16jan 08

En sortant de sa cellule pour aller à l’échafaud, Nodier trébucha sur le pas de la porte. « Mauvais présage dit-il ! Un romain serait rentré chez lui ! » Je me suis dit la même chose en voyant le métro me filer sous le nez. J’avais déjà refermé trop vivement mon parapluie et toute l’eau de sa toile s’était répandue dans mon cartable où je le range. Mon seul coup de chance c’est que j’ai oublié mes médicaments pour traiter cette foutue grippe qui me tenaille le ventre et les bronches. Donc ils ne sont pas noyés. Mais j’ai oublié mes médocs. Un romain serait rentré chez lui. Ce mardi c’était pourtant la journée où tout allait s’accélérer au PS à propos du référendum et du traité de Lisbonne. Comédie en trois actes à l’assemblée nationale, un au sénat, le dernier à Solferino. Me voila donc en retard à la conférence de presse du Comite national pour un référendum qui ouvre la matinée, au bureau numéro 5 de l’Assemblée Nationale. Heureusement Yves Salesse a pris en main la présidence de la tribune, Marie Georges Buffet a commencé une belle présentation de la situation et les choses sont allées à leur rythme sans dégâts. Alain Krivine était encore plus en retard que moi. Et François Delapierre de même. Ca rend nerveux. Du coup j’ai mangé la consigne de transmettre le salut de José Bové que j’avais eu au téléphone la veille et qui est dans son coin de campagne pour refaire ses forces après sa belle victoire sur les OGM. Un romain serait rentré chez lui. La matinée a réellement commencé à se déboutonner quand on a appris le résultat du vote de la motion référendaire présentée par les communistes à l’assemblée : 146 voix pour, 165 contre ! Incroyable ! Un écart aussi serré n’était pas prévu ! La droite a eu chaud ! Le débat a parait-il été très riche et on m’a recommandé de lire l’intervention du socialiste landais Alain Vidalies qui est parait-il très bien argumentée. Je transmets le conseil.  


FIN PITEUSE DU BOYCOTT
Suite du feuilleton, la réunion du  groupe socialiste à l’assemblée. Je résume : la ligne du boycott du congrès de Versailles est mise en déroute. Jean-Marc Ayrault ressort en short de sa tentative de coup de force. Le reste de la journée va voir se déployer l’onde de choc de cette fin piteuse. La réunion du groupe socialiste à l’assemblée s’achève sur un vote confus en faveur de l’abstention « à condition que chacun la respecte ». Mais Vals et Lang ont déjà dit qu’ils voteraient oui quoiqu’il se décide. De leur côté, dix minutes après la fin de la réunion de groupe les députés socialistes partisans du référendum, réunis à l’initiative d’Henri Emmanuelli, décident que de toute façon ils voteront non. Je me trouve seul sénateur à cette réunion. J’ai là beaucoup d’amis personnels et c’est une occasion d’embrassades qui sont une aubaine pour l’expansion de mes microbes. N’empêche : je remarque la détermination sur les visages et dans les interventions. J’en conclu que l’abstention fraichement décidée est déjà morte et enterrée. Elle a tenu dix minutes. Ce n’est pas fini. L’après midi au groupe socialiste du Sénat, l’ambiance habituelle de bonhommie et d’écoute n’empêche pas une nette radicalisation des positions. Une claire majorité de présents, très Strauss Kahniens, se prononce pour le vote « oui » plutôt que pour l’abstention, en dépit de la proposition du président du groupe Jean-Pierre Bel. Personne ici ne raconte de salades. Tout le monde sait ce qui va se passer en réalité et chacun des orateurs annonce qu’il agira « en conscience et en cohérence ». Adieu l’abstention, là aussi. Avantage on se quitte tranquilles : personne n’a menti ni essayer de manipuler les autres. Cela peut paraître dérisoire mais dans l’ambiance étouffante et venimeuse des postures et des simagrées qui règne dans le parti, c’est un havre de fraicheur politique. Un argument a cependant été sorti du chapeau : le non à la réforme de la Constitution bloque le système mais n’oblige pas à convoquer un référendum. C’est absurde.  Si le système reste bloqué le traité n’est pas adopté et c’est le même résultat que si l’on votait non au référendum ! Par conséquent si la réforme est bloquée, le référendum sera obligatoirement convoqué avant le début de la présidence française de l’Union et il suffit que la question inclue la révision de la Constitution française pour que l’ordre juridique y trouve son compte. Je crois que cette trouvaille va vivre sa vie quelque jour contre les partisans du vote non au congres de Versailles puisque nous avons déjà démonté tous les autres.

ENTRACTE
Avant le dernier acte, je prends le temps d’une halte à la librairie. J’achète « Ines de mon âme » d’isabel Allende. Pendant les fêtes j’ai été voir au cinéma « Rue santa fé » de Carmen Castillo. Une merveille pour faire réfléchir un militant sur le sens de l’engagement politique. Le bouquin d’Isabel Allende n’est pas dans le même registre. Mais il parle aussi de courage et de détermination. Indispensable pour maintenir tendu le ressort qui vous lie à vous-même dans les périodes glauques et confuses ou le bout du tunnel n’est plus visible.

LA SERINGUE
Quand arrive l’heure du bureau national du parti, tout le monde est déjà mort de fatigue et assommé d’ennui à l’idée de répéter ses arguments pour la troisième ou quatrième fois de la journée devant des interlocuteurs qui les ont déjà entendus autant de fois. Plus personne ne peut plus convaincre qui que ce soit. Hollande propose une trêve des arguments et des débats. Il sait que le boycott est mort. Pas la peine de l’enterrer une nouvelle fois. Il manque vraiment beaucoup de monde à ce bureau national…. Bons camarades nous  épargnons à Hollande l’humiliation d’avoir à revenir sur sa position. A quoi bon ? Pour le reste autant fermer le ban avec discrétion. Il sait que l’abstention est une façade. Pourtant, "il prend acte" que c’est la position qui a été retenue. Les sénateurs socialistes présents tordent le nez. Point. En version sous titrée : « que chacun fasse comme il le sent, et qu’on arrête le massacre ». On passe soudain au point suivant de l’ordre du jour. A Versailles, pour le congrès, un par un, chacun pour soi, chaque parlementaire socialiste votera en conscience. Comme il le sent. Un sénateur avait rappelé la phrase d’un illustre radical : « quand on s’est mis dans une seringue, on ne peut sortir que par le trou de l’aiguille, à quel endroit, et dans quel état ! » Je n’y tiens pas. Je voterai non à la réforme de la Constitution et non au traité dans tous les cas. Et comme moi, nombre d’autres socialistes.


Aucun commentaire à “Un Romain serait rentré chez lui !”

Pages : [1] 2 3 4 5 6 7 »

  1. 1
    ANQUENNE Julie dit:

    Sean Penn vient de se moquer de la presse US (il aurait pu en faire autant de la frenchie) en rappelant au sujet de Chavez qu´il a rencontré récemment : "un dictateur ne perd pas des référendums constitutionnels". Monsieur le Sénateur vous aviez raison au sujet du Venezuela, dommage que la presse en France soit si peu pluraliste. Un magistral article montre la misère absolue des journalistes sur le Venezuela : http://www.acrimed.org/article2781.html

  2. 2
    babar dit:

    Pourrait espérer voir une émission de télé en prime-time sur ce sujet d'ici les prochain jours ? Ne serait-il pas possible de se servir des médias pour instaurer le débat public tant redouter par les tenants de "oui" s'abstenir d'un référendum ?
    (Bien sur, pas sur TF1, mais sur le service public pourquoi pas ?)

    En effet la télé reste le meilleur moyen de tenir au courant la population sur ce qui se passe dans les couloirs, et quand on sait la sensibilité du gouvernement et même d'autre organisations politiques à l'opinion (dont le PS...), ça pourrait jeter un caillou dans la marre.

  3. 3
    Elias dit:

    Ce soir, aucun journal dit " de gauche" ne donne la nouvelle du vote remarquable obtenu à l'Assemblée. Tous titrent avec une orchestration remarquée : Les Socialistes Décident de s'abstenir ! La censure du vote de l'Assemblée par des journaux classés " à gauche" est GRAVE et remet en cause les fondements de la démocratie. Le Nvel Obs, Le Monde font le même titre et passent SOUS SILENCE le vote à L'Assemblée. Seule, MARIANNE se distingue, une fois de plus, en faisant un papier sur la tempête essuyée par la direction du " PS". Marianne est le seul grand journal (Politis est correct mais a trop peu d'audience et de moyens financiers) démocratique qui ne se plie pas au diktat de la Haute Finance dont SARKO n'est que le larbin. Libération que je ne lis plus vu son royalisme débile et ouiste a lui aussi baillonner tout débat. C'est seulement ce jour que Joffrin découvre que peut-être, il faudrait pas recommencer tout à fait comme JULY. Je ne regarde pas la télé de m**** et je lis Le Canard, Marianne. Point. L'OBS est obscène et Perdriel fait cause commune avec Alain MINC pour livrer completement Le Monde à SARKO. Quant à PRISA, il n'est d'aucune garantie, cet hypocrite groupe espagnol d'EL PAIS, pour la ligne éditoriale : Au Mexique, il s'est ligué avec Le Lagardère du coin pour expulser Carmen Ariastegui de son émission, l'une des RARES au Mexique à donner la parole à la gauche comme à la droite. PRISA est un Tartuffe et la SRM du Monde ferait bien de se défier de cet actionnaire pas plus démocratique que Lagardère. PRISA qui défend tant lune des télés privées du vénézuela limitée par Chavez, se garde bien d'informer ses lecteurs d'EL PAIS du baillon qu'il enfonce dans la gorge du peuple mexicain avec le milliardaire richissime SLIM.

  4. 4
    asse42 dit:

    Libé royaliste! j'aurais tout lu sur ce site! Disons qu'il ne peuve que se rendre à l'évidence qu'il n'y à qu'elle de crédible au PS. Passons!
    Tout d'abord j'aimerais commencer par dire que j'ai bien aimé le débat entre le sénateur et Dray au mois de Décembre à Sciences po. Très intéressant. Surtout pour moi puisqu'il m'a permis de constater que nos camarades avaient vite diaboliser ségolène Royal en madone défenseure de l'ordre juste christique... Sacré vous va! Vous pensez sérieusement ce que vous dites des fois?;-) Bon j'arrêtte de médire parce qu'autrement c'était un débat très intéressant sur les appréciations de deux courants de pensée sur la situation actuelle.

    Venons-en à ce minitraité. Je l'insulte parce qu'il risque de nous polluer les municipales. C'est ce qu'on appelle une arme de destruction massive et nos journaleux s'en donnent à coeur joie sur les divisions.
    Personnellement je suis pour le traité car il est temps de faire redémarrer l'Europe. Ce traité a été négocié aussi avec le PSE, que le sénateur doit connaitre, et pas entre français. C'est ce qu'on appelle un compromis. Il y a des bonnes et des mauvaises choses... Mais bon je ne vais pas vous convaincre ici!
    Je suis aussi plutôt pour le vote parlementaire qui est aussi démocratique il me semble? Ce vote est décidé par le pouvoir en place, ce n'est pas à nous de décider le contraire. Mais on peut l'emm****r et je suis d'accord avec le sénateur. Je précise que je n'ai rien contre l'idée du réferendum mais je ne l'exige pas!;-) Pourquoi? Parce que je pense que ce sera perdant-perdant pour le PS. Pas pour nos camarades de la gauche radicale...
    Si le vote est NON la faute en incombera au PS qui aura permei le réferendum et donc a pris le risque de faire capoter le traité attendu par nos amis européens. Pour un parti qui se veut européen, internationaliste ça la fout mal. Aussi avec nos camarades européens.
    Si le vote est OUI la victoire sera celle de sarkosy et pas du PS! Ce sera clair! On le verra parader dans les médias dire que le peuple l'approuve, qu'il est plébiscité etc... Vous le connaissez non?

    Conclusion? Perdant-perdant. Et moi je suis pour l'Europe et j'ai bien conscience que nous sommes 27 pays et que ce traité doit être un compromis entre tous, et pas entre français..

    Je voudrais aussi, excusez-moi pour la longueur, féliciter Fabius qui lance sa pétition pour la sauvegarde des médias. Je vois qu'il commence à prendre conscience dans quelles conditions médiatiques ce sont déroulées ces élections et c'est un bon point. Ainsi peut-être arrivera-t-il à comprendre que l'important est le rassemblement des socialistes... Bref tout arrive!

    Salutations socialo-ségolènistes

  5. 5
    Tiago_Jaïme dit:

    Cher Asse42.(franchement tu penses à quoi quand tu choisis un tel pseudo!).

    Je viens de te lire en entier parce que ton post est juste devant mes yeux. Je crois que chaque point que tu abordes me conforte dans la conscience que j'ai des multiples fossés qui nous séparent. Ce n'est pas parce que ta Chérie s'est gargarisée du gagnant gagnant (signification purement commerciale) qu'il faut se lancer dans le perdant perdant qui ne veut rien dire.

    Tu écris;

    " Je voudrais aussi, excusez-moi pour la longueur, féliciter Fabius qui lance sa pétition pour la sauvegarde des médias. Je vois qu’il commence à prendre conscience dans quelles conditions médiatiques ce sont déroulées ces élections et c’est un bon point. Ainsi peut-être arrivera-t-il à comprendre que l’important est le rassemblement des socialistes… Bref tout arrive !"

    Ecoute Chouchou, je suis ravi que tu félicites Fabius, mais tu en fais trop. Le but de Fabius était le rassemblement de tous les socialistes et de toute la Gauche; alors, s'il te plait laisse béton!

    Si tu n'es pas aussi gnangnan (niannian !) et fleur bleue que je le suppose, remercie moi d'être aussi gentil avec toi.

    Je ne te répéterai qu'une seule chose et ceci au moins jusqu'au 4 février :

    Nous exigeons un REFERENDUM

  6. 6
    enzo d'aviolo dit:

    Et un échec de plus du P(s)!
    il faut se rendre à l'évidence, les vrais démocrates ont perdu. Il ne faudra pas manquer de placarder les noms des socialistes qui ont trahi les français!

  7. 7
    kalmos dit:

    Pendant combien de temps, encore, le PS va-t-il pouvoir continuer avec des avis contraires sur des sujets majeurs comme l'Europe ?
    et il y a bien d'autres sujets ou c'est la même chose....
    Quand est-ce que la clarification (la sission?) interviendra?

    Je n'ose imaginer une enieme synthèse hollandaise......

  8. 8
    tenshu dit:

    Une victoire facile pour el PS qui se transforme en déroute totale.
    Il va ffaloir en tirer les conséquence et finir par nous séparer de ces démocrates...

  9. 9
    CLEMENT Henri dit:

    Jean Luc MELENCHON cher camarade,
    d'abord je t'adresse tous mes voeux pour un bon rétablissement,son bie ta grippe!
    mais j'espere que hier tu n'as pas commis une erreur,
    j'ai lu dans ton exposer qu'il y a eu DES EMBRASSADES avec les collégues socialistes.
    j'espere que tu n'a embrassé que les traites comme LANG,VALLS,AYRAULT,
    HOLLANDE,PEUILLON,MOSCOVICI.pour leur filler le virus...
    Et pas les autres.

  10. 10
    singe dit:

    Comment çà, à quoi bon?
    Pas le moment de s'arrêter.
    Je remarque que 3 députés de droite ont approuvé la proposition communiste. Cà augure d'un résultat possible à Versailles le 4 février!

  11. 11
    CLEMENT Henri dit:

    je voulez dire soigne bien ta grippe
    maintenons la pression jusqu'au 4 fevrier

    MERCI

  12. 12
    Le Monolecte dit:

    Bonjour Jean-Luc, bonne année (on va essayer, en tout cas!) et merci pour ton engagement.
    Je pense que je vais écrire à mon député PS (Philippe Martin) pour l'encourager à poursuivre jusque dans l'urne certaines de ses positions de terrain.
    Sinon, c'est quoi cette expression : un romain serait rentré chez lui?

  13. 13
    CLEMENT Henri dit:

    Le Monolecte
    je pense que le camarade Jean-luc,
    si j'ai bien compris avez la creve victime de la grippe et malgré cela Jean Luc n'aurais pour rien au monde RATE le rendez vous d'hier.
    quel courage.
    d'ou mon commentaire.
    continuons de maitenir la pression....
    et encre merci Mr le sénateur MELENCHON

  14. 14
    robespierre dit:

    Trés bon post, cher Sénateur.

    Remettez vous de cette fichue grippe, quoique. Elle ne semble pas diminuer vos capacité d'analyse. Je regrette l'absence de référendum. Le OUI aurait gagné. A la place nous allons avoir une construction européenne de seconde main. Légale certes mais dont la légitimité et la représentativité ne sera pas aussi forte que le vote du Peuple, malgré tout le respect que j'ai pour la démocratie représentative et ses....représentants.

    Dernier point, considérer l'arrêt des OGM comme une victoire de Bové, excusez moi mais je rigole. Bové savait déjà les conclusions plus que probables de la COmmission OGM. Il a anticipé pour récupérer l'affaire : Feignons d'organiser ce qui nous échappe. Sarko avait un intérêt aussi : Maitriser l'agenda.
    Les grands gagnants : MONSANTO. Leur maïs est une cochonnerie qu'il faut interdir. Mais toutes les OGM ne sont pas dans ce cas là (demandé aux Indiens). Belle stratégie de MONSANTO : se cacher dans la foule.
    Sur ce sujet, vous faites une erreur tragique.

  15. 15
    Tiago_Jaïme dit:

    merci Jean Luc. Tes textes maintiennent la pression et motivent l'enthousiasme. Les choses vont encore bouger.
    Ils sentent bien que la vague du tsunami du déni démocratique s'approche lentement mais sûrement.

    Je connais l'histoire du mec qui va à l'échafaud. Mais je ne connais ni Nodier, ni le Romain!.

    Bon grog et nous remercions ton infirmière!

  16. 16
    nadia dit:

    Interview de Lacouture ds le matin ch:
    http:www.lematin.ch/pages/home/actu/monde/actu_monde__1?contenu=356913

  17. 17
    asse42 dit:

    Tiago_jaïme

    Merci de respecter les intervenants qui ne sont pas d'accord avec toi. Et pour te répondre franchement... Non je ne vais pas m'abaisser à polémiquer avec toi parce que c'est votre caractéristique. Dire des grosses âneries pour entrainer des polémiques et tirer le débat vers le bas.

    Mais quand même je voudrais dire ma stupeur lorsque tu déclares avec affront et culot que Fabius est pour le rassemblement des socialistes... C'est vrai que depuis le traité européen on peut dire que Fabius a particulièrement joué collectif avec son parti. Je crois qu'à par tses idolâtres tu fais rire tout le monde.

    Oui je sais que le gagnant-gagnant est un gros mot pour toi parce qu'il n'a pas du arriver à ton cerveau bloqué qu'il a été par le fait qu'il était employé dans des négociations commerciales... Ca montre ton niveau de dogmatisme, de blocage psychologiques et d'archaïsmes que tu te trimballes. Je crois qu'il faut parfois se sortir les doigts du cul et commencer à réflchir différemment à un projet de société. Nous ne sommes pas là nous à monter la garde devant le dogme Fabiusien, nous sommes là pour proposer un projet d'avenir. Et le gagnant-gagnant en fera parti c'est certain puisqu'on peut l'appliquer de façon transversal dans la société. Mais je comprends pour toi que moduler les taxes suivant le degré de "citoyenneté" d'une entreprise ne t'arrive pas eu cerveau tellement embrumé par ta haine des autres. Et tu voudrais incarner, toi et ta clique le changement et le rassemblement?

    Sur le minitraité je maintiens mon analyse. Je reconnais qu'elle est politique fiction mais c'est ce que je pense pour le PS et pour l'Europe. C'est mon vrai soucis.

    Au fait asse42 veut dire Association Sportive de Saint-Etienne42 (loire): Ignare!

  18. 18
    Julien T. dit:

    Les Romains étaient supersticieux. Ils comptaient parmi la classe des prêtres des "augures" chargés d'interprêter le vol ou le chant des oiseaux qu'ils considéraient comme un signe des dieux. Jusqu'aux stratégies militaires, les décisions étaient tributaires des ces augures.
    En parlant de Romains, rappeleons nous Guillaume le Taciturne : "Il n'est pas nécessaire d'esperer pour entreprendre, ni de réussir pour persévérer". Alors essayons, essayons jusqu'au dernier jour de les convaincre de l'importance du référendum !

  19. 19
    OD dit:

    N'ayez crainte, un tunnel n'est pas une mine. Pas besoin d'en voir le bout pour savoir qu'il existe.Courageux et déterminé, assurément vous l'êtes, face aux petits arrangements entre amis. Les factieux de l'Europe ne sont pas ceux qu'on croit. Merci pour ce bel article.

  20. 20
    Claire Strime dit:

    Pierre Lambert est mort. Personnage évidemment controversé (ainsi que le courant qu'il dirigeait), mais avec une inflexion récente et intéressante de ses positions sur la République (et des résultats électoraux désatreux de ses tactiques politiques) sans oublier ses historiques positions (et son action) sur la laïcité.

  21. 21
    CLEMENT Henri dit:

    à l'assemblée nationale il y a 15 minutes

    RESULTAT DU VOTE DE NOS REPRESENTATIF DEPUTES
    concernant la ratification du traité européun
    VOTANT 481
    EXPRIME 381
    la majorité étant à 191 voix
    POUR 304
    CONTRE 077
    CIRCULER IL N'Y A RIEN A VOIR COMME DIRAIT COLUCHE

  22. 22
    beaumelle dit:

    Je ne sais si c'est la grippe qui vous bouffe mais en tous cas tout ce texte ou presque est trés nébuleux.
    En ce qui me concerne je lis fidélement vos commentaires mais la je suis consterné il est vraiment temps que ca se termine
    Ce n'est plus un parti politique mais un panier de crabes.
    Je suis contre votre foutu referendum ! vivement que vous vous occupiez de sauver le PS du naufrage

  23. 23
    gregoire dit:

    Je lis attentivement les notes de JL Mélenchon et les commentaires qu'elles suscitent.
    Et il m'arrive d'être extrement surpris par certains raisonnements de asse 42...
    Est-il pertinent de se positionner sur le contenu d'un traité européen et de sa forme de ratification UNIQUEMENT et EXCLUSIVEMENT en fonction de l'intérêt immédiat que serait supposé en tirer un parti ?
    Ne faut-il, pas plutot examiner le contenu et la portée du traité,ses conséquences en termes politique,économique,social,sociétal pour les citoye(ne)s de notre pays et de l'UE ?
    Tout progresiste sait que l'intérêt général ne saurait se limiter à la somme des intérêts particuliers et que la volonté politique quand elle existe peut déplacer des montagnes.
    Agir en politique c'est peser sur le réel pour le transformer, comment alors justifier une position sur le fond en considérant que le traité est le"moins pire" et qu'il faut l'adopter sans risquer un référendum par ce que c'est l'intérêt immédiat d'un seul parti....?
    Accepter en permanence le "moins pire" au nom du risque du "plus pire" c'est abandonner toute idée d'évolution progressiste contre laquelle se battront tous ceux qui refusent de modifier l'ordre existant..
    Moi qui suis très éloigné du PS,je trouve heureusement sur ce site de nombreuses contributions qui me confortent dans l'idée que le construction d'une nouvelle force politique de gauche de transformation sociale pourra se faire aussu avec de nombreux membres du PS et sans homme (ou femme) providentiel(le).

  24. 24
    jean dit:

    Un ps qui défend la même orientation libéral que Sarko
    sur l'Europe.
    En 2002, les Français disaient que le ps et la droite c'était pareil.
    Ils en ont une nouvelle fois la preuve.

  25. 25
    Robespierre dit:

    Cette fois-ci, ma décision est prise :
    Je ne voterai plus jamais PS.

    Et si le diable en personne faisait face à un candidat PS aux prochaines élections (ainsi qu’aux suivantes), que feras-tu ?

    Comme les élus PS : je m’abstiendrai.

  26. 26
    CLEMENT Henri dit:

    beaumelle
    ta pété un cable ou quoi pas possible autrement.
    TU DEMANDE A JEAN LUC DE SAUVER LE PS

    il n'a de cesse de le faire!
    si tu est socialiste voir social démocrate
    adresse toi plutot a HOLLANDE,PEILLON,ROYAL,LANG,MOSCOVICI,AYRAULD,VALLS.
    ce sont eux les fossoyeur du PS voire de la gauche.
    MOI JE DIT MERCI
    aux :
    109 parlementaires signataires de l’appel du Comité National pour un Référendum au 8 janvier 2008

    66 députés :
    Marie-Hélène AMIABLE, députée PCF des Hauts-de-Seine
    Sylvie ANDRIEUX, députée PS des Bouches-du-Rhône
    François ASENSI, député PCF de Seine-Saint-Denis
    Jean-Paul BACQUET, député PS du Puy de Dôme
    Gérard BAPT, député PS de Haute-Garonne
    Christian BATAILLE, député PS du Nord
    Martine BILLARD, députée Verts de Paris
    Christophe BOUILLON, député PS de Seine Maritime
    Alain BOCQUET, député PCF du Nord
    Patrick BRAOUEZEC, député PCF de Seine Saint Denis
    Jean-Pierre BRARD, député apparenté PCF de Seine-Saint-Denis
    Marie George BUFFET, députée PCF de Seine Saint Denis
    Jean-Jacques CANDELIER, député PCF du Nord
    Thierry CARCENAC, député PS du Tarn
    André CHASSAIGNE, député PCF du Puy-de-Dôme
    Gilles COCQUEMPOT, député PS du Pas-de-Calais
    Jacques DESALLANGRE, député républicain de gauche de l’Aisne
    Marc DOLEZ, député PS du Nord
    Jean-Paul DUPRE, député PS de l'Aude
    Philippe DURON, député PS du Calvados
    Olivier DUSSOPT, député PS de l'Ardèche
    Christian ECKERT, député PS de Meurthe et Moselle
    Martine FAURE, députée PS de Gironde
    Hervé FERON, député PS de Meurthe et Moselle
    Pierre FORGUES, député PS des Hautes-Pyrénées
    Valérie FOURNEYRON, députée PS de Seine Maritime
    Jacqueline FRAYSSE, députée PCF des Hauts de Seine
    André GERIN, député PCF du Rhône
    Pierre GOSNAT, député PCF du Val de Marne
    Maxime GREMETZ, député PCF de la Somme
    David HABIB, député PS des Pyrénées atlantiques
    Sandrine HUREL, députée PS de Seine Maritime
    Christian HUTIN, député MRC du Nord
    Françoise IMBERT, députée PS de Haute-Garonne
    Michel ISSINDOU, député PS de l'Isère
    Serge JANQUIN, député PS du Pas de Calais
    Régis JUANICO, député PS de la Loire
    Jean-Pierre KUCHEIDA, député PS du Pas de Calais
    Conchita LACUEY, député PS de Gironde
    Jérôme LAMBERT, député PS de Charente
    Jean-Paul LECOQ, député PCF de Seine-Maritime
    Catherine LEMORTON, députée PS de Haute-Garonne
    Jean-Claude LEROY, député PS du Pas de Calais
    Martine LIGNIERES-CASSOU, députée PS des Pyrénées-Atlantiques
    François LONCLE, député PS de l’Eure
    Jean MALOT, député PS de l'Allier
    Noël MAMERE, député Verts de Gironde
    Marie-Lou MARCEL, députée PS de l'Aveyron
    Philippe MARTIN, député PS du Gers
    Didier MATHUS, député PS de Saône-et-Loire
    Kléber MESQUIDA, député PS de l’Hérault
    Jean MICHEL, député PS du Puy de Dôme
    Didier MIGAUD, député PS de l'Isère
    Roland MUZEAU, député PCF des Hauts-de-Seine
    Alain NERI, député PS du Puy de Dôme
    Daniel PAUL, député PCF de Seine Maritime
    Marie-Line REYNAUD, députée PS de Charente
    Chantal ROBIN RODRIGO, députée PRG des Hautes-Pyrénées
    Marcel ROGEMONT, député PS d’Ile et Vilaine
    Patrick ROY, député PS du Nord
    Jean-Claude SANDRIER, député PCF du Cher
    Jean-Louis TOURAINE, député PS du Rhône
    Jacques VALAX, député PS du Tarn
    Michel VAXES, député PCF des Bouches-du-Rhône
    Michel VERGNIER, député PS de la Creuse
    Alain VIDALIES, député PS des Landes

    37 sénateurs :
    Eliane ASSASSI, sénatrice PCF de la Seine Saint Denis
    François AUTAIN, sénateur MRC de Loire-Atlantique
    Marie-France BEAUFILS, sénatrice PCF de l'Indre-et-Loire
    Maryse BERGE LAVIGNE, sénatrice PS de Haute Garonne
    Michel BILLOUT, sénateur PCF de Seine et Marne
    Nicole BORVO COHEN SEAT, sénatrice PCF de Paris
    Alima BOUMEDIENE-THIERY, sénatrice Verts de Paris
    Robert BRET, sénateur PCF des Bouches du Rhône
    MIchel CHARASSE, sénateur PS du Puy-de-Dôme
    Pierre Yves COLLOMBAT, sénateur PS du Var
    Jean-Claude DANGLOT, sénateur PCF du Pas-de-Calais
    Annie DAVID, sénatrice PCF de l’Isère
    Michelle DEMESSINE, sénatrice PCF du Nord
    Jean DESESSARD, sénateur Verts de Paris
    Evelyne DIDIER, sénatrice PCF de la Meurthe et Moselle
    Michel DREYFUS SCHMIDT, sénateur PS de Belfort
    Josette DURRIEU, sénatrice PS des Hautes-Pyrénées
    Guy FISCHER, sénateur PCF du Rhône
    Thierry FOUCAUD, sénateur PCF de Seine-Maritime
    Charles GAUTIER, sénateur PS de Loire-Atlantique
    Jean-Pierre GODEFROY, sénateur PS de la Manche
    Brigitte GONTHIER-MAURIN, sénatrice PCF des Hauts-de-Seine
    Robert HUE, Sénateur PCF du Val d'Oise
    Alain JOURNET, sénateur PS du Gard
    Gérard LE CAM, sénateur PCF des Côtes-d'Armor
    André LEJEUNE, sénateur PS de la Creuse
    Josiane MATHON POINAT, sénatrice PCF de la Loire
    Jean-Luc MELENCHON, sénateur PS de l’Essonne
    Jean-Pierre MICHEL, sénateur PS de Haute-Saône
    Jack RALITE, sénateur PCF de Seine-Saint-Denis
    Ivan RENAR, sénateur PCF du Nord
    Gérard ROUJAS, sénateur PS de Haute-Garonne
    Odette TERRADE, sénatrice PCF du Val-de-Marne
    Robert TROPEANO, sénateur PS de l'Hérault
    André VANTOMME, sénateur PS de l'Oise
    Bernard VERA, sénateur PCF de l’Essonne
    Jean-François VOGUET, sénateur PCF du Val de Marne

    6 députés européens :
    Françoise CASTEX, députée européenne PS
    Anne FERREIRA, députée européenne PS
    Benoit HAMON, député européen PS
    Jacky HENIN, député européen PCF
    André LAIGNEL, député européen PS
    Marie-Noelle LIENEMANN, députée européenne PS

  27. 27
    jean dit:

    Je crois qu'une partie du PS espère que nous n'aurons pas le choix et plus la politique de Sarko sera dur, plus les chances des libéraux seront grandes.
    Le choix se sera : les sociaux libéraux ou Sarkozy
    Nous ne disposons pas actuellement d'un parti d'alternative, aux libéraux de tous poiles.
    Qu'on se le dise.....

  28. 28
    Pangole01 dit:

    Sur le site argumentons on nous rappelle quelques bonnes phrases du fanfaron Sarkozy sur la construction de l'europe et le besoin d'un referendum, c'est assez savoureux...:

    "Si l’Europe reste l’affaire des responsables politiques et économiques sans devenir celle des peuples elle sera vouée à l’échec à plus ou moins brève échéance. L’Europe doit être au service des peuples. Bien sûr on ne peut l’imaginer contre. Mais on ne peut pas davantage l’imaginer sans ! L’Europe c’est le partage d’une souveraineté. La souveraineté c’est le peuple. A chaque grande étape de l’intégration Européenne il faut donc solliciter l’avis du peuple. Si nous croyons au projet Européen comme j’y crois, nous ne devons pas craindre la confrontation populaire. Si nous n’expliquons pas, si nous ne convainquons pas, alors comment s’étonner du fossé qui risque de s’amplifier chaque jour entre la communauté Européenne et la communauté Nationale ? Je le dis comme je le pense. Je ne vois pas comment il serait possible de dire aux Français que la Constitution Européenne est un acte majeur et d’en tirer la conséquence qu’elle doit être adoptée entre parlementaires sans que l’on prenne la peine de solliciter directement l’avis des Français.

    J’appartiens à la famille Gaulliste qui a toujours considéré le référendum populaire comme l’une des expressions les plus abouties de la Démocratie. Je souhaite que nous en tirions toutes les conséquences, même si je n’en ignore aucun des risques. Comment imaginer que les Anglais le fassent et que nous, nous nous en abstenions ? Je crains dans le cas contraire une réaction d’incompréhension sévère des Français."

    Nicolas Sarkozy, 9 mai 2004 à Aubervilliers.

  29. 29
    asse42 dit:

    Vous êtes vraiment de la gauche parano!
    Ce traité européen et comme tous les autres traités voué à être dépassé! Il est prévu pour remplacer Nice. Vous savez celui qui permet la mise en concurrence des services publics (Bolkenstein par exemple).
    Celui de Lisbonne permet une reconnaissance des services universels, la charte des droits fondamentaux, le renforcement du parlement, le vote à la majorité qualifiée. Je sais que ce traité n'est pas parfait mais il n'est pas voué à satisafaire les français! C'est un compromis entre plusieurs pays européens (27!).

    Donc un peu de jugeotte et comprenez que ce n'est pas le moment de dire non à l'Europe. Il faut que la France soit partie prenante et active dans la construction européenne si elle veut à la longue convaincre ses partenaires.
    Enfin qu'est-ce que ça vous rapportera un non? De rester sur les mêmes bases que Nice qui empêche toute expérimentation en dehors de l'unanimité?
    Donc Grégoire je sais pertinemment que ce traité n'est pas la panacée mais c'est une étape sur la longue marche de la construction européenne. Je suis parfaitement conscient de ce que je dis et ne m'en remet pas à une personne providentielle... En tout cas tu as bien retenue ta leçon quand bien même tu es très éloigné du PS;-)

  30. 30
    kalmos dit:

    Il est amusant de constater que ce que dénonce aujourd'hui les nonistes est ce qu'ils ont eux même poussé à adopter.
    Masstrich voter par tous les nonistes et Nice signé par Jospin, Fabius et consort.....
    Aujourd'hui ils sont contre Lisbonne qui ne fait que corriger les points négatifs de Maastrich-Nice.
    Il sont donc content de l'Europe qu'ils dénoncent et qu'ils ont voulu.....

    En réalité, ils se contrefoutent de l'Europe qui n'est qu'un pretexte à de la petite politique franco-française. D'ailleurs que proposent-ils en alternative à Lisbonne?
    Rien, nada.

    Le PS est pour le traité de Lisbonne.

  31. 31
    Instit dit:

    L'Assemblée nationale a adopté mercredi 16 janvier la révision de la Constitution française préalable à la ratification du traité européen de Lisbonne. Le texte a été voté par 304 voix pour et 77 contre. Vous pouvez voir les noms pour savoir qui a voté quoi à cette adresse :

    http://www.assemblee-nationale.fr/13/scrutins/jo0079.asp

    2 députés UMP ont voté contre : MM. Franck Marlin et Jacques Myard.

    51 députés PS ont voté contre : MM. Jean Paul Bacquet, Gérard Bapt, Claude Bartolone, Jacques Bascou, Christian Bataille, Thierry Carcenac, Bernard Cazeneuve, Jean Paul Chanteguet, Pierre Cohen, Frédéric Cuvillier, Marc Dolez, Jean Pierre Dufau, Jean Louis Dumont, Jean Paul Dupré, Christian Eckert, Henri Emmanuelli, Laurent Fabius, Mme Martine Faure, MM. Michel Françaix, Jean Claude Fruteau, Jean Glavany, Daniel Goldberg, Christian Hutin, Mme Françoise Imbert, MM. Serge Janquin, Régis Juanico, Mmes Marietta Karamanli, Conchita Lacuey, MM. Jérôme Lambert, Jean Launay, Jean Yves Le Bouillonnec, Mme Catherine Lemorton, MM. Jean Claude Leroy, Serge Letchimy, Jean Mallot, Mme Marie Lou Marcel, MM. Philippe Martin, Jean Michel, Arnaud Montebourg, Alain Néri, Christian Paul, Jean Claude Perez, Philippe Plisson, Mmes Marie Line Reynaud, Chantal Robin Rodrigo, M. Patrick Roy, Mme Odile Saugues, MM. Michel Vauzelle, Michel Vergnier, Alain Vidalies et Jean Michel Villaumé.

    21 députés communistes ont voté contre : Mme Marie Hélène Amiable, M. François Asensi, Mmes Huguette Bello, Martine Billard, MM. Alain Bocquet, Patrick Braouezec, Jean Pierre Brard, Mme Marie George Buffet, MM. Jean Jacques Candelier, André Chassaigne, Jacques Desallangre, Mme Jacqueline Fraysse, MM. André Gerin, Pierre Gosnat, Maxime Gremetz, Jean Paul Lecoq, Alfred Marie Jeanne, Roland Muzeau, Daniel Paul, Jean Claude Sandrier et Michel Vaxès.

    3 députés non-inscrits ont voté contre : Mme Véronique Besse, MM. Nicolas Dupont Aignan et François Xavier Villain.

    Je veux remercier ces 77 députés. Je veux leur rendre hommage. Je veux leur souhaiter bonne chance pour les prochaines élections municipales et cantonales.

    Quant aux autres, je leur donne rendez-vous aux prochaines élections.

  32. 32
    jmfayard dit:

    Et voilà c'est plié, bravo à ceux qui n'ont pas cédé à l'intimidation !

  33. 33
    CLEMENT Henri dit:

    asse42
    ce n'est pas le traite de Lisbone c'est le traité SARKOSY point barre.

    et je me permet de te rappeller qu'a ce référendum
    il est possible de répondre OUI ou NON
    et tu capable de comprendre cela j'en doute

  34. 34
    4 Août dit:

    77... On a presque atteint les 80 contre Pétain !

  35. 35
    CLEMENT Henri dit:

    Instit
    merci pour le détail
    il faut faie circuler ce texte aux plus haut niveau national

  36. 36
    jmfayard dit:

    à Clément Henry

    > ce n’est pas le traite de Lisbone c’est le traité SARKOSY point barre.

    Cessez de faire la propagande pour Sarkozy !

    Il y est pour peu de choses. C'est la convention pour l'avenir de l'Europe, composée d'élus du peuple de toutes origines, qui a écrit 90% du traité de Lisbonne. Le reste est du aumoins autant à Angela Merkel, au premier ministre Socrates et au président lituanien qu'à Sarkozy, et même davantage qu'à mon avis. Son idée de mini-traité n'a pas du tout été reprise.

    D'ailleurs, c'est incroyable que certains ici parlent encore de "mini-traité" et de "traité simplifié". Que la presse aux ordres le fasse, participant à la propagande médiatique visant à mettre Sarkozy au centre de tout, cela ne nous étonne guère. Mais que des gens qui disent de gauche fassent de même..... Les bras m'en tombent.

  37. 37
    Melchior dit:

    Tu te régales Balthazar

  38. 38
    CLEMENT Henri dit:

    RAPPEL
    en mars prochain à l'occasion des municipales
    ELIMINER de vos vote les députés qui n'ont pas voté CONTRE

    en 2009 ELECTION EUROPEENNE.
    COMME LES SOCIALISTE ONT BOUDERA LES URNES

  39. 39
    CLEMENT Henri dit:

    jmfayard

    et je me permet de te rappeller qu’ a ce référendum
    il est possible de répondre OUI ou NON
    et tu capable de comprendre cela j’en doute

    jmfayard/SARKO

  40. 40
    jean dit:

    Se matin sur lcp, VGE a déclaré que le traité était à 98% la reprise du TCE rejeter par les Français.

    Mouaaaarf : La démocratie participative, quelle arnaque.

    Le PS a arnaqué les Français.

  41. 41
    CLEMENT Henri dit:

    jmfayard
    D’ailleurs, c’est incroyable que certains ici parlent encore de “mini-traité” et de “traité simplifié”. Que la presse aux ordres le fasse, participant à la propagande médiatique visant à mettre Sarkozy au centre de tout, cela ne nous étonne guère. Mais que des gens qui disent de gauche fassent de même….. Les bras m’en tombent.

    tu afirme que la presse est aux ordres je reve aux ordres de qui

    TF1 et LAGARDERE LE COPAIN DE SARKO
    le groupe HERSANT tu connais il nest pas de gauche.
    Christine OCRENT (madame KOUCHNER jounaliste politique A FR3 rémunérée à 120000€par mois)
    c'est cela la presse aux ordres
    silence conard

  42. 42
    jmfayard dit:

    VGE est un peu optimiste, mais c'est vrai qu'on a réussi à repêcher l'essentiel du TCE au nez et à la barbe des anti-européens.

  43. 43
    ESTAGER dit:

    Mais où est-il donc passé le slogan du PS durant la campagne des européennes en 2004 " ET DEMAIN L'EUROPE SOCIALE", d'ailleurs trés vite mis au rencart tant lors du référendum interne que la campagne sur le TCE à laquelle je ne regrette nullement d'avoir participé activement en appelant à voter non, noniste et fier de l'être et d'y demeurer aprés cette position inepte de la direction et hélas! de la majorité des parlementaires dits de "Gauche".En définitive,ce ralliement en rase campagne à cette droite pure et dure incarnée par le sinistre prélat qui nous gouverne m'amène sérieusement à me poser la question suivante : < Nos grands leaders, caciques, éléphants (entendons bien sûr, la très grande majorité d'entre eux et tutti quanti, avec mention spéciale pour celui qui s'apprête à promouvoir la hollandie dans mon département la Corrèze) vont-ils sévir encore longtemps en eau trouble. Oui cher, Jean-Luc, le vieux camarade Jean, ex massicois, t'encourage vivement dans tes nombreuses prises de position lucides et courageuses.

  44. 44
    jean dit:

    Mr jmfayard, que faites vous du vote des Français ?

  45. 45
    jean dit:

    Je crois que malheureusement, quand il s'agit de sociale, le PS ne soit réduit aujourd’hui, qu’à des slogans, vite retirer par la suite.
    Le smic à 1500 euros est un exemple parmi d'autres.

  46. 46
    jmfayard dit:

    à jean

    Le vote des français était basé sur une promesse de crise salvatrice pour l'Europe, les opposants au TCE se disaient encore plus européens que les autres - ce qui était vrai... pour une petite partie d'entre eux-. Si on leur faisait confiance, on allait avoir une nouvelle constitution encore plus européenne, encore plus sociale, encore plus démocratique, encore plus mieux,....

    Deux ans suffisent pour se rendre compte que cette promesse a été trahie, que dès le 30 mai 2005 les alter-européens auto-proclamés se sont désintéressés de la question, et n'ont pas seulement réussi dans leur entreprise mais surtout ont en plus à peine __essayé__.

    De même qu'il est normal que deux ans après la "fracture sociale" de 1995, les français aient viré Juppé, de même aujourd'hui les compteurs ont été remis à zéro, et vous avez perdu.

  47. 47
    jean dit:

    Quelques soit l'après 29 mai, rien ne justifie le vol du résultat car il s'agit bien de vol.
    Les Français se sont exprimé et le moins que l'on puisse dire, c'est que des gens de votre engeance s'assied dessus.
    Je ne trouve pas cela respectable et c'est parfaitement anti démocratique.

    Quand je pense à certaines phares de la campagne, comme quoi : Se que le peuple fait, seule le peuple peut le défaire etc.….
    Ils se foutent bien de notre gueule et vous avec.

  48. 48
    François Gaillard dit:

    En 1969 par référendum le peuple souverain avait refusé la régionalisation et ouvert au Génénal de Gaulle le chemin de la Gloire Lui que Mitterrand avait traité de dictateur.
    Mais en 1982 en "BAFOUANT" le peuple le même Mitterrand fera voter par le parlement-croupion sorti en 1981 une réforme régionale sans passer par la voix référendaire, je ne me souviens pas qu'à l'époque le parti socialiste ait réclamé un référendum.
    Adopté le 11 décembre 2002 par le Parlement, le projet de loi constitutionnelle relatif à l’organisation décentralisée de la République sera soumis le 17 mars 2003 au Parlement réuni en Congrès, qui le ratifiera par 584 voix contre 278.

    Cherchez l'erreur.

  49. 49
    Les philanthropies dit:

    Les posts de François Gaillard sont toujours et encore aussi excellents et jouissifs, j'ose le mot !

    Ceux de jmfayard sont également toniques et salutaires !

    Bravo à eux. Et merci !

  50. 50
    4 Août dit:

    Normal, c'est les tiens...

Pages : [1] 2 3 4 5 6 7 »


Blog basé sur Wordpress © 2009/2015 INFO Service - V3 Archive