10jan 08

La soi disant "décision" du PS concernant le boycott du congrès de Versailles est en réalité un coup de force médiatique. Ayrault l’a annoncé. le coup est parti. Puis il a modifié son propos, une fois sur d'avoir lancée la machine médiatique (ou naturellement personne ne vérifie rien). Puis le soir il n’en est pas dit un mot en Bureau National alors même que nous sommes trois à demander un débat (Lienemann, Valls et moi). Le lendemain, lettre du même Ayrault soulignant que la "cohérence" (sic) voudrait que les députés refusent d’abord de voter (NPPV) au moment du vote à l’Assemblée qui va précéder la réunion du Congrès à Versailles… La semaine prochaine, ca va être chaud pour lui je crois quand les députés vont être tous là…Puis François Hollande ce matin annonce que la « décision » de boycott est celle qui lui parait la plus cohérente pour affirmer la position du PS en faveur du référendum. Tel quel. Un foutage de gueule gros comme un éléphant. Bien sur, c’est totalement faux et manipulatoire, tout le monde le sait parmi ceux qui l'écoutent, lui aussi. Mais tout le calcul des « ouiouistes » dogmatiques est que l’opinion s’y perde, que l’embrouille soit totale et que le rideau de fumée permette de ne pas être pris la main dans le sac d’un déni de démocratie et d’une forfaiture sans précédent dans l’histoire du Parti depuis les promesses mensongères de Guy Mollet à propos de la guerre d’Algérie.

Ces manipulations reçoivent une aide précieuse de l’Elysée et ses agents de propagande. Dans les médias, les journalistes qui souhaitent une information plus équilibrée ou à tout le moins des explications données aux téléspectateurs ou lecteurs sont mis au placards et leurs avis méprisés au profit des robots qui continuent à répéter les expressions forgées par le bureau de la propagande de l’Elysée tels que « traité simplifié », « Europe en panne » et ainsi de suite pour noyer le poisson. A moins qu’ils ne pousse le projecteur sur la « profonde division du PS » sans en dire un mot de ses causes, ou ne parle déjà « d’indiscipline» terme qu’aucun n’utilise jamais quand celle –ci est le fait de Ségolène Royal sur les alliances au centre ou de Ayrault inventant des "décisions" qui n’ont pas été prises.. Aucun d’entre eux ne prend une seule seconde ses responsabilités devant la grave crise de notre démocratie dans laquelle nous nous installons avec de tels procédés, ni sur la profondeur du reflexe de rejet de cette sorte d’Europe là que déclenche en nous tous qui nous égosillons sans aucun accès aux moyens d’être entendus. Il faut lire les brèves du « Monde » (seul journal à donner l’info avec l’Humanité) pour apprendre, sans un mot de commentaire, que la Slovénie, qui préside l’Union, a adressé des recommandations au gouvernement portugais pour qu’il n’organise pas de référendum. Bien sur, cette information n’est pas contenue dans  l’article qui annonce que le gouvernement portugais ne fera pas de référendum. La thèse du complot contre le droit des peuples à s'exprimer trouve là une confirmation stupéfiante d'insolence!

Avant au PS, vaille que vaille, il y avait une surenchère de demande de démocratie pour la société en dénominateur commun. Jusqu’aux "jury citoyen" pour surveiller les élus et à la "démocratie participative"pour écrire le programme de la présidentielle! Même ça, c’est à présent clairement du pipeau ! Des référendum populaires pour choisir la couleur du mobilier urbain ou les repas à la cantine scolaire oui, mais pas pour l’Europe, « cette grande ambition » (œil mouillé et regard vers le ciel, s’il vous plait, avec une profonde respiration) Hier à Besançon, funérailles de Raymond Forni qui parmi tant de choses nobles et dignes était l’homme du discours de président de l’assemblée nationale rappelant qu’il n’était pas né français et faisant l’apologie de la République celle qui rendait cet évènement possible. On était là. Une poignée de dirigeants socialistes, et même moi le paria de cette bande. Mais combien d’absents. Et d’absentes… Combien de héros du partage des postes pour la diversité et Bla/ Bla, Bli /Bli, n’ont pas eu le temps de poser un jour de congé dans leur précieux emploi du temps d’attaché parlementaire, chargé de com, assistant, conseiller et ainsi de suite, ni faire une pause dans leurs justes efforts pour être dans la liste au nom de leur patronyme ou de leur couleur de peau !  Forni n’avait pas du choisir la bonne candidate, ni être d’une diversité assez chic pour valoir la photo. C’était juste un socialiste né dans la misère, arrivé dans un flot de pauvres diables exilés, élevé dans la lutte à la force du poignet, sans quota, ni groupe de pression différentialiste, ni élevage au grain des mangeoires dorées. Tant pis pour lui. Le PS n’est même plus une famille. Même les morts ne sont plus des braves types. Les absents ont eu tort. Le discours de Lionel Jospin était magnifique.


108 commentaires à “La forfaiture”

Pages : « 1 2 [3]

  1. 101
    nadia dit:

    À propos de l'appartenance politique du "sanglier."

    Il écrit "Les extrémistes peuvent voter pour le facteur, la grosse Buffet ou Mémé Laguiller." Le dirigeant masculin est ainsi désigné par son métier "facteur" alors que les dirigeantes féminines, elles, ont le privilège d'être stigmatisées à cause d'une caractéristique physique, -fausse d'ailleurs, madame Buffet n'est pas grosse - "la grosse Buffet" -ou de leur âge"mémé Laguiller".

    Plus loin, il écrit à propos de Belgo30 "ce déchet sociétal".

    Un homme -ou une femme- de gauche ne parlerait jamais ainsi, un électeur du FN -et encore sans doute pas tous- si.
    Que vient faire "ce sanglier" sur un blog comme celui-ci?

  2. 102
    4 Août dit:

    @ Nadia

    Et t'as oublié de préciser que ce porc sauvage se permettait d'alerter les modos en cas... d'insultes de la part des autres!

  3. 103
    4 Août dit:

    Ok, dis moi que t'as jamais cloqué une ass. vie "dynamique" avec un peu de subprime dedans, et que le privat equity t'est étranger.
    Ou alors tu prends l'argent à droite pour le mettre à gauche. De qui? Vers quoi?
    Mystère, c'est pas ton boulot de le savoir, et vaut mieux pas....

  4. 104
    lechevalier françois dit:

    Bonjour,

    Que pensez vous de l'option consistant à porter plainte devant la CEDH (cf le site 29mai.eu) en grand nombre ?

    Bon courage...

  5. 105
    4 Août dit:

    Bush aussi crée des richesses: plein de boulots de sécurité en Irak bien payés, et plein de boulot plus tard pour reconstruire.
    Tu ne m'as expliqué que la belle façade qu'on explique au client. Tu t'es intéressé à l'arrière cours ? Combien d'emplois salariés ont coûté tes "fiertés de 10000 emplois" ? Combien se retrouvent dans la case de "ceux qui ne produisent pas" ?

    Vu qu'on est dans un dialogue de sourds, et que de toutes façons je suis ton ennemi donc je suis nul (stratégie classique), c'est pas la peine de répondre, ni de crier victoire.

  6. 106
    nat dit:

    APPEL A TOUS,

    Il existe encore dans notre pays un spectacle barbare et cruel, où des "hommes" torturent et mettent à mort un animal en toute impunité : LA CORRIDA. Ce spectacle date d'une autre époque et n'a pas plus lieu d'exister!
    Dans un premier temps, nous avions, nous "antis" demandé à Mr Sarkozy qu'il interdise l'entrée de ces spectacles sanguinaires aux enfants de moins de 15 ans; nous venons d'apprendre que notre demande a été rejetée, Mr Sarkozy (amateur de corridas) prétextant le côté "traditionnel" de la "chose" et peu importe si cela peut déstabiliser quelques enfants.
    De ce fait nous tenons à informer un maximum de personnes souvent très ignorants du contenu de ce spectacle et c'est pourquoi nous vous invitons à regarder ce qu'il s'y passe et ce à quoi sont exposés certains enfants :

    Recopier ce lien : http://www.liberaong.org/index.php?v=5 puis cliquer sur : Libéra

    Tout ça est insensé, d'un côté la télé refuse de diffuser les images du spot publicitaire démontrant l'horreur tauromachique (très minimisée, à voir sur dailymotion "spot contre la corrida") car pouvant heurter les plus jeunes et de l'autre, on les autorise à assister à ce spectacle (bizarre tout de même).
    La corrida est une véritable tuerie organisée tuant à petit feu un animal à qui on impose un combat, c'est une tuerie esthétisée au maximum, ce qui dupe un maximum de gens (des touristes en l'occurence, souvent accompagnés de leurs enfants).
    C'est aussi une histoire de "gros sous", peu importe si cela choque certains, peu importe si l'animal souffre...il faut se faire plaisir pour les aficionados(amateurs de cette pratique) et se remplir les poches pour le milieu taurin.
    Une vraie honte!
    Vous pouvez nous soutenir en allant sur les sites "anticorrida" il y des pétitions (toujours valables) à signer.
    Merci de votre compréhension et de votre coopération. Nous ne pouvons plus laisser ce spectacle sanguinaire perdurer...question d'hétique!

    Nat.

  7. 107
    clay rene dit:

    Camarade Mélenchon
    S'il te palit : assez de leçons de democratie !
    Si apres le pre-referendum interne qui avait donne une large majorite pour le oui vous aviez accepte la decision nous n'en serions pas là a discuter de referendum ou pas.
    Le OUI aurait regle la question et l'Europe ne serait pas depuis 3 ans aux mains d'une droite neo liberale disposant des avantages du traite de Nice
    La voie parlementaire,adoptee par le autres pays de l'UE, est parfaitement democratique des lors qu'il s'agit bien d'une question ou pas un electeur sur mille n'est en mesure de connaitre et comprendre objectivement les tenants et les aboutissants d'un texte
    Il ne s'agit pas d'un referendum mais d'une escroquerie electorale
    Vous n'avez pas le droit moral d'invoquer la democratie alors que vous avez commence par la fouler
    Et cree ainsi le probleme
    Clay Rene

  8. 108
    Jacques Chapas dit:

    Ci dessous la réponse de Dominique Raimbourg, député de Loire Atlantique quand on lui demande :
    >" Quelle que soit votre opinion sur ce traité, je vous demande donc
    > solennellement de voter contre la révision constitutionnelle lors de
    > ce premier vote, puisque, compte-tenu de la décision du président
    > de la République, c’est la seule façon d’obtenir que le peuple
    > français tout entier puisse s’exprimer. Ce que le suffrage
    > universel a décidé ne peut être tranché à nouveau que par le
    > suffrage universel. C’est pourquoi je vous demande de ne pas prêter
    > votre concours à ce qui serait un grave déni de démocratie."

    Monsieur,

    Depuis plusieurs semaines, la confusion règne sur la ratification du
    Traité de Lisbonne, qui sera soumise à tous les États membres de
    l?Union.

    Ce traité qui vient remplacer le « Traité Constitutionnel », rejeté il
    y a plus de deux ans se concentre sur les questions institutionnelles
    pour permettre à l?Union à 27 de fonctionner de façon plus
    démocratique. Ses axes majeurs :
    - Investissement du Président de la Commission par le Parlement,
    - Élargissement du champ des décisions à la double majorité qualifiée,
    - Co-décision entre le Parlement Européen et le Conseil des Ministres
    comme procédure législative ordinaire,
    - Droit d?initiative citoyenne,
    - Réduction du nombre de commissaires,
    - Création d?une présidence stable du Conseil Européen (Deux ans et
    demi renouvelable une fois),
    - Le Conseil des Ministres siège en public,
    - Élargissement des pouvoirs du Parlement Européen,
    - Etc.

    Il avait été fait reproche au « Traité Constitutionnel » de figer des
    politiques. Tel n?est pas le cas du nouveau Traité, qui ne fait
    qu?apporter des modifications aux Traités précédents en vigueur. En
    effet, aucune nouvelle compétence exclusive n?est accordée à l?Union
    et la réalité du principe de subsidiarité est renforcée.

    Tout ceci fait que je me suis prononcé en faveur de ce Traité. Cette
    position est celle du Parti Socialiste, mais aussi celle de tous les
    partis socialistes et sociaux-démocrates européens.

    Se pose toutefois la question du mode de ratification de ce nouveau Traité.

    Le Parti Socialiste avait pris position pour l?adoption, par
    référendum du Traité qui viendrait en lieu et place du Traité
    constitutionnel refusé. Cette position a été reprise lors des
    campagnes présidentielles et législatives.

    C?est la raison pour laquelle nous avons décidé, lorsque le Traité
    viendrait pour ratification devant le Parlement, puisque c?est la
    procédure choisie par le gouvernement et la majorité, de déposer une
    Motion Référendaire.

    Je tiens à dire clairement que le fait de voter NON lors de la
    modification constitutionnelle préalable, qui est l?objet du Congrès
    du 04 février prochain, n?a rien à voir avec le choix du mode de
    ratification du Traité. Voter NON au Congrès voudrait dire voter NON
    au Traité et non pas demander, et encore moins obtenir, un référendum.

    Le débat sur ce sujet ayant été confus au sein du Parti Socialiste
    j?ai fais le choix de me ranger à la procédure validée collectivement,
    pour ne pas renforcer cette confusion. C?est pourquoi je m?abstiendrai
    lors de ce vote du 04 février.

    Par contre, bien évidemment, je soutiendrai la Motion Référendaire,
    seule démarche légale pour donner aux parlementaires le choix de
    soumettre ce Traité à la ratification du peuple par référendum !

    Cordialement

    Dominique RAIMBOURG
    Député de Loire Atlantique

Pages : « 1 2 [3]


Blog basé sur Wordpress © 2009/2015 INFO Service - V3 Archive