtant jamais été. Je désapprouve aussi les prises de position du "roi des moines" contre l’avortement et les homosexuels. Même non violentes et entourées de sourires assez séducteurs, ses déclarations sur ces deux sujets sont à mes yeux aussi archaïques que son projet politique théocratique.  Je n’ai jamais soutenu l’Ayatollah Khomeiny, même quand j’étais contre le Shah d’Iran. Je ne soutiens pas davantage ni n’encourage le Dalaï Lama, ni dans sa religion qui ne me concerne pas, ni dans ses prétentions politiques que je désapprouve ni dans ses tentatives cecessionistes que je condamne.  Je demande: pourquoi  pour exercer sa religion et la diriger le Dalaï Lama aurait-il besoin d’un Etat ? Un Etat qui pour être constitué demanderait d'amputer la Chine du quart de sa surface! Son magistère moral et religieux actuel souffre-t-il de n’être assis sur aucune royauté ?

FAUTEUR DE GUERRE

En ce qui concerne le droit international et la géopolitique, le dossier du Tibet tel que présenté par ses partisans est un facteur de violences, de guerres et de déstabilisation aussi considérable que celui des Balkans. Quel genre de Tibet est défendu ? Le "grand Tibet" incluant des régions comme le Yunnan et le Sichuan, sur les territoires des anciens seigneurs de la terre où sont organisés des troubles en même temps qu'à Lhassa ? Bien sur, aucun de ceux qui s'agitent en ce moment ne se préoccupe de savoir de quoi il retourne à ce propos. Rien n’indique mieux le paternalisme néo colonial ni le racisme sous jacent à l’enthousiasme pro tibétain que l’indifférence à ces questions qui mettent en cause la vie de millions de personnes et des siècles d’histoire et de culture chinoise. 
J'ai lu que les athlètes français porteraient un maillot avec une déclaration un peu passe partout qui est présentée comme une protestation politique . Je sais très bien que l'inscription "pour un monde meilleur" ne mange pas plus de pain là bas qu'ici. Mais elle sera certainement vécue par les chinois du commun comme un acte injurieux si son motif pro dalai lama est connu. Peut-être est-il cependant aussi un peu hors limite des règles du sport international. Souvenons nous que la ligue européenne de natation a exclu des championnats d'europe de natation le nageur serbe Milorad Cavic parce qu'il portait lors des remises de médailles un tee-shirt sur lequel était écrit: "le Kosovo est serbe". Cela fera-t-il jurisprudence? Les champions français qui porteront un slogan annoncé comme politique seront-ils interdits de jeux ?  Bien sûr que non ! Puisque le but c'est justement que le Tibet soit au chinois ce que le Kosovo a été aux serbes.  Mais comme cela n'a rien de comparable, à part la volonté de dépeçage de l'ennemi et la mise en scène médiatique,  il est fort probable que cela finisse à la confusion des agresseurs. Je le souhaite. Je suis un ami de la Chine. Et je sais que l'intéret de mon pays et ses valeurs ne sont pas du côté où l'on voudrait les entrainer.


2 722 commentaires à “Je ne suis pas d’accord avec le boycott des jeux de Pékin et la propagande anti-chinoise”

Pages : « 1 [2] 3 4 5 6 7 8 9 10 1155 »

  1. 51
    Tom dit:

    Bonjour à tous,

    Personnellement, j'ai bien du mal à me faire une opinion sur la question tibétaine. Je n'ai confiance ni dans les médias français ni dans les organes chinois.
    Je remarque simplement que l'on a bien peu l'occasion d'entendre des chinois s'exprimer sur le sujet. Or, ce n'est pas parce qu'on est député que l'on connaît la question tibétaine. J'échangerai volontiers l'avis d'un député français contre celui, de temps en temps, d'un diplomate chinois. Dans les médias français, le manque d'échange et le parti pris sont en tout cas flagrants.

  2. 52
    Yin dit:

    c'est ts simple, comme je suis chinois moi même, tibet est une ville de la chine depuis le 13ème sièle la dynastic yuan, mais je peux même pas dire je connais cette ville, la Chine est tellement grande, donc je pose une question, comment à 9600 km loin de l'autre côté du monde, peut comprendre ts ses histoire, en France vous avez aussi la problème de Corse, je connais pas la politique, mais je suis pour le JO, le jour quand l'organisation de JO qui a annoncé Békin, nous avons déjà commencé la préparation, donc pour les gens qui travaille jour et nuit, il manque le respect, les sportifs s'entraine dur pour peut-être son dernière show de la vie, 4 ans c'est un long attend, on a manqué le respect, JO, event de sportif, pas politique, la flamme n'est pas de la Chine, mais de tous les gens qui aime le sport! il faut le respecter, je suis en peu déçu de la flamme n'est pas présenté comme il faut hier, et dernier chose, aller en Chine et regarder vous même, aller au tibet.
    Merci Mr Mélenchon!

    Un étudiant chinois

  3. 53
    Sonuern dit:

    Décidément, je ne suis pas d'accord avec ce billet. Alors j'en remet une couche.
    Est-ce que le fait que l'exigence démocratique tibétaine d'avant 1959 ne soit pas en concordance avec la notre (si tant est que nous soyons encore aujourd'hui une référence en la matière), justifie le comportement de la chine à l'égard de ce peuple ? Si l'on pousse le raisonnement dans cette voie, alors on peut dire que ce qui se passe à Guantanamo, en Afghanistan ou en Irak n'a pas humainement d'importance puisque leurs gouvernements ne sont pas républicains. On est alors pas loin de "l'axe du mal" défendu par le gouvernement Bush. Marrant, non ? Quant à faire des tibétains les infâmes salauds de l'histoire, sauvés par la Chine protectrice et bienveillante, c'est peut-être un tout petit peu réducteur !
    Je ne vénère pas le Dalaï-Lama. Mais je m'insurge quand un peuple est opprimé. Et les occasions sont nombreuses en ce monde. C'est cette exigence de justice qui me pousse à réclamer le droit à un procès équitable, même aux pires ordures que la terre ait portée, quand il serait tellement plus facile d'utiliser une méthode plus expéditive.
    Mais enfin, Jean-Luc, est-ce qu'on a pas déjà eu notre compte avec ce type de raisonnement, à Prague en 68 ?
    Le régime communiste soviétique avait pourtant lui aussi apporté son lot de bienfaits aux pays membres de l'Union : Scolarité, transports, soins... Mais que valent ces avancées quand on a pas la plus précieuse de toute : la liberté ?
    Quant à savoir qui est à l'origine des émeutes, je suis toujours méfiant à ce sujet. Pour les gouvernements en place, les rebelles ne sont toujours que de dangereux terroristes acquis à une cause injuste. Ce fut le cas de la résistance en 39; de la commune de 1870; de la révolution en 1789... Pour ne citer que quelques exemples et ne parler que de la France.
    Personnellement, je boycotterais les jeux. Amon niveau et avec mes myens. Simplement en ne regardant pas la télé. J'espère que nous serons nombreux à le faire.

  4. 54
    Jean-Marc dit:

    Enfin une réaction saine et laïque, même si je ne partage pas certaines analyses. Remettre le DL au centre des discussion comme le veut l'omni président et d'autres serait une ânerie.

  5. 55
    Acidifié dit:

    Je partage tout à fait votre avis sur la question du Tibet et du Dalaï-Lama. Il est clair que ces deux choses ne sont que des prétextes pour permettre de contester les JO.
    Toutefois, il est clair, selon moi, que Pékin n'a pas à accueillir les Jeux, étant donné, premièrement, l'autoritarisme voire les volontés totalitaires du régime et deuxièmement l'incapacité que ce régime a à se démocratiser. Symboliquement (et les Jeux ne sont que symbole), la Chine s'oppose totalement à la Grèce antique qui la première a promu les JO.
    Maintenant, les jeux sont donnés. Que faire ? Il est possible d'accepter, il est aussi possible de boycotter par soi-même les JO et les produits dérivés, mais toutes ces positions n'ont aucune répercution et surtout aucun retentissement.

    Voilà pourquoi, selon moi, la propagande anti-chinoise et le boycott sont les seules solutions raisonnables à ces JO.
    Après, le combat tibétain est-il ou non justifié ? Personnellement je n'en sais rien.
    Mais j'espère que ce combat (et ses malheureux excès) ne décrédibilisera pas celui des journalistes et des défenseurs des DH, car ce dernier est tout à fait justifié!

  6. 56
    natL dit:

    A propos de RSF et Robert Mesnard, je viens de commencer le livre de Maxime Vivas "la face cachée de Reporters Sans Frontières, de la CIA aux Faucons du Pentagone".
    On apprend que la devise de RSF n'est pas tant le droit à l'information que la défense du droit d'expression des journalistes. Ce qui est fort différent. Ce n'est pas le droit à savoir la vérité mais c'est centré sur le journaliste et sa liberté d'expression. Ainsi Robert Ménard, le même qu'on voit en première ligne sur le Tibet défendait en 2005 le droit pour les journalistes d'écrire des articles révisionnistes et négationnistes. Ainsi dit-il à une autre occasion que Faurisson avait-il bien le droit de prétendre que l'Holocauste n'a pas existé et de l'enseigner à ses étudiants. Pour Ménard c'est une "opinion" mais comme le dénonce André Lewin, cela n'a rien à voir avec une opinion, c'est un mensonge.

    C'est très intéressant de voir que pour Ménard, le chef de RSF ce qui compte plus n'est pas la vérité des faits, mais l'opinion des journalistes. Il défend les journalistes avant tout

  7. 57
    natL dit:

    Très courageux M. le sénateur de dire ce que vous pensez dans ce concert idéologique anti chinois. Très bien vu sur la question du racisme.

  8. 58
    nL dit:

    Mais renseignez en fin de compte tous ceux qui critiquent Jean-Luc Mélenchon sur Menard; lisez le livre de Maxime Vivas. Vous verrez que Jean-Luc Mélenchon est encore trop doux!

  9. 59
    MARION dit:

    Slt

    quand on ne connait pas la philosophie bouddhiste ni les cruautés endurées par un peuple non violent, on ferme sa gueule!
    Vous êtes la honte de la gauche.
    A se dégouter de porter son vote au ps;

  10. 60
    jennifer dit:

    A Antoine qui ne veut des JO dans un pays qui a la peine de mort. Donc alors pas aux USA?
    Et puis un pays aussi qui torture comme les USA.

    Ceux qui entonnent le concert derrière les USA contre la Chine, ne voient-ils pas que la raison essentielle du rejet de la Chine c'est qu'elle monte économiquement et pas avec le néolibéralisme? Non seulement ce pays ne se soumet au contrôle des USA, est hors de sa sphère de domination, mais en plus son système économique où une part essentielle est la nationalisation fonctionne mieux que le capitalisme débridé et sauvage des USA

  11. 61
    Raoulz dit:

    Jennifer,

    Je partage l'essentiel de votre analyse.

    Cependant, le systeme economique Chinois actuel n'est certes pas liberal, mais il est autant capitaliste qu'il est possible de l'etre. Simplement c'est un capitalisme dirige par et au service de l'Etat. Ce systeme economique n'est pas sans rappeler la theorie economique du fascisme.

    Mais il est clair que la montee en puissance de la Chine (qui est plutot un retour a la normale historique) met a mal l'hegenomie Americaine, et plus largement Occidentale, sur le monde. C'est cela qui fait peur a "l'elite blanche" qui est comme d'habitude prete a toutes les bassesses sous couvert de "lutte pour la democratie" afin de torpiller la Chine.

  12. 62
    Mistral dit:

    Je suis entièrement d'accord avec vous si ce n'est que je crois que c'est au peuple tibétain de choisir son mode de vie.

    Ce n'est ni à vous ni au dirigeant chinois de le faire.

    Celà s'appelle le colonialisme.

    Ceci étant ce qui s'est passé à Paris est une véritable honte.

    Nous n'avons aucun respect pour les chinois comme pour les sportifs et les valeurs de l'Olympisme.

    A force de prendre les chinois pour des imbéciles on va finir par avoir un retour de baton.

    Et bravo pour votre courage.

  13. 63
    Josef dit:

    Camarade, ton écriture fait mal aux yeux. Pourrais-tu changer de police ?

  14. 64
    jennifer dit:

    China and the death penalty
    by Administrator on Wed 24 May 2006 11:19 BST | Permanent Link | Cosmos
    An earlier article ('The US Gulag'- 22 May) pointed out that in terms of the relative size of their populations the US has six times as many people in prison as China, and that it is clear from the statistics of ethnic composition of those imprisoned that this greater rate of imprisonment in the US specifically hits racial minorities. In short the US has not only an extremely large scale but also a racist gulag. Knowledge of such data is obviously extremely relevant to judging the lack of credibility to be given to US government protestations concerning its supposed commitment to human rights, as opposed to economic and military self-interest, in criticising China.

    Nevertheless the reason for defending China against attacks by hypocritical and self-interested US governments is that the situation since the revolution of 1949 is better than that which existed before, or any alternative that would be imposed by the US, not that the situation is remotely'heaven on earth'or cannot be improved. One area in which the situation in China is both unacceptable in itself and self-defeating is the application of the death penalty.

    The reasons for opposing the death penalty in any state are well known. The death penalty is simultaneously irrevocable and can be inflicted on the innocent. In terms of argument and evidence it has never been shown in any country that has carried out a serious study of the issue that the death penalty, at least during peace, deters crime more effectively than other punishments. In'advanced'countries, such as the US, regions in which the death penalty is used most extensively typically do not have the lowest but the highest levels of murders. It is for such reasons that the international movement towards the abolition of the death penalty has made substantial progress. In 1977 only 16 countries had abolished capital punishment for all crimes. By 2005 this figure had reached 86 (http://web.amnesty.org/pages/deathpenalty-index-eng). The annual resolution of the United Nations Commission on Human Rights calling on countries that have not abolished the death penalty to establish a moratorium on executions was in April 2005 co-sponsored by 81 UN states - the highest number ever.

    In recent history the most frequent use of the death penalty per head of population has been in Singapore - itself a useful index of the authoritarianism of that society. The United Nations estimates that in Singapore from 1994 to 1999 there were 13.57 executions a year per one million of the population - equivalent to 17,600 executions a year in a country with a population the size of China's. The next highest rate was in Saudi Arabia with 4.65 executions per year per million of the population - equivalent to 6,000 executions a year in a country with the population of China. Naturally as both Singapore and Saudi Arabia are allies of the US there has been no significant campaign by the latter criticising their scale of use of the death penalty - only Iran and China, which have per head of the population lower rates of execution than Singapore or Saudi Arabia, have been subject to such campaigns.

    In terms of absolute numbers of applications of the death penalty in 2005 Amnesty International estimated that at least 1,770 people were executed in China, although the true figure was believed to be significantly higher.This is equivalent to 1.36 executions per million of the population. Iran executed at least 94 people, equivalent to 1.34 per million of the population. Saudi Arabia executed at least 86, equivalent to 3.44 per one million of the population. There were 60 executions in the USA, equivalent to 0.2 per million of the population. China, Iran, Saudi Arabia, and the US accounted for 94 per cent of all executions
    worldwide.(http://web.amnesty.org/pages/deathpenalty-sentences-eng). Therefore per head of the population Singapore in the last decade executed roughly 10 times as many people as China, Saudi Arabia about two and half times as many, Iran approximately the same number, and the US around one sixth as many.

    It is however the combination of the large size of its population and the high rate of executions by international standards that means China dominates international absolute statistics for application of the death penalty. Furthermore the figures collected by Amnesty International undoubtedly underestimate the number of applications of the death penalty in China. Such underestimates also apply with other countries but because of the large number of executions in China it is the most significant case in world terms. In 2004 3,400 executions in China were officially acknowledged. Admissions on numbers by Chinese legal experts range up to 8,000. Other estimates, mainly by bodies opposed to the Chinese government and therefore with an interest in high estimates, range up to 10,000. The reason for lack of clarity is that the number of executions is a state secret - itself not acceptable. The use of executions on such a scale is both unacceptable in itself and, based on the experience of all countries, will be ineffective.

    China has recently showed some reaction on the issue of the death penalty. In 2004 senior judicial officials issued an instruction to judges urging caution in the use of the death penalty and media in China have reported that the government has taken back the final approval for capital punishment from the provincial supreme courts to the Supreme People's Court - although since 12 February 1980 such authority has been delegated from this to the High People's Courts.

    China has lifted several hundred million people out of poverty, it has established a literacy rate 50 per cent higher than a comparable country such as India, it has created a life expectancy eight years longer than India. These are among the greatest achievements in human history. Its application of the death penalty however is wrong, unacceptable, ineffective and stupid policy and damages rather than aids the Chinese state. Those who recognise the achievements of the Chinese state, made possible through its revolution of 1949, which is one of the greatest events in human history, have the right and duty to oppose the use of the death penalty in China as inhumane, inevitably striking the innocent, ineffective, and against the fundamental interests of China. Much less importantly, but still of note, few steps would more improve the international picture of China than ending executions.

  15. 65
    Maloo dit:

    # jennifer dit:
    8 avril 2008 à 18:39

    (...) Ceux qui entonnent le concert derrière les USA contre la Chine, ne voient-ils pas que la raison essentielle du rejet de la Chine c’est qu’elle monte économiquement et pas avec le néolibéralisme?

    - Ah bon et comment alors ?

    Non seulement ce pays ne se soumet au contrôle des USA,

    - Ah bon, il refuse les dolars ?

    est hors de sa sphère de domination,

    - Ah bon, il ne copie pas le maître ? Il ne fait pas mieux même ?

    mais en plus son système économique où une part essentielle est la nationalisation

    - Vous parlez de l'appropriation des richesses par une minorité, dans un pays où les casernes-usines ne se comptent plus ?

    fonctionne mieux que le capitalisme débridé et sauvage des USA

    - Oui, d'accord, pour mieux fonctionner, là, vous avez parfaitement raison ! La preuve, la TV chinoise fait mieux que CNN : elle à carrément coupé les pitreries de RSF hier ! Oui, ce pays, la Chine, a un bel avenir.... les USA tremblent et ils ont bien raison.

    (Qu'il soit Tibétain ou Chinois, un oppresseur reste un oppresseur.)

  16. 66
    jennifer dit:

    En gros l'article que je viens de copier en anglais ci-dessus explique que les USA ont proportionnellement (à leur population) 6 fois de prisonniers que la Chine et que la peine de mort est appliquée beaucoup plus (toujours relativement) dans des pays alliés des USA comme l'Arabie Saoudite mais que les USA ne font pas une campagne internationale contre elle. En gros cet article tiré du site Socialist Action Review explique que ce n'est pas la défense des droits de l'homme qui motive la critique de la Chine, sans pour autant cautionner la peine de mort que l'auteur réprouve.

  17. 67
    marc dit:

    Nous sommes dans le même parti... sauf que manifestement vous avez encore l'illusion du grand soir... moi pas.
    Je démocrate, défenseur de la liberté d'expression et des libertés avant d'être socialiste...
    Et ton coup du racisme mouais... peut être pour une minorité

  18. 68
    jennifer dit:

    Maloo, il y a dans ce site en anglais que je viens de citer un long article sur pourquoi l'économie chinoise a réussi et les économies est européennes du temps du socialisme ont échoué. BOn je ne suis pas économiste mais il me semble qu'il y a de bonnes explications là-bas. Qu'il y ait dans une économie majoritairement planifiée des secteurs capitalistes ne veut pas dire que cette économie ne soit pas gérée selon les principes socialistes. Du temps de la révolution russe, il y a eu la NEP, c'est à dire une coexistence de l'économie planifiée et du secteur privé.
    Que les grands choix économiques: énergie, sidérurgie etc... soient dirigés par l'Etat (mais non pour redonner l'argent au privé après si j'ai bien compris l'article de PRS sur Grandange) et qu'il y ait sur les biens de consommation la loi du marché paraît souhaitable si on veut aller vers une économie juste et non farouchement capitaliste. Enfin je suis sûre que je ne maitrise pas les outils économiques entièrement mais au vénézuela, ils n'ont pas tout nationalisé.
    L'URSS a très mal géré son économie car tout était décidé d'en haut: s'il fallait plus de chaussettes que de savons etc... or cela ne peut être décidé au sommet. Pour la consommation la loi du marché est souhaitable à savoir laisser faire l'équilibre entre l'offre et la demande, à savoir que l'offre s'ajuste à la demande. Ce qui par contre est très mauvais pour les biens industriels.
    Donc ce qui est important de comprendre en Chine c'est quels secteurs fonctionnent sous la loi du capitalisme et leur importance relative par rapport au reste dirigé par l'Etat. En tout cas c'est en étant assez souple sur cela, contrairement aux pays de l'Est que la Chine a pu très vite monter dans les années 90.

  19. 69
    jennifer dit:

    Maloo l'article s'appelle "lessons of the chinese economic reform" date de 1996 et donne plein de chiffres et de détails mais est trop long pour que je le traduise ou le copie, dans Socialist Action Review

  20. 70
    kalmos21 dit:

    @Jennifer
    Si il y a 1 pays qui pratique le système capitalisme débridé et sauvage, c'est bien la Chine!

  21. 71
    RENARD dit:

    monsieur,
    je suis contente que vous soyez la!

    LA FRANCE NE RESTE PAS QUE DES CONS!

  22. 72
    dudu 87 dit:

    @ bruno frandemiche
    Bonsoir
    Je suis intéressé pour débattre de ton catalogue. Ici, pour le moment vu l'ampleur, tu es hors-sujet et sera noté zéro!
    As-tu un site? Pour ma part, non mais je suis ici depuis le 7 fév, tu pourras faire connaissance et voir s'il est possible de travailler ensemble.
    A+

  23. 73
    bruno dit:

    Pour être aller plus de 6 fois en Chine et notamment au Tibet et au Xinxiang à plusieurs reprises, je ne peux être que totalement en désaccord avec le texte de Jean-luc Mélenchon. En effet, quelles soient les "versions" historiques sur le Tibet, on assiste depuis des années à une volonté de génocide culturel et même physique. Pour le gouverment chinois, et pour bon nombre de chinois, les tibétains sont des sous-développés et des barbares. Dans la réalité, il n'y a aucun respect culturel, démocratique ou humain. Il s'agit d'assimilation forcée.
    En 1983, il était déjà écrit (et je l'ai vu) dans les restaurants chinois de Lhassa " interdit aux chiens et aux tibétains"
    Ne pas accepter cette réalité signifie, de fait, nier le désespoir d'un peuple en voie de disparition car noyé sous la masse d'une imigration massive de hans. Il en va de même au Xinxiang.
    Je crois que Jean-luc Mélenchon ferait bien de revoir sa conception politique de l'émancipation des peuples. La dictature qui règne à Lhassa est insupportable pour un démocrate et je crois sincèrement que la révolte actuelle est celle du désespoir. Le sort du Tibet ne pèse pas grand chose face aux promesses de contrats et au marché. L'occasion des J.O en Chine est tout à fait légitime pour exprimer cette révolte
    Enfin toute cette partie de l'article visant à expliquer que le tibet fait partie intégrante de la Chine depuis trés longtemp, ne cherche qu'à justifier qu'il s'agirait d'un problème intèrieur chinois et que la légitimité des revendications tibétaines est trés contestable.
    Mais "camarade", cette "argumentation" est bien spécieuse car elle nie le droit de tout peuple à disposer de son avenir. A moins que Jean-luc Mélenchon en vienne à conclure que finalement les tibétains ne constituent pas un peuple.
    Le peuple à tort, je dissous le peuple...

  24. 74
    JB dit:

    @ JLM
    Je suis d'accord sur toute la ligne... Mais la dernière phrase me fais tiquer "Je suis l'ami de la Chine"... La Chine et les chinois ont le droit au respect, d"e là à être l'"ami" d'un pays où le pluralisme politique n'existe pas, je trouve cela un peu osé...
    Je sais, vous n'êtes pas communiste chinois, mais bon...
    En tout cas, ça fait plaisir de vous lire!

  25. 75
    Carolo dit:

    Pas en forme le Jean-Luc Mélenchon. Chantage au racisme, digressions hors sujet...
    Il y a eu entre 6000 et 10000 exécutions en Chine en 2006 et 2007, et on ne vous entend pas beaucoup Sénateur. La Chine est une des dictatures les plus violentes au monde, ce n'est pas contestable. Certes la Chine a aboli le servage au Tibet...pour le rétablir dans les usines de ses zones franches. Je ne comprends pas votre papier, en ligne avec la production consternante d'un Soral. Quant à savoir si la Chine "mérite" les Jeux...rien à foutre ! Mériter quoi ? Le défilé d'une bande de demeurés dopés comme des chevaux de course et vendus à Nike et Adidas ? Où est la fraternité dans le sport de haut niveau ? La solidarité ? Le partage ? A trop vouloir prendre le contre-pied des "bien-pensants", on finit par perdre l'équilibre. Et puis la petite attaque ad personam minable qui fait appel, pour les besoins de son efficacité, à quelques absents qui ne confirmeront jamais le propos, c'est pas très joli... D'ailleurs, il paraît que le beau-frère du barman du Sénat vous trouve très radin : vous ne laissez jamais de pourboire... Restez sur les questions sociales, elles vous réussissent mieux.

  26. 76
    dudu 87 dit:

    Bonsoir
    Bon, la Chine, le Tibet, les jeux olympiques...et la France!
    J'ai vu hier le direct de la flamme olympique.

    J'ai cru voir une émeute, et ma 1° question a été: « qu'est-ce qui défile: le drapeau à la croix gammée ou la flamme olympique? » et au fil des images, « les mec, ils sont bien entraînés pour faire ce genre d'exercice? » D'un coté, les jeunes chinois paisibles qui agitaient leur drapeau et de l'autre les tibétains tous excités qui avaient manifestement envie d'en découdre avec tout le monde d'ailleurs. Vous n'avez pas eu ce sentiment?
    C'est quoi les jeux olympiques? La grande fête de la jeunesse mondiale, l'amitié entre les peuples et une compétition sportive, non!

    Alors j'entends ici ou là:
    les jeux olympiques==> fête mercantile donc on y va pas;
    Eh ben, facile de détruire mais construire plus difficile et surtout se posez les bonnes questions!
    Savons-nous pourquoi les jeux olympiques sont noyautés par la finance privée? Tout simplement à cause de la démission des grandes nations à vouloir financer sur fonds publiques ces jeux. 1% du budget français pour les sports autrement dit une misère. Ne croyez-vous pas que nous avons une parcelle de responsabilité, en tant que citoyen, dans cet état de fait? Nous allons revenir toujours à la même question, LE CAPITAL OU LE BIEN PUBLIQUE! Désolé mais il faut faire un choix !
    Pour ce qui est de la journée d'hier, la France aura donnée une belle image d'elle à l'étranger.
    Entendons- nous bien:
    Toute violence doit être condamnée surtout lorsqu'elles sont policières ou qu'elles soient;
    Le régime chinois, qui n'est communiste que de nom,(qu'est qu'il a été fait comme saloperies sous terme), bafoue les droits de l'être humain.
    Pour ma part je me suis posé les questions suivantes:
    Que veut le peuple tibétain, la majorité, y a-t-il action de masse de ce même peuple pour une ou plusieurs revendications?
    Quelle conception de la démocratie ont-ils?
    J'espère que nous n'avons pas la prétention d'aller leur donner des leçons. Tout français, que nous sommes, ne l'accepterait pas et quel bordel ferions-nous!

    Est-ce que nous comprenons bien leurs cultures, tibétaine et chinoise?
    Quel est le rôle et les alliances des religieux?
    Sur le plan international, dans quelle situation sommes nous?
    Y a t-il impérialisme des E.U sur plan militaire, économique et politique? Quels sont leurs intérêts dans ce domaine?
    Sommes-nous dans une hégémonie financière mondiale?
    Est-ce que nous devons faire le bonheur des peuples malgré eux, un principe de base à retenir?
    A propos, d'impérialisme, la Chine n'a t-elle pas eu cette tentation avec son voisin vietnamien après avoir soutenu le régime des Khmers rouges? Vous savez la politique du Grand Frère qui punit le Petit Frère! http://fr.wikipedia.org/wiki/Guerre_Sino-Vietnamienne
    @ Camarade Mélenchon, tu t'es foutu dans un bourbier ou tu vas à voir du mal à te débarrasser. A mon avis, il vaut mieux donnés des pistes de discussion avant de s'engouffrer « tête baisée » sur un sujet aussi complexe que la politique étrangère à l'extrême- orient. D'ailleurs ce soir, un chinois « de la rue » déclarait aux info.: « Qu'est qu'ils savent ces français de notre culture, eux qui sont à des milliers de KM? »
    Si tu parles des bienfaits chinois au Tibet, incontestables, Il faudrait parler des problèmes écologiques rencontrés au Tibet et en Chine. Et ceux-là ils vont finir par nous intéresser au plus au point car nous avons qu'une terre pour Tout le monde, non?
    Je vous engage tous à aller sur Wikipédia voir « TIBET » La Chine n'est pas "l'épicerie du coin", à titre d'exemple, nous leur avons vendu la technologie d'un moteur diésel pour poids lourds, gamme moyenne aux normes écologiques "Euro 4" alors que nous à "Euro 5" et nous passerons à "Euro 6" en 2010. La cadence de production sera 450000 véhicule/an. La production européenne est env. 120000 véhicules/an dans cette gamme. Ils pollueront en gros 2 fois à 2,5 plus que nous par véhicule.

  27. 77
    dudu 87 dit:

    Erreur
    Pour "une belle image d’elle à l’étranger." il faut lire"drôle d'image"
    Pour "aux normes écologiques “Euro 4?, il faut lire "Euro 3"
    Merci à vous

  28. 78
    EDO dit:

    Réaction épidermique au commentaire de Marion n°59

    Pauvre Marion ! et grossière avec ça! Allez sur Google et rechercher sur le Web "Histoire du Tibet" et prenez, si ce n'
    est trop vous demander le temps de lire tous les articles :

    1° - vous pourrez vous documenter utilement sur l'organisation sociale au temps du dalaï-lama

    2° vous aurez, peut être, un avis sur la question un peu plus mesuré

  29. 79
    singe dit:

    Je trouve cette intervention de J.L. Mélenchon fondamentale: ce qui s'est passé dimanche à Paris est dérisoire ! Quelle lisibilité pour les specateurs de tels non-évènements?
    Je m'en fous du Dalaï Lama, de Bettencourt ou de Patti Smith, çà devient vraiment difficile de ne plus être sous l'oeil de Big Brother.
    Je m'en fous de la commémorite aigüe de Mai 68 ! (mais le documentaire de Rothman de ce soir resituait pas mal les choses)
    Stop, les faux évènements !
    J'aimerais pouvoir entendre un relais médiatique de la grève très symbolique (au sens de fondamentale) des salariés (oui, c'est çà, une minorité) de ST MIcro,... au lieu d'en entendre le cours sans cesse montant de l'action en bourse par JP Gaillard. 3%, qu'ils demandent !
    J'aimerais pouvoir entendre quelque part que je ne suis pas seul à tenter de soutenir des sujets qui cèdent à la pression croissante dans leur entreprise.

    Ohé, il y a de la souffrance ici bas, en France, pas la peine d'aller la chercher au Tibet ou au Tchad (non, je ne la nie pas, stop aussi les procès d'intention) !

    Stop aussi les rivalités entre fractions diverses de gauche de la gauche ou gauche des gauches, etc... Revoyez "La vie de Brian" ou rappelez vous- l'Inter:
    "Il n'y a pas de sauveur suprême, ni dieu, ni Cesar ni tribun..."

    C'est entendable, çà?

  30. 80
    Pablo ARCE dit:

    Jean-Luc,
    Comme il fait bon d'entendre (de lire en l'occurrence) une voix qui dénote dans ce désert de consciences macdonalisées ! Etant adjoint (PC) au maire de ma bonne ville de Ramonville St-Agne (banlieue PS de Toulouse) j'ai l'impression de ramer à contre courant quand j'ose m'opposer au projet de motion contre la Chine. Sur la motion Tibet, même si nous assistons à un mouvement dans l'opinion, mouvement animé, orchestré et instrumentalisé par des groupes de pression clairement identifiés (RSF et monsieur Ménard en particulier), je pense que, en tant qu'élus, nous n'avons de comptes à rendre qu'aux électeurs. Nous sommes assez grands pour réfléchir, pour nous exprimer, pour nous indigner même, sans que quiconque vienne vienne nous dicter nos positionnements, aussi juste soit la cause à défendre. Si RSF (reporters sans frontières) ou quiconque d'autre veut exercer une influence politique, qu'il(s) présente alors des candidats aux élections et on se comptera dans le bac à sable...

    La défense des droits de l'homme est un combat bien trop important qui ne doit pas être la chasse gardée de monsieur Ménard. En France, en 2007, plus de 19000 personnes ont été'reconduites'à la frontière (EXPULSÉES)... Cela représente à peu près deux fois la rafle du Vel d'Hiv... Qui s'en émeut ? Certainement pas monsieur Ménard.

    Merci Jean-Luc, et merci à vous tous qui intervenez ici ou ailleurs, et continuons à dire à Big Brother "Va te laver la bouche ça sent mauvais et change de disque !"

  31. 81
    dudu 87 dit:

    Oui, Singe Arcellor-Mittal et les autres qu'on ne connait pas. Il faudra peut-être organiser une veille pour être informé.
    Bonne nuit

  32. 82
    singe dit:

    Merci Jean-Luc aussi de tenir cette position inconfortable qui vous permet d'être audible. Comment vous reprocher d'etre entre deux, à l'heure où ce sont les médias aux ordres (de qui?) qui créent un Robert Menard, qui décident d'une quelconque légitimité à Carla B.,....

  33. 83
    BS dit:

    On t'as connu mieux inspiré.

  34. 84
    MCB dit:

    Bravo, ouf c'est dit!

  35. 85
    Guy dit:

    Pablo ARCE dit: 8 avril 2008 à 22:36

    En France, en 2007, plus de 19000 personnes ont été ‘reconduites’ à la frontière (EXPULSÉES)… Cela représente à peu près deux fois la rafle du Vel d’Hiv… Qui s’en émeut ?
    ------------------------
    Plus quelques unes qui n'en ont pas eu le loisir si j'ose dire, cause défenestrations, etc, dont une chinoise justement.

  36. 86
    vik dit:

    C'est tres juste ce que vous dites. Je partage complement votre avis.
    Merci...

  37. 87
    Tartarin dit:

    Enfin une voix discordante au milieu de toute cette pensée unique totalitaire, enfin un peu de raison pour faire face au sentimentalisme dégoulinant de toute cette classe politique qui semble avoir renoncé à réfléchir et à avoir des idées depuis bien longtemps. Merci !

  38. 88
    spoonman dit:

    Bernard Kouchner à l'époque avait fait parler de lui. La France devait suivre les USA en Irak. Aller à contre courant permet d'être visible dans les médias...

    Et puis, j'y vois quelques relents nauséabonds de colonialisme... Finalement, la France a permis au Sénégal, Côte d'Ivoire... d'accéder à la civilisation : école, nourriture, commerce, économie, médecine... la démocratie ? Comme la Chine avec le Tibet
    Toutes ces tribus animistes qui s'entretuaient : heureusement que le toubab est arrivé.
    Sans parler de l'Indochine, de l'Algérie... que l'on a sauvé de la barbarie !
    Il faut donc arrêter avec la repentance ? Valoriser le rôle positif de la colonisation française pour ses colonies ?

  39. 89
    Boris LI dit:

    Bonjour, monsieur.
    Je suis ingénieur à Shanghai. Bien sûr, je suis chinois. En voyant le flamme à Paris, j'etais triste, et aussi, furieux. Pourquoi on aime mélanger la politique avec le sport! Pour mon droit de l'homme?Mais ça fonctionne? Pourquoi nous ne mettons pas les JO chaque année pour que le droit de l'homme s'améliore plus rapide! Nous, les vrais Chinois, nous plaignons toujours le gouverment chinois mais nous aimons vraiment la Chine. Les pantalonnades de RSF qui ont fait irriter tous les Chinois aident rien en Chine sauf incitant la haine contre les Occidentaux. On pense que c'est à cause de la jalousie, l'ignorance et la peur d'une forte Chine que les Occidentaux boycottent les JO de Beijing. Cette pensée, c'est dangereux, mais c'est réelle. Cette idée est en train de former. Auparavant, nous aimons Français beaucoup parce qu'ils étaient contre la guerre en Iraq, parce qu'il ne suivaient pas les Etats-Unis de près comme un chien. Mais maintenant, ce sentiment chaleureux vers les peuples fraiçais commence à devenir froid.

    Ces jours-ci, j'ai lu beaucoup de reports des médias français et je me trouve lamentable! Merci à Monsieur le Sénateur car vous présentez la réalité filtrée par les médias français. Les manifesteurs, combien d'entre eux ont visité le Tibet?J'ai entendu parler que beaucoup de manifesteurs ont été employés et le salaire était 300 euros par personne! Ils ne savent pas où se trouve le Tibet! Quel laide!

    Les JO 2008, nous l'espérons depuis longtemps. Recpecter les égale respecter tous les chinois. Bienvenue à Beijing, à Shanghai, en Chine afin de voir une véritable Chine par vos yeux.

    PS Une vingtaine d'HABITANTS de Tibet a été tués par les MANIFESTANTS DE PAIX, dont quatre filles a été brûlées jusqu'à mourir dans une petit boutique!

  40. 90
    Cyril dit:

    bravo Jean luc !
    Enfin un responsable politique qui fait preue de retenue et de responsabilité.
    tous ces responsables politiques, médiatiques, associatifs, le coeur en bandoulère, n'ont absolument pas conscie,ce des conséqueces de leurs paroles et de leurs actes auprès du peuple français, qui, effet de masse oblige, se trompe de combat.
    Clairement ce qui se passe est ressenti par le peuple chinois comme un racisme primaire, et je crois que c'est justifié. Belle réussite pour le prétendu pays des droits de l'homme...

    en espérant vous voire un peu plus dans les médias sur ce sujet !

  41. 91
    ainar dit:

    Bravo Monsieur MELENCHON ! je vous rejoins entièrement et me suis exprimée dans la Matinale de Canal + dans le sens de vos paroles sans vous avoir préalablement lu. Ce n'est que lorsque votre intervention a été citée que, par curiosité, je me suis rendue sur votre site et ai applaudi votre vérité.
    La Chine se fout pas mal que l'on assiste ou pas à la cérémonie d'ouverture ! ce qu'elle vise, c'est la participation aux jeux, à ces jeux auxquels nos sportifs se sont préparés durement. Ce que les contestataires - dont le but inavoué est surtout la nuisance à Sarkozy... - vont gagner, c'est purement et simplement le boycott de ce qu'ils rapportent à la France : tourisme, contrats et une vision négative à l'égard du peuple français, notamment aux français installés en chine... Si Sarkozy s'abstient, il apprendra de quoi sont capables les chinois qui n'apprécient pas les plaisanteries...
    La chine, peuple fier come tous les orientaux, n'est pas de ceux à qui l'on impose des conditions. En politique il faut d'abord apprendre à connaître ses interlocuteurs avant de s'engager dans des mesures prétentieuses...

  42. 92
    Marie dit:

    Bravo Monsieur Mélenchon pour votre intervention dans l'émission de Jean-Pierre Elkabach. Enfin une voix discordante qui sort du discours politiquement correct ambiant que l'on entend sur toutes les radios et télévision. Je ne suis pas de votre famille politique mais je vous soutient dans votre réflexion sur le Tibet à 100%. J'ai le sentiment d'être manipulée et instrumentalisée sur un sujet difficile et tellement lointain par toute une intelligentsia qui pratique un certain terrorisme intellectuel qui empêche un vrai débat démocratique.
    Continuer à vous exprimer Monsieur Mélenchon !

  43. 93
    Bernard dit:

    Je ne crois pas que le Dalai Lama prône encore la théocratie comme régime politique pour le Tibet, je crois qu'il s'est prononcé pour une séparation du religieux et du politique, et pour l'instauration de la démocratie au Tibet. A vérifier.

  44. 94
    Cyril dit:

    Mr Mélenchon,
    Je vous ai écouté sur Europe1. Enfin un homme politique qui a dit une vérité, qui a un regard objectif et qui ne se laisse pas aller dans une sorte de politique du correct qui range les méchants chinois d'un côté et les gentils tibétains de l'autre.
    Je vous soutiens et partage à 100% votre point de vue malgré une étiquette politique différente.
    Continuez

  45. 95
    Grain de poivre dit:

    Je ne partage pas du tout vos opinions politiques mais sur le sujet du Tibet vous me faites vraiment plaisir. Enfin une voix pour dénoncer cette tibétolatrie fantasmatique qui obscurcit tout jugement. Je vous envoie, si vous le voulez bien, à ma note récente sur http://heme.typepad.fr/grain_de_poivre/2008/03/tintin-au-tibet.html.

  46. 96
    TED NESSEL dit:

    Enfin se sentir moins seul...

    Merci pour ces propos que j'aurais pu écrire. De l'esprit de troupeau érigé en systéme politique...

    Merci Jean-Luc.

  47. 97
    Taoguy dit:

    Bravo pour votre intervention sur Europe1. C'est la voix (et la voie) du bon sens. Ce que j'ai vu moi sur le parcours de la flamme à Paris, ce sont les insultes adressées aux athlètes français et l'incompréhension totale des chinois. Ce que j'ai entendu c'est du racisme anti chinois sans aucune raison et sans aucune connaissance de l'histoire de la Chine et du Tibet.
    Si vous avez besoin d'aide dans vos actions et vos prises de position, je suis prêt à vous aider.

  48. 98
    christophe serra dit:

    Bravo Jean Luc quant à votre intervention ce matin sur Europe 1.
    Nous sommes tous pour les droits de l'homme moyennant mesure, prise de recul, et un tant soi peu de respect vis à vis de la Chine.
    Sommes nous irréprochable par rapport à nos pauvres de plus en plus nombreux, nos frasques nationales et internationales (Rainbow Warrior, Diamants de Bokassa, écoute de l'élysée, soutiens inconditionnels à des "républiques dictatoriales", etc, etc...).
    Kadafi était reçu sur le tapis rouge il y a quelques semaines et nous voilà devenu le gendarme du monde. Votre position est courageuse, rationnelle et intelligente; une nouvelle fois bravo (même si je ne suis pas de votre bord politique

  49. 99
    Faivre Thierry dit:

    Je suis en phase et je ne vais pas épiloguer sur la forme comme certains. L'esprit je l'ai bien compris, mais ne faut-il pas une bonne dose d'intelligence et d'instruction pour appréhender le monde. Le défaut de la démocratie c'est l'égalité qui est un leurre... Trop de monde blablate du haut de son incompétence

  50. 100
    Jean Louis dit:

    Moi aussi je me sentais un peu seul à être exaspéré par ce déferlement irréfléchi concernant les JO. On oublie un peu facilement que les soldats francais, allemands et anglais se souciaient peu des droits de l'homme et de la femme quand ils se sont livrés a des exactions en chine. Voir à ce sujet le texte de Victot Hugo http://www.monde-diplomatique.fr/2004/10/HUGO/11563
    Je ne suis pas communiste non plus et je suis contre la peine de mort partout dans le monde. Mais ne nous trompons pas de combat et ne décevons pas le peuple chinois qui attend tant de ces jeux.

Pages : « 1 [2] 3 4 5 6 7 8 9 10 1155 »


Blog basé sur Wordpress © 2009/2015 INFO Service - V3 Archive