30mar 08

 J’ ai passé le week-end à Viry Chatillon en Essonne, en réunion, non stop, pendant deux jours. Les trois quarts des participants affichaient les mines exténuées des lendemains de campagne. Les vainqueurs sont épuisés. Et les battus pire encore. Comme si l’échec était leur responsabilité personnelle! Mais leur situation est l’angle mort de la photo de famille. Il est vrai que lorsqu’est affichée une victoire éclatante dans cent villes de plus de dix mille habitants, on oublie de mentionner les trente qui ont été perdues. Et toutes celles qui n’ont pas été gagnées. Elles existent pourtant, sans explication ni reconnaissance dans le tableau! Et les raisons qui expliquent les victoires ici sont parfois moins éloignées de celles qui expliquent les défaites là. Dans le monde des gagneurs on oublie vite que ce n’est pas seulement la victoire qui justifie l’action mais les raisons qu’on a d’agir. Les battus remachent à proportion de la joie des vainqueurs. 

Donc, deux réunions donc pour moi. D’abord au Conseil national de PRS. Puis avec les correspondants départementaux de la "sensibilité" à laquelle je participe au PS. Elle s’appelle "Trait d’union". (http://www.trait-dunion.org) Ce groupement socialiste existe depuis juin 2005. Il a été créé au lendemain du réferendum sur le traité constitutionnel. Il a présenté une motion en commun avec Laurent Fabius au congrés du PS au  Mans, juste avant l’investiture socialiste à la présidentielle. C’était le congrès du Mans, avec sa synthèse mensongère, cette arnaque! "Trait d’Union" est représenté au secrétariat national du Parti Socialiste par Pascale Le Néouannic, conseillère régionale d’ile de France. Longue discussion. Pour finir nous avons adopté un texte aux termes bien qualibrés. Et comme après deux jours de réunions venat aprés tant d’autres il faut savoir faire une pause de quelques heures tout de même je me contente de mettre en ligne ce texte. Avec le souhait qu’il interresse mes lecteurs. Et que tous ceux qui le jugent utile le transmette à ceux qu’il pourrait interresser, notamment s’ils sont socialistes..

 

UN AUTRE FUTUR EST POSSIBLE
 
                                                                        1
Le congrès du Parti socialiste est convoqué. Ses décisions impliqueront l’avenir de la gauche et par là même celui du pays. Il ne saurait se réduire à une compétition de personnes en vue de l’élection présidentielle qui aura lieu dans quatre ans ! Surtout si cette compétition doit donner une illusion de choix alors que les orientations politiques de chacun seraient quasiment identiques. Il n’est pas vrai qu’il n’y a qu’une orientation possible et crédible à gauche ni que face aux destructions sociales et écologiques du capitalisme de notre temps, la modernité soit du côté de la ligne sociale-démocrate ou démocrate. Celle-ci est partout en impasse dans le monde. Ni nostalgie, ni fuite en avant. Il ne faut pas engager le PS français plus loin dans cette voie qui conduit tant de partis sociaux-démocrates à gouverner aujourd’hui avec la droite. Le PS ne doit pas encenser davantage l’économie de marché et faire du capitalisme un horizon indépassable. Surtout au moment où celui-ci entre dans une crise autodestructrice dont les conséquences s’abattent sur les salariés et les sociétés. Pour qu’un autre futur soit possible, ce débat doit s’engager clairement et publiquement, non seulement entre socialistes mais devant le pays.
                                                                         2
Cette question se concentre sur des choix concrets. Quelques uns surgissent de l’actualité immédiate.
Luttons-nous contre la financiarisation de l’économie ou bien accumulons-nous les vœux pieux sur la nécessité de « réguler le marché » au moment où des socialistes français dirigent les principales institutions de la mondialisation économique ? Quel rapport de forces construisons-nous avec le capitalisme ? Et quand il faut passer au compromis avec le capital, quelle logique favorisons-nous ? Celle des secteurs financiers ? On en connaît le prix : dictature du court terme, abaissement des acquis sociaux, destruction des services publics, traité de Lisbonne. Ou celle des secteurs productifs réels ? Sinon comment négocier les salaires, les conditions et le contenu du travail, les qualifications en vue de l’intérêt général ?
Faut-il procéder à la refonte républicaine des institutions et de la société française ou bien continuer les bricolages sur la constitution de la Cinquième République ? Comment organisons-nous l’intervention populaire dans les choix politiques, depuis leur élaboration jusqu’à leur mise en œuvre ? Faut-il étendre l’exigence de laïcité à de nouveaux secteurs de la vie en société ou bien faut-il se résigner à ouvrir des espaces publics aux injonctions des religieux ?
Affronte-t-on la crise écologique en réorientant impérativement la production et ses contenus ou bien se contente-t-on d’organiser les droits à pollution ?
Eradique-t-on la pauvreté ou bien organise-t-on son soulagement ? Inversons-nous la clef de répartition des richesses entre capital et travail ou bien modérons-nous la ponction des profits ?
Affrontons-nous le modèle libéral de construction européenne ou bien y consentons-nous ? Participe-t-on à la politique impériale des Etats-Unis ou bien affirme-t-on l’indépendance militaire et diplomatique de la France dans le monde ?
Et pour former une majorité nouvelle en France, quelle alliance politique et sociale faut-il former ? Avec le centre ou avec toute la gauche sans exclusive ? Les deux ne sont pas possibles en même temps. L’exemple italien en atteste. En France, les élections municipales récentes n’ont pas davantage démontré l’efficacité électorale de l’alliance avec le Modem. Au contraire. C’est pourquoi nous optons au niveau national pour la méthode mise en œuvre avec succès dans de nombreuses localités : un front de gauche sans exclusive sur la base d’un programme de gouvernement commun.
                                                                    3
Nous respectons la contradiction des analyses qui s’expriment sur tous ces sujets au Parti socialiste. Elle concentre les enjeux de notre temps pour la gauche comme pour la société. Seule une confrontation franche et sérieuse, un débat exigeant, rend possible l’action efficace. Encore faut-il que tous les points de vue soient représentés pour que le débat soit possible.
Dans ce contexte, on voit bien se présenter dans le débat des socialistes les diverses nuances du point de vue démocrate et social-démocrate dominant en Europe. On connaît ses nombreux candidats. Mais le programme de la gauche d’alternative qui a pourtant permis les victoires aux élections nationales dans le passé, est absent. La gauche du Parti socialiste est muette. Elle est balkanisée. Du coup elle semble aujourd’hui hors jeu. Dès lors, elle porte une responsabilité dans le rabougrissement du débat d’orientation des socialistes. Elle en sera même la première coupable si elle renonce à s’exprimer et à proposer ses idées. La gauche du Parti socialiste doit s’assumer. Elle doit porter dans le Parti socialiste le programme de gauche qui répond à l’urgence sociale et politique. Le sort réservé à cette gauche au PS sera un révélateur. Jusque-là le PS était un lieu nourri par les différentes cultures de la gauche française. Est-ce encore le cas ? Ou bien le PS n’est-il plus qu’un parti de centre gauche, uniformisé, imperméable à l’urgence sociale, conformément au modèle dominant en Europe ?
Pour notre part, nous prendrons l’initiative du texte et des candidatures qui permettent à l’alternative de gauche de s’exprimer. Nous le ferons avec autant d’autres que possible. Nous le ferons seuls si nécessaire. Nous allons donc agir et nous rendre disponibles pour qu’un regroupement de toutes les gauches du Parti socialiste devienne possible. Un regroupement sans exclusive ni a priori. Tourné vers les convergences pour l’avenir plutôt que vers les divergences du passé.
En socialistes nous disons : l’avenir ce n’est pas ce qui va se passer mais ce que nous allons faire. Un autre futur est alors possible.


482 commentaires à “le congrés socialiste commence”

Pages : « 1 2 3 4 5 6 7 8 9 [10]

  1. 451
    singe dit:

    Merci RG de ton enthousiasme.
    Je tempèrerai pour ma part l'apport de Chevènement, pour avoir milité au MDC pendant des années, et y ayant constaté la dérive droitière, et l'involution en un groupe d'élus, le MRC auquel j'ai refusé de me rallier lors de sa création fort peu démocratique.. Malheureusement, car nombre de militants sont restés dans la nature...
    La proxy wanadoo marche à nouveau en effet
    Je pense comme toi aussi que les RG font leur travail et ne sont pas à comparer à des organisations parallèles

  2. 452
    jennifer dit:

    RG je ne vois pas ce que tu veux dire par "au grand jour".
    Je suis d'accord Jean-Luc Mélenchon est un vrai dirigeant qui mobilise plus que ce nous pouvons mobiliser avec nos associations. Moi j'attends ce qu'il va faire et je lui fais assez confiance. Je ne le rejoindrais pas au PS par contre. Je suis là, je fais mon travail militant à mon niveau et je serai prête quand une occasion dirigée par Jean-Luc Mélenchon se présentera.

  3. 453
    singe dit:

    @ Jennifer et à tous

    C'est néanmoins vrai que l'hopital va mal, depuis longtemps, et malgré la succession de gouvernements de gauche comme de droite, mais ce ne sont pas les solutions auxquelles la droite appelle qui le sauvera.
    Je pourrais parler des octrois de subventionnement au privé, du mépris des tâches de formation dévolues au public, il y a tant à dire.
    Je dirai aussi que dans l'hopital public, l'administratif a pris l'ascendant sur le médical avec la complicité des médecins malheureusement. Ils ont pour celà obtenu pas mal d'avantages
    Dans le privé, ce sont les groupes financiers qui mettent le médical ou le para-médical au pas.
    Là encore, le libéralisme a réussi sa révolution culturelle, et je dirai que c'est là que nous avons principalement à faire. Parce que le citoyen, qui s'est identifié au consommateur de soins à son insu, plébiscite ce genre de discours tenu par les classes dominantes et ses partis promoteurs.
    Il en est de même pour la protection sociale, comme je le disais il y a quelques posts. Curieux, non, comme les déremboursements croissants de médicaments, les franchises médicales, passent comme lettre à la poste?
    Les 41 annuités de retraite vont se traduire par des congés longue durée 1 an de plus. Cà va pas arranger les coûts sociaux!
    Pour être plus crédible dans mes propos, je suis dans le médical...
    Et tout passe ainsi...

  4. 454
    RG dit:

    @Singe @Jennifer merci
    Après le PC d'avec lequel nous nous sommes séparés, devant les Prud'hommes ce fut pour moi 2 ans plus tard le CERES-PS, puis MdC mais pas le MRC mais j'y ai des beaucoup d'amis et je puis vous affirmer que tous les militants encartés dans les Partis de la vraie gauche sont prêts même en traînant les pieds à venir construire le nouveau parti sur un espace de 10 à 18 mois. Je dis qu'avec un travail acharné notre tache sera de rassembler, une fédération par département puis dans chaque municipalité une section puis des Clubs de réflexions, la semaine de la pensée émancipatrice annuelle, avec des intellectuels du monde entier, avant on l'appelait la semaine de la pensée Marxiste,.....
    Mais Singe arrêtons de nous voir plus beaux et plus droits que nous sommes quand les portes s'ouvriront il faudra tout prendre les meilleurs comme les moins bons, je sais, tu es comme moi tu as peur que nous retombions plus bas encore, ça c'est impossible car les choses vont rester en l'état rien de pourra plus jamais changer le PS, il est devenu un Parti Bourgeois d'accompagnement du Capitalisme carrément néo-libéral, il s'est détourné définitivement de sa vocation. Il avait encore une occasion de se refaire une santé lors du Vote du Traité de Lisbonne, il a perdu cette occasion, c'est terminé, l'histoire ne repassera pas une deuxieme fois le plat. J'étais encore membre du PS il y a quelques mois lors du Forum de la rénovation en Avignon, lors des débats un camarade du MRC alors élu de Toulouse demanda la parole, il l'obtint " ce camarade rappela notre victoire du NON au référendum et demanda avec des arguments incontournables que les députés et Sénateurs socialistes refoulent le traité de Lisbonne" en standing ovation la salle à applaudi à tout rompre ce camarade (en plus c'était un beur) aussitôt François Hollande dans la foulée s'engagea sur la même position que la salle prétextant que les socialistes au référendum qui avaient voté OUI l'avaient fait en pensant que la France dans l'Europe serait rapidement majoritaire et que maintenant on voterait contre puisquue nous savions que nous ne faisions plus le poid en Europe. Parjure comme l'a dit Jean-Luc Mélenchon, nous avons donc les notres et ils ont les leurs dont beaucoup sont susceptibles de passer chez Sarkozy. Des grands noms circulent déjà, ce sont pour l'instant des bruits de la derriére porte au fond du couloir à Droite . Je crois que nous allons fonder ce nouveau Parti pour sa construction nous ne partons pas de rien nous avons déjà tous les contres le traité de Lisbonne et notre acharnement à gagner la bataille des idées. En attendant il convient de militer de partout dans nos organisations en propageant l'idée de la construction prochaine
    Fraterrnellement
    RG
    PS à Jennifer: sous nos vrais noms : supprimer nos anonymats, pour ce qui me concerne je suis prêt à le faire en donnant mon nom et y compris mon e-mail, les flics l'ont pourquoi ceux avec lesquels je dialogue ne l'auraient pas ?

  5. 455
    jennifer dit:

    @ Singe
    Oui l'hôpital va mal parcequ'ils coupent les crédits. Il faut quand même bien la financer notre santé. La rentabiliser je suis contre, car ce devrait être un droit pour tous.
    @RG
    Qui sommes nous: juste des petits pions. Sortir de l'anonymat, je n'en vois pas l'intérêt. Le débat d'idées et le même élan dans la lutte nous unit sur ce blog, mais je ne suis qu'une miette, certes importante et chacun doit amener sa goutte d'eau mais il faut un leader et moi j'attends JLM

  6. 456
    RG : Georges ROULLIER dit:

    @Jean Marc@Jennifer@Singe et les autres
    Je suis absolument d'accord avec l'analyse selon laquelle le "Parti anticapitaliste" de la LCR ne débouchera sur rien de concret et au mieux ne fera que des déçus, la boutique a changé de nom sans changer de propriétaire tout en vendant les mêmes produits. Se battre pour concrêtiser une Utopie, c'est à mon sens le chemin que nous devons, l'Utopie ne peut pas être un rêve car du rêve au cauchemar il n'y a qu'un pas, vouloir supprimer le capitalisme avec quoi ? quelle pression ? à 4000 militants et la bible de Trotski diffusée sous le manteau puisque l'on dit avoir changé, il n'est plus question de la montrer au grand jour. Non ce genre de rêve ne mène nulle part. et ne fait que mobiliser des énergies qui pourraient servir ailleurs la LCR le sait bien c'est pour cela que ces camarades sont aussi au service de toutes les luttes de classe, et c'est vrai qu'ils sont dans ce cas des militants honnêtes et fonceurs dans certains cas il faut 20 PS décidés ou 10 PC pour un LCR ; on ne se situe là que dans la lutte de classe pour des actions très prècises d'informations ou de mobilisation. Mais sur le chemin de la philo-sociologie envisager un changement de régime politique parce qu'on a décrêté que le capitalisme était en crise, je dis que c'est grave de vouloir entrainer les gens dans ce sens. Le Capitalisme n'est pas en crise tout au plus il se redéploie toutes les fois qu'il a à surmonter des obstacles : main d'oeuvre trop couteuse : il délocalise, énergie trop chère : il fait la guerre pour s'accaparer des richesses pétroliféres etc etc ce sont les théories de Hayeck sur le libéralisme. Le capitalisme n'est pas en crise la bête puante renait toujours de ses cendres, ceux qui ont réussi ne se plaignent pas, les pauvres eux demandent toujours trop, sachons être humain (ce qui ne veut rien dire) donnons un peu pour éviter les conflits, nous trempons là dans la théorie capitalite libérale de Hayeck. Le rôle d'un Parti politique de Gauche est et sera d'imposer une juste répartition des richesses, taxation du capital et des transactions capitalistiques, supers bénéfices investis dans la recherche au bénéfice de l'Homme, et oui aussi retour aux nationalisations pour tout ce qui concerne les énergies et les fluides. Dans ce domaine électricité, gaz, eau devront rester le bien du peuple, la gestion patriotique est de loin la meilleure nous la comparerons avec la gestion capitaliste (De Robien par exemple) Une juste répartition des richesses produite sera notre premiére grande révolution. l'ISF est un très bon impôt que malheureusement je ne paie pas, j'aurais bien voulu le payer, j'ai tout fait pour qu'il en soit ainsi, mais sans réussir à me hausser au rang de ceux qui paient cet Impôt sur la Fortune . Selon Hayeck ne dirigent les entreprises les nations et tout sur l'univers que ceux qui possèdent la fortune ; par ce genre de déclaration on sent bien que Hayeck a aussi inventé l'eau tiéde. Ce qui est je pense intéressant pour nous c'est de savoir comment nous pourrons en arriver un jour à une juste répartition des richesses, "soit dit en passant qu'on ne peut se répartir que ce que l'on produit", il convient aussi de dire et d'affirmer preuve à l'appui que malgrè les 35 heures, la productivité de la France est de loin supérieure à celle des pays comparables au notre. Si les caisses sont vides ce ne sont pas les travailleurs français manuels et intellectuels qui les ont vidées, sur notre dos ici on se goinfre de fric.
    Pour changer l'ordre des choses une seule solution porter au Pouvoir une vraie Gauche, contrôlée par le peuple formé à la gestion et à son devenir pour nous pas d'autre Utopie que la satisfaction de nos besoins par une juste répartition du produit de nos efforts. Cette Révolution parce que s'en sera une, passera par un taux de syndicalisation énorme par rapport à celui que nous connaissons aujourd'hui (ou trop d'employés n'attendent que les bienfaits de leur CE) à atteindre en 5 ans, Cela passe aussi par un très haut degrè des connaissances de chacun. Nous ne partons pas de rien, nous sommes les héritiers de l'évolution historique, il y a un peu plus de cent ans "des enfants de 5 ans travaillaient dans les mines", aujourd'hui la scolarité est obligatoire jusqu'à 16 ans des homme des femmes se sont battu et certains sont morts pour qu'il en soit ainsi. Le communisme d'état reste un enseignement, en 72 ans 20 milions et plus de morts c'est le bilan incontournable de l'erreur, ce dont nous avons besoin c'est une gestion imposée politiquement par une majorité de gauche en relation directe avec l'Amour de L'Humanité et le respect de nous même.
    --------------------------------------------
    Sur ce blog, il y a quelques jours je m'étais laissé aller à une évaluation du désastre de la faim dans le Monde, je n'avais alors que quelques données aujourd'hui nos journaux en sont plein. Chez nous nos agriculteurs de la Confédération Paysanne se proposaient de cultiver les jachères imposées par la PAC et ce au bénéfice de la faim dans le monde, idem pour le surplus de la pèche par les fédérations des marines de pêche, les gouvernemnts européens ont repondu NON et ont imposé des cotats aujourd'hui on consent à le dire les travailleur de la mer et de la terre avaient raison.
    --------------------------------------------
    Par des forrages et des études importantes nous savons que sous le Sahara se situent d'immenses réserves d'eau susceptibles de satisfaire les besoins de toutes les populations à venir sur ce continent ces réserves se situent à 6000 métres de la surface, le groupe de communiquants dans lequel étaient des français, des américains, des japonais et autres anglo-saxons ajoutent dans leurs conférences si nous avions découvert des hydrocarbures les grandes compagnies de raffinage y seraient déjà. L'eau permettrait de supprimer les famines sur ce continent et à coup sur de mettre en place un développement durable en retrouvant sur ce continent la nature qui existait il y a 10 000 ans dont on posséde les preuves indéniables de son existence.
    ------------------------------------------
    1:/A la suite cette nuit d'une rage de dents à 1 heure 30 sur Antenne 2, 4 reportages intéressants :

    1/ L'exploitation pétrolifére dans le Grand Nord Canadien par la Société Total, la mane exploitée provient des sable-bithumes, Les amérindien sot écrasés par le capitalisme et les territoires pollués pour des siècles, pour le monde les gaz à effet de serre etc etc

    2/La Loi De Robien qui devait faire économiser des impôts à certains épargnants met en ce moment 300 000 épargnants sur la paille, il s'agit là toujours de la Société Générale, des constructeurs peu scrupuleux c'est une véritable escroquerie, l'Etat va prendredes sanctions ! Quand ?etc etc

    3/ un reportage de sans-papiers Africains exploités jusqu'à l'os j'ai pensé à toi Jennifer

    4/ pour la bonne bouche, vous le savez Jospin a été reçu par Sarkozy:
    l'ancien premier ministre Lionel Jospin qu'on pourrait bien appelé "12%" a été interwievé par les journalistes de la 2eme Chaine aux questions posées il a répondu: " Je reconnais le bien fondé de réformes entreprises par "eux", nous n'aurions pas pu faire mieux ! elles étaient indispensables ! On ne peut rien leur reprocher ! Lionel reste égal à lui même, il cherche à se poser, à la reflexion dans le cadre d'un gouvernement d'UNION NATIONALE pour sauver la France du désastre dans lequel ils nous ont mis les néo-libéaux Jospin à la tête ou en tandem ?......
    Aller les amis on reprend courage
    Amitiés
    RG

    Georges Roullier - Saint Priest - Rhône (69) tel / 06 60 09 50 90
    pas d'appet après 20heures 30, appel anonymes refusés

    Ps: le dernier : je propose que nous fassions parvenir à Jean-Luc Mélenchon un Courriel de soutien pour lui et en retour un message de soutien en notre direction

  7. 457
    H2 dit:

    Salut, je ne savais pas pour Jospin, quel enfoiré !
    Au final pas de regret.
    Il ne sera jamais Président de la Ripoublique Franchouillarde.
    Son ami Sarkozy peut laminer les laborieux Français qui en redemandent :
    Toujours plus ! Frappez fort, on aime ça !

    Dis-moi RG c'est quoi tes paroles qui semblent regretter les "quotas de pêche " ?
    Il faut m'expliquer.
    Si c'est pour dire qu'il faudrait privilégier les travailleurs indépendants plutôt que les " gros bateaux usines " ravageurs des mers, éradicateurs des océans, d'accord !
    Mais si c'est pour nier les ravages occasionnés par la pêche industrielle dans son ensemble (filet dérivants, sonars sophistiqués, etc...) c'est vraiment encore faire un déni de réalité et poursuivre la destruction écologique totale.

    Dans cet optique sachons qu'aux dernières nouvelles le NPA ne fait même pas référence à l'écologie politique !
    Incroyable ! La LCR n'a toujours pas intégrée la dimension écologique à sa réflexion politique !

    Quand à sa future structure elle en appelle au "centralisme démocratique " !
    Du grand n'importe quoi, révoltant et pathétique !
    C'est sûr, s'ils ne réforment pas leurs catégories mentales, leur projet fera "pschittttt !" avant même que l'on ait ouvert la bouche.
    A condition aussi de pouvoir l'ouvrir...

    Merci de me préciser ta pensée sur tout ça...

  8. 458
    Georges ROULLIER 69 dit:

    @H2: Je parle la même langue que toi et j'aimerais si nous nous en arrivions à construire ce Nouveau Parti de Gauche que nous ayons ensemble un langage commun, par principe je ne suis pas pour les quotas au contraire, je pense que les pêcheurs sont assez grands et formés politiquement pour décider ensemble des quantités à sortir de la mer, en tenant compte de tous les critères y compris de reproduction des espèces ainsi que de l'aquaculture qui me semble être un bon moyen pour aider à sauver le Monde de la Famine.
    H2 tu me sembles être dans ce domaine un spécialiste, c'est donc à toi de nous instruire de la réalité des choses et pas à moi qui ne suis qu'un profane. J'ai passé 1984 et 85 en Guyane Française la-bas les petits pêcheurs n'avaient déjà pas le droit de s'exprimer, les japonais avec des bateaux usines à 50 miles des côtes ramassaient tout alors que les notres devaient se contenter des embouchures des fleuves, je voulais faire un reportage photo sur ces bateaux usines et l'exploitation qui était faite du personel,, je n'ai pu obtenir les autorisations pour le faire, mais par le Gendarmerie Nationale j'ai su ce qu'il s'y passait à l'époque avec quelques photos prises par un ami gendarme.
    De voir hier à la télé des pêcheurs en lutte distribuer gratuitement leurs gabillots je crois, que quand on en arrive à de telles alternatives c'est qu'on en attend pour le moins la compréhension du public, je suis acquis à cette juste cause, je soutiens, c'est tout ce que je peux faire. Par ailleurs je suis un voileux avec 45 ans de pratique, donc je ne peux pas être un mauvais + un nom Maloin !
    Toi qui sembles bien connaitre ce domaine alors vas-y., dis-nous, d'autres s'exprimeront sur les sujets qu'ils connaissent bien comme Jennifer@ sur les Hôpitaux et tous ensemble nous ferons avancer vers la construction. Mon ambition sur ce site c'est qu'il devienne un carrefour de réflexions diverses
    Pour ce qui concerne l'écologie je crois qu'à notre époque tous les partis devraient être formés à ce combat, et à Gauche bien entendu plus que de partout ailleurs.

    Dès ce soir je vais demander à Jean-Luc Mélenchon de nous informer sur ses actuels travaux concernant le Congrès du PS et ses ambitions à ce sujet et lui poser la question sur ce qu'il attend de ses partisans.
    Tu peux m'appeller si tu le juges utile sur mon portable
    Amitiés
    Georges (RG)

  9. 459
    Zhorg#92 dit:

    Mes chers amis gauchistes, qui croyaient que quelquechose peut sortir de LCR PC Linke etc bref de tout ce qui dit NONNONNON sans rien avoir à proposer d'autre que des recettes immatures ou passéistes, je vous livre ce lien, qui prouve que si en politique les fossiles n'ont rien à apporter de neuf pour inventer une nécessaire alternative au CapitalismeCommeVousDites, il leur reste toutefois de l'avenir dans les salles aux enchères ;)
    Allez, courage...

    Des dinosaures aux os d’or
    Le squelette d’un tricératops mis aux enchères par Christie’s hier à Paris illustre l’engouement actuel...
    http://www.liberation.fr/culture/321644.FR.php

  10. 460
    Jean-Marc dit:

    Bien entendu, vous aurez reconnu Jean-Marc, qui vous ennuie depuis des semaines avec les logiques sous-jacentes et autres trucs"sans intérêt".

  11. 461
    singe dit:

    Georges Roullier,

    Entièrement d'accord sur la "Déclaration de Principes " que tu nous proposes sur ton avant-dernier post. C'est effectivement celle d'un parti de gauche.
    De la même façon, certains des principes de politique générale que tu proposes sont fondamentaux.
    Tu es lucide sur les capacités d'adaptation du capitalisme qui sait se jouer de ses crises.
    Là où je ne te suis pas, ou en tout cas où manque un facteur essentiel, c'est sur les conditions de formation de ce parti. Car pour mettre en oeuvre ces principes, pour bâtir un projet politique proposable aux citoyens, dans les luttes et les élections, il faut un parti ayant les moyens d'abord de l'expertise.
    Je veux dire par là que les groupuscules n'ont pas ces moyens (ou n'en veulent pas).
    Je suis conscient que le PS est à ce jour le parti dominant des classes moyennes, peut-être même les plus aisées, et qu'il n'a donc plus pour vocation de mettre ses capacités d'expertise au service d'une rupture politique.
    Probablement le prochain combat de Jean-Luc Mélenchon de tenter de maintenir une référence aux valeurs révolutionnaires dans la Déclaration de Principes du PS est-il perdu.
    Peut-être convient-il dans un temps encore long d'admettre ces pertes, 2009 étant sûrement une année de clarification.
    Peut-être doit-on laisser à des Jospin l'illusion de ses certitudes actuellement triomphantes. J'espère à ce propos que Jean-Luc Mélenchon en profitera pour prendre un peu de recul dans sa vénération de Lionel.
    Je rappellerai à ce propos que Chevènement n'avait pas tort de se présenter aux présidentielles sur un discours consistant, là où Jospin ne laissait que du flou.

    Je pense seulement que chacun d'entre nous a pour charge de trouver ses propres moyens de maintenir avec nos camarades de la gauche ou des fameux non-encartés le lien qui nous permette d'être quand même entendus.

    P.S. : Je trouve que Mélenchon nous donne à tous un sacré coup de boost par sa position tranchée quant aux consensus sur le Tibet ou Chavez,...
    Tout çà ensemble est cohérent, non?

  12. 462
    jennifer dit:

    Jean Marc,
    c'est à moi que tu fais référence en disant des trucs "sans intérêt"? Bon j'ai dit que moi j'avais du mal à accrocher à vos grands débats, je n'arrivais pas à entrer dedans du tout. C'est moi, peut être que d'autres ça les intéressait. Je vous expliquais juste pourquoi je n'arrivais pas à participer.
    J'ai lu le blog de Nicolas Voisin de Montreuil (et du PRS) qui a participé à une réunion avec le NPA. C'est très instructif. http://nicolas.voisin.over-blog.fr

    Là pour une fois la position du PRS donc de Jean-Luc Mélenchon sur quelle gauche construire m'apparaît plus clairement

  13. 463
    Georges ROULLIER 69 dit:

    @àTous ! Par un courriel à son e-mail au Senat j'ai demandé à Jean-Luc Mélenchon d'intervenir sur ce site une fois par mois jusqu'en fin du Congrès du PS, soit pour être large jusqu'à fin octobre. Cette date bien que non prèscisée devrait correspondre selon moi à la déclaration de création du Nouveau Parti de Gauche.
    Je demande à être considéré comme un simple militant de base, pour certains qui voient en moi un dinosaure si ça les amuse je n'y vois aucun inconvénient.

    Ma démarche est celle d'un homme de gauche de 75 ans qui croit en lui et en sa capacité de réunir quelques individus pour aller plus loin dans la création d'un Parti de Gauche, je crois posséder les qualités pour le faire et j'entends vous le prouver de plus je demande à tous ceux qui sont dans cette démarche là sur ce site de proposer des contributions dans les domaines qu'ils connaissent le mieux.

    D'ores déjà je m'engage à ne pas juger ces contributions si bien entendu elles vont dans le sens de la construction ;

    en cas d'échec, c'est à dire de non réponse de Jean-Luc Mélenchon à la demande que je viens de lui formuler par e-mail je m'engage à quitter définitivement la vie politique, où dans ce cas je n'aurais plus rien à y faire .

    Ceci dit.je demande à Jean Marc qui a autant besoin de nous que nous de lui, de nous proposer un texte fédérateur sur l'éthique du militantisme et la place du militant de Gauche dans la société, après avoir lu un nombre important de ces communications je suis certain qu'il sera de très loin en capacité de nous offrir le texte de haut niveau .

    Pour certains et y compris à mes yeux cette derniére intervention de ce soir peut apparaitre comme prétencieuse, je vous prie de m'en excuser, mais il m'a semblé indispensable de gagner du temps afin de nous resituer à nouveau sur le bon chemin,

    A tous très fraternellement
    Georges (RG)
    PS je ne reprendrai mes communications que mardi prochain après midi, jusque là je dois me consacrer à mon rôle de grand pére.

  14. 464
    jennifer dit:

    Vraiment RG tu exagères! Ce genre d'ultimatum cela sert à quoi? C'est suivez-moi ou alors je quitte tout. C'est un peu tout puissant, non?
    OK tu as envie de construire quelque chose, mais tu n'es pas le nombril du monde. Plein de gens ont envie de construire quelque chose et ce n'est pas le désir qui suffit. Il manque une radicalisation plus massive sur ces questions. Se réunir pour se retrouver à trois pelés et deux tondus. D'autres petites sectes y ont cru.
    N'est-ce pas d'abord notre rôle de convaincre la plus grande masse avant de se réunir tout seuls? C'est pour cela que je soutiens la démarche de Jean-Luc Mélenchon dans le PS bien que perso je ne m'y coltinerais pas.
    Il n'en perd pas pour autant ses idées. Il leur reste fidèle et ça on peut lui faire confiance. Mais il va là où les gens sont plutôt que de se couper en faisant un nouveau groupuscule "à la gauche de"
    Que vous aillez compris que le PS est pourri, c'est bien mais le problème c'est que beaucoup ne l'ont pas compris, voire une majorité. Le NPA très peu pour moi mais tout NP de Gauche qui reprend la même démarche c'est pareil pour moi.
    Tant que les conditions ne sont pas mûres pour un vrai parti qui compte, je continue mon petit travail dans mon coin et je prends patience. Cela ne sert à rien de s'enthousiasmer pour quelque chose qui mourra dès qu'il naitra.
    Quant au programme de Jean-Luc Mélenchon, il en a déjà parlé, c'est leur truc sur l'union dont il nous a parlé ici.

  15. 465
    Jean-Marc dit:

    Bonjour,
    Merci RG pour votre gentille flatterie sur ma capacité à rédiger quelquechose de haute volée.
    Mais voyez vous, il y a un problème pour moi. C'est que vous êtes tous incapables de renconcer à croire à l'illusion suivante : les instances politiques pour le moment, quelles qu'elles soient, sont à même de redonner du bon sens à la marche du monde.

    Je vais vous raconter une anecdote, que j'ai apprise ce matin en ayant des nouvelles de proches en italie. Lors des dernières élections, deux de ces proches, des gens tout à faits rangés plutôt bourgeois et qui ont toujours voté, ayant tous deux 70 ans bien tassés, se sont rendus au bureau de vote, et ont déclaré qu'ils ne voteraient pas. Vous imaginez le raffut.
    He bien voyez vous, celà est pour moi le seul type de militantisme politique, puisque vous tenez tant à militer, qui soit intelligent, respectueux des valeurs de la démocratie et de la république. Il faut comme je l'ai déjà dit de nombreuses fois, en parallèle de ces comportements qui cessent de cautionner un système perverti, oeuvrer à la promotion des initiatives qui proposent des alternatives à l'organisation actuelle (logiques sous jacentes).

    Car vous refusez de voir que le système, par le jeu de mécanismes complexes, a cessé de générer du débat démocratique, de la représentativité citoyenne, et de la promotion de la qualité des hommes leaders.
    Et votre refus de voir celà rend votre engagement inéfficace, car il est dévoyé au sein de structures qui en stérilisent la portée réformatrice.

  16. 466
    singe dit:

    Lu çà dans Le Monde/ çà bouge, dirait-on..

    LE MONDE | 19.04.08 | 13h59

    Jean-claude gayssot ne veut plus laisser la direction du PCF s'enorgueillir de ses "bons résultats" aux élections municipales. Ni laisser le champ libre à Marie-George Buffet pour la préparation du congrès de décembre sur l'avenir du parti. L'ancien ministre des transports du gouvernement Jospin a décidé de "s'impliquer".

    Voilà un an qu'il distille ses critiques à l'égard de la direction du parti. Jusqu'alors, l'ancien bras droit de Robert Hue se contentait de commenter les errements de la secrétaire nationale, en laissant ses camarades "huistes" mener la charge en interne. Lui demeurait en retrait sur ses terres biterroises.

    Mais comme le raconte au Monde l'ancien camarade ministre, entendre "Marie-George" revendiquer un "bon cru" aux municipales, dire que "le PCF est la troisième force politique du pays" l'a fait bondir. "Parler de redressement et de recrédibilisation du PCF comme le fait la direction est un non-sens !", s'exclame-t-il. Certes, concède-t-il, les communistes "ont un peu mieux résisté", mais le déclin "est toujours là". Le nier serait un tour de passe-passe qui permet à Mme Buffet de "justifier une stratégie d'immobilité au prochain congrès".

    Pour le vice-président du conseil régional de Languedoc-Roussillon, "il faut rompre avec la conception qui a prévalu à la création du PCF". Il plaide pour la création d'une nouvelle force "indépendante du PS mais unitaire et constructive". Pas une aile gauche du PS ni une LCR bis mais un parti "pour la transformation sociale", avec les militants du PS "refusant l'alliance avec le MoDem", "l'extrême gauche unitaire", les altermondialistes, les écologistes de gauche... "C'est le PCF qui doit prendre l'initiative, débattre de cette hypothèse au congrès. Qu'il dise qu'il veut participer à la création de cette force sans que l'étiquette PCF soit un préalable", martèle M. Gayssot, qui voit dans les élections européennes de 2009 une première étape.

  17. 467
    singe dit:

    @ Jean-Marc

    La lucidité n'oblige pas à tirer les mêmes conclusions que toi.

    @RG

    Certaines conditions doivent être réunies sous peine d'aventurisme

  18. 468
    Jean-Marc dit:

    Bien entendu Singe, surtout quand on l'habitude de singer les habitudes, par habitude...

  19. 469
    singe dit:

    Ouh là là, Jean-Marc, ton week-end aurait-il été frustrant? Je ne te reconnais pas, toi si ouvert d'habitude...

  20. 470
    Jean-Marc dit:

    Non Singe :)

    Simplement je ne suporte pas qu'une poignée de militants soutienne ce mensonge éhonté qui consiste à dire que la très grande majorité des français (et des occidentaux!) se sentent représentés en toute légitimité, par des personnes de haute volée, après avoir été éclairés par des débats de qualité.

    La réalité est le contraire, votre raison, les chiffres, le savent ; si vous la niez, vous nuisez à la démocratie et la république, car vous ne reconnaissez pas ces problèmes graves, et donc empêchez de tenter d'y remédier.
    Et si vous la niez, vous le faites soit car vous êtes un militant illuminé au service d'un appareil quelconque, soit quelqu'un qui espère récolter des miettes de pouvoir en récompense de sa servilité.
    Me trompe-je?
    Les français se trompent-ils?
    Evidemment non!

  21. 471
    Jean-Marc dit:

    Bon, celà dit c'est vrai que j'ai eu un weekend à soucis... Mais celà ne change rien à ce que j'ai écris.

  22. 472
    singe dit:

    Désolé...
    Je dis en tout cas simplement que, à partir du même constat, nous ne tirons pas forcément les mêmes leçons.
    J'ai du mal à admettre le caractère positif de ce que tu présentes pourtant clairement comme une alternative.
    Ou peut-être es-tu plus patient que moi?
    Rassure-toi en tout cas, je ne roule pour personne, ni pour des intérêts particuliers

  23. 473
    Jean-Marc dit:

    Tenez moi au courant quand vous serez prêts pour les logiques etc... :

    fromjeanmarcATgmailPOINTcom

  24. 474
    jennifer dit:

    Jean Marc
    Ce n'est pas que les gens se sentent bien représentés par le PS, mais c'est leur parti ou alors c'est pour lui qu'ils votent. C'est comme de dire que parce qu'on a de mauvais parents, ce ne sont pas nos parents. Si, ce sont nos parents comme le PS est le parti pour lequel on vote aux élections quand on ne veut pas la droite et qu'on sait que l'extrème gauche ne voudra jamais aller dans les institutions. Malheureusement on a besoin de gens qui soient de notre bord dans nos institutions. Il ne reste plus qu'à nous étriper avec eux pour dire qu'on ne supporte pas ce qu'ils font et qu'ils devraient représenter le peuple au lieu de leur propre intérêts ou qu'ils plient devant Sarkozy.
    Quel recours avons-nous? La lutte finale n'est pas pour demain. On doit bien se battre avec les instruments qu'on a, aussi vermoulus soient-ils. De même qu'on ne peut pas renvoyer nos parents. Il faut faire avec et essayer de les changer.
    Recréer un nouveau parti quand les conditions n'y sont pas, relève plus de la pétition de principe que du réalisme.

  25. 475
    dudu 87 dit:

    Bonsoir à toutes/s
    Déjà 8 jours sans vous! Mais Jean Marc est toujours au turf avec les logiques sous-jacentes! Je viens de lire "une autre mondialisation est possible" de Dirk Barrez aux ed. le roseau vert. C'était pour le1° forum social mondial (FSM) de Porto Allègre en 2001. Ce bouquin, je l'ai trouvé chez Emmaüs. Apparemment plus en librairie... Si nous voulons trouver une solution à notre problème franco-français, sortons de nos frontières et allons voir ce qui se passe dans ce type de rencontre internationale où des militants du monde entier veulent construire et leur analyse est bien souvent la nôtre.
    http://parma.pair.com/jeugd/globalsociety/frans/autremondial...
    Vous trouverez les premières pages de son bouquin...

  26. 476
    dudu 87 dit:

    http://www.dirkbarrez.be/
    journaliste à la VRT (télé flamande)

  27. 477
    Georges ROULLIER 69 dit:

    @Jean-marc : Tu te trompe--je Jean Marc, pour des gens comme moi et bien d'autres, militer à Gauche c'est faire en sorte de vouloir changer la vie.
    Nous sommes des primates qui à la naissance recevont approximativement le même nombre de neurones quelque soit l'extraction sociale,
    : cependant il arrive que dans les couches populaires des génies naissent et que dans les couches dites bourgeoises naissent des crétins, voleurs, escrocs. Le primate ne reçoit aucune prédestination à sa naissance à travers ses gênes, c'est l'éducation que donnent les parents génétiques ou non qui transformeront l'individu. Finalement c'est vrai tu ne trompe-je pas tu veux nous tromper ou faire semblant. Le vrai militant n'attend rien en échange de son don de soi, s'il est désigné par ses semblables pour les représenter c'est parfois là que les choses se gâtent, il se fait parfois la grosse tête .Staline lors du 16e Congrès du PCUS avait dit à juste titre " le Capitalisme c'est l'exploitation de l'Homme par L'Homme, le Communisme c'est le contraire", à la suite de quoi, certains membres de la commission philosophique du Parti qui s'étaient esclaffés se sont vus infliger de longs séjours dans les mines de poivre suractivé.
    Le pouvoir appartient actuellement par la force de sa démagogie à celui qui le prend, Je fais là le portrait de Sarkozy, un jour se lèvera un individu capable d'en faire autant que lui sinon mieux !
    RG

  28. 478
    Jean-Marc dit:

    Vous mésestimez la lassitude et l'opinion de la majorité des gens, aveuglés que vous êtes par votre militantisme.
    C'est malsain...

  29. 479
    Georges ROULLIER 69 ( RG) dit:

    @Jean Marc 481, Militer pour des idées politiques de gauche est un acte normalement sain de la vie, c'est aussi aider son frère son voisin son camarade à ne pas se salir d'égoïsme. Il n'y a pas de lassitude ni de méestime pour les gens qui fondent l'opinion publique, vis à vis de la gauche il n'y a qu'un manque intérêt. La gauche je parle bien entendu de la gauche de gauche celle qui n'a rien d'autre à offrir qu'un combat permanent qui même arrivée au pouvoir devra se battre encore pour garder les acquis des premiers combats et des autres ensuite. Dans ce sens, l'émancipation de l'homme est un combat permanent, ce combat est lié à la vie, il est la vie. Gaston Monnerville Martiniquais noir, Président du Sénat au début de la 5e dit dans son livre "Rue case nêgre" la seule liberté qui prime sur toutes les libertés c'est l'instruction, Aimé Césaire mis l'accent sur la nécessité d'acquérir le savoir et de trouver là le bonheur dans l'égalité entre la négritude cutivée d'avec la culture des blancs.. Les Blancs non xenophobes feraient bien de méditer longtemps sur l'héritage culturel laissé par ces deux hommes, un monde nouveau reste à inventer où perdre ses chaînes d'esclave deviendra un devoir, la liberté passe par la culture au plus haut niveau possible. Le désintérêt de la politique et de la vie militante vient uniquement du fait que l'effort demandé pour en arriver au niveau moyen des combattants militants semble tellement énorme que finalement mieux vaut pour ceux-là n'écouter que la démagogie du type travailler plus pour gagner plus. Ceux là ceux qui croient en la démagogie avalent tout, on devra travailler jusqu'à 65 ans alors que dans les faits en France à partir de 54 ans ans 62 % des gens sont chassés de l'emploi, que le chiffre de L'INSEE est tombé hier 3 millions,390000 travailleurs sont sans emploi. Il est faut de croire et pire de propager l'idée que privé d'emploi l'homme a le temps de se culiver le phénomène est inversé. Un peuple qui subit un fort taux de chômage est un peuple qui s'abâtardit, Hayeck le chantre du néo libéralisme en fait la démonstration, le chômage est un bien pour le capitalisme, il permet de peser sur les salaires. Bien entendu étudier Hayeck n'est pas à la portée de tous le travailleurs, les libertés de la gauche non plus.
    Alors on mise tout sur des Sarko...... et moins d'un an après.......en se regardant dans la glace on voit un....
    Bonsoir Jean Marc
    RG

  30. 480
    Jean-Marc dit:

    Salut RG. Vous dites"Le désintérêt de la politique et de la vie militante vient uniquement du fait que l’ effort demandé pour en arriver au niveau moyen des combattants militants semble tellement énorme que finalement mieux vaut pour ceux-là n’ écouter que la démagogie du type travailler plus pour gagner plus".

    Il y a une autre interprétation, qui me semble plus réaliste, et qui s'ancre moins que la vôtre dans l'auto-glorification du militantisme.

    Le désintérêt dont vous parlez vient du fait que le système de promotion des représentants et des élites est devenu à ce point perverti qu'à l'arrivée ceux qui accèdent aux responsabilités sont :
    1. perçus comme illégitimes par la majorité des citoyens, car la tendance n'est pas à la récompense de la compétence ;
    2. ont perdu la main sur les rennes au profit de grands pôles d'intérêt économiques, ceci beaucoup par lâcheté ; les citoyens le savent, le sentent ;
    3. sont quasi-complètement autistes et coupés de la population, et se reproduisent en vase clôt.

    Ca c'est ce que pensent les gens, la très grande majorité, ceux qui respirent tous les jours hors du militantisme ou de l'engagement politique dans les cadres actuels.

  31. 481
    dominique dit:

    UN AUTRE FUTUR EST POSSIBLE, SURTOUT SANS SOCIALISTES !

    au secours...les affaires et les affairistes reviennent !
    Les socialistes sont des affairistes, l'époque Mittérandienne en est témoin.
    Jamais deux septennats n'auront autant regorgés d'affaires, de mensonges et de suspicions de crimes (beregovoy, grossouvre, sang contaminé !)

    Comment peut t -on après cela défendre l'idée d'un humanisme de la gauche ?

    jacques Attali : à la tête de la BERD, banque prévue pour le secours des démunis et qui met l'argent dans des dépenses somptuaires ! se fait exclure de son poste. Est condamné pour plagiat, lors de la sortie de son livre VERBATIM.

    Jack Lang : en diner dansant, récemment avec Laurent Bagbo dont les valeurs ne sont aucunement pres des valeurs socialistes, et prêt à n'importe quoi pour aller à la gamelle !
    Tour à tour indulgent avec Sarkozy et puis des plus mordants dès qu'on ne lui confie pas de poste. Ne sachant que parler ! et jamais agir !

    C'est un défilé d'arrivistes votre P.s.

  32. 482
    Gilles dit:

    Ajout d'un cinquiéme point à :

    Appel aux organisations syndicales sur la “réforme” des retraites.
    ------------

    A l'attention de : Syndicats de salariés du secteur public et privé

    Nous salariés du public et du privé, demandons que soit en préalable régularisées ces importantes questions, avant toute nouvelle réforme équitable des retraites.

    1/ Sur les recettes exonérées, visées par la Cour des Comptes :

    - La taxation immédiate des stock-options, qui, selon les termes du dernier rapport constituent "bien un revenu lié au travail, donc normalement taxable", qui ont ainsi entraîné une "perte de recette aux alentours de 3 milliards d'euros" (année 2005).
    Ce rapport de la Cour des Comptes précise que : les 100 premiers bénéficiaires devaient toucher chacun une plus-value de plus de 500.000 euros et les 50 premiers de plus de 10 millions d'euros.

    2/ Sur les dettes de l"Etat :

    - Apurement de ses dettes, supérieures à 10 milliards d'euros, qu'il a cumulées à l'égard de la "Sécu" en ne compensant pas systématiquement les exonérations de charges (rapport Cour des Comptes).

    3/ Sur les recettes de privatisations :

    - Transfert des sommes non versées depuis 2002 vers le fond de réserve des retraites, comme la loi le prévoyait.

    A savoir que ce fond était abondé à hauteur de 30 milliards d'euros en 2002. Il aurait dù étre à hauteur de 300 milliards en 2007, or 3% seulement des recettes de privatisations effectuées depuis ont alimenté ce fond de réserve.

    4/ Sur les gains de la VAB, détournées des bénéfices du travail, vers les profits :

    - 8,4 points de valeur ajoutée depuis 25 ans (référence INSEE), représentant pour la seule année 2006, 134 milliards d'euro, au détriment des bénéfices du travail.

    5/ Sur les "niches" fiscales :

    - 254 "niches" fiscales qui permettent à 3900 gros contribuables d'échapper à tout impot sur le revenu, privant l'Etat de 43 milliards de recettes, une somme supérieure au déficit budgétaire.

    Nous demandons avec force et en préalable également, pour des raisons de simple justice et d'égalité des citoyens devant la loi, de morale républicaine, que le régime spécial de retraite des parlementaires soit réformé, pour l'aligner sur les critères que ces derniers décident, votent et font appliquer aux autres régimes de retraites des citoyens.

    A savoir :

    1/ passage à 40 années de cotisations au lieu de 37,5 années pour les parlementaires.

    2/ abandon du scandaleux privilége de la double cotisation qui ne se justifie en aucun cas, permettant aux parlementaires de bénéficier d'une retraite à taux plein au bout de 22,5 années seulement de cotisations.

    Nous appellons pour toutes ces raisons, les organisations syndicales du public et du privé, à s'emparer avec force et résolution de ces questions, pour les faire valoir au nom des salariés.

    Merci de bien vouloir signer, divulguer et faites connaitre cet appel SVP.
    N'oubliez pas de valider votre signature dans le mail de confirmation qui vous sera adressé.

    Pour signer l'appel : http://www.ohfr-redir.com/1434

Pages : « 1 2 3 4 5 6 7 8 9 [10]


Blog basé sur Wordpress © 2009/2015 INFO Service - V3 Archive