05mai 07



Hier soir j’ai fait mon dernier meeting de campagne avec mes amis et camarades de Viry Chatillon en Essonne. Avec un représentant de chaque parti de gauche qui soutient Ségolène Royal au deuxième tour. On s’est fait localement ce qu’on aurait tant aimé voir au national. Juste avant je suis allé débattre avec Monsieur Devedjian sur le plateau de LCI avec Michel Field. Mais demain dimanche je suis de nouveau exclu de la liste de ceux qui ont accès aux plateaux de télévision pour commenter les résultats. Je fini donc la campagne comme je l’ai commencée. A part. Sans aucun lien d’aucune sorte avec le centre des très intelligents qui décident et qui m’aura infligé son mépris du premier au dernier jour, quoique je dise et quoique je fasse. Je n’étais pas seul sur l’ile des bannis. Presque toute la direction historique du parti s’y trouvait. Il est vrai que les performances remarquables des autres intervenants officiels permettaient de se passer sans mal de nos contributions… Toute la visibilité médiatique que j’ai pu avoir pendant cette campagne, celle de la culture socialiste que je représente, je me la suis acquise seul et le plus souvent contre le mur de verre des exclusives lancées contre moi non seulement par le grand quartier général mais aussi par le groupe des journalistes du premier cercle des intimes du « Ségo-tour » comme disaient leur collègues, sorte de pompom-girls acrimonieuses réglant des comptes de toutes sorte avec qui osaient ne pas participer à leur extase sexiste. Connaisseur de cette engeance egotique je m’amuse de voir le moment ou leur adulation va se renverser.

En tout cas, c’est la première campagne « glacée » de ma vie de militant. Si l’on gagne dimanche ce sera comme d’avoir monté un meuble ikéa. Après bien des colères et des incidents de montage le plaisir d’en avoir fini avec succès vous fait presque oublier pourquoi vous vous êtes donné tout ce mal.

A cette heure, les sondages tombent sur la tête des camarades comme un marteau pilon. Sur la mienne aussi. J’ai besoin de toute mon énergie philosophique pour repousser la rage qui me mange la tête.

N’empêche, comme d’habitude, les bonnes troupes bien éduquées politiquement et disciplinées tiennent la tranchée tandis que nous parviennent de loin les premiers éclats de voix des importants qui paniquent. Ce matin on tractait sur le marché à Massy, chez moi en Essonne. Des copains appellent pour me donner leurs trouvailles de dernière minute pour faire campagne jusqu’à la dernière note de minuit ce soir. Je vois bien que c’est pour se rassurer et me demander si je n’aurais pas un bon sondage …secret.Tous oublient tout de ce qui est en travers de leur gorge pour donner le meilleur de leur combativité quand ils sentent que c’est le moment où chaque courage compte. Pour nous, a l’ancienne, le résultat se lira comme un rapport de force. Chaque voix gagnée est précieuse pour la suite quelle qu’elle soit. Si nous gagnons c’est le différentiel qui fera notre marge d’action au pouvoir. Si nous perdons, le différentiel aussi trace la limite des audaces de l’adversaire. Nous sommes des militants et des citoyens politiquement éduqués. On ne nous la fait pas. J’aurais aimé qu’on explique ça avant à tous ceux qui confondent une éléction avec un match de foot.

Maudits panzer-sondages!

Outch! Nous recevons sur nos téléphone un sms signé Ségolène qui nous dit qu’ils sont truqués.

Tant mieux.

On va gagner.


Aucun commentaire à “Sous le marteau pilon”

Pages : [1] 2 »

  1. 1
    Lug dit:

    Le spectacle du ps, toi inclus mon cher Jean-Luc, est tout simplement pitoyable... vivement qu'il éclate, pour que la gauche renaisse...

  2. 2
    Pablo dit:

    Je ne comprends pas comment l'Etat Major de campagne a pu penser une seule seconde pouvoir se passer de ce que vous représentez dans ce pays, M. Mélenchon, de votre talent en meeting, de votre force d'analyse et de votre énergie. Nous, les gens de gauche, nous sommes battus plusieurs fois contre ce gouvernment, pour défendre nos retraites, pour préserver le Contrat de travail face au CPE ou CNE. Nous en avons plus que ras-le-bol de la clique au pouvoir et pourtant... le raz-de-marée qui aurait du l'abattre se fait attendre. Quel paradoxe! et quel crime d'avoir raté cette occasion de leur mettre la pâtée (car, même si nous gagnons, les scores de Bayrou et Sarkozy nous handicapent).

    Gardez du courage pour la suite, quelle qu'elle soit. Nous avons besoin de votre leadership.

    A très bientôt! On attend vos consignes!

  3. 3
    JMG dit:

    Il y a eu tellement de Camarades dans la campagne interne qui ont dit que Ségolène était incompétente, qu'évidemment ça laisse des traces. Ca fait trop longtemps qu'au PS on ne s'occupe que des querelles internes en ne proposant finalement rien face à l'arrogance de la droite. Je comprends ta rancoeur, mais je suis aujourd'hui convaincu, encore plus qu'hier, qu'on ne construira rien de bon au PS tant des Fabius, des DSK ou tant d'autres passeront leurs temps à cracher à la gueule de leurs petits Camarades. Soit la direction du PS change et très vite, soit je rends ma carte et je crois que je ne serai pas le seul dans ce cas. J'en ai vraiment marre de militer avec toutes cette bande de cons à la direction du parti, tous ces types qui ont perdu en 2002 et qui ont tout fait pour que la campagne soit mauvaise en 2007, en donnant tous les jours de nouveau arguments à la droite sur la soi-disante incompétence de Royal. Une dernière chose, heureusement que Royal était là, forte et combative, car avec Fabius ou DSK cela aurait été encore pire, tellement la haine qui les anime l'un envers l'autre transpire partout. Ce serait une nouvelle et grave erreur politique de croire que c'est Ségolène qui porterait l'éventuelle responsabilité d'une défaite, car depuis 2002, le PS est dirigé par une bande de branleurs et la rénovation souhaitée par le pays dans les équipes et les idées n'ont pas eu lieu et je crois que ce prix là que nous alons payer dimanche soir. Bien à toi.

  4. 4
    j-l dit:

    Je suis de ceux qui ont voté sincèrement Ségolène au premie rtour.Si le PS avait présenté DSK mon vote serait allé à la gauche de la gauche et je ne suis pas le seul.Je crois que l'elecorat du PS s'est conjoncturellement gauchisé et celui de l'UMP droitisé permettant en cela pour un moment seulement à un "centre " d'émerger"

    Bayroux n'est pas un adversaire de Sarko mais un concurrent.

    Ses lieutenants le désertent et retournent au souper avec Tapie, Rocard,Allégre etc...chez Sarko

    Je fais tout encore pour la victoire de Ségo

    Quoi qu'il en soit je suis pour la reconstruction d'un parti de Gauche où se retrouveraient tous les éçus du PC (comme moi) et les socialistes authentiques.

    Les social-démocrates iront construire le leur avec Bayroux (mais j'en doute)

    Je ne veux pas que, sur et dans notre dos on nous concocte un modéle américain avec le choix entre Bush alias Sarko et JFK alias DSK

    Notre peuple ne doit pas être une victime colatérale du 11 Septembre

    Nous ne sommes pas tous américains Mister Kouchner !

    Sinon la sélection pour la prochaine élection se fera à question pour un champion

    NB je dis peuple et non pas peuple de gauche

  5. 5
    STEACK dit:

    Salut à toutes et à tous,

    Sondage pour sondage, sur le site de cet institut -ni plus ni moins sérieux que les autres-:

    http://www.3cetudes.fr

    Un sondage daté du 2 mai avant le débat donne

    Sarkozy 50.3%

    Royal 49.7%

    Et ce après corrections. Ils ont d'ailleurs l'honnêteté de donner les résultats bruts et là:

    Sarkozy 46%

    Royal 54%

    Bien sûr, ce sondage n'est repris nulle part -même pour s'étonner du résultat-. NULLE PART.

    Cet institut, au premier tour, avait donné des résultats assez proches de la réalité sauf pour Sarkozy et Le Pen (Le Pen était à 14 ou 15 et Sarkozy à 25).

    Donc non tout n'est pas gagné pour la droite, alors dimanche allons tous voter.

  6. 6
    vaudioux dit:

    On voit bien que c'est perdu.C'etait perdu d'avance.Honte a ce PS et a ses chefsimprovises quinous font avoir ce sarko pour x annees. je relisais ce matin l'article 16. cela fait froid dans le dos. J'etais hier soir a ton meeting de Viry. C'etait triste de te voir soutenir quelqu'un dont des le debut tu savais qu'elle allait faire perdre tout son camp. et pour les legislatives c'est cuit. Et pour les municipales en 2008, la gauche est en mauvaise posture dans une commune comm viry. merci segolene et ta bande de nullards.

  7. 7
    kurieuse dit:

    Il me fallait crier ma colère au PS. Colère d avoir choisi Mme Royal, pensant que médiatiquement elle gagnerait. Durant toute cette campagne il ne me reste d'elle que ses revirements, un jour oui, le lendemain non. Cette attitude a crée la peur et l étiquette d'incompétence, puis insidieusement l impression qu'elle mentait et nous prenait pour des gogoss est installée. Elle criait au respect elle n a respecté personne. Elle hurlait vérité elle n etait que mensonge. J ose espérer que vous en tirerez une bonne leçon. Mais ma colère est toujours là.

  8. 8
    mich 64 dit:

    Hier soir je participais à une réunion publique de soutien à S ROYAL et ce matin je tractais sur le marché de ma commune. Partout le constat est le même : On n'y croit plus !

    De plus les camarades sont démoralisés par la campagne de l'entre deux tours.

    Comment peut on, apres avoir dit (justement) que BAYROU est de droite, venir expliquer que l'on gouvernera avec lui ? Ou est la coherence de S ROYAL ? Il est temps que le PS mene un vrai débat, franc et sincere. Ce débat doit trancher définitivement ce qui pollue depuis quelques années la coherence politique du parti :DESIRE T- ON UNE ALLIANCE AVEC LE CENTRE?

    Veut - on un parti qui prone le rassemblement des forces de gauche ou bien un parti de centre gauche ?

    Que S. ROYAL soit élue ou battue dimanche,ne changera rien à ce probleme de fond car cette décision indispensable à prendre est vitale pour le PS !

  9. 9
    a-sophia dit:

    j'ai soutenu ségolène pendant la campagne et je continuerai. Pourquoi l'extreme gauche ne voit le caractère profondemment novateur de cette femme exceptionnelle! c'est tout le rapport au pouvoir, à l'expression et à la décision que ségolène propose de chambouler! c'est ça la révolution, la vraie! gagnons! chassons la droite! et la gauche nombriliste qui se fait plaisir!

  10. 10
    Peckinpache dit:

    Le sondage ne fait pas l'élection. Rien n'est joué.

  11. 11
    Tristan dit:

    Oui, rien n'est joué. Mais on sent bien en faisant campagne que la situation se présente mal.

    Merci M. Mélenchon pour vos analyses et votre action pour que la gauche reste la gauche. En cas de défaite il faudra en tirer un bilan lucide et sans doute poser des actes clairs. L'autisme et l'auto célébration de la direction actuelle du PS cela suffit ! Si la seule explication à la défaite est que Mme Royal aurait du proposer encore plus clairement le poste de 1er Ministre à F. Bayrou (c'est l'analyse du Nel Obs, de Libé, de LCI, BFM, I-Télé, etc...)N. Sarkozy est là pour 10 ans.

    "Le vieux, la crise, le neuf..." disait Gramsci. Le vieux à gauche est en train de mourir, nous sommes dans la crise, il est temps de construire du neuf, à gauche, en refusant toute forme d'union avec la droite (fut-elle baptisée Mouvement Démocrate).

    M. Mélenchon, cette nouvelle gauche a besoin de vous...et de milliers d'autres. Elle a besoin du PCF, de la LCR, de Bové et ses soutiens, de tous ceux qui veulent l'unité de la gauche sur une orientation de gauche.

    Mais espérons encore que dimanche une forte mobilisation du peuple de gauche inverse les résultats des sondages. Tout est encore possible. Durant les quelques heures qui restent vérifions que dans nos entourages tout le monde ira bien voter SR.

    Debout la gauche. Tout faire encore pour battre la droite.

  12. 12
    william dit:

    salut

    je pense que Segolène etait la seule à pouvoir faire une si belle campagne,elle a reussi malgres les elephants,les annonces "bizarres" du premier secretaire,à mener une vraie bataille,pugnacité et combativité, le rapport de force des le premier tour l'obligeait à travailler avec le centre, elle est devenue le leader de la nouvelle gauche,quoi que disent certains grincheux !

  13. 13
    Hadrien dit:

    Les manipulations médiatiques se révèlent toujours trop tard... ou

    la liberté de notre information comme les Sarkozystes la conçoivent!

    Il est bien tard pour révéler que les sondages donnent des résultats différents suivant la façon dont on pose la question, et les commentaires qui les relaient dans les médias. Ainsi, comme beaucoup de ceux qui ont observé les commentateurs de l'aprés-débat NS-SR, j'ai été frappé par la mobilisation dans tous les médias liés au pouvoir, afin d'infléchir nos impressions premières en "refaisant le match" d'une manière biaisée: tous ont fait l'impasse sur l'attitude inhabituellement fuyante de NS, la voix basse et cherchant souvent le regard des arbitres, devant la domination physique et psychologique inattendue de SR. Sarkozy serait-il donc un tigre de papier, lorsqu'il n'a pas devant lui un auditoire acquis ou des interlocuteurs complaisants? Chez les journalistes de Télévision, seuls ceux de canal+ et d'i-télé ainsi que BFM-TV, indépendants du pouvoir, semblaient avoir vu le même débat que nous. Les autres avaient apparemment reçu des lunettes déformantes, avec instructions à l'appui...

    Certains détails, pourtant vendaient la mèche: ainsi PPDA, interviewé sur une chaîne concurrente de la sienne, a-t-il confié que NS paraissait épuisé et voulant écourter la confrontation, partant déçu en s'éclipsant à l'issue du débat alors que SR était restée longuement avec ses supporters. Je ne pus m'empêcher de transposer dans mon esprit la situation au cas de négociations internationales où la détermination, l'inflexibilité et l'endurance sont de mise, si l'on veut l'emporter. Je ne fus complètement rassuré sur ma vision des choses que lorsque je lus Le Monde du lendemain soir, pourtant jusque là complaisant avec NS, qui rendait compte objectivement des réactions de la population, notamment parmi les électeurs oranges. Je fus même surpris de constater que J.M. Colombani, dans son éditorial, s'engageait pour la première fois en faveur de SR. Je me suis alors dit que je n'avais décidément pas eu la berlue!

    Pour tous ceux qui seraient curieux de connaître l'influence de ces manipulations bien françaises, consulter les pourcentages réels avant le débat sur le site de l'organisme indépendant 3C Etudes, situé à l'étranger: http://195.140.140.36/~cccetudes/incoming/2e_tour/RESULTATS%20INTERPRETES%20COMPLEMENTS%20ET%20PRECISIONS%204%20mai%202007%2023h12.htm

    A voir la manière dont les Sarkozystes viennent caviarder les sites, leur unité est déjà faite au moins sur un point: l'absence de démocratie, chez eux, dans la manière de concevoir le rapport à l'information. En effet, quiconque a utilisé les sites démocratiquement gérés de FB et SR peut constater, à l'inverse, que le site officiel Sarkozy.fr n'offre, depuis le début de la campagne, qu'une opportunité d'intervention soigneusement encadrée et compartimentée. Il s'agit: soit de questions individuelles choisies en fonction d'une éventuelle réponse personnalisée du candidat présidentiel..., soit d'inscriptions, nécessitant de répondre à un formulaire inquisiteur, et donnant droit " à être invité avec d'autres personnes, si votre sujet a été sélectionné", à un mini-débat "retransmis sur la chaîne mini-débats de N.S.TV"... Autant dire que tout est fait pour éliminer les géneurs. En revanche, eux ne se gênent pas pour intervenir à des fins de désinformation. Outre le fait que celà donne une assez bonne idée du type de société fliquée que Sarkozy a en tête, on y discerne une ligne de parenté évidente avec les propos eugéniques sur le déterminisme génétique, ainsi que la proposition récente de dissocier les parents de la "communauté éducative" appelée sans doute à n'obéir qu'au nouveau fuhrer.

    Qu'on me permette donc d'en dire plus encore: Aprés cette domination inespérée de SR, mercredi soir à la télé, sur un Sarkozy méconnaissable, citons les médias et journalistes à la botte de ce dernier qui ont tout fait pour "refaire le match" en essayant d'étouffer l'impression gardée par la majorité des français:

    Ce fut particulièrement le cas de LCI, la chaîne d'information appartenant à TF1. On a ainsi vu les journalistes Jean-luc Seguillon et Nicolas Beytout, deux affidés du pouvoir, se transformer en avocats purs et simples de NS. Le lendemain matin, le même Nicolas Beytout faisait le même numéro devant l'invité Laurent Jauffrin (Libération) qui s'en montrait quelque peu offusqué. Quant à la chronique de Christophe Barbier, où l'on attendait un invité neutre en ce lendemain du débat, elle était réquisitionnée par François Fillon, le putatif premier ministre en cas d'élection de NS, qui nous infligea la propagande UMP avec sa monotonie habituelle. Il n'est pas jusqu'à la trés officielle chaîne parlementaire "Public Sénat", où Gérard Careyrou ne ramait avec insistance pour NS.

    On cherchait désespéremment un commentateur impartial qui eut pu nous dire: "Où était-il l'homme de la rupture, celui avec qui tout était prétendument possible?" On n'a vu qu'un candidat au profil bas et à la voix éteinte, se raccrochant aux contraintes de la gestion administrative budgetaire pour arguer... qu'on ne peut pas tout faire. La riposte qu'il reçut "Et bien moi, je le ferai!" fut sans doute la plus belle petite phrase de la soirée. Le commentateur attendu s'est heureusement manifesté en fin de matinée, dans une annonce lapidaire relayée par Le Monde: "Je ne voterai pas pour Nicolas Sarkozy".

  14. 14
    Jean dit:

    Une si belle campagne dit william

    Je veux pas envenimer l'athmosphére mais la si belle campagne, sans même anticiper le résultat, faut vraiment en étre convaincu aveuglément pour pouvoir affirmer une chose pareille.

    Qu'on me permette de dire que ça a été un vrai bordel cette campagne, du début à la fin c'était un véritable puzzle à choper une méningite pour s'y retrouver.

    C'est pas étre pourri de le dire, je sais bien qu'elle a pas toujours été aidée mais elle ne l'a pas vraiment désiré non plus c'est peu de le dire.

    Quant au PS il a été en dessous de tout, c'est écoeurant comment cette primaire et cette campagne s'est déroulée.

    Pour terminer on saura demain si la candidate choisie par les médias aura été tuée par les médias et mille fois hélas je le crains.

    Gardons toutefois un fol espoir que Sarkozy ne récupére pas un vote qui s'assimilerait à un plein pouvoir et surtout pas aux législatives.

  15. 15
    Jos? Angel dit:

    Quelles libertés pour demain ?

    Il n'est pas encore élu que cela commence déjà.

    Des militants PS empêchés de distribuer des tracts à Toulouse

    Incident pré-électoral ce samedi matin à Toulouse où la police a saisi les tracts que diffusaient des militants socialistes. La distribution était pourtant parfaitement légale.

    Par notre correspondant à Toulouse, Gilbert LAVAL

    LIBERATION.FR : samedi 5 mai 2007

    1 réaction

    Samedi à 17h10 heures, l?équipe des socialistes toulousains quittait le commissariat de la ville où ils étaient venus récupérer les 2.500 tracts saisis le matin même par la police sur le marché de la place des Carmes.

    «C?est un ordre de notre hiérarchie !», ont simplement expliqué les agents venus en fourgon interrompre vers midi la diffusion des documents de campagne de Ségolène Royal. Pas d?interpellation, aucune vérification d?identité pour les huit militants. Mais saisie, donc, des tracts restant à distribuer.

    Certainement cette hiérarchie policière a-t-elle eu une lecture particulière du code électoral qui interdit toute campagne au-delà du vendredi minuit précédent le dimanche du scrutin. Immédiatement saisi par les militants toulousains, le co-directeur national de campagne de la candidate socialiste, Jean-Louis Bianco a répondu que les tracts pouvaient être distribués jusqu?au samedi minuit, pourvu que ce soient les tracts officiels du second tour n?apportant aucun élément nouveau auquel le candidat concurrent n?aurait pas les moyens de répondre.

    L?argument a dû faire mouche. Un coup de fil du second co-directeur de campagne, François Rebsamen, au préfet de Haute-Garonne, a suffi à ramener la police nationale à de meilleures dispositions. Le matériel de campagne pouvait être dès lors récupéré. «Mais le marché des Carmes, lui, est bel et bien terminé, relève un des diffuseurs de ces tracts. Nous pourrions considérer qu?il y a eu entrave à nos droits».

    En fin d?après-midi, le responsable toulousain de Désir d?avenir, Fabrice de Comarmon n?excluait pas de donner à cet incident toutes les suites que cela pourrait appeler. Avant de quitter les lieux, les militants ont pris soin de relever les coordonnées de nombreux témoins de la scène.

  16. 16
    je me marre ! dit:

    Monsieur le Sénateur,

    et tu t'étonnes mon pote, d'être "exclu" des plateaux de TV ? avec tout ce que tu as bavé sur LCI ou autres durant la campagne interne. Et même encore maintenant, pleurant d'être pourchassé par "des frelons médiatiques": les journalistes qui t'utilisent rigolent... et toi, tel le corbeau lorsqu'ils te flattent, tu lâches le fromage à ces paparazzi..... Quelle tristesse....

  17. 17
    Evelyne75 dit:

    Madame Royal représente les intérêts de son association DDA

    Sa candidature a est validée par TOUS au PS :

    Adhérents qui ont voté pour elle par une large majorité +60% (20% DSK 18% Fabius)

    Premier secrétaire : M. Hollande

    Présidant du groupe Ps à l?assemblée : M. Ayrault

    Puissance des réseaux nationaux : MM Rebsamen, Mauroy, Menucci, Lang, Chevènement..

    Reconnaissance timide mais présente :, Delors, Rocard, Jospin, Fabius, DSK, Emmanuelli, Kouchner, Mélenchon, Cambadélis, Moscovici..

    Ambition active des sans grades au Ps : Peillon, Montebourg, Dray, Bianco

    Les femmes de son camp elle furent présentes tout aussi timidement en fin de campagne : Mmes Aubry, Guigou

    Femme dans sa campagne : Mmes Taubira (trop de cris trop de bruit) Roudy (Pas vu, pas entendu)

    Femme non utilisée : Najat Vallaud-Belkacem, porte-parole

    Alors dimanche soir que va devenir le PS soutien virtuel mais solidaire de Madame Royal lors de la défaite ?

    D?aucuns nous disent DSK sera le futur représentant de la sociale démocratie, refondateur d?un parti nouveau avec l?entremise de M. Bayrou.

    Alliance possible ?

    Le PS laissera-t-il un tel pouvoir à ces deux hommes ?

    L?unanimité du parti socialiste sur la candidature de Mme Royal pourra-t-elle ignorer sa position électorale au sein du PS et au sein de DDA ?

    Qui au PS fera une place dominante à Mme Royal ? qui sur son seul nom et au travers de son association DDA aura collectée 45 ou 46% des suffrages, qui pourra contester que seul DDA fut le seul logo qui a suivi toute la campagne de Mme Royal ?

    Pas de marque évidente du PS ni du MRG

  18. 18
    Anne dit:

    Encore une note sur votre blog demande correction ! "direction historique du parti "... Je questionne : on parle de qui là : les super cadors qui ont "assuré" la campagne lamentable de 2002, l'échec cuisant du 21 avril, le "je me retire de la politique" qui laisse toute la France de gauche toute seule pour les législatives qui suivent, ces supers mecs qui ont ensuite passé 2 ou 3 ans à se tirer dans les pattes !

    Je continue la note et là je tombe sur "les bonnes troupes bien éduquées politiquement et disciplinées " : pour le référendum sur la constitution européenne, les militants du PS (vous savez la troupe des gens qui vous supportent) avaient voté pour une campagne pour le oui. Vous avez fait quoi, avec L. Fabius et autres ?

    Je vous lis, M. Mélanchon, pour me tenir au courant des courants, mais tout le temps, je me demande si vous n'écrivez pas un peu vite. Vous devriez vous relire et faire gaffe, quoi.

    En attendant, Dimanche soir et les jours suivants, quelque soit le résultat, essayez d'être... digne. Je ne pense pas que les nouveaux militants du PS (20 euros, vous savez) supportent des comportements archaïques.

    Menfin, j'dis ça, j'dis rien.

  19. 19
    natleval dit:

    Je ne connais pas les problèmes internes du PS mais je pense qu'en dernière analyse, malgré les râtés, c'était une bonne campagne, plus à gauche que ce que le PS nous avait habitués, même si ce n'était pas entièrement à gauche. Et le score est aussi remarquable.

    Non si les sondages disent vrai (et pourquoi ne le diraient-ils pas? Ils étaient assez corrects pour le premier tour sauf que Sarkozy a même fait plus que ce qu'ils prédisaient) le problème n'est pas dû à Royal ou à un quelconque problème interne au PS mais bien à un tournant à droite de l'ensemble de la société, de même que sur le plan international, nous avons une droitisation autour de Bush. Regardez les résultats des élections municipales au Royaume uni aujourd'hui: le labour perd et les conservateurs gagnent. Par contre le BNP (leur parti fasciste comme le FN ici) ne gagne rien et cela grâce à une résistance importante sur toutes les questions (islamophobie etc..)

    Certes si on ne se bat pas, si on ne défend pas les valeurs de gauche, on donne encore plus de poids à la droite mais ce tournant est au niveau international et Sarkozy est bien un représentant de cette nouvelle donne dominée par l'administration nord américaine.

    Donc il faut se battre encore et encore. D'une part comme plusieurs le disent ici pour que si "il" gagne, il le fasse de justesse. Et puis il y a les legislatives: il faut les embêter le plus possible. Il y a un petit film formidable sur Sarkozy de Gerard Miller sur le site dailymotion qui fait froid dans le dos: une analyse très réaliste de son projet.

  20. 20
    Poliblog dit:

    J'ai vu le "film" dans lequel on aperçoit Gérard Miller commenter certaines déclarations de Sarkozy, j'ai rarement entendu un pareil tissu de conneries. Analyse très tendancieuse de ce que dit le Napoléon de Neuilly, avec même une circonstance aggravante : que Miller n'ait pas fait le même genre de chose pour Ségolène Royal. Tout cela n'a rien de professionnel et en dit long sur la conception que Monsieur Miller se fait de son propre métier. Si vous voulez un autre éclairage (= non socialiste) sur les raisons pour lesquelles Ségo se fera laminer demain, ça se passe dans mon blog et dans d'autres. Il n'y a qu'à chercher un peu...

  21. 21
    Sam dit:

    Selon moi Sarko est le fusible du grand patronat, des grandes fortunes et puis c'est tout. Il se pourrait fort que quand il aura cesse d'etre utile, on apprenne qu'il a ete victime d'une "grave depression" ou autre.. Le terrain semble y etre favorable. Et il disparaitra du paysage comme il est venu.

    Entre temps notre monde aura bien change, et la "nouvelle gauche" tendance centre (-droit?) a la sauce Prodi, Blair et consort viendra nous sauver. La boucle est bouclee.

    Sego est-elle le fusible d'un PS souhaitant faire enfin sa mutation vers la droite?

    Ma vraie a question est: comment re-inventer en France et en Europe une gauche reelle? Sur quel socle d'idees et de valeurs?

    Peut-etre l'etape preliminaire est que philosophes, sociologues et historiens qui portent en eux ses valeurs, leur redonnent une visibilite dans la sphere publique? Ils sont nombreux, ils travaillent et publient mais bien sur, on n'entend jamais parler d'eux...

    Puis les economistes, les politiques et tous ceux qui veulent pourraient travailler sur l'implementation? Oui ca sonne un brin simplet et mecanique mais enfin...

    Contrairement a ce qu'on nous serine, il y a un besoin hurlant d'un nouveau projet de societe, moderne et de gauche, en prise avec les donnees objectives du monde et aussi avec les sus-dites valeurs.

    Nous sommes humains mes soeurs et freres. Si nous le voulons, c'est possible, ce n'est qu'une question de travail. Il faut bosser, a l'ancienne, se demander ou l'on veut aller, valider ce vouloir et apres... travailler.

    Ce ne sera jamais parfait, mais nous sommes nombreux a penser que renoncer aux valeurs sociales nees entre autre sous les Lumieres au nom de "c'est comme ca" ou "on n'y peut rien" est une monumentale erreur. Un renoncement piteux.

    Courage a tous. La lumiere, universel symbol de progres, de VIE, de dualite aussi, n'est pas eteinte. Faisons la rayonner.

  22. 22
    el negro jocoso dit:

    NON LA BATAILLE NE'ST PAS FINIE

    Nous militant aguerris, nous ne reconnaitrons rien, que quand nous aurons donne notre derniere force, et epuise notre dernier seconde

    Et meme si cela deplaise a notre cher Senateur Mélenchon, c'est comme dans le Futbol,

    ceci n'est pas fini que quand l'arbitre siffle

    Cher Senateur, on attend vos commentaires ici sur internet puisque ils vont etre repris par la presse.

    C'est garanti.

    Que j'aimerais savoir que vous faites un point de presse quotidien qui oblige a la presse de reconnaitre votre existence comme representante d'un current de pensee

  23. 23
    genifer dit:

    Si on avait axé la campage sur le bilan de la droite et on avait présenté un projet D Gauche on en seait pas là.A faire une camapgne entre deux tours sur le thème on cahnge d'alliances pour conquérir le pouvoir c'est prendre l'électorat de gauche pour des cons. Proposer Bay roue de secours c'est en prendre pour 10 ans de Sarkozy.

  24. 24
    Boutolleau Georges dit:

    Vous êtes droit dans vos bottes monsieur le Sénateur, j'apprécie votre manière d'être, votre empathie pour les plus démunis. Sans calcul pour votre avenir politique vous dites ce que vous avez à dire. Bravo.

    Vous connaissez la supplique d'Ariane Mnouchkine, elle est pleine d'humanité. La voici en copié-collé pour ceux qui ne la connaitraient pas en core.

    Allez-vous vraiment faire ça ?

    Alors, vous allez vraiment faire ça ?

    Vous les plus purs que d?autres, les plus intelligents que d?autres, vous les plus subtils, vous les cohérents, vous les fins stratèges, vous allez faire ça ? Vous, les à qui on ne la fait plus, les durs du cuir, vous allez vraiment, en ne votant pas pour elle, voter pour lui?

    Vous allez vraiment faire ça ? Vous allez le faire ?

    Vous, les vrais de vrais de la gauche vraie, vous allez faire ça ? Pour cinq ans ! Pour cinq ans, peut-être dix, vous allez faire ça ?

    Vous, les toujours déçus de tout, vous les amers, les indécis décidés, les laves plus blancs que blanc vous allez faire ça ?

    Mais pourquoi ? Parce que quoi ? Parce que jupe ? Parce que talons hauts? Parce que voix ? Parce que sourire, cheveux, boucles d?oreilles? Parce que vraie ?

    Il n?y a rien qui vous aille dans son programme à elle, rien ? Pas cinquante propositions sur les cents ? Pas vingt ? Pas dix ? Pas une ? Vraiment, rien du tout ?

    Trop de quoi ? Pas assez de quoi?

    Pas assez à gauche ? On voudrait, quitte à tout perdre, une campagne à gauche toute ?

    Mais même l?extrême gauche, cette fois-ci, au deuxième tour ne joue plus à ce jeu-là. Peu importe, vous, vous allez y jouer ?

    Le résultat du 21 avril 2002 ne suffit pas ? Non. On le refait en 2007, mais en mieux. Pas au premier tour, non, carrément au deuxième. C?est plus chic.

    Que ceux qui ressemblent à Nicolas Sarkozy, ou qui croient qu?il leur ressemble, que ceux-là votent pour lui, quoi de plus normal. Que ceux qui lui font sincèrement confiance pour améliorer leurs dures vies, que ceux-là l?acclament et votent pour lui, quoi de plus normal. C?est même estimable.

    Que les grands patrons votent Nicolas Sarkozy, pas tous d?ailleurs, loin s?en faut, non, mais par exemple les grands patrons de presse, qu?on a vu se si nombreux, si heureux, à Bercy avant hier, qu?ils votent pour leur copain, qui va vraiment améliorer leurs belles vies, c?est moins estimable, mais quoi de plus normal ?

    Mais vous, une respiration possible, un air nouveau, un espace de travail politique, une chance espiègle, ça ne vous dit rien ? Vraiment rien? Mais qu?est-ce qui vous fait si peur ?

    Les Italiens ont enfin chassé Berlusconi, les Espagnols, après une grande douleur révélatrice, se sont débarrassés d?Aznar, et voilà que nous, à quelques milliers de voix près, nous allons repasser le plat de la droite dure ?

    Il y a un pari à prendre contre une certitude sombre, et vous ne pariez pas ?

    Quels désirs obscurs allez-vous satisfaire ? De qui donc, de quoi êtes-vous secrètement solidaires. Ce ne peut-être du bien de ceux qui ont besoin, vitalement, de mieux être. Vitalement. Maintenant.

    Supporterez-vous dimanche soir d?apprendre qu?il a manqué une voix ? Une seule. La votre.

    Je vous en supplie.

    Ariane Mnouchkine

  25. 25
    Assogba dit:

    Les carottes sont cuites n'est ce pas?

    Je vais néanmoins voter Madame Royal tout à l'heure; même si je n'ai pas aimé la façon avec laquelle elle a pris le PS avec l'aide de F Hollande au détriment de L Fabius ou de DSK.

    Madame Royal pensait être la seule capable de battre Sarkozy; et les militants moutons du PS lui ont accordé leurs voix à 20 EUROS.

    J'entends déjà dire par ci et par là que Madame Royal serait la prochaine chef de l'opposition. Là je dis pitié et arrêtez vos conneries au PS......

  26. 26
    nikkkos dit:

    normal, cher jean-luc Mélenchon, que tu sois exclu des plateaux télé

    pour deux raisons :

    tu ne transpires pas la sympathie (visionne tes interventions, tu verras)

    tu es un opposant à tout ce qui n'est pas ta pensée

    en bon lion du 19 août - comme fabius du 20 - tu ne supportes pas que tes "contributions" ne soient pas mises en avant

    range ton égo, souris - à toi d'abord, aux autres, mêmes à ceux que tu n'aimes pas -, aime-toi et aime les autres - en tout cas, montre-le -, et tu verras que tout iras mieux

    un mot encore, j'ai tenté de te joindre par téléphone via ton attaché parlementaire (laurent, je crois) et par courrier... tu n'as JAMAIS répondu ! tu voudrais qu'on t'aime alors que tu n'aimes pas ceux qui viennent vers toi

    médite ce que je te dis là, range tes rictus hargneux, aime... aime-toi, aime-toi !

  27. 27
    Peff dit:

    Comment a ton pu en arriver là ?

    La droite était à la masse! On les avait laminés à toutes les élections de mi-mandat. Ils ne devaient pas se relever. Comment peuvent-ils aujourd'hui (vraissemblablement) l'emporter ?

    Il me semble qu'encore une fois le PS a fait une campagne très mauvaise et que la clique autour de Ségo est aussi mauvaise que celle qui entourait Jospin !

    Camarade Mélenchon, quand quitterez-vous ce parti minable (qui veut maintenant fuir au centre) ?

    Peff, qui prépare les mouchoirs pour ce soir.

  28. 28
    Olivier Proust dit:

    Monsieur,

    Je ne suis plus électeur du PS:

    - En 2002 que j'ai basculé Chirac à cause des 35 H

    - Ce jour je voterai Sarko pour une réelle modernisation de la fonction publique.

    J'aurai préféré que cela se conduise sous un gvt Socialiste, mais "votre" candidate (pardonnez l'ironie) est incapable de tenir un discours que je trouverai intelligent et honnete: quel foutage de gueule que de renvoyer sur les PARTENAIRES SOCIAUX la responsabilité de l'extension des 35h et donc la non extension, quel manque de courage à reconnaitre l'erreur. Ce n'est qu'un exemple de ce que vous aurez je pense à reformer si vous souhaitez que ce parti redevienne crédible.

    L'objet de ce message est simplement de vous souhaiter bon courage, j'ai toujours apprécié vos débats et la qualité de vos interventions.

    Et dieu sait que je ne partage pas toutes vos idées.

  29. 29
    elmer dit:

    Bonjour

    Cela sent la bonne grosse claque ce soir (54/46 ?) et le discours pousse au crime de Royal n'y fera rien (chantage aux émeutes).

    Elle a perdu ses dernières chances lors du débat télévisé.

    Ce qui a été qualifié de pugnacité n'était en fait que haine, calcul et démagogie.

    Je voterai le blanc. Et je respecterai le choix de mes compatriotes. Calmement, dignement.

    Et vous ?

  30. 30
    Mourlane Dominique dit:

    Que cela plaise ou déplaise, je n'en sais rien, mais cela ne laisse pas indifférent, et puis par les temps qui courent nous avons peu de choses à nous mettre sous la dent !

    Au delà des rumeurs, des entreprises de démolitions et des chagrins, nous avons réussi dans l'Ariège "ensemble des candidatures antilibérales unitaires" pour les législatives (ce qu'ils n'ont pas réussi au niveau national et on voit avec quel bonheur !)

    Le 11 mai à Foix, nous vous proposons un joli plateau pour un meeting de 3 heures

    Ensemble pour la gauche antilibérale de l'Ariège

    Avec les candidats des collectifs antilibéraux :

    *Lyliane Cassan et Francis Quarré*

    (1ère circonscription)

    *Michel Naudy et Claudine Bordier*

    (2ème circonscription)

    et

    *Christian Picquet*

    (courant unitaire de la LCR)

    *Joëlle Greder*

    (présidente du CN du PCF)

    *Eric Coquerel*

    (président du Mars ? Gauche Républicaine)

    *Roger Martelli*

    (historien ? directeur de Regards)

    *Claude Debons*

    (animateur des collectifs du 29 mai)

    *Clémentine Autain*

    (élue à Paris app. PCF, militante féministe, co-directrice de Regards)

    et

    *les intermittents du spectacle

    Meeting départemental d'EGAL 09

    Ensemble pour la gauche antilibérale

    Le 11 Mai à FOIX

    Salle Polyvalente

    20h30*

    Faites passer l'info

  31. 31
    le concombre masqu dit:

    @ peff

    tu rêves mon ami ! Mélenchon quitter le PS ? il faudrait qu'il lâche son siège de sénateur. AH ! AH ! AH !

    Et (re)venir dans le monde du travail, là où l'on fait plus de 35h,où l'on sue et trime, là où l'on n'a pas le temps de se balader participer à des meetings,ou tenir à jour un blog, là où l'on gagne moins de 1500?...bref être au fait des réalités sociales parce qu'on les vit soi-même, et du coup ne pas torpiller au profit d'une droite dangereuse, la candidate de SON parti !

    Moi je pense aux ouvriers, aux catégories sociales qui vivent dans la précarité : tous ces pauvres gens ne méritent pas des représentants politiques "de gauche" planqués et irresponsables comme Mélenchon, Cambadélis, Charasse, Besson, Allègre, Glavany, Weber, Jospin, Fabius, Dsk, Bartelone, Moscovici, Emmanuelli, Dray ou Rebsamen ce gros cossard...et tant d'autres QUI ONT FUSILLE DEPUIS PLUS D'UN AN NOTRE CANDITADE DE Gauche QUI POUVAIT BATTRE SARKOZY.

  32. 32
    danielle bleitrach dit:

    cher ami,

    vous n'êtes pasle seul à avoir mené ce combat envers et contre tous... Il faudra bien en tirer un jour les conclusions qui s'imposent...

    Danielle bleitrach

  33. 33
    natleval dit:

    A Nikkos,

    C'est insupportable ces attaques personnelles sur Mélenchon. Et surtout complètement ridicules, basées sur l'image. Tu lui dis "souris" comme si c'était plus important que les idées qu'il défend.

    Au moins le débat télévisé a montré que derrière le côté "star" des candidats, il y avait des programmes politiques et des logiques différentes. C'est cela qu'elle a gagné en parlant vraiment de politique.

    Gardons cela: écoutons plutôt les idées que de faire une campagne à l'américaine à s'attacher au physique des candidats, leur vie personnelle, s'ils ont souri ou non, quels habits ils portaient. Et puis là le petit coup de parano: tu as cherché à le joindre et il ne t'a pas répondu. Peux-tu imaginer un peu qu'il a 1000 choses à faire et plein de gens qui le contactent?

    Ce n'est rien de personnel mais qu'il milite beaucoup. Il nous offre ce blog qui est vraiment un lieu où on peut échanger et c'est à nous d'en faire un lieu où on se politise, où on peut se répondre. C'est vrai que certains en profitent pour se défouler et l'insulter. C'est lamentable mais avec un peu plus de respect des autres, on devrait y arriver.

    Au blogueur qui a détesté le film de G. Miller. Je trouve au contraire qu'il démonte tout à fait la logique de Sarkozy. Il faudrait que d'autres le regardent c'est sur dailymotion. On y voit Sarkozy faire ressortir tous les réflexes les plus bas des hommes, le racisme, effacer d'un revers de main les choses indignes de la France (Pétain et la colonisation) etc... Il est excellent comme analyse ce film.

  34. 34
    gilbert dit:

    la solution est simple.

    le ps est mort

    le pc aussi

    le centre est de droite

    bayrou va fonder son parti avec des revenats et des socialiste de droite.

    Vous JEAN LUC etes le seul a regrouper la gauche non liberale

    faites seul ce que les autres n'ont pu ou voulu faire..

    creez un vrai grand parti de gauche nom de dieu de bordel de m.....

  35. 35
    Grosse claque dit:

    C'était foutu d'avance. Si, au PS, on n'a pas compris que Ségo était l'adversaire choisie par Sarko, on n'a rien compris. Cela vous apprendra (hélas pour nous tous) à vous déterminer en fonction des sondages, et ce, des mois avant le scrutin! Le PS a refusé de tirer les leçons de l'échec de Jospin, du non au référendum, et voilà le résultat. Et puis, vous avez minimisé l'impact sur les profs des années Jospin, Ségo, Allègre (pour moi, la pire ordure et le pire ministre de l'E.N que nous ayons subi. J'espère que la prochaine canicule nous en débarrassera) Combien de profs n'ont pas voté pour Ségolène, dont la circulaire est tristement célèbre, qui n'a pas eu un mot pour les profs injustement taxés de pédophilie qui se sont suicidés,et qui ramenait dans ses bagages la clique à Meirieu, qui a foutu en l'air l'école républicaine? Vous êtes le seul, Jean-Luc Mélenchon, à avoir laissé un bon souvenir aux profs.

    Et quand on voit tous les Tapie, Séguéla, Allègre, et surtout Besson (qui a baissé son caleçon) se précipiter pour manger dans la mimine de Nicolas, on est édifié sur la nature humaine et sur la profondeur des convictions politiques. Un bon coup de balai sera salutaire, et tant pis si on en bave pendant 5 ans.

  36. 36
    nikkkos dit:

    @natleval

    ma psy (du temps où je la fréquentais) disait : arrêtez de faire la gueule à la vie et aux autres !

    voilà ce que j'ai voulu dire par : souris (à toi et aux autres) !

    je ne suis pas le seul à critiquer l'attitude de jean-luc Mélenchon et à contester sa légitimité à me représenter à la fois comme élu et comme membre du PS !

  37. 37
    nikkkos dit:

    @ sedreen

    je conteste sa légitimité, je n'interdis pas ! nuance ;)

    et je lui conseille de ne plus faire la gueule à la vie, conseil que je t'invite à suivre aussi !

  38. 38
    bongo dit:

    Comme l'ont dit plusieurs personnes, le PS doit se couper en deux. Les deux ailes du PS ne sont pas compatibles. Si rien ne se produit lorsque l'aile droite du PS et Bayroux se rassemblent, alors l'aile gauche du PS aura des responsabilités morales dans l'effondrement de toute la gauche qui en résultera.

  39. 39
    sedreen dit:

    tiens donc ! intéressant ce que tu dis nikkkos.

    tu conseil à Jean-Luc Mélenchon de sourire et ensuite tu lui interdit d'être un représentant de l'un des courants du PS.

    quel est donc ton jeu ?

    crois-tu que tous les socialistes considèrent que Krouchner, Rocard, Delors, Strauss-Khan les représentent ?

    Le PS est une union des gauches (une formation proposée par le parti te ferait le plus grand bien) ainsi est-il tout naturel que différents courants, différentes sensibilités socialistes s'y côtoient et le cas échéant s'y affrontent.

    Si tu ne peux tolérer cela, rien ne t'interdit d'aller voir ailleurs si le ciel est plus orange...

    Amitiès Socialistes,

    Ps : pour continuer dans l'histoire, la dernière fois que le parti a fait alliance avec le centre il s'est prit une raclée (5%, Gaston Deferre). A l'élection suivante Mitterand ayant réussit l'union des gauches a propulsé la gauche au second tour. A toi de voir.

  40. 40
    Moderateur dit:

    Bonjour,

    tous les messages évoquant les résultats issus de sondages seront systématiquement supprimés du site en respect de la loi.

    Bonne journée et bon vote,

  41. 41
    vivi dit:

    @ peff

    genial ton message

  42. 42
    un jeune ingenieur dit:

    Je suis entierement d'accord avec toi "grosse claque", Sarkozy élue avec 54% des votes, la gauche qui ne rassemble plus dans l'électorat ouvrier. Il est tend que le PS explose. Que les DSK, Koutcher, Rocard aille avec la droite comme ca au moins les choses seront claires. Et que la gauche repropose des idées de gauches. C'est par les idées que la gauche peut esperer trouver son salut.

  43. 43
    bongo dit:

    Voila après avoir écouté DSK, il me semble qu'il n'y a que la scission à envisager

  44. 44
    nastassia dit:

    Tristesse.

    Dsk vient de parler de défaite écrasante.

    Jospin n'a pas fait mieux en 1995.

    On connaît ses amis dans le malheur.

    Admiration à Ségolène.

  45. 45
    Jos? Angel dit:

    La stratégie suicidaire de la direction du parti Socialiste a réussit ce que ne personne n'aurait cru possible, la victoire de Nicolas Sarkozy.

    Leur faute est grande.

    Ils acculent les millions de travailleurs, de salariés, d'employés, de précaires et d'immigrants de ce pays à vivre un véritable calvaire pour au moins les 5 années à venir.

    Ils ont brouillé les cartes, affaiblit nos valeurs républicaines et sociales au point de les laisser à la droite la plus dure que nous n'ayons jamais vu dans ce pays.

    Fiers de cette défaite nous aurions pu penser qu'ils feraient profil bas et analyseraient leurs erreurs avant de proposer des solutions. Mais non, ils persistent dans leur erreur et continuent à brouiller encore d'avantage la situation.

    Ils veulent d'une social-démocratie tout en profitant de l'outil qu'est le Parti Socialiste. Qu'ils sachent que nous ne leur laisserons pas. Qu'ils profitent de l'occasion qui leur est donnée par François Bayrou pour occuper tout de suite les bonnes places dans son nouveau parti.

    S'ils ne croient plus en l'idéal socialiste qu'ils partent, nous ne les regretterons pas.

    José Angel,

  46. 46
    magne dit:

    et voilà, l'ouverture au centre se précise depuis maintenant une heure depuis que les resultats sont tombés...

    à croire que les gens n'ont pas compris que l'election ne s'est pas joué au centre et que cette histoire de centre n'est qu'une baudruche médiatique appuyée par Libé et Le Monde qui rende hype ce genre d'idées auprès des moins de 35 ans.

    Monsieur Mélenchon, l'avenir est sombre. Bon courage !

  47. 47
    natleval dit:

    Le discours de Sarkozy montre bien sur quoi il aurait fallu l'attaquer: la politique internationale. Là était le maillon faible. Et voilà il va se mettre du côté des opprimées, contre les dictatures et avec l'Amérique. Ainsi on aura une guerre contre un pays musulman (probablement l'Iran)et on aura la bénédiction de Bush qui vient de féliciter Sarkozy que l'on critiquera juste sur la question du réchauffement de la planète. Par contre, pour tout le reste sarko sera d'accord avec Bush.

    Oui il va faire peut être attention de ne pas provoquer les jeunes musulmans de France mais il va se battre contre l'ennemi des valeurs chrétiennes: l'islam etc...

  48. 48
    andr? 69 dit:

    La messe est dite. Les militants du PS et ceux des autres partis de gauche ont fait ce qu?ils pouvaient, ou ce qu?on leur demandait. Pour faire gagner Ségolène et faire gagner la gauche, d?autant que chacun sait qu?aprés la présidentielle arrivent les législatives. Il serait probablement prétentieux et prématuré, aujourd?hui, d?affirmer qu?avec un autre candidat on aurait gagné.

    Mieux vaut commencer par quelques constats aussi objectifs que possible et quelques questions.

    1) N?était-ce pas quand même un pari risqué que de choisir un(e) candidat(e) ayant certes des qualités et des atouts, mais qui ne figurait pas parmi les 20 principaux responsables dans la « hiérarchie » du PS ? Dans quel pays, la gauche a-t-elle osé un tel pari ?

    2) Certes, il faut s?efforcer de faire une campagne « de propositions » et pas seulement critiquer le sortant et son bilan. Mais 3 constats s?imposent :

    - de moins en moins d?électeurs font confiance aux « promesses » faites par les candidats quels qu?ils soient

    - en plus, en fin de campagne, SARKOZY avait sans vergogne repris à son compte quasiment toutes les propositions de Ségolène (y compris de donner à l?opposition la présidence de la commission des finances... !). Le piège s?était refermé.

    - la souffrance sociale, la souffrance au travail (suicides sur les lieux de travail), la souffrance morale de millions de gens est telle qu?ils attendent aussi des leaders politiquent qu?ils « disent » et dénoncent ces souffrances. Sarkozy, le Pen et Bayrou l?ont fait, souvent avec démagogie... ; les candidats à la gauche du PS l?ont fait aussi, de manière plus crédible. Et au total, tous ceux-ci qui ont « dénoncé » les souffrances du peuple ont recueilli plus de 70% des voix au 1er tour ! Cela devrait faire réfléchir.

    3) Un candidat de gauche ne devrait-il pas, inlassablement, comme le faisait François Mitterrand, dénoncer et expliquer les causes profondes des injustices sociales et économiques ? En particulier les exigences délirantes de rendement des capitaux qui sont aujourd?hui de 15% et plus. De plus en plus d?économistes, y compris parmi les libéraux (Jean Peyrelevade, Patrick Artus etc...) écrivent des livres pour expliquer que cette exigence de rendement des capitaux nous conduit dans le mur, socialement, écologiquement, moralement...et que même la démocratie en est menacée.

    Au lieu de s?appuyer sur ces faits, sur ces analyses, au lieu d?en informer les français ?ce qui au moins nous différencierait clairement de l?UMP- la direction du PS et la candidate ont réussi la « performance » de n?en rien dire pendant les 5 mois de campagne. Alors que c?était une occasion exceptionnelle qui ne se présente qu?une fois tous les 5 ans.

    Ceux qui conduiront la campagne du PS pour les législatives en parleront-ils enfin ? On peut en douter. Car il y a malheureusement prés de 20 ans que le PS a abandonné ce qui devrait être la fonction 1ère d?un parti de gauche : l?éducation populaire sur les problèmes économiques et sociaux, sur les comportements et intérêts de classe. Et de ce manquement gravissime, ce n?est pas Ségolène qui en est responsable

    La défaite du 6 mai n?aura pour le PS et pour ses militants qu?un seul mérite, amer. Celui de rendre inéluctable et indispensable la clarification/recomposition de la gauche. C?est-à-dire, un peu schématiquement, une clarification entre ceux qui veulent comprendre et s?attaquer à la racine des injustices de ce monde et ceux qui se satisfont d?en atténuer les symptômes.

  49. 49
    Marty dit:

    désolé Jean-Luc, mais le victoire n'était pas dans ton camp... Cette fois...

  50. 50
    j-l dit:

    J. luc

    Je suis éc?uré de voir tes camarades DSK et Koushner palabrer sur des alliances dites statégiques alors que beaucoup souffrent et souffrriront tandis qu'eux.....

    je n'ose le dire

    Virons les comme Jésus l'a fait tous ces pharisiens

    Je te rejoindrrai quand lis seront virés

    Ose ose

    Crois-moi je ne travaille pour ma pomme

    Je ne suis pas dans le besoin et donc désintéressé

    vive la la fraternité !

Pages : [1] 2 »


Blog basé sur Wordpress © 2009/2015 INFO Service - V3 Archive