23mai 06

Paris le 23 mai 2006

Monsieur le premier secrétaire, cher François,

Nous avons appris avec beaucoup de surprise que le porte-parole de notre Parti, Julien Dray, avait demandé lors du dernier Secrétariat national des « sanctions claires et fermes » contre nous deux à la suite de la parution d’un appel à un « rassemblement antilibéral de la gauche et à des candidatures communes ».

Tu as souhaité lors de cette réunion que cette question soit inscrite à l’ordre du jour du Bureau National de ce soir. Nous nous attendions donc à être contactés. Jusqu’à cette heure, il n’en a rien été. Nous le regrettons car la discussion permet souvent de dissiper les malentendus, pour peu qu’on en ait la volonté. Cette volonté est en tout cas la nôtre. C’est pourquoi nous souhaitons te faire connaître par écrit notre position au sujet de cet appel. Tu dois désormais savoir que nous ne l’avons pas signé. Mais plusieurs de nos amis l’ont fait. Nous voulons te dire ici pourquoi nous les comprenons et les approuvons.

Cet appel ne constitue pas une opération contre le Parti socialiste. Nous ne l’approuverions pas. Nous militons pour renforcer la gauche non pour la diviser. C’est de la réalité de la gauche qu’il faut partir selon nous. C’est un fait incontournable qu’il y aura des candidats de gauche en même temps que celui du PS. Pour qu’il en soit autrement, à notre avis, il aurait fallu au moins que le Congrès du Mans enregistre la victoire du « non » et n’adopte pas une date de désignation du candidat PS aussi tardive. La seule question posée est donc de savoir combien de candidats de gauche se présenteront en même temps que celui du PS et quelle sera leur attitude en ce qui concerne le second tour éventuel.

Tu as vu en le lisant que la démarche de l’appel ne pousse pas à l’émergence de candidats supplémentaires. Ni à de candidats hostiles au rassemblement de la gauche. C’est pourtant ce qu’avaient fait des élus socialistes qui ont donné en 2001 leur parrainage à Olivier Besancenot pour qu’il se présente à l’élection présidentielle, alors même qu’à l’époque il refusait de se désister au second tour. Permets-nous d’ailleurs de noter que ceux-ci n’ont jamais été critiqués ni inquiétés. Au contraire leur démarche a été suscitée et encouragée au plus haut niveau de notre parti. Tu ne pouvais l’ignorer.

L’appel qui nous est reproché vise au contraire à éviter la multiplication des candidatures. Il demande un candidat de rassemblement de la gauche des ruptures dont il indique qu’il devra appeler sans aucune ambiguïté à voter à gauche au deuxième tour, si lui-même n’y accède pas.

En quoi un tel cas de figure serait-il défavorable au PS ? En 2002, la dispersion de la gauche a provoqué son élimination au second tour. Les sondages prédisent aujourd’hui le contraire ? Mais ils disaient déjà la même chose en 2002 avant que les résultats du premier tour ne les démentent sans appel.

En 2007, un éparpillement de la gauche des ruptures briderait sévèrement toute dynamique de rassemblement au second tour. Une partie de la gauche, niée et humiliée électoralement, se tiendrait à l’écart du combat. Sa défection se traduirait par une difficulté considérable à mobiliser en faveur de la gauche les milieux populaires qui se sont détournés de notre parti mais qui se sont massivement mobilisés le 29 mai 2005 contre son choix. Les ingrédients du désastre au premier tour ou de la défaite au second seraient alors réunis.

Telle est notre analyse. Rien de plus, rien de moins. Il n’est pas raisonnable de répondre à ce raisonnement précis et argumenté par des menaces. Dès lors, pourquoi certains en font-ils ? Elles ont un sens politique. Toutes les voix qui se sont élevées pour réclamer des sanctions contre nous émanent de partisans actifs de la candidature de Ségolène Royal. Pourquoi ? Pensent-ils que le positionnement politique de leur candidate laisse un tel espace à gauche qu’un candidat de rassemblement de la gauche des ruptures pourrait la devancer au premier tour ? A moins que leur hostilité au rassemblement de cette gauche ne soit destinée à pouvoir plaider, le moment venu, des circonstances atténuantes au rapprochement avec François Bayrou ? Pour cela, ils ne veulent de candidat du Non de gauche ni dehors ni dedans. Ils visent en effet un rassemblement où le Non de gauche doit être impuissant.

Nous avons ainsi entendu Julien Dray déclarer à propos d’un gouvernement avec Bayrou : « à ce stade-là, non, car sur le plan social les divergences sont profondes » mais « dans le cadre d’une élection présidentielle à venir et d’un repositionnement politique, tout est ouvert et tout est possible ». Peu de temps auparavant, Gérard Collomb déclarait : « on ne saurait exclure qu’un certain nombre de centristes, d’hommes de droite de bonne volonté, puissent demain venir rejoindre les rangs de la gauche » en faisant explicitement référence à l’hypothèse « d’un rassemblement des démocrates pour faire face par exemple à un candidat comme Le Pen au second tour ».

Nous ne croyons pas un instant que ces propos aient été tenus sans que leurs auteurs en mesurent pleinement la portée.

Un tel changement d’alliance serait facilité par une configuration électorale présentant d’un côté une UDF forte et de l’autre une gauche des ruptures en mille morceaux. A plus forte raison en cas de second tour où Le Pen, seul porte-parole autorisé du mécontentement populaire, serait parvenu à se qualifier au détriment de la droite.

Tu le vois nos raisons sont graves et sérieuses. Nous demandons à être écoutés comme socialistes et non stigmatisés par sectarisme.

Nous sommes donc tout à fait favorables à une discussion sérieuse sur ces questions. Les prises de position des membres les plus éminents de ton équipe, et du porte-parole de notre parti, appellent en effet une clarification rapide. Nous sommes pour notre part tout à fait hostiles à leur stratégie d’éradication de la gauche des ruptures. Elle ne peut avoir aucune autre signification que le recentrage politique de notre parti et risque d’entraîner la défaite de la gauche en 2007.

Nous te prions de croire, cher François, en l’expression de nos sentiments socialistes dévoués,

Jean-Luc Mélenchon

François Delapierre

Membres du Bureau national


Aucun commentaire à “Lettre à François Hollande à propos de l’appel à un rassemblement antilibéral de la gauche”

  1. 1
    Le Politoscope dit:

    Cet article a été référencé sur LePolitoscope.net

  2. 2
    LA VOIX DU PEUPLE dit:

    La raison pour laquelle Jean-Luc Mélenchon ne lache pas le PS c'est qu'un job de sénateur ça paye bien et qu'il n'a rien à espérer de ce coté là chez les BBC (ou Besbufbov). On a les ambitions qu'on peut (et le discours politique qui va avec).

  3. 3
    Prawdziwy Hydraulik Polski dit:

    à LA VOIX DU PEUPLE>

    À lire ton message tu as l'air d'avoir de l'éducation. Qui dit éducation dit normalement intelligence... Ceci étant dit il semblerait que toi tu veuilles la mettre au service de la démagogie et du petittrollquetuesavecqidedeuxquinevoitquelefriccommeétantleseulmoteurdanslavie politiquedetoutindividuquisebatpoursonblasonhonteàtoipetittrollqide2!

  4. 4
    paysan bio dit:

    je ne comprends pas

    pourquoi des sanctions?

    jean luc

    t'es au PS donc t'as plus le droit de penser?

    rassemblement anti -libéral est un gros mot du type(au hazard)sous-homme?

    ils ne pêtent pas un peu les plombs les hollande et compagnie?

    lobotomisés par les élection?

    quand je vous dis qu'à force de jouer au con le PS ne fêtera pas son centenaire.

    pascal

  5. 5
    Bon vent PRS dit:

    Qui seraient donc ces français "conscientisés" qui aurait 10 minutes à perdre sur le sort de Mélenchon et Delapierre ? La France n'aurait-elle rien d'autre à faire ?

    Quant à NPS qui aurait fait allégeance à la direction nationale : rappellez-moi d'où vous parlez ? n'avez-vous pas accepté la synthèse au prix de vos postes chèrement payés. Vous êtes dans la direction nationale, ne vous en déplaise. Quitter les dorures des Palais, quitter le Secrétariat national, voilà ce qui aurait du panache voire même, allez savoir, de la cohérence, deux qualités qui ne vous habitent pas manifestement...

  6. 6
    jos? angel dit:

    Plusieurs choses nous séparent.

    Vous n'avez le courage que de l'anonymat et vous ne réduisez une analyse qu'à une question de personne.

    Personne ne se souviendra de Jean-Luc et de François, peut-etre..., mais tout le monde se souviendra de ces soit disant hommes et femmes de gauche qui sont disposés à tout pour sauvegader les avantages de leurs castes.

    Je comprends que cela vous énerve et de fait vous empeche de développer vos arguments, mais il faut vous y faire, il y a aussi des sénateurs de gauche.

    Vous bavez d'envie de nous voir quitter le seul bastion institutionnel que nous tenions et vous aboyez avec les chiens de rage de nous voir y rester et bien continuez à bavez et à aboyer parce que pour nous voir partir il faudra bien plus que cela.

    José Angel

  7. 7
    jos? angel dit:

    Segolène va enfin, 20 ans après ses premiers scrutins, appliquer le non cumul des mandats.

    Magnifique !

    Cela mérite d'être souligné puisque c'est son SEUL et UNIQUE act politique de ses 20 dernières années passées dasn la politique.

    hip hip bravo !

    au fait, au crétin qui aime tant parler sous, je rappele que Jean-Luc Mélenchon n'a qu'1 mandat et ce depuis toujours. Mais évidemment lui n'a pas besoin d'en faire un fromage, car il a d'autres choses à dire.

    Toi qui nous rappele les sondages, tu fais bien, car il est important que chacun sache que Royal a beaucoup de chose en commun avec Giscard et Balladur (au delà des idées!) avec Jospin (au delà de l'abscence de programme) avec le OUI au TCE (au delà du pro-liberalisme).

    Et oui, eux tous étaient les favoris des sondages et des médias et eux tous ont lamentablement perdu et sont parti à la retraite qui dans une île (de Ré ou St Louis), qui dans un volcan...

    Alors soyons patients encore un peu et bientôt nous serons débarassés de tous ces piques assiettes.

    José Angel

    ps : l'anonymat était l'arme absolu des collabos en 45, visiblement certains ont la nostalgue de cette pratique.

    Je propose au(x) modérateur(s) de ce blog de systématiquement supprimer les posts qui ne sont pas signés.

  8. 8
    titi dit:

    Didier Hacquart et sa vision de l?Union !?On rigole Eurocop?! La situation est tellement délicate à Vitrolles qu?il est préférable de se taire? !

  9. 9
    BelgoADesStocksDeCoupsDePiedAuCul dit:

    "écoute "titi",

    moi -pour ma part- je me prends pour personne. Ya que toi a prendre les gens pour d'autres gens. Et je dors bien, je te l'ai dit. J'essaie juste de te faire comprendre qu'un parti, c'est comme une famille, il faut de tout, et que les solitaires n'aident en rien. Bien au contraire, contre les idées, la dictature et le couteau ne servent à rien.

    Eh si tu utilisais ton énergie de façon altruiste ? Un peu de sexe, par exemple. Marie-toi, fonde un PACS, que sais-je, utilise ton énergie à des fins créatrices. Ou bien je te donne une meilleure idée : essaye de trouver un travail honnête. Enfin si tu en trouves. Apres tout, on peut dire que VOUS, la droite VOUS n'avez rien à voir avec la situation actuelle.

    Maintenant va plutot catéchiser la droite. Ca va faire trente ans que je me tape des gamins à ta sauce. J'ai vu ma région crouler, je vois ma région crouler, et bientôt ça va être mon pays. Et toujours avec la droite, y compris la droite du PS qui, naturellement, a les meilleurs cerveaux du monde. Tu en es ?

    Bon vent !

    Quelqu'un a des ciseaux "virtuels" ?

    Merci de faire dégager tout le dialogue à la mort-moi-le-noeud. Monsieur a de l'ego, moi j'ai de la patience à revendre et je ne suis pas attaché à ma prose. Ca peut durer longtemps....Quand on voit le sujet là-haut, d'abord je dois me concentrer pour y contribuer, ensuite je n'ai pas envie de voir le post et les contribs honnêtes salies par un tel pisse-copie. Je continuerai à contrebalancer tant qu'il y aura de la morve. Or c'est le but de l'importun...

    Une dernière chose, Zorro ! Au PS, -le véritable PS, hein pas la boutique hollandaise- la tradition impose de faire le travail collectivement -et c'est une garantie démocratique-.

    Si je parviens à convaincre notre admin', tu vas voir que tu es tombé sur un "soviet" authentique, j'en suis quasi-sûr. C'est pourquoi je te dis adios, El Libertador !

    Merci d'avance.

    P.

  10. 10
    jos? angel dit:

    Au fait, Jean-Luc, le BN du 23 au soir a eut lieu.

    Quelles sont donc ces « sanctions claires et fermes » demandées par juju le valet de la reine ?

    le Hollandais a-t-il pour une fois eut le courage de suivre ou s'est-il comme à son habitude abîmé dans silence perfide ?

    JAF

  11. 11
    Fred., de L. dit:

    @l'elephantvraie : j'ignore le pourquoi du comment de votre réponse. Il va falloir faire des phrases plus longues avec tous les tenants et les aboutissants. Un dialogue, ce n'est pas que quelques insultes et affirmations sans rapport avec la choucroute...

    Que je sache, Arnaud M. n'est pas parmi les dirigeants du PS. Je n'ai donc pas parlé de lui. Enfin je crois... :-)))

  12. 12
    BelgoFaitDansLHumourFacile dit:

    http://tropicalboy.canalblog.com/images/recette_segolene.jpg

    Bon, on s'amuse comme on peut, hein...

    P.


Blog basé sur Wordpress © 2009/2015 INFO Service - V3 Archive